Partagez | 
 

 Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Sam 29 Sep - 18:27


Il fait froid, tout à coup
S

amuel était chez sa mère pour la semaine, et Jane devait bien admettre qu'elle préférait ça. Même si elle faisait autant d'efforts que possible et se montrait de moins en moins... fermée à mesure que le temps passait, cela restait toujours une épreuve pour elle. Elle avait le sentiment de retenir sa respiration tout ce temps, en disant le moins possible pour ne pas blesser Edward (même si ses sentiments contenus en disaient long, déjà), et elle ne respirait à nouveau que dès l'instant où il n'y avait plus qu'eux deux. Ce qui était le cas à présent. Et puisqu'ils allaient de nouveau pouvoir profiter de leur intimité et de leur maison rien que pour eux, la jeune femme avait décidé de mettre les petits plats dans les grands et de concocter à Edward un petit dîner aux petits oignons. Elle avait le sentiment d'être un poids plus qu'un soutien pour lui, dernièrement, alors elle voulait vraiment se rattraper et faire les choses bien. Elle s'était donc rendue sur la place du marché dans le but d'acheter tous les ingrédients nécessaires à la préparation du plat préféré de son âme soeur. Ce ne serait pas grand-chose, bien sûr, surtout qu'elle était loin d'être la meilleure des cuisinières, mais elle savait qu'il apprécierait l'attention, comme il avait tendance à apprécier n'importe lequel des efforts qu'elle faisait pour lui, peut-être parce qu'il estimait encore ne pas le mériter après ce qu'il lui avait fait. Une soirée simple, apaisée, romantique dans la mesure où ils étaient capables de l'être, voilà qui leur ferait un bien fou.

De retour chez elle, elle constata qu'elle ne ressentait pas la présence d'Edward, si elle fut vaguement étonnée qu'il ne soit pas à la maison, puisqu'il ne lui semblait pas qu'il ait quoi que ce soit à faire à l'extérieur, elle ne s'inquiéta pas plus que cela, et se contenta de se diriger vers la cuisine. Ce n'était pas plus mal qu'Edward ne soit pas là, elle aurait peut-être fini sa préparation d'ici à ce que le jeune homme revienne, et elle pourrait lui faire la surprise jusqu'au bout. Alors la jeune femme s'affairait aux fourneaux, sans réaliser qu'en fait, Edward n'avait jamais quitté la maison. Quand elle vit sa silouette dans l'encadrement de la porte, elle sursauta et manqua de faire tomber le plat qu'elle tenait dans la main.

-Je t'ai pas senti arriver...

Elle ne l'avait pas senti tout court. Rien de cette chaleur habituelle qui les transcendait et leur permettait de se reconnaître. Non, rien du tout. Cette pensée fit monter en elle une bouffée d'angoisse d'autant plus grande qu'elle réalisait dans la foulée qu'elle ne percevait plus aucune des émotions de son époux. Oh non... ça recommençait;..





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Sam 29 Sep - 20:59

Il fait froid, tout à coup.
Edward adorait Samuel vraiment, il l’aimait énormément. C’était son fils en même temps, c’était normal. Mais mine de rien, quand il le déposait chez Perséphone (avec la satisfaction de lui dire que tout s’était bien passé, ce qui n’était pas rien quand même, tant il craignait que son ex ne lui fasse pas confiance), il ne pouvait pas nier que c’était en partie un soulagement. Non pas qu’il aimait l’idée de ne pas passer du temps avec lui, mais c’était un certain soulagement et poids en moins parce qu’il sentait que sa présence rajoutait une pression incroyable chez lui. Il avait conscience de tous les efforts de Jane, de la manière dont elle se contentait le plus possible afin de ne pas le blesser, afin de s’assurer que la situation se passe bien. Et forcément, Edward ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser encore et encore. Parce qu’il la forçait à vivre une telle situation, alors qu’elle n’avait rien demandé à personne. Qu’elle devait se contenir et qu’elle ne se sentait pas forcément bien chez elle. Alors qu’elle était chez elle justement, qu’ils étaient chez eux et que c’était leur petit nid douillet.

Mais bon, pour une semaine, il n’allait y avoir qu’eux et ce n’était pas mal. Après avoir déposé Samuel chez sa mère, Edward était rentré directement constatant l’absence de son âme sœur avant d’aller s’installer dans la chambre et... glander comme le gros glandeur qu’il aimait être. Bordel, ça faisait du bien de ne pas avoir besoin de faire quelque chose, préparer un biberon, surveiller Samuel, lui changer ses couches... le rêve. Il pouvait redevenir l’ado fainéant qu’il adorait être. Il glandait donc clairement dans la chambre, somnolant à moitié quand il entendit du bruit en bas. Edward sentit son corps se tendre. Ce n’était pas Jane, vu qu’il ne la sentait pas (l’avantage d’être un myrihande). Donc quelqu’un se trouvait chez lui, sans qu’il ne soit prévenu, et il craignait un peu trop que ça soit encore une emmerde qui allait lui tomber sur le coin de la figure. Genre le sorcier qui serait venu le chercher. Prenant son courage à deux main, Edward décida de descendre et de se rendre dans la cuisine d’où provenait le bruit. Il avait sur lui, évidemment, son briquet qui pouvait potentiellement le sauver. Mais quand il arriva sur le pas de la porte, c’était Jane. Qui sursauta parce qu’elle ne l’avait pas senti arrivé. Elle ne l’avait pas senti, il ne la sentait pas... il ne parvenait pas à capter ses émotions. Merde, c’était encore pire.

« Je savais pas que tu étais rentrée... » Dit-il alors sa voix légèrement tremblante, parce qu’il n’aimait pas du tout constater ce que ça signifiait. Doucement, Edward s’approcha de Jane, posa une main sur son visage. Pas de chaleur. C’était comme... comme quand ils étaient humains. « Je te sens plus... »

Pourquoi ? Qu’est-ce qu’il se passait encore ? C’était quoi ce bordel ?
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 30 Sep - 10:01


Il fait froid, tout à coup
L

a réaction d'Edward lui fit bien réaliser qu'elle n'était pas la seule à ne pas ressentir l'autre. Il était aussi surpris qu'elle de la voir ici, alors que ce genre de cas de figure ne devrait jamais, absolument jamais arriver. Il était clairement angoissé, désemparé... et ça la frustrait de ne pouvoir que le deviner sans pour autant le ressentir. Le pouvoir d'empathie qui les unissait lui était essentiel, vital... Sans lui, il manquait quelque chose, sans lui... elle était incomplète. Et elle en savait quelque chose, bien évidemment... Puisqu'ils étaient déjà passés par là (non mais quelle idée)... Ils ne supporteraient pas que cela se reproduise, d'autant plus que cette fois que ça surgissait de nulle part, ils n'avaient rien demandé à personne... Mais ils savaient bien que sans rien demander, ils s'attiraient toujours les foudres de tout le monde et aussi les pires emmerdes.

Jane attrapa les mains de son âme soeur et les serra le plus fort possible dans les siennes... Toujours pas de chaleur, évidemment, mais ce contact lui faisait tout de même un peu de bien. Il lui permettait de ne pas craquer. Parce que si elle s'écoutait, là, tout de suite, elle fondrait en larmes, et il ne fallait surtout pas qu'elle laisse une telle chose se produire. Sans dire un mot de plus, elle l'entraîna dans le salon pour qu'ils s'y installent et discutent posément de tout ça... S'il était possible d'en discuter posément... parce que ça n'allait avoir rien de franchement simple. Par réflexe, elle se servit de ses pouvoirs pour allumer un feu dans l'âtre de la cheminée... non que l'été s'y prête mais les myrihandes avaient constamment besoin de chaleur... et puisqu'ils ne pouvaient plus se la procurer l'un à l'autre... Ce ne fut que lorsque le feu s'alluma qu'elle réalisa que quelque chose clochait... si ils étaient à nouveau humains, ça ne devrait pas fonctionner, pas vrai ?

-Au moins on n'a pas tout perdu
, constata-t-elle en s'enfonçant dans le canapé, sans être plus enthousiaste pour autant. A choisir, elle aurait largement préféré qu'on la prive du contrôle du feu plutôt que de devoir subir cela, de perdre le lien qui les unissait. Bien sûr, ils s'aimaient au-delà de ce lien, ils se l'étaient prouvé, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'ils devaient s'épargner de vivre leur vraie nature. C'est forcément quelqu'un qui cherche à nous affaiblir.

Et la liste des suspects était évidemment longue. Le sorcier, qui les avait vus lui échapper pas une mais deux fois, avait peut-être décidé de poursuivre ses expériences à distance (ou bien était-ce le résultat à rebours de ses expériences passées ?)... Les Hellsing aussi avaient de bonnes raisons de s'en prendre à eux... Et forcément, Jane pensait à Perséphone... Après tout, c'était bien elle, la première fois, qui avait su rompre le lien qui les unissait.







code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 7 Oct - 14:20

Il fait froid, tout à coup.
Ils avaient déjà connu ça, ils étaient déjà passé par la. Bon techniquement, les deux myrihandes du feu avaient connu des moments où ils ne se ressentaient pas, avant ce moment où ils étaient plus ou moins morts tous les deux dans cet incendie. Mais cette époque lui semblait si lointaine maintenant. Il ne se rappelait plus de ce que c'était de ne pas vivre en sentant Jane. Enfin si il y avait forcément un souvenir un peu trop cuisant qui ne manquait pas savoir de grandes conséquences dans leurs vies à présents, du nom de Samuel. Ils avaient été humain pendant une période et ça avait été vraiment difficile à supporter. Même s'ils avaient retrouvé leurs natures en grande partie pour sauver Jane de la maladie de l’année précédente, Edward avait été particulièrement soulagé de retrouver son lien avec son âme sœur. Et maintenant, ils revenaient en arrière.

Edward ne comprenait pas du tout comment c'était possible, ce qui était en train d'arriver, même si forcément il était évident que les âmes sœurs avaient perdu leur lien. Ils ne se ressentaient plus, il n'y avait plus cette chaleur si caractéristique à chaque fois qu'ils étaient proches l'un de l'autre, qu'ils se touchaient. Edward avait simplement envie de paniquer, juste de paniquer. Il savait bien que ça n’allait pas les aider. Il se laissa entraîner dans le salon par Jane, s’installant sur le canapé pendant qu’elle allumait un feu dans la cheminée. Edward ne réalisa pas tout de suite que justement, ce n’était pas un élément anodin.

Ils n’avaient donc pas perdu, puisqu’ils avaient toujours leur pouvoir. Edward ne put s’empêcher d’essayer en augmentant un peu l’intensité du feu dans l’âtre. C’était bel et bien le cas, ils n’avaient pas tout perdu, mais ils avaient peut-être justement perdu ce à quoi ils tenaient le plus. Parce que le fait de contrôler le feu, Edward pouvait clairement s’en passer, mais son lien avec Jane ce n’était pas la même chose.

« Comment c’est possible ? » Demanda-t-il, même s’il se doutait bien que son âme sœur n’avait pas de réponse. C’était plus une question rhétorique qu’autre chose. Et bien sûr, le jeune homme se demandait aussi qui était en train de s’en prendre à eux. Parce qu’il était évident, sans doute, qu’ils étaient la cibles de quelqu’un, mais qui ? Le Sorcier était la réponse qui venait naturellement dans les pensées du jeune homme, même si rien ne pouvait vraiment lui garantir que c’était lui. Ils avaient malheureusement beaucoup trop d’ennemi. Comme les Hellsing après tout. « Tu pense qu’on a pu nous faire ça à distance ? »

Parce que après tout, ils n’avaient rien subi dernièrement. Il y avait juste tellement de question qui traversaient l’esprit du jeune homme et surtout autant de question sans réponse. Il n’avait pas de réponse et il savait que Jane n’avait pas de réponse non plus, ce qui ne manquait pas de rendre ça encore plus frustrant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 7 Oct - 14:40


Il fait froid, tout à coup
J

ane se sentait totalement désemparée... Et même si elle n'était plus capable de le ressentir directement (ce qui était et demeurerait clairement frustrant tant elle avait besoin de savoir ce que son âme soeur éprouvait - ce dont elle se rendait très clairement compte dans une situation comme celle-ci d'ailleurs), elle savait quand même qu'il en était de même pour le jeune homme. Ils y avaient déjà été confrontés, ils savaient très bien les conséquences que ça avait eu. Forcément, ils ne pouvaient pas avoir la moindre envie de revivre ça. Et c'était pourtant le cas. Et pire encore que de le vivre, il y avait le fait d'ignorer d'où cela venait, et d'être donc incapables de savoir quoi faire pour résoudre la situation... s'il y avait véritablement un moyen... Jane hocha la tête de gauche à droite, aussi stupéfaite et indécise que le jeune homme, quand ce dernier lui demanda comment cela pouvait bien être possible. Si elle en avait la moindre idée... Malheureusement, dans un monde où la magie régnait en maîtresse, même si quelques-uns parvenaient encore à l'ignorer, les réponses étaient par trop nombreuses et la menace pouvait provenir d'absolument partout. Elle ne savait pas comment c'était possible, mais le fait est que ça l'était, puisqu'ils en étaient là... Et Jane avait le sentiment d'être replongée dans un vieux cauchemar... Triste, affolant, déroutant, sordide...

-Peut-être...
Tout était envisageable. Elle ne savait pas exactement comment cela pouvait fonctionner, mais elle ne serait pas réellement étonnée d'apprendre que Appers et ses sbires possédaient la capacité d'agir ainsi à distance sur eux. Peut-être qu'ils nous ont fait quelque chose... quand on était dans les grottes. Evidemment qu'on leur avait fait quelque chose, Edward était très bien placé pour le savoir, d'ailleurs. Mais évidemment, par "quelque chose", elle entendait une chose qu'ils n'avaient pas soupçonné sur le moment. Et que ça se déclenche que maintenant. Ou bien on nous a peut-être fait boire ou manger un truc.

Elle ne le disait pas tel quel, mais quand elle disait "on" dans cette deuxième phrase, c'était à Perséphone qu'elle pensait. Après tout, Edward la voyait régulièrement quand il venait récupérer Samuel, elle aurait très bien pu le convaincre de boire un verre ou autre avant de repartir avec leur fils (leur fils...). Edward arguerait peut-être que ce n'était pas le genre de Perséphone, et il n'aurait peut-être pas tort, mais qui sait de quoi pouvait être capable une femme amoureuse et désespérée. Peut-être que la venue au monde de Samuel l'avait convaincue de vouloir élever son fils avec lui ? Peut-être qu'elle se disait que puisqu'elle avait réussi à l'avoir quand les myrihandes du feu étaient redevenus humains, ça fonctionnerait une fois encore ? Qui sait... Ce qui était certain, en tout cas... c'est qu'ils étaient dans la merde.






code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 7 Oct - 21:30

Il fait froid, tout à coup.
Au final, ils ne pouvaient vraiment pas savoir comment les choses avaient pu se dérouler pour qu’ils se retrouvent à ce point affaiblie. Parce que oui, c’était évident, les deux myrihandes du feu étaient clairement affaiblie en cet instant précis. Parce que sans leur lien, il était évident que les deux âmes sœurs ne pouvaient pas être au top de leur forme. D’ailleurs, Edward le ressentait, il ne se sentait clairement pas bien. Physiquement ça allait quand même, mais le fait de ne plus avoir la chaleur de Jane, de ne plus savoir ce qu’elle ressentait, d’être seul au final dans son corps, dans son esprit, d’avoir le sentiment de ne plus avoir d’écho… c’était difficile à supporter mentalement. S’ils voulaient donc les affaiblir, ils y parvenaient clairement. Le souci, c’était que les myrihandes ne pouvaient pas réellement savoir qui était ce « ils ».

Le Sorcier était donc une possibilité, que ça soit parce qu’il ait pu faire quelque chose à distance ou s’il avait fait quelque chose pendant qu’ils s’y trouvaient là-bas (un moment que le jeune homme aimerait bien oublier d’ailleurs), quelque chose qui aurait agit plus tard. Mais il n’y avait pas que le Sorcier qui leur en voulait et qui pouvait donc chercher à les affaiblir. Et quand Jane affirma qu’on leur avait peut-être fait boire quelque chose, ou mangé quelque chose, Edward n’avait pas besoin de sentir ses sentiments pour savoir à qui elle pensait. Il s’en doutait, elle pensait à Perséphone. Et en un sens, elle n’avait peut-être pas tort parce que la personne qui avait pu les rendre humain en premier lieu (et en seul lieu), c’était bien elle. Mais Edward ne parvenait pas à se dire qu’elle pouvait avoir fait quelque chose comme ça. Il idolâtrait peut-être un peu trop Perséphone pour le coup, mais il ne parvenait pas à se dire qu’elle pouvait se montrer machiavélique.

« Je ne pense pas qu’elle aurait pu nous faire ça. » Il n’était pas certain d’avoir réellement besoin de le préciser, mais puisque Jane ne pouvait pas ressentir ce qu’il pensait, ses émotions, autant le préciser. Il pensait vraiment qu’elle n’y était pour rien. « Elle ne m’a rien fait manger, ni boire. » C’était peut-être pas le cas, mais il ne s’en souvenait pas. « Et de toute façon, la dernière fois, on avait du boire tous les deux. »

Et clairement, le jeune homme savait parfaitement que Jane n’avait ni bu, ni mangé quoi que ce soit venant de la part de Perséphone. Est-ce que ça ne justifiait pas le fait qu’ils aient juste perdu leurs liens et pas leurs pouvoirs ? Peut-être, mais définitivement, le jeune homme n’avait clairement pas envie de penser de la sorte. Ce n’était pas possible, son ex n’avait pas pu faire. Même si elle voudrait le récupérer – ce qu’il ne pensait pas quand même –, elle n’agirait pas de cette manière. Et dans tous les cas, le jeune homme ne pensait pas qu’elle puisse chercher à leur faire du mal.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Lun 8 Oct - 17:31


Il fait froid, tout à coup
E

dward avait, de toute évidence, parfaitement compris le sous-entendu de son épouse. En même temps, elle ne s'en était pas caché et avait espéré que le jeune homme saurait lire entre les lignes. La jeune femme n'avait pas voulu prononcer le nom de Perséphone afin de ne pas se montrer trop directe ou vindicative, mais elle tenait tout de même à ce que son âme soeur envisage cette possibilité. Et pour tout dire, de toutes celles qui se présentait à eux, c'était clairement celle qu'elle préfèrerait. S'il devait s'agir d'un coup du sorcier ou des Hellsing, retrouver leur lien n'allait pas être une mince affaire, et cela allait suggérer de se remettre une fois de plus dans la merde et de plonger dans de vieux cauchemars qui les hantait encore. S'il s'agissait de Perséphone, ils avaient déjà plus de chances de récupérer un remède rapidement et de lui faire entendre raison. Qui plus est (et c'était là une raison plus personnelle et bien moins avouable), si Persépgone leur avait fait ça, elle cesserait d'être cette fille parfaite qui leur avait sauvé la vie en plus d'avoir mis au monde un gamin absolument adorable, combinant à peu près toutes les qualités que l'on devrait rechercher et qu'elle ne possédait clairement pas... Oui, elle avait envie de croire que la jeune sorcière était responsable de ce qui leur arrivait, même si rien ne le garantissait, mais - et ce n'était pas une surprise -, le jeune homme n'était pas réellement de cet avis.

Il avait compris ce qu'elle insinuait, oui. Elle n'aimait pas l'entendre dire que Perséphone n'aurait pas été capable de leur faire ça, mais en même temps, il avait certainement de bonnes raisons de le penser. Enjolras la parfaite n'avait jamais merdé, ne leur avait jamais fait subir aucun coup foireux... Mais il pouvait y avoir un début à tout, non ? On ne connaît jamais vraiment les gens, même ceux qu'on a profondément aimés. La preuve, jamais Jane n'aurait pu croire Léo capable de les livrer, elle et Edward, au Sorcier. Il y avait un peu de cela aussi dans sa volonté de vouloir que Perséphone soit responsable : qu'elle soit capable de merder comme l'avait fait son ex à elle... comme si c'était un putain de concours. Mais en même temps, si Edward affirmait que la jeune femme ne lui avait rien fait boire ou manger, c'est que ça devait être vrai. Elle pourrait bien affirmer qu'il ne s'en souvenait peut-être plus, mais elle n'allait pas non plus faire preuve de plus de mauvaise foi que nécessaire. Et puis il avait raison, la dernière fois, ils avaient dû boire tous les deux. Et la dernière fois, ils avaient vraiment perdu tous leurs pouvoirs. Ils étaient redevenus humains. Là, ils semblaient être toujours des myrihandes, le meilleurs de leurs capacités en moins.

-Même si c'est pas elle
, dit-elle, incapable d'occulter totalement l'idée. Peut-être que la potion qu'elle nous avait donnée la dernière fois pourrait marcher ?








code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 11:04

Il fait froid, tout à coup.
Edward se doutait que ça n’allait pas forcément plaisir à son âme sœur qu’il prenne la défense de son ex petite amie – l’avantage pour le coup, c’était qu’il ne ressentait pas ses émotions, donc même s’il s’en doutait il n’y avait pas forcément le mauvais revers de la médaille –, mais en même temps il ne pouvait pas faire autrement. Ce n’était pas qu’il tenait spécifiquement à prendre la défense de Perséphone, mais il ne l’imaginait réellement pas capable de faire une chose pareille. Forcément, leur situation était particulière, il y avait Samuel, mais il lui semblait évident que les choses étaient clairs. Et il ne voyait pas pourquoi Perséphone ferait une chose pareille. Même si forcément, ils n’avaient pas forcément pensé que l’ex de Jane puiss les envoyer à une mort certaine non plus (enfin, si, Edward l’aurait bien pensé de son côté mais il était évident qu’il n’était pas objectif, comme la jeune femme n’était pas objective quand il était question de la mère de Samuel). C’était différent dans tous les cas, parce que Perséphone n’avait vraiment aucun intérêt et il y avait Samuel. Et puis combien de fois ne les avait-elle pas aidés ? Elle avait accepté de sauver Jane en leur permettant de redevenir myrihande. Elle avait pris le risque de se rendre dans les grottes afin de les sauver du Sorcier. Mais bon, Edward n’avait pas forcément envie de revenir sur ces détails (qui n’étaient pas que des détails évidemment), et il était finalement peut-être bon qu’ils ne partagent pas leurs émotions. Parce que Perséphone était encore et toujours une source de dispute.

Et quand Jane reprit la parole, Edward savait bien qu’elle ne mettait pas entièrement de côté la possibilité que ça soit son ex qui soit responsable de leur état. Cependant, elle le mettait quand même suffisamment de côté pour envisage qu’elle puisse les aider.

« Ce n’est pas impossible ouais. »
Et en même temps, cette situation était tellement étrange. « Mais je… enfin j’ai l’impression qu’on est encore des myrihandes. On a juste perdu notre lien. » Bon, il n’avait pas besoin de le préciser, Jane en avait parfaitement conscience, elle était très bien placée pour le savoir même. « Si on boit une potion pour nous rendre de nouveau myrihande, ça ne va peut-être rien faire. »

Ce n’était pas le moment de se montrer défaitiste, bien évidemment, mais en même temps Edward ne pouvait pas non plus faire semblant d’être optimiste. Il n’avait aucune idée de ce qui était en train d’arriver, de comment ils pouvaient arranger ça. Parce qu’il était évident qu’ils devaient impérativement arranger la situation, parce qu’ils ne pouvaient pas continuer comme cela sans plus jamais se ressentir l’un l’autre. Ils avaient déjà vécu un moment comme ça, Edward n’avait aucune envie d’y revenir. Et le plus frustrant c’était de ne pas savoir d’où ça pouvait bien venir.

« Peut-être, qu’on devrait demander à Electre si elle sait quelque chose. » Electre qui n’était pas forcément un sujet moins épineux que Perséphone.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 12:52


Il fait froid, tout à coup
M

ême si le lien qui les unissait avait disparu (pas pour toujours, l'espérait-elle tout de même), Jane pensait tout de même pouvoir encore comprendre son âme soeur mieux que n'importe qui d'autre. Elle n'était pas franchement quelqu'un d'empathique, ce serait même sérieusement mentir que de le prétendre, mais avec lui, ce n'était pas pareille. Ils se fréquentaient depuis bien assez longtemps, en bien comme en mal, pour avoir su s'apprivoiser et se comprendre totalement. Et de toute manière, même si ils ne l'auraient pas franchement assumé à une époque, ils fonctionnaient et pensaient plus ou moins de la même manière. Leur appréhension et leur analyse de la situation, en conséquence, ne pouvaient pas être réellement bien différentes... Ce qui était sans doute une bonne chose, même si en l'occurrence, cela signifiait aussi qu'ils étaient tous les deux désarmés de façon égale face à la situation qui avait pointé le bout de son nez et contre laquelle toute lutte semblait vaine, tout combat perdu d'avance.

Car oui, si Jane voulait bien mettre sa défiance naturelle envers Perséphone de côté, il fallait bien qu'elle reconnaisse que ses suggestions restaient franchement bancales. Car la potion qui avait fonctionné autrefois ne tendait pas tant à les guérir d'un mal spécifique qu'à les ramener au statut de myrihandes qu'ils avaient perdu. Or Edward avait tout à fait raison. Ils n'avaient pas perdu leur statut de myrihandes, juste ce qui en faisait tout l'intérêt. Bien sûr, Jane prenait un plaisir fou à contrôler le feu. C'était quelque chose qu'elle adorait et elle avait acquis des réflexes vis-à-vis de ce don dont elle aurait bien du mal à se débarrasser. Mais c'était tout de même de son lien puissant et indéfectible avec Edward qu'elle avait besoin, plus que de n'importe quoi d'autre en ce bas monde. Raison pour laquelle il fallait se presser de trouver une solution. Raison pour laquelle s'adresser à Perséphone n'était peut-être pas la bonne solution. En tout cas, le jeune homme laissait clairement entendre qu'il n'en avait pas la moindre envie, et là-dessus, elle savait bien qu'insister ne les mènerait qu'à une dispute dont ils n'avaient clairement pas besoin à l'heure actuelle.

-Même si elle savait quelque chose, je n'ai vraiment aucune confiance en cette fille,
répliqua catégoriquement Jane quand Edward suggéra de s'adresser à Electre.

OK, cette fille aurait peut-être une bonne piste, mais cette fille n'était surtout pas fiable, et elle ne disait pas uniquement cela parce qu'elle était la beaucoup trop belle meilleure ami de son époux. Ils savaient tous les deux qu'elle fréquentait Enjolras le cousin psychopathe qui n'avait pas hésité à les torturer, à partir de là, elle ne lui ferait clairement pas confiance pour les tirer de ce... mauvais pas (en espérant qu'il ne s'agisse que de ça).







code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 13:55

Il fait froid, tout à coup.
Il n’y avait sans doute aucun moyen pou eux de savoir ce qui était en train de se passer, de savoir exactement ce qui était en train de se passer. Quand bien même, Edward aimerait bien pouvoir connaître la raison de la disparition de leur lien, et surtout le moyen de pouvoir le récupérer. C’était la moindre des choses après tout… ils en avaient besoin. Alors, soit, ils pouvaient sans doute vivre sans, tant qu’ils étaient vivants au final ils ne devraient pas se plaindre. Mais c’était quelque chose qui faisait partie d’eux, dont ils avaient besoin. Edward se sentait si vide sans parvenir à sentir les émotions de son âme sœur. Même si par moment, ça pouvait être libérateur. Quand il était question de Perséphone par exemple. Ou encore de Samuel, ce n’était pas toujours évident quand son fils se trouvait chez eux, et que Edward captait les émotions de son âme sœur. Ou encore, quand il était question de Electre. Tant de sujet de discorde qui avaient tendance à les pousser dans un cercle d’émotion un peu trop vicieux. L’un s’énervait, l’autre embrayait et ça roulait encore et encore en s’aggravant à chaque fois un peu plus jusqu’à l’explosion.

Quand Jane répondit à sa remarque, sur le fait qu’ils pouvaient peut-être demander des informations à Electre, Edward ne put s’empêcher donc de se dire qu’il valait mieux qu’il ne sache pas ce qu’elle ressentait. Ce n’était pas un secret que son épouse avait du mal avec sa meilleure amie (en fait, elle avait du mal avec toutes les personnes qui l’entouraient de toute façon), mais depuis l’histoire de la grotte… c’était pire que tout. Edward détestait toujours autant Enjolras, ce connard de boucher qui avait prit un malin plaisir à le charcuter et il reprochait évidemment à sa meilleure amie de fricoter avec cet enfoiré. Mais en même temps, il n’en voulait pas concrètement à sa meilleure amie pour les actes de son copain. Il trouvait simplement qu’elle avait des goûts douteux, et il lui faisait toujours confiance, ce qui n’était pas le cas de Jane.

« Et tu vas me dire que tu penses que c’est elle qui nous a fait ça aussi ? » Bon, ce n’était évidemment pas comme cela que le jeune homme devrait réagir, mais en même temps il se disait que Jane pouvait très bien affirmer que sa meilleure amie avait quelque chose à voir avec leur état, comme elle l’avait sous-entendu avec Perséphone. « Elle est peut-être la mieux placée pour nous dire si ça vient du Sorcier. » Edward poussa un soupire. « Vu qui elle se tape, elle saura peut-être quelque chose et on pourra enlever une… possibilité. »

Parce que ça ne voulait pas dire que Edward et Jane allaient pouvoir savoir qui était responsable de leur état, bien au contraire. Parce qu’il était aussi possible que ça soit un coup des Hellsing (de tout le monde d’ailleurs).
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 14:54


Il fait froid, tout à coup
J

ane et Edward avaient beau se ressembler au point que la jeune femme avait souvent le sentiment d'avoir trouvé en lui son équivalent masculin (constat qu'elle n'aurait clairement pas toléré de formuler il y a quelques années de cela), il n'empêche tout de même qu'elle était loin d'accorder son aval à toutes les fréquentations de son époux, et il était certain que la réciproque était également vraie. Elle pouvait aisément comprendre ce qui avait plu à Edward chez Electre : le côté indifférent, sans gêne et électron libre de cette jeune femme que Jane aurait pu être capable d'apprécier également, mais en attendant, elle considérait quand même qu'Edward laissait passer bien trop de choses à sa meilleure amie, alors qu'il ne le devrait définitivement pas. En l'occurrence, elle avait franchement du mal à comprendre comment il parvenait à lui passer le fait que son mec l'ait ainsi torturé et ait bien failli le tuer... Non, parce que vraiment, il s'en était fallu de quelques jours, voire de quelques heures, pour que le sort des myrihandes du feu soit définitivement scellé. Alors elle aurait pu jouer les ignorantes pour commencer, mais qu'elle soit toujours avec Enjolras à ce jour après tout ça, en revanche, ce n'était pas excusable... Encore qu'elle se foutait sans doute de la gueule du monde. Si Edward avait fait subir les pires horreurs à Gwenn, elle ne savait pas si elle serait pour autant capable de couper définitivement les ponts avec lui, certainement pas en fait. Mais elle aimait Edward, Electre, aux dernières nouvelles, se contentait seulement de coucher avec le cousin de Perséphone. A moins qu'il n'y ait anguille sous roche, bien sûr.

-Vu qui elle se tape, justement, je suis pas sûre qu'on puisse la croire sur parole si elle affirme que son mec n'y est pour rien dans ce qui nous arrive, tu vois.


Peut-être que Edward avait envie de croire que sa meilleure amie ne le trahirait jamais, qu'elle resterait présente à ses côtés envers et contre tout. Mais il serait tout de même temps de se montrer lucide un minimum, elle n'était clairement pas quelqu'un de stable, et encore moins quelqu'un de confiance. La jeune femme était d'ailleurs tentée de penser que même si elle appréciait Edward, la personne qu'elle appréciait le plus au monde resterait tout de même sa propre personne, quoi qu'il advienne.

-Tu peux aller lui parler si tu veux, mais c'est pas pour autant que ça m'ôtera de l'idée que le sorcier est derrière tout ça si ça doit être le cas.

Et honnêtement, elle estimait qu'il y avait de grandes chances, même si aucune piste n'était évidemment à écarter. Il y avait forcément de la magie derrière tout ça, alors penser à des sorciers en premier lieu, c'était tout naturel, quelque part.







code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 15:55

Il fait froid, tout à coup.
Bon, en soit, Edward ferait preuve d’une sacrée mauvaise foi – ce qui n’était pas un souci pour lui en fait, tant il n’avait pas de mal à faire preuve de mauvaise foi – s’il affirmait que Jane avait tort. Il avait envie de croire que le fait que Electre se tape cet enfoiré de Enjolras (ce qu’il ne comprenait toujours pas, mais soit, il avait décidé de ne pas trop y penser, ça lui convenait mieux), ça pouvait peut-être lui permettre d’avoir des informations. Et il lui faisait évidemment confiance pour ne pas mettre en doute ses propos. Mais en même temps, quand Jane affirma que ça ne voudrait pas dire, si elle affirmait que son mec n’y était pour rien, qu’elle ne mentirait pas. Edward avait envie de croire que Electre ne lui mentirait pas, mais elle pouvait peut-être édulcorer la vérité. Bon, d’accord, il n’avait pas envie de douter de son amitié avec Electre, mais il ne pouvait pas non plus affirmer à Jane qu’elle avait entièrement tort. Parce que de son côté, s’il devait mentir pour protéger Jane, il le ferait sans hésiter. Même à Electre. En fait il mentirait à tout le monde si c’était dans les intérêts de son âme sœur, que ça soit son amie, sa sœur, son ex et même son fils quand il sera en âge de comprendre quelque chose (quoi qu’on disait que les enfants comprenaient les choses très rapidement).

Dans tous les cas, Jane affirma qu’il pouvait très bien aller parler à Electre s’il le voulait, mais qu’elle n’allait pas abandonner l’idée que ça pouvait très bien être l’œuvre du Sorcier en se basant sur les paroles de la jeune femme. Il semblait en tout cas nécessaire qu’il parle avec Electre, comme il allait sans doute devoir parler de ça à Perséphone aussi. Parce que mine de rien, si c’était magique, il ne devait y avoir que des sorciers capables de les aider. Et des sorciers, ils n’en connaissaient pas non plus énormément.

« D’accord. »
Se contenta-t-il de dire en soupirant. Pas parce que les propos de son âme sœur l’agaçait, c’était juste la situation en elle-même qui l’inquiétait. Même en allant parler à Electre et/ou Perséphone, le jeune homme ne savait pas s’il allait pouvoir avoir une solution. Et ça le soulait, parce que clairement Edward n’avait pas envie de rester dans cette situation. Oh, ils avaient connu pire, mais on était quand même en train de leur enlever une partie d’eux même, il ne supportait pas ça. « Et en attendant, on fait quoi ? »

Bon, il n’était pas dit que Jane aurait une réponse à cette question, lui-même n’en avait pas. Il se retrouvait là, à côté de Jane, sans pouvoir sentir sa chaleur, sans pouvoir la ressentir elle. C’était juste comme si elle n’était pas là. Bon, d’accord, il la voyait et forcément elle était là, mais c’était une sensation de vide plus intérieur. Edward n’avait aucune envie qu’ils restent comme ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 16:09


Il fait froid, tout à coup
J

ane appréhendait un peu que ses propos passent mal auprès de son âme soeur. Même si, pour le coup, elle estimait tout de même avoir raison, ils étaient tous les deux bien placés pour savoir que le fait que l'autre ait raison ne les prévenait clairement pas de faire preuve d'une sacrée mauvaise foi s'ils le décidaient. Mais pour le coup, Edward accepta bel et bien d'abonder dans son sens, sans s'énerver ni chercher à la contredire. Cela pouvait n'avoir l'air de rien, mais quand il était question d'eux, le moins que l'on puisse dire était que ça pouvait arriver beaucoup trop souvent, et en un claquement de doigts. Encore plus s'ils devaient être tendus et frustrés... ce qui était forcément le cas en de telles circonstances. Ce n'aurait pas été une bonne chose, c'est évident, d'autant plus qu'ils avaient besoin de se soutenir et de garder la tête froide s'ils voulaient espérer se tirer de l'impasse dans laquelle ils avaient tout l'air de se trouver à l'heure actuelle.

Oui, il faudrait sans doute envisager de s'adresser à Perséphone et à Electre, même si aucune de ces deux propositions ne plaisaient à Jane, parce qu'elles étaient des sorcières, et que par conséquent, leur soutien (si elles daignaient le leur accorder) pourrait vraiment être utile, mais ils ne devaient pas se reposer uniquement sur elles quoi qu'il en soit, c'est une certitude, et puisque Edward semblait l'avoir compris et semblait du même avis, ils avançaient dans le bon sens... si on pouvait considérer qu'ils avançaient, du moins. Elle n'en était pas si sûre pour sa part... Et Edward lui fit bien vite comprendre que lui non plus, puisqu'il ne manqua pas de lui demander ce qu'ils faisaient, maintenant, en attendant. Jane poussa un léger soupir. Comme pour Edward, ce n'était pas vraiment un soupir d'agacement mais davantage de frustration. Elle n'avait aucune carte en mains, elle ne savait absolument pas quoi faire ni comment réagir, et ce sentiment d'impuissance la rendait dingue. Il lui arrivait bien trop souvent d'avoir ce sentiment de ne pas contrôler sa vie du tout, et là, c'était infernal... parce que s'ils n'arrivaient à rien, ils allaient perdre pour de bon quelque chose qui comptait vraiment terriblement pour eux.

-J'en sais rien
, admit-elle alors, désemparée. Edward devait se douter qu'elle n'avait pas plus d'idées que lui, mais le formuler restait déplaisant malgré tout. Pourquoi fallait-il que les choses soient toujours à ce point compliquées. Et si... Elle hésita, elle avait peur d'admettre cette hypothèse, mais en même temps, il était impossible qu'ils ne la prennent pas en considérations. Si on devait rester comme ça pour de bon... ?

Si leur lien leur était dérobé pour de bon, qu'est-ce que ça signifierait pour eux ?






code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 16:37

Il fait froid, tout à coup.
Bon, au moins, ils étaient quand même plus ou moins d’accord sur le fait qu’ils avaient besoin d’aide et surtout de conseil, qu’ils allaient devoir parler de ce qui leur arrivait à quelqu’un. Même si ça ne plaisait sans aucun doute pas à Jane – le jeune homme n’avait pas besoin de lire dans l’esprit de son âme sœur pour le deviner, il la connaissait quand même suffisamment pour ça –, ils n’avaient pas d’autres choix parce qu’il était évident qu’ils ne pouvaient pas rester comme ça. Edward n’avait aucune envie de rester comme ça en tout cas, il était hors de question qu’ils perdent définitivement leur lien. En plus du fait que si quelqu’un leur avait fait quelque chose, il valait quand même mieux qu’ils soient au courant. Avec leur manie de constamment s’attirer les emmerdes, d’avoir une flopé d’ennemi (et ils l’avaient peut-être mérité pour certain, mais le Sorcier par exemple s’en était quand même prit à eux sans raison, seulement parce qu’ils étaient des myrihandes), il valait quand même mieux qu’ils arrangent une situation avant que ça ne s’aggrave. Parce que pour le moment ils n’avaient perdu « que » leur lien, mais qu’est-ce que ça allait être ensuite ? Peut-être que ça progressait, comme un poison qui allait s’emparer d’eux petit à petit. Edward avait conscience qu’il ne devait pas penser de cette manière, mais il ne pouvait pas s’en empêcher.

Parce qu’ils étaient dans le flous tous les deux, ils ne pouvaient pas le nier. Ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils devaient faire. En dehors du fait que Edward avait l’intention de parler à Perséphone et à Electre, les deux seules sorcières qu’il connaissait, il ne savait pas du tout ce qu’ils pouvaient faire. Et en attendant d’avoir une solution, comment allaient-ils le supporter ? Quand bien même, sans le lien qui les unissait, ils pouvaient quand même parfaitement se comprendre. Quand Jane reprit la parole, le jeune homme n’avait aucun mal à capter son angoisse et sa peur, ça se voyait, ça se sentait même. Ce n’était pas comme normalement, c’était différent, plus extérieur, mais Edward le captait quand même.

« On ne va pas rester comme ça pour de bon ! »
Répliqua-t-il en serrant la main de Jane dans la sienne, se montrant le plus sûr de lui possible. Malheureusement, il mentait un peu. Il n’avait aucune idée d’où ça venait, de ce que ça signifiait, de comment régler la situation. Il ne savait pas s’ils allaient retrouver leurs liens. Mais il n’avait aucune envie de céder à la panique et surtout, il tenait à rassurer du mieux possible son âme sœur. « Il est hors de question qu’on ne retrouve pas notre lien. » Mais il ne suffisait pas de vouloir quelque chose pour l’obtenir non plus, ça serait bien trop facile sinon. « Mais si… » Edward hésita une seconde. « Si jamais ça devait arriver, ça ne change rien. » Là, il était parfaitement sincère. « On va devoir se couvrir un peu plus, parce qu’on aura froid… mais ça ne change rien entre nous. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 16:56


Il fait froid, tout à coup
L

a réponse d'Edward n'étonna pas Jane le moins du monde, elle s'était attendue à ce qu'il réagisse de la sorte de prime abord. En même temps, ils se connaissaient par coeur, forcément, elle savait parfaitement de quelle manière il pouvait réagir en telle ou telle circonstance. Bon, ces circonstances spécifiques n'étaient pas comme toutes les autres, mais ça ne changeait rien au fait qu'elle s'était effectivement attendue à ce qu'il ne réponde pas à sa question tout de suite et lui promette tout d'abord que la situation allait s'améliorer, qu'ils ne resteraient pas piégés comme en cet instant. La jeune femme avait envie d'y croire aussi, et elle ne pouvait pas lui reprocher de prononcer ces mots, car s'ils cessaient d'y croire d'office, ils n'arriveraient clairement à rien... Il n'empêche que ce n'était pas ce qu'elle avait envie d'entendre. Oui, bien sûr, elle voulait retrouver le lien qui l'unissait à son âme soeur, parce qu'elle se sentait terriblement vide sans ce dernier. Elle avait besoin de sentir sa présence, cette douce chaleur quand il était à proximité, elle avait besoin de pouvoir éprouver ce qu'il éprouvait, quand bien même ce n'était pas toujours simple à accepter. Oui, elle avait terriblement besoin de tout cela, mais quoi qu'il en soit, elle n'évoquait pas l'idée qu'ils ne retrouvent jamais cela pour rien... Elle avait besoin de s'assurer que si leurs efforts devaient demeurer vains, rien ne changerait... au-delà des changements évidents, cela va sans dire. Et quand il lui disait d'office que la question ne se poserait pas, forcément, ça augmentait un peu son anxiété. Mais il se rattrapa et répondit finalement. Exactement ce qu'elle avait envie d'entendre, pourtant, une part d'elle n'était pas complètement sereine.

-Tu es sûr... ?
demanda-t-elle. Et si... si ça nous éloignait ?

OK, elle ne devrait pas dire ce genre de chose, mais c'était une question qu'elle ne réussissait pas à s'empêcher de se poser. Elle se souvenait qu'ils avaient déjà eu une conversation du genre. A l'époque, ils pensaient avoir renoncé à leurs pouvoirs pour de bon, et malgré tout, ils avaient décidé de se mettre officiellement ensemble, et Edward de quitter Perséphone, et le temps où ils n'avaient plus été des myrihandes mais été ensemble, ils avaient été heureux... Sauf que Jane ne savait pas tout à l'époque... Oui, c'était bête, bien sûr, d'associer leur absence de lien à la tromperie d'Edward, mais Jane souffrait définitivement d'un immense manque de confiance en elle-même. Elle avait peur de ne pas suffire à l'homme qu'elle aimait, elle le craignait tout le temps, en dépit de toutes les preuves d'amour qu'il lui donnait. Parce qu'elle avait tellement besoin de lui...






code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 17:14

Il fait froid, tout à coup.
Edward aurait très bien pu se contenter de dire à Jane qu’ils allaient retrouver leur lien, parce qu’il était évident qu’ils ne devaient pas perdre espoir et que le jeune homme espérait plus que tout qu’ils allaient retrouver leur lien. Qu’ils allaient se sentir de nouveau, que quand le jeune homme prenait la main de son âme sœur, il allait pouvoir sentir cette douce chaleur l’envahir. Qu’ils puissent savoir ce que l’autre ressentait, même si ce n’était pas toujours facile et que par moment ça leur posait quelques soucis. Edward n’avait aucune envie de se dire qu’ils n’allaient pas retrouver leur lien, mais en même temps ce n’était pas seulement en se montrant confiant qu’ils allaient pouvoir arranger la situation, malheureusement. Sinon ça serait bien trop simple. Et bien sûr, le jeune homme doutait tout autant que son âme sœur. Et il se doutait qu’elle craignait surtout que ça change quelque chose entre eux, en plus de ce que ça allait forcément apporter de changement.

Edward aurait bien aimé que Jane prenne ses paroles au sérieux tout de suite, sans lui demander s’il était certain de ce qu’il avançant. Mais en même temps, il ne pouvait pas vraiment lui reprocher de douter, de lui-même surtout sans doute. Elle avait peur que ça les éloigne. Avait-elle peur qu’il l’aime moins ? Edward avait envie de se dire que ça n’avait pas de rapport, que Jane ne pouvait pas craindre de le perdre parce que la dernière fois qu’ils avaient été humain – même s’ils ne l’étaient pas forcément là – Edward l’avait trompé avec Perséphone, alors qu’il lui avait promis de la quitter pour qu’ils soient ensemble, myrihande ou non. Edward n’avait vraiment pas envie que Jane fasse le rapprochement, mais même s’il ne pouvait pas en être certain (puisqu’il ne ressentait pas ce qu’elle ressentait), il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c’était peut-être pour ça qu’elle doutait. Mais elle n’avait aucune raison de le faire.

« Évidemment que je suis sûr. » Jane ne pouvait que se fier à sa parole pour le coup, elle ne pouvait pas s’assurer qu’il soit bel et bien sûr de lui. Mais il osait croire qu’elle le connaissait quand même suffisamment pour s’en rendre compte. « On a eu notre lot de haut et de bas et je sais bien que j’en suis responsable… mais crois-moi, notre lien ou pas, rien ne pourra m’éloigner de toi. »

Edward espérait que Jane allait avoir suffisamment confiance en lui pour le croire, même s’il pouvait comprendre que ça soit un exercice difficile. La situation la dernière était particulière et même si ça donnait le sentiment qu’il se cherchait des excuses, ça n’avait plus rien à voir maintenant. Il était marié officiellement à Jane, ils vivaient dans cette maison ensemble, ils faisaient leur vie ensemble tout simplement. Alors ce n’était pas parce qu’ils ne pouvaient plus se sentir l’un l’autre que ça allait changer quoi que ce soit.

« Tu ne vas pas te débarrasser de moi comme ça tu sais ? » Se permit-il d’ajouter avec un léger sourire, espérant d’étendre un peu l’atmosphère.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 17:32


Il fait froid, tout à coup
J

ane s'en voulait d'exprimer une nouvelle fois ses doutes, ce qu'elle avait tendance à faire beaucoup trop souvent, elle s'en rendait bien compte. Oui, ses doutes étaient constants, elle n'y pouvait rien... Si elle avait passé l'étape douloureuse du pardon, quelque chose s'était tout de même brisé en elle, et ce quelque chose ne parvenait pas à revenir. Ce n'était même pas qu'elle craigne qu'Edward aille voir ailleurs dans son dos, elle était convaincue qu'il ne se permettrait plus jamais de faire une chose pareille, mais elle avait tant perdu de sa confiance en elle qu'elle craignait simplement qu'Edward finisse par réaliser qu'il méritait bien mieux qu'elle (et souvent, elle se disait que c'était effectivement le cas), et la quitte. Si cela devait arriver, il était évident qu'elle ne s'en remettrait pas. Quelque part, elle avait tendance à se reposer sur leurs pouvoirs, sur leur lien de myrihande, pour se rassurer. Oui, il méritait mieux qu'elle, mais aucune autre ne pourrait lui apporter une telle connexion, une tele évidence, et donc, quelque part, il ne se rendrait pas compte du fait qu'elle n'était pas à sa hauteur. Là, il n'y avait pas d'artifices, juste un homme, une femme, qui s'aimaient mais qui s'étaient fait trop de mal pour parvenir à passer outre... Ou bien c'était surtout elle qui ne réussissait pas à passer outre, ce qui était injuste pour Edward, qui faisait tant d'efforts pour elle. Il lui promettait qu'il ne s'éloignerait pas d'elle, et elle avait envie de croire, du plus profond de son âme, qu'il était sincère. Mais il ne savait pas de quoi l'avenir serait fait, c'était bien ça le problème.

-Je ferais ce qu'il faut pour te garder avec moi
, répondit-elle dans un léger sourire quand Edward affirma qu'elle ne se débarrasserait pas de lui comme ça. Elle l'espérait, de tout coeur, parce qu'elle avait terriblement besoin de lui, et avait le sentiment qu'elle serait à peine capable de vivoter si elle ne devait plus l'avoir dans sa vie. Il était tellement tout... pour elle... et l'inverse devait être vrai, mais bêtement, elle ne réussissait plus à le comprendre alors que ça avait longtemps été une vraie évidence, pourtant. Et si... Elle hésita, il allait la prendre pour une tarée profonde, elle le sentait d'avance. Si on ne cherchait pas à récupérer notre lien tout de suite ?

Elle devait sembler cinglée, d'autant plus que ce n'était pas comme si ce lien ne lui manquait pas déjà alors qu'elle venait tout juste de le perdre, mais peut-être que ça mettrait un terme définitif à ses incertitudes. Ce n'était pas juste pour Edward, c'est sûr, mais Jane en était au stade où elle n'avait plus que ça à l'esprit.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 17:56

Il fait froid, tout à coup.
Edward aimerait vraiment que Jane lui fasse plus confiance, qu’elle ne doute plus, mais en même temps ce n’était pas comme s’il pouvait le lui reprocher. Il n’était même pas sûr de pouvoir supporter le quart de ce qu’il avait fait subir à son âme sœur. Mais en même temps, c’était frustrant pour lui de se dire qu’elle ne lui faisait plus confiance. Parce que c’était ainsi que le jeune homme voyait les choses, il avait du mal à comprendre que la jeune femme manquait aussi cruellement de confiance en elle, qu’elle puisse s’imaginer qu’il méritait mieux qu’elle. Comme quoi, même avec leur lien, ils avaient quand même beaucoup de mal à se comprendre. Edward ne pouvait pas s’empêcher de se dire que Jane n’avait surtout pas confiance en lui, et elle avait raison de ne pas avoir confiance sans doute. Mais en même temps, de son côté, il savait bien que s’il avait fait une sacrée connerie avant, il était évident que ça n’arriverait jamais. Qu’il était Jane comme un fou, qu’il avait besoin d’elle, leurs pouvoirs ou non. Même si forcément leurs vies sans leurs pouvoirs, ce n’était pas la même chose.

Edward afficha un léger sourire quand Jane affirma qu’elle allait faire ce qu’il fallait pour le garder près d’elle. Elle n’avait rien à faire en réalité, il était là, il restait là. Elle était sa femme, son âme sœur, ils allaient mourir ensemble. Et même sans leurs pouvoirs, si elle devait disparaître, il allait le faire aussi. Bien sûr, il n’y avait pas que Jane dans sa vie, mais ça n’enlevait pas qu’elle était celle qui comptait le plus. Mais à quoi bon lui dire tout cela ? Il le lui avait déjà dit, mainte et mainte fois, et elle doutait toujours. Au point qu’elle lui proposa quelque chose qu’il ne s’était évidemment pas imaginé. En un sens, Edward ne pouvait pas nier qu’il était soulagé qu’elle ne puisse pas partager ses émotions, parce qu’il était évident que ça aurait mal fini. Le jeune homme se sentait blessé qu’elle propose une telle solution, alors que lui il avait juste envie/besoin de retrouver leur lien. Il avait le sentiment d’être vide sans, même si ça n’enlevait pas le fait qu’il considérait qu’ils pouvaient quand même s’en sortir sans. Et c’était peut-être de ça dont elle avait besoin, la preuve que même sans leurs pouvoirs, ils pouvaient être proches, ils étaient faits l’un pour l’autre. Edward ne répondit pas tout de suite, parce qu’il savait bien que souvent quand il répondait sous le coup de l’émotion ce n’était jamais une bonne chose. Il prit donc le temps de ne pas répondre sous le coup de la surprise.

« Eh bien… »
Non, il ne sautait pas de joie non plus, il ne fallait pas exagérer. « Si ça peux te permettre d’avoir confiance en nous et en moi… on peut attendre un peu. »

De toute façon, ce n’était même pas comme s’ils savaient si c’était possible.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 18:13


Il fait froid, tout à coup
J

ane n'avait pas besoin de ressentir ce que son âme soeur éprouvait pour comprendre que cette proposition le prenait totalement au dépourvu. Ce n'était pas ce qu'elle avait voulu, en tout cas clairement pas le contrarier ou lui faire du mal, mais il était difficile de le faire comprendre clairement à Edward sans qu'il ne le prenne personnellement, ce qui était évidemment parfaitement logique. C'était peut-être un des torts qui venait avec le fait qu'ils étaient si puissamment liés. Ils étaient connectés au point qu'ils n'avaient pas besoin de tout se dire, normalement, ils interprétaient sans difficulté les pensées de l'autre (ou en avaient le sentiment en tout cas, même si ce n'était pas forcément toujours le cas à la vérité).. et ils négligeaient peut-être de s'exprimer sur le plus important... Parce qu'ils n'estimaient pas forcément, à tort bien évidemment, que c'était le plus important. Jane se doutait tout de même à l'avance qu'Edward ne serait pas totalement emballé par sa suggestion (même si en vérité, suggestion ou pas, ce n'était pas comme s'il existait, pour le moment, une véritable solution à leur problème), mais elle avait vraiment envie de penser que ça leur serait profitable à l'un comme à l'autre au bout du compte.

Elle n'était pas la seule à devoir mettre leur couple à l'épreuve. Elle pensait aussi qu'Edward gardait sa part d'incertitude. Elle savait notamment que lui aussi devait craindre qu'elle l'abandonne, au nom de ce qu'il avait fait... C'était loin d'être encore une option pour elle à l'heure actuelle, mais quoi qu'il en soit... ne se le demandait-il pas souvent, lui aussi, s'ils étaient vraiment si compatibles une fois leurs pouvoirs dissolus. Ils s'aimaient si fort que parfois, c'était à se demander si c'était vraiment possible. Et peut-être que ça ne l'était pas... peut-être n'y avait-il que de la magie derrière tout cela. Jane espérait plus que tout que non, et en ce qui la concernait, elle pensait vraiment aimer Edward jusqu'à la fin de temps, mais quelque chose ne fonctionnait pas tout à fait, empêchait leur plein et entier épanouissement, et il s'en rendait forcément compte de son côté lui aussi.

-Ed...
Elle attrapa doucement sa main, la serra dans la sienne et le regarda droit dans les yeux. Je sais que tu n'y crois pas, mais je te fais confiance, vraiment. Et elle s'en voulait d'oser lui laisser croire qu'il n'était pas à la hauteur... C'est vrai, il avait merdé, mais depuis, il ne s'était pas écoulé un jour sans qu'il lui apporte les preuves qu'elle avait exigé de lui le jour où elle avait découvert la vérité. C'est en moi que j'ai pas confiance.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 19:10

Il fait froid, tout à coup.
Ça avait peut-être un côté un peu égocentrique, mais on ne pouvait pas nier le fait que Edward avait un égo surdimensionné, mais il ne parvenait définitivement pas à voir les choses autrement. Jane n’avait pas confiance en lui et c’était normal, encore une fois il ne pouvait pas le lui reprocher. Il l’avait trompé, il avait fait la pire connerie de sa vie avec des conséquences qui continuaient de les suivre. Ça faisait des mois maintenant, et Jane ne parvenait pas entièrement à passer outre cette histoire. Ce qui était normal, encore une fois, il avait conscience que ça demandait du temps, mais parfois il se demandait si elle parviendrait à surmonter tout ça. C’était tout bête, mais le jeune homme craignait définitivement que la jeune femme soit incapable de lui pardonner ce qu’il avait fait (quoi qu’en fait, elle lui avait pardonné, mais il était évident que Edward peinait grandement à comprendre son âme sœur… comme quoi myrihande ou non…), et qu’au final elle se dise qu’elle valait mieux que cela, qu’elle devait avoir quelque chose d’autre. Qu’elle décide donc de le quitter pour être plus heureuse, parce qu’il était évident que le jeune homme était celui qui lui avait fait le plus de mal en ce bas monde (si on enlevait les actions de Ridley, pour le coup il était plutôt haut dans la liste aussi).

Quand Jane tenta de le rassurer en affirmant qu’elle avait confiance en lui, même si elle avait conscience qu’il n’allait pas la croire… elle avait raison d’en avoir confiance, parce que c’était difficile de la croire. Edward n’y pouvait rien, il avait le sentiment qu’elle pensait qu’il pourrait fauter encore, qu’il ne l’aimait pas assez, qu’il préférait une autre. Alors que ce n’était pas le cas, elle était la seule qui comptait. Et Edward avait du mal à comprendre qu’elle n’ait pas confiance en elle-même, quand bien même il ne pouvait pas nier que sur certain point il manquait aussi de confiance en lui.

« Je suppose que si je te dis que tu n’as aucune raison de manquer de confiance en toi, ça ne change rien n’est-ce pas ? »
Ça serait bien plus simple, mais en fait il le lui avait déjà dit et elle manquait encore cruellement de confiance en elle donc… Edward poussa un soupire, il ne se sentait pas bien d’être à ce point vide et la requête de Jane n’était pas évidente… mais si ça pouvait leur permettre d’avancer. Le jeune homme prit le visage de son âme sœur dans ses mains, son regard plongé dans le sien. « Si on reste comme ça pendant quelque temps, tu accepteras l’idée que tu es la seule personne qui puisse me convenir ? Que tu es la femme de ma vie, que je t’aime et qu’on ne va jamais s’éloigner ? »

S’ils devaient en passer par là pour qu’ils puissent enfin tirer un trait sur tout ce qui s’était passé, pour que Jane puisse avoir confiance en elle… alors, ils pouvaient bien essayer.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 14 Oct - 19:37


Il fait froid, tout à coup
J

ane n'était pas sûre du tout que Edward croie en ce qu'elle lui disait quand elle affirmait ne pas avoir confiance en elle. Peut-être s'imaginait-il qu'elle prétendait cela pour ne pas lui faire de mal. Mais c'était faux. La jeune femme n'avait sans doute pas su l'exprimer de la bonne manière, mais c'était la pure vérité... D'un autre côté, il se pouvait qu'Edward n'ait tout simplement pas confiance en lui-même, et qu'il estime donc que Jane ne devrait pas lui faire confiance non plus... C'est que sous leurs airs orgueilleux, les myrihandes du feu souffraient en réalité de véritables problèmes de confiance... Ils pouvaient se montrer assurés et hautains, mais leurs certitudes et leur assurance avait ses limites... et ça les bouffait, plus qu'ils ne le soupçonnaient en réalité. Edward ne comprenait peut-être pas, et peut-être qu'il ne la croyait pas non plus, mais au moins, il essayait tout de même de la rassurer, de l'apaiser, et elle appréciait ses efforts. En de telles circonstances, elle considérait qu'il faisait véritablement preuve d'une douceur et d'une patience exemplaires. Elle lui en était reconnaissante, car là, clairement, elle en avait réellement le plus grand besoin. Même si ces mots ne suffiraient clairement pas à la réconforter, malheureusement. Il avait raison de le penser, il ne suffirait pas qu'il affirme qu'elle n'avait aucune raison de ne pas avoir confiance en elle-même, quand bien même il le pensait, elle en était certaine, pour que tout à coup elle soit sûre d'elle et de sa valeur. Avec du temps et du travail sur elle-même, elle avait envie de croire que c'était possible, mais elle était tout de même encore bien loin du compte. A cette affirmation, elle se contenta donc de hocher la tête, désolée de ne pas pouvoir lui promettre plus. Puis elle prit la parole pour répondre à ses questions suivantes.

-Je peux rien te promettre,
répondit-elle... Et elle regrettait de ne pouvoir faire mieux. Car oui, bien évidemment, Edward méritait bien mieux, il méritait des certitudes, être sûr qu'ils ne feraient pas tout cela en vain, mais même si Jane avait l'intuition qu'en passer par là ferait du bien sur le long terme à leur relation, rien ne la garantissait. Mais en tout cas, c'était tout ce qu'elle espérait, accepter une bonne fois pour toutes qu'elle était la femme de la vie d'Edward et que rien ne les séparerait... Elle jouait peut-être un peu trop avec le feu... D'un autre côté, jouer le feu, c'était un peu une habitude, vraiment. Mais je crois que ça pourrait vraiment nous aider.

Ou pas... En tout cas, elle mettait leur couple à l'épreuve une fois de plus, et elle espérait qu'ils n'en retireraient que le meilleur. Parce qu'ils s'aimaient, c'était sûr, il fallait juste que l'amour suffise.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 21 Oct - 13:55

Il fait froid, tout à coup.
Quand Edward demandait à Jane de lui garantir qu’en attendant un peu avant de retrouver leur lien – dans l’optique où il était réellement possible qu’ils puissent récupérer ce lien, bien évidemment, puisqu’ils n’en savaient rien en réalité –, il aurait évidemment aimé que son épouse affirme qu’elle le lui promettait. Parce que ce dont il avait besoin d’entendre, c’était que le fait d’attendre pouvait leur permettre d’aller mieux. Non pas qu’ils allaient si mal que ça en soit, le simple fait qu’ils soient encore ensemble c’était bien la preuve qu’ils parvenaient quand même à s’en sortir un peu. Mais ils ne pouvaient pas nier le fait qu’ils ne vivaient pas une situation si simple que cela, qu’il y avait toujours ces ombres dans leurs vies et que Jane ne parvenait pas entièrement à tourner la page, à réussir à se faire confiance (et peut-être même lui faire confiance à lui, quoi qu’elle en dise). Alors forcément, oui, Edward avait envie d’entendre que le fait de d’attendre un peu allait réellement leur permettre de tourner la page.

Mais ce n’était pas aussi simple que cela, évidemment. Sinon ça se saurait si la vie était si simple. Jane affirma donc qu’elle ne pouvait rien lui promettre. En un sens, c’était sans doute mieux comme ça, parce qu’il valait mieux qu’elle soit honnête. Ça ne servait à rien qu’elle lui promette que ça allait tout arranger, que ça allait tout changer, s ce n’était pas le cas au final. Autant que Edward ne se fasse pas de faux espoir, même s’il espérait quand même que ça allait les aider. Et puisque Jane pensait vraiment que ça pouvait le faire, alors ils ne perdaient sans doute pas grand-chose à tenter le coup.

« De toute façon, on ne sait même pas si c’est possible de retrouver notre lien… alors autant s’y habituer peut-être. »

Ce n’était pas très agréable à dire, mais en même temps c’était la vérité. Ils jouaient peut-être avec le feu, non ils jouaient clairement avec le feu, mais en même temps on ne pouvait pas nier le fait qu’ils avaient l’habitude de jouer avec le feu quand même. Alors, ça n’allait sans doute pas changer grand-chose. Mais Edward espérait quand même qu’ils allaient parvenir à s’en sortir. Edward n’avait aucune envie de se brûler les ailes encore une fois, parce qu’ils avaient quand même l’habitude malheureusement de se brûler les ailes tous les deux. Mais en même temps, ils n’avaient pas forcément le choix. Ils devaient tenter et si ça pouvait les aider, si ça pouvait leur permettre d’avancer, alors, c’était la seule chose qu’il fallait. La seule chose dont ils avaient besoin, pouvoir réellement avancer et juste passer à autre chose, tourner la page définitivement sur ce qui s’était passé avant.

Parce que le jeune homme n’avait pas envie de douter une seule seconde du fait qu’ils allaient pouvoir s’en remettre, qu’ils allaient supporter l’absence de leur lien… quand bien même ça n’avait rien de façon, bien au contraire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Dim 21 Oct - 14:27


Il fait froid, tout à coup
J

ane avait constamment le sentiment de décevoir Edward, de ne pas être à la hauteur de ses attentes. En fait, elle en était même sûre, elle n'était pas à la hauteur de ses attentes. En cet instant, il avait sans doute voulu l'entendre lui promettre qu'elle serait parfaitement capable de revenir sur ses pensées les plus sombres au terme de cette mise à l'épreuve mutuelle... mais ce n'était pas le cas... Et c'était comme ça depuis bien trop longtemps. Elle n'était pas capable de faire les promesses les plus rassurantes, elle n'était pas capable de l'apaiser comme elle le devrait... Sa seule certitude, c'était qu'elle l'aimait comme une folle. Mais même à ce sujet, elle n'était pas certaine qu'Edward soit encore convaincu tant elle avait merdé... sur toute la ligne. Et le pire, c'est qu'il s'imaginait encore en tort, alors que ses reproches ne convergeaient plus vers sa trahison, mais vers elle-même, qui semblait incapable de juste savourer tout ce qu'elle possédait... et combien d'autres voudraient être à sa place, pourtant. Elle connaissait l'amour, le vrai, et elle avait à son côté le mari le plus patient du monde, qu'elle malmenait sans cesse à ne pas savoir exactement de quelle manière s'en sortir, réagir... Bref, c'était un véritable enfer. La réaction d'Edward, pour la peine, n'était pas non plus celle que la jeune femme avait attendue. Il en revenait à leur lien, et au lieu d'être défaitiste, elle aurait voulu... qu'il soit convaincu de pouvoir s'en passer, qu'il se dise que ça lui manquerait, mais que ce n'était pas un drame. Est-ce que c'était un drame ? Franchement, elle ne savait plus...

-J'ai pas dit qu'on devait s'empêcher de chercher ou baisser les bras,
répliqua-t-elle, qui s'en voulait encore plus, maintenant, parce qu'elle avait le sentiment d'avoir vidé son âme soeur de toute sa motivation... à croire qu'elle n'était définitivement bonne à rien... Je veux pas te perdre, je me fiche de la manière dont il faut qu'on s'y prenne pour que ça n'arrive pas.

Elle avait peur, parce qu'elle avait l'impression que la moindre de leurs décisions précipiterait leur chute dans tous les cas... comme s'ils étaient irrémédiablement destinés à... se faire du mal. Mais c'était dans sa tête, non ?

-Si on doit remuer ciel et terre pour trouver une solution, alors on le fera, s'il n'y en a pas et que tu arrives quand même à être heureux comme ça, on sera heureux. Pardon de te prendre encore la tête...

Elle avait le sentiment de n'être plus bonne qu'à ça et elle se fatiguait elle-même à ne pas savoir mieux faire. Quelle idée...





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Sam 27 Oct - 17:42

Il fait froid, tout à coup.
Tout semblait finalement difficile à présent, à chaque fois qu’ils parlaient sérieusement de quelque chose, c’était complexe. Par moment, Edward ne savait même pas s’il devait dire ou pas quelque chose, s’il pouvait se permettre de dire une chose, craignant qu’ils repartent encore sur un malentendu. Et clairement, le fait qu’ils n’avaient plus leur lien leur permettant de savoir ce que ressentait l’autre, ça n’aidait pas du tout à ce qu’ils parviennent à se comprendre. Jane précisa qu’elle n’avait pas dire qu’ils ne devaient pas chercher une solution concernant leur lien, mais en même temps ça n’enlevait pas le fait qu’elle souhaitait quand même attendre un peu avant de le récupérer, tout simplement pour tester leur compatibilité. C’était difficile pour lui de se dire qu’ils devaient donc chercher un moyen d’arranger leur situation, puisqu’elle ne voulait pas l’arranger tout de suite afin de s’assurer qu’ils pouvaient tout surmonter.

C’était tellement étrange, en cet instant précis le jeune homme avait le sentiment de ne plus vraiment comprendre son âme sœur, qu’ils n’étaient pas forcément sur la même longueur d’onde. Et c’était quelque chose qu’ils n’avaient pas vécu depuis bien longtemps, leur pouvoir aidant. Et même quand ils étaient devenus humains, en réalité ils se comprenaient mieux. Tout simplement parce qu’ils ne vivaient pas tout cela, qu’ils n’y avaient pas encore eu les révélations de la tromperie de Edward, Samuel… tout ça.

« Hey, tout va bien. » Ce n’était pas complètement le cas, mais Edward avait envie de la rassurer un maximum. Parce qu’il n’aimait pas l’entendre s’excuser comme cela. « Et tu ne vas pas me perdre, jamais de la vie. Quoi qu’il arrive, quoi qu’on fasse, quoi qu’il se passe, on sera toujours ensemble. »

Qu’ils trouvent un moyen de récupérer leurs liens, qu’ils ne trouvent pas, qu’ils le récupèrent, ou pas, dans tous les cas il était évident pour le myrihande du feu qu’ils ne se perdraient pas, qu’ils feraient tout cela ensemble. Pour cela, le jeune homme n’avait pas le moindre doute, il était évident qu’ils seraient constamment ensemble. Tant que Jane voudrait de lui, bien évidemment, et il espérait qu’un jour ils parviendraient réellement à tourner la page sur tout cela. Que Jane ne se contente pas de lui pardonner, puisqu’elle l’avait fait quand même, mais qu’elle passe à autre chose et que tout cela lui fasse moins de mal. Qu’ils se retrouvent de nouveau pleinement, qu’elle croit autant en elle qu’il croyait en elle.

« Ce que je dis-moi, c’est qu’avec ou sans lien, tu es la femme de ma vie et je serais heureux à tes côtés. »


C’était la seule chose qui comptait réellement, le fait qu’ils soient heureux tous les deux. Et ils pouvaient très bien y arriver, il n’y avait en fait aucune raison qu’ils n’y arrivent pas. Même si ce n’était évidemment pas tout le temps facile.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4541

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   Sam 27 Oct - 18:04


Il fait froid, tout à coup
E

st-ce que tout allait bien ? Edward avait beau l'assurer (et la rassurer), Jane n'était pas certaine de pouvoir y croire à cent pour cent. Elle le voulait, bien évidemment, parce qu'elle avait vraiment besoin de se persuader que tout irait bien pour ne serait-ce que réussir à vivre et s'en sortir. Mais tout de même, ce n'était pas la chose la plus simple au monde. Parce qu'elle avait le sentiment que tout périclitait, constamment, et elle, elle avait un peu l'impression de ne faire qu'empirer les choses constamment. Evidemment, elle agravait sans doute son cas, à force d'assommer son âme soeur d'incertitudes. Mais ce coup du sort était définitivement la dernière chose dont ils avaient besoin tous les deux, et ce n'était vraiment ni simple, ni agréable.

Heureusement, Edward était d'une patience d'ange, avec elle. Elle n'était pas sûr d'en mériter autant, et elle se demandait parfois combien d'efforts il lui fallait fournir pour la peine, tant elle savait que la patience n'était clairement pas sa nature. Malgré tout, il agissait exactement comme il fallait. Contrairement à elle, une fois de plus. Et elle ne le remercierait jamais assez pour cela. D'autant qu'il avait bien évidemment raison. Ils étaient faits l'un pour l'autre, rien ne devait changer cela. C'était parfois difficile d'y croire, parce que d'absurdes inquiétudes prenaient le dessus sur tout le reste, mais c'était le cas. Elle était la femme de sa vie, il était l'homme de la sienne, et ça, c'était une chose qu'il ne leur faudrait jamais oublier, quoi qu'il puisse advenir. Pour ce qui était de leur bonheur, au final, c'était sans doute elle qui avait toutes les clés en main pour que ça marche. Même s'ils devaient ne pas le ressentir directement, son bonheur dépendait du sien et réciproquement, c'était comme ça... Alors il était temps qu'elle réussisse à le rendre heureux.

Avant de dire quoi que ce soit de plus, elle déposa ses lèvres sur celles du jeune homme et déposa ses lèvres sur les siennes. Elle savait qu'elle était chanceuse de l'avoir à ses côtés, elle devrait vraiment arrêter de se poser plus de questions. Qui au monde pouvait se targuer d'avoir la chance d'être aimé à ce point-là. Sans doute pas grand-monde, si ce n'est même personne. Elle était folle de lui, à un point inimaginable. Et c'était là-dessus qu'elle devait se focaliser, plus que sur tout le reste. Pouvoir ou pas pouvoir, Samuel ou pas Samuel. Elle l'aimait. Il l'aimait. C'était ça, la vérité.

-Qu'est-ce que je peux faire pour te rendre heureux maintenant ?
demanda-t-elle doucement, son souffle se déposant sur les lèvres du jeune homme, desquelles elle ne s'était éloignée que de quelques centimètres seulement.





code by Mandy


_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il fait froid, tout à coup [pv Ed <33333]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ici, il fait froid.
» Randy Orton Vs Goldberg
» L'alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche. [Zoey]
» Le vent n'aurait-il pas forci tout à coup? Haru Yoichi
» Vie et mort d'un colonel [FB 1615]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Jane et Edward-