Partagez | 
 

 Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 4 Jan - 16:34


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

C'

était une sensation à la fois pesante et terriblement désagréable, elle avait le sentiment que des milliers de pierre lui martelaient le crâne, lui transpercaient le cerveau, elle s'était rarement sentie aussi mal, même après ses soirées alcoolisées les plus violentes... Pourtant, la veille s'était déroulée de façon tout à fait normale... De ce dont elle se souvenait, car en fait, ses souvenirs étaient un peu flous. Elle se rappelait parfaitement le dîner qu'elle avait pris ce soir là (et sans une goutte d'alcool, messieurs dames), elle se rappelait avoir prévu de passer une soirée tranquille, mais pour le reste... C'est comme si tout s'était évaporé, elle ne se rappelait pas être allée se coucher, elle ne se rappelait de rien, mais voilà qu'elle ouvrait les yeux comme au retour d'un sommeil particulièrement désagréable et agité. Et sur quoi ses paupières s'ouvraient-elles ? Sur l'obscurité. Elle n'était pas chez elle. Elle n'était pas dans son lit. Elle était allongée sur un sol calcaire, humide et sombre, seulement éclairé par la lumière faiblarde d'une torche qui paraissait sur le point de se tordre. Jane se redressa, voulu masser son crâne endolori du plat de sa main, mais c'était impossible, une pression métallique et froide entravait ses mouvements. Elle était attachée. Des chaînes en fer la maintenaient au sol...

-Putain, c'est quoi ce bordel ?
Putain oui, c'était quoi ce bordel ? Comment était-elle arrivée là ? ... Les options n'étaient pas bien nombreuses. Elle avait été enlevée... Elle songea aussitôt à Léo, et au sorcier qui l'avait capturé... Était-elle en train de connaître le même sort ? Son coeur s'emballa. Et si ce sorcier avait retrouvé la trace de Léo et les avait enlevé pour les exemples... Elle n'avait plus que des souvenirs flous de la veille, si bien qu'elle n'était pas certaine qu'il s'était trouvé avec elle ... alors qu'on l'assommait ou la droguait, qu'importe le moyen que ce fou furieux avait employé. Du regard, à travers la pénombre, elle le chercha, mais ce ne fut pas la présence de son futur époux qu'elle découvrit, c'en fut une autre... qu'elle ressentit avant même que de le voir, d'ailleurs, à se demander comment elle avait fait pour ne pas réaliser immédiatement qu'il se trouvait là. Edward...

Elle le distinguait dans l'ombre, mais n'était pas certaine qu'il soit réveillé. Et comme ses chaînes l'empêchaient d'aller plus loin, elle ne pouvait pas vérifier par elle-même. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'il était en vie (sinon elle ne le serait plus), et qu'il ne devait pas aller beaucoup moins bien qu'elle, à moins que son mal de crâne ne soit le sien... et à vrai dire, cette perspective la rassurait (non, elle ne s'inquiétait pas, c'est faux). En attendant une réaction de sa part, elle regardait autour d'elle, elle devait se trouver dans une grotte, c'était l'impression que cela donnait, en tous cas, et ils semblaient être seuls, d'aussi loin qu'elle était capable de le deviner... Ce qui ne calmait pas son inquiétude, elle ne savait pas pourquoi elle, elle ne savait pas pourquoi Edward, mais si jamais il était arrivé quelque chose à Léo... ce serait encore pire que pouvait déjà l'être cette situation.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 4 Jan - 22:44

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Ce fut comme si la pénombre s’estompait petit à petit de son esprit, alors que les longues minutes passaient. Edward était encore profondément endormi quand il entendit la voix de Jane l’appeler. Il crut un instant que cela était un rêve (évidemment, jamais la jeune femme ne se trouvait dans ses rêves), mais la dureté du sol fini par lui faire reprendre ses esprits. Il avait le visage collé sur le sol dur de cette grotte, cela n’avait rien à voir avec la qualité de son lit. Le jeune homme ouvrit les yeux, découvrant l’obscurité du lieu où il se trouvait. Il sentait la présence de son âme sœur avant même de la voir, de toute façon il ne pouvait pas la voir. Cependant, il savait parfaitement qu’elle était là, il le ressentait. Difficilement, Edward se remua légèrement dans un gémissement. Il avait mal partout, mais surtout à la tête. C’était comme si quelque chose tentait de sortir de son crâne. Il avait beau tenté de se souvenir de la raison pour laquelle il se trouvait là, de la manière dont il s’y était retrouvé déjà. Il ne se souvenait de rien, mise à part qu’il se trouvait chez lui. Avait-il été drogué ? Il n’en savait vraiment rien, juste qu’il avait un grand trou noir dans sa mémoire et que maintenant il se trouvait là. Cela ne fut pas bien long pour le jeune homme de constater qu’il était attaché et donc très limité dans ses mouvements. Dans un nouveau râle de douleur, il parvint néanmoins à se redresser quelque peu, afin d’observer de ses yeux la scène. Il ne voyait pas grand-chose, on ne pouvait pas dire que la faible torche aidait.

Son regard se porta sur l’ombre de Jane, qu’il ne pouvait pas distinguer complètement. Il savait juste qu’elle était là et que c’était elle. Comme souvent, il y avait cette étrange chaleur qui parcourait son corps. Mais pour l’heure, le jeune homme se demandait simplement ce qu’il pouvait faire ici. Il ne comprenait pas pourquoi il se retrouvait en compagnie de son âme sœur dans un tel endroit. Rapidement, ses pensées se dirigèrent vers Ambre qui se trouvait chez eux également. Il espérait qu’elle ne se soit pas fait enlevé (puisqu’il semblait clair qu’il s’était fait enlevé). Si jamais quelqu’un avait touché à un seul cheveu de sa petite sœur, il n’allait plus répondre de lui-même.


« Qu’est-ce que tu as foutu encore ? »

Demanda-t-il de sa voix roque à celle qui lui servait d’âme sœur. Evidemment, Edward avait bien envie de mettre cette histoire sur le dos de la jeune femme, parce qu’il n’avait aucune envie de prendre les responsabilités. Il n’avait aucune idée de la raison pour laquelle il se trouvait là, en compagnie de Jane. C’était particulièrement frustrant de tenter de se souvenir de quelque chose, s’en y parvenir. Surtout quand on n’avait personne pour répondre à ses interrogations. Mais avec un peu de chance, cela n’allait pas tarder à arriver, des bruits de pas se faisaient entendre dans cette grotte sombre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Lun 5 Jan - 19:15


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

S

ans qu'elle puisse exactement expliquait comment cela fonctionnait, quand bien même elle savait pertinemment pourquoi les choses se passaient ainsi, Jane "sentit" son âme soeur se réveiller, avant même que de l'entendre se redresser ou que sa voix ne s'élève et vienne briser le silence relatif des lieux. Elle éprouva, à l'idée de le sentir conscient, une nouvelle vague de soulagement, qu'elle prenait bien sûr soin de garder pour elle, ce qui ne devait sans doute pas empêcher Edward de parfaitement identifier ce qui lui parcourait l'esprit sans qu'elle ne le veuille vraiment. Forte heureusement, quelques mots de sa part avaient suffi à remplacer le soulagement par de l'agacement. Il fallait toujours compter sur leurs travers mutuels et l'aversion qu'ils avaient su cultiver l'un à l'égard de l'autre au fil des ans pour parvenir à reléguer les sentiments bien plus obscurs et bien moins négatifs au second plan. Jane leva les yeux au ciel. Edward ne pouvait pas la voir mais elle s'en fichait, ça lui faisait du bien. Elle se doutait bien que même lui ne pouvait pas croire qu'elle y soit pour quelque chose. Il était évident qu'ils étaient l'un comme l'autre dépassés par cette situation, incapables de comprendre ce qui leur arrivait et, pire que tout, impuissants, eux qui aimaient avoir le contrôle... Qui que soit leur malfaiteurs, ils s'étaient faits avoir comme des bleus, Jane n'avait pas vu le coup venir un seul instant, elle se doutait qu'il en était de même pour son âme soeur.

-Te rends pas encore plus con que tu ne l'es, Baker.
Évidemment, puisqu'il s'agissait de l'insulter comme d'accoutumée (même si leurs coutumes avaient quelque peu... évoluées... depuis quelques temps), le nom de famille était plus appropriée que l'appellation d'Edward, en fait assez récente. Bref, qui remontait à l'incendie. Trouves plutôt un moyen de nous sortir de là.

Échapper d'abord à cette situation merdique, ensuite songer à ce qui avait bien pu se passer, et qui les avait entraîné dans cette fichue grotte... Encore fallait-il trouver un moyen. Se servir de leurs pouvoirs ? Soit, après tout, ils avaient une torche à leur portée. Mais le feu n'allait pas leur servir à défaire leur lien. Il ne pouvait rien contre ces chaînes en fer. Contrôler un élément, ça avait l'air plus qu'avantageux, comme ça, mais ça avait de sérieuses limites, au final. Elle aurait préféré découvrir ces limites en question en d'autres circonstances. D'autres remarques acerbes lui traversaient l'esprit, mais elle les garda pour elle, puisqu'elle entendit des pas se rapprocher. Elle retint son souffle une fraction de secondes, c'état le moment ou jamais d'obtenir les réponses aux questions qu'ils se posaient.

-Enfin réveillés ?


Une voix calme, posée, un rien victorieuse. Une voix d'homme. Dans la pénombre, Jane n'arrivait pas à en distinguer vraiment plus. Le calme de son ton excitait la haine de la demoiselle.

-Qu'est-ce que tu veux, connard ? Je te conseille de nous laisser partir, ou...


La flamme de la torche augmenta, révélant dans plus de détails le visage de leur agresseur. Il ne semblait pas inquiet, juste amusé....









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Sam 10 Jan - 0:21

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Considérer Jane comme responsable, c'était un moyen comme une autre de ne pas céder à la panique. Mais Edward n'était pas idiot au point de croire que son âme sœur puisse être seule responsable dans cette histoire. S'ils se trouvaient ici tous les deux, sans la présence d'autres âmes ce qui semblait être le cas, c'était bien qu'ils étaient une cible. La personne qui s'en était prise à eux, le faisait parce que c'était eux. Le cerveau du jeune homme tentait de deviner qui avait pu faire cette erreur (erreur oui, parce qu'il allait payer cher). Ce qu'on pouvait dire, c'était que les deux myrihandes avaient des ennemis. Mais la plupart du temps, l'ennemi de l'un était un proche de l'autre (conséquence d'être des âmes soeurs destructrices). La listes des ennemis des deux âmes étaient donc plus que réduite et Edward n'arrivait pas à savoir qui avait pu leur jouer ce tour. Et pourtant, il avait bien envie de le savoir. Ils devaient trouver un moyen de sortir de là, mais ce n'était pas facile à faire. Les chaines qui les retenaient ne pourraient pas être brisées grâce à leurs pouvoirs. Pour le coup, le jeune homme se demanda bien à quoi ils leur servaient du coup. Honnêtement, Edward n'avait aucune idée de la manière dont ils allaient pouvoir s'en sortir.

« Démerde-toi toute seule ! »

Et puisqu'ils étaient à se lancer des paroles à la figure, il continuait. De toute façon, on ne pouvait pas dire que les deux âmes soeurs avaient réellement autre chose à faire. Cependant, le temps des réponses allait peut-être arriver. Edward sentit l'angoisse monter d'un cran (sans doute parce qu'il se retrouvait là avec Jane et que ses sentiments étaient multiplié par deux quand elle était en sa présence), quand il entendit les bruits de pas. Ce fut un homme qui brisa le silence, d'une voix plus que calme. Et quand Jane laissa déborder sa haine (enflammant au passage d'avantage la torche), la colère d'Edward augmenta. Son regard se porta sur le visage de l'inconnu, si calme et si amusé. Il serra des dents, détestant cette situation. Le pire dans tout cela, c'était qu'il était incapable de savoir si ce qu'il ressentait venait de lui ou de son âme soeur.

« Ou quoi ? »

Demanda l'inconnu d'une voix encore plus amusé que précédemment, ce qui eut le don d'énerver Edward. Mais le pire restait à venir. L'homme commença à faire quelques pas en direction de la jeune femme, un sourire mauvais sur le visage. Le jeune homme sentit son coeur s'emballer, craignant le pire pour Jane. Oui, clairement, il avait peur pour elle (mais il tentait le plus possible de se contenir quand même). Il ne savait pas ce que cet homme avait l'intention de lui faire, mais il n'avait aucune envie de le laissait faire quoi que ce soit. Parce que s'il devait arriver quoi que ce soit à Jane, c'était de sa main et pas de celle d'un autre (non mais oh !)

« T'approche pas d'elle enfoiré ! »

Lança-t-il plein de rage, la torche augmentant de nouveau. Assez pour qu'Edward voit, à la dernière seconde donc ne lui permettant pas d'agir, un pied venir s'écraser sur son visage, avant d'entendre le rire cristallin d'une jeune fille. L'enfoiré n'était pas seul après tout et elle avait du mordant. Evidemment, le jeune homme poussa un cri de douleur, du sang commençant déjà à couler de son nez.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Sam 10 Jan - 18:29


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

C

et homme, qui qu'il soit (qu'il soit un homme ou non, d'ailleurs, étant donné le calme dont il faisait preuve, Jane en doutait un peu), semblait particulièrement sûr de lui. Il n'était en rien impressionné par leurs pouvoirs, et agissait et s'exprimait avec ce calme olympien qui ne faisait qu'attiser à la fois la peur et la colère de la myrihande. Elle se sentait tellement impuissante face à la situation... Les airs suffisants de cet homme et l'avantage manifeste qu'il avait sur eux lui faisait appréhender le pire pour la suite... Et ce qu'elle pouvait haïr être à ce point incapable de se défendre, de le défendre. Elle le voyait approcher, était incapable de savoir quelles étaient ses intentions, et ne voyait quelle parade utiliser pour se défendre, pour les défendre... car elle réalisait que, finalement, le sort qui lui importait le plus n'était pas forcément le sien propre. Jane ne pu s'empêcher, d'ailleurs, d'esquisser un sourire quand elle entendit son âme soeur prendre sa défense. Il ne pouvait rien faire d'autre que de proférer des menaces, mais l'idée qu'il le fasse parce qu'il ne supportait pas de la savoir en danger faisait naître en elle une force et un courage nouveau, qui se mêlèrent simultanément à de la crainte et à une douleur vive quand elle entendit ce rire qui semblait venir de nulle part, cristallin et terrible, indiquant la présence d'une autre personne dans cette obscurité quasi totale, et qu'y succéda ce coup porté au visage d'Edward, dont elle perçut douloureusement l'impact.... Sa colère augmenta encore d'un cran, au même titre que la flamme, qui éclairait parfaitement l'espace.

Il aurait certainement été plus noble d'affirmer qu'elle avait parfaitement contrôlé ce qui se passa alors, mais il n'en était rien... Elle s'était seulement senti envahie d'une colère telle qu'elle s'était comme... mué en cette chaleur qu'elle avait senti traverser tout son être, elle le savait, cette colère, elle la devait à la peur qu'elle avait eu pour Edward et uniquement lui. La flamme s'était détachée au même moment de son support, avait prit une forme sphérique qui fut propulsée en direction du crâne de celle qui avait agressé Edward. Son rire cristallin se changea en hurlement de douleur, alors qu'elle ne songeait plus à s'acharner sur sa cible, mais tenter d'étouffer les flammes qui lui brûlaient la chair, se roulant par terre. Cela avait également eu le mérite de déstabiliser l'homme face à elle, qui semblait sur le point de lui faire endurer des souffrances qu'elle aurait difficilement supportées. Ses émotions plus que son esprit avaient contrôlé cette boule enflammée, mais quand elle planta son regard dans celui de son interlocuteur, elle y mit ce qu'il fallait de défi pour qu'il ait au moins un doute, pour qu'il pense qu'elle avait le contrôle sur la situation.

-Maintenant, vous allez nous libérer, tout de suite.


Elle n'avait pas besoin de rajouter de "ou"... Parce qu'il était plus que jamais implicite. Sa victime se débattait encore avec la mort, ce serait son tour sous peu, s'il ne faisait pas ce qu'elle souhaitait.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 11 Jan - 1:02

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Il se sentait tellement impuissant, cela avait le don de l’énerver encore plus. Il était attaché par des chaines, incapable de faire quoi que ce soit, subissant les sévices de cet enfoiré qui continuait de souriait. Edward ne savait pas qui il était, mais il venait clairement d’entrer dans sa liste rouge. Le jeune homme n’avait pas l’intention de le laisser s’en sortir comme cela, qui ou quoi qu’il soit. Il semblait clair que cet idiot n’était pas qu’un simple humain, sinon il ne s’en prendrait pas ainsi à deux créatures. Même si cela ne faisait pas bien longtemps qu’Edward et Jane étaient devenus clairement des créatures, ils possédaient quand même de grands pouvoirs (certes légèrement inefficace pour l’heure). Cependant, Edward avait bien l’intention de faire disparaitre le sourire du visage de l’homme, surtout s’il commençait à s’en prendre à son âme sœur. Cela fut plus fort que lui, il avait peur pour elle. Cela n’avait pas seulement un rapport avec le fait que tous ce qui arrivait à Jane lui arrivait, que si elle mourrait il la suivrait en dans les abimes. Il craignait sincèrement qu’il la touche et il était clairement incapable de le cacher. D’ailleurs, il ne le fit pas et en paya les conséquences.

Le rire cristallin de la nouvelle arrivante lui pris rapidement la tête, en plus de la douleur de son visage. Mais ce fut surtout la rage qui contrôla son esprit. Pas la sienne non, même s’il était particulièrement en colère, celle de Jane qui l’emplit entièrement. Il la ressentait, comme si elle venait de lui. Et puis, il vit la flamme de la torche bouger avant de finir sa course sur la femme qui lui avait assigné un coup. Le jeune homme se laissa aller à la satisfaction en entendant les cris de cette dernière, en la voyant brûlé sous ses yeux. Outre le fait que causer la mort d’autrui était jouissif, même si pour le coup il n’était pas responsable, l’utilisation des pouvoirs avait tendance à le rendre euphorique. Les menaces de Jane semblaient marcher sur l’homme, il hésitait. Le regard du myrihande ne quittait pas cet enfoiré, attendant une réaction de sa part. Il observa Jane, puis il tourna son regard vers lui. Il semblait craindre réellement pour sa vie. Cela redonna confiance à Edward, gonflant de nouveau son orgueil. L’homme tourna une seconde son regard sur son amie qui venait d’arrêter de crier, morte brûlé donc, avant de s’approcher vivant d’Edward pour le détacher. A peine le jeune homme sentit ses mains libres qu’il empoigna le col de l’inconnu et sans perdre de temps, il le poussa contre le corps de la morte. Il ne fallut pas longtemps pour que ce qu’il restait du feu enflamme à présent le corps de l’homme, qui n’eut plus que ses cries pour se débattre. Edward l’observa quelques secondes avant de se tourner vers Jane, en souriant.


« T’es pas mal attachée comme ça, je devrais peut-être te laisser là. » Avait-il réellement l’intention de la laisser ? Bien sûr que non. Rien ne pouvait le garantir qu’il n’y avait pas d’autres idiots dans cette grotte. Mais il trouvait juste cela amusant à dire, c’était agréable après ces quelques secondes d’angoisse. Un peu de détente avant que la situation ne s’aggrave de nouveau. « Tu m’offre quoi pour te détacher ? »

Et il souriait toujours, comme à son habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 11 Jan - 10:52


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

L'

idée même de donner la mort, à une époque, la faisait frissonner. On pouvait avoir de sérieux doutes en soi, aujourd'hui, mais Jane ne se considérait pas comme une mauvaise personne, et surtout pas comme une meurtrière. Pourtant, elle avait déjà tué, et plus d'une fois, même, et quand ça avait été sa vie contre celle de leurs ennemis, ou plutôt la vie d'Edward (car c'était bien cela qui l'avait préoccupé, plus que son existence propre), elle n'avait pas hésité une seule seconde. Elle n'avait par ailleurs éprouvé le moindre regret ou le moindre soupçon quand la fille qu'elle avait transformé en brasier ardent se changea en tas de cendres, elle en éprouva une satisfaction des plus malsaines. Elle n'avait eu que ce qu'elle méritait, et l'homme qui, clairement avait été déstabilisé par une situation qui l'avait entièrement dépassé. Suffisamment pour qu'il décide de libérer Edward. Un vent de soulagement lui traversa doucement l'échine, bientôt, l'opresseur connut le même sort que l'agresseuse, et de nouveau, la myrihande était bien incapable d'éprouver la moindre incompassion pour cet homme (ou créaure) qui se laissait gagner par les flammes... Certes, le maintenir en vie leur aurait permis de comprendre pourquoi ils avaient été capturés, mais qu'importe, il y en avait sans doute d'autres, des comme eux, ils pourraient les interroger en temps voulu. En attendant, tant qu'ils ne seraient pas libérés de leurs liens, savoir pourquoi ils l'étaient serait vain. Edward était à présent libre, et il l'observait, sans le moindre doute satisfait par cette situation de supériorité dans laquelle il se trouvait tout à coup, un sourire qui en disait long, et qui lui ressemblait bien. Et ce sourire, elle ne pouvait s'empêcher de le trouver agaçant et attirant.

-Arrête de prendre tes fantasmes pour une réalité et libère moi, connard. Et crève si t'espères quelque chose de moi.
Il est évident qu'elle n'aimait pas se trouver dans cette position, surtout face à Edward (en tous cas dans ce contexte... hum...), mais jamais elle ne se rabaisserait jusqu'à le supplier de la défaire de ses chaînes en fer, et encore moins ne passerait-elle ce genre de marché avec lui. Il fallait qu'il la libère, car s'il ne le faisait pas, il se mettait lui-même en danger... Par ailleurs, elle voulait croire qu'il ne voulait pas voir quoi que ce soit lui arriver, si ce n'était pas de son fait... Elle avait cru le percevoir lorsqu'il avait prit sa défense tout à l'heure, et voulait modifier ses présomptions en certitude quand elle songeait qu'elle, en tous cas, serait en vérité capable de bien des sacrifices pour s'assurer qu'Edward, lui, soit hors d'atteinte. Même si, paradoxalement, si elle était menacée, il était menacée, lui aussi. Grouille toi, avant que d'autres n'arrivent.

Ils ne savaient pas, après tout combien de temps de répit leur serait accordé. Certes, leurs pouvoirs leur donnait un certain avantage, mais leurs ennemis pourraient en avoir aussi, des pouvoirs. Ils l'avaient dors et déjà échappé bel, ils était inutile de prendre à nouveau des risques.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Mar 13 Jan - 23:43

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Tuer n’était pas un souci pour Baker, cela se serait si c’était le cas. Le jeune homme n’était pas encore devenu un adulte qu’il avait déjà causé des victimes, sans aucun scrupule. Bon, évidemment, au début sa conscience avait un peu travaillait mais sans plus. Et cela lui posait encore moins de problème quand il s’agissait de sauver sa propre vie, ou celle de Jane (de toute façon en sauvant sa vie, il sauvait la sienne au passage). Il avait agi cependant un peu rapidement en envoyant l’homme dans les flammes, ils auraient pu l’interroger, mais il n’avait pas supporté sa façon d’être. En s’en prenant à eux, il avait fait une très grave erreur. Il aurait été bien pour les myrihandes de connaitre le fond de cette affaire, mais tant pis, Edward avait agi à l’instinct. Au moins maintenant, ils étaient débarrassés de lui. Le jeune homme n’avait plus qu’à détacher son âme sœur, mais il prit son temps pour le faire. Evidemment, il avait bien l’intention de la sortir de là, il n’allait pas prendre le risque de la laisser. Surtout que sa vie était directement liée à la sienne, il ne pouvait pas ainsi se mettre en danger (même si en réalité c’était surtout elle qu’il ne voulait pas mettre en danger). Sauf que ça m’amusait quand même de jouer avec les nerfs de la jeune femme, de prendre tout son temps. Bon, il ne devait pas trainer de trop quand même, mais il profitait quelques secondes de supériorité. Il ne perdit pas son sourire quand elle prit la parole, lui ordonnant de la libérer, son sourire s’intensifia même. Il devait bien avouer qu’il aimait quand elle se montrait si dure comme cela, c’était l’une des qualités qu’il lui trouvait. Ce tempérament de feu qui se trouvait être très craquant, enfin évidemment il ne fallait pas espérer l’entendre dire ce genre de chose à haute voix.

« C’est bon, t’excite pas. »
Finit-il par lancer, quand il en eu assez de jouer avec ses nerfs. Elle avait raison, quelqu’un pouvait très bien arriver, alors autant la libérer avant. « Je vais te détacher. »

Son ton était las, signifiant qu’il se forçait à le faire, mais comme toujours c’était surtout de la comédie. Le jeune homme se doutait bien qu’elle ne le pensait pas capable de l’abandonner là de toute façon, même si elle ne lui « offrait » rien pour qu’il la détache. De toute façon, Edward arrivait plus ou moins à obtenir ce qu’il voulait d’elle (comme son corps par exemple). Le myrihande s’approcha donc des chaines de la jeune femme, utilisant la clef qu’avait l’idiot, afin de défaire la chaine en fer retenant son âme sœur. Dans la manœuvre, ses mains entrèrent en contact avec la jeune femme, provoquant cette vague de chaleur si caractéristique. Il n’avait pas besoin de la toucher pour la ressentir, mais c’était toujours plus puissant quand il y avait contact. Mais ce n’était pas le moment de se laisser perturber par tous cela.

« Faut qu’on trouve une sortie, j’espère que cette grotte n’est pas trop profonde. »

Et surtout qu’ils ne se trouvaient pas dans un labyrinthe. Plus vite ils seraient sortis, plus vite ils allaient pouvoir passer à autre chose. En espérant tout de même qu’ils finissent par trouver la raison de leur présence en ces lieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Mer 14 Jan - 18:50


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

O

n pouvait lire un sincère agacement dans le regard de Jane, tandis qu'elle attendait, soumise au bon vouloir de son âme soeur, que ce dernier daigne bien vouloir la détacher. Ça pouvait durer longtemps, à ce rythme, et se savoir en position d'infériorité lui déplaisait fortement, heureusement qu'un certain danger pesait malgré tout sur eux, ça justifiait au moins qu'il daigne finalement se bouger et la libérer de ses entraves. Oh oui, il la faisait tourner chèvre, dans ces moments-là, il y avait matière à se rappeler pourquoi elle avait toujours affirmé le détester. Ses airs arrogants et supérieurs, son fichu caractère... très similaire au sien, en définitive, pour ne pas dire le même... ça l'insupportait. Et en même temps... En même temps, si Edward se contentait de jouer les chevaliers servants et de la libérer en s'inquiétant de savoir comment elle se sentait (comme l'aurait sûrement fait Léo, en fait), il lui plairait mille fois moins. Car oui, si elle devait être un peu honnête, même quand il agissait en salaud fini, il lui plaisait, surtout quand il agissait en salaud fini. Bon dieu qu'il était agaçant d'aimer autant quelqu'un que l'on déteste, et avec lequel il suffisait d'un contact pour qu'elle manque de perdre ses moyens. En la détachant, sa main l'avait frôlé, un gigantesque frisson l'avait parcouru. Et elle se détesta elle plus que lui d'avoir à reprendre ses esprits dans une situation qui, manifestement, ne tolérait pas qu'ils perdent de temps. Ils devaient comprendre ce qui leur arrivait. Ils devaient agir, et ils devaient agir vite, s'ils voulaient avoir des réponses à leurs questions, et ne pas se laisser surprendre de nouveau.

Elle approuva seulement d'un signe de tête quand, une fois debout, Edward fit remarquer que la priorité était de trouver la sortie. Plus facile à dire qu'à faire, les grottes qui jonchaient les montagnes pouvaient être de véritables labyrinthes, parce que c'est forcément là qu'ils se trouvaient, non ? Elle ne voyait pas où il pourrait y avoir des grottes de la sorte ailleurs en leur terre. Ça ne l'arrangeait pas, elle ne s'aventurait jamais dans les montagnes. Pour le moment, ils ne pouvaient rien faire d'autre que de s'aventurer à l'aveuglette dans des galeries parsemées de torches qui, au moins, leur permettaient d'y voir un peu clair. Ils marchèrent ainsi sur plusieurs mètres, un temps qui lui semblait infini, même si ça n'avait peut-être duré que quelques minutes, quand elle perçut des bruits de pas. Son coeur s'arrêta de battre quelques instants. Avant qu'ils ne soient surpris, elle plaqua Edward contre un "mur" de pierre qui les dissimulait à l'angle du couloir rocheux d'où les pas semblait provenir. L'effet sur tout son être fut violent et immédiat, très difficile à ignorer, le contact de leurs peaux, la proximité de leurs corps, la mettaient au supplice, mais elle tint bon quand elle le fixa dans les yeux, son visage à quelques centimètres seulement du sien.

- J'y vais.
Il fallait bien que l'un d'eux servent d'appât. Trop concentrés par sa présence, ces hommes ne se rendraient pas compte qu'un autre myrihande se trouvait là. Couvre moi. ajouta-t-elle si proche de lui que son souffle se déposait sur ses lèvres à chaque mot qu'elle prononçait.

Elle glissa le briquet qu'elle gardait toujours dans sa poche dans ses mains. Il y avait les torches aux murs, c'est vrai, mais c'était sa manière de lui dire qu'elle laissait la suite, et son sort, quelque part, reposer entre ses mains. Finalement, ne sachant se retenir, elle déposa un baiser sur ses lèvres avant de se retirer brusquement et d'aller à la rencontre de ces hommes. Dès qu'ils la virent surgir de nulle part, ils se précipitèrent dans sa direction. L'un d'eux, déjà, lui attrapait le bras, le serrant si fort qu'elle ne put s'empêcher de grimacer de douleur.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Ven 16 Jan - 20:42

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
C'était dans ce genre de moment qu'on pouvait aisément voir que la relation entre les deux âmes soeurs allait les mener à leurs pertes. Toujours cette envie de supériorité, de domination sur l'autre. Edward savourait chaque seconde pendant le moment où il avait le dessus sur Jane. Il aimait la voir dans cette position, alors qu'il pouvait aisément avoir le contrôle sur son destin. C'était comme cela depuis toujours entre eux, même si les derniers mois avaient clairement intensifié le détail. C'était encore pire depuis qu'ils étaient morts, dans l'incendie de cette maison, et qu'ils étaient devenus des créatures. Mais même si Edward aimait cette position, il avait assez la tête sur les épaules pour se rendre compte que la situation n'était pas faite pour trainer. Ils ne pouvaient pas perdre trop de temps en jouant comme cela, même si ce n'était pas l'envie qui manquait. Pour l'heure, ils s'en sortaient donc pas trop mal, mais cela n'allait sans doute pas durer bien longtemps. Le jeune homme détacha donc son âme soeur, non sans ressentir les effets du léger contact physique.

Puisqu'ils étaient enfin libres, les deux âmes n'avaient plus qu'à se mettre en route pour trouver une sortie. C'était bien plus facile à dire qu'à faire. Edward n'avait pas pour habitude de se promener dans les grottes, il n'avait donc aucune notion pour s'en sortir. Par chance, l'endroit était certes plein de galerie, mais des galeries éclairaient. Le jeune homme ne savait pas qui avait élu domicile dans cet endroit, pourquoi on les avait emmenés ici, mais cela semblait quand même bien habité par des humains. Quel intérêt sinon de laisser des torches régulièrement sur le chemin. Au moins, ils pouvaient avancer sans trop de difficulté. Ils marchèrent pendant quelques minutes, jusqu'à ce que Jane vienne plaquer soudainement Edward contre la paroi rocheuse. Ce dernier fut complètement pris par surprise, ait eu du mal à garder contenance à cause de sa proximité avec son âme soeur. Ils se touchaient, son souffle venait se briser contre sa peau à chaque mot qu'elle prononçait. Au point qu'il ne faisait pas réellement attention à ce qu'elle était en train de dire, jusqu'à ce que finalement elle place son biquet dans sa main. Edward réalisa soudainement ce qui était en train de se passer, mais ne put rien dire avant qu'elle ne dépose ses lèvres sur les siennes (le perturbant de nouveau) et ne s'éloigne. Il serra des dents en la voyant s'approcher des hommes dans le couloir de la grotte, pestant contre elle. Qu'est-ce qu'elle pouvait être casse pied (pour rester poli) quand elle agissait de la sorte. Il s'approcha vivement de l'angle, en restant le plus discret possible, et observa la scène. Cela ne fut pas bien long avant qu'un des deux types n'attrape le bras de Jane, ce qui ne fit qu'accentuer la rage déjà bien haut d'Edward. Le myrihande enclencha le briquer et forma une boule avec le feu qui en sortit, boule qui ne tarda pas à foncer dans le visage de celui qui tenait la jeune femme. Au moins, Edward n'avait pas trop de crainte de blesser son âme soeur. Son camarade ne perdit pas de temps avant de le remarquer et s'approcha vivement de lui. Edward attrapa l'une des torches au mure, intensifia le feu d'une autre près de son adversaire afin de détourner son attention et le frappa violemment avec son arme improvisé.


« Mais tu es une grande malade ! » Finit-il par lancer à l'adresse de Jane. « T'as décidé de nous tuer c'est ça ? Faut réfléchir deux secondes avant d'agir comme une idiote ! »

Traduction : ne refais plus jamais une chose pareille qui me fait avoir peur de te perdre. Au moins, l'un des hommes n'étaient pas mort, ils allaient pouvoir peut-être pouvoir l'interroger quand il allait reprendre ses esprits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Sam 17 Jan - 12:35


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

S

on attitude avait eu sans nul doute un petit quelque chose d'un rien suicidaire, mais Jane assumait parfaitement ce qu'elle venait tout juste de faire, quand bien même cela avait été hasardeux, et aurait pu la mener à sa perte, à leur perte, donc. Elle avait peut-être agi par accès d'orgueil, c'était probable la connaissant... Peu importe, elle n'avait pas beaucoup réfléchi avant d'agir. Cela faisait partie de son caractère que de foncer tête baissée, et de voir sur le tas ce que ça pouvait donner. En l'occurrence et pour sa défense, ce n'est pas comme s'ils avaient eu beaucoup de temps pour planifier les choses, c'était les surprendre ou se laisser surprendre. Jane avait fait son choix. Et puis, même s'il faudrait lui faire subir les pires tortures pour qu'elle dise cela à haute voix (et encore, pas sûr que cela suffise), elle avait confiance en Edward. Elle était intimement convaincu qu'il saurait parfaitement prendre les choses en main, et que ses deux agresseurs allaient tant et si bien souffrir qu'ils allaient regretter le jour de leur venue au monde, et en effet, le myrihande fit des étincelles (sans mauvais jeu de mot), et il ne fallut pas longtemps pour que les deux hommes soient mis hors d'état de nuire, l'un d'entre eux poussant même son dernier souffle, tandis que l'autre, pour le moment inconscient, respirait encore. Jane se contenta d'esquisser un sourire en accueillant les reproches de son âme soeur. Venant de lui, elle préférait qu'il lui reproche son attitude plutôt qu'il l'en félicite. Elle adopta un ton parfaitement détaché, massant son bras encore endolori par la violence de son agresseur qui l'avait serré un peu trop fermement, quand elle répondit au jeune homme.

-À ce que je sache, on est pas morts.
Elle se tourna vers celui de leurs ennemis qui respirait encore. Autant profiter de sa faiblesse tant qu'il était encore sonné. Elle détacha sa ceinture et la serra autour des poignets de son ex agresseur, le ligotant les mains attachées dans son dos. Remercie moi, plutôt, au moins, je prends des initiatives, moi.

Elle considéra l'homme ligoté du regard quelques instants avant de venir lui administrer l'une de ses gifles magistrales dont elle avait le secret. Il en fallut deux de plus pour que l'homme daigne enfin ouvrir les paupières.

-Essayes pas de nous entuber ou on te crame la face.
lui dit-elle en toute simplicité, en guise de préambule. La menace était clair, et aux vues de ce qui était arrivé à son petit camarade, on pouvait aisément deviner qu'elle ne plaisantait pas. Où on est ? Pourquoi on a été emmené ici ? Pour qui tu bosses ?

Le pauvre homme bredouilla deux-trois inepties avant d'en venir aux aveux. Il bossait pour un sorcier adepte d'expériences peu recommandables, et qui en voulait après leurs pouvoirs. Il vivait dans la forêt, il ne savait pas où et ne venait que ponctuellement dans ces grottes pour procéder à ses expériences. Le coeur serré, Jane ne put s'empêcher de penser à Léo et au sorcier qui l'avait capturé.

-Est-ce qu'il a capturé d'autres personnes ?


Il eut l'air de dire que non, elle n'était pas certain de devoir le croire.

-Guide nous jusqu'à la sortie.










code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 18 Jan - 18:18

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Edward ne pouvait pas s’empêcher de se sentir énervé de l’attitude de Jane, parce qu’elle s’était clairement mise au-devant du danger. Ce n’était pas vraiment son genre de s’inquiéter pour autrui quand cet autrui n’était pas Perséphone ou Ambre, mais Jane c’était de toute façon différent. Il avait bien envie de jouer les hypocrites et affirmer que son inquiétude ne venait que du fait que si elle mourrait, il allait la suivre dans les enfers. Sauf que bien sûr, ce n’était pas entièrement ça. Il ne craignait pas simplement de mourir quand elle prenait soin de fonder dans le danger, il craignait surtout de la perdre elle. Il avait eu peur et la peur avait tendance à se manifester avec de la colère, en même temps il était rare qu’il ne se mette en colère contre la jeune femme. Quand elle reprit la parole, ce fut d’un ton détaché qui énerva encore plus le jeune homme. Il n’aimait pas qu’elle prenne les choses à la légère de cette manière, surtout quand il se mettait en colère. De toute façon, elle savait parfaitement comment s’y prendre pour l’énerver. S’il y avait bien une personne qui parvenait à le faire sortir de ses gongs, c’était son âme sœur.

« Ce n’est pas grâce à toi ! » Lança-t-il quand elle lui affirma qu’ils n’étaient pas morts. Qu’est-ce qu’elle pouvait l’énerver sérieusement. Edward ne la quitta pas du regard alors qu’elle attachait l’homme encore en vie. « Tu parles ! »

Jamais il n’avait l’intention de la remercier de quoi que ce soit, du moins pas pendant ce genre de moment. Le jeune homme afficha une grimace en voyant Jane gifler le type attaché, sachant parfaitement ce que cela faisait d’en recevoir une. C’était que sa joue avait eu l’occasion plusieurs fois de rencontrer la main « délicate » de Jane. Edward se demanda même comment l’homme n’avait pas pu se réveiller de suite, puisqu’il subit plusieurs autres gifles. Mais finalement, il se réveilla enfin. Le jeune homme décida de laisser son âme sœur gérer l’interrogatoire de l’homme, elle semblait s’y prendre à merveille après tout. L’homme annonça donc qu’il travaillait pour un sorcier qui vivait dans la forêt et qui venait de temps en temps dans cette grotte pour faire des expériences étranges. Edward savait ce qui était arrivé à Leopold avec un sorcier (il aurait aimé qu’il crève d’ailleurs à ce moment-là), qui était peut-être le même du coup. Il ne pouvait pas s’empêcher de faire le lien entre cette histoire et ce qui était arrivé au fiancé de Jane. Et autant dire que ça l’agaçait de devoir comparer son histoire avec celle de cet imbécile.

Edward ne savait pas vraiment s’ils pouvaient faire confiance à cet homme concernant la présence d’autres personnes. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’Ambre était peut-être dans le coin. Sauf qu’en même temps, cet homme n’avait aucun intérêt à mentir. Après tout, ils pouvaient toujours décider de lui cramer le visage. Il sembla accepter de les guider jusqu’à la sortie, en même temps il n’avait pas tellement le choix. Edward ne pensait pas le laisser s’en sortir pour autant, mais c’était une bonne chose qu’il le croit. Le jeune homme l’aida donc à se relever, avant de le laisser marcher devant eux. Il se tenait prêt à agir au moindre mouvement lui prouvant qu’il avait l’intention de les trahir. Et puis après de longues minutes, ils purent apercevoir la lumière du jour.

« Bien, ça c’est fait. »

Et sans attendre plus, Edward donna un nouveau coup dans la nuque de l’homme, espérant le tuer sur le coup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 18 Jan - 20:37


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

J

ane, quand elle ne regardait pas leur ennemi et nouveau guide pour s'assurer qu'il ne ferait rien d'idiot et obéirait au doigt et à l'oeil, jetait des regards tout autour d'elle, tentant de mémoriser le moindre détail de ces lieux. Cela pourrait toujours servir, et surtout, elle ne pouvait s'empêcher de se demander s'il n'y avait pas d'autres pièces aménagées, dans cette grotte, où d'autres auraient pu être enlevés. Mais au final, elle ne vit rien, rien d'autre que ce long couloir qui n'en finissait pas. Ou du moins, il lui donnait l'impression de ne pas en finir. Elle ne savait pas combien de temps ils avaient marché, sans doute pas si longtemps, mais que ces minutes lui semblaient longues. Cet homme pouvait très bien les mener à un traquenard. Il était impossible pour eux de le savoir, et cette perspective était bien loin de l'enchanter, sans oublier que la proximité d'Edward avec elle durant tout ce temps devenait à chaque seconde un pu plus insoutenable, il était agaçant d'avoir ainsi à prendre sur soi pour ne pas tout simplement céder à soi-même. Dans ces instants là, elle avait vraiment l'impression de ne rien maîtriser. Elle aurait bien balancé une ou deux insultes bien choisies à l'adresse d'Edward, juste pour retrouver une pleine contenance, mais ce n'était pas le moment, mieux valait attendre d'être dehors... si cela finissait bel et bien par arriver.

... Bon, ok, elle s'était montrée trop pessimiste, pour le coup. Au final, ils virent effectivement une lumière paraître au bout du couloir. Ils étaient dehors. Apparemment, ce n'était pas un traquenard. Il n'y avait pas de sorciers embusqués qui attendaient de fondre sur eux. Elle ferma les yeux, prit une grande inspiration. Elle ne savait pas du tout si elle saurait retrouver son chemin, elle ne s'était jamais aventurée aussi loin.... Elle ne reconnaissait rien de ce qui se trouvait là. Ni ces roches, ni cette fichue cascade dont elle percevait le bruit à quelques mètres, et qui aurait pourtant pu lui servir de point de repère... Quand elle rouvrit les yeux, Edward réglait son compte à leur guide improvisé. Jane ne retint pas son geste et se contenta d'observer. Un mince sourire vint même se profiler sur son visage, même. Elle n'allait pas compatir au malheur de ce type, il n'avait jamais que ce qu'il méritait. L'homme s'effondra, visiblement mort. Ça, c'était une bonne chose de faite. Ce n'est pas comme s'ils pouvaient courir le risque de le laisser en vie de toute manière. L'idée de donner la mort ou de voir la mort être donnée, elle s'en rendait compte, la laissait à présent de marbre, alors même que cela avait pu représenter un véritable traumatisme pour elle. Au point d'aller trouver Léo après avoir tué son père, par exemple. Léo...

-Il faut que je rentre, il faut que je m'assure que Léo est en sécurité.


Pourquoi avoir formulé cela à haute voix ? Parce qu'elle s'inquiétait vraiment pour son mari, oui, mais pour agacer son âme soeur, peut-être, aussi.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 18 Jan - 22:32

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Il semblait qu’ils soient enfin arrivés au bout de cette grotte, Edward ne pouvait s’empêcher de se sentir soulagé. Ils auraient pu tomber dans un piège, mais ce n’était pas le cas. Du moins, cela ne semblait pas l’être. Le jeune homme prit donc les devants pour tuer leur guide, il n’avait aucune intention de le laisser en vie même s’il les avait aidés. C’était un coup à ce que cela se retourne contre eux. La prudence donc, dans le sang. Le myrihande devait bien avouer qu’il avait une certaine soif de violence, de mort, et cela depuis toujours. Baker n’avait jamais caché le fait qu’il n’était pas quelqu’un de bien, il n’avait aucune culpabilité à prendre la vie d’une autre personne. Ce qui n’avait pas été le cas pour Jane, avant le jour où elle avait tué le père de son fiancé. Autrefois, Edward pouvait se montrer fier de ce qu’il avait engendré, mais il devait avouer ne pas apprécier les conséquences de cette nuit tragique. S’il n’avait pas forcé Jane à tuer cet homme, elle n’aurait jamais cherché à rentrer dans la vie de cet idiot de Leopold.

Edward ne put s’empêcher de grincer des dents en entendant son âme sœur lui dire qu’elle devait aller s’assurer que Leopold justement allait bien. Parce qu’il savait bien, il le ressentait, qu’elle s’inquiétait pour lui. Alors qu’ils venaient de se faire enlever, qu’ils se retrouvaient dans une position délicate, Jane tournait son esprit vers l’idiot du village ? Cela l’agaçait fortement et bien sûr, il se doutait qu’elle en jouait. N’aurait-il pas fait la même chose ? Evidemment que si, mais il était bien plus difficile de l’accepter quand cela venait d’elle. Ils passaient leur temps à se chercher, à pousser l’autre à bout. Edward avait évidemment l’intention de répliquer (de la retenir ?), mais il n’en eu pas le temps.


« Il va bien. » Edward se retourna vivement de l’endroit où ils venaient, de l’intérieur de la grotte. La voix fluette d’une petite fille venait de s’y lever, mais il ne voyait rien. Et finalement, elle apparut de l’obscurité. Une petite fille qui n’avait pas l’air d’avoir plus de dix ans, mais dont le regard faisait froid dans le dos. Edward ne pouvait pas l’assurer, mais il avait le sentiment qu’elle n’était pas humaine. « Je m’en suis assurée quand je suis venue vous chercher pour le Sorcier. »

Edward ne savait vraiment pas quoi penser de cette situation, il commençait à en avoir assez de toutes ces questions qui emplissaient son esprit. Et au fond, il ne savait même pas s’il avait sincèrement envie d’en avoir les réponses. Cette jeune fille, qui était sans doute plus que ce qu’ils pouvaient voir, était donc celle qui était venu les chercher chez eux ? Pour le compte de ce sorcier ? C’était quoi ce bordel sérieux ? Le jeune homme ne supportait pas quand il n’avait pas un minimum de contrôle sur la situation, son orgueil légendaire en prenait un coup. Au point qu’il était incapable de prononcer le moindre mot, de faire le moindre geste. La seule chose qu’il faisait, c’était regarder cette gamine qui souriait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Mer 21 Jan - 23:04


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

E

lle percevait l'agacement de son âme soeur comme si elle l'éprouvait elle-même, mais elle n'y prêtait pas garde. Quoi qu'il pense, il était évident qu'elle irait chercher Léo, qu'elle retournerait chez elle (qui était devenu chez eux) pour s'assurer qu'il se portait bien, et que cet ignoble sorcier ne lui avait pas fait de mal, ne l'avait pas reconduit dans ses grottes pour un voyage sans retour. Oui, son inquiétude pour son futur époux devait forcément dépasser l'agacement d'Edward. Ceci dit, si elle était parfaitement honnête avec elle-même, il lui fallait bien reconnaître (pas le choix à moins d'être profondément hypocrite) qu'elle avait cherché à créer ce sentiment chez le jeune homme, parce que oui, même si les circonstances étaient tout sauf appropriées, elle avait eu envie de le savoir jaloux, elle avait eu envie de provoquer son exaspération, ne serait-ce que parce que ça, elle le contrôlait. C'était agréable, de contrôler quelque chose, n'importe quoi, quand on se trouvait dans une situation qui vous échappait complètement. Car quand bien même, à voir le ciel au-dessus de sa tête, à sentir l'air du dehors caresser sa peau, elle avait cru qu'ils étaient au bout de leurs peines et tirés d'affaire, elle était encore loin du compte. En effet, alors qu'elle préparait d'avance sa réplique cinglante à un Edward qui n'avait même pas encore parlé, une petite voix, fluette et cristalline s'éleva alors, Jane se retourna vers cette gamine étrange, et elle éprouva tout de suite un profond élan d'impatience. D'impatience, oui, parce qu'elle en avait assez que chaque seconde la conduise à se poser plus de questions qu'à lui donner des réponses. C'était qui, cette gamine ? Est-ce qu'elle bossait vraiment pour le sorcier ? Dans ce cas, il était évident qu'elle allait de nouveau s'en prendre à eux, non ? Et qui était ce fichu sorcier ? Pourquoi ne s'en serait-il pas pris à Léo dans la foulée ? Était-ce LE sorcier de Léo ? Elle ne pigeait rien, et elle ne se sentait pas d'humeur pour un nouvel interrogatoire musclé, surtout qu'elle ne pourrait jamais être sûre que l'autre en face, dirait la vérité. En plus, c'était une gamine, quoi ! Elle n'allait quand même pas la transformait en flambeau humain. Il ne lui restait plus beaucoup d'intégrité, et plus beaucoup de limites, mais jamais elle ne ferait de mal à une gamine. En plus, cette dernière paraissait plutôt inoffensive.

-Bon, j'en ai marre. Dépêche toi de déballer ce que tu sais, qu'on puisse tous rentrer chez nous. soupira-t-elle. Les bras croisés. Plus de torches à l'extérieur, s'il fallait se servir de leur pouvoir, c'était Edward qui avait toujours son briquet. Enfin... Elle mit tout de même toute la menace suffisante dans le ton de sa voix, et dans son regard qui lançait des éclairs, elle espérait que cela suffirait à la dissuader de faire quoi que ce soit. Quoi ? Elle craignait une gamine ? Non... enfin... elle affirmait ne rien craindre ni personne. Mais si cette gosse était une sorcière ou une quelconque créature armée de pouvoirs diaboliques.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Ven 23 Jan - 12:47

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
La situation était problématique, à chaque fois qu’ils espéraient pouvoir juste s’en sortir, il semblait que ce n’était pas le cas. Edward se serait largement contenté de la frustration que l’inquiétude de Jane pour son idiot de fiancé. Ce n’était pas agréable, mais c’était bien mieux que l’arrivée de cette gamine étrange. Le jeune homme commençait à vraiment en avoir marre de cette situation, de ne pas juste pouvoir se barrer sans penser à ces histoires étranges. Pourquoi ils étaient là ? Qui était ce sorcier ? Et cette gamine ? A chaque seconde, il y avait de nouvelle question. Edward n’avait aucune idée de comment il avait pu arriver là, ni la raison de cet enlèvement. La seule chose qu’il était sûr, c’était qu’il voulait partir et rentrer chez lui. Il avait envie de reprendre sa journée normalement. Sauf qu’il semblait clair que ce n’était pas prêt d’arriver. A chaque fois qu’ils voyaient le bout, une nouvelle embuche arrivait. Le jeune homme se doutait bien que cette gamine n’allait pas les laisser en paix, qu’il ne fallait pas croire qu’elle allait se contenter de parler et s’en aller. Sauf qu’elle était une gamine, une gamine étrange, mais une gamine quand même. Edward pouvait être un enfoiré de première (il l’était en fait), il ne savait pas vraiment s’il pourrait agir contre elle. Il avait toujours le briquet de son âme sœur, mais il ne se voyait pas réellement l’utiliser maintenant. En tout cas, il se sentait plus qu’agaçait et il se doutait bien que c’était le cas de Jane. Il ressentait son impatience, comme il pouvait l’être aussi. Son regard ne quittait pas la gamine, attendant qu’elle s’explique enfin. Les secondes furent longues avant que la petite voix fluette de l’enfant s’élève de nouveau.

« Je ne dirais rien. »

Elle rit en même temps. Edward avait un peu le sentiment de revoir Ambre quand elle était plus jeune (bien plus jeune) et qu’elle s’amusait de l’impatience de son frère. Le jeune homme n’avait aucune envie de jouer les diplomates pour lui faire sortir les vers du nez, mais il ne voyait pas comment faire autrement pour obtenir des réponses à ses questions. Il n’allait quand même pas la torturer, ce n’était qu’une gamine. Du moins en apparence. La gamine avait toujours son sourire sur le visage, elle lui faisait quand même froid dans le dos. Et alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole pour lui poser une question, en tentant de garder son calme, il l’a vit s’approcher de lui. Rapidement, trop rapidement, au point qu’il était incapable de l’éviter alors qu’elle lui sauté dessus. Et elle avait une force hors du commun, puisqu’il fut projeté lourdement sur le sol sans pouvoir se défendre d’une quelconque manière. Et elle disparut aussi rapidement que son attaque.

« Putain, elle m’a mordu cette saleté ! »
Du sang coulait de son épaule, elle l’avait sacrément mordu. Il se releva rapidement, ne cachant rien de son énervement, lançant le briquet à sa propriétaire. « Je commence à en avoir sacrément marre là, ce Sorcier va me le payer ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Sam 24 Jan - 18:31


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

S

ette gamine énigmatique achevait de mettre à mal une patience que Jane possédait déjà bien peu. Quiconque connaissait la jeune femme savait pertinemment que la patience n'était pas sa qualité maîtresse. Elle n'avait pas la curiosité de ceux qui ne supportait pas qu'une information leur échappe, mais elle détestait les gens énigmatiques, encore moins quand ces derniers se payaient visblement sa poire, et dans les grandes largeurs. Elle ne savait pas dans quoi elle avait mis les pieds (ou dans quoi on l'avait forcé à mettre les pieds, plutôt), mais elle détestait ça. Rien de ce qui leur arrivait ne présageait le meilleur. Ce sorcier, s'il s'en était prêt à eux, recommencerait sans doute. À moins qu'il ait déjà obtenu d'eux exactement ce qu'il désirait. Ils s'étaient peut-être fait avoir, après tout. Combien de temps avaient-ils pu rester dans cette fichue grotte ? Ils étaient peut-être restés suffisamment endormis pour que le sorcier fasse sur eux ses petites expériences, comme, si c'était le même que celui de Léo, il s'était servi sans vergogne de Léo. Cela justifierait peut-être qu'ils aient pu s'échapper si facilement, que cette gamine ne semble pas décidé à les ramener auprès de son “maître” (après tout, il semblait bien qu'elle soit à son service). Il en avait fini avec eux, ou temporairement, en tous cas. Toutes ces questions, toutes ces hypohèses ! Et toujours aucune réponse probante. C'était à devenir proprement dingue. Jane sentait son agacement poussé à son paroxysme, et elle éprouvait que son âme sœur avait autant de mal qu'elle à ne pas tout simplement bazarder une boule de feu géante à la gueule de cette sale gosse pour qu'elle crache enfin le morceau et leur donne le fin mot de toute cette histoire. Car bien sûr, elle n'avait pas l'intention de le leur donner, ce serait trop beau. Ce “je ne dirais rien”, c'était la goutte d'eau. Elle avait bien envie d'envoyer valser ses préjugés et ses intentions premières, et de filer une bonne correction à cette petite, qu'importe qu'elle ait l'air d'une gamine, son attitude prouvait bien qu'il n'y avait pas lieu de s'appitoyer sur son sort. Mais elle n'eut rien le temps de faire ou de dire.

La gamine avait fondu sur Edward avec une force et une rapidité hors du commun. S'il devait encore y avoir des doutes, cette fois, ils pouvaient en être certains : elle n'était pas humaine. Une profonde douleur vint l'assaillir, elle grimaça, ce faisant ferma les yeux une fraction de seconde. Quand elle les rouvrit, la petite avait disparu. Jane tourna son regard vers Edward, qui saignait abondamment. Cette saleté l'avait mordu, et elle ne l'avait pas loupé, en plus du reste. Ça faisait mal, bordel ! Jane attrapa au vol son briquet, que son âme sœur venait de lui lancer. Cette fois, elle n'avait même pas envie de prendre la peine d'être en désaccord avec le jeune homme... juste pour être en désaccord avec lui. Trop de haine concentrée à l'égard de leur ennemi commun pour en réserver un peu à Edward.

-On va le retrouver...
oui, elle disait “on”, et alors ? Si elle disait “je”, n'affirmerait-il pas être de la partie de toute manière. Et on va le saigner. À propos de sang. Attends. Jane se rapprocha d'Edward, et posa ses mains sur son bras, le tout pour examiner la blessure du myrihande, tentant d'ignrer la trop familière décharge électrique qui faisait naître un frisson le long de son échine. Faut que tu soignes ça, ça fait mal cette connerie.

Au moins cela de pratique que d'éprouver tout ce qu'éprouve votre âme sœur. Elle pouvait faire mine de se soucier du sort de l'autre uniquement parce que le sien en dépendait tout autant.










code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Sam 24 Jan - 23:08

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
C’était que la fierté légendaire d’Edward venait d’être touchée à vif. Cette gamine, qui n’était pas une gamine normale, l’avait mis au tapis et l’avait même blessé. Le jeune homme ne supportait pas cela, surtout quand il se trouvait en présence de son âme sœur. C’était qu’il n’aimait pas être « faible » quand elle se trouvait dans le coin. Jane avait tendance à faire ressortir ses pires défauts, donc son orgueil démesurée. Cela avait toujours été le cas, elle l’avait toujours entraîné vers le bas. C’était sans doute pour cette raison que le cœur d’Edward s’était mis à battre pour la bonté incarnée qu’était Perséphone, afin de compenser l’influence négative de son âme sœur. Les deux femmes avaient le pouvoir de faire ressortir deux parts bien différentes du jeune homme, pour le meilleur et pour le pire. Edward appréciait donc moyennement de s’être fait avoir en beauté, surtout qu’il en payait les conséquences. Son épaule lui faisait atrocement mal, il pissait le sang. Et en prime, sa rage avait augmenté en flèche. Le jeune homme en avait assez de ces histoires de sorcier, d’énigme sans réponse. Il ne comprenait rien à cette situation et il ne savait même pas s’il avait réellement envie de comprendre. Il avait pas envie d’être entraîné dans des histoires étranges, il ne demandait rien à personne lui. La seule chose qu’il désirait, c’était vivre sa petite vie tranquille (qui comportait d’ailleurs assez de problème comme cela). Mais maintenant, il avait quand même un compte à régler avec ce Sorcier de pacotille.

Edward devait bien avouer qu’il appréciait entendre Jane désirer qu’ils fassent payer (ensemble donc) à ce type ce qu’il venait de leur faire. Il n’allait pas le lui dire bien sûr, mais il semblait clair que c’était quelque chose qu’ils devaient faire ensemble. De toute façon, s’il fallait se montrer honnête, Edward savait bien qu’il était plus fort quand il se trouvait en présence de Jane. Ses pouvoirs étaient intensifiés, ils étaient bien plus puissants ensemble. Et ils avaient toutes les raisons du monde de se venger ensemble de ce sorcier. Quand elle s’approcha de lui et posa une main sur son bras, Edward afficha une grimace autant parce qu’il avait mal, que parce qu’il tentait de résister à l’attraction naturelle de leurs corps. Quand elle se trouvait aussi proche de lui, il sentait des décharges électrices se répandre dans son échine.


« Arrête de te plaindre, ce n’est pas toi qui pisse le sang ! » Lui lança-t-il en serrant des dents. Cela lui faisait du bien de ne pas se montrer particulièrement agréable avec Jane. Mais en même temps, elle avait raison, il devait soigner cette blessure. Et le jeune homme se doutait bien qu’ils ne pouvaient pas juste se contenter de rentrer au village et de s’occuper de la blessure là-bas. Péniblement, Edward retira son haut avec l’aide de son bras non blessé, il n’avait aucune honte de se déshabiller de la sorte devant Jane, après tout elle le connaissait assez. « Faut que tu brule la blessure, pour la cautériser. » Autant dire qu’il serrait déjà des dents, cela n’allait vraiment pas être agréable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 25 Jan - 0:27


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

J

ane ne releva pas la remarque d'Edward, quand ce dernier lui fit remarquer qu'elle n'était pas à plaindre, et que des deux, il était celui qui pissait le sang. En même temps, ce n'était pas faux. Elle s'était contentée de pousser un soupir exaspéré et de lever les yeux au ciel. Le fait est qu'elle appréciait qu'il se montre désagréable, si étrange cela pouvait-il paraître. En fait, elle aimait leurs conflits permanents, le fait qu'ils se tiennent tête sans cesse, même si cela pouvait les mener sur des terrains particulièrement dangereux à certains moments, et les pousser à des extrêmes particulièrement nocifs. Ne serait-ce que parce que ça l'aidait à garder une contenance alors même qu'elle crevait d'envie de l'embrasser... qu'elle crevait d'envie de lui, tout simplement. Il ôta son haut. Elle fit mine de s'en moquer. Le fait est qu'ils n'avaient vraiment plus de raisons de se montrer pudiques vis à vis l'un de l'autre pour le nombre de fois où ils s'étaient vus nus (trop de fois, techniquement, mais bon), mais le fait est également qu'il lui était encore plus difficile de demeurer insensible alors que non seulement leur proximité exerçait sur elle cette influence habituelle, mais en plus, il était plus difficile encore de ne pas le désirer. Bon. Cautériser la plaie. Effectivement, c'était le meilleur moyen de soigner cette blessure, et d'empêcher le sang de couler. Ça serait pas agréable pour le coup, et savoir qu'elle devrait éprouver la douleur elle aussi lui déplaisait par avance, mais c'était pour le mieux. Avoir mal un bon coup pour éviter ensuite que la plaie ne s'infecte.

-Allez, serre les dents
. dit-elle en lui attrapant de nouveau le bras pour retenir d'éventuels mouvements brusques. En fait, il ne serait pas le seul à serrer les dents, elle aussi, puisque c'était la meilleure manière pour elle de se contenir, et d'anticiper la douleur qu'elle éprouverait également. J'ai toujours rêvé de te crâmer la peau, ajouta-t-elle ensuite en approchant son briquet allumé de la plaie. En effet, serrer les dents n'était pas du luxe. Jane sentait les larmes poindre au bord de ses yeux alors qu'elle purifiait la plaie d'Edward.

Quand elle eut fini, elle s'écarta volontairement d'un pas, pour retrouver rapidement la contenance qu'elle se sentait à deux doigts de perdre (cette attirance, ce magnétisme, lui bouffaient le coeur et l'esprit plus que de raison). Elle examina ses mains toutes recouvertes de sang, ben voyons.

-Tu fais chier, j'ai de ton sang plein les mains, connard.


Techniquement, ça devrait lui faire plaisir, d'avoir le sang d'Edward sur ses mains. Sauf que quelque part, son sang était aussi le sien, et surtout, elle pouvait bien essayer de se leurrer encore un peu, mais déjà qu'elle ne pouvait supporter de voir son âme soeur blessée sans le soigner, vous pensez bien qu'elle ne serait plus en rien capable de verser volontairement son sang. Elle s'avança en direction de la fameuse cascade et du point d'eau qui l'accompagnait à quelques mètres pour décrasser un peu ses mains sales.










code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Mar 27 Jan - 23:27

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Cela faisait un bien fou à Edward de se « défouler » sur Jane, surtout dans ce genre de moment. Clairement, le jeune homme avait mal à son épaule et il ne cherchait pas spécialement à le cacher. Même si ça le tuait d’admettre s’être fait avoir comme un bleu, même s’il n’aimait pas être touché dans sa fierté à vif, il ne pouvait pas cacher ce qu’il ressentait à son âme sœur. Elle souffrait autant que lui après tout, elle savait bien ce qu’il était en train de subir. Mais en même temps, il avait besoin de la dénigrer quand même en lui rappelant qu’elle n’avait pas celle qui pissait le sang. C’était comme une manière de supportait un peu plus la douleur, c’était comme cela entre eux. Ils s’aimaient autant que se détestaient au fond, ils étaient simplement faits pour se détruire l’un l’autre. Et se montrait dur avec elle, cela lui permettait de ne pas trop penser au fait qu’elle était justement si proche d’elle et qu’il mourrait d’envie de son corps. Ils avaient autre chose à faire, ce n’était pas pour le plaisir de la chair que l’homme avait retirait son haut, sa blessure devait être soigné. Et la perspective de ce qu’il allait devoir subit était suffisant pour couper légèrement ses envies. Cautériser sa plaie était le meilleur moyen d’éviter l’infection, Edward le savait assez pour se permettre de demander à Jane de s’en occuper. Puisqu’ils étaient capables de contrôler le feu, autant en profiter. Et il ne pouvait pas le faire seul, alors elle allait devoir le faire. Heureusement qu’elle allait souffrir autant que lui, c’était une légère satisfaction.

« Ferme-la ! »

Lança-t-il à la jeune femme quand elle mentionna son envie de cramer sa peau. Une manière comme une autre de se donner du courage pour les quelques secondes horribles qu’il allait vivre. C’était même plus qu’horrible en réalité. Edward dû serrer si fort les dents qu’il les entendit grincer à un moment donné, mais au moins il s’était retenu de crier (manquerait plus que ça). Il apprécia quand ça se termina, même s’il continuait d’avoir mal encore. Heureusement, il était quand même assez résistant au feu. Edward ne releva pas la remarque de son âme sœur, qui avait du sang sur ses mains. Lui, il en avait partout. Il attendit quelques secondes avant de la rejoindre près de cette cascade, alors qu’elle se lavait les mains dans l’eau. Un sourire fin s’installa sur son visage avant qu’il ne s’approche et se contente de la pousser pour qu’elle tombe dans l’eau.

« Frotte plus fort, tu auras toujours du sang sur tes mains ! » Lança-t-il tout en riant, fier de ce qu’il venait de faire (même si c’était clairement enfantin).

Il s’approcha de la cascade, glissant son épaule dessous pour tenter à son tour de nettoyer le sang de sa peau. Il n’avait pas spécialement envie de rentrer dans cet état, c’était un coup à inquiéter les autres. La situation n’était pas agréable bien sûr, mais il n’avait pas envie qu’Ambre ou Perséphone s’inquiète. Quoi qu’il pourrait difficilement cacher sa blessure et la cicatrice qui allait prendre sa place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Mer 28 Jan - 0:07


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

J

ane frotta fébrilement ses mains dans l'eau de la cascade, pressant ses doigts sur sa peau avec plus de force qu'il n'y en avait réellement besoin, en définitive pour faire disparaître du sang qui avait rapidement disparu de son pâle épiderme, même si elle ne pouvait s'empêcher d'avoir le sentiment du contraire, comme si ce rouge serait incapable de partir... C'était au final le symbole de tout ce qu'elle savait déjà, mais pouvait moins facilement nier quand le tout prenait forme d'une manière concrète... Elle avait du sang sur les mains. Elle en avait depuis un moment, déjà, et toutes les cascades du mondes ne parviendraient pas à faire disparaître ça, à diluer ce rouge. Rouge meurtre, rouge culpabilité. Il fallait vivre avec. Vivre avec et ne plus y penser. Dans un soupir, et secouant légèrement la tête, elle s'apprêtait à s'éloigner de l'eau quand elle s'y retrouva complètement propulsé par Edward, qui la fit tomber tête la première dans l'eau froide. Bordel, mais quel con, c'est pas possible. Jane se redressa, frissonnant, c'est qu'elle était glacé , en plus. Non mais quel crevard. Elle avait la chair de poule, l'impression que ses chaussures s'étaient changées en aquarium, et ce sentiment désagréable, quand vos vêtement vous collent à la peau. Sa seule satisfaction, c'est que ce crétin avait dû ressentir le froid, lui aussi, un froid qui, bizarrement, se calmait déjà, alors qu'elle était toujours trempée de pied en cap, parce qu'il y avait toujours cette chaleur distincte qui l'envahissait quand Edward était à proximité, et qui semblait permettre d'occulter jusqu'à la sensation la plus glaciale.

-Putain, je te jure, t'as vraiment pas oublié d'être con.
S'agaça-t-elle en adressant des regards chargés d'éclairs à son âme soeur. T'as quoi ? Trois ans d'âge mental ? grinça-t-elle ensuite tout en tentant d'essorer un peu sa chevelure blonde. D'accord, sa réflexion ne témoignait pas forcément de davantage de maturité, mais peu importe. Jane se rapprocha de lui de quelques pas. Elle avait presque envie de lui rendre la pareille, juste pour le principe, même si ce serait clairement revenir au bac à sable. À la place, elle se contenta de planter son regard dans le sien, où se lisait toujours autant de colère, pas encore remplacé par le trouble qui ne tarderait pas à sévir si elle poursuivait de mettre si peu de distance entre elle et son âme soeur. Si ça devait pas me faire aussi mal, j'aurais déjà brûlé ta belle gueule au trente-sixième degré.

Ça lui éviterait peut-être de la trouver attirante, putain, pourquoi ces conneries de lèvres lui donnaient à ce point envie de les embrasser, pourquoi un regard de lui savait lui faire plus d'effet que celui d'aucun autre, même dans ces moments-là. Surtout dans ces moments-là, où la tension entre eux savait toujours cheminer vers un je ne sais quoi de sexuel... C'était d'une frustration sans nom que d'éprouver tout en même temps, à la fois la colère et le désir... Et d'un autre côté, c'était ce qui donnait à la situation tout son sel, celui-là même dont Jane avait plus besoin pour relever sa vie qu'elle n'accepterait jamais de l'admettre.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Sam 31 Jan - 0:35

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Le sourire d’Edward n’avait pas quitté son visage alors que Jane lui lançait des éclairs via son regard, l’insultant de gamin. Rien ne pouvait l’amuser plus que de faire tourner en bourrique son âme sœur et rien ne pouvait donc le retenir d’apprécier la situation. Même le froid glaciale qui avait traversé son échine quand elle était tombée dans l’eau glacée, c’était un mal pour un bien. Edward commença à s’habituer au fait qu’ils devaient tous partager, même si cela le mettait toujours dans des positions délicates. Il n’était pas mouillé lui, mais c’était tout comme, il en avait les sensations. Et cela l’amusait de savoir qu’elle ressentait cela, il pouvait même sentir sa colère. Ils pouvaient sembler être des gamins, c’était une évidence. Mais dans leur situation, il était finalement difficile de se montrer très mature. S’ils étaient matures, tous les deux, ils ne passeraient pas leur temps à tromper leurs conjoints ensemble. Même s’ils pouvaient clairement mettre ces actions sur le compte de ce lien invisible qui les unissait, ils ne faisaient quand même pas preuve d’une grande maturité dans l’histoire. Et cela ne dérangeait pas Edward. Le jeune homme savait qu’il avait tendance à se montrer idiot quand il s’agissait de Jane, c’était comme cela depuis toujours et ça le serait jusqu’à leurs fins. Son regard ne quitta pas la jeune femme alors qu’elle s’approchait, plantant ses yeux dans les siens. Il continuait de sourire en la sachant énervée, tentant de ne pas se retrouver trop perturbé par l’effet qu’elle lui faisait.

« Ça serait dommage d’abimer un aussi joli minois ! »

Son ton était moqueur, parce qu’il n’avait aucune envie qu’elle prenne ses paroles sérieusement. Même s’il pouvait difficilement affirmer que le minois de Jane n’était pas joli. Il ferait preuve d’une énorme mauvaise foi s’il disait qu’il ne la trouvait pas magnifique, parce qu’elle était (en toute objectivité) la plus belle femme qu’il ait eu l’occasion de rencontrer. Ce n’était pas respectueux pour Perséphone, qu’il trouvait aussi très belle quand même, mais c’était comme cela. Tous en Jane le poussait à la trouver parfaite, mais il faudrait rêver pour l’entendre prononcer ces mots. Son corps était désirable, ses lèvres étaient succulentes, au point qu’il s’avait d’avance qu’il était tout bonnement incapable de lui résister. Alors qu’elle se trouvait si proche de lui, il devait faire un effort considérable pour ne pas s’emparer tout simplement d’elle. Surtout que ses vêtements mouillés étaient le meilleur moyen pour lui montrer ce corps qu’il connaissait déjà tant.

« Tu devrais te sécher ! » Dit-il en s’écartant d’un pas, tentant de couper un peu la tension qu’il y avait entre leurs corps. « Avec tes conneries, c’est un coup à ce qu’on tombe malade. »

Ses conneries à elle bien sûr, pas à lui. Il ne savait pas s’ils pouvaient tomber ensemble malade, ils n’avaient pas encore eu l’occasion de faire l’expérience. Edward ne savait même pas s’ils pouvaient encore tomber malade en fait. Mais puisqu’ils partageaient tout et qu’il sentait encore la fraicheur du corps de Jane, il supposait que c’était une possibilité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Dim 1 Fév - 17:47


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

P

endant une fraction de seconde, elle oublia, quelque chose dans le regard d’Edward qui l’avait privé un instant de pensées. Elle ne ressentait pas la froid, ni la gêne de ses vêtements, qui pourtant lui collaient à la peau, le tout secondé par le vent froid de l’hiver, duquel ne pouvait résulter, normalement, aucun sentiment agréable. Et pourtant, elle se sentait bien, envahie d’une chaleur douce qu’elle reconnaissait bien, et qui, elle le savait bien, était annonciatrice du pire… et du meilleur à la fois. Elle le savait, elle était à deux doigts de céder. Elle éprouvait toujours cette sourde colère, mais ça n’en rendait pas moins cette sensation agréable, au contraire, cela avait le don de l’intensifier. Oh, elle savait pertinemment ce qu’elle voulait voir suivre, et si elle ne cédait pas encore, c’était au prix d’un effort que même sa fierté semblait trouver superflu. Quand le jeune homme s’écarta d’un pas, elle en éprouva immédiatement et dans l’instant un sentiment désagréable, un retour de pensée, et surtout, une vague de froid, de celles qui glacent instantanément le sang. Oui, se sécher. Elle ne pouvait pas rester dans cet état. Même si elle n’en éprouvait pas les symptômes, elle pourrait bien se coltiner une grippe carabinée, avec tout ça, ou pire. Et son âme soeur aussi, dans la foulée. Allez, quitter ce point d’eau, et utiliser à bon escient sa maîtrise du feu, s’écarter encore un peu pour retrouver toute sa lucidité… C’était le mieux à faire… Mais elle ne le fit pas. En fait, elle ne fit rien. Elle ne bougea pas, ou si, elle se rapprocha d’un pas, réduisant la distance qu’Edward avait prit soin de mettre entre eux l’instant d’avant, pourtant. Comme si cette entreprise lui était tout bonnement intenable. Le retour de la chaleur. Elle prit une inspiration. Puis elle reprit la parole.

-Je me sens bien, tu sais. Elle marqua une légère pause, d’un mouvement instinctif, elle s’approcha encore plus, serra ses mains autour des poignets du myrihande, comme pour le forcer à cette emprise qu’il avait déjà sur elle, et qui l’empêchait de s’éloigner, ou d’en avoir l’ombre d’une envie. Au contact de ses doigts fins tout contre la peau de son bras, elle ressentit cette vague d’électricité, qui accélérait les battements de son coeur à une vitesse folle. C’était à peine soutenable, et pourtant, c’était dans un même temps indispensable. Elle s’était mise au supplice de réprimer ce qu’elle n’arrivait pas à retenir. Si critique était la situation, si amorale était l’initiative. Son souffle venait réchauffer ses lèvres alors qu’elle prenait de nouveau la parole. Je me sens très bien, même…

Et sans qu’elle puisse les retenir plus avant, à se demander, même, comment elle avait fait pour ne pas céder plus tôt (par fierté, c’est certain, l’envie qu’il cède avant qu’elle ne le fasse - mais à force, il fallait bien qu’elle lui reconnaisse avoir toujours été plus fort qu’elle à ce petit jeu), elle passa une main dans ses cheveux, et déposa ses lèvres sur les siennes.











code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1749

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Jeu 5 Fév - 13:06

Jane & Edward
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient, ils pouvaient dire n'importe quoi, ils savaient au fond que rien ne pouvait réellement les séparer. Ils avaient leurs propres vies de leurs côtés, ils avaient d'autres relations, mais au final, cela se terminé toujours ensemble. Edward se sentait si faible quand il éprouvait ce désir ardent de la posséder, de faire d'elle sienne. Et en même temps, paradoxalement, il se sentait si fort quand elle était si proche de lui. Ensemble, ils ne faisaient qu'un, la combinaison de deux âmes qui n'auraient jamais dû se séparer et qui cherchaient tous les moyens pour se retrouver. Le jeune homme avait bien conscience que tout cela était néfaste pour lui, qu'ils n'allaient pas sortir victorieux de toute cette histoire, mais cela ne l'empêchait pas de vouloir dévorer les lèvres de la belle blonde et de ne plus jamais les quitter. Quand il s'éloigna d'un pas, un simple pas lui permettant déjà de retrouver une partie de ses esprits, Edward le regretta immédiatement. Qu'est-ce qu'il pouvait la détester pour tout ce qu'elle était, pour tout ce qu'elle représentait et ce qu'elle était capable de produire chez lui. Et comme il se détestait d'être tout bonnement incapable d'y résister et d'en vouloir plus, comme ce feu qui consumait une maison petit à petit.

Elle se rapprocha, il ressentit de nouveau la chaleur envahir son corps. Encore plus quand elle vint prendre ses poignets dans ses mains. Il savait comment les choses allaient se terminés, mais ce n'était pas pour autant qu'il cédait. Pourquoi ? Une sorte de fierté qui le poussait constamment à chercher à céder en dernier, à ne pas foncer tête baissé vers ce désir qu'il allait regretter ensuite. La situation était critique bien sûr, ils ne devaient pas se laisser aller à cette passion qui les dévorait de l'intérieur. Mais ils étaient si proches, leurs lèvres étaient à quelques centimètres seulement l'une de l'autre. A chaque mots de Jane, qui lui disait ce sentir bien, son souffle venait se déposer sur sa peau. Il se sentait bien également, il ne pouvait pas nier cette évidence. Et plus les secondes passaient, plus le jeune homme oubliait simplement ce qu'il pouvait y avoir d'autre dans sa vie. Tout était loin, il n'y avait plus que Jane et lui. Eux d'eux, pour le meilleur et surtout pour le pire. Parce que la barrière fut finalement franchi, cela malgré tous les efforts pour ne pas céder, leurs lèvres entrèrent en contact. Si elle n'avait pas décidé de s'approcher définitivement de lui, il l'aurait fait la seconde suivant, il le savait. Mais il préférait se dire qu'elle avait cédé par pure fierté. A peine leurs lèvres s'étaient touchés que les mains du jeune homme vinrent se déposer sur ce corps qu'il désirait si fort. Les lèvres d'Edward ne quittèrent celles de Jane que pour mieux se poser sur la peau de son cou, si chaude, alors que ses mains venaient déjà la débarrasser de ces vêtements qui allaient la rendre malade (les rendre même, s'ils ne l'étaient pas déjà).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3699

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   Sam 7 Fév - 10:06


Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

E

lle savait pertinemment que tout cela n'était pas naturel, qu'un être humain normalement constitué, à sa place, tremblerait comme une feuille et n'aurait pas la moindre ardeur à réfréner, juste le désir de s'enfuir en direction du premier feu de cheminée venu, mais voilà un moment, maintenant, que Jane n'était plus une humaine comme les autres, et même qu'elle adorait ça. Elle savait, donc, que tout ceci n'était pas normal, n'était sans doute pas logique. Et pourtant, quand ses lèvres se posaient sur celles d'Edward, c'était comme si un certain ordre avait été rétabli, comme si le monde, jusque là disloqué, trouvait un semblant de sens et d'équilibre, et elle se sentait sereine comme jamais. Rien de ce froid qui aurait dû intensément la saisir ne venait la déranger, il n'y avait qu'un feu ardent à l'intérieur pour la consumer du dedans, et si elle avait le contrôle de cet élément d'habitude, elle ne cherchait pas à le contrôler, cette fois, seulement portée et transportée par cette déferlante, cette vague de chaleur incroyable qui s'intensifiait alors que les lèvres de son âme soeur se déposaient contre son cou, alors que ses mains se déposaient sur son corps... elle n'attendait jamais que de pouvoir vivre et revivre cela. Encore et encore et encore. C'était malsain, mais elle n'y pouvait rien. c'était presque un besoin. Le ressentir, juste le ressentir, et oublier tout le reste. Ce n'était pas le lieu, et c'était encore moins le moment, mais elle s'en foutait. Où il était, si elle s'y trouvait aussi, elle aurait envie et besoin de lui. Elle ferma les yeux, profitant de sentir le feu en elle augmenter encore, elle sentait brûlant le contact de sa peau contre la sienne, et alors qu'il l'avait mise à nu, dans le froid total, elle ne ressentait rien d'autre que le plaisir intense de retrouver un corps qui, si elle était honnête, elle demanderait à ne plus jamais quitter. Ce n'était pas pour rien si, dans ce genre d'élan passionné, elle avait suggéré qu'il se marie avec elle. Conversation dont ils avaient (étrangement) l'un et l'autre pris grand soin de ne jamais parler.

À son tour, Jane s'appliqua à débarrasser le jeune homme de tous ses vêtement, les envoyant valdingue aux hasard, se fichant bien d'où ils devaient atterrir (il serait grand temps de s'en soucier quand le moment serait venu pour eux de se rhabiller). Quand il fut nu à son tour, quand elle put observer ce corps à ses yeux parfaits, qui, oui, lui avait terriblement manqué. Elle se sentait mieux que jamais. Ses lèvres vinrent récupérer les siennes, elle l'attira pas les hanches à reculons, leurs pieds s'enfonçant un peu plus profondément dans l'eau. jusqu'à ce que les flots de la cascade arrosent leurs chevelures et leurs corps. Encore une fois, elle lui eut été profondément désagréable s'il n'y avait pas ce brasier ardent pour brûler de son corps jusqu'à son âme. Ses mains parcoururent le corps de son âme soeur, surent s'attarder sur ces zones qu'elle savait être les plus sensibles et surtout les plus érogènes. Ancrant son regard dans le sien, où luisait tout son désir.

-Prends-moi.
lui ordonna-t-elle presque, dans un souffle.









code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre. [pv Ed <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kamaria E. Havenest - Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre...
» Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre [PV Kenzaku]
» Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
» Brigid Ø Le feu qui semble éteint souvent dort sous la Cendre
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Montagnes :: Grottes-