Partagez | 
 

 L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Sam 15 Nov - 12:49


L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
S

i Edward ou Preston apprenaient qu'elle s'était aventurée aussi loin, ils lui feraient passer un sale quart d'heure, à coup sûr, mais Ambre s'était comme sentie la plus impériale des obligation que de se rendre jusqu'à l'extrême et impénétrable frontière de leur terre. Et si elle devait être punie pour cela, eh bien elle l'assumerait. Elle supposait que le jeu en vaudrait la chandelle, d'une manière ou d'une autre. Après des semaines passées enfermée dans sa chambre, à n'oser en sortir et en bouger, elle avait prit la décision de sortir enfin, toujours un pas plus loin, jusqu'à atteindre ces véritables extrêmes. Cela lui était venu de la motivation soudaine que lui avait communiqué son frère, très certainement sans le vouloir. À lui dire qu'il voulait enquêter sur la mort de leur père, elle avait décidé d'en faire de même, et comme elle se disait que, en ne comptant que sur la supervision de son aîné, il se contenterait de faire la part la plus dangereuse du travail sans elle et lui laisserait la basse besogne peu palpitante. Donc elle avait prit les devants, et donc, elle avait décidé de faire également les choses dans son coin, même si elle ne savait pas exactement par quoi il était judicieux de commencer... En définitive, trouver l'assassin de son père était une motivation, mais également un moyen pour elle d'affronter ses démons. Sans être le courage incarné, sans avoir d'instinct aventureux, elle était loin d'être normalement une poule mouillée qui se contentait de demeurer terrée chez elle... Se forcer à s'aventurer à l'écart du village, c'était tenter de vaincre ses peurs au mieux.

...À vrai dire, jamais elle n'aurait pensé aller aussi loin. Elle n'avait pas vraiment eu l'intention de se rendre jusqu'aux montagnes, mais finalement, ses pas l'y avaient entraîné d'eux-même. Jamais elle ne s'était rendue jusqu'aux limites de leur monde, et elle devait bien avouer en éprouver un profond sentiment de fierté (comme s'il y avait besoin de cela pour qu'elle se sente fière de manière générale) à l'idée d'être allée aussi loin. C'était, finalement, davantage un challenge personnel qu'un véritable progrès dans l'affaire qui la concernait. Elle n'avait pas croisé âme qui vive durant toute escapade. Ce n'était certainement pas un mal, évidemment, étant donné la nature de ceux qu'elle aurait pu rencontrer, mais ça n'aidait pas forcément à faire évoluer les choses.

À propos d'âme qui vive... Alors qu'Ambre ne l'attendait plus, alors que son regard se perdait vers les hauteurs immenses de ces montagnes aux sommets inaccessibles, elle entendit un craquement dans son dos. Elle se retourna brusquement, un frisson d'angoisse lu avait traversé l'échine. Et ce frisson se succéda à un autre alors que son coeur battait tout à coup à toute allure, serré au maximum par l'angoisse. C'était une femme, et cette femme, Ambre la connaissait. La dernière fois que leurs chemins s'étaient croisés, elle avait bien manqué d'y passer. C'était elle. Le monstre...

-Vous...
souffla-t-elle, d'une voix tremblante.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 675

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Dim 23 Nov - 3:17

Ambre & Gwenn
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
Gwenn avait passé la majeure partie de la journée en compagnie des autres loups. Elle n’avait pas envie, mais elle ne pouvait pas nier que la forêt et les loups l’appelaient. Elle avait comme besoin de leur présence, même si elle ne supportait pas de tenter d’accepter sa nouvelle condition. La jeune femme continuait de penser qu’elle avait subi une malédiction quand elle avait été mordue par ce loup, lors d’une pleine lune. Loup dont elle ne connaissait pas du tout l’identité d’ailleurs. Et en même temps, elle ne pouvait pas nier le fait qu’elle en était un à présent. A chaque pleine lune, elle devenait ce monstre assoiffé de sang. Il y avait le risque qu’elle fasse la même chose à quelqu’un, qu’elle transforme une âme innocente. Gwenn peinait clairement à vivre avec cela sur la conscience, surtout depuis la nuit où elle s’en était pris à une jeune femme. Elle ne pouvait plus retirer son visage de ses cauchemars. Les autres loups lui disaient que cela allait passer, qu’elle s’y ferait, mais elle savait que non. Gwenn avait bien sûr envisagé de mettre fin à ses jours. Mais elle ne parvenait pas à mettre réellement cette idée dans sa tête. Peut-être qu’elle avait un esprit trop fort, désirant se battre envers et contre tous. Malgré les expériences de la vie, la jeune femme avait toujours fini par se relever. Elle avait surmonté le décès de ses parents, de son fiancé, elle pouvait bien le faire également avec sa condition de loup-garou. Cependant, elle ne savait pas si elle pouvait réellement y croire. Heureusement, elle avait des proches (enfin surtout une) sur qui elle pouvait compter. Gwenn savait que tant que Jane serait à ses côtés, elle ne ferait pas de bêtise.

La jeune femme décida de quitter la meute, de s’éloigner un peu et de retrouver un peu de solitude. La sociabilité, ce n’était pas son truc. Elle n’aimait pas se retrouver en groupe comme ça, elle préférait être seule ou accompagnée de peu de personne. Et surtout, elle se trouvait clairement en manque d’alcool. Ce n’était un secret pour personne que Gwenn avait un problème avec l’alcool, cela risquait bien de la perdre d’ailleurs. Mais elle ne faisait rien pour le combattre, bien au contraire, elle désirait rentrer au village et aller vider quelque bouteille. Elle irait sans doute voir si Jane était libre, afin de l’accompagner d’ailleurs. Mais alors qu’elle marchait près des montagnes, la meute s’était énormément éloignée du village, elle sentit une odeur familière. Gwenn ne parvint pas à savoir ce que c’était, mais elle connaissait cette odeur. Même sous forme humaine, la jeune femme avait décuplé un meilleur odorat. Elle connaissait cette senteur et elle avait envie de savoir d’où cela venait, parce qu’elle la trouvait très agréable. Au fond d’elle, une petite voix lui disait de ne pas s’en occuper et de rentrer, mais elle ne l’écouta pas. Gwenn suivit donc la trace, jusqu’à arriver à destination.


« Toi… »

Dit-elle simplement en voyant la jeune fille, comprenant qu’elle était à l’origine de la bonne odeur. Un frisson parcouru son échine, elle comprenait que c’était une odeur alléchante parce que le loup en elle avait presque goûté à sa chair. Elle devrait partir sans doute, faire demi-tour, mais elle en était incapable. Ambre, elle la connaissait parce qu’elle l’avait déjà suivi un peu au village.

« Ecoute… »
Dit-elle en s’approchant prudemment de la jeune femme, pour ne pas lui faire peur, ce n’était pas son but. « Je suis désolée pour cette nuit, je ne voulais pas m’en prendre à toi. »

Gwenn avait besoin de s’expliquer, de s’excuser.

_________________


Dernière édition par Gwenn Le Clearc'h le Jeu 4 Déc - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Lun 24 Nov - 15:41


L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
A

mbre, quand Gwenn se rapprocha d'elle, fut tentée de faire plusieurs pas en arrière, et même de fuir, fuir le plus loin possible de celle qui avait bien manqué de la tuer, celle qui avait suspendu ses crocs à quelques centimètres de sa chair et avait vraiment eu l'air de vouloir y mordre, mais quand son cerveau lui dictait tous ces ordres plus que logiques et effectivement susceptibles de la préserver et de la protéger d'un sort auquel elle avait déjà u la chance d'échapper une fois, tout le reste de son corps n'obéissait pas. Elle restait là, immobile, clouée au sol, une vive angoisse l'empêchait d'esquisser le moindre mouvement. Elle avait face à elle l'ennemie, celle qui incarnait à s'y méprendre le plus douloureux et terrible de ses cauchemars, celle qui pourrait bien, pour se venger, lui faire le mal qu'elle lui avait épargné auparavant. Certes, elle était présentement sous sa forme humain, mais comment avoir la certitude que la bête ne paraîtrait pas de nouveau. Ambre ne savait absolument rien des lycans, si ce n'est qu'une fois transformé, ils étaient des créatures violentes et dangereuses, et que la demoiselle n'avait vraiment pas donner cher de sa peau. Elle ne serait pas étonnée, donc, que son interlocutrice puisse se transformer à volonté, et craignait plus que jamais qu'elle le fasse bel et bien. Elle n'était pas prête à subir cette horreur de nouveau ? Qui donc pourrait bien l'être ? Elle ne le supporterait pas... Et surtout, cette fois, elle n'y survivrait pas. C'est vrai, son interlocutrice ne semblait pas avoir de mauvaises intentions pour le moment, et elle n'esquissait pas le moindre mouvement suspect qui laisserait croire qu'elle voulait l'attaquer, mais Ambre n'avait pas l'intention d'oublier toute prudence pour autant, bien au contraire.

-C'est pas l'impression que ça donnait
, osa répliquer la jeune fille d'une voix tremblante, mais avec ces accents hautains dans la voix qui l'avaient toujours caractérisés.

Elle n'allait pas se laisser abuser si facilement non plus. Elle savait bien que ce soir là, le loup l'aurait tué sans l'ombre d'un scrupule, s'il en avait eu l'opportunité, elle était convaincu qu'il avait voulu la dévorer toute entière et que, si elle n'avait pas réussi à fuir pour de bon, ça en aurait été fini d'elle... Elle ne savait rien, comme dit plus tôt, des lycans, alors pour elle, ces créatures étaient sans pitié, ni plus ni moins, qu'elles soient sous forme humaine ou animale, elle n'imaginait pas le moindre abandon de conscience ou quo que ce soit de la sorte, elle était convaincue que son interlocutrice avait su pertinemment ce qu'elle faisait ce soir là. C'était évident, non ? Le simple fait qu'elle évoque ainsi ce moment, qui pour Ambre avait été le plus traumatisant de sa vie, en disait long.

-Ne m'approchez pas.
ajouta-t-elle, toujours anxieuse, craignant que la jeune femme fasse encore un pas de plus.

Cet ordre ne valait pas grand chose mais elle l'avait prononcé avec toute la volonté possible. Il était hors de question qu'elle meure maintenant.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 675

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Jeu 4 Déc - 15:55

Ambre & Gwenn
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
Gwenn ne savait pas réellement quoi penser du fait qu’elle venait de tomber sur Ambre, la jeune fille qu’elle avait agressé sous forme de loup. C’était peut-être un moyen pour elle de tenter de se racheter, de s’expliquer. Mais il fallait encore que la jeune fille soit réceptive à ce qu’elle pouvait bien dire. La louve tenta de s’approcher prudemment d’Ambre, sans lui faire peur. Cependant, cela ne semblait pas marcher comme elle voulait au vu de la manière dont elle lui demanda de ne pas avancer. La jeune femme arrivait à sentir la peur en elle, ce qui était compréhensible. Mais en même temps, Gwenn ne savait pas réellement si c’était Ambre qui avait le plus peur ou elle. Elle regrettait tellement ce qu’elle avait fait, elle avait cru tuer cette gamine. Elle ne l’avait pas fait de justesse, au dernier moment elle s’était retenue de le faire parce que son âme d’humaine avait repris un instant le dessus. Mais elle ne pouvait pas nier qu’elle avait eu envie de la tuer réellement, qu’elle avait même envie de le faire encore maintenant. Elle le sentait en elle, son instinct de chasseur s’éveillé. Il avait été attisé par l’odeur et il l’était encore plus maintenant qu’elle le voyait. Le loup en elle avait plus qu’envie de croquer dans sa peau blanche et de se délecter de sa chair qui semblait si délicieuse. Si elle était sous forme de loup, Gwenn aurait été sans aucun doute incapable de se retenir, elle en saliverait même. Mais elle était humaine et pour l’heure, même si elle était perturbée par son manque d’alcool, elle n’avait pas l’intention de perdre le contrôle.

« Je ne bouge plus. » Dit-elle rapidement en se figeant. « Je ne te veux aucun mal. »

Elle essayait d’avoir un ton le plus sincère possible pour qu’Ambre la croix. C’était le cas, elle ne voulait pas lui faire du mal. Malheureusement, on ne faisait pas toujours ce qu’on désirait, surtout quand on se retrouvait être une créature comme un loup-garou. Elle ne savait même pas pourquoi elle restait en réalité, elle ferait sans doute bien mieux de partir. Elle n’avait rien à dire à Ambre en réalité, mise à part qu’elle était désolée et elle ne pensait pas qu’elle accepterait ses excuses. La jeune fille ne semblait pas enclin à discuter, ce qui était normal. Gwenn aurait donc très bien pu s’en aller, tout simplement, mais elle ne le fit pas.

« Je veux vraiment que tu sache que je suis désolée, ce n’était pas dans mon intention de te faire du mal, réellement. Et je ne t’en ferais pas de mal maintenant, tu n’as rien à craindre je ne me transformerais pas. » Il y avait peu de chance que cela arrive effectivement, tant mieux pour elles deux. Gwenn n’avait pas spécialement envie d’aggraver encore plus sa situation, même si elle ne savait pas trop ce qu’elle cherchait réellement. Peut-être juste le pardon de la jeune fille, parce qu’elle s’en voulait sincèrement. « Pardonne moi s’il te plait, je ne voulais vraiment pas te blesser. Je m’en veux. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Ven 5 Déc - 22:16


L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
L

a lycane avait au moins eu le mérite de ne pas broncher et de lui obéir bel et bien quand Ambre avait sommé la jeune femme de ne surtout pas l'approcher. Elle ne voulait pas de son ennemie tout à proximité. Déjà là, elle était trop près. Elle ne saurait jamais faire autrement que de craindre une nouvelle attaque, même si, en effet, Gwenn avait l'air sincère, et semblait, en tous cas en apparence, ne pas lui faire du mal... Mais les apparences pouvaient être trompeuses, et elle le savait bien. Le souvenir de la créature cherchant à faire d'elle son dîner demeurait extrêmement cuisant, et rien ne saurait complètement la rassurer quant au fait que le cauchemar ne se réitèrerait pas. C'était bien beau que de lui affirmer qu'elle ne lui voulait aucun mal, mais comment être certaine qu'elle ne lui mentait pas. Qu'elle soit sincère ou non, elle dirait forcément la même chose. Parce qu'il fallait être vraiment con pour ne dévoiler ses véritables intentions quand les intentions en question étaient violentes, et, quelque part, cannibales. Les battements de son coeur s'était un peu calmer, mais le noeud à l'estomac n'avait pas pour autant disparu, cette peur qui la faisait frissonner de haut en bas. Elle ne bougeait donc pas, et serrer les dents, espérant que la peur ne se lisait pas trop dans ses yeux... Elle lui soutenait qu'elle était désolée, que lui faire du mal n'avait pas été dans ses intentions, qu'elle regrettait. Et elle insistait tant et si bien qu'elle semblait véritablement sincère. Mais comment ne pas croire en une ruse manifeste ? Elle ne s'y prendrait pas autrement si elle voulait l'amadouer... pour mieux la dévorer ensuite.

-T'avais pas franchement l'air d'avoir de bonnes intentions à mon égard la dernière fois, en tous cas. Si tu voulais pas me faire du mal, tu le cachais bien.


Sa voix était tremblante, mais elle faisait de son mieux pour paraître au moins un tant soit peu confiante. Peut-être que ces créatures sentaient la peur, peut-être qu'elles s'en nourrissaient. C'était ça, le problème, en fait. Elle ne savait rien du tout sur les loups-garous, sur leurs transformations, sur leurs aptitudes. À vrai dire, l'aperçu qu'elle en avait eu ne lui avait pas donné envie d'en apprendre plus. Tout au contraire... Mais ça lui aurait servi, en l'occurrence, ça lui aurait permis de juger de la sincérité de son interlocutrice, ça lui aurait permis d'atténuer ses angoisses. Elle laissa passer plusieurs secondes, durant lesquelles elle ne dit rien ni n'osa prononcer le moindre mot.

- Comment tu t'appelles ?
osa-t-elle finalement demander, toujours aussi tendue.

Allez savoir si elle daignerait lui dévoiler sa véritable identité, mais autant tenter le coup. Ça lui permettrait d'en apprendre davantage sur son agresseur, ça la rassurerait... Et évidemment, la première personne qu'elle tiendrait au courant de cette information était Edward. Si elle disait la vérité en affirmant qu'elle ne voulait pas l'attaquer, alors qu'elle dise la vérité au sujet de son nom.












code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 675

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Jeu 18 Déc - 15:35

Ambre & Gwenn
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
Gwenn n’avait pas envie de faire plus peur à la jeune fille, raison pour laquelle elle ne s’avança plus quand elle lui demanda de s’arrêter. C’était la première fois qu’elles se retrouvaient depuis cette nuit où la louve avait failli tuer l’humaine. C’était donc l’occasion pour elle de s’excuser, ce qu’elle avait besoin de faire. Gwenn s’en voulait énormément pour ce qui était arrivé, ce n’était pas dans son attention de faire du mal aux autres. Elle savait qu’elle avait eu de la chance pour l’instant, qu’elle risquait de faire une victime à chaque nouvelle pleine lune. La jeune femme espérait que cela n’arriverait jamais, mais elle ne se faisait pas trop d’illusion et elle culpabilisait déjà d’avance. Elle savait qu’elle ne pourrait pas supporter de prendre la vie de quelqu’un, ce n’était pas dans son caractère même si elle n’avait pas le choix de faire avec. Sa nouvelle condition faisait qu’elle était dangereuse maintenant, qu’elle pouvait atteindre à la vie des autres. Gwenn essayait d’expliquer à la jeune femme qu’elle n’avait pas voulu lui faire du mal, elle tentait de se montrer le plus sincère possible. Mais ce n’était pas évidemment apparemment, Ambre ne semblait pas la croire sur parole. En même temps, la jeune femme aurait sans doute douté également si jamais elle s’était retrouvée dans la même situation.

« J’étais plus maître de moi-même tu sais ? C’est comme ça, quand on se transforme. »

C’était ce qui faisait le plus peur à Gwenn, parce qu’elle ne contrôlait réellement plus ce qu’elle faisait quand elle se transformait. Si encore elle pouvait garder une conscience, elle accepterait plus facilement sa condition de créature, mais ce n’était pas le cas. Elle était devenue un monstre, capable de déchiqueter quelqu’un d’un coup de dent ou de griffe. Et le pire dans tout cela, c’était qu’elle savait qu’au fond, ce monstre n’attendait que cela. Gwenn ne voulait pas commencer à tuer quelqu’un, parce qu’elle se doutait qu’elle allait prendre goût au meurtre. Ce qu’elle ne voulait pas du tout.

« Je m’appelle Gwenn. » La jeune femme ne savait pas vraiment si c’était une bonne idée de sa part de révéler son identité, mais elle n’avait aucune envie de mentir à la jeune fille. Si elle le faisait, elle ne la prendrait pas au sérieux pour ses excuses. Elle souhaitait lui montrer sa bonne foi et donc ce n’était pas maintenant qu’elle devait mentir. Elle n’imaginait pas qu’Ambre puisse se servir malhonnêtement de cette information de toute façon, ce n’était qu’un prénom au final. « Je sais déjà que tu t’appelles Ambre… »

Dit-elle comme un aveu honteux, elle se montrait sincère jusqu’au bout. Elle avait forcément pris des informations sur la jeune fille, elle n’avait pas pu s’empêcher de se renseigner afin de calmer un peu cette culpabilité qui ne s’était jamais calmé cependant. Elle ne savait cependant pas beaucoup plus sur la jeune fille, simplement qu’elle était vivante et donc qu’elle n’avait pas à avoir une mort sur la conscience. C’était cela le principal bénéfice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Sam 20 Déc - 11:51


L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
A

mbre ne savait pas grand chose - pour ne pas dire rien du tout - au sujet des loups-garous. Pour elle, ces créatures avaient longtemps été un mythe dont on pouvait dire absolument tout et n'importe quoi. Les récits terribles qui concernaient ces créatures variaient sur bon nombre d'aspects, d'une fois sur l'autre, au point qu'il était difficile de savoir où se situait la vérité. La jeune fille s'en était tout d'abord royalement moqué, puisque pour elle, il n'y avait aucune vérité dans aucune de ces histoires. Mais ça, bien sûr, c'était avant que la réalité ne la rattrape très brutalement. Désormais, elle était bien contrainte de croire. Elle n'avait pas d'autres choix, même... Et elle ne savait plus quoi croire et quoi penser. Elle se disait que si elle baissait sa garde, ne serait-ce qu'une fraction d seconde, elle pourrait bien le payer cher, et se faire dévorer toute crue. Elle tenait bien trop à la vie pour tolérer qu'une telle chose se produise. C'était hors de question. Alors quand Gwenn lui disait qu'elle ne se contrôlait pas du tout quand elle prenait sa forme de loup-garou, qu'elle devenait quelqu'un d'autre, que la bestialité prenait le dessus sur l'humanité, elle était bien tentée de le croire, elle était même prête à parier que c'était vrai... Mais pas au point de parier sa vie non plus. C'est vrai que cette sinistre nuit, avant que Gwenn ne se transforme, elle lui avait prié de s'en aller, comme si elle avait peur, peur d'elle-même, donc...

... Elle ne baisserait cependant pas sa garde. D'autant qu'elle ne savait toujours pas dans quelles circonstances la lycane était susceptible de se transformer. Le mot d'ordre, clairement, était de ne pas se laisser dévorer par accès de naïveté et de confiance. Il n'était pas dans sa nature d'être naïve quoi qu'il en soit. Enfin... Elle pouvait l'être par moments, comme le sont les filles de son âge. Mais pas au point de devenir complètement déraisonnable non plus. Et complètement crétine. C'est pour cette raison, entre autres, qu'elle gardait le prénom "Gwenn" précieusement dans un coin de sa tête. Sitôt rentrée chez elle, elle comptait bien donner ce nom à Edward, et voir avec lui ce qu'ils pourraient bien en faire. Elle avait de fortes chances de ne pas s'en tirer à bon compte. Mais après tout, ce n'était pas elle qui avait lancé les hostilités. Ambre tiqua un peu quand son interlocutrice lui apprit déjà connaître son nom.

-Ah, parce qu'en plus tu m'as espionné ?


L'idée qu'elle ait ainsi pu s'informer sur elle à son insu était loin de plaire à la demoiselle, c'était comme se sentir flairée par une créature féroce, qui attendrait la moindre occasion de vous sauter à la gorge et de planter ses crocs dans votre chair. C'était peut-être le cas... Gwenn pourrait bien lui assurer que non, ça ne changerait rien.

-Qu'est-ce que tu sais d'autre sur moi ?


Qu'elle mesure l'ampleur des dégâts tout de suite, tant qu'à faire.











code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 675

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Lun 5 Jan - 2:31

Ambre & Gwenn
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
Gwenn se doutait bien que c’était difficile pour un simple humaine d’accepter les particularités des créatures. Quand elle était encore humaine, la jeune femme ne pensait pas que les loups-garous étaient comme ils sont. Elle imaginait qu’ils étaient tous des bêtes assoiffés de sang, mais elle était bien la preuve que non. Du moins, pas quand elle était sous sa forme de jeune femme. La seule chose qu’elle voulait boire quand elle était humaine, c’était des litres et des litres d’alcool. La louve espérait donc qu’Ambre allait la croire quand elle lui affirmait qu’elle ne voulait pas lui faire du mal, qu’elle n’était pas la même quand elle se transformait. Elle tentait de se convaincre elle-même d’ailleurs, elle avait envie de se prouver qu’elle n’était pas juste devenue un monstre. Gwenn se montrait le plus sincère possible avec la jeune fille, afin qu’elle puisse comprendre qu’elle pouvait avoir confiance. Après tout, quand cette petite s’était approchée d’elle cette nuit-là, elle lui avait sommé de s’en aller. Ce qu’elle n’avait évidemment pas fait. Ce fut donc pour obtenir sa confiance qu’elle lui avouer qu’elle connaissait son prénom. Ce n’était peut-être pas la meilleure idée, mais ce fut ce qui lui vint à l’esprit. On ne pouvait pas dire que Gwenn soit particulièrement douée dans les relations humaines, elle n’avait aucune idée de comment s’y prendre pour ne pas faire fuir la jeune fille. Pas avant qu’elle ne comprenne qu’elle ne voulait pas la tuer, pas avant que sa culpabilité se calme. Gwenn comprit immédiatement qu’elle avait fait une erreur en lui annonçant qu’elle connaissait son prénom, mais elle ne pouvait pas revenir en arrière. Elle enjolivait les choses en pensant que la louve l’avait espionné, mais c’était sans doute normal. Tout cela n’était finalement qu’un concours de circonstance.

« Je ne sais rien d’autre. » Dit-elle doucement, sincère. Elle ne savait effectivement rien de plus, ce qui était au fond assez dommage. Gwenn n’aurait sans doute pas cette conversation si elle savait quel risque elle était en train de prendre, comme permettre à la jeune fille de donner des informations sur elle à son frère. « J’ai juste découvert comment tu t’appelais… je voulais juste savoir comment tu allais. »

Elle était sans doute en train de s’enfoncer, mais la louve ne voyait pas bien ce qu’elle pouvait dire de plus. De toute façon, elle ne mentait même pas. Elle ne voulait aucun mal à la jeune Ambre, elle avait juste voulu être certaine qu’elle ne l’avait pas tué. Parce que ses transformations lui créaient toujours un trou de mémoire, elle ne se souvenait pas de ce qu’elle avait fait dans la nuit. A chaque fois, elle se contentait de prier pour ne pas avoir tué quelqu’un pendant la pleine lune. Et encore, elle avait de la chance de ne pas trop souvent se transformer sous le coup de ses émotions, ce qui était une bonne chose.

« Je ne veux pas que tu ais peur de moi, je ne te ferais aucun mal. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Lun 5 Jan - 21:05


L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
C

omme pour chaque parole que Gwenn prononçait à son adresse, Ambre ne pouvait s'empêcher de s'interroger, de se demander si elle était sincère, ou juste une excellente menteuse, qui n'avait de cesse que de la mener en bateau. Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle pouvait ou devait croire, mais une chose est certaine, elle se détesterait pour le restant de ses jours, si elle se laissait avoir comme une pauvre idiote... Du moins, s'il lui restait encore des jours à vivre au terme de cette conversation. Si ça se trouve, Gwenn allait se précipiter sur elle et la dévorer toute crue. Comment être sûre ? Comment savoir ? La lycane répétait avec insistance qu'elle ne lui ferait rien, qu'elle ne lui voulait aucun mal, mais comment en être certaine ? Elle ne prendrait pas le risque de se faire avoir. Déjà, à chaque seconde qui passait, elle avait l'impression de se mettre en danger, et la boule d'angoisse qui lui obstruait l'estomac ne disparaissait pas, au contraire, elle avait l'impression qu'elle grandissait à chaque seconde. L'envie de fuir aussi, grandissait. Mais elle ne pouvait pas. C'était encore plus dangereux que de rester plantée là. Alors elle attendait, le coeur battant, espérant qu'elle rentrerait chez elle indemne, et qu'elle pourrait retrouvait son foyer. Même se retrouver prise entre deux feux, entre ses deux frères devenus complètement incapables de s'entendre, serait préférable à cette situation, où l'incertitude régnait en maître, et où elle n'éprouvait pas un seul instant de répit...

-Tu veux savoir comment je vais ? Je vais te le dire, alors.
Elle prit une grande inspiration et accepta de plonger son regard dans celui de son interlocutrice, si intimidante était-elle. Depuis la nuit où tu m'as attaquée, je ne dors plus, je ne mange plus, au moindre pas que je fais dehors, j'ai peur d'être agressée... Et admettre qu'elle avait peur, étant donné sa fierté naturelle, c'était vraiment beaucoup. C'est la première fois que je fous les pieds dehors depuis des jours... Et qu'elle osait s'aventurer aussi loin... Si elle avait su, il est clair qu'elle aurait écouté son instinct premier, et qu'elle serait restée dans sa chambre pour ne jamais en sortir. Super idée, hein ?

Bref, cette histoire l'avait bousillée... et elle avait envie que son interlocutrice le sache. Si ça se trouve, cela allait attiser sa colère, et elle allait amèrement regretter de s'être montrée franche à ce point... Mais il y avait toujours eu quelque chose de provocateur dans le caractère de la jeune fille. Tenir tête à autrui, et en particulier à ses aînés était un de ses passe-temps préférés, et en l'occurrence, c'était sa façon à elle de conjurer sa peur. Elle voulait que la jeune femme ait pleinement conscience du cauchemar qu'elle avait subi cette nuit-là, et si cela la faisait culpabiliser à mort, alors tant mieux, elle ne voulait pas être la seule à être tourmentée.











code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 675

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Mer 21 Jan - 12:40

Ambre & Gwenn
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
Gwenn n’arrêtait pas de dire à cette jeune fille qu’elle ne lui voulait pas lui faire de mal, cela en devenait presque trop insistant. Mais elle avait besoin de le lui dire, pour qu’elle le comprenne bien. La jeune femme s’en voulait terriblement pour ce qu’elle avait fait, elle en souffrait terriblement. Sans doute moins qu’Ambre, mais c’était difficile pour elle de s’en rendre compte. Quand elle avait fait en sorte de la suivre, c’était juste pour s’assurer qu’elle était en vie, qu’elle ne l’avait pas tué. Elle ne s’attendait pas cependant à entendre la jeune fille lui exposer ensuite son état, cette rencontre était tout simplement étrange. Quand Ambre commença donc à expliquer qu’elle ne dormait plus, qu’elle ne mangeait plus et qu’elle n’osait plus sortir de chez elle. Une tension intense traversa son corps, elle se sentait tellement mal. Tous cela, c’était de faute. Si elle n’avait pas perdu l’esprit, si elle n’était pas un loup-garou, cette jeune fille ne serait pas en train de vivre un enfer à cause d’elle. Gwenn ne s’était pas imaginé une seule seconde qu’Ambre puisse vivre un tel cauchemar, elle ne s’était pas rendu compte de l’impact de ses conséquences. Et maintenant, elle se prenait une grande claque dans le visage. La culpabilité était déjà bien présente jusqu’à présent, mais c’était bien pire maintenant.

« Je… je suis désolée. »

Sa voix était plus que cassée, sa gorge très serrée. Elle ne savait pas quoi dire, elle ne pouvait rien dire en fait. Il n’y avait rien qu’elle puisse faire pour réparer son acte, pour empêcher la jeune Ambre de vivre un enfer à cause d’elle. Le cauchemar dans lequel elle se trouvait venait clairement d’elle, même si au fond elle n’y pouvait rien. Ce n’était pas de sa faute si elle était une louve maintenant, elle n’avait rien demandé à personne. Ce n’était pas de sa faute si à chaque pleine lune, elle devenait un monstre assoiffée de sang. On ne pouvait donc pas entièrement tout lui mettre sur le dos, après tout c’était bien Ambre qui se promener seule dans la forêt à ce moment-là et qui n’avait pas voulu s’éloigner d’elle, malgré le fait qu’elle l’ait prévenu. La jeune femme s’était monté bien trop présomptueuse en décidant de ne pas s’éloigner quand Gwenn l’avait prévenu. Sauf que cette dernière était bien trop gentille (et perturbée) pour lui laisser la responsabilité sur le dos. Elle était capable de culpabiliser pour deux.

« Dis-moi… » La louve marqua une courte pause, peinant à s’exprimer correctement. « Dis-moi ce que je peux faire pour toi, pour me racheter. »

Il n’y avait aucun moyen de se racheter entièrement de ce qu’elle avait fait, mis elle avait quand même envie d’essayer. C’était une manière pour elle également de montrer sa bonne foi, de prouver une nouvelle fois qu’elle s’en voulait et qu’elle regrettait ce que le monstre en elle avait fait. Comme si cela ne s’était pas vu depuis le temps qu’elle le disait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Sam 24 Jan - 21:25


L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
C

ombien de fois encore allait-elle lui dire qu'elle était désolée ? Ces excuses à répétitions entraînaient chez Ambre deux réactions et pensées contradictoires : d'une part, elle était encline à croire un peu plus à chaque minute qui passait que Gwenn avait des remords sincères vis à vis de ce qui s'était passé, qu'elle n'avait vraiment pas pu se contrôler, et qu'il n'avait en aucun cas été dans ses intentions que de lui faire du mal (soit, c'était quasiment acquis, à vrai dire), d'autre part, elle se sentait agacée. Agacée, oui. Car cette soirée de pleine lune avait très clairement été le moment le plus traumatisante de sa courte existence, il avait même réussi à dépasser le jour où elle et Edward avaient découverts le corps sans vie de sa mère, parce qu'elle avait vraiment cru qu'elle allait y passer, parce que cela avait insufflé en elle un sentiment de peur dont elle n'arrivait plus un seul instant à se soustraire. Elle avait eu besoin, pour se sentir un peu mieux, de blâmer quelqu'un, de pouvoir pointer du doigt un coupable pour tout ce qui lui était arrivé. Elle s'était dit que, une fois le loup-agresseur mis hors d'état de nuire, elle retrouverait sa tranquillité d'esprit. Et voilà que le loup terrible se donnait d'insupportables airs de petits chiots inoffensifs. Comment allait-elle faire, elle, hein, s'il n'y avait plus personne à blâmer qu'un quelque chose d'incontrôlable. Aurait-elle préféré se trouver face à quelqu'un de profondément cruel et mauvais ? Elle n'en serait peut-être pas sortie indemne, c'est vrai. Mais au moins, tout ce la aurait eu plus de sens. Sa douleur, sa peine et sa haine, auraient eu plus de sens. Elle ne savait plus quoi faire de toutes ces excuses...

...Mais finalement, la solution semblait devait arriver d'elle-même, puisque la jeune femme ajouta autre chose, ce qu'elle pouvait faire pour elle pour se racheter. Si Gwenn avait eu affaire à une personne plus gentille, plus concernée, moins égoïste, cette dernière lui aurait sûrement répondu qu'elle ne lui devait rien, elles se seraient contentées de faire la paix, et l'affaire serait close. Mais Ambre n'était ni gentille, ni concernée, ni altruiste. Elle ne songeait qu'à sa propre quiétude d'esprit sans songer aux tourments que traversait son interlocutrice. Et quand elle lui offrait de se racheter par tous les moyens possibles, le cerveau de la demoiselle moulinait à cent à l'heure pour mettre à profit au mieux cette proposition neuve. Quitte à en faire le pire des usages, bien sûr. Surtout pour en faire le pire des usages, c'est évident.

-Laisse moi y réfléchir...
répliqua-t-elle. Elle ne voulait pas prendre de décision hâtive, mais il y avait au moins une chose dont elle était certaine, et c'était donc par cela qu'elle allait commencer. Déjà, je veux que tu rencontres mon frère.

Bien sûr, elle parlait d'Edward et non de Preston. En l'occurrence, elle tenait à se tourner vers lui pour faire les choses convenablement. Elle serait de toute façon plus à l'ais avec lui à ses côtés, lui qui était le seul à qui elle ait raconté ce cauchemar éveillé auquel Gwenn avait grandement participé. Volontairement ou non.











code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 675

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Jeu 12 Fév - 22:05

Ambre & Gwenn
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
Gwenn ne pouvait pas s’empêcher de s’excuser encore et encore, elle s’en voulait tellement et elle espérait qu’Ambre puisse le comprendre. A force de s’excuser par contre, elle risquait de tourner ce qu’elle cherchait contre elle. Elle ne voulait pas que la jeune femme pense qu’elle n’en avait que faire de cette nuit, elle voulait qu’elle comprenne qu’elle en était choquée également. Gwenn n’avait vraiment pas voulu faire du mal à l’humaine, elle supportait difficilement d’ailleurs l’idée qu’elle avait failli la tuer. Evidemment, elle ne pouvait pas comprendre que pour Ambre, elle avait justement besoin de quelqu’un à haïr dans sa situation. La seule chose qu’elle voulait, c’était justement qu’elle ne la déteste pas. Elle se détestait assez comme cela de toute façon. Gwenn était donc prête à tout pour qu’Ambre comprenne qu’elle ne lui voulait sincèrement pas de mal. Elle ne manqua pas de le lui dire d’ailleurs, une erreur qu’elle ne se rendait pas encore compte. S’il y avait bien une chose à ne pas faire avec une Baker, c’était de lui demander ce qu’elle pouvait faire pour elle. Sauf que la louve ne pouvait pas s’en douter, elle essayait par tous les moyens possibles de se racheter afin de taire un peu cette conscience qui la faisait tant souffrir. C’était peut-être égoïste de vouloir à ce point se racheter, mais elle n’y pouvait rien. Elle avait besoin de faire quelque chose pour Ambre.

Gwenn attendait donc une réponse de la part de la jeune femme, imaginant mille et une choses qu’elle pourrait lui demander. Les possibilités étaient vastes, elle avait énormément de possibilité devant elle. Ambre avait besoin de réfléchir, la louve pouvait lui accorder tout le temps qu’elle désirait, il n’y avait aucun souci. Et finalement, la jeune femme lui demanda de rencontrer son frère. La créature fut étonnée de cette requête, elle ne s’y était vraiment pas attendue. Si Ambre ne demandait que cela, ce n’était vraiment pas grand-chose. Evidemment, la jeune femme ne se doutait pas une seule seconde que le frère de la jeune fille qu’elle avait sous les yeux n’était autre qu’Edward Baker, l’âme sœur de Jane. Gwenn était à mille lieues de faire le rapprochement entre sa victime et l’homme qui gâchait la vie de sa meilleure amie (en même temps elle ne pouvait pas deviner puisqu’elle ne connaissait pas le nom de famille d’Ambre).

« D’accord, je le rencontrerais ! »

Elle n’allait pas refuser de toute façon. Elle n’avait aucune raison de refuser, ce n’était vraiment rien de rencontrer quelqu’un, après ce qu’elle avait fait à la personne qui le lui demandait. Gwenn ne pensait donc rien craindre en rencontrant le fameux frère d’Ambre, mais elle était tout simplement en train de se leurrer. Cependant, elle était naïve, mais pas au point de croire que la jeune fille n’allait rien lui demander ensuite. Après tout, elle venait bien de lui dire qu’elle voulait déjà qu’elle rencontre son frère. Cela signifiait bien qu’elle n’avait pas l’intention de s’arrêter là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Dim 15 Fév - 13:20


L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
S

a parole de Gwenn n’était pas tombée dans l’oreille d’une sourde. Si la jeune femme avait effectivement à coeur de se rattraper pour la nuit horrible et terrifiante qu’elle lui avait fait subir sous sa forme de loup-garou, alors Ambre comptait bien en profiter pour ne pas se montrer avare en réclamations. À ses yeux, rien ne pouvait vraiment suffit à réparer le cauchemar et le traumatisme qu’elle avait subis. Bon, d’accord, au final, il n’y avait pas eu mort d’homme, et il y avait eu plus de peur que de mal, mais Ambre n’était toujours pas complètement remise de ce qu’elle avait subi. Et quand bien même elle l’aurait été, l’opportunité de disposer d’une personne qui l’avait à ce point perturbé, c’était une forme de vengeance qui la satisfaisait amplement. C’est que la demoiselle ne manquait pas d’être vicieuse, par moments. Et clairement, on ne pouvait pas dire qu’elle avait un bon fond. Comme tout Baker qui se respectait, au demeurant. Et si elle ne se décidait pas immédiatement sur ce qu’elle comptait réclamer à Gwenn, c’est qu’elle pensait que la présence de son frère à ses côtés serait bénéfique. Elle verrait avec lui ce qu’il convenait de faire, et surtout, elle se sentirait plus en sécurité… Car même temps, alors que la situation semblait pourtant complètement à son avantage. Elle ne manquait pas d’être angoissée, et ne pouvait pas se défaire de cette tension qui raidissait tout son corps et chargeait ce dernier de frissons à un rythme régulier. Elle savait que quand elle serait enfin à l’abri chez elle, et pourrait parler posément avec son frère, elle se sentirait un peu mieux. D’ailleurs, il était grand temps de mettre un terme à cette discussion, si elle voulait respirer un peu.

-T’as pas intérêt à te défiler.
répliqua-t-elle, un peu défiante. Sinon, on te retrouvera, de toute manière.

Était-ce possible ? En tous cas, elle avait son nom, cela pouvait effectivement suffire. Elle savait bien que les promesses avaient quelques choses de fragiles, et n’avaient absolument rien de fiables, mais d’un autre côté, eh bien… elle ne se sentait vraiment pas la force de retraverser toute la forêt en compagnie de la jeune femme, pour la mener directement à son frère, sachant que ce dernier ne serait peut-être pas là et que, pire encore, ils pourraient bien tomber sur Preston à la place. Alors oui, allez savoir si cette promesse valait quelque chose ou non. Gwenn avait l’air sincère, mais pouvait-on croire un loup-garou ? Pas sûr… Dans tous les cas, si elle prenait le parti de revenir sur sa parole, les Baker se chargeraient bien de la lui faire tenir, de gré ou de force.

-Je m’en vais. Reste loin de moi.


Est-ce qu’elle était vraiment en position de lui ordonner ce genre de choses ? Non, pas vraiment, non, mais elle se le permettait quoi qu’il en soit. Si elle se sentait aussi coupable qu’elle en donnait l’air, alors elle n’insisterait pas. Il fallait l’espérer.
Sur ces mots, Ambre tourna les talons, sans plus un regard pour la lycane.












code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 675

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   Sam 7 Mar - 21:38

Ambre & Gwenn
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse.
Gwenn avait vraiment envie de se racheter, de calmer un peu sa conscience qui la faisait souffrir depuis cette nuit où elle s’en était pris à la jeune fille. C’était sans doute égoïste de chercher à rédemption, mais elle n’y pouvait rien. Ambre se trouvait sous ses yeux, elle pouvait lui demander ce qu’elle voulait, la lycane le ferait sans hésiter. Evidemment, la louve ne se rendait pas compte dans quel merdier elle venait de se fourrer. Gwenn se doutait bien que rien ne pouvait réellement racheter ce qu’elle avait fait, après tout elle avait presque tué la jeune fille. Ambre aurait très bien pu mourir ce soir-là, ce n’était pas Gwenn qui s’était vraiment retenu de s’en prendre à elle. L’humaine avait eu énormément de chance de s’en être sortit vivante et Gwenn avait énormément de chance de ne pas avoir causé sa mort. La jeune femme ne savait vraiment pas ce qu’elle serait devenue si la jeune fille était morte ce soir-là, si elle avait eu plus qu’un peu de sang sur ses mains. Elle culpabilisait déjà énormément de l’avoir simplement blessé, elle ne s’en serait pas remise si elle était morte. La louve était clairement égoïste, mais tant pis. Elle peinait à penser aux autres de toute façon ces derniers temps.

Ambre était assez simple, pour le moment, elle se contentait simplement de demander à Gwenn de rencontrer son frère. La jeune femme pouvait bien faire cela sans souci, elle ne voyait pas de souci de rencontrer ce fameux frère. Evidemment, elle était loin de se douter de qui était cette personne. Gwenn avait donc vraiment l’intention de se rendre à cette rencontre. La jeune femme ne prit pas la peine de répondre aux menaces de l’humaine, qui affirmait clairement la retrouver si elle se défilait. Elle n’avait pas l’intention de le faire de toute façon et elle savait parfaitement qu’elle pouvait être facilement retrouvable. Après tout, le village n’était pas si grand que cela, il n’était pas vraiment facile de se cacher indéfiniment. Et à moins que Gwenn ne décide de s’enfuir et vivre à jamais dans la forêt, elle pouvait donc difficilement éviter Ambre jusqu’à la fin. La jeune fille décida de s’en aller.


« Tu ne risques rien… »

Se contenta de répondre Gwenn aux paroles de la jeune fille, qui décrétait qu’elle devait rester loin d’elle. C’était normal, la louve était une menace après tout. La jeune femme ne savait pas si elle allait pouvoir réellement se faire à cette condition un jour, si elle allait pouvoir accepter maintenant d’être un monstre. Parce qu’elle ne pouvait pas nier l’être, elle ne pouvait pas rejeter complètement son instinct violent. Quand elle était humaine, Gwenn était toujours la même, mais tout devenait différent quand la pleine lune montrait le bout de son nez. Elle n’était plus elle-même. Le regard de la jeune femme ne quitta pas l’humaine jusqu’à ce qu’elle disparaisse de son champ de vision. Elle resta un moment sur place, afin d’être sûr de ne pas recroiser son chemin, avant de se diriger à son tour vers le village.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'on n’a que la terreur pour se défendre contre l'angoisse. [pv Gwenn <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans magie pour se défendre.
» l'amour d'un chat pour son maitre
» Une nouvelle question pour un vieux pouvoir
» Mascarade et terreur pour un bal endiablé chez la famille Mikaelson !
» Vous voulez un Libégon Shiny ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Montagnes-