Partagez | 
 

 À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 11 Oct - 21:24


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane n'avait jamais été très douée pour l'écriture. Ce n'est pas pour rien que ses correspondances s'étaient toujours limitées à quelques mots griffonnés à la va-vite, elle n'avait pour les mots ni la passion, ni le talent, et pour cette raison, elle fut quelque peu surprise de se sentir si inspirée quand, une fois arrivée dans le laboratoire de Perséphone (où, heureusement, elle ne se trouvait pas), elle s'empara d'une plume et d'une feuille de papier pour écrire une fausse lettre d'adieu, où elle sous-entendait assez clairement qu'elle partait et se fichait bien d'en finir. Elle n'avait pas à improviser vraiment, il est vrai que son envie de se barrer de cette maison l'avait étreint plus d'une fois depuis qu'elle avait été contrainte de s'y planquer, elle ne mentait pas vraiment, donc. Si l'on oubliait que ce n'était pas le désespoir qui l'animait à ce moment là, mais l'impatience. Depuis qu'elle avait quitté Edward, elle ne désirait qu'une chose, et c'était le retrouver, si bien qu'elle présageait déjà que les deux heures qui allaient s'écouler lui seraient insupportables, même si elle avait très clairement de quoi les occuper. Une fois le mot disposé dans l'entrée, bien en évidence afin que Perséphone ne puisse pas le manquer, elle fourra dans un sac le plus de vivres possible. Oui, clairement, c'était du vol, mais Jane s'en fichait royalement. Tout comme elle s'en serait fichu si elle avait bel et bien prit la tangente avec dans l'idée, comme le spécifiait le mot qu'elle avait écrit, de ne plus jamais revenir au village. De quoi se nourrir, de quoi boire, des couvertures, c'était maigre, mais ils ne s'absenteraient que quelques jours, et Edward se chargerait de son côté également de leur apporter ce dont ils auraient besoin.

Après s'être assurée que nul ne l'avait vu partir, elle quitta la maison-laboratoire et prit la direction de la forêt, en lisière de laquelle elle attendit l'arrivée de son âme soeur, craignant qu'il ne vienne pas. Ils s'étaient fait une promesse, ils avaient accéléré les choses. Mais tout cela, ils l'avaient fait en étant à proximité l'un de l'autre. Ils étaient bien placés pour savoir que cela altérait leur jugement. Il se pourrait bien qu'il retrouve Perséphone en même temps que la raison. Ce fut donc avec une certaine angoisse qu'elle avait attendue, jusqu'à ce qu'il se présente enfin. Elle ne dit rien, se contenta de sourire, d'approcher ses lèvres des siennes et de l'embrasser avant de le conduire en silence jusqu'à ce qui leur servirait de havre, de cachette.
C'était une cabane planquée dans un arbre, à laquelle on accédait via une échelle fragile, que Jane était soulagée de voir toujours tenir debout. Une cachette de gosse, ni plus ni moins. Jane y monta la première, invitant Edward à la suivre. Tout était resté en l'état, comme lorsqu'elle était petite. La poussière en plus. Les murs de bois fissurés étaient décorés de vieux dessins d'enfants, beaucoup de dessins utopiques d'une petite Jane entourée de ses deux parents. Et d'autres totalement abstraits... Un, encore, figurait un Edward de 5 ou 6 ans dans un cercueil. Comme quoi, certaines choses ne changeaient pas. Ou changeaient trop. Une fois à l'intérieur, après y avoir déposé son sac, elle se retourna vers son âme soeur.

-Voilà, on y est.


Dans cette cabane, oui, mais aussi à cet instant fatidique que Jane avait espéré et craint en même temps.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Lun 12 Oct - 12:12

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Il y avait un plan et ils devaient simplement s’y tenir, il n’y avait rien de plus simple. Et pourtant Edward n’avait pas pu s’empêcher de craindre que cela ne se passe pas comme prévu, que quelque chose les pousser de nouveau à retarder les choses, à abandonner même ce qu’ils avaient prévu. Parce qu’il y avait énormément de variable dans cette histoire. Ils avaient pris cette décision sur un coup de tête de prime abord, au point qu’ils se sont promis de le faire, avant d’accélérer les choses de nouveau sans avoir pris le temps de bien y réfléchir. Tout simplement parce qu’ils étaient incapable de faire autrement que de suivre leurs instincts quand ils se trouvaient l’un près de l’autre, ils étaient capable de tout oublier autour d’eux. C’était comme cela qu’ils se retrouvaient dans de telle situation et par moment, ça avait tendance à dégénérer. C’était différent quand ils ne se trouvaient pas ensemble, comme maintenant, quand Edward ne pouvait pas ressentir la chaleur que la proximité du corps de Jane savait provoquer en lui. C’était différent oui et le jeune homme s’en rendait bien compte en cette seconde, puisqu’il commençait à réfléchir à la situation dans laquelle ils se trouvaient. Est-ce que c’était vraiment raisonnable de leur part de tout quitter comme cela, en faisait croire au fait que Jane avait l’intention de tout quitter en voulant même mourir ? Non, vraiment ce n’était pas raisonnable et il était évident que plus d’un allait souffrir dans l’affaire. Edward n’avait pas spécialement envie de faire ça à Perséphone, ou encore de s’éloigner d’Ambre (et de la laisser seule avec Preston donc…). Alors oui, en réfléchissant un peu, Edward se disait qu’il devrait sans doute renoncer. Mais il n’allait pas le faire, parce qu’ils étaient allé bien trop loin pour qu’il le fasse. Et rien que l’idée de retrouver Jane lui donnait la motivation de continuer. Il s’était arrangé du coup pour préparer des affaires qui pourraient être très utile pendant ces quelques jours, de la nourriture principalement. Après être certain que tout était prêt, il s’arrangea donc pour que le plan marche comme ils avaient prévu. Perséphone qui trouve le mot laissé par Jane et lui qui s’en allait donc pour la retrouver, informant sa famille qu’il allait s’absenter un peu (même s’il n’en avait que faire d’inquiéter Preston, quoi que ce dernier n’était peut-être pas capable de s’inquiéter pour lui). A l’heure du rendez-vous, il retrouva donc Jane.

Edward ne prononça aucun mot, savourant simplement le baiser que Jane lui offrit et la suivant jusqu’à cette cachette qu’elle avait en tête. C’était donc une cabane dans un arbre, le genre d’endroit où un gosse pouvait passer des heures à jouer. C’était simple, mais ils allaient pouvoir être tranquille ici, personne ne pourrait les déranger. Edward grimpa l’échelle à la suite de Jane, contente qu’elle ne se contente pas de s’écrouler sous leurs poids, et entra donc dans cette cabane. Elle n’était pas très grande, mais elle allait faire l’affaire. Le regard du jeune homme se porta sur les nombreux dessins, qui étaient sans doute l’œuvre de Jane, qui étaient accrochés au mur. Un léger sourire amusé s’afficha sur le sourire du Myrihande du feu, même s’il s’abstint de faire tout commentaire (et cela même s’il était vraiment tenté, surtout avec le dessin du gosse dans un cercueil qu’il ne pouvait pas s’empêcher de prendre pour lui). Il préféra reporter son attention sur Jane qui affirmait qu’ils y étaient, enfin.

« On y est. » Dit-il en poussant un soupire. Ca y était et maintenant ? Qu’est-ce qu’ils devaient faire maintenant ? Edward posa le sac qu’il portait dans un coin de la cabane avant de s’approcher de Jane et de simplement s’emparer de ses lèvres, parce qu’il ne pouvait pas s’en empêcher et qu’ils pouvaient clairement se le permettre en cet instant. Et puis finalement, quand leurs lèvres se séparèrent, il ne put s’empêcher de faire une remarque quand même, un sourire amusé sur le visage. « Tu as bien fait de pas continuer dans le dessin. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Lun 12 Oct - 19:57


À l'épreuve de nous-mêmes
I

ls y étaient, oui, et le plus dur, ou le plus simple, restait à faire à présent. Car c'était une chose que de se promettre d'essayer d'être ensemble, c'en était une autre que de jouer le jeu, de baisser les armes, et de bel et bien s'abandonner à cette décision, sans mauvaise foi, sans se protéger derrière ces travers qui les avaient jusqu'ici si bien servis.. ou desservis, en fonction des circonstances. Au final, le plus simple était de s'abandonner à son envie, cette envie impérieuse contre laquelle ils n'avaient pas la nécessité de lutter, puisqu'ils se l'autorisaient, sans en passer d'abord par le flot d'insultes et de reproches qui était supposé dresser entre eux une barrière qui n'était néanmoins jamais bien solide. Elle rendit donc son baiser à Edward après qu'il l'eût embrassé, enroulant ses bras autour de son cou, savourant d'autant plus l'instant qu'elle le savait n'être qu'à elle pour ce jour et ceux qui allaient suivre, sans rien ni personne pour leur empêcher d'accéder à leurs désirs. Il se pouvait, bien sûr, que tout cela les mène à un échec total, mais pour le moment, son coeur, qui battait la chamade, lui dictait une conduite et un espoir auquel elle ressentait l'envie de donner raison. Un fin sourire se déposa sur ses lèvres quand, celles-ci détachées de celles de son âmes soeur, ce dernier constata son absence totale de talent pour le dessin, se fiant à tous ceux qui tapissaient ces murs. Elle n'allait pas prendre ombrage d'une telle remarque, d'une part parce qu'elle espérait bien qu'il lui en ferait d'autres (parce que oui, bon, c'était comme ça qu'elle l'aimait le plus), d'autre part parce qu'il avait raison, ses "croquis" étaient loin d'être des chefs d'oeuvre.

-Moi je trouve que j'étais douée.
plaisanta-t-elle en se serrant un peu plus contre lui. Il te ressemble comme deux gouttes d'eau, non ? ajouta-t-elle en désignant le dessin que le représentait, petit, allongé dans un cercueil, le dessin le plus morbide qu'elle ait jamais fait, sans doute, mais qui avait quelque chose d'assez prémonitoire.

Elle jeta un regard plus attentif aux dessins tout autour. C'était étrange d'y rejeter un oeil après tout ce temps. De constater ses rêves et ses espoirs de l'époque. Et de voir ce qu'il en était aujourd'hui. Si on lui avait dit, alors, qu'elle reviendrait à cet endroit avec Edward, et pas pour mettre fin à ses jours (enfin, pour l'instant, en tous cas), elle n'y aurait pas cru. Tout comme certains de ces dessins avaient trouvé une résolution bien étrange, comme ce père imaginé et qu'elle avait revu... elle trembla légèrement à cette pensée et préféra se concentrer sur celui qui répandait une chaleur intense dans tout son être.

-Bon d'accord
, admit-elle en plongeant son regard dans le sien, toujours collée à lui, et n'ayant pas l'intention de se détacher de lui pour un long moment. J'ai pas de talent à par celui de m'attirer des emmerdes.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Ven 16 Oct - 19:32

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Ce n’était pas parce qu’ils avaient décidé de tenter quelque chose, de passer un peu de temps l’un et l’autre pour l’un et l’autre, qu’Edward avait l’intention de changer de comportement. Il pouvait faire preuve d’un peu moins de fierté, un peu moins d’orgueil et se montrer plus… tendre, mais il était quand même adepte des petites piques légèrement venimeuses. Ce n’était pas grand-chose au final, de dire qu’elle n’avait pas de talent d’artiste. On ne pouvait pas vraiment dire que ces dessins d’enfant étaient des œuvres d’art. Le sourire du jeune homme s’agrandit largement quand Jane affirma qu’elle se trouvait doué, bien sûr il y croyait une seule seconde. Il aimait vraiment bien cette sensation de plénitude actuelle. Ils se trouvaient là, tous les deux, sans que personne ne puisse les déranger et pouvant simplement profiter l’un de l’autre. Et cela, malgré le fait qu’il y avait d’autres personnes restaient au village, Edward n’y pensait pas du tout. C’était souvent le cas quand il se retrouvait avec son âme sœur en même temps, mais il y avait quand même quelque chose de différent actuellement. Parce qu’il savait qu’il n’y aurait pas de fin (du moins dans l’immédiat) comme d’habitude. Qu’ils n’allaient pas se contenter de se séparer rapidement après avoir profité l’un l’autre. Edward tourna une seconde son regard vers le dessin qui le désignait et que Jane mentionnait comme ressemblant.

« En effet. » Son regard vint se reposer dans celui de la jeune femme, appréciant la proximité de leurs corps ainsi que cette chaleur qui se rependait dans son corps. « Je savais que je te faisais déjà de l’effet à l’époque, tu n’as jamais pu te passer de moi. »

Son sourire taquin ne manquait pas de s’installer sur son visage, même s’il mentait évidemment, avant de s’emparer une nouvelle fois de ses lèvres. Jusqu’à il n’y a pas si peu (quoi que ça commençait à faire un moment au final), Edward ne pensait vraiment pas que la situation entre eux puisse se dérouler comme ça. Evidemment, il y avait toujours eu quelque chose chez Jane qui l’intéressé et qui ne le rendait pas indifférent (sinon il n’aurait rien eu à faire d’elle et il n’aurait clairement pas… profité de son corps contre son gré). Il y avait toujours eu quelque chose entre eux, sans qu’ils ne le sachent. Avant qu’ils ne s’en rendent compte quand ils perdirent la vie dans cet incendie. Ils étaient des âmes sœurs et cela depuis leurs enfances, même s’ils avaient mis vraiment longtemps à s’en rendre compte. Et encore plus longtemps avant de vraiment l’accepter, maintenant il fallait espérer qu’ils l’aient accepté complètement.

« Au moins tu le fais bien ça. »
Ce n’était pas forcément les paroles réconfortantes que Jane pouvaient avoir besoin de sa part concernant ses emmerdes, Edward avait bien sentit qu’elle s’était retrouvé troublée pendant une seconde, mais il ne savait pas vraiment comment faire autrement. « A quoi tu pensais ? »

Lui demanda-t-il finalement. La situation était compliquée et étrange, mais puisqu’ils étaient là pour cela, autant vraiment jouer le jeu. Il l’avait senti troublée à l’instant et il avait envie de savoir. Parce qu’il pouvait sentit ce qu’elle ressentait, mais ce lien qu’ils avaient ne lui permettait pas de lire ses pensées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Ven 16 Oct - 20:49


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane ne put s'empêcher de sourire à la remarque d'Edward. Le sourire, en vérité, lui venait plutôt naturellement, et contrairement à d'habitude, c'était plutôt s'empêcher de sourire qui lui demanderait un certain effort. Parce qu'elle se sentait bien. Tout simplement. Et elle n'avait pas envie de réprimer ce sentiment, comme elle pouvait tenter de le faire en temps normal quand elle était avec son âme soeur. Rien ne lui interdisait de se sentir bien, d'apprécier cet instant, d'aimer, même, cet instant, parce que ça faisait partie du jeu, un jeu qu'elle ne voulait pas voir s'arrêter. Oh, c'est certain, à l'époque, il lui faisait déjà de l'effet. Enfin, sauf qu'elle ne l'identifiait pas comme maintenant. À l'époque, oui, elle voulait vraiment et sincèrement le voir finir au fond d'un cercueil, elle avait éprouvé à son adresse une haine immédiate, forte, violente, irrépressible. Mais au final, cette violence à l'époque, même si négative, avait déjà un sens. Ils ressentaient que leurs destins étaient liés, ils ne le comprenaient pas encore, alors, c'est tout. Alors oui, d'une certaine manière, il lui faisait de l'effet, mais elle allait tout de même se garder de tout commentaire. Aujourd'hui plus que jamais, en tous cas, c'était une certitude : il lui faisait de l'effet, et elle était tout à fait incapable de se passer de lui, d'ailleurs, elle appréhendait d'avance le moment de quitter leur cabane de fortune. Certes, ils avaient plus de temps devant eux que d'ordinaire, et Jane se prenait à espérer qu'ils en aient plus encore ensuite, mais tout avait une fin, malgré tout. Ne pas y penser. À la place, elle répondit au baiser de son âme soeur. Dans un moment comme celui-là, elle voyait bien qu'elle n'avait besoin de rien d'autre sinon lui. Ou plutôt eux. Oui, il avait raison, ça, elle le faisait bien. Et oui, elle acceptait de n'avoir que ce talent. Au pire, il lui suffisait, pour le moment, et elle savait bien que c'était là un talent où Edward ne trouverait d'égal chez personne (et certainement pas chez sa gourde de Perséphone)... non pas qu'elle soit la plus douée au monde, c'était seulement qu'il n'y avait - aussi incroyable cela avait-il pu sembler tout d'abord - pas plus compatibles que ces deux-là.

Jane comptait bien, d'ailleurs, faire profiter à Edward d'un peu plus encore de l'étendue de ses talents, quand Edward lui posa une question à laquelle elle ne s'était pas attendue. Il avait dû ressentir son malaise. Jane garda son regard planté dans celui de son interlocuteur, hésitante. Elle ne pensait pas qu'il lui poserait la question. Une part d'elle se disait de faire comme toujours, processus logique et très ancré de défense, de l'envoyer balader et de ne pas répondre... Mais ça faisait partie du deal aussi, non ? L'honnêteté... Même si Jane ne pouvait s'empêcher de se demander s'il se souciait bel et bien de ses états d'âme. Au fond, c'était possible, elle se sentait bien concernée par les siens.

-À mes parents.
avoua-t-elle alors, sans trop savoir à quoi cet aveu allait aboutir. Enfin à mon père, surtout. Elle baissa les yeux. Je l'ai revu...




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 17 Oct - 14:06

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Il aurait très bien pu passer outre ce détail et simplement profiter de celle qu’il tenait encore dans ses bras. Il aurait pu oui, mais il ne le fit pas. Il avait senti le trouble de la jeune femme et il avait décidé de ne pas l’ignorer. En temps normal, il l’aurait sans doute fait sans scrupule. Surtout qu’ils se trouvaient si proches, que son corps avait juste envie de retrouver pleinement celui de son âme sœur, ils pourraient simplement se contenter de profiter l’un et l’autre dans cet instant où ils étaient certain d’être tranquille. Mais puisqu’ils se trouvaient là pour tenter de voir ce que ça pourrait donner s’ils arrêtaient de se trouver des excuses dans ce qu’ils ressentaient, autant qu’il fasse les choses comme il fallait. Même si c’était étonnant, même si cela n’était pas dans ses habitudes avec Jane, mais tant pis. Et il ne posait pas cette question simplement comme cela, il s’intéressait vraiment à cette réponse. Même s’il n’était pas du genre à le montrer, le jeune homme s’intéressait quand même énormément aux états d’âmes de la jeune femme, comme à tout ce qui la concernait au final d’ailleurs. C’était comme ça depuis toujours, même s’il avait mis longtemps avant de s’en rendre compte. Quand elle avait disparu, il avait vraiment eu peur pour elle. Pas pour lui et la vie qu’ils partageaient non, bien elle et simplement elle. Si jamais Edward n’avait pas été lié ainsi à la jeune femme au niveau de leurs vies, s’il ne devait pas mourir en même temps qu’elle, il aurait quand même été extrêmement inquiet pour elle. Il n’y pouvait rien, c’était plus fort que lui. Et en cet instant, il n’avait plus besoin de se cacher. Du moins, ce n’était pas le but de cet expérience qu’ils avaient décidé de vivre tous les deux.

Jane reprit alors la parole, répondant à sa question en affirmant qu’elle pensait à ses parents. Edward ne dit rien, en la laissant poursuivre, et elle précisa un peu plus le fond de sa pensée. Elle pensait donc à son père, qu’elle avait revu dernièrement. Le jeune homme fut incapable de cacher sa surprise en apprenant la nouvelle, se demandant une seconde si son âme sœur n’était pas devenue tout simplement folle. Aux dernières nouvelles, le père de la jeune femme était mort. Du moins, il avait disparu quand elle n’était qu’une enfant et il n’était pas compliqué de savoir ce que devenait une personne qui disparaissait dans Notre Terre.

« Comment ça tu l’as revu ? »
Pour le coup, il n’avait vraiment aucun moyen de cacher sa surprise et sa curiosité concernant ce détail. « Il est pas mort ? »

Edward ne s’était vraiment pas attendu à une telle révélation quand il avait posé la question à Jane, quand il avait senti son trouble. Il ne s’imaginait vraiment pas qu’elle puisse avoir pensé à ses parents, mais surtout revu son père. Comme quoi, le monde était quand même plein de surprise…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 17 Oct - 15:09


À l'épreuve de nous-mêmes
C'

était... étrange. Edward avait été beaucoup de choses, pour Jane (et bien souvent contradictoires, il faut le dire) : un rival, un ennemi, un amant... mais jamais, non, jamais, elle ne l'avait hissé au rang de confident. Il faut dire que s'épancher sur elle-même et ses sentiments était déjà chose compliquée pour Jane (il suffisait de voir combien de temps elle avait mis pour apprendre à Gwenn - en qui elle avait pourtant toute confiance - l'étendue de ses problèmes, sans en omettre aucun), alors le faire avec Edward... elle aurait cru cela impensable, même récemment encore. Et pourtant, lui parler lui était finalement assez naturel, elle n'avait pas besoin de se forcer, elle avait envie de lui parler, de ne rien lui cacher... parce que de toute façon, ils ne pouvaient que prétendre avoir des secrets l'un pour l'autre. Quand quelque chose n'allait pas, l'autre le savait immédiatement. Alors que fallait-il craindre ? Qu'il se moque ? Qu'il s'en foute ? Eh bien, si c'était le cas, elle aurait au moins sa réponse à la question à laquelle ces quelques jours devaient répondre. Alors elle s'était jetée à l'eau. Au nombre de ses préoccupations, le retour de son père était certainement ex aeco avec le départ de Léo dans l'échelle d'importance qu'elle leur donnait. Et elle était soulagée de pouvoir en parler, et surtout, de sentir Edward sincèrement concerné. Il ne poserait pas de questions, s'il s'en moquait. Faire des efforts, il pouvait en être capable, être hypocrite, ce n'était vraiment pas dans sa nature, du moins pas dans une situation comme celle-ci, pour lui qui avait si souvent eu l'habitude de le descendre plus bas que terre. L'incompréhension se lisait très nettement sur ses traits et dans le ton de sa voix. Et cela se comprenait. Jusqu'à il y a peu, jamais Jane ne se serait imaginée affronter les révélations qui lui avaient été faites ce soir-là alors qu'elle pensait ne retrouver que sa mère.

-Non...
dit-elle doucement. Elle-même avait encore du mal à le réaliser, son père était bel et bien vivant. Ou du moins, il avait une existence en ce monde, et elle lui avait parlé. Enfin si... Oui, techniquement, il était mort tout de même. C'est un vampire. expliqua-t-elle alors pour être plus claire. C'est pour ça qu'il est parti à l'époque. Elle prit une grande inspiration, au fond, c'était une excellente chose pour elle d'en parler à Edward, car ses craintes et ses appréhensions s'estompaient agréablement sous l'effet de cette chaleur qu'il répandait tout en elle. Elle le réalisait seulement maintenant, mais lui parler à lui était encore plus exutoire qu'avec n'importe qui d'autre. Je sais pas ce que je vais faire.

Et pour cause, tous les pans de sa vie s'effondraient peu à peu, et c'était sans aucun doute pour cela qu'elle avait à ce point précipité leur promesse. Elle n'avait plus grand chose à part Edward, et si tout cela devait être un échec... Alors là, elle serait complètement perdue.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 12:19

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Cette conversation à « cœur ouvert » lui donnait vraiment un sentiment étrange. Edward ne pensait pas qu’un jour, il puisse discuter ainsi avec son âme sœur. Avec Jane, ils avaient déjà eu des conversations sincères et intimes, mais jamais à ce point-là quand même. Quand ils parlaient ouvertement d’habitude, ils se contentaient de parler d’eux, de ce qu’ils avaient envie de faire (comme se marier et fuir tout le monde pour juste être ensemble). Mais jamais encore ils n’avaient parlé ainsi des autres, ceux qui étaient capable d’avoir une grande influence sur eux même (déjà ils évitaient les sujets qui fâchaient comme Perséphone ou Leopold - mais ce dernier n’était plus d’actualité pour le plus grand bien d’Edward). Le jeune homme ne s’épanchait pas sur ce qu’il ressentait pour Preston et Ambre par exemple avec Jane, ce n’était pas dans leur habitude. Comme s’ils n’avaient pas été dans cette position, comme s’ils n’avaient pas tenté de faire des efforts tous les deux, ils ne se retrouveraient pas à parler du père de Jane. Edward ne pouvait pas cacher le fait qu’il était surpris de découvrir que cet homme n’était pas mort, alors que tout le monde le pensait mort. Du plus loin que le jeune homme puisse se souvenir, sa « voisine » n’avait pas de père. Et apparemment, elle en avait bien un. Le regard d’Edward ne quittait pas son âme sœur, alors qu’elle lui expliquait que son père était en réalité un vampire et que c’était pour cette raison qu’il était parti à l’époque. Le jeune homme n’avait vraiment aucun souci pour ressentir le trouble chez elle, pour se rendre compte à quel point cette nouvelle la perturbée. Et pour cette raison, dans ce moment étrange, il n’avait pas envie d’être l’Edward capable d’être plus que con avec la jeune femme, il avait envie d’être là pour la soutenir. Autant dire qu’il n’en avait pas vraiment l’habitude.

« Tu n’es pas obligée de faire quelque chose. » Il passa délicatement sa main sur le visage de son âme sœur, dans un geste doux qu’il n’avait pas l’habitude d’utiliser avec elle et pourtant qu’il appréciait cent fois mieux. « Si tu ne veux pas faire quoi que ce soit tu peux juste… envoyer tout balader. » Cela ne devait vraiment pas être facile de découvrir des années après que son père n’était pas vraiment mort et Edward se doutait bien que ce n’était pas facile pour elle de gérer. « Tu n’es pas obligée d’avoir besoin de lui. » Après tout, elle s’était débrouillée sans lui pendant toutes ces années. « Et en même temps, c’est peut-être une chance. Il est peut-être moins con que ta mère. »

Edward ne put s’empêcher de sortir son sourire moqueur. Il disait cela pour plaisanter bien sûr, mais en réalité il n’aimait pas Natasha Hardwick. Et cette femme le lui rendrait bien quand elle allait réaliser toutes les conneries qu’il avait pu lui raconter. Quoi que si elle pouvait continuer de le croire « sympathique » et soucieux du sort de Jane, c’était bien mieux pour lui. Même s’il n’avait vraiment pas l’intention de la fréquenter.

« J’aimerais bien que mon père me fasse la surprise d’être vivant aussi. »

Ce qui était impossible de son côté, il n’avait pas eu la chance de se relever de sa mort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 13:39


À l'épreuve de nous-mêmes
C

e simple geste, cette main doucement déposée sur son visage, lui faisait un bien fou, et lui apportait un véritable réconfort, comme elle en avait diablement besoin, et comme personne, même armé des meilleures intentions, n'aurait pu lui en apporter. De même que ses paroles lui faisaient du bien. Edward ne se contentait pas de lui dire ce qu'elle avait envie d'entendre, il exprimait ce qu'il pensait réellement, et c'était de cela dont elle avait besoin, en plus de la présence de son âme soeur (indéniablement), elle voulait entendre son avis sincère et honnête, sans le voile d'animosité qu'ils déposaient entre eux pour ne pas se montrer trop faibles, sans non plus la moindre fausse douceur. Elle n'était pas obligée de faire quelque chose, c'est vrai, sauf que ne pas agir, ce n'était pas dans sa nature, et surtout face à un événement comme celui-là. Elle n'était pas à même encore de savoir si elle voulait de son retour ou non dans sa vie. Elle l'avait tant et si longtemps cherché en vain, et il était là, et il n'avait d'ailleurs pas une si piètre excuse pour s'être éloignée d'elle et de sa mère, mais elles avaient tant souffert de son absence... Elle ne savait pas. Elle ne savait tout simplement pas quoi faire. Elle mentirait si elle disait qu'elle n'avait pas envie de lui donner une chance, seulement, cela exigeait de mettre beaucoup de son orgueil de côté (et l'orgueil, avec Jane, était toujours un problème), et de faire des concessions auxquelles elle ne voulait pas penser. Au final, tout envoyer balader sembler encore la solution la plus simple de toutes. Du moins, si Edward envoyait tout balader avec elle. Mais c'était la solution de facilité. Elle se contenta d'un léger sourire quand il ajouta qu'elle trouverait peut-être mieux que sa mère. Jane était rude avec elle, mais elle aimait moins que d'autres l'insultent, ceci dit, une remarque plus légère l'aidait à minimiser un peu la situation, et à déposer un doux sourire sur son visage. Sourire qui s'effaça, néanmoins, de ses lèvres quand elle entendit son âme soeur évoquer son propre père.

C'était la première fois qu'Edward évoquait son père avec elle, et Jane s'en voulait tout à coup de se plaindre du retour d'un père qu'elle pensait mort quand son âme soeur avait la certitude que le sien (tout comme sa mère) ne reviendrait pas. Autrefois, Jane s'était montré d'une insensibilité crasse à l'adresse du jeune homme, concernant la mort de ses parents. Elle n'était plus capable de la même réaction aujourd'hui, elle était sensible à son aveu tout comme il avait été sensible au sien. Elle n'avait pas à se forcer pour cela, c'était tout simplement naturel, et même si leurs sujets de conversation étaient graves, elle n'échangerait rien contre la complicité qui existait entre eux à cet instant. Elle déposa un baiser à la commissure de ses lèvres et se serra dans ses bras, cherchant à lui apporter le plus de réconfort possible.

-Tu ne sais toujours pas ce qui lui est arrivé ?
lui demanda-t-elle, osant pour la première fois partager les préoccupations de son âme soeur.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 14:45

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward pouvait difficilement conseiller quelque chose à Jane, il se contentait simplement de dire ce qu’il pensait de la situation. C’était compliqué, il fallait bien le reconnaitre, de retrouver son père de nombreuses années après avoir cru à sa mort. Mais au final, ce n’était pas plus compliqué que tout ce qu’il y avait d’autre dans la vie des myrihandes (plus précisément Jane quand même). C’était peut-être simplement le signe de plus qu’il fallait tout envoyer balader. Evidemment, Edward s’incluait dans cela. Le fait de se retrouver dans cette cabane perché dans un arbre en compagnie de son âme sœur, lui donnait la confirmation qu’il avait envie d’envoyer tout balader avec elle. Il s’en sentait capable, même si au moment de le faire il risquait encore de douter. Après tout, il avait sa famille, ceux vivants et ceux morts. C’était bien la première fois qu’Edward mentionnait son propre père avec son âme sœur. Après sa mort bien sûr ils avaient eu l’occasion de mentionner ce détail, sans que Jane ne se montre très agréable mais il aurait fait exactement la même chose. Aujourd’hui, il aimait sentit ce réconfort qu’elle savait lui donnait simplement en déposant ses lèvres à la commissure des siennes et en se calant dans ses bras. Finalement, c’était assez facile. Edward pensait que cet instant en compagnie de son âme sœur serait plus compliqué, qu’il serait obligé de prendre sur lui. Mais non, il se laissait simplement aller et il n’avait même pas besoin de réfléchir à sa réaction. C’était vraiment agréable, pour une fois il se sentait finalement lui-même en entier. Evidemment, ce n’était pas parce qu’ils se montraient complice en cet instant que le jeune homme allait complètement renoncer à cette manie qu’ils avaient de se titiller, ce n’était vraiment pas drôle sinon.

« Je sais juste que c’est un loup-garou. » Autant dire qu’il était en train de chercher une épingle dans une botte de foin. Edward laissa couler quelque seconde avant de s’emparer des lèvres de Jane, l’embrassant de toute la passion qu’il ressentait pour elle en cet instant. Il n’écarta ses lèvres que pour pouvoir prononcer quelques mots, en plongeant son regard dans celui de sa femme (ils faisaient vraiment tout à l’envers). « Mais je le retrouverais. »

Une lueur traversa ses yeux en prononçant ces mots. Il allait le retrouver oui, celui qui avait tué son père (et indirectement sa mère), et il allait surtout le tuer. Il n’avait jamais eu aucun doute depuis ce jour funeste qu’il allait tuer de ses propres mains l’assassin de son père, mais il avait maintenant la conviction - depuis quelques heures - qu’il en était parfaitement capable. Il ne se pensait pas suffisamment fort pour autant pour s’en prendre au dit loup dans sa forme poilu, mais il suffisait qu’il trouve l’humain caché derrière cette créature. Et une fois qu’il aurait son identité, il lui règlerait son compte. Les loup-garou ne pouvaient pas s’en prendre impunément à sa famille, mais pour autant il se taisait concernant la meilleure amie de celle qu’il tenait dans ses bras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 16:23


À l'épreuve de nous-mêmes
I

l n'y avait, au fond, personne de plus à même que Jane de se mettre à la place de son âme soeur. Parce qu'il était son âme soeur, justement. Elle pouvait identifier ses émotions avec exactitude, puisqu'elle éprouvait exactement les mêmes au même instant que lui. À qui d'autre, finalement, pourrait-elle confier ses angoisses les plus profondes, les pensées les plus intimes... et réciproquement ? Ce qu'ils faisaient maintenant, ce qu'elle ne les aurait pas cru capables de faire, était finalement logique et naturel. Jane n'avait aucun besoin de faire mine de se sentir concernée par les préoccupations du jeune homme, elle l'était, et elle comprenait son besoin de vengeance, quand il le partageait avec elle, parce qu'elle l'éprouvait par son intermédiaire, et parce qu'elle se savait capable du pire si l'on s'en prenait à quelqu'un qu'elle aimait... même si c'était admettre qu'elle pouvait comprendre également la haine d'Edward à l'adresse de Gwenn, qui s'en était prise à sa soeur sans être à même de se rendre compte de ce qu'elle faisait. Gwenn dont Edward s'était abstenu de parler, d'ailleurs... Il lui avait fait une promesse, mais son enlèvement avait changé la donne. Elle n'avait jamais pu parler à Léo, et même si elle n'était plus avec lui dorénavant, elle n'avait techniquement pas rempli sa part du marché. Est-ce qu'il le ferait payer à Gwenn ? Il faudrait sans doute qu'ils en parlent, mais l'harmonie était telle, en cette seconde, qu'elle n'osait pas le faire frontalement. Et une part d'elle osait croire que, pour elle, Edward pourrait être prêt à tout de même renoncer à sa vengeance, même si, si quelqu'un pouvait avoir l'avantage d'un point de vue affectif sur elle aux yeux d'Edward, ce n'était pas Perséphone, mais bien Ambre.

-Je n'en doute pas.
répondit-elle alors tout en le fixant intensément, quand il affirma qu'il règlerait son compte à ce loup, avant de s'emparer à son tour, animée par l'envie qu'il avait insufflé en elle (et insufflait toujours en elle), de ses lèvres, dans un baiser long et intense. Elle peina à séparer ses lèvres des siennes tant le moindre baiser l'engageait à un autre, mais le fit tout de même pour ajouter, un sourire au coin des lèvres (car tout de même, elle était incapable de ne rien dire). De toute façon, la vengeance, c'est ton rayon, pas vrai ?

En référence à Gwenn, bien sûr, même si cette remarque pouvait s'entendre de manière générale, car ils avaient tous les deux en commun d'être rancuniers, c'est certain (ce n'était pas pour rien qu'ils avaient pu l'un et l'autre aller aussi loin à une époque). Jane ne dit rien de plus, elle se contenta d'approcher de nouveau ses lèvres de celles d'Edward et de l'embrasser une ois de plus. Personne, jamais, ne lui donnerait plus le sentiment d'être en vie.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 19:41

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward savait parfaitement que s’il y avait une personne en ce bas monde capable de le comprendre, c’était Jane. Elle le connaissait par cœur, comme lui la connaissait par cœur, et ils avaient l’avantage de ressentir ce que l’autre ressentait. Autant dire qu’ils n’avaient vraiment qu’un secret l’un pour l’autre et Edward était persuadé qu’elle se rendait bien compte qu’il avait l’intention de venger la mort de son père. Il avait l’intention de le faire depuis le premier jour après sa mort, mais malheureusement depuis il n’avait pas pu avancer énormément sur l’enquête pour retrouver le lycan qui l’avait assassiné. Cependant, une fois que cela serait fait, il n’allait pas le laisser respirer bien longtemps. Il avait la conviction profonde maintenant qu’il était en effet capable de prendre la vie de quelqu’un, sans aucune once de culpabilité, sans même de l’hésitation. Et s’il y avait donc une personne capable de le comprendre, c’était Jane. Elle pouvait difficilement remettre en question sa motivation, contrairement à sa sœur (ingrate). Même si concernant Gwenn, c’était une tout autre histoire, que le jeune homme n’avait pas spécialement envie de mentionner maintenant et tout de suite. Il aimait la quiétude de ces mots qu’il échangeait avec Jane. Cette dernière ne manqua pas de s’emparer de ses lèvres à son tour, augmentant comme jamais tout ce qu’il pouvait ressentir pour elle. Si le jeune homme en avait la possibilité, il aimerait que ses lèvres ne s’éloignent jamais de celles de son âme sœur. Mais elle brisa un moment le contact, pour lui faire une remarque qui eut le don de lui tirer un sourire amusé avant qu’elle ne vienne de nouveau l’embrasser. En effet, la vengeance c’était son truc et il savait parfaitement pourquoi elle disait cela. Il parvenait à lire en elle comme dans un livre ouvert. Il y avait cette promesse qu’il lui avait fait, comme quoi il ne toucherait pas à son ami si elle abandonnait Leopold. Techniquement, elle l’avait fait, mais ce n’était pas comme convenu dans le marché. Autant dire que ça ne comptait et normalement, Edward ne devrait même pas se retenir de faire du mal à sa lycane d’amie… normalement.

Edward prolongea ce baiser qui lui laissait entrevoir ce qu’il désirait le plus, qui lui permettait tout bonnement de se retrouver comme il le fallait avec Jane, et qui montait grandement son envie. Il laissa d’ailleurs ses mains glisser sur le corps de la jeune femme, passant sous les tissus recouvrant son corps pour toucher directement cette peau qui lui provoquait un frisson à chaque contact. Il prit cependant soin de séparer un instant ses lèvres des siennes, juste un instant.

« Tu sais... » Il afficha un sourire amusé. « Si tu me le demandes gentiment, je peux concevoir de ne rien lui faire, rien que pour toi. » Il ne perdait évidemment pas son sourire amusé, en imaginant de quelle manière Jane pouvait bien lui demander « gentiment » de ne pas faire du mal à son amie et son imagination était plus que fertile. Il s’empara de nouveau des lèvres de son âme sœur, retirant au passage carrément son haut, lui permettant de profiter encore une fois de la vue de ce corps qu’il aimait tant. Encore une fois, il éloigna légèrement ses lèvres des siennes en plantant son regard sérieux dans celui de Jane. « Je suis prêt à tout pour toi. » Dit-il dans un souffle, d’un ton plus sérieux que jamais. « Je suis capable de tout pour toi et de tout endurer. »

Comme par exemple, accepter qu’elle « assassine » l’enfant qu’elle portait (ce qui au passage n’avait pas manqué de lui faire atrocement mal…).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 20:36


À l'épreuve de nous-mêmes
E

dward savait pertinemment à quoi elle faisait référence en évoquant sa soif de vengeance. Elle l'avait escompté, et elle savait qu'il comprendrait. Il lisait aussi aisément en elle qu'elle savait lire en lui. C'était à la fois une force et une faiblesse, tout comme Edward en lui-même était à la fois sa force et sa faiblesse... Alors il savait qu'elle parlait de Gwenn, oui, et il ne manqua pas de le lui faire comprendre, entre deux baisers chaque fois plus langoureux, accentuant une envie qui pourtant semblait dors et déjà à son paroxysme. Si elle lui demandait gentiment, hein ? Cette remarque lui décocha un sourire, si leur relation était faite de gentillesses, ça se saurait, ceci dit, il y a les suppliques à genoux, et... d'autres raisons de se mettre à genoux, et Jane savait pertinemment comment obtenir les faveurs de son petit ami. Au fond, son propos la rassurait, elle avait vraiment le sentiment qu'ils avaient franchi un palier de plus, et que se faire mutuellement du mal n'était plus optionnel (enfin... pour ce qui était des choses importantes, du moins, pour le reste, ça pouvait très bien pimenter leur quotidien - si quotidien commun ils finissaient par avoir). Ça la rassurait pour Gwenn, mais ça la rassurait pour eux, aussi.

-Tu sais bien que je suis une gentille fille.


Bien sûr, il savait plutôt l'inverse. Et pour ce qui était d'avancer des arguments convaincants, Edward lui ouvrait très largement la voie en la débarrassant de son haut. Par ce temps encore légèrement frais et dans cette cabane tout sauf isolée, Jane aurais sans doute frissonné si elle ne se sentait pas au contraire saisie d'une chaleur intense au contact des mains du jeune homme sur sa peau nue.

Et ce ne fut finalement pas le froid, mais les mots qu'il prononça qui lui décochèrent un frisson, tant ils étaient prononcé avec sincérité, et tant elle aimait les entendre. Il était prêt à tout pour elle, et capable de tout endurer pour elle. Elle savait que c'était sincère. Il le lui avait déjà prouvé, et l'entendre prononcer si directement c'était... elle n'avait pas de mots. C'était la déclaration la plus forte et la plus agréable qu'il pouvait lui faire, et elle y réagit avec toute la passion qu'il lui inspirait, l'embrassant langoureusement avant de le débarrasser à son tour de son haut et de lui glisser à l'oreille, alors que ses mains parcouraient son torse.

-Je suis prête à tout moi aussi.
Pour preuve, elle voulait bien sacrifier le peu de ce qu'il lui restait pour lui. Mais je n'ai plus envie de t'en faire endurer autant. Elle pensait à tout le mal qu'elle avait pu lui faire, et qui avait participé à leur étrange processus de séduction. Elle ne voulait plus jamais lui en faire autant, surtout qu'il lui semblait deviner quelle dernière épreuve en date pouvait l'avoir affecté. L'avortement de son enfant, de leur enfant, qu'ils n'avaient pas une seule fois évoqué. Tu m'en veux ? lui demanda-t-elle alors tout en s'appliquant à déboucler sa ceinture.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 21:33

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Oh, Edward avait parfaitement connaissance de la grande capacité de Jane à être une gentille fille en effet. Cela dépendant peut-être du point de vu cependant, mais en effet, le jeune homme savait parfaitement qu’elle l’était. Elle avait parfaitement les moyens de le faire plier à son envie, tout comme l’inverse était possible. Parce que ce qu’ils vivaient ensemble n’avait rien de comparable. Edward ne se targuait pas d’être un amant hors du commun, mais rien n’était comparable avec ce que les myrihandes du feu vivaient tous les deux. Jane était capable de mener Edward au plus loin de son plaisir, l’entraînant sur des routes infiniment délicieuses. Elle lui faisait un effet comme aucune autre ne pourrait lui faire et l’inverse était donc vrai également. C’était un point qu’ils n’avaient pas eu de mal à réaliser tous les deux, avant même de se rendre compte qu’ils étaient plus que deux amants parfaitement compatibles. Il n’y avait pas que leur corps qui étaient capable de ne faire qu’un dans la plus grande joie, du moins Edward l’espérait de plus en plus au fur et à mesure que les minutes dans cette cabane de fortune passaient. Même si actuellement, c’était surtout leur corps qui se désiraient le plus.

Les mots que prononça Edward étaient parfaitement sincères. Il l’avait déjà prouvé à mainte reprise qu’il était prêt à tout pour son âme sœur, pour celle qu’il aimait vraiment (à ce stade, ça suffisait de se leurrer). Si cela n’entraînait pas la mort de Jane également, il était même prêt à donner sa vie pour elle. Elle était ce dont il avait le plus besoin, même s’il avait mis un long moment avant de juste l’accepter. Il avait besoin de lui exprimer ces mots, qui valait bien plus que d’autres banals qu’il aurait pu prononcer. Il était capable de tout sacrifier pour Jane et il avait bien l’intention de le faire. Après tout, qu’allait-il se passer quand ils allaient quitter cette cabane ? Il y avait de forte chance (et il l’espérait) qu’ils décident juste d’être ensemble et il n’y avait pas que Perséphone que le jeune homme risquait de perdre. Sa sœur par exemple, risquait d’assez mal prendre cette décision (en même temps, elle n’avait pas son mot à dire normalement…), mais il n’en avait que faire. Et il aimait le retour de Jane à ses paroles, quand elle retira ce tissu de son corps et laissa ses mains glisser sur son corps. Chaque fois que sa peau entrait en contact avec la sienne, il était parcouru de frisson agréable. Il ne s’en lasserait jamais et ses propres mains ne manquaient pas de rester en contact avec la peau nue de son âme sœur. Son sourire s’étira en entendant la jeune femme lui affirmer qu’elle était prête à tout pour lui et il savait que c’était sincère. Et lui également n’avait plus envie qu’ils se fassent endurer autant. C’était un étrange processus de séduction qu’ils avaient utilisé, mais c’était terminé maintenant. Dans le quotidien ils pouvaient parfaitement s’amuser à se titiller, mais Edward n’avait aucune envie de faire souffrir Jane. D’où le fait qu’il ne pensait pas pouvoir faire quelque chose à son amie. Est-ce qu’il lui en voulait ? Pour le fait de ne plus se faire souffrir ? Non ce n’était pas ça, Edward comprenait parfaitement ce qu’elle voulait dire. Il s’empara des lèvres de la jeune femme, continuant de glisser ses mains sur sa peau.

« Je ne sais pas. »
Dit-il sincèrement entre deux baisers, ne voulait pas briser longtemps ce contact. Il quitta cependant les lèvres de la belle, pour déposer les siennes dans son cou. On ne pouvait pas dire que c’était le meilleur moment pour mentionner ce détail, mais ils n’en avaient pas parlé une seule fois depuis. « Ça fait un mal de chien. » Dit-il simplement, comme s’il plaisantait. Il essayait de le faire oui, mais c’était pourtant la pure vérité. Et il ne se contentait pas de parler de la douleur physique (même si bordel… ça avait fait mal !), mais aussi de la douleur morale. C’était juste, étrange. Le jeune homme ne savait pas vraiment ce qu’il ressentait, un peu de soulagement, un peu de regret, un peu d’amertume. Edward planta son regard dans celui de la jeune femme avant de reprendre. « C’était la seule chose à faire. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 22:36


À l'épreuve de nous-mêmes
C

e n'était peut-être pas le moment de parler de tout cela, ou du moins, leurs gestes, baisers et caresses semblaient en inadéquation totale avec les propos qu'ils tenaient, beaucoup plus sérieux, une conversation comme ils avaient rarement eu l'occasion d'en avoir. Mais Jane s'en moquait, son corps aimantait le sien, elle n'avait pas envie d'y résister, elle n'avait pas besoin d'y résister, et si leurs conversations étaient ponctuées de baisers chaque fois plus langoureux, où était le problème ? Jane était ainsi envahie de sensations et d'émotions contradictoires. L'envie, le désir... et la préoccupation, car elle savait bien qu'elle avait agi de façon égoïste en décidant de se débarrasser de l'enfant... même si, objectivement, c'était la décision la plus juste à prendre. Quand il lui disait que cela faisait mal, elle comprenait bien qu'il ne parlait pas que de douleur physique (quoi qu'elle était bien placée pour confirmer que, physiquement, oui, ça faisait un mal de chien - cela étant un accouchement aurait fait un mal de chien aussi), mais d'une douleur morale. Elle était tout de même soulagée de l'entendre dire qu'il considérait que c'était la seule chose à faire. Ça l'était, en effet. Ils n'étaient pas prêts. Et leurs vies dissolues n'étaient pas appropriées à la situation.

-Tu sais...
dit-elle tout à proximité de ses lèvres, ne les éloignant pas trop, bien trop impatiente de les joindre à nouveau des siennes. Je n'avais aucun doute, avant.... mais sur le moment, je n'étais pas sûre d'être capable de le faire.

Elle n'ajouta rien de plus avant de se concentrer sur ses lèvres, les embrassant de nouveau tout en le débarrassant de ce qu'il lui restait encore de vêtements. Elle l'allongea alors sur la partie du plancher que recouvrait un sac de couchage défraîchi. On faisait plus confortable, comme lit, c'est sûr, mais rien ne les obligeait à dormir beaucoup, après tout. Jane se positionna à califourchon sur lui et, quelques secondes, se contenta de le regarder droit dans les yeux.

-Je finis par penser qu'un jour je serais peut-être prête.


Et elle l'avait pensé réellement. C'était une idée effrayante, car aux antipodes de tout ce qu'elle avait pu envisager dans son existence, mais c'était l'une des pouvoirs étranges qu'Edward savait avoir sur elle, il altérait la vision qu'elle avait d'elle-même, il remettait en cause la moindre de ses convictions, et voilà qu'elle espérait plus que jamais que leur escapade ne connaisse pas de fin, voilà qu'elle se sentait plus que jamais fière de l'alliance qu'elle portait à son doigt. Et tout ce qu'il lui apportait, elle voulait le lui communiquer, et elle avait pour cela une idée des plus précises. Ces mots prononcés, ses lèvres se déposèrent sur les siennes, puis glissèrent le long de son cou, longèrent doucement son torse, et s'attardèrent au plus sensible de son anatomie.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 18 Oct - 23:35

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
On ne pouvait pas dire qu’ils avaient une conversation qui collait vraiment avec leurs gestes. En même temps, ils avaient tendance à ne pas faire les choses de la « bonne » manière. Alors peut-être que c’était de cette manière qu’ils devaient avoir cette conversation. Edward se serait peut-être épargné la peine de mentionner ce que cela avait bien pu lui faire. C’était étrange et il ne parvenait vraiment pas à savoir ce qu’il ressentait vraiment au fond. Il savait, comme il l’affirmait, que c’était la seule chose qu’ils devaient faire de toute façon. Il était évident que la situation dans laquelle ils vivaient n’était pas propice à ce genre de chose et ça ne le serait sans doute jamais… a moins qu’ils ne parviennent à avoir une vie stable. Mais même là, Edward avait quand même peu d’espoir. Il se faisait à l’idée, petit à petit et il n’avait pas forcément besoin que le sujet revienne trop souvent sur la table. Il préférait largement, pour l’instant, se concentrer sur le moment présent. Il appréciait de pouvoir retrouver le corps de son âme sœur, qui lui manquait dès qu’il s’éloignait un peu. Et là, la situation était encore plus particulière. Parce qu’ils étaient tous les deux seul, qu’ils avaient ces quelques jours juste pour eux et que concrètement, ils s’ouvraient leur cœur. Ce qu’ils n’avaient jamais fait jusqu’à présent, du moins pas de cette manière. Pas aussi intensément.

Edward fut un peu étonné d’apprendre que Jane avait eu un moment de doute, sur sa capacité de le faire, au dernier moment. Mais en même temps, cela devait être normal. Ce n’était pas quelque chose d’anodin. Le jeune homme aurait pu se poser plus de question, si la jeune femme ne s’était pas précipitée de nouveau sur ses lèvres pour son plus grand plaisir. Ses mains continuaient de la caresser, retirant les derniers vêtements qui recouvraient son corps et qu’il trouvait vraiment de trop. Pour tout dire, Edward trouvait que Jane était tout bonnement parfaite quand elle était simplement nue (mais pour le coup, il n’était peut-être pas objectif). Le jeune homme s’allongea donc sur le sol, là où se trouvait un sac de couchage (cela aurait pu être vraiment pire, au fond il n’en avait que faire), il se contenta de profiter de la vision que lui offrait d’avoir Jane en califourchon sur lui, posant ses mains sur ses hanches et se laissant bercer par cette chaleur devenu très commune, mais toujours aussi agréable. Et puis finalement, elle lança la bombe.

« Sérieux ? »

Fut la seule chose que le jeune homme parvint à prononcer, se demandant s’il avait réellement entendu son âme sœur dire ce qu’elle venait de dire. Peut-être qu’un jour elle serait prête, vraiment ? Edward n’en revenait tout bonnement pas, mais il ne pouvait que la croire sur parole avec la baiser qu’elle lui offrit et bien plus encore alors qu’elle se dirigeait vers cette zone si sensible de son anatomie. Elle venait vraiment de dire que finalement, peut-être qu’un jour elle serait prête à devenir mère (ce qui était évident quelque chose d’exceptionnelle venant d’elle) et par conséquent qu’il devienne père. Juste cette phrase eu un effet étrange sur lui et il s’abandonna tout simplement au traitement de son âme sœur (et elle lui faisait un de ses effets). Cependant, quand il sentit que son désir était bien trop haut, il fit s’arrêter Jane, s’emparant de nouveau de ses lèvres avant de retourner la situation et de se mettre au-dessus d’elle (c’était plutôt agréable de continuer à être un peu orgueilleux dans ce genre de moment).

« Tu veux mon avis. » Dit-il doucement à l’oreille de la jeune femme, déposant ses lèvres sur son cou entre ses phrases. « Je penses qu’on manque cruellement d’entraînement physique. » Et sans plus attendre, parce qu’il n’en pouvait tout simplement, il s’immisça en elle pour ne faire enfin qu’un avec son âme sœur, son tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Lun 19 Oct - 17:13


À l'épreuve de nous-mêmes
O

ui, "sérieux". Jane n'aurait jamais prononcé des mots pareils si elle ne les avait pas pensés. C'était un telle remise en cause de toutes ses convictions, cela mettait à jour une facette d'elle-même qu'elle connaissait si mal, qu'elle ne se serait pas permise d'en parler sans le penser complètement. En parlant ainsi, elle s'était entendue prononcer une vérité qu'elle constatait certaine. Non pas qu'elle s'imagine materner et pouponner dans la seconde, mais l'idée de fonder une famille, tout à coup, ne lui était plus si absurde, peut-être parce que, même si sa famille à elle n'était pas à ériger en exemple, elle devenait autre que le modèle, le mauvais exemple qu'elle n'avait jamais voulu suivre. Peut-être aussi parce que l'idée de pouvoir vraiment mener une vie de couple digne de ce nom avec Edward lui était de moins en moins impensable. Ils s'en donnaient la preuve claire et nette, en cet instant. Eux deux, c'était loin d'être impossible, c'était même d'une simplicité enfantine. Tout se passait bien, mieux que bien, même, et Jane voulait bien vivre des moments de la sorte chaque jour de sa vie. Et dans ce contexte, alors, si Jane et Edward devenait une hypothèse de l'ordre du possible, alors tout était possible. Même avoir des enfants. Un jour. Pas tout de suite, bien sûr, elle avait dit qu'elle n'était pas prête, elle ne l'était effectivement pas, et leurs vies à tous les deux ne ressemblaient à rien. Mais ils étaient jeunes, au fond. Elle ne répondit pas par l'affirmative. Il lui semblait que ses gestes parlaient d'eux-même. Chacun de ses gestes étaient un témoignage de ce qu'il lui faisait ressentir, au nom de quoi elle se sentait déjà prête à l'intimer de tout abandonner pour elle. Sauf que ce n'était pas à elle de formuler cette décision. Elle, elle n'avait déjà plus rien, c'est lui qui avait le plus à perdre, pour lui que cette décision pouvait être la plus lourde... Enfi, ils avaient bien du temps devant eux encore, et c'était pour Jane une pensée des plus délectables. Elle se laissa complètement faire quand il retourna la situation, et un sourire fleurit sur ses lèvres à la remarque qu'il fit. De cet entraînement physique spécifique, elle en voulait bien tous les jours de sa vie, jusqu'à l'épuisement, tant elle ne saurait s'en lasser.

Elle éprouva, à l'instant même où il s'introduisit en elle, ce sentiment caractéristique et incomparable, le sentiment d'être entière, le sentiment d'être elle-même. Comme toujours, le plaisir qui accompagnait cet instant était au-delà du définissable, et ce plaisir devait, pourtant, aller croissant. Les jambes enroulées autour de ses hanches, les doigts caressant son dos, les ongles s'enfonçant dans sa chair, comme pour canaliser ce trop-plein de plaisir. Parler d'entraînement physique n'était pas aller vite en besogne, car le nombre de leurs positions, le mouvement de leurs bassins, parfaitement harmonisés, pouvaient bien faire fondre un nombre conséquent de calories, si cela l'intéressait vraiment (et ce n'était évidemment pas le cas). Les yeux fermés, ses lèvres se décollant à peine de celles de son âme soeur, elle s'abandonnait à l'extase la plus totale.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Ven 23 Oct - 0:08

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward pensait que sa surprise était tout à fait logique au vu de la situation, il appréciait que Jane ne le prenne pas mal. Peu de temps avant, ils s'étaient retrouvé avec cette chose sur les bras (ou plus précisément dans le ventre de la jeune femme), sans qu'ils ne soient parfaitement d'accord avec la façon dont il fallait le prendre. Le jeune homme était parfaitement conscient qu'ils ne pouvaient tout simplement pas croire être apte à avoir un enfant maintenant, mais cela lui avait quand même fait quelque chose de se dire que ça n'arriverait jamais. Parce qu'il ne pouvait en avoir qu'avec son âme soeur et qu'il savait qu'elle n'était pas de ce genre. Est-ce que cela aurait changé grand-chose s'il avait pu concevoir avec une autre ? Il n'en savait rien, mais c'était quelque chose en lui qu'il ne pouvait pas ignorer. Il était sans doute le dernier "humain" sur Notre Terre digne d'avoir une progéniture, mais il ne pouvait pas entièrement tirer un trait dessus. Il ne pouvait pas se contenter de croire que ça n'arriverait jamais, même s'il n'avait aucune envie que ça arrive dans la foulée (même si quand même, ça lui avait fait quelque chose quand elle avait décidé d'abandonner cette chose en elle). Et maintenant, il découvrait qu'un jour, peut-être, ils pourraient juste vivre une vie normale. En cette seconde, cela ne faisait plus aucun doute à Edward, il avait envie de passer le restant de son existence avec Jane (bravo Iris...), il avait envie d'avoir une vie normale en sa compagnie et il avait simplement envie de fonder une famille avec elle (pas de suite... mais un jour). Quand il affirmait qu'il était prêt à tout pour la jeune femme, il ne mentait pas, il le pensait sincèrement. Cela faisait seulement quelques minutes qu'ils se trouvaient ensemble, mais il en avait déjà la conviction (après tout ce qu'ils avaient partagé, ce n'était pas entièrement étonnant non plus), il n'avait pas envie que ce moment s'arrête et il n'avait aucune envie que les choses redeviennent comme elles l'étaient avec son âme soeur. Il avait envie d'elle, dans son entier et pour le restant de sa vie (c'était logiquement un constat à faire avant de demander à la dite personne de nous épouser, mais ça...).

Les minutes s'écoulaient et les positions s'enchainaient pour les deux amants. Quand Edward se glisser dans son âme sœur, il se retrouvait enfin lui-même et entier. Il savait que rien ne pouvait égaler ce qu'ils partageaient autant sentimentalement que physiquement. Leurs corps répondaient parfaitement à celui de l'autre, comme s'ils avaient été faits pour être l'un avec l'autre. Il ne fallait pas grand-chose pour que le jeune homme arrive à l'extase ultime, celui qu'il n'était capable de connaitre qu'avec Jane. Celui dont il était parfaitement incapable de résister, celui auquel il s'abandonnait volontiers. Les mouvements de son corps s'accordaient complètement avec celui de Jane, ses mains continuant de parcourir autant que possible son corps. Il n'avait aucune envie de résister à ce qu'il ressentait et il se laissa simplement emporter par ces émotions. Quand enfin l'extase plus puissante que jamais arriva, il s'y abandonna tout autant et ne cacha rien de ce qu'il pouvait ressentir. Il n'avait aucune raison d'être pudique, il n'avait aucune raison de se retenir comme cela aurait été possible autrefois. Aujourd'hui, il avait envie de croire que tout était possible, même passer un agréablement moment dans une cabane abandonné dans un arbre au milieu de la forêt. Edward réalisa de nouveau dans quel endroit il se trouvait quand son corps s'écarta, un peu mais pas trop, de celui de Jane, son souffle plus que court.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Ven 23 Oct - 16:28


À l'épreuve de nous-mêmes
C'

était parfait et évident, ni plus ni moins, leurs corps et leurs âmes n'étaient nés que pour se rejoindre et se trouver, c'est une certitude, une certitude qu'ils avaient nié autant que possible pour mieux savoir la reconnaître le moment venu. À présent, il n'était nul besoin de s'inquiéter ou de s'interroger encore, il n'était que question de savourer plus que possible ce moment, dans l'espoir qu'il ne soit que le prémisse de bien d'autres. Du moins, cet espoir était celui de Jane, car elle refusait de revenir en arrière. en arrière, à cette époque où elle donnait au mot haine un sens qui était à redéfinir. L'endroit était loin d'être idéal, ce n'était pas le comble du confort, ni le comble du luxe, mais elle s'en fichait, parce qu'elle n'aurait rien échangé contre ce moment. Absolument rien, elle pouvait bien tout abandonner pour lui, elle avait déjà presque tout abandonné pour lui. Ce fut à bout de souffle, transie de plaisir, envahie d'une chaleur douce, et le sourire aux lèvres qu'elle se laissa tomber à même le sac de couchage qui n'avais pas grand chose de moelleux. Elle fixa un instant le plafond, reprenant son souffle, avant de se retourner sur le côté, posant son regard sur Edward, ses doigts caressant doucement et machinalement son torse. Elle savait que cet instant était normalement celui où l'un d'entre eux devait partir sans rien dire, reprenant la vie de son côté comme si elle pouvait véritablement se dispenser de celle de l'autre. Évidemment, c'était une inconcevable erreur. Là, maintenant, ils n'étaient pressés ni par le temps, ni par leurs consciences, ils n'avaient pas besoin de s'en aller, et si elle avait craint qu'il soit angoissant de ne pas prendre la fuite, cette fois, elle constatait qu'il n'en était rien, absolument rien. Elle était juste bien. Et rien ne pouvait entacher ce sentiment. En tous cas, elle osait le croire. Pendant plusieurs minutes, elle conserva le silence, se contentant de profiter de ce moment, qui lui semblait suspendu dans le temps et l'espace.

-Je pourrais rester comme ça toute la journée.
confia-t-elle à voix basse.

C'était une vérité absolue, mais des mots qu'elle n'aurait pas prononcé si légèrement avant. Elle se disait seulement qu'il n'était plus nécessaire à présent de filtrer ses dires. elle ne se priverait pas par moments encore d'être sèche, désagréable, taquine, avecc Edward, mais dans un tel moment, elle avait simplement l'envie de lui apprendre ce qu'elle avait sur le coeur, sans passer inutilement par quatre chemins sous quelque prétexte magnifique. Et ça tenait dans ces constats des plus simples.

-T'as ramené quoi, comme provisions ?


Quoi, parce que l'exercice lui avait donné faim ? Mais non, pas du tout, voyons, c'était de la simple curiosité.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 25 Oct - 15:01

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Le moment était tout bonnement agréable, Edward ne pouvait vraiment pas rêver mieux. Il était complètement à bout de force et de souffle, mais il se sentait si bien et si léger. Son regard se perdait dans le vide, alors qu’il profitait simplement de l’instant présent en compagnie de son âme sœur. Il ne pensait vraiment pas que cet instant pourrait être aussi facile que ça, aussi simple et pourtant c’était juste naturel. Comme si le jeune homme avait enfin trouvé la place qui lui convenait, celle qui se trouvait juste à côté de Jane donc. Pendant plusieurs secondes, ils gardèrent le silence afin de profiter juste du moment. D’habitude, c’était à ce moment-là que les deux âmes se séparaient (pour mieux se retrouver ensuite bien sûr). Mais ils n’avaient pas besoin de le faire cette fois-ci, ils avaient la possibilité d’être simplement ensemble et sans prise de tête. Edward devait bien avouer que c’était bien plus agréable qu’il ne l’aurait cru au début - même s’il ne se leurrait plus vraiment sur ce qu’il avait envie par rapport à Jane - cela n’avait rien d’étrange. C’était juste bien et naturel et il n’avait aucune envie que ça s’arrête, par chance ils avaient encore énormément de temps devant eux. Cela ne faisait après tout que quelques minutes qu’ils étaient ensemble sur ces quelques jours qu’ils s’étaient accordés pour voir s’ils pouvaient s’en sortir, ensemble. Les lèvres d’Edward s’étirèrent en grand sourire quand Jane fit la réflexion qu’elle pourrait rester comme cela toute la journée. C’était aussi son cas, il n’avait même pas vraiment envie de faire grand-chose, en dehors de profiter de l’instant. Et il n’avait même pas besoin de cacher le fait qu’il se sentait bien et qu’il n’avait pas envie que les choses changes, il ne se sentait pas capable de toute façon de jouer ce jeu qu’ils jouaient depuis tellement longtemps. Non pas qu’ils n’allaient pas de temps en temps pimenter un peu leurs réflexions, mais ce n’était pas l’instant idéal pour ça. Edward ne répondit cependant rien à la jeune femme sur sa réflexion, il se contenta de plonger son regard dans le sien et de caresser sa peau chaude. Et son sourire s’agrandit quand Jane lui demanda ce qu’il avait emmené comme provision.

« Tout ce que j’ai pu trouver. » Maintenant qu’il y pensait, le jeune homme devait bien avouer qu’il avait un petit creux quand même. Sans doute les effets de cet exercice intense qu’ils venaient de réaliser tous les deux, ensemble (et qu’Edward avait l’intention de remettre ça rapidement). « Ma sœur va encore me faire une scène de ménage. »

Lança-t-il en riant, imaginant parfaitement la réaction d’Ambre quand elle allait découvrir qu’il avait vidé les placards et encore plus quand elle allait savoir pour quelle raison il l’avait fait. Edward se redressa, sentant un frisson froid parcourir son échine quand son corps se sépara de celui de son âme sœur, remettant des habits plus par confort que par pudeur (s’il y avait bien une personne avec qui il n’avait aucune raison de se montrer pudique c’était Jane). Il s’approcha du sac qu’il avait ramené et le lança vers son âme sœur pour qu’elle puisse jeter un œil aux provisions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 25 Oct - 15:47


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane se redressa légèrement, s'asseyant sur l'inconfortable mais utile sac de couchage, elle releva le draps sur elle et l'enroula autour de sa poitrine, pas tant par pudeur que pour contrer la fraîcheur qui savait s'insinuer à travers les murs en bois tout sauf étanches de cette petite cabane perdue dans les arbres, encore renforcée par le sentiment glacé qu'elle éprouvait chaque fois que leurs corps s'éloignaient l'un de l'autre après avoir été si proches, même si ce n'était qu'un peu. Elle ne manqua pas de jeter un oeil plus qu'intéressé à son âme soeur pendant qu'il se rhabillait, profitant du spectacle, le préférant tout de même en tenue d'Adam. Toujours assise, n'ayant pas particulièrement l'intention de bouger de sa place pour le moment, elle attrapa au vol le sac de vivres qu'avait apporté Edward (pour une fois qu'elle faisait preuve d'un minimum de réflexes), et ne se priva pas pour fouiller à l'intérieur. En effet, il avait su emporter avec lui plus de victuailles qu'il n'en faut pour le temps qu'ils avaient décidé de rester (quoique Jane sentait d'avance qu'elle voudrait voir ce moment se prolonger), et son appétit, déjà grand, se voyait encore aiguisé par ce que Edward avait dérobé aux réserves des Baker. Elle sourit, quand il lui fit remarquer que sa soeur allait piquer une crise (une de plus), en effet, de ce qu'elle comprenait du phénomène qu'était Ambre, ça ne la surprenait pas. Mais pour elle, c'était du bonus, elle n'avait pas d'affection particulière pour la demoiselle, même si elle se surprenait à songer qu'il allait sans doute falloir qu'elle mette de l'eau dans son vin à l'avenir. Jane déroba une pomme, verte comme elle les aimait, au fond du sac et mordit à pleine dents dedans, sans dissimuler sa faim et sa gourmandise. Ses yeux, durant ce temps, n'avaient toujours pas quitté son âme soeur.

-Et elle réagirait comment, à ton avis, si on lui apprenait que je venais vivre avec vous ?


Elle avait parlé sur le ton de la conversation, et avec la même légèreté que celle qu'Edward avait employé l'instant d'avant, mais le fait est qu'il y avait plus qu'un fond de vérité dans sa voix. Le fait est que l'idée se faisait de plus en plus prégnante dans son esprit. Si tous les jours à venir devaient finir par ressembler à celui-là, alors ils allaient bien vivre ensemble, non ? Et Jane ne demanderait pas à Edward de laisser sa famille, d'autant qu'ils étaient une certaine garantie contre les Hellsing. C'était vraiment, vraiment très étrange à penser, mais Jane avait envie d'être une Baker. Si elle en était techniquement déjà une depuis qu'elle avait épousé Edward, ce n'était pas une certitude qui l'avait effleuré alors, mais elle était manifeste désormais.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 25 Oct - 18:26

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Ce n’était pas bien difficile de comprendre rapidement qu’Ambre Baker avait le même caractère que ses frangins, même pire en réalité. Edward savait donc parfaitement que la jeune fille allait piquer une crise quand elle allait trouver les placards de la demeure familiale complètement vidés. Mais en cette seconde, même s’il s’en amusait, il n’en avait vraiment que faire. C’était important après tout que lui et son âme sœur puissent se nourrir pendant les quelques jours qu’ils allaient passer dans cette cabane isolée, ils devaient survivre après tout. Et ils étaient loin d’être idiot en point de penser qu’ils étaient capables de vivre d’amour et d’eau fraiche. Edward vint s’installer à côté de Jane afin de piocher à son tour dans le sac remplir de nourriture et de diverses choses à se mettre sous la dent. Il prit la première chose qui lui vint sous la main, le but était simplement de se nourrir il n’était pas vraiment exigeant sur ce qu’il pouvait avaler. En même temps, c’était un peu le cadet de ses soucis. Et la remarque de Jane ne manquait pas de toute façon de lui faire complètement oublier cette nourriture qu’il avait en main.

« Parce que tu viendrais vivre chez moi alors ? » Demanda-t-il, son fidèle sourire en coin sur le visage. C’était assez logique au vu de la situation actuelle qu’ils puissent en effet envisager de vivre ensemble, mais il ne s’attendait quand même pas à cette remarque qu’il trouvait particulièrement amusante. Il approcha son visage de celui de son âme sœur, pour s’emparer de ses lèvres, avant de reprendre. « Elle va faire une crise comme jamais elle n’a fait dans sa vie. Elle pourrait même nous tuer. »

Reprit-il sans écarte de trop son visage de celui de la jeune femme, son sourire toujours présent. Bizarrement, ça lui plaisait assez d’imaginer Ambre lui faire une crise parce qu’il lui annonçait que Jane allait s’installer chez eux, tout comme cette idée qu’elle le fasse lui plaisait énormément. C’était vraiment bizarre, parce qu’il n’avait pas pensé à tout cela avant (du moins pas de manière sérieuse) et il adorait de plus en plus ces idées. Cela coulait de source bien sûr, s’ils faisaient cette expérience c’était bien pour voir s’ils étaient capable de construire quelque chose ensemble. Et si c’était bien le cas, il faudrait qu’ils prennent leurs responsabilités. Vivre ensemble serait un bon début, même si ça n’allait pas manquer d’être particulièrement étrange. Edward savait parfaitement les enjeux de cette histoire, il en avait conscience et il était prêt à tout laisser tomber pour la jeune femme. Si Jane lui avait demandé de s’enfuir pour de bon avec elle, il l’aurait fait même si cela signifiait qu’il devait abandonner sa famille (et Ambre plus précisément). Mais s’il pouvait tout combiner, vivre dans la demeure des Baker avec celle qui était déjà un membre de cette famille sans l’officialiser, c’était encore mieux. A moins qu’Ambre les tue effectivement tous les deux, ce qu’elle serait vraiment capable de faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 25 Oct - 21:31


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane avait prononcé ces mots assez légèrement, sans réfléchir stratégiquement ou sans tenir bien compte des conséquences. Elle exprimait ce qu'elle ressentait dans l'immédiat, et ce qu'elle ressentait dans l'immédiat, c'était l'envie de passer tout le temps possible avec son âme soeur, et sur le long terme, oui, vivre avec le reste des Baker, pas tant parce qu'elle avait envie de se coltiner la présence de Preston et surtout celle d'Ambre pendant des lustres, mais parce que ça lui semblait être la meilleure situation, pour eux deux. Jane n'avait plus grand chose, et elle avait renoncé à beaucoup, quoique pas toujours volontairement, pour Edward, mais elle n'attendait pas de sa part un sacrifice similaire, tout ce qu'elle voulait, au final, c'était sa présence, et c'était tout. S'il fallait au passage supporter le restant des Baker, elle en serait bien capable. Au pire, cela pimenterait leur quotidien, et s'il y en avait qu'il aimaient pimenter leurs relation, c'était bien Edward et Jane. Cette-dernière se demanda tout de même si elle n'était pas allée trop vite en besogne en posant ce genre de question, en faisant ce genre de sous-entendu, leur "test" commençait à peine, il se pourrait bien qu'il n'ait pas acquis le même stade de certitude, ou ne veuille tout simplement pas de la même chose, mais le baiser qu'il déposa sur ses lèvres ne mit pas longtemps à dissiper le moindre de ses doutes. Il avait beau avoir souri à sa remarque, sur le principe, il n'avait pas l'air d'être contre. Elle souriait tout autant, d'ailleurs, quand il lui dit que Ambre serait capable de les tuer s'ils prenaient une telle décision, le pire, c'est qu'étant donné ce qu'elle avait observé de la furie blonde qu'était la soeur d'Edward, elle ne serait même pas surprise qu'elle soit capable de se montrer vraiment violente vis à vis d'eux, mais malgré tout...

-J'suis prête à prendre le risque.
affirma-t-elle dans un sourire en coin avant de croquer une nouvelle bouchée de sa pomme et de déposer un baiser qui en avait la saveur sur les lèvres d'Edward. Enfin, je dis ça... Tu envisage ça comment, si jamais on décide... que ça marche ?

Ce qui, à ses yeux, elle s'en rendait bien compte, était au final entièrement décidé déjà. Mais elle ne pouvait pas en parler en leurs deux noms, c'est bien le problème. Et elle se demandait quel avait été sa vision des choses, le cas échéant. Jane se découvrait des envies, des ambitions, des projets, au fur et à mesure, mais en définitive, elle ne pouvait savoir si Edward en pensait de même. Même si, en vérité, si elle avait envie d'entendre ses propres projets, elle avait surtout envie de l'entendre dire qu'il ne voulait pas que ça s'arrête. Jamais.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1640

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Mer 28 Oct - 19:27

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward avait beau plaisanter quand il affirmait qu’Ambre était capable de les tuer si jamais elle apprenait que Jane venait vivre avec eux, il était quand même un peu sérieux quand même. La jeune fille n’allait clairement pas apprécier le fait qu’ils puissent concrètement se « mettre ensemble ». Ce qu’ils avaient déjà fait plus ou moins en se mariant, évidemment, mais on ne pouvait pas dire que les myrihandes étaient vraiment très doués pour faire les choses dans l’ordre. Alors Edward imaginait sans aucun mal la crise que sa jeune sœur allait lui faire quand il lui dirait (s’il lui disait) que celle qu’il avait épousée dans son dos allait venir s’installer chez eux. Même si pour le moment, ils se contentaient simplement de discuter des possibilités qui s’ouvraient à eux, une fois cette petite expérience passée. Le sourire d’Edward s’agrandit encore plus quand il entendit Jane lui affirmer qu’elle était prêtre à prendre ce risque, avant qu’elle ne vienne déposer ses lèvres au bon goût de pomme sur les siennes. Edward devait bien avouer qu’il appréciait l’idée qu’elle prenne le risque justement, comme il aimait bien l’idée qu’elle vienne s’installer chez les Baker. C’était l’un des « soucis » du jeune homme, il était vraiment attaché à sa famille même s’il avait tendance à se foutre sur la gueule avec son frère. Il n’avait aucune envie de quitter cette demeure familiale, où il était né et où il avait grandi, sans une bonne raison. Jane en était une (comme il pensait encore avant que Perséphone puisse en être une, même si…), mais il aimait encore plus l’idée qu’elle puisse venir s’installer chez les Baker (cette famille qu’elle avait rejoint depuis un moment déjà, même si ce n’était pas vraiment officiel). Mais bon, rien n’était encore fait, même s’ils entamaient une conversation plus que sérieuse.

Il envisageait ça comment si jamais ils décidaient que ça marchait ? Edward n’en avait pas vraiment d’idée, il n’avait pas pris la peine de trop y réfléchir. Autrefois, il se disait que de toute façon ça ne pouvait pas marcher, maintenant il espérait que ça soit le cas, mais il n’avait pas pour autant vraiment réfléchit à la suite. Ce n’était pas sa façon de faire de toute façon, il était plus du genre à profiter du moment et de l’instant présent. Comme maintenant, où il voulait surtout profiter de la présence de la jeune femme.

« Parce que tu penses vraiment que je réfléchis aussi loin moi ? »
Demanda-t-il, sans lâcher la jeune femme du regard, son sourire en coin sur son visage. Il n’avait en effet pas vraiment réfléchit, mais il y avait quelques petites choses qu’il avait envie de voir arriver, si ça marchait (mais ça ne faisait plus aucun doute que ça allait marcher de toute façon…). « Mais bon, on peut y réfléchir tous les deux non ? » Il vint déposer rapidement ses lèvres sur celle de la jeune femme, avant de glisser ses lèvres dans son cou, avant de reprendre la parole en plongeant ses yeux dans ceux de son âme sœur. « Mais j’aimerais bien qu’on rende les choses… concrets. » Autant dire, qu’ils arrêtent de se faire passer pour ce qu’ils n’étaient pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3515

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Mer 28 Oct - 20:11


À l'épreuve de nous-mêmes
M

aintenant qu'il le disait. Non, non, en effet, elle ne s'était pas vraiment imaginé qu'il ait pensé aussi loin. Mais elle ne le lui reprocherait pas, car c'était son cas à elle aussi. Jane n'avait jamais eu grande tendance à se projeter dans l'avenir, c'était même l'un de ses plus grands défauts, elle préférait se concentrer sur l'instant présent, et elle n'était pas sans savoir qu'Edward était pareil. Leurs tempéraments ne manquaient pas d'être similaires sur plus d'un point, après tout (c'était une partie du "problème" ou encore de la solution). Seulement, à présent, Jane n'avait pas envie de n'être que dans l'instant (quoi que ce dernier lui convenait admirablement, et qu'elle n'avait pas la moindre envie de s'arrêter), pour la première fois, elle ressentait l'envie, non, le besoin, même, de se projeter dans l'avenir. Parce que pour la première fois, elle pouvait l'envisager sous un jour qui l'avait, certes, effleurée, mais dans lequel elle n'avait jamais voulu croire. Jane ne put s'empêcher de sourire quand son âme soeur lui fit remarquer que c'était une chose à laquelle ils pouvaient réfléchir tous les deux. "Tous les deux", c'était étrange, de l'entendre parler d'eux comme ça, mais elle se surprenait à adorer ça. Tous les deux. Toutes les perspectives que cela leur ouvrait. Elle se sentait bien à cette seule idée. Elle l'avait crue impossible il n'y a pas si longtemps. Mais maintenant, elle l'envisageait très concrètement, et ça ne l'inquiétait pas, non, elle éprouvait, en vérité, une certaine impatience. Elle apprécia ce baiser sur ses lèvres, puis dans son cou, et ne le lâcha pas des yeux ni ne lâcha son sourire quand il lui confirma qu'il voulait que les choses soient plus concrètes. Tout ce qu'elle voulait entendre. Ils étaient sur la même longueur d'ondes, ils ne voulaient plus prétendre, ils voulaient être ensemble. Les masques étaient tombés depuis bien longtemps, de toute façon.

-C'est ce que je veux, moi aussi
. approuva-t-elle. Elle ne le lâchait pas des yeux. Je changerai pas d'avis, je le sais. Elle n'avait aucune raison de le faire, ni la moindre envie de le faire, vraiment pas. Il pouvait se passer bien des choses ces prochains jours, mais elle n'envisageait pas que cela puisse mal se passer. Elle se sentait sereine vis à vis de ce qu'ils vivaient, et ce n'était pas arrivé depuis longtemps. Non, elle ne changerait pas d'avis, et elle espérait bien qu'il en serait de même pour lui. Ed... elle prit une grande inspiration, prenant la pleine mesure des mots qu'elle s'apprêtait à prononcer, qu'elle ne pensait jamais dire (même si elle l'avait déjà fait), et certainement pas répéter. Je t'aime.

Et elle ne se raviserait pas, cette fois. Elle disait ces mots parce qu'elle les pensait. Leur accordant toute leur valeur, toute leur importance, toute leur intensité. Car à quoi bon mentir ? C'est bien ce qu'elle éprouvait.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.



Dernière édition par Jane Hardwick le Jeu 29 Oct - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable lui-même (bailey)
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-