Partagez | 
 

 du pêché de désir, le ciel doit me punir ♣ Jane Hardwick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 3901

Message#Sujet: du pêché de désir, le ciel doit me punir ♣ Jane Hardwick    Dim 28 Sep - 22:42

Jane Hardwick
Informations
Célébrité : Chloë Grace Moretz

Age : 19 ans
Sexe : Féminin
Statut : En couple
Groupe : Myrihandes

Pouvoir (pour les fées seulement, un seul pouvoir) : Contrôle du feu
Histoire
-Tout ira bien, tu verras.

Sa mère attendit quelques jours. Quelques jours durant lesquels elle assura à sa fille que son père reviendrait. Quelques jours durant lesquels elle le crut certainement. Mais Joachin Hardwick ne comptait plus donner de ses nouvelles, plus jamais. Ni la mère, ni la fille ne surent jamais pourquoi, mais Jane, dès l'instant où lui vint la certitude que jamais elle ne verrait son père, développa à l'égard de sa mère un ressentiment que le temps ne devait pas arranger.

Oui, les relations entre mère et fille ne cessèrent de se détériorer. Un an après le départ de Mr Hardwick, Natasha quittèrent leur domicile, en proie à la difficulté de vivre décemment, le tout pour s'installer dans une "maison" tout juste digne d'être qualifié de cabane.
Une enfance, donc, faite aux yeux de Jane de plus de rancoeur que de bons souvenirs, quoiqu'elle n'ait de loin pas eu l'enfance la plus malheureuse du monde. Bien au contraire. Natasha, en dépit de ses faibles moyens, faisait au mieux pour faire plaisir à son enfant unique et si elle se montrait trop souvent strict et intrusive, ce n'était jamais que pour protéger Jane. Ce que cette dernière ne comprenait pas, bien sûr. Au contraire, elle accumulait même de plus en plus de rancoeur à l'égard de sa mère. À chaque nouvelle "relation amoureuse" de sa mère, un peu de rancoeur en plus.  Et il faut dire qu'ils étaient nombreux, les hommes qui se succédaient dans le nid familial, tentant de remplacer un père que Jane ne voulait pas voir détrôné. Autant dire qu'elle s'appliqua à détruire soigneusement chacune des amourettes de sa génitrice. Au point que cette dernière céda à l'une de ses pires exigences, en espérant que cela la calmerait. Elle reprit contact avec sa nièce, Ely, perdue de vue depuis longtemps, se disant que connaître sa famille ferait du bien à Jane, et la centrerait peut-être. Grossière erreur. Ely n'inspira jamais véritablement confiance à la mère de Jane, mais la petite, elle, l'adora. Elle, et son sens de la transgression, surtout.

Jane grandit et se développa normalement. Assez asociale, certes, mais cela ne l'empêcha pas de se faire quelques amis de valeur, notamment Gwenn Le Clearc'h, qui devint sa meilleure amie... Et Connor, dont elle tomba très amoureuse, et avec qui elle sortit un temps. Un temps, oui...
Car il est peut-être temps de vous parler d'Edward, ce voisin de Jane que cette dernière haït dès l'instant où leurs regards se croisèrent. Du moins, elle pensait le haïr. Tous deux avaient passé leur enfance à se détruire et à se faire du mal, et les petites querelles enfantines s'étaient très rapidement transformées en guerre extrêmement violentes... qui devait atteindre son apothéose un sinistre jour qu'aucun des deux ne devait oublier.

Un sourire flatté flottait sur le visage de Jane tandis qu'elle appréciait d'entendre Edward lui signifier que par son acte de violence incontrôlé et gratuit, elle avait gagné un peu de son estime, incapable de réaliser la potion sous l'effet de laquelle il avait réussi à prendre le contrôle sur elle. À cet instant, rien n'importait plus pour elle que d'obtenir ne serait-ce qu'un centième d'estime de la part de celui qui lui avait fait vivre ce qu'elle arrivait encore à considérer comme le plus beau moment de sa vie. Oui, elle voulait l'impressionner, elle voulait être à sa hauteur. Ou du moins, le pantin le voulait, et elle, elle obéissait, dans cette forme de consentement parfaitement illogique, si éloigné de sa propre personnalité, elle qui était supposée être une éternelle insoumise, indépendante, incapable de se faire dicter quoi que ce soit par qui que ce soit. Avec quelle facilité il prenait le contrôle total sur son être! Avec quelle facilité il savait disposer d'elle ! Comme elle se serait haï de se voir agir ainsi! Comme elle se haïrait sous peu! Elle était impuissante, désespérément impuissante face à ce qui lui arrivait. Et le pire, c'était, qu'à cette seconde, elle était ravie de l'être, il y avait toujours en elle ce sentiment de transport et d'euphorie qui ne devait l'abandonner que brutalement.

Elle laissait ses vêtements glisser le long de son corps, comme s'il n'y avait rien de plus naturel pour elle que de laisser son ennemi de toujours la déshabiller. Ce qui devait être humiliation totale était alors chose normale, chose nécessaire, même. Elle appartenait à son marionnettiste, à css gestes, à ses ordres, à ses désirs. Elle ne pouvait que s'y plier, elle ne voulait que s'y plier... et, comble d'horreur, elle apprécia chaque caresse, chaque geste, chaque mouvement. Elle eut mal, bien sûr, c'était sa première fois, mais cette douleur s'estompait au profit du plaisir qu'il savait lui procurer. Si elle avait été elle-même, elle n'aurait, évidemment, jamais laissé cela se faire. Mais ainsi abandonnée à son ennemi, elle ne ressentait que cette vague de bonheur qui lui parcourait le corps, jusqu'à atteindre son paroxysme...

Le réveil fut brutal, comme une claque violente. Comme lorsque vous vous réveillez subitement d'un cauchemar, et que les images de ce rêve horrible vous reviennent peu à peu. D'abord, elle reprit conscience du monde réel. La première évidence qui l'effleura était qu'elle était nue comme un vers devant Baker. Son premier réflexe, celui qui précéda la réflexion, fut alors de récupérer quelques un de ses vêtement roulés en boule pour cacher sa nudité. Puis, alors que la douleur reprenait le pas sur l'euphorie, la conscience sur le vide, elle se rappela. Le cadavre, à quelques mètres, mutilé, était son oeuvre. Elle avait tué... Elle avait tué... elle avait... couché avec Edward Baker. Aucun de ces deux actes n'avaient été le fruit de sa volonté, certes, mais c'était elle qui avait fait tout cela.

Était-ce le contrecoup, ce soudain retour à la réalité? Était-ce ce spectacle sanglant? Ou bien son dégoût de Baker, son dégoût d'elle-même? Le fait est que son premier réflexe, avant même de pouvoir prendre la parole, fut d'arroser le sol de mille éclats de vomissure. Elle avait dit à Edward qu'il ne saurait pas briser son âme, elle s'était trompée. Oui, elle était capable de supporter beaucoup de choses, mais ça... ça, c'était trop. Quelque chose s'était cassé au fond d'elle, oui, elle le sentait.


En prenant possession d'elle et de son esprit, Edward Baker, son ennemi de toujours avait tout prit, ce qu'il lui restait de pureté et d'innocence, ses fragments d'illusions, et transformé le tout en un océan de doutes.
Y trouver son équilibre est presque tâche impossible, elle était profondément et définitivement affectée par ses événements. Auprès de Connor, elle espérait se remettre de cette sinistre expérience, elle pensait trouver l'équilibre... mais en apprenant ses déboires, il l'abandonna, ni plus ni moins. Et devinez qui lui avait tout raconté...

Jane devint plus sombre, beaucoup plus sombre, et se laissa entraîner dans une sorte de spirale infernale dont elle ne parviendrait pas à s'extirper.
Elle crut trouver un semblant de paix en se rapprochant de Leopold, qui devint son petit ami... Jamais elle ne l'aima comme il le fallait, mais il lui apportait la compassion dont elle manquait cruellement, de même pour cette affection à laquelle elle avait renoncé en s'éloignant de sa mère, lui tournant définitivement le dos peu après cette sinistre expérience. Il connaissait ses déboires, et il ne détournait pas les yeux. Tout d'abord. Seulement, alors que sa relation avec Leopold devenait sérieuse, sa relation avec Edward, elle, se faisait de plus en plus ambiguë... Et elle atteint son apothéose avec l'incendie.

Ce feu aurait dû les consumer tous les deux. En fait, il les consuma, mais alors qu'ils n'auraient guère dû y survivre, ils se réveillèrent au milieu des flammes, qui les touchait alors sans les brûler. Elle et Edward étaient devenus des Myrihandes, et confrontés à une évidence difficile à accepter. Tous deux étaient des âmes soeurs. Jane voulut ignorer l'évidence, mais elle était de plus en plus claire... Quant à Léo, il fallut qu'il soit enlevé par un sorcier pour accepter de reprendre Jane après avoir comprit qu'il passerait en deuxième. En deuxième parce que, que Jane le veuille ou non, elle était liée à Edward.

À tout jamais.
Caractère
S'il est un qualificatif qui, mieux que n'importe quel autre, peut définir Jane Hardwick, c'est bien celui-ci : fière, la jeune femme est en effet d'une arrogance et d'un orgueil rare. Elle ne supporte pas avoir tort, et encore moins voir les choses ne pas abonder dans son sens. Au point qu'elle peut rapidement paraître désagréable aux yeux de beaucoup. Et elle ne fait rien pour arranger son image, d'ailleurs. L'image que les autres ont d'elle lui importe peu, et elle n'attend pas après leur approbation pour mener sa vie ainsi qu'elle l'entend.

Jane est une demoiselle impulsive et inconséquente. Il n'est pas rare qu'elle agisse avant de prendre la mesure de ses actes et de leurs conséquences. Elle est plutôt de ces personnes qui ont tendance à foncer dans le tas et qui, après, s'intéressent un peu aux conséquences. Cela lui a causé du tort plusieurs fois par le passé. Nul doute qu'il en sera de même à l'avenir.

Bagarreuse et irrévérencieuse, elle n'hésite pas, quand quelqu'un lui déplaît, à le lui faire comprendre, sans faire preuve de la moindre délicatesse. Elle n'a pas peur de se frotter à plus fort qu'elle, et le conflit n'est de loin pas une chose qu'elle évite. Au contraire, elle aurait plutôt tendance à en rajouter une couche. Parce qu'elle déteste perdre, en mauvaise joueuse affirmée. Ajoutons, d'ailleurs, que la demoiselle est butée, quand elle a une idée derrière la tête, il est quasiment impossible de l'en déloger. C'est une jeune femme déterminée et obstinée, qui défend les causes auxquelles elles croient bec et ongle.

Cependant, n'allez pas croire non plus que Jane est dénuée de qualités. C'est une jeune femme d'une loyauté sans faille. Elle n'accorde pas son affection à grand monde, mais ceux qui l'obtiennent savent qu'il n'y a rien qu'elle ne saurait faire pour défendre l'honneur des personnes qu'elle aime. Pour ceux qu'elle n'aime pas, par contre, c'est une autre affaire. D'ailleurs, elle est extrêmement rancunière, il ne faut pas grand chose pour l'avoir dans le collimateur.

Jane n'est pas l'être le plus civil que l'on puisse imaginer. Elle est très souvent insolente, et il n'est pas rare qu'elle manque de tact et de savoir-vivre.
Une autre qualité ? Elle est honnête, la plupart du temps, en tous cas, mais les vérités qu'elle a à dire ne sont pas toujours bonnes à entendre.

Derrière l'écran
Pseudo/Prénom : Spoon
Age : 23 ans
Comment avez vous connu le forum ? Il paraît que je l'ai co-créé

Autres comptes ? Tout un tas


Dernière édition par Jane Hardwick le Lun 8 Juin - 12:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 746

Message#Sujet: Re: du pêché de désir, le ciel doit me punir ♣ Jane Hardwick    Dim 28 Sep - 22:45

Ouiiiiii bienvenue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3901

Message#Sujet: Re: du pêché de désir, le ciel doit me punir ♣ Jane Hardwick    Dim 28 Sep - 22:47

Uhu merci déesse d'amour

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 380

Message#Sujet: Re: du pêché de désir, le ciel doit me punir ♣ Jane Hardwick    Dim 28 Sep - 23:40

Validée avec graaaaand plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onedaymore.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: du pêché de désir, le ciel doit me punir ♣ Jane Hardwick    

Revenir en haut Aller en bas
 
du pêché de désir, le ciel doit me punir ♣ Jane Hardwick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Important :: Présentation :: Présentations validées-