Partagez | 
 

 Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Lun 6 Oct - 12:26

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely avait attendu la tombée de la nuit pour sortir de la forêt et se rendre au village. Elle n’y vivait plus vraiment, même si elle y passait encore pas mal de temps. En tant que vampire, la femme devait faire attention à ne pas être découverte. Elle vivait la majeure partie de son temps dans la forêt, avec les autres vampires. C’était une manière pour elle de se cacher du soleil et des humains. Mais pour l’instant, elle pouvait encore se permettre quelques visites chez les humains. Cela faisait deux ans maintenant qu’elle était morte, cela ne se voyait pas encore qu’elle ne vieillissait pas. Cependant Ely savait bien qu’un jour les choses seraient différentes, qu’elle devrait se montrer plus prudente. Alors tant qu’elle le pouvait, elle jouissait de ce village humain et de sa famille. Enfin, la seule famille qu’elle aimait voir, c’était Jane. La seule qui comptait réellement. La vampire allait donc régulièrement la voir dès que le soleil s’était caché à l’horizon. Ce soir ne faisait pas exception, elle fit son entrée dans le village dès que la nuit avait débutée.

Ely marcha tranquillement à travers les rues du village, se rendant jusqu’à la grande place. L’endroit n’était pas encore vide, même si la lumière de la lune n’éclairait pas réellement la place. L’obscurité n’était pas un souci pour Ely, elle y voyait parfaitement. Elle salua quelques hommes qu’elle croisa et qu’elle connaissait bien. Elle n’avait évidemment aucune affection pour eux, elle n’avait de l’affection pour presque personne. Son regard se porta alors sur une personne se trouvant là, dans un coin de la grande place. Perséphone Enjolras, Ely la connaissait bien. Principalement parce qu’elle était une ennemie de Jane. Forcément, la vampire ne pouvait que détester cette jeune femme. Cependant, jamais encore elle ne le lui avait montré, bien au contraire. Dans sa grande manipulation, la femme s’amusait à se rapprocher de cette Perséphone afin de la toucher au plus proche du cœur. Et autant dire qu’Ely avait bien envie de venir aborder cette jeune idiote.


« Bonsoir Perséphone. » Dit-il une fois qu’elle fut au niveau de cette dernière. « Tu ne sais pas qu’il est dangereux de se promener la nuit tombée ? »

Ce qui était effectivement le cas quand on connaissait les créatures de la nuit, quand on savait ce qu’il y avait autour des humains. Cependant, Ely n’avait aucune connaissance des pouvoirs de la jeune femme. Mais même si elle l’avait su, cela ne changerait fondamentalement rien. Ely avait tellement de confiance dans ses capacités de morte vivante, dans ses pouvoirs de vampires. Ceux des sorciers ne valaient donc pas grand-chose à ses yeux, ils ne restaient que des humains au final. La jeune femme afficha un sourire à Perséphone, l’un de ces sourires qui se voulaient sympathique et altruistes.

« Comment vas-tu ? »

Elle s’intéressait réellement à la réponse à cette question, après tout elle espérait bien l’entendre dire qu’elle n’allait pas bien. Cela serait tellement agréable à entendre.

_________________


Dernière édition par Ely Johns le Dim 12 Oct - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Lun 6 Oct - 18:07


Attention à l'épine de la rose
A

voir confiance dans les autres, être capable de croire en la bonté humaine, même logé chez les individus les plus cruels et les plus terrifiants c'était, en soi, un comportement admirable, non ? Oui, d'une certaine manière, mais beaucoup vous diraient que c'était tout autant un comportement parfaitement suicidaire, car il s'accompagnait de tant de candeur et de naïveté que l'on trouvait forcément un revers à la médaille, et ce revers n'était pas toujours simple à accepter, encore moins à apprécier au quotidien. Perséphone savait très bien qu'elle était beaucoup trop naïve, et on lui avait déjà dit qu'elle devrait travailler ce trait de caractère, mais elle n'en avait pas eu la force... ni l'envie, en définitive. Elle était telle qu'elle était, et elle ne voulait pas changer, quand bien même c'était comme accepter de se laisser indéfiniment marcher sur les pieds. On ne pouvait pas vraiment dire qu'elle faisait honneur à sa nature. La plupart des sorciers étaient bien plus vicieux, cruels et malhonnêtes qu'elle ne l'était elle-même. Mais elle n'avait pas outre mesure envie de les imiter. Elle acceptait de voir ses qualités comme ce qui était qualifié de défauts par certains, et comprenait même en quoi ils étaient ainsi considérés. Elle n'avait pas l'intention de changer. Et elle s'offrait donc aux plus influençants comme une proie de choix, et ce n'était certainement pas Ely Johns, la charmante vampire à laquelle Perséphone était incapable de trouver le moindre défaut, qui oserait dire le contraire.  

Perséphone ne connaissait pas très bien Ely. En fait, s'il fallait se concentrer uniquement sur ce que les gens savent les uns des autres avant de se considérer comme proches, elle ne savait absolument rien d'elle. Elle ignorait même qu'Ely était une vampire, tout comme Ely ne savait pas qu'elle était une sorcière. Et ça n'empêchait pourtant pas la sorcière en question d'apprécier sincèrement la jeune femme, qu'elle considérait un peu, en fait, comme une soeur. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour prendre de l'importance à ses yeux, mais il faut dire qu'Ely était toujours à l'écoute, toujours charmante, toujours souriante, Perséphone avait vraiment le sentiment qu'elle pouvait lui faire aveuglément confiance. Pauvre d'elle. Alors, quand elle l'entendit l'interpeler et venir jusqu'à elle, Perséphone lui sourit avec une sincérité et une innocence confondantes. Elle ne prenait pas sa remarque au sérieux. Oui, elle savait bien qu'il n'était guère sûr ou avisé de s'aventurer dehors une fois la nuit tombée, mais il était encore relativement tôt. Et aussi et surtout, ses pouvoirs, même si elle était loin de maîtriser tous les sortilèges existants, la préservaient de la plupart des oppresseurs habituels qu'elle pouvait envisager.
Perséphone hésita quant à la réponse à formuler quand Ely lui demanda comment elle allait. À la plupart, elle répondait toujours la même chose, elle ne se posait pas la moindre question. Mais avec Ely, c'était différent, elle pensait pouvoir s'épancher sur ses problèmes sans crainte d'être jugée. Grossière erreur.

-Pour tout te dire, j'ai été mieux... C'est compliqué en ce moment.


Et ce serait compliqué toujours, vu qu'elle ne pouvait empêcher Hardwick d'être l'âme soeur de son petit ami.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Dim 12 Oct - 22:01

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely était une très grande manipulatrice, elle savait qu’elle était douée dans ce domaine même. Elle n’hésitait pas à user de ses charmes sur n’importe qui. Perséphone était l’une de ses victimes, l’une de ces personnes que la vampire appréciait de tromper. Ely savait bien que la jeune femme lui faisait confiance, c’était quelque chose dont elle avait cherché à entraîner. Ce n’était pas pour rien qu’elle mettait un point d’honneur à se rapprocher de la jeune fille, qu’elle avait désigné cette personne comme l’une de ses proies. Jane, sa cousine, avait quelques ennuis avec elle apparemment. Ely n’était pas au courant de tous les détails, mais elle ne savait parfaitement pour savoir que Perséphone était l’une de ses ennemies naturelles. Toutes ennemies de Jane étaient les siennes également de toute manière, la vampire n’avait pas besoin de réfléchir bien plus. Cependant, elle n’avait pas envie de l’attaquer de front. Elle n’avait aucune envie de la toucher directement, elle voulait se montrer bien plus subtile. Devenir sa meilleure amie avant de la faire tomber de haut, de très haut. Ely se montrait donc toujours agréable, toujours avenante envers elle. Ce fut pour cette raison qu’elle s’approcha d’elle, qu’elle lui demanda ensuite comment elle allait. La belle brune s’intéressait réellement à cette question, parce qu’elle avait envie de savoir comment cette proie pouvait aller. Si elle allait bien, Ely espérerait qu’elle vive un calvaire prochain. Si elle allait mal, elle se monterait triste en apparence alors qu’elle jubilerait au font d’elle.

Et elle jubilait donc puisque Perséphone lui annonça qu’elle avait déjà été mieux. Ely afficha une moue triste et compatissante. Elle devait bien avouer que ses talents de comédienne lui servait énormément, qu’ils étaient très utiles. Ainsi donc, Ely joua avec la jeune femme en montrant une certaine inquiétude sur son visage après les paroles de cette dernière. Sa situation n’était pas simple, évidemment que cela ne l’était pas. Pour Jane non plus ce n’était pas simple, elle vivait des moments compliqués tous comme cette idiote. Et Ely avait choisi de compatir avec sa cousine et non pas avec cette jeune fille devant elle. Perséphone ne valait rien comparé à sa cousine.

« Ah oui ? » Commença-t-elle se montrant donc inquiète. « Qu’est-ce qu’il se passe ? Je peux t’aider pour quelque chose ? Surtout, tu n’hésites pas si tu as besoin. »

Ely savait qu’elle avait la confiance de Perséphone et elle avait bien l’intention d’en profiter. Après tout, ce n’était pas pour rien qu’elle avait pris la peine de se rapprocher d’elle. Elle avait envie que la jeune femme se confis à elle, qu’elles soient encore bien plus proche. Il fallait que Perséphone ait confiance au point de se confier entièrement à la vampire, qu’elle puisse connaitre toutes ses faiblesses. Cependant, la créature avait sans doute bien trop confiance en ses capacités de manipulation. Elle n’avait aucune idée de la réelle nature de la jeune fille, même si cette dernière n’avait aucune idée de la sienne également. Mais cela risquait de poser quelques soucis dans le futur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Lun 13 Oct - 20:00


Attention à l'épine de la rose
P

erséphone adressa un sourire à Ely. Oui, c'était son plus grand tort, mais la demoiselle faisait entièrement confiance à la jeune femme, elles ne se connaissaient pas extrêmement bien, toutes les deux, c'est vrai, mais Perséphone avait vraiment le sentiment qu'une sincère complicité s'était créée, entre eux. C'était rare qu'elle se confie à qui que ce soit. Elle était d'ordinaire quelqu'un de très réservé, de discrète, quelqu'un qui ne s'exprimait jamais à son propre sujet, mais avec Ely, elle n'avait pas vraiment de mal à faire des exceptions. Avec Ely, elle avait l'impression de se trouver une grande soeur. C'est vrai, elle avait aussi ce genre de relation avec Leopold, mais ce n'était pas pareil. Vu la situation, ces derniers temps, elle ne pouvait plus lui parler aussi librement de ses problèmes. Et puis, il était un homme, il y avait des choses qu'ils ne pouvaient pas comprendre. Par moments, Perséphone avait besoin d'une sensibilité féminine. Et en l'occurrence... elle pensait la trouver auprès de son interlocutrice. Grave erreur, mais dans laquelle elle se plongeait à corps perdu. Après tout, comment aurait-elle pu savoir ce qu'avait la jeune femme de mauvaises intentions à son égard ? Elle ne savait pas même qu'Ely était la cousine de Jane (sur ce sujet, il est clair qu'elle aurait dû se renseigner, cela étant)... Elle était contente que, pour une fois, quelqu'un s'intéresse à elle, que ça ait l'air sincère. Peut-être parce qu'elle n'avait jamais eu beaucoup d'amis, parce qu'il n'y avait pas grand monde pour se soucier d'elle ou tenir à sa personne. Ça l'avait rendue crédule, ça l'avait rendue bien trop prompte à accepter des mains tendues qui, souvent, étaient animées par des intentions terribles.

-Merci, c'est adorable de ta part. Mais je ne veux pas t'ennuyer avec mes histoires...
dit-elle avec un fin sourire. Et en effet, elle avait toujours l'impression que sa vie ne méritait pas que l'on s'y attarde. Pour autant, elle avait vraiment besoin de sortir ce qu'elle avait sur le coeur, elle ne voyait pas auprès de qui elle aurait pu s'épancher sur ses malheurs. Et Ely semblait prête à l'écouter (même, elle n'attendait que ça, à la vérité). C'est juste que.. ça n'a pas été évident... L'un de mes meilleurs amis avait disparu. Et puis... mon copain aime une autre fille, c'est... compliqué.

Compliqué, c'était peu de le dire, et encore, Perséphone évitait au possible d'entrer dans les détails. Elle ne pouvait pas se permettre de tout raconter à Ely, même si elle lui faisait confiance. Elle ne pouvait pas, par exemple, lui apprendre qu'Edward et Jane étaient des myrihandes, même si ce serait beaucoup plus simple pour la jeune femme de comprendre la situation dans toute sa complexité, et dans tout ce qu'elle avait de profondément inextricable. C'est que d'un oeil extérieur, cette situation pouvait rapidement n'avoir ni queue ni tête. Pourquoi resterait-elle avec un homme qui en aimait une autre, ça semblait n'avoir aucun sens... Et pourtant. Pourtant, jamais elle ne la laisserait aux mains de cette satanée succube de Jane Hardwick.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Lun 20 Oct - 22:41

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely adorait voir le sourire apparaitre sur le visage de Perséphone, elle aimait savoir qu’elle l’appréciait. Il n’y avait pas plus agréable de savoir que quelqu’un était attaché à toi, quand tu te jouais de lui. Perséphone était complètement tombée dans le pièce de la vampire, qui n’avait eu aucun mal à devenir son « amie ». Ely avait besoin que la jeune femme lui fasse confiance, afin de pouvoir lui faire du mal dans le futur. Pourtant normalement la vampire n’aurait rien contre cette fille, elle ne lui avait rien fait de mal. Elle ne la trouvait même pas intéressante en fait. Cependant, il y avait le fait qu’elle soit l’ennemie de Jane. Les ennemis de sa cousine ne pouvaient qu’être ses ennemis également, même si Perséphone ne savait rien de ce détail. Elle n’en saurait rien pour le moment, ce n’était pas encore l’instant pour Ely de briser entièrement cette jeune fille. Elles avaient encore le temps avant cette grande révélation, la vampire avait le loisir de jouer encore bien longtemps avec elle. En tant que parfaite amie, Ely se montra donc inquiète pour Perséphone. Elle ne connaissait pas réellement tous les détails entre Jane, Baker et cette fille. La femme se retint de sourire en entendant la jeune femme lui dire qu’elle était adorable parce qu’elle se montrait inquiète pour elle. Si seulement elle savait, heureusement qu’Ely était une comédienne en or.

« Tu ne m’ennuis pas voyons… je me fais du souci pour toi. » Dit-elle en mentant sans aucun scrupule. Elle n’avait aucune honte de manipuler de la sorte cette fille pour laquelle elle n’avait aucune affection. En même temps, elle n’avait que peu d’affection pour les autres, qu’ils soient humains, créatures ou autre. Ely écouta attentivement les paroles de Perséphone, apprenant donc ses soucis sentimentales. Ainsi donc son petit ami en aimait une autre. La vampire se demandait bien qui cela pouvait bien être, ne se doutant pas une seule seconde que cette personne n’était autre que Jane. Elle allait peut-être le découvrir au détour de cette conversation d’ailleurs. « Oh je vois… »

Au fond, Ely était ravie d’apprendre une telle nouvelle. Tant que Perséphone souffrait, même si ce n’était pas de son dû, la jeune femme serait ravie. Il n’y avait sans doute pas pire, pour une personne comme elle, que des peines de cœur. Ely se doutait bien qu’elle n’était pas une fille aussi sûre d’elle que pouvait l’être d’autres. Ainsi donc, cela devait la peinait plus que tout d’apprendre que l’homme qu’elle aimait se trouvait aimer un autre.

« Ton copain… Tu as l’intention de… continuer de le voir ? »
Ely pesait ses mots, se montrant faussement gênée. Elle voulait que Perséphone croit qu’elle peinait à dire ce qu’elle était en train de dire, ce qui n’était évidemment pas le cas. Elle n’avait aucune honte de prononcer les mots qu’elle prononçait, elle prenait simplement de faux gants avec la jeune femme. « Tu ne devrais pas en tout cas, il ne te mérite pas. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Mar 21 Oct - 17:23


Attention à l'épine de la rose
L'

avantage pour Perséphone que de s'épancher sur ses problèmes auprès d'Ely (ou tout du moins voulait-elle considérer cela comme un avantage, mais elle se trompait bien sûr largement), c'est qu'elle s'adressait à quelqu'un qu'elle pensait être parfaitement objective. Le nombre d'amis que possédait la jeune sorcière était extrêmement limité, c'est peu de le dire... En fait, elle n'en possédait aucun, si ce n'est Léo... Et ce n'était clairement pas à Léo qu'elle pouvait parler de ses problèmes (il vivait exactement les mêmes - et pour cause) et s'attendre à recevoir une opinion objective, dénuée de tout jugement moral. Elle savait également qu'elle ne pouvait pas parler de ses ennuis à ses parents. Ils (enfin sa mère surtout) n'avaient absolument pas besoin de cela pour se montrer angoissés et pour s'inquiéter pour elle. Ils deviendraient fous s'ils avaient vent de la vérité... Et Perséphone ne préférait même pas imaginer les réflexions qui lui retomberaient dessus s'ils savaient qu'Edward, qu'ils n'avaient pas le moins du monde su considérer comme le gendre idéal, avait des vues sur une autre. Non, il n'y avait personne avec qui elle puisse vraiment parler. Personne, donc, mis à part Ely, auprès de qui elle croyait avoir trouvé une oreille attentive et une personne de bon conseil. Puisque cette femme que Perséphone, trop crédule, voulait prendre pour une grande soeur, n'avait pas de raisons de prendre parti dans cette histoire, qu'elle croyait. Alors elle se confia comme elle ne le faisait jamais, et écouta ses conseils sans se méfier.

-Je ne peux pas le quitter... Il est perdu sans moi...


Était-ce prétentieux, comme réflexion ? Sans doute un peu, en fait. Et pourtant, c'était bel et bien ce que pensait la demoiselle qui n'avait autrement pas franchement une haute estime d'elle-même (ils étaient plus d'un à pouvoir en témoigner. Mais c'était tout de même vrai. Quand elle avait su la vérité, quand elle avait appris que son petit ami avait une autre pour âme soeur, elle aurait très bien pu décider de le quitter comme Léo l'avait fait avec Jane, mais elle n'avait pas pu s'y résigner. Jane, à tous points de vue, ne pouvait que lui être nocive, elle lui ferait forcément du mal, c'est évident, Perséphone était la seule personne au monde qui soit capable de lui apporter de l'équilibre... et puis, lui qui vivait par une obscurité croissante, elle voulait être sa lumière, celle capable de le garder sur le droit chemin, et une part d'elle était convaincue de plutôt bien y parvenir. C'était son rôle... Et puis tout simplement, elle l'aimait, et elle savait que lui aussi l'aimait, malgré l'évidence.

-Et puis je ne veux pas le perdre. Hardwick lui tourne la tête, mais cette fille est un vrai démon.

Elle avait prononcé son nom sans ben s'en rendre compte, preuve qu'Ely avait su la mettre à l'aise et l'ouvrir à la confidence... bien trop aisément. Enfin, qu'elle soit nommée ou non, pour Perséphone, qui bien sûr ne comprenait pas avoir délivré une information cruciale, considérait que Jane n'équivalait à rien d'autre en effet qu'une créature des enfers... Elle avait peut-être raison. Mais Edward en était une autre.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Lun 27 Oct - 19:13

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Perséphone était tout à fait le genre de fille à accepter, sans rien dire ou presque, les tromperies de son compagnon. Ely n’aurait jamais laissé passer une telle chose, tout sentiment qu’elle pouvait bien ressentir. Si jamais son compagnon l’avait trompé avec une autre femme, il était plus que clair qu’elle lui aurait fait payer au centuple cet affront. Mais Perséphone n’était pas comme cela, elle était gentille. Et le terme gentil n’était pas un compliment du point de vue de la vampire, bien au contraire. C’était parce qu’elle était une femme bien que Perséphone risquait de tomber de bien haut dans le futur, d’encore plus haut que ce qu’elle avait vécu jusqu’alors. Ely allait d’ailleurs s’amuser à la faire tomber au fond du gouffre, mais ce n’était pas encore le moment. Pour l’instant, il semblait que la jeune femme parvenait toute seule à se causer des ennuis. Quelle idée de vouloir rester avec un homme tel que son petit ami. Finalement, elle n’avait peut-être pas besoin de la vampire pour avoir une vie de merde. Mais ce n’était pas pour autant que cette dernière n’allait pas s’amuser à l’enfoncer encore plus, elle adorait jouer les bonnes copines. Ely afficha un sourire triste quand la jeune femme affirma que son petit ami était perdu sans elle. Elle voulait que Perséphone croie qu’elle compatissait, mais au fond elle trouvait cela complètement absurde. Elle se donnait tellement d’importance dans la vie du jeune homme, peut-être pour justifier une simple lâcheté idiote. Elle n’avait pas le courage de quitter son petit ami tout simple.

Mais alors que la vampire pensait continuer son petit manège d’attristement, elle dut bien avouer être étonnée par les paroles que la jeune femme prononça ensuite. Clairement, si elle mentionnait Jane, c’était en tant que maitresse de son ami. Eh bien, Ely découvrait donc que sa cousine n’avait pas mentionné tous les détails qui la poussaient à ne pas aimer Perséphone. La buveuse de sang devait bien avouer qu’elle croyait que sa cousine n’aimait pas son interlocutrice, simplement parce qu’elle avait un caractère qui ne lui correspondait pas. Il y avait énormément de chose chez Perséphone qui pouvait agacer Jane Hardwick. Mais Ely comprenait bien mieux maintenant pourquoi elle la haïssait à ce point. Cela allait-il changer sa vision des choses ? Allait-elle se montrer plus clémente avec la jeune femme parce que sa cousine lui avait mentit ? Bien sûr que non. Elle avait juste très envie de discuter un peu avec Jane tout simplement.

« Hardwick ? Jane Hardwick ? »
Comme si la femme avait réellement besoin d’une confirmation, étrangement elle n’avait aucun doute sur ce détail. « Tu as raison, c’est un vrai démon ! »

Elle le pensait ? Oui, mais ce n’était pas un souci à ses yeux. Ely aussi était un démon dans son genre, pire peut-être que certains autres. Elle pouvait donc bien affirmer que sa cousine en était un. Mais le but pour l’heure était de se mettre du côté de Perséphone. Il ne fallait pas que la jeune femme sache qu’elles étaient cousines et Ely devait continuait de soutenir son « amie ».

« Tu devrais te méfier d’elle tu sais… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Mer 29 Oct - 19:18


Attention à l'épine de la rose
M

anifestement, Ely connaissait Jane. Perséphone ne fut pas surprise outre mesure, elle se contenta de hocher la tête quand la jeune femme, qu'elle prenait pour une amie, demanda confirmation quant à l'identité de sa "rivale". Oui, c'était bel et bien Jane Hardwick. Perséphone n'était pas outre mesure surprise de savoir qu'elle la connaissait. Après tout, le village était assez grand, certes, mais la plupart de ses habitants se connaissaient, au moins de vue. Ely avait l'air de connaître l'âme soeur d'Edward un peu mieux que cela, et Perséphone osait (à tort, c'est évident) croire qu'elle ne l'appréciait pas. Elle venait de confirmer ses dires à elle, assurant qu'elle aussi était un vrai démon. Bien, si elle en pensait bien du mal, ça arrangeait la jeune femme. Ce n'était pas vraiment dans sa nature que de dire du mal d'autrui, elle avait elle-même trop souffert des quolibets pour se permettre une telle chose, mais quand cela concernait Hardwick, elle ne voulait pas avoir de pitié, alors si elles pouvaient toutes deux cracher sur cette ennemie commune, ça lui ferait sérieusement du bien. Elle afficha un léger sourire en coin quand son interlocutrice lui recommanda de se méfier d'elle. Elle n'avait clairement pas attendu après elle pour le faire. Jamais elle ne pourrait accorder sa confiance à Jane Hardwick, et pourtant, elle appartenait à cette catégorie de personnes qui pensait que n'importe quelle cause, même celles qui paraissaient résolument perdue, pouvait être sauvée. Toutes les causes, oui. Mais pas Hardwick, un point c'est tout.

-Oh mais je m'en méfie !
affirma-t-elle avec verve... Malheureusement, elle savait que s'en méfier ne serait pas forcément suffisant. Pour avoir vu Jane et Edward tous les deux ensemble après que le sort ait décidé de faire d'eux des myrihandes et de les lier à jamais. Le changement était... conséquent. Et l'influence qu'ils avaient l'un sur l'autre crevait malheureusement les yeux. Oui, elle se méfiait de Jane comme de la peste car elle savait qu'il était le mal qui rongeait celui qu'elle aimait de l'intérieur. Pourquoi ce conseil ? Qu'est-ce qu'elle t'as fait, à toi ?

Perséphone supposait que la réflexion d'Ely ne venait pas de nulle part. Elle avait effectivement l'air de connaître Jane Hardwick et de bien la connaître, peut-être savait-elle une chose à son sujet que Perséphone ignorait ? (et tout ce que Perséphone pouvait utiliser contre son ennemie, Perséphone prenait, et de bon coeur). Ou peut-être avait-elle fait les frais, elle aussi du caractère malsain et vicieux (oui, très clairement, la demoiselle la diabolisait, mais qu'on ne lui en fasse pas le reproche, elle avait ses raisons) ? Dans tous les cas, Perséphone voulait savoir. Et oui, il y avait une part de curiosité malsaine dans son attitude. Elle en éprouvait très rarement, mais elle n'avait pas l'intention de se gêner, en l'occurrence. Ça la soulagerait sûrement que de pouvoir en parler plus librement qu'elle ne le faisait d'habitude. Pour une fois, elle aurait le droit d'être mauvaise.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Lun 3 Nov - 23:16

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely connaissait l’aversion de sa cousine envers Perséphone et inversement. Mais elle ne s’était clairement pas attendue à de telle révélation, surtout elle ne pensait pas que ça serait cette jeune femme qui allait lui apprendre ce genre de chose. Ainsi donc, Jane avait eu une relation avec le petit ami de Perséphone. Ely ne manquait pas de noter cette information dans son esprit, elle avait bien l’intention d’en discuter avec sa chère cousine. Elle n’allait pas lui en vouloir de lui avoir mentit, ou d’avoir décidé d’omettre certains points de son histoire, après tout Ely n’était pas entièrement honnête avec les membres de sa famille non plus. Enfin, concernant sa tante, la vampire n’en avait que faire. Elle tenait bien plus à sa cousine, pour qui elle avait également des secrets. La situation l’amusait finalement plus, surtout qu’elle appréciait de voir Perséphone ainsi détester Jane et se confier à elle. Sans honte, toujours afin de préserver cette fausse amitié entre elles, Ely affirma à la jeune femme qu’elle devait se méfier de Jane. Elle était un démon, ce qu’elle pensait réellement, mais qui n’était pas négatif à ses yeux. Perséphone se méfiait donc de Jane, elle faisait bien en effet. Sans grande surprise, elle demanda ce que la femme avait bien pu lui faire pour qu’elle pense de cette manière. Ely ne pouvait évidemment pas parler de la vérité, mentionner le fait que l’ennemie qu’elle avait été sa cousine. Elle ne voulait pas prendre le risque que son « amie » doute une seule seconde et qu’elle perde un peu de cette approche qu’elle a su obtenir d’elle.

« Elle a brisé ma famille… » Elle était clairement en train d’inventer une histoire au fur et à mesure que ses paroles traversaient ses lèvres. Elle savait bien que cela ne servait à rien de trop rendre plus sombre encore l’image de sa cousine auprès de la jeune femme, mais elle trouvait cela amusant quand même. Elle ne pouvait pas nier qu’elle appréciait de jouer avec le feu, elle avait bien envie que Perséphone craigne encore plus Jane. « J’avais une jeune sœur autrefois, proche d’elle. Elle l’a détruite petit à petit, jusqu’à ce qu’elle n’ait plus besoin d’elle… »

Ely appréciait cette faculté qu’elle avait de mentir aussi ouvertement. Elle pouvait raconter n’importe quoi, elle arrivait toujours à être crédible. Tout le monde ne tombait pas dans le panneau pour autant, mais elle s’en sortait quand même très bien. Et elle se doutait que Perséphone allait boire ses paroles et la croire. Après tout, elle avait suffisamment de dents contre Jane pour imaginer que l’histoire que la vampire racontait puisse être vrai. Cela faisait finalement un « nouveau » point commun entre elles, Ely espérait bien avoir encore plus son affection.

« Je peux t’aider… si tu veux. Pour l’empêcher de briser ton couple. »

Qu’est-ce qu’elle trouvait cette perspective amusante, il était sérieusement temps qu’elle ait une discussion avec sa chère cousine. Nul doute qu’elle allait apprécier ce qu’elle allait lui raconter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Mar 4 Nov - 18:24


Attention à l'épine de la rose
S

ans se douter une seule seconde qu'elle se laissait manipuler avec une aisance tout à fait reprochable, Perséphone buvait les paroles de son interlocutrice comme du petit lait. Elle était malheureusement bien trop naïve et influençable, et si elle n'était pas dénuée d'intelligence, elle était incapable de voir le piège qui lui était tendu, d'autant moins capable d'ailleurs qu'une partie d'elle avait envie de croire à ce qui se disait, et espérait, même, que ce soit vrai. C'était certainement là le moins honorable des sentiments. La pauvre soeur d'Ely, quoi qu'il lui soit arrivé, ne méritait pas que l'on se réjouisse de son sort, mais n'importe quel élément susceptible de la conforter dans l'idée que Jane Hardwick était une personne nocive et haïssable était bon à prendre pour elle. Elle voulait recueillir tous les prétextes capables de rendre légitime la haine qu'elle éprouvait à son égard, elle qui au cours de sa vie n'avait jamais réussi à détester personne, et trouvait toujours aux autres des circonstances atténuantes... Voilà qu'elle éprouvait la haine, la vrai, celle qui vous donnerait presque envie de voir l'autre mourir, en sachant qu'il n'y aurait aucun regret à la clé... Tout ce qui pouvait favorablement nourrir cette haine et la légitimité lui donnait l'impression de ne pas être une si mauvaise personne que cela. Elle n'avait aucun mal, quoi qu'il en soit, à reconnaître Hardwick dans le portrait vraiment peu flatteur qu'Ely venait d'en faire. Une jeune femme avide et sans scrupule, qui n'hésitait pas à piétiner les autres pour parvenir à ses fins, et gare à qui se laissait prendre dans ses filet...

-Qu'est-ce qui lui est arrivé...? Désolée, tu peux ne pas me le dire, si tu n'en avais pas envie.

Perséphone craignait d'évoquer plus encore à Ely un souvenir éprouvant, alors que le souvenir en question n'existait pas le moins du monde. Elle savait qu'elle se montrait peut-être trop intrusive (dans l'hypothèse où tout cela était vrai, bien sûr), mais elle avait envie d'en savoir plus, non pas parce qu'elle était de nature à vouloir connaître les détails les plus sordides des situations les plus glauques, mais parce qu'elle voyait là une arme qu'elle pourrait utiliser contre son ennemie, et elle avait la ferme intention de n'en négliger aucune. Elle n'était pas certaine, malheureusement, que quelle que soit l'horreur qu'elle répète à Edward, celle-ci puisse la détourner de Jane... Il l'avait dans la peau et elle détestait cela. Mais peut-être pourrait-elle faire entendre raison à Léo, au moins ? ...
En plus d'armes, Perséphone crut s'être trouvée une alliée contre Jane, quand Ely lui offrit de l'aider à éviter que, d'une façon ou d'une autre, elle ne brise son couple.

-Tu serais d'accord de m'aider, vraiment ?
demanda-t-elle d'un ton toujours aussi naïf et plein d'espoir. Bien sûr, si elle disposait d'un moyen, n'importe lequel, pour réaliser sa promesse, la demoiselle ne pourrait qu'accepter l'offre de celle qu'elle croyait être son amie. Tu sais, ce n'est pas si simple. Ce qui les lie, tous les deux... Elle poussa un léger soupir, elle s'aventurait sur un terrain de plus en plus glissant, et clairement, parlait beaucoup trop. Ce n'est pas le genre de choses auxquelles on peut mettre un terme si facilement...





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Mar 11 Nov - 20:17

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Si seulement cette gamine se rendait compte du pot au rose, elle se rendait vraiment compte qu’elle faisait confiance à la mauvaise personne. Même si Ely avait bien l’intention d’un jour voir le visage de Perséphone se décomposer en apprenant la vérité, pour l’instant elle s’amusait grandement à la manipuler. Jane Hardwick n’avait jamais causé aucun tort à sa cousine, ou à une jeune sœur imaginaire. Mais cela amusait énormément la vampire de mentir à ce sujet, que la jeune femme croit à son mensonge. Dresser un portrait si horrible de sa cousine était exaltant. Surtout quand la jeune femme tombait tout bonnement dans le panneau. Perséphone détestait tellement Jane, qu’elle semblait prête à croire n’importe quelle histoire lui permettant d’assombrir encore plus l’image de son ennemie. Sans surprise, elle cherchait même à en savoir plus. Ely garda un visage triste, comme perturbée par ce qu’elle venait de raconter à son « amie ». Elle avait bien une petite idée en tête de ce qui lui était arrivé à cette fausse jeune sœur, afin de rajouter un peu du drame dans son histoire.

« Ma sœur est morte… » Dit-elle d’une voix faible et triste, qu’est-ce que cela avait du bon d’être une bonne menteuse. « Elle s’est suicidée. »

La vampire se doutait bien qu’elle allait sans doute un peu trop loin, mais elle avait bien envie de tester un peu les limites. Si jamais Perséphone croyait à ce nouveau mensonge, cela allait réellement prouver qu’elle était crédule. En même temps, pour Ely, c’était bien plus simple que cette sœur inventé soit morte. Après tout, personne ne la voyait sa sœur. Même si ça restait quand même très gros. Jane Hardwick capable de pousser quelqu’un au suicide ? Mais bien sûr. Il semblait bien quand même que Perséphone sautait clairement dans la gueule du loup. La jeune femme croyait qu’Ely allait l’aider à sauver son couple. La vampire avait l’intention d’avoir une discussion avec sa cousine concernant ce détail, elle ne savait pas réellement comment elle se positionnait. Mais elle ne pouvait nier qu’elle avait envie de faire du mal à la jeune femme. Quoi de mieux que lui faire croire qu’elle allait sauver son couple ?

« Bien sûr, que je veux t’aider. Tu es mon amie Perséphone. »
Cependant, Ely ne comprenait pas vraiment où voulait en venir la jeune femme. Que Jane soit lié à Edward passe encore, mais elle ne comprenait pas en quoi c’était si exceptionnel. Techniquement, ils n’étaient que deux jeunes gens avec sans doute des hormones trop en ébullition. A moins que cela ne cache quelque chose. « Je ne comprends pas, ce n’est qu’un homme et une femme. Il y a forcément un moyen de les empêcher d’être lié. »

Ely ignorait tout de cette histoire de Myrihande, elle ne savait donc pas la magie qu’il y avait dans le lien des deux jeunes gens. Elle n’imaginait pas à quel point sa cousine était devenue une autre personne. Nul doute que cela n’allait pas tarder à arriver cependant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Mer 12 Nov - 16:26


Attention à l'épine de la rose
E

ly était une jeune femme décidément très secrète. Plus le temps passait, plus Perséphone réalisait qu'elle ne savait décidément pas grand chose de son interlocutrice. Elles se parlaient assez régulièrement, et la jeune sorcière lui accordait suffisamment de confiance (en toute naïveté) pour s'imaginer qu'elles étaient amies, toutes les deux, mais elle ignorait bien des choses au sujet de sa vie, et parmi ces choses, il y avait sa famille. Perséphone voyait tant Ely comme une femme fière et indépendante qu'elle n'avait jamais véritablement réfléchis à ce que pouvait être sa vie familiale. Elle n'arrivait tout simplement pas à l'imaginer avec des parents, des frères et soeurs, des cousins et des cousines (grossière erreur de sa part dans le dernier cas)... Elle fut par conséquent surprise d'apprendre l'existence de cette soeur dont elle n'avait jamais entendu parler. Qu'elle n'ait jamais été mentionnée jusqu'alors ne lui mit pas la puce à l'oreille, après tout, ce semblait plutôt logique quand on connaissait la personnalité d'Ely (et la jeune fille commettait l'erreur de penser la connaître), elle n'était pas de nature à déballer sa vie, comme ça, et Perséphone ne lui avait jamais posé davantage de questions. Elle le regrettait, à présent. Ainsi elle avait eu une soeur et cette soeur s'était suicidée ? À cause d'Hardwick. Perséphone n'en revenait pas. Elle n'avait aucun mal à s'imaginer que Jane Hardwick puisse être nocive, elle avait atteint un tel degré de haine à son égard qu'elle était prête à tout croire, mais tout de même ! Elle ne pensait pas que l'âme soeur de son petit ami était capable d'aller aussi loin. Elle n'était pas seulement une femme odieuse, c'était une manipulatrice hors pair. Peut-être ne l'avait-elle pas fait exprès, certes, mais le résultat était là pour autant, et il n'en fallait pas plus pour l'influençable Perséphone, qui était d'autant plus prête à boire les paroles de son interlocutrice que celle-ci donnait entièrement raison à ses névroses.

-Je suis vraiment désolée pour ta soeur, je ne savais pas...
et on ne pouvait l'imaginer plus sincère.

Perséphone pouvait à peine imaginer la douleur qu'avait pu éprouver Ely. Elle était fille unique, elle n'avait ni frère ni soeur, mais elle supposait que ce genre de perte devait être parfaitement insoutenable. À côté de ça, ses histoires de coeur et ses problèmes de myrihande ne semblaient décidément pas être grand chose. Elle se sentait égoïste, pour le coup. C'était Ely qui proposait de l'aider et de la soutenir alors même que c'était elle qui avait vécu le pire à cause de leur ennemie commune. La seule perspective qui la consolait un tant soit peu, c'est que leur vengeance vis à vis d'elle (car oui, elle commençait à penser vengeance, elle qui était pourtant une pacifiste dans l'âme) allait être profitable à l'une comme l'autre. De justes représailles. Mais pour cela, il fallait sans doute qu'Ely saisisse l'ampleur de la situation. Mais comment lui expliquer sans évoquer leur statut de créature. Si elle avait su qu'Ely était un vampire, c'est sûr, ça aurait simplifié la tâche, mais à ce stade, et à force de se cacher des humains, les créatures finissaient même pas se dérober les unes aux autres.

-Je ne sais pas trop... Je peux pas te l'expliquer, tu ne me croirais pas de toute façon, mais ils sont liés, concrètement...
Et pour le moment, elle n'avait su mettre au point aucune solution pour les débarrasser de ce lien. Ce que je voudrais, c'est les séparer pour de bon... Mais après ce que tu viens de me dire... je me demande si Hardwick ne mérite pas pire encore.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Mer 19 Nov - 17:58

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely s'amusait réellement à inventer sa vie au fur et à mesure de sa discussion avec Perséphone. Cette histoire de petite soeur suicidée était évidemment inventée de toute pièce. C'était l'avantage de ne jamais parler d'elle même dans les conversations, elle tournait généralement tous vers la jeune femme, elle pouvait arranger la vérité ensuite en fonction de ses besoins. Ainsi donc, pour rendre encore plus moche l'image de Jane, la vampire s'était donc inventé cette petite soeur. Il était tellement facile de faire croire quelque chose à cette petite naïve et en plus de cela, Ely n'avait évidemment aucun scrupule. Elle n'avait aucune affection pour Perséphone, on pouvait même dire qu'elle ne l'aimait réellement pas. Même si cette dernière ne lui avait rien fait, techniquement la vampire n'avait rien à lui reprocher en dehors de son attitude bien trop gentille et naïve. Elle aurait pu n'en avait rien à faire d'elle, se contenter de passer son chemin, mais non elle prenait un malin plaisir à s'acharner sur elle. Parce qu'elle soutenait sa cousine tout simplement. Quand Perséphone s'excusa concernant sa soeur, Ely du faire tous les efforts du monde pour se retenir de sourire. Elle tombait clairement dans le panneau et c'était tellement jouissif.

« Ne t'excuse pas... Personne ne le sait de toute façon, je n'en parle jamais. Mais avec toi, ça me semble bien plus facile. »

Il fallait dire qu'Ely savait parfaitement comment s'y prendre pour mener quelqu'un sur son bateau. Il suffisait de lui faire croire qu'elle était réellement importante, que jamais personne n'avait eu autant d'importance aux yeux de quelqu'un. Et le pire dans tout cela, c'était que la vampire était pleinement sincère. Il n'y avait pas mieux pour mentir que de dire la vérité, au moins en partie. La femme n'avait effectivement jamais parlé de sa soeur imaginaire et elle trouvait cela réellement simple avec Perséphone. Une manière de broder la vérité donc. Ely cherchait à comprendre le lien qu'il pouvait y avoir entre sa cousine et ce fameux Edward Baker. Elle connaissait certains détails de leurs "histoires", comme le fait que cet enfoiré l'avait violé par exemple. Mais elle ne connaissait pas les plus importants et n'arrivait donc pas à cerner concrètement le problème de leurs liens. Mais elle commençait à se douter qu'il y avait quelque chose d'important derrière tout cela, parce que Perséphone tenait à pointer ce détail. Soit, elle devait donc encore plus avoir une discussion avec sa cousine.

« Tu veux la faire souffrir ? »
Demanda-t-elle à la jeune femme après ses paroles, se doutant bien que la haine commençait à sérieusement monter en elle. Comme si Perséphone pouvait être capable de telle chose. Et en même temps, Ely devait bien avouer se montrer curieuse de voir la jeune femme avancer sur ce chemin, il n'y avait rien de mieux que la colère pour changer quelqu'un. Elle se demandait bien jusqu'où elle pouvait aller, sans perdre la tête. « Je veux vraiment t'aider Perséphone, je veux me venger ! »

Quand elle raconterait tous cela à Jane.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Jeu 20 Nov - 18:11


Attention à l'épine de la rose
D

es amis, Perséphone en avait très peu, en fait, à part Léo, on pouvait dire, même, qu'elle n'en avait pas du tout. Ce n'était pas faute, pourtant, d'en vouloir. Elle avait beaucoup souffert de sa solitude. Depuis sa petite enfance, ses parents la protégeaient tant et si bien que, finalement, elle avait été incapable de se lier d'amitié avec d'autres personnes de son âge, comme le commun des mortels. Elle ne devait son attachement à Léo qu'au fait que leurs parents respectifs s'entendaient suffisamment pour que le garçon ait le droit d'approcher leur fille. Le fait qu'il n'ait eu que lui comme compagnie amie expliquait certainement le fait qu'elle ait fini par le considérer comme un frère. À part lui, elle vivait l'amitié à travers les livres qu'elle lisait, et c'était tout. Elle aurait aimé pouvoir partagé un lien aussi fort et important avec quelqu'un d'autre. Elle avait le sentiment d'être passée à côté d'une chose primordiale, et elle avait cru qu'elle avait manqué l'occasion, et qu'elle n'expérimenterait jamais l'amitié véritable (Léo était son frère de coeur, ça ne comptait pas vraiment)... Mais alors qu'Ely lui confiait ce sombre secret (inventé de toute pièce, mais ça elle l'ignorait) concernant cette soeur disparue, lui confiant qu'elle avait plus de facilités à se confier à elle, elle avait le sentiment, qui sait, de s'être bel et bien fait une amie... Une amie sincère à qui elle pouvait tout confier, et elle en était heureuse, presque enthousiaste. C'était peut-être pour cela qu'elle était à ce point prête à croire son interlocutrice. Elle avait tant voulu une amie et confidente, comment ne pas se laisser tenter par l'opportunité ? Et puis, elle avait tellement envie de haïr Jane Hardwick.

Quand Ely lui demanda, très brutalement, si elle avait l'intention de faire du mal à Hardwick, Perséphone demeura interdite, contrainte, en fait, de se remettre en cause. La question était légitime, en fait. Et Perséphone avait un peu peur de la réponse qu'elle pourrait donner. La jeune sorcière était quelqu'un d'infiniment pacifiste, l'expression "elle ne ferait pas de mal à une mouche" prenait tout son sens avec elle. Avant, elle n'avait jamais voulu de mal à personne. Avant, elle n'avait jamais haï... Mais c'était avant. Aujourd'hui, elle savait ce que "haine" signifiait, et elle détestait Jane Hardwick de toutes les fureurs de son âme. Et oui, pour la première fois, elle envisageait de se venger. Non, bien sûr, jamais elle ne serait capable d'être trop violente avec elle, mais elle pensait quand même qu'elle devrait payer pour le mal qu'elle avait fait, pas seulement à elle, mais également à Ely.

-Je mentirais si je disais que je n'avais pas envie de me venger, moi aussi.
répondit finalement Perséphone qui ne pouvait s'empêcher de s'exprimer avec beaucoup de prudence. Mais je ne sais pas si j'en serais capable... Je... je crois que j'ai envie qu'elle souffre, oui, pour tout le mal qu'elle a pu faire. Mais je crois que je serais incapable de la faire souffrir.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Sam 29 Nov - 16:42

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely savait bien que Perséphone n’était pas le genre de jeune femme avec énormément d’amis. C’était pour cette raison qu’elle avait décidé de s’approcher d’elle de cette manière. La vampire était une manipulatrice, même avant de devenir une créature. Elle s’amusait donc à jouer avec Perséphone, se servant de ses « points faibles ». Le fait qu’elle n’ait pas confiance en elle, qu’elle ne soit pas très sociable. Ely se montrait donc comme une amie sincère avec la jeune femme, comme une épaule sur laquelle elle pouvait se poser. Raison pour laquelle, elle ne manqua pas de baisser de nouveau l’image de sa cousine. Ainsi, les deux femmes avaient un point commun, elles avaient quelque chose contre Jane Hardwick. Evidemment, tout cela n’était qu’une manière pour elle de se rapprocher de la jeune femme. C’était étrange de se dire qu’Ely faisait cela sans réellement de raison. Concrètement, elle n’avait rien contre Perséphone. Ca l’amusait simplement de jouer avec elle. Et en même temps, elle en profitait pour obtenir des informations sur ce que la jeune fille voulait faire contre sa cousine. A choisir, la vampire allait forcément se tourner du côté de sa famille. Alors, si elle pouvait préparer Jane aux plans de sa rivale, c’était un bonus à son amusement. Même si malheureusement, Perséphone ne lui disait pas tous ce qu’elle savait. Le lien entre Jane et Baker restait encore bien trop flou à ses yeux.

Ely pouvait lire le trouble de son « amie » quand elle lui demanda si elle désirait se venger. Cela ne semblait pas être de son genre de se venger, de désirer faire du mal à quelqu’un. La vampire était donc très intéressée par la réponse qu’elle allait lui donner. Si Jane était capable de changer la nature de Perséphone, elle trouvait cela réellement amusant. Forcément, Ely serait fière de sa cousine si c’était réellement le cas. Elle ne dit rien donc en attendant la réponse de la jeune femme. Elle lui annonça donc qu’elle désirait également se venger. Ely retint un sourire de s’afficher sur son visage, elle était satisfaite effectivement. Cependant, Perséphone était encore cette jeune femme bien trop gentille qu’elle était. Elle désirait que Jane souffre, sans savoir si elle serait capable de la faire souffrir. Elle n’était donc pas complètement au point, il fallait la pousser encore un peu. Ce qu’Ely avait évidemment l’intention de faire.

« Je te comprends… »
Dit-elle doucement, utilisant toujours un ton doux quand elle s’adressait à son « amie ». « Mais en même temps, elle mérite tellement de souffrir. » Ely marqua une pause, plantant son regard triste dans celui de la jeune femme. « Si on ne fait rien, elle va continuer comme cela pendant encore longtemps. Elle va continuer à faire du mal autour d’elle. »

La vampire exagérait un peu, comme depuis le début de la conversation qu’elle avait avec la jeune femme en réalité. Mais elle avait réellement envie de voir jusqu’où Perséphone était capable d’aller pour sa vengeance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Sam 29 Nov - 20:29


Attention à l'épine de la rose
P

erséphone ne savait pas, avant ces malheureuses histoires de myrihandes, que l'on pouvait concentrer tant de haine en son coeur à l'égard d'une seule et même personne, en fait, elle ne savait tout simplement pas qu'il était possible de détester à ce point à son autre être humain. Et pourtant, il n'y avait pas d'autre mot pour décrire l'aversion profonde que lui inspirait Jane Hardwick. S'il y avait en ce monde une personne qui méritait véritablement de souffrir, une personne qu'elle n'aurait aucun scrupule à apprendre mourir, c'était bien elle. Elle était mauvaise, elle était vicieuse. Était-ce vraiment mal que de la détester ? Perséphone avait toujours été une âme pure, à soutenir qu'il y avait du bon en chaque individu. C'était même pour cela qu'elle s'attachait à Edward, malgré ses évidents défauts, parce qu'elle était certaine qu'il y avait du bon en lui, qu'elle voulait le révéler et l'affirmer... Mais chez Hardwick, et c'était clairement parce qu'elle était de parti pris, elle ne voyait absolument rien à sauver. Elle était vouée à la haïr plus que tout, elle était vouée à lui vouloir du mal... et était-elle vouée à lui en faire ? Elle aurait dit non il n'y a pas si longtemps, mais elle la présence d'Ely à ses côtés influençait très clairement son jugement. Galvanisée par une opinion qui était complètement fausse, elle se sentait de plus en plus capable de faire ce qu'elle ne devrait jamais faire à moins de trahir sa propre nature.

-Je sais que tu as raison... Mais je sais pas si je serais capable de ... l'arrêter.

Par "arrêter", elle n'entendait évidemment pas "tuer", c'était le genre de choses qu'elle refuserait de faire, elle ne tuerait jamais quelqu'un, elle s'y refusait. C'était de toute façon hors de question puisque, tant qu'elle n'aurait pas trouvé un moyen de débarrasser son petit ami de ses pouvoirs, la mort d'Hardwick entraînerait forcément celle de l'homme qu'elle aimait. Mais il pouvait y avoir un moyen pour qu'elle fasse tout de même moins de mal autour d'elle. Après tout, Ely avait raison, si quelqu'un ne faisait pas quelque chose, d'autres pourraient souffrir de la mauvaise influence de la jeun femme... Peut-être que d'autres en souffraient déjà. Oui, en effet Perséphone diabolisait complètement Jane, à ce stade. Une proie facile pour son interlocuteur, somme toute.

-Qu'est-ce que tu ferais, toi, pour te venger d'elle ?


Non pas qu'elle prenait Ely pour une experte en matière de vengeance, mais elle se disait que n'importe qui, dans tous les cas, pouvait être plus expérimenté qu'elle dans ce domaine. Autant dire que la jeune sorcière n'avait jamais expérimenté la loin du Talion. Généralement, quand on la contrariait ou qu'on lui faisait du mal, elle se contentait d'encaisser, elle ne répliquait jamais... Mais c'était différent, là. On ne lui avait jamais fait autant de mal avant, et ce qu'elle avait fait subir à la pauvre Ely n'était pas plus pardonnable. Si elle devait se lancer dans un plan de vengeance, quel qu'il soit, elle avait besoin d'aide, parce que seule, elle ne s'en sortirait jamais.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Ven 12 Déc - 20:56

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely trouvait cela très agréable de voir Perséphone faire preuve d’autant de haine pour Jane. La jeune femme ne semblait pas être le genre de personne à réellement être mauvaise avec les autres, elle semblait plus être une jeune femme au bon fond. Le genre de personne que la vampire avait donc du mal à supporter. Trop bonne, la femme avait bien envie de la changer du coup. Perséphone ne semblait pas être capable de faire du mal à une mouche, alors que Jane méritait clairement d’obtenir sa vengeance. Bon, sa cousine n’était sans doute pas autant responsable que cela de la haine de la jeune femme, après tout elle croyait que son ennemie avait fait des choses horribles dont elle n’était évidemment pas l’auteur. Enfin, la jeune femme était donc trop gentille, Ely avait envie de la pousser bien plus loin. Elle voulait voir jusqu’où elle pouvait aller avec cette haine qui montait de plus en plus en elle, elle voulait voir à quel point quelqu’un était capable de changer. Mais elle l’avouait elle-même, Perséphone ne savait pas si elle était capable de l’arrêter. Ely retint de sourire, amusée par les mots de la jeune femme. Il était évident que jamais Perséphone ne serait capable de tuer quelqu’un, mais au moins lui faire du mal ça serait une bonne chose. Sans grande surprise, elle tourna la situation vers la vampire. Encore une fois, Ely devait jouait la comédie. Bien sûr, elle n’avait aucune raison de se venger de sa cousine, bien au contraire.

« Je ne sais pas… »
Dit-elle en faisant mine de réfléchir. En temps normal, si elle avait besoin de se venger de quelqu’un, elle se contentait de le faire souffrir en profitant du sang. Mais il était évidemment que ce n’était pas le genre de chose qu’elle pouvait dire à Perséphone pour lui donner une « piste ». Elle ne pouvait pas apprécier ce genre de méthode. « Mais je crois que j’aimerais qu’elle souffre autant que j’ai souffert. » Evidemment, elle n’avait absolument pas souffert, tout cela n’était que du pipeau. « Puisqu’elle m’a retiré ma sœur, je pense que je lui retirais une personne à qui elle tient. »

Mais au final, cela n’arrangeait pas spécialement les affaires de Perséphone. Si elle n’était déjà pas capable de s’en prendre à Jane, elle pourrait difficilement faire quelque chose contre un proche de la jeune femme juste pour se venger de cette dernière. Mais il n’empêchait que c’était sa façon de faire. Si concrètement Ely s’était retrouvé dans cette situation, si quelqu’un s’en prenait à ses proches (qui se comptait au nombre d’un avec Jane), elle ferait de même. Œil pour œil, dent pour dent après tout, il n’y avait pas besoin d’aller chercher beaucoup plus loin. Alors oui, si elle avait réellement vécu ce qu’elle avait raconté à Perséphone, elle aurait agis de cette manière. Malheureusement, Perséphone n’était pas vraiment le genre de fille à agir comme la « norme ». Après tout, elle restait avec un type qui l’avait trompé, c’était déjà impensable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Sam 13 Déc - 10:40


Attention à l'épine de la rose
R

endre à Hardwick la monnaie de sa pièce, lui faire mal par là où elle lui avait fait mal elle aussi... c'est sûr, ça semblait être la plus correcte des vengeances, ou en tous cas la plus valable. La loi du Talon n'existait pas pour rien, loin de là. Elle avait une raison bien précise d'exister, la vengeance ne méritait ce nom que dès lors qu'elle était véritablement équivalente au mal commis. Au fond Perséphone le savait. Mais il y avait un problème : pour faire à Hardwick ce qu'elle avait fait, il faudrait qu'elle se montre aussi cruel qu'elle, et c'était un défaut dont elle était dénuée. Pourtant, il en fallait en conséquence, de la cruauté, dans l'état actuel des choses... Plus encore pour prendre sa revanche sur ce qu'elle avait fait à Ely... Mais Perséphone, c'est clair, ne serait jamais capable de pousser quelqu'un au suicide. D'autant que cette personne n'aurait rien fait. Ce ne serait rien d'autre qu'une victime collatérale, purement et simplement. Elle ne pourrait pas avoir la mort de qui que ce soit sur la conscience, même pas celle de Jane, même si elle méritait mille fois de mourir... Quoi qu'il en soit, la question ne se posait même pas. Si Hardwick mourir, Edward mourait, c'était totalement hors de question. Sa vengeance à elle, selon les règles d'Ely, aurait sans doute était plus faisable, c'est sûr, mais c'était sans compter l'immense moralité dont la demoiselle faisait preuve. Elle était certainement née avec une âme trop bonne, et une conscience trop grande, pour un monde qui avait oublié jusqu'au sens même du mot "moralité".

-Donc, dans l'idéal, il faudrait que je couche avec son mec.
Un rictus étrange, mélange de sourire et de grimace, s'afficha sur son visage.

Beurk, cette idée n'était pas le moins du monde envisageable. De toute façon. Pour mille raisons. Pour une raison technique, déjà, elle n'allait certainement pas gâcher sa précieuse virginité en la bradant au nom d'une vengeance stupide, ensuite... le mec de Jane, c'était Léo, et jamais de la vie Perséphone lui ferait la moindre avance. Léo, c'était comme son frère, la simple idée de.... bref, ça la révulsait au plus haut point, donc hors de question, c'était dit, c'était réglé. Elle était incapable d'adopter les beaux principes de revanche d'Ely. Oh, elle ne lui reprocherait pas ses intentions, ou en tous cas ses désirs. Sa soeur était morte, après tout, la mort, c'était encore à un degré de violence au-dessus de ce que la jeune fille vivait elle-même.

-L'ennui, avec Hardwick, c'est qu'elle ne tient pas à grand monde.
Cette salope égoïste... De ce que Perséphone en savait, le nombre de ses amis se comptait sur les doigts de la main. Et surtout, elle avait le chic d'éloigner d'elle les rares personnes qui pourraient avoir de l'estime à son égard. Tenez, elle n'avait même plus de contact avec sa propre mère (bon, sur ce point là, Perséphone devait bien admettre l'envier, par moments). Et on a tendance à tenir aux mêmes personnes. Léo, Edward (eh si...), c'était déjà beaucoup trop. Et au-delà de ça... il devait bien y avoir son amie, là, Le Clearc'h. Mais cette amie en question ne méritait certainement pas de souffrir parce qu'elle choisissait mal ses amis. Elle avait beau être un pilier de bar, elle ne méritait pas ça, tout de même.






code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Ven 2 Jan - 21:15

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
En question de vengeance, Ely n’avait rien à envier aux autres. Elle savait parfaitement quoi faire en temps normal, elle laissait son instinct agir. Mais quand elle discutait avec Perséphone, la vampire devait continuer de jouer le jeu. Jane Hardwick était une femme qu’elle détestait au plus haut point et qu’elle désirait voir payer pour le mal qu’elle avait fait à sa sœur. Heureusement, qu’elle était une bonne comédienne, sinon elle aurait réellement du mal à s’en sortir. En tout cas, cela semblait assez bien marcher. Ely s’amusait à pousser Perséphone à la vengeance, pour voir jusqu’où elle était capable d’aller. La jeune fille semblait tellement fragile, tellement incapable de causer du tort à une autre personne. La vampire avait donc forcément envie de voir un peu jusqu’où elle pouvait pousser le vice. Clairement, la créature ne comprenait pas comment la jeune fille ne décide pas simplement de tuer Jane, après tous ce qu’elle lui faisait. Bien sûr, elle ne comprenait pas tous puisqu’elle n’avait pas connaissance du lien entre sa cousine et Edward Baker. La situation allait être bien plus claire dans le futur, quand elle aurait enfin les dernières pièces du puzzle.

« C’est ça. »
Dit-elle doucement dans un sourire quand Perséphone mentionna le fait qu’elle devrait coucher avec le copain de Jane, Leopold donc. Evidemment, Ely n’imaginait pas une seule seconde la jeune fille coucher avec le jeune homme, juste pour se venger. Outre le fait qu’elle était « pure », elle n’était pas assez machiavélique pour ce genre de plan, tout son contraire donc. « Je le ferais bien à ta place, mais je suis pas sûr que ça aide des masses. »

Evidemment, Ely n’avait pas l’intention de coucher avec ce Leopold (ou encore avec Edward). Mais elle continuait de jouer le jeu, de se mettre du côté de Perséphone. Elle devait lui montrer le plus possible qu’elle était de son côté, qu’elle allait dans son sens. Elle ne mentait pas entièrement à Perséphone non plus, la vampire n’avait pas l’intention de cacher le fait qu’elle avait un physique alléchant et qu’elle pouvait en jouer. Perséphone semblait connaitre énormément Jane, mais pas entièrement quand même. Elle savait qu’elle avait des proches (peu effectivement c’était vrai), mais elle ignorait qu’elle tenait aussi à ses cousines (Ely avait un doute concernant Tristan). Hardwick avait donc une avance sur sa rivale.

« Effectivement, c’est problématique. »
Si Jane n’avait pas beaucoup d’ami et surtout si ses proches étaient également des proches de Perséphone, la jeune fille se retrouvait donc dans une position délicate pour se venger. « Mais tu je suis que tu vas trouver quand même ! Et puis, la chance va forcément tourner. » La vampire marqua une courte pause avant de reprendre, le ton plus sombre. « Elle ne peut pas toujours gagner, n’est-ce pas ? » Oui, cela l’amusait sincèrement le sens de cette discussion. Elle aimait se jouer de la jeune fille. « Nous allons trouver et nous allons nous venger. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Sam 3 Jan - 10:33


Attention à l'épine de la rose

O

ui, sans doute, la chance allait finalement tourner, il allait bien qu'elle y croie si elle ne voulait pas virer complètement maboule, malheureusement, par moments, il était difficile de demeurer complètement optimiste. Certes, elle n'était pas défaitiste dans l'âme, mais elle finissait bien comprendre que sa nature trop douce, trop innocente, était en train de lui pourrir la vie. Difficile d'aborder les choses sous le meilleur des aspects quand les circonstances étaient ce qu'elles étaient. Oh que oui, elle était bien tentée de croire Ely quand celle-ci lui affirmait qu'elles allaient trouver une solution, elle voulait y croire. Bien sûr, elle n'était pas prête à tout non plus. Elle se sentait capable d'être cruelle, vis à vis de Jane Hardwick, comme elle n'aurait jamais su l'être si cette fille n'était pas entrée dans sa vie... Mais pas au point, non plus, de ne plus se reconnaître elle-même. Elle savait ce que la jalousie et l'envie de vengeance pouvaient avoir de pernicieux. Sa haine envers Jane ne valait pas qu'elle devienne quelqu'un qu'elle détestait. Dans l'idéal, elle aimerait pouvoir lui faire payer sans avoir à changer qui elle est, mais c'était certainement prendre ses rêves (drôle de rêves) pour une réalité. Ceci dit, c'est vrai, elle ne pouvait pas gagner toujours, à un moment ou à un autre, elle aussi devait se casser les dents, elle devait obtenir la monnaie de sa pièce. Bien sûr, Perséphone était tout sauf objective, concernant Hardwick. Elle voulait croire qu'elle se contentait de tenter de lui voler sa vie sans le moindre scrupule, elle n'acceptait pas un seul instant d'admettre qu'elle puisse elle aussi avoir du mal à supporter cette situation.

-Je te fais confiance...
Même si elle n'était pas certaine, elle, de pouvoir trouver quoi que ce soit... Elle ne devait pas avoir un esprit suffisamment machiavélique... Il faut croire. Par moments, elle se disait vraiment qu'elle faudrait qu'elle s'endurcisse, qu'elle s'endurcisse suffisamment pour pouvoir affronter ce monde. Mais elle ne savait pas si elle était capable d'abandonner cette naïveté sans doute stupide, mais qui lui permettait d'être ne serait-ce qu'un peu heureuse... par moments en tous cas. Tu sais, je ne te remercierai jamais assez de ce que tu fais pour moi. C'est... agréable de se sentir soutenue, d'avoir une véritable amie...

Et une nouvelle fois, se montrer ignoblement naïve paraissait faire partie d'elle. Encore, si elle avait été ironique ! Mais non, elle pensait chacun des mots qu'elle venait de prononcer. Elle n'avait jamais eu beaucoup d'amis. Son caractère y était pour beaucoup, bien sûr, mais encore plus son éducation, et la crainte constante de sa mère de la voir se lier à qui que ce soit, au point qu'elle était toujours surprise d'être parvenue malgré tout à avoir un petit ami... Et se faire une amie, donc, même si, pour une fois, elle aurait dû se fier aux propos de sa mère, il ne fallait pas accorder sa confiance à la légère. Très clairement, à un moment ou à un autre, elle allait s'en mordre les doigts, mais elle ne s'en rendait pas compte encore. La suite allait sans doute le lui apprendre assez violemment. Et lui laisser un arrière-goût amer.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Jeu 15 Jan - 15:53

Perséphone & Ely
Attention à l'épine de la rose.
Ely était impressionnée de voir à quel point cette Perséphone pouvait rester gentille, alors qu’elle subissait des horreurs d’autrui. Elle avait envie de faire du mal à Jane, parce qu’elle souffrait à cause d’elle, mais elle n’était pas prête à tout faire pour autant. Alors qu’il y avait un tas de moyen de se venger de la jeune femme, énormément de manière pour la faire souffrir. Perséphone était incapable de faire quoi que ce soit, elle était bien trop bonne pour agir. La vampire avait quand même espoir de pouvoir la pousser à bout, d’un jour arriver à lui faire ressembler aux personnes qu’elle n’aimait pas, qu’elle trouvait trop « méchant ». Ely devait juste se montrer assez patiente, puisque cela allait être un travail de longue haleine. C’était cependant un défi qui intéressait réellement la vampire, elle avait bien envie de tenter de le réaliser. Même si cela lui demandait du temps, de la patience et lui faisait s’arracher quelques cheveux. Au moins, elle serait fière d’être arrivée à son but (puisqu’elle savait parfaitement qu’elle allait y arriver). Chaque chose en son temps cependant, parce qu’elle ne pouvait pas trop brusquer la jeune fille. Pour l’instant, elle devait se contentait d’obtenir entièrement sa confiance, ce qui semblait être le cas. Et quand la jeune femme reprit la parole, Ely ne put s’empêcher de penser qu’elle avait quand même gagné. Perséphone la considérait vraiment comme une amie, ce qui était la meilleure des choses.

« C’est normal tu sais ? » Dit-elle d’une voix douce, affichant un grand sourire. La femme posa une main délicate sur l’épaule de Perséphone, dans un geste parfaitement amicale. Elle s’amusait à jouer les amies, à se montrer compatissante avec la jeune fille. « Entre amie, on se soutient. Et tu es très importante pour moi. »

Tellement de mensonge, mais c’était pour la bonne cause. Perséphone allait surement se mordre les doigts quand elle allait découvrir les choses. Ely était complètement en train de la manipuler, mais elle ne pensait pas que cela puisse se tourner contre elle. Après tout, elle était bien incapable de faire du mal à Jane alors qu’il semblait qu’elle couchait avec Baker (elle allait devoir éclaircir ce point avec sa cousine d’ailleurs), qu’est-ce qu’elle pourrait faire contre elle ? Un jour la vampire allait peut-être payer les conséquences de ses actes, en poussant ainsi Persy à se prendre un peu plus en main pour se venger de Jane, mais elle n’avait pas envie de penser aux conséquences. Elle s’amusait bien trop pour cela, elle n’avait pas envie d’abandonner son jouet. Oui son jouet, c’était tout à fait ce qu’était Perséphone. Et puis pour ajouter un peu à l’événement, elle décida de la prendre dans ses bras.

« Tu pourras toujours compter sur moi ! »
Lui dit-elle dans un souffle, avant de la lâcher. Elle s’amusait tellement. « Tu sais où me trouver, si tu as besoin. »

Elles n’allaient pas pouvoir continuer de discuter des heures encore, mais Ely avait bien l’intention de la revoir très rapidement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   Sam 17 Jan - 10:41


Attention à l'épine de la rose

C'

était normal, disait-elle, les amis se soutiennent, après tout. Peut-être, Perséphone n'était pas vraiment bien placée pour le savoir. De véritables amis, elle avait cru n'en avoir pour ainsi dire aucun, elle ne savait pas ce que c'était que de pouvoir compter inconditionnellement sur autrui, que d'apprécier cette confiance mutuelle, ce soutien inconditionnel... Tout ça, c'était des choses qu'elle fantasmait plus qu'elle ne les vivait, puisque les plus belles amitiés qu'elle avait connu l'avaient été dans les livres qu'elle dévorait dans la bibliothèque parentale. Tout fictif. Rien de réel à tout cela. Oh, elle avait bien Léo, mais ce n'était tout de même pas la même chose. Léo était le frère qu'elle n'avait jamais eu, on agit pas avec un ami comme on agit avec un frère, même si la nuance est mince, en tous cas Perséphone considérait ces deux sortes de relation de manière totalement différente... Et de toute façon, on ne pouvait pas franchement dire que leurs relations soient encore aussi... simples qu'avant... Bref, d'aussi belles preuves d'amitié, il semblait à Perséphone n'en avoir jamais connu. Et pourtant, tout cela n'était qu'un sinistre manège, une véritable comédie, et naïve qu'elle était, elle n'y voyait rien. Le fait qu'elle ait été seule bien longtemps n'avait sans doute pas aidé, quand elle voyait une main tendue, elle avait envie de croire que la personne à laquelle elle appartenait ne lui voulait pas de mal mais, au contraire, voulait véritablement lui apporter son soutien. Une fois n'est pas coutume, elle allait tomber de haut. À force, elle devrait être habituée, c'est sûr, mais elle était bien loin de le penser encore. Pour l'instant, elle n'éprouvait que de la reconnaissance à l'égard d'Ely, et quand cette dernière la serra dans ses bras dans ce qu'elle pensa être un ultime témoignage d'amitié, elle se considéra même heureuse et chanceuse d'avoir ainsi quelqu'un pour veiller sur elle. Elle lui faisait entièrement confiance, pauvre d'elle. C'était agréable d'entendre une amie vous dire que vous étiez important pour elle, en même temps.

-J'y manquerai pas, merci.
dit-elle une fois leur étreinte achevée, alors qu'Ely lui disait qu'elle saurait où la trouver si besoin.

Perséphone surinterprétait sans doute, mais elle décidait d'y voir la façon détournée de lui dire qu'elle serait toujours là pour elle, en quelques circonstances que ce soit, et qu'elle ne devait pas hésiter à la déranger si elle avait le moindre doute ou autre. Soit, Perséphone comptait la prendre au mot. Étant donné son état d'esprit actuel, elle considérait qu'elle aurait sûrement plus d'une fois besoin d'une oreille qu'elle pensait amicale, désintéressée, et surtout neutre. Après tout, l'avis de Léo (et ne parlons pas d'Edward...) était biaisé par ce qu'il éprouvait pour Jane... Elle était loin de deviner qu'Ely n'était pas bien différente de ce côté là, et était à vrai dire du côté de l'"ennemie".

-Je dois y aller.
dit-elle finalement dans un sourire. C'est surtout que leur conversation ne pouvait pas durer beaucoup plus longtemps. Merci... pour tout.

Oh, comme elle regretterait un jour de s'être à ce point répandue en remerciements, mais elle se payait le luxe de ne pas s'en rendre compte encore. Après lui avoir adressé un dernier "à bientôt", elle fit donc chemin jusque chez elle.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attention à l'épine de la rose (pv Perséphone)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» » L'épine de la Rose (En cours)
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» Une Rose couverte d'épines et une Bluette fragile [PV Ten]
» Oscar et la dame Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Grande place-