Partagez | 
 

 Mauvais timing [pv Aaron & Electre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Mar 30 Déc - 1:10


Mauvais timing
D

es jours et des jours d'hésitation s'étaient écoulés, au cours desquelles Eponine s'était imaginée comment se déroulerait sa prochaine rencontre avec Aaron, les mots qu'ils échangeraient, ce qu'elle dirait. Ça pouvait avoir l'air de rien, mais la simple perspective de le revoir et de lui reparler avait engrengé en elle nombre de réflexions. Elle qui n'aimait rien laisser au hasard, forcément, se retrouvait un peu prise au dépourvu par cette miriade de sentiments inconnus et incontrôlables qui l'envahissaient à chaque fois qu'elle passait du temps avec le jeune homme, et même à chaque fois qu'elle pensait à lui... surtout depuis leur dernière conversation, qui avait été particulièrement équivoque et s'était achevée des plus abruptement. Elle avait hésité très longuement, donc, oui... Elle avait très envie de le revoir, et très rapidement, mais elle n'avait pas voulu avoir l'air trop insistante, et surtout, elle avait un peu espéré qu'il se présenterait le premier à sa porte, mais les jours passaient, et il ne donnait aucun signe de vie. En même temps, elle était sans doute beaucoup trop impatiente, il n'y avait pas si longtemps que cela qu'il était venu chez elle, pour en premier lieu lui parler des créatures, même si ça n'avait pas été la seule question abordée, loin de l'autre... avant de dériver complètement. Mais voilà, ce temps lui semblait long, très long. Elle s'ennuyait. En fait elle s'ennuyait de lui. Alors, quand il lui sembla avoir attendu un temps suffisamment raisonnable (qui ne l'était sans doute pas tant que ça en réalité), elle avait prit son courage à deux mains, et décidé de le rejoindre chez lui, chez les Hellsing, chez les chasseurs, donc...

Oh... elle n'était pas certaine que ce soit la meilleure idée du monde, surtout si elle devait tomber sur l'un des membres de sa famille, mais elle n'en pouvait vraiment plus d'attendre, alors tant pis. Après tout, elle ne faisait rien de mal ou d'équivoque. Elle venait seulement récupérer une chose qu'Aaron lui avait promise (son carnet de notes sur les créatures, donc), elle ne faisait rien de mal... Rien du tout, et puis.. ; même le fait de le voir... d'avoir envie de le voir... Ce n'était pas un crime, si ? En plus, est-ce que ça le dérangerait vraiment, hein ? C'était bien lui qui lui avait dit qu'il l'aimait bien, non ? Oui, ça cogitait sévèrement, là, dans son pauvre crâne au bord de l'ébullition. Enfin, elle se trouvait désormais juste devant la porte des Hellsing, elle ne pouvait plus faire marche arrière. Alors elle prit une grande inspiration, et toqua. Ce fut d'abord un certain soulagement pour elle, quand elle vit Aaron dans l'encadrure de la porte, mais ce soulagement laissa vite place à une autre sorte de sentiment. Parce qu'Aaron n'était pas seule, il y avait une fille avec lui. Mauvais genre, d'ailleurs.

-Salut je... j'étais venue pour...
Et voilà qu'elle passait pour une sombre idiote, en plus, incapable d'aligner deux mots convenablement. Je dérange, je crois, je repasserai.









code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Sam 10 Jan - 19:35

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Aaron était allongé dans le canapé du salon de la demeure des Hellsing, plongé dans l’un des nombreux livres que possédait la famille. Il était en pleine recherche, mais pas seul comme c’était souvent le cas. Aujourd’hui, Electre était avec lui. Avant ils se voyaient souvent pour « chasser » ensemble des créatures, dans le dos de la famille du jeune homme. Aujourd’hui, ce dernier n’avait plus réellement besoin de se cacher. Le fait qu’il soit encore là maintenant prouvait qu’il s’en était sortie vivant de sa chasse avec Andrew et donc qu’il s’en était sortie pas trop mal. Les choses auraient pu être mieux, mais il était encore en vie contrairement aux nombreux loups-garous qu’ils avaient tués. Aaron n’avait donc plus besoin d’agir dans l’ombre, mais cela ne l’empêchait pas de continuer à « travailler » avec Electre. Il avait profité de l’absence de la totalité des membres de sa famille (il ne savait même pas pourquoi ils étaient absent d’ailleurs, peut-être un truc de famille), pour l’inviter chez lui. Il avait sortis un tas de livre pour étudier, entre autre. C’était que ce qu’il avait vu avec Andrew accaparé énormément son esprit ces derniers temps. D’ailleurs, il n’avait presque pensé à rien d’autre. Presque, parce qu’il lui arrivait quand même de détourner un peu son esprit, surtout quand il attrapait son carnet de note pour inscrire de nouvelles informations.

Cela faisait quelques jours qu’il n’avait pas vu Eponine, cela faisait quelques jours qu’il y avait eu cette conversation étrange. Etrange oui, c’était le seul mot qui venait à l’esprit du jeune homme pour mentionner cet échange. Il ne parvenait pas réellement à savoir ce qu’il pouvait ressentir pour la jeune femme, c’était la première fois qu’il se trouvait dans une telle situation. Et malheureusement, ce n’était pas le genre de chose qu’il pouvait trouver dans un des livres de la famille.


« Je ne trouve rien sur ce loup ! »

Lança-t-il en déposant lourdement le livre qu’il tenait dans les mains sur la table basse, s’affalant un peu plus dans le canapé. Il s’apprêtait à dire quelque chose d’autre quand il entendit quelqu’un frapper à la porte de la maison. Il lança un regard interrogateur à Electre, avant de se lever. Il n’attendait personne et cela l’étonnait que quelqu’un rende visite à un membre de sa famille (ils étaient absents donc). Il s’approcha de la porte, l’ouvrit et eu la surprise de voir Eponine. Rien qu’en la voyant, le jeune homme sentit son cœur manquer un battement, c’était vraiment étrange. Mais cela fut pire quand elle mentionna le fait qu’elle dérangeait et qu’elle avait l’intention de repasser.

« Non ! » Dit-il plus précipitamment qu’il ne le pensait. « Tu ne dérange pas. » Elle ne dérangeait jamais, c’était impossible, même si pour le coup effectivement il n’était pas seul. « Je te présente Electre, une amie. » Dit-il en désignant la jeune femme. « Electre, voici Eponine. » Une amie, oui et non, c’était compliqué. Avant de se sentir de nouveau décontenancé, il s’approcha de la table pour attraper son carnet de note et le tendre à Eponine. « Je voulais te l’apporter avant… mais j’ai été pas mal pris. »

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 542

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Sam 10 Jan - 23:56


Mauvais timing
A

aron était clairement l'une des seules personnes à l'exception de son frère (mais son frère se positionnait dans une catégorie à part, que personne en ce bas monde ne pouvait ne serait-ce que nourrir l'espoir d'atteindre) avec laquelle Electre appréciait de passer du temps régulièrement. La compagnie des autres ne la dérangeait pas tant qu'elle parvenait à en tirer quelque chose, mais elle s'en laissait toujours assez rapidement, très rapidement, même. Ce n'était pas le cas avec Aaron, c'est que sa personnalité était vraiment différente, à part, et entièrement compatible avec la sienne, sans oublier que leurs points communs n'étaient pas négligeables du tout. Elle adorait ces expéditions qu'ils avaient pu mener ensemble pour traquer des créatures sans que la famille Hellsing ne se doute de rien. Bon, les choses avaient changées désormais, on autorisait le fiston Hellsing à partir en chasse. Quelque part, Electre trouvait cela dommage, ça ôterait du piment à leurs escapades sanguinaires... Mais en même temps, tant qu'il y en avait, la jeune femme n'avait pas l'intention de cracher dessus. D'ailleurs, même quand ils ne couraient pas directement la créature, la sorcière (qui se gardait bien de préciser au jeune homme qu'elle en était une) aimait bien ces moments passés avec le jeune homme. Il était intelligent, assez passionné, surtout, il avait clairement un caractère obsessionnel et des problèmes psychologiques à régler, ça, elle adorait. Alors même s'ils se contentaient de tirer au clair ces histoires de loups géants (pour les traquer par la suite, qui sait), ça lui plaisait bien. D'ailleurs, elle fut un peu agacée quand ils furent interrompus dans leurs activités, mais elle ignorait que cela allait certainement les pimenter.

Elle s'approcha de l'entrée, quand on toqua, pour voir de qui il s'agissait. Une blondinette au joli minois (sans être aussi ravissante qu'elle, ceci dit, mais bien sûr, son opinion n'avait rien d'objective). Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'il y avait anguille sous roche (pour ne pas dire baleine sous gravier) entre ces deux là. Leurs attitudes respectives d'inadaptés sociaux, la réaction d'Eponine en découvrant qu'elle était là, la manière dont Aaron avait décidé de la retenir... Electre aurait pu s'offusquer de perdre de l'intérêt dans cette situation, elle qui aimait mieux qu'on la regarde et qu'on l'écoute, mais elle sentait bien que la scène à venir aurait tout lieu d'être amusante. Plus qu'amusante, même.

-Enchantée Ponine ! Je peux t'appeler Ponine, pas vrai ?


Elle se fichait pas mal de la réponse de son interlocutrice. Elle entra à l'intérieur, Aaron lui tendit son carnet. Ah tiens ? Alors comme ça, Aaron partageait ses découvertes avec quelqu'un d'autre ? Pour le coup, Electre admettait en prendre un peu ombrage. Elle n'était pas sûre qu'elle aurait pu embarquer ce carnet chez elle, elle. Enfin, raison de plus pour cuisiner (voir dégoûter) son interlocutrice.

-Merci...
fit Eponine à mi-voix, en adressant à Electre des regards tout sauf engageants.
-Si tu adores causer créatures, il faut absolument que tu restes avec nous, Ponine.
Espiègle, Electre tourna son regard vers Aaron et déposa une main sur son épaule. Rien de tels que quelques gestes familiers pour jouer l'équivoque. Hein qu'elle doit rester avec nous ? Je vais nous préparer du thé.

Elle n'aimait pas le thé, mais cen 'était pas vraiment la question.











code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Dim 11 Jan - 3:04

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Aaron ne s’était vraiment pas attendu à ce qu’Eponine vienne le voir à ce moment précis, alors qu’il se trouvait en compagnie d’Electre. Concrètement, le jeune homme n’avait aucune raison de craindre une réaction de la part de l’humaine. Parce que dans son esprit, il n’y avait rien d’équivoque entre son amie et lui. Les deux jeunes gens étaient devenus « proches » par la force des choses, parce que la jeune femme avait accepté de l’aider dans cette soif de violence qu’il avait. Elle fut la seule avec qui le jeune homme put réellement se laisser aller, en tuant des créatures dans l’ombre. Elle était comme lui en fait, quoi que bien plus sociable que lui. Mais au fond, il y avait cette même soif de sang qu’Aaron tentait quand même parfois de maitriser. Les Hellsing étaient des tueurs, ils s’en prenaient sans honte aux créatures, mais Aaron était légèrement différent des membres de sa famille. Il ne voyait donc Electre comme une amie, l’une des seules (voir la seule en fait) amie qu’il avait. Au point qu’il ne voyait même pas les regards qu’Eponine pouvait lui lancer, au point de tout simplement ne rien voir du tout. Le jeune homme était à mille lieux d’être doué pour ce genre de chose, pour les relations humaines. Il se concentra simplement sur le fait qu’il avait promis à la jeune femme de lui donner son carnet, promesse qu’il avait bien l’intention de respecter. Et puisqu’elle était là, il avait bien envie qu’elle reste. Parce qu’étrangement, il appréciait vraiment sa présence comme il lui avait dit lors de leur dernière rencontre.

Aaron lança un regard suspect à Electre quand elle posa sa main sur son épaule, geste qu’elle ne faisait pas habituellement et qu’il trouvait étrange. Mais il ne réalisait pas pourquoi elle faisait cela et il était loin d’imaginer la raison. Surtout qu’elle mentionna ce qu’ils recherchaient, la raison pour laquelle ils se trouvaient ensemble dans le salon des Hellsing. Et forcément, cette histoire de loup géant revint dans l’esprit d’Aaron alors qu’elle avait disparu à l’apparition d’Eponine (et non Ponine comme disait Electre). Mais maintenant qu’elle avait ramené le loup (Aaron ne fit même pas attention au fait qu’elle annonçait partir préparer du thé) au sujet de la conversation, l’esprit du jeune homme était entièrement tourné vers lui.


« T’imagine même pas ce que j’ai vu ! »
Commença-t-il en s’adressant clairement à Eponine, avec qui il avait envie de partager son expérience. Oubliant cependant complètement qu’ils n’avaient pas la même vision des créatures, qu’elle était loin d’approuver les tueries. « Je suis allée à la chasse avec Andrew, et on est tombé sur un loup énorme. » Il joignait les gestes à ses paroles, mimant la grandeur de ce loup. Aaron n’était que très rarement expressif, sauf quand il parlait des créatures et de ces choses qui l’obsédé. Oui, il avait tendance à se montrer très rapidement obsessionnel. « Il faisait au moins deux fois la taille d’un loup-garou normal. Et on n’a rien dessus, c’est nouveau. »

Aaron devait bien avouer qu’il appréciait de découvrir quelque chose sur les créatures. S’il pouvait obtenir plus d’information sur ce loup géant, son père allait peut-être le considérer enfin comme un vrai chasseur. Ce n’était pas parce qu’Andrew l’avait mené sur le terrain que c’était gagné concernant le patriarche Hellsing.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Dim 11 Jan - 12:35


Mauvais timing
E

ponine ne connaissait pas Electre, mais il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour éprouver à son égard une aversion totale. Elle ne savait pas ce qui la dérangeait le plus, son aisance dont elle-même était incapable ? Ses familiarités ? (Si elle savait où elle pouvait se le mettre, son "Ponine"...) Le fait qu'Aaron la qualifie comme une amie et qu'il se contentait de la présenter comme ... juste... Eponine (bon, d'accord, qu'il dise d'elle qu'elle n'était qu'une amie - ce qui était techniquement le cas, pourtant, et encore, étaient-ils vraiment amis ? - l'aurait vexé aussi, mais ça...) ? Le fait que, visiblement, Electre sache tout des créatures et s'amuse à en discuter, l'air de rien, avec le cadet des frères Hellsing ? Ce devait être l'ensemble, et cet ensemble lui donnait une folle envie d'arracher les cheveux de cette fille qui s'appropriait tout ce qu'elle désirait. Elle avait aimé l'impression qu'elle avait eu lors de sa dernière conversation avec lui, cette impression d'être unique. Alors, elle avait cru qu'ils partageaient quelque chose de vraiment spécial... Maintenant, elle réalisait qu'elle n'était peut-être pas si exceptionnelle, apparemment, Aaron devisait créatures avec cette fille, Electre... régulièrement... À côté, elle n'avait véritablement rien de spécial. Elle détestait Electre, oui, mais elle se détestait aussi, parce qu'elle se sentait terriblement fade, en comparaison de cette fille qu'elle avait du mal à considérer autrement que comme une rivale. Aaron, lui, ne semblait ne rien remarquer du tout. Il lui avait offert son carnet, comme promis, carnet qui tout à coup semblait avoir moins de valeur, et lui parla avec enthousiasme d'un loup qu'il avait rencontré lors d'une de ses parties de chasse. Elle ne savait trop quoi en penser. Son avis sur les créatures était toujours partagé. Mais elle se sentait plutôt intolérante vis à vis de la situation, étant donné sa déception actuelle. Si les circonstances avaient été différentes, elle aurait sûrement su se passionner pour cette créature hors-normes, mais il lui était compliqué de se montrer enthousiaste... alors que cette fille indésirable était toujours là.

-C'est... fou...
Oui, il fallait sans doute qu'elle fasse preuve de plus d'enthousiasme que ça, ne serait-ce que pour conserver l'attention d'Aaron (oui, elle en était à ce point là), mais elle avait dû mal à feindre ce sentiment que, déjà, elle éprouvait très peu d'ordinaire. Et ça va ? Ils ne t'ont pas... blessés ?

Elle savait combien ces créatures étaient dangereuses. Elle pouvait s'opposer à l'élimination des sorciers, des fées... parce que leurs pouvoirs les fascinait, même s'ils pouvaient tout à fait être dangereux, les loups-garous l'attiraient bien moins. Et dans tous les cas, elle se soucierait toujours plus du sort d'Aaron que de ces créatures. Il avait l'air d'aller bien, mais on sait jamais.

-Comme elle est mignonne, à se soucier de ton sort.
intervint Electre dans un sourire, posant trois tasses de thé brulant sur la table avant de passer innocemment une main dans les cheveux d'Aaron en ajoutant : t'inquiètes, il a les os solides, il lui faut plus qu'un loup-garou mastoc pour le destabiliser, pas vrai Aaron ? Tu te souviens de la fois où on avait été cernés par tous ces vampires ?

Oui, la sorcière en rajoutait. Parfaitement intentionnellement.










code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Ven 16 Jan - 11:15

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Aaron était aveugle, c'était une certitude. Il ne voyait pas le petit jeu qu'Electre avait mis en place dans son salon depuis l'arrivée d'Eponine. La seule chose qui occupait son esprit de toute façon pour l'heure, c'était ce loup-garou. Si le jeune homme s'était retrouvé dans d'autres conditions à discuter de tout cela avec l'humaine, nul doute que les choses se seraient déroulées différemment. Il était plus que passionné par ce qui était arrivé lors de sa chasse avec Andrew. Le fait que sa famille (du moins son frère pour le moment) lui fasse confiance pour tuer des créatures, lui avait redonné un regain d'énergie. Il n'allait pas changer pour autant, mais il se montrait plus joviale, moins négatif. Et clairement, il aurait aimé que cela suive à ses côtés également. Quand Eponine montra si peu d'enthousiaste à ce qu'il lui racontait, cela l'agaça fortement. Certes, elle enchaîna sur une question sur sa santé, mais quand même. Bon, cela lui faisait plaisir au fond qu'elle s'inquiète pour lui (même s'il aimait l'idée qu'on puisse enfin lui faire confiance et ne pas avoir peur dès qu'il quittait le village, mauvaises habitudes de retour), mais il aurait aimé qu'elle soit moins... ce qu'elle était. Quand ils avaient parlé ensemble chez elle la dernière fois, elle buvait littéralement ses paroles, elle posait des questions, elle se montrait curieuse. Ils avaient même débattu sur l'intérêt de tuer ou non les créatures. Et c'était cela qu'il adorait chez elle, pouvoir se lâcher un peu et partager ce qu'il ressentait. Sauf qu'elle n'était visiblement pas dans la même disposition et évidemment il ne voyait pas pourquoi (aveugle je vous dis).

« Ça va. »

Se contenta-t-il de répondre d'un air plus sombre, prêt à se renfermer de nouveau dans sa coquille. Electre revint à ce moment-là, passant ses mains dans ses cheveux après avoir déposé du thé sur la table. En temps normal, le jeune homme aurait sans doute repoussé son geste. C'était que même s'il appréciait vraiment Electre, elle devait être sa seule amie (puisqu'on ne pouvait pas vraiment considérer Eponine comme une amie), il n'était pas très contact fraternel de ce genre. Ils étaient bien différent sur ce point d'ailleurs, sur de nombreux points même, mais c'était sans doute cela qui faisait qu'ils s'entendaient si bien. Il l'écouta dire qu'il avait des os solide (enfin une qui ne passait pas son temps à avoir peur pour lui), avant de mentionner une de leurs aventures. Même si elle en ajouté légèrement, voir beaucoup même. Entouré de vampire ? Ce n'était pas le souvenir qu'avait le jeune homme. Bien sûr il avait apprécié ce petit massacre de vampire, il avait aimé chaque sortie illégale avec Electre, mais il n'était pas aussi prompt à se venter.

« Tu parles, il n'y en avait que deux. » Dit-il en regardant Electre. Sans même accorder le moindre regard à Eponine, il alla s'asseoir en attrapant une tasse de thé. Une manière comme une autre de se donner de la contenance. Bizarrement, il semblait soudainement moins enclin à une forme de sociabilisassions quelconque.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 542

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Sam 17 Jan - 11:29


Mauvais timing
M

anifestement, sa présence jetait un sacré froid chez Eponine et Aaron, Electre, parfaitement consciente de cela, aurait pu en déduire qu'il valait mieux pour elle s'éclipser et les laisser tous les deux ensemble, mais ce serait mal la connaître. En fait, elle ne pouvait tout simplement pas résister à l'envie d'envenimer un peu plus la situation... quand bien même elle n'y gagnait pas grand chose. Si Aaron s'était trouvé une copine, c'était cool pour lui. Elle n'était pas partageuse et n'avait pas forcément envie que cette pauvre fille monopolise le temps de son seul et unique vrai ami, mais soit, même si cette fille avait visiblement des privilèges qu'Electre aurait bien aimé lui voir refusés, comme par exemple ces conversation au sujet des créatures. Electre n'avait pas été peu fière de pouvoir avoir de longues discussion avec un Hellsing au sujet des créatures qu'il s'appliquait à traquer et chasser (en la laissant l'accompagner, parfois, même), mais visiblement, ce n'était pas que son privilège, et ça, ça la vexait un peu. Mais bon, elle pouvait faire avec... Tant qu'elle pouvait s'amuser à mettre son grain de sel entre ces deux assistés de la vie. Non mais sérieusement, ils s'étaient sacrément bien trouvés, ces deux-là, Electre était tout bonnement aterrée par leurs réactions respectives. C'était pourtant flagrant, qu'Eponine était jalouse et que lui était déçu. Des putain d'aveugles, j'vous jure. Heureusement qu'elle était là, au final, pour rendre la situation distrayante et ne pas laisser tout ce beau monde bouder dans son coin. Bon, d'accord, sans sa présence, la situation ne serait pas à ce point tendue, mais ça... Elle ne prit même pas ombrage du fait qu'Aaron, soudainement bien plus morne, n'entre pas dans son jeu et se sente obligé de rétablir la vérité au sujet de leur petite chasse aux vampires. Bah ! Ce n'était pas là ce qui allait la refroidir, hein ! Il lui en fallait nettement plus.

-Ils n'étaient peut-être que deux, mais ils étaient coriaces
, répliqua-t-elle sans se départir du sourire amusé qu'elle ne dissimulait même pas. En fait, elle s'amusait comme une petite folle au milieu de ces deux cas sociaux, elle avait le sentiment de pouvoir tout maîtriser de la situation à leurs dépens, et c'était drôle. Quoi, ce n'était pas juste vis à vis d'Aaron ? Peut-être, mais ça lui apprendrait la vie, aussi. Electre avait beau l'adorer, elle ne pouvait tout de même nier ses nombreuses tares. Elle laissa à un silence tendu le temps de s'installer, pour mieux se laisser l'occasion de le briser ensuite, d'un ton léger. Bon, et sinon, d'où vous vous connaissez, tous les deux ? Elle tourna son regard en direction d'Eponine. Aaron est un cachotier, il ne m'a jamais parlé de toi. Ou la petite remarque qui fait mal pour retourner le couteau dans la plaie. Aucun scrupule, non. Pourquoi en aurait-elle vis à vis de cette fille, elle ne la connaissait même pas. Pour elle, ce n'était jamais qu'un divertissement, elle n'interdisait pas cette fille de recoller par après ses morceaux de coeur brisé, seulement il ne faudrait pas compter sur elle pour l'y aider. Je pensais être la seule humaine (sauf qu'elle n'en était pas une, mais ça) à qui tu parlais de tes parties de chasse, j'avoue que je suis un peu jalouse. Bien sûr, elle choisissait mot avec parcimonie, ne lâchant pas un instant Eponine des yeux pour savourer sa réaction.










code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Dim 18 Jan - 23:40

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Les subtilités des relations humaines étaient inconnues à Aaron. Il n’était pas doué avec les autres, on ne pouvait clairement pas passer à côté de ce détail. S’il se trouvait être l’ami d’Electre, c’était surtout parce qu’elle s’accommodait bien de ses défauts. Quand on savait en partie prendre Aaron, les choses pouvaient se passer assez bien. Il suffisait de ne pas trop lui en demander donc, de ne pas trop espérer qu’il ne fasse jamais d’erreur. Il avait tendance à prendre très rapidement la mouche, se renfermant dans sa coquille, comme à l’instant présent. Eponine n’avait rien fait, mais il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir contrarié. Bien sûr, il ne voyait pas à quel point son amie était en train de mettre de l’huile sur le feu, que la conversation ne tournerait pas comme cela si elle n’était pas là pour la pimenter. Même si dans tous les cas, on ne pouvait pas dire qu’il s’en sortait quand même. Aaron ne prit même pas la peine de rentrer dans le jeu d’Electre ou encore de répondre à sa remarque sur la force de leurs deux ennemis. Il était vrai qu’ils en avaient un peu bavé avec eux, en même temps ils n’étaient pas des plus expérimenté. Sa sortie avec Andrew s’était bien passée, mais Aaron savait bien qu’en tant qu’Hellsing il manquait cruellement d’expérience.

Le silence s’était installé, Aaron n’avait pas spécialement envie de le briser. Déjà, ce n’était pas son genre de faire la conversation, mais dans son état ça l’était encore moins. Et en même temps, il s’agaçait lui-même de cette situation. Parce qu’il aimait bien quand il se trouvait en compagnie d’Eponine (et d’Electre aussi bien sûr), il avait mieux à faire que de se renfermer. Sauf que c’était justement parce qu’il appréciait la présence de l’humaine qu’il avait peur, il n’était pas habitué par ce genre de chose. Le jeune homme voyait bien que ce n’était pas juste de l’amitié entre lui et Eponine, il pouvait le constater en direct. Quand il regarder Electre et Eponine, il constatait bien la différence. L’une était son amie, l’autre… il ne savait pas. Et l’une avait tendance à faire venir sur le tapis des sujets délicats. La rencontre d’Aaron et Eponine était plus qu’originale. Et puis, elle en rajoutait une couche en mentionnant le fait qu’il n’en avait jamais parlé (de sa rencontre et de la jeune femme en général), mais aussi qu’elle était jalouse. Elle s’adressait à lui, mais ne tournait pas son regard vers lui, elle se contentait d’observer Eponine. Le jeune homme ne comprenait réellement rien à son petit jeu, il observa quelques secondes Eponine avant de prendre la parole.

« J’ai… tenté de la tué, je croyais que c’était une sorcière. » Il devait bien avouer qu’il n’était pas vraiment fier de ce passage, mais il ne pouvait pas changer le passé. Et puis au final, c’était un mal pour un bien puisqu’ils s’étaient rencontrés comme cela. Mais outre le fait qu’il s’était trompé, il avait quand même honte d’avoir voulu lui faire du mal. Et encore, il ne savait pas que l’autre humaine n’en était pas une et se trouvait être réellement une sorcière.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Jeu 22 Jan - 0:15


Mauvais timing
N

on mais quelle salope, celle-là ! Oui, c'était ce terme très précis qui lui venait quand elle pensait à Electre ou se contentait même de la regarder. Il faut dire qu'elle lui donnait tous les motifs possibles pour la haïr, et il était évident qu'elle en jouait. Donc oui, c'était une salope. Et si elle n'était pas quelqu'un d'aussi... réservé, elle lui aurait certainement craché cette insulte en pleine figure, et sans hésiter un seul instant. Sérieusement... il était évident qu'elle le faisait exprès. Elle avait compris qu'elle était blessée qu'elle soit au courant pour les créatures, et même "parte en chasse" avec lui (même si, en ce qui la concernait, elle n'avait pas spécialement envie de tuer des créatures qui, à la vérité, les fascinaient), et elle en rajoutait donc une couche en évoquant sa lutte contre deux vampires, selon elle coriaces. Elle ne voulait pas le détail, non. Déjà, comprendre que quelqu'un d'autre, et une fille aussi attirante et sûre d'elle qu'Electre par ailleurs, parvenait à "apprivoiser" Aaron, à le fréquenter, ça lui faisait mal, mais imaginer ce qui pouvait les lier tous les deux, et qui manifestement ne la liait pas au jeune Hellsing.... c'était encore pire. En tous cas, il ne faisait rien pour la contredire, à aucun moment. Il la laissait parler, parler, parler. Un horreur ! Chaque mot était un coup de poignard intentionnel enfoncé dans son coeur. Est-ce qu'il ne voyait rien ? Ou est-ce qu'il s'en foutait ? Au fond, il s'en foutait sûrement. Elle avait cru être spéciale, pour lui, elle avait aimé être spéciale à ses yeux, d'autant que lui, avait plus d'intérêt pour elle que quiconque d'autre.... Désillusion. Et le pire était à venir. Elle avait détesté cette manière dont elle avait demandé comment ils s'étaient connus. Mais elle détesta plus encore la réponse d'Aaron. Il aurait pu se contenter de rester vague, ou de baratiner un truc. Mais non ! Il avait dit la vérité, la vérité pure et simple. Qu'il avait essayé de la tuer en la prenant pour une sorcière. Ça la faisait passer pour quoi, ça, hein ? Enfin, c'était dit, et elle ne pouvait pas spécialement lui arguer quoi que ce soit. C'était ce qui s'était passé, après tout. Mais cet "incident lui paraissait si lointain, désormais...", comme un rêve épais et brumeux, dont elle n'était pas convaincue qu'il lui soit vraiment arrivé. Elle avait eu peur de lui, de son "agresseur" dans les premiers temps, mais son regard sur lui avait totalement changé, depuis. Complètement changé. Trop visiblement.

-Oh.
réagit Electre avec ce qu'Éponine interprétait comme étant une pointe d'amusement et d'excitation. Une chance que tu sois des nôtres, alors.
Éponine répliqua par un sourire qui avait tout l'air d'une ignoble grimace.
-C'est.... elle se racla doucement la gorge. C'est loin, ça n'a plus d'importance, de toute manière.

Qu'est-ce qui n'avait plus d'importance ? Elle-même n'aurait pas su répondre bien précisément à cette question. Les circonstances de leur rencontre, bien sûr. Mais sa sentance n'impliquait pas que cela. Tout ce qu'elle avait osé penser, tout ce qu'elle avait cru, disparaissait sous le regard de la trop sûre d'elle Electre, et sous ce qu'elle pensait être l'indifférence la plus totale d'Aaron. Elle n'aurait jamais dû chercher à récupérer ce carnet.









code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Ven 23 Jan - 15:07

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Electre était l’une des personnes en qui Aaron avait le plus confiance, jamais il ne lui mentirait. Il était capable de mentir à sa famille, parce qu’ils ne devaient pas tous savoir c’était évident, mais il ne lui mentait pas à elle. Du moins pas de son plein gré, quand il n’était pas capable de savoir lui-même ce qu’il ressentait par exemple, il était difficile pour lui de dire la vérité. Il n’avait donc pas hésité une seule seconde à raconter la vraie histoire de sa rencontre avec Eponine. Il n’en était pas spécialement fier, mais il n’allait pas mentir non plus. Après tout, il avait réellement pris Eponine et il avait bien tenté de la tuer. Le jeune homme ne savait pas vraiment si son amie se montrait étonnée ou non, mais elle affirma tout de même que c’était une chance que l’humaine soit encore là. Aaron eut un léger frisson en s’imaginant la tuer, s’il ne s’était pas rendu compte de son erreur avant. Au fond, cela n’aurait sans doute pas changé sa vie. Après tout, il n’aurait jamais su qu’Eponine n’était pas une sorcière, il n’aurait jamais eu l’occasion d’apprendre à la connaitre. Le jeune homme regrettait son geste, de lui avoir causé du tort, mais il ne regrettait pas sa rencontre avec elle. Sans cet épisode, elle ne serait jamais entrée dans sa vie et ils n’auraient jamais eu l’occasion de discuter, de faire connaissance.

Evidemment, Aaron n’avait pas compris quand racontant si ouvertement sa rencontre avec Eponine, cela allait blesser la jeune femme. Il n’imaginait pas une seule seconde que de la jalousie avait pu s’installer dans cette conversation, il était à mille lieues d’avoir la même vision que les autres en même temps. Il adorait Electre bien sûr, mais jamais une seule seconde il n’avait pu imaginer quoi que ce soit avec elle, malgré le fait qu’elle était très jolie. Il aimait partager ce qu’il partageait avec elle, mais cela n’irait jamais plus loin. Pas comme avec…

« Ça n’a pas d’importance non. » Lança-t-il, une nouvelle fois vexé. Ça n’avait plus d’importance ? Ce n’était pas elle, la dernière fois qu’ils s’étaient parlé, qui avait dit qu’elle avait aimé qu’il tente de la tuer ? Il n’avait pas rêvé, elle avait bien dit cela. Il semblait que les choses avaient légèrement changé depuis la dernière fois donc et encore une fois, Aaron réagissait un peu trop vivement sans doute. Même si cela faisait un moment, ce moment avait toujours de l’importance pour lui après tout. « De toute façon, si tu n’étais pas si fasciné… » Il intensifia un peu plus sa voix sur le dernier mot. « Par ces créatures, ce genre de chose ne serait jamais arrivé ! »

Et il était en train de se laisser emporter plus que de raison. Ce n’était pas son genre de s’emporter quand il n’y avait pas quelque chose qui l’énervait vraiment. Malgré les nombreuses choses que le jeune homme avait à reprocher à sa famille, ils ne se disputaient pas si souvent que cela. Il préférait être bien plus discret et faire la tête dans son coin.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 542

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Sam 24 Jan - 18:35


Mauvais timing
À

chaque seconde qui passait, Electre se délectait un peu plus de la situation quand, elle le savait pourtant, Eponine et Aaron étaient, de leur côté, au plus mal. Ces deux-là étaient si inaptes à toute forme de communication que c'en était à la fois touchant, agaçant, et risible. Non mais franchement ! Difficile de croire que, des trois, elle était celle qui avait passé plus de la moitié de sa vie enfermée dans la forêt, à la merci d'un loup-garou qui ne lui avait guère appris les principes les plus basiques de la sociabilité. Enfin bon... Electre elle-même, ne savait pas trop jusqu'à quel point la situation état capable de déraper à l'heure actuelle. Elle l'avait eu en main il y a quelques instants, mais elle avait le sentiment de ne plus trop la contrôler désormais. Oh, bien sûr, elle aurait été tout à fait bien placée pour apaiser un peu les choses. En fait, elle était convaincue que ce ne serait pas bien difficile, il suffirait de placer ces deux-là face à leur propre idiotie, leur ouvrir un peu les yeux sur ce qu'elle avait deviné en à peine quelques secondes et qu'ils avaient l'air d'ignorer, allez savoir pourquoi et surtout comment. En même temps, leur relation avait l'air extrêmement bizarre. Comme ça, il avait voulu la tuer ? Eponine avait visiblement toutes les attributions de la masoshiste moyenne. La petite vicieuse ! Elle n'en donnait pas l'air, avec ses petits airs de Sante-Nitouche. Amusant, tout de même, que cette situation : la sorcière prise pour une humaine face à l'humaine qui avait été prise pour une sorcière. C'était ironique, quelque part ! Oh, comme Electre aimait l'ironie, surtout quand celle-ci était parfaitement involontaire... Et surtout, qu'elle pouvait l'observer en tant que spectatrice sans pour autant y prendr part ou être concernée pour une autre raison que parce qu'elle avait décidé de l'être.

Et il y avait de quoi l'être, en même temps. Le “ça n'a pas d'importance” d'Eponine aurait sans doute pu serrer un peu le cœur d'Electre si elle était plus sensible que ça (mais faut pas rêver), à la place, elle s'amusa de voir ses présomptions plus que jamais confirmées, et ces deux crétins toujours incapable de voir plus loin que le bout de leur nez. Bon... continuer d'enfoncer le clou, ou leur tirer la tête hors de l'eau ? Electre ne savait pas trop... tout dépendrait d'Eponine, en fait. Qu'Aaron s'intéresse enfin à autre chose qu'à ses créatures, qu'il puisse être un mec comme les autres (enfin sur ce seul aspect, du moins, pour le reste, on repassera) et être intéressé par la gente féminine, c'était pas un mal, pas un mal du tout, même. Mais Eponine méritait-elle Aaron, c'était une autre question. Elle lui laissait une impression mitigée, cette petite. Pas assez de poigne, sans doute. Il suffisait de voir comme elle avait blanchi quand il avait parlé de sa fascination pour les créatures. Séreusement, elle allait quand même pas leur claquer entre les pattes, si ?

-Si tu veux mon avis, y'a pas que les créatures qui la fascinent.
Remarqua-t-elle dans un clin d'oeil.

Voilà pour le coup de pouce. S'ils ne pigeaient pas, tant pis pour eux.











code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Mer 11 Fév - 0:20

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
C’était rare qu’Aaron se retrouve à ce point incapable de savoir ce qu’il devait penser, faire, ressentir. C’était comme si Eponine avait le don de tout remettre en cause. Clairement, le jeune homme avait un mauvais caractère, c’était le cas depuis qu’il était gamin et cela allait continuer jusqu’à la fin de ses jours. Il n’avait pas réellement envie de changer, c’était même impossible qu’il le fasse. Il était un caractériel donc et cela ne l’aidait vraiment pas dans ses rapports aux autres. Cela était le cas avec sa famille, mais pas que. Il n’avait pas réellement de vie sociale, cela limitait donc grandement les dégâts, mais il était rare que le jeune homme se sente constamment bien. La preuve maintenant alors qu’il était en compagnie des deux filles qu’il devait apprécier le plus (en dehors de ses cousines, mais chut), il n’arrêtait pas de se sentir vexer. Il interprétait mal la moindre parole. Et malheureusement, il avait tendance à se laisser emporter ensuite. Ce n’était pas un secret qu’Aaron était une peau de vache et qu’il ne ménageait pas spécialement ses paroles. Il n’y avait qu’avec son père qu’il n’osait pas réellement se laisser emporter de la sorte. En tout cas, il ne manqua pas de toucher où cela faisait mal.

Et quand le jeune homme vit le visage d’Eponine blêmir après ses paroles, quand il pointa du doigt le fait qu’elle était fascinée par les créatures. Ce n’était pas vraiment une bonne chose de sa part qu’il mentionne ce détail, surtout qu’Electre était quand même présente. Ce n’était ni le moment, ni l’endroit pour parler de tous cela. Enfin, Aaron s’en voulu donc en voyant le visage d’Eponine, devinant clairement qu’il l’avait blessé. Ce n’était pas dans son intention et cela le peinait clairement de se dire qu’il avait pu lui faire de la peine. Pourtant, ce n’était pas son genre de se soucier de l’état d’âme des autres et encore moins de culpabiliser quand il avait pu s’égarer légèrement. Mais avec Eponine, c’était différent. Tout était différent en fait, tellement différent que cela en était perturbant. Il ne comprenait rien et il ne voyait vraiment pas ce qui pouvait se trouver sous son nez. Et ce n’était pas sûr qu’Electre puisse parvenir à l’aider facilement, c’était qu’il avait un côté borné.

« Quoi ? »

Lança-t-il d’ailleurs quand son amie, la sorcière qu’il prenait pour une humaine, lui affirmait qu’Eponine n’était pas fascinée que par les créatures. Il ne voyait pas où Electre voulait en venir, même s’il se doutait bien qu’il y avait un sous-entendu là-dessous. En réalité, il devait même se douter de la réalité des choses, mais il ne l’assumait pas. Pourtant, s’il devait réellement se montrer franc avec lui-même, cela faisait un moment qu’il se doutait de quelque chose. Ne l’avait-il pas dit lui-même ? Il aimait passer du temps en compagnie d’Eponine. Il y avait quand même peu de personne qui avait ce privilège, sans qu’il ne s’agisse de chasse aux créatures en plus.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Mer 11 Fév - 22:35


Mauvais timing
L

es mots prononcés par Aaron lui faisaient l’effet de plaies à vif, directement déposées sur son coeur. Quand elle disait que ça n’avait pas d’importance, elle ne le pensait pas vraiment, bien sûr, elle était seulement agacée par cette jeune femme envahissante qu’elle ne s’était pas attendue à trouver chez le jeune homme, et par l’attitude aveugle de ce dernier. Mais quand il répéta ce qu’elle venait de dire comme s’il confirmait ses propos à elle, prononcés sans qu’elle les ait sincèrement pensé, elle ne put s’empêcher de s’imaginer que, lui, parlait très honnêtement. Si, bien sûr que ça avait de l’importance, au fond, c’était leur rencontre, ce qui les liait… du moins tant qu’Eponine se hasardait encore à penser qu’il y avait quelque chose entre eux. Elle ne parlait pas forcément de ce sentiment pourtant fort, et qui dictait en ce moment chacune de ses réactions et chaque mot qu’elle prononçait… mais même si on enlevait cela, il y avait quelque chose, non ? Ou alors s’était-elle tout imaginé ? Elle commençait à le croire. Quand, en plus, Aaron osa évoquer sa fascination pour les créatures face à la bêcheuse en chef, Eponine crut que son coeur s’était arrêté de battre quelques instant. Comment pouvait-il oser… ? Elle était aussi blanche qu’un linge, et plus mal qu’elle ne l’avait jamais été. Elle n’avait plus qu’une envie : disparaître six pieds sous terre, ou au moins s’en aller, s’en aller le plus loin possible et se maudire à jamais pour sa bêtise profonde. Quand, en plus, Electre se permit une réflexion qui, malheureusement, lui paraissait plutôt claire et était en plus de cela correct (non mais elle pouvait pas se mêler de ses affaires, cette pauvre conne), elle sentit son teint passer du pâle fantôme au rouge écrevisse. Et pourtant, au final, la jeune femme aurait voulu qu’Aaron sache avoir une autre réaction que

-Faut que j’y aille…
marmonna-t-elle, les yeux baissés.

Sans demander son reste, et sans attendre la réaction de ses interlocuteurs, elle fit un premier pas en direction de la sortie. Le tout pour être immédiatement arrêtée par Electre, qui la retint par le bras. Elle avait sur le visage un sourire amusé qui donnait vraiment envie à Eponine de le lui arracher. Cette fille était une vraie sorcière (bien sûr, l’humaine entendait cela au sens figuré, ne se doutant pas une seule seconde qu’Electre était effectivement une sorcière au sens le plus littéral du terme), la demoiselle la haïssait un peu plus à chaque seconde qui passait.

-Allez, Ponine, ne nous laisse pas en plan comme ça. Dis-le lui une bonne fois pour toutes, qu’on soit débarrassés. Vous êtes pathétiques, tous les deux.


Eponine n’esquissa plus le moindre mouvement mais ne dit rien pour autant, gardant les yeux baissés, et l’air déconfit. Alors Electre, sans la moindre gêne (comme cela semblait être son habitude), reprit la parole, les yeux désormais rivés sur le jeune Hellsing.

-Eponine a le béguin pour toi, au cas où t’aurais pas remarqué. Et visiblement c’est le cas, mon petit cas désespéré.












code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Sam 21 Fév - 16:25

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Aaron était plus que long à la détente, il ne comprenait pas les choses bien rapidement. Le jeune homme avait énormément d’esprit et il pouvait se montrer vif sur certain point, mais clairement pas sur d’autre. Les relations humaines ce n’était pas son truc, il ne s’y connaissait pas du tout. Cela se voyait quand on comptait le nombre d’amis qu’il avait. Electre était son amie, mais s’ils s’étaient rapprochés c’était parce qu’ils avaient cette soif de violence en commun, et elle était bien la seule. Eponine, Aaron pouvait difficilement la considérer comme une amie en réalité, même s’il ne parvenait pas à savoir comment il pouvait la qualifier. Il n’avait donc aucune idée de comment se comporter, de ce qu’il devait dire dans ce genre de moment. Il savait à peine se retenir d’être vexé pour des idioties. Mais il réalisait quand même qu’il avait dépassé les bornes en mentionnant la fascination d’Eponine pour les créatures, il regretta rapidement ses mots. Sauf que c’était trop tard et qu’il ne pouvait rien faire pour se racheter, du moins c’était ce qu’il pensait. Sans doute qu’il aurait pu commencer par s’excuser, mais cela ne lui venait même pas en tête. Et il ne comprit même pas le sous-entendu de son amie concernant les fascinations qu’elle avait. Aaron était tout simplement un cas désespéré.

Eponine voulut s’en aller. Le jeune homme n’eut le temps de rien faire avec qu’Electre la retienne, il était heureux qu’elle ait agit. Il n’avait pas spécialement envie qu’elle parte, même si la situation était plus que compliquée. Ils s’étaient dit des choses qui avaient vexé l’autre, il y avait Electre qui s’amusait à mettre son grain de sel, non la situation n’était pas simple. Déjà qu’elle avait tendance à être complexe en temps normal, c’était encore pire maintenant. Aaron écouta les paroles de son amie, toujours sans comprendre ce qu’elle voulait dire. Ils étaient pathétiques ? Mais cela ne la regardait pas non plus. Et finalement, la sorcière (qu’Aaron pensait être une humaine forte heureusement) lança la bombe.


« C’est vrai ? »

Demanda-t-il de nouveau d’une manière peu délicate une nouvelle fois, à Eponine. Son cœur avait subitement accéléré, ce qui ne lui arrivait pas souvent en fait (c’était à se demander s’il avait un cœur parfois même). Il ne mettait pas la parole d’Electre en doute, elle avait tendance à voir plus de chose que lui sur la nature humaine, mais il avait bien envie d’entendre Eponine le dire lui-même. Alors qu’il n’était pas forcément le mieux placé pour en faire de même. Lui dire qu’il avait le béguin pour elle ? C’était complètement dingue, mais peut-être qu’il devrait juste se jeter à l’eau. Après tout, il ne pouvait pas nier qu’il ressentait quelque chose pour la jeune femme, quelque chose qu’il peinait plus que tout à définir. Mais c’était un exercice plus que compliqué le concernant, la dernière fois il avait déjà eu du mal à lui dire qu’il l’aimait bien et il n’y avait pas la présence d’Electre à ce moment-là.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 542

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Dim 22 Fév - 13:34


Mauvais timing
E

lectre ne s'était pas le moins du monde attendue à ce que sa petite visite chez Aaron prenne cette tournure-là, mais elle était loin de le regretter. Quelle chance qu'Éponine ait pris la décision de frapper à la porte des Hellsing pile quand elle se trouvait là ! Elle se régalait. Sans doute bien moins qu'Aaron et sa petite humaine, mais au final, ils pourraient bien la remercier plus tard, car elle avait décidé de donner un petit coup de pouce au destin. Elle voyait bien que s'ils ne recevaient pas un peu d'aide, ces deux-là pouvaient tourner autour du pot encore bien longtemps. Éponine était-elle véritablement digne d'Aaron ? Electre n'en était pas certaine, mais ce dernier semblait quand même être un tantinet mordu, et de sa part, c'était suffisamment exceptionnel pour qu'elle daigne faire quelque chose. Même si son attitude ne laissait pas spécialement entrevoir qu'elle voulait se donner le rôle d'adjuvant, Aaron restait son ami, et elle ne comptait pas non plus lui faire du mal. Elle ne se souciait pas une seule seconde de la blonde au teint aussi pâle que celui d'un fantôme depuis plusieurs longues minutes, mais de celui qui semblait tomber des nues alors qu'elle venait de lui apprendre les sentiments de Ponine à son égard, oui. Alors elle n'allait pas complètement foirer le coup non plus. Electre ne lâchait pas la jeune fille du regard, alors que le jeune Hellsing attendait confirmation de sa part quant à ce que la sorcière avait présumé. Elle semblait tout sauf à son aise, les yeux baissés, avec l'air de vouloir disparaître six pieds sous terre.

-Je...
commença-t-elle à articuler, avant d'abandonner et de hocher très doucement la tête, les joues rouges. Un grand sourire orna le visage d'Electre.
-Bon ben c'est pas tout ça mais moi j'ai des trucs à faire.
Bien sûr, c'était complètement faux, mais même si elle s'était montrée sacrément intrusive jusqu'ici, et qu'elle mourait d'assister à la suite, elle savait tout de même qu'il était temps qu'elle s'éclipse. Elle n'était pas une enfant de choeur, mais elle n'était peut-être pas la plus épouvantable des amies, en définitive. À bientôt Aaron. fit-elle avant de déposer un baiser sur la joue du jeune et de lui ébouriffer légèrement les cheveux (ce n'est pas parce qu'elle laissait le champ libre à Éponine qu'elle résistait à l'envie de la rendre ne serait-ce qu'un rien jalouse). Elle tourna ensuite son regard vers la jeune fille. Ponine. Elle insistait bien sur ce surnom dans l'espoir qu'il agace la concernée.  J'étais ravie de faire ta connaissance. J'espère qu'on se reverra vite. ajouta-t-elle dans un clin d'oeil. Puis elle se dirigea vers la porte, se fendant d'un : À plus les tourtereaux !

..Avant de les laisser seul tous les deux, plutôt fière de son coup. Ce n'était pas son genre de jouer les cupidons de bas étage, loin de là, d'ailleurs, elle avait toujours trouvé plus d'intérêt à briser des couples qu'à les réunir, Aaron, sur ce point, pouvait s'avouer chanceux. Quant à elle, elle se jurait de surveiller l'affaire de près.









code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Mer 11 Mar - 0:56

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Aaron aurait clairement pu agir différemment, au lieu de demander confirmation de cette manière. Mais il n'était pas doué et ce n'était pas un secret. Il ne savait vraiment pas comment agir dans ce genre de situation, il n'avait aucune idée des convenances de relations humaines. D'ailleurs, Eponine lui ressemblait énormément sur ce point et c'était peut-être l'une des raisons qui poussait Aaron à l'apprécier à ce point. Il avait le sentiment d'être compris par elle, d'être sur la même longueur d'onde. Il lui demanda donc maladroitement confirmation et elle le fit, d'une manière plus que gêné. Le cadet Hellsing n'avait aucune idée de ce qu'il devait faire maintenant, mais heureusement Electre revint à la charge. Honnêtement, le jeune homme avait presque oublié la présence de son amie. Il avait un peu honte qu'elle ait joué ainsi avec eux, mais en même temps, si elle n'avait pas été là, ils seraient sans doute toujours au même stade. Pour l'heure, ils n'avaient pas encore beaucoup avancé, mais c'était en bonne voie. Electre annonça donc son départ, avant de venir déposer un baiser sur la joue d'Aaron et d'ébouriffer ses cheveux. Il grimaça, grognant même un peu, en remettant ses cheveux en place. Il ne supportait vraiment pas quand elle faisait ça. Il ne prit pas la peine de lui dire au revoir, il se contenta de lui adresser un hochement de tête. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus. La sorcière, que le jeune Hellsing ignorait être une sorcière, quitta donc la maison. Un lourd silence s'installa alors, Aaron ne savait pas vraiment ce qu'il devait faire maintenant. Il était peut-être temps qu'il enlève le balai qu'il avait, là où il ne fallait pas.

« Je suis désolé. » Commença-t-il, légèrement nerveux. « Pour ce que j'ai dit, je voulais pas te faire de la peine, ça a dépassé ma pensée. »

Il s'excusait, sincèrement. Ce n'était pas tout le temps qu'Aaron le fier faisait une chose pareille et il n'avait pas envie que ça s'ébruite. Mais il pensait chaque mot qu'il venait de dire, il s'en voulait d'avoir blessé Eponine. Il avait l'impression d'être complètement bête avec elle, d'agir n'importe comment. Et encore maintenant, il était incapable de savoir comment il fallait qu'il fasse. Elle venait de confirmer qu'elle en pinçait pour lui, elle en pinçait pour elle. C'était un bon début, mais ça ne suffisait pas. Electre venait de clairement leur mâcher une grande partie du travail, ils devaient poursuivre.

« Je... je suis pas doué pour... ça. »
Et le fait qu'il soit nerveux, et que ça l'énerve d'être nerveux, n'arrangeait rien à l'affaire. « Heu... »

Et puis crotte, Aaron se lança finalement après s'être approché d'Eponine. Il déposa rapidement ses lèvres sur celles de la jeune femme, dans un baiser chaste et surtout gauche. Mais surtout, il venait de lui offrir son premier baiser. Parce que oui, jamais encore le jeune homme n'avait embrassé une fille, jamais il n'avait eu ce genre de contact avec un autre être humain.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Jeu 12 Mar - 14:29


Mauvais timing
E

ponine ne réagit pas au départ d'Electre, elle ne lui adressa pas le moindre mot, ni ne lui accorda le moindre regard. Elle avait juste une envie, c'est que la demoiselle s'en aille au plus vite. D'accord, quelque part, elle aurait sans doute dû lui être ne serait-ce qu'un peu reconnaissante pour ce qu'elle venait tout juste de permettre, mais elle avait tellement mauvais genre, et un tempérament à des kilomètres du sien, qu'elle ne supportait tout bonnement pas de la savoir dans le sillage d'Aaron, tout comme elle détestait voir quelle familiarité il pouvait y avoir entre les deux. La porte se referma derrière Electre, Éponine ne prononça pas le moindre mot, les yeux toujours fixés au sol, gênée comme elle ne l'avait jamais été jusqu'alors. Quand elle le voulait, Éponine pouvait se montrait effrontée et sans gêne, pas dans le genre d'Electre, que l'humaine qualifierait sans mal de vulgaire, mais elle savait s'imposer quand elle voulait obtenir quelque chose. Là, même s'il était question de la chose qu'elle avait certainement désiré le plus au monde jusqu'alors, elle était tout simplement incapable de raisonner convenablement, ou de faire bonne figure. Elle était morte de honte. Qu'allait-il penser d'elle, maintenant qu'il savait les sentiments qu'elle avait pour lui ? Il allait forcément l'envoyer promener, Eponine espérait juste qu'il le fasse avec délicatesse. Malheureusement, elle connaissait à bien connaître Aaron, tout de même, alors elle n'y croyait pas trop. Elle leva légèrement la tête quand il s'excusa. De sa part, c'était une situation assez inédite, elle devait bien le reconnaître... Elle appréciait d'autant mieux ses excuses, même si elle n'arrivait pas vraiment à lui en vouloir, en définitive. Il lui avait fait de la peine, c'était vrai, et quelque part, le simple fait qu'il l'ait compris et qu'il s'en veuille, apparemment, suffisait à ce qu'elle lui accorde son prénom.

Elle hésita à le lui signaler, à lui dire qu'elle ne lui en voulait pas, qu'elle avait peut-être eu ses torts aussi, mais finalement, il ne lui donna pas vraiment le temps. Il reprit la parole, sans qu'Eponine ne sache vraiment où il voulait en venir. Il était pas doué... Pas doué pourquoi ? Pour la même chose qu'elle, donc, et qui faisait qu'ils se montrent si lents à la détente à cet instant. Elle comprit finalement quand il déposa ses lèvres sur les siennes, un baiser court et maladroit, mais qui accéléra les battements du coeur de la jeune femme, qui ne put empêcher un sourire de s'esquisser ses lèvres. Est-ce que c'était vrai, est-ce qu'elle lui plaisait, est-ce qu'il pensait d'elle ce qu'elle pensait de lui ? Elle ne pouvait quand même pas douter devant preuve si flagrante, ce n'était pas comme si Aaron, par ailleurs, était de nature à embrasser les filles à tout. Pour elle aussi, d'ailleurs, c'était quelque chose de bien peu fréquent. Oh, elle avait déjà embrassé un ou deux garçon avant cela, mais sans entretenir avec eux de véritables relations, juste pour savoir ce que ça faisait. Et finalement, ça n'avait aucun rapport. Elle fit glisser doucement une main dans son cou avant de déposer à nouveau ses lèvres sur celle d'Aaron, un baiser plus long, cette fois. Puis, après avoir détaché ses lèvres des siennes, serrant ses mains dans les siennes.

-Je suis pas spécialement douée non plus.
répondit-elle, ne sachant pas se départir de son sourire, bien que léger. On va faire les choses à notre manière, à notre rythme.

À leur rythme qui avait été bien précipité par l'intervention d'Electre, c'est certain, sans quoi ils y seraient sans doute encore dans dix ans.









code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Dim 29 Mar - 18:20

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
L’intervention d’Electre avait sans nul doute était bénéfique pour les deux tourtereaux. Sans elle, ils auraient sans doute continué de se tourner autour et surtout, de tourner autour du pot. Aaron n’était vraiment pas à l’aise avec ces histoires, il n’avait jamais eu de relation comme cela avec une fille. Quand il avait déposé ses lèvres sur celle d’Eponine, c’était la première fois qu’il le faisait. Après tout, le jeune homme était assez renfermé. A l’école, il n’avait eu que peu d’ami et surtout il ne « sortait » pas. Il n’y avait eu que les créatures et son combat qui l’intéressaient avant, avant qu’elle n’entre dans sa vie. Elle le changeait légèrement, il était différent. Il avait envie de l’être en tout cas, pas entièrement non plus, mais il avait juste envie d’être plus ouvert. Avec elle au moins, il avait envie de la faire complètement entré dans son univers. Elle devait être celle qui le connaissait le mieux en fait, même mieux que les membres de sa famille, parce qu’elle avait réussi à percer un trou dans sa carapace. Il avait eu peur qu’elle l’envoie balader après son « baiser », mais il semblait qu’il ait eu peur pour rien. Quand elle passa une main dans son cou, il sourit un peu (pas trop non plus, il ne fallait pas en réclamer trop). Et elle l’embrassa de nouveau. C’était différent, c’était mieux. C’était même agréable. Cela restait encore assez timide au final, mais c’était plaisant. Aaron sentait son cœur s’accélérer, il aimait ce contact, il aimait ce rapport humain. Ce qu’il y avait de bien avec Eponine, c’était que le jeune homme n’avait pas trop peur d’être jugé. Parce qu’ils étaient aussi peu doué tous les deux pour ces choses-là.

« C’est bien qu’on aille à notre rythme ouais. »

Aaron était déjà assez stressé comme cela, ça ne servait à rien de lui mettre encore plus la pression. C’était donc plutôt parfait qu’ils aillent à leur rythme, qu’ils fassent les choses à leur manière. Même maintenant, alors qu’ils se trouvaient l’un en face de l’autre, le jeune homme n’avait aucune idée de ce qu’il devait, pouvait, faire. Eponine était sa petite amie donc, il n’en revenait pas, et qu’est-ce que des petits amis faisaient ensemble ? Il y avait bien une chose, mais non, il n’était pas prêt encore. Il avait beau avoir vingt-cinq ans, le jeune homme était quand même bien novice concernant ce genre de relation. Au grand désespoir de certain membre de sa famille sans doute, mais il n’en avait vraiment rien à faire. Quoi que maintenant, il avait vraiment le sentiment d’être bête.

« Je… On fait quoi maintenant ? »

Et oui, il se posait sincèrement la question. Qu’est-ce que deux humains normaux feraient maintenant ? Finalement, cela ne devait pas changer grand-chose entre eux, parce qu’ils s’entendaient déjà très bien avant. Ils pouvaient tout à fait discuter comme d’habitude, sauf qu’ils auraient une relation un peu plus proche.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Mar 31 Mar - 17:28


Mauvais timing
D'

autres filles auraient peut-être reproché à Aaron son attitude en de telles circonstances, l'aurait blâmé de ne pas être plus fonceur, et d'être à ce point maladroit, mais les filles de ce genre ne seraient de toute façon pas faites pour Aaron Hellsing. En fait, Eponine avait même envie de croire (et c'était certainement présomptueux, d'autant qu'elle avait été clairement jalouse d'Electre quelques instants plus tôt) qu'il n'existait presqu'aucune fille qui soit faite pour le jeune homme parce qu'il était bien trop exceptionnel pour cela, et qu'elle était donc une exception (et plus que fière de l'être). C'est sûr, il était gauche aussi bien dans ses gestes que dans ses propos, mais cela faisait plus que manifestement son charme... Et puis, on ne pouvait pas franchement dire que, de son côté, elle était spécialement plus douée non plus. Ils faisaient comme ils pouvaient, en bons handicapés sentimentaux qu'ils étaient, et ça convenait tout à fait à la demoiselle. Ils feraient les choses à leur rythme, en douceur, ils ne presseraient rien, ils ne forceraient rien. Ce n'était pas, de tout manière, comme si Eponine demandait beaucoup plus à Aaron que de rester celui dont elle était tombée amoureuse, et d'agir avec elle comme il le faisait avant, avec un rien de proximité en plus. Évidemment, il y avait quelques détails (et qui n'étaient pas des moindres), d'un ordre qu'elle n'avait encore jamais expérimenté, qui seraient à prendre en compte par la suite, mais Eponine ne se sentait pas franchement plus prête qu'Aaron devait l'être. Rien ne les empêchait de faire les choses à leur rythme, et de laisser le tout se faire naturellement. S'ils commençaient à trop se poser de questions, ils n'étaient pas sortis de l'auberge. Tous les deux étaient des cérébraux, le genre à s'interroger sur tout. C'est ce qui faisait qu'ils allaient bien ensemble, au final, mais nul doute que cela n'allait pas toujours arranger leurs affaires. Finalement, il lui posa une question très simple, mais qui ne semblait pas tant l'être. Qu'est-ce qu'ils faisaient à présent ? Voilà déjà une question de trop qu'ils se posaient, mais il était difficile de savoir comment agir après un tout premier baiser. Malheureusement, la réponse allait s'imposer assez facilement, elle était venue au départ pour récupérer les notes du jeune homme (autant dire que ce prétexte était à mille lieues de ses considérations à l'heure actuelle). Certes, elle avait pensé rester plus longtemps, mais les interventions d'Electre lui avait fait perdre un temps précieux, et à présent, elle devait retrouver ses parents, puisqu'elle leur avait promis (à contrecoeur) de passer les voir.

-Je vais devoir y aller...
dit-elle d'un ton qui ne dissimulait rien de sa déception, d'autant qu'elle ne voulait surtout pas qu'il s'imagine qu'elle était en train de fuir la situation (quoi que c'était peut-être un peu le cas, il lui fallait le temps de s'y faire). Mais... on se revoit vite ? Demain soir chez moi ? Je nous préparerais à dîner ?

Comme dans... un dîner romantique, même si elle ne savait pas trop si ce genre d'invitation s'accompagnait d'un rituel quel qu'il soit. Elle afficha un nouveau sourire avant d'embrasser à nouveau Aaron sur les lèvres. D'un baiser à l'autre, ça lui semblait déjà plus naturel. Le reste finirait certainement par suivre également.









code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 674

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   Lun 20 Avr - 12:34

Electre & Aaron & Eponine
Mauvais timing
Aaron était bien trop cérébral, il passait son temps à réfléchir. C’était sa nature, il était comme cela et c’était sans doute cela qui lui permettait d’acquérir toutes les connaissances qu’il avait sur les créatures (il aurait pu sur d’autres sujets, mais c’était les seuls qui l’intéressaient vraiment). Alors forcément, le jeune homme commençait déjà à se poser plein de question sur ce qu’il devait faire, sur ce qu’ils étaient censés faire. Il n’avait aucune connaissance dans ce domaine, il ne savait pas comment il devait se comporter avec une fille. Même si ce n’était pas qu’une fille qu’il y avait sous ses yeux, mais Eponine. Heureusement qu’elle était comme lui (c’était pour cela qu’ils étaient sans nul doute fait pour être ensemble), parce qu’ils pouvaient aisément se comprendre. Ils allaient prendre leur temps, ils allaient aller à leur rythme et faire les choses à leurs manières. Aaron ne manqua pas de poser directement la question à Eponine, sur ce qu’ils devaient faire maintenant. Et celle-ci lui répondit qu’elle devait s’en aller. Aaron eut du mal à cacher la tristesse qu’il ressentait à l’idée qu’elle parte. Il ne put s’empêcher de croire un instant qu’elle se contentait de fuir la situation, parce qu’au fond il devait bien avouer que son instinct lui dicté de fuir. Mais elle ne tarda pas à l’inviter chez elle le lendemain, pour diner en sa compagnie (un diner qu’elle allait préparer en plus). Cette perspective fit battre légèrement plus rapidement le cœur du jeune homme, alors qu’un sourire venait s’afficher sur son visage avant qu’elle ne dépose une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes. C’était de plus en plus agréable, de moins en moins gauche. C’était encore un peu étrange, mais Aaron commençait à croire que ce geste allait tout simplement devenir naturel, parce que c’était avec Eponine que ça se passait.

« D’accord. » Dit-il dans un souffle juste après que leurs lèvres se soient séparées. « Je te retrouve demain soir chez toi. »

Et cette idée enchantait parfaitement le jeune homme. C’était le genre de comportement qu’il aurait sans doute trouvé ridicule normalement, mais là il n’y prêtait même pas attention. Il se contentait d’apprécier cet instant en compagnie de celle qui semblait être sa petite-amie maintenant. Aaron avait une petite amie, comme quoi tout était capable d’arriver. Il n’y aurait pas cru lui-même si on le lui avait annoncé quelques temps plus tôt. Et il ne pensait pas qu’il agirait de la sorte non, alors que ses lèvres venaient une nouvelle fois trouver celle de la jeune femme, qu’il n’avait pas envie de quitter. C’était sans doute bête, mais la perspective de passer toute une journée sans elle, le rendait triste. Mais bon, ils avaient des choses à faire chacun de leur côté.

« Vivement demain soir. »

Ajouta-t-il finalement, se laissant emporter pas l’euphorie du moment et de la situation. Cela ne lui ressemblait tellement pas pourtant, mais il ne fallait pas grand-chose pour changer quelqu’un. Au moins un petit peu, permettre à Aaron d’apprécier sa vie contrairement à d’habitude.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Mauvais timing [pv Aaron & Electre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvais timing [pv Aaron & Electre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» The third temptation [Aaron]
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Aaron Ekblad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Hellsing-