Partagez | 
 

 Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Lun 29 Déc - 23:50


Tuons la bête
A

ndrew ne manquait pas d'éprouver de l'appréhension, peut-être même plus encore que lorsqu'il avait emmené Aaron sur le terrain pour la première fois. Quand bien même il avat véritablement craint de mener son frère trop tôt en chasse et avait craint de le perdre au combat, Aaron était préparé dès sa naissance à chasser les créatures, il avait pour lui toutes les connaissances théoriques nécessaires pour comprendre et affronter ces individus anormaux et dangereux, il ne possédait peut-être pas le même entraînement que son aîné, mais il disposait tout de même d'armes on ne peut plus utiles, et savait les utiliser. Bref, Andrew s'était inquiété pour son cadet, mais moins que pour Léo. Il avait décidé, ce soir là, de tenir sa promesse envers son meilleur ami et de le mener avec lui à la chasse aux loups-garous,  ils s'étaient entraîné avec rigueur et assiduité pendant plusieurs semaines, Andrew lui avait appris le plus de choses possible pour le tenir prêt, mais être sur le terrain, ce n'est pas pareil, et Andrew espérait vraiment que Léo s'en tirerait sans mal. Il accordait au jeune homme sa juste vengeance, parce qu'il méritait bien cela, au non de l'épreuve douloureuse qu'il avait subi, au nom de l'horreur qu'il avait vécu, captif de ce sorcier terrifiant... Il le pensait prêt, mais il ne pouvait taire ses craintes pour autant. D'autant que si quelque chose devait arriver au jeune homme, il ne le supporterait pas, surtout que, même s'ils n'abandonnaient pas leurs objectifs et que leur amitié demeurait suffisamment forte pour tolérer toutes les épreuves, elle était quelque peu mise à rude épreuve dernièrement, à force de conversations houleuses. Léo allait épouser Jane, Léo allait épouser une créature, et à cette nouvelle, Andrew n'avait pas su ne pas manifester son mécontentement.... même si c'était totalement hypocrite de sa part, étant donné la tournure qu'avait pris sa relation avec Penny, dernièrement. Bref, le mieux pour eux étaient encore d'éviter d'en parler, au final, et donc de se concentrer sur leur objectif, celui-là même qu'ils allaient remplir ce soir précis, tout du moins en partie, si les choses voulaient bien se dérouler comme prévu (ce qui n'était malheureusement pas toujours le cas)... Ce soir-là, Léo participerait au même rite initiatique qu'Aaron il y a quelqus semaines. Ce soir-là, la pleine lune devait surplomber le ciel de son influence argentée, c'était donc le moment idéal pour arpenter la forêt, et, dans l'idéal, sévir.

La nuit n'était pas encore tombé, mais Andrew avait volontairement proposé à son meilleur ami de le rejoindre avant que la lune ne se lève afin qu'ils puissent se poster à un point stratégique, moins dangereux pour eux, mais plus dangereux pour leurs ennemis, cela va de soi. Le chasseur entraîna Léo dans les profondeurs de la forêt dans le silence le plus total, afin d'éviter qu'ils ne se fassent repérer. Ils se placèrent stratègiquement contre un arbre et à l'ombre d'un buisson qui les dissimulait à la vue de tout prédateur... même s'ils n'échapperaient sans doute pas à leur flair.










code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 687

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Sam 10 Jan - 23:33

Andrew & Leopold & Gwenn
Tuons la bête.
C’était le grand jour, ou plutôt le grand soir. Leopold allait se rendre dans la forêt en compagnie de son meilleur ami afin de chasser. La cible du soir, les loups-garous. Ce n’était pas vraiment pour eux que le jeune homme avait demandé à son ami de l’entraîner, mais c’était un bon moyen de se préparer. De toute façon, les loups étaient également une menace. Quand la pleine lune se faisait haute dans le ciel, les créatures se transformaient et devenaient de vraies bêtes assoiffées de sang. Ce n’était pas des sorciers, mais ils devaient quand même s’en occuper. Le jeune homme était capable de faire la différence entre des créatures menaçantes (comme le sorcier qui l’avait enlevé), et ceux qui n’avaient aucune raison de s’en prendre aux humains (comme Perséphone ou Jane), il suivait donc avec plaisir son ami dans la forêt. Cela lui faisait du bien de partager quelque chose avec l’homme en plus. Ces derniers temps, on ne pouvait pas dire que leur relation soit vraiment au beau fixe. Depuis qu’Andrew avait appris qu’il allait épouser Jane, il ne manquait pas de lui rappeler son mécontentement. Leopold l’avait su à la seconde que cela n’allait pas lui plaire, mais il ne pouvait pas non plus régir sa vie comme son ami le désirait. Jane n’était pas une créature comme ces loups qu’ils allaient tués ce soir, elle n’était pas de ces créatures qui s’en prenaient aux humains. Andrew avait du mal à se faire à cette idée, mais Léo avait l’intention de le lui prouver. Pour l’heure, il appréciait simplement ce moment avec son ami.

Les deux jeunes hommes avaient commencé leur excursion dans la forêt, ils s’enfoncèrent entre les arbres. Jamais encore Leopold ne s’était aventuré aussi loin dans la forêt, il se sentait un peu inquiet. Malgré le fait que cela fasse des semaines qu’il s’entraînait en compagnie d’Andrew, il manquait cruellement d’expérience. Le jeune homme avait donc peur, mais il tentait le plus possible de le cacher. Chaque pas qu’il faisait entre les arbres, son cœur se mettait à battre un peu plus vite. Par chance, la nuit n’était pas encore arrivée, ils pouvaient donc marcher presque sûrement. Il n’y avait pas que les loups et les vampires dans la forêt, mais Léo était rassuré qu’il fasse encore jour. Au bout d’un moment, ils arrivèrent à l’endroit où Andrew voulait les conduire.


« Je suppose qu’on a plus qu’à attendre ? »

Demanda-t-il dans un murmure, faisant le moins de bruit possible. Cela ne servait à rien de se faire repérer d’avance. Le dos contre un arbre, Léo inspira longuement. Il angoissait, il espérait que tout allait bien se passer. Jane n’était pas au courant de sa petite excursion avec Andrew, il n’avait pas jugé utile de lui dire qu’il allait tuer des loups-garous. Le jeune homme n’aimait pas mentir à sa fiancée, même s’il n’avait pas réellement menti, cependant c’était parfois nécessaire. Le jeune homme ne dit plus rien, se contentant d’attendre donc en sentant la pression monter petit à petit. Et finalement, la nuit arriva, ainsi que les premiers cris de loups.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Dim 11 Jan - 16:45


Tuons la bête
A

ndrew hocha la tête doucement, sans prononcer le moindre mot, quand son meilleur ami supposa qu'ils n'avaient pour le moment rien d'autre à faire que de demeurer à leur poste et d'attendre. C'était en effet le cas. Tout bon Hellsing savait que lors d'une partie de chasse digne de ce nom, les phases d'attente et d'exploration étaient tout aussi importantes, si ce n'est plus importantes que les phases d'attaques en elle-même. Il s'agissait à présent pour eux de se fondre dans le décor, et de se faire tout simplement oublier de la faune de cette forêt hostile. Cela demandait un silence et un immobilisme total. Cela demandait de faire son possible pour repérer la bête avant qu'elle ne vous repère, afin de pouvoir vaincre l'ennemi avant qu'il n'ait pu s'en prendre à vous, où même reconnaître sa présence. Andrew semblait discerner un peu d'appréhension dans le propos de Léo, et il ne pouvait guère le lui reprocher, lui-même ne se sentait pas très à l'aise à l'idée que son meilleur ami soit à ses côté, qu'il l'envoie potentiellement au casse-pipe. Il n'y avait que peu de raisons que cela se passe mal, bien sûr, si l'aîné des frères Hellsing avait eu le moindre doute, il n'aurait jamais prit le risque de ramener Léo avec lui, mais sait-on jamais. Il aurait aimé pouvoir le rassurer en quelques mots. Puisque le silence était de mise, il se contenta d'une tape sur l'épaule, avant de saisir son fusil prêt à charger et de retenir pour de bon son souffle. Il n'y avait plus rien d'autre à faire que d'attendre.

Bientôt, la nuit enveloppa l'espace, et la forêt baigna dans l'obscurité la plus totale. Des rayons d'une lune pleine perçait de temps à autres à travers la cime des arbres. Et les premiers hurlements de loups se firent attendre. Pour l'heure, il n'était toujours pas question de bouger, jusqu'à ce que... Des bruits de pas, ce bruit singulier et caractéristique que tout bon chasseur savait distinguer (et à force d'entraînement et d'expérience sur le terrain, Andrew se targuait tout de même d'être un bon chasseur), l'un de ses lycans arrivait, sur leur gauche. S'il n'avait pas senti leur présence pour le moment, qui sait, ce ne serait pas le cas bien longtemps, s'ils ne se feraient pas trahir par leur mouvement ou le bruit qu'ils pourraient potentiellement émettre, leur odeur les trahirait sans aucun doute. Ces bêtes à l'appétit démesuré avaient un flair bien plus développé que celui d'un loup normal, le tout était de réagir plus vite que la bête ne le ferait elle-même. Au moins, il semblait qu'elle soit seule, c'était déjà ça. Andrew, toujours sans prononcer le moindre mot, adressa un signe de la tête à son partenaire de chasse. Il était venu sur le terrain dans le but de se faire la main sur quelques unes de ces créatures qui leur pourrissaient l'existence (pour le moment, ils s'attaquaient à des cibles que Léo pouvait tolérer, Andrew espérait bien lui ouvrir les yeux graduellement, même si lui-même était loin de ne pas commettre d'erreurs dans ce domaine), la cible paraissait isolée, et donc plus simple à abattre. La tête d'Andrew pointa dans la direction où il semblait judicieux de tirer. C'était à Léo de lancer les hostilités. Et bien sûr, Andrew surveillerait ses arrières. Son arme était déjà pointée dans la direction adéquate, et lui prêt à tirer cette balle en argent contenue dans son arme si la situation le nécessitait.










code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 687

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Mar 27 Jan - 0:20

Andrew & Leopold & Gwenn
Tuons la bête.
Ils n’avaient plus qu’à attendre, Leopold allait pouvoir clairement mettre sa patiente à l’épreuve. Heureusement, il n’était pas le genre d’homme trop impatient, mais il ne savait pas s’il allait pouvoir complètement tenir dans cette situation. C’était que le moment était complexe quand même, ils allaient chasser des loups-garous. Leopold peinait à complètement cacher son malaise, son appréhension et c’était sans doute pour cela qu’Andrew lui tapota l’épaule. Une manière pour lui de le rassurer, de le mettre en confiance. Léo ne regrettait pas le choix qu’il avait fait de s’entraîner en compagnie de son meilleure amie, de partir à la chasse en sa compagnie (en sachant parfaitement qu’il avait un privilège monstre d’être en compagnie du Hellsing dans la forêt). Le jeune homme avait envie de prendre part à la protection des humains, parce qu’il avait un but au final. Les loups-garous, les vampires ou autre ne l’intéressaient pas réellement au fond. Ce que Leopold désirait, c’était parvenir à se venger de l’homme qui l’avait enlevé et qui avait fait ces expériences sur lui. Le jeune homme savait bien que le sorcier en question n’allait pas le laisser tranquille trop longtemps, qu’il allait forcément chercher à le retrouver pour finir ce qu’il avait commencé. Mais à ce moment-là, il allait être prêt à le recevoir et à lui régler son compte.

La nuit ne tarda pas à arriver au final et la pleine lune remplissait de sa lueur les arbres. Plus les minutes passaient, plus Leopold sentait son cœur battre la chamade. Le moment où il allait devoir continuer la chasse approchait de plus en plus, mais il restait pour l’instant le plus silencieux possible. Le jeune homme n’était pas un tueur né comme son meilleur ami et sa famille, il ne savait donc pas réellement s’il allait parvenir à « chasser ». Il avait encore quelques scrupules à l’idée de tuer un loup-garou. Après tout, son entourage lui prouvait bien que toutes les créatures n’étaient pas mauvaises. Ce fut avec ces pensées dans la tête que Léo vit Andrew lui faire signe, il avait entendu du bruit. Et effectivement, en tournant sa tête dans la direction que lui indiqué son meilleur ami, il put voir l’un de ces monstres. Monstre vraiment ? Le jeune homme ne savait trop quoi en penser finalement. Et s’il se trouvait en face d’une personne qui n’avait jamais souhaité devenir une créature ? Leo doutait, mais il ne pouvait pas reculer pour autant. Ce n’était pas devant son agresseur qu’il allait pouvoir douter, il devait se renforcer un peu avant de penser se venger. Le jeune homme inspira donc silencieusement avant d’agir, puisqu’il semblait clair qu’Andrew était en train de lui laisser le champ libre.

Leopold serra donc son arme dans la main et sortit de sa cachette, immédiatement le loup remarqua sa présence. Le jeune homme pointa son arme vers la créature, avec l’intention de la tuer. Il y avait encore peu de temps, on ne pouvait pas dire qu’il savait tirer avec, mais depuis il s’était entraîné avec Andrew. Sauf que cela n’avait rien à voir avec ses entraînements. Sa main tremblée alors que la créature avançait vers lui, par chance lentement. Et finalement il tira, mais sa balle ne toucha pas sa cible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Jeu 29 Jan - 0:07


Tuons la bête
L'

attente avait portée ses fruits. Une créature s'avançait en effet à portée de leurs balles, la silhouette d'un loup-garou qui, au nom de cette nature qu'il n'avait certes pas choisi, mais qui avait fait de lui une créature indigne, dont il fallait à tous prix se débarrasser. Andrew n'était pas complètement serein. Non pas parce qu'il craignait de ne pas vaincre l'ennemi, il en avait maté d'autres, et qui lui avaient semblé bien plus coriaces, mais parce qu'il y avait Léo à côté de lui, et qu'il devait veiller à ce que tout se passe au mieux au cours de ce baptême du feu. Le souffle court, le coeur battant, il attendait donc que Léo lance les hostilités contre la bête, prêt à agir à son tour dès qu'il aurait porté un premier coup. Ils s'étaient entrainés dur, au cours de ces dernières semaines. Et au tir, Léo était devenu redoutable, mais il était toujours plus simple de toucher au but quand on avait affaire à une cible immobile et inanimée. Cette fois, leur proie était de chair et de sang, et surtout, elle était mouvante. Passer de l'entraînement à la réelle proie, c'était véritablement quelque chose de différent. Andrew le savait, il était passé par là. Peut-être Léo ferait-il des étincelles du premier coup, qui sait, et ce serait tout à son honneur. Mais si tel n'était pas le cas, alors il serait là pour veiller sur ses arrières, et pour rattraper le coup. Même si lui non plus ne pourrait pas être à l'abri d'une mauvaise surprise. Avoir confiance en lui, c'était un point bien acquis, mais parfois, trop de confiance en soi pouvait nuire. Allait-il en faire les frais ? Peut-être bien, oui. Léo tira une première fois, et la balle n'atteignit pas sa cible. Andrew prit le relai.

Le bruit de la balle frappant la chair claqua dans l'air. Le coup était parti vite. Si vite qu'il ne savait pas trop quel lieu du corps de la bête il était parvenu à toucher. En tous les cas, il avait effectivement réussi à au moins blesser sa cible. Cette-dernière s'était effondrée. Est-ce qu'il l'avait tué ? Il n'y avait qu'une façon de le savoir. Andrew invita Léo à demeurer dans sa position. À l'abri de l'arbre derrière lequel ils s'étaient dissimulés. Certes, cette cachette n'en était plus vraiment une, mais mieux valait garder deux distances différentes d'attaque, s'ils voulaient procéder pour le mieux et ne pas commettre d'impairs, c'était mieux d'agir ainsi. S'extrayant de sa planque, il s'avança donc précautionneusement de la bête allongée, qui aurait pu sembler morte, mais qui s'avérait n'être que sonnée, il ne l'avait pas tué, juste assommé, elle respirait encore. Qu'à cela ne tienne, il était encore temps d'y remédier. Profitant de ce qu'il pensait être l'état de faiblesse de la créature, il tira une dague de sa ceinture, prêt à lui embrocher le coeur. Mais le lycan avait-il vraiment dit son dernier mot ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 659

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Jeu 19 Fév - 19:53

Andrew & Leopold & Gwenn
Tuons la bête.
La pleine lune, régulièrement la lune devenait entièrement ronde et causer le trouble chez les loups-garous. Pendant que certain attendait ce moment avec impatience, Gwenn le redoutait amèrement. La jeune femme avait constamment peur de faire du mal à quelqu’un de nouveau (parce qu’elle considérait Ambre comme une victime). Elle savait qu’un jour, elle pouvait très bien causer la mort parce que c’était son instinct de loup. Et plus elle était un loup, cela faisait plusieurs cycle lunaire maintenant qu’elle était devenue ce monstre, plus elle sentait son instinct prendre le dessus. Comme le fait qu’elle sentait le désir de se rendre dans la forêt et d’être avec les autres loups de plus en plus fort. L’appel de la meute, elle n’avait aucune envie de le ressentir, mais pourtant c’était le cas. Gwenn craignait donc sa transformation, elle avait peur de faire quelque chose de mal pendant cette longue nuit, pendant ces longues heures de transformation. La pleine lune montra donc le bout de son nez et Gwenn devint le monstre qu’elle était lors de ces moments. Elle s’était cachée dans la forêt avant que cela n’arrive, et le loup qu’elle était devenue continua sa promenade entre les arbres captant toutes les odeurs.

C’était son instinct qui la poussait ainsi à rechercher les siens, mais aussi des humains. Ce fut des odeurs de loup que le monstre capta avant de courir entre les arbres pour les rejoindre. Mais alors qu’elle avançait, une tout autre odeur attira son attention. C’était un humain, ou plusieurs elle n’en savait rien, mais il y avait une proie. Et forcément, les sens de la louve étaient en alerte. Elle salivait d’avance de ce qu’elle allait pouvoir trouver, alors qu’au fond de son esprit elle essayait de faire demi-tour. Il était rare qu’elle parvienne à trouver une trace comme cela, le loup n’avait aucune envie de la laisser passer. Surtout que l’odeur qu’elle sentait lui était bizarrement familière, sans que son esprit primitif actuel ne lui permette de faire le rapprochement avec une personne qu’elle connaissait. Elle marchait lentement entre des arbres quand elle entendit un bruit venir du côté. Quand elle se tourna, son regard se posa sur un humain. Encore une fois, le loup ne voyait qu’une proie et un repas et non pas un humain qu’il avait déjà eu l’occasion de rencontrer. Lentement, comme un prédateur, Gwenn s’approcha de sa cible jusqu’à ce qu’un coup de feu soit tiré. Cela ne la toucha pas, mais elle s’arrêta quand même. Elle ne se rendit pas compte de la présence de l’autre homme, avant de sentir la balle traverser sa cuisse. L’argent commença rapidement à bruler sa plaie, elle tomba au sol étourdit par le choc. C’était la première fois qu’elle se retrouvait dans cette position, qu’elle se retrouvait confronter ainsi à l’argent.

Le loup resta un moment allongé au sol, respirant lentement. L’herbe avait commencé à se répandre sur le sol par la plaie de sa cuisse. Pendant ce temps, son ouïe était tournée vers le son des pas qui se rapprochait d’elle, l’un des humains s’approchait. Le monstre ne bougea pas, il attendit le moment adéquat pour sauter sur sa nouvelle cible, les crocs en avant pour mordre l’homme. Mais un nouveau coup de feu se fit entendre, détournant son attention et l’empêchant de terminer son attaque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Ven 20 Fév - 18:11


Tuons la bête
A

ndrew s'avança avec douceur et précaution jusqu'à la bête. Certes, elle lui semblait inanimée, et si elle respirait encore, il semblait au chasseur qu'elle était hors d'état de nuire et qu'il ne prenait pas trop de risque, mais s'il avait su survivre si longtemps en dépit de ces très nombreuses fois où il était partie en chasse contre des créatures féroces et sanguinaires, c'est bien parce qu'il avait appris à ne pas se reposer sur ses lauriers, et à ne pas crier victoire trop rapidement, avançant, son arme à la main, il se préparait donc à riposter face à la moindre contrariété, assez confiant parce que Léo surveillait ses arrières, et qu'il voulait croire qu'il saurait parfaitement le protéger, malgré son inexpérience sur le terrain (c'était dans l'urgence et sous l'effet de la pression, de toutes les manières, quand l'esprit humain était poussé dans ses retranchements, c'était là qu'il se révélait réellement). Et en effet, alors qu'il était à présent à moins d'un mètre de la bête, force lui était de reconnaître qu'elle n'était finalement pas si inoffensive que ça, et surtout bien consciente. Elle commença à montrer des crocs menaçants. La bête, finalement, se redressa brusquement. Sous l'effet de la surprise, et ce même s'il avait voulu se montrer préparer (on est jamais à l'abri d'un aléa), il tomba à la renverse. Le tant de se redresser et d'adresser à son ennemi un nouveau coup de feu ou de le menacer de sa dague, il aurait sans doute pu mourir plusieurs fois, mais Léo eut l'excellent réflexe de tirer un coup de feu qui déstabilisa l'animal et le détourna de sa cible.

Le coup s'était-il contenté d'être lancé en l'air ou visait-il quelque chose en particulier ? Toujours est-il que cette distraction laissa à Andrew le temps de se redresser et de s'écarter de plusieurs pas. Il gardait son couteau serré entre ses doigts, même s'il savait qu'il allait lui falloir repasser à une autre sorte d'arme. Les armes blanches pouvaient avoir leur utilité, mais pas lors d'un combat rapproché avec un loup-garou certes blessé, mais loin d'être à bout de force. Il s'écarta plus encore, se retrouvant à nouveau à proximité de son meilleur ami, s'accordant ce qu'il pouvait de distance entre lui et la bête pour être hors de portée de ses crocs, mais aussi et surtout pour que l'espace raisonnable entre lui et sa cible lui permette de tirer assez précisément, et ne se contente pas de le blesser, cette fois. Car bien sûr, il avait récupéré son arme à feu. Andrew, au passage, et sans prononcer le moindre mot (c'était comme une règle d'or que de parler le moins possible lors de ces parties de chasse), adressa un signe de la tête à son meilleur ami pour le remercier de l'avoir si brillamment couvert et protégé avant de pointer de nouveau son arme, fin prêt à tirer. Alors, un hurlement caractéristique se fit attendre. Tous ces coups de feu n'étaient évidemment pas passés inaperçu, ils avaient plus que clairement signalé leur présence à d'autres créatures.

-D'autres arrivent.
souffla-t-il.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 687

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Jeu 12 Mar - 22:53

Andrew & Leopold & Gwenn
Tuons la bête.
Ils étaient clairement au cœur de l’action, ils ne pouvaient pas reculer. Leopold ne pouvait pas s’empêcher de douter un instant, pas de la cause, mais simplement de ses capacités. Evidemment, il ne voyait pas les choses comme Andrew, il ne pouvait pas s’empêcher de penser à l’humain qui se trouvait derrière la bête. Cependant, leurs vies étaient en danger. Le jeune homme avait raté son premier coup, heureusement Andrew avait pris le relai. Léo s’en voulait, mais il ne pouvait pas revenir en arrière pour toucher la bête. Heureusement que son ami avait bien plus d’expérience et qu’il l’avait touché lui. Le regard de l’humain ne quitta pas le loup qui s’était écroulé au sol, alors que son meilleur ami s’approchait. Il ne devait pas stopper son attention, afin d’éviter de mettre la vie d’Andrew en danger. Après tout, le chasseur avait peut-être touché la créature, ce n’était pas pour autant qu’elle était hors d’état de nuire. D’ailleurs, Leopold sursauta quand le loup reprit les mouvements en fonça sur son ami. Par réflexe, le jeune homme leva son arme en l’air et tira une balle. Il n’avait clairement pas visé la bête, alors qu’il aurait peut-être pu viser sa tête afin de le tuer d’un coup, mais il ne visa pas. Leopold n’était sans doute pas prêt au final pour le terrain, sinon il aurait agi différemment. Le tir déstabilisa la bête, détourna son attention, et permit à Andrew de pouvoir se redresser. Sauf que l’attention de la créature était de nouveau tournée vers l’humain, qui recula de quelque pas en même temps que ce dernier avançait. Rapidement, les deux amis se retrouvèrent côte à côte, en face du loup-garou. Leopold se contenta d’un signe de tête quand Andrew lui en adressa un pour le remercier, il n’avait pas vraiment le sentiment de mériter des remerciements. Il n’avait pas été capable de toucher la bête avec son arme, qu’il avait toujours dans la main. Il la pointait sur la créature, mais il ne savait vraiment pas s’il était capable de lui tirer dessus. Il se sentait tellement inutile, tellement nul. Et cela n’était pas prêt de s’arranger.

Le jeune homme sentit un frisson parcourir son corps quand les hurlements de loups se firent entendre. D’autres créatures étaient sur le point d’arriver, ce que remarqua Andrew. Quelques secondes après, le loup qu’ils avaient devant eux se mit également à hurler, appelant ses camarades. Une manière sans doute de donner leur position, ce qui était clairement problématique. Leopold avait toujours son arme pointé sur le loup en face d’eux, et dans un nouveau reflexe, il tira sur lui. Sa balle sembla toucher la créature, puisque cette dernière recula de beaucoup de pas, jusque au moment où d’autres loups arrivaient dans la zone. Le grand jeu allait commencer maintenant. Leopold se demandait maintenant si Andrew avait bien fait de l’emmener avec lui sur le terrain, ce n’était sans doute pas la bonne solution. Mais en même temps, il ne pouvait pas laisser tomber maintenant, surtout que leurs vies étaient en jeu. Alors, il allait se donner à fond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Sam 14 Mar - 11:53


Tuons la bête
A

ndrew n'avait guère eu l'occasion de comprendre que, à la vérité, le coup que son meilleur ami avait tiré avec son fusil l'avait été en l'air et non dans la direction du loup. Ce n'était sans doute pas plus mal, il le lui aurait sans doute reproché. Quoi que c'était sa première expérience sur le terrain, i ne pouvait pas lui reprocher de ne pas être complètement au fait de ce qu'il était préférable de faire. Malheureusement, il n'avait pour autant pas franchement le droit à l'erreur. Vraiment pas, même, car toute erreur pourrait lui être fatale. Enfin, pour le moment, tous les deux étaient en vie, encore dans les conditions physiques de se battre, de se défendre autant que d'attaquer, et c'était le principal. À deux face à une seule créature, et avec l'expérience d'Andrew et leurs entraînements réguliers, ils avaient de très fortes chances de parvenir à leurs fins. De très fortes chances, oui, mais qui s'amenuisaient à présent que d'autres loups se mêlaient à la fête. Le coup de feu les avait visiblement alarmé, et si ce dernier aurait pu ne pas être suffisant à signaler leur position, le hurlement de leur victime, qui appelait au secours ses congénères, n'allait guère jouer en leur faveur. Ces loups-garou et leur fichu instinct de meute ! Il était quasiment impossible de lutter contre un seul sans en avoir plusieurs sur le dos. Bon, soit. La situation n'était pas désespérée pour autant. Cela consistait en un sérieux et violent baptême du feu pour Léo, mais Andrew avait confiance en lui, il s'en sortirait. Et puis, il surveillait ses arrières. La preuve que le jeune homme disposait de talents réels pour la chasse et était à même d'affronter leurs ennemis, le coup de feu qui claqua dans l'air peu après le hurlement de la louve sembla bel et bien atteindre cette dernière. Andrew afficha un sourire satisfait. La bête s'était reculée de plusieurs pas, visiblement, elle avait été touchée.

Et c'était tant mieux, un ennemi blessé, voire agonisant, alors que d'autres arrivaient dans leur direction, c'était une excellente chose. Et les congénères de la lycane ne tardèrent pas à faire leur apparition, en effet. Andrew adressa un regard à Léo, autant pour lui accorder un sourire encourageant que pour voir s'il se sentait de taille. Force leur serait de se battre, mais si son ami ne se sentait finalement pas prêt, il n'y aurait guère de honte à faire marche arrière et à se replier. Après tout, c'était sa première fois concrète sur le terrain, et Andrew préférait un meilleur ami qui se défile à un meilleur ami mort. De très loin, même. Mais il semblait avoir ce qu'il fallait d'assurance pour venir à bout de leurs ennemis. Et ces derniers affluèrent effectivement en masse. Ils furent bientôt encerclés par pas moins d'une dizaine de loup, il allait falloir jouer serré, d'autant que dans le temps où Andrew attaquerait, il ne saurait faire autrement que de s'assurer que, de son côté, Léo ne courait pas à un trop grand danger. Visant rapidement ses ennemis avec son fusil, il tira vivement, un minimum de deux balles en argent par loups. Il sut en faire tomber deux à terre, morts sur le coup. Un troisième, plus coriace, sur le point de fondre sur lui, lui donnait plus de fil à retordre.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 659

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Dim 12 Avr - 17:58

Andrew & Leopold & Gwenn
Tuons la bête.
C’était un réflexe, de l’instinct pur et dur. Gwenn n’avait pas réfléchit longtemps avant que son hurlement ne brise le silence autour d’elle, afin d’appeler les siens. Quand elle était humaine, la jeune femme était capable de contrôler son addiction à la meute, mais clairement pas lors des nuits de pleine lune. Surtout quand elle se retrouvait blessée comme maintenant. Elle hurla donc, le plus fort qu’elle le pouvait, afin de prévenir sa famille, sa meute où elle se trouvait. Elle ne s’attendait cependant pas au nouveau coup de feu qui allait être tiré et qui allait la toucher. Son hurlement s’arrêta net, alors qu’elle faisait plusieurs pas en arrière. Elle venait d’être touchée, elle gémissait de douleur. Elle tomba sur le sol, la respiration courte, la balle était restée dans son corps. Elle pouvait sentir l’argent lui bruler l’intérieur. La louve avait envie de prendre ses jambes à son cou, de s’enfuir, mais elle était incapable de bouger. Du moins pour le moment. De nouveaux loups arrivèrent, ils avaient suivi son hurlement pour les trouver. Toujours allongée sur le sol, incapable de bouger, la créature observa la scène. Elle pouvait ressentir la rage de ses congénères, comme elle sentait leur douleur quand ils étaient touchés. Des coups de feu, des corps qui tombaient. Elle ne pouvait pas se retenir d’hurler de nouveau alors que les siens mourraient sous ses yeux. Elle tenta de se lever, elle avait envie d’agir, elle devait faire quelque chose, mais elle ne parvint pas à bouger. Et les siens continuaient de tomber. Par chance, les loups étaient nombreux et bien plus féroces que les humains. La louve vit l’un des siens donner du fil à retordre à l’un des humains, mais de nouveau coups de feu de la part du deuxième homme, et ce dernier ne tarda pas à rejoindre ses camarades.

Les loups restant se mirent de nouveau à hurler, tout comme Gwenn. Elle en vit certain foncer sur les humains, dans le but de les tuer et d’autre s’enfuir. La créature ne savait pas quelle était la bonne attitude. Son instinct lui disait de foncer sur les humains afin de venger les siens, son envie de survivre lui disait de s’enfuir. Et pendant ce temps, son sang continuait de couler abondement sur le sol. Après plusieurs minutes sans bouger, il semblait que la louve soit finalement capable de remuer un peu. Parce qu’elle avait peur de mourir, elle avait peur que la fin soit arrivée. Elle puisait dans ses dernières forces pour se lever. Son regard ne quittait pas les deux humains, elle hésitait. Et finalement, elle décida de s’enfuir. Il était évident qu’elle n’allait pas s’en sortir si elle s’approchait une nouvelle fois d’eux, si elle cherchait à les attaquer. Elle se sentait faiblir au fil des secondes qui s’écoulaient tout comme elle sentait son sang se répandre sur le sol. Alors elle prit la direction opposée, elle courut le plus rapidement possible afin de sauver sa peau. Comme bon nombre d’autre de ses congénères, se rendant bien compte qu’ils pouvaient difficilement s’en sortir contre les deux humains.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Dim 12 Avr - 22:41


Tuons la bête
L

a créature qui avait fondu sur lui, tous crocs dehors, aurait clairement pu avoir raison du chasseur, ou faute d'avoir raison de lui, le mettre au moins en véritable difficulté, au point de le blesser sévèrement, mais alors que dans ses yeux révulsés se lisait une intention réelle de lui faire du mal, un nouveau coup de feu retentit, une balle en argent siffla à son oreille avant de venir se planter dans le flanc du loup-garou. Dans un gémissement de douleur, le lycan tomba au sol sous le choc et se vautra complètement sur le sol, se convulsant de douleur. Un sourire satisfait s'afficha sur le visage de l'aîné de la fratrie Hellsing. Il ne voyait aucune raison d'éprouver de la compassion pour cet animal agonisant. Il n'avait que ce qu'il méritait, et non, il n'abrègerait pas ses souffrance. Il le laisserait se tordre ainsi de douleur. Sadique ? Cruel ? Non, ce n'était pas vraiment dans sa nature, on ne qualifiait pas de cruel quelqu'un qui écrase une mouche, pour lui, ces loups, même s'ils étaient menaçants et difficiles à combattre, ne valaient pas plus que de vulgaires mouches. De toute façon, même s'il avait eu dans l'idée de le réduire immédiatement au silence, il n'aurait pas pu s'en donner la peine. Ils avaient encore des ennemis à affronter, l'un comme l'autre.

Andrew adressa un regard en direction de Léo, où se lisait son remerciement pour l'avoir tiré du pétrin, le tout accompagné d'un signe de la tête pour qu'il couvre les loups venant de la gauche, lui les loups venant de la droite. Le nombre de leurs ennemis s'amenuisait. La victoire était à portée de main. Quelques créatures avaient encore l'audace d'aller les trouver, mais la plupart prenaient les pattes à leur cou. Et elles avaient bien raison. S'ils ne les avaient pas maintenant, ils les auraient plus tard, ce n'était qu'une question de temps. Plusieurs coups de feu plus tard, bon nombre de loups avaient été terrassés, et gisaient au sol, les autres avaient fui le plus rapidement possible. Après les cris, les hurlements de loup et les gémissements, le silence avait fini par peu à peu envahir l'espace. Le chasseur ne disait rien malgré tout, il retenait son souffle. Il ne fallait pas se laisser avoir par ces accalmies, parfois, elles n'annonçaient qu'une tempête supplémentaire. Il semblait malgré tout qu'ils étaient parvenus à leurs fins. Leopold pouvait être fier de lui. Pour une première partie de chasse, il s'en était tiré avec les honneurs, il aurait vraiment été digne de devenir un Hellsing. Même si le reste de sa famille n'apprécierait pas forcément qu'il entraîne son meilleur ami das ce genre de parties de chasse. Dans tout cela, il n'avait pas remarqué que le premier loup qu'ils avaient blessé, celui qui avait appelé ses congénères, était parvenu à s'échapper. Tout ça pour ça... Quand il attendit le temps qui lui sembla suffisant, il daigna briser le silence et prendre la parole.

-Je pense qu'on peut rentrer.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 687

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   Jeu 7 Mai - 14:27

Andrew & Leopold & Gwenn
Tuons la bête.
Cela faisait un moment maintenant que Leopold connaissait le secret de la famille Hellsing, il savait qu’ils étaient des chasseurs. Il avait eu l’occasion de s’entraîner en compagnie d’Andrew, mais le jeune homme découvrait pour la première fois ce que c’était vraiment d’être sur le terrain. Il découvrait le monde de son meilleur ami et il devait bien avouer que c’était assez étrange. Léo se doutait bien que cela ressemblait à ça, mais il ne pensait simplement pas s’en sortir aussi bien. Evidemment, le jeune homme était loin d’être un chasseur digne de ce nom, mais il avait sans doute été un bon assistant. Les loups garous étaient nombreux, ils ne devaient pas se déconcentrer au risque de payer les conséquences. Léo tirait du mieux qu’il pouvait sur ses adversaires, ceux qui venaient de la gauche pendant qu’Andrew s’occupait de ceux qui arrivait par la droite. Au bout d’un moment, le nombre des loups commençaient à diminuer. Ils en avaient tué quelqu’un, les cadavres jonchaient le sol. Mais ce n’était pas seulement parce qu’ils tuaient des créatures que leur nombre diminué, certaines prenaient aussi leur jambe à leur cou. Leopold ne faisait pas vraiment attention à ceux qui s’enfuyait, il s’occupait surtout de protéger sa vie et celle d’Andrew du mieux qu’il pouvait.

Ce fut au bout de nombreuses autres minutes que Leopold put reprendre son souffle, du moins qu’il se permit de se déconcentrer un peu. Il baissa son arme, gardant quand même le silence. Ses yeux étaient tournés vers Andrew, attendant une réaction de sa part. Il se doutait bien qu’il ne fallait pas trop vite croire qu’on avait gagné, pour ne pas se retrouver dans une mauvaise situation. Il laissait donc l’expert en juger. Et finalement, ce dernier prit la parole en annonçant qu’ils pouvaient rentrer. Leopold ne put s’empêcher de pousser un long soupir de soulagement, il se sentait tellement tendu. C’était comme si tous les muscles de son corps s’était tendus d’un coup.

« C’était… dingue ! »

Se contenta-t-il de commenter, alors qu’il prenait déjà le chemin vers le village. Le jeune homme ne s’était vraiment pas attendu à ce que les choses se passent de cette manière. Cela lui faisait plaisir de découvrir un peu cette part d’Andrew, qu’il n’avait jamais eu l’occasion de voir encore. Et même s’ils venaient de tuer des créatures. Cependant, les loups-garous ça n’avait rien à voir avec les autres créatures. Les deux jeunes hommes avaient bien dû se défendre. Ce n’était pas comme s’ils les avaient vraiment traqués, les lycans étaient venus à eux. La chasse aux créatures seraient bien mieux si cela ne poussait pas Andrew à vouloir tuer la femme qu’il aimait et même sans doute sa sœur de cœur. Il y avait tant de créature que Léo aimait et portait dans son cœur, il ne pouvait évidemment pas les mettre dans le même panier. Cependant, s’il devait un jour tomber sur le sorcier qui l’avait enlevé, il n’aurait aucune pitié pour lui. Ce n’était pas parce qu’il était un sorcier, mais simplement parce qu’il était un enfoiré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tuons la bête [pv Léo & Gwenn ]
» Tuons la bête! [pv les voyageurs]
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]
» Tuons l'araignée. [Pv Cendrane]
» \EVENT PRIORITÉ APO/ Tuons les tous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-