Partagez | 
 

 L'horloge tourne [pv Julian :33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 235

Message#Sujet: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Lun 19 Mar - 13:41


L'horloge tourne
D

ean n'était pas simple à contrarier. Il était trop habitué à ce que les choses se déroulent selon ses plans pour cela. En règle générale, il avait le parfait contrôle de toute situation et savait précisément quoi faire pour le garder. Quand il voulait quelque chose, il l'obtenait, et personne ne se mettait jamais en travers de son chemin. Personne... jusqu'à aujourd'hui. Son attention s'était-elle relâchée en quoi que ce soit, ou bien était-ce auprès de ses sbires que le problème était à identifier. Dans tous les cas, il y avait bel et bien un problème, et il était question de le résoudre le plus rapidement possible, avant que la plaie ne se gangrène. Si cela continuait, on allait vraiment croire pouvoir entrer et sortir des grottes comme d'un moulin. Les myrihandes du feu n'étaient pas les premiers à s'échapper des grottes (et ce n'était pas la première fois qu'ils accomplissaient l'exploit, d'ailleurs)... et plus il y avait de ratés du genre, plus les rumeurs sur ce qui se passait dans ces grottes devaient aller augmentant. En soi, que des rumeurs circulent autour des grottes et de ses laboratoires secrets ne le dérangeait pas totalement, ça pouvait empêcher les badauds les plus impressionnables de fouiner de trop près dans son coin et attirer autrement des cobayes gratuits... mais chaque cobaye échappé leur fournissait le risque de révéler les plus grands secrets de leur "organisation", et ça, il n'en était pas question, certainement pas.

Et il n'y avait pas que ça. Il avait une expérience à mettre en oeuvre, il avait compté sur Julian pour cela. Mais de toute évidence, il fallait qu'il se méfie même de celles et ceux en qui il avait pensé pouvoir placer toute sa confiance, sans réserve et sans l'ombre d'un doute. Il lui fallait remettre en cause des convictions qu'il avait cru acquises, visiblement à tort, et il était temps à présent de resserrer les vis, raison pour laquelle il avait demandé à Julian de le rejoindre dès qu'il aurait fini son expérience. Ils allaient devoir avoir une sérieuse conversation, tous les deux. Le jeune homme l'avait déjà déçu, une fois, quand il n'avait pas su s'acquitter de la tâche qu'il lui avait confiée. Il avait eu une occasion en or de se racheter, et il ne l'avait pas fait. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même... et maintenant, l'heure était venue, très clairement, de rendre des comptes. Il était affairé à ses expériences quand Julian vint le rejoindre. Il ne prit pas la peine de tourner la tête quand il lui adressa la parole.

-Julian, je t'attendais,
dit-il, ce que son interlocuteur savait, bien évidemment. L'homme examinait une fiole avec une infinie précaution, et continua de le faire en ajoutant. Tu dois te douter de ce que j'ai à te demander.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 613

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Mar 20 Mar - 16:39

L'horloge tourne
Dean voulait lui parler… quand Julian avait entendu ça, quand il avait su que son maitre avait besoin de le voir dès que cela serait possible, le sorcier avait su qu’il risquait gros. Il savait parfaitement que l’homme cherchait à obtenir des explications concernant les derniers événements. Le jeune homme espérait cependant que le Sorcier ne se doutait pas qu’il avait un rapport direct avec la disparition des Myrihande du feu. Parce que Julian savait bien qu’il serait un homme mort si c’était le cas. Il était loin d’être au sommet de sa forme donc alors qu’il se rendait dans la grotte où son mentor était en train de faire une expérience, afin de pouvoir « discuter » avec lui. Il ne pouvait pas s’empêcher d’être sur ses gardes parce que l’homme se doutait quand même que les prochaines minutes n’allaient pas du tout être évidente pour lui. Il n’aimait pas du tout la situation, il n’aimait pas être convoqué de la sorte. Parce qu’il savait qu’il ne méritait pas du tout de travailler encore aux côtés du Sorcier et en un sens, le jeune homme ne cherchait plus réellement à le faire. Ce n’était pas pour autant qu’il décidait de le minimiser après tout… il était quand même un sorcier vraiment puissant. Il craignait pour sa vie, vraiment. Mais il n’était pas au stade d’être lâche non plus, il ne reculerait pas.

Donc, après avoir arrêté son expérience, Julian avait pris la décision d’aller trouver son mentor. Ce dernier était concentré sur sa propre expérience, au point de ne même pas se retourner à son arrivé, mais sans se retenir pour autant de s’adresser à lui. Julian ne répondit rien quand Dean affirma qu’il l’attendait, il le savait qu’il l’attendait… c’était bien pour cela qu’il était là après tout. Julian ne dit rien donc, se contentant d’attendre droit comme un piqué qu’il reprenne la parole, affirmant qu’il devait se douter donc de la raison qui l’avait poussé à lui demander de venir.

« Je n’arrive pas à mettre la main sur Perséphone. » Il espérait qu’il ne voulait le voir que sur ce point et non pas spécifiquement sur les myrihandes du feu. Mais la jeune femme était censée se retrouver sur l’une des tables d’expérience du Sorcier, pas dans la nature comme c’était le cas. Le jeune sorcier savait parfaitement qu’il n’avait pas eu l’intention de lui donner sa cousine et il se doutait qu’il allait se trouver dans une situation complexe, à cause de ça. Il devait se montrer le plus crédible possible, il espérait quand même qu’il pouvait être un bon comédien. « Elle s’est enfuit juste avant que je la ramène ici, je n’ai aucune idée de l’endroit où elle se cache. »

Sur ce point, Julian ne mentait pas en même temps, parce qu’elle ne savait effectivement pas où la jeune femme avait décidé de se cacher. Et ce n’était pas pour rien, après tout, ainsi il était sûr de ne pas donner l’information à Dean, quoi qu’il lui fasse comme supplice.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 235

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Mar 20 Mar - 17:18


L'horloge tourne
A

u moins, Julian n'avait pas la bêtise de le prendre pour un idiot. Il savait pertinemment ce que son mentor avait à lui reprocher et il ne passait pas par quatre chemins pour s'en justifier. Ce n'est pas pour autant que le vieil homme tiendrait compte de ces justifications, mais au moins, ils pouvaient entrer directement dans le vif du sujet sans que le Sorcier ait besoin de lui tirer les vers du nez. Certes, Julian n'évoqua pas les myrihandes du feu, mais Dean ne le lui reprocha pas, cela aurait d'ailleurs été une attitude très suspecte de sa part, s'il n'avait qu'à se reprocher de n'avoir su mettre la main sur sa cousine, alors il n'avait aucune raison de revenir sur l'évasion des Baker (par ailleurs, les soupçons à leurs sujets étaient moindres, car après tout, Julian n'y était pas allé de main morte dans ses expériences sur les deux myrihandes). Pour le moment, le sujet était bel et bien Perséphone Enjolras, et c'était donc d'elle qu'ils parlaient. Si Dean appréciait que son assistant ait abordé directement le sujet, ce n'est pas pour autant qu'il goûtait réellement aux explications du jeune homme, qui lui semblaient par certains aspects assez légères... en tout cas peu convaincantes. Ce qu'il en retenait, avant tout et surtout, c'était que la jeune sorcière courait toujours et que son propre cousin, qui était supposé être son unique soutien dans la situation où elle se trouvait, n'avait pas la moindre idée d'où elle se trouvait, ce qu'il ne savait s'empêcher de trouver particulièrement suspect. Au-delà de suspect, même. Peut-être, oui, que la miss avait pris la fuite sans le prévenir et qu'il n'y était pour rien, mais l'homme ne pouvait réellement s'empêcher de douter, il n'était pas le moins du monde convaincu. Dean tourna son regard perçant vers son interlocuteur et le toisa quelques secondes sans rien dire, comme s'il lui suffisait de l'observer de la sorte pour distinguer le vrai du faux. Bien évidemment, ce n'était pas si simple.

-Si elle s'est enfuie, c'est qu'elle devait soupçonner qu'on en aurait après elle, n'est-ce pas ? Comment expliques-tu cela ?


Dean ne pouvait s'ôter de l'esprit l'idée que Julian l'ait prévenue par ses propres soins. après tout, il ne lui avait pas vraiment caché, au moment de lui demander de lui livrer la jeune femme, que cette idée ne l'enchantait pas totalement, arguant qu'ils passaient peut-être à côté du potentiel de la jeune femme. De son potentiel, Dean n'avait que faire, il ne s'intéressait qu'à la vie qui grandissait au creux de son ventre, et c'était là-dessus qu'il avait la ferme intention de se focaliser dans tous les cas.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 613

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Mer 16 Mai - 18:43

L'horloge tourne
Julian ne supportait pas quand Dean l’observait comme il le faisait, il avait toujours le sentiment que l’homme était capable de lire en lui. En d’autre temps, le sorcier ne s’en serait pas spécialement offusqué, mais depuis qu’il avait des secrets pour son mentor, il était évident que le jeune homme ne pouvait pas se permettre de le laisser lire dans son esprit. Il craignait que Dean Appers soit au courant de tout, pour la simple et bonne raison que le jeune homme ne se considérait pas encore prêt à l’affronter. Il savait qu’à un moment ou à un autre, il allait devoir faire tomber son mentor de son trône, dans le but de prendre sa place (cela va de soi), mais en même temps Julian avait parfaitement conscience que ça n’allait pas être si simple que ça. Qu’il ne lui suffisait pas simplement d’avoir envie de le faire tomber, pour le faire tomber, il fallait encore qu’il soit suffisamment fort. Il espérait que ça soit le cas, un jour, qu’avec l’aide de Electre, ils y parviennent. Mais s’il devait l’affronter maintenant, il ne serait clairement pas de taille… alors ça devenait clairement compliqué. Même si Julian avait conscience qu’il devrait vraiment prendre sur lui, qu’il ne devait rien laisser paraitre de son malaise.

Le Sorcier ne manqua pas d’affirmer que si sa cousine avait disparu avant qu’il ne vienne le chercher, ça signifiait qu’elle était au courant. Oui, elle l’était même si elle n’avait pas pris la peine de s’enfuir comme le prétendait le jeune homme et que c’était lui qui lui avait demandé de le faire. Cependant, rien n’enlevait le fait que Perséphone était bel et bien au courant des plans du Sorcier avant qu’il ne lui en parle… donc il espérait bien pouvoir utiliser cette solution pour s’en sortir en cet instant précis. Même si ça n’allait clairement pas satisfaire son interlocuteur et qu’il craignait un peu sa réaction. Il n’y avait pas réellement besoin d’être coupable pour subir les foudres du Sorcier après tout.

« De la même manière que certaine personne ont réussi à se soigner de la maladie qui touchait les humains, sans avoir besoin de passer un marché avec nous. »
Il y avait cela aussi et forcément, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de faire le lien. Même s’il ne se doutait pas que sa petite amie avait un rapport direct avec cette histoire. « J’ai l’impression que nos grottes ne sont plus aussi hermétiques que ça. » Ajouta-t-il avant de reprendre. « Il doit y avoir un traitre dans nos rangs. »

Et il le pensait vraiment, en grande partie parce qu’en un sens, Julian devait se considérer comme un traitre aussi. Après tout, il avait quand même l’intention de faire tomber le Sorcier, de le faire tomber de son trône. La preuve, il mettait à mal son plan concernant sa cousine. Mais il se doutait qu’il n’était pas le seul, et il comptait un peu dessus pour s’en sortir.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 235

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Mer 16 Mai - 19:43


L'horloge tourne
D

ean hocha la tête avec gravité quand Julian suggéra qu'il y avait un traître dans leurs rangs. En effet, le Sorcier pensait la même chose, et ça ne datait pas d'hier. D'abord, en effet, il y avait eu les remèdes qui, comme de par hasard, avaient été distribués aux villageois, manifestement volés à la source, et maintenant l'évasion des myrihandes du feu. Manifestement, on leur voulait du mal. On lui voulait du mal. Il observait ses sbires avec d'autant plus de vigilance, dernièrement. Parmi les personnes qu'il avait en tout premier soupçonnées, il y avait bien évidemment Perséphone, mais elle ne pouvait pas être au courant de ce qui se manigançait dans son dos. Le nombre de ces personnes se comptait sur les doigts d'une seule main, et cela réduisait le champ de ses suspicions... Seulement, il réalisait également qu'il ne pouvait peut-être pas avoir confiance en ceux en qui il n'avait jamais doutés jusqu'alors. Julian pourrait-il être derrière tout cela ? Il avait envie de croire que non, si ça devait être le cas, il serait terriblement déçu. Mais il était bien placé pour savoir que placer sa confiance en autrui, peu importe qui, cela ne pouvait être qu'une terrible erreur, qu'il fallait éviter à tout prix de commettre. Alors il se sentait prêt encore à laisser le bénéfice du doute à Julian (d'autant plus que jusqu'alors, il ne lui avait jamais donné la moindre raison de douter), mais il comptait le garder à l'oeil. si Julian s'était égaré, même temporairement, il serait encore temps de le ramener sur le droit chemin. S'il y avait un fruit pourri dans le panier, il ne pensait pas qu'il s'agisse de son disciple. Mais il se pourrait, par contre, qu'il se laisse influencer. Ca s'était déjà vu... après tout, il n'avait pas mené à bien la mission première qu'il lui avait confiée... ça avait été sa première déception. Et alors, il l'avait dû à une seule personne. Des yeux de biches et quelques paroles enjôleuses... Julian n'était peut-être qu'un homme, après tout.

-C'est fort probable, en effet.
Il marqua une légère pause. L'ennui, vois-tu, c'est que je n'avais parlé de mon intention de me servir de ta cousine à personne si ce n'est à toi. Tu comprends ma circonspection, de fait. Il l'observa, toujours avec la même intensité. Bien sûr, il se pourrait que l'on ait surpris notre conversation. Ou que tu aies, par inadvertance, confié l'information à quelqu'un d'autre. A Electre, par exemple ?

Il semblait presque dire cela innocemment, mais il était très évident que ce n'était pas le cas, même pas le cas du tout. Cela faisait quelque temps qu'il avait des soupçons la concernant. Il l'avait peut-être acceptée bien trop vite dans leur cercle. Et il allait peut-être falloir y remédier.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 613

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Dim 29 Juil - 17:14

L'horloge tourne
Parler de traitre directement à Dean, c’était un peu jouer avec le feu. Mais en même temps, Julian ne pouvait pas faire autrement. Comment faire autrement ? Alors qu’il était évident qu’il y avait un traitre dans les rangs du Sorcier, qu’il y en avait plusieurs. Même si le jeune sorcier avait décidé de couvrir sa cousine, de la protéger et de ne pas la livrer à son mentor, rien n’enlevait le fait qu’elle était déjà au courant des intentions de l’homme. Et rien n’enlevait le fait que des remèdes avaient disparus. S’il n’y avait eu que cela d’ailleurs, s’il n’y aurait que cela. Mais dans les faits, prochainement, Julian ne manquerait pas de continuer de trahir son mentor. En attendant, il était évident qu’il y avait un traitre en plus de lui-même dans les rangs du Sorcier et donc, il ne mentit pas le moins du monde en l’affirmant. Il ne ferait pas l’erreur de paraitre plus bête qu’il n’était, il savait bien que Dean le connaissait mieux que personne (enfin, moins bien que Electre maintenant et heureusement en fait…), il était évident que Julian ne pourrait pas considérer que ce n’était rien. Donc oui, il y avait un traitre, mais le jeune homme n’avait aucune envie de se faire prendre à son propre jeu.

Parce que Dean approuva effectivement la présence d’un traitre, mais ne manqua pas de préciser qu’il n’avait parlé de son intention de se servir de sa cousine qu’à lui. Julian ne bougea pas, mais il ne menait vraiment pas large pour autant, il n’avait aucune envie que Dean pense (à juste titre) qu’il ne pouvait pas lui faire confiance. Julian ne bougea pas donc, se contentant d’observer son mentor, ce dernier se permettant de sous-entendre qu’on avait pu surprendre leur conversation ou alors que le jeune sorcier avait fait l’erreur d’en parler à une autre personne. Et le nom de Electre tomba. Sans que ça soit si surprenant que ça, au vu de la situation.

« Je ne lui ai rien dis concernant les projets touchant ma cousine. » Mensonge, puisque c’était vers elle que le jeune homme s’était tourné en premier. Ce moment où elle lui avait fait comprendre qu’elle devait faire tomber l’homme sous ses yeux. Ce dernier qui allait sans doute chercher à lui faire comprendre qu’il fallait se débarrasser de la jeune femme. Julian était pris entre deux feux… sauf que sa décision était déjà prise concernant la situation. Il choisissait Electre, tout simplement. « Mais elle est loin d’être idiote. Elle sait très bien que j’ai tenté de la faire tomber enceinte pour nos expériences, il est fort possible qu’elle ait compris le lien avec la grossesse de Perséphone. »

Ce qui n’était en soit pas idiot, du moins c’était ce qu’il pensait. Il ne défendait pas vraiment Electre, mais le jeune homme se doutait que quoi qu’il dise, le Sorcier ne penserait pas autrement. Il se mettait simplement hors de cause, afin d’éviter d’avoir des ennuis tout de suite. Afin d’avoir un peu de temps devant lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 235

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Dim 29 Juil - 23:04


L'horloge tourne
J

ulian se défendit d’avoir parlé de ses projets à Electre (ce qui n’était pas en soi entièrement condamnable, car il aurait pu le faire sans estimer que cette dernière puisse se servir de cette information à mauvais escient), et Dean fut tenté de le croire. L’homme restait défiant, bien sûr, parce qu’il se rendait bien compte que quelqu’un, dans ses rangs, l’avait trahi, et il ne pouvait bien évidemment pas le tolérer, mais Julian restait parmi ses hommes de confiance. Si cette confiance s’étiolait quelque peu mais ne demandait qu’à être reconquise. Même dans l’éventualité où le jeune homme aurait vraiment parlé Electre, l’essentiel résidait dans le fait qu’il se détourne de la menace qu’elle représentait pour leur groupe et tout ce qu’ils essayaient d’accomplir ici… Si Julian n’y était vraiment pour rien. Le fait que Perséphone, sa cousine, fasse partie de l’équation, ne pouvait forcément que peser dans la balance, d’une façon ou d’une autre. Alors Julian précisa qu’Electre pouvait très bien avoir découvert le pot-aux-roses par ses propres moyens, et là-dessus, en effet, le Sorcier pouvait difficilement donner tort à son jeune apprenti.

C’était un fait, Electre était maligne (ce qui était d’autant plus dangereux pour eux). Elle avait percé à jour leurs projets, elle savait à quel titre on avait voulu se servir d’elle (même si c’était pour rien puisque madame était, au final, stérile), alors elle avait tout à fait pu tirer ses propres conclusions de la situation et choisir de protéger la jeune Perséphone. Pourquoi en aurait-elle ressenti le besoin ? Va savoir, elle n’avait pas eu l’air de porter outre mesure l’adolescente dans son cœur, mais elle pouvait, tout simplement, avoir bien su cacher son jeu. Apparemment c’était un don chez elle puisqu’elle jouait double jeu depuis un moment. En tout cas, ce n’était pas la réponse de Julian qui devait le faire penser autrement, bien au contraire, cela ne faisait que confirmer ses soupçons.

-Donc tu es d’accord avec moi, Electre est notre taupe
, répondit posément Dean.

Elle était en tout cas le choix le plus logique, et parmi tous ses sbires, même si d’autres étaient sans doute susceptibles de le trahir, elle était certainement celle dont il se défiait le plus. Qu’il s’agisse d’elle ou non, en des heures si critiques, il semblait clairement nécessaire de la dégager du paysage, et au plus vite. Plus ils la laisseraient vaquer à son aise dans les grottes, plus ils prendraient de risques, et c’était tout à fait inacceptable.

-Je vais donc devoir… régler ce souci au plus vite.

Et il n’y avait pas mille façons de l’interpréter. Dean allait se débarrasser d’Electre, définitivement, c’était aussi simple que cela. C’était son intention en effet, mais il est vrai qu’en prononçant ces mots, il cherchait avant tout à tester la loyauté de son interlocuteur. S’il devait tenter quoi que ce soit pour l’empêcher d’atteindre Electre, alors il serait bien contraint de remettre son allégeance en cause. Il ne voulait pas en arriver là, et il espérait bien que Julian détromperait tout début de soupçon.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 613

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Lun 1 Oct - 20:00

L'horloge tourne
On ne pouvait évidemment pas dire que Julian aidait beaucoup les affaires de Electre en ne cherchant pas à prouver qu'elle ne pouvait pas avoir quelque chose à voir avec tout ça. Mais en même temps, ce n'était pas comme si le jeune homme pouvait avoir un moyen de convaincre son mentor que sa petite amie avait rien à voir avec les informations qui fuitaient des grottes. S'il avait eu des preuves, il les aurait montré bien sûr, mais ça ne serait finalement que parole contre parole. Et Julian se doutait que la dernière chose que Dean avait envie, c'était qu'il commence à s’opposer à lui. Comme il avait plus ou moins pu faire plusieurs fois avant, quand il cherchait un peu à éviter les décisions de son mentor. Au vu de ce qu'il souhaitait faire, le sorcier avait conscience qu'il n'était clairement pas le moment pour lui de jouer avec le feu. Il avait besoin de plus de temps, il avait besoin de préparer le terrain, de faire en sorte de réussir son coup. Donc, il ne devait pas faire n'importe quoi, même si c'était dur à encaisser.

Parce que entendre Dean affirmer qu'il était donc d'accord avec lui sur le fait que Electre était la taupe, ça n'avait rien d'agréable. Julian avait envie de rétorquer qu'elle n'était pas la taupe, mais en même temps ce n'était pas comme s'il pouvait entièrement la mettre hors de cause. Est-ce que ça le gênerait ? Disons qu'il n'avait pas spécialement envie que sa petite amie lui mente, mais il n'allait pas reprocher des actes contre le Sorcier. Enfin ce n'était pas forcément le moment de penser à tout cela, puisqu'il y avait plus urgent. Dean avait évidemment l'intention de régler le souci et le jeune homme savait exactement ce qu'il entendait par la. Il voulait se débarrasser de Electre. C'était difficile pour lui de se retenir, de ne pas chercher à s'en prendre à Dean tout de suite. L'envie était la, en réalité, mais il ne savait que trop bien qu'il n'était pas de taille. Julian avait confiance en son talent, mais il n'en restait pas moins réaliste. Il savait que son mentor était plus fort que lui. S'il devait essayer de l'affronter tout de suite, il était évident qu'il ne s'en sortirait pas. Alors il allait devoir continuer de jouer le jeu, de la jouer fine.

« Ça me semble nécessaire en effet. » Confirma-t-il sans pour autant le penser un seul instant. Quoi que, le jeune homme ne pouvait pas nier qu'il y avait quand même un souci à régler. Mais ça ne concernait pas Electre. « Je peux faire quelque chose ? »

Il savait bien qu'il allait devoir faire quelque chose, bien évidemment. Et dans l'idéal, Julian devait faire penser à son mentor qu'il lui était encore parfaitement dévoué. Après tout, il se doutait un peu que ce dernier devait aussi chercher à s'assurer qu'il avait toujours le contrôle sur lui, qu'il lui était toujours extrêmement dévoué.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 235

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Lun 1 Oct - 21:07


L'horloge tourne
J

ulian ne cilla pas, ne broncha pas, lui assura cautionner à cent pour cent son intention de faire payer à sa manière le crime qu'Electre avait commis à ses yeux... Est-ce qu'il pouvait le croire sur parole ? Appers était bien placé pour savoir que son assistant savait mentir, c'était même l'une des qualités qu'il appréciait tout particulièrement chez lui, mais ce n'était pas pour autant qu'il n'était pas sincère. Son attachement à ce qu'ils construisaient ici était honnête, sur ce point, c'était une certitude, alors il était tout à fait possible que le jeune homme ait réellement l'intention de le voir obtenir vengeance concernant Electre, même s'il la savait attaché à elle. Ce qui était tout à son honneur. En tout cas, pour ce qui était de lui prouver sa loyauté, il avait pour le moment la bonne attitude. Il lui demanda ensuite s'il pouvait faire quelque chose. Une nouvelle fois, impossible de savoir si son empressement à l'aider était sincère ou pas. Il n'était pas rare du tout qu'il lui propose son assistance après tout, et il n'était pas le dernier à faire preuve de bonne volonté (ce n'était pas pour rien qu'il était devenu l'un de ses favoris, après tout). Tout ceci restait à creuser, à déterminer. Pour le moment, rien ne pouvait être réellement certain, cela restait donc à voir. Alors Appers continuait de laisser le bénéfice du doute à son interlocuteur, mais entrevoyait là une excellente façon de tester son protégé. C'était le moment de constater sa loyauté, de voir ses limites. Ou plutôt, c'était les prémices de ce moment. Mais il n'était pas encore temps de le faire intervenir. Ce serait prendre le risque qu'Electre lui échappe, comme Perséphone lui échappait. Et s'il pourrait bien trouver quelqu'un en remplacement de la petite idiote, la fouineuse, en revanche, méritait réellement de répondre de ses erreurs... avec un châtiment plus qu'approprié. Il fit donc simplement non de la tête.

-Pas tout de suite... Je sais que tu es... étais, proche d'elle.
Il ne savait pas dans quelles proportions. Sans s'intéresser un seul instant à la vie sentimentale de Julian (ce n'étaient pas ses oignons du moment qu'ils ne le dérangeaient pas), il ne lui en supposait aucune, parce qu'il ne lui estimait pas le potentiel émotionnel pour cela. Erreur. Ce serait une erreur de te faire intervenir maintenant, affirma-t-il alors simplement, un très léger sourire - comme on lui en connaissait très peu - aux lèvres. Mais tu auras ton rôle à jouer, ne t'inquiète pas pour ça.

Evidemment, il estimait que cette leçon serait utile aussi bien à Julian qu'à Electre... Il devait peaufiner les détails, mais en tout cas, il estimait que cette situation pourrait bien remettre tout le monde à sa place et lui au sommet de la pyramide. Ce qu'il fallait, donc.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 613

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Ven 7 Déc - 14:42

L'horloge tourne
Julian avait envie de trouver un moyen de détourner Dean de cette voix, qu’il arrête de penser que Electre était la responsable. Mais en même temps, le jeune homme avait conscience que son mentor ne pouvait pas penser autrement, alors il n’avait pas d’autre choix que d’aller dans son sens. Ce n’était pas pour aider Electre, mais en même temps le jeune homme avait conscience que si jamais il cherchait à contredire son mentor, ça n’allait pas lui faire changer d’avis pour autant. Bien au contraire, Dean allait sans aucun doute rester sur sa position et considérer que Julian n’était plus digne de confiance. Et ça n’allait pas les aider. Pour le moment, le jeune homme avait besoin que son mentor continue de lui faire confiance, dans le but de ne pas perdre entièrement l’avance qu’il avait. La petite avance qu’il avait sur cet homme.

Il n’avait pas l’intention de rester les bras croisés, il était bien évident que Julian ne laisserait pas son mentor faire de mal à Electre, il était hors de question qu’il arrive quoi que ce soit à sa petite amie. L’homme lui affirma que pour le moment, il n’allait donc pas avoir besoin de faire quoi que ce soit, puisqu’il demandait ce qu’il pouvait faire. Il n’avait pas l’intention de faire quoi que ce soit contre Electre, mais ça n’enlevait pas le fait qu’il devait quand même aller dans le sens de l’homme. Qui n’ignorait évidemment pas le fait qu’ils étaient proches avec Electre. C’était pour cela qu’il n’avait pas l’intention de le faire intervenir tout de suite. Julian avait bien envie que son mentor lui demande de faire quelque chose, dans le seul but de savoir un peu ce qu’il préparait. Sauf qu’il avait conscience qu’il ne pouvait pas se montrer trop insistant non plus. Mais il allait devoir attendre, le moment où l’homme allait juger que c’était l’heure de jouer son rôle.

« Je ne m’en fais pas une seule seconde. »
Répondit-il sans réellement montrer trop de sentiment, parce qu’il n’était pas de ce genre. La seule chose qui comptait, c’était que Dean considère qu’il était encore de son côté et qu’il n’avait aucune raison de se méfier. Il ne savait pas vraiment si ça allait être le cas, mais il n’avait de toute façon pas le choix. « Je ne me doute pas que ce souci sera rapidement réglé. » Ajouta-t-il.

Parce qu’il devait jouer le jeu, parce qu’il n’avait pas le choix. Dean avait précisé qu’il le savait proche de Electre, ce n’était donc pas le moment pour lui de se montrer faible. Même s’il considérait que le fait d’être avec Electre, d’être proche de la jeune femme, de l’aimait tout simplement, ça ne faisait pas de lui quelqu’un de faible. Il ne le pensait plus en tout cas. Au contraire, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c’était même une force.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 235

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   Ven 7 Déc - 17:46


L'horloge tourne
J

ulian travaillait au côté de Dean depuis bien longtemps à présent, et le Sorcier savait que c'était à la fois une excellente chose et un risque. Une chance, oui, car il avait besoin de sbires à ce point loyaux et investis s'il voulait vraiment espérer aller loin dans ce qu'il cherchait par-dessus tout à accomplir. Et un risque, car plus il s'investissait, plus il contribuait à ses actions, plus il s'avérait au fait d'informations qui ne devaient pas sortir des grottes, surtout pas. Dean le savait, si la loyauté de Julian n'était pas sans failles, les risques étaient véritablement nombreux, et c'était tout un empire qu'il avait pris tant de soin à fonder qui pourrait bien s'effondrer, aussi fragile qu'un simple château de cartes... Est-ce qu'il remettait en cause la loyauté de Julian ? Non, pas réellement, mais il se rendait compte que son système avait des failles, et en conséquence, il ne pouvait plus se fier, un temps du moins, qu'à lui-même, s'il ne voulait pas voir la situation empirer encore et lui échapper totalement, et pour de bon. Julian affirma ne pas s'en faire être convaincu que l'affaire serait rapidement réglée. Cherchait-il seulement à lle flatter ? à le caresser dans le sens du poil ? ou le pensait-il vraiment ? Puisque lui-même était loin d'être convaincue que l'affaire ne lui échappait pas totalement, il aurait quelque difficulté à se montrer aussi confiant, mais s'il ne l'était pas, ses partisans devaient l'être pour lui, aussi l'intervention du jeune homme était bienvenue, et Dean l'accueillit d'un hochement de tête approbateur.

-Nous verrons bien
, dit-il afin tout de même de faire comprendre à son interlocuteur que rien n'était acquis. Il n'avait pas envie de se montrer en position de faiblesse auprès de qui que ce soit (même si, par la force des choses, il l'était, d'autant que ses recherches avaient beau avoir été fructueuses sur de nombreux points, elles ne lui avaient apporté aucun remède au mal qui le rongeait et pourrait bien avoir définitivement raison de lui). En attendant, je pense qu'il va me falloir... élaguer... et déployer des mesures strictes afin de m'assurer de la loyauté de chacun. Il marqua une légère pause et déposa une main presque paternelle sur l'épaule de Julian (qui était ce qui se rapprochait en effet le plus de qui pourrait être un fils pour lui... même s'il n'aurait clairement pas été le père de l'année s'il avait dû en être un). J'ai toute confiance en toi, bien sûr, mais tu te doutes que, pour l'exemple, tu ne pourras pas y échapper non plus.

Pour l'exemple et parce qu'il devait lever le moindre doute, y compris ceux qu'il n'avait pas la moins envie d'avoir mais qui s'étaient imposés malgré tout, insidieusement au possible.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'horloge tourne [pv Julian :33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'horloge tourne [pv Julian :33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'horloge tourne. (27/09~ 13h30)
» L'Horloge qui dit tout
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» Gros mekk tourne boulon et Gros mekk la feraille
» Tentative de vol de sac à main... qui tourne court !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Montagnes :: Grottes-