Partagez | 
 

 Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Lun 23 Fév - 16:12


Mon unique amour né de mon unique haine
I

l avait quelques scrupules, il est vrai (outre les nombreux scrupules qui l'assaillaient à longueur de journées, à force de se jouer de ses propres convictions en s'abandonnant à ce point à une relation qu'il serait le premier à qualifier d'inhumaine - et pour cause) à accepter le "présent" que lui avait fait son meilleur ami sans lui avoir pour autant expliqué l'exacte vérité quant à la nature de la jeune femme qu'il fréquentait... fréquentait, oui, aimait surtout... C'était idiot, Léo aurait été le premier à pouvoir comprendre que l'amour ne s'explique ni ne se justifie, et à ne pas lui en vouloir d'avoir choisi (quoi qu'il n'avait pas vraiment eu le sentiment d'avoir le choix) d'offrir son coeur à une fée... Mais justement, c'était le noeud du problème. Comment lui faire comprendre qu'il n'abandonnait en rien ses ambitions meurtrières envers toutes les autres créatures ? Comment lui faire comprendre que ses grandes réflexions quant au fait que toutes les créatures se valaient tenaient toujours alors même qu'il faisait une si grande entorse à la règle ? Comment lui faire encaisser le fait qu'il se refusait catégoriquement à assister à son mariage, parce que Jane Hardwick était une myrihande, quand lui même serait capable de donner sa vie pour une "simple" fée ? Il n'avait pas pu... Et donc, il faisait de Léo le complice d'un mensonge dont il ne connaissait pas même toute la teneur... Andrew s'était contentée de dire qu'il ne voulait pas que avoir à imposer sa famille à sa petite amie, qui elle-même était en colocation (avec Déa... mais ça - et pour l'heure c'était une chance, il ne le savait pas encore), et qu'ils avaient besoin d'intimité... C'était à la fois vrai et faux.. Et alors qu'il mettait un premier pied dans la maison de son meilleur ami, qu'il n'occupait plus depuis qu'il avait emménagé avec Jane, il éprouvait comme un rien de remords à l'idée de ne pas s'être montré complètement franc, une fois de plus.

Mais les remords s'estompaient vite à la perspective de pouvoir passer enfin un peu de temps seul à seul avec Penny. Dernièrement, le chasseur et la fée n'étaient parvenus à se voir que très rapidement, et jamais dans les meilleures conditions, afin de n'attirer les soupçons de personne. Cette nuit serait la première au cours de laquelle il leur serait donnée de vraiment profiter d'être ensemble, et de leur décision de faire fi de leurs origines pour seulement s'abandonner aux sentiments qu'ils avaient l'un pour l'autre. Ils avaient fixé l'heure de leur rendez-vous suffisamment tard pour s'assurer de ne pas attirer l'attention des voisins. Andrew était arrivé un peu en avance, puisque c'était lui qui avait les clés, et attendait désormais Penny, avec la fébrilité d'un adolescent avant son premier rendez-vous. Enfin on toqua doucement à la porte. Andrew vint ouvrir, et fit entrer rapidement Penny à l'intérieur pour refermer la porte tout aussi rapidement, avant de s'emparer immédiatement de ces lèvres qui avaient tant su lui manquer.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Mer 11 Mar - 1:03

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
Penny venait de passer la plus longue journée de toute sa vie, elle n'avait pas pu s'empêcher de trouver le temps long. Pourtant, elle avait quand même eu de quoi faire pendant la journée. Elle avait rendu visite à ses parents, ainsi qu'à sa grand-mère, elle avait fait des courses (au cas où Déa rentre dans la soirée, pour qu'elle trouve quelque chose à manger) et tout un tas de chose qui avait bien occupé sa journée. Elle n'aurait normalement pas du s'ennuyer et pourtant. La journée n'avait jamais été aussi longue, elle avait attendu avec tellement d'impatience la soirée. Et cela, parce qu'elle avait rendez-vous avec Andrew. Depuis ce jour, où ils avaient décidé de ne pas s'occuper des problèmes concernant leurs races et vocations, les deux tourtereaux n'avaient pas eu beaucoup l'occasion de se voir. Ils s'étaient croisés rapidement, mais ils n'avaient pas vraiment pu passer du temps ensemble. Pas comme Penny l'aurait voulu, pas assez longtemps à son goût. Mais les deux jeunes gens allaient pouvoir enfin passer toute une soirée, et une nuit, ensemble. Andrew avait demandé à l'un de ses amis, que Penny ne soupçonnait pas d'être le Leopold dont Déa était amoureuse, de lui prêter sa maison. De ce qu'elle avait compris, l'homme n'y vivait plus. Ainsi, ils pouvaient donc aisément s'y retrouver et profiter d'un endroit calme et à l’abri des regards indiscrets. Penny n'avait pas pu s'empêcher d'espérer voir le temps passer plus rapidement, afin de pouvoir enfin retrouver l'homme qu'elle aimait. Et le soir avait fini par arriver, trop longuement à son goût, mais il arriva quand même. Elle se rendit au lieu de rendez-vous, à l'heure du rendez-vous et toqua à la porte. Il ne fallut que quelque seconde pour que cette dernière ne s'ouvre et que Penny soit emmené à entrer, à toute vitesse. Et ses lèvres furent tout aussi rapidement emparées par Andrew.

« Tu m'as tellement manqué. »

Souffla la jeune femme, alors que leurs lèvres se séparaient à peine. Penny n'avait pas imaginé comme cette relation cachée pouvait rapidement virer à la torture. Elle avait envie de pouvoir passer tout son temps en compagnie de l'homme qu'elle aimait, pouvoir l'embrasser dans la rue sans se soucier des regards. Cependant, ils ne pouvaient pas, ils devaient se montrer plus que prudent. Penny espérait que cette situation n'allait quand même pas durer trop longtemps, qu'elle pourrait un jour profiter simplement de celui pour lequel son coeur battait. Elle rêvait peut-être un peu trop, mais elle n'y pouvait rien. Et en même temps, la jeune femme devait bien avouer que cette situation avait un côté assez excitant. Elle avait le sentiment d'être une adolescente qui flirtait avec un jeune homme que ses parents n'appréciaient pas. Et cela, malgré tous les mensonges qu'elle devait dire à ses proches. Mais ils ne pourraient pas comprendre, elle savait que c’était impossible. Alors, pour éviter quelconque problème, elle préférait ne rien dire et profitait simplement de ces rares moments qu'elle pouvait avoir seul à seul avec Andrew.

« Tu vas bien ? »

Lui demanda-t-elle sans pour autant s'éloigner de lui.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Jeu 12 Mar - 15:39


Mon unique amour né de mon unique haine
U

n sourire s'afficha sur le visage d'Andrew, entre deux baisers passionnés, quand il entendit Penny lui dire qu'elle lui avait manqué. Oh oui, à lui aussi, elle avait terriblement manqué. Cela avait déjà commencé avant même qu'ils ne tentent cette aventure folle ensemble, d'essayer de vivre leur idylle en dépit de tous les obstacles, obstacles qui les obligeaient au secret et à la plus grande des prudences, mais c'était encore pire, maintenant, chaque seconde qu'il passait loin d'elle était un véritable supplice, jamais il n'avait éprouvé une telle chose auparavant, c'était à la fois extrêmement agréable et particulièrement douloureux, il ne savait vraiment pas où tout cela allait bien pouvoir les mener. Il découvrait le sens du mot passion, et aimerait pouvoir l'apprivoiser alors que, par essence, la passion ne s'apprivoise pas, sans quoi ce qu'il vivait à chaque fois que ses lèvres retrouvaient celles de Penny n'aurait pas la même intensité.

-Tu m'as manqué, toi aussi
, affirma-t-il avec la plus grande des sincérités. Avant que ses lèvres ne retrouvent à nouveau les siennes. Il ne pouvait se passer de ses baisers, de la saveur de ses lèvres, incomparable, il en était fou, ils n'auraient rien pu se dire, il se serait senti bien au nom de sa seule présence. Mais puisqu'ils n'avaient que peu l'occasion de se voir, c'était aussi l'occasion pour eux de parler, de savoir comment allait l'un et allait l'autre, puisque leurs situations n'étaient pas forcément simples à vivre au quotidien. Je vais parfaitement bien, maintenant, sourit-il, laissant le minimum de distance entre leurs deux visages, son souffle se déposant sur sa peau blanche.

Il allait effectivement bien, maintenant. Au quotidien, il ne pouvait pas forcément dire que ce soit le cas. Parce qu'il était sans cesse en proie au doute, parce que c'était la première fois qu'il mentait aussi effrontément aux membres de sa famille, mais le jeu en valait la chandelle, très clairement... Et de toute façon, il n'avait pas envie de songer à ses problèmes, juste savourer sa chance de se retrouver en présence de la femme qu'il aimait... Il pouvait bien mettre de côté toutes ses préoccupations, il lui suffisait d'un regard dans sa direction, dans tous les cas, pour être sûr d'avoir fait les bon choix, et que tout avait un sens, plus que tout ce qu'il avait pu faire jusqu'alors.

-Et toi ? Comment vas-tu ? Tu veux boire ou manger quelque chose ?


C'est qu'il avait quelque peu oublié ses bonnes manières, dans tout ça. Il s'était un tantinet rué sur elle en oubliait toutes les convenances dont il n'ignorait rien. Il ne pensait pas pour autant que Penny lui en tiendrait rigueur, il y avait trop longtemps qu'ils n'avaient pas pu profiter de leurs présences mutuelles. On ne pouvait quand même pas leur reprocher de faire fi de certaines convenances... Du moment qu'ils s'en rappelaient à un moment ou à un autre.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Jeu 9 Avr - 15:44

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
C’était impressionnant cette légèreté que Penny ressentait dès qu’elle se trouvait en présence d’Andrew. C’était comme si plus rien n’existait autour d’eux, comme s’il n’y avait plus que lui et rien que lui. Il lui avait tellement manqué, chaque seconde passaient loin de lui étaient un véritable supplice. Mais ils pouvaient enfin passer un peu de temps ensemble, sans se soucier du temps ou encore des regards. Ils étaient cachés dans cette maison et ils avaient toute la nuit devant eux. Elle ne manqua pas de le lui dire, d’exprimer à quel point il avait pu lui manquer. Elle avait besoin de le faire, de le dire, même si elle se doutait parfaitement qu’il en avait connaissance. Et un sourire s’afficha sur son visage quand il lui répondit qu’elle lui avait manqué également. C’était presque, irréel comme situation. Penny ne savait pas comment ils allaient concrètement pouvoir s’en sortir, elle n’avait pas spécialement envie d’y réfléchir d’ailleurs. La seule chose qu’elle voulait pour le moment, c’était profiter pleinement de ce moment en compagnie de l’homme qu’elle aimait. Les lèvres ne se quittaient que quelques secondes, le temps pour eux de prononcer quelques mots. Mais elles se retrouvaient très rapidement, pour le plus grand bonheur de la fée. Si elle pouvait, elle arrêterait le temps ici et maintenant afin de pouvoir pleinement profiter d’Andrew. Malheureusement, l’arrêt du temps n’était pas le pouvoir qu’elle possédait. Et même si se dupliquer pouvait être utile, la jeune femme n’avait pas fait usage de sa « magie » depuis la mort de son époux.

Penny ne pouvait que se sentir bien, alors qu’elle se trouvait en présence de celui qu’elle aimait et qu’elle pouvait profiter de lui. Ils en avaient même oublié l’essentiel, quoi que l’essentiel fût plutôt de se retrouver. Andrew ne tarda pas à lui demander si elle voulait boire ou manger quelque chose. Sans doute, elle devait bien avouer qu’elle n’y avait pas vraiment réfléchit à ces détails en arrivant. Elle avait eu bien mieux à faire en tout cas. Mais ils pouvaient quand même respirer un peu et prendre quelques collations, profiter juste d’être ensemble. Ce qu’ils feraient bien plus facilement si leur relation n’était pas vouée à rester cacher. Penny devait bien avouer qu’elle aurait bien aimé pouvoir vivre son amour au grand jour, mais si se cachait était le seul moyen d’avoir Andrew, alors elle le faisait sans souci. Elle devait simplement apprendre à gérer le manque.

« Oui je veux bien manger quelque chose. »

Ils avaient bien la nuit devant eux après tout, ils n’étaient pas non plus si pressé que cela. Penny n’avait pas l’intention de s’en aller trop rapidement, pas tant qu’elle n’aurait pas eu l’occasion de profiter pleinement d’Andrew. Heureusement qu’ils avaient la possibilité de passer du temps dans cette maison. D’ailleurs, la jeune femme se demandait comment Andrew en avait eu accès, lui qui vivait encore dans sa demeure familiale avec le reste de sa famille.

« C’est la maison de qui ? »

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Sam 11 Avr - 19:42


Mon unique amour né de mon unique haine
M

ême si Andrew avait moins anticipé un éventuel dîner que... le reste à l'idée de pouvoir passer avec Penny un temps profitable, et qui avait la fâcheuse tendance à trop leur manquer au quotidien, il avait tout de même prit avec lui de quoi leur permettre de manger à leur faim et boire à leur soif. Une bonne bouteille de vin rouge et quelques toasts les attendait, sitôt que Penny lui apprit avoir faim, il disposa le tout sur la table. Et l'invita à prendre place avec lui autour de cette dernière, non sans avoir auparavant déposé un nouveau baiser sur ses lèvres. Il en goûterait la saveur à l'infini, si l'opportunité lui en était offerte. Jamais Andrew n'aurait pensé qu'il était possible d'aimer quelqu'un à ce point. Et chaque seconde qu'il pouvait passer en compagnie de Penny était pour lui un réel plaisir. Évidemment, la jeune femme lui posa l'inévitable question qu'il s'était forcément attendu à l'entendre prononcer. C'était une chose que de leur avoir trouvé une maison qui facilitait leurs retrouvailles en secret, mais elle devait bien se douter qu'il y avait une histoire derrière, on ne se récupère pas une maison si facilement... Même si, dans le cas du chasseur, il n'avait pas vraiment eu à chercher trop loin pour trouver son bonheur... Et également le bonheur de la femme qu'il aimait.

-Elle appartient à mon meilleur ami, Léo.
répondit-il dans un léger sourire. Ce qu'il pouvait lui devoir, à Léo. Le jeune homme était clairement le meilleur ami que l'on puisse espérer. L'évoquer en présence de Penny lui donnait à nouveau le sentiment de le trahir. Il était pile en train de faire ce qu'il reprochait sans cesse au jeune homme. Un comble. Il s'est marié il y a quelques jours, et il vit avec son épouse depuis un moment, maintenant. Alors cette maison ne lui sert plus.

Il n'avait pu s'empêcher d'employer un ton un rien méprisant en évoquant l'épouse de Léo, mais en même temps, il n'arrivait pas à feindre de l'apprécier ou d'y être indifférent, son existence était aberration, et le chasseur n'avait véritablement aucune autre envie que de l'éliminer. Le plus douloureusement serait le mieux. Enfin, il n'avait pas vraiment envie de s'appesantir sur ces considérations. Il avait plus important à faire... même si, sans le savoir, il avait peut-être ouvert la porte à quelques complications, puisqu'il n'avait pour le moment fait aucun lien encore entre la colocataire de Penny et la Déa de Léo (qu'il ne pouvait pas encadrer non plus, d'ailleurs, au passage.

-Il a très envie de te rencontrer, d'ailleurs.


Même si, quand cette rencontre aurait lieu, il leur faudrait mentir. Enfin ça... c'était une chose à laquelle, d'une manière ou d'une autre, il allait falloir qu'ils s'habituent à mentir. Penny, surtout, le chasseur y était habitué par la force des choses, pour sa part... quoique vraiment, il aurait préféré pouvoir être honnête envers Léo.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Sam 11 Avr - 23:49

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
Il était évident qu’Andrew était tout simplement parfait. Il avait tout prévu pour qu’ils puissent passer une soirée parfaite. Penny se sentait un peu bête de ne même pas être venu avec quelques petites choses à manger, elle qui adorait cuisiner. Mais Andrew avait la situation bien en main, il avait tout prévu. Il avait apporté des toasts et une bouteille de vin, de quoi les rassasier sans souci. L’homme installa tout sur la table et ils s’installèrent ensuite, non sans s’échanger quelques baisers au passage. Ils pourraient sans doute vivre d’amour et d’eau fraiche au final, si seulement ils pouvaient arrêter le temps maintenant, ça serait parfait. Parce que cette soirée allait forcément prendre fin à un moment ou à un autre. Mais Penny ne voulait pas y penser pour le moment, elle avait la chance de pouvoir passer un long moment en compagnie de l’homme qu’elle aimait. De se retrouver à table en sa compagnie, de lui attraper la main comme elle faisait à l’instant même. C’était des gestes simples, des instants simples, mais ils ne pouvaient malheureusement pas les vivre autant qu’ils le voudraient. Parce qu’ils devaient se cacher. Cette maison par exemple, n’était qu’un refuge comme un autre. Un endroit isolé où ils pouvaient, pendant un temps, vivre leurs amours. Ils commencèrent à manger, à boire aussi, et surtout à discuter. Penny ne put s’empêcher de se montrer curieuse concernant la maison où ils se trouvaient. Elle devait bien appartenir à quelqu’un, mais ce n’était sans doute pas à Andrew. Ce dernier ne manqua pas d’éclaircir sa lanterne. Cette maison appartement à son meilleur ami, Léo.

Oh, Léo qui venait de se marier. Cela rappelait évidemment une histoire à Penny, une personne dont elle avait de nombreuses fois entendu parler. En même temps, elle pouvait difficilement passer à côté de l’homme dont Déa était follement amoureuse au point de s’en rendre malade et qui venait justement de se marier. Coïncidence ? Bizarrement, Penny n’y croyait pas une seule seconde. Elle pourrait très bien se dire que ce n’était finalement que des détails, mais à ses yeux cela n’en était pas du tout. Après tout, Déa avait quand même une sacrée dent contre les Hellsing. Ce n’était pas pour rien d’ailleurs qu’elle l’avait invité à vivre chez elle, c’était parce qu’il y avait eu cette histoire avec Andrew, qui avait pris un tournant particulier.

« J’aimerais beaucoup le rencontrer aussi. » Après tout, s’il était le meilleur ami d’Andrew, cela serait sans doute une bonne chose qu’ils se rencontrent. « Je ne pensais pas, que tu avais parlé de moi à quelqu’un. »

Il n’y avait aucun reproche dans le ton de sa voix, elle ne faisait qu’un constat. Elle n’avait pas pu parler concrètement d’Andrew à quelqu’un de son côté, c’était trop dangereux. Même Déa n’était pas au courant (pas encore), parce qu’elle connaissait son opinion sur lui. Et maintenant qu’il y avait ce rapprochement avec Leopold dans son esprit, la jeune femme commençait à comprendre comment elle en savait autant sur les Hellsing. Penny hésita avant de parler de ce détail à l’homme qu’elle aimait, avant de se résigner à ne pas le faire. C’était sans doute mieux, pour le moment.

« J’ai l’impression que tu n’apprécies pas vraiment l’épouse de ton ami, je me trompe ? »

La jeune femme avait entendu le mépris dans la voix d’Andrew quand il avait parlé d’elle.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Dim 12 Avr - 16:03


Mon unique amour né de mon unique haine
B

on, il n'y couperait pas éternellement, il s'en rendait bien compte, à un moment ou à un autre, il faudrait que Penny et Léo se rencontrent. En même temps, ce semblait quelque part aller de soi. Après la faveur que lui avait rendue son meilleur ami, il se voyait mal lui cacher la jeune femme bien longtemps, il lui devait bien ça, même si ça allait forcément entraîné un certain nombre de mensonges et, si ces mensonges ne tenaient pas, de complications. D'un autre côté, il avait hâte de lui présenter également, malgré les problèmes que ça pourrait engendrer, parce qu'il regrettait de ne pouvoir agir avec Penny comme l'homme amoureux qu'il était pourtant. Oui, il avait envie de la présenter à tout le monde. À ses amis, à sa famille... Et pourtant, pour que leur histoire dure, pour se donner une chance, il ne le pourrait pas. Léo serait certainement la seule personne à qui, pour sa part, il parlerait de sa relation. Il n'avait pas grand nombre d'autres amis, encore moins à qui il puisse à ce point faire confiance... Même s'il avait le sentiment de le trahir de nouveau, ce qui lui faisait mal. Si seulement il pouvait occulter ce conflit entre ses sentiments et sa raison ! Mais, bien évidemment, c'était tout à fait impossible.

-Je ne lui ai pas tout dit.
admit-il alors qu'il remplissait leurs deux verres d'un vin bien rouge. Il sait que je suis un chasseur, il n'aurait pas comprit. Logique, qu'il ne comprenne pas, vu les circonstances, le couple qu'ils formaient étaient, selon ses propres convictions, contre nature, et en même temps, c'était la nature elle-même qui avait l'air de les avoir attiré l'un vers l'autre, leur empêchant de réfléchir aux conséquences, les invitant à passer outre leurs convictions profondes pour s'abandonner à leurs sentiments respectifs. Je lui ai parlé de toi, je ne lui ai pas parlé de.. ce que tu es...

Il aurait préféré ne pas avoir à parler de cela, même si c'était quelque part inévitable. Il préférait de loin oublier que la personne pour qui il éprouvait des sentiments à ce point profond était une créature, et la question que Penny lui posa ensuite n'avait pas spécialement plus de raisons de lui plaire, car Penny ne manquerait peut-être pas de se mettre du côté de Léo quand elle connaitrait les griefs qu'il avait à l'encontre de l'épouse de ce dernier.

-Non, je ne l'apprécie pas trop.
admit-il après avoir avalé une gorgée de vin. C'est une myrihande... Il ne clarifia pas davantage les choses, pour lui, cette sentence se suffisait à elle-même. Je n'ai pas spécialement envie de parler de tout ça ce soir. ajouta-t-il, se rattrapant aux branches, tout en serrant la main de Penny dans la sienne.

Et en effet, c'était bien loin d'être son intention, bien au contraire. Il avait envie de profiter de Penny, pas de ruminer ses problèmes, leurs problèmes, et surtout, il n'avait pas envie que Penny s'applique à le convaincre de se montrer plus conciliant à l'égard des créatures, il concentrait tous les efforts dont il était capable sur le sujet pour elle, il n'avait aucune intention d'en faire davantage pour d'autres.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Mer 22 Avr - 12:31

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
Il était plus qu’évident que la relation de Penny et d’Andrew n’était pas comme les autres, qu’ils ne pouvaient pas vivre comme tous les couples. Présenter l’autre à ses proches n’était pas une chose qu’ils pouvaient faire. Du coté de Penny, la jeune femme ne voyait pas à qui elle pourrait parler de l’homme qu’elle aimait en réalité. Son cousin, sa colocataire, sa famille, personne ne serait capable de comprendre qu’elle fréquentait un chasseur. Comme le meilleur ami d’Andrew ne pourrait pas comprendre qu’il fréquentait une fée, alors qu’il était justement un chasseur de créature. Leopold ne savait donc pas qu’elle était une créature, cela n’étonnait pas Penny. Andrew avait pu parler en partie d’elle, mais pas entièrement. Ce qu’elle n’allait évidemment pas lui tenir rigueur. La jeune femme pouvait aisément le comprendre, après tout ils devaient se préserver afin de pouvoir vivre leur amour sans souffrir de trop. Il aurait sans nul doute l’occasion de souffrir dans le futur, qu’ils profitent donc de pouvoir vivre un rêve pendant un temps. Penny ne prenait pas le risque de son côté de mentionner l’existence même d’Andrew, parce que ce n’était un secret pour personne que les Hellsing étaient des chasseurs visiblement. Contrairement à elle qui pouvait cacher en partie sa nature.

« Bien sûr, c’est tout à fait normal. »

Lui répondit-elle dans un sourire, comme pour le rassurer. Il était évident qu’il ne pouvait rien dire, elle ne pouvait évidemment pas lui en vouloir. Il fallait espérer que ce Leopold ne lui en veuille pas si un jour il découvrait le secret (ce qui n’était pas vraiment évident dans ce monde, avec ce destin qui avait tendance à jouer du sort de tous). Penny l’espérait oui, surtout maintenant qu’elle entendait les raisons qui poussaient Andrew à ne pas apprécier la femme de son ami. Elle était une myrihande et donc forcément un chasseur ne pouvait pas l’apprécier (ce même chasseur qui avait entamé une relation avec une fée). Andrew n’avait pas envie de s’attarder sur ce sujet, Penny devinait pourquoi. Elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’éventuellement, Andrew pourrait un jour voir les créatures différemment puisqu’il l’aimait elle. Sauf qu’elle savait aussi parfaitement qu’elle était son exception, qu’il ne pourrait pas faire le même genre d’entorse à sa raison pour d’autres créatures. Ainsi donc, il devait sans aucun doute vouloir éliminer la femme de son meilleur ami, comment pourrait-il donc comprendre pour eux ? Oui, leur relation était sans aucun doute vouée à la souffrance, au malheur. Penny le savait, mais elle n’avait pas non plus spécialement envie de s’attarder sur ce genre de réflexion, alors qu’elle pouvait enfin profiter pleinement de l’homme qu’elle aimait.

« Je t’aime Andrew. » Dit-elle simplement, un sourire sur son visage, serrant un peu plus fortement la main que l’homme lui avait pris. Elle passa sa main libre sur son visage, d’un geste doux et tendre. « Tel que tu es. »

Evidemment, la jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle préférait que l’homme qu’elle aimait ne tut pas ses pairs, mais cela ne l’empêchait pas de l’aimer comme il était. Tout entier.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Sam 25 Avr - 21:28


Mon unique amour né de mon unique haine
I

l réalisait, à chaque jour qui passait, la chance qu'il avait que d'avoir croisé le chemin de Penny, et d'avoir su par ailleurs obtenir son affection. Il ne connaissait personne qui lui ressemble. Elle était capable de tant de douceur, de compréhension, de tendresse... et envers lui, qui plus est, lui qui n'en méritait certainement pas tant. Elle était parfaite. Elle était incroyable, et elle l'avait choisi, lui. Il lui apprenait sa situation, elle était finalement celle à laquelle il ne cachait rien et avec qui il était parfaitement honnête... et ça faisait du bien. Il avait toujours voulu être intègre à lui-même, mais au final, en entamant cette relation avec Penny, il n'y avait plus une seule personne dans toute sa famille à qui il ne mentait pas. Toute sa famille, et Léo... Penny le comprenait, et savoir cela, savoir qu'elle ne le jugeait pas quant à sa manière d'agir lui réchauffait le coeur comme jamais. Il se sentait tout à coup moins coupable, et surtout, il était plus que jamais convaincu d'avoir fait le bon choix. Ça n'allait pas être simple, évidemment pas, et ils le savaient depuis très longtemps. Mais là, plus que jamais, il était convaincu que ça en valait la peine. Et elle valait bien tous les obstacles qu'ils devraient sûrement affronter... Elle l'aimait inconditionnellement, et pour tout ce qu'il était, qualité comme défaut. Il ne lui serait jamais assez reconnaissant pour cela. et de son côté, c'était bien sûr la même chose, même si pour sa part, il était bien incapable de trouver le moindre défaut à la jeune femme (mais il était évident qu'il perdait toute objectivité en présence de la belle jeune femme).

-Je t'aime aussi.
lui répondit-il en attrapant la main qu'elle avait posé sur son visage pour y déposer un baiser. J'aimerais tellement pouvoir t'offrir plus... que ça.

Ça. Ces rencontres en cachette, à l'abri des regards indiscrets. Ça. Cette demeure qui n'était même pas la sienne parce qu'il leur était impossible de se retrouver chez l'un ou l'autre. Ça. Les mensonges qu'il devait constamment servir à son entourage pour ne pas éveiller les soupçons. Ça. Cet avenir incertain, quand il aurait aimé planifier tant de choses avec elle. Emménager ensemble, se marier, fonder une famille. Il n'y aurait jamais cru avec qui que ce soit d'autre, mais puisqu'il s'agissait de Penny, il y aurait été prêt. Sauf que, outre son incapacité à se séparer de sa famille et de ses convictions, même s'il le faisait, il se retrouverait renié par tous ceux qu'il aimait, mais surtout, Penny se retrouverait dans le colimateur de tous les Hellsing, et alors, Andrew ne serait pas en mesure de la protéger. Par moments, oui, il avait songé à tout abandonner, et même à quitter sa famille, à rompre tous liens avec eux, malgré la douleur que ça lui provoquerait, mais il devait bien se rendre à l'évidence que ça ne résoudrait rien. Ça ne rendrait en vérité la situation que pire encore. Ils étaient comme en sursis, mais il fallait qu'ils y voient quelque chose d'extraordinaire, un moment précieux, pour ne jamais le gâcher.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Sam 16 Mai - 20:46

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
La situation n’était pas parfaite non, mais Penny n’avait pas envie d’en changer quoi que ce soit. Elle ne voulait pas voir Andrew changer pour elle, même si elle devait bien avouer que l’idée qu’il tut des personnes comme elle était un peu problématique. Sauf qu’elle l’aimait comme il était et qu’elle ne voulait pas le voir changer, elle le prenait tel qu’il était. La fée ne cherchait pas cela non, elle ne voulait pas le voir différent. Elle était tombée amoureuse de lui dans son entier, les choses seraient différentes s’il était différent. Ce n’était pas parfait, mais ça lui convenait très bien. Elle l’aimait, il l’aimait, c’était le plus important. Penny avait envie de croire qu’il n’y avait rien de plus fort que les sentiments d’amour entre deux êtres, même si cette pensée la rendait sans doute un peu naïve. Elle ne l’était pas, pas complètement en tout cas, elle savait bien que des moments difficiles les attendaient. Mais elle voulait profiter simplement de ces moments qu’ils pouvaient partager, de ces « ça ». Penny afficha un sourire tendre à l’adresse d’Andrew, quand il lui dit qu’il aurait aimé lui offrir plus. Elle était touchée bien sûr, elle ne pouvait que l’être venant de la part de celui qu’elle aimait.

« Plus que quoi ? » Demanda-t-elle, une question qui n’attendait évidemment aucune réponse. « Plus que la joie de pouvoir passer des moments avec l’homme que j’aime ? »

Elle savait parfaitement ce qu’il tentait de lui dire, le fait que leur situation n’était pas idéale. Ils étaient obligés de mentir, de se cacher pour se voir et ils avaient clairement un avenir incertain. Il aurait été tellement plus simple s’ils pouvaient vivre leur amour au grand jour, emménager ensemble, fonder une famille. Penny ne pouvait pas nier le fait qu’elle rêvait de cela, mais elle savait depuis un moment maintenant qu’on ne pouvait pas avoir toujours ce qu’on voulait et qu’il fallait se contenter du bonheur qu’on nous offrait. La jeune femme approcha son visage de l’homme, déposant un tendre baiser sur ses lèvres avant de se lever et de venir s’installer sur ses genoux, sans briser le contact. Elle ne le fit que pour reprendre la parole.

« Ce « ça » n’est pas parfait, mais nous avons déjà la chance de l’avoir. Je suis heureuse de t’avoir dans ma vie, c’est déjà énorme. » Ils auraient pu effectivement se contenter de rester où ils en étaient avant, sans prendre le risque d’aller plus loin. Mais ils avaient pris le risque, pour passer un peu de temps ensemble. « Je veux juste… profiter de ce qu’on m’offre. »

Dit-elle avant de venir une nouvelle fois embrasser les lèvres d’Andrew. Puisque pour le moment, ils ne pouvaient pas avoir mieux, cela ne servait à rien de se prendre la tête. Ils ne pouvaient pas se voir comme ils le souhaitaient, alors chaque moment ensemble devait être tourné vers la positivité. La fée préférait largement perdre du temps à se préoccuper de son avenir quand elle était loin de celui qui faisait battre son cœur, elle avait d’autre chose à faire quand ils étaient ensemble.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Mar 19 Mai - 18:51


Mon unique amour né de mon unique haine
C'

était l'un de ses plus grands défauts, il était scrupuleux, méticuleux, consciencieux, terre à terre, et il avait grand mal à purement et simplement s'abandonner à ses émotions, à ses sentiments, ça avait été une véritable épreuve pour lui que de se laisser aller totalement au point d'abandonner tous ses préceptes familiaux pour seulement profiter de Penny... Il ne regrettait rien, chaque instant passé en sa compagnie le méritait amplement, mais il était clair qu'elle était bien la seule à avoir ce pouvoir là sur lui. C'était si fort, si intense, qu'il craignait par moments que tout cela lui échappe, parce que justement, lui qui aimait tout programmer, tout organiser, tout planifier, devait accepter de prendre les choses comme elles venaient et à ne se soucier que de l'instant présent. Ce n'était pas toujours simple, d'autant qu'il avait sans cesse la crainte que Penny se lasse de cette vie, de la seule chose qu'il était capable de lui offrir, et décide de le quitter. Mais c'était sans compter sur le coeur d'or de la jeune femme, qui ne savait que lui rappeler combien elle lui était indispensable et à quel point elle était unique. Jamais il ne trouverait une autre femme comme elle, jamais il ne voulait trouver quiconque d'autre. C'était là aussi la difficulté de leur relation : elle était la femme de sa vie, il en avait bien conscience, et pourtant, leur relation était, quelque part, vouée à l'échec. Avant elle, il n'y avait eu que des ombres passantes... Après elle, il n'y aurait plus personne... Il ne supporterait pas qu'il puisse y avoir qui que ce soit d'autre... Mais Penny avait raison, elle avait toujours raison. Que faire d'autre sinon profiter du moment et occulter tout le reste. Ils prenaient, après tout, tous les risques possibles pour ces quelques instants d'infini bonheur, ce n'était pas ses doutes qui devaient venir tout gâcher. L'enjeu était trop beau, trop agréable.

-Tu es décidément parfaite.
lui répondit-il dans un sourire après qu'elle ait su le rassurer comme personne d'autre n'y serait parvenu, venant s'installer par ailleurs sur ses genoux, et l'honorant de quelques baiser, ceux-là même qui avaient le don de lui faire complètement oublier le monde autour de lui, ceux-là même dont il ne pouvait avoir qu'infiniment besoin à cet instant précis.

D'ailleurs, sitôt après qu'il eut prononcé ces mots, ses lèvres retrouvèrent les siennes. Elle avait raison, il était temps de ne plus penser et de seulement savourer, il déposa donc sa (mauvaise) conscience de côté et se donna entièrement à l'instant présent, profitant du contact de ses lèvres, alors que ses baisers se faisaient plus passionnés, et du contact de ses doigts contre sa peau, quand celle-ci venait doucement caresser son dos sous son haut. Il n'y avait personne pour autrement lui faire éprouver cela, et en quelques gestes seulement. Une chose à la fois si naturelle... et en même temps si exceptionnelle qu'il se serait demandé, s'il daignait réfléchir encore, s'il méritait vraiment tout cela.

-Je ne t'ai pas encore fait visiter la chambre, il me semble.
lui souffla-t-il malicieusement à l'oreille entre deux baisers.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Sam 23 Mai - 22:36

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
Penny avait parfaitement conscience que ce qu'elle vivait avec Andrew n'était pas anodin et qu'ils allaient certainement souffrir dans le futur. Mais c'était justement parce qu'elle savait cela que la jeune femme voulait profiter de l'instant présent. Ils pouvaient discuter longuement du fait qu'ils ne parlaient pas de leur relation à leur proche, qu'ils avaient quelques petits soucis de conscience (concernant Déa pour Penny principalement, quoi que Sven aussi), mais cela n'allait rien changer au final. Ils n'allaient pas arranger les choses en discutant parce que c'était impossible à arranger. Penny ne pouvait pas changer sa nature et Andrew ne pouvait pas changer sa famille. Au mieux, l'homme pouvait très bien décider d'arrêter de chasser les créatures (elle devait bien avouer qu'elle apprécierait, même si elle n'y croyait pas), mais il ne pouvat rien changer concernant le mal qui avait déjà été fait. Comme le fait que Joshua soit mort à cause d'un membre de sa famille. Ils ne pouvaient rien faire contre cela, alors ils pouvaient simplement profiter de l'instant présent. Penny avait envie de profiter, ils prenaient suffisamment de risque pour ne pas se permettre de gâcher tout cela. Cela serait bien dommage de gâcher le moment simplement parce qu'ils craignaient la suite, alors qu'ils avaient parfaitement conscience des risques.

Penny s'était voulu rassurante auprès de son petit ami, afin qu'il ne doute pas du fait que tout cela lui convenait. Elle ne pouvait pas nier avoir envie de plus, de pouvoir vivre son amour au grand jour, mais elle pouvait se contenter de ce qu'elle avait. C'était déjà bien plus que ce qu'elle avait au début. Il semblait que ses paroles avaient fait mouche et qu'Andrew se trouvait rassuré. La fée afficha un sourire quand l'homme lui dit qu'elle était parfaite, elle n'y croyait pas une seule seconde, mais elle appréciait le compliment. Elle appréciait simplement ce moment, le contact de leurs lèvres et leur proximité. Ils n'avaient pas l'occasion de passer tout le temps qu'ils voulaient ensemble, elle avait bien envie de profiter de chaque instant. Elle sentit un léger frisson parcourir son échine quand les doigts d'Andrew vinrent frôler sa peau sous son haut. Ses intentions étaient assez claires et cela ne manqua pas de l'être encore plus quand le jeune homme vint glisser quelques mots dans son oreille.

« Effectivement. » Répondit-elle dans un souffle, ne coupant le contact de leurs lèvres que très rapidement « Il va falloir remédier à cela alors. »

Lui dit-elle d'une manière tout aussi malicieuse. Le coeur de Penny s'était soudainement accéléré, sur la pression du moment. C'était que depuis Joshua, cela avait été le calme plat de ce côté-là. Même avant lui d'ailleurs, on ne pouvait pas dire que la fée était du genre à sauter dans le lit des autres. Alors forcément, elle ne pouvait pas s'empêcher de ce sentir légèrement stressée, même s'il n'y avait pas vraiment de raison de l'être. Même si elle mourrait d'envie de continuer cette conversation, si on pouvait vraiment appeler cela une conversation. Elle espérait simplement être suffisamment à la hauteur. Et finalement, elle se posait à présent sans doute bien trop de questions. Alors qu'au final, les choses étaient simplement évidentes. Deux âmes qui s'aimaient et qui ne pouvaient ressentir que du désir l'un pour l'autre.

« Quoi que nous n'avons pas forcément besoin de chambre. »

Se permit-elle d'ajouter, dans un grand sourire avant de récupérer les lèvres de l'homme qu'elle aimait et de laisser ses mains glisser sous sa chemise, ses doigts découvrant son corps parfaitement sculpté par l'entrainement qu'il devait suivre avec énormément de sérieux et qui ne pouvait que lui rappeler son rôle dans le village. Mais il n'était pas question pour elle d'y penser maintenant.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Lun 25 Mai - 9:50


Mon unique amour né de mon unique haine
L'

intention d'Andrew n'était pas du tout de brusquer Penny, et il comprendrait tout à fait, au fond, qu'elle ne veuille pas aller plus loin tout de suite, et préfère attendre... Après tout, ils avaient déjà tant attendus, l'homme, même à contrecoeur, pouvait bien faire preuve d'un peu plus de patience, il ne voulait pas qu'elle se sente obligée à quoi que ce soit, mais le fait est que le chasseur aimait la fée... et oui, si trivial cela pouvait-il sembler, il la désirait tout autant. Il la voulait toute entière, âme... et corps. Leurs entrevues rapides et discrètes ne leur avait jamais donné la possibilité de véritablement se "découvrir", et à la voir ainsi, belle, intelligente, parfaite... il avait plus encore envie d'elle que d'ordinaire. Était-ce un mal, après tout ? Pas qu'il sache, et il voulait croire que la passion qu'elle lui rendait dans chacun de ses baisers était une preuve qu'elle en avait envie au moins autant qu'elle. Il se permettait donc de se montre entreprenant, quoi qu'il n'aurait pas hésité à rebrousser chemin si elle le lui avait demandé. C'était entièrement à sa convenance... De toutes les manières, il était plus qu'évident à présent qu'elle était devenue si importante pour lui qu'il y avait bien peu de choses qu'il ne saurait lui concéder... Y compris, ce devenait un peu plus clair (et effrayant) chaque jour, sa famille. Fort heureusement, elle ne lui avait pas demandé d'y renoncer par elle. Mais si ce jour devait arriver, il pensait connaître sa réponse, et à la perspective de tout ce que cela chamboulerait dans son existence, il éprouvait un rien d'angoisse qui savait néanmoins se taire quand ses doigts effleuraient sa peau douce, et que ses lèvres s'unissaient aux siennes.

Finalement, la réponse que lui fit Penny, d'un ton aussi malicieux que celui qu'il avait employé lui-même acheva de le convaincre qu'il n'avait pas forcément eu tort de taire sa patience au profit de ce à quoi l'invitaient ses sensations. Il devait reconnaître que lui aussi, éprouvait un semblant de tension. La première fois avec quelqu'un était comme une première fois à part entière. Et Penny était différente de toutes les femmes qu'il avait bien pu rencontrer, il comptait bien être à la hauteur, et exprimer gestuellement et physiquement tout ce qu'elle savait lui inspirer de fort... une chose plus forte que tout ce qu'il avait pu s'autoriser à ressentir au cours de son existence. Non, c'est sûr, ils n'avaient pas forcément besoin d'aller jusqu'à la chambre. De manière générale, le chasseur avait le sentiment qu'ils n'avaient jamais besoin que l'un de l'autre, de toute manière. Le confort d'un lit ne serait sans doute pas un luxe, d'une manière ou d'une autre, mais pour l'heure, il se sentait parfaitement à sa place où il se trouvait. En confiance, et abandonné à l'instant, il entreprit, une fraction de secondes où leurs lèvres s'étaient séparés, d'enlever le haut de la jeune femme avant de la couvrir de baisers, les lèvres à nouveau, tout d'abord, puis les joues, le cou... Puis, se permettant de basculer légèrement Penny en arrière, des seins qu'il ne tarda pas à libérer de ce qui les couvrait de tissu.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Dim 7 Juin - 22:52

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
Elle l’aimait, plus que tout et comme jamais elle n’avait aimé un autre homme. Pas même Joshua ? Sans doute pas non, Penny n’en savait trop rien. Elle n’avait pas vraiment envie de s’amuser à comparer ce qu’elle avait ressenti pour l’homme qu’elle avait épousé et celui qu’elle fréquentait aujourd’hui. Son époux n’était plus, il n’était plus dans ce monde, elle n’avait aucune raison de s’arrêter de vivre pour lui. La jeune femme savait parfaitement que ce dernier n’aurait pas aimé qu’elle s’arrête de vivre d’ailleurs. La seule qui comptait, c’était les sentiments que la fée avait pour le chasseur. Elle l’aimait et forcément elle le désirait, même si elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir tendue. Elle savait qu’elle réfléchissait bien trop, mais elle n’y pouvait rien. Son cerveau tournait aussi rapidement que son cœur s’était mis à battre, sous les intentions d’Andrew. Ils ne faisaient rien de mal, rien de plus mal que ce qu’ils faisaient déjà disons plutôt. Ils s’aimaient et c’était tout naturel. Penny devait bien avouer qu’elle était légèrement tentée d’arrêter tout, de faire marche arrière. Elle ne se forçait pas, elle avait simplement peur. Pour aucune raison en plus, c’était complètement idiot. Elle laissa donc son esprit légèrement de côté, invitant l’homme qu’elle aimait à poursuivre dans le sens qu’ils avaient pris. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle devait faire, elle se sentait tellement novice. C’était qu’en dehors de Joshua, elle n’avait pas connu d’autre amant et forcément, elle avait le sentiment de vivre une première fois adolescente.

Elle sentit un frisson dans son échine quand Andrew retira son haut, alors que sa peau se recouvrait d’une chair de poule. Elle n’avait pas froid, pas vraiment en tout cas bien au contraire, elle était simplement stressée. Pourtant c’était si facile de se laisser aller, elle n’avait qu’à se laisser guider par ses sens et par Andrew. L’homme était tendre, délicat, parfait comme d’habitude (elle était bien incapable de lui trouver un défaut de toute façon). Elle ferma les yeux quand il vint déposer de nouveau ses lèvres sur les siennes, puis sur sa joue, dans son cou. Chaque contact sur sa peau la faisait frissonner, mais pas désagréablement. Finalement ce fut sa poitrine qui fut dénudée. Penny ne put s’empêche de rougir, alors qu’Andrew découvrait son corps. C’était bête, elle le savait bien, mais elle n’y pouvait rien. Cependant, ça l’ennuyait d’être à ce point tendue alors qu’elle devrait juste profiter du moment, juste profiter de l’instant présent en compagnie de l’homme qui faisait battre son cœur. Alors elle décida de simplement arrêter de réfléchir, d’arrêter de laisser son cerveau la guider et de se laisser aller à ce qu’elle ressentait et voulait ressentir. Ca ne pouvait qu’être mieux si elle vidait son esprit de toute façon, elle n’était pas complètement novice en la matière après tout. La jeune femme retira les couches de tissus qui recouvraient le corps d’Andrew, s’emparant de nouveau de ses lèvres dans un baiser brulant. Ils pourraient encore faire demi-tour, mais elle n’en avait vraiment pas envie.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Mar 9 Juin - 17:40

]

Mon unique amour né de mon unique haine
L'

acte comme simple recours à des pulsions physiques, comme quelque chose de mécanique, sans véritablement de sens, sinon celui de satisfaire à des besoins animaux, bestiaux, Andrew avait connu, en fait, il n'avait jamais connu que ça. Il n'avait jamais vraiment eu le temps que de ne serait-ce que songer avoir une relation sérieuses. Certaines avaient duré plus longtemps que d'autres, certes, mais elle lui avait malgré tout toujours laissé un arrière-goût de vacuité totale. Rien ne savait alors le rendre plus parfaitement vivant que ses parties de chasse, que d'accomplir son devoir en tant que Hellsing, vraiment rien d'autre. Puis Penny était arrivée dans sa vie. Avec elle, tout était différent, tout était à redécouvrir. Il n'avait jamais connu de l'amour que ce qu'on lui en disait en théorie, et sa forme triviale, qui n'avait rien à voir avec l'amour. Désormais, il savait ce que c'était, ce torrent qui emporte tout sur son passage, qui vous porte et vous bouleverse, qui fait de vous la moitié de vous, puisque l'autre moitié, c'était elle... À certains moments, aimer à ce point l'angoissait. À d'autres, il avait le sentiment de ne savoir vivre que depuis qu'elle était là. C'était le cas, à ce moment précis. Il se sentait à la fois extrêmement bien, et en même temps un peu nerveux. Cette fois-ci ne serait pas comme les autres, il le savait. Cette fois-ci était importante, et il voulait que tout se déroule à la perfection, d'autant que la belle fée lui semblait un peu tendue, au départ en tous cas... Ce qui était compréhensible, ils avaient franchi bien des obstacles, mais parallèlement, toutes les étapes de leurs relations n'étaient pas franchies, pas encore, du moins. Et celle-ci était évidemment importante. Andrew voulait se montrer à la hauteur. Il n'avait pas la moindre envie de la décevoir. Il supposait qu'il aurait bien d'autres prétextes à le faire à l'avenir.

Elle sembla, ensuite, s'abandonner plus aisément à ce moment qu'ils partageaient, ce fut à son tour de le débarrasser de ce qu'il pouvait y avoir de tissu sur son corps, avant de récupérer ses lèvres, que le chasseur embrassa avec une passion sans précédent. Avec douceur, il se redressa et la porta, certes, ils pouvaient bien faire cela absolument n'importe où, mais il leur souhaitait la première fois la plus confortable possible, la plus idéale bien sûr. Alors il la porta jusqu'à la chambre, ne détachant presque jamais, tout du long, ses lèvres des siennes. Il l'allongea délicatement sur le lit, la débarrassa de ce qui lui restait de vêtements. Ainsi, elle était plus belle encore, si cela était réellement possible. Ils se trouvaient à présent en tenue d'Adam et d'Ève, et Andrew n'aurait pu désirer davantage goûter au fruit défendu, qui dans leur cas avait par ailleurs le goût de plus d'un interdit. Se penchant sur elle, ses lèvres repartirent à l'assaut des siennes, alors qu'il flattait son corps de toutes les caresses possibles, s'attardant sur les zones les plus érogènes de son anatomie, souhaitant lui provoquer le plus de plaisir possible.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Mer 1 Juil - 12:43

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
Une fois qu’on parvenait à vider son esprit, il n’y avait plus qu’à profiter pleinement de ce moment. Penny était plus stressée que d’ordinaire, parce qu’avec Andrew ils étaient en train de passer un nouveau cap dans leur relation secrète. La jeune femme en avait vraiment envie, elle en avait envie depuis le début, mais cela ne l’empêchait pas de se poser une tonne de question quand même. Parce qu’elle ne savait pas si elle allait être à la hauteur. La fée n’était pas vraiment experte dans ce domaine, mais elle espérait vraiment qu’elle allait pouvoir profiter de l’instant et elle savait que pour cela, il fallait simplement qu’elle arrête de penser. Finalement, ce n’était pas bien difficile de mettre ses interrogations de côtés et de se concentrer sur les sensations qu’elle ressentait, elle en ressentait tellement. Chaque fois que ses lèvres retrouvaient celles d’Andrew, chaque fois qu’il caressait son corps de ses mains, elle se retrouvait envahie de sensation. Il suffisait qu’elle se concentre dessus et le tour était joué. Ce qu’elle fit d’ailleurs, arrêtant de se prendre la tête avant de commencer à retirer les tissus masquant le corps parfait d’Andrew. Il était encore plus désirable dans cette situation, même si elle n’avait pas cru cela possible.

Finalement, Andrew la porta et l’emmena dans la chambre où ils s’installèrent sur le lit. Leurs lèvres ne se quittèrent qu’un instant avant de se retrouver de nouveau, dans des baiser de plus en plus passionnés. Cela ne fut pas bien long avant que les deux amants se retrouvent nus. Penny sentit son cœur s’emballer de plus en plus, ne pouvant pas s’empêcher de retrouver une légère tension. Mais elle se ressaisit rapidement. Elle ferma les yeux, se laissant complètement porter par les caresses d’Andrew, son cœur continuant de battre à la chamade. Elle ne resta pas en reste, laissant ses mains parcourir le corps parfait de l’homme qu’elle aimait. Elle caressa sa peau chaude, parcourant sa musculature avant de finalement s’attarder sur une zone bien plus sensible. Elle espérait quand même de ne pas avoir trop perdu de technique pour ce genre de situation. Parce qu’ils étaient en train de vivre un moment important pour leur relation, relation secrète et surtout interdite. Bizarrement, Penny avait le sentiment que cela rajoutait de l’importance dans ce qu’ils vivaient, dans chaque cap qu’ils passaient ensemble. Ils n’avaient pas l’occasion d’être un couple comme les autres, parce que leur amour ne pouvait pas être reconnu. C’était encore plus intense, même si ça ne pouvait que rendre cela plus tendu encore. Mais c’était surtout important de profiter pleinement et Penny n’avait pas l’intention de se laisser perturber au point de ne pas pouvoir profiter de l’instant.

Penny continua de couvrir le corps de son amant de caresse, de s’attarder sur des endroits plus sensible, alors que ses lèvres ne quittaient pas les siennes. Elle se laissait transporter par le moment, sentant son souffle commencer à saccader légèrement alors que la chaleur grimpait en flèche.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 841

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Jeu 2 Juil - 16:02


Mon unique amour né de mon unique haine
L'

angoisse qu'il pouvait éprouver à l'idée de gâcher ce moment crucial et plus qu'important de leur relation s'estompait peu à peu, pour laisser place au pur contentement, il ne fallait plus que savourer les contours sublimes de ce corps qu'il ne pouvait que vouloir explorer encore et encore, dont il savourait la vision autant que le contact. Il était évident qu'il ne pourrait jamais s'en lasser, il était évident qu'il ne pourrait jamais s'en passer. Et plus le temps avançait, moins il savait se résigner à se passer d'elle. Il avait trop besoin de sa présence, et ce moment charnière qui s'additionnait à toutes les étapes d'une relation qu'ils avaient déjà pu franchir ensemble ne faisait que le lui confirmait. Andrew était fou de Penny, complètement fou d'elle, et il ne pouvait tout simplement pas vivre sans elle, mais à quoi bon penser à cela pour le moment ? Il fallait l'apprécier et oublier le reste, ne penser à ces sensations à nulle autre pareille, celle qu'il éprouvait quand il voyait la peau de sa belle réagir au contact de ses doigts, celle qu'il éprouvait lui même quand les mains de Penny se faisaient baladeuses, couvraient son corps de caresses, puis lui en faisait des plus insistantes sur une partie plus sensible de son anatomie. Autant dire que cela ne manquait pas de lui faire de l'effet, et sous l'influence de ses caresses,  qu'il trouvait divines, il oubliait finalement complètement de stresser pour laisser à la place s'échapper de ses lèvres quelques râles de plaisir. La chaleur augmentait, encore, encore, un brasier argent qui ne demandait qu'à les consumer, et Andrew ne demandait que cela, il voulait que leurs corps s'unissent, il ne voulait faire qu'un avec la femme qu'il aimait. Alors, n'y tenant plus, Andrew s'immisça en elle.

Lentement, avec douceur, son regard ne lâchant pas celui de la jeune femme, regard dans lequel il aurait pu aisément se perdre, si tel n'était pas déjà le cas, il entama un mouvement de va-et-vient, serrant ses mains dans celles de sa maîtresse. Il l'embrassa avec toute la passion qu'elle savait lui faire ressentir. Cette fois, c'était certain, il était perdu. Mais au final, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il soit en mesure de se reprocher de l'être, il se sentait bien, parfaitement bien, comme si rien ne pouvait l'atteindre ni ne l'atteindrait plus jamais. Le monde autour d'eux n'existait plus, et il n'y avait que la communion de leurs deux corps, qui semblaient s'entendre à la perfection. Le moindre coup de rang provoquait en lui un sentiment jamais éprouvé alors, mélange distinct de douceur, de plaisir, et d'un sentiment d'évasion
à nul autre pareil. Il était plus que jamais certain que, quand bien même l'univers s'était foutu de lui, quand bien même leur relation était contre nature, quand bien même il mentait sans cesse et ne cesserait plus jamais de mentir, Penny Watson était la femme de sa vie. Comment renoncer à qui nous est destiné ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   Mer 22 Juil - 10:31

Andrew & Penny
Mon unique amour né de mon unique haine
Finalement, ce n’était vraiment pas difficile de se vider l’esprit et de profiter simplement du moment. Penny oubliait complètement le stresse qu’elle avait pu ressentir quand la situation avait doucement glissé vers ce moment. Elle se contentait de profiter de l’instant, des caresses de l’homme qu’elle aimait, sans oublier de caresser son corps également. Ils étaient en parfaite harmonie. Il y avait tellement de chose autour d’eux qui pouvait les pousser à remettre en cause leur relation, ils devaient apprendre à profiter de chaque instant qu’on leur offrait. Penny en avait bien conscience, ils ne vivaient pas une relation digne de ce nom. Et pourtant, ils avaient tous pour être dans une vraie relation. Il suffisait de constater la chaleur de leurs corps, le désir ambiant et cette envie qu’ils avaient de s’unir définitivement. S’il y avait eu un retour en arrière possible jusqu’à présent (même si c’était déjà un chemin très difficile à prendre), il était loin maintenant. Il était définitivement perdu, maintenant que leurs deux corps étaient concrètement unis.

Penny accueillit le mouvement d’Andrew en elle, dans un long soupire. Leurs regards se trouvèrent, leurs mains se joignirent et les mouvements de va et viens commencèrent. A aucun instant la fée ne pouvait regretter tous les risques qu’elle prenait pour être avec l’homme qu’elle aimait, parce qu’elle l’aimait justement. En cet instant plus qu’en aucun autre d’ailleurs, elle s’en rendait bien compte. Ce qu’elle vivait avec le chasseur n’avait rien à voir avec ce qu’elle avait pu vivre autrefois. C’était bien plus intense. Penny se rendait bien compte qu’elle serait parfaitement incapable de vivre sans Andrew, malgré les difficultés qu’ils allaient forcément rencontrer dans le futur. Mais elle était perdue, elle se perdait totalement à lui, elle ne pourrait plus jamais se séparer de lui. Quoi qu’il puisse arriver, la jeune femme avait envie de passer le reste de son existence avec lui. Son cœur battait au rythme de leur corps, leurs lèvres ne se quittant que peu. En cet instant, ils ne faisaient plus qu’un et ils passaient ensemble un nouveau cape dans cette relation qu’ils vivaient contre l’avis de tous (en réalité, personne n’était au courant pour le moment). Penny se laissa complètement perdre dans les mouvements de son corps, ses lèvres laissant échapper des gémissements de plaisir de plus en plus fort et long. Les mouvements s’intensifièrent, la fée s’approchant de plus en plus de l’extase ultime. Son souffle se faisait saccadé, se bloquant à chaque coup de rein. Ses yeux ne quittaient pas le regard d’Andrew, se plongeant complètement dedans, tentant de lire ce qui pouvait se trouver dans son propre regard. Et puis vint le moment où Penny se laissa tout simplement aller au plaisir intense, se laissant emporter par ce torrent de sensation, se perdant dans l’extase.

Quand leurs deux corps se séparèrent, Penny vint déposer sa tête sur le torse d’Andrew tentant de retrouver une régularité dans sa respiration. Elle ne dit rien, elle se contenta de fermer les yeux et de profiter du moment encore un peu. Elle était la plus heureuse des femmes.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon unique amour né de mon unique haine [pv Penny <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F - Holly Mary Combs - L'unique amour...
» (m) justin drew bieber → meilleur ami, ex-compliqué, unique amour.
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» Un amour à sens unique
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations-