Partagez | 
 

 A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Mer 15 Aoû - 19:37

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Bon… le jour J. Depuis la naissance de Samuel, Edward se rendait donc chez Perséphone (enfin dans l’ancien laboratoire qu’elle utilisait comme demeure maintenant, mais qu’elle pouvait dans tous les cas garder autant qu’elle le voulait) afin de passer du temps avec Samuel, puisqu’elle ne voulait pas qu’il le prenne tout de suite chez lui. Mais ils avaient discuté et convenu d’une date où il allait pouvoir l’emmener avec lui et Edward avait attendu patiemment. Depuis, il avait quand même beaucoup vu Samuel et par moment, son ex petite amie partait de chez elle en lui laissant le soin de s’en occuper, ce qui lui faisait dire que finalement, elle parvenait quand même à lui faire confiance. Et il osait croire qu’il s’en sortait quand même plutôt bien. Bon, il n’était pas toujours sûr de lui, mais quand même, il avait le sentiment de bien se débrouiller et il y avait déjà comme un lien avec Samuel qui s’était créé. Il ne saurait pas réellement l’expliquer, mais c’était le cas. Et donc, le jour J était arrivé.

Ça avait permit à Edward et Jane de se préparer à réellement recevoir le petit chez eux, et terminer les quelques détails de préparation aussi pour sa chambre par exemple. Tout était prêt en tout cas, Edward était plutôt confiance, il osait croire qu’ils allaient s’en sortir. Enfin… tout allait dépendre de comment ça allait se passer par rapport à Jane. Le jeune homme adorait les efforts qu’elle faisait pour lui, mais là c’était quand même sacrément concret parce que ça allait être leur grande rencontre. Edward avait hésité plusieurs fois à demander à Jane de venir dans l’ancien laboratoire avec lui, mais finalement il s’était ravisé, se disant que ce n’était pas forcément au mieux. Il fallait que la rencontre entre son fils et sa… eh bien, sa belle-mère appelons un chat un chat, se passe correctement et dans les meilleures conditions. Et Jane ne devait pas prendre trop de temps à rencontrer Samuel non plus, histoire que les choses se mettent bien en place, même si ça n’allait pas être facile du tout. Edward ne pouvait pas nier qu’il appréhendait un peu son retour chez lui avec Samuel. Il s’était montré le plus serein possible devant Perséphone, pour qu’elle ne s’inquiète en aucun cas, mais il ne menait en réalité pas très large. Et il espérait ne pas communiquer sa nervosité à Jane, histoire d’éviter le fameux effet boule de neige.

Quand il arriva devant chez lui, il hésita à attendre quelques secondes devant la porte avant de rentrer histoire de se préparer, mais en fait Jane sentirait qu’il était là et ça n’allait pas arranger la situation. Bref, il passa donc le pas de la porte.

« C’est moi ! » Lança-t-il pour signifier sa présence, même s’il n’y avait pas besoin de le faire. Il s’avança déposa les affaires que Perséphone lui avait donné, Samuel dans ses bras. Ça y était… son fils était chez lui, et ils se jetaient donc tous les deux dans le grands bains.  
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Mer 15 Aoû - 19:56


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
B

on, voilà, on y était. Jane ne savait pas si ce moment était arrivé trop vite ou trop lentement tout compte fait. Quelque part, elle avait eu hâte d'en arriver là, car elle cesserait de se faire des films sur la manière dont elle allait appréhender les choses et juste les vivre, tout simplement. D'un autre côté, elle aurait bien aimé rester un peu plus longtemps dans sa bulle. C'était simple de se dire que sa vie ne changerait pas tant que ça tant que le fils d'Edward ne venait pas directement dormir sous son toit. Sauf que là, ça allait être le cas, et forcément, l'idée ne la mettait pas spécialement à l'aise... Tout allait être plus concret. Alors quelque part, elle avait hâte d'en arriver là, effectivement... ce qui ne l'empêchait pas de vouloir arrêter le temps, là, concrètement. Elle ne pensait déjà pas être capable d'être une mère digne de ce nom (et pour le coup, la question ne se posait pas, elle n'en serait jamais une), mais alors, une belle-mère... Elle avait plus de chance de se muer en marâtre acariatre qu'en charmante belle-mère bienfaitrice. Elle n'avait pas envie de faire subir à Samuel sa frustration et ses regrets, mais elle savait quand même que c'était le risque, et que ce risque était tout sauf anodin. Elle avait suffisamment subi la situation jusqu'ici pour savoir qu'elle avait encore beaucoup de mal à la vivre, et même si elle se répétait sans cesse que cet enfant était innocent, n'était pour rien dans l'affaire, et qu'elle le pensait réellement, ça ne changeait pas grand-chose au fait qu'elle s'estimait impuissant à faire preuve de la gentillesse et du self-control nécessaires. En fait, elle avait peur de perdre le contrôle et de carrément vouloir cramer vif ce gamin dès qu'il aurait passé le pas de la porte. Ce n'était pas un risque à exclure...

Le temps qui sépara le départ d'Edward de la maison pour chercher Samuel et son retour lui parut interminable, et elle eut le temps de se torturer l'esprit un bon milliard de fois dans ce laps de temps. Elle retournait la situation dans tous les sens et sa certitude restait la même. Elle ne pensait pas qu'elle serait à la hauteur de la situation... ce qui, forcément, l'angoissait d'autant plus. Puis finalement, elle entendit sa voix, sur le palier. C'était lui. Non, c'était eux. Elle rejoignit son époux. Sentit son coeur se serrer en voyant Samuel dans ses bras. Ils étaient beaux, tous les deux, ensemble. Et dans d'autres circonstances, Jane aurait été émue par un tel tableau. Là, elle était... en fait, elle n'en avait aucune idée. Ses sentiments épars faisaient un putain de remue-ménage en elle.

-Ca a été ?
demanda-t-elle, faute de mieux, posant son regard sur Edward faute de réussir à poser les yeux sur Samuel sans avoir mal.




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Mer 15 Aoû - 20:19

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Edward attendit que Jane vint les retrouver. C’était le moment sans doute le plus dur depuis l’arrivée de Samuel, depuis même que Jane avait découvert la grossesse de Perséphone. Parce que même si elle était passé au-dessus de sa trahison, qu’elle avait réussi à lui pardonner, ils n’avaient pas encore état confronté à la concrétisation de la situation. Edward ne pouvait pas s’empêcher de s’angoisser un peu, ce qui n’était pas forcément une bonne chose en soit. Parce qu’il ne savait que trop bien que son fils était une éponge et il avait envie d’être dans les meilleures conditions afin que tout le monde soit bien. Quand son épouse arriva donc, il sut qu’elle souffrit de le voir. Il le ressentait et ça lui faisait du mal, autant dire qu’ils étaient mal parti pour être dans les « bonnes » conditions. Edward tourna un instant son regard vers Samuel, dans ses bras, il ne semblait pas trop mal aller. Il avait eu la possibilité d’expérimenter des moments de pleurs déjà, même si globalement Samuel était une crème quand même.

Jane lui demanda si ça avait été, en le regardant lui. Il avait le sentiment qu’elle ne regardait pas Samuel volontairement, qu’elle ne voulait peut-être pas le voir. Il pouvait comprendre, ça lui faisait forcément mal, mais là… il était là, c’était un peu le moment de leur rencontre. Et Edward avait envie de faire les choses bien, pour Samuel, mais aussi évidemment pour Jane. Il se doutait que ce n’était pas simple, mais elle ne pouvait pas juste l’ignorer. Au vu de la situation, il était évident qu’elle n’allait pas pouvoir l’ignorer.

« Ça a été. » Dit-il pour répondre quand même à sa question pour commencer. « Perséphone m’a fait les dernières recommandations et elle m’a donné tout ce qu’il fallait pour la nuit. » Ce qu’il n’avait pas pu expérimenter encore, jusqu’à présent. La manière qu’elle avait de l’endormir par exemple, histoire de garder le même genre de rituel. « Et si jamais… ça se passe mal, je le lui ramène. »

S’il le fallait vraiment, c’était ce qu’ils s’étaient dit, mais Edward avait envie de prouver à son ex que tout allait bien se passer. Même si concrètement, le jeune homme n’était clairement pas le plus serein rien que pour l’idée de s’occuper de Samuel tout ce temps, il n’avait quand même pas l’expérience de Perséphone, il se lançait dans le grand bain. Alors… il avait envie de s’enlever un certain poids des épaules quand même avant tout ça. Ce n’était pas comme s’ils pouvaient reculer de toute façon, ils allaient quand même devoir assumer jusqu’au bout. Même si Edward avait conscience qu’il en demandait beaucoup à Jane.

« Jane… regarde le. »
Dit-il doucement. Il ne voulait pas lui faire mal, mais en même temps il fallait bien qu’ils arrivent juste à trouver un équilibre. Samuel était là maintenant, il allait passer du temps avec eux, ce n’était pas possible de faire comme si de rien n’était. « Est-ce que… tu veux le prendre ? » Bon, il allait peut-être un peu vite, mais dans le doute.
 
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Mer 15 Aoû - 21:18


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
E

dward lui répondit que ça avait été, elle se doutait qu'il était sincère, d'autant plus qu'il ne l'oublia pas de lui donner des détails qu'elle se serait bien épargnée d'entendre. Ce n'était rien en particulier, et c'était même tout naturel, mais ne serait-ce qu'imaginer Edward et Perséphone discuter tranquillement méthodes d'éducation concernant leur fils, ça lui faisait mal au coeur. Oui, il valait mieux que son ex lui ait fait toutes les recommandations nécessaires afin que les choses se passent bien, mais quand même... Le jeune homme ajouta que si les choses se passaient mal, par ailleurs, eh bien, il ramènerait Samuel à sa mère, tout simplement. Une fois de plus, ce n'était rien, et pourtant, la jeune femme se sentait piquée d'entendre ça. D'accord, elle était la première à penser qu'elle serait une catastrophe, mais elle refusait qu'on soumette ne serait-ce que l'idée que les choses puissent mal se passer au point que Samuel doive être rendu à sa mère. Bon, en la circonstance, il faut croire qu'elle ne serait jamais contente dans tous les cas. Et c'était sans doute vrai. Elle était trop perturbée par la situation pour vraiment réussir à l'observer sous un angle positif. Et elle n'était pas sûr que ça s'arrange ensuite. C'était finalement plus dur à vivre qu'à imaginer, et elle n'était absolument pas prête pour ça, en réalité. Mais bon, c'était là, ils étaient là, elle n'avait pas le choix. Elle s'apprêtait à faire un commentaire quelconque sur le fait qu'il n'y avait aucune raison que les choses se passent mal (alors que si, il y en avait, en fin de compte, et plus d'une), mais fut prise de court quand Edward l'intima avec douceur de regarder Samuel.

Jane prit une grande inspiration. Ca ne devrai pas être si difficile pourtant... Mais c'était une épreuve d'accorder ce regard sincère, direct et long à ce bébé. C'était lui donner droit d'existence, droit de résidence dans sa vie, et ce n'était pas simple à assumer. Malgré tout, elle le fit, non sans difficulté. Elle baissa les yeux sur Samuel. Un bébé adorable, un enfant qu'on devait avoir naturellement envie de choyer. Normal qu'Edward en soit gaga. Elle sentit son coeur se serrer encore plus. Il était sans doute impossible de détester un être aussi adorable... mais elle avait peur de bel et bien le détester, de ne voir en lui que ce qu'il incarnait : la trahison ultime de l'homme qu'elle aimait du plus profond de son être. Elle eut un mouvement de recul quand il lui proposa de prendre Samuel dans ses bras. Il faudrait mais... non, elle ne pouvait pas.

-Je... je vais lui faire mal...


Et elle ne saurait pas si ce serait volontaire ou non.






code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Mer 15 Aoû - 21:43

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Ce n’était vraiment pas évident, Edward se sentait confus et il se doutait que c’était surtout Jane qui se trouvait dans cette position. Mais ce n’était pas comme s’ils pouvaient simplement jouer l’autruche. Le jeune homme n’avait aucune envie de faire du mal à Jane, mais en même temps il ne pouvait pas non plus arriver, vivre sa petite vie avec son fils et ne pas se préoccuper de son épouse. Bien au contraire. Ce n’était pas comme ça qu’ils arriveraient. Alors, même si Samuel était donc clairement la résultante d’une erreur de sa part dans le passé, il savait qu’il fallait qu’ils prennent le taureau par les cornes. Il ne savait pas s’il y avait une bonne méthode, mais ce qu’il savait c’était qu’ils ne pouvaient pas juste tourner autour du pot et se faire encore plus de mal. C’était un peu comme un pansement, il fallait l’arracher rapidement, avoir mal un bon coup avant de ne plus souffrir. C’était si simple ? Non, mais ils n’avaient pas le choix.

Jane tourna bel et bien son regard vers Samuel, Edward voyait bien que c’était un acte difficile pour son épouse, mais en même temps il fallait bien le faire. Ici et maintenant, c’était leur rencontre, les premiers instants d’une longue vie qu’ils allaient quand même devoir indéniablement partager. Dans l’idéal, il aurait fallu que Jane et lui soient parents ensemble – et ils auraient pu hein, mais ça ne servait à rien de revenir sur ce détail –, mais ce n’était pas le cas alors… eh bien, il fallait faire avec cette situation actuelle. Quand elle recula vivement, au moment où il lui demanda s’il voulait le prendre, Edward fut partagé entre deux réactions. Il comprenait que ça ne soit pas évident, qu’elle n’ait pas envie de lui faire mal, ou même qu’elle n’ait pas spécialement envie de l’approcher et d’avoir quelque chose à faire du petit et en même temps, il se disait qu’encore une fois il fallait le faire. Jane dans tous les cas faisait parti de la vie de Samuel, elle était la femme de son père, elle était l’âme sœur de son père. Ce n’était pas sa mère (malheureusement), mais elle avait quand même sa place dans sa vie. Comme Samuel avait forcément une place dans la vie de Jane, il fallait juste parvenir à ce que tout se passe bien.

« Tu ne vas pas lui faire mal. »
Décréta-t-il, sans même laisser le moindre doute. Parce qu’il le savait elle n’allait pas lui faire du mal. Il n’y avait aucune raison. Bon… oui, elle pourrait avoir envie de le voir disparaître de sa vie, mais non, Edward ne parvenait pas à se dire que c’était possible.

D’ailleurs, il décida de ne même pas laisser le choix à Jane. Ce n’était pas forcément la bonne méthode et Perséphone le tuerait peut-être si elle le savait (et elle ne laisserait pas ça arriver si elle était là), mais présentement il était avec son fils c’était lui qui gérait comme il pouvait. Donc, il ne laissa pas le choix à Jane et lui mis le petit dans ses bras, qu’elle le veuille ou non. C’était peut-être trop radicale, mais ça devait arriver de toute façon. 
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Mer 15 Aoû - 22:16


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
J

ane n'avait jamais apprécié les gosses, et les bébés encore moins. Pour la même raison que la plupart des gens : parce que c'est bruyant, parce que ça pue, parce que c'est chiant, tout simplement. Alors en temps normal, déjà, si on lui avait demandé de tenir un bébé dans les bras, elle aurait eu du mal, mais là, c'était encore un autre niveau. Son problème, ce n'était pas tant que Samuel était tout petit et qu'elle aurait peur de l'écraser entre ses gros doigts en le serrant trop fort, ou bien de le faire tomber par inadvertance (même si ça n'aidait pas non plus), c'était qu'il était... eh bien, le fils de son père... et de sa mère. Le symbole ultime d'un adultère (selon les termes, c'en était bien un, même s'il faudrait peut-être nuancer, mais ça...) qui l'avait fait terriblement souffrir. En le regardant, elle ne se disait pas qu'elle le haissait du plus profond de son être et qu'elle tenait à lui faire du mal, mais elle avait peur... va savoir, qu'elle perde pied, qu'elle soit victime d'un accès de folie ou... n'importe quoi, en fait. Elle avait juste le sentiment qu'elle pouvait vraiment faire du mal à ce gosse et cette pensée la terrifiait... Alors non, elle n'était pas prête. Tant pis si elle passait pour une garce ou quelqu'un de lâche, elle n'était juste pas capable de faire... ça. Alors non, elle préférait laisser Samuel à Edward, qui lui le prenait dans ses bras comme si c'était la chose la plus naturelle au monde.

Sauf qu'au final, le jeune homme ne lui laissa pas le choix. A la place, il cala Samuel entre ses bras tremblants. Elle voulut protester, bien sûr, mais choquée par la décision de son époux, qu'elle n'avait absolument pas prévue, elle était tout simplement incapable de quoi que ce soit. Ce petit bout d'être humain, ridiculement petit, était là, entre ses bras, et elle était comme tétanisée. Elle baissa les yeux sur eux. Elle essayait de se retenir de trembler mais en un regard dans sa direction... elle sentit des larmes couler le long de ses joues. Pourquoi ? Elle ne saurait même pas exactement le dire. Parce qu'elle aurait voulu que cet enfant soit le sien ? Parce qu'elle prenait conscience de l'immuabilité de la situation ? Parce que la pression retombait, tout simplement ? Honnêtement, elle n'en avait pas la moindre idée, mais ce qui est sûr c'est qu'elle regardait à présent Samuel à travers un voile de larmes.

-C'... c'est vrai qu'il te ressemble...,
parvint-elle à articuler après un moment.

Ce qui était vrai. C'était peut-être encore difficile à dire, mais elle trouvait qu'il avait ses yeux, et même son nez... un petit Edward miniature.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Mer 15 Aoû - 22:58

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
On ne pouvait pas dire que le jeune homme se montrait très délicat, mais il se disait que de toute façon, s’il n’agissait pas comme ça, Jane n’allait jamais prendre le courage de tenir Samuel dans ses bras. Ce n’était pas forcément la manière la plus clémente d’agir, mais il se disait qu’au moins ça serait une bonne chose de faite. Dès que Jane aurait pris au moins son fils dans ses bras, il se disait que pour la suite ça sera plus évident. Bon, rien n’allait enlever le fait que ce fils n’était pas le sien, que Edward avait un enfant avec une autre femme et qu’ils n’en auraient jamais tous les deux. Mais de toute façon, ce n’était pas comme s’il pouvait envisager qu’il ne fasse pas parti de leur vie. Jane l’avait poussé à accepter Samuel, et il ne regrettait en aucun cas d’avoir suivi le conseil de sa femme. Maintenant, il fallait simplement qu’ils parviennent à trouver un équilibre, le plus dur évidemment.

Jane tremblait de tout son être – et Edward était sûr que son ex lui en voudrait de laisser leur fils dans les bras de Jane, mais il s’en foutait royalement –, mais elle prit Samuel dans ses bras. Il savait bien que c’était douloureux, il le sentait. Il n’avait pas forcément besoin de voir son âme sœur commencer à pleurer pour le comprendre mais… le jeune homme continuait d’être persuadé qu’elle devait faire cette démarche. Il forçait un peu les choses et si elle décidait de lui en vouloir, il n’allait pas le lui reprocher. Il continuait de croire, dans tous les cas, qu’ils devaient en passer par là, que Jane devait en passer par là. Edward afficha un tendre sourire quand son âme sœur affirma qu’il était vrai que Samuel lui ressemblait. Il ne savait pas vraiment si c’était un constat que Jane appréciait ou pas. En tout cas, la regarder porter son fils… ça l’émouvait tout simplement. Samuel n’était pas l’enfant de Jane, mais il était ému quand même. En partie parce qu’il aurait aimé qu’il en soit ainsi, qu’un jour ils aient un enfant tous les deux. Ce qui était arrivé, dans une autre situation, il aurait pu poser son regard sur Jane portant leur fils par exemple. Mais bon, ils ne pouvaient pas refaire le passé.

Edward caressa doucement les joues de Jane, pour essuyer les larmes qui avaient coulés. Il s’en voulait vraiment de la faire pleurer, mais encore une fois c’était sans doute une étape importante.

« Ça va ? »
Demanda-t-il, se doutant un peu de la réponse. Quoi qu’en même temps, il avait tellement de mal à cerner ce que ressentait Jane depuis… eh bien depuis tout ça. Sans doute parce qu’elle ne se cernait pas elle-même, comme lui avait un peu de mal à savoir ce qu’il ressentait. Il aimait voir Jane porter Samuel, il regrettait qu’il ne soit pas leur fils à eux, il s’en voulait du mal qu’il faisait à son âme sœur. Il était tellement partagé et le futur était évidemment tellement flou dans ces conditions.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 10:28


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
E

ntre ses sentiments et ceux de son époux, il y avait de quoi perdre un peu les pédales. Très clairement, ni l'un ni l'autre n'étaient complètement serein dans cette situation, et le fait que Jane porte entre ses bras l'enfant que son âme soeur avait eu avec un autre cristallisait une foule d'émotions face auxquelles ils ne semblaient pas de taille : entre douleur, regrets, rancoeur, et comme un peu de nostalgie. De nombreux sentiments en soi très amers, c'est rien de le dire, mais contre lesquels ils avaient l'obligation de lutter. Il fallait qu'ils dépassent tout cela, ils n'avaient pas le choix, le futur et l'équilibre de cet enfant adorable, entre ses bras, en dépendait. Car c'est vrai qu'il était adorable, tout comme il était vrai que Jane lui reconnaissait des traits typiques de son père. Ce n'en était que plus difficile pour elle au bout du compte, mais elle savait au moins une chose... Elle ne savait pas à quel degré elle serait capable d'aimer cet enfant car pour elle, l'amour, s'il devait naître, ne pourrait pas être instantané, cela allait forcément prendre du temps. Peut-être trop de temps. Mais elle savait une chose néanmoins : ses craintes étaient infondées. Elle ne le détestait pas. Elle en avait détesté la pensée, et tout ce qu'elle avait imaginé de lui. Mais non, là, tout de suite, elle ne le détestait pas, et elle se disait que cet enfant devait bien être impossible à haïr. Au fond, c'était rassurant... Insuffisant, mais rassurant. Parce qu'au bout du compte, elle ne l'aimait pas non plus malgré tout...

Elle avait du mal à interrompre le flot de ses larmes. C'était plus fort qu'elle, elle ne les contrôlait pas. C'était là, et elle ne pouvait rien y faire, en dépit de toute sa volonté. La jeune frissonna de plus belle quand son âme soeur caressa ses joues du bout des doigts pour venir essuyer ses larmes. Il devait évidemment connaître la réponse à cette question. Mais en même temps, elle-même ne savait pas trop de quelle manière répliquer.

-Je sais pas trop...,
se contenta-t-elle de dire, faute de savoir dire mieux. Elle se faisait du mal, elle lui faisait du mal, on ne pouvait pas dire que cette situation soit franchement idéale, mais elle avait eu peu de chances de l'être en même temps.

Et parce qu'il pourrait difficilement se sentir à son aise dans des bras tremblants, Samuel s'agitait de plus en plus, puis se mit à crier tout son soûl sous le regard apeuré et démuni de Jane qui n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle devrait faire. Maladroitement, elle tentait de bercer ce petit bout d'être humain, mais on ne saurait affirmer que la démarche était réellement efficace.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 13:22

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Edward avait envie de permettre à Jane de ne plus pleurer, mais il se doutait que ça n’allait pas être évident. Que ça n’avait rien de facile au vu de la situation, parce qu’elle ne se contrôlait pas tout simplement. Le jeune homme s’en voulait de lui faire subir tout ça, qu’elle se retrouve dans une telle situation. Il avait envie de résoudre le truc, de faire en sorte qu’ils parviennent à surmonter ça et surtout permettre à Jane de ne plus souffrir autant. Sauf qu’en un sens, il avait aussi conscience qu’il ne pouvait pas faire grand-chose, qu’il n’avait pas toutes les cartes en main. Il les avait eu à un moment donné, mais il n’avait pas correctement géré les choses… Enfin, encore une fois il ne pouvait pas revenir en arrière.

Edward avait simplement envie de faire quelque chose, en sachant parfaitement qu’il ne pouvait pas trop y arriver. Il ne fut pas étonné quand son épouse affirma qu’elle ne savait pas trop comment elle se sentait, parce qu’il s’en doutait évidemment. Il sentait bien que Jane n’était pas très clair dans ses émotions et ses sentiments et c’était évident… lui-même n’était pas vraiment capable de savoir ce qu’il ressentait non plus. Elle ne savait pas trop et Edward n’avait aucune idée de comment faire en sorte qu’elle parvienne à mieux se sentir. Surtout que la situation n’avait rien d’évidente, Samuel ne manquant pas d’absorber un peu tout ce qu’il y avait, les sentiments des autres. Il ne devait pas se sentir si bien que cela dans les bras de Jane, parce qu’elle ne se sentait pas si bien que cela de le porter dans ses bras. Alors, il commença à s’agiter et Edward comprenait que son âme sœur n’était clairement pas à l’aise. Au final, Edward se disait que c’était un peu trop, qu’il n’aurait pas dû lui mettre son fils dans ses bras. Elle tentait de le bercer, mais ça n’avait pas l’air de trop marcher. Edward avait envie d’intervenir, il se disait qu’en reprenant Samuel dans ses bras, ça se passerait peut-être mieux. Et en même temps, il n’avait pas envie que Jane s’imagine qu’elle était juste incapable. Même si, en un sens, ce n’était pas son fils et que ce n’était pas grave si ça se passait pas très bien… mais quand même. Il n’avait pas envie, encore une fois, de blesser Jane. Cette sensation de toujours constamment marcher sur les œufs n’arrangeait pas forcément les choses. Edward avait plus l’habitude d’agir par instinct qu’en réfléchissant, mais justement c’était clairement un souci en temps normal. Il devait réfléchir, pour le bien de tout le monde, mais ça n’était pas facile forcément.

Le jeune homme entoura donc ses bras autour de son âme sœur, pour tenter de lui apporter son soutien et bercer en même temps qu’elle Samuel. Histoire de tenter de le calmer ici et maintenant, sans qu’il n’ait besoin de le prendre lui dans ses bras.

« C’est une éponge, il ressent tout. » Dit-il même s’il n’y avait pas forcément besoin de ce genre de précision. Même si ça signifiait bien que Jane devait déjà arriver à se calmer pour le calmer lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 13:44


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
J

ane ne savait vraiment pas quoi faire ni quoi dire pour calmer l'enfant dans ses bras, et plus elle peinait à rassurer l'enfant qu'elle tenait dans ses bras, plus elle perdait confiance, puis celui-ci s'agitait. En bref, c'était un véritable cercle vicieux contre lequel Jane ne savait pas faire grand-chose. Elle était complètement désemparée et n'avait pas la moindre idée de ce qui pourrait être la meilleure manière d'agir. Finalement, ce fut Edward qui reprit les devants. S'il avait choisi de récupérer Samuel, elle ne le lui aurait pas reproché. Il était assez évident qu'elle s'y prenait comme un manche de toute façon, et elle n'avait pas besoin de ça pour penser qu'elle n'était de toute façon pas à la hauteur. Mais ce n'est pas ce qu'il fit. Au lieu de cela, il les encercla de ses bras. La douce chaleur qui envahit alors la jeune femme ne suffisait pas à la rassurer complètement mais parvenait à l'apaiser au moins un peu, ce qui n'était pas rien, déjà. La jeune femme prit une grande inspiration, une manière comme une autre de calmer sa crise de larmes, tandis qu'Edward lui affirmait que son fils était une éponge, comme tous les enfants de son âge, sans doute, le genre à capter les émotions de son entourage au vol et d'y réagir. En bref, si elle ne se calmait pas, il ne risquerait pas de se calmer non plus... Soit... mais une fois de plus, c'était quand même plus facile à dire qu'à faire... Elle regarda successivement Edward et Samuel.

-Je suis désolée...


C'était bête, mais elle ne pouvait s'empêcher de se sentir responsable de la situation. Cette rencontre aurait peut-être pu être heureuse et enthousiasmante, à la place, elle se passait dans les larmes et les cris. Et pourtant, ce n'est pas ce qu'elle voulait. Elle souffrait trop pour le cacher, ça c'était un fait, mais elle avait envie d'être capable d'appréhender sereinement la situation. Elle voudrait même que Samuel finisse par l'apprécier, ne pas être comme toutes ces belles-mères acariâtres de contes de fée.

-Tu... tu peux le reprendre, s'il te plaît ?
Elle ne pensait pas être en état pour le moment de réussir à calmer le fils d'Edward, et elle ne voulait pas aggraver une situation qui n'avait clairement pas besoin de ça. Alors autant qu'il le reprenne, oui, ça vaudrait mieux pour tout le monde. Je vais y arriver, mais là, c'est un peu trop... rapide.

Pour ne pas dire brutal. Elle avait besoin de l'apprivoiser petit à petit. Ce n'était peut-être pas la meilleure méthode, mais c'était la seule qu'elle se sentait capable de gérer pour le moment.




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 14:20

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
« Ne t’excuse pas. » Dit-il dans un souffle, quand son âme sœur le fit.

Elle n’avait aucune raison de s’excuser, de se sentir responsable pour quoi que ce soit. Bon, les débuts étaient quelque peu tendus, mais elle n’y était pour rien. Déjà les bébés ça n’avait rien d’évident, mais en plus quand ce n’était pas le sien… Edward aurait aimé que ça soit le leur et il était persuadé que son épouse s’en sortirait bien mieux si elle tenait son fils dans ses bras, mais bon… la situation était telle qu’elle était de toute façon et ils ne pouvaient rien y changer.

Ils devaient sans doute juste laisser le temps au temps et ça allait aller mieux. Du moins, c’était ce que le jeune homme se disait. Edward savait parfaitement que son épouse allait y arriver, mais qu’elle avait juste besoin d’un petit peu de temps pour se faire à la situation, pour se faire à Samuel. Et il fallait bien qu’elle y arrive. Bon, en un sens, il n’y avait aucune obligation non plus, mais disons que puisqu’elle était son épouse et Samuel son fils, leurs vies étaient de toute façon liées d’une certaine manière. Et donc, ils n’allaient pas pouvoir s’ignorer, Edward n’avait aucune envie qu’ils s’ignorent. Jane lui demanda de le reprendre, précisant qu’elle allait y arriver donc, mais que là c’était un peu rapide. Edward comprenait sans mal et ça ne servait à rien de forcer. Il reprit donc Samuel dans ses bras, tentant de le calmer à son tour. Edward avait peut-être été un peu trop brusque avec eux, à vouloir placer directement le petit dans les bras de Jane. Mais au moins, on ne pouvait pas nier le fait qu’ils avaient quand même fait connaissance comme ça. Et c’était quand même important. Enfin, ils verraient bien comment ça allait se passer pour la suite.

En attendant, le jeune homme tentait de calmer son fils, sans que ça soit vraiment un grand succès. Edward avait déjà dû gérer des crises de larme de Samuel quand il allait le voir chez Perséphone (et tant mieux, parce que sinon c’était évident qu’il n’aurait pas été capable de s’en sortir, même si concrètement il ne savait pas vraiment s’il était capable de s’en sortir quand même). Et là, Samuel de se calmait pas vraiment. Et ce n’était pas juste parce qu’il avait été dans les bras de Jane et qu’il avait sans doute clairement ressenti son désarroi.

« Il a peut-être faim… » Il cherchait un peu une cause probable au fait que Samuel était plus qu’agité et qu’il ne semblait pas arriver à se calmer. « Je n’en sais trop rien… » Il ne savait pas du tout en effet et il ne savait pas comment il allait gérer la situation ; Enfin, si le petit avait bel et bien faim, il n’y avait pas grand-chose à faire en réalité à part lui donner à manger. Ce qu’il allait sans doute tenter de faire, afin de voir si ça pouvait marcher.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 14:39


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
J

ane s'en voulut un peu de ressentir ça, mais elle n'y pouvait rien, elle éprouva un vif soulagement quand Edward reprit son fils entre ses bras. Elle était sans doute cruelle de se délester ainsi de cet enfant comme d'un poids mort, mais elle n'y pouvait rien, pour le moment, porter Samuel était juste... trop éprouvant. Elle avait le sentiment de mourir à petit feu quand elle voyait cette petite vie si parfaite à laquelle elle n'avait pas contribué gigoter dans ses bras. Comment voulez-vous qu'elle rivalise avec cette petite chose si vivante et au fond si mignonne ? Bon, un peu moins mignonne quand elle gueulait, on ne va pas se le cacher, mais en même temps, si il gueulait, c'était aussi en partie de sa faute. Ou pas, mais la jeune femme ne put s'empêcher de le ressentir un peu quand même. Après tout, il était tout calme, avant, quand Jane était bêtement en train de lui pleurer dessus... Ceci dit, il n'avait pas l'air de se calmer spécialement à présent.

Le jeune homme faisait de son mieux pour apaiser Samuel, mais ce dernier ne décolérait pas. Quelque part, cela rassurait un peu Jane. Pas qu'elle ait forcément envie de voir (et d'entendre surtout) Samuel pleurer toutes les larmes de son corps, mais au moins, elle n'était peut-être pas à cent pour cent responsable de la situation et surtout de la manière dont le petit réagissait. Bon, on ne va pas se le cacher, elle n'avait pas dû aider des masses non plus, mais ça... Samuel suggéra que le petit pouvait juste avoir faim. C'était une possibilité, en effet. Jane n'avait aucune idée de la manière dont un bébé était supposé réagir. En fait, tout bien considéré, elle n'avait aucune idée de comment s'occuper d'un bébé tout court. Elle aurait dû s'en soucier c'est sûr. Mais c'était trop tard, maintenant. Elle allait devoir apprendre sur le tas.

-Et comment on fait pour... le nourrir ?

C'est con, mais elle n'avait pas la moindre idée de comment procéder. Bon, elle devinait la base, qu'il fallait lui préparer du lait, lui donne le biberon. Mais comment on le préparait ? A quelle chaleur, en quelle quantité ? Sur tous ces points, elle était totalement paumée, et elle sentait qu'elle allait constamment être larguée. Ceci dit, s'occuper de détails qui étaient purement d'ordre pratique, c'était une chose que Jane appréciait franchement, parce que ça lui permettait de positionner tout ça sur l'échelle du fonctionnel et non plus de l'émotionnel. Et l'air de rien, elle considérait que c'était une très bonne chose. Elle se doutait qu'Edward avait à lui en apprendre sur toutes ces questions, tout comme Perséphone avant lui. Et elle, elle attendait d'apprendre.




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 15:34

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Bon, c’était sûr, ça serait bien plus simple si Samuel n’était pas en train de pleurer sans que Edward n’arrive à le calmer. Il ne savait pas si c’était juste les événements ou quelque chose qui n’allait pas, et il avait dû mal à le comprendre. En même temps, même s’il avait passé du temps auprès de lui chez Perséphone, ce n’était pas vraiment pareil. Bon, elle l’avait laissé seul parfois et donc il avait dû gérer seul, mais au final elle était quand même plus ou moins là. Bref, il devait gérer comme il le pouvait. Du moins, ils devaient gérer comme ils le pouvaient, mais Edward était celui qui s’y connaissait le plus, même s’il avait encore tellement de chose à apprendre. De toute façon, il se doutait que toute nouvelle journée avec un bébé devait être différente des précédentes.

Une des pistes en tout cas, du jeune homme, c’était que Samuel avait peut-être faim. Si ce n’était pas ça, il faudrait voir autre chose, mais en un sens ce n’était pas complètement illogique. Ils ne perdraient rien à tenter de le nourrir de toute façon et pour ça, il pouvait compter sur Jane. Il appréciait sincèrement, parce qu’elle pourrait simplement se dire qu’il était plus à même de s’en charger et le laisser se débrouiller. Ce qu’il aurait pu faire… en fait, à sa place. Très clairement, de toute façon, il n’aurait pas du tout réagi de la même manière s’il avait été à sa place, pour tout. Et il ne pouvait que la remercier énormément d’être celle qu’elle était et d’avoir à ce point de la patience. Jane ne le laissait pas tomber, sur énormément de point. Elle lui demanda donc comment on faisait pour le nourrir, sur ça, Edward maîtrisait normalement. Il avait déjà eu l’occasion de donner à manger à Samuel quand il était chez Perséphone, elle l’avait laissé faire (c’était quand même mieux pour s’entraîner).

« Il y a du lait, il faut remplir jusqu’à la moitié des biberons que Perséphone m’a donnés. » Tout bêtement on pourrait se dire qu’un biberon était un biberon, mais ce n’était pas si évident que ça en fait. Il y avait quand même pas mal de subtilité, et ça n’avait rien d’évident de maîtriser tout ça. Mais ils allaient y arriver de toute façon, il n’y avait aucune raison qu’ils n’y parviennent pas. « Il faut le faire chauffer, mais pas trop. Normalement quand tu touches lait avec la main, ça doit être à peine chaud. » Au final, Edward maîtrisait quand même un peu les bases. Il ne pensait pas un jour en savoir autant, même si dans tous les cas il avait toujours eu envie d’être père. Mais ce n’était pas pareil de le vouloir et de l’être réellement. Il prenait quand même ses responsabilités, il était responsable… c’était dingue. Mais bon, en même temps il n’avait pas le choix. « Est-ce que ça te dérange de le faire ? » Demanda-t-il alors, pendant que Samuel continuait de pleurer dans ses bras. Il faudrait qu’il le pose pour le faire, il n’avait pas quatre bras (et parfois c’était dommage), il le ferait s’il était obligé mais il ne pouvait pas nier que l’aide de Jane serait plus qu’agréable.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 15:53


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
C'

était bizarre d'entendre Edward parler de façon si précise et pragmatique de la façon dont il convenait de préparer le biberon de son fils. Bon, heureusement qu'il savait parfaitement comment s'y prendre, dans le cas contraire, ils seraient mal barré, mais à ses yeux, c'était une preuve de plus de ce qui les séparait maintenant. Pas au sens propre, non, mais il y avait une vraie différence entre eux, à présent... Eux qui s'étaient toujours dit qu'ils étaient les mêmes, et à juste titre : il était père, cela faisait partie de lui et de son identité, dorénavant. Et elle, eh bien... elle ne serait jamais mère, et ne pourrait pas prétendre savoir ce que cela faisait. Certes, elle serait capable de le comprendre, surtout si Samuel venait quotidiennement chez eux, mais ce ne serait jamais la même chose. Dans tous les cas, Jane s'imprégna mentalement des conseils de son âme soeur. C'était clairement le genre de choses qu'il valait mieux qu'elle retienne. Elle n'avait pas envie d'agraver les choses plus que ce qu'elle avait le sentiment d'avoir fait déjà, et donc, le mieux restait d'écouter à la lettre ce que le jeune homme lui disait. Pour le coup, elle ne pourrait clairement pas le contredire, puisque c'était évident : il savait mieux qu'elle, et lui, il n'avait qu'une chose à faire, et c'était obéir, juste obéir. Et se mettre à l'ouvrage puisque Edward lui demanda de préparer le biberon de Samuel. Elle aurait pu refuser, mais c'était plus simple que le fils reste dans les bras de son père. Et elle, elle se rendrait utile, au moins.

Alors elle hocha doucement la tête avant de disparaître dans la cuisine, un biberon à la main, afin de chercher du lait et de préparer tout ça comme il le demandait. Verser moitié de lait dans le biberon, ça ça allait, ce n'était pas la mer à boire. Le reste était en revanche plus corsé. Elle n'en savait rien, elle, d'à partir de quel moment un biberon serait trop chaud ou au contraire trop froid... Elle décida d'agir à l'instinct, en espérant que Samuel ne lui cracherait pas son lait au visage. Si elle n'était même pas fichu de préparer un biberon convenablement... En tout cas, grâce à ses pouvoirs, le lait fut vite chauffé et elle revint rapidement auprès d'Edward.

-Voilà... je sais pas si c'est assez chaud,
dit-elle pour faire comprendre à son âme soeur, s'il ne s'en doutait pas déjà, qu'elle n'était pas du tout sûre d'elle, au contraire.

Elle avait peur de mal faire, en fait, elle avait déjà l'impression de mal faire. Ca n'aidait clairement pas non plus. Et pour le coup, elle ne savait vraiment pas quoi en penser.




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 22:36

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Edward n’avait pas envie d’en demander trop à Jane non plus, ou qu’elle ait le sentiment qu’elle ne servirait qu’à ça… mais concrètement, ça lui disait bien d’avoir un coup de main quand même. Bon, le jeune homme pouvait très bien décider de poser Samuel quelque part – et encore, il faudrait qu’il songe à avoir un endroit où le poser ici dans le salon, parce que pour le moment il ne voyait surtout que le lit dans sa chambre, mais ce n’était pas le plus pratique –, le temps de préparer son biberon, mais en même temps ça lui fendait déjà le cœur de le poser alors qu’il était en train de pleurer. Mais bon, s’il devait le faire, il le ferait bien évidemment. Si vraiment il n’avait pas le choix et que la jeune femme ne l’aidait pas. Mais elle le fit. Edward la regarda se diriger dans la cuisine pour préparer le biberon de Samuel.

Il sentait bien qu’elle n’était pas vraiment à l’aise avec la situation et très franchement, le jeune homme aimerait bien ne pas avoir besoin de lui demander ça. Mais en même temps, son aide était surtout la bienvenue. Mine de rien, le jeune homme avait quand même envie que les choses se passent bien avec son fils, qu’il n’ait aucune raison de ramener le petit chez sa mère. Il n’y avait logiquement aucune raison que ça soit le cas, surtout que Edward voulait justement prouver qu’il était capable de s’en sortir. Pendant que Jane se trouvait dans la cuisine, Edward continuait de bercer Samuel tentant quand même de le calmer malgré tout. Il espérait vraiment que c’était simplement parce qu’il avait faim, même si ça arrivait quand même avec beaucoup d’intensité très rapidement. Mais bon… c’était une piste à exploiter. Au bout d’un moment, Jane revint avec le biberon, lui disant qu’elle ne savait pas si c’était assez chaud. Edward sentait parfaitement l’angoisse de son épouse, la peur qu’elle avait de mal faire. Et il ne la comprenait que d’autant plus qu’il la ressentait souvent aussi, cette peur de mal faire. En fait, il la ressentait à longueur de temps. C’était comme ça, le jeune homme craignait de ne pas faire les choses bien, de faire quelque chose de travers. C’était normal sans doute et évidemment logique pour Jane… Encore une fois, ça ne faisait que ramener le fait que cette situation n’était pas si évidente que cela, qu’ils se retrouvaient quand même dans une position délicate ou rien n’était simple, ou rien n’était naturel. Jane se retrouvait avec Samuel dans sa vie, alors qu’elle n’avait rien demandé à personne.

« Ça a l’air bon. » Dit-il en prenant le biberon dans sa main. Bon, il se trompait peut-être, mais il ne pensait pas. Et s’il avait un doute, il vérifierait mais ce n’était pas le cas. En même temps, Edward ne pouvait pas nier qu’il avait quand même vraiment envie de parvenir à calmer son fils. Bref, il s’installa dans le canapé – parce que mine de rien, porter Samuel comme ça, ça fatiguait déjà ses bras – et tenta de donner le biberon à Samuel dans un geste de plus en plus naturel et sûr. Le petit prit la tétine assez rapidement, visiblement il avait bel et bien faim.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Ven 17 Aoû - 22:53


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
J

ane s'attendait à tout moment à ce que quelque chose tourne de travers. Bien sûr, on ne parlait jamais que d'un simple biberon, ce n'était pas grand-chose et surtout pas la mer à boire, mais à ses yeux, c'était comme un test parmi tant d'autres à franchir dans l'apprivoisement de cette nouvelle vie dont elle n'avait jamais vraiment voulu, mais qui était dorénavant la sienne. Elle se disait que le biberon serait peut-être trop chaud, ou trop froid, qu'elle en aurait mis trop ou pas assez, que le biberon ne serait peut-être pas assez propre, ou le lait pas à son goût. Elle n'aurait jamais cru qu'elle se prendrait la tête sur des considérations pareilles, mais le fait est que c'était bel et bien le cas, et elle ne réussissait pas à faire autrement que de s'en inquiéter. Elle ne fut sereine que dès l'instant où Edward se positionna sur le canapé, donna le biberon à Samuel et que celui-ci le téta avec ce que Jane, malgré sa faible compréhension de tout ce qui avait moins de quinze ans, observa comme de la gourmandise. La jeune femme observa ce tableau sans intervenir de prime abord, se contentant d'observer le spectacle. Edward, avec son fils enfin calmé dans ses bras, qui buvait tranquillement, et tout semblait si vident, si naturel, pour lui. C'était beau à voir, et en même temps, ça lui serrait le coeur. C'était difficile... mais elle voyait bien qu'il était parfait dans le tout nouveau rôle qu'on avait bien voulu lui attribuer.

-On dirait que tu as fait ça toute sa vie,
remarqua doucement Jane avant de prendre place à côté de lui sur le canapé.

Elle le pensait, et c'était douloureux à voir. Ce n'était pour autant pas un reproche qu'elle tentait de lui faire, loin de là... Elle ne se le permettrait certainement pas. Non, elle cherchait à l'encourager. Elle se doutait que le jeune homme avait besoin d'être rassuré, d'entendre qu'il se débrouillait parfaitement dans son rôle de père. Après tout, le jeune homme affrontait d'immenses responsabilités à l'heure actuelle, c'était normal qu'il ait des doutes et des appréhensions. Et elle, dans tout ça, son rôle était peut-être de... le rassurer... Il fallait bien qu'elle serve à quelque chose dans tout ça, qu'elle trouve sa place dans toute cette histoire.

-Tu es fait pour ça, ça se voit.

Fait pour être père. Et pour la peine, c'était sûrement une chance pour lui que les circonstances les aient conduits à ce moment. Oui, elle n'était pas aux anges, elle devait bien le reconnaître, mais lui, il était devenu ce qu'il avait sans doute toujours voulu être et méritait d'être... Il n'aurait pas pu l'être grâce à elle, plus maintenant en tout cas, alors...




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 0:05

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Visiblement, c’était bel et bien ça qu’il fallait faire. Mine de rien, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il était quand même soulagé que ça soit le cas, parce qu’on ne pouvait pas oublier le fait qu’il faisait quand même ça un peu par hasard. Il s’était dit qu’il avait peut-être faim, mais ça pouvait être tout simplement qu’il ne se sentait pas non plus super bien. Qu’au vu de la situation, il ait capté le mal aise de son père et de Jane et qu’il n’ait pas été au meilleur de sa forme. Mais non, ça semblait bien être ça, puisque Samuel buvait maintenant tranquillement son biberon. Et c’était comme un certain soulagement, de sa part, mais il osait croire que c’était aussi le cas pour Jane. Même si concrètement, ces derniers temps, le jeune homme avait un peu de mal à capter les sentiments de son épouse, tant tout cela était compliqué, tant cela tournoyait dans leurs esprits.

Edward leva son regard vers Jane quand affirma qu’on aurait dit qu’il avait fait ça toute sa vie. Ce n’était pas la première fois qu’il donnait le biberon à Samuel, il avait eu l’occasion de le faire quand il était allé le voir chez Perséphone et on ne pouvait clairement pas dire qu’il avait été serein la première fois. Il s’était senti nul d’ailleurs, mais maintenant… eh bien, il devait prendre le coup. Et peut–être que ça allait être le cas de Jane aussi, même si le jeune homme savait bien qu’ils ne devaient pas griller les étapes et qu’il ne devait pas en attendre de trop de Jane tout de suite. En tout cas, il appréciait quand même les propos de Jane, même s’il espérait surtout qu’elle ne souffrait pas de tout ça. Il ne put s’empêcher de sentir son cœur se serrer en entendant Jane affirmer qu’il était fait pour ça. Il ne savait pas vraiment si c’était vrai, il avait envie de croire que oui, mais en même temps il aurait tant aimé pouvoir être père avec son âme sœur, plutôt que dans ces circonstances. Même s’il ne regrettait pas l’arrivée de Samuel pour autant… tant de contradiction.

« J’espère. »
Dit-il alors, en tournant de nouveau ses yeux vers son âme sœur, après avoir regardé un instant son fils. Il espérait vraiment être fait pour ça oui, mais en même temps… il avait tellement tendance à tout le temps merder que ce n’était peut-être pas le cas. « Je ne suis pas sûr de le mériter mais… » Il tourna de nouveau son regard vers Samuel qui continuait de boire. « On verra bien. »

Edward n’avait évidemment aucune raison de s’appesantir sur son sort, ou même de se plaindre, alors que Jane se retrouvait dans la pire situation possible. Mais ça n’enlevait pas le fait qu’il ne pensait pas mériter d’avoir Samuel. Il avait merdé sur de nombreux plans, mais il ne s’en sortait pas si mal… Il n’avait aucune raison de se plaindre, mais ça ne l’empêchait pas d’angoisser quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 10:34


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
J

ane ne pouvait s'empêcher d'estimer que des deux, elle était clairement la plus à plaindre. Ca ne se faisait pas, et elle ne pouvait prétendre comprendre totalement les sentiments qu'éprouvait son époux (en temps normal, ce serait beaucoup plus simple - pour peu qu'il existe des temps normaux, mais là, leurs sentiments à eux deux étaient si embrouillés que ça tenait forcément de l'épreuve de force), mais c'était comme ça, elle était celle qui avait été trompée et trahie, et Jane avait le sentiment que, pour prix de sa duperie, Edward avait finalement été récompensé : en devenant le père qu'il avait toujours voulu être, en donnant la vie à ce petit bout d'humain si adorable qu'il était presque impossible de ne pas juste craquer. Mais elle savait reconnaître les failles dans cette observation bien trop manichéenne et simpliste. Oui, Edward était père, mais ça n'ôtait rien au fait que c'était de son enfant qu'il aurait voulu s'occuper, oui, il se débrouillait comme un chef et serait un papa exemplaire, cela n'ôtait rien au fait qu'il pouvait regretter, avoir des remords autant que des doutes. Et ça, elle parvenait quand même à le distinguer dans l'embrouillamini de sentiments qui leur faisait perdre la tête : il adorait cet enfant mais il s'en voulait que ce ne soit pas le sien à elle, il avait envie d'être à la hauteur mais n'était pas sûr de l'être. Sur ce premier point, la jeune femme n'était pas convaincue de pouvoir faire grand-chose, parce que elle-même ne parviendrait sans doute jamais à éliminer ses regrets par rapport à ça. Mais sur le second, elle se sentait capable de lui apporter tout le soutien nécessaire. Parce que ça se voyait, tout simplement, il se débrouillait comme un chef, nul doute qu'il avait ça dans le sang.

-Si tu le mérites ou non, c'est pas ce qui importe,
affirma Jane. Pas sûr qu'elle le rassure vraiment en présentant les choses de la sorte, mais c'était tout de même ainsi que la jeune femme le voyait. Peut-être que ce bonheur était en effet une récompense où devrait être une punition, mais au fond, quelle importance ? Ce n'était plus de sa vie qu'il était question (et ce ne serait sans doute plus jamais le cas), c'était de celle de l'enfant qu'il tenait entre ses bras, un enfant confiant et apaisé, qui avait manifestement très faim, en effet, au vu du rythme auquel il ingurgitait le contenu de son biberon. Lui, ajouta-t-elle en baissant les yeux sur Samuel. le regarder lui devenait de moins en moins difficile, même si toujours un peu éprouvant. Il le mérite, c'est ça qui compte.

Cet enfant était innocent, il n'avait rien demandé à personne, et c'était sans doute ça la justice dans l'affaire, lui méritait d'avoir deux parents aimants qui s'occupent bien de lui, alors c'est ce qu'il aurait.



code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 11:54

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Edward savait bien qu’il n’avait aucune raison de se plaindre de son côté – quand bien même il ne se plaignait pas vraiment en un sens, il se contentait juste d’exprimer les quelques doutes qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir, concernant sa capacité à être père et à ne pas trop merder –, alors que Jane devait subir une situation qu’elle ne méritait évidemment pas de subir. Mais ce n’était pas parce qu’il avait merdé qu’il savait vraiment s’il allait s’en sortir… bien au contraire. Quand on réfléchissait deux secondes à la manière dont Samuel se retrouvait dans leur vie, il n’y avait clairement rien d’équilibré dans l’histoire. Et qu’est-ce que ça allait donner plus tard ? Edward savait bien qu’il ne devait pas trop se pencher sur le futur, mais il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que quand il allait devoir expliquer à Samuel son histoire, comment il était arrivé, le pourquoi du comment que sa mère n’était pas la femme qu’il aimait et avec qui il vivait… ça n’allait pas être évident. Alors bien sûr, il avait le temps et peut-être que ça irait très bien, mais quand même. C’était tout un flot de question et d’inquiétude que Edward ne pouvait pas s’empêcher de ressentir, tout un flot d’angoisse sur ses capacités à être un père digne de ce nom. En plus des regrets qu’il avait vis-à-vis de Jane, du fait qu’il aurait bien aimé que son âme sœur soit la mère de son fils, ou tout simplement qu’il s’en voulait d’imposer tout ça à Jane. Même si c’était elle qui l’avait poussé à reconnaître son fils, à s’en occuper (ce qu’il ne regrettait pas pour le coup).

Jane précisa que ce n’était pas important de se demander s’il le méritait ou pas, parce qu’au final, c’était de Samuel qu’il était question. C’était lui qui méritait d’avoir des parents qui l’aiment, des parents qui s’occupent de lui. Le jeune homme observait son âme sœur, qui avait tourné son regard vers Samuel. Il ne savait pas si c’était plus simple ou pas (le flot de leurs émotions était trop intense pour qu’il capte réellement ce qu’elle ressentait), mais au moins elle ne détournait pas le regard. La seule chose qu’il avait vraiment envie, c’était qu’ils soient tous bien et qu’ils arrivent à trouver un équilibre.

« Je ne sais pas ce que je ferais sans toi. »
Dit-il alors, sans avoir quitté du regard son âme sœur. Le jeune homme n’avait vraiment pas envie de se faire plaindre, mais il avait juste besoin d’exprimer ce qu’il ressentait. Et ce qu’il ressentait, c’était tellement de gratitude envers Jane, qui parvenait à supporter tout ça, à le supporter lui. Elle aurait très bien pu décider de fuir depuis longtemps, elle pourrait encore le faire, mais elle ne le faisait pas. Et pour ça, il n’y avait aucune façon pour lui de la remercier. Il avait tellement besoin d’elle dans sa vie, plus que quiconque. Oui, même maintenant, il alors qu’il tenait Samuel dans ses bras en train de terminer son biberon, il pourrait affirmer sans mentir que celle qui comptait le plus pour lui, c’était elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 12:17


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
C

ette situation n'avait définitivement rien de simple, mais la jeune femme prenait sur elle afin de faire la part des choses et ne pas seulement se laisser déborder par quelque sentiment négatif qui viendrait tout gâcher. La situation était ce qu'elle était, cela faisait un moment qu'elle en avait conscience, elle n'avait par conséquent pas d'autre choix que de mettre de l'eau dans son vin et d'espérer qu'au bout d'un moment, ce breuvage insipide lui paraisse alléchant. Elle était rassurée en un sens, parce que contrairement à ses craintes, l'enfant qu'Edward tenait dans ses bras, sans lui inspirer une tendresse démesurée, n'éveillait en elle aucun sentiment de haine ou de rage. Elle continuerait de détester Perséphone toute sa vie et de l'envier, contradictoirement, en même temps, ça c'était une évidence, mais elle ne reportait pas sa rancoeur sur cet enfant. C'est sûr que ce dernier n'était pas forcément le plus gâté dans la vie si l'on tenait compte du bagage qu'on lui coltinait à peine venu au monde. Mais s'il pouvait grandir dans l'amour de ses deux parents, alors c'était déjà une très bonne chose, et il avait des chances de parfaitement bien s'en sortir. En tout cas, Jane le pensait, elle y croyait. Et de toutes ses forces, même. Ils seraient peut-être, tous les trois, elle, Edward et Perséphone, toujours torturés par leurs décisions passées, mais Samuel, lui, n'aurait pas à en payer le prix. Il était... la bonne chose que l'on tirait de tout malheur, et si l'on prenait bien soin de lui, il serait sans doute une meilleure personne que tous les adultes de son entourage réunis.

-Moi je le sais
, répondit simplement Jane en déposant sa main sur le bras de son âme soeur, juste parce qu'elle avait besoin de savourer leur chaleur mutuelle, pour s'apaiser et l'apaiser dans le même temps.

Oui, elle savait ce qu'il ferait sans elle, la même chose en mieux encore. Sans elle, Edward ne se poserait aucune question. Il vivrait avec la mère de Samuel, peut-être même seraient-ils mariés, tous les deux ? Il ne se poserait pas tant de questions sur son avenir ou celui de son fils parce que justement, il saurait pertinemment de quoi l'avenir serait fait. Sans elle, pas de dilemmes, pas de doutes... juste un amour inconditionnel pour son fils et sa compagne. Elle était de trop dans cette histoire, l'élément perturbateur qui essayait de se faire une place quand même tout en devinant que c'était un tort. Oui, elle le savait, mais elle était là, et puisqu'elle était là, il ne pouvait pas vivre sans elle. Et réciproquement.

-Tout serait parfait,
affirma-t-elle dans un fin sourire. Mais on va s'arranger pour que ça le soit le plus possible malgré tout.




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 12:50

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Edward ne savait pas si un jour il allait pouvoir rendre à Jane toute la gratitude qu’il ressentait pour elle, parce qu’elle faisait tellement d’effort pour lui. Il ne savait même pas s’il aurait été capable de faire autant d’effort de son côté et elle…, elle était à ses côtés, elle parvenait à supporter plus ou moins cette situation et en prime elle prenait la peine de le soutenir, de l’apaiser et juste d’être là pour lui. Alors que concrètement, il ne le méritait définitivement pas. Elle aurait toutes les raisons du monde de le détester, de détester Samuel (autant qu’elle devait détester Perséphone d’ailleurs), mais elle était là et elle restait là. Il avait cru la perdre, il aurait pu la perdre et ne s’en prendre qu’à lui-même, mais elle était là. Et en prime, elle parvenait quelque peu à le rassurer.

Jane précisa qu’elle savait ce qu’il ferait sans elle et le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se douter de ce qu’elle pensait, sans pour autant l’apprécier. Tout serait parfait ? Parce qu’il aurait eu une vie avec Perséphone, parce qu’il ne l’aurait pas quitté et qu’ils auraient eu leur fils ensemble, qu’ils aimeraient leur fils ensemble, qu’ils vivraient sans doute ensemble. En soit, ils auraient sans aucun doute une vie bien plus simple, mais Edward ne parvenait pas à se dire les choses de cette manière. Peut-être que ça serait plus simple oui, mais en même temps Edward savait bien qu’il lui manquerait quelque chose. En aurait-il eu conscience ? Ce n’était pas si sûr que ça, mais il lui manquerait quand même quelque chose. Samuel venant de terminer son biberon en s’endormant dans la même occasion, Edward posa le biberon et pu avoir une main libre, qu’il vint déposer sur le visage de Jane, son regard planté dans le sien.

« Tu es là… alors pour moi, tout est parfait. »
Il ne pouvait évidemment pas affirmer réellement que la situation était parfaite, parce que ce n’était pas le cas. Le jeune homme aurait aimé être père avec Jane, que cet enfant soit le sien. Il aurait aimé ne pas faire souffrir à ce point son âme sœur. Il aurait aimé que leur situation soit moins compliquée. Mais l’important, c’était qu’elle était à ses côtés. « Sans toi, ma vie n’aurait aucun sens. » Et il le pensait vraiment, il pourrait le répéter encore et encore. Sans son âme sœur, le jeune homme ne pourrait pas avoir la vie qu’il voulait réellement. Alors, rien n’était parfait donc, mais tant qu’ils étaient ensemble, Edward avait l’utopique idée de se dire qu’ils vivaient juste ce qu’ils devaient vivre. Même si on pouvait revenir encore et encore sur le fait qu’il avait merdé à de nombreuses reprises et qu’ils en payaient donc les conséquences maintenant. « Je te l’ai dit, tu es celle qui compte le plus pour moi. Et je peux te le répété un milliard de fois si tu veux. »

Avec ou sans Samuel dans les parages c’était ce qu’il pensait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 14:13


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
J

ane devait passer pour la geignarde de service... et c'était peut-être ce qu'elle était. Elle n'avait pas envie de se plaindre constamment, vraiment, c'était même très loin d'être son intention, mais c'était plus fort qu'elle : elle doutait, elle n'était pas bien, et quoi qu'on puisse lui dire, cela ne l'empêchait pas de se sentir d'autant plus mal... Elle aurait toujours le sentiment d'être la cinquième roue du carrosse. Elle était convaincue de l'intensité des sentiments du jeune homme pour elle, mais elle finissait aussi par se dire que la passion ne fonctionnait pas sur le long terme. Sur le long terme, il fallait l'équilibre et la sérénité que Perséphone était capable de lui apporter. Perséphone, pas elle. Si elle insistait, c'était par égoïsme, parce qu'elle n'avait pas envie de le perdre et qu'elle savait qu'il l'aimait trop pour la laisser partir, pour admettre qu'en vérité, il serait quand même plus heureux avec une vie pour ainsi dire normale. Et d'ailleurs, Samuel aussi serait beaucoup plus heureux. Sans elle, contrairement à ce qu'il pensait, sa vie n'aurait pas le moindre sens. Et même si Edward se leurrait, elle n'avait pas envie de le détromper davantage, parce que ça lui faisait trop bien d'avoir le jeune homme de son côté, de le voir capable d'insister pour ne pas la perdre. Elle se rendait compte de l'ignoble pouvoir qu'elle avait sur la situation. Si elle lui demandait de renoncer à Samuel pour elle, il le ferait sans aucun doute. Mais elle n'avait pas l'intention d'obliger le jeune homme à une chose pareille... C'était même hors de question. En fait, elle savait ce qu'elle voudrait faire : elle voudrait devenir Perséphone, comme ça... elle serait à la hauteur... et elle était la première agacée de penser cela de sa rivale.

-Je te crois, ne t'en fais pas,
répondit la jeune femme avec un fin sourire tout en attrapant la main vacante de son âme soeur pour la serrer dans la sienne.

Elle le croyait, oui, et elle ne pouvait pas douter de sa sincérité. Ce qui les liait, de toute façon, ne pouvait que les convaincre de cela. Elle n'avait pas besoin qu'il le répète un milliard de fois pour le convaincre. Dans tous les cas, elle savait ce qui serait le mieux pour Edward, une vie qu'elle ne pouvait lui offrir qu'à demi. Si seulement elle éprouvait plus de sérénité et moins... d'amertume... mais elle ne réussissait pas à faire autrement.

-Je n'ai pas besoin que tu le répètes,
ajouta-t-elle pour confirmer son propos. Elle baissa les yeux vers Samuel. Il dort ? On pourrait l'emmener dans sa chambre, non ?

Non pas qu'elle avait envie de s'en débarrasser, mais...




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 15:13

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Edward appréciait vraiment que Jane le croit sur parole, même s’il n’y avait évidemment pas que les paroles entre eux et qu’ils n’avaient même pas forcément besoin de se parler pour se comprendre. Le jeune homme avait besoin que sa femme ait bien conscience qu’il ne mentait pas et qu’elle était bel et bien la personne la plus importante dans sa vie. Ce qui était sans doute le cas, mais il ne voulait définitivement qu’il n’y ait aucun doute. Jane précisa qu’elle n’avait pas besoin qu’il le répète, et le jeune homme en avait conscience que ça ne servait à rien… mais il était quand même prêt à le faire si c’était nécessaire. Il ne savait que trop bien que son âme sœur aurait aimé avoir une vie différente, qu’elle aurait aimé que la situation se passe autrement, mais malheureusement il ne parvenait pas du tout à lui offrir la vie qu’elle méritait.

Edward avait juste envie qu’ils arrivent à surmonter tout ça, qu’ils parviennent à avoir un équilibre. Mais il avait conscience que ça allait demander du temps. En attendant, ils allaient faire avec ce qu’ils avaient en main. Jane remarqua que Samuel s’était endormi, proposant de le conduire dans sa chambre. C’était sans doute une très bonne chose en effet, parce qu’ainsi ils allaient pouvoir être un peu tranquille.

« Bouge pas, je reviens. » Ils pouvaient très bien aller le coucher tous les deux, mais en même temps ils n’avaient pas forcément besoin de le faire non plus.

Edward se leva en tout cas, doucement afin de ne pas réveiller Samuel et se dirigea dans la chambre qu’ils avaient préparé tous les deux pour l’accueillir. C’était bizarre, quelque peu émouvant. Le jeune homme se retenait un peu dans ses émotions dans le but de ne pas trop envahir celles de son âme sœur, quand bien même il ne pouvait pas nier qu’il était ému, de l’installer dans la chambre qu’il avait préparé pour lui, qu’il soit même chez lui. Quand il le posa dans son lit, sans qu’il ne bouge ne serait-ce qu’un doigt (Samuel avait le don de dormir profondément, c’était très bien), il ne put s’empêcher d’afficher un sourire en l’observer. Il était tellement craquant. Si Edward avait toujours su au fond qu’il voulait être père, il ne pensait pas qu’il serait à ce point gaga de son fils. Et pourtant, il l’était.

Il ne resta pas plus longtemps cependant, quittant la pièce en refermant doucement la porte pour qu’elle ne claque pas et retourner dans le salon afin de rejoindre Jane, s’approchant d’elle pour la prendre dans ses bras et surtout poser ses lèvres sur les siennes.

« Enfin tranquille. »
Dit-il alors dans un fin sourire, même si concrètement ils étaient partis pour un moment sans être vraiment tranquille. Mais l’avantage de la garde partagée, c’était que Samuel ne serait pas toujours chez eux. Et tant mieux en un sens, parce que ça leur permettait de se retrouver tous les deux sans être dérangé.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 15:49


A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
J

ane se contenta de hocher doucement la tête quand Edward lui signala qu'il revenait, emportant Samuel avec lui. Elle aurait pu proposer de l'accompagner pour le coucher du petit, mais au fond elle se disait qu'il n'était pas plus mal qu'ils partagent ce moment à deux. Elle s'incrusterait, progressivement, dans la vie de Samuel, mais si ce premier contact avait dû lui apprendre quelque chose, c'était qu'il était très important qu'ils y aillent progressivement, par étapes. Cela viendrait, mais elle devait bien avouer que là, le fait d'être un peu seule, le fait que Samuel soit endormi, ça ne manquait pas de la soulager. Elle ferma les yeux quelques secondes, prit une grande inspiration. Elle tentait de se recentrer, de se remettre de cette expérience particulière de laquelle elle ne savait toujours pas quoi penser réellement... Pendant plusieurs secondes, elle attendit qu'Edward revienne, et elle éprouva un sentiment... d'apaisement, d'attendrissement. Elle savait que ça ne venait pas d'elle, mais de son âme soeur, et au fond, ça l'apaisait et l'attendrissait aussi... Même si ça lui ferait toujours un peu mal de savoir une telle connexion entre l'homme qu'elle aimait et quelqu'un qui n'était pas elle. Après quelques instants, Edward revint. Avant toute chose, il la prit dans ses bras et posa ses lèvres sur les siennes, et elle devait bien avouer que ce contact lui faisait le plus grand bien, véritablement. Tant qu'ils auraient ça, leur intimité, leur complicité, ça irait... ce ne serait plus jamais comme avant il ne fallait pas y compter, mais au moins ils tiendraient toujours de la même façon l'un à l'autre, et quoi qu'il advienne.

-On était déjà tranquilles avant, répondit simplement Jane dans un léger sourire.

Ce qui était vrai. Jane n'avait pas envie que son interlocuteur prétendre chercher à passer du temps loin de son fils alors qu'il était évident que c'était tout sauf le cas. En plus, pour le coup, Samuel semblait être un bébé plutôt calme (elle changerait peut-être d'avis cette nuit, s'il devait les réveille à des heures indues de la nuit, ce qui n'était malheureusement pas improbable)... Même s'il avait un peu crisé, il s'était rapidement calmé. Tout parent devait sans doute espérer un enfant pareil. Jane reposa doucement sa tête sur l'épaule de son âme soeur.

-Je me sens épuisée...


C'était ce torrent d'émotions, qu'elle avait toutes les peines du monde à gérer, qui la mettait totalement à plat. Là, elle avait juste besoin d'un moment serein avec Edward... et de penser qu'ils s'en sortiraient. Elle avait besoin d'être cajolée, apaisée... Ce qui était sans aucun doute faire preuve de trop d'exigences, mais elle n'y pouvait rien, c'était tout bonnement plus fort qu'elle.




code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   Sam 18 Aoû - 16:29

A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère.
Edward afficha un sourire quand Jane précisa qu’ils étaient déjà qu’ils étaient déjà tranquille avant, donc que Samuel ne les dérangeait pas tant que ça. Bon, c’était sûr qu’en dehors de sa crise qui avait été rapidement calmé au moment où il avait eu son repas, il n’avait pas été trop dérangeant. Bon, en même temps, il venait à peine d’arriver au final. Mais bon, pour le moment, le petit faisait surtout que dormir et manger la plupart du temps. Mais bon, quand même, au moins ils n’étaient que tous les deux maintenant et Edward pouvait seulement se concentrer sur Jane. Ce qui n’allait pas durer parce que à un moment donné, Samuel allait forcément se réveiller. Il valait mieux qu’ils en profitent. Et puis, mine de rien, tout ça c’était une épreuve quand même. Le jeune homme serra un peu plus ses bras autour de Jane quand elle déposa sa tête sur son épaule, alors qu’elle lui affirmait qu’elle était épuisée. Ça, le jeune homme voulait bien le croire parce que mine de rien ils vivaient une période quand même très éprouvante.

« Pareil. »
Dit-il dans un souffle.

Lui aussi se sentait vraiment épuisé, ce qui devait être normal au vu de la situation. Ils avaient ce torrent d’émotion à longueur de temps, incapable de savoir vraiment ce qu’ils ressentaient eux-mêmes et ce que ressentait l’autre. Ils étaient donc constamment en train de subir tout ça, ce n’était pas étonnant qu’ils soient fatigués. Et avec ce qui s’était passé avant en même temps… mine de rien, ils avaient quand même subi pas mal de chose. Depuis les grottes, on ne pouvait pas dire que Edward dormait bien déjà de base, et puis il y avait eu la naissance de Samuel et tout le reste. Bref, ce n’était pas vraiment étonnant qu’ils soient crevés et Jane plus que lui-même encore. Parce que mine de rien, il lui en demandait quand même énormément. Il lui en demandait beaucoup trop.

« Tu as faim ? » Demanda-t-il doucement. « Si tu veux, je nous prépare à manger. » Parce qu’il n’y avait pas que Samuel qui avait le droit de manger, même si concrètement le petit avait encore son propre rythme et qu’il n’av ait pas de raison de se caler sur les adultes. Et les adultes avaient donc parfaitement le droit de manger. Surtout que Edward n’avait jamais reculé devant l’envie de manger. « Je m’occupe de tout et tu te laisses servir ? »

Parce qu’il n’y avait aucune raison qu’il ne prenne pas soin de son fils, sans prendre soin de son épouse aussi. Bon, souvent, il aimait bien se faire servir, il appréciait d’être le petit pacha qui profitait de la vie, mais quand il était question de Jane (et Samuel maintenant), il était plus que capable de faire des efforts. Et là, tout de suite, il avait bien envie d’être au petit soin avec Jane, tant qu’il le pouvait et qu’il n’était pas pris par Samuel.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A moins d’être stupide et sourd, il est difficile d’être une belle-mère. (Jane <33333333)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Interdit aux moins de 18 ans
» IL EST VRAIMENT STUPIDE LE PAPE BENOIT 16
» Réglage du PC pour consommer moins
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Jane et Edward-