Partagez | 
 

 Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Sam 12 Sep - 11:55


Une épaule sur laquelle se reposer
L

a situation au sein de la fratrie Baker était loin de ce qu'on pourrait qualifier d'idyllique. Depuis le décès de leurs parents, les tensions s'accumulaient, encore et encore, et Ambre, dernièrement, avait le sentiment qu'ils en arrivaient à une forme de point de non retour qui l'inquiétait un peu, quoi qu'elle se gardait bien d'apprendre cette inquiétude à ses deux frères (elle avait sa dignité, quoi). Elle ne pouvait pas reprocher à Preston d'avoir tout le temps le nez dans son travail, il fallait bien que quelqu'un succède à leur père et veille au patrimoine de la famille, mais elle avait, de fait, le sentiment qu'en veillant à la famille Baker, il se détournait des individus qui la composaient. Quant à Edward, parlons-en, il n'en loupait pas une, avec ses histoires de myrihandes, de mariages et j'en passe. Elle, dans tout ça, peinait à trouver sa place, et comme pour rappeler de temps à autres à ses frères son existence elle accumulait les conneries diverses et variées. C'était devenu un schéma quotidien, qui avait tendance à s'aggraver dernièrement, tandis que certaines vérités se faisaient jour, plus ou moins volontairement d'ailleurs... Comme ce soir de la fête du printemps où Ambre s'était surprise à déballer la vie de ses frères sans une once de pudeur à une fille qu'elle connaissait à peine et qui ne méritait en rien de se repaître de ses confidences. Elle ne savait toujours pas ce qui lui était arrivé ce soir-là (si ce n'est que, apparemment, elle n'avait pas été la seule) mais elle s'en voulait toujours beaucoup pour ce qu'elle avait pu dire ou faire. Et bien sûr, elle n'avait encore osé en dire quoi que ce soit à ses aînés, de crainte de faire éclater une autre bombe, comme s'il n'y en avait pas eu assez comme cela dernièrement. Autant le dire, donc, ça cogitait beaucoup, dans la caboche d'Ambre Baker, ces temps derniers, et elle avait bien du mal à seulement se conformer à une attitude insouciante qu'elle avait su avoir autrefois, et qui lui paraissait dorénavant bien lointaine.

Elle avait le sentiment de tourner en rond, dernièrement et, aussi étrange que ce puisse paraître, surtout de sa part, c'était au final quand elle était à l'école qu'elle se sentait le mieux, parce qu'elle était dans son élément. Entourée de ses camarades, elle pouvait oublier les tensions à la maison... et parfois, même - mais parfois seulement - se concentrer sur ce que son professeur pouvait bien lui dire chassait ses idées noires. Mais même en accumulant les retenues ainsi qu'elle en était parfaitement capable, venait toujours un moment où il fallait rentrer chez soi. Ce soir là, Edward était, semble-t-il, enfermé dans sa chambre (et Ambre n'avait pas à coeur d'aller lui parler), et Preston travaillait elle ne savait où. Pour sa part, elle tentait, dans le salon, de se concentrer sur un bouquin qui avait tôt fait de l'ennuyer et ne permettaient en rien à ses pensées noires de fuir où elle le voudrait, quand on frappa à la porte. L'air morne et d'un pas trainant, elle vint ouvrir. Finalement, un léger sourire sut s'afficher sur le visage de la jeune fille quand elle découvrit la présence amie qui se trouvait là. Pile la présence amie dont elle avait besoin.

-Salut Sofia. Si tu cherches Preston, il est dehors, pour le boulot. Comme d'hab.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Dim 13 Sep - 21:34

Une épaule sur laquelle se reposer

Sofia & Ambre

Sofia était d'humeur morose ce soir. Elle avait envie de voir un visage familier. Alors que d'habitude lorsqu'elle avait ce genre d'envie, elle s’emmitoufler dans son lit avec une bonne boisson chaude, ce soir là, elle décida de sortir. Elle mit une paire de chaussures plates et pris la direction de chez les Baker. Elle n'avait pas manger et espérait tomber sur Ambre ou Preston. Elle s'en tendait certes très bien avec avec Preston mais également avec Ambre, qui était pour Sofia comme une petite sœur qu'elle voulait protéger et qu'elle écoutait et conseillait sans soucis. Et puis passer du temps avec ambre, lui permettait aussi de garder le contact avec la famille Baker même quand elle n'était pas avec Preston. Bien sur s'il était à la maison ce soir, cela serait parfait mais vu comment il était devenu un bourreau de travail depuis le décès de son père, cela l'étonnerait beaucoup de le voir tranquillement posé dans le salon. Sofia avait pris soin d'emporter avec elle, un petit plat qu'elle s'était cuisiné pour elle-même. Mais comme toujours dans sa cuisine, il y en avait bien trop pour elle seule alors pourquoi pas le partager avec Ambre. A cette heure, la jeune fille n'aurait sûrement pas encore manger alors elle terminerai les préparatifs directement chez les Baker avant de passer la soirée avec sa petite Ambre qu'elle adore.

Arrivant devant chez les Baker, une idée lui traversa l'esprit : Et si Preston était là avec une autre femme. Elle savait qu'il fréquentait Lena. Ils pourraient très bien être là tous les deux... Sofia perdu le sourire un instant avant de faire les derniers pas, de respirer un bon coup et de frapper à la porte.

Elle entendit des petits pas derrière la porte et fut ravie de voir Ambre ouvrir. A sa vue, elle retrouva la sourire et visiblement, c'était réciproque. Ambre eut un sourire soulagé en la voyant. Le jeune demoiselle présica que si sofia voulait voir Preston c'était raté car il n'était pas là. Tant pis pour la soirée parfaite avec son tendre Preston. Mais elle serait tout de même génial avec Ambre :

« Non, je suis venue te voir ma belle. J'ai eu envie de passer une bonne soirée alors je suis venue. » Elle présenta son plat et ajouta : « J'espère que tu n'as pas mangé car du coup j'ai apporter ce qu'il fallait ».

Cela arrivait souvent à Sofia d'apporter des petits plats chez les Baker. Entre Preston qui travail trop, Edward qui est bien occupé également. Sofia avait pris Ambre sous son aile et adorait apporter de la nourriture saine et préparer avec amour aux Baker. Et puis avec les décès consécutifs des parents de Preston, Ed et Ambre et ceux de Sofia, cela faisait trop de perte, il fallait se serrer les coudes...
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


Quand tu es là, je me sens moi-même
JE NE PENSE QU'A TOI ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Mer 16 Sep - 22:27


Une épaule sur laquelle se reposer
P

eut-être Sofia, faute de pouvoir voir Preston, se rabattait sur celle qui était là, et, par politesse, ne le lui disait pas, mais Ambre allait s'en contenter. Elle aurait pu jouer les bougonnes au point de rembarrer la jeune femme, qui pourtant était vraiment un ange avec elle, mais elle avait plus besoin d'une présence amie que de se défouler injustement sur quelqu'un qui ne le méritait pas, mais alors vraiment pas du tout. La promesse d'une bonne soirée, Ambre y adhérait complètement. On pourrait dire que ce serait quelque chose de complètement inédit pour elle. Dernièrement, elle n'avait pas franchement eu le droit de passer des soirées autres que solitaires, tendues ou carrément désagréables. Ça allait la changer. Ambre regrettait un peu, d'ailleurs, d'avoir attendu que Sofia vienne la voir alors qu'elle aurait très bien pu aller chez elle. Certes, on lui imposait un couvre-feu dorénavant, et ses frères avaient l'oeil sur elle depuis sa dernière escapade dans la forêt, mais Sofia était une amie de la famille (enfin, excepté Edward, qui ne ferait de toute façon jamais rien comme son frère), et elle était quelqu'un de totalement fiable, on l'aurait su entre de bonnes mains, chez elle. Ambre retenait cette idée pour plus tard, au risque d'ennuyer Sofia à force de visites incessantes. La demoiselle jeta un oeil gourmand au plat apporté par Sofia. Ça sentait rudement bon, Ambre se sentait affamée à ce simple fumet. Non, elle n'avait pas mangé, et comme bien souvent (car elle était un estomac sur pattes), la jeune femme avait terriblement faim.

-Non, j'ai pas mangé encore, et mon estomac crie famine. Ça a l'air délicieux.
affirma-t-elle en ouvrant plus largement la porte pour laisser Sofia entrer, lui prenant le plat des mains pour le déposer dans la cuisine, avant de lui proposer de s'asseoir dans le salon. Tu veux boire quelque chose ? Elle attendit sa réponse avant de passer directement à ce qui était bien plus intéressant que toutes ces questions purement matérielles, et qui déshaltéraient et remplissaient l'estomac, certes, mais ne faisaient pas ces conversations qui vous tiennent en haleine et que Sofia et Ambre, malgré leur différence d'âge, savaient très bien partager. Comme Ambre était convaincue que le ferais deux soeurs. Alors dis moi, tu vas bien ? Quoi de beau depuis la dernière fois ?

Et Ambre espérait que, pour sa part, elle en avait, du beau, parce que du côté de la jeune fille, on ne pouvait pas franchement dire que la situation soit bien glorieuse. Elle ne résisterait sans doute pas à l'envie de râler sur sa situation actuelle auprès de sa plus grande confidente (quoi qu'elle ne pourrait pas tout lui dire - contrairement à ce qu'elle avait fait avec cette fichue journaliste le soir de la fête du printemps, sans s'expliquer elle-même cette situation), mais peut-être qu'entamer cette soirée avec quelques bonnes nouvelles ne serait pas un luxe.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Dim 27 Sep - 18:58

Une épaule sur laquelle se reposer

Sofia & Ambre

La jeune demoiselle n'avait pas encore mangé... une aubaine pour Sofia qui laisse Ambre prendre le plat afin de le laisser dans la cuisine le temps de discuter un peu. Ambre proposa à Sofia de boire quelque chose. La jeune femme répondit avec le sourire
- Oui je veux bien la même chose que toi.
Les deux amies s'installèrent dans le salon tranquillement. Edward était surement dans la maison, mais il était rare de le voir dans les pièces communes de la maison Baker. C'était un jeune homme étrange, bien différent de Preston. L'aîné, quant à lui, était au travail, comme souvent depuis le décès du paternel Baker. C'était devenu un bourreau de travail et Sofia aimerait bien l'aider mais elle ne le croisait hélas que rarement. Alors elle voulait aider la petite Ambre. Petite mais forte tout de même. En effet, l'adolescente devait faire face à des décès mais également à l'absence de ses frères. Ils étaient présents mais pas forcément au quotidien et Sofia savait qu'Ambre avait besoin d'une personne à qui parler alors elle se présentait souvent à la jeune demoiselle comme une personne attentive et à son écoute.
Ambre demanda alors ce qu'il y avait de neuf dans la vie de Sofia. Malheureusement, il n'y avait pas grand chose mais elle n'avait pas envie d'étaler ses soucis de solitude et ses problèmes de coeur à une enfant de 13 ans, et encore moins à la petite soeur de Preston... Elle se contenta alors de rester vague.
- Ben écoutes, ça va tranquillement. Le travail est prenant mais cela me fait du bien d'être occupée. Et toi ma belle comment ça va? Et avec tes frères?
Sofia redoutait qu'Ambre soit en colère contre Preston car elle n'était pas vraiment objective en ce qui concerne le jeune blond. Et elle avait toujours peur qu'Ambre découvre ses sentiments pour son frère. Cela pourrait détruire une belle relation et elle ne souhaitait pas cela.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


Quand tu es là, je me sens moi-même
JE NE PENSE QU'A TOI ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Lun 28 Sep - 17:01


Une épaule sur laquelle se reposer
A

mbre avait bien été tentée de jouer la carte de la provocation vis à vis de Sofia, pas à son encontre, bien sûr, mais pour mettre Preston en rogne en leur servant, à elle et Sofia un verre plein à ras-bord d'alcool. Mais elle n'en fit rien. Parce que même pour se donner des airs, l'alcool, c'était vraiment dégueulasse (ou du moins, elle était encore bien assez jeune pour penser de la sorte pour le moment) et ensuite parce que, même si ses deux frères, chacun à leur manière, lui tapaient sévèrement sur le système, elle en avait déjà suffisamment fait et savait devoir éviter d'en rajouter une couche supplémentaire, et ce même si c'était extrêmement tentant. Elle se contenta donc de leur servir deux verres de jus de fruit avant qu'elles ne s'installent toutes les deux dans le salon. Ambre espérait obtenir des détails sur ce qui avait accaparé l'existence de son interlocutrice dernièrement, songeant que ce serait un bon moyen de se changer les idées, sans compter que cela faisait bien longtemps qu'elles n'avaient pas tout simplement bavardé toutes les deux autour d'un verre et d'un bon dîner. Mais Sofia, disait-elle en tous cas, n'avait pas grand chose à lui raconter, elle était visiblement accaparée par son travail, et la demoiselle lui sut effectivement gré de ne pas trop entrer dans les détails, car le monde du travail était loin d'être un sujet de conversation fascinant à ses yeux, même si elle n'y couperait pas, elle aussi, un jour (quoique, elle pourrait bien faire comme Edward et se reposer sur la fortune familiale gérée d'une main de maître par leur aîné). Déjà que Preston y passait tout son temps, à son travai. Certes, c'était pour la bonne cause, mais quand bien même. Et à ce sujet, d'ailleurs, Sofia ne manqua pas de lui poser la question fatidique. Comment ça allait ? Elle avait connu mieux. Comment ça allait avec ses frères ? Eh bien, c'était justement pour ça qu'elle avait connu mieux. Elle aurait pu rétorquer un "j'ai pas envie d'en parler", juste histoire de se faire prier un peu (c'était une de ses méthodes préférées), mais s'il était quelqu'un à qui elle pouvait confier ses déboires, c'était bien à Sofia, elle était toujours d'une oreille attentive. Et puis, leur différence d'âge faisait que ses conseils étaient souvent justes, avisés et non négligeables. Elle avait vraiment besoin de parler, alors autant ne pas s'en priver, même si elle ne pouvait techniquement pas tout dire. Surtout concernant Edward, elle ne commettrait pas deux fois l'erreur de la fête du printemps (elle ne s'expliquait toujours pas son attitude de ce jour là, d'ailleurs).

-Ceux-là, m'en parle pas, ils vont me rendre complètement dingues. Bon, tu me diras, Preston a pas vraiment d'occasions de me rendre dingue, puisque je le vois jamais.
C'était le premier grand reproche qu'elle avait à lui faire, et elle avait beau savoir qu'il s'échinait à ce point à la tâche pour elle (et aussi pour Edward, même s'il l'admettrait sans doute moins facilement), elle n'arrivait pas à ne lui faire aucun reproche. Et puis, il y avait toujours leur dispute au sujet de la mort de leur père qui lui restait en travers de la gorge, même s'il semblait au moins s'être raisonné au minimum pour tolérer la thèse d'un crime éventuel. Et Ed... il déconne à plein régime. Et là, elle ne pouvait pas être beaucoup plus explicite sur cette question, elle ne pouvait pas apprendre de but en blanc Sofia qu'Edward s'était marié dans le dos de tout le monde avec une fille qui avait prétendu à tout le monde s'être engagé avec un autre quand lui-même avait techniquement une petite amie officielle (et stupide) dans les parages. Et si y'avait que ça. soupira-t-elle. Mais ils sont incapables de se parler sans se gueuler dessus. Et moi j'en peux plus.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Ven 6 Nov - 19:21

Une épaule sur laquelle se reposer

Sofia & Ambre

Visiblement sa relation avec ses frères ne s'était pas arrangée. Déjà qu'avec Edward c'était pas la joie – que cela soit avec Preston ou avec ambre – mais alors maintenant que les parents n'étaient plus présents pour faire tampon, cela devenait galère pour la pauvre petite dernière de la famille. Ambre disait qu'avec Preston c'était compliqué à cause de ses absences répétées mais en même temps, il n'avait pas trop le choix et cela dans le fond Sofia savait que la jeune demoiselle comprenait l’attitude de son frère. En ce qui concerne Edward, c'était visiblement plus compliqué. D'après la benjamine des Baker, il « déconnait à plein régime ». Ah là là qu'avait-il fait encore ? Avec les années, Edward avait le don d'énerver son frère et sa sœur avec ses attitudes. A vrai dire, même si dans le fond Sofia voulait savoir ce qu'il avait fait, elle se retint de poser la question et passa plutôt sur le fait que les deux frères se disputaient souvent :

« Tu sais si tu vois qu'ils se disputent et que cela va te gâcher la soirée, tu viens dormir chez moi. Je serais ravie d'avoir de la compagnie et je doute que Preston soit contre... » Il pourrait être contre mais Preston savait que Sofia adorait Ambre et qu'elle ne lui voudrait que son bien.
« En ce qui concerne Preston, il agit purement et simplement dans l'intérêt de sa famille et lorsqu'il aura trouver un équilibre, il sera plus présent. »

Sofia avait a cœur de défendre Preston. Il comptait beaucoup pour elle et même lorsqu'il pouvait faire des erreurs, elle lui trouvait toujours des excuses... Sauf en ce qui concerne cette fameuse Lena qui lui tournait autour... Si il finissait par être avec, elle serait vraiment déçue, au point de couper les ponts avec lui. Mais bon, pour ce soir, là n'était pas la question, elle était avec Ambre ce soir et elle comptait bien se remonter le moral l'un et l'autre...

« Bon ! Et si nous allions manger ? Cela nous ferait le plus grand bien. Qu'en penses-tu ?»

C'était une façon comme une autre d'essayer de faire quelque chose pour ne pas broyer du noir mais également peut-être trouver une solution pour la suite...

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


Quand tu es là, je me sens moi-même
JE NE PENSE QU'A TOI ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Dim 8 Nov - 10:14


Une épaule sur laquelle se reposer
L

a proposition de Sofia, qui était d'héberger Ambre le temps d'une nuit si la situation devait être tendue avec ses frères et devait dégénérer au point qu'elle n'en puisse plus (à ce stade, employer le conditionnel semblait presque surfait, car ce cas de figure arrivait presque tous le temps, pour peu que les trois Baker se retrouvent au même endroit au même moment), n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd, et la demoiselle comptait bien la saisir au vol. Certes, elle ne présumait pas de l'enthousiasme de Preston (ou même d'Edward) à cette idée, ce n'était pas contre Sofia, c'était seulement qu'ils présumeraient qu'elle mentait pour le principe et qu'ils s'inquiéteraient pour elle. Et il y avait de quoi. Elle n'avait pas manqué de leur en donner des motifs ces temps derniers, il faut bien le dire, et maintenant que Preston était au courant de son agression, elle n'était pas sortie de l'auberge. Ceci dit, il s'agissait de Sofia. Certes, Edward ne l'aimait pas trop, mais le chef de la famille restait Preston, et Preston aimait bien Sofia. Il préférerait, elle en était certaine, la savoir avec son amie qu'à traîner il ne savait où dans la forêt. Ambre devait bien dire que cette proposition lui plaisait beaucoup. Prendre l'air de temps à autres, loin de ses deux frères, il n'en fallait pas plus pour nourrir son enthousiasme, et d'ailleurs, cela fit naître un sourire sur ses lèvres, qu'elle ne perdit pas quand elle répondit à la jeune femme.

-Si ça te dérange pas de me supporter.
répondit-elle en plaisantant.

Quoique, en vérité, Ambre était effectivement une véritable plaie à supporter. Elle préféra, par contre, s'abstenir de tout commentaire quand Sofia prit la défense de Preston. Mouais. Bon, au fond, Ambre savait très bien pourquoi il était si peu présent, il supportait à lui seul l'héritage familial, il avait été propulsé très brutalement dans le rôle du chef de famille sans rien avoir demandé à personne. Mais pour autant, Ambre ne pensait pas que la situation diffèrerait de ce qu'elle était maintenant, même si elle ne pouvait que l'espérer. Preston aurait toujours du travail, et des priorités contre lesquelles la demoiselle aurait le sentiment de ne pas faire le poids. Elle ne répondit rien, donc, et saisit donc l'occasion offerte par Sofia. Manger un morceau ? Oui, parfait. Il ne fallait pas le lui répéter deux fois.

-Bonne idée, je meurs de faim.

Et ce n'était pas juste une façon de parler, son estomac criait effectivement famine. Elle prépara donc la table pour elles deux et leur servit le plat préparé par les soins de Sofia. Ambre ne dit rien avant d'en avoir avalé une première bouchée, qu'elle savoura avec délices.

-Sofia, t'es un véritable cordon bleu, tu devrais te lancer dans la restauration.
la complimenta la jeune fille (en exagérant à peine).
[/color]

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Ven 18 Déc - 0:39

Une épaule sur laquelle se reposer

Sofia & Ambre

En se dirigeant vers la cuisine, Sofia sourit et répondit calmement à Ambre :

« C'est vrai que c'est super dur de te supporter … -elle se tourna vers Ambre- hein p'tite choupinette »

C'était une façon comme une autre de prendre soin de celle qu'elle considérait comme sa petite sœur. Sofia n'avait pas de frère ni de sœur, et elle avait toujours considérait Ambre comme sa sœur et Preston comme un frère. Mais l'amour fraternel qu'elle portait à Preston avait changé avec les années. Pour Ambre, le lien s'était juste renforcer sans se modifier.  Sofia savait qu'Ambre faisait des bétises mais dans le fond c'était encore une enfant et elle avait le droit de faire des bétises. Du moment qu'elle ne se mettait pas en danger. En tout cas une chose était certaine, Sofia donnerais sa vie pour Preston et pour Ambre.

Une fois dans la cuisine, alors qu'Ambre mit la table, Sofia prit le temps de réchauffer un peu le plat, histoire de ne pas manger froid. Après la première bouchée, elle se rendit compte que son plat était une réussite et à en croire les dires de la jeune demoiselle qui l'accompagnait elle n'était pas la seule à le penser.

Sofia sourit à la proposition de la petite Baker. Elle répondit simplement :

« Non ce n'est pas ma vocation, je préfère venir en aide aux autres. » Elle fit un clin d'oeil à Ambre avant d'ajouter : « Et toi, l'école ? Ton avenir ? Tu y as pensé ? »

Elle connaissait déjà la réponse, la petite Ambre ne devait pas avoir ce genre d'idée encore en tête mais à tout hasard, il fallait mieux demander. Sofia reprit une bouchée de son plat à peine chaud et reprit en plaisantant : « Du moment que tu ne fais pas le même job que ton grand frère. »

Il était vrai que même si Sofia adorait Preston, elle n'était pas fan de son travail. Elle pensait qu'il était néfaste pour lui comme il l'avait été pour son père. En effet, du plus loin qu'elle s'en souvienne le père d'Ambre était un bourreau de travail et depuis son décès, le fils aîné était devenue un bourreau de travail également. Voir même pire car étant donné qu'il n'avait pas toute l'expérience voulue, c'était plus difficile encore de reprendre le flambeau.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


Quand tu es là, je me sens moi-même
JE NE PENSE QU'A TOI ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Mar 22 Déc - 9:58


Une épaule sur laquelle se reposer
V

enir en aide aux autres... C'était assez fou de se dire que la grande soeur de coeur d'Ambre pouvait être quelqu'un d'à ce point agréable et d'altruiste, quand on voyait combien égoïste la jeune fille pouvait être les trois-quarts du temps. Bien sûr, il arrivait à l'adolescente de penser aux autres, et même par moments de leur venir en aide, mais ce n'était clairement pas chez elle une seconde nature qu'elle cultiverait, contrairement à Sofia, qui n'avait pas du tout à forcer sa générosité. C'était peut-être pour cela qu'elles s'entendaient bien, au final. Entre celle qui voulait tout prendre et celle qui voulait tout donner, on pouvait forcément, au bout du compte, parvenir à un compromis qui en vaille réellement la peine. Ambre aurait bien insisté un peu, en affirmant que c'était rendre un grand service à autrui que de se lancer dans la restauration, car bien remplir les estomacs était une tâche admirable (et décidément, elle adorait le petit plat qu'elle lui avait concocté, un véritable délice), mais elle choisit de ne pas insister. De toute façon, elle n'en aurait guère eu le temps, même si elle l'avait voulu, car Sofia avait déjà embrayé sur un autre sujet. Le sujet qui fait peur quand on y réfléchissait trop, raison pour laquelle la demoiselle n'y réfléchissait absolument jamais. Du haut de ses 13 ans, elle nourrissait des ambitions et cultivait des préoccupations bien plus prosaïque. Ça la perturbait, d'entendre Sofia parler comme ça, parce qu'elle avait l'impression d'écouter son frère. Cette même intention de la responsabiliser, elle qui était l'insouciance parfaitement incarnée... Du moins, jusqu'à un certain point de son discours, elle lui fit penser à Preston. Moins sur la fin. Car ce n'était certainement le plus âgé de ses deux frères qui apprécierait qu'elle ne poursuive pas la charge familiale, et donc, qu'elle fasse le même job que lui. À la mort de leurs parents, ils avaient reçu un important héritage. Des richesses appréciables, bien sûr, mais des responsabilités, également, ils devaient hâtivement reprendre le flambeau. Preston l'avait fait brillamment, s'épuisant à la tâche, et puisqu'Edward ne voulait pas en entendre parler, Ambre savait que Preston comptait sur elle dans l'avenir... Et avait-elle l'intention de satisfaire à sa volonté ? Pour le moment, elle n'en savait rien. Ambre était l'inverse d'un bourreau de travail, elle avait l'intention d'agir comme elle le sentirait. Autant dire que, pour l'heure, elle ne sentait absolument rien du tout.

-Fais gaffe, t'as failli parler comme lui.
répliqua-t-elle dans un léger sourire. En même temps, c'était sans doute de Preston dont Sofia était la plus proche dans toute la famille (bon, de toute façon, Ed était hors concours), et les quelques similitudes de caractère qu'ils pouvaient avoir n'y étaient certainement pas pour rien, ils étaient tous deux responsables et raisonnables. Ambre, rien de cela. J'ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard, et je m'en fiche. Mais si je rejoins pas l'entreprise familiale plus tard, je crois bien que Preston va piquer une crise. Au fond, ce serait un bon prétexte à faire totalement autre chose. Mais ça ou autre chose, en vérité. Elle n'arrivait pas à associer le mot "travail" à l'adjectif "passionnant". Déjà que Ed en glande pas une. Elle esquissa un sourire en coin, le détachement d'Edward l'amusait plus qu'il ne l'agaçait, pour sa part.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 103

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Mar 5 Jan - 22:20

Une épaule sur laquelle se reposer

Sofia & Ambre


Sofia parlerais comme Preston, possible car finalement ils avaient plus ou moins la même façon de penser. Preston avait des responsabilités dans le sens où il gérait une très grande partie des ressources du village alors que Sofia était responsable des personnes qu'elle soignait. Elle n'était qu'infirmière et pourtant parfois le médecin la laissé s'occuper des personnes comme si elle était médecin. C'était comme si elle savait ce qu'elle devait faire lorsqu'elle voyait un patient. Elle n'avait pas forcément à réfléchir, les gestes devenaient automatiques et en général les patients étaient toujours satisfaits de ses services. De plus, c'était une personne délicate qui prenait soin de ne pas faire mal où de ne pas être trop brute avec ses patients.

Elle repensa à ce que venait de dire Ambre. En effet, il y avait de grandes chances que si Ambre ne reprenait pas l'entreprise familiale où même n'aidait pas son frère une fois l'âge adulte , il ne le prendrait surement pas bien. Déjà que le cadet n'était pas le genre à aider la famille alors si Preston se retrouvait tout seul, il grillerait un fusible assez rapidement.

« Je pense que tu as raison. A moins qu'il trouve une personne de confiance d'ici là mais il a du mal à donner sa confiance comme ça. » Malgré elle, Sofia ne pouvait pas s'empêcher de défendre Preston. Elle avait un tel feeling avec lui, qu'elle acceptait tout ce qu'il faisait aveuglement.

A la remarque de la jeune demoiselle sur Edward, Sofia ne put s'empêcher de sourire. En effet, Edward n'était pas le plus actif de la famille. Moins il pouvait en faire, mieux il se portait. Et chez les Baker, ce n'était pas la coutume de rester inactif. Mais le côté gentille de Sofia reprit le dessus et elle lança tout de même une petite phrase afin de défendre le cadet de la famille :

« Il semble qu'Edward veuille suivre une voie. On ne peut pas vraiment lui reprocher... Enfin, je crois » Elle arbora un joli sourire ironique tout en reprenant une bouchée de son plat. Elle devait avouer qu'elle l'avait bien réussit. Elle aimait bien cuisiner mais ce n'était pas sa plus grande passion. Mais ce soir, elle avait surtout envie de s'amuser un peu. Elle se disait qu'elle pourrait proposer à Ambre de sortir mais elle n'était pas certaine que le grand frère serait d'accord.

« Et sinon ce soir, tu veux sortir, te balader un peu ? »

HRP : désolée si je me répète de trop, j'ai une peu de mal ce soir.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


Quand tu es là, je me sens moi-même
JE NE PENSE QU'A TOI ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   Sam 9 Jan - 11:22


Une épaule sur laquelle se reposer
S

ofia approuvait le propos d’Ambre, et selon cette dernière, il y avait de quoi. Et elles étaient toutes les deux bien placées pour le savoir puisque, tout de même, l’une comme l’autre connaissaient Preston, elles savaient très bien comment il était, et à quel point son travail pouvait lui tenir à cœur. Oui, si la jeune fille ne se décidait pas à assister son frère un jour (et, pour le moment, elle n’était pas vraiment décidée, elle était trop jeune – selon elle – pour déjà s’embarrasser de considérations de ce genre), il était fort probable que le surmenage le guette une bonne fois pour toutes. À moins qu’il ne délègue, mais ce n’était pas vraiment son truc, d’autant qu’il considérait (et Ambre était d’accord), que leur entreprise était une affaire de famille, elle ne concernait et ne devait concerner que les Baker. Certes, il avait bien embauché Hardwick (même si bon, elle n’avait pas repointé le bout de son nez depuis sa disparition et sa réapparition miracle - et pour Ambre, c’était tant mieux, c’était déjà assez que de la voir poper dans le lit de son frère quand bon lui semblait), mais quelque part, selon toutes vraisemblances (et des vraisemblances qui déplaisaient fortement à l’adolescente), elle était aussi une Baker, donc ça ne comptait pas vraiment. Et le pire, c’est qu’apparemment, elle ne s’en sortait pas si mal que ça. Contrairement à Ed, qui lui, n’avait pas même cherché à lever le petit doigt. Ambre afficha des yeux ronds quand Sofia prit sa défense, elle ne s’y était pas vraiment attendue, et si elle adorait le cadet de ses deux frères, sincèrement, elle n’était pas vraiment de son avis. Si vraiment il suivait une voie, ça se saurait, mais mis à part la voie de toutes les conneries possibles et imaginables…

-Si tu le dis.
Répliqua-t-elle d’un ton loin d’être convaincu avant de hausser les épaules. Edward n’était pas responsable, et c’était tout… Tout comme Ambre avait peu de chances de le devenir, du moins si elle poursuivait sur la voie sur laquelle elle était engagée pour l’heure. Oui, quelque part, d’accord, c’était une voie. Enfin, inutile de parler mille ans de ses frères. Le sourire d’Ambre s’agrandit quand Sofia suggéra qu’elles prennent l’air toutes les deux. Ça ne lui ferait pas de mal, oui. Les balades de nuit, elle adorait ça. Ses frères moins. Je suis totalement partante. Elle marqua une pause. Bon, techniquement, je suis privée de sortie, mais ça…

Ça, ce n’était pas ce qui avait su l’arrêter toutes les dernières fois où elle avait mis le nez dehors sans permission. Celui qui la maintiendrait captive n’était pas encore né, et puis, sortir avec Sofia, même Preston pouvait accepter, non ? C’était moins répréhensible que de se promener seule dans la forêt.

-T’as une idée d’où tu voudrais aller ?

Une ballade plan-plan, dans les rues du village, ça pouvait être sympa, ou, mais y ajouter un peu de piment, c’était forcément toujours mieux, même si Sofia ne serait peut-être pas du même avis qu’elle


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une épaule sur laquelle se reposer [pv Sofia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin, 68, la définition à laquelle j'adhère totalement
» La vie est une partie d'échec dans laquelle le roi finit toujours par mourir... [Pv Edwin]
» [Terminé] Rien de tel pour se reposer qu'une petite pause sur une île ~
» Une musique pour reposer l'âme... |libre|
» Un oiseau sur votre épaule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-