Partagez | 
 

 Loup y es-tu ? [pv Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Sam 8 Nov - 13:52


Loup y es-tu ?
C'

était le grand jour. Andrew se demandait s'il n'appréhendait pas plus la situation que son frère alors que c'était lui qui avait l'habitude du terrain et des dangers. Si quelque chose se passait mal, ce serait de sa responsabilité, si quelque chose devait arriver à Aaron, il l'aurait sur la conscience à tous jamais. Mais il ne fallait pas partir négatif. Ils allaient y arriver. D'une manière ou d'une autre, ils allaient y arriver. Ils s'étaient entraîner, jamais le chasseur n'avait vu son frère faire autant d'effort, objectivement, il était forcé de reconnaître qu'il était prêt. Et il avait réussi à faire admettre le même constat à leur père et à leur tante. Subjectivement, il avait peur pour son cadet... Malheureusement, il ne pouvait rien faire d'autre que d'accepter que c'était l'heure, l'heure du rite initiatique. En théorie, ils étaient prêts, ils avaient sélectionnés leurs armes avec grand soin, Andrew avait veillé à ce qu'Aaron choisisse les armes qu'il savait le mieux maîtriser, et que toutes soient chargées et parfaitement opérationnelles. Ils étaient prêts, ils allaient se mettre en route, et tout se passerait bien. Il allait falloir qu'il lui fasse confiance, c'était primordiale. Aaron n'était plus un gamin. Il allait le surprendre agréablement, qui sait. Dans tous les cas, il n'y avait qu'une manière de savoir. Et il était temps.

-Allons-y.
fit-il d'un ton qui se voulait encourageant, autant pour Aaron que pour lui-même, à la vérité.

Ils avaient planifié leur coup depuis plusieurs semaines. Le plus simple, pour une première fois, c'était de se focaliser sur un objectif précis, se concentrer sur une cible en particulier, et ne pas lâcher la cible en question. Andrew avait choisi d'attendre la prochaine pleine lune, cela leur avait laissé le temps de s'entraîner et cela, surtout, leur permettrait d'être face à des créatures réelles, qui ne se laisseraient pas trahir par leurs enveloppes humaines. Solution de facilité ? Si l'on veut. C'était une première fois, après tout. Et les loups-garous sous leurs apparences de créatures ne sont pas si simples à vaincre. Andrew avait rempli sa sacoche de balles en argent afin d'en avoir le plus de réserves possibles et de ne pas se laisser surprendre. Autant que possible, en tous cas. Leur objectif à présent était d'arpenter la forêt jusqu'à ce que l'une de ces créatures se manifeste. Ce ne serait sans doute pas très long. Elles étaient attirées par la chaire humaine, elles ne pourraient pas résister à l'envie de planter leurs crocs en eux. Et bien sûr, ils ne les laisseraient pas faire. Ils étaient des Hellsing, et des Hellsing dignes de ce nom. Cette première expérience serait sans accrocs, parce qu'Andrew ne tolèrerait pas qu'il y en ait. Ils avaient donc quitté le domicile des Hellsing, et s'enfonçaient à présent dans les profondeurs de la forêt, à la lueur de la pleine lune, dont les rayons peinait à transpercer la cime des arbres. Il devait être à l'affut du moindre bruit suspect, du moindre mouvement. Andrew avait son revolver chargé à la main, prêt à attaquer tout ennemi éventuel.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Mar 11 Nov - 23:36

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
Aaron ne parvenait pas à croire que cela était sur le point de réellement arriver. Il allait se rendre sur le terrain en compagnie de son aîné. Il n’en revenait toujours pas et doutait encore jusqu’à la dernière seconde. Mais il s’était donné du mal pour cela. Comme promis, le jeune homme s’était entraîné avec Andrew afin de montrer qu’il était tout à faire capable de partir à la chasse. Son père et sa tante avaient été obligé de reconnaitre les faits et ils avaient finalement accepté de le laisser partir sur le terrain, en compagnie de son aîné bien sûr. Il passait une sorte d’épreuve du feu ce soir-là, il allait montrer s’il était réellement digne de confiance. Autant dire que le jeune homme était plus que surexcité. Il avait tellement hâte de se rendre sur le terrain et d’en découdre avec des créatures. Cela allait lui changer de ses petites expéditions en solitaire dans les rues du village. Expédition qu’il n’avait d’ailleurs pas fait une seule fois mention à son grand frère, afin d’éviter de se voir refuser l’accès de la forêt. Il était plus qu’évident qu’Andrew n’aurait pas approuvé ce qu’il avait fait. Les deux hommes se préparèrent sérieusement, choisissant méticuleusement leurs armes. Aaron était content que son ainé lui fasse confiance et cela arrivait quand même assez rarement. Son air renfrogné et sombre avait d’ailleurs disparu. Bon, il n’allait pas changer du tout au tout, mais il était quand même beaucoup moins en colère contre sa famille. Ce qui était quand même quelque chose d’impressionnant quand on le connaissait un peu.

La nuit de pleine lune était donc arrivée et les deux frangins sortirent de la maison familiale pour se rendre dans la forêt. Aaron avait laissé Andrew s’occuper des détails de leurs missions, mettant sa fierté de côté. C’était difficile, mais il n’avait pas vraiment le choix. Il voulait que les membres de sa famille accepte enfin de le voir grandir et lui fasse assez confiance pour qu’il puisse se rendre ensuite sur le terrain seul. Ils allaient donc partir à la chasse aux loups-garous comme Andrew l’avait décidé. Cela allait très bien à Aaron, c’était un objectif de taille après tout. Les loups-garous n’étaient pas à prendre à la légère, ils étaient supérieurs en tout comparé à un humain. Pendant que les frangins marchaient dans la forêt Aaron qui tenait fermement son arbalète chargée d’un carreau d’argent dans les mains, récapitulait dans son esprit tous ce qu’il savait des loups-garous. La pleine lune était bien présente, il se doutait bien qu’ils n’allaient pas mettre trop de temps avant d’en trouver un. Ils étaient forcément attirés par la chair humaine et les humains se promenant dans la forêt ne devaient pas être nombreux.

Aaron s’arrêta soudainement, il venait d’entendre un bruit venant de sa gauche. Il fit signe à son frère pour qu’il comprenne ce qui se passait, indiquant l’endroit d’où venait le bruit. Cela n’était peut-être rien, mais la prudence était de mise. Le cœur battant, Aaron fit quelque pas dans cette direction. Il espérait vraiment que c’était un loup-garou, il avait tellement hâte de s’y mettre.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Ven 14 Nov - 18:47


Loup y es-tu ?
C

e genre d'expéditions était tout à fait habituel pour Andrew, et c'était d'ailleurs pour cela qu'il avait plus aisément consenti que son frère, pour sa première traque (quoi que ce n'était pas exactement sa première traque, mais l'aîné de la fratrie n'en savait heureusement rien). Tous les mois, il procédait au même rituel, et dès que la pleine lune s'élevait dans le ciel et éclairait la cime des arbres lui, invariablement, était au rendez-vous, que ce soit seul ou en compagnie d'autres Hellsing. Les loups-garous étaient des cibles nombreuses, et il était difficile d'anéantir leur race, sachant qu'elle savait parfaitement comment procéder afin de ne pas s'éteindre (Andrew avait bien manqué, d'ailleurs, de devenir des leurs, une fois... heureusement, il y avait réchappé in extremis... il n'aurait jamais pu survivre à un tel déshonneur), mais l'idée au moins était de les élaguer au maximum afin que de les affaiblir, de même qu'il était question d'asseoir la légende des Hellsing. Plus ils parvenaient à abattre de créatures, plus ces dernières seraient susceptibles de s'inquiéter, et la peur leur donnerait un sérieux avantage. Enfin... il fallait tout de même se lever de bonne heure pour terrifier un loup-garou. Dans tous les cas, la mission qu'ils s'étaient confiés, si elle nécessitait de demeurer aux aguets, était au moins familière à Andrew, qui par voie de conséquences, pensait (et espérait) ne pas faire encourir de risques à son frère. Il savait comment ce genre de soirées se déroulaient généralement, et c'était un point négligeable.

Il savait, par exemple, qu'il ne leur faudrait pas longtemps pour tomber nez à nez (nez à crocs) avec l'un de ces lycans. Et en effet... Aaron repéra un bruit suspect. Aussitôt qu'il le signala à son aîné, ce dernier écouta avec autant d'attention. Ce bruit plus que caractéristique semblait ne pas tromper, effectivement. D'instinct (en l'occurrence protecteur, il le serait forcément à chaque fois lors de ses expéditions avec son cadet, c'était couru d'avance) Andrew ne pu s'empêcher de se positionner devant Aaron, son arme levée.

-Ne bouge plus
, murmura-t-il à l'adresse de son frère tout en amorçant son arme.

Pendant plusieurs secondes, il n'y eut que le calme, si bien qu'on eût pu croire qu'ils s'étaient trompées. Mais il n'en était rien. Après ces quelques secondes, un long gigantesque bondit dans leurs directions crocs les premiers. Andrew parvint à l'atteindre au vol, une balle vint s'enfoncer dans son cou, laissant la bête agoniser à leurs pieds, encore vivante, se vidant de son sang. Andrew s'apprêtait à l'achever de plusieurs autres balles quand le hurlement caractéristique de plusieurs loup rompirent pour de bon avec le silence de tantôt. La meute avait ressenti la menace, et il fallait maintenant craindre leurs représailles. Du mouvement se laissait dors et déjà observer de tous côtés, ils risquaient fort d'être cernés sous peu, des ombres indistinctes qui ne tarderaient plus à être on ne peu plus visible et reconnaissables viendraient bientôt réclamer leur par de chair fraîche. Mais évidemment, le chasseur était fermement décidé à ne pas leur laisser obtenir quoi que ce soit. Encore moins alors qu'il avait son frère à ses côtés.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Dim 23 Nov - 2:36

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
Aaron appréciait réellement de traquer les créatures officiellement, aux côtés de son aîné. Même si les deux hommes avaient bien souvent du mal à se comprendre, ils tenaient quand même l’un à l’autre. Le jeune homme n’allait pas s’amuser à dire à Andrew qu’il l’aimait, il n’était pas arrivé à ce point-là quand même, mais ils avaient le même sang. La famille, c’était quelque de très important pour les Hellsing. Ils vivaient dans l’optique de poursuivre le but de la fratrie, de donner leurs vies pour protéger les humains des créatures. Il n’y avait sans doute pas plus unie comme famille, même s’il leur arrivait parfois de ne vraiment pas se comprendre. Mais les choses allaient se dérouler bien mieux maintenant qu’Aaron pouvait officiellement sortir chasser. Il n’allait plus avoir besoin de se balader la nuit dans les rues du village en espérant tomber sur une de ces choses, comme cela était arrivé d’ailleurs. Il était enfin un vrai chasseur. Mais le jeune homme savait qu’il avait encore toutes ses preuves à faire en cette nuit de pleine lune. Il était donc parfaitement concentré sur son objectif.

Il ne fallut pas longtemps aux frangins Hellsing pour arriver sur la trace d’un loup-garou. Aaron entendit un bruit suspect, qu’il ne manqua pas d’indiquer à son aîné. Ce n’était pas le moment de se la jouer solitaire, il devait faire équipe avec Andrew s’il ne voulait pas qu’il lui bloque l’accès à la forêt. Le cœur du jeune homme se mit à battre bien plus rapidement, parce qu’il était excité à l’idée de pouvoir enfin se retrouver confronté à un vrai loup-garou. Sans surprise, Andrew vint se poser devant lui. Aaron serra des dents mais ne dit rien, il devait se montrer calme et concilient avec son aîné. Il savait qu’il s’inquiétait pour lui, qu’il voulait le protéger. Même s’il était grand temps que l’homme se rende compte que son jeune frère n’était plus un enfant. Soit, il avait promis de suivre les ordres alors il ne bougea pas. Le silence était pesant, angoissant même en partie. Et finalement, le loup apparu. Aaron ouvrit grand les yeux, sa bouche s’entre-ouvrit même alors qu’Andrew tira et toucha le loup. Il n’était pas mort, mais il n’allait pas tardé à l’être. Seulement, le hurlement des autres membres de sa meute détourna le regard du jeune Hellsing. D’après ce qu’il entendait, Aaron pouvait dire qu’ils étaient nombreux. Bon, c’était donc le moment de l’action. Le jeune homme pointa son arbalète vers le loup au sol, tirant dans son cœur (il ne montra pas le fait d’être surpris d’avoir si bien tiré). Rapidement, il rechargea son arme, préparant également le pistolet qu’il avait en plus.


« Bon… » Dit-il en se positionnant dans le dos de son aîné, pour couvrir ses arrières. « C’est le moment où on combat jusqu’à la mort pour l’honneur de la famille ? »

Clairement, Aaron ne cachait pas l’excitation qu’il ressentait. Il venait de tuer un loup, bon avec l’aide de son frère mais c’était un détail, il avait hâte de continuer. Le sang qui avait commencé à couler dans l’herbe humide n’était que le début. Son cœur continua de battre la chamade et ce fut avec le sourire qu’il accueillit l’un des loups qui chargeaient maintenant, avide de vengeance. Il tira sans plus attendre, ils étaient nombreux en effet, ce n’était pas le moment de perdre du temps.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Lun 24 Nov - 15:20


Loup y es-tu ?
Ç

a y est, c'était le grand moment, le baptême du feu. Alors qu'il entendait l'agitation autour d'eux, alors qu'il reconnaissait très distinctement ces pas de loups venus venger leur congénère, Andrew le savait, c'était le moment, et rien, absolument rien ne devait être laissé au hasard. Il fallait que tout se passe pour le mieux, il fallait qu'ils en ressortent victorieux... Pas seulement pour l'honneur de leur famille (même si ce dernier pesait très clairement dans la balance) mais parce qu'Andrew voulait croire ne pas s'être trompé, il voulait croire qu'Aaron se sortirait de cette première expérience fier et enorgueilli. S'il lui arrivait quoi que ce soit, l'aîné ne se le pardonnerait jamais, alors que s'il réussissait... Tant de choses pourraient changer alors ! Et même pour Aaron. Peut-être son comportement changerait-il à présent qu'on lui accordait enfin la confiance qu'il avait toujours désiré, et que cette confiance s'avérait amplement mérité. Andrew reconnaissait ce sentiment distinct, semblable à aucun autre, ce mélange d'excitation et d'appréhension qui accompagnait toujours ses expéditions, ses chasses à la créature. Quand l'on sait que sa vie ne va tenir qu'à un fil mais qu'on veut rester convaincu que tout se passera pour le mieux, et qu'au final, l'on sera le seul survivant, laissé seul avec la satisfaction qu'on éprouve lorsqu'un travail a été parfaitement accompli. L'appréhension prenait tout de même le pas sur l'excitation... et il savait pertinemment pourquoi. Il jouait avec le feu depuis si longtemps qu'il ne s'inquiétait plus trop de sa propre vie... Mais il n'en était évidemment pas de même en ce qui concernait son frère.

-Jusqu'à leur mort.
corrigea Andrew, qui si, clairement, il s'attendait de mourir des mains d'une créature un jour, et ne s'imaginer pas vivre bien vieux, n'avait clairement pas l'intention de voir son destin, leur destin, se sceller maintenant. Encore moins celui d'Aaron. Ils faisaient face à leurs ennemis, et le chasseur n'avait pas l'intention le moins du monde de leur accorder le moindre répit, ou la moindre chance de s'en tirer indemnes.

Un premier loup-garou se précipita dans la direction d'Aaron, et ce dernier ne se laissa pas démonter, il su parfaitement parer son attaque et l'atteindre à son tour. Finalement, ils avaient sans doute tous eu tort de vouloir à ce point le surprotéger, Aaron était manifestement plus motivé que jamais, et d'une efficacité à toute épreuve. Enfin, Andrew ne pouvait pas non plus observer plus longtemps son frère, même s'il voulait veiller au grain. Les loups arrivaient de tous les côtés, il s'agissait pour le moment d'être rapide et d'avoir les bons réflexes. Il logea deux balles dans le crâne d'un loup qui approchait ses crocs d'un peu trop près, une autre dans la jambe d'un deuxième, qu'il parvint seulement à blesser. Le temps de tirer de nouveau, la bête s'était défendue, et lui avait donné un coup de griffe qui lui entaillait le bras de part en part. Le sang coulait abondamment, attisant l'appétit de la meute, mais il n'y prêtait pas attention. Il était habitué aux dommages collatéraux.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Ven 5 Déc - 16:22

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
C’était sans doute parce que c’était ses débuts, mais Aaron ne ressentait pas vraiment de peur. Le jeune homme était surtout très excité. Il entendait les loups approcher, il avait surtout hâte de les tuer. En même temps, le jeune homme ne pouvait pas nier sentir une légère appréhension, mais plus parce qu’il craignait de ne pas faire ses preuves. Aaron savait qu’il était prêt pour la chasse, mais il savait aussi qu’Andrew n’allait rien laisser passer. La moindre erreur, le moindre écart, et le cadet des Hellsing pouvait dire au revoir au terrain. Il ne devait donc pas en commettre, ainsi sa famille lui accorderait enfin la confiance qu’il méritait et il pourrait se rendre à la chasse seule, comme le faisait si souvent Andrew. Aaron avait toujours eu un caractère plus solitaire que le reste de sa famille, il n’avait pas l’intention de changer sur ce point. D’une manière générale, il n’avait pas vraiment l’intention de changer tout simplement. Enfin, il aurait tout le temps de voir cela plus tard, pour l’heure il devait encore réussir son baptême du feu. Le cadet Hellsing sourit quand son aîné le corrigea sur sa formulation, tout comme son frère il n’avait pas spécialement envie de mourir maintenant alors qu’il goûtait pour la première fois à une partie de chasse. Raison pour laquelle, même s’il était très excité, il jeune homme était également très concentré. Ce fut d’ailleurs très rapidement qu’il toucha un premier loup, qui le chargea. Aaron resta concentré sur sa défendre, afin de ne pas se faire avoir par l’un des loups, il ne prêta donc pas réellement attention à son frère. Seulement, il vit à un moment le regard avide de chair d’une créature qu’il avait devant lui se tourner dans une autre direction. Instinctivement Aaron tourna son regard également, vers son aîné voyant le sang couler abondement de son bras. Ce fut la première fois que le jeune homme ressentit cela, il était inquiet pour Andrew. Il se doutait bien qu’il allait s’en remettre, il en avait vu d’autre, mais le voir en pleine action comme cela était différent. Et cela le perturbé suffisamment pour qu’il ne soit plus sur ses gardes.

Le loup qui avait détourné son intention en décalant son regard avait rapidement reprit ses esprits. Il avait foncé sur Aaron, lui assignant un grand coup de patte qui le fit tomber en arrière. Dans la surprise, le jeune homme lâcha son arme, qui vit s’envoler de plusieurs mètres loin de lui au même moment que le loup venait planter ses griffes dans ses bras pour l’empêcher de bouger. Aaron aurait bien voulu, mais il fut incapable de retenir un cri de douleur. Les crocs de la créature se trouvait à quelques centimètres de son visage, il pouvait sentit son halène fétide, mais il était incapable de se défendre d’une quelconque manière. Ce qui avait le don de l’agacer fortement, il venait de se faire avoir comme un parfait idiot. Plusieurs fois le loup joua de sa mâchoire juste au-dessus de son visage, pour le narguer sans doute.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Sam 6 Déc - 12:30


Loup y es-tu ?
C

ertes, Andrew en avait vu d'autres, et il n'allait pas se laisser déstabiliser par une blessure comme celle qui lui avait été administrée, mais il devait reconnaître malgré tout que cette entaille dans son bras était assez handicapante, elle gênait ses mouvements, qui étaient, de faits, douloureux... ceci dit, puisque le sang qui coulait abondamment de son épaule jusqu'à son poignet attirait l'attention de la plupart des loups-garous, car attisait leur appétit, et détournait donc leur attention d'Aaron. Si ces créatures pouvaient le privilégier lui plutôt que son frère, ça convenait très bien à Andrew... Il poursuivait le combat, attaquait et tuait à tout va, ne se laissait pas abattre. Cette chasse était comme les autres, les Hellsing vaincraient, les créatures seraient vaincues. Malheureusement, ses présomptions s'avérèrent fausses. Tous les lycans ne se concentrèrent pas sur lui, l'un d'entre eux garda Aaron pour cible, et un frisson traversa l'échine du jeune homme quand il entendit son frère crier de douleur. Il tourna abruptement son regard dans sa direction. Il avait perdu son arme, et le loup qui le dominait à présent de toute sa hauteur l'avait à portée de crocs. Les pensées défilèrent à toute vitesse dans l'esprit d'Andrew alors qu'il pointait son arme sur le lycan. La situation était délicate, au moindre mouvement brusque d'Aaron ou de la créature, il pourrait manquer sa cible, ou pire, blesser son frère, mais il n'avait pas le choix. Le loup jouait avec sa proie, mais nul doute qu'il finirait par se lasser de ce petit jeu. Il fallait agir vite et agir bien, Andrew ne tolèrerait jamais qu'il arrive quoi que ce soit à son cadet. Il finit par tirer. La balle en argent traversa heureusement le crâne de la bête, éjecta son cerveau hors de sa boîte crânienne. La bête s'écroula sur sa cible.

Le jeune homme ignora le danger tout autour pour se précipiter vers son frère. Pour le moment, il était sa seule et unique priorité. Dégageant abruptement le cadavre de la créature, libérant par la même Aaron.

-Ça va ?
lui demanda-t-il d'un ton qui témoignait de bien plus d'inquiétude que de colère, tout en tendant le bras afin qu'Aaron puisse le saisir.

Il pourrait, c'est vrai, lui faire le reproche de ne pas avoir surveillé sa garde, ou lui faire remarquer qu'il n'était pas prêt, que c'était pour ça qu'on lui avait refusé si longtemps le terrain. Mais le fait est qu'il s'en était sorti admirablement jusque là, plus que ne l'aurait cru son aîné au départ, il devait bien l'admettre. Et pour tout dire, Andrew n'avait pas été irréprochable non plus lors de sa première partie de chasse. Et quoi qu'il en soit, le jeune homme était trop inquiet pour son frère pour songer même à lui reprocher quoi que ce soit. Il s'était juré que rien n'arriverait à Aaron, il comptait bien tenir cette promesse qu'il s'était faite à lui-même. Andrew tira un revolver chargé de sa ceinture, le fourra dans la main de son frère. La partie était loin d'être finie, ils n'avaient pas le temps de s'appesantir sur leurs blessures respectives. Les bêtes à abattre étaient encore nombreuses.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Jeu 18 Déc - 22:30

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
Aaron n’aimait pas cette situation, il détestait ça même. Il se retrouvait là, sous les crocs de ce loup-garou, incapable de se défendre. Il n’avait plus son arme, il n’avait aucun moyen de s’en sortir seul. Clairement, il se retrouvait tout à fait dépendant d’un autre, heureusement que l’autre était Andrew son frère. C’était toujours plus appréciable que n’importe qui d’autre, même si cela l’ennuyait d’être à ce point faible. Le jeune homme bougeait le visage au rythme des attaques de crocs du loup, qui était clairement en train de jouer avec lui. La créature aurait pu le tuer depuis quelques secondes déjà, mais il semblait s’amuser, ce qui n’était pas bon pour lui. Son regard se porta légèrement sur Andrew, qui était à côté pointant son arme sur eux. Un goutte de sueur traversa son dos alors qu’il attendait le moment où son frère allait tirer et qu’il allait enfin pouvoir tuer ce loup-garou. Cela fini par arriver, le cerveau de la créature explosant en mille morceaux, pendant que son corps tombait lourdement sur lui. Le jeune homme poussa un râle de douleur quand il sentit le poids du loup l’écraser, peinant pour remplir ses poumons d’air. Heureusement, Andrew ne tarda pas à dégager le monstre de son corps, il put inspirer longuement.

« Merci. » Dit-il rapidement en attrapant la main de son frère pour se lever. Il sentait bien l’inquiétude dans la voix de son frère, ce qui le rassura légèrement. Il n’aimait pas ça, il n’avait pas envie qu’Andrew fasse preuve de trop grosse inquiétude envers lui. Ce n’était pas bon pour son matricule et pour qu’il puisse continuer à agir sur le terrain. « Ca va ! »

Aaron n’avait pas envie de s’étaler sur son état. Il souffrait bien sûr, il avait mal parce que la créature avait planté ses griffes dans sa peau, qu’elle lui était tombé dessus, il souffrait donc. Mais ce n’était rien, le jeune homme devait faire fi de ce genre de chose. Il devait se montrer fort et surtout se concentrer sur le reste de loup-garou. Ils étaient encore nombreux et ils n’allaient pas les laisser tranquille bien longtemps. Aaron attrapa avec plaisir l’arme que son frère lui donna, ils devaient continuer ce qu’ils avaient commencé. Ils ne devaient pas baisser leurs concentrations, afin de ne pas se faire avoir de nouveau. Aaron n’avait aucune intention de se laisser avoir de nouveau, il ne voulait pas continuer de perdre des points. Il était un Hellsing, son travail était de tuer les créatures et en l’instant même il faisait ses preuves. Le regard d’Aaron se porta derrière Andrew, qui se tenait toujours devant lui, voyant un loup-garou s’approcher dangereusement.

« Derrière toi ! »

Lança-t-il en tirant sur le bras de son frère pour l’écarter et pointer son arme sur la créature qui approchait, tirant directement dans son crâne. La bête tomba lourdement au sol. Mais ce n’était pas parce qu’il était mort que leur situation était arrangée, de nombreux loups couraient vers eux.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Dim 21 Déc - 0:45


Loup y es-tu ?
A

ndrew ne se leurrait pas. Il savait bien que son frère aurait pu souffrir le martyre qu'il ne se serait pas montré plus expansif. C'était malheureusment dans sa nature. Il possédait une fierté naturelle qui était commune à tous les Hellsing, mais qui chez Aaron était plus corrosive, tout simplement parce que le plus jeune de la fratrie Hellsing avait à cœur de prouver qu'il ne devait pas sa place au hasard et qu'il méritait d'agir au même titre que les autres membres de sa famille. Ceci dit, il se sentait un peu plus rassuré à mesure que les secondes passaient. Il y avait eu plus de peur que de mal, et il semblait en effet qu'Aaron n'ait pas été blessé, fort heureusement. Il était encore prompt à attaquer, et prêt à se remettre en sel. Andrew, qui ne s'était pas complètement remis encore de ce qui venait de se passer, craignant vraiment de perdre son frère, de le voir mourir sous ses yeux parce qu'il n'aurait pas été capable de le protéger, avait bien envie d'inviter Aaron à se replier. Mais quand bien même cela était tentant, c'était parfaitement impossible. Ce serait dangereux, même. Ils étaient allés trop loin pour ne pas poursuivre le combat. Et puis... les Hellsing n'étaient pas des lâches. Je vous parlais de cette fierté familiale... Eh bien, à ce sujet, le chasseur aîné n'était pas en restes non plus. Il avait plus de raisons encore, d'ailleurs, de vouloir tuer tous ces loups un à un, ne serait-ce que pour leur rendre la monnaie de leur pièce, à ces créatures voraces et dangereux, dont l'appétit était exacerbé. Pas le temps de reprendre son souffle, donc, il fallait repartir au combat, et c'est ce qu'Aaron fit avant lui, tirant sur un loup qui se précipitait dans le dos d'Andrew. Ce dernier se retourna au moment où Aaron lança son avertissement, mais le temps de voir la créature et de pointer son arme, il fut tiré sur e côté par son frère, une balle avait déjà été décochée en plein dans son crâne. Il avait été d'une agilité, d'une rapidité et d'une précision qui forçaient le respect, et qui rattrapaient très clairment le péril face auquel il s'était trouvé un peu plus tôt. Oui, il faut bien l'admettre, Andrew était impressionné. Et il ne manqua pas de le signifier au jeune homme.

-Bien joué.


Mais ils se perdraient en compliments divers et variés plus tard. L'un comme l'autre, ils étaient loin encore d'être tirés d'affaire. On pouvait même sans mal affirmer que la situation était encore plus critiqu e que rassurante. Andrew se renconcentra donc sur ses objectifs, et tira à tout va sur touts les créatures qui se précipitaient vers eux dans l'espoir de les arrêter d'un coup de croc. De temps à autres, il était tenté de jeter un coup d'oeil à son frère, mais il fallait rester concentrée sur ses cibles. Il lui semblait, quoi qu'il en soit, qu'Aaron ne se débrouillait pas si mal. Bientôt, les cadavres de loup jonchèrent le sol par dizaines, et le calme sembla revenu...
Ou bien ?







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Mar 6 Jan - 14:18

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
Aaron était fier, comme n'importe quel membre de sa famille, il n'avait donc pas envie de paraître faible aux yeux de son frère. Il n'avait donc pas envie de montrer qu'il avait mal ou qu'il était blessé, surtout parce qu'il était en train de faire ses preuves aussi. Le jeune homme se trouvait pour la première fois sur le terrain en compagnie d'Andrew, il devait prouver qu'il avait fait le bon choix de lui faire confiance. Aaron était donc tendu, mais c'était une bonne tension, celle productive qui lui permettait d'agir de la bonne manière. D'ailleurs, il ne manqua pas de faire ses preuves en décalant son frère pour planter une balle en argent dans le crâne d'un loup. Il se surprenait lui-même pour le coup, mais il ne le montra pas. Ce n'était pas le moment de montrer qu'il avait surtout beaucoup de chance, son but était de faire ses preuves après tout. Aaron ne pouvait pas se déconcentrer de trop, même s'il devait bien avouer qu'il était fier de ce coup qu'il venait de faire, il y avait encore énormément de loup. Il afficha juste rapidement un sourire à son aîné quand il le félicita, gonflant un peu plus son orgueil. Les Hellsing étaient encore entourés de créature, s'ils voulaient rentrer, ils ne devaient pas faire d'erreur. Le jeune homme rechargea son arme rapidement avant de reprendre le combat. Il tentait le plus possible de ne pas regarder son frère, même s'il ne pouvait pas nier que ce qu'il pensait lui était important. Ils auraient le temps de discuter de tous cela une fois qu'ils en auraient terminé avec ces loups-garous.

Rapidement, les cadavres de créatures commencèrent à s'empiler sur le sol. Aaron avait quelques blessures, mais sans trop de gravité. Du moins, rien qui n'allait le tuer. Honnêtement, le jeune homme avait vraiment le sentiment de bien s'en sortir. Les loups morts étaient nombreux, c'était quand même bon signe. Ce fut d'ailleurs très rapidement que le calme revint sur la scène, alors qu'aucun autre loup n'arrivait à la charge. Le coeur toujours battant à mile allure, Aaron tentait de calmer sa respiration rapide. Son corps commença légèrement à se détendre, puisqu'il commençait à croire qu'ils en avaient fini. Mais ce n'était pas pour autant qu'il se déconcentrait, ce n'était pas le moment de faire une faute de débutant. Le jeune homme continuait donc de balayer la scène, d'observer entre les arbres, alors que les battements de son coeur commençaient à se calmer.


« On en a fini ? »

Finit-il par demander à son aîné. Après tout, c'était lui qui avait de l'expérience, lui n'était qu'un petit débutant. Mais à peine eu-t-il terminé sa phrase qu'il eut la réponse à sa question. Aaron sursauta en entendant un fracas, alors que le sol se mettait à trembler. Il y avait quelque chose qui approchait et quelque chose d'énorme. Si le jeune homme ne se retenait pas, il aurait sans doute pris peur en voyant la chose en question arriver. Un nouveau loup, mais deux fois plus grand et gros que les autres. Jamais encore Aaron n'avait imaginé tomber sur une créature de ce genre, jamais encore il n'en avait entendu parler. Et pourtant, il s'était énormément renseigné.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Mer 7 Jan - 18:44


Loup y es-tu ?
L

eurs adversaires étaient nombreux, très nombreux, mais les deux Hellsing étaient mus par une motivation à vous faire gravir les montagnes les plus infranchissables (sauf, peut-être, celles qui bordaient leur terre), et ils étaient prêts à vaincre l'ennemi. Andrew sentait l'adrénaline grimper en flèche, et c'était parfait, c'était exactement ce dont il avait besoin pour parvenir à neutraliser tous ses opposants. Pour ce faire, il pouvait heureusement compter sur un partenaire de choix. À mesure que défilaient les secondes et les minutes, toutes les appréhensions qu'il avait eu vis à vis d'Aaron se dissipaient. Il avait véritablement craint de le mener sur le terrain, mais il se débrouillait extrêmement bien, mieux qu'Andrew lui-même, quand il avait débuté (bon, il était plus jeune la première fois, il faut dire, mais quand bien même, Aaron faisait un chasseur redoutable... comme quoi, passer de la théorie à la pratique pouvait être une bonne méthode, parfois, l'aîné Hellsing n'aurait pas parié là-dessus). Petit à petit, les cadavres de lycans s'entassaient tout autour d'eux, ils étaient entourées de corps de loups. Parfait. Les chasseurs vainquaient donc une fois de plus. Bientôt, le vacarme sans nom où se mêlaient grognements, hurlements, coups de feu et autres tumultes, laissa place à un silence de plomb, extrêmement pesant. Ce silence signifiait-il que c'était fini ? Qu'ils avaient réussi ? Ou n'était-ce que le calme avant la tempête ? Andrew n'était pas encore décidé, mais il savait d'expérience, qu'il ne fallait pas se fier aux impressions premières. Elles pouvaient être extrêmement trompeuses. Quand Aaron lui demanda s'ils en avaient fini, son frère ne répondit rien, il se contenta de demeurer silencieux, et aux aguets. Il allait se détendre, finir par croire qu'ils allaient pouvoir rentrer chez eux quand il perçut un grondement étrange... Une créature arrivait, et elle semblait gigantesque. Cette sorte de colosse à laquelle l'aîné des deux frères, malgré ses années d'expérience, n'avait jamais été confronté... Même, avant que de les voir fondre sur eux, imposant, gigantesque, il n'aurait pas imaginé que cet animal puisse bel et bien exister. Sauf qu'il fallait admettre la réalité... S'il ne voulait pas se laisser dévorer par elle.

-Attention !
fit-il afin que son frère soit aux aguets.

Ce qui était inutile, il avait forcément remarqué la bête. Dans tous les cas, ils ne seraient clairement pas trop de deux  pour vaincre ce monstre-là. D'ailleurs, il en eut une confirmation claire et nette quand, lui tirant une balle en pleine poitrine, celle-ci sembla à peine le blesser... Et sa rage, elle, allait visiblement augmentant. puisqu'il se précipitait désormais sur lui, toutes griffes dehors, visiblement décidé à l'attaquer à son tour, mais sans le maintenir en vie. Andrew se sentait de taille contre bien des adversaires, mais celui-là dépassait de très loin toutes les créatures qu'il avait pu affronter. Pour son baptême du feu, Aaron était vraiment mal tombé... Mais s'ils survivaient à cela, il serait capable de tout vaincre. C'était déjà ça. Encore fallait-il qu'ils survivent et là... rien n'était moins sûr.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Jeu 22 Jan - 20:35

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
Honnêtement, Aaron était assez fier de lui. Bon en même temps, il ne fallait pas grand-chose pour qu’il se montre fier, c’était assez naturel dans son cas. Mais, il avait quand même douté lors de sa préparation avec Andrew pour cette première sortie en chasse. C’était qu’il attendait ce moment depuis tellement longtemps, il avait craint de ne pas être à la hauteur. Evidemment, il n’avait jamais parlé de ses quelques doutes, mais ils étaient bien présents. Sauf que maintenant, le jeune homme ne doutait plus un seul instant. Les choses se passaient relativement bien. Il avait été un peu blessé, Andrew aussi, mais c’était normal. Toute sa vie, Aaron avait vu son père rentrer de partie de chasse plus ou moins en bon état. C’était les risques du métier, ils n’avaient pas le choix d’en passer par là. Le plus important, c’était qu’ils ne meurent pas dans l’action et le cadet Hellsing n’avait aucune envie de trépasser aujourd’hui. Alors franchement, il trouvait que la situation était pas mal quand même. Andrew n’allait avoir aucune raison de le recaler, ils allaient donc devoir officiellement le considérer comme un chasseur, ce que le jeune homme recherchait depuis tellement longtemps maintenant. Heureusement que la chance avait été de son côté donc, parce que la situation aurait pu se passer vraiment différemment. C’était que le cadet de la fratrie n’avait pas réellement d’expérience de terrain, en dehors de ses chasses illégales en compagnie d’Electre. D’ailleurs, il se disait justement qu’il avait bien fait de transgresser légèrement les règles et de “s’amuser” de cette manière en sa compagnie. Tant que les Hellsing n’étaient pas au courant, c’était bon.

Aaron s’était peut-être réjouit trop vite en pensant que la partie de chasse c’était complètement bien placé. Les cadavres de loup jonchaient le sol et le silence avait repris sa place entre les arbres, mais cela ne signifiait pas forcément qu’ils en avaient fini. Du moins, ce fut ce qu’il comprit quand son frère ne répondit pas à sa question. Et finalement, le loup géant fit son apparition. Aaron n’avait jamais entendu parler de ce genre de chose, il ne s’imaginait pas tomber sur une créature de ce genre. Et pourtant, elle était belle et bien là. Son regard se porta sur Andrew, qui semblait tout aussi étonné que lui. Ainsi donc, son aîné était surpris ? Cela ne signifiait donc rien de bon si au vu de son expérience, il ne s’attendait pas à une telle chose. La balle que son aîné tira ne fit rien à la créature et ce fut à ce moment-là qu’Aaron sentit clairement la tension monter d’un cran. Comment allaient-ils pouvoir tuer cette créature ? Ils n’avaient pas le choix que de le faire de toute façon, mais cela risquait d’être difficile. Heureusement qu’ils étaient deux, quoi qu’un peu de renfort n’aurait pas fait de mal. La rage du loup grandit apparemment et il fonça sur Andrew. N’écoutant que son courage, le jeune Hellsing fonça sur son frère pour le dégager de la trajectoire du loup. Ce dernier fonça donc dans du vite avant de se cogner contre un arbre, le faisant se déraciner.


« Mais c’est quoi ce truc ? »

S’écria-t-il finalement, ne se sentant clairement plus à l’aise. Il inspira profondément, pendant que le loup reprenait ses esprits. Il se releva rapidement, aidant son frère au passage. Il cherchait une faille, un point faible dans ce monstre. Mais de visu, il ne semblait pas en avoir. Et puisqu’ils n’allaient de toute façon pas rester sans rien faire, le jeune homme empoigna son arme et tira une volée de balle sur le loup, vidant son chargeur. Cela ne semblait pas lui faire grand-chose, en dehors de le mettre encore plus en colère.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Dim 25 Jan - 22:51


Loup y es-tu ?
A

ndrew adressa à son frère un regard reconnaissant alors que ce dernier lui avait sauvé la mise une nouvelle fois, l'écartant de la trajectoire de l'immense créature qui aurait bien pu ne faire qu'une bouchée de lui, de ses crocs gigantesques. Il se heurta à un arbre, qui fut abattu dans la foulée, et il semblait à peine sonné, il remuait encore. D'ici quelques secondes, l'aîné des Hellsing en était convaincu, il serait à nouveau ranimé, et plus assoiffé de sang que jamais, fondant sur eux afin de réclamer vengeance. Il fallait agir vite, trouver une solution. Sauf qu'il n'en avait aucune à l'esprit pour le moment. Il se retrouvait face à un cas complètement inédit. Difficile, par conséquent, de garder complètement la tête froide, et surtout, de savoir comment faire. À la question que posa son frère, Andrew répondit par un silence qui en disait long, pour la simple et bonne raison qu'il n'avait pas la moindre idée de ce qu'était cette chose. D'apparence, c'était bel et bien un loup-garou, oui, mais il n'en avait jamais vu d'à ce point coriace et gigantesque, à se demander s'ils n'avaient pas sous les yeux une créature complètement inédite, de celles dont ils n'avaient jusqu'alors pas soupçonné l'existence, en des générations de chasse. De tous les récits écrits de générations en générations par les Hellsing, il n'en voyait aucun qui traitait d'un tel monstre. Il était parfois question de créatures un peu plus exceptionnelles que d'autres, mais à ce point, vraiment, c'était complètement inédit... Pourtant, pas le temps de réfléchir.

Ce qu'il fallait avant tout, c'était tuer l'ennemi, parvenir à le tuer par n'importe quel moyen...
Mais ça aussi, c'était plus facile à penser qu'à faire. Leurs balles avaient beau être faites d'argent, il semblait impossible de percer cette carapace. Andrew n'y allait pas de main morte, au même titre qu'Aaron. Il tirait, tirait, encore et encore, à une vitesse ahurissante, alors que la bête repartait à l'attaque, tentant de l'anéantir pour de bon. Ce ne fut qu'après qu'il eu vidé alternativement son fusil et ses deux revolvers et que son cadet, de son côté, ait également vidé tout son chargeur, que l'animal (si on pouvait véritablement le qualifier ainsi) daigna ne serait-ce que chanceler, du sang commençait à tacher son pelage. Peut-être parviendraient-ils à l'avoir à l'usure, finalement. Andrew profita de cette latence de courte durée pour recharger son revolver aussi vite que possible, et il repartit à l'attaque, visant cette fois exclusivement la tête, des coups aussi rapides et précis que le permettait la situation. Sans trop y croire, il parvint pourtant à percer sa boîte crânienne. Ce ne fut que lorsque la bête poussa un hurlement déchirant et daigna s'effondrer, sa cervelle se répandant sur les feuilles mortes, que le jeune homme daigna croire en leur victoire. Il reprit son souffle. Il réalisait seulement maintenant qu'il l'avait retenu presque tout au long de l'attaque, le coeur battant à tout rompre.

-Je crois qu'on l'a eu.
affirma-t-il en s'approchant du cadavre de la bête, pour l'examiner... non sans prudence, il ne pouvait s'empêcher de craindre qu'elle se réveille, même si tout indiquait qu'elle était morte. Je n'ai jamais rien vu de tel. Il marqua une pause. Il faut qu'on l'emporte avec nous, il faut qu'on l'examine.

Eux et le reste de la famille. Il y avait là un mystère qu'il fallait éclaircir.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Dim 15 Fév - 2:29

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
Aaron ne savait clairement pas contre quoi il se retrouvait, ce que c’était que ce loup géant. Il n’avait jamais vu cela, mais il ne devait pas trop crier sur les toits qu’il était déjà parti à la chasse aux loups-garous sans les membres de sa famille. Mais surtout, il n’avait rien lu de tel dans les œuvres familiales. Et il avait passé énormément de temps à lire les nombreux ouvrages qui se trouvaient dans la demeure des Hellsing. Il devait même être le membre de sa famille qui s’était le plus penché dans la lecture et il n’avait jamais rien lu de ce genre dans les archives. Aaron n’avait donc aucune idée de comment agir et cela l’ennuyait grandement. Alors qu’il s’en était quand même bien sortit jusqu’à présent, ils se retrouvaient contre une créature de ce genre. Le jeune homme n’avait aucune envie que son initiation tourne au fiasco à cause de cette histoire. Mais de toute façon, les frangins n’avaient pas le temps de réfléchir. Le loup avait perdu ses esprits pendant une simple poignée de seconde, il revenait rapidement à la charge. Les deux Hellsing avaient beau tirer, cela ne semblait pas lui faire grand-chose. Jusqu’au moment où Aaron comprit qu’il n’avait plus la moindre balle dans son arme et qu’il n’avait plus aucune munition en réserve. Le loup commençait à chanceler et du sang apparu sur son pelage. Il semblait qu’ils aient enfin réussit à le toucher concrètement. Andrew rechargea son arme avant de tirer, encore et encore, dans la tête de la créature. Au bout d’un moment, cette dernière poussa un énorme hurlement avant de s’écrouler au sol. Le regard d’Aaron se tourna un moment vers les morceaux de cervelle qui se répandaient sur le sol. Il aurait pu se sentir dégouté, mais ce n’était vraiment pas le cas. Il afficha même un léger sourire en coin, satisfait de voir la créature morte. C’était une bonne chose de faite.

Aaron passa une main sur son front, remplit de sueur. Cela ne fut pas aussi simple qu’il aurait aimé, mais il était quand même assez fier de lui. Après tout, Andrew et lui étaient encore en vie et un loup d’une taille deux fois plus grande que la normale se trouvait mort devant eux. Le jeune homme s’approcha à son tour, ils allaient devoir ramener ce monstre chez eux. Heureusement qu’ils faisaient nuit, Aaron voyait mal comment ils allaient pouvoir se montrer discret en transportant une chose pareille, s’il arrivait à le transporter.


« Et on fait comment pour le porter jusqu’à la maison ? Il doit peser une tonne. » Dans tous les cas, il était clair qu’ils ne pouvaient pas le laisser là. Aaron imaginait déjà son frère et lui annoncer à leur père ce qu’ils avaient vécus. S’il ne se rendait pas compte qu’il était fait pour la chasse, il n’y aurait rien à récupérer du vieux. « Va falloir le traîner… »

Ils n’avaient pas forcément le choix, mais ça n’enchantait pas réellement Aaron.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Dim 15 Fév - 13:28


Loup y es-tu ?
A

ndrew ne pouvait s’empêcher de regarder cette bête qu’ils avaient finalement abattu non sans une difficulté certaine avec un mélange de fascination et de curiosité… peut-être même un peu de crainte. La bête était coriace, et leur avait clairement donné du fil à retordre. S’il y en avait d’autres tout comme elle en liberté dans la forêt, et que ces dernières décidaient d’attaquer en groupe, ils auraient bien moins de chances de sortir victorieux la fois prochaine. Il fallait qu’ils percent à jour ce mystère et au plus vite. D’où la nécessité de ne pas laisser le cadavre de cette créature pourrir au milieu de la forêt comme ils le faisaient très souvent lors de leurs autres parties de chasse (s’ils devaient s’embarrasser des cadavres de toutes les créatures qu’ils avaient tué, alors ce serait une entreprise funéraire, que les Hellsing devraient gérer). L’ennui, c’est que, comme Aaron le soulignait si bien, la bête n’allait pas être simple à transporter jusque dans leur demeure. Heureusement pour eux, la nuit était tombée depuis un bon moment, et à une heure telle que celle-ci, ils avaient très peu de risques de faire des rencontres désagréables… même si on est jamais à l’abri. Ils devraient pouvoir rapporter la charogne jusque chez eux sans éveiller les soupçons. Bien sûr, dans l’idéal, il aurait été préférable d’attendre le matin pour que la créature redevienne humaine, elle serait alors peut-être plus légère, mais cela comportait un nombre conséquent de risques. Déjà, rester dans la forêt plus longtemps, c’était prendre le risque de tomber sur les éventuels congénères de ce loup gigantesque, et leurs munitions étaient désormais limitées. Ensuite, rentrer et revenir le matin, c’était risquer de voir le corps disparaître, emporté par on ne sait qui. Sans oublier qu’il était plus facile de justifier rentrer chez soi avec une carcasse de loup qu’avec un cadavre humain criblé de balles. Et enfin, s’ils pouvaient examiner le loup tant qu’il était encore un loup, et le montrer sous cette forme à leur père et à leur tante, ce serait idéal. Bref oui, en définitive, Aaron avait tout à fait raison : ils n’avaient d’autres choix que de traîner le cadavre de ce loup géant jusque chez eux, en tentant de faire au plus vite. Il fallait à tous prix éviter d’être rattrapés par l’aube. Il hocha donc la tête, et plia les jambes afin d’attraper l’une des pattes de la bête, invitant Aaron à se saisir de l’autre.

Le chemin jusqu’au domicile des Hellsing, avec une telle charge, n’allait pas être aisée. Sans compter que la forêt était jonchée d’obstacles. Ne serait-ce qu’évoluer entre les arbres n’allait pas s’avérer être une tâche facile. Mais ils n’avaient dans tous les cas pas de meilleur choix que celui-là. Ils trainèrent donc la bête un temps qui sembla infini à Andrew. Mais ils devaient se féliciter de n’avoir fait aucune mauvaise rencontre en chemin. Ils purent donc sans risque rentrer chez eux. Quand ils mirent un pied à l’intérieur, et purent enfin se décharger de la bête, la pleine lune brillait encore dans le ciel.









code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Jeu 5 Mar - 22:43

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
En temps normal, les Hellsing laissaient les cadavres de leurs victimes dans la forêt. Au mieux, ils les planquaient un peu, mais ne s’embêtaient clairement pas à les ramener. Un détail qu’Aaron n’ignorait pas, même si normalement il n’était pas censé l’avoir expérimenté déjà. Bien sûr, il l’avait déjà fait puisqu’il ne s’était pas retenu d’aller à la chasse tout seul (ou du moins sans la compagnie des membres de sa famille, il y allait quand même rarement en solitaire). Normalement, ils ne ramenaient donc pas de cadavre chez eux, mais ils n’avaient pas réellement le choix à l’heure actuelle. Le loup qu’ils venaient de tuer (avec une certaine difficulté) devait être étudié, Aaron n’allait évidemment pas laisser cette occasion lui passer sous le nez. Il n’était pas normal, ils devaient percer le mystère. Et donc, ils devaient trainer la bête. Le jeune homme poussa un soupire quand son frère se pencha pour attraper l’une des pattes du monstre, l’invitant à faire de même. Il n’aimait pas ça, mais il n’avait pas le choix. Il se pencha donc à son tour et s’y mit.

Le temps sembla plus que long à Aaron, alors qu’ils trainaient donc ce loup jusqu’au village. Le jeune homme regrettait déjà cet exercice, mais ils n’avaient pas le choix de toute façon. Par chance, les frangins ne firent aucune mauvaise rencontre sur le chemin. Cela aurait été compliqué d’expliquer pourquoi il traînait ce genre de cadavre derrière eux. Même si c’était un loup et pas un humain, ce qui rendait quand même les choses mieux, Aaron n’aurait pas voulu passer du temps à trouver une excuse pour ce qu’ils faisaient. Ils ne croisèrent donc personne et purent arriver chez eux enfin. Le jeune homme ne manqua pas de pousser un soupir de soulagement quand il lâcha la patte qu’il tenait du loup.

« On a encore un peu de temps avant le lever du jour. »

Dit-il à l’adresse de son frère, mais en grande partie pour lui quand même. La pleine lune était encore haute dans le ciel, mais dès que le soleil allait revenir, le loup deviendrait de nouveau humain. Aaron ne pouvait pas nier avoir hâte de voir à quoi ressemblait l’humain sous cette bête, mais il voulait aussi étudier leur victime sous sa forme de créature. D’ailleurs, il commença de suite en se penchant sur son « visage » avant de lui ouvrir l’un de ces yeux. Il semblait normal, comme ceux des autres loups en tout cas.

« Tu crois qu’il ressemble à quoi en humain ? »

Et oui, il posait vraiment la question à son frère et il s’intéressait à sa réponse. Il avait promis de faire des efforts non ? Ils avaient travaillé en équipe pour tuer ce loup, ils devaient donc travailler en équipe pour l’étudier. Même si Aaron avait quand même bien plus l’habitude de travailler en solitaire. Heureusement qu’il était avec Andrew, c’était bien plus facile avec son ainé qu’avec les autres membres de sa famille.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Sam 7 Mar - 11:26


Loup y es-tu ?
A

mener le cadavre de la bête jusqu'à la demeure des Hellsing n'avait pas été tâche facile, loin de là, même, et cela avait semblé aussi long que laborieux à l'aîné des deux frères. Le temps était forcément plus long quand on devait faire trop d'efforts et quand on craignait à chaque instant d'être surpris. Mais ils arrivèrent à bon port, et sans éveiller les soupçons de qui que ce soit. Ils allaient pouvoir convenablement s'occuper de cette créature, l'analyser pour comprendre de quoi il pouvait s'agir. La pression retombée, Andrew éprouvait quelque part l'épuisement qui succède inévitablement à de trop grands efforts, mais il n'était pas temps pour eux encore de se reposer. Il était impératif que d'analyser le loup avant qu'il ne se transforme. Ils avaient un temps confortable avant l'aube, mais il ne fallait pas trop en perdre pour autant non plus. Aaron s'était dors et déjà mis à l'ouvrage, et Andrew commençait à faire du même. Pour ce qui était des détails les plus stricts de son anatomie, il ne semblait pas y avoir grand chose à signaler, grand chose de différent de n'importe quelle autre créature. Le poil, la dentition, l'anatomie... Mais ce titan pouvait-il vraiment être un loup-garou comme les autres. Ce qui était certain, c'est qu'il allait falloir conserver le plus d'archives possibles concernant cette créature : il allait falloir prendre note, faire des croquis... Pour un travail aussi minutieux, Andrew devait admettre compter complètement sur Aaron. Il pouvait bien le faire lui, mais le plus scrupuleux, attentif au moindre détail, et capable de tout répertorier avec une sérieuse attention. Il avait passé tant de temps à lire et analyser toutes les archives familiales, au demeurant, que si quelqu'un devait découvrir une singularité chez cette bête (en plus de sa taille imposante), ce serait lui.

-Un géant ?
suggéra-t-il sur le ton de la plaisanterie, quand Aaron lui demanda comment il imaginait cet homme (ou cette femme, d'ailleurs) une fois sous sa forme humaine. Ou un type obèse ?

La plaisanterie n'était pas forcément de très bon goût, mais qu'importe, il était agréable de pouvoir relâcher la pression, après la nuit agitée qu'ils venaient de vivre tous les deux. En plus, plaisantait-il vraiment ? Si ça se trouve, la clé du mystère se trouvait seulement là. Sous sa forme humaine, le loup-garou était peut-être juste anormalement grand... ou anormalement gros...ou les deux, en fait. Si il s'agissait vraiment d'un lycan... Si ça se trouve, la bête ne se transformerait pas... Et ils seraient alors confrontés à une autre sorte de problème. Depuis les siècles que les Hellsing foulaient cette terre, ils pensaient être au clair avec toutes les créatures qui la peuplaient. Découvrir qu'ils en avaient omis, ou même que l'une d'entre elle était en train d'évoluer, remettrait absolument tout en cause.

-Je vais aller chercher papa et Annabelle, pour qu'ils voient ça...
Il fallait le voir pour le croire, alors Andrew préférait que leur père et leur tante voient concrètement ce qu'ils avaient chassé. En attendant, il laissait à Aaron le soin de poursuivre son analyse, qui serait certainement plus minutieuse que la sienne.  Ils vont être fiers de toi. ajouta-t-il, conscient de l'impact que ce compliment pourrait avoir sur son frère. Un compliment mérité par ailleurs.

Après avoir prononcé ces mots, il s'absenta donc pour prévenir William et Annabelle... Devaient-il prévenir Kathleen et Maybell... Non... Aaron préfèrerait sans aucun doute qu'elles ne soient pas là pour lui "voler" son heure de glore.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 682

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   Dim 5 Avr - 13:53

Andrew & Aaron
Loup y es-tu ?
Ils avaient réussi à ramener le cadavre de ce loup géant jusqu’à chez eux. Aaron n’avait pas manqué de rapidement se mettre au travail, il ne patienta pas avant d’examiner le corps de ce loup. Il avait bien l’intention de profiter des dernières heures avant le lever du jour, pour l’étudier un maximum et récolter le plus d’information. Une fois que le soleil allait pointer le bout de son nez, le loup allait redevenir humain. Aaron devait bien avouer qu’il se demandait bien à quoi il pouvait ressembler, mais il y avait tellement de chose à faire avant. Le jeune homme prit même la peine de demander à son frère son avis sur le sujet. Cependant, ce dernier ne trouva rien de mieux que plaisanter. Le jeune homme était sans doute bien trop sérieux, mais il n’avait aucune envie de plaisanter dans un moment pareil. Ils venaient quand même de tomber sur un loup-garou qui avait deux fois la taille normale des lycans, ce n’était pas rien. Aaron ne se souvenait pas une seule fois d’avoir vu une chose pareille inscrite dans les archives de la famille, il semblait qu’aucun Hellsing n’avait vu ça à un moment. Ou alors, il ne l’avait pas noté. Ce que le jeune homme n’avait pas l’intention de manquer.

« Très drôle. »

Lança-t-il sans même cacher son ton blasé. Ce n’était pas l’heure de raconter n’importe quoi. Quoi qu’en même temps, c’était peut-être aussi simple que ça. Peut-être que l’humain sous cette fourrure était juste hors norme et donc c’était pour cela qu’il ressemblait à ça les soirs de pleine lune. Mais Aaron n’avait pas envie de s’arrêter sur de telles idées, ce n’était pas assez intéressant à ses yeux. Même s’ils avaient risqué leurs vies ce soir avec Andrew, ils avaient quand même découvert quelque chose de dingue. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il était l’un des Hellsing venant de découvrir une nouveauté, de faire une découverte. Les Hellsing n’en faisaient plus vraiment maintenant, ils avaient semble-t-il fait le tour des questions. Et apparemment non.

Aaron releva son regard vers Andrew, quand ce dernier lui annonça que leur père et leur tante allaient être fier de lui. Il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir toucher par ce compliment, parce que c’était justement ce qu’il recherchait depuis toujours. Sauf, que le jeune homme n’était pas vraiment du genre à se laisser emporter par ses sentiments. Il laissa quelques secondes de silence après les paroles de son frère, avant de répondre quelque chose.

« D’accord, je reste là. »

Et il retourna son attention vers le loup. Peut-être qu’il aurait pu exprimer plus de chose, mais ce n’était pas dans sa nature. Il laissa donc Andrew allait chercher les membres de leur famille. Pendant ce temps, il attrapa son cahier à note et commença à dessiner ce qu’il voyait. Il devait répertorier tous les détails qu’ils pouvaient voir sur ce loup, afin de déterminer sa nature. Sa taille, son poids approximatif, sa couleur, la longueur de ses poils, ses griffes. Il passait tout au peigne fin.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Loup y es-tu ? [pv Aaron]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loup y es-tu ? [pv Aaron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Aaron Ekblad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-