Partagez | 
 

 Une rencontre percutante (Cael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Une rencontre percutante (Cael)   Jeu 4 Juin - 23:17

Cael & Leopold
Une rencontre percutante
Leopold était inquiet, plus qu’inquiet même. Jane n’était pas rentrée de la nuit, il n’avait aucune idée d’où elle pouvait être. Normalement après leurs jours de travail, ils se retrouvaient chez eux, mais Jane n’était pas rentrée de toute la nuit. Au début, Léo avait simplement cru qu’elle avait du retard, ce qui arrivait quand elle avait beaucoup de chose à faire pour les Baker. On ne pouvait pas dire que le jeune homme était particulièrement ravi de savoir sa femme travailler pour la famille de son âme sœur, mais il n’avait pas eu trop son mot à dire. Ou plutôt, il n’avait rien eu à dire. Les deux jeunes mariés avaient besoin de travailler et ce n’était pas évident de trouver quelque chose. Jane avait donc eu de la chance d’obtenir ce poste, même si cela concernait directement son âme sœur. Léo avait suffisamment confiance en Jane, il pensait sincèrement qu’elle ne pouvait pas supporter Edward, mais il n’avait pas confiance en ce dernier. Enfin, ils n’avaient pas vraiment le choix de toute façon. Jusqu’à présent, ça se passait bien mais la disparition de Jane l’inquiétait. Leopold imaginait tout et n’importe quoi. Il se disait qu’elle était peut-être restée travailler toute la nuit, il avait imaginé aussi que Baker lui avait fait du mal avant d’envisager la possibilité que cela puisse venir du Sorcier. Pour une nuit d’absence, le jeune homme s’inquiétait sans doute un peu trop, mais il n’y pouvait rien. C’était la première fois qu’elle découchait comme ça depuis qu’ils vivaient ensemble.

Leopold tournait en rond chez lui, incapable de savoir ce qu’il devait faire. Est-ce qu’il devait partir à sa recherche ? Mais si elle rentrait, ils risquaient de se croiser. Comme il n’avait aucune idée de ce qu’il lui arrivait, il ne pouvait pas vraiment savoir comment agir. Cela faisait un moins une heure qu’il faisait les cents pas chez lui, à se demander ce qu’il pouvait bien faire. Et même s’il partait à sa recherche, où est-ce qu’il devait aller ? Dans le village, dans la forêt ? Il n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait. C’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Leopold aurait bien demandé de l’aide, surtout si cela avait un rapport avec le sorcier, mais il ne voyait pas vers qui se tourner. En fait, en dehors de Jane, on ne pouvait pas vraiment dire que Léo avait encore des proches. Il s’était disputé avec Perséphone à cause de son cousin, il s’était disputé avec Andrew à cause de celle qu’il fréquentait. Ce n’était pas le genre d’engueulade qui pouvait se résoudre, Leopold n’avait aucune envie de laisser Andrew revenir dans sa vie (même si cela lui faisait très mal). Concrètement, il était donc seul. Encore plus dans cette situation.

Le jeune homme finit par se décider à faire quelque chose. Il ne pouvait décidemment pas rester les bras croiser chez lui à attendre un éventuel retour de Jane. Il attrapa donc sa veste et passa rapidement la porte de cette maison qu’il partageait avec Jane. A peine avait-il fait deux pas dehors qu’il percuta quelqu’un.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Dim 7 Juin - 1:12


Une rencontre percutante
L

a famille était très importante aux yeux de Cael, il la plaçait même au centre de tout, et il y avait vraiment consacré quasiment toute sa vie et continuait de le faire. Ceci dit, et en dépit de tout cela, il devait bien reconnaître que ses visites aux parents Crimson, récemment, lui pesaient très largement. Dans la demeure de ses parents, le souvenir de Joshua était partout. Ils avaient gardé, bien en évidence, toutes les affaires lui ayant appartenu, et quasiment toutes leurs conversations tournaient autour de lui, comme si omettre de mentionner son nom serait lui faire déshonneur... Cael pouvait comprendre cette attitude, mais la supportait de moins en moins. C'est comme s'ils avaient voulu laisser leur vie en suspens, alors même qu'elle continuait, il fallait qu'elle continue. Même Penny, qui avait toutes les raisons du monde d'être la plus chamboulée par le décès de Joshua arrivait à avancer dans la vie (même si ce n'était pas dans le bon sens), chacun devait poursuivre son chemin, ce n'était pas entacher pour autant sa mémoire que de le faire. Mais comment le leur faire comprendre, ça... Pour Cael, dont la vie avait prit un tournant radicalement différent dernièrement, la situation était d'autant plus désagréable à supporter. Il s'était découvert une fille, événement qu'il ne se voyait en aucun cas annoncer à ses parents pour l'heure étant donnée leur attitude présente, et pour Zoile, il fallait bien qu'il regarde vers l'avant et ne se cantonne pas au décès de son frère... L'expliquer à ses parents, ça, était véritablement peine perdue. Au final, cette visite qu'il venait de leur faire, et dont il ressortait tout juste, l'avait véritablement épuisé, et il n'était pas mécontent de rentrer chez lui, de se reposer en sirotant une tasse de thé loin des sanglots perpétuels de Mrs Crimson.

La tête ailleurs, les mains dans les poches, les yeux baissés sur ses chaussures, il rentrait chez lui sans vraiment faire attention à ce qui l'entourait, d'autant qu'il ne pensait pas croiser grand monde à cette heure, si bien qu'elle ne s'était pas attendue à ce que le jeune homme préoccupé qui avançait dans le sens opposé au sien le percute de plein fouet. Un peu sonné par cette rencontre pour le moins percutante, il lui fallut un certain temps pour comprendre la situation.

-Désolé.
marmonna-t-il instinctivement, même s'il n'était pas certain d'être celui qui avait percuté l'autre. Il prit alors le temps de regarder le jeune homme plus attentivement. Il lui semblait l'avoir croisé de temps à autres au village. Le jeune homme qui s'était récemment marié, lui semblait-il. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'avait pas l'air dans son assiette. Tout va bien, jeune homme ?

Cela ne le regardait sans doute pas, mais il ne pouvait s'empêcher de poser la question. Croiser ainsi quelqu'un, qui semblait véritablement perdu et désorienté, et ne rien faire, pas même s'enquérir de son état, était contraire à tous ses principes. Son chez-lui et son thé pouvaient bien attendre pour la peine.









code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Sam 27 Juin - 19:29

Cael & Leopold
Une rencontre percutante
Leopold avait vraiment la tête ailleurs, au point de ne pas être capable de faire attention à ce qui se trouvait autour de lui. Quand il avait quitté sa maison, il s’était engouffré dans la rue sans vraiment faire attention à ce qui l’entourait. Ce n’était donc pas vraiment étonnant que l’accident arrive et qu’il percute quelqu’un. Un homme, qui ne manqua pas de s’excuser dans la foulée. Comme si cet inconnu avait vraiment de raison de s’excuser, c’était Léo qui était entièrement en cause et il en avait parfaitement conscience. Il n’allait pas jouer de mauvaise foi et considérer que c’était l’autre homme qui était responsable. Même si au fond, cela n’allait sans doute rien changer. Après tout, des personnes qui se percutaient dans les ruelles du village, ça arrivait tous les jours. Il n’y avait pas besoin d’en faire un fromage, surtout quand on avait d’autre préoccupation comme Leopold. Ce dernier était bien plus occupé à penser au fait que sa femme n’était pas rentrée pour se prendre la tête avec autre chose.

« C’est moi qui suit désolé. » Prit-il le temps de répondre quand même. « Je ne regardais pas où je marchais. »

C’était effectivement le cas, il n’y avait sans doute pas plus étourdit que Léo en cet instant précis. Le jeune homme pensait continuer son chemin, il n’avait techniquement rien à dire à l’homme, mais ce dernier lui demanda alors s’il allait bien. Etrangement, Leopold se sentit troublé par cette question. Il ne s’attendait vraiment pas à ce qu’un inconnu remarque qu’il n’allait pas très bien et lui pose la question. Il pensait sincèrement que l’homme allait se contenter de passer son chemin également, sans faire plus attention à lui. Son regard se perdit un peu plus sur lui, son visage ne lui était pas entièrement inconnu. En même temps, le village n’était pas très grand alors il l’avait surement croisé comme aujourd’hui. En tout cas, Leopold était parfaitement incapable de mettre un nom sur le visage.

« Pas vraiment non… » Répondit-il finalement après quelques secondes de silence. Leopold ne savait pas vraiment pourquoi il était sur le point de se confier, mais il avait le sentiment d’avoir besoin de le faire. « Ma femme n’est pas rentrée chez nous… je suis très inquiet. »

Dis comme cela, ça pouvait vraiment sembler idiot. Mais Léo était vraiment inquiet, ce n’était pas très difficile de le lire sur son visage. Jane n’avait pas l’habitude de partir comme cela sans prévenir. Il lui arrivait souvent d’avoir besoin de prendre l’air en dehors de son travail, mais le jeune homme était toujours au courant. Il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter, d’avoir peur que quelque chose lui soit arrivé. Surtout que c’était clairement possible. Lui-même avait disparu du jour au lendemain comme cela, quand il avait été enlevé par le sorcier et séquestré pendant un moment. Il paniquait peut-être trop vite, mais il ne pouvait pas s’empêcher de penser à une situation de ce genre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Sam 27 Juin - 23:12


Une rencontre percutante
L'

on pouvait aisément déterminer l'importance du problème que rencontre quelqu'un, même inconnu, et cela pouvait se mesurer à peu de choses. Si le jeune homme dont il avait croisé la route de façon accidentelle s'était senti seulement soucieux, il se serait contenté de dire que tout allait bien, même si ce n'était en définitive pas le cas, et il aurait tracé sa route. Mais lui, qui rencontrait manifestement des problèmes d'un ordre conséquent, se sentait mal au point d'éprouver le besoin de se confier à la première personne venue. Sa femme n'était pas revenue au domicile familial, ce qui devait être très inhabituel de sa part pour qu'il réagisse de la sorte, et il était aussi inquiet qu'en témoignait l'expression de son visage. Cael comprenait son désarroi, et ne le trouvait en rien excessif (pour quelqu'un qui avait à ce point le sens de la famille, ce serait un comble, il faut dire), surtout quand on savait quelles sortes de créatures rôdaient aux alentours du village. Une disparition était bien souvent très mauvais signe, même si le fé se garderait bien évidemment d'exprimer cette pensée à voix haute, loin de lui l'idée de miner plus encore le moral de son interlocuteur. Ce dont ce dernier avait besoin, pour le moment, ce n'était pas qu'on lui fasse envisager le pire, c'était plutôt qu'on lui insuffle de l'espoir et de la volonté. Si son épouse n'avait disparu que récemment, après tout, il y avait sans doute de bonnes chances encore de la retrouver. Il se pouvait, après tout, que son absence n'ait aucune cause surnaturelle, mais personnelle, et qu'elle se soit réfugiée chez un(e) ami(e) ou de la famille, par exemple...

-Je suis désolé de ce qui vous arrive. Vous êtes allé vérifier chez ses amis, sa famille... à son travail peut-être ?


Cael supposait qu'il ne lui apprenait rien de neuf, et que les suggestions qu'ils lui faisaient avaient déjà été appliquées à la lettre. Mais dans le doute... Quand on est en proie à l'inquiétude, il arrive que l'on cède à la panique, et que l'on ne soit plus à même d'agir comme il convient, de manière raisonnée. Peut-être, en cela, Cael pourrait-il lui être utile ? Extérieur qu'il était à la situation, il aurait peut-être la tête plus froide. En tous cas, même s'il ne connaissait pas le jeune homme, il n'avait pas l'intention d'abandonner cet époux désespéré à son sort. Il devait y avoir un moyen de calmer l'appréhension de son interlocuteur au plus vite. Enfin, si on décidait d'être optimiste et de se dire que l'épouse en question n'avait pas fini sous les crocs d'un vampire, vidée de son sang, ou à la merci d'un lycan affamé.

-Je peux vous aider ?


Il ne savait pas de quelle manière, mais toute l'aide dont il pouvait vouloir disposer, il le lui accordera sans problème, parce que s'il devait lui arriver quelque chose, il aimerait aussi recevoir du soutien, même un soutien complètement inattendu. Si Zoile venait à disparaître, par exemple (c'était tout récent, c'est vrai, mais malgré tout, sa fille était devenue la personne qu'il craignait le plus de perdre).









code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Lun 20 Juil - 20:01

Cael & Leopold
Une rencontre percutante
Leopold était plus qu’inquiet, il fallait l’être pour qu’il se confie à la première personne qu’il croise en sortant de chez lui. Il ne connaissait pas du tout l’homme qu’il venait de percuter et pourtant, il lui disait que Jane avait disparu. Disparu était peut-être un grand mot, parce qu’elle n’était juste pas rentrée de la nuit, mais c’était comme cela qu’il ressentait. Après tout, il vivait quand même dans un monde dangereux. Leopold était bien placé pour le savoir, il avait eu l’occasion d’expérimenter l’enlèvement. Forcément, il avait donc tendance à se montrer un peu plus paranoïaque, mais il avait quand même de bonne raison. Ce n’était quand même pas le genre de Jane de ne pas le prévenir. Elle ne passait pas toutes ses nuits chez eux et il n’était pas du genre à le lui demander d’ailleurs, mais elle prévenait quand même toujours. Parfois, elle passait énormément de temps avec Gwenn, mais au moins il savait où elle se trouvait (du moins la plupart du temps). Elle prévenait en tout cas et il n’avait donc aucune raison de s’inquiéter, contrairement à maintenant. Tant pis s’il s’inquiétait pour rien, il préférait largement ça. Au pire, il préférait passer pour quelqu’un de trop inquiet que l’inverse. Si Jane était bel et bien en sécurité quelque part, il serait soulagé.

Leopold devait bien avouer qu’il ne s’était pas attendu à tant d’attention de la part de cet inconnu. L’homme aurait très bien pu décider de passer son chemin, de continuer sa route et de le laisser là complètement perdu. Techniquement, il n’avait rien à voir avec l’histoire et il n’avait pas de raison de l’aider. Pourtant, il le faisait en lui prodiguant des conseils (qu’il avait effectivement, l’intention d’appliquer), avant même de lui demander s’il pouvait l’aider. Leopold était vraiment touché par les paroles de l’homme, par la main qui lui tendait. Il savait parfaitement que cela n’était pas forcément le cas pour tout le monde, que certaines personnes n’avaient aucune envie d’aider les autres. Il était évident que le jeune homme ne pouvait que se souvenir de ce geste.

« Je ne sais pas vraiment si vous pouvez faire quelque chose. » Répondit-il cependant, parce que c’était bel et bien le cas. Il fallait la chercher, mais là maintenant tout de suite, c’était quand même compliqué. « A moins que vous sachiez où Jane Hardwick se trouve. » Ce qui l’étonnerait vraiment, il y avait quand même peu de chance que cet homme sache où elle se trouvait. Quoi que ce n’était pas non plus complètement impossible. « En fait… je l’appel Leopold. »

Le jeune homme n’avait même pas pris la peine de se présenter à la base, en même temps l’homme ne lui avait pas demandé non plus. La seule chose qu’il avait été capable de faire, c’était directement parler de la disparition de sa femme. Parce que c’était ce qui emplissait actuellement son esprit, il ne pensait à rien d’autre. A quoi pouvait-il penser de toute façon ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Lun 20 Juil - 21:45


Une rencontre percutante
C

ael se sentait complètement impuissant face à la détresse du jeune homme. Il avait beau ne rien savoir de lui (pour l'instant), il ne se sentait pas le coeur à le laisser à sa détresse et de faire comme si de rien n'était. S'il avait dû perdre (au sens de perdre de vue) quelqu'un qui lui était cher, il ne supporterait pas que les autres, ceux qui ne connaissaient pas cette personne, le traitent avec indifférence, il espèrerait de l'aide de qui voulait bien lui en apporter. Et oui, Cael était bien décidé à lui venir en aide, même s'il ne savait pas exactement de quelle manière il pourrait être utile. De toute évidence, et même s'il ne le lui confirma pas verbalement, le jeune homme avait exploré toutes les pistes explorables, et sondé l'entourage de son épouse, sans le moindre succès... Qui sait, même s'il ne pouvait rien faire afin qu'il la trouve, au moins, il pourrait lui éviter d'errer dans le noir à un moment où il ne valait mieux pas qu'il reste seul. Le jeune homme confirma qu'il ne savait pas quel aide le fé pourrait lui apporter, tout comme Cael ne le savait pas non plus... Jusqu'à ce que... Jane Hardwick ? Il avait bien dit Jane Hardwick ? La fille de Natasha et Joachin ? Quand il entendit le nom de l'époux transi d'inquiétude, il n'eut plus le moindre doute. Leopold... Alors Jane avait vraiment disparu. Cael ne dissimula pas sa surprise, pas plus que son trouble... Il ne connaissait pas vraiment Jane, quand il côtoyait encore régulièrement les Hardwick, parce qu'il venait voir Joachin, elle était toute petite. Il lui arrivait de temps à autres de parler à Natasha, bien sûr, mais sa fille avait rarement été dans les parages, alors. Ceci dit, cette révélation lui faisait quand même quelque chose.

-J'ai entendu parler de toi.
répondit-il alors. Je m'appelle Cael. Je connais très bien les parents de Jane.

Enfin... Normalement, il ne connaissait plus que Natasha... Mais c'était de Joachin qu'il avait été le plus proche. Logiquement, il aurait dû parler de Joachin au passé, sauf qu'il avait revu le père de Jane... il n'y a pas si longtemps de cela... alors qu'il pensait ne jamais le revoir un jour... Et maintenant, Jane avait disparu. Cela pouvait-il avoir un rapport ? Jamais Joachin n'aurait eu l'idée absurde de chercher sa fille, mais Jane avait peut-être retrouvé sa trace. Ou pire, avait disparu en le cherchant... C'était une information qu'il avait juré de ne pas répéter... mais vu l'urgence de la situation, il se voyait mal dissimuler la vérité à Leopold.

-Je sais peut-être quelque chose qui pourrait t'aider.
Il ne savait pas exactement comment évoquer la situation sans passer pour un illuminé, mais en même temps, il ne pouvait pas se taire. J'ai revu le père de Jane, Joachin, il y a quelques jours de cela.

Cela étant, il n'avait pas la moindre idée d'où il se trouvait à présent. La forêt, certes, mais la forêt, c'était vaste... Et Cael était certain que Leopold avait dors et déjà entrepris de la fouiller de fond en comble.








code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Jeu 13 Aoû - 12:18

Cael & Leopold
Une rencontre percutante
Quand Leopold avait mentionné le nom de sa femme, il ne s’était pas attendu à une surprise à ce point chez l’homme avec qui il parlait. Il ne le comprit pas de suite avant que ce dernier ne parle du fait qu’il connaissait bien les parents de la jeune femme. Le village était définitivement bien petit. Ce Cael (puisqu’il se présentait, Leo connaissait à présent son prénom) était donc un proche des parents Hardwick. Leopold ne s’était vraiment pas attendu à tomber sur une personne comme ça, mais c’était une bonne chose à ses yeux. Le jeune homme se disait que Cael pourrait l’aider comme cela, parce qu’il connaissait un peu la famille (enfin la mère du coup principalement, du moins c’était ce qu’il pensait). Même si l’homme avait montré rapidement l’envie de l’aider à rechercher sa femme, il était directement impliqué maintenant et c’était forcément mieux. Léo ne savait pas vraiment quel relation il y avait entre les parents de Jane et Cael, mais il se disait que c’était forcément une bonne chose. Il voulait voir de l’espoir, même minime, dans n’importe quoi. Il espérait vraiment pouvoir retrouver sa femme.

L’homme reprit la parole, affirmant qu’il savait quelque chose capable de l’aider. Leopold ne lâcha pas Cael des yeux, attendant avec impatience d’entendre ce qu’il avait à dire. N’importe quel indice pouvait l’aider de toute façon, au point où il en était. Le jeune homme n’avait vraiment pas l’ombre d’une piste, il n’avait aucune idée de l’endroit où sa femme pouvait bien se trouver. Quoi qu’il pensait de plus en plus à la forêt et aux grottes, mais c’était vaste et ça ne pouvait pas vraiment l’aider. Cael termina donc sa phrase, apprenant à Leopold qu’il avait croisé le père de Jane quelque jour auparavant.

« Le père de Jane ? » Demanda-t-il surpris, se demandant s’il avait vraiment bien entendu les paroles de Cael. C’était irréaliste, c’était même complètement dingue. Soit il avait mal entendu, soit c’était l’homme qui était complètement timbré. Ou alors, il y avait encore quelque chose de « magique » sous cette histoire. A force, Léo commençait à avoir l’habitude. « Il est mort quand Jane était gosse, c’est pas possible. »

C’était ce qu’il pensait oui, ce que tout le monde pensait normalement. Techniquement parlant, le corps de l’homme n’avait jamais été retrouvé mais on faisait souvent ce constat à la disparition de quelqu’un. Cela sera le cas de Jane si jamais on ne la retrouvait pas non plus. A cette pensée, Leopold ne put retenir un léger frisson. Il espérait vraiment qu’ils allaient la retrouve et qu’ils n’allaient pas simplement décréter qu’elle avait dû perdre la vie (comme de nombreux autres) dans la forêt, comme son père à l’époque. Etait-il en vie finalement ? S’il l’était, pourquoi n’avait-il pas donné signe de vie ? Tant de question et aucune réponse pour le moment. Cela viendrait, il l’espérait. Et avec un peu de chance, cela allait donner lieu à une piste le menant à sa femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Sam 15 Aoû - 1:01


Une rencontre percutante
J

oachin reprocherait peut-être à Cael d'avoir ainsi révélé son secret au mari de sa fille, mais avec une telle information à disposition, le fé ne se voyait pas faire autrement que de tout lui apprendre. Après tout, son ami d'autrefois n'irait tout de même pas lui reprocher d'essayer de retrouver sa fille. Cael était convaincu que, malgré tout ce qui s'était passé, Joachin tenait à sa fille comme à la prunelle de ses yeux, il ne lui en voudrait pas... Dans tous les cas, il se devait d'aider Leopold, ne serait-ce que par amitié pour Natasha, et parce que personne ne méritait de disparaître sans que personne s'en soucie. Il n'avait pas d'autre piste, pas d'autres éléments, ils devraient donc se contenter de cette information. Mais, qui sait, cela servirait peut-être, cela serait peut-être assez pour redonner de l'espoir au mari inquiet et pour progresser vers une piste qui soit réellement digne de ce nom. L'information qu'il délivra à Leopold eut bien évidemment le don de surprendre ce dernier. Et pour cause, tout le monde, comme l'humain le lui fit si bien remarquer, pensait le père de Jane mort, disparu depuis de bien trop nombreuses années pour que l'on puisse espérer le retrouver un jour. Et pourtant, faute de respirer encore, il avait en tous cas toujours une existence physique. Et Cael était à même de le garantir sur parole à son interlocuteur. En même temps, jamais il n'aurait la cruauté de prétendre ce genre d'informations s'il n'était pas sûr de lui, jamais il ne se jouerait d'un coeur désespéré, en proie à une détresse sincère et, surtout, infiniment compréhensible.

-Moi non plus je n'aurais pas cru cela possible, mais je l'ai bel et bien vu, et je lui ai parlé.


Il marqua une pause. Il ne savait trop comment expliquer la situation à son interlocuteur. Pour le fé qu'il était, l'existence des vampires était un fait commun et établi, ça ne rendait pas pour autant agréable le fait de découvrir que l'un de ses proches avait été mordu, mais au moins, on ne se prenait pas dans le même temps en pleine figure la découverte de l'existence des vampires. Cael supposait que Leopold était un humain. Il ne pouvait pas en être sûr, bien évidemment, mais il le pensait, tout du moins, et de ce fait, peut-être n'était-il pas au courant de l'existence des vampires ? Enfin, à ce stade, mieux valait qu'il l'apprenne, quoi qu'il en soit. Malheureusement pour lui, s'il voulait prendre conscience de ce qui avait pu arriver à Jane, il fallait qu'il sache. Même s'il y avait façon plus agréable d'apprendre les choses. Oui, Cael espérait vraiment que son interlocuteur soit au courant.

-Quand Jane était gosse, comme tu dis, Joachin a été mordu... par un vampire. Il s'est isolé dans la forêt pour protéger sa famille de lui.


Sacrifice que Cael continuait de trouver honorable, au demeurant. Même s'il n'allait pas forcément aider Leopold à ne pas s'inquiéter, malheureusement. S'il ne se contentait pas de le prendre tout simplement pour un fou et de passer son chemin.








code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Dim 13 Sep - 18:40

Cael & Leopold
Une rencontre percutante
Leopold ne voyait vraiment pas où Cael, l’homme qu’il venait de percuter et qui semblait connaitre Jane et sa famille, quand il affirmait qu’il avait vu le père de cette dernière. L’homme était décédé de nombreuses années auparavant, il avait disparu comme de nombreuses personnes dans Notre Terre. Evidemment, le jeune homme se doutait que cela avait un rapport avec les créatures ou bien le Sorcier, mais il ne parvenait pas à imaginer que ce dernier puisse être encore en vie. Mais l’homme devant lui affirmait qu’il l’avait vu quelques jours avant, qu’il avait même discuté avec lui. Vraiment ? Le père de Jane était vraiment en vie ? Evidemment, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de penser à la réaction de Jane quand elle l’apprendrait, il fallait vraiment qu’elle l’apprenne d’ailleurs (mais il n’allait malheureusement pas avoir l’occasion de le lui dire). Léo ne dit rien jusqu’à ce que Cael entre directement dans les explications, comprenant enfin ce qui s’était passé. Le père de Jane était un vampire, pendant toutes ces années il était encore en vie dans la forêt. Et il n’avait pas donné signe de vie ? Jusqu’à aujourd’hui apparemment.

« Un vampire… » Dit-il dans un souffle, plus pour lui que pour Cael. Heureusement qu’il avait connaissance de l’existence des créatures, c’était bien plus facile à avaler comme histoire. Il avait eu du mal le jour où il avait découvert ce monde « magique » autour du village et des humains, mais il avait fini par s’y faire. En même temps, il semblait que la plupart de ses proches avaient des rapports avec les créatures, allant du chasseur à la sorcière et myrihande, en passant par la sirène même s’il l’ignorait encore pour le moment. « C’est dingue. »

Cela l’était vraiment et Leopold regrettait de l’apprendre maintenant, alors qu’il n’avait aucune idée de l’endroit où pouvait se trouver Jane. Si jamais elle l’apprenait, ça allait lui faire un choc. Et forcément, elle devait l’apprendre. Même si vraiment la situation était compliquée, il fallait que la jeune femme sache que son père n’était pas mort et qu’il était quelque part. De son côté, le jeune homme aurait aimé pouvoir apprendre cela aussi, mais il savait parfaitement que son paternel était bel et bien mort.

« Est-ce que vous pensez qu’il… » Le jeune homme marqua une pause, avalant douloureusement sa salive à la pensée qui traversait son esprit. « Qu’il pourrait avoir un rapport avec la disparition de Jane ? »

Si l’homme était un vampire, il était dangereux. Même si Leopold n’avait qu’une petite expérience des créatures (et sans doute pas la bonne), il ne pensait pas se tromper en pensant que les buveurs de sang étaient loin d’être des anges. S’il était revenu hanter le village, qu’il avait croisé son ami, peut-être qu’il avait trouvé Jane. Et donc, peut-être qu’il lui avait fait du mal. Il y avait bien trop de variable dans cette disparition pour rassurer Leopold, il pouvait être arrivé n’importe quoi à sa femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Mer 16 Sep - 21:34


Une rencontre percutante
C'

était un pari risqué que d'apprendre au jeune Ridley que le père de son épouse disparue était un vampire. Cael ne pouvait en être certain, mais il lui semblait que le jeune homme n'était pas une créature. Par conséquent, il pouvait très bien n'avoir aucune connaissance de ce qui se passait en notre terre. C'était un cas de figure que Cael avait appréhendé, car faire reconnaître au jeune homme que son beau-père était vivant, c'était déjà beaucoup, lui signifier qu'il était en plus un buveur de sang, c'était un nombre plus que conséquent d'informations à assimiler. Mais au final, il semblait plus surpris de savoir que Joachin "vivait" toujours que de découvrir l'existence des vampires. Qu'il soit une créature ou non, il devait être au courant (ce qui n'avait rien d'illogique quand on savait de qui il était entouré, mais le fé ne savait absolument rien de son interlocuteur, si ce n'est qu'il avait épousé Jane - dont il ne savait pas grand chose non plus). C'était dingue, oui, c'est certain, Cael lui-même n'avait pas accueilli la nouvelle avec la plus grande des sérénités (même s'il avait été vraiment heureux de retrouver cet ami qu'il ne pensait plus jamais revoir), et cela impliquait bien des bouleversements que Leopold n'était pas à même d'appréhender comme il aurait pu le vouloir, puisque l'urgence n'était pas tant de réunir le père et sa fille que de retrouver la fille tout court. Le seul soulagement de Cael était qu'il n'aurait pas à convaincre son interlocuteur qu'il ne mentait pas, c'était vrai, ce qu'il disait était parfaitement vrai. Et donc, ils pouvaient palier au plus important. Le plus important, pour l'heure, c'était Jane, et même si Joachin ne savait peut-être absolument rien, se renseigner auprès de lui semblait être une piste qu'il était impossible de négliger.

-Je n'en sais rien.
dit-il tout simplement, ne voulant pas non plus donner de faux-espoir au mari désespéré, pour lequel il éprouvait déjà une grande sympathie alors même qu'ils venaient seulement de se rencontrer. Joachin n'aurait jamais fait de mal à sa fille, pas intentionnellement, du moins...

Ça, Cael en était parfaitement certain. Même s'il ne l'avait pas vu pendant plus de quinze ans, il n'avait pas le moindre doute quant à l'amour que le vampire portait à sa fille et à sa femme, ce même amour qui, aussi contradictoire cela pouvait-il sembler, l'avait invité à les abandonner... pour les protéger. Dernièrement, il avait pris de plus en plus de risques, il le lui avait avoué. Peut-être avait-il pris le risque de trop ? Cael espérait sincèrement que non. Mais malgré toute l'affection qu'il portait à son ami, il ne se leurrait tout de même pas, les vampires n'étaient pas des créatures très clémentes, et ce n'était pas qu'une question de caractère, c'était une question de nature. L'appétit du sang qu'ils pouvaient ressentir dépassait toute forme de contrôle, c'est en tous cas l'impression que lui en avait laissé chaque vampire qu'il avait pu rencontrer (ceci dit, ils n'avaient fort heureusement pas été bien nombreux), quoique Joachin n'ait fait preuve d'aucune hostilité à son adresse durant toutes la conversation qu'ils avaient eu ensemble.

-...Mais il sait peut-être quelque chose.









code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Mar 13 Oct - 10:55

Cael & Leopold
Une rencontre percutante
Si Leopold n’avait pas été si inquiet pour Jane, il aurait peut-être été plus prudent avec les révélations de cet inconnu. Rien ne pouvait vraiment lui dire que Cael ne mentait pas, qu’il disait vraiment la vérité sur le père de sa femme. Ce n’était quand même pas rien d’affirmer qu’un homme que tout le monde croyait mort depuis plus de quinze ans ne l’était pas au final, qu’il était même devenu une créature. Au moins, Léo avait connaissance de l’existence de ces créatures et n’avait pas à subir la découverte de ce détail. A force, il avait une certaine connaissance de ces créatures d’ailleurs (quand on voyait de qui il était entouré - créature et chasseur - ce n’était guère étonnant au final). Au vu de la situation, Leopold ne se posa donc pas la question concernant l’honnêteté de l’homme qui se trouvait sous ses yeux. Quelque chose lui disait qu’il pouvait lui faire confiance et c’était ce qu’il avait l’intention de faire. Joachin Hardwick était donc un vampire et cela, Jane l’ignorait complètement. Quand elle allait l’apprendre (puisqu’il avait à ce moment-là l’intention de lui en parler quand il allait la retrouver, ne se doutant pas du tout du tournant de la situation) elle risquait de tomber des nues, mais c’était une bonne chose qu’elle soit au courant. Pour l’heure cependant, il fallait encore la retrouver et Leopold commençait à se demander si en effet, ce buveur de sang n’avait pas un rapport avec la disparition soudaine de sa femme. Cael affirmait que l’homme n’aurait jamais fait de mal à sa fille intentionnellement, ce qui était donc possible quand même. En même temps, si l’homme était un vampire, ce n’était vraiment pas une bonne chose de le fréquenter. Leopold n’avait pas beaucoup d’expérience - voir aucune en fait - concernant les buveurs de sang, il savait simplement ce qu’Andrew avait pu lui raconter. C’était des créatures assoiffées de sang et clairement dangereuse (même si l’avis de son - ex - meilleur ami n’était pas vraiment des plus objectifs sur ce sujet).

« Il faut que je lui parles ! Vous savez où je peux le trouver ? » Affirma-t-il finalement, n’aillant que faire du danger que cela puisse être. Il n’en avait que faire de devoir rencontrer un vampire, de devoir prendre des risques, si c’était pour retrouver la femme qu’il aimait. Si le père de cette dernière savait quelque chose, il était important qu’il lui parle. Comme il avait l’intention d’aller prévenir également Natasha Hardwick, malgré la relation difficile qu’elle avait avec sa fille. Il fallait mettre toutes les chances de leur côté pour retrouver Jane. Et en parlant de la femme justement… « La mère de Jane est-elle au courant ? »

Si c’était le cas, si Natasha le savait, Leopold devait bien avouer qu’il lui en voudrait en partie. Non pas qu’il ait son mot à dire dans l’histoire, mais il connaissait Jane et il savait à quel point elle souffrait du manque de son père. Elle ne le montrait pas souvent bien sûr, trop de fierté, mais il avait quand même appris à la connaitre un peu depuis qu’ils se connaissaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Mar 13 Oct - 19:01


Une rencontre percutante
C

ael comprenait parfaitement l'attitude de Leopold, au fond, il avait bien su que c'était ainsi qu'il réagirait en découvrant que Joachin Hardwick était toujours en vie (si on pouvait véritablement appeler cela une vie), qu'il voudrait lui parler, le rencontrer. Le jeune homme n'allait pas découvrir cette information et ne rien en faire, et le fé l'avait, après tout, mis au courant dans le but qu'il en fasse quelque chose. Ceci dit, il ne voulait pas non plus le précipiter dans la forêt, à la recherche d'un vampire, comme on se laisse entraîner dans la gueule du loup. Et il craignait fort d'envoyer Léopold au casse-pipe s'il allait trouver le père de son épouse seul, dans l'état de fatigue physique et morale où il se trouvait pour l'heure. Il hésitait donc quant à la réponse à lui fournir. Il ne pouvait pas, quoi qu'il en soit, lui mentir, pas après en avoir ainsi trop dit, beaucoup trop, même, il espérait seulement que le jeune homme saurait se montrer prudent, même si c'était là une attitude que l'on adoptait rarement quand seule l'inquiétude que l'on éprouvait pour un proche dictait notre jugement et notre conduite. Cael était bien placé pour le savoir. Il n'avait pas toujours agi de façon très rationnelle après la mort de Joshua, et il lui avait fallu un certain temps avant de gagner une attitude plus raisonnable et logique.

-Je ne sais pas exactement où il se trouve. Dans la forêt, très certainement.


Cael espérait que cette absence de précision dissuaderait Leopold de se jeter à corps perdu dans l'entreprise de le retrouver, au mépris du danger. Qu'ils rassemblent leurs forces pour retrouver Jane était une bonne chose, mais Leopold ne serait d'aucune utilité à la femme qu'il aimait s'il périssait en la cherchant. Le plus simple serait que Cael puisse organiser leur rencontre, mais le fait est qu'il n'avait pas menti à Leopold : Cael ne savait effectivement pas où se cachait Joachin, et même s'il se trouvait dans le repère des vampires, le fé n'en connaissait pas l'emplacement exact.

-Natasha est au courant, oui.
répondit-il à sa deuxième question. Sans vouloir mettre cette-dernière en porte-à-faux pour autant. La situation devait être terriblement difficile pour elle en ce moment, loin de Cael l'idée d'ajouter encore de l'huile sur le feu. Raison pour laquelle il se sentit obligé de préciser. Mais elle ne le sait pas depuis très longtemps, tout comme moi.

Pauvre Natasha. Cael n'avait pas encore eu l'occasion de lui parler depuis sa conversation avec Joachin, mais il devinait combien la situation devait être douloureuse pour elle (il fallait vraiment qu'il aille la trouver). Ce mari revenu d'entre les morts, sa fille qui était introuvable... Elle devait être au plus mal. Elle ne méritait pas qu'on lui reproche de ne pas avoir tout fait ou ne pas tout faire pour son enfant.




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   Lun 2 Nov - 23:28

Cael & Leopold
Une rencontre percutante
Leopold ne pouvait pas ignorer la nouvelle du retour du père de Jane, que tout le monde pensait mort. Le jeune homme avait forcément envie de le rencontrer, de lui parler de sa fille, de voir s’il avait un rapport avec sa disparition. Cependant, ce n’était pas si facile que cela. Joachin Hardwick était un vampire maintenant (enfin depuis plusieurs années, mais Léo venait tout juste de l’apprendre), il devait donc logiquement vivre dans la forêt comme ses pairs. Ce fut cela que confirma Cael, l’homme l’informa qu’il ne savait pas précisément où il se trouvait. Autant dire que l’humain allait avoir beaucoup de mal à le trouver du coup. Leopold se doutait bien qu’il n’allait pas pouvoir se contenter de se rendre dans la forêt, autour du repère des buveurs du sang, dans l’espoir de le trouver. Et même avec l’aide de l’homme qu’il avait sous les yeux, ça n’allait pas être plus évident. Après tout Cael ne savait pas exactement où le père de Jane pouvait bien se trouver. Leopold se rendait donc compte que ça n’allait pas être évident pour lui de suivre la piste du père de son épouse (ou du moins de celle qu’elle pensait être son épouse), à moins de passer via sa belle-mère. Cael confirma que Natasha Hardwick était au courant du fait que son « époux » était en vie, même si cela était récent tout comme lui. Léo n’avait pas l’intention de porter un jugement sur la femme, il ne l’a connaissait pas assez pour cela de toute façon. Il avait beau avoir épousé Jane, il ne savait pas grand-chose de sa belle-mère. Il laissa quelques secondes de silence, avant de reprendre la parole tentant de réfléchir un peu à la situation, même si clairement il se sentait perdu.

« Il faut que je lui parle. »

Il parlait évidemment de Natasha, qui était au courant du retour du père de sa fille et avec qui il devait en discuter sans doute. De toute façon, il fallait qu’il la mette au courant de sa disparition. Même si la relation entre la mère et la fille n’était pas au beau fixe, c’était normal qu’elle soit mise au courant de sa disparition. De toute façon, il fallait que toutes les personnes disponibles soient à la recherche de Jane, c’était le meilleur moyen de la retrouver. Même s’ils ne pouvaient pas la retrouver au vu de la situation, mais cela Léo l’ignorait encore entièrement.

« Si jamais vous apprenez quelque chose sur Jane, sur son père, ou n’importe quoi d’autre… tenez moi au courant. »

Leopold n’avait pas spécialement envie de se montrer désagréable avec l’homme qu’il venait de rencontrer, mais il était bien trop fatigué et angoissé pour réussir à vraiment mettre des formes dans ses demandes. Cependant, il était vraiment reconnaissant envers Cael, il était heureux d’avoir croisé sa route. Le jeune homme ne savait pas vraiment si cela allait l’aider, mais il était quand même content d’avoir fait cette nouvelle rencontre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une rencontre percutante (Cael)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre percutante (Cael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cael, Korch, Eldrich]Leçon n°1 : comment faire un miracle ?
» Cael Joy
» La figure de style, une approche percutante | Renan le Guerec
» Aileen - Cael.
» Les règles qui me posent problème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Ruelles-