Partagez | 
 

 Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Lun 23 Fév - 13:05


Les plaies ne sont pas que physiques
I

ls allaient la tuer, c'est sûr, ils allaient la tuer... Il y avait toujours l'un des frères Baker pour prendre son parti, d'ordinaire, mais elle avait le sentiment que, cette fois, ils trouveraient un terrain d'entente  pour ce qui était de la sermonner dans les grandes largeurs... bah, si au moins, pour une fois, cela les aidait à se mettre d'accord, elle n'aurait pas tout fait ça pour rien... Car il est vrai que, sinon, son escapade de la soirée ne semblait jamais que vaine... et seulement dangereuse... Elle n'était arrivée à rien. Mais elle n'avait pas pu s'en empêcher. Ell avait mis du temps à exorciser ses démons, à accepter de sortir de chez elle sans sentir la peur la ténailler (et en ce sens, sa rencontre avec Gwenn sous sa forme humaine lui avait certainement fait du bien), mais maintenant que c'était fait, elle n'avait aucune intention de laisser tomber, certainement pas. Edward lui avait promis qu'il ne la laisserait pas de côté dans ses recherches concernant l'assassin de leur père, et en échange, elle lui avait promis de ne pas agir seule, et encore moins de manière inconsidérée... D'accord, clairement, elle n'avait pas tenue sa promesse, mais en même temps, elle n'avait pas franchement l'impression qu'Edward soit vraiment concentré sur ses recherches dernièrement, ou bien, si c'était le cas, il le cachait bien, et alors, il la maintenait à l'écart... Et s'il agissait en solo, pourquoi pas elle, hein ? Sauf que bon, elle marchait vraiment comme à tâtons, sans trop savoir ce qu'elle cherchait, ni exactement comment procéder.

Elle s'était dit que pour bien commencer, il fallait commencer par l'endroit où le corps de son père avait été retrouvé, en charpie... Elle y était restée plusieurs heures, espérant parvenir à trouver un indice, n'importe quoi, qui l'éclaire quant à la créature (car il ne faisait plus aucun doute que c'était bel et bien une créature qui avait volé le dernier souffle de leur père) qui avait gâché la vie de toute la famille Baker. Bien sûr, c'était plutôt inutile, Edward avait dû faire la même chose avant elle, et cela faisait trop longtemps, à présent, de toute manière, mais elle avait pris le risque. Le risque, oui... Elle ne su pas exactement à qui elle devait le craquement qu'elle perçut alors, et à qui attribuer cette silhouette qui se rapprochait d'elle à pas rapide. Un vampire ? Un lycan qui voulait s'en prendre à elle ? L'obscurité de la nuit tombée depuis un bon moment déjà lui dissimulait l'identité de la "personne" en question, et de toute manière, elle n'avait pas voulu s'attarder trop longtemps pour en avoir le coeur net. Il se pouvait qu'il s'agisse seulment d'un humain qui passait par là, et qu'elle ait imaginé le fait qu'on lui ai couru après. Dans tous les cas, elle avait pris ses jambes à son cou. Ses éraflures, elle les devait au buisson de ronces dans lequel elle s'était précipitée dans l'urgence. Les épines s'étaient enfoncées dans la chair de ses bras, ses jambes, et sa joue. Et si elle claudiquait, c'est que par-dessus le marché, elle s'était payée le luxe de se fouler la cheville en tentant de mettre le plus de distance possible entre elle et... elle ne savait pas ce qui la pourchassait (ou non). C'est dans cet état lamentable qu'elle avait poussé la porte des Baker, aux environs de une heure du matin.
Discrètement ? Non, en vérité. Ses deux frères l'attendaient de pied ferme.











code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Mer 25 Fév - 3:43

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




Il n'allait pas la tuer, bien sur que non. La tuer serait trop facile et elle n'en souffrirait pas assez longtemps comparé à ce qu'il ressentait en ce moment. En fait, il était malade d'inquiétude. Dès la tombée de la nuit, il avait commencé à s'impatienter. Déjà qu'elle ne rentre pas dîner, il ne avait été assez contrarié. Elle ne l'avait pas prévenu qu'elle ne rentrait pas dîner. Elle aurait du, parce qu'il lui avait demandé de prévenir. Comme ça, il pouvait refuser, ce qu'il faisait le plus souvent. Tout de même lucide, il se dit que c'était peut-être pour cette raison qu'elle n'avait pas prévenue. Mais bon, il préférait avoir sa petite soeur à la maison qu'à traîner il ne sait ou. C'était un comportement responsable, non ?

Parce que Ambre n'avait pas prit la peine de l'informer de son absence au dîner, d'autant que comme elle n'arrivait pas, elle ne pourrait plaider le retard, il avait commencer à maugréer. Tout d'abord tout seul, puis il avait interrogé Edward. Il ne savait pas non plus. Il lui avait carrément ordonné de lui envoyer Ambre aussitôt qu'elle rentrerait et il s'était enfermé dnas son bureau. Preston se levait habituellement très tôt il se couchait donc assez tôt. Ambre n'étant pas venue, il avait décidé, avant de se coucher, d'aller la voir, quitte à la réveiller s'il le fallait. Elle n'était pas dans sa chambre. Son couvre-feu était largement dépassé pourtant. Bien sûr, il était allé tempêter à Edward, parce que Edward était son petit frère. Preston ronchonnait souvent contre Edward. C'était son frère. Rarement contre Ambre. Il n'avait pas besoin de ronchonner contre Ambre, elle lui obéissait, un point c'est tout.

Quand il entendit ses pas crisser dans les cailloux à l'entrée, il avait cessé de crier depuis quelques heures déjà. Mais s'il ne criait pas, il avait passé ses heures à, tout d'abord ne pas dormir, et ensuite à effectuer la navette entre chacune des fenêtres et chacune des portes. Il avait enfilé depuis quelques heures également son manteau, avec en tête de partir à sa recherche, mais il avait repoussé 'échéance, se disant que bon, elle allait rentrer bientôt. Il avait interdit qui que ce soit de souffler bougies et lanternes. Ambre n'allait certainement pas rentrer dans une maison sombre, du moins pas pour y entrer incognito. Oh non, Ambre allait savoir qu'il l'attendait. Elle fait à peine un pas dans la maison qu'il est déjà devant elle.

- Tu sais quelle heure il est ?! gronde-t-il, de fort mauvaise humeur.

Il se rend compte des écorchures et des blessures légères, mais comme il constate qu'elle semble bien aller malgré tout et parce que la crainte qu'il lui soit arrivé quelque chose de grave, en plus des heures d'inquiétudes qu'il vient de passer, sa colère prend le dessus. S'il crie allègrement sur Edward, il ne crie jamais sur Ambre. Sauf si ça en vaut la peine. Et il semble que ce soit la nuit ou ça en vaut la peine.

- « Il est plus de minuit » dit-il, ayant lui-même un peu perdu la notion du temps avec tout ça. « Non seulement tu rentres pas pour dîner, mais en plus tu préviens pas et tu rentre au beau milieu de la nuit ? Et t'essaie de faire ça en cachette ? C'est tout à fait intolérable, Ambre ! Tu as 13 ans, pas 21, tu es une enfant et tu peux être certaine que tu ne reverras pas une nuit étoilée avant des siècles ! Tu es privée de sortie ! Tu rentres ici directement après l'école et n'essaie pas de protester parce que je vais ajouter un mois à chacun des mots que tu diras pour te justifier ! » gronde-t-il en la pointant du doigt et en ne prenant même pas las peine de reprendre son souffle, ce qu'il tout de même faire à un moment, mais c'est de courte durée. « Mais qu'est-ce que tu fichais dehors à une heure pareil, bon sang ! »

Habituellement, il n'y a qu'Edward pour l'énerver et le faire hurler. Le reste du temps, il est toujours maître de lui, calme, posé, impitoyable, mais il n'élève jamais la voix. De toute évidence, Ambre a réussit à la faire craquer ce soir.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Dim 22 Mar - 13:44

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
La soirée était longue, les heures passaient à une vitesse extrêmement longue. Edward avait passé le plus clair de son temps dans le salon, après que Preston soit venu le trouver pour savoir où se trouvait Ambre. Il n’en avait aucune idée, tout comme son aîné, ils étaient dans le flou total. Au fur et à mesure du temps, le jeune homme voyait son frère s’énerver, crier et passer ses nerfs sur lui. Edward était plus posé, il s’inquiétait surtout. Preston ne savait pas ce qui était arrivé à Ambre, contrairement à lui, il pensait simplement au fait qu’elle avait sécher le diner (en même temps, il ne comprenait toujours pas pourquoi ils s’embêtaient à manger ensemble) et qu’elle ne rentrait pas. Edward pensait au fait qu’elle avait déjà été victime d’un loup-garou et qu’elle cherchait, en même temps que lui, l’assassin de leur père. Le jeune homme savait bien qu’il n’avait pas été très studieux ces derniers temps dans la recherche de réponse, il avait été un peu occupé par des affaires différentes (de cœur donc). Evidemment, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’elle avait donc essayé de faire cavalier seul, ce qu’elle avait promis de ne pas faire. Mais les Baker et les paroles, ça faisait souvent deux. Le jeune homme s’inquiétait pour sa sœur et s’il n’était pas sorti de la maison pour la chercher, c’était simplement qu’il avait peur de la rater si elle rentrait. Il avait le sentiment d’être impuissant, de ne rien pouvoir faire. Alors, il attendait, un verre d’alcool à la main en fixant le mur du salon. Il voyait Preston faire les cents pas, tout aussi impuissant que lui. S’il y avait bien une chose sur laquelle ils pouvaient s’entendre, c’était sur le côté paternel qu’ils avaient avec Ambre. En perdant son père, elle en avait gagné deux, la chance.

La porte finit par s’ouvrir, Edward se leva d’un bon. Preston était déjà devant Ambre et commença à la sermonner. Edward leva les yeux au ciel, ne le trouvant tellement pas crédible. Bien sûr, il criait comme il savait si bien le faire avec son cadet, mais c’était dans ses décisions qu’il ne semblait pas crédible. Si Edward s’était trouvé à la place de sa jeune sœur, il n’aurait vraiment pas pris au sérieux le sermon de son aîné. Être privé de sortie, au final ce n’était vraiment pas grand-chose à côté de l’inquiétude qu’elle leur avait donné. Edward s’était approché, avait posé son verre sur l’un des meubles de l’entrée avant de s’y accouder.

« Priver de sortie ? T’es bien gentil, moi je lui arracherais bien la tête. » Avait-il dit à l’adresse de son frère, mais en regardant sa jeune sœur. Son ton était calme, mais on pouvait y lire toute l’agacement qu’il ressentait. Evidemment, il ne pouvait pas arracher littéralement la tête de sa sœur, mais cela ne l’empêchait pas de sembler plus que sérieux. Il était vraiment en colère contre Ambre. « J’aimerais bien savoir ce que tu pouvais foutre dehors aussi ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Dim 22 Mar - 19:53


Les plaies ne sont pas que physiques
A

mbre soutint le regard de Preston, les bras croisés, les dents serrées, tandis que ce dernier la sermonnait comme jamais. Elle faisait de son mieux pour ne pas donner l'air d'être touchée par le sermon de son frère, chouiner, pleurnicher, se justifier, c'était pas son genre. Non, elle préférait assumer ses conneries, tant qu'à faire... enfin, assumer ses conneries à moitié, plutôt. S'être barrée et être rentrée bien après le couvre-feu, elle pouvait l'assumer. Les raisons pour lesquelles elle l'avait fait beaucoup moins. Le fait est que même si elle tentait de le montrer le moins possible, elle n'aimait pas se faire ainsi engueuler par son aîné, être prise en faute. Elle n'aimait pas décevoir ses frères. Même si elle le cherchait, quelque part. Si elle accumulait à ce point les conneries, c'était certainement pour attirer leur attention... et quand ça arrivait, elle ne se sentait pas forcément plus à l'aise. Disons qu'elle aimerait certainement plus qu'ils éprouvent de la fierté à son égard, mais elle n'arrivait pas à employer ce genre de méthode. Alors tant pis, qu'elle se fasse engueuler un bon coup et qu'elle aille se coucher... Privée de sortie, la belle affaire, elle trouverait bien moyen de faire le mur sans qu'aucun de ses deux frères ne se rende compte de rien. Preston était tellement accaparé par son boulot, et Edward par... ses soucis divers que de toute façon, ils ne remarqueraient sans doute rien. Ou alors c'était une simple impression. De là, encore, son besoin d'être remarquée, d'attirer l'attention, même si se faire engueuler n'était pas agréable, quand on la recadrait, au moins on s'intéressait à elle. Edward fit son entrée à son tour, et se montra plus virulent encore que son aîné. Lui arracher la tête, rien que ça ! Ben merci bien. Au moins là, les frères Baker savaient être (plus ou moins) d'accord, d'accord pour se mettre en rogne contre elle et pour lui tirer les vers du nez. Elle les regarda alternativement. Elle ne pouvait pas leur dire ce qu'elle était exactement venue faire dehors, si Edward apprenait qu'elle avait continué de partir à la recherche de l'assassin de leur père sans lui, si Preston apprenait qu'elle avait continué de partir à la recherche de l'assassin de leur père tout court, elle n'allait pas que passer un sale quart d'heure, et être privée de sortir semblerait aux deux être un piètre châtiment.

-J'avais juste besoin de prendre l'air, c'est pas interdit, si ?
se justifia-t-elle. J'en ai marre de cette baraque, marre de cette ambiance de merde et j'en ai ma claque de vous entendre tout le temps vous engueuler alors ouais, je suis sortie. J'ai pas fait attention à l'heure, c'est tout.

Une méthode made in Baker : ne pas se remettre en question et rejeter la faute sur les autres. Bien sûr, ils n'y étaient pour rien, du moins ils n'avaient pas plus de responsabilités qu'elle dans cette affaire, n'empêche que, en effet, il y avait un peu de vrai dans son propos, comme si la mort de leurs parents ne suffisait pas, elle devait supporter les tensions constantes entre ses deux frères, et pour elle, c'était lourd à porter.










code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Ven 27 Mar - 2:25

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




Quand Preston est furieux, ce n'est surtout pas le temps de le déranger. Même passer un commentaire est toujours mal venu. Preston prend toujours beaucoup de place. Malheureusement, Edward aussi. Pas de la même manière certes. Preston prend toujours toute la place. Entendre Edward commenter que lui arracherait la tête d'Ambre provoque un bref soupir d'agacement chez son aîné. Il ne dit rien, parce qu'il est concentré sur ce qu'il répondra à Ambre lorsqu'elle aura elle-même répondue. Mais sa brève expiration et le regard noir qu'il offre à son puîné sont éloquent. C'est un " ta gueule " silencieux, mais qui s'entends aussi clairement que s'il l'avait dit à haute voix. Lui arracher la tête, et puis quoi encore ? Non, il ne dira rien. Il ne voulait rien dire. Oh et pis zut.

- Ah, bien sûr, lui arracher la tête, pourquoi pas lui mettre une raclée tant qu'à y être, grogne-t-il, portant brièvement sa colère et son attention sur Edward.

Mais ça ne dure pas. C'est bref, un bref intermède pour Ambre. L'aîné semble écouter attentivement l'explication de sa soeur, mais à voir son air, on devine tout de suite que Preston n'est pas prêt à gober n'importe quoi. Sa réaction parle d'elle-même.

- Non mais tu me prend pour qui, Ambre ? Un imbécile ? Ne pas faire gaffe à l'heure et arrive deux heure en retard, c'est possible. Tu sais l'heure qu'il est ? Il est plus d'hune heure du matin. Tu devais être à la maison y a six heures déjà ! On ne peut pas ne pas faire attention à l,heure durant six heures, Ambre. Sinon c'est carrément que tu t'en fichais. Avec qui t'étais, et ou t'étais ?

Il a changé de ton. Non, il a seulement cessé de hurler. Bon, d'accord, il ne chuchote pas non plus, loin de là. Et on ne peut pas dire qu'il parle normalement. Disons que c'est entre lui crier dessus et lui parler quand elle est à l'autre bout de la pièce. Mais c'est plus fort que devrait l'être si c'était une conversation banale. Ça au moins le mérite d'être assez clair pour qu'elle entende. Elle ne pourra pas plaider qu'elle a pas entendu.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Ven 17 Avr - 16:19

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
Edward savait bien que sa petite réplique n’allait pas plaire à Preston, en même temps il l’avait un peu cherché. Ca l’amusait de voir son aîné jouer au papa, au père incapable d’avoir une réelle autorité. Parce que ce n’était pas en privant de sortie Ambre qu’il allait arriver à quelque chose. Elle était une Baker, du style d’Edward en plus, le myrihande était persuadé que cela n’allait pas l’empêcher de sortir pour autant. Elle trouverait un moyen, après tout elle n’était pas avec ses frères vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Preston ne manqua pas de lui faire remarquer qu’arracher la tête d’Ambre était donc trope excessif. Evidemment, Edward n’avait jamais vraiment eu l’intention de vraiment arracher la tête de sa jeune sœur. Il voulait simplement qu’elle comprenne que ce qu’elle avait fait, ce n’était pas bien du tout. Edward serait bien incapable de faire du mal à Ambre. Par contre, frapper son aîné c’était bien plus tentant. Le jeune homme ne supportait pas quand Preston avait cette façon de lui parler, comme s’il était un gamin imbécile. Cependant, il ne répondit rien et attendit simplement les explications de sa sœur.

Celles-ci ne tardèrent pas à arriver. Ambre affirma qu’elle en avait marre de cette maison, de l’ambiance et des disputes incessantes de ses frères. Raison pour laquelle, elle avait eu besoin de prendre l’air et elle n’avait pas vu l’heure. Pour le dernier point, Edward n’y croyait pas une seule seconde. Qu’elle arrive avec une heure de retard parce qu’elle avait raté l’heure, passait encore. Mais là, c’était n’importe quoi. Cependant, le jeune homme avait bien envie de croire ses autres explications, contrairement à Preston. Ce dernier se contenta de lui dire qu’elle n’avait pas pu manquer l’heure, avant de lui poser encore plus de question. L’agacement de Preston avait le don d’agacer Edward. Son attitude entière l’énervait. Sauf que pour le coup, le jeune homme n’avait pas envie de juste lui sauter à la gorge. Ambre n’avait pas tort quand elle disait que l’ambiance était naze chez les Baker, ce n’était pas vraiment le moment pour les deux frangins de se prendre la tête.

« T’étais pas avec un mec j’espère ! »

Edward parlait calmement, même s’il espérait vraiment que la jeune fille n’était pas entrée dans la phase des fréquentations douteuses. Elle était bien trop jeune pour ça. Et oui, pour le coup, il avait bien envie de se comporter en grand-frère paternel incapable de laisser sa petite sœur devenir une femme et s’éloigner de la famille. Enfin, par chance, elle était encore un peu jeune. Edward ne se doutait pas qu’elle venait simplement de trahir sa promesse envers lui et qu’elle cherchait l’assassin de leur père. En attendant, il se retenait de lancer un peu son venin sur Preston. C’était tentant pourtant, il tendait quand même beaucoup le bâton pour se faire battre. Sauf que si Ambre avait vraiment eu besoin de prendre l’air parce qu’elle ne supportait plus leur dispute, le cadet pouvait bien essayer de mettre un peu d’eau dans son vin, juste un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Sam 18 Avr - 22:41


Les plaies ne sont pas que physiques
O

ui, bon, d'accord, c'est vrai, ce n'est pas qu'elle n'avait pas fait attention à l'heure. Il était évident que c'était une excuse lâchée en l'air, et qu'il ne fallait pas la prendre au sérieux, c'était pas la peine de lui expliquer par A plus B pourquoi son excuse ne tenait pas la route... Il ne pourrait pas s contenter de comprendre qu'elle n'avait pas l'intention de se justifier ? Non mais franchement... Bon, d'accord, elle était entièrement fautive, mais elle détestait qu'on la sermonne comme si elle avait cinq ans... Et le pire, dans tout ça, c'est que même quand ses deux frères avaient un intérêt commun, c'est à dire la cuisiner pour qu'elle avoue où elle était avant de la punir comme il se doit, ils étaient incapables de ne pas se prendre la tête. Il ne fallait pas s'étonner, après ça, que la demoiselle ne supporte plus l'ambiance qui régnait chez eux. D'accord, ce n'était pas entièrement la raison qui l'avait poussée à s'absenter si longtemps et si tard, mais ils auraient pu se remettre, ne serait-ce qu'un peu, en question, non ? Visiblement non, ils étaient trop occupés à l'engueuler, et plus ça allait, moins Ambre avait envie de se montrer conciliante. En plus, elle était crevée... Ils n'auraient pas pu attendre le lendemain matin pour lui faire une scène ? Tout ce qu'elle voulait, là, c'était rejoindre son lit, s'y étaler comme une masse, et s'endormir aussitôt. Avec quelques bonnes heures de sommeil dans les pattes, elle serait plus à même de répliquer comme il se doit à ses frères... Là, elle n'avait même pas le courage et la force de soutenir ses propres mensonges.

-Bon, alors d'une, Preston, ouais, je m'en foutais.
Ouais, puisque ses mensonges ne tenaient pas la route, et comme ils lui tapaient sur le système, tous, alors soit, elle allait plutôt être franche. Dans tous les cas, il n'allaient pas manquer de la punir, alors tant qu'à faire, autant y aller jusqu'au bout et s'en sortir tête haute. De deux, Ed... Tu me prends pour qui ? Non, parce que les mecs, c'était tout sauf sa priorité à l'heure actuelle, et franchement, les garçons, elle s'en foutait royalement. Ce n'était pas parce que lui avait la vie sentimentale la plus bordélique de notre terre qu'elle devait forcément suivre son exemple. Elle poussa un large soupir. J'étais dans la forêt, ok ? Et j'étais toute seule.

Bon, ça allait pas forcément arranger leurs affaires, tout ça, mais au moins, elle était parfaitement honnête, tant pis si ça plaisait pas et si elle devait en payer les conséquences. Elle n'était pas certaine qu'elle s'en serait tirée à bon compte même avec une autre excuse, et elle était de toute manière trop fatiguée pour réfléchir aux excuses en question. Qu'ils s'énervent encore un peu, qu'ils lui refusent de quitter le manoir pour les mois à venir, et ce serait bon... Elle trouverait toujours un moyen de se tirer en douce, de toute façon, alors pour ce que ça pouvait lui faire. Le plus dur, en vérité, pour elle, était de savoir qu'elle décevait ses frères... Mais vu qu'ils l'agaçaient assez sérieusement à l'heure actuelle, elle trouvait plus simple de faire l'impasse sur ce fait.










code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Lun 27 Avr - 1:21

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




Habituellement, c'est Edward qui hurlait et Preston qui restait calme. Mais cette fois, les rôles sont inversés. Du moins en apparence, Edward a l'air plus calme que Preston, ce qui est assez étrange comme situation. Preston avait beau être froid et glacial presque en tout temps, Ambre et Edward restent sa seule famille. Sa soeur, son frère et les les terres Baker, c'est tout ce qu'il a. Il a certes presque abandonné l'idée qu'un jour Edward devienne quelqu'un de bien ou du moins utile, mais il ne l'a toujours pas fichu à la porte, même si c'est un bon à rien. Il a pourtant de grands espoirs pour Ambre. C'est une Baker, elle n'a pas le tempérament facile, mais elle est déjà plus sage que Edward, plus réfléchie. Il espère que tout ça n'est qu'une mauvaise période en ce qui concerne Ambre. Mais franchement, il ne sait pas du tout comment gérer les sautes d'humeur d'Ambre. Et sa désobéissance de ce soir... il s'est tellement inquiété...

- La forêt ?! Mais c'est là que... Sa voix s'étrangle, un instant, il semble sur le point de paniquer, mais il se reprend et explose soudainement. QU'EST-CE QUE TU FICHAIS DANS LA FORÊT !? Et il se remet à hurler. ET DURANT LA NUIT !

Il avance d'un pas, presque menaçant. Enfin, non, il est carrément menaçant, mais s'il serre les poings, il ne démontre aucune agressivité envers Ambre. Du mois pas d'agressivité qui pourraient faire mal à Ambre. Non, il ne la frapperait pas. Jamais. Contrairement à Edward qu'il cognerait bien plus souvent si ça mettait un peu de plomb dans la tête de son frère. Mais habituellement, lorsque les deux frères en viennent aux coups, Preston se concentre beaucoup plus à repousser Edward et à le bousculer et l'empêcher de lui faire mal qu'à le frapper directement. Edward est agressif, c'est presque toujours lui qui amorce l'affrontement physique. Et verbal aussi, il va sans dire.

- Et toute seule !

Il aurait presque préféré, à ce compte, qu'elle se trouve avec un garçon. Preston n'avait pas mis un pied dans la forêt depuis la mort de leur père. Premièrement, il n'avait pas le temps d'aller jouer dnas la forêt, de deux. non, il n'y a pas de deux... Preston, peur de la forêt ? Naaaan, surement pas. Au diable la retenue, il agrippe Ambre par les épaules et lui impose une secousse furieuse, mais sans lui faire plus de mal que de peur.

- C'est dangereux la forêt, je t'interdis d'y aller ! Pour quelque raisons que ce soit ! Et encore moins la nuit ! Tu ne vas pas dans la forêt, JAMAIS ! Tu comprends ? JA-MAIS, dit-il en détachant soigneusement les syllabes. Et tu vas me répondre, Ambre ! Qu'est-ce que tu faisais dans la forêt ? répète-t-il, mais cette fois avec tant de calme que s'en est presque plus effrayant.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Dim 17 Mai - 13:13

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
Les Baker vivaient ensemble depuis toujours, Edward connaissait Preston depuis le jour de sa naissance et il connaissait Ambre depuis la sienne. Ils se connaissaient donc parfaitement bien, même s’ils ne se comprenaient pas souvent. En fait ils ne se comprenaient jamais. Edward et Ambre s’entendaient bien, Ambre et Preston s’entendaient bien aussi, mais concernant les deux frères ce n’était vraiment pas ça. Cela n’avait pas toujours été le cas, ils étaient différents quand ils n’étaient encore que des enfants. Les choses avaient dérapées quand ils avaient grandi, quelque chose s’était brisée entre eux. Et depuis, ils semblaient se vouer une haine viscérale. Mais au fond, même si jamais il ne le dirait à haute voix, Edward aimait son frère. Preston avait le don de lui taper régulièrement sur le système, il avait presque tout le temps envie de le frapper, mais il restait son frère. Il pouvait dire ce qu’il voulait, il ne restait pas chez les Baker que pour Ambre. Sauf qu’il était évident que jamais le jeune homme n’allait avouer une chose pareille, il avait bien trop de fierté pour se rabaisser de la sorte, comme les autres membres de sa famille. Ils étaient tous pareils, ce n’était pas étonnant que cela explose de temps en temps. Edward ne lâchait pas Ambre du regard, elle avoua alors qu’elle se trouvait dans la forêt. Evidemment, le jeune homme fut surpris et il ne put s’empêcher d’avoir un sentiment de panique à l’idée que sa jeune sœur se soit rendu dans la forêt. Il savait en plus qu’elle avait été agressée par un loup-garou, elle était complètement inconsciente. Cependant, il n’eut pas le temps de réagir, Preston fut plus rapide.

C’était bien la première fois qu’Edward voyait son frère dans un tel état. Même lui n’avait jamais réussi à le pousser autant à bout. Le jeune homme le connaissait assez pour savoir qu’il paniquait, qu’il avait peur de l’idée de sa sœur dans la forêt. Et il savait parfaitement pourquoi. Comme Edward était en train de comprendre ce qui avait poussé Ambre à aller dans la forêt, la même chose qui avait fini par détruire l’équilibre fragile de la famille. Leur père avait été retrouvé dans la forêt, tué par une créature.

« Elle faisait ce que tu es incapable de faire ! » Dit-il avant qu’Ambre n’ait le temps de répondre, serrant des dents. Il s’adressait bien sûr à Preston. Ce n’était pas un secret qu’il lui en voulait de ne pas chercher à savoir qui avait bien pu tuer leurs pères. Les points d’Edward était serré, il n’aimait pas voir son aîné faire preuve de « violence » envers Ambre, mais il avait tendance à oublier ce détail puisqu’il comprenait bien c que sa sœur faisait dans la forêt. D’ailleurs, son regard noir était tourné vers elle. « Tu avais promis que tu ne ferais rien toute seule ! »

Elle avait juré oui, comme lui avait promis qu’il travaillerait avec elle. Il avait tenu sa promesse, c’était simplement qu’il n’avait pas le temps ces derniers temps de se pencher sur son enquête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Jeu 21 Mai - 16:58


Les plaies ne sont pas que physiques
A

mbre ne le reconnaîtrait évidemment pas à voix haute, mais elle était intimidée par l'attitude de Preston. Jamais elle ne l'avait vu dans cet état, et jamais elle n'avait voulu la mettre dans un état pareil, certainement pas. Elle imaginait bien ce qui devait lui traverser l'esprit, elle comprenait bien que sa colère était teintée d'angoisse, et pour cause... La forêt, c'était pour tout habitant du village un endroit effrayant et menaçant où il fallait éviter de mettre les pieds, plus encore une fois la nuit tombée, mais la forêt, pour les Baker, avait encore une autre connotation. C'était là que leur père avait été retrouvé mort. Ils étaient mieux placés que quiconque pour savoir combien cet endroit était dangereux... Elle commençait à regretter d'avoir tout avoué... il aurait sans doute été plus simple qu'elle prétende avoir été en train de flirter avec un garçon, quand bien même c'était le cadet de ses préoccupations pour le moment, elle avait répliqué par pure provocation, agacée de voir ses frères lui tomber dessus, mais quand l'angoisse et la déception se mêlaient à la colère, elle avait plus de difficultés à se montrer sur elle, car ce n'était certainement pas là le genre de sentiments qu'elle souhaitait inspirer à ses aînés... Mais ce qui était dit était dit... Et évidemment, Ed avait compris les motifs de cette escapade nocturne... En même temps, elle n'était pas suicidaire au point de s'aventurer là-bas, dans ces bois obscurs, sans l'ombre d'une raison.

-Tu peux parler, Ed, mais j'ai pas franchement l'impression que tu sois aussi soucieux que tu le prétends de savoir ce qui est arrivé à papa.
répliqua-t-elle, tournant son regard vers lui pour ne pas soutenir celui de Preston, qui allait sûrement lui passer un savon supplémentaire en comprenant de quoi il retournait. T'es bien trop occupé à roucouler avec l'autre péquenaude, j'imagine. S'il fallait encore une preuve qu'Ambre ne portait absolument pas Perséphone Enjolras dans son coeur... En même temps, oui, elle trouvait agaçant que son frère lui reproche d'avoir agi sans lui. C'est vrai, elle lui avait fait la promesse de ne pas mener l'enquête seule, et sur le moment, elle avait vraiment pensé s'y tenir. Mais quand elle avait fait cette promesse, elle avait pensé qu'ils avanceraient vite, qu'ils se concentreraient à cent pour cent là-dessus... Elle avait besoin de réponses, encore plus depuis l'attaque, alors qu'elle s'était sentie à deux doigts de subir ce que leur père avait subi... Vous faites semblant de vous préoccuper de ce qui est arrivé aux parents. Parce que, par ricochet, la mort de leur mère était aussi liée à cette affaire. Mais en vrai vous faites rien, vous acceptez cette putain de situation comme si c'était normal, et moi ça m'emmerde. Une fois de plus, elle ne contrôlait absolument plus son langage, d'autant plus vulgaire qu'il ne devrait pas sortir de la bouche d'une gamine de son âge (la faute à qui, hein...), mais il n'y avait pas de raisons pour qu'elle soit la seule à s'en prendre plein la tronche.










code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Dim 24 Mai - 22:27

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




Preston ne sait pas ce qui a poussé Ambre à aller dans la forêt, excepté un possible goût du risque et une envie de le contrarier. Il n'a pas encore envisagé que c'était pour chercher qui ou quoi a tuer leur père, mais il le saura bientôt. Et si c'est pour ça, il compte bien lui faire passer cette envie. Il n'a pas le temps de gérer en plus une gamine égoïste et désobéissante. Bon sang, si jamais elle continue de lui causer des ennuis et surtout d'en provoquer, il va accepter la proposition de Madame Dante et l'envoyer en pension chez elle. Il a pour le moment refusé, pour ne pas déranger, mais si elle réitère ses bétises comme ça, il n'aura pas le choix avant qu'il ne soit trop tard.  Au moins elle serait en sécurité et surveillée, un luxe qu'il ne peut pas lui offrir pour le moment. Puis il y a le bref échange entre Ambre et Edward.

- Quoi ? interroge-t-il, sincèrement perplexe.

Ce qu'il est incapable de faire ? De quoi il parle Edward ? Il ne devine pas du tout de quoi Edward parle tout d'abord, puis avec la réplique d'Ambre, il les dévisage, l'un après l'autre. L'explication d'Ambre qui suit finit de lui confirmer le pire. Oh bon sang. Il l'a fait ! Pire ! Edward a entraîné sa soeur là-dedans. Sa soeur, une fille, de 13 ans. Parce que soudainement, tout devient silencieux, Ambre et Edward sentent la colère de Preston grimper en flèche. Et si Ambre a du faire face à une colère amorcée par la peur, celle qui s'annonce est de la pure colère. Et ce n'est pas vers Ambre qu'il dirige cette colère. C'est vers Edward que Preston se retourne.

- Tu as entrainé ta soeur dans tes conneries ? souffle-t-il, détachant presque chacune des syllabes, mais il pousse violemment Edward. Mais à quoi tu penses ? Est-ce que tu réfléchis parfois au moins ? gronde-t-il en l'attrappant par le collet. Je t'avais dit de laisser tomber tout ça ! Que c'est dangeureux ! Il recule, puis fixe ses cadets, furieux. Maintenant, ça suffit, vous allez arrêter ces conneries ! La forêt c'est dangereux, la preuve, papa s'y est fait tuer. Maman n'a pas supporté et voilà, fin de leur histoire ! C'est comme ça, il n'y a pas de coupables. Y'a eu les bêtes pour papa et le chagrin pour maman, rien de plus, rien de moins. Il n'y a rien de plus à trouver à découvrir ! Je vous interdit d'aller dans la forêt, la nuit et tout seuls !

Ambre n'est plus la seule à s'en prendre plein la tronche. Preston a beau s'adresser aux deux, c'est sur Edward qu'il pose un regard furieux. C'est lui le plus vieux des deux, non ? Mais de toute évidence, c'est pas le plus mature.

- Et me refais plus un truc pareil, Ambre, sinon je t'envoie en pension chez les Dante. Tauras tout ce qu'il te faut, une éducation pour devenir une parfaite maîtresse de maison, tu vois le genre ? lâche-t-il, séchement, menace qu'il a de toute évidence l'intention de tenir.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx


Dernière édition par Preston Baker le Dim 2 Aoû - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Jeu 18 Juin - 11:11

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
Edward n’avait pu que comprendre ce que sa sœur faisait dans la forêt, forcément qu’il comprenait. Il savait parfaitement que sa sœur voulait enquêter sur la mort de leur père, il n’avait pas eu d’autre choix que de lui promettre de travailler avec elle, pour éviter qu’elle enquête en solitaire. Mais visiblement, cela ne l’avait pas retenu de le faire seule. Et apparemment, elle reprochait à Edward d’être trop occupé ailleurs. Le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il avait de nombreuses préoccupations ces derniers, qui l’empêchaient de se concentrer sur l’enquête de la mort de son père. Mais il avançait quand même, il espérait avancer en tout cas. Le jeune homme lança un regard sévère à sa jeune sœur, alors qu’elle lui faisait ses reproches. Il trouvait cela profondément injuste qu’elle lui affirme qu’il n’en avait que faire de la mort de leur parent, il était le seul à s’en préoccuper en dehors d’elle. Preston n’en avait que faire lui. Sauf quand bien sûr, le sujet venait directement sur le tapis comme maintenant. Edward se tourna vers son aîné au même instant que lui, l’écoutant le reprocher d’avoir entraîné Ambre avec lui dans ses « conneries ». Il fut surpris quand il lui attrapa le col, au point d’être incapable de répliquer, même si clairement il n’appréciait pas cela. Quand il le lâcha, Edward serra des poings mais se retint de le lancer dans le visage de son frère alors qu’il déblatérait ses conneries.

« Bien sûr qu’il y a un coupable connard, t’es juste trop con pour le réaliser. Tu préfères faire comme si c’était normal et continuer ta petite vie de merde ! Ouvre les yeux bordel ! »

Clairement, le jeune homme ne maitrisait plus son langage et il n’en avait rien à faire. Il savait parfaitement que Preston pensait que c’était des bêtes qui avaient tué leurs pères, mais Edward savait bien que ce n’était pas le cas. Comment pouvait-il continuer de le croire alors qu’il avait découvert toutes les créatures qui vivaient dans l’ombre des humains, depuis qu’il en était devenu une. Le jeune homme était persuadé que c’était une créature qui avait tué leur père et il avait bien l’intention de découvrir son identité, avec l’aval ou non de son aîné. Preston pouvait toujours courir s’il s’imaginait capable de lui interdire quelque chose. Cependant, un tout autre sujet était mis sur le tapis maintenant, ce qui ne manqua pas de titiller encore plus la colère d’Edward. Quand il entendit Preston menacer Ambre de l’envoyer en pension dans une famille pour qu’elle devienne la parfaite femme au foyer, son sang ne fit qu’un tour dans son corps. D’ailleurs, sans qu’il n’y fasse vraiment attention, le feu se trouvant dans l’âtre de la cheminé prit une ampleur bien plus importante. Et cette fois ci, il ne retint pas son poing qui vint lourdement s’écraser dans la mâchoire de Preston.

« Même pas en rêve t’imagine de l’envoyer ailleurs sale enfoiré ! »
Lança-t-il plus énervé que jamais. Les deux jeunes hommes avaient l’habitude de se disputer, mais celle fois ci cela dépassait des sommets. « Elle reste avec nous, c’est une Baker, elle reste avec nous ! Tu n’as vraiment rien d’autre à foutre que de détruire la famille ? Tu crois que c’est ce qu’ils auraient voulu, que tu l’éloigne de nous ? Avoue que c’est toujours ce que tu as voulu, te débarrasser de nous. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Sam 20 Juin - 15:08


Les plaies ne sont pas que physiques
L

es poings serrés, les yeux humides, Ambre se sentait partagée entre le rire et les larmes. Et dire qu'elle aurait tout simplement pu rentrer en catimini pendant que ses frères dormaient à poing fermé, et il n'y aurait pas besoin de tout ce drame. À la place, elle assistait au genre de scène qui l'insupportait le plus au monde : ses deux frères qui se déchiraient, et elle, prise entre deux feux, qui désespérait de voir Preston et Edward se réconcilier un jour. Ambre savait bien que l'attitude extrême de leur aîné naissait de son inquiétude, parce que la forêt était un endroit dangereux, que leur père y avait perdu la vie, et qu'il devait craindre qu'il leur arrive la même chose. En attendant, elle ne savait plus que faire pour qu'il ouvre enfin les yeux. Les bêtes pour papa, le chagrin pour maman. S'il savait... Ambre était bien placée pour savoir, elle que la mort de leur père n'était pas anodine, et qu'il y avait une créature à blâmer derrière tout cela. Mais revenir sur cette nuit de pleine lune où un koup-garou l'avait prise en chasse, c'était donner un prétexte de plus à Preston pour ne jamais la laisser quitter la demeure des Baker, et ça, c'était hors de question. Même si déjà comme ça, c'était bien parti, en réalité. Voilà maintenant que Preston parlait de l'envoyer en pension. Et puis quoi encore ? Elle ? Devenir une parfaite petite femme d'intérieur ? Plutôt crever ! Et pour le coup, elle fut plutôt contente qu'Edward prenne sa défense. Même si, évidemment, il allait bien trop loin. Entre les insultes et maintenant les coups, il lui semblait n'avoir jamais vu le jeune homme se montrait à ce point violent envers son aîné, même si l'un comme l'autre étaient déjà allés très loin... Les mots qu'il prononçait faisaient mal. Mais elle devait bien admettre qu'il mettait des mots sur ses propres inquiétudes : leur famille se brisait, ils s'éloignaient les uns des autres, et cette altercation en était une preuve de plus.

-Arrêtez tous les deux, merde !
répliqua-t-elle, les poings si serrés que ses ongles s'enfonçaient dans ses paumes, la voix tremblante, les larmes, cette fois, coulant le long de ses joues. J'en peux plus de vous entendre vous écharper tous les deux. Elle tourna son regard en direction de Preston. Il a raison, tu sais. T'es tellement borné que tu vois même pas ce qu'il y a juste sous tes yeux. Papa a été assassiné, et j'en ai la preuve... Elle hésita, puis finalement, préféra ne pas préciser sa pensée. Et oui, t'es en train de bousiller notre famille. Si la seule solution que tu trouves à ça, c'est de m'envoyer en pension, c'est lâche c'est que t'as vraiment rien compris. Puis son regard se tourna vers Edward. Parce que non, il n'allait pas y couper non plus. Et toi, tu reposes plus jamais la main sur Preston, pigé ? Putain ! Y'en a pas un pour rattraper l'autre !

Du haut de ses 13 ans, quand il s'agissait de râler et de lever la voix, elle savait y faire, elle aussi, quoi que son ton autoritaire était un peu gâché par les larmes qui faisaient trembler son timbre et lui brouillaient la vue.









code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Dim 2 Aoû - 20:26

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




Edward était plus qu'insultant. Non seulement envers son aîné, mais encore plus envers l'héritage que leur avait laissés leurs parents. Preston sait bien que Edward ne peut pas l'encadrer, parce que concrètement il est celui qui a hérité de tout, parce que c'est lui qui fait tout. Edward se contente de ne rien foutre, vraiment, excepté des emmerdes. Preston se demande si c'est ce que son père voulait dire quand il lui faisait promettre de bien veiller sur son frère et sa soeur et toujours in promettait, sincèrement, mais il se demande à ce moment si son père ne se fichait pas de sa gueule, ou si leur père n'aurait peut-être pas pu faire promettre la même chose à Ambre, mais surtout àa ce petit con d'Edward.

Le coup sur la mâchoire fait vaciller Preston et l'empêche de répliquer vertement. Le temps de prendre appui sur une table et de se remettre de pieds ferme devant Edward, il avance d,un pas pour finalement, pour la première fois, foutre la raclée de sa vie à son petit frère. Si c'est ce que ça lui prend pour lui mettre un peu de plomb dans la tête, eh bien il le fera, mais s'il serre les poings et avance encore d,un pas, avec la ferme intention de le cogner, il s'arrête brusquement, parce que là, il est tellement furieux, qu'il risque de le tuer. Il est l'aîné, c'est lui qui est responsable de sa famille, de tout ce qu'ils possèdent. Edward et Preston, voir Ambre, on tous un tempérament de feu. Mais si le feu d'Edward est brûlant, celui de Preston est froid, glacial. Et l'aînée est réfléchit, raisonnable, presque tout le temps. L'aîné se contente donc d'émettre un grondement rageur et de tourner le dos à Edward, peut-être que ne pas le voir le calmera. Il va le rendre dingue. Il va le rendre complètement dingue. Il préfère l'ignorer, pour le moment, parce qu'il a encore envie de l'étriper. Mais Ambre se met de la partie et leur assène, à tous les deux, des reproches, particulièrement injuste envers lui, croit-il.

- Borné ! Moi ? Borné ?! C'était injuste, tellement injuste. Bordel, je vous fais vivre tous les deux, je m'assure que vous manquiez de rien qu'est-ce que vous voulez de plus ??

Parler lui faisait mal, Edward ne l'avait pas manqué et déjà ça commençait à enfler. Tout ça c'était un peu trop pour lui. Il avait horreur de ne pas se sentir à la hauteur, mais materner ses cadets en plus de faire tourner l'entreprise, c'était trop pour lui. Preston est pragmatique et raisonnable. Certes, les gamines ont besoin de se divertir, mais merde.

- Mais bon sang, Ambre, si t'as une fichue preuve que papa a été assassinée, qu'est-ce que tu fiches, c'est Irwin que tu dois aller voir ! Qu'est-ce que tu veux que j'y fasse, moi ! Preston a beau être le chef de famille Baker, ce n'est pas lui qui doit traiter avec les assassins. J'irai voir Irwin avec toi demain pour que tu lui expose tes preuves, si tu veux.

Le ton de Preston s'est adoucit, mais il est encore coléreux, mais surtout douloureux. La main sur la mâchoire, l prend bien soin de ne pas regarder Edward, parce qu'il a encore envie de le cogner.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Jeu 3 Sep - 15:42

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
Ce n’était pas la première fois qu’Edward et Preston se disputaient, mais c’était quand même rare que cela arrive à ce point. De nombreuses fois, le cadet avait eu envie de frapper son aîné, mais il n’avait pas été jusqu’au bout. Sauf qu’aujourd’hui, il avait vraiment le sentiment d’avoir dépassé les bornes. Et dire que les Baker étaient une famille unie autrement. Edward se souvenaient d’une époque où il aimait plus que tout son frère, où il l’admirait, avant que ce dernier ne se détourne de lui pour se concentrer entièrement à son rôle d’aîné de la famille (du moins, c’était le point de vue du myrihande). Au fond de lui, Edward était capable de comprendre que son frère soit en colère contre Ambre (il n’aimait pas non plus de son côté qu’elle soit partie se promener dans la forêt, surtout qu’elle lui avait promis de ne pas le faire), mais il n’arrivait vraiment pas à supporter l’idée qu’il puisse l’envoyer en pension chez les Dante pour qu’elle devienne une parfaite femme au foyer. Si Ed avait eu envie de se séparer de sa famille, il en aurait eu largement les moyens. Mais il ne le faisait pas, il restait vivre dans cette grande maison avec eux. En grande partie pour Ambre bien sûr, mais parce qu’il avait surtout envie de croire qu’ils étaient encore une famille justement. Si Preston ne mettait pas tout par terre avec ses idées à la con.

Ambre ne manqua pas de s’exprimer à son tour, assignant des reproches à ses deux frères. Edward aussi en prenait pour son grade et en toute honnêteté, il les reconnaissait. Il avait été beaucoup trop loin, beaucoup plus loin qu’il ne l’aurait pensé au début. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait de frapper son frère, mais il le faisait quand même rarement. Parce que quoi que Preston puisse faire, il restait son frère après tout. Mais il ne fallait pas compter sur lui pour le dire à voix haute. Edward observait Ambre, pour ne pas tourner son regard vers Preston, quand ce dernier reprit. Il ne semblait pas accepter que leur sœur lui ait dit qu’il était borné et pourtant, il l’était. Il l’était comme l’était tous les Baker. C’était un trait de caractère de la famille, de leur père également à l’époque où il était encore en vie. Visiblement, les paroles d’Ambre (et peut-être le coup d’Edward) avaient fait mouche, puisque Preston commençait à envisager la possibilité que leur père était mort assassiné. Au moins, ils avançaient un peu dans l’histoire. Même si ça agaçait sérieusement Edward qu’il veuille encore mettre les Dante dans l’histoire. Ils ne pouvaient pas simplement s’occuper de cela tous les trois ? Ne pouvaient-ils pas se charger de venger leurs familles ensemble sans la présence d’autre personne. Visiblement non, Preston avait constamment besoin de ces autres. A croire qu’ils les considéraient plus comme sa famille qu’eux deux. Enfin qu’il fasse comme il le voulait, au fond il s’en foutait. Parce que de son côté, il avait l’intention de trouver l’assassin de son père et de le tuer de ses propres mains. Il pouvait le faire, il en avait le pouvoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Ven 4 Sep - 17:16


Les plaies ne sont pas que physiques
A

mbre hocha fermement la tête, les bras croisés, quand Preston s'offusquait de l'entendre l'avoir qualifié de "borné". Ben oui, à ses yeux, c'est ce qu'il était. D'ailleurs, tous les Baker l'était. Un truc dans leur sang, peut-être, un quelque chose de génétique... Quoi qu'il en soit, c'était bel et bien un fait avéré, y'en avait pas un pour rattraper l'autre, ils étaient tous butés et têtus comme des mules. Après, il ne fallait pas s'étonner que leurs discussions virent bien souvent au conflit, comme maintenant. D'accord, c'est vrai, Ambre était sûrement ingrate de couvrir son aîné de reproches alors qu'il faisait de son mieux pour assurer à ses deux cadets la meilleure vie possible en veillant au patrimoine de leur famille, mais pour elle, tout ça, c'était rien de ce qu'elle attendait, ni rien de ce qu'elle était vraiment à même de comprendre. Oui, bien sûr, elle savait quels avaient été les sacrifices de Preston pour eux, mais à quoi servaient-ils si elle avait le sentiment que, chaque jour qui passait, chaque Baker se repliait sur soi dans un moment où ils auraient dû être soudés. Ce qu'elle voulait de plus (sans l'exprimer sous peine de passer pour une chochotte - la fierté aussi, c'était l'apanage des Baker), c'était l'amour de ses frères. Elle n'agissait sans doute pas de la manière adéquate pour l'obtenir, du moins, pour en obtenir les témoignages, mais ça... Ils en arrivaient tout simplement à un stade où ils n'arrivaient plus à se comprendre les uns les autres, et où le dialogue devenait presque impossible. Cela n'ôtait sans aucun doute rien au fait que cette fratrie s'aimait vraiment, ils étaient juste devenus infichus de se le prouver convenablement.

Preuve en était encore des propos que Preston tint ensuite, et qui agacèrent profondément la jeune fille. C'était pas juste une affaire criminelle comme les autres, qu'on pouvait remettre aux autorités compétentes avant de passer à autre chose, c'était de la mort de leur père, qu'il s'agissait, et puisque pour croire en ses théories, il fallait déjà admettre ce à quoi son frère aîné semblait vouloir demeurer aveugle pour l'instant, elle ne voyait pas en quoi Irwin les tirait d'affaire. Et puis merde, c'était une affaire personnelle ! Elle n'avait aucune envie de la confier à quelqu'un d'autre, elle voulait obtenir vengeance... et dans l'idéal, elle voulait qu'ils l'obtiennent tous les trois, et sans l'aide de personne. Encore fallait-il convaincre Preston, et c'était visiblement loin d'être gagné. Elle se radoucit malgré tout en entendant au moins son frère prendre l'initiative de vouloir concrètement agir (même si ce n'était pas de la manière qu'elle souhaitait), admettrait-il enfin que leur père n'avait pas été la victime malheureuse d'un accident ? C'était déjà une bonne chose, même si ça ne suffisait pas. Le regard d'Ambre se tourna brièvement vers Edward. Elle aurait voulu qu'il dise quelque chose, mais le plus jeune de ses deux frères demeurait résolument muet. Bon, tant pis, c'était elle qui allait cracher le morceau, alors.

-La preuve, c'est moi, et j'ai aucune envie d'aller voir Irwin, ça le concerne pas.
Elle marqua une pause. Et il me croira pas, de toute façon. Elle prit une grande inspiration. Papa a été tué par un loup-garou. Et avant que tu dises que je raconte des conneries, les loups-garous, ça existe... je le sais, parce que j'ai été attaquée par l'un d'eux, alors.

Elle risquait gros à lui apprendre ça. Soit il allait la prendre pour une mythomane, soit il allait la croire et l'engueuler d'être partie seule dans la forêt (et d'avoir réitéré l'exploit ce soir même alors même qu'elle avait été agressée), soit... et c'était son vague espoir, il allait peut-être finir par considérer que la situation méritait qu'ils rendent justice eux-mêmes.









code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Mer 9 Sep - 4:23

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




Preston encaisse les réponses d'Ambre avec vaillance. Il s'attendait à quelque chose comme une preuve de l'assassinat de leur père. Il s'attendait un peu aussi à n'importe quoi. Il se frotte toujours la mâchoire lorsqu'elle énonce sa vérité. Il suspend son geste et la fixe, mais rien dans son air ne trahit quoique ce soit, sauf peut-être un haussement de sourcils sceptique. On peut donner ça à Preston, il sait garder son sang froid. Il a souvent un peu de mal face à Edward, mais il parait que c'est normal entre frère. Et Preston a toujours été plus patient avec Ambre. En fait, c'est probablement parce que Edward a déjà écoulé toute la réserve de patience de Preston à son égard et pas Ambre. Douloureux, il ferme les yeux un instant et inspire. Il n'arrivera pas à se concentrer s'il a mal comme ça. Et ça va enfler.

- Viens avec moi, grogne-t-il et il se dirige vers la cuisine déserte, vu l'heure.

Il attrape un torchon, probablement propre, du moins il en a l'air, et s'agenouille devant la glacière. Il casse quelque morceaux de glace dans le torchon, puis referme le tissus, avant de le poser sur sa mâchoire. Il reste un moment prostré devant la glacière, puis lorsque le froid atteint finalement sa mâchoire, il a un soupir d'aise et se relève, avant de s'affaler sur une chaise. Preston est fier et orgueilleux, comme tous les Baker, mais il a hérité de leur père ce sens agaçant et presque insupportable de prendre le temps, trop de temps pour réfléchir. Vautré sur la chaise, il fixe ses pieds, ou le plancher, bref, quelque chose sur le sol, ou peut-être rien en particulier. Il lève les yeux sur Ambre, avant de bifurquer sur Edward. Ah tiens, il a suivi celui-là. Il soutien son regard un moment, puis revient sur Ambre.

- Et tu comptes faire quoi ? Vous comptez faire quoi pour venger papa ? Tuer tous les loups que vous croiserez ? Les traquer toutes les nuits dans la forêt ?

Non, Preston ne croit pas aux loup-garous. Il croit par contre que certaines personnes sont mauvaises et que les histoires de monstre sont utiles pour que les enfants n'agissent pas stupidement, bien que toutes les histoires le deviennent parce que des enfants on stupidement agit. Les loup-garous n'existent pas, mais les gens mauvais, si. Et ça Preston y croit. Alors, en gros, il croit en l'histoire d'Ambre. Leur père a probablement été tuer par un loup et Ambre attaquée par quelqu'un.

- Pourquoi ne pas commencer par le loup-garou qui t'as attaqué, Ambre ?

Il aimerait bien savoir qui est le salopard qui a oser attaquer sa petite soeur et ensuite se prétendre loup-garous ? Ou peut-être a-t-elle elle-même déterminé que c'était un loup-garou ? Non, parce que s'il ne croit pas aux loups-garous, il n'est pas convaincu que sa soeur mente effrontément. Pas à lui, tout de même. Pas en ce moment. Elle me mentirait tout de même pas à ce point au sujet de la mort de leur père, si ? Non. Ambre dit forcément la vérité, ou du moins ce qu'elle a comprit de la vérité. Celle qu'on a bien voulu lui faire croire. Si jamais il apprend qui a oser attaquer sa soeur, il va lui foutre la raclée de sa vie et le remettre à Irwin.

- Comment vous saurez lequel a tuer papa ?

Le ton de la voix de Preston est calme, posé, mais ce n'est qu'une illusion. Il est toujours aussi furieux et pire, il est encore tout aussi inquiet. Mais Preston est quelqu'un de réfléchi, de calculateur, d'ordonné et de minutieux. Ça n'étonnera ni Ambre, ni Edward l'entendre les interroger sur comment ils comptent procéder. Et non, il ne compte pas se lancer dans une vendetta contre la race lupine. Ce sont des animaux après tout. Ni contre des gens non plus. Il n'est pas un assassin.

- Allez-vous avoir le cran de tuer quelqu'un ? Je veux dire quelqu'un sans sa peau de loup, bien sûr.

Rien, absolument rien dans le ton de sa voix ne laisse entrevoir le moindre signe de moquerie. Il n'est pas certain lui-même qu'il arriverait à tuer quelqu'un.

De toute évidence, Preston est un sale rabat-joie.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Dim 4 Oct - 0:24

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
Le cadet des Baker n’était pas vraiment fier de laisser Ambre répondre à leur aîné, mais c’était sans doute mieux pour tout le monde quand même. On ne pouvait pas dire qu’Edward était vraiment doué pour discuter avec Preston et inversement, cela faisait un moment que les deux frangins ne s’entendaient plus. Ils n’étaient plus sur la même longueur d’onde depuis pas mal de temps, même avant la mort de leur père d’ailleurs. Ce décès avait simplement endommagé encore plus cette relation déjà instable, compliquant également la relation entière entre les Baker. Ambre était le tampon entre eux, les deux frères se montraient plus doux avec elle (sauf quand Preston décidait de jouer les tuteurs sévères pour la punir). Elle avait donc plus de chance de parvenir à convaincre leur aîné, sans que ce dernier ne se braque complètement. Elle lui parla alors du loup-garou qui avait tué leur père, même si Preston était bien le dernier qu’Edward pensait capable d’accepter l’existence des créatures (et pourtant, il avait un frère comme créature mais cela il l’ignorait encore). En plus du monstre qui avait tué leur père, Ambre mentionna celle qui s’en était pris à elle également. Edward serra des dents en l’entendant la mentionner, il avait vraiment l’intention de s’occuper du cas de cette lycane. Edward ne dit toujours rien et laissa Preston réagir, se contentant de lui demander de le suivre dans la cuisine. Même s’il ne lui avait pas demandé à lui, le cadet des Baker décida de suive aussi (il n’avait pas l’intention de manquer la moindre parole que son aîné allait pouvoir dire à Ambre). Il apprécia le spectacle de son frère posant de la glace sur sa mâchoire, visiblement il lui avait fait assez mal. Il sourit d’ailleurs, avant de s’appuyer sur l’encadrement de la porte les bras croisés.

Preston reprit la parole, leur demandant ce qu’ils comptaient faire. Apparemment, il ne réfutait pas entièrement la théorie d’Ambre - et la sienne - il allait un peu dans leur sens. Edward devait bien avouer qu’il était un peu étonné, même si quelque chose lui disait qu’il ne les croyait pas entièrement. Tant pis, tant qu’il considérait un peu ce qu’ils disaient sans les envoyer balader (comme il savait si bien le faire avec lui d’habitude et inversement).

« Elle, je m’en charges, je suis sur le coup ! »

Lança-t-il quand Preston mentionna le fait de s’occuper du loup qui avait attaqué Ambre. Il l’était vraiment, même si cela ne se voyait pas tellement en ce moment et qu’il ne se doutait pas de tout ce qui allait l’empêcher de se pencher sur cette histoire après.

« C’est bien pour ça qu’on fait des recherches, qu’on cherche des pistes. » Ce n’était évidemment pas le but de tuer tous les lycans qui se trouvaient dans les parages (surtout qu’il semblait qu’il y en ait un bon paquet), ils devaient trouver qui était celui qui avait pris la vie de leur père. « Et je vais le tuer de mes propres mains. » Dit-il avec conviction en plantant son regard dans les yeux de Preston, afin qu’il puisse lire toute la sincérité qu’il avait. Il aurait le cran de tuer une personne oui, il le croyait vraiment et cela allait s’avérer vrai prochainement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Lun 5 Oct - 19:36


Les plaies ne sont pas que physiques
A

u moins Preston semblait-il à présent plus concerné par la question de la mort de leur père, à présent qu’il savait qu’Ambre avait été agressé… sans pour autant croire qu’il s’agissait d’un lycan, mais seulement d’une bête sauvage (ce que Ambre, pour sa part, ne comprit pas, pensant sincèrement que son aîné avait prêté une foi totale en son histoire). Elle avait suivi Preston sans broncher jusqu’à la cuisine, et ce fut pour elle un supplice que d’attendre que monsieur calme sa blessure (quoi qu’il avait bien raison de le faire) avant de reprendre la parole. Les questions qu’il leur posait, il faut bien le reconnaître, étaient légitimes, et Ambre voulait vraiment croire que Preston avait bel et bien compris l’urgence de la situation, même s’il allait forcément chercher une solution plus pragmatique et moins impulsive qu’Edward. Tuer tous les lycans, c’était perdu d’avance, mais les traquer, Ambre n’avait rien contre, quand à celui qui avait plus spécifiquement attaqué Ambre, puisqu’ils connaissaient dors et déjà son identité, c’était rien de le dire, qu’ils allaient s’occuper de son cas. C’était la promesse que lui avait fait le cadet de ses deux frères, et elle comptait bien le voir la tenir. Aucune excuse ne pourrait être tolérée ou tolérable. Après, bien sûr, Preston soulevait une question plus problématique. Seraient-ils capables de tuer quelqu’un. Ambre, elle, ne le pensait pas, non, mais elle voulait croire qu’Edward en serait capable, il avait les pouvoirs pour, après tout. Elle voulait la mort de Gwenn Le Clearc’h, elle en avait la très intime conviction. Tout comme elle voulait la mort de la créature qui avait assassiné leur père, entraînant irrévocablement la mort de leur mère, que le chagrin avait consumée avant même qu’elle ne se donne la mort. Ce fut Edward qui répondit en premier, et ce fut tant mieux, car il fallait la conviction qu’il mit dans son regard et dans sa voix pour peut-être convaincre Preston, et de ça, Ambre n’aurait sans doute pas été capable. Et puis, c’était réconfortant de constater qu’Edward ne perdait pas des yeux leur objectif (ce qu’elle lui reprochait, parfois, à force de le voir donner la priorité à d’autres, lui donnant le sentiment désagréable qu’il la négligeait). À cet instant, elle savait qu’il ne la décevrait pas.

-On va le faire. Avec ou sans toi.
ajouta-t-elle pour donner de la force au propos d’Edward. Alors t’es avec nous ou pas ?

Pour Ambre, il était question, là, de défendre l’honneur de la famille, et son propre honneur également. Elle aurait très bien pu perdre la vie, ce soir là, au beau milieu de la forêt. Elle refusait que Preston puisse prendre cette information à la légère. Lui aussi devait le ressentir, ce besoin de vengeance. On leur avait tout ôté, tout. Ils étaient ce qu’il leur restait les uns les autres. S’ils se le rendaient souvent très mal, c’était pourtant la stricte vérité. Et Ambre considérait qu’elle justifiait bien qu’un peu du sang qu’on avait versé à leur dépens tache leurs mains, à présent.











code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Jeu 15 Oct - 4:07

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




De toute évidence, ses cadets étaient déterminés à venger chacun des affronts fait à la famille Baker. Preston n'éprouvait pas ce genre de sentiments. Preston est rancunier, mais il n'était pas du genre à souhaiter la mort de qui que ce soit. Certes, il fallait parfois le faire, comme abattre le bétail, mais il ne considérait pas les gens comme du bétail. Il se voyait mal devoir expliquer à Irwin qu'il avait assassiner quelqu'un sous prétexte qu'un loup-garou avait tuer son père. Comme Ambre l'avait bien dit, il ne la croirait pas. Mais pourtant, il devait y avoir du vrai dans l'histoire d'Ambre. Mais il fallait maintenant départager le vrai du fantaisiste. Preston n'avait pas beaucoup d'imagination pour le fantastique.

- Elle ? Vous savez qui c'est ? C'est qui ? interroge-t-il, de tout évidence surpris qu'ils sachent déjà tout ça. Eh, oh, tu comptes faire quoi Edward ? Ne fais rien de stupide, ça te changera pour une fois. Il a une grimace douloureuse et replace la glace sur sa mâchoire. J'aimerais bien que vous me racontiez tout depuis le début, vous en savez de toute évidence plus que moi et ça me gonfle.

Il avait toujours cru que c'était une bête sauvage qui avait tuer leur père et ce n'était pas aisé de poursuivre une bête sauvage, comme il avait dit, il n'allait quand même pas toutes les poursuivre et les tuer une par une en espérant tomber sur celle qui avait tuer leur père. Mais la donne avait changé. Pas parce qu'il croyait à cette histoire de loup-garou, mais parce qu'il sait que derrière les histoires de loups se cachent des gens. Et l'idée que quelqu'un ait pu assassiner leur père et le mutiler à ce point le révulsait. Oui, certes, il fallait trouver le coupable s'il y en avait un, mais il n'allait pas non plus laisser ses cadets faire le sale boulot. Et il ne tenait pas nécessairement à devenir un assassin lui-même.

- Et de quelle manière tu comptes t'y prendre ? Pour tuer le loup ?

Parfois on croit connaître les gens et finalement, on se rend compte qu'ils ne sont pas aussi innocents qu'ils en ont l'air. Bon d'accord, il s'attendait un peu à cette réponse venant de son frère, mais de sa petite soeur, il ne s'attendait pas à ce qu'elle soit aussi impitoyable. Il aurait peut-être du l'occuper et la mettre tout de suite au boulot, plutôt que de la laisser grandir la rancoeur. Il dévisage Edward un moment, puis c'est sur Ambre qu'il pose les yeux. Ça lui arrive souvent de faire ça. Comme si Preston avait perdu toute conviction envers Edward, mais qu'il avait encore quelques espoirs pour Ambre.

- Bien sûr que je suis avec vous, se décide-t-il, froidement.

Il ne savait pas encore ce qu'il comptait faire, mais concrètement, il ne pouvait pas y faire grand chose. Il devait d'abord revoir son point de vue sur la mort de leur père. Ensuite, il devait empêcher son frère et a soeur de devenir des meurtriers. Et bien sûr, tout ça s'il avait le temps...

- Ouais, on va le faire. Il revient brièvement sur Edward. On va le faire tous les trois. Son ton est sec et incisif. Vous ne faites rien d'irréversible sans moi. Il retire la glace et se frotte la mâchoire. Ça vaut pour « elle » aussi, informe-t-il son frère en particulier.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Jeu 5 Nov - 19:26

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
Edward était déterminé oui, il n’avait pas l’intention de se dégonfler dans la situation. Même s’il ne se montrait pas forcément assidu ces derniers temps dans les recherches et dans la promesse qu’il avait faite à Ambre, il ne baissait pas pour autant les bras. Cette lycane qui avait agressée sa sœur allait mourir (du moins, en cette seconde il le pensait vraiment, mais il ne fallait pas beaucoup pour le faire changer d’avis surtout quand on s’appelait Jane Hardwick – ou Baker – et qu’on avait de grand atout pour soi), elle allait souffrir pour ce qu’elle avait osé faire à sa petite sœur. Il allait la tuer, parce que c’était ce qu’il voulait et surtout il allait tuer celui qui avait assassiné leur père et indirectement leur mère. Le jeune homme n’avait pas (encore) du sang sur ses mains, mais il se sentait vraiment capable de le faire. Après tout, il était devenu une créature et il avait envie de croire que c’était pour une bonne raison. Il avait des pouvoirs et des capacités, il fallait bien que cela serve à quelque chose. Alors quoi que Preston puisse bien penser, il avait l’intention de vraiment tuer ces lycans et de venger la famille. Heureusement qu’il avait Ambre à ses côtés pour le soutenir et avoir confiance en lui (même si elle n’avait peut-être pas raison de le faire au final).

« Je ferais ce que j’ai à faire. » Affirma-t-il à son aîné quand ce dernier lui demanda ce qu’il comptait faire en lui demandant de ne pas faire quelque de stupide pour changer. Il n’y avait vraiment pas mieux pour l’agacer et le jeune homme ne manquait pas une occasion de le montrer. « J’ai bien plus d’un tour dans mon sac que tu ne le penses. »

Edward n’avait jamais informé Preston de sa situation (en même temps ce n’était pas étonnant quand on voyait la relation entre les deux frangins) et il n’avait pas l’intention de le faire. Il n’avait pas assez confiance en Preston pour le faire, il ne se doutait cependant pas qu’il n’allait pas avoir trop le choix de le faire prochainement quand le jeune homme allait découvrir son mariage avec Jane. Ce n’était pas pour rien que le jeune homme n’avait pas l’habitude de parler de lui-même à son aîné, il n’avait pas une relation suffisamment forte pour cela. Un jour peut-être, si jamais leur relation s’améliorait ce qui était peut-être en train d’arriver puisque l’aîné des Baker faisait des efforts. Il allait être avec eux, ils allaient le faire tous les trois. Même si Edward n’appréciait pas pour autant que le jeune homme lui donne des ordres en leur disant de ne rien faire d’irréversible sans lui. Il ne savait pas vraiment s’il allait être capable de complètement entrer Preston dans ses actions.

« Comment on fait pour savoir que tu es bien avec nous et que tu ne vas pas simplement nous empêcher de faire ce qu’on veut ? »
Il n’allait pas changer d’un coup, il ne savait pas faire confiance à Preston. Pas encore du moins. « Ne compte pas sur moi pour me contenter de les livrer à tes amis. »

Sous-entendu les Dante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Sam 7 Nov - 12:05


Les plaies ne sont pas que physiques
C

e ne devait pas être simple, pour Preston, d'encaisser tout cela. Edward et elle avaient eu le temps, eux, et surtout, en apprenant l'existence des loups-garous (car oui, à ce stade, Ambre pensait bel et bien que son frère aîné admettait l'existence des lycans), ils ne tombaient pas des nues. Ambre savait que ces créatures existaient, elle avait été briefée en apprenant la nature de son propre frère (mais aux dernières nouvelles, Edward n'avait toujours pas confié à Preston être un myrihande - en même temps, vu l'état de leurs relations, à ces deux-là). Et puis, cette histoire datait, à présent, quand bien même elle traînait en longueur et n'avait jamais été résolue. Mais s'ils s'y mettaient tous les trois, pour laver son honneur et venger leurs pères, alors, tout changerait. Qui sait, même, cela ressouderait peut-être le restant des Baker. Ambre avait envie de sentir qu'ils formaient une fratrie soudée, elle avait qu'ils sachent se suffire en eux-mêmes. Oui, bien sûr, elle voulait trouver l'assassin de leur père et le lui faire payer, oui, bien sûr, elle voulait que Gwenn Le Clearc'h paye pour ce qu'elle avait fait, mais ce qu'elle voulait surtout, c'est que la décision de Preston d'agir avec eux les rapproche. C'était dans le sang que leur famille avait été écartelée, c'était peut-être dans le sang qu'elle saurait être ressoudée. Ambre avait envie de croire Preston et de lui donner plus de précisions sans hésiter une seule seconde, mais Edward, bien sûr, témoignait de plus de méfiance. D'un autre côté, elle devait reconnaître que, elle aussi, ne voulait pas que quiconque d'autre soit mêlé à leurs affaires. Qu'il s'agisse des Dante ou de qui que ce soit d'autre. Cette affaire ne concernait qu'eux. Eux et personne d'autre.

-Bien sûr, qu'il est avec nous.
dit-elle en se permettant de parler à la place de son frère, pas parce qu'elle était vraiment sûre d'elle, non, mais parce qu'elle espérait, de la sorte, appuyer sur une corde sensible. Si elle lui montrait avoir à ce point foi en lui, il n'osera pas la contredire et sera bien obligé de se rallier complètement à leur cause, sans l'aval d'aucun intervenant extérieur... pas vrai ? Ça nous concerne nous, et personne d'autre, de toute façon. Et elle comptait que ça reste comme ça. Pour Ambre, c'était une sorte d'épreuve des flammes. Ambre tourna son regard vers Preston, s'ils agissaient tous les trois ensemble, il se devait de tout savoir, au moins sur cette affaire. Oui, Ambre voulait vraiment y croire, son malheur se changerait en chance pour eux. Pour tous les Baker. Je l'ai vue avant sa transformation. précisa-t-elle donc, dans l'espoir que cela suffise à faire comprendre à Preston qu'elle ne s'était pas seulement laissée abuser par un gros loup sauvage. Même s'il pourrait imaginer qu'elle avait déliré ou qu'elle mentait, quoi qu'elle le pensait déjà convaincu. Elle s'appelle Gwenn Le Clearc'h, elle vit au village.










code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 71

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Sam 19 Déc - 4:32

Les plaies ne sont pas que physiques

Ft. la fratrie Baker




C'est tout de même terrifiant d'entendre ses cadets parler ainsi de tuer quelqu'un. Peut être que l'assassin méritait de mourir, mais est ce que ses cadets méritaient de le tuer ? Peut-être seulement que Preston n'était pas du genre à tuer les gens. Il faut dire qu'il n'a jamais envisagé cette possibilité. Pourquoi devrait-il tuer des gens ? Preston, pratique et terre à terre, tuait des bêtes, parfois, pour nourrir la population de Notre Terre. Il n'allait certainement pas ce nourrir de cet assassin pas plus que se nourrir de cette fille qui avait osée attaquer Ambre. Mais il n'allait pas non plus les laisser s'en tirer à bon compte. On ne touche pas à sa famille. Preston estime qu'il fait beaucoup trop d'efforts et de sacrifices pour ses cadets pour laisser quiconque leur faire du mal. Oui bon, Edward est une tête à claques, mais c'est son frère.

- Je n’ai aucun doute de tout ce qui peut sortir de ton sac, réplique Preston, froidement.

Ah non, au contraire, il a parfaitement confiance en son frère pour au moins un truc. Il a plus d’un tour dans son sac et il excelle dans l’art de faire toutes les conneries imaginable. Et probablement les inimaginable aussi.  

-Je n'ai jamais envisagé de vous empêcher de faire ce que vous voulez. Mais il est hors de question que je vous laisse faire n'importe quoi, répond Preston, glacial.

La nuance est claire. Entre faire ce qu'on désire faire et faire n'importe quoi, il y a tout un monde. Évidemment ça s'adresse plus à Edward qu'à Ambre, mais c'est Edward qui a commencé à prétendre que l'aîné voulait l'empêcher de faire ce qu'il veut. Preston n'a jamais voulu empêcher Edward de quoi que ce soit. Peut-être aurait-il du ? Peut-être qu’il aurait plus de plomb dans la tête s’il lui avait interdit des trucs ? Enfin, en un an, ça n’aurait rien changé. Preston avait hérité de la responsabilité de sa famille et Edward avait de toute évidence choisit de ne prendre aucune responsabilité. Ambre était encore un peu trop jeune pour qu’il lui demande quoi que ce soit. Mais ça viendrait… plus tôt que tard. Il sait bien qu’il ne pourra pas continuer le reste de ses jours comme ça. Mais il compte bien accomplir la première année tout seul. Il faut bien se faire la main avant de songer à transmettre un peu de son savoir à Ambre…parce qu’elle est bien la seule qui pourra y faire quelque chose. Preston ne compte plus sur Edward de toute manière. Preston, en réponse à la question à savoir s’il est avec eux ou pas, ce à quoi Ambre répond que bien sûr qu’il l’est, alors Preston a un hochement de tête significatif et il agite la main pour désigner les paroles géniales de la benjamine. Il comptait bien respecter sa part du marché.

Alors donc Ambre savait qui l’avait attaqué. Elle l’avait vu avant sa transformation. Gwenn Le Clearc'h. Cette fois, ce n’est pas Edward qu’il fixe avec attention. C’est Ambre. Preston est terre à terre, pratique. C’est un calculateur et même si dernièrement il est un peu lent parce qu’épuisé, il reste un jeune homme assez intelligent pour s’en sortir et il est surtout assez impitoyable pour ne pas avoir perdu encore le contrôle des terres.

-Alors qu’est-ce que tu compte lui faire à cette Gwenn, Edward ? dit-il sans détacher son regard de sa petite soeur.

Oui, parce que lorsque Preston décide qu’il veut savoir quelque chose, veut le savoir.

_________________
Preston Baker

Lire la ficheLire les liensLire les RP

CRYSTAL BALL
I used to like to walk the straight and narrow line. I used to think that everything was fine. - Styx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Mar 2 Fév - 21:39

Edward & Ambre & Preston
Les plaies ne sont pas que physiques
Edward ne pouvait pas s’empêcher de douter un peu de Preston. Il avait bien envie de le croire, mais il ne pouvait pas entièrement lui faire confiance. C’était principalement parce qu’ils étaient en froid depuis un moment. Le jeune homme avait bien envie de l’avoir quand même dans leur camp, qu’il soit bien avec eux. Mais Edward savait parfaitement que son aîné avait tendance à compter trop sur d’autres personnes, comme les Dante, qu’il ne voulait pas voir entrer dans leurs affaires. Les Baker étaient une famille, ils devaient régler leurs affaires ensemble sans impliquer d’autre personne. Ce fut Ambre qui répondit à la question du cadet de la famille. Edward aurait préféré que son aîné prenne lui-même la parole, mais en même temps il comprenait bien qu’elle voulait surtout montrer qu’elle avait foi en lui. Puisqu’Ambre et lui étaient sur la même longueur d’onde, ils devaient simplement permettre à Preston de les rejoindre. Il ne doutait pas de ses capacités et il n’avait pas l’intention de les empêcher de faire ce qu’ils voulaient. Il souhaitait simplement les empêcher de faire n’importe quoi. Edward ne savait pas vraiment s’il allait avoir la même vision des choses que son aîné, mais bon. Il ne dit rien, se contentant de laisser Ambre donner plus d’information sur la lycane qui l’avait agressé, son nom et le fait qu’elle ne pouvait pas être autre chose qu’un loup-garou. Preston ne pouvait vraiment pas mettre en doute les propos de sa sœur quand même. Qu’il doute d’Edward était une chose, mais il ne pouvait pas douter d’Ambre.

Edward remarquait de toute façon que son frère était plus qu’intéressé par les propos de la benjamine de la famille. Il ne lâchait pas Ambre des yeux et pourtant il prit la parole pour s’adresser à lui. Qu’est-ce qu’il comptait faire ? Sérieusement ? Pendant quelques secondes, le jeune homme ne dit rien et se contenta de regarder Preston. Et puis finalement, il finit par répondre à sa question.

« A ton avis ? » Il marqua une courte pause avant de reprendre. « Je veux la tuer. »

Et il disait cela sans aucune once de tremblement dans sa voix, parce qu’il pensait sincèrement ce qu’il disait. Il le pensait, il en avait envie et pour l’instant – puisque malheureusement ça n’allait pas durer – il avait vraiment l’intention de le faire. Cette lycane n’allait pas s’en sortir si facilement, elle s’en était prise à Ambre et elle allait payer pour cela. On ne pouvait pas oser croire s’en prendre à un membre de la famille Baker sans en payer les conséquences.

« Quoi que tu puisses en penser… je vais la tuer. »

Preston devait s’en douter que c’était exactement ce qu’il allait lui répondre. Que pouvait-il répondre autre chose de toute façon ? Cette lycane s’en était prise à Ambre, alors elle allait trépasser. Tout comme celui qui avait tué leur père, surtout lui en fait. Gwenn n’était qu’un menue fretin, un amuse-bouche avant qu’ils ne passent au menu principal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 446

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   Jeu 4 Fév - 23:48


Les plaies ne sont pas que physiques
À

voir Preston la fixer comme cela, Ambre avait réellement été convaincue que c’était à lui qu’il allait s’adresser, mais il n’en était rien, ce fut Edward qu’il interrogea, lui demanda ce qu’il comptait faire concernant Le Clearc’h. Pourquoi ? Il y avait plusieurs options ? La jeune fille, pour sa part, n’en voyait jamais qu’une et une seule, et amplement satisfaisante. Après tout, c’était bien là le sort que la lycanthrope n’aurait pas manqué de lui accorder si elle en avait eu l’occasion (fort heureusement, ça n’avait pas été le cas, mais cela aurait tout à fait pu, il s’en était fallu de peu, et si ce n’était pas elle, sa prochaine victime, il était fort probable qu’elle en ait fait d’autres et qu’elle en fasse d’autres. L’arrêter, ce n’était pas seulement garantir sa sécurité à elle. Même si elle devait quand même admettre, et ce très égoïstement, que c’était bien par vengeance personnelle et non par véritable souci pour ces innocents qu’elle se sentait si concernée par le sort de cette louve. La réponse d’Edward fut sans appel, et elle décocha un sourire à Ambre. Voulait-elle vraiment avoir du sang sur les mains. Sur le moment, elle en était infiniment convaincue. Après tout, comment pourrait-elle seulement douter alors qu’elle avait bien failli passer ce soir là ? La mort avait cessé d’être une notion abstraite lors qu’elle s’était retrouvée face au cadavre de sa mère, mais le fait de donner la mort l’était encore, elle n’envisageait pas de culpabilité ineffaçable. Elle imaginait seulement une juste vengeance et une libération, ne concevait pas que l’on puisse y découvrir autre chose. Quoique Preston puisse en penser, ça allait donc se faire, et c’était bel et bien ce sur quoi la jeune fille comptait. Après tout, le cadet de ses deux frères lui avait fait une promesse, elle entendait bien qu’il la respecte, tout comme elle escomptait bien qu’il la laisse agir elle aussi, comme il le lui avait également promis. Dans l’idéal, elle aimerait également que Preston approuve leurs intentions, mais elle avait dans l’intuition que ce ne serait absolument pas le cas. C’est sûr, ils parlaient ouvertement de devenir des criminels, mais tuer quelqu’un qui avait voulu vous tuer ou avait tuer quelqu’un qui vous était proche, était-ce vraiment un crime, ou un acte de justice. Et ces loups, par ailleurs, pouvaient-ils seulement être vraiment qualifiés d’êtres humains ?

-On va la tuer.
rectifia Ambre qui voulait, faute de peut-être intervenir, être au moins présente quand Edward se retrouverait en présence de la louve, au cours de ce face à face qu’elle espérait sanglant. Tu ne nous empêcheras pas de le faire, et tu nous feras pas changer d’avis. ajouta-t-elle, parfaitement sûre d’elle. Alors si on pouvait directement sauter cette étape, ça m’arrangerait.

D’autant qu’il se faisait tard (bon, ça, c’était de sa faute, elle n’était pas supposée rentrer à la maison si tard), qu’elle était épuisée par son escapade et par cette conversation, et qu’elle espérait qu’ils pourraient tous aller se coucher sans que la discussion ne s’envenime plus encore.





code by Mandy
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plaies ne sont pas que physiques [Ed & Preston]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les blessures de guerre ne sont pas toujours physiques. [Flashback]
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-