Partagez | 
 

 L'amitié avant le reste [pv Hélio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Lun 9 Mar - 16:59


L'amitié avant le reste
Ç

a avait la sensation d'aller mieux. Vraiment. Dernièrement, elle s'était sentie un peu plus forte, presque prête à aller de l'avant. Elle passait du temps avec ses amis, elle négligeait moins sa colocataire qu'elle n'avait pu le faire auparavant, elle faisait de son mieux pour retrouver un équilibre. Elle sortait moins (mais quand même un peu, on ne pouvait pas non plus renoncer à toutes ses mauvaises habitudes), elle s'était remise à l'écriture, et même si ce n'était pas complètement ça, c'était déjà plus... lisible... que ce qu'elle avait pu produire jusque là. Bref, elle était bien loin de l'avoir oublié (elle ne pensait pas être capable de l'oublier un jour), mais elle avait trouvé un autre angle sous lequel observer la situation, et cela changeait tout. On lui avait conseillé de se battre, afin d'être avec l'homme qu'elle aimait, quand bien même cela semblait peine perdue, quand bien même il apparaissait qu'il était complètement épris d'une autre, et marié à elle... Elle ne pouvait pas vivre sans Léo ou même loin de lui, la visite inattendue qu'il lui avait rendu il y a peu de temps le lui avait confirmé avec force, et avait généré chez elle ce déclic. Tant pis si c'était vain et absurde, chercher à récupérer Léo lui donnait au moins une motivation suffisante pour se lever le matin et vivre au quotidien, et ce serait toujours mieux que d'accumuler les conneries et de se morfondre inutilement. C'était dans cette optique neuve qu'elle avait prit la décision de prendre quelques bonnes résolutions, notamment celle de redécorer sa maison (avec l'accord de Penny, cela va de soi). Se satisfaire d'un nouveau décor ne pourrait que leur faire du bien, à l'une comme à l'autre. Elle s'était donc rendue au marché, dans l'espoir de troquer ses anciennes tentures contre de nouvelles, un rien plus chaleureuses. Pour l'instant, elle n'avait pas trouvé grand chose qui soit à ses yeux très convaincant, mais elle persévérait, flânant entre les étals, quand son regard tomba sur un "jeune" homme qu'elle ne connaissait que trop bien. Un sourire s'afficha sur son visage alors qu'elle s'avançait dans sa direction.

-Salut Hélio, ça faisait longtemps.

Ses salutation, bien que joviales, étaient certainement moins... rapprochées qu'elles avaient pu l'être à d'autres occasions. Pas de baiser volé, de caresses déplacées au passage, elle se tiendrait désormais à carreaux avec le vampire. Certes, tous les deux s'étaient toujours très bien entendus sur le plan horizontal, peut-être même mieux que sur le plan vertical, mais puisqu'il y avait une jeune fille pour cultiver de sincères sentiments à son égard (quoi qu'elle en dise), et que c'était là un sentiment qu'elle connaissait suffisamment pour le respecter complètement, elle ne tenterait plus jamais quoi que ce soit avec Hélio. Elle était néanmoins assez contente de le revoir. Ils n'avaient pas eu l'occasion de se croiser depuis un bon moment, tous les deux. Si Déa pensait ne pas avoir grand chose à lui apprendre de sa vie qui puisse intéresser son interlocuteur et ne pas la faire passer pour une midinette, il se pouvait bien que lui, ait à lui en apprendre. Après tout, rien que le fait qu'il joue les gardes du corps pour Lerana était une nouveauté à ses yeux.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mar 7 Avr - 22:24

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Pour une fois, Hélio n'était pas en train de suivre Lerana pour veiller à ce qu'elle ne fasse pas de connerie. Parce qu'il n'avait pas besoin de le faire constamment et qu'il devait bien avouer qu'il commençait à en avoir marre. Evidemment, le vampire n'avait pas l'intention d'abandonner son travail, même si au final, il ne gagnait pas tant que cela. Il savait simplement qu'il pouvait s'accorder une petite pause en ce moment de la journée. Il avait décidé de flâner sur la place du marché, alors que les nuages avaient recouvert le ciel de Notre Terre. Il ne savait pas vraiment ce qu'il allait faire, mais il se promenait. Au moins, il se changeait un peu les idées. Concrètement, Hélio se demandait bien pourquoi il avait accepté d'aider cette femme avec sa fille, il ne gagnait vraiment pas assez dans l'histoire. La seule satisfaction qu'il aurait pu avoir, aurait été de tuer la jeune femme en la vidant de son sang. Sauf que, même s'il ne l'avouait pas, Hélio n'avait clairement pas l'intention de la tuer. Il le savait déjà, il serait tout bonnement incapable de la tuer. Pour autant, il ne savait pas vraiment pourquoi, ou plutôt il n'avait aucune envie de se l'avouer. Il avait passé bien trop de temps en vie pour croire être capable d'être tombé sous le charme d'une simple humaine, une simple humaine qui avait le don de le faire sortir de ses gonds. Après tout, le vampire avait quand même vidé le sang d'un homme juste devant ses yeux, ce n'était pas un comportement qu'il avait normalement. Du moins, qu'il n'aurait pas dû avoir. Il savait quand même se contrôler quand même, sauf quand il se retrouvait avec Lerana.

Alors qu'il marchait entre les étals, son regard fut attiré par une très belle créature. Un sourire s'afficha sur son visage quand il reconnut Déa qu'il connaissait bien. La sirène s'approcha de lui et le salua. Bizarrement, Hélio ressentit une sorte de froideur dans le comportement de la jeune femme, d'ordinaire elle ne se contentait pas de le saluer comme ça. Il y avait toujours des gestes plus ambiguë, plus proche. Mais là rien, ce n'était pas complètement froid non plus, mais c'était vraiment différent.

« Salut Déa. » Lui répondit-il, sans bouger. Il l'observait, elle était vraiment le genre de femme à son goût. Et évidemment, le vampire ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'ils allaient pouvoir s'amuser un peu, ce qu'il avait besoin concrètement. Il voulait se vider la tête, il n'y avait rien de mieux pour cela que de passer un moment chaleureux avec la belle sirène. « Ca fait vraiment trop longtemps oui. »

Hélio était bien loin d'imaginer que Déa puisse être amie avec Lerana, il était loin d'imaginer la conversation que les deux jeunes femmes avaient eue. Et donc, il ne pouvait pas se douter que sa relation avec Déa allait concrètement changer, qu'elle ne ressemblerait plus à celle qu'ils avaient jusque-là. Au contraire, il espérait justement retrouver ces détails pimentés.

« Tu vas bien ? »
Lui demanda-t-il en se permettant de remettre une des mèches de cheveux de la jeune femme en place, dans un geste sensuel ne cachant rien de ses intentions. Même le timbre de sa voix parlait pour lui.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Jeu 9 Avr - 18:55


L'amitié avant le reste
I

l n'allait pas comprendre sa froideur soudaine, il n'allait clairement pas la comprendre. Elle n'avait logiquement aucune raison de le repousser. Elle ne l'avait jamais fait jusqu'alors. Déa se souvenait à peine des circonstances dans lesquelles ils s'étaient connus, tous les deux, elle avait le sentiment que, dès le premier jour, ils s'étaient tournés autour pour aussitôt conclure. Ils avaient toujours été sur la même longueur d'onde, et se comprenaient parfaitement, il n'était pas question de sentiments entre eux, ça non, mais d'une compatibilité sexuelle qu'elle n'atteignait avec pas grand monde d'autre. Elle ne pouvait pas le nier, hélio était à son goût, et il savait à merveille lui faire oublier ses emmerdes quotidiennes sans que rien n'ait jamais l'air forcé, et d'ordinaire, elle adorait la surenchère de sous-entendus qu'il pouvait y avoir dans chacune de leurs conversations, accompagnés de gestes plus équivoques les uns que les autres. Elle aimait ça. Mais elle se l'interdisait et se l'interdirait toujours désormais. Il y avait quelque chose qui lui importait bien plus que ses coups d'un soir, même ceux les plus mémorables, et c'était ses amis. Envers eux, elle était d'une loyauté totale sans failles. Hélio n'allait pas tout de suite comprendre, surtout s'il était comme Lerana, à se mentir sur ce qu'il pouvait bien ressentir, parce que c'était plus ou moins dans son caractère. Quoiqu'elle ne savait rien de ce qu'Hélio pouvait éprouver pour Lerana, si les sentiments de cette dernière, quoi qu'elle en dise, étaient plus que clairs, elle n'avait jamais entendu qu'un seul son de cloche. D'ailleurs, cette conversation allait être l'occasion d'en apprendre davantage sur le sujet. Qui sait, elle pourrait peut-être jouer les cupidons de bas étage à l'adresse de ses deux amis. Elle était nulissime en ce qui concerne ses propres sentiments. Mais elle pouvait peut-être aider ceux des autres, au moins.

-Ça peut aller. se contenta-t-elle de répondre sans aller plus loin. La plupart du temps, quand ils se voyaient, ce n'était pas franchement pour parler. Aussi n'était-elle pas vraiment certaine qu'elle lui ait même parlé de Léo ou qu'il soit au courant de ses stupides peines de coeur. Elle faisait en sorte que rien, dans le ton de sa voix, puisse prêter à confusion ou être équivoque. Elle aurait bien eu besoin de se changer les idées, pourtant. Tant pis, elle trouverait bien quelqu'un d'autre... ou personne, pour ce que ça pouvait bien faire, en définitive. Et toi ? J'ai appris que tu jouais les gardes du corps, maintenant ?

C'était le meilleur moyen qu'elle avait trouvé pour aborder le sujet "Lerana" sans que cela ne soit forcé. Et c'était loin d'être gagné, pourtant. Surtout qu'elle n'avait pas abordé le plus épineux encore... Elle ne savait pas si elle allait mettre les pieds dans le plat jusqu'à apprendre à Hélio ce qu'elle avait deviné des sentiments de l'humaine. Cette dernière risquait de très mal le prendre... Mais ça pourrait peut-être lui rendre service d'une manière ou d'une autre, qu'importe.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Lun 4 Mai - 20:57

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Hélio sentait la froideur de la jeune femme, qu’elle n’avait pas d’habitude quand ils se croisaient. Quand leurs routes se croisaient, ils étaient rares qu’ils restent à discuter bien longtemps. Ils se plaisaient mutuellement, le vampire n’avait aucune raison de cacher ce fait. Déa était une très belle femme, qui était au goût d’Hélio. Quand ils pouvaient passer un moment ensemble, l’homme savait parfaitement qu’il allait passer un bon moment. Ils passaient toujours de bon instant ensemble, ils se trouvaient sur la même longueur d’onde. Du moins, jusqu’à présent. Le vampire ne savait pas pourquoi, mais elle ne semblait vraiment pas réceptive. Hélio ne put s’empêcher de se sentir frustré. C’était qu’il avait pris l’habitude qu’elle réponde à ses avances cachées, qui étaient vraiment sous-entendu puisqu’ils se trouvaient dans la rue. Il n’allait quand même pas lui sauter dessus comme ça, même si c’était quand même assez tentant. Déa se contenta de répondre qu’elle allait bien, d’une manière froide. Ils n’avaient pas vraiment l’habitude de parler ensemble, mais quand même. Ils s’échangeaient quelques mots, avant de tout simplement se laisser aller à leur instinct. Mais ce n’était pas comme ça aujourd’hui. Et Déa entama même la conversation sur le fait que le vampire avait un nouveau travail, celui d’être le garde du corps d’une chieuse de première.

« Je m’occupe comme je peux. »
Il n’avait pas vraiment l’habitude de vraiment parler de lui à la jeune femme. Ils connaissaient leurs natures à chacun, Hélio savait parfaitement que Déa était une sirène, mais c’était presque tout. L’homme ignorait par exemple qu’elle avait des problèmes de cœur à cause d’un humain qui venait de se marier avec un autre. Et ce n’était vraiment pas dans son intention de connaitre ce genre de détail. Non pas qu’il n’en avait que faire de la vie de la jeune femme, mais il ne s’intéressait pas à ce genre de détail. « Comment tu sais ça ? »

Ce n’était pas un secret, mais pour autant il n’en parlait pas constamment. Il n’y avait pas grand monde au courant du fait qu’il devait veiller (surveiller surtout) Lerana et donc jouer les gardes du corps. Ce n’était pas vraiment la jeune femme qu’il gardait donc, mais bien plus le secret de cette famille qui devait justement rester secret. La jeune femme n’avait pas intérêt à parler de trop, sinon il devrait s’occuper de son cas. Ce n’était donc clairement pas Lerana sur qui il veillait, mais au fond ce n’était qu’un détail. Le fait ait qu’il se demandait vraiment comment Déa pouvait bien connaitre son « métier » (il n’avait pas besoin de travailler pour vivre lui, ça faisait bien longtemps qu’il pouvait s’en passer). Peut-être que c’était Lerana elle-même qui en avait informé la sirène, après tout le village était petit et les personnes se connaissaient presque tous entre eux. Quoi qu’Hélio préférait largement que cela ne vienne pas de la jeune femme qu’il devait « garder ». Parce qu’il n’avait aucune envie de la voir se mêler de ses affaires, de sa vie.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mar 5 Mai - 19:10


L'amitié avant le reste
E

lle regrettait un peu, en vérité, de devoir se montrer ainsi distante avec lui, surtout sans lui fournir pour le moment d'explications qui puissent lui permettre de comprendre son attitude et en quoi elle se sentait soudainement gênée de répondre à ses avances alors que, d'ordinaire, cela ne la dérangeait pas le moins du monde, et qu'elle était même la première à lui faire du rentre-dedans. Déjà, ça la frustrait un peu, parce que ces règles bien établies de leur relation d'autrefois faisaient qu'ils n'auraient sans doute plus vraiment de raisons de se voir, et elle l'appréciait quand même, l'air de rien. Ensuite, si trivial cela pouvait-il sembler, elle n'aurait clairement pas été contre le fait de s'abandonner un temps à ses instincts comme elle savait si bien le faire en sa présence. Physiquement et dans le plus simple appareil, il s'entendaient particulièrement bien, et vu ce qu'elle accusait de déboires ces temps derniers, ça ne lui aurait vraiment pas fait de mal... Mais non, elle était loyale, quoi qu'on en dise et quoi qu'on puisse en penser, et envers ses amis les plus proches, surtout. Elle avait toujours placé l'amitié au panthéon des relations sociales, au-dessus même des relations amoureuses... Et ça avait fini par lui jouer des tours, d'ailleurs, car en définitive, elle avait mélangé les deux et était tombée amoureuse de son meilleur ami. Alors elle allait tout simplement garder ses envies pour elle et tenter de refroidir celles de son interlocuteur au passage. Pour cela, elle avait une parade digne de ce nom, elle avait décidé de rentrer insidieusement dans le vif du sujet, ne serait-ce que pour guetter la réaction de son interlocuteur, et essayer de savoir ce qu'il pensait pour sa part de Lerana, étant donné que du côté de cette-dernière, les choses avaient semblé plutôt claires, bien que l'humaine s'en soit défendue.

-C'est Lerana qui me l'a dit. On est amies elle et moi, figures-toi, et on a beaucoup parlé de toi, d'ailleurs.

Elle esquissa un léger sourire alors qu'elle ne le lâchait pas dans son regard, guettant sa réaction. Non pas qu'elle se sente de jouer les entremetteuses, mais si elle découvrait quoi que ce soit dans son regard, elle ne résisterait certainement pas au fait d'y mettre son grain de sel, ne serait-ce qu'un peu.... parce que les sentiments réciproques se faisaient bien trop rares ces derniers temps, elle en savait quelque chose. Et s'il n'y avait rien ? Si elle ne décelait rien ? Eh bien, elle n'agirait pas différemment, au final. Parce que si Lerana, là, maintenant, s'amusait à coucher avec Léo pour se distraire (même si ce cas de figure était quand même peu probable), même s'il ne l'aimait pas, elle aurait vraiment du mal à le supporter. Elle resterait loyale envers Lerana et envers ses sentiments, quand bien même ces derniers ne seraient peut-être jamais partagés, et quand bien même rien ne devait jamais se passer entre eux. c'était comme ça, c'était un principe, et elle n'en démordrait pas. Restait à voir de quelle manière Hélio, lui, daignerait le prendre. De ce point de vue là, il n'y avait aucune certitude.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mer 27 Mai - 19:23

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Hélio ne comprenait pas, pas encore, ce qui pouvait bien arriver à Déa. D'ordinaire, quand ils se croisaient si ce n'était pas volontaire, ils ne perdaient pas vraiment de temps pour s'amuser un peu ensemble. Les deux êtres s'entendaient à merveille à l'horizontale. Hélio ne savait pas vraiment s'ils auraient beaucoup d'intérêt de se voir en dehors de cela. Il devait bien avouer qu'il ne s'intéressait pas vraiment à la vie de la jeune femme, même s'il avait de l'affection pour elle. Plus que pour certaines personnes avec qui il avait ce genre de relation également. Sauf que ce qu'il aimait le plus chez la sirène, c'était bien le fait qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. Normalement, puisque ce n'était pas le cas aujourd'hui. Hélio se demandait vraiment pourquoi elle ne répondait pas à ses avances comme d'habitude. Il n'allait pas tarder à avoir une réponse. Déa avait mentionné son "travail" de garde du corps, et le vampire se demandait bien comment il était au courant. Elle n'allait pas tarder à lui expliquer.

C'était donc Lerana qui lui en avait parlé, elles étaient amies. Bizarrement, cela perturba légèrement Hélio d'apprendre que cette fille avec qui il avait l'habitude de s'amuser à l'horizontale puisse être amie avec celle qu'il était censé "garder". Encore plus quand il découvrit qu'elles avaient longuement parlé de lui. Clairement, le vampire fut refroidit. Sans trop savoir pourquoi, il se dit que ces parties de jambe en l'air avec Déa étaient enterrés profondément. Comme quoi, Lerana avait vraiment le don de lui pourrir l'existence. C'était un vrai bordel dans sa vie depuis qu'il avait accepté de s'occuper d'elle. Il regrettait vraiment d'avoir passé ce contrat avec la mère de la jeune femme, il était bien mieux avant. Du moins, c'était ce qu'il tentait de se convaincre.

« Ah oui ? » Demanda-t-il en tentant de cacher la pointe grandissante de curiosité en lui. Elles avaient beaucoup parlé de lui ? Il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir savoir comment et ce qu'elles avaient bien pu dire. Parce qu’Hélio n'avait pas forcément envie que Lerana soit au courant de ses parties de jambe en l'air avec Déa. « Et vous vous êtes dit quoi ? »

Hélio ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce que Lerana pouvait bien raconter à son sujet aussi. Elle devait sans doute passer son temps à râler sur le fait qu'elle était emmerdée par lui, mais ça lui plaisait assez. Parce que cela signifiait qu'elle parlait quand même de lui. En même temps, on pouvait quand même dire que les deux êtres se retrouvaient clairement lié l'un à l'autre, par ce contrat qu'Hélio avait passé avec la mère de Lerana. Il devait veiller à ce qu'elle ne dise rien sur les secrets de famille et agir en conséquence s'il le fallait. En quelque sorte, il devait donc l'avoir constamment à l'oeil. D'ailleurs, le vampire avait peut-être moyen d'en apprendre plus sur sa "protégé" via Déa, puisqu'elles étaient amies. Que cette relation serve à autre chose qu'à lui gâcher les siennes.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Sam 30 Mai - 23:05


L'amitié avant le reste
D

éa s'imaginait peut-être l'agacement qu'elle percevait dans l'attitude de son interlocuteur, mais elle était intimement convaincue, par contre, que c'était bel et bien la curiosité qui animait le ton de sa voix alors qu'il découvrait que Lerana et elle étaient amies, des amies proches, qui plus est... et qu'elles avaient parlé de lui, surtout. Encore une fois, elle s'avançait peut-être, car elle avait envie d'interpréter les signes qu'elle avait bien envie de voir dans tout ce qu'il disait et dans tout ce qu'il faisait, comme ça avait été le cas avec Lerana, qui avait pourtant nié en bloc éprouver la moindre attirance pour le beau vampire. Ce n'était pas tout à fait clair et certain encore, mais la sirène avait bien envie de rendre la situation aussi limpide que de l'eau de roche, pas particulièrement parce que jouer les entremetteuses était ce dans quoi elle excellait le plus (elle avait davantage tendance à jouer les briseuses de ménage, généralement, il faut bien le dire), mais parce que, tout simplement, à l'heure où ses espoirs affectifs à elle n'étaient que nuage denses de fumée, elle voulait croire que deux personnes auxquelles elle tenait sincèrement, elles, puissent ne pas louper le coche.. Et puis, bien sûr, elle adorerait avoir raison ne serait-ce que pour pouvoir dire qu'elle avait effectivement eu raison... Enfin, rien n'était admit encore, et connaissant la fierté de ces deux énergumènes, elle pouvait bien attendre avant qu'ils passent aux aveux, si aveux il y avait à faire.  En attendant, elle comptait bien appuyer au bon endroit, pas du tout subtilement au passage, pour inviter ces deux-là à cracher un morceau qu'ils avaient de toute manière manifestement du mal à avaler en premier lieu.

-Pourquoi ça t'intéresse ? demanda-t-elle d'un ton malicieux. Les conversations de filles, tu sais.... Bien sûr, elle ne tournait autour du pot que pour attiser la curiosité de son interlocuteur. Mais elle n'allait pas avoir à se faire prier pour autant afin de lui en apprendre davantage. Elle avait de toute manière bien trop envie de découvrir ce qu'elle saurait décrypter de sa réaction quant aux mots qu'elle s'apprêtait à prononcer. Elle m'a apprit que tu étais son garde du corps et qu'elle te trouvait passablement agaçant. Première pique afin de savoir si cela allait le toucher ou pas. Du coup, quand j'ai compris qu'elle parlait de toi, je lui ai dit qu'on se connaissait bien, tous les deux, et qu'on s'entendait bien... surtout dans un domaine en particulier. Deuxième, cette fois pour savoir s'il allait être embarrassé et / ou agacé de savoir que Lerana avait conscience de ce qu'avait été leur relation jusqu'alors. Ah ! Et elle a quand même reconnu que tu étais mignon. Et ça, c'était juste pour voir comment il allait accueillir ce compliment. Plus qu'à attendre...

Elle sentait que les rôles s'inversaient. Ce n'était plus elle, la créature aquatique. Elle était dans la position de la personne qui lance l'hameçon, et elle n'attendait que de savoir si la pêche serait bonne ou pas. Elle avait bon espoir, néanmoins. Faute d plus pouvoir profiter de la présence d'Hélio comme ils avaient toujours su si bien le faire, elle avait au moins trouvé un bon compromis.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Dim 21 Juin - 13:54

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Hélio avait envie de savoir ce que Lerana et Déa avait bien pu dire à son sujet. Cela lui plaisait assez que deux jeunes femmes discutent de lui entre elle, ça ne pouvait que gonfler encore plus sa fierté naturelle, mais c’était encore plus intéressant quand il s’agissait de ces deux jeunes femmes précisément. Le vampire ne s’était pas vraiment attendu à ce que Lerana parle de lui en des termes agréables, ils passaient le plus clair de leur temps à se disputer. En même temps, elle savait lui rendre la vie difficile et lui s’amusait à la chaperonner malgré ses réticences. Hélio espérait donc que Déa allait lui éclairer un peu sa lanterne, en espérant qu’elle n’avait pas non plus trop dit de son côté. Sa curiosité montait en flèche alors que la sirène prenait un malin plaisir à tourner autour du pot. Il ne dit rien, se contentant simplement de la regarder et d’attendre la fin de son petit jeu. En fait, maintenant qu’il y pensait, ce n’était vraiment pas étonnant que sa « maitresse » et sa « protégée » s’entendent aussi bien, elles savaient parfaitement jouer avec ses nerfs toutes les deux. Finalement, la sirène finit quand même par parler. Un sourire amusé apparu sur le visage d’Hélio quand il entendit la jeune femme affirmer que Lerana le trouvait agaçant, il aimait bien ça. Après tout, l’humaine lui rendait suffisamment la situation, c’était de bonne guerre qu’il se montre agaçant envers elle. C’était son travail de toute façon, l’accord qu’il avait passé avec la mère de cette dernière. Forcément, il ne pouvait qu’agacer l’électron libre qu’il tentait d’enchaîner (sans grand succès malheureusement). Malheureusement, cela lui plut beaucoup moins d’apprendre que Déa était entrée dans les détails concernant la relation qu’ils entretenaient jusqu’à présent (bizarrement, le vampire comprenait qu’il n’allait pas pouvoir s’amuser autant avec Déa à présent). Son sourire se transforma donc en grimace, jusqu’à ce que Déa affirme que Lerana avait reconnu qu’il était mignon. Mignon ? Seulement ?

« C’est difficile de résister à mon charme naturel, n’est-ce pas ? »
Affirma-t-il non sans une grande quantité de fierté. Ce n’était pas nouveau que le vampire se considère capable d’envouter n’importe quelle jeune femme. « Si tu pouvais éviter de raconter ma vie sexuelle à n’importe qui, je t’en saurai gré. »

Bon en fait, elle pouvait en parler à n’importe qui, mais pas à Lerana. Bizarrement, ça le mettait bien plus mal à l’aise que si elle avait décidé d’en parler à une fille lambda. C’était qu’il n’avait pas vraiment envie qu’elle connaisse les détails de sa vie, quoi que. C’était compliqué en fait.

« Et elle a dit quoi ? »

Concernant le fait qu’ils se connaissaient très bien sur certain plan précis, évidemment. Il n’y pouvait rien, Hélio était plus que curieux. Il ne pouvait pas s’empêcher de se demander comment sa « protégée » avait pu réagir en apprenant ça. Etrangement, il se posait vraiment la question.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Dim 21 Juin - 16:28


L'amitié avant le reste
U

n fin sourire s'esquissa sur le visage de Déa quand Hélio fit la remarque qu'il était difficile de lui résister. En même temps, elle ne pouvait pas complètement nier cet état de fait, sans quoi, tous les deux ne se seraient pas retrouvés si régulièrement dans le même lit. Ceci dit, elle voulait croire que, de son côté, elle n'était pas mal non plus, sans quoi son interlocuteur ne serait sans doute pas si frustré de devoir troquer une éventuelle partie de jambes en l'air contre une conversation pour le moins indiscrète. Ma foi, il faudrait malgré tout qu'il s'en contente. Et qu'elle s'en contente, elle aussi. C'était comme ça, il y avait des préceptes, en amitié, qui transcendaient ce genre de petits arrangements pour le moins agréables qui nécessitaient moins de bavardages et bien plus d'action. Elle parvenait bien à se détourner de ses avances, il devrait faire avec... Quoiqu'il fallait vraiment que ses pensées pour Lerana entre en ligne de comptes. Elle était capable d'un nombre incalculable de conneries, néanmoins, celle-ci n'en ferait pas partie. Il allait donc devoir se contenter d'un sourire pour simple réponse, elle n'allait pas, en plus, abonder dans son sens et flatter son orgueil typiquement masculin.

Son sourire, au passage, s'élargit quand elle l'entendit lui reprocher de parler à tort et à travers de sa vie sexuelle. Ah oui ? Parce que ça le dérangeait, maintenant ? Il lui semblait pourtant qu'il ne faisait pas moins état de ses conquêtes qu'elle-même, et qu'ils n'éprouvaient ni l'un ni l'autre la moindre gêne à courir d'un lit à l'autre. C'était même au final pour cela qu'ils s'étaient si bien trouvés, au départ. S'il se sentait tout à coup mal à l'aise à l'idée qu'elle révèle sa vie sexuelle au premier venu, c'était parce qu'il n'avait pas particulièrement envie qu'elle arrive aux oreilles de Lerana. Déa, décidément, avait de plus en plus le sentiment d'avoir vu juste, pas seulement du côté de la belle humaine, mais aussi de celui du séduisant vampire. Son intervention auprès des deux ne servirait peut-être pas à grand chose, mais si cela leur permettait de réfléchir ne serait-ce qu'un peu, qui sait... elle aurait au moins gagné quelque chose à sa résignation ponctuelle à l'abstinence.

-Depuis quand ça te dérange, que j'en parle à d'autres ? On a pas signé de clause de confidentialité, me semble-t-il.
Et pour sa part, elle se ficherait bien qu'il crie sous tous les toits qu'ils avaient couché ensemble. Certes, ça ne lui ferait pas une réputation très digne et respectable, mais voilà bien longtemps qu'elle avait renoncé à ce genre de réputation. Et en quoi ça t'intéresse, ce qu'elle a bien pu dire ? demanda-t-elle d'un ton malicieux avant de laisser planer un léger silence, plus pour laisser planer un suspens de pacotille qu'autre chose. Elle a eu l'air contrariée. se contenta-t-elle finalement de répondre dans un haussement d'épaules qui révélait plus d'indifférence que ce qu'elle éprouvait vraiment. Mais bon, après tout, c'est pas comme si sa réaction avait une quelconque importance pour toi, n'est-ce pas ?



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mar 14 Juil - 0:00

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Pourquoi ça l’intéressé de savoir comment Lerana avait réagi en apprenant qu’il couchait avec Déa, Hélio n’en avait franchement aucune idée. Il ne se cachait pas d’être un homme à femme (un vampire à femme, si on veut), il ne cachait pas le fait qu’il avait de nombreuses conquêtes. Certaines, comme Déa, étaient plus intéressante que d’autre. C’était dans sa nature, il était un buveur de sang après tout. Il était séduisant et n’avait pas l’intention de ne pas se servir de ce « don ». Cela n’avait rien à voir avec le pouvoir de séduction des sirènes, mais le vampire savait qu’il avait la possibilité de faire tourner de nombreuses têtes. Ce qu’il ne se retenait pas de faire au passage. Il aimait appâter des proies jusqu’à sa couche, par moment elles n’allaient pas plus loin que la couche. C’était bien la première fois que le vampire se sentait à ce point mal à l’aise qu’une personne soit au courant de ses travers, Lerana en plus. Cette humaine qui avait juste le don de le faire sortir de ses gongs, comme n’importe qui d’autre. En même temps, cela aussi c’était étrange. Le pire dans tout cela, c’était que la sirène était en train de pointer du doigt toutes les incohérences. Depuis quand ça le dérangeait ? En quoi cela pouvait bien l’intéresser sa réaction ? Au fond, Déa avait quand même eu le loisir d’apprendre à le connaitre et ils se ressemblaient sur de nombreux points. Ainsi donc, Lerana avait eu l’air contrarié. Bizarrement, cela fit sourire Hélio. Il aurait été déçu si elle avait pris la nouvelle correctement. En même temps, il s’en était un peu douté, puisque visiblement les deux camarades n’allaient plus pouvoir « jouer » ensemble. Pourquoi d’ailleurs ? En quoi cela pouvait bien regarder (et déranger) Lerana ?

« Aucune. »

Répondit-il simplement, en haussant les épaules, aux paroles de la jeune femme. Ce n’était pas comme si sa réaction avait de l’importance non, mais en même temps elle en avait. Ça n’avait pas vraiment de logique, mais c’était comme ça. Ou plutôt, le vampire n’était pas capable d’ouvrir les yeux sur une situation que Déa comprenait parfaitement de son côté. En réalité, si l’homme abaissait un peu ses armes, il pourrait aisément comprendre. Mais Lerana était bien la dernière personne qu’il avait envie de voir prendre tellement de place dans ce cœur qui ne battait plus dans sa poitrine depuis tant d’année. Ce n’était pas vraiment quelque chose qu’on contrôlait de toute façon.

« Contrariée comment ? »

Et il continuait, à se montrer plus que curieux. Ca ne le regardait pas vraiment, mais il ne pouvait pas s’empêcher. Il avait envie de savoir si cela l’avait simplement agacé que son amie puisse s’amuser avec lui, ou si c’était bien plus profond que cela. Il avait bien une petite idée de ce qu’il voulait entendre de la part de Déa, même si clairement il n’était pas capable de l’assumer. Du moins, pas pour le moment.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mar 14 Juil - 15:09


L'amitié avant le reste
P

lus cela allait, plus Déa trouvait de points communs entre Lerana et Hélio, et plus elle se disait que, au final, ces deux-là iraient particulièrement bien ensemble. Ils avaient exactement la même manière de nier en boucle l'évidence, mais d'aller quand même, l'air de rien, chercher à en savoir plus en faisant mine de s'en moquer. Elle pouvait se tromper bien lourdement, évidemment, mais la jeune sirène était d'avis que cette situation cachait quelque chose, et qu'il y avait sans doute bien plus que le mépris et l'agacement qu'ils affichaient l'un vis à vis de l'autre... Elle, elle voulait bien jouer le rôle de révélateur, mais elle se disait qu'elle aurait sans doute bien du mal à leur faire entendre raison. Bon, au pire, c'était leur problème, elle, elle se contentait de leur mettre la puce à l'oreille, eux, ils faisaient ce qu'ils voulaient. Même si elle espérait qu'ils ne seraient pas idiots au point de passer à côté de ce qui pouvait être bien pour eux (comme elle avait le sentiment de l'avoir fait, pour sa part... à une époque, qui sait, elle aurait peut-être pu finir avec Léo, et il n'aurait jamais tourné son regard vers Jane). En tous cas, elle ne voulait pas essuyer les reproches inutilement jaloux (tout en faisant mine de ne pas l'être) de Lerana, c'était hors de question. Au moins elle aurait le sentiment d'avoir été intègre à elle-même, et ne serait pas la garce qui ne prenait pas en compte ce que deux personnes à qui elles tenaient pouvaient penser ou éprouver. Même si elles ne réalisaient pas forcément le penser ou l'éprouver (mais ça, si c'était des cas désespérés, elle n'y pouvait pas grand chose, hein).

-Suffisamment contrariée pour que je préfère qu'on cesse nos... petites activités nocturnes... ou diurnes, d'ailleurs.
dit-elle avec un sourire malicieux. Il était quand même contradictoire, non, de prétendre ne rien en avoir affaire et, l'instant d'après, demander plus de précisions. Si ça, ça ne devait pas être suspicieux, franchement !

Bon, franchement, elle regrettait quand même un peu. Elle n'allait pas gâcher son amitié avec Lerana pour une simple histoire de parties de jambes en l'air, bien évidemment, mais elle devait quand même reconnaître que parmi les quelques amants réguliers que Déa pouvait avoir, Hélio était de loin son préféré. À l'heure actuelle, elle aurait vraiment aimé pouvoir juste se perdre dans le corps d'un autre, et sans la moindre prise de tête, mais le vampire ne serait plus de ces personnes-là. Bon, ce n'était pas comme s'il lui serait bien difficile de quelqu'un d'autre, et ce n'était pas vantardise de s'affirmer irrésistible, ses pouvoirs de sirène faisaient qu'elle pouvait très bien l'être si elle le désirait (même si elle n'usait de ce don qu'avec parcimonie, elle aimait bien séduire par ses propres moyens, c'était quand même plus agréable pour l'ego). Cela ne les empêcherait pas forcément d'être amis, après tout, elle l'appréciait autrement que pour son corps, même s'ils n'avaient pas pour habitude de parler beaucoup, en vérité.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Lun 10 Aoû - 13:28

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Hélio était clairement contradictoire et il ne le faisait même pas vraiment exprès en plus. L’homme avait envie de paraitre indifférent aux sentiments de Lerana, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de savoir plus de chose sur sa réaction. Visiblement, la relation entre lui et Déa (si on pouvait vraiment appeler ça une relation) ne lui plaisait pas du tout. Elle avait été contrariée et suffisamment pour que la sirène décide de faire passer son amitié avant leurs parties de jambes en l’air. Autant dire que Lerana avait quand même était plus que contrariée et Hélio devait bien avouer que ça l’amusait grandement. Elle était jalouse et lui, il adorait ça. En même temps, elle savait lui rendre la pareille comme jamais. Lerana était la personne capable de faire ressortir le plus de sentiment du cœur, qui ne battait plus, du vampire. Ces sentiments qu’il n’avait plus ressenti depuis des années. Cependant, Hélio n’avait pas spécialement envie d’avouer cette faiblesse de sa part, même s’il était évident que Déa avait compris quelque chose. En même temps, il montrait suffisamment de contradiction dans son discourt pour qu’elle comprenne qu’il portait de l’intérêt à ce que Lerana puisse penser de lui.

« Quel dommage. »
Dit-il doucement, quand Déa affirma qu’elle voulait qu’ils arrêtent leurs activités nocturnes et diurnes. Et il le pensait vraiment en l’affirmant. Quoi qu’il puisse y avoir entre lui et Lerana, même si techniquement il n’y avait absolument rien, il trouvait dommage de devoir s’empêcher de s’amuser avec la belle sirène. C’était qu’elle était l’une des personnes avec qui il aimait le plus partager une couche. Autant dire que ça allait clairement lui manquait de ne plus pouvoir s’amuser en sa compagnie. « Ça va me manquer nos petites activités. »

Et il était sincère. Même s’il avait l’habitude de manipuler les autres, il ne le faisait pas avec Déa. Parce qu’ils se ressemblaient assez pour qu’il n’ait pas besoin de le faire. Les choses étaient claires entre eux depuis, ils s’amusaient sans conséquence. Mais en même temps, cela ne les avait pas empêché de se rapprocher assez pour s’apprécier. Même si Hélio ne connaissait rien de la vie de la jeune femme, il l’appréciait quand même. En tout cas, il aimait vraiment sa compagnie.

« On va donc devoir se contenter de discuter, se raconter nos conquêtes et servir d’épaule pour quand l’un a envie de pleurer c’est ça ? »
Il disait cela évidemment d’une manière ironique. Même si Hélio appréciait Déa et qu’il ne pouvait donc qu’espérer une relation amicale avec elle, il n’avait pas spécialement envie d’utiliser son épaule pour lui confier ses problèmes (de toute façon, il n’en avait pas). Mais en même temps, il espérait quand même vraiment qu’ils allaient pouvoir continuer de se voir. Même si leur relation à la base reposait sur cette activité qu’ils savaient si bien faire à deux, ils pouvaient quand même espérer garder contact. Puisque visiblement, ils n’allaient vraiment plus pouvoir « s’amuser » comme avant.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mar 11 Aoû - 16:08


L'amitié avant le reste
P

our tout dire, Déa aussi trouvait cela dommage. La loyauté et l'amitié, qu'est-ce que ça vous faisait pas faire, des fois ! D'autant qu'elle ne savait même pas si Lerana et Hélio, ça aboutirait à quelque chose un jour, têtes de mules comme ils étaient, et qu'ils savaient l'un comme l'autre qu'il n'y avait aucune ambiguïté dans ce qu'ils faisaient, ils aimaient s'amuser à des jeux d'adultes quand ils se trouvaient dans le même lit, étaient plus que compatibles de ce point de vue, mais ça s'arrêtait là, il n'y avait rien d'autre à dire. Si sentiment il y avait entre eux, ce n'était rien qui ressemble à autre chose qu'à de l'amitié. Donc oui, dommage. Mais c'était mieux comme ça, parce que Déa savait que si Lerena, même pour "s'amuser" et sans aucun sentiment, s'était amusée à tourner autour de Léo, elle aurait vu rouge (même si Léo était de toute manière infichue d'avoir d'yeux pour quelqu'un d'autre sinon sa satanée épouse)... Donc tant pis... À présent, elle ne savait pas trop ce qu'il allait advenir de leur relation, à tous les deux. C'est sûr, ils s'entendaient extrêmement bien sur le plan horizontale et il leur arrivait de se voir en échangeant à peine deux mots, il n'empêche que la sirène appréciait vraiment le vampire, elle trouverait plus dommage de perdre tout lien avec lui sous le prétexte de préserver les sentiments (au passage inavoués) d'une amie qui lui était chère. Ils avaient beaucoup en commun, tous les deux, au-delà de leurs prouesses respectives, et au final, Déa se sentit soulagé qu'ils semblent sur la même longueur d'onde. Pas besoin de rompre contact pour autant, malgré leur passif. Même s'il était difficile d'envisager la manière dont les choses allaient se dérouler dorénavant. C'était peut-être, à cet instant, la conversation la plus longue qu'ils aient su avoir. Généralement, ils finissaient en tenues d'Ève et d'Adam en beaucoup moins de temps de discussion.

-Te voir pleurer un jour me traumatiserait à vie, Hélio.
plaisanta la sirène qui, ceci dit, ne plaisantait qu'à moitié. Elle, elle était du genre plutôt émotive, mais lui, certainement pas. Depuis qu'elle le connaissait, elle ne l'avait jamais vu verser la moindre larme, et elle devait reconnaître que c'était un spectacle qu'elle s'épargnerait sans le moindre mal. Jusque là, leurs rencontres se plaçaient toujours sous le signe de la distraction, de l'absence de prise de tête. Certes, ils ne pouvaient plus s'"amuser" de la même manière qu'avant, mais il y avait d'autres façons de prendre du bon temps dans la vie, non ? Mais je serais ravie d'avoir le compte-rendu détaillé de la moindre de tes conquêtes... Sauf s'il décidait en définitive de se caser... elle allait éviter de dire avec qui, elle avait déjà eu droit à un accès de mauvaise foi de la part de Lerana, elle n'en demandait pas un second. Et si jamais tu t'ennuies du compte-rendu de mes conquêtes, on pourra toujours faire passer ça avec une bonne bouteille.

En bref, c'était une invitation saisie à rester amis... juste d'autres sortes d'amis.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mer 9 Sep - 10:46

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Ils n’avaient donc pas le choix, ils allaient devoir se contenter d’être de simples amis qui ne partageaient pas la même couche. Hélio devait bien avouer que ça allait lui faire bizarre de ne pas pouvoir s’amuser avec Déa comme ils avaient l’habitude de le faire. Déa et Hélio s’entendaient à merveille à l’horizontal et s’ils n’avaient pas partagés cela, ils ne se seraient sans doute pas fréquenter maintenant. Mais maintenant justement, c’était terminé. Le vampire était déçu, mais il comprenait parfaitement la raison qui poussait Déa à le « repousser ». Au fond, s’il devait arrêter de faire preuve de mauvaise foi, le buveur de sang n’avait pas spécialement envie de contrarier d’avantage Lerana. Quoi qu’en même temps, cela pourrait l’amuser un peu de la pousser dans ses retranchements, rien que pour lui faire payer tous les soucis qu’elle lui causer en temps normal. Mais cela allait lui faire du mal s’ils continuaient comme cela, alors ils devaient arrêter. Soit, ils n’avaient vraiment pas le choix.

« Je ne me permettrais pas de traumatiser ton petit esprit alors. »

Dit-il dans un sourire, concernant le fait qu’elle le verrait pleurer. Sérieusement, Hélio n’avait aucune envie d’utiliser l’épaule de la sirène pour pleurer. Ce n’était pas son genre de pleurer de toute façon. Depuis qu’il était devenu une créature, depuis qu’il était mort donc, l’homme n’avait pas versé une seule larme. Non pas qu’il vivait dans le bonheur parfait constamment, mais il n’était pas du genre à se laisser aller de cette manière. Il n’avait donc vraiment pas l’intention de traumatiser Déa, mais cette dernière devait comprendre qu’elle pouvait quand même se confier à lui si jamais. Même si clairement, le vampire n’avait pas spécialement envie de se pencher trop sur des conversations tristes avec la jeune femme.

« Les conquêtes et la bouteille ça me va très bien. »

Même si les deux êtres avaient l’habitude de se retrouver ensemble pour simplement profiter du corps de l’autre, ils avaient quand même de nombreux points en commun. Si Hélio ne pouvait visiblement plus rien faire avec la belle sirène, il n’allait quand même pas retenir ses instincts de mâle (surtout avec toute la frustration qu’on pouvait lui faire subir, pas besoin de citer de nom). Il était possible qu’Hélio et Déa soient vraiment capables de s’entendre autrement que dans un lit. En partageant une bonne bouteille et en se contentant de discuter par exemple, même si ça allait grandement leur changer. Après tout, ils n’avaient jamais encore parlé autant tous les deux. D’habitude, après les petites formalités d’usages, ils étaient déjà en pleine action.

« Je vais peut-être finalement apprendre à plus te connaitre. »

Il gardait le sourire, effectivement il ne savait pas grand-chose de la sirène au fond. Elle connaissait les grandes lignes, mais ne savait rien de sa vie. C’était sans doute le moment d’en apprendre plus en effet, de découvrir un peu plus qui était la vraie Déa. Pas celle qui se contentait d’être un merveilleux coup au lit.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Ven 11 Sep - 18:36


L'amitié avant le reste
À

bien y réfléchir, il ne semblait pas à Déa qu'elle et Hélio aient un jour eu une conversation aussi longue que celle-ci. En fait, il lui semblait même qu'elle n'avait jamais prononcé autant de mots à son adresse en comptabilisant toutes les fois où ils s'étaient vus. C'était que, de manière générale, il ne leur était pas vraiment nécessaire de parler. Ils s'étaient rencontrés dans des circonstances où il leur avait suffi de se présenter succintement avant de passer à ce qui les intéressait vraiment, conscients qu'ils étaient désireux de la même chose. Dès lors, après avoir constaté combien ils savaient s'accorder dans un lit, ils avaient réitéré l'expérience, mais en s'épargnant toujours tout bavardage inutile. À quoi bon. Il était des situations bien spécifiques où la parole était ce qu'il y a de plus superflue. Sauf qu'elle allait désormais être leur unique alliée. Leur lien allait devoir passer de physique à spirituel... enfin... rien ne les obligeait à cela, il pouvait bien passer de physique à inexistant, mais Déa ne le voulait pas, et elle était heureuse de constater que le buveur de sang ne semblait pas le vouloir davantage. Elle ne lui en aurait pas voulu, s'il s'était contenté de l'envoyer balader, en décrétant que devenir simplement amis ne l'intéressait pas. Mais non. Il avait peut-être vu en elle la même chose qu'elle voyait en lui. S'ils s'entendaient si bien sur le plan horizontal, pourquoi ne parviendraient-ils pas à s'entendre à la verticale (et tout habillés, prenons tout de même le soin de le préciser, c'est important) ? Et si jamais ça ne collait pas, eh bien, ils n'insisteraient pas, voilà tout. Pourquoi se compliquer la vie ? Ce n'était pas leur genre (ou presque) - c'était d'ailleurs l'un de ces points communs qui pouvaient leur permettre de s'entendre. La sirène ne put s'empêcher de sourire à la réflexion d'Hélio, oui, il était sûrement grand temps qu'ils apprennent à mieux se connaître. Quoi qu'elle était d'avis qu'on en apprenait beaucoup sur la personnalité d'un individu en fonction de son comportement au lit, si bien qu'elle pensait qu'ils n'avaient pas des personnalités si différentes. Elle était assez curieuse, pour tout dire, de savoir ce que pourrait donner une vraie conversation avec lui. Et elle ne voulait pas que cette promesse de rester amis soit lâchée en l'air. Elle y tenait.

-Tu risques d'être déçu.
plaisanta-t-elle dans un léger sourire. Quoi qu'elle n'était pas vraiment certaine que sa vie ô combien fascinante ait quoi que ce soit pour intéresser Hélio, mais elle n'était pas non plus obligés de se raconter leurs existences dans le détail. Qu'est-ce que tu dirais de commencer dès ce soir ? Je t'invite à dîner, si tu veux ? En tout bien tout honneur, ça va de soi.

Et quand elle disait que la situation n'aurait pas lieu de dégénérer, elle le pensait bel et bien. Elle n'en avait pas l'intention. Elle était loyale envers Lerana, et vraiment curieuse de voir comment leur relation allait dorénavant évoluer. Et puis, il y aurait sans doute Penny, chez elle, pour les dissuader de faire quoi que ce soit si l'envie leur prenait (mais ils n'étaient pas des animaux, tout de même, ils savaient bien se tenir).



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Lun 5 Oct - 13:04

Déa & Hélio
L'amitié avant le reste
Ils avaient tous à apprendre l'un de l'autre, Hélio en était persuadée. Même si en un sens, ils se connaissaient déjà d'une certaine manière (capable de dire énormément de chose sur l'autre), le buveur de sang ignorait quand même énormément de chose de la vie de Déa. Il savait comment elle se comportait, qu'ils avaient des tempéraments similaires, une façon de vivre assez proche (il n'empêchait que l'un tuait des humains pour se nourrir quand même), mais ils ne connaissaient pas les détails de la vie de l'autre. Et cela l'intéressait sincèrement. L'homme, s'il ne pouvait pas s'amuser avec la jeune femme comme il avait l'habitude de faire, avait bien envie de connaitre un peu plus ce qu'il y avait derrière la carapace de cette dernière. Même si cela signifiait qu'il allait forcément devoir, en contrepartie, parler de lui-même et il n'en avait pas vraiment l'habitude. C'était quand même assez étrange comme situation, Hélio n'avait pas l'habitude de la vivre. D'ordinaire, ces personnes avec qui il s'amusait sur le plan horizontal ne devenaient que très rarement des amies. Mais dans le cas de Déa, il avait vraiment envie d'essayer. Cela n'allait peut-être pas marcher, la frustration allait peut-être prendre le dessus (il ne pouvait pas s'empêcher d'en ressentir déjà), mais ça ne coutait vraiment rien de tenter l'expérience. Et si jamais cela ne se passait pas comme il le voudrait, et bien ils allaient simplement se contenter d'arrêter. Mais Hélio espérait quand même que ça allait marcher.

« Je peux très bien te surprendre. » Répondit-il dans le même ton de la plaisanterie que la jeune femme, concernant sa remarque sur le fait qu'il allait être déçu. Quelque chose lui disait qu'il ne pourrait pas l'être. D'ailleurs, il ne l'était pas maintenant alors qu'elle lui proposait de l'inviter à diner pour qu'ils puissent passer un moment ensemble en tout bien toute honneur. « Eh bien, pourquoi pas. » Un diner, il ne s'y était vraiment pas attendu et il devait bien avouer être plus que surpris. Surtout que généralement, quand Hélio dinait avec des femmes aussi belles que Déa, ce n'était pas souvent elles qui mangeaient. Mais cette soirée devait être le début d'une amitié sans ambiguë, même si l'homme sentait qu'il allait avoir un peu de mal à s'empêcher d'imaginer tous ce qu'il pourrait faire à la sirène (mais il devait vraiment arrêter). « J'aime ma viande saignante. »

Ajouta-t-il toujours sur le même ton de la plaisanterie, même si c'était la pure vérité. En soit, ce diner ne serait surtout pour lui qu'un moment agréable à passer en compagnie de Déa pour qu'ils apprennent à se contenter de discuter tous les deux, il n'avait aucun besoin vitale de manger. Mais en même temps, c'était agréable tout simplement et ils devaient bien commencer d'une certaine manière. Hélio retenait quand même que Lerana avait suffisamment fait preuve de jalousie en son égard pour l'empêcher de continuer de s'amuser avec une femme comme Déa.

« Je te rejoins chez toi ce soir alors, je connais encore le chemin. »

En effet, il avait eu déjà l'occasion de visiter cet endroit, même si cela faisait un moment qu'il ne s'y était pas rendu.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   Mer 7 Oct - 14:55


L'amitié avant le reste
Ç

a, Déa en était véritablement certaine, Hélio allait le surprendre. Il le surprendrait forcément, parce qu'elle allait le découvrir sous un tout autre jour. Et cet autre jour l'intriguait vraiment. Elle était convaincu qu'ils n'étaient pas compatibles que dans un lit. Déa n'avait pas le sentiment, avec Hélio, de devoir forcer la conversation, pour ne pas laisser de moments de silences gênants. Elle pouvait bien se tromper, évidemment, mais elle laisserait cette soirée le lui apprendre, et elle ne pensait pas être déçue, quoi qu'il faudrait tout de même qu'elle prenne sur elle-même pour ne pas tout simplement sauter sur Hélio à la fin du repas. C'est qu'elle dînait rarement avec un homme sans arrière-pensée, et qu'elle avait toujours eu des arrières-pensées en compagnie du vampire. Bien sûr, elle n'était pas comme ça, elle savait se contenir. Mais tout de même, ce n'était pas évident. Que ne fallait-il pas faire par amitié, franchement ? Elle afficha un sourire amusé quand Hélio parla de la façon dont elle aimait sa viande. Elle l'aurait parié, tiens. En tous cas, cette soirée promettait. Restait à "espérer" que Penny accepterait l'intrusion surprise d'Hélio chez elle. La sirène était habituée à ce que sa maison soit un moulin. La jeune femme n'était absolument pas quelqu'un d'organisé, aussi avait-elle tendance, comme maintenant, à planifier les choses dans la seconde, et songer seulement après aux contrariétés que cela engendrait. Certes, la maison était celle de Déa au départ, mais la sirène voulait que sa colocataire y ait ses droits comme si c'était son propre foyer. Enfin ! Elle papillonnerait des cils, et ça devrait passer. N'importe quelle soirée qu'elle ne passait pas seule était une soirée de prise, quoi qu'il en soit, ça lui évitait de réfléchir.

-À ce soir, dans ce cas.
fit-elle dans un sourire. Je ferais mieux de filer, prévenir ma coloc, nettoyer un peu mon bordel, et te trouver un bon pavé de viande comme tu les aimes.

Il était temps pour eux, en effet, de tracer leurs routes, même si ce ne serait jamais que pour mieux se retrouver par la suite. Déa devait bien reconnaître qu'elle avait hâte de voir le soir arriver. Elle était sincèrement curieuse de découvrir ce que cela allait pouvoir donner. Et elle espérait bien que Lerana apprécierait l'infini sacrifice qu'elle consentait à faire pour elle... ou que, en tous cas, elle était déterminée à faire, consciente tout de même que la tentation savait parfois agir avec force sur son faible esprit qui, certes, n'avait besoin que d'un homme pour être entièrement heureuse, mais en attendant, ne pouvait ignorer les prouesses de celui qui, à plus d'une reprise, avait été son amant. Elle n'ajouta pas un mot de plus. Ils auraient tout le temps de poursuivre leur conversation le soir même, puisqu'ils ne feraient que parler, alors autant prendre congé de suite. D'autant que oui, effectivement, elle avait à faire.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'amitié avant le reste [pv Hélio]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amitié avant le reste [pv Hélio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» L'avenir dira le reste.
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Place du marché-