Partagez | 
 

 (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Sam 3 Jan - 18:36

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Il y avait un lieu dans le village où le mot d’ordre était «No man’s land». Un lieu où les sorciers se retrouvaient entourés d’humains, où il n’était pas rare de surprendre un loup-garou en pleine compétition avec un vampire, où les sirènes jouaient de leurs charmes sur les myrihandes et où même les fées se laissaient à boire un peu plus que de raison. Cet endroit, était la taverne. Un endroit que Wellan visitait volontiers régulièrement.

Ce soir ne faisait pas défaut à ses habitudes. Au moment même de franchir la porte, la diversité et l’ambiance si particulièrement étrange des lieux le frappa, comme toujours, et un petit sourire étira ses lèvres alors qu’il posait son regard noir autour de lui. Comme à son habitude, il resta immobile un instant, évaluant les clients du soir. Généralement, il s’agissait toujours plus ou moins des mêmes personnes. Suite à quoi, enveloppé dans son long manteau en laine noir, il traversa la salle pour s’installer au bar.

Il ne lui fallut qu’une seconde pour repérer une silhouette familière assise à une place de lui.

Pour être franc, Wellan ignorait la raison qui avait poussé les siens et les vampires à être ennemis. C’était ainsi depuis bien avant sa naissance et il s’agissait d’une tradition à laquelle il se pliait très volontiers. Toutefois, il devait reconnaître que parmi ses ennemis se trouvaient certains éléments des plus appréciables à regarder, comme c’était le cas de sa voisine justement.

Faisant dans un premier temps mine de ne pas lui prêter attention, Wellan se commanda un scotch tout en prenant place à ses côtés et ce ne fut qu’une fois servit qu’il daigna lui jeter un coup d’œil tandis que cette dernière l’observait avant de reposer son regard sur le liquide qu’il faisait doucement tourner dans son verre.

Inutile de sortir tes crocs et de fixer mon cou, commença-t-il en guise de salutations bien qu’il doutait fortement que son sang puisse intéresser la vampire. Je reste persuadé que tu peux trouver en moi bien plus intéressant à sucer que mon sang.

Il lui adressa alors un nouveau regard, le gardant cette fois-ci rivé sur elle pour la détailler sans la moindre pudeur tout en portant son verre à ses lèvres.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mar 20 Jan - 15:36

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Des qu’Ely mettait un pied dans la taverne, c’était avec l’envie de se trouver une nouvelle proie. Il était difficile pour un Johns de rester inactif. La vampire aimait donc toujours s’occuper et il n’y avait rien de mieux que de s’occuper avec autrui. La taverne avait tendance à lui offrir quelques surprises, lui permettre de faire des rencontres intéressantes. Comme bien souvent, elle n’avait aucune préférence de la rencontre ou de la proie qu’elle allait obtenir. Elle cherchait simplement à s’occuper, à mettre à profit ces heures de nuit où elle n’avait pas réellement besoin de se reposer. Elle était assise au comptoir, observant de son regard perçant la salle. Il y avait les habitués, ceux qui venaient pour la plupart noyer un chagrin dans l’alcool. Certains avaient déjà eu l’occasion de passer dans la couche de la vampire et cela ne l’intéressait pas de réitérer l’expérience. Un homme, humain, lui fit un signe de la main en la voyant. Il pensait peut-être pouvoir passer un moment agréable en sa compagnie ? Dommage pour lui, la seule chose qui pouvait intéresser Ely dans sa personne était son sang. Au pire, si elle ne trouvait rien de mieux elle allait peut-être l’attirer pour planter ses crocs dans son cou et se désaltérer de son liquide vital. Mais pas pour le moment. La femme retourna son attention sur son verre, espérant que la soirée n’allait pas continuer aussi mollement.

Il ne lui fallut pas longtemps pour se rendre compte de la présence du loup-garou dans la taverne. Il y avait cette sorte de haine génétique entre eux, les vampires n’aimaient pas les loups. Concrètement, la femme ne savait pas réellement qui les vampires pouvaient affirmer aimer. En tout cas elle, elle n’aimait personne. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de tordre le cou à toute personne qu’elle croisait, surtout pas quand il était un loup comme ce Wellan. Ely devait bien avouer qu’elle trouvait cette personne intéressante, qu’il avait quelque intérêt pour elle. Outre le fait qu’il était plus qu’agréable à regarder. Ely le laissa faire son petit jeu d’évitement avant de l’écouter parler. La femme tourna son regard vers lui, fixant ses yeux, affichant un sourire amusé.


« Vous les toutous et votre manie de remuer la queue sous le nez des autres pour demander de l’affection. » Puisqu’il avait envie de jouer, elle allait jouer aussi, elle était assez douée pour cela après tout. « C’est vrai que quand on vous gratte derrière l’oreille, vous êtes tout émoustillé ? »

Il était évident que si un humain entendait leur conversation, il ne comprendrait pas leur petite subtilité de langage. En même temps, ces humains étaient tellement idiots. Cela faisait tellement longtemps qu’ils vivaient parmi eux et ils ne voyaient rien. En dehors des Hellsing, Ely se demandait s’il y avait beaucoup d’humain qui réalisait vraiment ce qu’il y avait autour d’eux. Pourtant, on ne pouvait pas dire qu’ils étaient tout le temps discret.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mer 21 Jan - 17:58

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Si la meute avait été a portée d’oreilles en cet instant, aucun doute sur le fait qu’ils auraient attendu Wellan de pied ferme chez lui à son retour pour une nouveau discours mi-moralisateur mi-menaçant histoire de lui faire passer l’envie d’agir de la sorte avec une vampire, leur ennemi par définition. Mais Wellan s’en moquait éperdument. Il n’aimait pas la tequila ce n’était pas pour cela qu’il se privait de tous les alcools pour autant. Et franchement, la vie serait bien ennuyeuse sans braver les interdits non ? Et Wellan aimait tous les braver, sans culpabilité.

Lorsqu’Ely commença à lui répondre, Wellan eu un sourire tout en portant à nouveau son verre à ses lèvres. Il aimait ça, le sens de la répartie. Wellan était quelqu’un de caractère et il préférait de loin les gens comme lui que ceux qui s’écrasaient. Cela les rendait encore plus attirants à ses yeux.

Ce n’est pas derrière les oreilles qu’il va falloir me gratter si tu veux m’émoustiller, répondit-il du tac-au-tac avant de boire une nouvelle gorgée. Avec de tels clichés tu risques de finir la soirée en te demandant pourquoi je ne te mets pas à quatre pattes.

Le pire était que Wellan avait dit cela en ayant l’air parfaitement sûr de lui, comme si cela coulait de source pour lui que la vampire ne pourrait pas finir la nuit autrement qu’avec lui. Il aurait bien précisé dans son lit mais il doutait que la femme ne survive très longtemps s’il l’emmenait chez lui, au cœur de la meute.

C’était là également une des raisons qui lui donnait de plus en plus envie de quitter la forêt pour revenir s’installer au village. Plus besoin de se cacher. Car certes, les ébats fougueux et rapides contre un mur dans une ruelle mal éclairée étaient très excitants mais trop souvent, cela pouvait en devenir parfois un peu lassant.

Sauf bien sûr si c’est ce que tu veux, ajouta-t-il après une très courte pause tout en admirant une nouvelle fois la plastique parfaite de son interlocutrice sans s’en cacher le moins du monde. Ou à moins que tu ne sois ici que pour trouver ton repas du soir ?

Wellan jeta un coup d’œil autour d’eux puis se pencha sur Ely pour susurrer à son oreille.

Lui peut-être ?, proposa-t-il en désignant un des bûcherons du village connu et reconnu comme étant un des piliers de la taverne. Je suis sûr qu’avec les années, son sang doit avoir le goût de la bière. Ou elle peut-être…

Wellan laissa un instant sa phrase en suspend en regardant passer la toute jeune fille que les propriétaires avaient engagé pour nettoyer les tables et les sols. Elle ne devait pas avoir plus de 18 ans et passait essuyer les tables en gardant le regard baissé, rougissant aux commentaires des hommes avinés sur son passage.

Tout en elle respire l’innocence et la virginité, elle doit être délicieuse et je ne dis pas cela que pour toi et son sang, ajouta-t-il à voix basse en la suivant d’un regard de braise qui provoqua un nouveau rougissement chez la demoiselle qui passait devant eux.

Quand elle eut disparue dans les réserves, Wellan glissa son regard sur le corps d’Ely en se redressant.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mar 10 Fév - 16:03

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
La haine entre les vampires et les loups-garous étaient génétiques. Ely ne connaissait rien de la raison qui poussait sa race à ne pas apprécier celle de Wellan, elle n’en avait que faire de toute façon. Elle vivait sa vie comme elle l’entendait et cela depuis le jour de sa transformation, malheureusement on ne pouvait pas dire que c’était réellement le cas avant. Si la vampire avait donc envie d’avoir une conversation avec l’un de ces « chiens », elle faisait bien les choses comme elle le désirait. Il n’y avait que son frère et sa sœur qui avaient la moindre influence sur sa vie et ils étaient tous les trois sur la même longueur d’onde (même si cela ne fut pas le cas tout le temps). Les deux créatures conversaient donc, se renvoyant une balle imaginaire à chaque phrase. Ely devait bien avouer qu’elle appréciait la répartie de l’homme. Un fin sourire s’afficha sur le visage de la femme d’ailleurs quand Wellan reprit la parole. Il semblait clair qu’ils étaient partit pour passer la soirée ensemble, du moins c’était ce que sous entendait les paroles.

« Je suis certaines que tu dois être au maximum de ta classe à quatre pattes. »

Cela amusait assez bien Ely d’imaginer le loup dans ce genre de position en effet. Son regard ne le quittait pas d’ailleurs, elle le déshabillait complètement de ses yeux. Le regard de la vampire quitta l’homme quand ce dernier lui désigna différentes personnes se trouvant dans la taverne. Si elle avait voulu chercher quelqu’un pour le dîner, elle ne se serait pas dans cet endroit. La créature cherchait quand même le plus possible à être discrète, afin de pouvoir continuer de vivre encore un peu dans le village. Evidemment, cela n’allait pas pouvoir durer éternellement. Il y avait un moment ou à un autre, les habitants verraient que les Johns ne vieillissaient pas. Le regard de la vampire resta un moment sur la jeune femme que Wellan désignait, elle était délicieuse effectivement.

« Quelle gâchis, l’innocence a le don de ternir les belles fleurs. » La femme était le genre de personne que les plaisirs charnels ne faisaient pas peur, bien au contraire. Cette jeune femme était pleinement à son goût et pas seulement concernant le liquide vital qui traversait ses veines. L’innocente était même d’ailleurs surement au bon goût de son frère d’ailleurs, Ely imaginait déjà Tristan la corrompre comme personne. Les yeux d’Ely vinrent se poser de nouveau sur Wellan, avant qu’elle ne reprenne la parole. « Non, je ne suis pas là pour ça. »

Du moins, elle ne l’était plus depuis qu’elle avait croisé le regard du loup et qu’elle avait eu une autre idée pour le reste de sa soirée. Elle n’allait pas se nourrir du loup évidemment, elle n’allait pas prendre ce risque (surtout qu’elle n’osait pas imaginer l’horrible goût que le sang de loup-garou devait avoir. Cependant, la femme avait quand même bien envie de profiter de sa présence, d’une tout autre manière.

« A moins que tu ne désires faire partie de mon repas du soir. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mar 17 Fév - 14:18

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
C’était un fait indéniable : des femmes comme Ely Johns, il y en avait peu dans ce maudit village. Bien trop peu aux yeux de Wellan en tout cas. Certes, il aimait se jouer de la candeur et de l’innocence des jeunes filles des environs qui, rougissantes, se laissait déshabiller en protestant mollement avant de repartir sans plus oser le regarder une fois leurs ébats terminés mais qui finissaient toujours par venir en redemander, la honte se lisant dans leur regard mais le désir transparaissant sur leurs lèvres.  Mais leurs gestes timides et maladroits n’étaient pas toujours suffisant pour pleinement satisfaire Wellan qui ressentait de plus en plus le besion de « plus ». Non pas au terme sentimental du terme, loin de là,  mais d’un point de vue purement fougueux. Il avait parfois besoin de plus d’intensité, de moins de pudeur et de retenue et de laisser plus s’exprimer la sauvagerie qu’il gardait en lui. Malheureusement, certaines avaient eu un peu de mal avec sa brusquerie et c’était difficilement remises des hématomes qu’il leur avait occasionné. Pauvres petites humaines si fragiles et sensibles.

C’est rarement moi qui me met à quatre pattes, répondit-il tranquillement avec un sourire amusé avant d’observer avec elle les clients de la taverne. La plupart d’entre eux étaient des humains. La majorité même. Pauvres créatures vivant dans l’ignorance du monde dans lequel ils vivaient. Ils se croyaient les maîtres de leur monde si étriqué entouré de ses montagnes, ne se doutant pas un seul instant qu’ils ne devaient leur survie qu’au bon vouloir de forces les dépassant complètement. Il suffisait de 3 fois rien, d’un claquement de doigts, d’un ras-le-bol des créatures les plus violentes pour que leur gentilles petites vies prennent fin aussitôt.

A continuer de travailler ici, elle la perdra rapidement son innocence.

Wellan répondit ceci en jetant un coup d’œil vers la petite serveuse. Elle lui rappelait un peu Arthémis. Toute mignonne, douce et sage. Du moins, avant qu’il ne rentre dans sa vie. La jolie blonde avait déjà bien changée depuis.

Elle se trouvera un jeune du coin qui la mettra enceinte en un temps record. L’épousera et se fanera à grande vitesse, comme ses copines. C’est le triste sort réservés  aux humaines. Un sort dont tu n’as pas à te soucier.


Wellan laissa une fois de plus son regard déshabiller Ely. Elle était loin de respirer la pureté et l’innocence mais elle n’aurait jamais à se soucier des ravages du temps sur son corps sublime. Le loup-garou l’enviait pour cela. Lui-même se savait désormais à l’apogée de son apparence physique. Il avait perdu tous ses traits de l’enfance pour ceux d’un homme adulte mais ne souffrait pas encore des marques du temps. Mais cela ne durerait pas. Il n’avait encore que quelques années devant lui, à cette apogée, avant que l’âge ne commence ses ravages et que ne commence le déclin. Certes, beaucoup d’hommes dans la force de l’âge restaient séduisant mais pour Wellan, cela n’était pas pareil. Rien n’égalait la beauté insolente de la jeunesse.

A la réponse de celle qui était son ennemie par définition, Wellan lui adressa un sourire et se pencha largement sur elle jusqu’à ce que ses lèvres viennent effleurer sa joue, son oreille et ses cheveux alors que le bout de ses doigts courraient le long de son cou.

Je ne suis jamais contre une morsure ou deux dans le feu de l’action mais je doute hélas être à ton goût… du moins sur ce point-là.


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Lun 9 Mar - 22:51

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Ely aimait bien ce genre de conversation, remplit de sous entendue. Il était clair que le loup-garou et la vampire avaient la même vision de la soirée qu’ils pouvaient passer ensemble. La « jeune » femme avait rarement l’occasion de rencontrer une personne comme lui, n’aillant pas froid aux yeux. De ce côté-là, elle avait pourtant l’occasion de faire énormément de rencontre. Il y avait certaines personnes qui sortaient du lot, certaines personnes qu’elle avait envie de retrouver dans son lit, contrairement à d’autre qui se contentait de faire un rapide passage. Leurs attentions se tournèrent vers une jeune demoiselle innocente, ils ne manquaient pas de plaisanter sur ce détail d’ailleurs. Ely devait bien avouer qu’elle aimait les innocentes, simplement parce qu’elle aimait voler l’innocence de ces personnes. Wellan semblait croire que la jeune femme n’allait pas garder son innocence bien longtemps. Il s’amusa même à prédire son avenir. La vampire voulait bien croire que cela arrivera effectivement comme ça. Un large sourire s’afficha sur le visage de la créature à la remarque du loup, concernant le fait que le temps n’allait pas l’affecter. Effectivement, c’était le cas, elle n’allait pas voir son corps flétrir à cause des années qui allaient passer. C’était bien l’une des raisons qui lui plaisait énormément d’être une vampire, l’un des avantages qu’elle ne pouvait qu’apprécier. L’éternité lui était offerte, à elle et à son frère et sa sœur également.

« Contrairement à toi petit loup. »

Se contenta-t-elle d’ajouter. Elle n’avait pas besoin de se vanter qu’elle était immortel, c’était comme ça puisqu’elle était une vampire. Ce qui n’était pas le cas de Wellan. Les loups-garous avaient beau avoir bien plus d’avantage que les humains, mais ils n’arrivaient pas à la cheville des vampires. Ils avaient une espérance de vie bien limitée comparé aux buveurs de sang et pourtant, ils semblaient croire être capable de les surpasser. Enfin, la guerre entre les deux races de créatures n’intéressait vraiment pas la jeune femme, à l’heure actuelle elle se contentait d’observer d’une manière intéressée ce jeune homme fort agréable à regarder. Le sourire de la belle brune s’élargie quand l’homme s’approcha d’elle, jouant de ses charmes. Ely glissa sa main sur le torse du loup, approchant ses lèvres des siennes.

« Ne paris pas sur mon goût, tu risques bien d’être surpris. »
Bon, elle n’avait aucune envie de goûter au sang de ce loup, mais elle aimait jouer sur les mots. « Mais pour espérer quelques morsures au cœur de l’action, il faudrait déjà que tu arrives à suivre le rythme. »

Elle le mettait clairement au défi, et elle avait bien envie de voir s’il allait répondre positivement à ce défi. Il était hors de question de toute façon que ce loup échappe aux griffes de la vampire. Elle s’ennuyait ferme avant qu’il n’arrive, elle avait bien envie s’amuser un peu en sa compagnie. Et quelque chose lui disait qu’il avait envie de la même chose, qu’ils étaient sur la même longueur d’onde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mer 18 Mar - 16:25

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Wellan, en entrant dans la taverne, n’avait pas songé qu’il pourrait passer un moment aussi agréable, si tel pouvait être le terme adéquat pour définir ses échanges avec son ennemie. Il était rare de trouver une femme comme elle dans les environs. Généralement elles étaient soit encore très jeunes et prudes, soit âgées à la recherche de chair plus fraiche que leurs époux ou soit, le pire aux yeux de Wellan, très jeune mais voulant se prendre pour des croqueuses d’hommes. Celles-ci n’avaient d’égal à leur inexpérience que leurs agaçantes manies de prétendues séductrices.

Et il y avait les perles rares, comme Ely. Celles qui n’avaient pas besoin de se forcée pour se faire passer pour des séductrices torrides. Cela se dégageait naturellement d’elles, de leurs manières de se tenir, de parler, de vous déshabiller du regard sans la moindre gêne et de leur sourire quand on faisait de même avec elle.

Quand elle lui fit sournoisement remarquée qu’effectivement, il ne garderait pas éternellement sa jeunesse, Wellan posa une main sur son cœur avec une fausse petite grimace de douleur.

C’est cruelle de ta part de me le faire rappeler.

Mais serait-il prêt à échanger sa puissance de loup contre la promesse de la jeunesse éternelle ? Voilà qui serait un dilemme bien cornélien pour lui s’il venait à se poser un jour. Chose qui, de toutes manières, ne risquait pas d’arriver.

Tu es une ortie, ajouta-t-il en se penchant à nouveau sensuellement sur elle. Tu peux presque sembler inoffensive à première vue mais tu pique dès que l’on te frôle.

Une rose aurait certainement été plus flatteuse mais ne correspondait pas aux yeux de Wellan. Une rose dévoilait ses épines et surtout, il était possible de les lui retirer. Alors qu’il était impossible de protéger sa peau nue aux piqures des orties.

Le ton de défi d’Ely ne lui échappa pas lorsqu’il fut question de morsures. Elle avait du mordant, c’était clairement le cas de le dire, et cela lui plaisait. Pas dans le sens sentimental du terme bien entendu, Ely, aussi séduisante et attirante soit-elle, restait une sangsue techniquement morte. De plus, il aurait aussi fallu pour cela que Wellan accorde une quelconque importance aux sentiments de ce genre, ce qui n’était pas le cas.

Je te rappel que tu parles à un loup Beauté, pas à un vulgaire et fragile petit humain. Mais peut-être est-ce toi qui a peur de ne pas tenir la distance à ton si grand âge, ajouta-t-il prenant le même ton de défi.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Lun 13 Avr - 16:15

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Quand Ely avait mis le grappin sur une proie, il était rare qu’elle la laisse s’échapper. Aujourd’hui, cette proie n’était autre que Wellan. Le petit jeu de séduction qui s’était installé naturellement entre eux était très amusant. La vampire devait bien avouer qu’elle appréciait cela, qu’elle trouvait ça amusant. Evidemment, cela avait un but au final, il n’était pas question de se contenter simplement de ce jeu. Mais la jeune femme avait envie de voir le loup-garou craquer avant elle. Cela se voyait qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, qu’ils attendaient la même chose l’un de l’autre. Mais Ely avait une petite fierté qui lui donnait envie de laisser Wellan craquer en premier, parce qu’elle avait envie qu’elle la vampire ait le dessus sur lui le loup-garou. Même s’il y avait de forte chance qu’elle craque avant la fin, si cela mettait bien trop de temps à arriver. Ely rit quand Wellan joua les choqué après qu’elle ait mentionné qu’il allait vieillir. Ils plaisantaient, mais il n’empêchait pas que le loup-garou allait quand même vieillir alors qu’elle, elle allait rester la rose qu’elle était aujourd’hui. La benjamine des Johns avait été transformée à l’âge parfait, ni trop jeune, ni trop vieille. Celui qu’elle était heureuse de garder jusqu’à la fin des temps. Et elle n’enviait aucunement la forces des loups-garous, il ne fallait pas sous-estimer celle des vampires non plus.

« C’est la première fois qu’on me compare à une ortie, je ne sais pas vraiment comment le prendre. »

Elle jouait les choquées, mais elle ne l’était pas pour autant. Elle n’en avait que faire que Wellan la compare à une ortie, la comparaison était même assez bien trouvée au final. Il était évident qu’il ne fallait pas se fier au physique d’ange de la jeune femme, comme celui de sa sœur et de son frère. Il ne fallait pas se fier aux bonnes manières des Johns, ils étaient loin d’être des anges et des saints. Et heureusement que personne ne savait ce qu’ils pouvaient faire dans l’ombre de leur maison. Mais c’était le cas pour Wellan, Ely se doutait bien qu’il ne fallait pas se fier à son air charmant. Elle sourit de plus belle aux dernières paroles du loup, qui répondait clairement à son défi. Bien, ils avançaient donc dans le bon sens. La jeune femme s’approcha un peu plus du jeune homme, laissant sa main glisser le long de sa jambe en approchant ses lèvres de son oreille.

« Je ne crois que ce que je vois mon cher. »

C’était une invitation, une invitation au plus beau des pêchés, à la belle luxure. A voir s’il répondait à cette invitation, même si Ely n’osait pas croire qu’il puisse être capable de refuser. Après tout, ils avaient bien entamé ce petit jeu de séduction ensemble, alors il allait falloir le terminer ensemble. Et il n’y avait rien de mieux pour terminer ce genre d’exercice, qu’un tout autre exercice. Il suffisait simplement de céder à la tentation et de se laisser tout bonnement emporter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Dim 19 Avr - 17:25

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
La soirée prenait décidemment une tournure des plus intéressantes. C’était l’avantage avec les créatures, elles étaient généralement bien plus « libre » que les humains, généralement plus discrets et – souvent – prudes. Enfin de presque toutes les créatures. Aussi loin qu’il s’en souvenait, Wellan n’avait jamais vu une fée agir de manière aussi enjôleuse. Il faudrait qu’il essaie d’en séduire une une fois pour voir si elles avaient un côté sauvage très bien caché.

Mais dans l’immédiat, sa proie du moment se tenait face à lui. Car si Ely songeait à lui comme à une proie, lui-même pensait pareil à son sujet. Tous les deux étaient des prédateurs et aucun d’eux n’accepterait probablement de prendre le rôle de la victime.

Tu peux le prendre comme un compliment, lui répondit-il quand, d’un air faussement offusquée, elle lui fit remarquer qu’elle ne savait pas vraiment comment prendre sa comparaison. Après tout, s’en était un. Pas vraiment du genre conventionnel, certes, mais c’était bel et bien un compliment.

Quand elle se rapprocha tout en commençant à lui caresser la jambe l’air de rien, Wellan garda son sang-froid, ne laissant aucun trouble paraitre. Cela faisait longtemps qu’il avait apprit à se cacher derrière une façade et de plus, il n’avait rien des paumés qui trainaient soirs après soirs à la taverne et qui se damneraient probablement pour pouvoir attirer l’attention de cette femme si séduisante. Certains d’entre eux n’hésitaient d’ailleurs pas à la déshabiller du regard sans la moindre gêne. Et après certains osaient prétendre que c’était les lycans les animaux du village ? Ces types bavant devant le corps parfait d’Ely lui semblaient pourtant bien moins éduqués que lui.

Alors que les lèvres de la vampire effleurait son oreille, Wellan resta imperturbable, même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait de s’emparer sauvage de ses lèvres, et termina son whisky comme si de rien n’était.

Oh vraiment ? Hum je ne sais pas…, répondit-il en prenant une attitude légèrement plus froide mais avec un petit sourire en coin. Je t’avouerai que je me demande bien ce que tu aurai de plus à m’apporter que cette douce innocente à déflorer, ajouta-t-il en faisant référence à la petite serveuse qui repassait non loin d’eux et qui se détourna en voyant le « couple » si collé dans une attitude qui de toutes évidences étaient en contradiction avec son éducation probablement bien plus puritaine et qui, malgré tout, faisait naître en elle des frémissements de désirs coupables mais de son âge.

Mais la serveuse pouvait bien attendre contrairement à ce qu’il voulait laisser croire à Ely. Ce soir, c’était la vampire sa proie et vu les rougissements de la petite demoiselle, sa très probable virginité resterait encore intacte pour quelques temps.


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Sam 16 Mai - 16:13

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Les intentions des deux créatures étaient claires, cela ne faisait aucun doute. Dans leurs paroles, dans leurs gestes, ils étaient clairs. Ely ne cachait pas le fait qu’elle avait bien l’intention de se retrouver prochainement dans un lit du loup-garou, ou dans le sien peu importait. Le plus important était simplement qu’elle avait envie de partager un peu sa couche, le temps de s’amuser avant de passer à autre chose. La vampire était comme ça, elle aimait s’amuser en profiter du corps de beau mâle comme Wellan (et elle était autant profiter du corps de femme, elle était loin d’être difficile). Wellan joua les personnes pas intéressées, mentionnant même la serveuse qui était encore bien pure. Ely voyait clair dans son jeu cependant, elle savait qu’il n’était pas insensible à son charme. Comme elle n’était pas des siens, il n’y avait aucune raison d’essayer de faire croire le contraire. En dehors de pimenter un peu le jeu entre eux, de rendre cela bien plus palpitant. Ely adorait cela, elle aimait bien quand ses proies lui montrait un peu de résistance, même si elle savait parfaitement qu’elle allait parvenir à ses fins. Pas seulement parce qu’elle le voulait vraiment et qu’elle n’avait aucune envie de lâcher l’affaire, mais parce qu’elle se doutait que c’était aussi le cas de Wellan. Ils étaient tous les deux une proie pour l’autre, leur fierté serait clairement touchée s’ils ne parvenaient pas à leurs fins. Ely tourna son regard vers la serveuse, qui était rouge comme une pivoine.

« Tellement plus d’expérience. »
Répondit-elle en tourna son regard vers le loup-garou. Elle ne doutait aucunement de ses capacités, et elle se doutait bien que Wellan s’en rendait compte également. Elle était loin d’être comme cette serveuse prude, elle savait comment y faire. Même si évidemment, c’était très amusant de s’occuper de déflorer une jeune femme, Ely en savait quelque chose. Elle n’avait pas augmenté la distance entre eux, au contraire elle la diminua encore un peu sans enlever la main de sa jambe. « Tu n’imagines pas tous ce que je peux te faire ! Quoi que… » Elle sourit de plus belle. « Je te laisse imaginer tous ce que tu voudrais que je te fasse. »

Les relations avec les loups-garous n’étaient pas censées être une bonne chose pour les vampires. Mais la jeune femme n’était plus vraiment à un vice près. Elle se contentait de s’amuser avec ce qui tombait dans son filet, quel que soit la race. De toute façon les relations entre frère et sœur n’étaient pas bien vu non plus et elle ne s’en privait pas. C’était comme cela, la vampire se contentait simplement de profiter de la vie et des expériences qu’elle pouvait fait. Elle était devenu une buveuse de sang immortel, ce n’était pas pour s’empêcher de profiter du moment comme elle le voulait. Au contraire, c’était un signe qu’elle devait faire tous ce qu’elle voulait et mettre à profit l’erreur qu’elle avait fait et qui l’avait transformé. Ce qui finalement, n’était plus vraiment une erreur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mar 26 Mai - 11:53

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
En toutes franchises, même s’il n’en montrait rien en se contentant d’afficher une expression impassible, Wellan devait se faire violence pour ne pas littéralement se jeter sur la vampire. Cela faisait un moment qu’une femme ne lui avait pas fait un effet pareil. En même temps, des femmes comme Ely Johns, cela ne courrait pas les rues. Les créatures peinaient généralement à se laisser séduire par les lycans à priori. Quant aux humaines, souvent les plus jeunes étaient prudes et sages et ne se changeaient en animal de luxure qu’une fois que la vie de femme mariée et de mère avaient fini par les ennuyer. Wellan n’avait rien contre les femmes plus mûres qui en arrivaient à vouloir se damner pour le plaisir d’un orgasme donné par un homme en âge d’être leur fils mais il était clair qu’un corps plus jeune était toujours plus intéressant.

Il aimait ce petit jeu qui s’était instauré entre Ely et lui, même s’il était des plus évident qu’aucun d’entre eux n’avaient l’intention de partir sans qu’ils ne soient arrivés à leur fins. Cela apportait un peu de piment à la chose et faisait monter la tension sexuelle entre eux. Tension qui avait fini par se faire ressentir physiquement chez lui d’ailleurs. Heureusement, la coupe de son pantalon cachait ce qui aurait pu être considéré comme embarrassant aux regards les moins insistants.

J’avoue que tu as un autre avantage sur elle, susurra-t-il à l’oreille d’Ely en glissant son regard sur la serveuse. Toi au moins je sais que je n’aurai aucun mal à te faire t’en aller au petit matin.

S’il y avait bien une chose que Wellan n’aimait pas, c’était quand ses conquêtes s’accrochaient et ne voulaient plus partir. Pire encore, quand les plus naïves d’entre elles prenaient cette nuit passé ensemble comme une promesse de vie à deux.

Ne se souciant aucunement de la bien séance et encore moins de certains regards, de créatures connaissant la nature des deux jeunes gens surtout, posés sur eux Wellan fit glisser ses lèvres de l’oreille d’Ely le long de sa mâchoire avant de commencer à déposer des baisers dans son cou alors que l’une de ses mains remontait haut sur sa cuisse fine.

Avec cette proximité, l’odeur de la vampire lui fut peu agréable durant une seconde ou deux. Une odeur imperceptible pour les simples mortels mais reconnaissable entre mille pour les ennemis des vampires. Ce n’était pas une odeur mauvais ou repoussante mais plutôt surprenante sur le coup. Cela dit, Wellan s’y accommoda très rapidement car admettons-le, l’odeur des vampires n’était pas pire que celle que dégageait certaines humaines.

Et à vrai dire, cette odeur si caractéristique ne fit qu’accroître son désir finalement au lieu de le diminuer.


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Dim 21 Juin - 11:26

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Le petit jeu qui s’était mis en place entre le lycan et la buveuse de sang commençait à sérieusement dérapé, pour le plus grand plaisir d’Ely. Elle l’avait bien montré depuis le début de cette conversation qu’elle n’avait aucune envie de repartir sans son « dû ». Même s’ils jouaient clairement les retissant tous les deux, se cherchant plus qu’ils n’avaient besoin, la vampire savait parfaitement qu’ils étaient sur la même longueur d’onde. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne craquent tous les deux, d’ailleurs cela ne devrait pas tarder. Ely sourit à la remarque de Wellan concernant le fait qu’il n’aurait aucun mal à la faire partir au petit matin. C’était clair, elle n’était pas du genre à s’attarder quand elle avait obtenu ce qu’elle désirait. La plupart du temps, elle ne prenait même pas la peine de dormir avec ses conquêtes. Les seules personnes qui méritaient de partager sa couche pour un sommeil profond, c’était son frère et sa sœur. Quand elle irait s’amuser avec Wellan (puisque ce moment allait forcement arriver), elle ne s’attarderait donc pas.

« Avant le petit matin même. »
Reprit-elle toujours de ce même ton de défi qu’elle utilisait avec le lycan. « Cela dépendra de ta cadence et de ton endurance. »

S’ils ne s’ennuyaient pas, cela pouvait durer un certain moment. S’ils s’ennuyaient, Ely n’allait pas s’amuser à rester plus que de raison. Une fois qu’elle avait obtenu ce qu’elle voulait, la jeune femme avait tendance à vite se lasser. Une fois qu’elle aurait conduit Wellan dans son lit et qu’elle aurait sans une once de scrupule profité de sa plastique, le lycan n’aurait plus aucun intérêt à ses yeux. Jusqu’à la prochaine fois qu’elle aurait envie de profiter de son corps et de son expérience. Cela dépendrait un peu de comment les choses allaient se passer maintenant, elle pourrait avoir envie de faire du lycan un amant régulier, ou alors juste un coup pour ce soir et sans plus.

Le sourire de la jeune femme s’intensifia quand l’homme vint déposer ses lèvres le long de sa mâchoire avant de venir embrasser son cou. Rapidement, les narines de la buveuse de sang furent remplit de l’odeur du lycan. Ce n’était pas si désagréable que cela au fond, surtout que clairement il y avait cette tension sexuelle entre eux. La main d’Ely continuait de remonter le long de la cuisse de Wellan, venant doucement frôler l’entre jambe de ce dernier. Il n’y avait aucun doute sur le fait qu’ils se trouvaient tous les deux sur la même longueur d’onde et qu’il était sans doute temps qu’ils passent à la vitesse supérieure. Même si la vampire aurait aimé entendre Wellan baisser les barrières de lui-même, elle devait bien avouer qu’elle n’avait plus aucune envie d’attendre. Elle vint déposer ses lèvres sur celle du lycan, sans se préoccuper des regards qui pouvaient être lancé dans leurs directions. Elle lui offrit l’un des baisers dont elle avait le secret, mettant en haleine ce qu’ils allaient pouvoir vivre très bientôt.

« Ça te dit qu’on aille chez moi, histoire d’être tranquille. »

_________________


Dernière édition par Ely Johns le Mer 15 Juil - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Dim 21 Juin - 19:26

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Même s’ils avaient l’air de se tourner autour, l’issue de leur petit jeu était d’ores et déjà des plus certains pour Wellan. Ce petit jeu du chat et de la souris ne servait qu’à pimenter un peu les choses, à échauffer leurs désirs respectifs. Après tout, vampire comme loup-garou étaient des chasseurs dans l’âme, rien de bien étonnant donc qu’ils appliquent également cela dans leur manière de séduire.

Et tout aussi appréciable, tous deux savaient exactement à quoi s’en tenir. Il n’y avait aucun espoir de promesses sous-entendus, aucun désir de plus que ce que la nuit leur apporterait. Aussi bien elle que lui ne cherchait qu’une seule et unique chose et se sépareraient sans larmes, fracas ou déception une fois qu’ils l’auraient obtenu.

Wellan ne se senti aucunement gêné quand la main d’Ely vain se poser entre ses jambes, geste qui ne pouvait que la laisser sentir son sexe durcit à travers le tissus. Après tout, pourquoi devrait-il en être gêné ? Il n’avait jamais fait un secret de ses intentions à son égard, loin de là même. Et au baiser qu’elle lui donna, il était évident que la bosse qu’elle avait pu sentir dans son pantalon n’était clairement pas un problème pour elle non plus. En fait, c’était plutôt le contraire qui aurait été problématique entre eux.

Les effets du baiser sur Wellan ne se firent pas attendre et si la vampire n’aurait pas d’elle-même proposée de s’en aller, c’était lui qui aurait fini par le faire.

Aller chez elle ne lui posait pas de problème, même s’il y avait des risques que cela soit un nid à vampires. Au contraire, cela rajoutait un peu d’interdit à la chose. Et c’était préférable à ce qu’ils aillent chez lui. Bien que vivant seul, la cabane de Wellan se trouvait vraiment entourée des autres de sa meute et la présence de la vampire créerait immédiatement un esclandre parmi les siens qui refuseraient nets que Wellan la garde chez lui pour la nuit. Chose qui d’ailleurs énervait prodigieusement le lycan qui estimait pouvoir avoir le droit de faire – et se faire accessoirement – qui il voulait chez lui, ennemis ancestraux ou pas.

En guise de réponse, Wellan vida le reste de son verre d’un trait et paya les deux consommations avant de se lever et de prendre Ely par la taille pour quitter les lieux non sans ressentir une certaine satisfaction en voyant les regards envieux que certains lançaient à sa compagne du soir en la suivant du regard.

Dehors, tout était d’un calme presque étouffant, comme toujours arrivé la nuit dans le village. Seule la taverne derrière eux semblait contenir de la vie. Pour le reste, il n’y avait que de la lumière derrière les fenêtres des maisons mais pas âmes qui vivent dans les rues.

Tenant toujours Ely, Wellan la plaqua soudain contre un arbre décorant la rue qu’ils longeaient et, plaquant son corps au sien, il s’empara fougueusement de ses lèvres, glissant sa cuisse entre les siennes. Maintenant que le jeu de la séduction était terminé, un jeu bien plus physique était en passe de se mettre en place entre eux.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mer 15 Juil - 15:25

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Ely n’avait plus vraiment envie de patienter beaucoup plus avant de passer directement au vif du sujet avec Wellan. Après tout, c’était assez clair qu’ils avaient le même objectif. Cela se lisait dans leur regard depuis qu’ils avaient commencé cette conversation, tournant légèrement autour du pot. Ils s’étaient amusés à se chercher, mais ils savaient parfaitement comment les choses allaient finir. Et ce n’était pas pour rien qu’Ely avait proposé au jeune homme de la suivre chez elle. Ils allaient pouvoir être tranquille chez elle, ce n’était pas la première fois que la vampire emmenait une de ses « proies » chez elle, les frangins Johns le faisaient tous. Ils ne risquaient donc pas d’être dérangés par les autres habitants de cette maison. Ils allaient donc pouvoir s’amuser, comme leurs corps avaient plus qu’envie de s’amuser visiblement. Ely sentait bien que le corps de Wellan réagissait parfaitement, elle l’avait senti à travers le tissu de son pantalon.

L’homme termina son verre, Ely prit cela comme une acceptation à son invitation. Elle afficha un grand sourire, avant de suivre le lycan. Elle appréciait l’idée de cette soirée, elle avait hâte de rentrer dans le vif du sujet. Ce n’était évidemment pas dans cet endroit, à la taverne, qu’ils allaient pouvoir faire les choses qu’ils avaient envie de faire. La vampire ne manqua pas d’observer un instant la salle avant de sortir dehors en compagnie de son partenaire d’un soir. Ely ne pensait pas se tromper en affirmant que Wellan était comme elle, qu’il n’était pas du genre à s’attachait et qu’il prenait simplement le temps de s’amuser. Ils allaient s’amuser ensemble, mais cela n’allait pas aller plus loin. Ca ne servait à rien que ça aille plus loin que les plaisirs du corps. Corps qui ne manquaient pas de s’amuser déjà. Ely se laissa plaquer contre l’arbre par le lycan, leurs lèvres se retrouvaient et leurs corps se collant de plus en plus. Les mains de la vampire ne tardèrent pas à glisser sous le tissus de son haut, appréciant le contact chaud de sa peau. La ruelle était calme, mais elle n’était pas non plus un lieu propice à ce genre de jeu. Après quelques secondes, ses lèvres s’éloignèrent des siennes.

« Suis-moi. »

Lui glissa-t-elle à l’oreille, avant d’attraper sa main pour l’entraîner avec lui. La maison de la jeune femme ne se trouvait pas loin, ils ne tardèrent donc pas à y arriver. Quand ils entrèrent, la maison était plus que calme. Tristan et Hope n’étaient pas présent, ils allaient donc être tranquille (même si au fond, cela n’aurait pas dérangé la jeune femme que son frère et sa sœur soient présents). Ely entraîna Wellan dans sa chambre, afin de pouvoir être vraiment tranquille. Et ce fut rapidement, toujours, qu’elle poussa le jeune homme pour qu’il s’allonge sur le lit. Elle ne tarda pas à le chevaucher, retrouvant le contact de ses lèvres. Ses mains recommencèrent leurs caresses, retirant les trop nombreux tissus qui recouvraient le corps du lycan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Sam 18 Juil - 16:00

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Ils avaient fini de jouer. Maintenant qu’ils avaient quitté la taverne, c’était comme s’ils avaient commencé une seconde phase dans leur « relation ». Le jeu de la séduction n’avait plus lieu d’être et devenait même presque douloureux. Le corps prenait le pas sur la parole et l’envie n’en devenait que plus dévorante, presque impossible à refreiner et de toutes manières, il était évident qu’aucun d’eux deux ne voulait refreiner leur désir.

Ce fut presque docilement que Wellan se laissa prendre la main et guider dans les ruelles du village par Ely. Le côté plus dominatrice de la vampire le changeait de ses habituelles conquêtes bien plus dociles et soumises et ce n’était de loin pas pour lui déplaire. Dans le fond, le lycan était toujours à la recherche de nouvelles sensations, toujours plus extrêmes. Cette nuit même en était la preuve. Il ignorait ce qu’il en était pour sa compagne d’un soir mais pour le loup-garou, coucher avec une vampire n’avait absolument rien d’anodin. Une ennemie ancestrale, voilà qui avait de quoi apporter une délicieuse saveur d’interdit à ce qu’ils s’apprêtaient à faire. Cela pourrait lui valoir d’être rejeter des siens, douce hypocrisie car il restait persuadé qu’il n’était ni le premier ni le dernier à succomber à ce désir défendu. Il était vrai qu’il avait donc de grandes attentes au sujet de ces ébats qui se rapprochaient.

La maison avait tout l’air d’être vide à leur arrivée mais l’odeur – imperceptible pour n’importe quel odorat humain – était trop marquée pour n’appartenir qu’à une seule vampire. D’ailleurs, plusieurs fragrances se mêlaient les unes aux autres. Très semblables mais pourtant subtilement différentes. Wellan n’avait jamais cherché à connaître les Johns, il savait juste d’eux qu’ils étaient plusieurs, une fratrie de vampires dont il ignorait le nombre exacte. Trois lui semblait-il aux parfums qu’il arrivait à distinguer. Quand ils arrivèrent dans la chambre, Wellan fut quelque peu troublé de réaliser que les odeurs s’y mêlaient toujours comme dans le reste de la maison. Comme si les Johns partageaient tous les mêmes pièces… Et les mêmes lits à en croire l’odeur imprégnant les draps d’Ely et sur lesquels elle venait de le jeter. Ce n’était pas le genre de détail qui pouvait stopper ou gêner Wellan. C’était plutôt le contraire, cela prouvait que tout comme lui, son amante ne craignait pas de tenter toutes les expériences possible.

Enivré par le parfum de vampire qui embaumait la pièce, Wellan répondit au baiser d’Ely avec ardeur tout en lui retirant le haut de sa robe sans se soucier de la déchirure qu’il y provoqua, découvrant sa poitrine parfaite dont il pinça un téton entre ses lèvres tout en remontant le bas du fin tissu sur ses hanches.

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas éprouvé autant de désir. Une envie ardente, fougueuse, presque violente qui provoqua chez lui un léger grognement étouffé. Il voulait sentir ses ongles griffer sa peau, ses dents s’enfoncer dans sa chaire et l’entendre crier sans cette retenue pudique qui caractérisait la plupart des jeunes femmes soucieuses de ne pas être entendue de ses voisins.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Jeu 13 Aoû - 0:04

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Le jeu était terminé maintenant, les deux amants passaient clairement aux choses sérieuses. Et maintenant qu’ils se retrouvaient dans l’intimité de la chambre d’Ely, ils n’avaient aucune raison de se retenir. Et pour tout dire, la vampire n’avait aucune envie de se retenir. Elle en avait assez de patienter et d’attendre, alors que son corps ne réclamait qu’une seule chose depuis un long moment maintenant. Les préliminaires étaient donc passés depuis un moment. La buveuse de sang en tout cas considérait que c’était le cas et elle ne manqua pas de faire s’allonger Wellan sur son lit. Son lit qui avait eu l’occasion de voir énormément de ses conquêtes. La jeune femme n’avait aucun scrupule à emmener ses « proies » dans la maison qu’elle partageait avec le reste de sa famille, il n’y avait aucun mal à cela. Tous les Johns le faisaient en fait. Et dès qu’ils le pouvaient, les trois membres de la fratrie partageait la même couche pour ce genre d’ébat qui était loin d’être avisé de raconter à n’importe qui. Jamais Ely ne connaitrait meilleurs amants que son frère et sa sœur, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir des partenaires plus qu’agréable. Et quelque chose lui disait que Wellan allait être de ces partenaires à la satisfaire. Jusqu’à ce qu’ils aient terminés avec tout cela et que leurs chemins se séparent.

Leurs lèvres ne se séparaient pas vraiment, alors que leurs mains continuaient leurs progressions. Rapidement, Ely avait commencé à retirer les tissus qui l’empêchaient de profiter du corps de Wellan et il en fit de même dévoilant sa poitrine dans un premier temps, puis le bas de son corps. Un sourire en coin vint se déposer sur son visage quand elle entendit le grognement du loup-garou, elle prenait ça pour un bon signe. Il n’y avait aucune raison que ça en soit un mauvais, il n’y avait aucune raison pour qu’ils ne passent pas un super moment ensemble. Les gestes d’Ely étaient légèrement précipités, ils montraient l’impatience qu’elle ressentait. Elle avait envie de plus, de beaucoup plus. Et alors qu’une de ses mains allaient s’occuper, comme elle savait si bien le faire, de l’intimité du lycan, les lèvres de la vampire se déposaient dans son cou. S’il n’y avait pas la perspective de cette si agréable partie de jambe en l’air, elle aurait bien aimé planté ses crocs dans la peau de ce lycan juste pour voir quel goût il pouvait avoir. Mais elle allait goûter à autre chose, qui allait sans nul doute être tout aussi délicieux. D’ailleurs ses lèvres ne tardèrent pas à descendre le long de son torse chaud. Elle aimait diriger les choses et pour le coup, elle n’avait aucune envie d’être stoppée dans son élan. Elle arrêta donc de s’occuper de la zone érogène de Wellan avec sa main pour mieux l’entourer de ses lèvres et de commencer son traitement, comme elle savait si bien le faire. Ely avait de l’expérience, elle était une amante hors pair et elle le savait parfaitement. Elle mettait un toute son honneur dans ce domaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Dim 30 Aoû - 17:23

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Les gestes précipités d’Ely n’échappèrent pas à Wellan et ce n’était pas pour lui déplaire de s’apercevoir que sa compagne d’un soir était dans le même état d’excitation que lui. Les préliminaires, le jeu de séduction, cela allait un moment mais Wellan ne connaissait rien de meilleur que la sensation de peau nue contre peau nue, cet instant intense et torride montant crescendo jusqu’à la jouissance finale.

C’est pourquoi se fut avec des gestes tout aussi fébrile que Wellan entreprit de déshabiller Ely, très désireux d’enfin voir son corps nu qui, sous les vêtements, lui paraissait déjà parfait. Et pour ce qu’il arrivait à en voir entre deux caresses et baisers passionnés, c’était bel et bien le cas.

Alors que la température montait, Wellan s’attendait à sentir les crocs de la vampire se planter dans sa chaire mais il n’en fut rien. Peut-être était-ce à cause de cette odeur qu’il était censé dégager et qui rebutait ceux de l’espèce de la jeune femme ? Dommage d’un certain côté, le lycan – toujours à l’affût de nouvelles expériences parfois extrêmes - aurait été curieux de savoir ce que cela pouvait procurer comme sensation mais il ne lui en tînt absolument pas rigueur alors qu’il sentait les doigts longs et fins se refermer pour un mouvement de va-et-vient. Sentant le désir monter d’un cran, il posa sa main sur celle d’Ely pour lui intimer un mouvement plus fort et soutenu.

Les choses s’accélérèrent quand Ely échangea ses doigts contre sa bouche. Savourant ses prouesses, Wellan rejeta la tête en arrière avec un gémissement de plaisir. La jeune femme était une véritable experte, il n’en n’avait jamais connue d’aussi adroite et douée dans cet art. Dans un réflexe, il agrippa les draps d’une main alors que son corps se tendait au rythme que lui imposait Ely. Après Ely, cette même pratique, qu’il avait pourtant toujours apprécié, lui semblerait certainement bien fade.

Mais alors qu’il sentait le désir monter en flèche en lui, Wellan fit signe à Ely d’arrêter. Bien sûr, il aurait pu profiter de la facilité et se laisser faire pour l’instant mais il avait vraiment envie de faire durer les choses. Pour lui, l’importance n’était pas le nombre d’orgasmes mais leur puissance. Il lui roula alors dessus, reprenant ses caresses le long de son corps fin et musclé.
code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Ven 25 Sep - 21:08

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Ely avait énormément d’expérience dans le domaine et elle ne le cachait pas du tout. Elle savait y faire et même, elle adorait y faire. Quand elle sentait ses partenaires apprécier ce qu’elle faisait, cela lui procurait du plaisir. C’était une satisfaction personnelle, même si elle manquait cruellement de retour par moment. Mais avec Wellan, en cet instant, cela ne la dérangeait en aucun cas. Elle préférait même largement avoir le contrôle de la situation, avoir les choses en main. Parce que son partenaire était un lycan et qu’il y avait quelque chose en elle qui lui donnait envie de le dominer. Elle le dominait clairement la situation d’une manière différente que son instinct prodiguait, mais ça lui allait à merveille. Elle pouvait sentit le désir de Wellan monter en flèche, elle le sentait approcher de l’extase ultime ; Mais ce dernier n’avait visiblement aucune envie de l’attendre, puisqu’il lui fit signe d’arrêter. Ce fut à contre cœur qu’elle le fit, même si Ely était quand même en partie impatiente de découvrir ce qu’il allait lui réserver. Une partie de jambe en l’air avec un lycan, cela devait promettre. L’homme reprit le dessus, les retournant pour se positionner au-dessus d’elle. Les caresses de l’homme ne tardèrent pas à reprendre de plus belle sur son corps, faisant grimper de nouveau la chaleur de ce dernier.

Puisqu’il n’y avait aucun doute sur le fait que Wellan était plus résistant que les humains, alors la jeune femme n’avait aucune envie de se retenir dans ses gestes. Les mains de la buveuse de sang s’étaient déposées dans le dos de l’homme, elle y planta sans ménagement ses ongles. Elle pouvait très bien lui faire mal, cela lui était bien égal. Elle récupéra ses lèvres, l’embrassant d’une manière plus que brutal, mais qu’elle appréciait. Elle n’avait pas besoin de se retenir en présence du loup-garou. Et encore une fois, la brune avait envie de reprendre le dessus. Elle décida donc de retourner une nouvelle fois la situation, donc de les retourner tous les deux, et de se retrouver encore une fois au-dessus. Sans que ses lèvres ne se détachent de celles de Wellan, Ely glissa ses ongles cette fois sur son torse musclé du lycan (provoquant également des striures). Elle était plus qu’impatiente et ne cachait rien de cette impatience. A quoi bon ? Ils étaient là pour s’amuser non ? Et elle s’amusait comme une petite folle en cet instant bien précis. Et sans se contenter de planter ses ongles dans la chair de son partenaire, elle planta également ses crocs. Pas trop, elle ne voulait pas le tuer, mais suffisamment pour s’amuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Sam 7 Nov - 12:15

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Leurs ébats, déjà loin d'être chaste, prirent une tournure plus bestiale lorsqu'Ely lui griffa le dos sans ménagement. Et cela n'était de très loin pas pour lui déplaire, bien au contraire comme le laissait clairement comprendre l'exclamation qui lui échappa, entre la douleur et le plaisir. Alors que les ongles de la vampire lui lacérait le dos, Wellan sentit son désir se décupler. La douleur et le désir n'avait jamais été contradictoire pour lui, bien au contraire à vrai dire et de loin.

Et Ely n'en resta pas là puisse ce que à son tour, elle les fit rouler pour reprendre à nouveau le dessus. Wellan senti les griffures le brûler légèrement quand il se retrouva sur le dos et durant une très brève seconde il songea aux perles de sang qui imprégneraient les draps mais se se soucia pas un instant. D'autant plus que les ongles de la vampire s'attaquèrent cette fois-ci à son torse.

C'était exactement ce que Wellan avait recherché depuis un bon moment. Les femmes appréciant réellement les ébats si sauvage se faisaient hélas rare et presque la totalité de celles cherchant cela étaient déjà passé par le lit de Wellan qui, en plus des ébats torrides, aimait aussi la diversité. Après plusieurs fois, il avait fini par se lasser et à en chercher une autre. Mais aucune d'elles n'arrivaient à la cheville d'Ely Johns. Il découvrit cela au moment où il sentit les crocs se planter dans sa chaire. Une sensation inédite pour lui mais qui lui arracha instantanément un cri de plaisir intense.

Il en voulait plus, il avait besoin de plus. C'était comme devenu vital soudainement. C'est pourquoi, une fois de plus, il roula sur elle. Il lui attrapa les poignets et les bloqua au-dessus de sa tête d'une main et sans attendre, il s'enfonça soudainement et complètement en elle d'un seul coup de rein. Après tout, ce n'était pas comme si l'un d'entre eux avait espéré de la douceur et de la tendresse. Bien au contraire, leurs ébats ressemblaient bien plus à un combat, une lutte pour qui aurait le pouvoir. Une extension de leur flirt jusqu'à cette nuit en somme.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mar 1 Déc - 20:48

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Il était évident que Wellan et Ely n’avaient pas l’intention de se montrer délicat pendant leurs ébats. En même temps, il fallait s’y attendre avec un lycan et une vampire. Puisque l’homme qui était le partenaire pour la nuit de la buveuse de sang était plus résistant qu’un humain normal, elle ne se gênait pas pour y aller plus fort. Par moment, c’était vraiment agréable de simplement se laisser aller à la bestialité de sa nature. La jeune femme ne se retenait donc pas de planter ses ongles dans la peau du loup-garou et ce dernier semblait apprécier ses traitements au vu des gémissements qu’il poussait à chaque fois. Oh cela devait sans doute lui faire mal (ce qui était un peu le but au final quand même), mais c’était encore mieux parce que ça permettait quand même de mettre piment dans tout ça. Evidemment, la jeune femme n’en avait que faire du sang qui pouvaient tâcher les draps de son lit, ce n’était pas la première fois que ces derniers seraient imbibés de sang (parce qu’il lui arrivait quand même d’emmener certaines de ses victimes chez elle – pour partager avec ses aînés). Elle n’aurait qu’à les changer une fois qu’ils en auraient terminés et pour le moment, ce n’était que le cadet de ses soucis. Il n’y avait d’ailleurs aucune raison de se prendre la tête en cette seconde précise, alors qu’elle plantait ses crocs dans la peau chaude de Wellan.

Le sang du lycan qui entra dans sa bouche ne fut pas des plus exquis (elle n’appréciait pas spécialement le liquide vitale des lycans apparemment), mais ce n’était pas ce qu’elle cherchait. D’ailleurs, elle ne prit même pas vraiment la peine de boire, se contentant simplement de le blesser dans le principe de le faire et de rajouter un peu de piquant à cet ébat déjà bien mouvementé. Visiblement, cela plaisait vraiment à Wellan en tout cas, puisqu’il inversa de nouveau la situation pour se retrouver encore une fois au-dessus. En cet instant, l’ébat ressemblait presque à un combat de domination. L’homme bloqua ses mains en dessus de sa tête, l’empêchant donc de vraiment se mouvoir, alors qu’il s’immisçait sans aucune douceur – en même temps c’était évident que ce n’était pas ce qu’ils cherchaient actuellement – en elle. Le geste fut accompagné par un gémissement puissant de la buveuse de sang. Elle adorait ça, vraiment et elle ne manquait pas de profiter de chaque instant et de chaque sensation que ça lui faisait alors que leurs corps se mettaient en mouvement. Les jambes de la buveuse de sang s’enroulèrent autour des hanches du lycan, pour obtenir encore plus de sensation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mer 2 Déc - 22:47

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Les ongles d'Ely griffant sa peau, ses crocs s'enfonçant dans sa chaire... leurs ébats n'avaient absolument rien de tendre et bon sang, Wellan adorait réellement ça ! C'était intense, violent, exactement ce dont il avait besoin mais que, malheureusement, on ne lui accordait que beaucoup trop rarement. Les autres femmes prenaient vite peur dès que les choses devenaient plus rudes. Rares étaient celles qui demandaient carrément cela.

Wellan était persuadé que le fait qu'ils soient des ennemis jurés depuis la nuit des temps en ajoutait au côté sauvage de leurs ébats,leur donnant comme un goût d'interdit. La meute risquerait fort de le rejeter s'ils apprenaient cela et c'était également ce goût de l'interdit qui lui plaisait.

Quand Ely enroula ses jambes autour de lui, Wellan libéra ses bras et passa l'une de ses mains sous le dos de la vampire, la plaçant dans le creux de ses reins afin de la soulever et ainsi faire pivoter son bassin dans le but de s'enfoncer encore plus profondément en elle. Mais après un moment, il se retira, empoigna Ely et la fit se retourner sur le ventre. Les mains plaquées sur les hanches d'Ely, il fit à nouveau pivoter ses hanches puis, s'allongeant sur son dos, il se glissa à nouveau entre ses cuisses tout en lui mordant l'épaule. Bien entendu, n'ayant pas de crocs – du moins sous sa forme humaine – il n'alla pas jusqu'à transpercer la chair pour faire jaillir le sang.

Sans ménagement, Wellan accéléra ses coups de bassin tout en tenant fermement d'une main le flanc d'Ely, ne se souciant aucunement de savoir s'il risquait de lui laisser des bleus ou pas.

Son désir atteignit alors son paroxysme et la jouissance le prit avec une telle violence qu'il s'en retrouva le souffle coupé.

Tout en reprenant son souffle, Wellan s'enleva de sur Ely et roula sur le dos. Son coeur battait à tout rompre et il se sentait étrangement... serein. Il ne chercha pas à câliner Ely ou à la prendre dans ses bras. Il se contenta de repousser de ses deux mains ses propres mèches collées à son front. Il devait avouer que jamais encore une femme l'avait fait jouir de façon aussi violente et alors qu'il se faisait cette réflexion, il tourna son regard sur elle. Sur son corps magnifique étendu à ses côtés et alors même que ses sens étaient encore sans dessus-dessous de leurs ébats, il sentit une nouvelle vague de désir l'envahir.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Mar 12 Jan - 15:00

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Les ébats entre la buveuse de sang et le lycan étaient vraiment violent, c’était justement ce qu’ils aimaient tous les deux. La jeune femme devait bien avouer qu’elle trouvait cet instant avec Wellan intéressant justement parce qu’ils agissaient de cette manière. Ely profitait pleinement de cet instant, se laissant porter par ce qu’elle ressentait. Et elle ressentait énormément de chose, qu’elle ne cachait pas du tout au vu des gémissements qu’elle pouvait pousser. Ils ne faisaient plus qu’un, physiquement, et ils se débrouillaient plus que bien pour vivre un moment agréable. Les gestes étaient loin d’être tendre, mais c’était justement ce qu’ils cherchaient l’un et l’autre. Quand Wellan prit la décision de retourner la buveuse de sang, cette dernière ne manqua pas de pousser un petit grognement de mécontentement. Mais elle ne l’empêcha pas pour autant de la plaquer sur le ventre et de venir s’immiscer en elle une nouvelle fois, s’allongeant sur son dos. C’était plus par principe, parce qu’ils étaient normalement des ennemis naturels et que d’une manière générale, la jeune femme n’aimait vraiment pas se faire « dominer » de la sorte. Cependant, elle ne pouvait pas nier qu’elle trouvait ça intéressant quand même, elle aimait bien que Wellan joue au dur de cette manière. La buveuse de sang n’avait pas souvent l’occasion d’avoir un amant de ce genre, il fallait bien qu’elle en profite.

Et elle en profitait un maximum, puisqu’elle prenait clairement son pied en cet instant. Le rythme de leur corps augmenta grandement, pendant que le lycan s’amusait à mordre l’épaule de la jeune femme sans pour autant lui faire de dommage. Il n’avait clairement pas assez de crocs sous cette forme pour pouvoir lui faire quelque chose (et Ely n’avait pas spécialement envie de rencontrer Wellan sous sa forme de loup). Au bout d’un instant et de nombreux mouvements soutenus et intenses, la jeune femme atteint son paroxysme.

Le souffle court – parce que oui, vraiment elle avait le souffle court – Ely se reposa sur le matelas. Elle tourna son regard vers Wellan qui semblait plus encore à bout de souffle qu’elle. Elle ne regrettait pas du tout ce qu’ils venaient de faire, elle avait bien fait de porter son dévolu sur le lycan. Elle ne dit rien pendant quelques secondes, se contentant d’observer le loup-garou remettre en place des mèches de cheveux. Quand son regard croisa celui de Wellan, elle afficha un nouveau sourire en se redressant un peu.

« Déjà fatigué petit loup ? » Lui demanda-t-elle avant de venir s’installer de nouveau au-dessus de lui, attrapant ses bras pour les plaquer contre le matelas. « Je pensais que vous aviez une endurance plus longue. »

« Vous », sous-entendu les lycans. Elle le mettait indirectement au défit en effet, parce qu’elle trouvait ça amusant. Et elle devait bien avouer qu’elle avait encore de l’énergie à revendre, ainsi que du désire. Pour ponctuer ses propos, la jeune femme vint s’emparer une nouvelle fois des lèvres du loup-garou, avant de descendre sa bouche le long de son cou (ce qu’elle adorait cette zone du corps humain). Elle descendit ensuite le long du torse bien dessiné de l’homme pour rejoindre une zone bien plus agréable à découvrir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Sam 16 Jan - 19:50

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Wellan avait l'impression d'avoir fait une séance de sport intensive et d'un certain côté, ce n'était pas tout à fait faux. Aucun de ses muscles n'avaient été épargnés, son coeur battait encore la chamade et il reprenait peu à peu son souffle. A côté de cela, l'effet de ce violent orgasme le rendait euphorique et cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas senti autant détendu.

Le fait de ne pas avoir à s'inquiéter de blesser sa partenaire était un avantage indéniable. Il pouvait se montrer brusque sans crainte pour une fois et ainsi se lâcher totalement au lieu de toujours faire un minimum attention. Il n'y avait rien de plus désagréable qu'une femme mettant soudainement fin à un ébat vigoureux à cause d'un geste particulièrement brusque lui valant un simple petit bleu. C'était un problème qui ne se posait pas avec Ely. En vérité, il y avait fort à parier que ce soit Wellan lui-même qui se réveil le lendemain court de bleus et pleins de courbatures. Mais peu importe, cela en valait largement la peine.

Quand elle lui demanda s'il était déjà fatigué, Wellan resta silencieux tout en l'observant avec un sourire amusé. Bien sagement, il se laissa faire quand elle vînt se placer. Mais quand elle reprit la parole, il éclata d'un rire franc et amusé.

Je n'ai pas encore agité le drapeau blanc !, répondit-il, hilare. J'avais juste besoin d'un court instant pour récupérer. Un des inconvénients à être encore vivant.

Parce qu'elle était mignonne elle mais c'était sûr que c'était beaucoup plus facile quand l'oxygène était un besoin accessoire à sa survie et non pas un besoin vital. Mais Ely semblait bien décidée à tester l'endurance des lycans et Wellan ne pu que laisser échapper un petit rire résigné quand il sentit ses lèvres descendre sur son cou, son torse, son ventre... Baisés qui eurent l'effet escompter. En un rien de temps, le jeune homme était à nouveau « en position ». Avec amusement, il en vînt à se demander s'il était possible de mourir suites à des ébats sexuels trop intense. Si c'était le cas, voilà le genre de mort qui lui convenait parfaitement. La plupart des lycans se voyaient mourir lors d'un combat, avec honneur mais Wellan s'imaginait tout à fait pousser son dernier soupire dans un orgasme dans le lit d'une belle jeune femme.

Si j'y reste, arrange-toi quand même pour que l'on retrouve mon corps
, plaisanta-t-il à moitié en sentant son coeur, qui n'avait d'ailleurs même pas encore eu le temps de reprendre un rythme normal, s'emballer à nouveau. Mais il avait bien l'intention de tenir la longueur. Après tout, il y allait tout de même de son égo !

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 469

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Sam 13 Fév - 23:17

Wellan & Ely
Le jeu du chat et de la souris
Ely en demandait peut-être un peu trop, mais elle se disait que ce n'était pas pour déplaire à Wellan. Après tout, il se vantait bien tout à l'heure d'être un lycan, elle avait envie de voir ce que cela donnait concrètement. Les vampires avaient une endurance hors du commun - elle avait déjà eu l'occasion de l'expérimenter avec son frère et sa soeur - mais elle ne savait pas ce qu'il en était des loups-garous. Ils étaient plus endurants que des humains, normalement, et elle avait bien envie de voir ça. Après tout, les deux amants se trouvaient quand même sur une même longueur d'onde. Cela faisait longtemps que la buveuse de sang ne s'était pas autant amusée, sans avoir besoin de se contenir pour ne pas blesser son amant. Elle pouvait bien le blesser, elle était certaine que le loup ne verrait pas d'inconvénient (tant qu'elle ne le tuait pas en fait). Ils avaient tous les deux cette bestialité qui se complétait assez bien, Ely passait un très bon moment. Ce qui se faisait quand même de plus en plus rare, au fur et à mesure que les amants (et maîtresse) partageaient sa couche. Quoi que rien ne puisse remplacer un instant passé dans la couche de Tristan ou Hope, elle abandonnerait sans souci Wellan pour eux. Sauf que pour le moment, elle n'avait pas besoin de le faire, alors elle avait envie de se contenter de profiter du lycan autant qu'elle le pouvait.

Elle se mit à sourire aux propos de son amant d'un soir, qui affirmait ne pas avoir encore tendu le drapeau blanc. Il avait simplement besoin de reprendre un peu son souffle, puisqu'il était juste vivant. Effectivement, c'était bien le problème des loups-garous, ils vivaient encore. Pendant qu'Ely n'avait aucun souci physique à cause de sa condition de vampire, lui devait récupérer pour pouvoir continuer. Elle ne dit rien pour répondre à cela, se contentant de recommencer ses traitements sur le corps du lycan. Ce dernier ne manqua pas de rapidement reprendre position, appréciant visiblement les traitements que la buveuse de sang lui faisait. C'était pour le plus grand plaisir de la "jeune femme" qui n'avait pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin. Elle s'occupa donc, comme elle savait si bien, de cette zone si sensible de l'anatomie des hommes. Elle avait de l'expérience, elle savait parfaitement comment s'y prendre. Et elle espérait bien parvenir à faire le plus de plaisir à son amant, qu'elle vouloir voir reprendre de la fougue. Ce fut que quand l'homme reprit la parole, qu'elle arrêta ses traitements afin de pouvoir s'emparer de nouveau des lèvres du lycan, mais une de ses mains resta plus bas sur son corps pour continuer ses caresses expertes.

« Je t’interdis de me rester sur les bras chéri. »
Lui dit-elle quand leurs lèvres se séparèrent. « Je serai tellement déçue… ce n’est pas ce que tu souhaites, si ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   Dim 21 Fév - 11:20

Ely ∞ Wellan
L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
Durant un instant, Wellan songea qu'il aurait presque pu préféré être un vampire qu'un lycan en cet instant précis. Pouvoir aligner les ébats encore et encore durant des heures sans ressentir le moindre signe de fatigue. Avoir orgasme sur orgasme sans avoir besoin de faire la moindre pause. Oui, c'était là une idée qui lui plaisait particulièrement. Sans compter bien entendu l'autre avantage non négligeable qui était l'immortalité. Rester tel qu'il était aujourd'hui même sans ne plus jamais vieillir. Car oui, la vieillesse était une véritable crainte pour lui. Il ne voulait pas vieillir, voir son visage se couvrir de rides et ses cheveux blanchir. Il était clair que jamais il ne l'avouerais à qui que ce soit et il avait beau réellement adoré sa condition de loup-garou, Wellan enviait les avantages qu'avaient leurs ennemis vampires. Non, très franchement si aujourd'hui on lui demandait de choisir entre être un lycan ou un vampire... Il devait s'avouer à lui-même qu'il aurait beaucoup de peine à choisir.

Mais le cours de ses pensées fut bien vite parasité par son amante d'un soir et par ses lèvres experte. L'anatomie de Wellan répondit à ses baisers et caresses en à peine quelques secondes et le Wellan ne pu refréner un soupire de bien-être.

Il ignorait quel âge pouvait bien avoir Ely et très franchement, il s'en moquait totalement mais il était sûr d'une chose, c'était qu'elle était clairement bien plus expérimentée que la majorité des femmes de ce stupide village. Ses futurs maîtresses risqueraient de lui paraître bien fade comparé à elle.

Je n'ai pas l'intention de te décevoir, répondit-il en sentant ses muscles prêts à reprendre du service. Tant pis s'il devait en payer les conséquences le lendemain en se retrouvant incapable de se lever de son lit, il avait bien l’intention de profiter au maximum de cette nuit. Certes, il commençait à se dire qu'il n'aurait peut-être pas l'endurance des amants immortels de la jeune femme mais il comptait tout de même tout faire pour s'en sortir avec les honneurs.

D'un mouvement, il roula sur Ely et commença à faire courir ses lèvres tout d'abord sur sa gorge. Puis il descendit, titillant un téton du bout de la langue jusqu'à le sentir durcir. Il le mordilla alors tout en glissant une main entre les cuisses de la vampire. Ses doigts trouvèrent tout de suite le petit bouton gonflé qu'il cherchait et il commença à le masser en faisant volontairement des mouvements très lent.

Après quelques instant de ce traitement, Wellan fit à nouveau glisser ses lèvres, descendant le long de son ventre sans s'arrêter. Arrivé au bas-ventre, il souleva les jambes de la belle vampire pour venir les poser sur ses épaules et il vînt nicher son visage entre ses cuisses. Il commença par de simples petits coups de langues très léger avant de rapidement en arriver à quelque chose de bien plus fougueux et intense.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: (-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(-16) Le jeu du chat et de la souris (pv Ely)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le chat et la chauve-souris (Sélina Kyle)
» Jouons au chat et à la souris ! [Black-Mask & Duela Dent]
» Jouer au chat et a la souris dans un tunnel, ça vous tente ? (Suite du rp studio)
» Jouons au chat et à la souris [Silvestre]
» On joue au chat et à la souris, mais qui est le chat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Taverne-