Partagez | 
 

 La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mer 31 Déc - 20:26

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Gwenn devait bien l’admettre, elle ressentait de plus en plus l’attirance de la forêt et de la meute. Cela ne l’arrangeait pas réellement, elle devait bien l’avouer, mais elle ne pouvait pas combattre sa nature. La jeune femme était une louve-garou maintenant, elle ne pouvait pas changer cet aspect de sa vie. Est-ce qu’elle l’acceptait pour autant ? Evidemment que non, elle ne pourrait jamais accepter sa condition de monstre. Elle craindrait toujours de faire du mal à quelqu’un ou de prendre une vie. Mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir attirée par les arbres, le silence de la forêt, mais aussi par les siens. C’était assez perturbant, parce qu’elle tentait quand même de refréner tout ça. Enfin, elle avait donc décidé de s’éloigner un peu de la taverne (ce qui était quand même un exploit) afin de se promener dans la forêt. La nuit venait de tomber, elle savait donc que ce n’était pas forcément le lieu le plus sûr, mais elle était une créature après tout. Elle n’était donc pas non plus complètement sans défense, elle était capable de se battre un minimum. Enfin, elle commençait surtout à connaitre un peu les facettes de la forêt.

Cela faisait donc quelques minutes qu’elle se baladait dans la forêt, ne sachant même pas ce qu’elle allait bien pouvoir faire. Elle se rendait compte que finalement, ses soirées étaient tout le temps accompagnait d’alcool. Parce que ce qui lui manquait maintenant, pour bien faire les choses, c’était une bonne bouteille. Elle salivait rien qu’en pensant à une des bouteilles qui se trouvaient dans son placard. Elle se demandait même si elle n’allait pas tout simplement mettre fin à sa balade, à quoi bon au final. La forêt c’était la forêt, elle n’allait pas disparaitre. Contrairement à l’alcool chez elle qui ne faisait pas long feu. Et puis, elle sentit la présence de quelqu’un. Son instinct de loup, surtout son odorat d’ailleurs, lui indiqua qu’il y avait une autre créature dans les parages. De suite, elle se mit sur ses défenses avant de se retourner vivement pour faire fasses à son « agresseur ».


« Tristan ! » Cria-t-elle surprise, le cœur battant si vite qu’il semblait exploser dans sa poitrine. Elle avait eu peur, mais ce n’était plus le cas maintenant puisqu’elle n’avait aucune crainte à avoir de la part de ce vampire. Même s’il était un vampire, Gwenn n’avait aucune raison de se méfier de Tristan. Du moins, c’était ce qu’elle pensait, évidemment avec le vampire il fallait toujours se méfier, mais elle ne savait rien encore. Bien au contraire, elle pensait pouvoir lui faire confiance, il était l’une des personnes qu’il appréciait sincèrement (grosse erreur évidemment). « Tu m’as fait peur. »

Lui dit-elle dans un léger sourire. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait toujours apprécié la présence du vampire, malgré sa condition. Elle n’était naturellement pas attirée par les vampires, puisqu’elle avait perdu son fiancé à cause d’un des leurs et surtout qu’elle était une louve maintenant. Naturellement, ils n’étaient pas censé s’entendre, mais c’était le cas (de son côté en tout cas).

_________________


Dernière édition par Gwenn Le Clearc'h le Ven 17 Juil - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Sam 3 Jan - 1:25


La confiance s'accorde avec soin
T

ristan passait moins de temps au village qu'autrefois, désormais. C'était une contrepartie à accepter, quand on décidait de son plein gré de devenir une créature, comme il avait décidé, ainsi que sa sœur, de devenir un vampire, il fallait accepter, au moins partiellement, de renoncer à la vie du village. Il s'était demandé si cela ne lui manquerait pas, au final, il n'en était rien. Ses absences entretenaient un certain mystère le concernant, apparemment, et rien n'intéresse ni ne fascine plus que le mystère. En bref, il apparaissait qu'il y gagnait... et par ailleurs, le temps passant depuis qu'il était devenu un vampire, plus il admettait que la forêt lui était presque indispensable. C'était ainsi, et c'était trop bien, d'autant qu'il avait découvert tout le microcosme social qui pouvait exister dans ces bois sombres, et dont on ignorait tout lorsqu'on était un simple habitant du village. Un simple humain... « humain »... comme ce simple mot l'horrifiait, désormais, comme sa condition passée le dégoûtait. Avait-il été si insipide, jusque là ? Il avait l'impression d'être rené en décidant de devenir un vampire. Au nom, il ne regretterait jamais cette soirée merveilleuse au cours de laquelle la cadtte de la fratrie Johns les avait converti, lui et Hope, cela resterait à jamais le meilleur moment de toute son existence. Quoi qu'il en soit, donc, errer dans la forêt était devenu, pour lui, une habitude, et s'il aurait pu craindre de s'y ennuyer, c'était bien sûr sans compter sur toutes les créatures qui occupaient ces lieux, pour son plus grand plaisir. Elles étaient nombreuses, oui, et il n'était pas rare d'en croiser.

… Comme ce fut le cas alors, et quel plaisir pour Tristan de constater que la présence qu'il avait détecté n'était autre que celle de Gwenn Le Clearc'h. Oh, qu'il appréciait se trouver en présence de cette jeune femme ! Non pas parce qu'il admirait son esprit, sa conversation, ou qu'il l'appréciait même outre mesure, mais il ne se lasserait jamais de cette confiance qu'il était parvenu à obtenir d'elle. Certes, leurs natures nouvelles les désignaient comme des ennemis naturels (et quelque part, ils l'étaient bel et bien), mais il n'avait pas été difficile pour eux de s' « entendre », ou plutôt, il n'avait pas été difficile pour Tristan de faire croire à Gwenn qu'elle pouvait le considérer comme un ami. Ah ! La manipulation ! Nul doute que c'était là l'un des jeux préféré de Tristan, et alors que le destin lui permettait d'y jouer une fois de plus, il était plus qu'heureux et satisfait.

-Désolé, dit-il d'un ton qui semblait vraiment l'être. Je n'avais pas l'intention de te faire peur. Pas encore tout du moins, cela pourrait bien finir par s'arranger. Il lui rendit son sourire, y ajoutant une pointe de charme comme il aimait toujours à le faire. Comment vas-tu ? Ajouta-t-il alors, en donnant parfaitement l'air de s'en soucier, alors qu'à la vérité, le sort de la jeune femme l'indifférait plus que parfaitement.












code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Lun 12 Jan - 21:25

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
En tant que loup-garou, Gwenn devait normalement être capable de ne pas être surprise. Et pourtant, elle avait réellement eu peur par l’arrivée de Tristan, mais par chance c’était Tristan. Il avait beau être un vampire, la jeune femme l’appréciait sincèrement. Il y avait peu de personne qu’elle appréciait sincèrement en dehors de Jane, ou encore Wellan, mais Tristan en faisait partie. Normalement, on ne pouvait pas dire que les loups avaient une grande affection pour les buveurs de sang, cependant elle n’en avait que faire pour le coup. On ne pouvait pas dire que Gwenn soit réellement une partisante de la meute et tous ce qui en résultait, elle jouait à l’instinct. Sauf qu’on ne pouvait pas dire que son instinct était réellement digne d’être suivit, puisqu’elle était en train de faire une belle erreur. Comme bien souvent, c’était à se demander si elle ne les accumulait pas, Tristan la manipulait. Evidemment, elle ne se rendait compte de rien, elle se laissait complètement avoir. La jeune femme afficha même un sourire un peu nais quand il s’excusa, appréciant cette façon qu’il avait de la ménager. Elle avait besoin de ça ces derniers temps, même si elle n’était pas du genre à le montrer. Elle était du genre à cacher ce qu’elle ressentait, à ne pas vouloir s’ouvrir aux autres. En même temps, elle avait le don pour s’ouvrir aux mauvaises personnes, elle en payait toujours les conséquences donc.

« Comme d’habitude. » Répondit-elle à la question du vampire concernant son état. On ne pouvait pas dire qu’elle allait bien, elle n’allait pas bien depuis des années. La jeune femme ne se souvenait pas de la dernière fois où elle s’était réellement sentit bien. Cependant, on ne pouvait pas non plus affirmer qu’elle allait mal. Elle ne se sentait pas trop en manque d’alcool, la pleine lune ne venait pas d’arriver et n’allait pas arriver toujours. Elle n’était donc pas au plus bas non plus, elle allait moyennement. « Et toi ? »

Contrairement à Tristan, même si elle ne le savait pas, elle s’intéressait sincèrement à la réponse de l’homme qu’elle croyait être son ami. Il était rare que Tristan soit du genre à aller mal, contrairement à elle qui accumulait dépression sur dépression (arrosées d’alcool bien sûr), c’était justement cela qui l’attiré en lui d’ailleurs. Si elle avait le choix, la jeune femme préférait largement passer du temps en compagnie de Jane, mais elle appréciait le côté positif de Tristan. Au fond, elle l’admirait même un peu, puisqu’il s’adaptait parfaitement à sa condition de vampire. Elle l’enviait même, parce que ça semblait tellement plus facile dans son cas. Est-ce qu’il tuait des humains ? Elle n’en savait rien et elle ne voulait pas vraiment savoir. La seule chose qu’elle voyait, c’était qu’il ne souffrait pas comme elle de sa situation et elle commençait à croire qu’être un vampire était mieux. Sauf qu’elle n’y pouvait rien pour le coup, on ne lui avait pas donné le choix. Et si elle avait eu le choix, elle aurait décidé de ne pas changer du tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mar 13 Jan - 16:25


La confiance s'accorde avec soin
T

ristan savait très bien ce que le "comme d'habitude" prononcé par Gwenn signifiaient. Il savait, en effet, ce qu'étaient les habitudes de la jeune femme, et il savait quel était son état au quotidien, plus encore depuis qu'elle était devenue un loup-garou. Si Tristan avait choisi de devenir une créature, et adorait chaque aspect de sa nouvelle condition, s'en délectait avec un plaisir tout particulier, il savait que ce n'était pas le cas de son interlocutrice. Gwenn, elle, n'avait pas choisi, elle avait subi sa condition, et manifestement, elle la vivait très mal. Le vampire peinait à comprendre pourquoi, c'était un aubaine que d'être une créature et de s'exempter de sa simple condition humaine. Gwenn aurait dû adorer chaque instant de sa nouvelle vie, mais non, elle se complaisait dans la détresse et le désespoir. Ma foi, c'était son soucis, quelque part, cela arrangeait Tristan. S'il avait pu s'abreuver très concrètement de sa détresse, il en aurait bu jusqu'à la lie, s'il appréciait tant sa compagnie, c'est parce qu'il la savait désespérée, qu'il la sentait fragile, qu'il l'espérait influençable. Comment ne pas avoir envie de profiter de la situation et par la même, de la jeune femme ? Ce serait aller à l'encontre de sa propre nature. Il aimait la présence de Gwenn car il pouvait abuser de la confiance qu'elle avait malencontreusement placée en lui. Et cette fois-ci ne dérogerait pas à la règle. Il était plus que ravi d'entendre qu'elle n'allait pas bien, il pourrait profiter au mieux de sa présence, et donc d'elle, ainsi. Le regard entendu qu'il lui adressait pouvait paraître compatissant, au fond, il n'avait pourtant aucune bonne intention à l'adresse de la louve garou, qui lui retournait à présent sa question.

-Mieux maintenant. Je m'ennuyais à mourir, mais tu es là, maintenant, on va pouvoir remédier à ça.
dit-il d'un ton des plus doucereux.

Ce n'était pas complètement faux, il se sentait sur le point de s'ennuyer à mourir avant de croiser le chemin de Gwenn, et s'il y avait une chose, plus que toutes les autres, qu'il détestait franchement, c'était l'ennui, il faisait tout pour lutter contre lui. Et à présent, il ne s'ennuierait plus, cependant, les motifs à cela ne seraient peut-être pas ceux que Gwenn croyait deviner. Il s'approcha d'elle, planta son regard dans le sien, ne manquant pas de la dévorer des yeux. Ne laissant plus que quelques courts centimètres pour les séparer tous les deux.

-Tu as du temps devant toi ? Ça te dirait de venir boire un verre chez moi ?


Il allait peut-être vite en besogne, qui sait, mais ces lieux n'étaient guère propices à ce genre de conversations plus... intimes, qui leur permettraient de parler un peu, pour elle de se confier, va savoir, de s'abandonner, peut-être, à des confessions intéressantes. Ou de s'abandonner tout court, peut-être. Dans tous les cas, il avait bien envie de lui accorder les prochaines heures de son temps, et quelque chose lui disait qu'il n'aurait pas à le regretter.












code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Jeu 29 Jan - 11:27

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Gwenn savait qu’elle était au fond du gouffre, mais honnêtement elle ne cherchait pas spécialement à y remédier. Peut-être que si elle l’avait voulu, elle aurait pu agir. Quand elle voyait Tristan si à l’aise avec sa condition de vampire, ou encore Wellan qui profitait d’être un loup-garou au quotidien, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de se sentir jalouse. Ils s’en sortaient tellement bien, alors qu’elle était incapable de penser réellement vivre comme cela. Elle était déjà en pleine descente quand elle avait été mordu par un loup-garou, dont elle ignorait encore tout, cela n’avait juste permit qu’à la descendre encore plus. Elle ne se voyait pas capable de remonter, mais elle ne faisait pas plus d’effort pour essayer non plus. Quand elle voyait toute la pente qu’elle devait remonter, elle en était désespérée d’avance. Elle enviait donc l’homme qui se trouvait devant elle et qui s’accommodait si parfaitement de sa condition de créature. Elle aurait pu mettre cela sur le dos du fait qu’être vampire puisse être plus facile, mais elle savait que c’était. Au fond le problème de Gwenn, c’était tout simplement elle-même. Un fin sourire vint s’apposer sur son visage quand Tristan reprit la parole, jouant clairement des mots pour la manipuler. Mais bien sûr, la jeune femme était tout simplement incapable de le voir. Elle aimait la présence de l’homme, à qui elle avait accordé trop facilement sa confiance. Qu’il apprécie sa présence, elle devait bien avouer que ça lui faisait du bien. Gwenn avait beau cherché à éviter la vie sociale, elle souffrait quand même grandement de la solitude. Il y avait du monde autour d’elle bien sûr, Jane était toujours présente pour elle et même Wellan, mais c’était différent. Parce qu’ils ne la dévoraient pas du regard comme lui le faisait. Il était si proche et c’était tellement perturbant.

« Oui d’accord… avec plaisir. »

Et elle n’acceptait pas que parce qu’elle était incapable de refuser un verre. Forcément, quand on savait la prendre. Mais l’alcool, elle pouvait l’avoir chez elle tranquillement. Là, elle acceptait juste de boire un verre avec Tristan, chez lui. Après tout, elle n’avait rien prévu de spécial alors s’ils pouvaient tuer l’ennui ensemble. Et puis concrètement, elle était parfaitement incapable de refuser une telle invitation. Elle était incapable de voir clair dans son jeu, elle ne voyait pas avec quelle facilité il obtenait ce qu’il désirait d’elle. La jeune femme se laissait tout simplement avoir par ce regard, par ces attentions agréables, par sa présence. Elle ne pensait rien craindre de lui de toute façon, elle lui avait accordé une confiance qu’il n’aurait pas mérité normalement.

« Je te suis ! »

Dit-elle finalement en reculant d’un pas, afin de tenter de reprendre un peu de sa contenance. Par chance, ils n’étaient pas bien loin du village, ils allaient donc pouvoir y arriver rapidement. Il n’y avait pas de doute qu’ils seraient sans doute bien mieux dans un endroit plus clos, moins ouvert que la forêt. Même si évidemment, Gwenn n’imaginait pas les choses comme Tristan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Dim 1 Fév - 18:35


La confiance s'accorde avec soin
I

l était si simple que d’obtenir de Gwenn ce qu’il souhaitant. C’était tout du moins l’opinion qu’il avait fini par se faire de la jeune femme. Elle était sûrement plus redoutable que l’air qu’elle s’en donnait, mais ça n’ôtait rien à son actuelle vulnérabilité. D’aucun se seraient vu affublés de ce menu défaut pour moins que ça. Elle n’y était pour rien, les épreuves vous forgent ou vous détruisent, selon leur violence, et Gwenn semblait au fin fond d’un gouffre si profond qu’il paraissait difficile de l’y tirer. Ce n’était en tous cas pas l’intention de Tristan. Sous ses airs de vouloir venir en aide à la jeune femme, ses intentions étaient bien moins nobles. C’était plus fort que lui (oui bientôt il vous soutiendra qu’il n’y était absolument pour rien, quand il voyait une âme en détresse, ile ne pouvait s’empêcher de vouloir se nourrir de cette détresse en question. L’homme avait clairement été un vampire bien avant que d’en devenir concrètement un. Un vampire, ça aspire la substance vitale de ses victimes, et ça se délecte de la moindre goutte… Ce n’était peut-être pas du sang qu’il consommait autrefois, mais il se plaisait tout de même à aspirer la détresse d’autrui pour s’en fair un festin. Ce « travers » de sa personnalité n’avait clairement disparu avec le temps. Au contraire, l’on pourrait même dire que cela s’était intensifié. le fait qu’il se sente soudainement invulnérable et puissant, l’immortalité aidant, y avait sans nul doute contribuait. Oh oui, l’entreprise de Tristan était mauvaise, et de Gwenn, il voulait abuser, dans tous les sens du terme, de sa confiance il voulait se nourrir… Et puisque pour le moment, elle ne s’y opposait pas, ne comprenant pas encore le subterfuge, il n’allait certainement pas s’en priver. Les prochaines heures promettaient d’être délicieuses. Plus encore à présent qu’elle avait accepté de l’accompagner chez lui. En terrain conquis, il aurait très clairement l’avantage, et même si l’on pourrait qualifier cela de facilité, ça lui convenait très bien. Tout ce qu’il voulait, lui, c’était s’amuser, après tout, inutile donc de s’embarrasser de difficultés qui auraient gâché son divertissement.

Tristan conduisit donc Gwenn dans la demeure des Johns. Une chance pour la lycane, bien que c’était une chance qu’elle ne pouvait guère réaliser, aucune de ses deux soeurs ne se trouvaient chez eux. Ils auraient donc la maison pour eux tout seuls.

-Après toi. fit-il de ce ton galant qu’il employait très régulièrement, mais qui ne manquait jamais de s’accompagner d’une raison bien précises (les actes ou propos désintéressés n’existaient pas dans la mentalité de Tristan). Prends tes aises, fais comme chez toi.

Qu’elle se sente à l’aise, surtout, ce serait bien plus simple si elle se sentait parfaitement en confiance. D’un geste de la main, il lui désigna le canapé, afin de lui offrir de s’y installer, ou de s’y vautrer, selon ses envies, tandis que lui-même sortait du mini bar une sélection de bouteilles de meilleur goût ainsi que deux verres.

-N’hésites pas à te servir. fit-il en se servant lui-même d’un grand verre de whisky qu’il agrémenta d’alcool.

Si elle pouvait s’alcooliser comme elle avait dors et déjà tendance à le faire au quotidien, ce serait encore mieux. Les esprits saouls sont plus aisés encore à manipuler à sa guide.














code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Ven 20 Fév - 18:42

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Si avait su ce que Tristan avait en tête, Gwenn n’aurait évidemment jamais accepté de venir chez lui. Mais elle ne savait rien et elle se montrait plus que naïve. Elle était naïve d’une manière générale, il y avait beaucoup de chose qui lui échappé. Elle avait du caractère pourtant, mais ces derniers temps elle se contentait de se laisser porter et pas forcément par les bonnes personnes. Elle ne voyait rien de mal à partager un verre (ou plusieurs, elle espérait vraiment plusieurs) en compagnie de ce vampire, même si en tant que loup-garou elle n’était pas censé l’apprécier. C’était le genre de détail auquel, elle n’apportait pas d’importance. Elle n’en avait que faire de ces histoires de meutes, de guerre vieille comme le monde. Les vampires n’étaient rien d’autre que des créatures comme les autres à ses yeux, pas plus horribles qu’un loup-garou. Les deux races étaient même sans doute les pires de toutes les créatures existantes dans Notre Terre, puisqu’elles s’en prenaient directement aux humains. Oh, la jeune femme ne se faisait pas d’illusion sur le fait que Tristan devait se nourrir comme les autres de sang humain. Comme elle ne se faisait pas d’illusion sur le fait que ses camarades loups-garous mangeaient de la chair fraiche humaine. C’était dans leur nature après tout, ils étaient comme cela. Elle ne voulait pas faire de mal aux humains pour sa part, cela la torturait d’ailleurs énormément, mais c’était un choix qu’elle avait fait. Elle ne savait pas si elle pourrait éviter le désastre toujours, raison pour laquelle elle avait du mal à accepter sa condition, mais elle tentait.

Elle n’avait donc aucun souci avec le fait de suivre Tristan jusqu’à chez lui. Elle pouvait juste se sentir légèrement mal à l’aise parce que l’homme avait tendance à l’impressionner. Il semblait tellement sûr de lui, tellement bien dans sa peau. Concrètement, elle se laissait tout simplement charmer. La jeune femme suivit donc le vampire jusqu’à chez lui, où ils arrivèrent assez rapidement. Gwenn s’approcha du canapé où elle s’installa. Elle ne quitta pas le vampire des yeux, alors qu’il sortait quelques bouteilles d’alcool.


« Offrir de l’alcool à une alcoolique, c’est être sûr de tomber juste. » Ironisa-t-elle. Sa situation n’était évidemment pas amusante, mais la jeune femme préférait la prendre à la légère. Cela ne servait à rien de la prendre trop au sérieux de toute façon, puisqu’elle n’avait aucune envie de remédier en quoi que ce soit à son « problème ». D’ailleurs, elle ne manqua pas d’imiter son hôte en se servant un verre. Tristan savait la mettre suffisamment à l’aise pour qu’elle n’ait pas de souci à se servir elle-même. Il avait un quelque chose qui faisait cela semblait naturelle en sa présence. Est-ce qu’elle allait donc se retenir dans sa consommation d’alcool ? Non, elle n’allait évidemment pas le faire. « Ca t’arrive souvent de pousser le vice des autres ? »

Elle plaisantait bien sûr, mais elle ne se doutait pas à quel point elle allait touché juste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Dim 22 Fév - 12:35


La confiance s'accorde avec soin
T

ristan sourit à la réflexion que lui fit son interlocutrice. Elle avait tout à fait raison, il n'était clairement pas de bon ton et approprié que d'entretenir l'alcoolisme latent d'une personne qui avait clairement un problème avec la boisson en lui offrant un verre, mais Tristan Johns était tout sauf un bon Samaritain, il n'était pas de ceux qui se soucie suffisamment de ses pairs pour agir en fonction de ce qui est bien pour eux... En fait, rien n'importait sinon ce qui était bien pour lui et lui seul (et ses soeurs, mais à ses yeux, ils ne formaient jamais qu'un seul et même tout, indissociable, être égoïste pour lui, c'était aussi l'être au nom de ses soeurs si parfaites), et il n'éprouvait aucun scrupule à entretenir les vices des autres, au contraire, il y prenait un malin plaisir. Il savait pertinemment que son interlocutrice ne lui refuserait pas de goûter à l'un des nombreux délices dont regorgeait son bar, et ça l'arrangeait bien, de la sorte, il était convaincu qu'il ne l'aurait que d'autant plus à sa merci qu'il n'y avait pas à chercher bien longtemps ce qu'était la faiblesse de la jeune femme. Elle l'admettait elle-même. C'était l'une des choses qui le séduisait chez Gwenn. Il était des personnes qui possédaient leurs tares et leurs faiblesses, mais elles tentaient bêtement de les cacher, comme s'il y avait une quelconque honte à avoir. Il préférait de loin ceux qui assumaient leurs faiblesses que ceux qui les dissimulaient stupidement. Bon, lui non plus, n'était pas exempt de cette façon de faire, il avait en lui trop de vices pour pouvoir les exposer au grand jour.... mais ce n'était jamais qu'une question de survie. Si cela ne tenait qu'à lui, il s'abandonnerait à chaque instant à la part la plus obscure de sa personnalité sans jamais feindre la moindre bonté... Ceci dit, il était amusant d'abuser les esprits et de les séduire en se faisant passer pour ce qu'il n'était pas... comme il le faisait maintenant. Il regretterait d'avoir à changer cela.

-Oh, tout le temps.
affirma-t-il quand Gwenn lui demanda, question qui ne manqua pas de l'amuser, s'il se plaisait souvent, ainsi, à exacerber les vices d'autrui, tout en cognant son verre contre celui de son interlocutrice pour trinquer... à quoi ? À une soirée qui s'annonçait des plus mémorables. Oh si, il le faisait tout le temps, c'était même là son activité préféré, celle qu'il trouvait la plus amusante et la plus distrayante. Mais bien sûr, il ne donnait pas l'impression d'être véritablement sincère, comme s'il se contentait de plaisanter... Évidemment, c'était loin d'être le cas. J'en ai tant à mon actif que j'apprécie de pouvoir les partager avec quelqu'un d'autre. Il lui adressa un sourire un rien charmeur. Si l'alcool est le seul des vices qu'il y ait à déplorer chez toi, alors tu es bien chanceuse. affirma-t-il, sous-entendu, il osait espérer que des vices, elle en avait bien d'autres.













code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Sam 21 Mar - 19:30

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Tourner une conversation autour des vices, Gwenn ne le faisait pas tant que cela finalement. Elle n’avait aucun souci pour assumer ses tares, le fait qu’elle était alcoolique, mais ce n’était pas pour autant qu’elle en parlait à tout bout de champ. Forcément, elle pouvait difficilement le cacher. Cela se voyait de toute façon, au vu du temps qu’elle pouvait passer à la taverne et les états dans lesquels elle se trouvait de temps à autre (quand elle ne restait pas cuver chez elle ou chez Jane). Elle ne se cachait pas et il était plus qu’évident que Tristan était au courant. Ainsi donc, il proposait bel et bien de l’alcool à une alcoolique, ce qui n’était normalement pas une bonne chose. Sauf que ça arrangeait bien Gwenn, parce qu’elle pouvait ainsi consommer de l’alcool sans souci. Si elle voulait sincèrement se soigner, elle le ferait, ce qui n’était pas le cas. Elle n’avait aucune envie de changer, du moins pour le moment. Cela viendrait peut-être dans le futur, mais pour le moment ce n’était pas le cas. Elle n’hésita donc pas à se servir et tchina même avec Tristan. Un grand sourire s’afficha sur son visage à la réponse de l’homme, qu’elle ne prenait pas réellement au sérieux et pourtant. Pour elle, la conversation était simplement une suite de plaisanterie, elle n’avait rien de sérieuse. Evidemment, elle ne pouvait pas se douter que l’homme qu’elle avait sous les yeux était loin d’être quelqu’un de bien, qu’il avait même plus tendance à faire le mal. Il arrivait facilement à manipuler les autres et clairement, Gwenn était une bonne victime pour ce genre d’exercice. Elle avait beaucoup de mal avec les relations humains depuis qu’elle était devenue une louve, mais elle avait quand même tendance à faire bien trop confiance aux personnes qui ne méritaient clairement pas sa confiance. Mais elle ne se rendait pas encore compte de son erreur, bien au contraire, elle tombait pleinement dans ses « pièges ». Elle appréciait ses paroles, elle se laissait même complètement charmer.

« Je pense pas que ça soit mon seul vice non. » Cela serait sans aucun doute une grosse erreur pour elle de croire qu’elle n’avait qu’une tare, qu’elle était simplement alcoolique. Oh non, elle avait d’autre vice bien sûr et d’autre chose qui la rendait mauvaise, mais c’était assez subjectif. « Tu partages l’un de tes vices là. » Les verres d’alcool témoignaient du fait qu’ils n’hésitaient pas à s’enivrer. « Mais c’est quoi tes autres vices ? »

Il venait de dire qu’il en avait beaucoup après tout et pour le coup, Gwenn était assez curieuse. Elle se doutait bien que l’homme qui se trouvait devant elle n’était pas un saint, il était bien trop intéressant pour cela. Mais elle ne connaissait finalement rien de lui et, elle ne pouvait pas nier avoir envie d’en connaitre plus. Il l’intriguait, plus qu’il ne devrait sans doute, mais elle n’y pouvait rien. Son regard ne quittait pas celui du vampire, alors qu’elle buvait une longue gorgée de son verre d’alcool.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Dim 22 Mar - 16:35


La confiance s'accorde avec soin
P

arler de leurs vices respectifs, quelle meilleure manière de se débarrasser de tout faux-semblant et d'orienter la conversation exactement dans le sens qu'il désirait ? Aucune, vraiment aucune, et Tristan ne savourait donc que d'autant plus pleinement la situation. Surtout que Gwenn abondait clairement dans son sens. Que ce soit volontaire ou non, peu importe, cela lui donnait une occasion royale de s'assurer que la soirée prendrait la direction qu'il désirait. Oh oui, c'est sûr, des vices, Tristan en avait en masse : son goût avéré pour la manipulation, son absence de scrupule, la saveur particulière que le sang avait pour lui, son habitude de l'inceste, sa fascination pour le crime... et son abandon aux plaisirs de la chair, cela va sans dire. C'est d'ailleurs ces derniers qu'il avait clairement l'intention d'évoquer avec Gwenn, ne serait-ce que parce que mettre à nu le corps si séduisant de la louve, pour s'emparer d'elle dans le moindre sens du terme, était une perspective beaucoup trop tentante pour la mettre de côté. Oui, il avait envie d'elle. Pourquoi ne serait-ce pas le cas ? Gwenn Le Clearc'h était sans conteste une femme infiniment séduisante, et il n'avait clairement pas invité la jeune femme à venir chez lui pour jouer au mikado. Ils avaient bien mieux à faire de leurs soirées, et l'alcool encourageant toutes les déshininitions, il pensait pouvoir espérer passer une nuit plus qu'agréable et agitée. Il n'avait pour sa part rien prévu de mieux. Même, il avait bien l'intention d consacrer à la jeune femme toute sa nuit, alors autant faire cela dans les règles de l'art.

-Des vices, j'en ai trop pour les énumérer.
affirma-t-il dans un léger sourire qui lui donnait un ait plus innocent que ce que ses propos pouvaient bien laisser supposer. Et je dois avouer ne pas vouloir consacrer ma soirée à en faire la liste. ajouta-t-il d'un ton chargé en sous-entendus. Je peux peut-être t'en montrer un ou deux. acheva-t-il, un léger sourire sur le visage.

Tout en prononçant ces mots il s'autorisa à poser doucement sa main sur son genou avant que de laisser glisser ses doigts le long de sa cuisse, avant de se pencher sur le cou de la jeune femme, de ces cous qu'il aurait eu plaisir à mordre et d'y déposer un baiser qui en disait long sur ses intentions, et celui de ses vices qu'il cherchait à mettre en valeur (par ailleurs, il espérait bien que Gwenn possèderait le même, ou alors il l'initierait). Allait-elle céder à ses avances ou alors se rétracter, dans un cas comme dans l'autre, la perspective était séduisante. Car dans un cas, il faudrait insister jusqu'à ce qu'elle cède, et cela rendrait le jeu plus palpitant (et non, il ne pensait pas un seul instant qu'elle puisse pour de bon se refuser à lui, comme il ne pensait pas que qui que ce soit le puisse - oui oui, il était plus que présomptueux ) c'est vrai, dans l'autre, ils entreraient immédiatement dans le vif de l'action, et il ne pouvait que reconnaître en avoir particulièrement envie.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Lun 13 Avr - 19:02

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Ils étaient en train de jouer à un jeu plus que dangereux, ils entraient ensemble dans une spirale que Gwenn n’avait pas spécialement envie de visiter. Ou elle en avait peut-être envie mais ne se l’avouait sans doute pas tout simplement. Ils parlaient de leurs vices, ils buvaient de l’alcool. Une conversation légère et personnelle, quelques petites choses pour faire tourner la tête. La louve ne se rendait pas compte du jeu que le vampire avait mis en place, du fait qu’il l’entraînait avec elle sur un chemin qu’elle n’imaginait pas un seul instant rejoindre encore. Elle se contentait de l’écouter parler, d’absorber ses paroles et de se laisser avoir par son charme naturel. Et quel charme, quel jeune (ou pas) homme parfaitement séduisant. Il ne cachait même pas qu’il était plein de vice, mais ne prenait pas la peine de les énumérer. Il y en avait trop selon lui et elle se contentait de le croire, au lieu de voir en lui un être parfaitement mauvais et manipulateur. Elle ne comprit pas de suite où il voulait en venir quand il lui annonça qu’il pouvait peut-être lui montrer un ou deux de ses vices, mais elle ne put passer à côté des signes suivants. Une main remontant sa cuisse, des lèvres se déposant dans son cou, les choses étaient assez clair. Gwenn pouvait difficilement douter des intentions de Tristan et encore moins du vice qu’il avait envie de lui montrer. Elle devait bien avouer que c’était agréable, elle se permit même de fermer une seconde les yeux. Elle n’était pas prude au point d’être frigide de ce côté-là, mais elle n’avait quand même pas l’habitude de sauter sur le premier venu. Evidemment, elle était alcoolisée presque toutes les nuits, alors forcément il lui arrivait de temps à autre de se réveiller dans les bras de parfait inconnu ou aux bras de personnes qu’elle connaissait. L’alcool avait tendance à débrider les sens et le fait qu’elle en avait consommé à l’instant empêcha Gwenn de réagir de suite aux avances de Tristan. Mais elle ne manqua pas de reprendre ses esprits tout de même.

« C’est pas une bonne idée non… »

Elle n’était pas non plus assez alcoolisée pour se laisser complètement aller. Non pas que Tristan ne soit pas séduisant, bien au contraire, elle ne pouvait pas nier avoir en partie envie de se laisser prendre dans son jeu malsain. Sauf qu’elle ne pouvait pas faire n’importe quoi non plus, elle n’était pas comme ça. Elle n’était pas une fille facile qui passait son temps à coucher à droite ou à gauche, elle ne possédait donc pas vraiment le vice que Tristan avait bien envie de partager avec elle. C’était agréable d’être à ce point désiré, même si la jeune femme ne se rendait pas compte que le vampire était tout simplement en train de la manipuler. Qu’il cherchait simplement à obtenir quelque chose d’elle, avant sans doute de la laisser tomber parce qu’il aurait gagné. Non, elle ne voyait qu’un homme qui la désirait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mer 15 Avr - 18:19


La confiance s'accorde avec soin
S'

il est une chose qu'il n'était pas difficile de comprendre au sujet de Tristan Johns, c'est que ce dernier détestait qu'on lui refuse quoi que ce soit. Quand il désirait quelque chose, il fallait impérativement qu'il l'obtienne, et par tous les moyens... et moins scrupuleux étaient-ils, plus cela le satisfaisait. Il devait bien reconnaître qu'il venait d'être blessé dans son orgueil. Il avait cru l'affaire dans le sac, il avait pensé que la belle lycane était sous le charme et qu'il ne leur faudrait pas davantage que ce qu'ils avaient eu de conversation et ce qu'il lui avait fait comprendre par ses gestes pour qu'elle tombe dans ses filets. Non pas qu'il l'ait prise pour une fille facile. Mais lui, par contre, se prenait pour un homme irrésistible, et il faut dire que son expérience le confortait dans cette façon qu'il avait de se percevoir lui-même. Bon, ce serait mentir que d'affirmer que son charme "irrésistible" opérait à chaque fois, mais tout de même, il était bien rare que l'on ne finisse pas par céder à ses avances... Et en définitive, même s'il était un rien heurté dans sa fierté, Tristan n'avait pas l'intention de lâcher l'affaire pour autant. Soit, il était allé trop vite en besogne. Qu'à cela ne tienne ! Il n'abandonnait pas pour autant. Après tout, ça ne rendait que la situation plus intéressante encore. Les filles faciles, il pouvait en avoir autant qu'il voulait. Celles qui lui donnaient du fil à retordre, c'était une autre paire de manche. Gwenn passait de conquête aisément acquises à un défi à relever, et il compter bien le remporter.

Tristan interrompit immédiatement son geste, et afficha un air profondément désolée, comme s'il avait conscience d'être allé trop loin et qu'il le regrettait. Certes, il regrettait en effet de s'être précipité, mais c'était uniquement parce qu'il serait plus incertain de pouvoir partager son lit avec elle. Ceci dit, il ne pensait pas avoir manqué toutes ses chances. Il allait devoir la jouer serrée, mais ce n'était pas perdu... Il allait seulement devoir reconsidérer la situation, et se donner à présent les atours du gentleman qui allait devoir rattraper sa terrible et impardonnable erreur de jugement.

-Je suis désolé, vraiment... Je croyais que...
bredouilla-t-il d'un air gêné, augmentant l'écart entre eux deux comme pour se faire indirectement pardonner quelque chose qu'il ne regrettait pourtant pas une seule seconde. Je ne voulais vraiment pas... Bref. Je m'excuse de t'avoir offensé. Tu me plais, c'est tout, et.. Bref... Je ne recommencerai plus, promis. Ou pas. La prochaine fois, il ferait en sorte que ce soit elle qui vienne vers lui. Dans la soirée si possible. Oublions ça et repartons de zéro, tu veux bien ?

Peut-être qu'elle préférait les gentils garçons, finalement, à ceux qui (comme lui, indubitablement), faisaient étalage de leurs vices ? Soit, dans ce cas, il jouerait la carte du gentil garçon. Dans tous les cas, il ne comptait pas abandonner tant qu'il n'aurait pas eu ce qu'il avait désiré dès l'instant où il avait proposé à la louve-garou de venir boire un verre (si ce n'est plusieurs)... et même avant, d'ailleurs. Il savait se montrer persistant, quand il le voulait. Et ô qu'il le voulait.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Lun 11 Mai - 13:12

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Bizarrement, Gwenn regretta immédiatement de s’être montrée aussi frigide alors que Tristan lui faisait clairement des avances (si on pouvait appeler ça des avances). L’homme arrêta son geste dès qu’elle eut pris la parole, s’excusant du fait qu’il avait été trop entreprenant. Il avait l’air vraiment désolé et elle s’en voulait de le faire culpabiliser de la sorte. Parce qu’il n’avait pas à le faire, il n’avait rien fait de mal. Après tous, ils étaient deux adultes et il s’était contenté de faire un pas vers elle, alors que de son côté elle en faisait dix de l’autre côté. Et du coup, elle gênait clairement Tristan. Evidemment, la jeune femme était loin de se rendre compte qu’il était simplement en train de jouer avec elle et qu’il ne ressentait aucune culpabilité par rapport à ce qu’il venait de faire. C’était à elle d’en ressentir en réalité, encore plus quand il précisa qu’elle lui plaisait. C’était bête sans doute, mais cela faisait très longtemps que la jeune femme n’avait pas entendu ce genre de chose. Elle ne pouvait pas s’empêcher de croire le vampire sincère, elle n’arrivait pas à l’imaginer capable de mentir. Et bizarrement, ce qu’il lui disait la touchait bien plus que si cela venait d’une autre personne. Elle se laissait complètement charmer, même si elle se montrait quand même résistante et qu’elle ne se contentait pas de jouer les filles faciles. Elle n’était pas comme ça, elle avait quand même une certaine fierté.

« Je suis désolée. » Ils avaient l’air malin à s’excuser tous les deux, même s’il n’y avait qu’une seule qui était vraiment sincère. « C’est moi… c’est ma faute. »

Elle se sentait vraiment coupable. Elle s’était laissé entraîner dans le jeu de l’homme, avant de finalement faire marche arrière. Elle se sentait tellement ridicule et elle trouvait Tristan si indulgent. Il aurait très bien pu faire fi de ses propos et se contentait de continuer, quoi qu’elle puisse penser. Mais ce n’était pas le cas, il prenait bien en compte ce qu’elle lui disait et le fait qu’elle ne trouvait pas que c’était une bonne idée. Même si elle regrettait à présent. Comme quoi, elle était particulièrement compliquée et indécise.

« Oui je veux bien. »
Répondit-elle, affichant un sourire légèrement gêné. « Enfin, on est pas forcément obligé de repartir à zéro quand même. »

Oui concrètement, Gwenn était incapable de savoir vraiment ce qu’elle voulait. Sa raison et son « cœur » n’avaient vraiment pas le même objectif. Elle ne pouvait pas nier qu’elle avait bien envie de se laisser tenter, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de réfléchir. Et forcément, elle avait donc tendance à bien trop s’empêcher de vivre comme elle le voudrait. Ce qu’elle faisait toujours au fond, cela faisait des mois qu’elle se contentait de ruminer ses problèmes dans son coin et de ne pas arriver à vivre. Elle ne vivait pas, elle survivait. Cela n’avait rien de joyeux et ça ne risquait pas d’aider à changer son état d’esprit.

« Tu sais… tu me plais beaucoup aussi. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mar 12 Mai - 17:11


La confiance s'accorde avec soin
I

l s'était rattrapé de justesse. Il s'en était fallu de peu pour que la belle lycane lui échappe, et son orgueil de mâle en aurait prit un coup. Finalement, il avait le sentiment qu'il lui restait encore des cartes à jouer, et le vampire comptait bien en profiter comme il se doit. L'argument du jeune homme qui avait dépassé les bornes et qui s'en repentait n'aurait pas fonctionné avec tout le monde. Mais la demoiselle était visiblement fragile... Honteux que de profiter de quelqu'un de justement fragile psychologiquement ? Sans l'ombre d'un doute, oui. Mais Tristan n'avait pas l'ombre d'un scrupule à ce sujet. Le suceur de sang avait une idée très précise en tête, dont il avait donné un aperçu à la jeune femme l'instant précédent. Si elle ne décidait pas tout de suite, elle pourrait bien le faire plus tard. Il refusait tout simplement qu'on se refuse à lui, alors il voulait bien user de toute la patience nécessaire pour qu'elle puisse lui céder et, dans l'idéal, sans même se rendre compte qu'elle lui avait cédé, en définitive. Il lui proposait de reprendre depuis le départ, mais on ne reprend jamais complètement depuis le départ, après tout, on ne peut pas juste oublier ce qui s'est passé précédemment, et c'était tant mieux, car quand il arriverait à la convaincre, elle n'aurait pas à se demander s'il voulait la même chose qu'elle, il l'aurait suffisamment explicité pour que ça ne puisse en aucun cas prêter à confusion. Et finalement, ça ne prendrait peut-être pas tant de temps que cela. C'était jouissif, comme situation, c'était lui qui était d'abord venu à elle, mais c'était finalement elle qui allait lui manger dans la main, bientôt, il suffisait de voir comment la situation se retournait. C'était elle, à présent, qui lui disait qu'il lui plaisait. Encore heureux, l'inverse aurait eu le don de le vexer, il faut bien le dire. Il afficha un sourire gêné à ce compliment, même si, en vérité, il ne se sentait absolument pas gêné.

-Tu ne dis pas ça uniquement parce que tu as pitié de moi, pas vrai ?


Il était convaincu du contraire, évidemment. Il avait tant d'estime pour lui-même que ce n'était pas le genre de choses dont il était capable de juger. Il voulait seulement continuer à jouer la carte du jeune homme sympathique et charmant, qui voulait se rattraper pour la maladresse dont il avait fait preuve plus tôt. La vérité, c'était que malgré cette nouvelle ouverture, il ne voulait pas s'engouffrer immédiatement dans la brèche. Il préférait, et de loin, que la situation inverse, pour qu'il ait le plaisir de la voir le chercher plutôt que l'inverse. La victoire n'en serait que plus réjouissante. Et moins il tentait, plus, qui sait, elle aurait l'envie de se montrer entreprenante. Il avait tout à y gagner, vraiment. En fait, c'était une bonne chose qu'elle n'ait pas cédé si facilement, il était convaincu que la suite allait être véritablement réjouissante, et il avait grand hâte de découvrir la réaction de la jeune femme.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mar 2 Juin - 14:31

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Gwenn se sentait vraiment mal à l’aise dans cette situation, on ne pouvait pas dire qu’elle était vraiment habituée à ce genre de chose, à ce genre de situation. Elle ne savait pas comment réagir, elle avait le sentiment d’être une empotée. Elle ne savait même pas ce qu’elle devait dire ou non, ce qu’elle devait faire ou non. Tristan lui avait dit qu’elle lui plaisait, elle lui retourna le compliment plus que sincère. Elle le pensait vraiment, le vampire avait quelque chose d’attirant. Quelque chose qui poussait la jeune femme à rester dans ce salon, alors qu’elle aurait très bien pu s’en aller après ses avances. Si elle savait vraiment ce qui se passait dans la tête de l’homme, elle aurait sans doute pris ses jambes à son cou. Mais elle ignorait tout, c’était bien mieux comme cela. Elle se contentait de se faire prendre dans la toile de l’araignée. La jeune femme était même touchée par le fait que Tristan lui demande si elle n’avait pas juste pitié de lui. Evidemment que non, elle se demandait même qui pourrait avoir pitié de Tristan. Il était tellement impressionnant et elle complètement envoutée.

« Non, bien sûr que non… »

Dit-elle doucement. Plus les minutes passaient, plus Gwenn se laissait complètement prendre au jeu. Elle laissa son regard se perdre dans les yeux de Tristan d’ailleurs. La jeune femme ne comprenait vraiment pas pourquoi il y avait cette histoire de conflit entre les loups-garous et les vampires, il n’y avait aucune raison qu’ils se fassent la guerre. Du moins, Gwenn n’en voyait aucune. Ils étaient foncièrement différent bien sûr, mais finalement ils étaient aussi différents que des sorciers et des humains. Il n’y avait pas plus de raison pour qu’ils se détestent. Ou en tout cas, la lycane ne la saisissait vraiment pas.

« Tu sais… je… »

Je quoi ? Elle n’en savait rien, elle ne savait vraiment pas ce qu’elle devait faire ou dire. Elle se sentait tout simplement perdu et idiote par la même occasion. Sans doute qu’elle réfléchissait trop tout simplement, elle avait le cerveau qui tournait à mille à l’heure. Elle se demandait ce qu’elle faisait, ce qu’elle devait faire, ce qu’il attendait qu’elle fasse. Sans parvenir à vraiment avoir les réponses à ses questions. Après plusieurs secondes de silence, se sentant encore plus bête, Gwenn arrêta simplement de réfléchir. Et dans un élan d’instinct, elle se rapprocha de Tristan et déposa ses lèvres sur les siennes. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait bien être en train de faire, elle se laissait tout simplement aller sans réfléchir. Et bizarrement, elle ne s’était jamais sentit aussi bien qu’en cet instant précis. Comme si pour une fois, elle mettait sa vie en pause et qu’elle arrêtait de penser à toutes les emmerdes qu’elle pouvait avoir. Et des emmerdes, elle en avait vraiment énormément. Ce n’était pas facile d’arrêter d’y penser, surtout pour une fille comme elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mer 3 Juin - 17:17


La confiance s'accorde avec soin
I

l avait fallu marcher sur des oeufs, et faire preuve d'infinies précautions qui avaient rapidement agacé le vampire, mais finalement, le jeu en avait valu la chandelle. La chasse, quand elle est trop facile, perd une partie de son intérêt. Il faut que le gibier se défende, se débatte, cherche à fuir, pas qu'il se laisse tirer comme du vulgaire bétail né pour se laisser abattre docilement. Gwenn lui avait donné du fil à retordre, mais la voir baisser progressivement la garde et s'abandonner à lui n'en était que plus jouissif. La louve avait lutté pour sa survie, puis s'était laissée séduire par le fusil du chasseur. Bientôt, elle le supplierait de tirer. Il n'avait fait aucune nouvelle tentative. Il était resté galant, poli, avait fait mine de se sentir concerné par les sentiments de la jeune femme, et au final, il n'avait eu à feindre aucune nouvelle approche pour obtenir ce qu'il désirait d'autant plus ardemment que la proie s'était, l'instant d'avant, refusée à lui. Et finalement, c'était bien elle qui s'était rapprochée de nouveau. Il ne connaîtrait sans doute jamais la fin de la phrase qu'elle avait commencé à prononcer, mais il n'aurait pas pu s'en moquer davantage, ce n'était manifestement pas là ce qui l'intéressait de prime abord chez la jeune femme, loin s'en faut.

Ce qu'il voulait, c'était ce dont le baiser qu'elle venait de déposer sur ses lèvres était le prémisse. Et, clairement, sa patience avait porté ses fruits et était bien justement récompensée, puisque la lycane avait oublié de ne pas savoir embrasser, et ce baiser était d'autant plus plaisant à ses yeux qu'il l'avait mérité, quelque part (quoique la jeune femme tomberait de haut si elle découvrait la nature véritable de ses intentions). Doucement, parce qu'en dépit de son envie, il savait qu'il ne devait rien brusquer, au début tout du moins, il glissa une main dans ses cheveux, tandis que l'autre main caressait lentement sa cuisse, impatiente (mais sachant ne pas trop le dévoiler) de la découvrir de tout le tissus qui gâchait un corps qu'il voulait explorer à loisir, avec le plaisir personnel de s'être joué dans les grandes largeurs de celle qu'il avait su séduire. Quand il détacha ses lèvres des siennes et plongea son regard dans le sien, ce ne fut, bien sûr, que pour parfaire la manipulation. Tout se déroulait comme souhaité, peut-être mieux encore que ce qu'il avait souhaité. Il ne présageait que d'autant plus que la suite allait pleinement répondre à ses attentes.

-Tu es sûre que c'est bien ce que tu veux ?


Tant de considérations qu'il devait en paraître charmant et galant homme. Tout l'inverse de ce qu'il était vraiment, cela va sans dire, lui qui était manifestement et à jamais (pour l'éternité grâce à son immortalité nouvellement acquise) un salaud de la pire espèce, ce que l'on découvrait généralement chez lui bien longtemps après s'être laissé abuser par sa personne. Elle répondrait oui. À ce stade, il ne pouvait ni ne voulait concevoir une autre réponse de sa part. Elle répondrait oui, et elle serait à sa merci, il la possèderait tout entière. Quelle délectable perspective.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mer 24 Juin - 20:46

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Est-ce que c’était bien ce qu’elle voulait ? Gwenn n’en était pas vraiment certaine, elle était incapable de savoir ce qu’elle voulait dans sa vie ou non. Elle était devenue une éternelle insatisfaite, incapable de se satisfaire de ce qu’on lui offrir. Rien n’était assez bien, rien ne pouvait être au-dessus de tous les malheurs qu’elle connaissait ces derniers temps de sa vie. Il n’y avait finalement rien d’assez bien pour la rendre un peu plus heureuse. Alors, non, elle ne savait pas vraiment si c’était ce qu’elle avait envie, mais elle en avait assez de se prendre la tête constamment. Il était temps qu’elle arrive à mettre son cerveau un peu sur pause et qu’elle profite du moment. Elle risquait de regretter ce qu’elle venait d’entamer avec Tristan, mais elle n’avait pas envie d’y penser pour le moment. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle venait de lancer, si cela allait avoir des conséquences ou non, mais tant pis. Elle verrait ça après, quand elle aurait de nouveau l’occasion de laisser son cerveau tourner plus qu’il ne le fallait. Et même si la question de Tristan pouvait clairement faire revenir le doute en elle, elle l’appréciait. Elle avait moins l’impression de faire ce qu’il ne fallait pas, de trop profiter. Elle aurait pu répondre avec des mots à Tristan, mais elle se contenta de venir plaquer de nouveau ses lèvres contre les siennes, pour répondre. A ses yeux, c’était largement suffisant comme réponse, ça parlait de lui-même. Si elle n’avait pas voulu aller plus loin, elle n’aurait clairement pas continué dans ce sens. Elle ne serait pas allée plus loin non plus, en offrant un baiser plus que passionné au vampire et en laissant ses mains venir glisser sous son haut.

Gwenn n’avait pas trop perdu la main, du moins elle le pensait, elle savait encore comment s’y prendre et elle espérait d’ailleurs être à la hauteur. La suite du programme ne faisait aucun doute en tout cas et contre toute attente, la jeune femme se montrait assez impatiente en fait. Alors qu’elle avait été celle qui avait freiné l’action seulement quelques minutes avant. Comme quoi, il n’avait pas fallu beaucoup pour qu’elle finisse par céder complètement et qu’elle laisse tomber ses barrières, devenant celle qui réclamé. Elle était même assez soulagée que Tristan ne décide pas de la repousser, alors qu’il aurait de bonne raison pour le faire. Ce n’était pas forcément agréable de se retrouver en face d’un yo-yo incapable de se décider de suite. Mais visiblement, Tristan valait bien mieux que la lycane. C’était ce qu’elle pensait en tout cas, mais elle était loin de connaitre la vérité. Elle était incapable de voir le jeu du buveur du sang, jeu dans lequel elle était entièrement tombée à corps perdu. Elle ne se rendait pas compte à quel point il l’avait manipulé et à quel point elle s’était laissé avoir par le piège. Elle s’en rendrait peut-être compte à un moment, mais peut-être pas. En tout cas, pour le moment, elle avait bien l’intention d’en profiter.

Et toute impatiente qu’elle était devenue donc, elle commença déjà à retirer les tissus du corps du buveur de sang.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Ven 26 Juin - 19:04


La confiance s'accorde avec soin
S

i, après que Tristan lui en ait donné une ultime fois l'occasion, la jeune lycane s'était rétractée et avait décidé de ne rien faire de plus que de parler (parler, pfff), nul doute possible, le vampire en aurait éprouvé une terrible frustration mêlée d'agacement. Comme ce que peut ressentir un prédateur qui laisse s'échapper sa proie. S'il reconnaissait sans le moindre mal que la jeune femme était très séduisante, et que les minutes à venir promettaient d'être plus que satisfaisantes, il avait agi envers son interlocutrice sur le point de devenir son amante comme le ferait un chasseur, dont le plus grand plaisir résiderait dans la traque, dans la prise, que dans l'assassinat net de la bête, échouer si proche du but aurait été une défaite en plus d'une déception, pour lui... Manifestement, pourtant, il avait fait mouche, pour son plus grand plaisir du buveur de sang. Le baiser qu'elle lui rendit en guise de réponse ne pouvait pas prêter à confusion, pas plus que le suivant, qui se fit bien plus passionné, pas plus non plus que les caresses qu'elle lui prodigua, glissant ses doigts sous son haut. Pour quelqu'un qui préférait ne pas s'abandonner aux bras d'un homme qu'elle connaissait à peine l'instant d'avant, elle se montrait bien entreprenante dorénavant. Clairement, ce n'était pas pour déplaire à Tristan, qui sentait, à l'expertise que la jeune femme mettait dans ses gestes, que son entreprise de séduction allait définitivement avoir ses avantages, et des nombreux. Leur rencontre fortuite avait décidément bien fait les choses. Et il allait très certainement y prendre encore plus de plaisir qu'il ne l'avait présumé. Gwenn était une jeune femme pleine de surprise, et même si Tristan aimait avoir le contrôle, il y avait des situations au cours desquelles il considérait qu'il n'y avait pas grand mal à s'abandonner à la surprise.

Elle s'appliquait à le séparer de ses vêtements, il en faisait de même, séparant de temps à autres ses lèvres des siennes par soucis de practicté alors que, peu à peu, il n'y avait plus l'ombre d'un tissu pour faire barrage entre ses mains baladeuses et le corps parfaitement sculpté de la belle louve. Bientôt, ils se retrouvèrent l'un comme l'autre en tenue d'Adam et d'Ève, et Tristan put apprécier l'anatomie entière de la jeune femme, qu'il s'était plu à imaginer à travers ses vêtements, et qui était très clairement à la hauteur de ses espérances. Sa beauté diaphane avait de quoi éveiller du désir en n'importe quel homme, et le corps de Tristan ne dissimulait pas le sien de désir. À quoi bon, de toute façon ? Ses lèvres quittèrent les siennes pour se poser à son cou, où il se retenait d'enfoncer les dents (pour ne pas dire les crocs), alors que ses mains flattaient le contour de ses seins galbés à merveilles, ses doigts s'attardant sur leur extrémité). Puis ils descendirent plus bas, et se permirent d'explorer le lieu le plus intime de l'anatomie, et le plus susceptible également bien sûr de la mener aux combles du plaisir.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Ven 17 Juil - 18:09

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Gwenn ne se reconnaissait pas vraiment dans cette situation, elle avait du mal à réaliser qu’elle était vraiment en train de faire ce qu’elle faisait. Alors que l’instant d’avant, elle se refusait au buveur de sang, maintenant elle se montrait des plus entreprenante. Elle ne se comprenait vraiment pas, mais il valait mieux que ce ne soit pas le cas. Sinon, elle risquait encore de se montrer assez coincée. Non pas que la jeune femme avait envie d’éviter de passer pour une coincée, elle n’en avait pas vraiment quelque chose à faire de l’image qu’elle renvoyait. Pour le moment, elle souhaitait simplement se vider la tête et passer un bon moment en compagnie de Tristan, ce qui n’allait pas tarder à arriver. Elle espérait en tout cas qu’elle allait pouvoir passer un bon moment en sa compagnie, Tristan devait être l’homme de la situation en tout cas. Après tout, il venait bien de la faire changer complètement d’avis. En à peine quelques minutes, il était parvenu à obtenir d’elle ce qu’il voulait.

Rapidement, les deux amants se retrouvèrent complètement nus. Ils avaient, ensemble, retiré petit à petit les vêtements de l’autre sans longtemps séparé leurs lèvres. Cela faisait un moment qu’un homme n’avait pas vu le corps de la jeune femme nue, elle devait bien avouer qu’elle se sentait légèrement stressée. Mais en même temps, elle ne pouvait qu’appréciait la lueur qu’elle voyait dans le regard de Tristan, ainsi que la réaction de son corps. Corps qui était clairement des plus agréables à observer. Tristan était un bel homme, on n’avait pas besoin de le voir nu pour s’en rendre compte, mais c’était encore plus intense en cette seconde. Son corps réagissait déjà maintenant, elle se sentait pris d’un souffle de chaleur. Mais ce ne fut rien en comparaison aux frissons qui traversèrent son corps quand l’homme vint déposer ses lèvres dans son cou, tout en caressant doucement sa poitrine. Le fait qu’il soit un vampire ne pouvait qu’ajouter encore plus à cette situation. A tout moment, Tristan pouvait planter ses crocs dans sa peau chaude et ça avait le don d’augmenter son excitation. C’était dingue, mais c’était comme ça. Elle adorait le contact de ses lèvres dans son cou et le contact de ses mains sur sa poitrine. De son côté, Gwenn ne restait pas inactive non plus. Ses mains continuaient de découvrir son corps, de se glisser vers les zones érogènes. Et puis Tristan prit encore plus les devants en venant titiller une zone des plus sensibles de son corps.

Cela ne fut pas bien long avant que Gwenn ne se laisse tout simplement submerger par le plaisir, laissant sa voix exprimer ce qu’elle ressentait. Elle n’avait pas spécialement envie de trop rapidement baisser ses barrières, mais elle pouvait difficilement résister aux traitements de son amant. Et le plaisir monta d’une flèche en son sein. Si elle l’avait laissé faire, elle aurait très bien pu atteindre l’extase, sauf qu’elle ne laissait pas ça arriver, un fond de fierté mal placé. Gwenn décida de retourna la situation, embrassant de nouveau les lèvres de l’homme, avant de descendre le long de son cou. Elle s’attarda légèrement, puis embrassa son torse, déposant ses lèvres sur sa peau brulante. Et puis elle descendit, encore et encore et encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Sam 18 Juil - 10:08


La confiance s'accorde avec soin
I

l était particulièrement plaisant (et par la même excitant) que de sentir le corps de la jeune femme réagir à son contact, aux caresses de ses mains, de l'extrémité de ses doigts, qui exploraient son intimité avec une certaine douceur mais non sans pudeur. Il y avait une sorte de fierté et d'orgueil à savoir procurer du plaisir, qu'importe à qui, on avait le sentiment alors de tenir l'autre à se merci, et c'était évidemment un sentiment qui ravissait Tristan, encore plus quand il avait la belle louve pour maîtresse, lui qui s'était mis au défi d'en arriver là, de la voir finir dans son lit. Manifestement, c'était un défi personnel concernant lequel il n'y avait absolument rien à regretter, et tout à savourer. Il n'avait techniquement rien de plus à gagner que les promesses que se faisaient leurs deux corps, raccords sur leur envie commune, mais Tristan prenait toujours très à coeur les défis qu'il se lançait à lui-même, et si un plaisir tel que celui qu'allait lui proposer Gwenn allait être à la clé, c'était mieux encore. Ce fut encore plus certain quand les lèvres de Gwenn retrouvèrent les siennes, avant de se poser sur son torse, son ventre... Un sourire s'afficha sur les lèvres de Tristan tandis qu'il se laissait tout simplement faire. Son dos se courba légèrement tandis que les lèvres de la jeune femme se refermaient sur la partie la plus érogènes et sensible de son anatomie. Caressant doucement la chevelure de la jeune femme, c'était à son tour de se laisser entièrement faire, à son tour, quelque part, de se mettre dans une position d'infériorité... mais dans ce genre de circonstances, il pouvait bien l'accorder, surtout si c'était pour apprécier le plaisir certain qu'elle savait lui faire ressentir. Nul doute possible, Gwenn savait s'y prendre, et à merveille, de grognements en râles de plaisir, il fallait qu'il se contienne... et qu'il la contienne pour ne pas s'abandonner immédiatement.

Il la retint presque à la dernière seconde de poursuivre son délicieux traitement, la ramenant doucement à lui, l'allongeant sur lui pour lui adresser un nouveau baiser, qui n'avait rien de chaste et invitait à la danse sensuelle de leurs langues l'une contre l'autre, tandis que leurs intimités nues, l'une contre l'autre, excitaient l'envie et le désir du vampire, qui finalement mis fin à ce léger supplice qui, il voulait le croire, n'était pas seulement le sien, retournant la situation, se plaçant au-dessus d'elle sans ménagement, même avec une certaine brutalité, avant de s'immiscer en elle. Ainsi au-dessus d'elle, il lui semblait reprendre un certain contrôle, mais il voulait croire que Gwenn serait la dernière à le lui reprocher (même si elle se moquait complètement d'éventuels reproches de la part de la lycane, après tout), puisqu'ils attendaient tous les deux le moment d'unir leurs deux corps, après avoir aiguisé l'un à l'autre leur excitation et leur envie. Fixant Gwenn droit dans les yeux, ses mains caressant sa poitrine, il entama un mouvement de va et viens d'abord lent, mais qui devait très rapidement s'intensifier.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Mer 12 Aoû - 16:54

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Gwenn faisait de son mieux afin de satisfaire celui qui était, en cet instant, son amant. La jeune femme devait bien avouer qu’elle angoissait un peu, parce qu’elle ne savait pas si elle était à la hauteur de ses attentes. La lycane n’était pas en reste de ce côté-là, mais elle n’avait quad même pas l’habitude de sauter sur tout le monde. Elle avait donc peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas être assez doué pour que cet instant soit aussi agréable pour lui que pour elle (surtout après ce qu’il venait de lui faire). Elle n’avait pas envie d’être la fille pas douée qui se contentait d’être un poids. Mais apparemment, il semblait qu’elle ne se débrouillait pas si mal que ça. Alors que la jeune femme avait entouré la zone la plus sensible de l’anatomie du vampire de ses lèvres, elle apprécia d’entendre les quelques râles de soupire qu’il laissa s’échapper de sa propre bouche. Ce n’était peut-être pas grand-chose, mais ce détail permis quand même à la jeune femme de prendre plus confiance en elle alors que son propre plaisir recommençait à grimper en flèche. Elle trouvait cela tout aussi excitant de provoquer du désir à l’autre et elle avait encore un peu de mal à réaliser qu’elle était bel et bien en train de faire ça avec Tristan. La jeune femme aurait sans nul doute continué comme cela si l’homme ne l’avait pas arrêté, pour la ramener à lui.

Le baiser que le vampire offrit à Gwenn n’avait rien de chaste, tout comme le contact de leurs corps. Le corps de la jeune femme réagissait à cette proximité soudaine de leurs intimités. Cela commençait doucement à être difficile de se retenir et la lycane fut plus qu’heureuse que Tristan décide de mettre fin à leurs supplices (qu’ils ne pouvaient que partager, elle avait envie de le croire). Il retourna la situation, se retrouvant de nouveau au-dessus d’elle. La louve n’y voyait aucun inconvénient, bien au contraire, elle devait bien avouer qu’elle aimait ça. Le voir prendre ainsi le dessus de la situation, le contrôle du moment, d’une manière légèrement brutale en prime, elle adorait ça. Même si elle appréciait la douceur qu’il avait su faire preuve précédemment, elle n’avait plus aucune place maintenant. Et enfin, le supplice arriva à son terme quand leurs deux corps s’unirent pour de bon.

Ce fut un long soupire qui accompagna le premier geste de Tristan en elle, alors qu’elle glissait ses mains sur la peau chaude de son dos. Les mouvements de leurs corps ne tardèrent pas à la faire pousser quelques soupires de plaisir qui se transformèrent progressivement en gémissement au fur et à mesure que la cadence augmentait. Leurs mouvements se faisaient de plus en plus rapide, de plus en plus intense. Les ongles de la jeune femme se plantèrent sans ménagement dans la peau du dos du vampire. Gwenn aurait peut-être dû se retenir, mais elle se dit qu’il était un vampire et donc qu’il s’en remettrait. Et puis de toute façon, elle était bien trop perdue dans le flux de plaisir qu’elle ressentait. Surtout à l’approche de l’extase ultime qui approcha à grande vitesse avant d’exploser pour de bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Jeu 13 Aoû - 16:10


La confiance s'accorde avec soin
I

l avait, à force, expérimenté toute sorte de plaisirs charnels, et ce avec toutes sortes de maîtresses. Aucun n'égalaient jamais ceux qu'il pouvait partager avec ses soeurs, c'est certain (en même temps, qui donc pourrait être à la hauteur de ses deux soeurs, envisager qu'une telle personne puisse exister relevait de l'hérésie la plus totale), mais il y en avait tout de même des plus satisfaisants que d'autres. Gwenn était une amante particulièrement douée, mais il devait reconnaître que son plaisir se doublait en prime de la satisfaction d'avoir si bien su embobiner la jeune femme pour qu'elle s'abandonne finalement à lui, cette stratégie élaborée plus tôt, mêlée à l'agréable sensation de tenir entre ses jambes et à portée de crocs ce qui devait logiquement être l'ennemi de tout buveur de sang tel que lui, l'ensemble lui procurait une excitation certaine, qui se traduisait à chaque mouvement de reins, alors qu'il allait et venait entre ses reins, sans ménagement, de plus en plus rapidement, de plus en plus intensément. La douceur employée tantôt avait laissé place à une sorte d'animalité primaire qui était loin de déplaire à Tristan et qui, selon toute vraisemblance, était tout autant du goût de son amante, puisque, tandis qu'il se plaisait à entendre ses gémissements s'accentuer progressivement (en même temps, lui non plus n'était pas en reste, et ses grognements de plaisir étaient de plus en plus nombreux, incontrôlés et incontrôlables - pourquoi faire l'effort de les dissimuler, après tout ?), et que ses ongles traçaient des sillons dans la peau légèrement humide de sueur de son dos. Il ne trouvait en rien cela déplaisant. Bien au contraire, cela accentuait plus encore un plaisir qui était en train d'atteindre de véritables sommets. Ce fut d'un même mouvement, et en même temps, lui semble-t-il, qu'ils atteignirent les combles d'un plaisir qu'il traduisait par un ultime gémissement de jouissance, avant de retrouver les lèvres de Gwenn pour les embrasser avec une passion que son esprit n'éprouvait guère, mais que son corps appelait tout entier. Puis il s'allongea près d'elle, l'extrémité de ses doigts se plaisant à caresser doucement sa poitrine tandis qu'il reprenait son souffle. Après avoir laissé passé quelques secondes d'un silence bienvenue, il tourna son regard vers la jeune femme.

-Tu ne regrettes pas, j'espère ?
demanda-t-il d'un ton concerné, dans cette pure comédie qu'il avait presque abandonné durant l'acte, mais qui le rattrapait bien vite.

Il n'en avait que faire, en vérité, qu'elle regrette ou non (quoique son orgueil de mâle en prendrait un coup si elle en venait à regretter l'acte en lui-même)... du moins, il se moquait qu'elle regrette de s'être abandonnée à un instant de faiblesse, faiblesse dont il avait largement profité, et dont il comptait bien profiter encore, tout en se faisant passer, bien sûr, pour le charmant jeune homme qu'il n'était pas. Si elle découvrait le pot-aux-roses plus tard et s'en dégoûtait, il verrait cela comme un bonus, pour tout dire. Il avait obtenu ce qu'il désirait d'elle, et même s'il n'était pas contre le fait de réitérer, elle avait bien moins d'intérêt pour lui dorénavant.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Ven 11 Sep - 22:51

Tristan & Gwenn
La confiance s'accorde avec soin.
Cela serait plus que déconvenue de la part de Gwenn de regretter cet instant, alors qu’elle l’avait en partie provoquée. Même si, évidemment, elle s’était surtout fait prendre dans le filet de Tristan sans s’en rendre compte. Elle n’avait pas vu à quel point le buveur de sang s’était amusé à la manipuler, encore et encore, afin d’arriver à ses fins. La situation avait tourné au point que la jeune femme avait le sentiment d’être celle qui avait entamé le rapprochement définitif. Alors qu’en réalité, elle n’avait pas vraiment été l’investigatrice de ce moment. Elle ne pouvait donc évidemment pas regretter et il n’y avait aucune raison que ça soit le cas, au vu du bon moment qu’elle venait de vivre. Gwenn n’avait pas vraiment l’habitude de sauter sur le premier venu pour ce genre d’activité, même si elle n’était pas en reste non plus. Elle avait donc un peu d’expérience dans ce domaine, mais pas au point de vraiment dire que c’était son truc. Cependant, elle était capable de se rendre compte de la qualité de l’acte (en même temps, il suffisait qu’elle se réfère au plaisir qu’elle avait ressenti). Elle avait donc pris énormément de plaisir en cet instant et elle ne pouvait pas regretter une seule seconde ce qu’elle venait de vivre avec Tristan. Même s’il était clair qu’ils s’étaient contentés de s’amuser comme cela, l’un et l’autre, sans aucune signification supplémentaire et qu’ils étaient en prime des ennemis de nature. Gwenn tourna donc son regard vers l’homme, le souffle encore bien court à cause de l’effort qu’elle venait de faire, laissant son regard se planter dans le sien pendant qu’il continuait de caresser doucement sa poitrine du bout de ses doigts.

« Non pas du tout. »
Un petit sourire vint se déposer sur ses lèvres, elle ne pouvait vraiment pas regretter quoi que ce soit. « Mais je crois qu’il vaut mieux que j’y aille. »

Oui c’était sans doute mieux qu’elle prenne la tangente. Non pas qu’elle n’appréciait pas la présence de Tristan et sa compagnie (bien au contraire), mais ils s’étaient contentés de s’amuser l’un avec l’autre, sans que cela ne veuille dire quoi que ce soit. Cela ne servait donc à rien qu’ils passent trop de temps ensemble. Ils auraient sans doute l’occasion de se revoir, ce que la jeune femme espérait quand même énormément (même si elle n’avait pas vraiment envie de l’avouer), ils pourraient peut-être repasser un moment de ce genre (oui, elle ne manquait pas d’y penser). A moins que Gwenn ne se rende compte, avant ce moment, que Tristan s’était contenté de la manipuler comme de nombreuses autres personnes, comme si elle avait la tête d’une personne qui était facilement manipulable (ce qui était clairement le cas en fait).

La jeune femme se releva donc, se sentant soudainement un peu gêné de cette nudité qu’elle avait alors qu’il n’y avait aucune raison, attrapant rapidement ses affaires éparpillées un peu partout afin de les remettre sur son corps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 430

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   Sam 12 Sep - 13:22


La confiance s'accorde avec soin
S

avoir donner à une situation une interprétation telle que l'un de ses acteurs finisse par croire que cette-dernière était désirée, savoir manipuler chaque circonstance pour lui donner l'image qu'il désirait, voilà un talent que Tristan considérait posséder, quoiqu'il ne puisse non plus admettre qu'il n'avait pas certaines failles malgré tout. Il se complaisait dans ce rôle d'illusionniste, et il lui semblait avoir réussi une nouvelle fois et à la perfection son oeuvre, puisque la louve qu'il avait voulu dans son lit s'y était trouvé bel et bien, devait pensé que cela était de sa pleine et entière initiative et, par-dessus le marché, lui affirmait qu'elle ne regrettait absolument rien (et lui non plus, cela va sans dire). La situation était idéale, ainsi, et Tristan ne manquait pas de s'en satisfaire, d'autant qu'il avait le sentiment d'être véritablement gagnant sur tous les plans. Puisque la jeune femme n'avait pas l'intention de s'accrocher ou de donner à la situation plus de sens qu'elle n'en avait véritablement. Elle reconnaissait parfaitement qu'ils s'étaient seulement fait mutuellement plaisir, et que leur relation ne devait pas déboucher vers quoi que ce soit de plus sérieux (que le vampire lui aurait bien évidemment refusé, cela va sans dire), c'était d'elle-même qu'elle suggérait de prendre ses affaires et de s'en aller, ce qui ne pouvait qu'à merveille convenir à Tristan, d'autant que ce dernier avait bien souvent affaire à des donzelles qui semblaient vouloir s'agripper à ses bras comme si leurs vies en dépendaient, et qu'il était bien difficile de déloger de son lit. Avec Gwenn, aucune difficulté à signaler, bien au contraire, et tout en se redressant légèrement, pour sa part parfaitement à l'aise avec sa nudité, il ne manquait pas de profiter encore de la vision de celle de la lycane, alors qu'elle se rhabillait. Il fit tout de même l'effort d'enfiler rapidement un pantalon (histoire de ne pas la mettre mal à l'aise - il jouait le jeu jusqu'au bout) avant de se rapprocher d'elle et de déposer un léger baiser sur sa joue.

-À la prochaine, alors.

Ce qui signifiait donc qu'il était désireux d'une prochaine fois, pour peu bien sûr qu'elle se déroule de façon similaire, ce qui lui paraissait dors et déjà acquis. Il n'avait effectivement rien contre le fait de réitérer à nouveau avec Gwenn. Outre le fait qu'il y avait quelque chose d'infiniment plaisant dans le fait de manipuler cette jeune femme, il devait quand même reconnaître qu'elle était une maîtresse excellente, et quand bien même Tristan aimait à varier ses conquêtes et n'accordait qu'une moindre importance aux femmes qui n'étaient pas ses soeurs, certaines lui laissait un goût de revenez-y plus prégnant que d'autres. En bon gentleman (qu'il n'était jamais que pour la forme, et parce que la gente féminine, en règle générale, avait-il constaté, n'y résistait pas), il la conduisit jusqu'à la porte, quand bien même elle ne se serait certainement pas égaré jusqu'à la sortie. Il devait bien reconnaître que, après tous ces efforts physiques, il ne serait pas mécontent de profiter d'un peu de solitude, de se satisfaire d'un bon verre d'alcool qu'il boirait d'une traite, et de se rallonger dans son lit encore chaud pour s'abandonner alors à d'autres bras : ceux de Morphée.











code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La confiance s'accord avec soin (Tristan :3) (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grammaire et conjugaison
» Chacun cultive sa folie avec soin [Duela & Devesh Singh]
» EDEL&LYL ♫ L'amitié est une chose rare et précieuse qu'il faut conserver avec soin
» Pour une fois, je suis d'accord avec toi!
» [Résolu][Recherche] Scorplane/Scorvol avec Soin Poison (Talent DW)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-