Partagez | 
 

 La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Mar 21 Avr - 19:14

Aaron & Eponine & Hélio
La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
Aaron avait encore un peu de mal à réaliser vraiment qu’il était bel et bien en couple. Lui, le vilain petit canard des Hellsing avait une relation sérieuse avec une fille. Le jeune homme était certain que les membres de sa famille s’étaient déjà posés la question sur ses orientations sexuelles (surtout sa cousine aînée), puisqu’il ne fréquentait aucune fille. En même temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il fréquentait grand monde tout court. Mais il avait bien une petite amie, une petite amie formidable en plus (en tout objectivité bien sûr). Aaron ne savait pas encore vraiment s’y prendre, il devait bien avouer qu’il se posait encore énormément de question, mais il profitait quand même de chaque moment en sa compagnie. Ils allaient simplement doucement, apprenant à se connaître d’une manière différente. Ils avaient dinés ensemble le lendemain de la visite d’Eponine chez les Hellsing lorsqu’Electre était présente, officialisant réellement leur relation. Evidemment, ils prenaient leur temps et donc ils n’avaient pas encore sauté quelques pas fondamentaux, mais cela viendrait sans doute. Aaron avait besoin surement de plus de temps que n’importe qui. En vingt-cinq ans d’existence, il n’y avait eu que les créatures et la chasse pour l’intéresser et rien d’autre. Clairement, le jeune homme n’avait jamais imaginé vivre une relation avec quelqu’un. Mais Eponine était différente, elle était parvenue à lui montrer l’intérêt des relations humaines. Il aimait parler avec elle, il aimait passer du temps en sa compagnie, il l’aimait tout simplement en fait. Ce qui était plus que nouveau pour lui, mais il adorait ça (pour une fois qu’il aimait quelque chose).

Les deux tourtereaux se voyaient donc dès qu’ils le pouvaient, quand leurs obligations mutuelles leur permettaient de se voir donc. Aujourd’hui, Aaron avait décidé de conduire Eponine dans la forêt. Simplement pour pouvoir parler tranquillement. Leurs conversations tournaient quand même bien souvent vers la même chose. Aaron adorait exposer ses connaissances, Eponine buvait ses paroles. Le jeune Hellsing ne pouvait pas rêver mieux, pour une fois qu’il avait vraiment l’impression d’exister pour quelqu’un. Aaron attendit donc la jeune femme à l’orée de la forêt, il était en avance. Comme bien souvent d’ailleurs, il était tout le temps en avance plus qu’en retard et c’était encore plus vrai concernant ses rendez-vous avec Eponine. Parce qu’il avait hâte de la retrouver. C’était un sentiment nouveau pour lui, qui avait plus l’habitude d’avancer à reculons pour tout autre chose que la chasse aux créatures. Un large sourire s’afficha sur son visage quand la jeune femme arriva, l’un de ces sourires si rares qui avaient tendance à se montrer fréquent ces derniers temps.

« Je suis contente de te voir. » Lui dit-il quand elle fit en face de lui, s’autorisant à déposer ses lèvres sur les siennes. Les baisers qu’ils s’échangeaient maintenant ne ressemblaient plus vraiment à ceux de leur début. Aaron se montrait bien moins timide, même s’il ne s’agissait bien sûr que de baisers. « J’ai emmené des trucs pour grignoter. »

Il avait en effet un petit panier à la main, avec différentes choses qu’ils pourraient manger tout en discutant.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Sam 2 Mai - 23:02


La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
E

ponine était de cette catégorie de personnes qui considéraient se suffire complètement à elle-même. Elle n'avait que peu d'amis, en fait elle en avait deux : Norah et Lena. Quand elle passait du temps avec elles, elle était heureuse, bien sûr, et elle se sentait parfaitement bien, mais si elle passait plusieurs jours, voire même plusieurs semaines sans les voir, elle n'en faisait pas tout un plat non plus, ce n'était pas grave, son monde ne tournait pas autour d'elles non plu, elle pouvait bien s'isoler longtemps chez elle sans subir les affres de la solitude et de la dépression... Après s'être rapprochée d'Aaron, la donne avait changé. Quand elle n'avait pas l'occasion de la voir, elle pensait invariablement à lui, et s'ils passaient vraiment plusieurs jours sans se voir, il lui manquait. Ce sentiment s'était intensifié après qu'il se soient déclarés l'un à l'autre, à leur manière bien maladroite, leur flamme, et maintenant, elle attendait avec impatience chaque moment qu'ils planifiaient de passer ensemble, et s'ennuyait quand il n'était pas là. Jamais elle n'aurait cru pouvoir éprouver ça... Ou alors elle se serait sentie pathétique... mais ce n'était pas le cas, elle savourait pleinement sa condition nouvelle, elle savourait non pas l'idée d'être en couple, mais de l'être avec Aaron Hellsing, qui à ses yeux était la perle rare. Ils devaient passer du temps ensemble, ce jour-ci, et se promener ensemble dans la forêt. Autant dire qu'Eponine avait attendu ce moment avec impatience. Et elle fut en avance sur l'heure-dite pour l'attendre à l'orée de la forêt... ce qu'elle n'eut pas à faire en définitive. Il était déjà là. Eponine lui adressa un sourire rayonnant, de ceux qu'elle n'accordait presqu'à personne.

-Je suis contente de te voir, moi aussi.
À peine eut-elle achevé sa phrase qu'il déposa ses lèvres sur les siennes. Comme à chacun de ces contacts, de plus en plus assurés, entre eux, elle sentit son coeur s'emballer. Elle adorait ça. Il avait prit de quoi manger. En plus du reste, il était prévenant. Parfait. approuva-t-elle tout en attrapant sa main et en ouvrant la marche. Où allaient-ils ? Ils n'avaient pas vraiment planifié. Mais ce n'était pas nécessaire au fond. Ils iraient où leurs pas les mèneraient, c'était très bien ainsi. Alors, tu as du nouveau au sujet de ce loup gigantesque ?

Comme souvent, leur conversation tournait autour des créatures. Ça pouvait sembler tout sauf romantique, mais c'était après tout ce qui les avait réuni au départ, leur plus grand centre d'intérêt commun, ce qui les fascinait tous les deux, alors pourquoi pas, hein ? Alors qu'elle prononçait ces mots, elle vit une silhouette se rapprocher. Quelqu'un qu'elle connaissait bien.

-Hélio.
Sans le vouloir, elle sentit sa voix trembler un peu. Comment vas-tu ?

Sans trop savoir pourquoi, Éponine se sentait tout à coup mal à l'aise. Ou si, elle savait pourquoi. Avec Hélio, elle jouait à un jeu dangereux, et depuis un moment déjà. Un rapide jeu de séduction... mais pas dans le sens usuel du terme. L'un dans l'autre, elle préférait quand même qu'Aaron ne sache rien des conversation qu'elle avait pu avoir avec le vampire et aussi, les propositions qu'il lui avait faites.... surtout les propositions en question.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 309

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Lun 18 Mai - 22:59

Aaron & Eponine & Hélio
La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
Est-ce qu’il avait planifié son coup quand il avait décidé de venir faire un tour à cet endroit de la forêt ? Même pas, c’était une pure coïncidence. Et quelle belle coïncidence, Hélio s’en félicitait. Il avait eu une très bonne idée en venant précisément à cet endroit, à ce moment précis. Quand il avait remarqué de loin qu’Eponine se trouvait à l’orée de la forêt, en compagnie d’un jeune homme, il n’avait pas hésité une seule seconde avant de s’approcher. Le petit jeu qui s’était installé entre lui et l’humaine lui plaisait vraiment, même s’il se connaissait bien et savait qu’il n’allait pas se montrer patient indéfiniment. Mais il avait envie de tenter le coup, qu’elle finisse par le supplier de la transformer. Une fois que cela serait fait, le vampire allait sans doute se lasser de la jeune femme. Le seul intérêt qu’il voyait chez elle, c’était le fait de pouvoir la transformer. Ce qu’il espérait bien arriver à faire. Hélio s’approcha donc de la jeune femme qui se trouvait être en charmante compagnie. De ce qu’il voyait, il jurait que ces deux-là était en couple. Et de ce qu’il savait, elle se trouvait avec un de ces chasseurs de créatures. Un fin sourire s’afficha sur son visage alors qu’il comprenait d’où elle tenait toutes les informations qu’elle connaissait sur les créatures. Elle était maligne.

Le vampire s’était donc approché des deux humains et Eponine le remarqua. Il eut l’occasion de l’entendre parler d’un loup gigantesque, mais ce n’était vraiment pas ce qui l’intéressé pour l’heure. La jeune femme prononça son prénom, il entendit sa voix trembler légèrement ce qui étira encore plus le sourire de son visage. Le fait de découvrir qu’elle s’était rapprochée d’un jeune homme, d’un chasseur en plus, lui donnait encore plus envie de gagner le pari qu’il s’était fait avec lui-même. Elle lui donnait encore plus envie de plonger ses crocs dans son cou pale et de sucer tous le sang qui coulait dans ses veines.

« Je me porte comme un charme ma belle. »
Evidemment, le vampire ne manqua pas d’utiliser ce petit nom affectueux en sachant parfaitement que ce n’était pas vraiment de circonstance. Il tourna même son regard sur le jeune homme qui accompagnait sa proie. Au vue du regard noir qu’il lui lançait Hélio pouvait aisément comprendre qu’il ne l’appréciait pas. Cela ne faisait qu’amuser encore plus Hélio. « Quelle belle journée pour une promenade en forêt. »

Le vampire avait suffisamment confiance en ses capacités et dans son secret, pour ne pas craindre de suite la présence du chasseur Hellsing. Ce dernier ne le connaissait pas, pas comme lui le connaissait parce que c’était une question de survie de connaitre le visage des chasseurs, il avait donc une chance de ne pas trop s’attirer d’ennuis. Du moins, pas concernant sa nature, parce que nul doute qu’il ne risquait pas de se faire bien voir. Il n’avait pas l’intention de bien se comporter de toute façon, ce n’était pas amusant sinon.

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Sam 23 Mai - 11:09


La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
S'

il y avait bien deux personnes qu'Eponine n'aurait jamais voulu savoir se rencontrer (et encore moins en sa présence), c'était bien Hélio et Aaron. La jeune femme comprit bien rapidement que le vampire avait deviné sa relation avec le jeune homme (en même temps, il y avait des indices plus qu'évident), ne serait-ce que dans sa manière d'en jouer, qui ne serait sans doute pas pour plaire au chasseur. Eponine appréciait Hélio, ou du moins il la fascinait, c'était un fait, mais en l'occurrence, elle espérait bien pouvoir écourter cette conversation le plus rapidement possible. L'idée de devoir gérer les deux jeunes (enfin, jeunes... pour l'un d'entre eux, tout du moins) hommes en même temps n'était clairement pas pour lui plaire. Elle les regarda successivement, les joues légèrement rosies quand Hélio l'appela "ma belle", c'était tout sauf le moment d'user de ce genre de familiarités, mais ça, bien évidemment, il le savait, il le savait pertinemment. C'est qu'en plus, elle devait bien reconnaître se sentir flattée, quand il l'appelait ainsi. Elle n'était pas idiote, elle savait bien la part de stratégie qu'il y avait dans tout cela... mais il était toujours tentant de se laisser séduire, même si cela était par quelqu'un pour qui elle ne nourrissait autrement pas de sentiments de la nature de ceux qu'elle éprouvait pour Aaron. Restait à espérer que ce dernier saurait faire la distinction, lui aussi, ce que la jeune femme appréhendait quelque peu.

-Oui...
confirma-t-elle d'une voix blanche quand le vampire parla de cette journée comme une journée idéale pour se promener. Sur le principe, oui. Mais il fallait espérer que leur petite escapade n'allait pas être inutilement écourtée. Hum... Au fait, elle ne les avait même pas présenté l'un à l'autre. Même si Hélio, pour sa part, devait pertinemment savoir à qui il avait affaire. Aaron, je te présente Hélio, un ami. Hélio, Aaron, mon petit ami. En prononçant ces mots, elle serra fermement la main du jeune homme dans la sienne, comme pour le réconforter et lui affirmer qu'il n'avait rien à craindre du vampire... bien que ce soit sans doute en vérité le cas... mais pas forcément pour les raisons qu'il s'imaginait sans doute. On allait pique-niquer donc... elle tenta d'esquisser un sourire gêné, mais les sourires, ce n'était vraiment pas son truc... On va te laisser. À la prochaine ?

Son ton était plus interrogatif qu'affirmatif. Quelque part, c'est sûr, elle se doutait bien que ce ne serait pas si simple. Et connaissant Hélio, il voudrait sûrement profiter de la situation et ne voudrait pas en rester là. C'était bien sa veine. Elle craignait fort que son rendez-vous romantique vire à l'état de crise sentimentale, si peu de temps après qu'ils se soient mis ensemble, ce ne serait clairement pas pour lui plaire. Tout ce qu'elle voulait, là, maintenant, c'était s'en aller le plus loin possible, faire comme si cette rencontre n'avait pas eu lieu, et s'éloigner autant que possible d'Hélio pour véritablement profiter de ce rendez-vous amoureux... Autant demander la lune, pas vrai ?



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Dim 14 Juin - 18:39

Aaron & Eponine & Hélio
La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
Cette journée devait être normale (du moins aussi normal qu’elle pouvait l’être pour Aaron), mais il semblait que le destin en avait décidé autrement. Le jeune homme s’attendait simplement à s’enfoncer dans la forêt en compagnie de sa petite amie, afin de pique-niquer tranquillement en discutant de tout et de rien (surtout des créatures en réalité). Le jeune Hellsing s’apprêtait d’ailleurs à répondre à la jeune femme, concernant ce loup dont il lui avait déjà parlé. C’était l’une des choses qu’il appréciait le plus avec Eponine, il pouvait parler de tout avec elle. Il n’avait pas besoin de cacher ce qu’il pensait des créatures, il n’avait pas besoin de faire attention à ses propos. Il se contentait simplement de lui parler, il lui parlait même plus qu’à certain membre de sa famille. Même si elle n’avait pas la même vision des créatures que lui (et il espérait qu’elle allait bientôt rejoindre sa façon de voir), ils pouvaient quand même en parler librement. Eponine avait cette curiosité naturelle qu’il adorait, elle passait son temps à poser des questions et il répondait. Pour une fois que ce qu’il avait dans le crâne lui servait concrètement. Enfin, il semblait cependant que la sortie en amoureux était compromise. Aaron observa l’homme qui s’approcha d’eux et n’apprécia clairement pas la manière dont il s’adressa à la jeune femme. Il n’avait pas besoin de beaucoup pour être de mauvaise humeur ou pour se montrer bougon, là il l’était clairement. Son regard ne quittait pas le jeune homme, il se demandait qui il était pour se permettre de lui parler de la sorte.

Eponine prit la parole et présenta ensuite les deux « jeunes » hommes. Elle mentionna Hélio (le chasseur grave son nom dans son esprit) comme un ami et Aaron comme son petit ami. Le jeune homme aurait dû se sentir flatter, surtout qu’il sentit la main de la jeune femme serrer plus fortement la sienne, mais ça ne le détendit pas spécialement. Son regard ne quittait pas Hélio, il y avait quelque chose en lui qu’il n’appréciait pas du tout, quelque chose qui lui disait de se méfier. Aaron mettait cela naturellement sur le coup de la jalousie (sentiment qu’il connaissait assez bien finalement, même s’il ne fréquentait Eponine que depuis peu). L’humaine précisa alors qu’ils allaient piqueniquer et donc qu’ils allaient le laisser. Aaron ne bougea pas, puisque le vampire (qu’il ne savait pas être un vampire encore) ne bougeait pas. Il se contentait de les regarder avec un grand sourire. Il y avait plusieurs questions qui traversaient l’esprit du chasseur, comme comment la jeune femme connaissait ce type, mais il préférait les poser directement à la concerné loin de lui. Il s’apprêtait d’ailleurs à prendre la route, parce qu’il voulait s’éloigner de ce gêneur. Mais ce dernier prit la parole.

« Faites attention à vous alors. »
Il marqua une pause avec un grand sourire sur le visage. « La forêt n’est pas sûre, je ne voudrais pas que quelque chose t’arrive ma belle. »

Encore une fois, Aaron se tendit en entendant les paroles de l’homme. Parce qu’il appelait Eponine « ma belle » et qu’il mentionnait les dangers de la forêt. Comme s’il savait parfaitement de quoi il parlait, comme s’il avait connaissance de ce qui vivait dans les profondeurs de l’obscurité.

« Qu’est-ce que t’es au juste toi ? »

Lui demanda-t-il d’une voix grave. Evidemment, le jeune homme voulait savoir quelle créature ce type pouvait être.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Mar 16 Juin - 19:37


La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
E

ponine aurait difficilement plus se sentir plus mal à l'aise que cela. Elle sentait que Aaron, à côté de lui, était tendu, et elle n'avait pas la moindre envie que l'intervention d'Hélio vienne gâcher un moment qu'elle avait attendu trop longtemps. Elle avait compté les heures avant de pouvoir retrouver son petit ami et de partager ce pique-nique avec lui, ce n'était pas pour passer les heures suivantes à le rassurer à cause d'une rencontre qu'elle n'aurait jamais voulu voir arriver... Et il était d'autant plus désagréable d'éprouver la réaction d'Aaron qu'elle voyait bien que, de son côté, Hélio s'amusait follement de la situation. Éponine découvrait les choses au fur et à mesure, mais elle en savait suffisamment pour comprendre que toutes les créatures de longue date connaissait les Hellsing. Pas étonnant que le vampire s'amuse à ce point de cette rencontre fortuite quand elle, pour sa part, avait tout bonnement envie de disparaître six pieds sous terre. Elle voulait juste s'en aller le plus vite possible avant que la situation ne s'envenime, mais malheureusement pour elle, si elle voulait à tout prix que cela arrive, il y en avait un autre qui semblait n'attendre que cela. Outre le fait qu'il l'appela une nouvelle fois ma belle, il fit une remarque qui serait passée inaperçue pour un habitant de Notre Terre lambda, mais qui n'échapperait pas au chasseur qu'était Aaron. Et effectivement, elle ne lui échappa pas. La question que posa le jeune homme ne pouvait pas prêter à confusion.

Qu'est-ce qu'il était... Hélio avait tout gagné, Aaron avait compris qu'il était une créature. Éponine sentit son teint blanchir, coincée entre deux ennemis naturels qui découvraient leur nature respective. Ils étaient destinés à s'écharper, pour ne pas dire à s'entretuer, et bien évidemment, la jeune femme refusait de voir cela arriver. Et s'il découvrait qu'Hélio était un vampire... Forcément, il allait d'autant plus se poser de questions quant à la nature de sa relation avec la jeune femme... Éponine se voyait mal expliquer qu'elle jouait avec le feu, à deux doigts de se laisser mordre avant de toujours se raviser... d'autant plus décidée à se raviser à présent qu'elle avait Aaron, mais ça... Ce n'était pas comme s'il ignorait sa fascination pour les créatures, c'est ce qui leur avait permis de se rapprocher en premier lieu, mais tant qu'elle ne s'appliquait qu'en théorie, c'était une fascination inoffensive. Elle doutait que la savoir "flirter" avec des buveurs de sang sache en quoi que ce soit lui faire plaisir. Son rendez-vous romantique était en train de se transformer en rencontre explosive, et ce constat lui nouait l'estomac. L'un et l'autre appartenaient à deux aspects de sa vie complexes et opposés. Elle aurait voulu qu'ils ne se confrontent jamais. C'était sûrement trop demandé.

-Allons-y, Aaron, c'est pas la peine.
tenta de le convaincre la jeune femme en le tirant pas la main, espérant que cela suffise, mais n'y croyant pas vraiment. Mais elle sentait bien que puisqu'il s'agissait de mettre de l'huile sur le feu, le vampire n'allait pas être en restes.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 309

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Dim 5 Juil - 23:16

Aaron & Eponine & Hélio
La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
Quand Hélio avait pris la parole, chaque mot qu’il prononça était calculé. Il ne disait rien au hasard, il avait forcément une raison de prononcer une telle chose. Le fait qu’il continue d’appeler Eponine « ma belle » alors qu’il savait parfaitement qu’elle se trouvait avec son petit-ami était simplement pour agacer ce dernier. Même s’il avait pris l’habitude de l’appeler comme cela dans un jeu de séduction qui s’était mis en place entre eux, afin de lui permettre de mieux la mordre ensuite, il le faisait maintenant simplement dans le but d’énerver le jeune homme. Il n’y avait rien de pire chez les humains que la jalousie. Les créatures n’en étaient pas exclues bien sûr, mais il ne se contait pas dans les jaloux possessifs. Même s’il allait rapidement découvrir qu’il était loin d’en être immunisé, mais pour le moment, il s’amusait à rendre le chasseur jaloux. Et au passage, il ne manqua pas de semer le doute dans l’esprit du jeune homme en parlant des dangers de la forêt. S’il s’était adressé à un humain normal, ce dernier n’aurait sans doute pas réagit. Mais les Hellsing étaient bien placés pour savoir que la forêt était très dangereuse, même en pleine journée. Tout comme les créatures et ce dernier ne manqua pas de faire le rapprochement. Un large sourire s’afficha sur le visage de vampire quand il lui demanda ce qu’il était.

Hélio devait bien avouer que dans son petit jeu, il y avait surtout une fierté mal placé. Il espérait pouvoir bientôt planter ses crocs dans le cou pale d’Eponine, ce n’était donc pas pour arranger ses affaires qu’elle fricote avec un chasseur. Il n’y avait pas pire qu’eux pour gâcher le petit jeu qu’il avait mis en place. Il ne voulait pas la prendre de force (même s’il allait le faire si jamais il n’avait vraiment pas le choix), il voulait qu’elle s’offre à lui. Elle risquait de changer d’avis si elle se retrouvait à aimer un homme bel et bien vivant qui n’allait certainement pas se laisser séduire par l’éternité que proposait cette condition de buveur de sang. Pour autant, Hélio ne pouvait pas s’empêcher de voir un certain intérêt dans cette idylle. Outre le fait qu’il pourrait débarrasser Notre Terre d’un des membres de cette satané famille, il pourrait pousse Eponine sur le dernier chemin qui la menait à ses crocs.

« Je ne suis qu’un promeneur qui conseille à une de ses amies proches d’être prudente. »

Dit-il après qu’Eponine ait tenté de l’éloigner. Il voyait bien qu’elle essayait d’éviter la confrontation. Hélio devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de se battre maintenant, pas devant les yeux de la jeune femme. Son but n’était pas de la faire fuir et il y avait peu de chance qu’elle continue de lui faire confiance, qu’elle ne voit pas en lui une menace mais un allié. Cependant, le Hellsing pouvait le considérer comme une menace cela ne le dérangeait pas. S’il pouvait provoquer une petite dispute conjugale c’était encore plus amusant.

« Tu sembles avoir trouvé quelqu’un qui tient énormément à toi. » Dit-il à l’adresse de la jeune femme. « Je suis content pour toi. »

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Ven 10 Juil - 14:58


La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
E

ponine n'imaginait pas Hélio fou et suicidaire au point d'avouer au chasseur de créatures qu'il était l'une d'entre elles de but en blanc (quoique, de la part d'Hélio, elle préférait ne présumer de rien), mais elle devait quand même reconnaître qu'elle avait retenu son souffle en attendant la réponse du buveur de sang... S'il avait avoué d'emblée être un vampire, que se serait-il passé ? Et même maintenant, qu'allait-il se passer ? La jeune humaine n'avait jamais été bien optimiste, et elle voyait moins de prétexte encore à l'être là, maintenant, tout de suite. Aaron n'était pas un idiot. Au contraire, même, il était particulièrement intelligent (c'est d'ailleurs une des choses qu'elle aimait le plus chez lui - entre de nombreuses autres), et elle craignait quelque peu qu'il ne se contente pas de ces quelques explications et préfère insister auprès d'Hélio jusqu'à obtenir de lui l'aveu de sa nature. Eponine n'était sans doute pas très objective, mais elle était tout de même convaincue que Aaron, quand il avait une intuition, la suivait jusqu'au bout, il ne lâcherait pas le morceau si facilement... Et c'était bien sûr pour déplaire à Eponine, qui voyait son petit pique-nique romantique en amoureux se transformer en toute autre chose, une situation qu'elle avait à tous prix voulu éviter, et souhaiterait ne pas voir s'envenimer, si possible. Si Hélio pouvait tout simplement passer son chemin et les laisser seuls ! Si Aaron pouvait ne pas insister ! Avec un peu de chances, elle serait exaucée. Malheureusement, elle avait grande difficulté à y croire vraiment, ce serait trop beau, trop simple. Et même si ça s'arrêtait là, Eponine sentait qu'allait venir le moment de se justifier auprès de son petit ami, et elle n'en avait pas franchement envie.

-Merci...
souffla simplement Eponine d'une voix sans timbre à la remarque d'Hélio, bien incapable de savoir comment elle devait très exactement interpréter son propos.

Elle était convaincue qu'il n'était pas si heureux que cela de la voir un chasseur. Il avait bien conscience que cela devait forcément compromettre leur "petit" jeu de séduction, même s'il n'y avait aucun sentiment là-derrière, tout comme le jeune Hellsing n'allait certainement pas laisser sa petite amie se faire transformer par son vampire de dangereux ami. Ça allait forcément mal finir. Parce que même si Hélio n'avait rien avoué, il ne faudrait sans doute pas longtemps à présent avant qu'il ne découvre le pot-aux-roses. Et elle n'avait pas plus envie de voir Aaron mettre fin aux jours d'Hélio (c'était qu'au-delà de leur petit jeu, elle tenait à lui, tout de même) que de devoir expliquer ses aspirations. Elle s'était très bien débrouillée, jusque là, pour mettre sa fascination pour les créatures sur le compte de sa curiosité maladive (après tout, cette explication n'était qu'en partie fausse), elle n'avait pas spécialement envie de rentrer dans des détails plus embarrassants sur la question. Même si c'était inévitable, quelque part. Elle tourna son regard vers Aaron, espérant qu'il accepterait d'en rester là et de s'en aller, tentant déjà de l'entraîner par la main un peu plus loin.
 


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Mar 4 Aoû - 15:04

Aaron & Eponine & Hélio
La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
Aaron n’était pas idiot, il avait bien compris que cet homme qui était arrivé près d’eux et qui avait commencé à leur parler était une créature. Il se trompait peut-être (c’était déjà arrivé, Eponine en était la preuve), mais il était persuadé que ce type cachait quelque chose sous ce sourire qu’il n’aimait pas voir s’afficher sur son visage. Il n’y avait pas de doute là-dessus. Hélio était une créature et Aaron avait envie de savoir quoi. Au pire, il pourrait toujours enquêter après, mais autant montrer à cet homme qu’il se doutait de quelque chose. Et évidemment, le chasseur ne croyait pas une seule seconde quand il affirma qu’il était un simple promeneur, en plus de ne pas apprécier du tout cette façon qu’il avait de parler d’Eponine. Aaron ne savait vraiment pas ce qu’il y avait entre ces deux-là, mais il n’aimait pas ça du tout. En temps normal, le jeune homme avait toujours ressentit de la jalousie dans sa vie (principalement tourné vers sa famille), ça n’allait pas changer aujourd’hui. Forcément, il se posait des questions et ce n’était pas l’idéale. Tous ce que cet homme (cette chose) pouvait bien dire, l’agaçait. Comme cette remarque sur le fait qu’elle avait trouvé quelqu’un qui tenait à elle et qu’il était heureux pour elle (tu parles…). Clairement, si Eponine n’avait pas été là, lui tenant la main, le jeune homme ne se serait pas autant retenu, ce qu’il faisait en cet instant. Il avait bien envie de sortir une arme pour forcer ce type à révéler quel genre de créature il était, mais il ne le faisait pas. Parce qu’il n’avait pas envie de le faire devant sa petite amie.

Eponine savait parfaitement ce qu’il était, elle en avait même fait les frais, mais Aaron n’avait pas spécialement envie d’agir devant elle. Le fait qu’ils se fréquentent la poussait bien trop du côté des chasseurs, il n’avait pas envie d’en rajouter une couche. Tant qu’il pouvait l’éviter, le jeune homme n’avait pas envie que sa petite-amie le voit à l’action. Cependant, il était clair qu’il n’allait pas oublier le visage de cet homme et il allait s’arranger pour déterminer vraiment quelle créature il était, pour ainsi mettre fin à ses jours. C’était son rôle après tout et le destin de toutes les créatures qui croisaient son chemin. Il n’allait pas lâcher l’affaire, même s’il n’avait pas l’intention d’insister de trop maintenant. Parce qu’il voyait bien qu’Eponine n’avait aucune envie de rester et même qu’elle tirait sur cette main qu’elle tenait toujours. Pendant quelques longues secondes, Aaron se contenta d’observer Hélio en silence avant de se tourner vers sa petite amie.

« D’accord, on y va. »

Le jeune homme acceptait de suivre Eponine et donc de s’éloigner d’Hélio, mais il allait clairement avoir du mal à se retenir de penser à ce type. Tout comme sur le fait que sa petite amie semblait proche d’une créature (puisqu’il était persuadé qu’il en était une). Elle avait vraiment de drôle de fréquentation (en même temps, elle sortait avec un chasseur…).

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   Jeu 6 Aoû - 17:34


La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi.
L

e coeur d'Eponine semblait s'être arrêté un instant, tandis que, ne lâchant pas son petit ami des yeux, la jeune femme guettait sa réaction, craignant qu'il ne reparte à la charge et n'écoute pas son désir express de s'éloigner d'Hélio, afin de s'épargner un moment gênant... Ou du moins, de l'écourter, car l'embarras, ça va, elle en avait eu son content, et elle n'était pas pressée de devoir se justifier de sa "relation" avec le vampire le moment venu (même si cela allait forcément se produire... mais pas forcément mener à ce qu'elle appréhendait de pire)... Il ne put tambouriner de nouveau dans sa poitrine que lorsque le jeune homme finit par accepter de s'en aller, même s'il semblait quand même un peu réticent. La jeune femme espérait qu'elle saurait faire oublier à son petit ami cette rencontre fortuite, et qu'ils pourraient quand même passer un moment agréable, en partageant ce pique-nique tous les deux ensemble. Même si ce ne serait de toute façon sans doute pas avec l'aisance et la décontraction de tous les autres couples, puisqu'ils ne ressemblaient vraiment pas à aucun autre couple (et c'est ce qui faisait leur force). Ponine adressa un dernier regard à Hélio. Elle fut tentée de l'ignorer pour de bon pour apaiser Aaron, mais elle décida finalement de lui adresser encore quelques mots avant d'y aller, même si ça n'allait peut-être pas arranger son affaire. Au fond, elle n'avait pas non plus envie qu'il lui reproche quoi que ce soit. Parce que même s'il ne fallait pas, elle aimait toujours se laisser séduire par la proposition qu'il lui renouvelait constamment. C'était étrange, cette impression qu'il faudrait qu'elle se scinde en deux pour satisfaire à deux aspects de sa personnalités qui paraissaient à présent parfaitement divergents. Elle espérait bien qu'elle ne serait pas de nouveau confrontée à un tel cas de figure.

-À un de ces jours, Hélio.
son ton était un peu plus froid que d'ordinaire, malgré tout, la situation paraissait très sérieusement le nécessiter.

Elle n'adressa plus lors aucun regard à l'adresse du vampire et préféra serrer plus fermement la main de son petit ami avant de s'éloigner le plus loin possible, mais vraiment le plus loin possible, dans l'espoir qu'Aaron préfère largement changer de sujets, et ne décide pas de s'attarder sur ce qui venait de passer. On peut toujours rêver. À un moment ou à un autre, ils seraient contraints de revenir là-dessus, mais pour le moment, Éponine n'avait vraiment pas envie d'avoir la conversation, l'inévitable discussion. Si Aaron comprenait cette fascination qu'elle avait pour les créatures, s'il devinait qu'elle espérait en devenir une un jour, s'il comprenait qu'Hélio lui avait proposé (et lui proposait régulièrement) de la mordre... elle ne voulait pas savoir où tout cela pourrait bien les mener. Elle ne voulait pas penser à tout cela, elle voulait savourer seulement un moment de calme et de douceur avec l'homme qu'elle aimait, elle voulait retrouver l'enthousiasme (même s'il n'était pas flagrant, parce qu'il ne faut pas abuser non plus) qu'elle avait ressenti en quittant sa maison, puis en retrouvant le jeune homme, avant que leurs chemins ne croisent celui du buveur de sang.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)
» La peur d'une femme est la plus belle preuve de fidélité [PV Islay]
» [Débat] Les couples et relations dans l'anime Pokémon
» Plus qu'un cadeau ~ une preuve d'amour. [END]
» Topsite : PRD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-