Partagez | 
 

 Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Sam 25 Juil - 0:19

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Aaron n'avait pas vraiment eu d'autre choix que de préparer cette rencontre entre sa petite amie et son frère. Ce dernier semblait vraiment intéressé de rencontrer la jeune femme, il avait envie de faire sa connaissance et il n'avait pas manqué de le lui faire comprendre. Au fond de lui, Aaron devait bien avouer qu'il avait également envie de présenter Eponine à son aîné. Sa relation avec Andrew allait de mieux en mieux ces derniers temps, Aaron devait bien avouer qu'il faisait quand même de gros efforts depuis qu'il avait le droit de se rendre dans la forêt pour chasser officiellement. Il avait encore à en faire bien sûr, il était loin d'être encore un Hellsing très ouvert, surtout avec les autres membres de sa famille (en particulier son père et l'une de ses cousines). Mais il faisait quand même des efforts et il était en train d'en faire un actuellement, alors qu'il s'apprêtait à présenter Eponine à Andrew.

Pour que cela soit plus facile, le jeune homme avait demandé à sa petite amie de les retrouver chez eux. Leur père était partie chasser pour un moment, Maybell était à l'école, leur tante avait ses occupations diverses et concernant Kathleen, Aaron n'en avait que faire de ce qu'elle pouvait bien faire, mais il savait qu'elle ne serait pas là. Le jeune homme acceptait de présenter sa petite amie à son frère, mais il n'était pas encore question qu'il le fasse avec les autres membres de sa famille. Pas pour le moment en tout cas, même s'il se doutait bien qu'il allait bien devoir le faire un jour. Puisqu'il n'avait pas spécialement envie que cette relation s'arrête, il tenait bien trop à Eponine. Même si cette dernière avait visiblement plus de fascination pour les créatures qu'il ne l'aurait cru. Il ne s'était vraiment pas attendu à ce qu'elle souhaite même en devenir une. Enfin, ce n'était pas le moment pour lui de penser à ces choses-là, il y avait plus important après tout. Dans tous les cas, le jeune homme n'avait aucune envie de la perdre.

Eponine n'allait pas tarder à arriver. Aaron se sentait vraiment stressé. D'ordinaire, il avait surtout l'air d'une personne nonchalant, mais pour le coup ce n'était vraiment pas le cas. Il n'y avait normalement aucune raison qu'il soit à ce point inquiet, mais il n'y pouvait rien. Après tout, cette rencontre était surtout une étape qu'ils passaient dans leur relation. Ils vivaient une histoire un peu étrange, ils avaient une relation atypique, mais ça leur ressemblait bien. Cependant, ils n'allaient pas pouvoir échapper à ce genre d'étape. Enfin, pour le moment, c'était qu'à Andrew que le jeune homme présentait la fille qu'il aimait, il y avait pire quand même. Du moins, il l'espérait vraiment.

« Je te rappel que tu ne dois pas faire n'importe quoi ! »

Lança-t-il d'une manière un peu sèche à son frère, il espérait vraiment qu'Andrew n'allait pas raconter n'importe quoi à son sujet. Il espérait surtout qu'Eponine allait plaire à son ainé. Et oui, son opinion comptait même s'il ne s'amusait quand même pas à le lui répéter. Et puis finalement, quelqu'un frappa à la porte. C'était le moment.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 638

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Sam 25 Juil - 23:06


Quand on entre dans la famille...
É

ponine faisait face à l'image que lui renvoyait son reflet. Jamais elle n'avait pris autant de temps pour se regarder ainsi dans la glace. Et pour cause, elle était loin d'être quelqu'un de narcissique. Elle prêtait à peine attention à la manière dont elle s'habillait, ne se maquillait jamais, prenait à peine la peine de se coiffer... bref, autant le dire, elle se négligeait. Mais pas cette fois. Cette fois, elle avait fait un effort. Et pour cause, cette fois-ci était particulière. Elle allait rencontrer le frère d'Aaron. Éponine devinait que, au-delà de tout ce qu'il avait à redire, il tenait beaucoup aux membres de sa famille, sans quoi il ne chercherait pas tant à les rendre fiers (même s'il ne se débrouillait pas forcément au mieux pour ce faire), rencontrer le frère aîné, c'était faire un premier pas vers son acceptation au sein de la famille Hellsing. C'était terrifiant, surtout qu'Éponine n'avait jamais eu le droit à ce passage obligatoire de la présentation à la "belle-famille", et en même temps, elle était heureuse d'être ainsi introduite auprès d'Andrew, cela devait bien signifiait que sa relation avec le jeune chasseur signifiait autant pour lui que pour elle... Alors, même si elle n'était pas très à l'aise, elle espérait beaucoup de cette rencontre, même si elle craignait qu'on ne la considère pas à la hauteur. Après tout, Éponine n'était pas le meilleur parti qu'un Hellsing puisse trouver, ne serait-ce que du fait de sa propension considérable à être attirée par des créatures qu'elle ferait mieux de haïr si elle comptait être acceptée... Quoi qu'elle comptait bien éviter soigneusement le sujet tout le temps de cette rencontre. Une dernière oeillade au miroir. Une tenue vaguement élégante sans pour autant en faire trop. Elle se disait qu'elle aurait pu faire largement pire... et peut-être mieux mais qu'importe, il était grand temps d'y aller si elle ne voulait pas faire mauvaise impression par son retard. Elle se rendit donc jusqu'à la demeure des Hellsing. Une grande inspiration, elle toqua à la porte. Ça allait bien se passer. Ça devait bien se passer. Il le fallait, un point c'est tout. La porte s'ouvrit sur celui qu'Éponine reconnut comme étant le frère aîné d'Aaron. Elle obligea un fin sourire à s'esquisser sur son visage.

-B...bonjour.
Si elle bafouillait dès le départ, elle n'était pas sortie de l'auberge, quoique le sourire encourageant que lui adressait Andrew avait le don de la rassurer un peu.
-Bonjour. Éponine je suppose ? Aaron m'a beaucoup parlé de toi, j'avais hâte de te rencontrer.
Il lui avait beaucoup parlé d'elle ? Vraiment ? Ou bien n'était-ce qu'une façon de parler ? Dans le doute, elle conservait son sourire de façade. Entre, je t'en prie.
Éponine ne se fit pas prier et entra à l'intérieur. Son sourire, même s'il était toujours peu naturel, se fit plus confiant quand elle aperçut Aaron, vers lequel elle se dirigea pour déposer rapidement, et avec une certaine pudeur, un baiser sur ses lèvres. Il lui fallait au moins cela pour gagner en confiance.
-J'espère que je ne suis pas en retard...








code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Mar 18 Aoû - 21:46

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Eponine avait frappé à la porte et ce fut Andrew qui s’approcha de cette dernière afin de l’ouvrir. Aaron sentit son cœur s’accélérer à l’idée que son frère et sa petite amie allaient se rencontrer. Ce moment était important pour lui, il espérait vraiment que les choses allaient bien se passer. Son histoire avec l’humaine était importante aux yeux du chasseur, ce n’était pas qu’une simple amourette d’adolescent (en même temps, Aaron avait passé l’âge de l’adolescence même si par moment il semblait encore avoir le caractère). Il ne pensait pas encore, bien sûr, à l’épouser mais quand même. Il avait envie que les membres de sa famille l’accepte et plus particulièrement Andrew. Mais pour ce côté-là, Aaron n’avait aucun doute. Eponine était parfaite, elle ne pouvait que plaire à son aîné (s’il pouvait quand même éviter qu’elle lui plaise de trop…). C’était par contre plus de son aîné que le jeune homme avait peur. Il s’attendait vraiment à ce qu’Andrew commence à dire des choses qui pourraient baisser l’estime de la jeune femme à son égard. Il se débrouillait sans doute très bien tout seul pour perdre l’estime d’Eponine, mais il n’avait aucune envie que son aîné y mette son grain de sel. Même si ce dernier semblait quand même très ravi de la relation de son frère. Comme d’habitude, Aaron avait tendance à se prendre un peu trop la tête et à se poser un millier de question. Heureusement qu’il n’y avait qu’Andrew de présent chez eux et que le jeune homme n’avait pas, encore, prévu de présenter sa petite amie au reste de sa famille. Aaron sentit ses joues rosir quand Andrew affirma à Eponine qu’il lui avait énormément parlé d’elle. Ils en avaient parlé oui c’était sûr, mais il n’était pas vraiment obligé de le dire. Bon, ce n’était pas le moment pour le cadet Hellsing de prendre la mouche. Il se mit à sourire quand il vit la jeune femme passer le pas de la porte et s’approcher de lui, son cœur se mettant à battre encore plus rapidement. Ces petits gestes de couple lui semblaient encore par moment étrange, mais de plus en plus naturel. Cependant, il apprécia ce chaste baiser qu’ils échangèrent quand elle arriva à sa hauteur, il n’avait pas spécialement envie de se montrer trop démonstratif devant son aîné, il était vraiment réservé de ce côté-là.

« Non pas du tout, tu es parfaite à l’heure. »
Dit-il d’un ton le plus rassurant possible à Eponine, qui était effectivement à l’heure. Même si cela n’avait pas empêché Aaron de stresser avant son arrivée, trouvant les minutes longues et rapides à couler. « Tu veux boire quelque chose ? »

Le jeune homme avait quand même beaucoup de mal à rester serein et à cacher l’angoisse qu’il ressentait. C’était sans doute l’affaire de quelques minutes, le temps qu’ils se posent et que les choses commencent à découler d’elle-même. Avec un peu de chance, Andrew allait l’aider (ou alors l’enfoncer complètement…). En attendant, préparer des boissons c’était une très bonne idée à ses yeux.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Mar 25 Aoû - 0:05


Quand on entre dans la famille...
A

utant le dire, depuis qu’Andrew avait découvert que son frère avait une petite amie, le jeune homme n’avait eu qu’une seule hâte : rencontrer l’heureuse élue. C’était loin d’être le cas de figure que beaucoup d’autres grands frères doivent rencontrer, Andrew, même si ce n’était pas forcément très sympathique de sa part, avait toujours pensé qu’Aaron resterait seul toute sa vie. Ce n’était pas un reproche de sa part, ou même lié au fait qu’il ait pu penser que son cadet soit incapable de plaire à qui que ce soit, mais la gente féminine (ou même masculine, d’ailleurs) n’avait jamais semblé intéresser Aaron. Rien ne semblait exister pour lui que son obsession de la chasse aux créatures. Il s’était trompé, et il en était heureux. Parce qu’Aaron était heureux. Enfin, Andrew pensait qu’il était heureux, il n’en avait pas eu de preuve formelle (parce que dans le genre démonstratif, on ne pouvait pas dire que son petit frère était un exemple), mais le sourire qu’il affichait quand il parlait d’Éponine, ou même cette impression qu’Aaron s’ouvrait plus facilement à lui à présent, comme s’ils étaient enfin capables de partager une véritable relation fraternelle, le lui laissaient entièrement penser. Il voulait donc savoir enfin à quoi ressemblait cette demoiselle chère au cœur de son frère, qui avait su faire fondre un cœur de glace, qu’Andrew n’avait pas soupçonné capable d’être atteint par quoi que ce soit. Il fut donc le premier à ouvrir la porte quand la jeune femme se présenta à leur porte, lui adressant un timide « bonjour », auquel Andrew réagit par un sourire encourageant. Voilà donc à quoi ressemblait la déjà fameuse Éponine. Première observation, elle était très jolie. Pas l’une de ces beautés fatales qui, de toute façon, n’auraient sans doute pas été du goût d’Aaron, mais une beauté sage et classique. Enfin, elle aurait pu être un laideron, ça n’aurait pas changé grand chose, pour Andrew. Il eut immédiatement à cœur de mettre la demoiselle à l’aise, ne manquant pas, même si ce n’était pas tout à fait vrai, d’affirmer que son petit ami lui avait beaucoup parlé d’elle. Disons tout du moins qu’il lui avait parlé d’elle, et puisqu’Aaron était adepte de l’économie de salive, cela faisait déjà beaucoup en soi. Sitôt qu’elle vit Aaron, Éponine s’approcha de lui, et un sourire en coin s’afficha sur le visage du frère aîné en la voyant déposer un baiser sur les lèvres du cadet. Il fallait le voir pour le croire. Aaron, comme pour dissiper sa gêne, proposa à la demoiselle de boire quelque chose, Éponine approuva d’un geste de la tête.

-Sers-moi un verre aussi, je meurs de soif, maintenant que j’y pense.


Et pendant que le cadet s’affairait à leur préparer un rafraîchissement, Andrew entreprit de conduire la demoiselle jusqu’au salon, où il lui offrit de s’asseoir.

-Alors, Éponine, dis-moi tout, Aaron n’a pas tari d’éloges sur toi, mais il est loin de m’avoir tout dit. Vous vous êtes connus comment, tous les deux, tu fais quoi dans la vie ?


La demoiselle ne semblait pas tout à fait à son aise, mais finit par oser prendre la parole.

-Je suis encore étudiante
. Répondit-elle d’une voix à peine audible.

Et pour ce qui était des circonstances de leur rencontre ? Eh bien, elle se taisait.








code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Mer 23 Sep - 14:21

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Pour le moment, les choses se passaient assez bien. Du moins, Aaron avait envie de se dire que ça se passait bien. Il ne se sentait vraiment pas à l’aise en compagnie de sa petite amie et de son frère, mais il fallait bien en passer par là de toute manière. Eponine ne semblait pas dès plus à l’aise non plus, le jeune homme la reconnaissait bien là. Ce fut bien pour cette raison qu’il proposa de servir quelque chose à boire. Au moins, ils auraient de quoi occuper un peu leurs mouvements et Aaron devait bien avouer qu’il avait envie de faire quelque chose en cette seconde. Andrew était en train de les observer, c’était vraiment étrange. Tout cela, c’était nouveau pour le cadet des Hellsing. Avant Eponine, il n’aurait vraiment pas cru qu’un jour il présenterait une fille à son frère. Heureusement qu’ils se trouvaient juste en compagnie d’Andrew, c’était un peu mieux que tout le reste de la famille d’un coup quand même. Mine de rien, les frangins Hellsing s’étaient quand même énormément rapprochés ces derniers temps. Aaron espérait que cela allait durer, ce qui n’allait pas vraiment être le cas si son frère continuait de se montrer trop curieux.

Quand Aaron revint avec les verres pour tout le monde, s’installant sur le canapé du salon également, il n’était pas encore à l’aise. Et pour cause, Andrew venait de demander à Eponine comment ils s’étaient rencontrés. Elle avait répondu concernant ses études et donc ce qu’elle faisait dans la vie, mais pas la manière dont ils s’étaient rencontrés. Quand son aîné avait posé cette question à Aaron la dernière fois, il s’était contenté de fuir la conversation. Sauf qu’à force, Andrew risquait de se poser des questions et donc d’en poser encore plus s’ils ne répondaient pas. Ca l’ennuyait clairement, il n’avait pas envie de parler de la manière dont il s’était rencontré, mais il n’avait pas vraiment le choix. Aaron soupira donc, avant de prendre la parole (c’était sans doute mieux que ça soit lui qui en parle).

« Bon… j’ai cru que c’était une sorcière, voilà. »

Il se passerait des détails, déjà qu’il avait parlé du gros de la situation il ne fallait pas lui en demander de trop. Andrew n’avait pas besoin de savoir qu’avant qu’il ne lui permette d’avoir l’autorisation de chasser, il ne se retenait pas pour faire des activités purement Hellsing. Et Aaron n’avait pas vraiment envie de revenir encore sur le fait qu’il avait bien failli tuer Eponine. C’était certain que leur rencontre était plus que particulière, comme leur couple au final et même eux même. Ils s’étaient bien trouvés tout simplement. Le jeune homme espérait que son frère n’allait donc pas trop s’attarder sur ce sujet, malheureusement Andrew avait le don d’être bien trop curieux aux yeux de son cadet.

« Mais ça n’en est pas une, c’est une humaine… tout ce qu’il y a de plus normal. »

Se sentit-il obligé de préciser. Ce n’était pas le moment pour son aîné de se faire des idées, mais Aaron n’était pas au courant que son frère était le moins bien placé pour le juger.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 638

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Ven 25 Sep - 18:58


Quand on entre dans la famille...
É

ponine était très déstabilisée par la présence d'Andrew. Pourtant, le jeune homme ne faisait rien de mal, au contraire, elle sentait bien qu'il faisait au mieux pour la mettre à l'aise même si, dans l'idéal, elle aurait préféré qu'il ne lui pose pas la moindre question. Mais à quoi s'attendre d'autre ? Il faisait sa connaissance pour la toute première fois, elle était la petite amie de son frère, il était normal qu'il soit curieux (surtout que, connaissant Aaron, la jeune femme n'avait aucun mal à deviner qu'il avait dû parler du strict minimum à son sujet, ce qui lui allait très bien). En soi, les questions du frère aîné n'avaient rien d'intrusives, le genre de question que l'on pose quand on cherche à mieux connaître quelqu'un, des interrogations plutôt banales, en somme. Dire ce qu'elle faisait dans la vie, en soi, ça ne la dérangeait pas. Il était plus complexe, par contre, de revenir sur le jour de sa rencontre avec Aaron. En fait, elle était d'avis d'occulter le sujet, et s'était bien appliquée à ne pas répondre, espérant que cela suffirait, tout simplement, et qu'ils passeraient à autre chose. Mais si elle ne répondit rien, son petit ami le fit à sa place. L'anxiété monta d'un cran quand le chasseur avoua à son frère les circonstances de leurs rencontres. Elle n'osa même pas regarder Andrew, craignant sa réaction. C'est sûr, ce n'était sans doute pas normal de s'enticher de quelqu'un qui avait essayé de vous tuer, mais - elle l'avait dit à Aaron et le pensait toujours - jamais elle ne regretterait ce moment puisque c'était là qu'ils s'étaient rencontrées. Qu'importe que ce ne soit pas normalement sur ces bases-là que l'on construit une relation stable et surtout saine.

-Voilà, je ne suis rien qu'une banale humaine.
répondit-elle, sans pouvoir s'empêcher de se montrer vexée par le propos d'Aaron.

Bien sûr, elle savait qu'il n'avait pas voulu dire par là qu'elle était une jeune femme insipide, mais quand bien même... ça la renvoyait à tout ce qui la dérangeait, normalement, au départ. Ne rien avoir d'exceptionnel. Être une humaine banale à la vie banale. De là venait sa fascination pour les créatures, son envie d'en être une, quoique ses convictions soient ébranlées par sa relation avec Aaron.

-Je sais ce que fait votre famille. Et je le respecte.


Était-ce vrai ? Elle n'en était pas certaine, mais que dire d'autre, elle ne savait si elle pouvait embrasser la cause des Hellsing, mais elle voulait à tout prix plaire à la famille. Et pour cela, elle était prête à plus d'une concession. Faute de totalement adhérer à leur cause, elle voulait la comprendre, sans espérer qu'on la comprenne, sans l'attendre non plus. Tant qu'elle avait Aaron.






code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Dim 18 Oct - 16:12

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Aaron n’avait pas pu s’empêcher de préciser qu’Eponine était une humaine normale, afin qu’Andrew ne commence pas à se poser des questions. Evidemment, le jeune homme ne se doutait pas une seule seconde que son propre frère fréquentait une créature. En tout cas, il ne voulait pas que son aîné croire que celle qui faisait battre son cœur de pierre, celle qui avait réussi à lui faire lever les yeux de ses bouquins, puisse être une créature. C’était une remarque concernant directement Andrew, mais Aaron remarqua après coup qu’il avait sans doute vexé Eponine. Depuis cette conversation qu’ils avaient eue pendant la fête du printemps, Aaron devait bien avouer que par moment il ne savait trop quoi penser. Il comprenait bien que sa petite amie avait dû mal avec la banalité, avec la normalité, mais il n’avait vraiment pas cherché à la vexer. Au contraire, elle était loin d’être banale à ses yeux. Déjà, elle lui avait permis de penser un peu à autre chose qu’à la cause des Hellsing, à sortir de sa chambre pour autre chose que la chasse, c’était bien la preuve qu’elle n’était pas banale. Aaron tourna son regard vers Eponine, il ne voulait vraiment pas qu’elle prenne mal sa remarque. Il ne dit rien pour autant, espérant qu’elle comprendrait simplement ce qu’il espérait dans son regard. Aaron espérait simplement que sa petite-amie soit bien vu par son frère, qu’il puisse le soutenir ensuite devant leur père et leur tante.

Eponine affirma ensuite à Andrew qu’elle savait ce que faisait la famille Hellsing et qu’elle le respectait. Le jeune homme savait parfaitement que c’était également un sujet un peu délicat, qu’elle avait une trop grande affection pour les créatures pour comprendre qu’ils se contentent simplement de les mettre dans le même panier pour les tuer, mais il appréciait sincèrement l’effort qu’elle faisait au quotidien. Effort qu’il se voyait cependant très mal faire, si jamais Eponine décidait vraiment de devenir une créature, mais il ne fallait vraiment pas qu’elle le fasse (c’était mieux pour tout le monde, surtout pour lui). De toute façon, Aaron n’attendait vraiment pas d’elle qu’elle embrasse la cause des Hellsing, même si c’était sans doute ce que voudrait sa famille. Cependant, ils sortaient à peine ensemble et ça ne servait vraiment à rien de voir trop rapidement dans le futur. Pour l’instant, le jeune homme se sentait simplement bien avec Eponine et il voulait profiter de ce que cette nouvelle relation lui offrait. Il n’avait encore jamais connu ça, il aimait savourer chaque instant. S’il avait accepté de présenter Eponine à Andrew, c’était surtout parce que son frère le lui avait demandé et que pour son frère il avait été capable de faire l’effort. Il n’avait pas encore envie d’imposer les repas de famille (à la con…) à Eponine, il s’en voudrait de la faire vivre ça. Le regard d’Aaron se tourna vers Andrew, il attendait de voir une réaction de sa part. Même s’il ne pensait pas que ça arriverait un jour, il espérait vraiment que son aîné aurait une bonne opinion de celle qu’il aimait.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Dim 18 Oct - 17:57


Quand on entre dans la famille...
D

écidément, la jeune femme semblait plutôt timide, elle ne répondait qu'à voix basse et par des phrases concises, lui apprenant qu'elle était étudiante sans donner de précisions sur les études qu'elle menait (question qu'il aurait posé si Aaron n'avait pas prit la parole entretemps). Cela ne surprenait pas vraiment Andrew, il aurait eu du mal à imaginer Aaron avec une petite amie bavarde, bruyante et excentrique, ça ne lui ressemblait pas (pour peu qu'avoir une petite amie lui ressemble, déjà, mais il allait s'épargner ce genre de remarque, par respect envers les deux tourtereaux). Finalement, ce fut Aaron qui répondit à la question que le jeune homme n'avait pas cru si délicate : la façon dont ils s'étaient rencontrés. Aaron avait donc cru qu'Éponine était une sorcière, et avait finalement réalisé son erreur. La part la plus hypocrite d'Andrew aurait aimé qu'elle en soit bel et bien une, pour se dédouaner vis à vis de sa propre histoire avec Penny, mais Éponine, et c'était sans nul doute une chance pour Aaron, était une humaine "ce qu'il y a de plus normal". Andrew s'abstiendrait de juger les circonstances de leur rencontre, il était bien mal placé pour cela, il constata, par contre, qu'Éponine n'avait pas très bien pris la remarque d'Aaron, même s'il n'avait pas voulu être désagréable (Aaron et son tact naturel), Andrew le voyait bien, il n'avait jamais vu une telle lueur dans le regard de son frère, et il n'y avait qu'Éponine qui sache ainsi l'allumer. Éponine ajouta alors que, de fait, elle connaissait les activités de Hellsing et qu'elle les respectait. Andrew esquissa un sourire en coin. Au fond, Aaron s'était dégoté la petite amie idéale, même si réservé, il était convaincu que William et Annabelle seraient bien susceptibles de l'adorer. Encore fallait-il qu'ils découvrent son existence un jour, et ce n'était pas gagné d'avance, connaissant Aaron.

-Crois-moi, Éponine,
affirma Andrew qui, par la même, espérait détendre un peu Éponine, qui paraissait terriblement nerveuse, et Aaron aussi, par la même occasion. Ce n'était pas un interrogatoire, Andrew préférait y voir une conversation cordiale. Mais ils étaient encore loin du compte. Si Aaron s'est intéressé à toi, c'est que tu ne dois pas être comme tout le monde. Pas vrai, Aaron ?

Et ça, il le pensait bel et bien. Aaron, c'était le genre de personne qui ne levait le nez de ses bouquins que s'il y trouvait un intérêt réel et total, alors Éponine, d'une manière ou d'une autre, avait déjà su trouver un moyen d'être unique aux yeux de son frère.

-Et ne t'en fais donc pas, c'est pas un test, je vais pas te mettre un fusil dans la main et voir comment tu te débrouilles. Si tu rends Aaron heureux, c'est tout ce qui compte.


Peut-être ne se serait-il pas exprimé si légèrement si sa propre expérience lui avait appris à revoir l'ordre de ses priorités.







code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Ven 6 Nov - 18:09

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Aaron ne savait vraiment pas comment cette rencontre allait tourner. Il n'avait aucune envie de se disputer (encore) avec Eponine au sujet des créatures. Le jeune homme n'était pas doué pour converser, il n'était pas doué tout court pour les relations humaines. Il n'avait aucune envie de blesser sa petite-amie en affirmant à son aîné qu'elle était une humaine normale, même s'il connaissait son penchant pour le manque de confiance en elle. Aaron ne se sentait pas à l'aise et ne savait pas ce qu'il devait dire pour rassurer Eponine, puisqu'il voulait en plus éviter d'aborder le sujet de sa fascination trop extrême pour les créatures. Il aimait cette curiosité qu'elle avait (d'ailleurs, c'était ce qui l'avait charmé dans un premier temps - même s'il avait été aussi plus que charmé par son regard et elle tout simplement), mais il ne voulait pas que ses proches découvrent qu'elle avait cette envie secrète de devenir une créature. Il avait du mal à l'accepter déjà et il savait que son père (son frère pouvait se montrer plus sympa, il fallait bien qu'il le lui reconnaisse) ne l'accepterait pas. Il voulait donc éviter la catastrophe, même s'il n'en avait que faire de l'avis de son père, de sa tante et de ses cousines (celle de son frère par contre...).

Frère qui était en train de monter de plus en plus dans l'estime de son cadet. Aaron ne le montrait pas souvent, mais il aimait quand même énormément Andrew. Ce n'était pas pour rien qu'il lui présentait Eponine et qu'il se montrait si nerveux. Il avait bien fait, c'était évident. Aaron ne pouvait pas penser autrement en entendant les paroles de son ainé, celles qu'il adressa directement à Eponine. Il avait trop de fierté pour le montrer, mais il était sincèrement touché par les mots d'Andrew. En effet, s'il aimait Eponine c'était bien parce qu'elle était loin d'être comme tout le monde. Eponine était tout simplement unique aux yeux du jeune chasseur, mais il ne savait pas vraiment s'y prendre pour le lui exprimer. Andrew ajouta une couche en affirmant qu'il n'était pas là pour la tester et qu'il avait simplement envie qu'il rende son frère heureux.

« Plus que je ne l'ai jamais été. »

Compléta-t-il finalement, en s'adressant à Eponine. En effet, Aaron n'avait pas le sentiment d'avoir été aussi heureux un jour que depuis qu'il était avec la jeune femme. Elle changeait tout dans sa vie, elle la rendait plus douce et plus agréable. Ce n'était pas parfait bien sûr, principalement parce que le jeune chasseur était loin d'être parfait, mais c'était juste ce dont il avait besoin. Et elle était bien la seule à réussir à le détourner un peu de ses recherches sur les créatures et sur la chasse, c'était quand même exceptionnel.

« Et je suis pas comme mon frère moi. » Reprit-il, ne pouvant pas s'en empêcher. « Je ne papillonne pas de fille en fille. »

Il n'y pouvait rien, il avait eu besoin d'envoyer cette petite pique parce que cette discussion était juste trop parfaite entre lui et Andrew. Depuis quand ils étaient parfaits tous les deux ensemble ? La remarque d'Aaron n'était cependant pas du tout à prendre au sérieux de toute façon, il ne connaissait aucune des filles que son frère avait fréquenté. Il ne s'y intéressait pas du tout en même temps. Et il était loin de se douter de ce que son ainé était en train de vivre.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 638

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Sam 7 Nov - 17:07


Quand on entre dans la famille...
É

ponine avait vraiment appréhendé sa rencontre avec le frère aîné d'Aaron, elle avait craint d'être cuisinée aux petits oignons, d'être jugée... et surtout, de finir par être considérée comme étant parfaitement indigne de l'attention que lui accordait son cadet. Elle imaginait que quelques mots de lui, si elle ne lui plaisait pas, auraient pu ébranler son petit ami et lui faire penser que, finalement, il valait mieux qu'elle et méritait une fille à sa hauteur. C'était peut-être insensé, comme réflexions, n'empêche que c'était bel et bien celles de la jeune femme. Elle avait beau vouloir se promettre à un destin exceptionnel (et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle tenait à cela), elle ne s'estimait pas beaucoup à l'heure actuelle, et ne considérait certainement pas en tous cas qu'elle soit digne de plaire à qui que ce soit, et surtout à un garçon comme Aaron, ce qui semblait pourtant - et miraculeusement - être le cas. Car si Aaron était imparfait (c'est peu de le dire), il arrivait à Éponine de le trouver trop parfait pour elle... Mais Andrew se montrait véritablement bienveillant avec elle. Allez savoir à ce stade si elle lui plaisait ou nom, mais ce qui était en revanche certain, c'était que l'aîné voulait simplement le bonheur de son cadet. Et si elle le lui apportait, il s'en satisfaisait. Apparemment, c'était le cas. La jeune femme ne put s'empêcher de sourire - sans doute un peu niaisement - quand Aaron affirma qu'il était heureux avec elle, et plus qu'il ne l'avait jamais été. Il ne l'exprimait pas toujours très bien, mais en tous les cas, cette affirmation lui allait droit au coeur (un coeur qui battait la chamade, au passage), parce qu'elle savait qu'il était sincère, et parce que ça n'aurait pas pu être plus réciproque. Aaron avait bouleversé sa vie, et pour le meilleur, elle voulait le croire. Même si certains moments et certaines choses risquaient évidemment d'être fort compliqués. Quand Aaron ajouta que contrairement à son frère, il ne papillonnait pas de fille en fille, Éponine esquissa un sourire légèrement gêné (il lui faudrait quand même un certain temps avant d'être complètement à l'aise et détendue). Elle ne savait pas si c'était de la taquinerie, des reproches, si c'était la vérité ou pas, dans le doute, elle préférait supposer que c'était une simple plaisanterie. Et elle répondit donc sur un ton équivalent.

-Encore heureux. Il ne manquerait plus que ça.

En même temps, Éponine ne savait pas imaginer un seul instant Aaron être un coureur, c'était l'inverse de cela, même. S'il y avait une chose le concernant dont elle était sûr de ne pas avoir à s'inquiéter, c'était de le voir faire la cour à d'autres filles. De ce côté là, elle pouvait s'épargner d'être jalouse... quoi qu'elle l'était quand même d'Electre, quand bien même elle devait une fière chandelle à la jeune femme, sans qui ils seraient encore, sûrement en train de se tourner désespérément autour sans jamais oser se dire les choses franchement.

-Si jamais, ça te venait à l'esprit, je suis sûre que je saurais me servir d'un fusil.
C'était bien sûr une simple remarque, une plaisanterie. Et cette remarque fit effectivement sourire Andrew.
-Décidément, tu l'as bien choisie, Aaron.
Se permit de remarquer le frère aîné.
Éponine baissa les yeux et sourit légèrement.






code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Lun 30 Nov - 15:30

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Aaron ne pouvait qu’affirmer qu’Eponine le rendait heureux, parce que c’était vraiment le cas. Depuis qu’elle était entrée dans sa vie, le jeune homme se sentait vraiment différent et dans le bon sens. On ne pouvait vraiment pas dire que le cadet des Hellsing soit vraiment doué pour ce genre de chose, il appréciait sincèrement l’histoire qu’il avait Eponine et le fait que son frère semblait l’apprécier. Il avait beau s’en défendre, l’opinion d’Andrew comptait énormément. Il espérait que son aîné allait apprécier Eponine et inversement, mettant un ainsi un peu d’ordre dans son existence. Il semblait que cela soit bien partie en tout cas. Sauf que ce n’était pas parce que l’ambiance semblait au beau fixe entre les deux frangins, qu’Aaron allait s’empêcher de lancer des piques à son aîné. Eponine répondit à sa remarque sur un ton équivalent, ce qui ne manqua pas de faire sourire légèrement Aaron. Il appréciait le ton un peu plus léger que pris soudainement la conversation, espérant que sa petite-amie allait pouvoir se montrer un peu plus à l’aise. Avec son frère en tout cas, le jeune homme avait vraiment envie qu’elle se sente à l’aise. Et elle en rajouta une couche en affirmant qu’elle serait capable de se servir d’un fusil si jamais cela lui venait à l’esprit. Etrangement, il n’avait vraiment aucun mal à l’imaginer et cela ne manqua pas de faire sourire Andrew.

« Je ne vais pas m’y risque non… »

Il se sentait légèrement vexé par la remarque de son aîné, mais en même temps, il ne fallait pas grand-chose non plus pour que ça arrive. Et puis au fond, il était parfaitement d’accord avec ce dernier, il l’avait vraiment bien choisit. Et en même temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il l’avait vraiment choisi, puisque les sentiments qu’il avait pour la jeune femme lui étaient clairement tombés dessus. Mais ce n’était pas pour le déplaire, bien au contraire. En tout cas, il n’avait vraiment pas l’intention de se risque à l’énerver (du moins pas intentionnellement, malheureusement on ne pouvait pas dire qu’il soit bien doué et il avait tendance à être vraiment gauche par moment).

« Rappel moi de ne jamais t’apprendre à t’en servir. »

Logiquement, quand on fréquentait un Hellsing et que donc, par la force des choses, on entrait dans le cercle fermé de cette famille, on devait adhérer autant à la cause que d’y participer. Mais Aaron n’avait vraiment pas l’intention d’imposer cela à Eponine, même s’il voyait en leur relation quelque chose de fort et durable (ce n’était pas qu’une histoire passagère, bien au contraire il avait même bien envie de se projeter dans l’avenir). Mais il n’avait vraiment pas envie qu’Eponine entre dans la cause et donc devienne une chasseuse, à moins vraiment qu’elle n’en émette le désir. Ainsi donc, la jeune femme n’avait aucun besoin d’apprendre à se servir d’une arme (ce qui au passage l’arrangeait assez au vu de ce qu’elle venait de dire).

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Lun 30 Nov - 19:51


Quand on entre dans la famille...
P

lus ça allait, plus Éponine plaisait à Andrew. Bon, clairement, il ne la supporterait pas une journée entière non stop, son caractère renfermé et austère aurait vite raison de sa patience, mais tout de même, elle semblait relativement sympathique, derrière ses allures misanthropes, et même capable d'humour, quand elle parvenait à se détendre un peu (quoique peut-être qu'elle ne plaisantait pas, au final, auquel cas elle avait plus encore pour devenir une Hellsing), elle était en tous cas la petite amie idéale pour Aaron. Sans méchanceté aucune, Andrew n'avait jamais pensé que son cadet finirait en couple, ce n'était pas contre lui, vraiment pas, il pensait seulement que ça ne l'intéressait pas (et ça ne l'intéresserait sans doute pas avant de rencontrer Éponine), mais s'il devait être avec une fille, alors elle devait avoir ce caractère-ci. Andrew appréciait de les voir tous les deux ensemble. C'était plutôt étrange et en même temps assez touchant, mais ils étaient vraiment très bien assortis, et surtout, il ne fallait pas les regarder très longtemps pour comprendre qu'ils tenaient l'un à l'autre. C'était d'ailleurs assez étrange mais touchant de le voir ainsi baisser sa garde, abandonner sa carapace pour se livrer à quelqu'un d'autre.

-Mieux vaut que ce soit toi qui le lui apprennes plutôt que papa.
plaisanta-t-il alors.

Bien sûr, oui, sa remarque était à prendre au second degré, il faudrait sûrement attendre un long moment avant que William fasse la connaissance d'Eponine, et ce n'était peut-être pas plus mal, ce n'était pas forcément nécessaire que de les projeter dans l'avenir comme cela, mais si leur relation n'était pas un tant soit peu sérieuse, Aaron ne lui aurait jamais présenté la jeune femme, après tout. Si elle devait faire partie de la famille un jour, qu'Aaron le veuille ou non, Éponine devrait certainement accepter de prendre les armes. C'était malheureusement ainsi que la famille fonctionnait. Tous les Hellsing devaient être des chasseurs, tous sans exception. Il fallait palier à la menace grandissante que représentaient les créatures, et ils étaient les plus à même de protéger tous les autres villageois. Ils avaient un but à accomplir, une mission à laquelle ils ne devraient pas se dérober, surtout pas, c'était pour le bien de tous, le devoir de leur famille devait transcender tout le reste (Andrew se l'était mille fois répété, mais ça n'avait manifestement pas suffi). C'était ainsi que cela fonctionnait, leur père, en tous cas, n'envisagerait pas les choses différemment. Si Aaron ne voulait pas être la deuxième déception de la famille, il avait sans doute intérêt à convertir Éponine, en tous cas. Quoique après la déception qu'Andrew ne tarderait pas à être pour tout le monde, le simple fait qu'Éponine soit humaine suffirait peut-être à tout le monde. Malgré lui, il ne pouvait s'empêcher d'y penser à cet instant. Il aurait aimé pouvoir un jour procéder à la situation inverse. Présenter la femme qu'il aimait à son frère, et sentir que ce dernier l'acceptait et espérait qu'elle rejoindrait pour de bon la famille. Mais c'était impossible.






code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Sam 9 Jan - 20:19

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Aaron ne pouvait pas s’empêcher de trouver l’instant un peu spécial, mais clairement agréable. Il n’avait pas cru qu’un jour il serait dans le salon familiale, en compagnie d’une fille qu’il présenterait comme officiellement sa petite amie à Andrew. Il devait déjà se faire à l’idée qu’il avait bel et bien une petite amie et maintenant le fait qu’Andrew la connaissait. Avant qu’Eponine entre dans sa vie, on ne pouvait pas vraiment dire que le cadet Hellsing avait montré grand intérêt aux relations humaines. Il n’avait pas spécialement envisage d’être en couple (le mot lui semblait encore étrange à l’oreille) un jour, il se concentrait surtout sur la chasse. Avant que l’humaine n’entre aussi intensément dans sa vie, Aaron ne s’était vraiment concentré que sur une seule chose. Il avait encore énormément de chose à apprendre sur ce que cela faisait d’être en couple (il allait avoir prochainement une belle leçon à ce sujet), il voulait vraiment faire des efforts pour être un petit ami digne d’Eponine. Parce qu’à ses yeux, même s’il n’était pas très objectif, elle méritait le meilleur. En attendant, ils se trouvaient bel et bien là, plaisantant. Du moins, Aaron préférait considérer la conversation comme une plaisanterie. Même les propos de son aîné.

« Oui, on va peut-être attendre avant de faire entrer papa dans l’histoire. »

Ajouta-t-il sans parvenir à cacher une certaine appréhension. Présenter Eponine à son frère était déjà un grand pas de sa part, il fallait qu’il fasse encore plus d’effort pour la présenter au reste de la famille et surtout à son père. Aaron avait toujours souhaité être digne de son paternel mais il ne semblait pas y arriver complètement (pas comme Andrew en tout cas, du moins c’était ce qu’il pensait). Il craignait le jour où il découvrirait qu’il était amoureux d’une fille – plus qu’amoureux même – et qu’il allait vouloir l’intégrer à la famille. Les Hellsing savaient parfaitement ce que cela signifiait d’entrer dans la famille. Il fallait adhérer à la cause, il fallait y participer. Et les filles n’échappaient pas à la règle, Kathleen et Annabelle en étaient la preuve. Il fallait prendre les armes et défendre le village des créatures. En soit, Aaron ne pouvait pas penser autrement, mais il n’avait pas envie d’imposer ça à Eponine. Parce que c’était compliqué, parce qu’elle aimait plus les créatures qu’un Hellsing ne devrait. Alors que si elle devenait sa femme et fondait une famille avec lui (ouais… c’était peut-être un peu trop tôt pour penser à ce genre de chose), elle n’allait guère avoir le choix.

« De toute façon, je suis un meilleur professeur que papa alors. »

Bon, ça c’était la petite remarque légère. Aaron ne pouvait pas s’empêcher, alors que c’était loin de la vérité. Mais puisque le jeune homme avait constamment le sentiment d’être le vilain petit canard de la famille, toujours rabaissé par les membres de sa famille (en dehors d’Andrew), il pouvait bien se venger un peu en faisant ce genre de trait d’esprit.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 638

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Mer 13 Jan - 16:52


Quand on entre dans la famille...
E

ponine était quelqu'un de cérébrale bien plus qu'une femme d'action, et sans être pacifiste, elle était bien loin d'être belliqueuse. Elle se considèrerait plutôt, à vrai dire, comme quelqu'un de neutre, tout simplement. Alors quoi qu'elle ait pu dire, elle ne s'imaginait pas vraiment tenir un jour un fusil entre ses mains, et encore moins s'en servir. Ni d'aucune autre arme d'ailleurs. Ceci dit, si Aaron devait lui préférer une autre, il était évident qu'elle se sentirait capable d'une violence qu'on ne lui trouvait jamais, autrement. Mais elle n'aurait peut-être pas le choix, en définitive. Elle n'imaginait pas son avenir sans Aaron, mais un avenir avec Aaron, cela signifiait s'intégrer à la famille, et donc, immanquablement prendre les armes. C'était une pensée à laquelle la jeune femme évitait de penser tant qu'elle le pouvait (d'autant qu'elle s'imaginait mal tuer ce qui l'avait tant fascinée, passer de l'autre côté de la barrière comme si de rien n'était), mais des instants tels que celui-ci ne pouvaient que l'y faire penser et la placer face au fait accompli. Cela se passerait ainsi, que ça lui plaise ou non, et dès que le père des deux frères serait au courant de son existence, il est certain qu'il demanderait à ce que l'on fasse d'elle une Hellsing en bonne et due forme. Elle ne savait pas si elle était prête à cela. Mais à quoi n'était-elle pas prête, si cela était pour son petit ami ? En attendant, elle devait tout de même reconnaître être soulagée à l'idée que parler à William Hellsing de sa relation avec Aaron ne soit pas à l'ordre du jour. Faire la rencontre de son frère, c'était déjà une situation bien assez stressante, ce même si Andrew parvenait tout de même à la mettre en confiance.

-Tu n'auras qu'à m'enseigner, alors.
suggéra la jeune femme, qui ne manqua pas de s'étonner de ses propres paroles. Non pas qu'elle ait forcément pris Aaron au sérieux quand il ait parlé d'être meilleur professeur que son père. Après tout, William Hellsing avait pour lui la force de l'expérience, ce qui n'était pas rien, et Eponine n'était pas sans savoir les tensions qui pouvaient exister entre le père et le fils.

Mais si elle ne prenait pas complètement son petit ami au sérieux, ses propos, eux, l'étaient bel et bien. Au bout d'un moment, il faudrait bien qu'elle se jette dans la gueule du loup, au sens propre comme au figuré. À ce moment là, elle voulait être prête, et si cela pouvait lui permettre de gagner des points auprès de beau-papa, c'était un réel bonus. Oui, elle n'était pas sûre d'être prête, mais elle pourrait au moins se préparer, en douceur, à ce qui serait peut-être immanquablement son avenir.






code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Sam 13 Fév - 14:02

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Les Hellsing agissaient toujours de la même manière pour survivre. Dès qu’un nouveau membre faisait son apparition dans la famille (par un mariage ou une naissance), il était conditionné pour porter le fardeau du nom qu’il portait à présent. On naissait Hellsing, ou on le devenait, dans tous les cas il n’y avait pas vraiment de choix à faire. Il était évident que quand William Hellsing allait apprendre l’existence d’Eponine et son lien avec son fils (quoi que pour cela, il fallait encore que Papa Hellsing s’occupe un peu de son rejeton, ce qu’Aaron n’imaginait guère de sa part), il allait vouloir s’assurer qu’elle fasse une bonne Hellsing. Aaron était dévoué à la cause depuis son plus jeune âge, il avait attendu avec impatience de pouvoir aller sur le terrain et enfin chasser avec les « grands », mais il ne voulait pas l’imposer à Eponine. Il ne pensait pas que cela puisse arriver un jour, mais il ne voulait vraiment pas imposer à celle qu’il aimait de devenir une parfaite chasseuse. En partie parce qu’il connaissait la fascination de la jeune femme pour les créatures, cette même fascination qui les avait poussé à passer du temps ensemble et à se rapprocher. Il ne pouvait pas lui demander cela, il ne voulait pas même. Cela aurait été bien plus facile si l’humaine était une candidate parfaite pour la chasse, mais ça lui était bien égal au fond. Dans tous les cas, même si cela ne plaisait pas au paternel, il n’avait pas l’intention d’abandonner Eponine pour autant. Il l’aimait, comme il avait été incapable d’aimer avant, il avait envie de faire sa vie avec elle. Il n’envisageait vraiment pas son avenir sans sa présence à ses côtés et cela même s’il avait longtemps cru ne pas être fait pour les relations humaines. S’il devait perdre quelqu’un un jour, il ne supporterait pas que ça soit elle. Alors, si William Hellsing jugeait qu’elle n’était pas digne de lui, il se contenterait de lui dire qu’il n’était pas digne des Hellsing non plus (même si c’était bien plus facile de le penser maintenant et plus difficile de l’affirmer ensuite devant son père).

Mais après tout, cela ne coûtait peut-être pas grand-chose au jeune homme de quand même donner des cours à Eponine. Le jeune homme ne sût pas vraiment comment prendre les propos de sa petite-amie, si elle était sérieuse ou non. Est-ce qu’elle voulait vraiment apprendre ? A choisir, Aaron préférait largement enseigner les armes à sa petite-amie plutôt que de laisser son père le faire. Il était évident qu’ils n’avaient pas forcément le choix. Et si Eponine était prêtre à apprendre à se servir d’une arme, pour lui, alors c’était bien la preuve qu’elle n’avait pas envie d’abandonner au premier obstacle (en même temps, pour envisager quelque chose avec le cadet Hellsing, c’était mieux).

« Je t’enseignerai, si tu veux. »

Au fond, ce n’était pas que pour intégrer la famille que ça pouvait être utile. Eponine pouvait tout simplement apprendre à se défendre, ce n’était pas un luxe en Notre Terre.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Sam 13 Fév - 15:41


Quand on entre dans la famille...
A

ndrew commençait presque à se sentir de trop dans la conversation, mais il estimait que c'était plutôt bon signe, et même, il appréciait d'être simple observateur et de voir évoluer ce couple étrange mais étonnamment compatible et harmonieux (en même temps, il ne pouvait pas franchement juger, question couple étrange). Le plus singulier, ce n'était pas tant de voir Aaron interagir avec un autre être humain (quoi que ça faisait un choc tout de même, il faut le reconnaître), c'était surtout de le voir tenir si sincèrement à quelqu'un d'autre qui n'était pas lui-même. Il suffisait de voir comment il couvait la jeune humaine des yeux pour comprendre combien ses sentiments étaient sincères, et le mieux dans tout ça, c'est qu'ils étaient partagés. On aurait pu élaborer les plus folles théories, en apprenant qu'Aaron était amoureux (ce qui avait déjà l'air d'être une folle théorie en soi) : abusé par une sirène, manipulé par une créature cherchant à faire exploser la famille Hellsing de l'intérieur.... mais ce n'était rien de cela. Il avait tout simplement trouvé une fille avec qui il avait une multitude d'atomes crochus, et le courant été passé. Aussi simple que ça. Et vraiment, il aurait pu tomber sur pire, Éponine plaisait bien à Andrew. C'était un peu perturbant de découvrir une version féminine de son frère cadet, mais en même temps, elle ne manquait pas de ressource assez surprenantes. D'une simple plaisanterie, elle venait bel et bien d'affirmer vouloir s'exercer à la maîtrise des armes. Encore un peu et, sur cette voie, elle pourrait peut-être même plaire au paternel des Hellsing, ce qui n'était pas une maigre besogne. En tous cas, il était sûr qu'Andrew, lui, avec Penny, ne passerait pas le test.

-Boooon.
se permit de dire Andrew, qui s'autorisa quand même à prendre la parole, même si, à la limite, il aurait même pu prendre le parti de s'éclipser, pour l'heure. À moins que vous décidiez de vous faire quelques cibles dans la seconde, vous voulez peut-être grignoter quelque chose, non ?

Il disait ça, il disait rien. Il voulait surtout meubler la conversation, mais il prenait bien conscience de ne pas être le plus doué au monde pour cela. Il avait tenu à rencontrer Éponine, mais il ne se voyait pas non plus lui faire subir un interrogatoire dans les règles qui durerait une éternité. La pauvre aurait bien assez à supporter déjà quand le paternel viendrait se mêler de tout cela et s'en chargerait de lui-même. Lui, il avait surtout été curieux de savoir qui en ce bas monde avait pu avoir ce pouvoir exceptionnel, celui de changer Aaron au point de lui faire voir et apprécier un autre être humain, et s'assurer tout de même que cette fille était bien pour son cadet. Au final, Éponine avait passé le test. Et haut la main, qui plus est.







code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   Mer 16 Mar - 15:05

Andrew & Aaron & Eponine
Quand on entre dans la famille.
Aaron avait le sentiment que les choses se passaient bien. Le jeune Hellsing se sentait de plus en plus à l'aise en cet instant précis, il aimait être en compagnie d'Eponine et Andrew. C'était bien la première fois qu'il avait le sentiment de se sentir aussi bien. Eponine était vraiment la fille de sa vie, il n'avait aucun doute là-dessus. Il avait envie de passer le reste de son existence avec elle et, même s'il pouvait affirmer le contraire, il tenait à ce qu'elle soit accepté par sa famille. A commencer par Andrew bien sûr, puisqu'il était le membre de la famille avec qui le jeune homme se sentait le plus proche. En même temps, c'était son frère après tout. Leur relation avait été compliqué pendant un temps - et ça le serait encore bientôt - mais ils s'entendaient bien mieux et Aaron appréciait vraiment de pouvoir lui présenter Eponine et de voir qu'il l'appréciait. Il pensait que c'était le cas en effet, au vu de la situation. Par moment, Aaron parvenait même à oublier sa présence... en même temps, ça lui ressemblait pas mal. Et puis, quand il se trouvait en compagnie d'Eponine, il avait tendance à tout oublier. Comme, malheureusement, il était capable d'oublier tout - même Eponine - dans d'autre circonstance.

Dans tous les cas, Aaron avait le sentiment que les choses se passaient bien. Le jeune homme connaissait assez bien son frère - même s'il s'enfermait souvent dans sa "grotte" - pour voir qu'il n'avait pas de souci avec la situation. Et le fait qu'il demande, tout d'un coup, s'ils voulaient grignoter quelque chose était une preuve supplémentaire à ses yeux. Ils n'avaient pas l'intention, en effet, de tirer sur des cibles pour le moment.

"Oui ça serait bien."

Affirma-t-il donc à son tour. Vraiment, le jeune homme se sentait bien et il avait le sentiment que ça faisait vraiment longtemps qu'il ne s'était pas sentit aussi bien. Avec un peu de chance, Eponine allait vraiment être intégré à la famille. Evidemment, Aaron n'attendait pas qu'elle devienne une parfaite chasseuse, mais si son père pouvait l'apprécier c'était déjà une très bonne chose. Il ne comptait pas présenter encore tout de suite la jeune femme au paternel - il n'était pas dingue - mais il espérait que le moment venu il l'apprécie. Même si le jeune homme n'avait pas une relation très saine avec le patriarche Hellsing, il avait tendance à se montrer dur envers lui, il tenait quand même à ce qu'il "accorde" à son fils cette relation. Il n'attendait pas son avis pour aimer Eponine - encore heureux, pour une fois qu'il aimait quelqu'un - mais il espérait vraiment qu'elle serait capable de se faire accepter par lui. Et Aaron ne se doutait pas que comparé à son frère, il avait toute ses chances.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on entre dans la famille (Andrew/Eponine <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.
» Quand on pédale dans le yaourt on fait son beurre [UC]
» Dans les bois quand le loup n'y est pas... |Trente-Six|
» Dans la famille Le Quesnoy je voudrais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Hellsing-