Partagez | 
 

 Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 447

Message#Sujet: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Lun 19 Mar - 14:58

Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
Joachin avait l’habitude de faire des allés retours entre les grottes et le village maintenant, même si ça commençait à devenir pesant. Non pas qu’il ait de toute façon l’intention de renoncer, mais il ne pouvait pas nier qu’être un cobaye vivant, ça n’avait rien de bien valorisant. Mais bon, il n’avait pas le choix, il devait continuer de le faire et le buveur de sang avait bien conscience de ce que ça allait donner à la base, quand il avait accepté le marché avec le Sorcier. Il ne savait simplement pas comment tout ça allait se terminer, en espérant en fait pour que ça ne termine pas. Après tout, tant qu’il était un cobaye, ça signifiait qu’il était suffisamment en forme pour l’être. Si ça devait s’arrêter, le buveur de sang voulait que ça soit parce que le Sorcier n’avait plus besoin de lui et qu’il pouvait donc reprendre une vie normale sans se soucier de ce que Dean Appers avait envie de faire de lui. Mais bon, en un sens, il n’avait pas le choix de toute façon.

Il avait donc dit à Natasha qu’il devait sortir dans la forêt, de nuit, afin de se nourrir. Ce qu’il faisait à chaque fois qu’il devait se rendre dans les grottes. En même temps, il ne mentait pas réellement, puisqu’il en profitait pour se nourrir aussi et il était important qu’il le fasse, pour éviter le moindre souci. Il était hors de question après tout que Joachin mette en danger son épouse, alors qu’ils vivaient de nouveau ensemble. Il prenait donc toujours la peine de se nourrir, avant de se rendre dans les grottes. Ce qu’il avait fait, subissant quelque expérience de nouveau. Ça n’avait définitivement rien d’agréable, surtout que cette fois ci, le Sorcier n’avait pas manqué d’y aller fort quand même. Joachin, en quittant les grottes, n’était pas du tout au meilleur de sa forme. C’était général, il se sentait fatigué, un peu sur les nerfs et physiquement ce n’était pas le top non plus. Il y avait encore des traces des expériences sur son corps. Il espérait qu’elles allaient disparaitre rapidement, puisque l’homme devait quand même retourner chez lui (enfin chez Natasha, mais puisqu’ils vivaient ensemble définitivement tous les deux, c’était un peu chez lui aussi… surtout qu’avec son arrivé, Natasha avait pris la peine de faire des aménagements spéciaux pour lui), et qu’il n’avait aucune envie que son épouse découvre quelque chose. Il ne savait pas combien de temps, encore, Joachin allait pouvoir garder le secret, mais il espérait qu’il n’aurait jamais besoin d’en parler à celle qui faisait battre son cœur mort. Il se doutait parfaitement du fait qu’elle n’allait pas apprécier, ce n’était pas pour rien qu’il ne lui avait encore rien dire.

Il venait de rentrer au village donc, peu de temps avant le levé du jour… il avait mis plus de temps avant de rentrer. Et là, tout de suite, Joachin se rendait compte qu’il n’était vraiment pas très bien. Il avait beau s’être nourri avant d’aller aux grottes, il sentait sa gorge asséchée, il avait faim de nouveau. Et il prenait le risque d’être au village en plus… D’ailleurs, son odorat capta une odeur qui eut le don d’attiser encore plus ses sens, de le pousser à s’en approcher, avec cet instinct de chasseur qu’il détestait chez lui. Par chance, cette odeur et surtout la personne qu’il croisa ne pouvait que le pousser à les retenir.

« Jane ? » C’était sa fille, qui était là. « Qu’est-ce que tu fais dehors si tôt ? » Bon, elle n’avait pas de compte à lui rendre, mais il était curieux de la voir là.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4502

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Mar 20 Mar - 13:48


Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
J

ane était loin, bien loin d'être une lève-tôt, au contraire, même, en règle générale, le plus tard elle ouvrait les yeux, le mieux elle se portait. Elle n'éprouvait aucun scrupule à jouer les marmottes, par ailleurs, puisqu'elle n'avait pas particulièrement d'obligations, de quelque ordre que ce soit. Certes, elle savait qu'elle devrait sans doute s'intéresser un peu plus à la possibilité de retrouver un emploi, mais elle devait bien reconnaître qu'elle ne se pressait pas. Si elle comptait avoir une certaine indépendance financière, il fallait bien qu'elle y songe, mais pour l'instant, elle se laissait surtout vivre... et elle trouvait par ailleurs qu'elle l'avait bien mérité. Après tout, après ce qu'ils venaient de vivre, il était après tout normal qu'elle ait d'autres choses à l'esprit. Jane n'était pas du genre à se lever tôt, donc, et pourtant, elle était debout... C'est qu'elle n'arrivait pas à dormir, tout simplement. Ces derniers temps, il était difficile pour elle de trouver le sommeil, pas seulement parce que l'expérience des grottes était encore bien présente, mais parce que l'arrivée au monde imminente de la fille de Jane et Perséphone encore plus... Faute de réussir à savoir quoi faire d'autre si ce n'est se tourner et se retourner dans son lit, elle avait décidé de quitter son lit et de sortir faire un tour. Pas sûr que ce soit forcément une bonne idée... Mais en même temps, elle avait besoin de prendre un peu l'air et de marcher un peu... Elle se promenait ainsi dans les ruelles du village, les mains enfoncées dans ses poches, sans suivre de but précis. Et c'est souvent quand on ne cherche rien qu'on trouve. En l'occurrence, la maxime avait l'air de bel et bien se confirmer. Car en effet, elle fit une rencontre à laquelle elle ne s'attendait pas. Son père, donc.

-Ca te regarde pas, je crois,
dit-elle alors, mais avec un fin sourire. C'est le genre de remarque qu'elle aurait pu lui faire d'un ton plus agressif avant, mais depuis, elle avait mis de l'eau dans son vin, et l'air de rien, elle commençait à éprouver de l'attachement pour ce père si longtemps perdu de vue. Ceci dit, elle continuait à penser que les détails de sa vie ne le concernaient réellement pas. Elle allait lui retourner la question, mais alors elle lui jeta un regard plus attentif, très attentif... pour constater que son père avait vraiment l'air de ne pas aller bien. Ses traits étaient tirés, émaciés... Et il y avait comme des hématomes sur sa peau. Tout va bien ? demanda-t-elle, incapable de cacher son inquiétude.

Elle pouvait bien jouer les détachées, mais elle perdait toute crédibilité qnand la crainte prenait le dessus.







code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 447

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Dim 15 Avr - 16:55

Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
Joachin afficha un léger sourire quand Jane lui rétorqua que ça ne le regardait pas, ce qu’elle faisait si tôt dans les ruelles du village. En un sens, le buveur de sang pourrait le prendre mal, mais puisque la jeune femme lui disait ça sur un ton suffisamment léger pour comprendre que ce n’était pas une agression, il se contentait de ça. Elle n’avait pas tort en même temps, ce qu’elle pouvait bien faire de sa vie ne le regardait pas vraiment. Il était simplement heureux d’y avoir une petite place et que la situation soit beaucoup moins tendue entre eux. Ça n’était clairement pas évident, parce qu’ils avaient quand même une histoire particulière, alors Joachin prenait ce qu’on lui donnait. En soit, le vampire n’avait aucune raison de se plaindre, il vivait de nouveau auprès de la femme qu’il aimait et sa fille lui parlait. C’était quand même une très bonne chose. Bon, ça serait encore mieux s’il n’avait pas besoin de se rendre aux grottes pour les expériences du Sorcier, mais on ne pouvait pas tout avoir. Ça irait bien mieux s’il n’avait pas cette sensation de soif qu’il ne comprenait pas avoir, alors qu’il s’était nourri avant de se rendre aux grottes. Mais il aurait sans doute dû prendre la peine de se nourrir après. Malheureusement, le soleil allait bientôt se lever. Il espérait quand même pouvoir rentrer et s’il voyait que son état ne s’améliorait pas, il se contenterait de prévenir Natasha qu’il devait encore s’absenter un peu afin de retourner dans la forêt. Mais pour l’heure, il avait surtout envie de se concentrer sur Jane. Il avait l’intention de lui demander comment elle allait, puisqu’avec ce qu’elle avait vécu... ça ne devait pas être évident. Et puis, il ne pouvait pas nier qu’il n’était pas spécialement rassuré de la voir se promener seule dans les ruelles du village, alors que la menace du Sorcier planait toujours sur elle. S’il pouvait, il aimerait la protéger et arrêter le Sorcier, mais il ne pouvait pas prendre le risque de mettre Natasha en danger. Il avait l’intention de la questionner donc, mais ce fut elle qui le fit en premier.

« Oui, tout va bien. » Menti-t-il. Le vampire n’aimait pas l’idée de devoir mentir à sa fille, mais en même temps ce n’était pas comme s’il pouvait se permettre de lui dire la vérité non plus. « J’ai juste eu une nuit un peu difficile, je suis fatigué. » Ajouta-t-il dans un léger sourire, dans le but de rendre tout cela un peu crédible. Même si ce n’était pas forcément efficace. Ce ne fut pas pour rien que Joachin décida de relancer le sujet d’ailleurs, afin de ne pas laisser le temps à Jane de répliquer quelque chose. « Ça va toi ? » Il n’avait pas besoin de se forcer pour lui poser la question. « Comment tu te sens ? Tu as pu te reposer un peu ? »

Elle était vivante, elle n’était plus dans les griffes du Sorcier, mais ça ne voulait pas dire qu’elle allait forcément bien. Joachin en savait quelque chose quand même.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4502

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Dim 15 Avr - 17:49


Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
J

ane ne connaissait pas son père aussi bien qu'elle le voudrait, par la force des choses, elle ne savait pas s'il était un bon ou un mauvais menteur, elle aurait bien du mal à distinguer les moments où il allait vraiment mal de ceux où il était au meilleur de sa forme, mais il y avait à ses yeux, tout de même, des signes qui ne trompaient pas. La jeune femme voyait bien que quelque chose n'allait pas, et aucun des prétextes que Joachin pourrait bien lui servir ne parviendraient à le convaincre. Parce qu'elle ne fondait pas ses suppositions sur de simples intuitions. Il y avait des marques physiques sur son corps, et ce n'était pas juste des signes de fatigue ou d'une simple maladresse. Elle en avait suffisamment bavé dans sa courte vie pour savoir tout de même faire véritablement la distinction. Et il avait vraiment l'air d'avoir subi quelque chose, ce qui, franchement, l'inquiétait beaucoup. Elle aurait voulu qu'il lui parle directement, mais elle s'était douté qu'il ne le ferait pas. Il était comme elle, il ne laissait pas voir ses problèmes pour ne pas les imposer aux autres. Sauf que quand on était de l'autre côté de la barrière, on se rendait compte que c'était bien pire encore. Alors oui, elle comptait bien le cuisiner jusqu'à ce qu'il cède. Mais en attendant... Elle voulait bien répondre à sa question, et choisit même d'y répondre sincèrement, ça le mettrait peut-être dans de meilleures dispositions. Ou pas.

-Un peu, oui. C'est pas encore la grande forme, je dois t'avouer,
répondit-elle, mais ça va. C'est surtout Edward qui en a bavé. Je m'inquiète plus pour lui que pour moi, en fait.

Elle parlait rarement de son époux à ses parents, et il y avait une bonne raison à cela. Elle avait bien compris que Natasha ne pouvait pas le voir en peinture (en même temps, elle avait de bonnes raisons pour cela, donc ce n'était pas surprenant), et même si elle ne savait pas l'opinion de son père, elle se doutait que cette dernière devait rejoindre celle de sa mère puisqu'ils partageaient leur quotidien ensemble. Mais en même temps, vu les circonstances, elle préférait être honnête. Puis elle voulait conserver bon espoir que ses parents finissent par apprécier leur beau-fils (même si la naissance du gamin de Perséphone allait surement compliquer l'affaire). Il allait bien falloir, de toute manière, parce que ça ne risquait pas de changer de sitôt.

-S'il t'arrivait quelque chose, tu me le dirais, pas vrai ?
demanda Jane en observant son père avec insistance, s'adressant à lui d'un ton inquisiteur.

Elle voudrait qu'il se livre de son plein gré, mais elle ne savait pas si ça allait fonctionner ou non. Rien n'était moins sûr.








code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 447

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Dim 15 Avr - 21:17

Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
Joachin cru que Jane avait bel et bien accepté ses propos quand elle répondit à sa question, mais c’était mal la connaître en réalité. Et pourtant, le vampire avait envie de croire qu’il la connaissait quand même pas si mal que ça. Il savait qu’elle était tenace en tout cas, qu’elle était extrêmement têtue, ce qui ne manquait pas de poser quelques soucis par moment. Mais alors qu’elle répondait à ses questions, Joachin se disait vraiment qu’elle n’avait pas l’intention de relancer le concernant. Et lui, de son côté, se concentra sur l’état de sa fille. Il appréciait de savoir qu’elle avait pu se reposer, que même si ce n’était pas encore la grande forme – et elle se montrait honnête, il devrait sans doute en faire de même – elle allait bien. Joachin s’était vraiment beaucoup inquiété pour sa fille, dès que Coraline lui avait annoncé qu’elle était dans les griffes du Sorcier, sorcier qu’il connaissait bien par la force des choses. Il était heureux qu’elle aille bien, soulagé aussi. Tant que Jane allait bien, tant que Natasha allait bien, Joachin n’avait aucune raison de ne pas aller bien, clairement.

La jeune femme revint cependant un peu sur son mari, ce qui ne manquait pas d’être un peu étrange. Joachin n’avait techniquement rien contre cet Edward, mais il en avait entendu des vertes et des pas mûres de son épouse. Natasha n’avait pas été tendre et elle n’avait pas manqué de lui expliquer pourquoi (et encore, ils ne savaient pour le moment rien de l’enfant). Alors bon, il ne le portait pas vraiment dans son cœur, mais c’était son beau-fils par la force des choses et puis... il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie d’aller dans le sens de sa fille quand même. Pour la retrouver.

« Il a l’air robuste ton Edward. » Il ne le connaissait pas, c’était un jugement qu’il s’était fait par les choses qu’on lui avait dit à son sujet, mais aussi par le peu qu’il l’avait vu. « Je suis sûr qu’il va s’en remettre. »

Le buveur de sang ne pouvait pas vraiment être si sûr que ça, mais il cherchait aussi en partie à rassurer sa fille. Quand bien même, il était sérieux en affirmant que le mari de sa fille avait l’air robuste. Ils s’en étaient sortis tous les deux déjà – sans qu’ils ne sachent vraiment comment ils avaient fait, mais peu importait le moyen, tant qu’ils étaient dehors – alors que beaucoup mourrait dans les main de cet homme. C’était bien la preuve qu’ils étaient forts, tous les deux. Et têtu, malheureusement... puisque Jane le relança bel et bien. Elle ne lui posa pas la question directement, mais le buveur de sang savait parfaitement où elle voulait en venir. Elle voulait qu’il lui parle de ses soucis, parce qu’elle comprenait bien que ça n’allait pas si bien que ça. Mais il ne pouvait pas. Il ne voulait pas en un sens, parce qu’il ne voulait pas inquiéter la jeune femme, mais en même temps il ne pouvait pas parce qu’il ne devait le dire à personne.

« S’il t’arrivait quelque chose, tu me le dirais ? » Demanda-t-il dans un fin sourire. Ne niantpas vraiment les faits, mais il ne voulait pas mentir. « Ne t’inquiète pas pour moi, Jane. »
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4502

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Lun 16 Avr - 17:52


Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
J

ane esquissa un fin sourire en entendant son père affirmer être convaincu que son époux s'en remettrait. L'air de rien, ça lui faisait du bien de l'entendre parler d'Edward sans faire preuve d'animosité ou sans feindre l'indifférence. Bon, elle le savait, Joachin avait souvent tendance à se ranger de son côté, sans doute parce qu'il voulait du mieux possible réussir à réparer ce qui avait été brisé, mais ce n'était pas pour autant que Jane n'appréciait pas l'effort. Au moins, ça prouvait bien qu'il faisait des efforts pour elle... et que pour elle, il voulait accepter Edward dans la famille. La jeune femme avait beau toujours prétendre s'être parfaitement émancipée de sa famille et ne pas avoir besoin de ses parents, c'était bien évidemment faux, elle avait besoin de les avoir à ses côtés, pas constamment, mais juste suffisamment pour se sentir supportée et aidée par eux. Bien sûr, on était loin d'en être au stade du charmant repas de famille entre tous (surtout s'il fallait ajouter Preston et Ambre à l'équation), mais à force d'efforts, elle se disait qu'il y avait tout de même un peu d'espoir... Si ces efforts ne devaient pas être totalement sapés par la grossesse de Perséphone, et surtout par la naissance de son enfant... mais ça, disons qu'elle s'en soucierait plus tard.

De toute manière, à l'heure actuelle, elle était bien plus préoccupée par l'état où se trouvait son père que par toutes ces considérations (qui avaient pourtant le don de lui prendre constamment la tête), et c'était là-dessus qu'elle voulait se focaliser, là-dessus et c'est tout. Et elle avait bien l'intention d'insister jusqu'à lui tirer les vers du nez, car il ne lui semblait que trop évident que son père lui cachait quelque chose, et ça, elle ne pouvait pas le tolérer. Mais au lieu de répondre, il lui posa une question toute rhétorique qui ne fit que redoubler ses inquiétudes. Bien sûr, il n'avait pas tort, et elle le lui avait déjà prouvé par le passé (et encore maintenant), on ne pouvait pas dire qu'elle ait jamais été transparente avec lui concernant les problèmes qu'elle rencontrait. Encore maintenant, il y avait tout un tas d'informations pourtant cruciales (et qui gagneraient encore en importance dans les mois à venir) qu'elle prenait soin de dissimuler à ses parents. Mais ce n'était pas parce qu'elle agissait de la sorte qu'elle considérait que Joachin devait le faire en retour. Sa manière de l'exprimer ne laissait que trop comprendre à la jeune femme que son père avait un problème.

-Trop tard. Si tu veux pas que je m'inquiète, crache le morceau, c'est tout,
répliqua-t-elle, qui donc admettait qu'elle s'inquiétait bel et bien pour son père. Ou tu préfères que j'en parle avec maman, peut-être ?

A deux contre un, elles devraient réussir à lui tirer les vers du nez... dans ces moments-là, il pouvait peut-être encore exister une cohésion entre la mère et la fille.






code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 447

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Mer 20 Juin - 17:14

Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
Joachin avait bien conscience qu’il prenait un risque en répondant de cette façon Jane, parce qu’il conformait en quelque sorte qu’il avait effectivement des soucis, mais qu’il n’avait pas l’intention de les dire à sa fille. Non pas qu’il ait forcément envie de lui cacher des choses, mais il ne pouvait pas prendre le risque de lui dire la vérité. Le Sorcier avait été clair à ce sujet, il ne devait en parler à personne, surtout pas à son épouse. Concernant Natasha, dans tous les cas, le buveur de sang n’avait pas l’intention de la mettre au courant, il ne savait que trop bien comment elle allait prendre la situation. Il y avait de forte chance qu’elle lui reproche son choix, parce qu’elle ne voudrait pas qu’il subisse ce sort pour elle, alors que le vampire était prêt à tout pour elle justement. Ce n’était pas pour rien que Joachin n’avait pas pris la peine d’en parler à son épouse, il savait qu’elle serait contre. Et dans tous les cas, le vampire ne pouvait pas en parler. Même si ce n’était pas forcément évident, surtout en cet instant précis alors que Jane le questionnait. Et il savait qu’elle pouvait être têtue (les chiens ne faisaient pas des chats comme on dit).

Visiblement, le fait que Joachin mettait en avant le fait que sa fille ne lui parlerait pas de ses soucis n’aidait pas vraiment cette dernière à lâcher le morceau. Bon en même temps, le buveur de sang aurait sans nulle doute réagit de la même manière. Au final, ils se ressemblaient sur pas mal de point. Jane affirma donc que s’il ne voulait pas qu’elle s’inquiète, il allait devoir cracher le morceau. Mais encore une fois, Joachin ne pouvait pas le faire et il avait l’intention de trouver une excuse pour justifier son silence jusqu’ç ce que sa fille reprenne.

Le vampire sentit un frisson parcourir son échine quand il entendit Jane affirmer qu’elle allait en parler à sa mère. En un sens, l’homme avait envie que son épouse et sa fille retrouvent une certaine complicité, mais pas sur cette histoire. Joachin ne répondit pas tout de suite, se contentant de trouver un moyen de s’en sortir, mais il n’y en avait peut-être pas.

« Je préfère que tu ne dise rien à ta mère. » Dit-il alors, afin que sa fille ait bien conscience que cette histoire ne devait pas arriver aux oreilles de Natasha. Cz n’allait pas forcément arranger son cas, mais il n’avait pas le choix. Il ne fallait pas que son épouse le découvre ou se doute de quoi que ce soit. « Ce n’est vraiment rien. » Ajouta–il alors, même si concrètement le buveur de sang minimisait clairement la situation. « J’ai du accepter quelque chose pour sauver ta mère. » Il en disait vraiment trop, c’était évident, mais ce n’était pas comme s’il pouvait ne rien dire du tout. « Quand elle était malade, je devais trouver une solution pour récupérer un remède. »

Parce qu’il n’avait pas pu abandonner son épouse, qu’il avait dû trouver un moyen de la sauver sans la condamner comme il l’avait été.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4502

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Mer 20 Juin - 19:26


Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
J

ane afficha un sourire un tantinet satisfait quand elle sentit que sa petite... menace avait fait son effet sur son père. Non pas qu'elle trouve particulièrement plaisant de recourir à ce genre de chantage, mais elle tenait à savoir, à comprendre ce qui arrivait à son père. Et en soi, elle ne devrait vraiment pas se sentir réjouie de cette réponse. Si, à peine remis ensemble, le mari faisait des cachoteries à sa femme, la seconde lune de miel allait être de très courte durée, sans l'ombre d'un doute. Les secrets, ça avait de quoi vous bouffer, vous détruire de l'intérieur. Si quelqu'un en ce bas monde était bien placé pour le savoir c'était elle. Et elle n'était pas du tout au bout de ses surprises, à ce sujet. Ceci dit, Joachin ajouta que ce n'était vraiment rien, ce que la myrihande du feu ne pouvait bien sûr absolument plus croire. Si ce n'était rien, il ne ferait pas tant de mystères, si ce n'était rien, il n'aurait pas l'air ainsi mal en pour. Si ce n'était rien, il ne chercherait pas à garder cela pour lui et uniquement pour lui, sans en parler à ses proches. Il y avait anguille sous roche, baleine sous gravier, et elle, elle avait bien l'intention d'insister encore et encore jusqu'à ce que son père crache le morceau. Parce que là, sa réponse n'était tout simplement suffisante.

Il avait accepté "quelque chose" pour sauver Natasha. On ne faisait pas plus vague, comme explication. Elle savait qu'il se montrait cryptique comme ça pour essaye de la préserver, mais tourne autour du pot comme il le faisait c'était pire pour elle que s'il crachait le morceau de but en blanc. Il mettait ses nerfs à rude épreuve, et elle se sentait réellement à deux doigts de craquer. Elle pouvait comprendre que par désespoir, il ait été prêt à tout pour récupérer un remède afin de sauver sa génitrice. Elle aussi, si Edward avait été malade plutôt que Jane, aurait fait des pieds et des mains, soulevé des montagnes pour aider son âme soeur. Elle comprenait mais n'était que d'autant plus inquiète. Parce qu'elle aurait été prête à tout, vraiment tout. Alors lui aussi devait être prêt à tout, vraiment tout... Il n'avait pas pris la décision radicale de transformer sa mère, sans quoi elle serait la première au courant, et il ne parlerait pas de "récupérer le remède"... Donc, il avait dû passer un marché, promettre quelque chose, faire quelque chose, sacrifier quelque chose... Il y avait un milliard de possibilités différentes, et aucune n'était rassurante. Non, définitivement, elle ne savait pas le moins du monde à quoi s'attendre.

-Qu'est-ce que tu as fait ?
demanda-t-elle en croisant les bras d'un ton vindicatif. Hors de question qu'elle se contente de ça.






code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 447

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Sam 25 Aoû - 20:26

Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
Joachin acceptait de parler un peu plus, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait l’intention de tout dire à sa fille. Ce n’était pas contre elle, bien évidemment, c’était simplement qu’il ne voulait pas l’inquiéter outre mesure. Parce qu’il y avait forcément raison de s’inquiéter, Joachin ne pouvait pas le nier, mais il ne voulait pas que Jane le fasse. C’était sans doute bête, mais il tenait quand même à la préserver. Elle n’avait techniquement pas besoin de savoir tout ça, ça ne la regardait pas réellement au fond. Il savait bien que Jane était une adulte, qu’elle menait sa vie sans avoir besoin de ses parents visiblement et elle s’en était sorti sans son père pendant toute sa vie. Elle n’avait donc pas besoin d’être protégé sans doute, il n’avait pas besoin de la ménager, mais il ne pouvait pas s’empêcher de le faire. C’était comme ça, il n’avait pas envie de lui causer du tort avec ses histoires, surtout qu’il avait quand même bien conscience de s’être mis dans une position délicate.

Sauf qu’en même temps, il ne savait que trop bien que sa fille était particulièrement têtue. Et visiblement ses explications ne lui suffisaient pas. Pourtant, le buveur de sang avait quand même expliqué dans les grandes lignes la situation, il ne manquait que ce qu’il avait accepté de faire pour récupérer le remède afin de sauver son épouse. Et c’était justement ce qu’elle lui demanda, elle voulait savoir ce qu’elle avait fait. Et le vampire savait parfaitement qu’elle n’allait pas avoir l’intention de le laisser s’en sortir sans rien dire. Il le voyait, dans sa façon de se tenir, elle était définitivement trop têtue.

« J’ai accepté de servir de cobaye pour des expériences. »
Répondit-il alors, se montrant donc honnête parce qu’il se doutait bien qu’il n’allait pas pouvoir s’en sortir dans tous les cas. « Mais ce n’était qu’un faible prix à payer. »

Précisa-t-il parce qu’il ne pouvait pas s’en empêcher. Il le pensait vraiment, le buveur de sang considérait vraiment que ce n’était qu’un petit prix à payer comparé à la vie de Natasha. Ce n’était vraiment pas grand-chose, parce que Natasha était vivante. Même si, bon, le vampire ne pouvait pas nier non plus que par moment ce n’était pas une partie de plaisir. Mais bon, il ne regrettait pas ce qu’il avait fait, c’était définitivement pour la bonne cause.

« Ce n’est pas ce qui compte. »

La seule chose qui comptait vraiment, c’était le fait que Natasha allait bien. Et en plus, maintenant, ils étaient de nouveau ensemble. Même s’il y avait quelques adaptations à faire et qu’ils devaient parvenir à retrouver leurs marques, ils étaient quand même ensemble et c’était la seule chose qui comptait vraiment. En même temps, c’était bel et bien pour ça que Joachin avait décidé de devenir un cobaye, pour la vie de son épouse.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4502

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Sam 25 Aoû - 21:24


Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
J

ane appréhendait le pire en attendant la réponse de son père, et même en appréhendant le pire, elle n'était absolument pas prête à entendre ce que Joachin devait lui avouer. Oh, elle était heureuse qu'il lui dise la vérité (surtout que, au vu de la nature de la vérité en question, elle lui aurait sérieusement reproché de la garder pour lui), mais l'inquiétude qu'elle ressentait déjà se muait à présent en angoisse immense. Il avait accepté de devenir un cobaye en échange de l'antidote. Il n'y avait pas mille manières de l'interpréter, et Jane trouvait dans sa réponse un écho bien trop sensible à son histoire récente. Cobaye pour le sorcier, elle l'avait été, elle aussi, certes, elle n'avait pas obtenu la grâce d'être libérée et avait dû fuir, Joachin avait au moins cette faveur-là, mais ça ne changeait absolument rien au problème. S'il était un cobaye pour le sorcier, il le resterait jusqu'à ce que mort s'ensuive... Et qu'il ait réussi à sauver Natasha ne leur permettrait certainement pas de vivre une seconde lune de miel. Que ce soit parce que le Sorcier ne s'était pas encore trop acharné ou parce que, en temps que vampire, il guérissait plus facilement, le fait est qu'il ne semblait pas encore trop affecté par ce qu'on lui faisait subir. Tant mieux, ça voulait dire qu'il était encore temps de le sortir de ce cercle vicieux. Jane avait déjà cru avoir perdu son frère une fois, elle ne supporterait pas que cela se reproduise. Elle n'était clairement pas assez démonstrative avec lui, mais le fait est, quoi qu'il en soit, qu'elle l'aimait, et qu'elle ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit.

-Tu te fous de ma gueule, j'espère ? Bien sûr que ça compte !
Elle était partagée entre une sincère inquiétude et une impérieuse colère... Parce qu'elle était terrifié et nerveuse à l'idée que le peu que ses parents réussissaient peu à peu à reconstruire puisse être détruit si vite. Tu penses vraiment que tu vas t'en sortir ? Il va te tuer, et vous aurez rien gagné, et maman sera inconsolable, c'est vraiment ça que tu veux ?

Elle était angoissée, elle avait du mal à organiser ses pensées, elle avait envie de trouver une solution dans la seconde, mais aucune ne savait émerger dans son esprit. Elle pressentait une urgence en même temps que son incapacité réelle à faire les choses convenablement. Elle prit une grande inspiration. Engueuler son père ne mènerait à rien, mais elle avait besoin d'exorciser ses pensées, ou elle allait exploser.

-Il faut qu'on te sorte de là...

Comment faire ? Elle n'en avait pas la moindre idée, tout ce qu'elle savait, c'est qu'il le fallait, c'est que c'était une obligation.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Messages : 447

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Sam 27 Oct - 12:17

Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
Joachin décida de ne pas réagir quand la jeune femme affirma qu’il se foutait de sa gueule, ne réagissant pas plus sur le fait que non il n’avait pas l’intention de se moquer d’elle, que de son langage particulièrement fleuri. Bon, cela dit, le buveur de sang ne pouvait pas nier qu’il appréciait quand même qu’elle puisse affirmer que ça comptait, que ce n’était pas rien. Parce que ça ne faisait que prouver le fait qu’elle tenait à lui quand même. Et mine de rien, ce n’était pas une information si anodine que cela. Il était évident que leur relation était un peu différente maintenant, qu’elle l’acceptait beaucoup plus qu’au début, mais la moindre confirmation de l’affection que sa fille lui portait était un plaisir. Cela dit, le buveur de sang aurait bien aimé qu’elle ne lui affirme pas ensuite qu’il ne pourrait pas s’en sortir. Joachin avait évidemment conscience du danger, ce n’était pas le souci, mais il appréciait assez de se contenter simplement de nier les évidences. Il y avait peu de chance qu’il s’en sorte à si bon compte au final, mais tant que c’était possible, Joachin profitait de la situation. Et entendre Jane affirmer que le Sorcier allait le tuer, ce n’était pas des plus plaisants, même si elle avait sans aucun doute raison. Au bout du compte, oui, il y avait peu de chance qu’il parvienne à s’en sortir.

L’idée que Natasha soit inconsolable parce qu’il ne serait plus là, ça n’avait rien de plaisant. Déjà qu’il l’avait perdu une fois, et qu’elle avait pensé le perdre, il n’avait aucune envie de la faire souffrir de nouveau. Et en même temps, elle était vivante, c’était la seule chose qui comptait. Du moins, aux yeux de Joachin, c’était la seule chose qui comptait, mais c’était sans doute égoïste. Parce qu’en sauvant la femme qu’il aimait, il s’était clairement condamné. Plus qu’il ne l’était déjà en fait.

« Je me débrouillerais pour me sortir de là, mais toi tu n’auras rien à faire. » Décréta-t-il d’un ton sans appel. Le buveur de sang voyait bien que Jane était sincère et en un sens, il était forcément touché par sa réaction. Ça prouvait qu’elle tenait à lui et forcément, ça ne pouvait que lui faire du bien. Mais en même temps, cette histoire le concernait lui et il était hors de question qu’il laisse sa fille prendre des risques inconsidérés juste pour le sortir de là. S’il devait chercher à s’en sortir, et il n’avait quand même pas envie de crever non plus, il ne fallait pas exagérer, il était hors de question qu’il laisse sa fille s’en occuper. « Je m’en sortirais, mais il est hors de question que tu prennes des risques. »

Il y avait peu de chance, et il en avait bien conscience, que sa fille accepte les propos qu’il venait de lui dire, mais si Jane était capable de se montrer têtue (détail qui ne lui avait pas échappé évidemment), il en était tout aussi capable. Il ne laisserait pas sa fille prendre des risques.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4502

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   Sam 27 Oct - 13:38


Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre...
J

ane n'était pas étonnée une seule seconde par la réponse de son père. Dans un tel cas de figure, elle ne pouvait pas douter de leur lien de parenté... Car ils étaient clairement aussi bornés l'un que l'autre (et la maman n'était pas mieux non plus). Alors forcément, il s'obstinerait à vouloir se débrouiller tout seul... et elle, elle s'obstinerait à vouloir l'aider et l'encourager malgré tout. Avec ce qu'elle apprenait, elle ne pouvait de toute façon pas agir d'une autre manière quand la vie d'une personne qu'elle aimait (car oui, à ce stade, elle pouvait bien reconnaître qu'elle aimait son père) était en jeu. Elle n'avait pas l'intention de lui laisser le choix. Elle comprenait bien qu'il ne changerait pas d'avis, mais elle non plus. Elle ne lui demandait pas son avis, elle avait bien l'intention de l'aider, avec son autorisation ou non, quoi qu'il arrive. Elle savait qu'elle ne le convaincrait pas si facilement, mais au fond, il devait savoir aussi qu'elle n'était pas si impressionnable, et qu'elle était loin de s'arrêter aux interdits. Lui aussi devait commencer à en savoir assez sur elle, entre ce qu'il avait pu voir et ce que sa mère avait pu lui dire, pour se douter qu'elle ne lâcherait pas l'affaire si facilement. Elle voulait bien faire profil bas, mais évidemment, Joachin ne devrait pas le prendre pour argent comptant. Il avait beau dire qu'il s'en sortirait, comment le croire sur parole ? Combien de fois avait-elle dit la même chose de son côté ? D'accord, par la force des choses, elle s'en était effectivement sortie à chaque fois... Mais ça s'était clairement joué de peu... et il en serait sans doute toujours ainsi.

-Tu me connais, quand même, à force, non ?
dit-elle avec un sourire. Les risques et moi, c'est une vieille habitude, je sais pas faire autrement que d'en prendre. Mais d'accord, débrouille-toi si tu veux pas compter sur moi.

D'accord, il est clair qu'elle cherchait à le faire culpabiliser. Mais, et alors ? Avec un peu de chances, ça allait effectivement fonctionner. Ils ne pouvaient pas le savoir. Et s'il restait sur sa position comme ça avait de fortes chances d'être le cas malgré tout, eh bien... Elle forcerait les choses, ce ne serait pas un souci du tout. Il était hors de question pour elle de voir les choses différemment. Ni de les faire autrement. Il s'était foutu dans la merde tout seul, certes, mais ce n'était pas une raison pour l'y laisser malgré tout. Et elle tenait trop à lui pour accepter de le perdre... Sans compter le fait que sa mère ne s'en remettrait jamais si ça devait arriver.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre... (Jane)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» Comment résoudre des problèmes
» Les problèmes n’arrivent jamais seuls [PV Ma maitresse N°1]
» Les problèmes n'arrivent jamais seuls.
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Ruelles-