Partagez | 
 

 À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Mer 28 Oct - 21:28

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Ils étaient tous les deux et ils allaient prendre leur décision, tous les deux. C’était assez étrange, mais ils formaient bel et bien un duo assez harmonieux finalement. Edward avait sincèrement envie que les choses soient concrètes entre eux, qu’ils arrêtent de faire croire qu’ils étaient d’autre personne. Cela faisait tellement longtemps qu’ils se voilaient tous les deux la face. Ils n’avaient pas besoin de beaucoup de temps pour se rendre compte que cette petite expérience était un fin succès. Même si Edward avait prétendu pendant très longtemps qu’ils étaient incapables d’avoir une relation normale (si on pouvait vraiment considérer que les myrihandes étaient normaux et avaient une relation normale entre eux) et qu’il n’aimait pas se tromper, il devait bien avouer qu’il appréciait d’avoir fait fausse route jusqu’à présent. Et il envisageait sincèrement un avenir en compagnie de son âme sœur. C’était sans doute le moment pour tous les deux, ensemble, d’ouvrir les yeux et d’enfin vivre comme ils devaient vivre normalement. Même si pour cela, ils allaient bel et bien devoir abandonner certaines choses (du moins pour Edward). Le jeune homme n’y pensait pas trop, comme à chaque fois qu’il se trouvait en compagnie de Jane, mais il fréquentait quand même une autre personne. Perséphone allait souffrir, parce qu’il était bien décidé à lui dire la vérité quand ils allaient faire leur retour à la réalité (par chance, ils avaient encore un peu de temps avant ça). Parce qu’il voulait concrétiser les choses et c’était visiblement le cas de Jane. Les yeux d’Edward ne quittaient pas ceux de la jeune femme, quand elle affirmait qu’elle n’allait pas changer d’avis.

« Moi non plus. »

Dit-il dans un souffle pensant vraiment les mots qu’il prononçait. Comment pouvait-il changer d’avis en même temps ? Il se posait vraiment la question, même s’il ne se rendait pas compte de ce qu’il allait vivre après cette expérience. Il avait sincèrement envie de concrétiser les choses avec Jane, qu’elle vienne vivre chez lui avec le reste de sa famille et que le village entier soit enfin au courant de leur mariage. C’était étrange venant de lui, mais c’était ce dont il avait sincèrement envie. Il commençait à vraiment se dire qu’il pouvait être heureux auprès de celle qu’il avait épousé avant de vraiment croire être capable d’aimer jusqu’au bout et d’aimer au grand jour. Et en parlant d’amour… Les yeux du jeune homme n’avaient pas bougé d’un cil, il continuait d’observer Jane. Et cette dernière prit une grande inspiration avant de lui dire qu’elle l’aimait. C’était un détail qu’il savait, parce qu’il l’aimait aussi et cela depuis plus longtemps qu’il n’avait voulu accepter au début, mais c’était plus qu’agréable de l’entendre de vive voir. Son cœur manqua un battement d’ailleurs, il n’avait jamais ressenti une chose pareille. Le sourire d’Edward s’agrandit.

« Je sais. »

Se contenta-t-il de répondre, sans perdre le sourire en coin qu’il avait l’habitude d’afficher quand il discutait avec Jane. Oui, il savait et une part de lui avait envie de taquiner un peu celle qu’il aimait en retour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Mer 28 Oct - 22:39


À l'épreuve de nous-mêmes
P

eut-être n'avait-elle pas besoin de préciser qu'elle ne changerait pas d'avis, car au fond, c'était plus qu'évident, mais elle avait sûrement prononcé ces mots pour les entendre de la bouche de son âme soeur. Car si elle n'avait, pour sa part, plus la moindre raison d'être indécise, Edward avait, lui, des raisons de se raviser, de changer d'avis, à commencer par Perséphone, Perséphone à qui elle n'avait certainement pas envie de penser pour le moment, qu'elle ne voulait pas même voir entrer dans l'équation (même si c'était inévitable), et elle se sentit rassurée et parfaitement confiance quand Edward lui assura que lui aussi ne changerait pas d'avis. Elle le croyait sur parole, elle ne doutait pas de lui la moindre seconde (peut-être devrait-elle), et ce fut dans cet accès de confiance qu'elle lui adressa à nouveau ces mots peut-être prononcés un peu trop légèrement la première fois (parce qu'elle n'avait pas contrôlé sa parole, alors), mais à qui elle donnait tout leur poids cette fois-ci, avec certitude, sans douter, sans vouloir revenir sur ses paroles non plus. Parce qu'elle était complètement honnête, elle le pensait depuis très longtemps, et avait seulement envie de les prononcer. Oh, elle le regretterait peut-être, puisque c'était ce qui arrivait toujours, ces mots marquant l'instant décisif où tout cessait, où elle perdait la personne à qui elle s'était livrée, mais elle voulait tenter le diable une fois de plus (à tort, sans doute), parce qu'il n'y aurait personne à qui elle saurait jamais adressé ces mots avec tant de sincérité, puisqu'elle n'aimerait jamais personne autant qu'Edward. Et bien sûr, comme la dernière fois, il la taquina. Jane ne pouvait nier être un peu vexée. C'était toujours désagréable que de se livrer ainsi et de prendre ce genre de remarque en retour. Parce que pour Jane, ces mots voulaient vraiment dire beaucoup. Mais en même temps, Edward ne serait pas Edward s'il lui adressait vraiment la réaction adéquate. Et c'était ce qu'il y avait de plus agaçant en lui qu'elle aimait le plus, après tout, envers et malgré elle.

-Joue les durs, va.
répliqua-t-elle sans se démonter, mettant de côté sa vexation (même si Edward avait dû la ressentir les quelques temps qu'elle dura). Je sais que ça t'a fait de l'effet.

Et effectivement, elle l'avait ressenti. Quoique c'était peut-être venu d'elle, mais elle ne le pensait pas, même si ce n'était pas toujours évident, elle avait appris à dissocier ses émotions de celles de son âme soeur. Même si, au fond, oui, sa remarque était plus que valable. Évidemment, qu'il le savait, ça faisait un bon moment qu'elle ne savait vraiment plus le cacher. Et au fond, elle savait bien qu'il l'aimait aussi, même si elle n'arrivait pas à se sentir complètement rassurée, même en le sachant. Son complexe d'abandonisme, dans ce genre de moments, la rattrapait au grand galop. Et évitemment, cette fois-ci ne faisait pas exception.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 10:53

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Il jouait les durs en effet, s’amusant à taquiner Jane. Edward ne pouvait pas s’en empêcher, surtout avec ce genre de moment sérieux. Il savait parfaitement que Jane l’aimait, elle n’avait pas besoin de prononcer ces mots, parce qu’il l’aimait en retour. Si les deux myrihandes du feu n’avaient pas eu de sentiment l’un pour l’autre, ils ne se retrouveraient pas là ici et maintenant. Ils ne se retrouveraient pas dans cette situation étrange pour le commun des mortels (quoi que même étrange pour leurs compères myrihandes). Ils ne se seraient pas mariés en secret, ils ne partageraient pas leur corps régulièrement et ne seraient pas prêt à tout quitter l’un pour l’autre. Cependant, le jeune homme ne pouvait quand même pas nier le fait que c’était agréable d’entendre son âme sœur prononcer si sérieusement ces trois mots. Comme quand il l’avait entendu lui affirmer qu’ils pouvaient vraiment avoir une vie normale tous les deux. Edward n’y avait pas cru jusqu’à présent, mais maintenant il avait très envie de l’espérer. Une vie simple et agréable avec Jane, cela semblait si irréaliste et pourtant ils la touchaient du bout des doigts. Ça lui faisait donc de l’effet en effet et Jane était quand même la mieux placée pour le savoir, tout comme il sentait bien qu’elle n’avait pas apprécié sa taquinerie. Et le fait qu’elle soit vexée ne faisait que l’amuser encore plus, son sourire ne se délogeant pas de son visage et son regard ne quittant pas la sien. Si la vie devait ressembler à cela, c’était quand même bien agréable. Même s’ils devaient sacrifier beaucoup pour cela (surtout Edward en fait), ils gagnaient au change. Edward ne dit rien avant de s’emparer une nouvelle fois des lèvres de la jeune femme, dans un baiser long et remplit de passion. Il ne daigna séparer leurs lèvres que pour mieux prendre la parole, sans pour autant éloigner son visage de celui de la jeune femme.

« Bien sûr que ça me fait de l’effet. » Dit-il dans un souffle, ce dernier se déposant sur le visage de la jeune femme. « Ce n’est pas nouveau, t’es bien placée pour le savoir non. »

Ajouta-t-il dans un fin sourire. Effectivement, Jane lui faisait de l’effet dans toutes les circonstances. Elle était capable de le rendre meilleur, mais pire également. Quand il affirmait qu’il était prêt à tout pour elle, ce n’était vraiment pas des paroles en l’air. Il était même prêt au pire, rien que pour l’avoir à lui. Il s’était sentit dépérir quand elle avait disparu un temps à cause des Hellsing, ou quand elle avait décidé d’épouser Ridley. Même s’il avait mis un temps avant de se rendre compte de ce qu’il ressentait pour son âme sœur, il n’avait aucun doute maintenant. Et en cet instant, il pensait vraiment qu’il ne pourrait que vouloir d’elle. Ce qui était le cas, mais le destin s’amuserait encore avec eux afin de les torturer de nouveau, comme s’ils ne pouvaient qu’être torturé au final.

« Je t’aime Jane… »

Lui dit-il alors dans un murmure, le plus sérieusement du monde. Il n’y avait aucune once de taquinerie dans ses paroles, il se contentait simplement d’exprimer tout haut ce qu’il ressentait depuis longtemps tout bas. S’il fallait cela, il pouvait bien le lui dire à haute voix, même s’ils savaient déjà tous les deux ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Pour Jane, il consentait à mettre un peu de sa fierté légendaire de côté, si elle avait besoin de ça pour être rassurée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 12:37


À l'épreuve de nous-mêmes
S

i certains gestes valaient mieux qu'un long discours, le baiser que lui adressa Edward, et que Jane ne manqua pas de lui rendre, en disait infiniment long en soi, si c'était cela, l'effet qu'elle lui faisait (et qui était on ne peut plus réciproque, c'est peu de le dire) était plus que réconfortant, et tout à fait intense, aussi. Son sourire en coin devait beaucoup ressembler à celui de son âme soeur quand, son souffle se déposant sur son visage, il lui confirma que oui, évidemment, cela lui faisait de l'effet, et qu'elle le savait forcément. Oui, elle le savait. Elle allait au-delà de l'évidence la plus simple en se permettant de douter quoi qu'il en soit, mais c'était plus fort qu'elle, dans tous les cas. Son sourire s'agrandit plus encore quand il prononça ces mots qui pouvaient avoir l'air de rien, mais qui pour elle avaient la plus grande des importances, prononcés avec un tel sérieux qu'elle ne pouvait pas douter. Elle sentait son coeur cogner à tout rompre contre sa poitrine, et l'envie de rembobiner ces mots pour les réécouter, encore et encore, même si c'était d'une mièvrerie sans nom. C'était aussi simple que ça, au final. Ils s'aimaient. Et ils pouvaient se le dire sans revenir constamment en arrière, sans avoir de cesse que d'effacer ces mots en prétextant à une haine qu'ils ne savaient plus feindre. Ils s'aimaient, un point c'est tout, et tout semblait possible, alors. Leurs vies allaient changer, ils allaient faire du mal autour d'eux, mais ils resteraient, quoi qu'il en soit et quoi qu'il advienne, là l'un pour l'autre. Et au final, ce serait sûrement suffisant. Jane laissa planer quelques instants de silence après ces mots, pour en conserver le plus longtemps possible toute la saveur, sans doute, avant de simplement se blottir dans les bras du jeune homme.

-C'est là qu'il faut que je commence à m'inquiéter.
dit-elle alors dans un léger sourire, mais sans le penser pour autant. Généralement, quand je dis ces mots, j'amorce une catastrophe, et je finis par perdre la personne à qui je les ai adressés.

Cette fois, pourtant, elle ne pensait pas que les choses se passeraient de cette manière, quand bien même il y avait peut-être plus de chances que les choses dégénèrent avec Edward qu'avec n'importe qui d'autre. Parce qu'elle avait reconnu toutes la sincérité dans les mots qu'il avait prononcés, et que cela l'avait mise en confiance. Le schéma ne pouvait pas se répéter à chaque fois, il était peut-être temps de briser ce cycle infernal, et ça ne dépendait sans doute que d'elle. À présent, elle était prête à cesser de se mentir, et à cesser de mentir aux autres. Alors les choses devraient, en conséquence, s'améliorer, non ? Non. En vérité, non.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 14:55

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward ne pensait pas qu’ils avaient besoin de vraiment prononcer les mots pour se dire quelque chose (après tout, ils ressentaient ce que l’autre ressentait alors), mais cela faisait du bien quand même de les prononcer. Ce n’était pas la première fois que le cadet des Baker disait à son âme sœur qu’il l’aimait, mais il y avait quand même quelque chose de différent aujourd’hui. Parce qu’ils n’allaient pas se quitter dans la fouler afin de reprendre leur vie respective (ils avaient encore du temps sur l’expérience qu’ils s’étaient donnés et Edward n’avait aucune envie de reprendre sa vie d’avant de toute façon), parce qu’ils se promettaient quelque chose de fort. Oui, il l’aimait et ça lui faisait du bien de le lui dire et que cela soit quelque chose de sérieux. C’était agréable aussi de voir le sourire de Jane apparaitre sur son visage en entendant ces mots. Ils ne se contentaient pas de se taquiner, même s’ils ne pouvaient pas s’empêcher de le faire quand même, ils étaient vraiment sérieux. Ils n’avaient plus besoin de faire comme si, de reprendre ce combat idiot qu’ils avaient mis en place depuis toutes ces années. Le sourire d’Edward s’intensifia à son tour quand la jeune femme vint se caler contre lui, il enroula ses bras autour d’elle caressant doucement sa peau. Il se sentait si serein, si bien, il n’avait aucune envie que cet instant s’arrête (et par chance, il n’allait pas s’arrêter de suite). Il ne répondit pas de suite aux paroles de la jeune femme. Il ressentait ses émotions et il savait qu’elle ne pensait pas vraiment les paroles qu’elle disait. Mais ce n’était pas nouveau en effet que la jeune femme avait tendance à perdre les personnes à qui elle ouvrait son cœur (en même temps pour certain, il était plus ou moins responsable et il ne regrettait rien). Edward laissa planer quelques secondes de silence, avant de reprendre la parole, sans briser l’étreinte.

« Je suis désolé de te décevoir chérie… » Non, il ne commençait pas à adopter des petits noms pour appeler son âme sœur, il se contentait encore et toujours de la taquiner un peu (on ne changeait pas une équipe qui gagne quand même). « Mais tu vas avoir beaucoup de mal à te débarrasser de moi. Je suis pire qu’une sangsue. »

Il plaisantait bien sûr, mais il y avait quand même un fond de vérité dans ses paroles. Il n’avait aucune envie qu’une catastrophe arrive et qu’ils se perdent. En cet instant, il ne pouvait qu’avoir envie de vivre le reste de son existence près de son âme sœur. Evidemment, le destin allait bien sûr se jouer d’eux et il allait être responsable de nombreux malheur à venir, mais il n’en avait pas encore conscience. Parce qu’il était tout simplement bien auprès de Jane. Mais de toute façon, puisqu’ils étaient des myrihandes, rien ne pouvait les séparer, pas même la mort. Ils partageaient tout et ils allaient continuer pendant encore un moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 15:54


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane aimait entendre dans les paroles de son âme soeur comme un engagement, un sincère engagement, celui de ne jamais se laisser, de ne jamais s'abandonner, de ne jamais rester loin l'un de l'autre, un engagement qu'ils pouvaient d'autant plus facilement tenir qu'ils étaient de toute manière indissociables l'un de l'autre. Ils ne faisaient qu'un. Ils ne faisaient qu'un depuis toujours, et ils ne pourraient rien faire pour l'empêcher, si l'envie leur en prenait de nouveau (mais elle était certaine que cela n'arriverait plus, c'était une conviction telle qu'elle n'en avait jamais eu auparavant). Jane ne bougea pas d'une once, se contentant d'apprécier la chaleur de ses caresses. Non, elle ne s'inquiétait pas. Cette fois-ci ne serait pas comme toutes les autres, car Edward n'était pas comme tous les autres, parce qu'il avait été la raison, pour ne pas dire la cause de ses déboires passés autant qu'elle l'avait été elle-même, parce qu'elle n'avait pas assumé qui elle était, qui ils étaient. Si elle avait su le réaliser plus tôt, si elle avait su l'assumer plus tôt, le cours de leurs deux vies aurait été bien différent.

-Beurk.
répliqua-t-elle, toujours sourire aux lèvres, il lui semblait qu'elle n'avait pas souri ainsi depuis vraiment très très longtemps. Les sangsues, c'est dégueulasse. décréta-t-elle ensuite, toujours sur le même ton. En même temps, c'est vrai, les sangsues, c'était parfaitement répugnant, la consistance d'une limace et la férocité d'un vampire, très peu pour elle (oui, Jane avait la phobie des limaces). Ceci dit, on avait fait nettement plus désagréable à regarder que le jeune homme sur lequel elle pouvait à présent poser son regard. Rester collée à lui lui était une perspective plutôt satisfaisante. Elle ne pensait pas être quelqu'un de fusionnel dans ses relations aux autres, mais ça, c'était avant Edward. Il était une partie d'elle. Sans lui, elle se sentait incomplète. Il changeait tout en elle, et dans sa relation aux autres. En même temps, c'est pas faute d'avoir essayé de me débarrasser de toi, j'ai bien compris que c'était impossible. T'es un vrai parasite, chéri.

Et évidemment, pour elle aussi, le surnom n'était jamais là que pour accentuer une insulte qui aurait pu être virulente autrefois, mais qui n'était rien d'autre qu'une simple taquinerie à l'heure actuelle. S'ils ne se lançaient pas constamment des piques, ils ne seraient pas eux-mêmes. Ils en avaient même besoin. Donc oui, Ed était un parasite dans l'existence de Jane. Cela étant, c'était le genre de parasite que vous finissez par avoir dans la peau, et dont on finit par avoir autant l'impossibilité que l'absence d'envie de s'en débarrasser. Il était sa joie, son malheur, sa passion son accoutumance. Il était tout en même temps, et elle voulait tout avoir pour avoir le sentiment d'être tout, elle aussi.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 17:26

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Il avait envie de croire en ces promesses qu’ils se faisaient depuis qu’ils étaient arrivés dans cette cabane au milieu de la forêt, Edward avait envie de croire en cette vie qui semblait s’offrir à eux. Il y croyait sincèrement bien sûr, comme il était persuadé qu’il ne pourrait tout simplement plus revenir en arrière. De toute façon, ils allaient bien trop loin pour le faire. Toutes ces années à faire semblant de se détester, alors qu’ils étaient liés par une force qui les dépassait. Ils avaient dû attendre de mourir dans les flammes pour comprendre ce lien qu’ils avaient. Ils avaient dû attendre encore plus longtemps pour réaliser les sentiments qu’ils partageaient sincèrement. Le sourire d’Edward s’intensifia en entendant les paroles de Jane, qui reprochait aux sangsues d’être dégueulasse. C’était vrai, mais en même temps l’image collait quand même pas mal à ce qu’ils étaient. Il était impossible de les séparer vraiment (à force Edward se disait que même la magie en était pas capable, ce qui l’arrangeait quand même énormément), ils étaient l’un et l’autre la moitié d’un tout. La preuve avec ce moment qu’ils vivaient ensemble, s’envoyant quelques piques mais collé l’un à l’autre. Edward ne se sentait que vraiment bien quand il avait Jane dans ses bras, quand il pouvait passer doucement ses doigts sur sa peau et profiter simplement de l’instant présent.

« Et toi t’es vraiment une garce ma belle, je te l’ai déjà dit. »

Il continuait de sourire, il continuait de se sentir bien. Autrefois, quand ils s’envoyaient ce genre de remarque, ce n’était que pour blesser l’autre. Maintenant, ils s’envoyaient des piques simplement pour s’amuser. Edward ne prenait pas mal d’être un parasite pour Jane, si ça lui permettait d’être à ses côtés, qu’elle l’ait dans la peau autant qu’il l’avait dans la sienne. Ils pouvaient très bien trouver un équilibre dans cette relation, contrairement à ce que le jeune homme avait cru pendant longtemps.

« Tu te souviens, quand on était gosse. »
Edward dû s’arrêter au milieu de sa phrase, commençant à rire du souvenir qui lui revenait à l’esprit, au vu de ce qu’ils avaient dit plus tôt, avant même de l’avoir exprimé. « J’avais été attraper des limaces et je les avais mis dans ton sac d’école. »

Il riait de plus belle, se rappelant parfaitement de la réaction de la jeune femme (qui n’était qu’une gamine à l’époque) quand elle avait découvert les limaces dans son sac. Evidemment, Edward savait parfaitement qu’elle détestait ça et c’était justement pour ça qu’il l’avait fait (et ça le faisait toujours rire après ces années). S’il avait eu connaissance de la magie à l’époque, il aurait surement cherché un sort ou quelque chose du genre pour faire cracher des limaces à Jane, juste pour le plaisir de la traumatiser. Ils en avaient fait voir des vertes et des pas mures l’un à l’autre, mais quand ils étaient enfants c’était encore gentillet. Ils avaient fait bien pires ensuite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 19:51


À l'épreuve de nous-mêmes
Q

u'Edward traite Jane de garce n'était pas une nouveauté, c'était même plutôt quelque chose de courant. À une période, au début, donc, Jane s'agaçait de ces insultes, puis elle avait fini par les attendre tout en se voilant, pour autant, la face, puis finalement, elle avait fini par aimer ça. C'était une façon comme une autre de ponctuer un relation qui, sans cela, serait monotone et monocorde. Elle accueillit la remarque de son âme soeur avec toujours le même sourire, et ces insultes ne l'empêchèrent pas de se serrer plus encore dans les bras du jeune homme. Alors, Edward revint sur leurs querelles d'enfants qui, déjà à l'époque, savaient être particulièrement violentes. Et autant dire que la jeune femme se souvenait parfaitement de ce jour où, petite comme trois pommes (en même temps elle n'avait pas beaucoup grandi), elle avait ouvert son sac à dos pour y trouver toute une colonie de limaces gluantes, répugnantes, d'un orange vif absolument ignoble. Rien que d'y repenser, elle ressentit un frisson de dégoût l'envahir. C'était vraiment, vraiment un sale coup. Mais en même temps, ils se les rendaient bien, tous les deux. Ils mettaient un soin tout particulier pour se pourrir l'existence. Tout ça pour en arriver là... Elle s'imaginait parler à elle il y a quelques années, avec ses couettes blondes et sa naïveté d'enfants, en train de s'apprendre à elle-même comment évoluerait sa relation avec "Baker", aucun doute, elle s'en serait mangé une (dès le plus jeune âge, elle avait eu la main leste). C'était plutôt amusant, au fond, et elle ne put s'empêcher de rire en même temps que le jeune homme même si, à l'époque, inutile de préciser qu'elle n'avait absolument pas goûté à cette plaisanterie.

-Tu parles que je m'en souviens, c'était le moment le plus traumatisant de ma vie
, exagéra-t-elle tout en frappant (mais en maîtrisant son geste) l'avant bras d'Edward du plat de sa main (ce qui eut le don de la piquer légèrement au niveau de son propre avant-bras). Non, ça n'avait pas été le moment le plus traumatisant de sa vie (mais Edward restait quand même lié à quasiment tous les moments les plus traumatisants), mais pas loin. C'est que sa phobie des limaces était à prendre très, très au sérieux. On s'était battus, juste après, j'me souviens que je t'avais mordu le bras, même. Elle caressa le bras de son âme soeur, l'observant attentivement. Je suis sûre qu'on voit encore la trace. Puis elle tourna vers Edward un regard mutin. Et je suis sûre que t'avais aimé ça.

Ou pas. Mais tous les prétextes étaient bons pour se charrier l'un et l'autre. Et c'était vraiment agréable, au fond. Ça mettait un rien de piment supplémentaire à une situation qui n'en manquait pas déjà, de piment.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 21:53

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
C’était assez étrange de revenir sur ce qu’ils avaient pu vivre dans le passé. Etrange, mais c’était loin d’être désagréable, bien au contraire. Edward devait bien avouer qu’il aimait cette sensation qu’il ressentait, celui de la plénitude. Il avait son âme sœur dans ses bras et ils partageaient un moment complice, sans craindre de devoir bientôt se séparer. C’était bel et bien la preuve qu’ils étaient capable de vivre une relation tous les deux, même si ça ne ressemblerait sans doute pas à celle de tout le monde (peu d’homme traitait leur femme de garce quand même). Si le jeune Edward qu’il était dans le passé avait connaissance de ce que sa relation avec Jane allait devenir, il était clair qu’il ne le croirait pas une seule seconde. Le jeune homme avait sincèrement détesté sa voisine de l’époque, mais au final entre la haine et l’amour il n’y avait pas beaucoup d’espace. Une chose était certaine en tout cas, il l’avait dans la peau depuis toujours. Edward continuait de rire en repensant au coup des limaces dans le sac de Jane, c’était quand même un moment mémorable. Il devait bien avouer, même tant d’année après, qu’il était assez fier de son coup (en même temps, le jeune homme n’avait pas besoin de beaucoup pour être fier de lui). Et le fait que Jane ajoute, en le frappant légèrement, que c’était le moment le plus traumatisant de sa vie en ajoutait une couche. Même si bien sûr, Ed était bien placé pour savoir qu’elle avait connu bien pire que cela et il n’était pas étranger à ses traumatismes. Le sourire d’Edward s’agrandit encore plus quand elle mentionna la fin de cet épisode, quand ils s’étaient battus et qu’elle l’avait même mordu au bras. Il en gardait un grand souvenir en effet, c’était que Jane avait la dent dure.

« Pas vraiment non. » Dit-il toujours en souriant, plongeant ses yeux dans ceux de Jane. Peut-être que si aujourd’hui, dans un moment de passion, Jane se mettait à le mordre, il pourrait apprécier. Mais cela n’avait pas été le cas à l’époque. D’ailleurs, il se souvenait avoir été particulièrement touché dans son orgueil déjà bien fort à l’époque. Elle avait osé le mordre et il avait eu mal. Si fort qu’en effet, il devait y avoir encore la marque sur sa peau. « Mon corps de rêve est remplit des marques des supplices que tu m’as fait subir. » Bon, il exagérait peut-être un peu, mais il avait quand même quelques marques sur son corps. Comme par exemple celles qu’il avait eues quand ils s’étaient retrouvés dans une grotte des montagnes. Edward posa une main sur la joue de son âme sœur, continuant de sourire, tout en caressant sa mâchoire. « Tu étais déjà bien mordu de moi à l’époque. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 1 Nov - 23:12


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane avait le sentiment de ne plus avoir autant souri depuis bien longtemps. Et pour cela, il lui suffisait de se trouver en présence d'Edward. C'est tout, c'était aussi simple que ça. Sa rupture cruelle avec Léo, ces longues journées enfermée dans la cave des Hellsing, le retour de son père... tout ça lui semblait vraiment lointain, comme si ça appartenait à la vie de quelqu'un d'autre. Elle avait cru qu'elle ne saurait plus jamais l'être, et elle était pourtant heureuse, sincèrement heureuse. Et toutes les piques qu'ils s'envoyaient ne lui donnaient que l'impression d'être encore mieux. Il y avait entre eux une complicité sincère et évidente. Elle s'amusa à toiser Edward du regard quand ce dernier lui affirma que son corps avait gardé nombre de traces des sévices qu'elle lui avait infligés. C'était sûrement exagéré, mais c'était une idée qui lui plaisait bien. Leurs corps étaient marqués de leurs histoires respectives, et chacune de ces marques étaient preuves de leur appartenance mutuelle. C'était vraiment satisfaisant, comme façon de voir les choses. La jeune femme s'empara des lèvres de son mari (eh oui, avec tout ça, il s'avérait que c'était aussi son mari en plus du reste), s'amusant à mordiller la lèvre inférieure du jeune homme, tant qu'elle y était, comme pour appuyer son propos de tout à l'heure, mais avec un minimum de douceur.

-Qu'est-ce que tu veux.
souffla-t-elle à son adresse, sans chercher à se défendre du propos du jeune homme. C'est qu'il n'avait sans doute pas tort. Même à l'époque, elle était tout simplement mordue, juste incapable de le comprendre, et se défendant de ses propres sentiments sans les comprendre, sans les analyser, ou les interprétant mal, plutôt. Je t'ai dans la peau. Elle déposa un baiser sur son épaule, où une cicatrice, le souvenir de leurs mésaventures des grottes, était imprimée. Et tu m'as dans la tienne. Et maintenant, mes cicatrices sont aussi les tiennes.

Au sens propre comme au figuré. Un défaut de leur statut de myrihande ? Jane finissait par voir en cela une qualité. Ses lèvres descendirent sur le bras du jeune homme, à l'endroit où elle, pour sa part, avait été marquée comme au fer rouge par ces satanés Hellsing au fin fond de leur fichue cave. Elle partit ainsi en quête de toutes les cicatrices visibles sur la peau du jeune homme, y déposant chaque fois un nouveau baiser. Elle avait songé à faire une réflexion sur son corps de rêve, histoire de le faire redescendre sur terre, mais le fait est que si elle voyait mille façons de le couvrir d'insulte quand il était question de son caractère, qu'elle avait pourtant en commun avec lui, entre autres nombreuses choses, physiquement, elle n'avait absolument rien à lui reprocher, en fait, physiquement, force lui était de constater qu'elle le trouvait parfait. Tant et si bien qu'elle se demandait parfois s'il y trouvait vraiment son compte, avec elle. Elle était loin d'avoir une plastique aussi impeccable ou d'être la fille la plus attirante de notre terre. Si elle commençait à l'attaquer sur le physique, elle ne tarderait pas à être renvoyée dans ses retranchements.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 7 Nov - 18:42

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward poussa un gémissement plaintif, très exagéré, quand Jane mordilla sa lèvre après s’en être emparé pour l’embrasser. Il se sentait vraiment bien, c’était étrange. Le jeune homme ne pensait pas pouvoir trouver un équilibre comme celui dans lequel ils se trouvaient actuellement. Ils se taquinaient par amusement, ne cherchant pas à faire du mal à l’autre. Ils avaient cette franche complicité qui les rapprochait encore plus, même s’il était presque impensable qu’ils soient encore plus proches. Ils étaient vraiment tout l’un pour l’autre, ils partageaient tout. Edward avait beau exagérer un peu, il possédait quand même sur son corps quelques marques de ce qu’ils pouvaient vivres tous les deux. Des marques identiques sur leurs deux corps, ce qui ne pouvait que prouver plus encore leur rapprochement. Ils avaient vraiment mis beaucoup de temps avant de l’accepter, mais Edward avait vraiment envie d’y croire (même si pour cela, il allait devoir mettre sa fierté de côté et dire à Iris qu’elle avait raison depuis le début). Oui, Edward se sentait vraiment bien et cela ne pouvait qu’être encore plus le cas avec cette façon que Jane avait de le regarder, de le toucher, de lui parler. Il se laissait porter par la chaleur de leur deux corps rapprochés, mais surtout par ce frisson qui le parcourait à chaque fois que les lèvres de la jeune femme se déposaient sur sa peau. D’abord sur son épaule, où se trouvait l’une de ces marques, puis celle sur avant-bras qui était apparu quand elle était enfermée dans la cave de ces chasseurs de créatures. Son corps réagissait vivement aux contacts de Jane.

« On partage tout. » Dit-il doucement, glissant sa main de l’épaule de la jeune femme à son avant-bras. Elle possédait évidemment les mêmes marques que lui.

Ils avaient été bien obligé de se rendre compte rapidement qu’ils partageaient à présent tout. Leurs corps, leurs sentiments, ils ne pouvaient rien se cacher. Au début, Edward avait vu cela comme une malédiction, avant de se rendre compte qu’il était tout bonnement incapable de s’en passer. S’il devait un jour arrêter de contrôler le feu, il n’en aurait que faire. Tant qu’il pouvait ressentir la même chose quand sa peau était en contact avec celle de son âme sœur, tant qu’ils pouvaient trouver cette osmose intense. Ils étaient vraiment arrivé dans un équilibre parfait qui pouvait leur promettre des jours à venir bien plus doux et agréables qu’autrefois. Si sa vie devait ressembler à cet instant jusqu’à la fin de ses jours (de leurs jours), alors il signait tout de suite. Parce qu’il suffisait que la jeune femme dépose ses lèvres sur différents endroits de son corps pour le rendre complètement dingue. Edward attrapa le visage de son âme sœur pour s’emparer de nouveau de ses lèvres, dans un baiser qui ne cachait rien de tout ce qu’il ressentait en ce instant, rapprochant plus encore leurs deux corps.

« Dis-le. »
Souffla-t-il quand leurs lèvres se séparèrent, mais pas de trop. Il afficha son sourire en coin. « Que j’ai un corps de rêve. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 8 Nov - 14:20


À l'épreuve de nous-mêmes
I

ls partageaient tout, oui, comme s'ils n'étaient au final qu'un, parce qu'ils l'étaient sans doute. C'était quelque part un fardeau que de porter le poids d'une telle responsabilité, que de renoncer à l'idée d'être unique, à l'idée d'être indépendant. Car oui, Jane et Edward pourraient bien se leurrer autant qu'ils le voudraient (et ils n'avaient plus l'air de le vouloir tant que cela), ils étaient entièrement dépendants l'un de l'autre, et ce qui avait été longtemps perçu par Jane comme un pur et simple châtiment n'en était plus vraiment un, dorénavant, même, c'était devenu indispensable. Elle n'était peut-être pas le parangon d'autonomie qu'elle avait crue, mais au final, elle s'en fichait, elle restait unique parce qu'ils étaient uniques ensemble, parce que ce qu'ils vivaient saurait à peine être envisagé par quiconque d'autres, et ce qui avait été l'enfer de leurs deux vies pourrait bien en être l'égal paradis, car dès lors qu'ils s'acceptaient l'un et l'autre comme entité, dès lors qu'ils acceptaient ce que le destin avait fait d'eux (s'ils ne l'étaient pas depuis toujours en réalité), la vie avait quelque chose d'inestimable et d'intense, même dans ce qu'elle avait de normalement banale et quotidienne. Ils partageaient tout, oui, et Jane ne voudrait jamais que cela cesse. Si elle devait un jour être arrachée à la moitié d'elle-même, elle n'était pas certaine de le supporter. Une moitié de coeur pouvait-elle seulement réussir à battre encore d'ailleurs ? Mais pourquoi envisager le pire quand elle vivait le meilleur ? Dans ce que sa situation avait d'ignoble et de douloureuse, elle trouvait tout à coup le plus bel équilibre que la vie lui ait jamais accordé, juste parce qu'elle acceptait de se voir telle qu'elle était réellement. Et elle était lui. Tout comme il était elle. Elle se laissa envahir du transport habituel que faisait naître en elle le moindre de leurs baisers quand il s'empara de ses lèvres et esquissa un sourire en coin quand il voulut l'entendre lui dire qu'il avait un corps de rêve. Oui bon. C'était un fait. Mais fallait quand même pas abuser non plus. Il y avait des honnêtetés nécessaires et des gages de faiblesse. Donc il ne l'entendrait certainement pas lui dire ça.

-Essaye de t'en convaincre, va.
répliqua-t-elle sans trop éloigner ses lèvres de celles du jeune homme, trop avide de les retrouver dès que l'occasion voulait bien se présenter. T'es balafré de partout, c'est une horreur. C'était à moitié vrai, il avait juste ses cicatrices, souvenir des épreuves traversées, et au fond, ça ajoutait à l'ensemble quelque chose d'attirant, mais Edward n'avait pas besoin de Jane pour se savoir attirant, alors elle n'allait pas non plus lui faire le plaisir de le lui signaler comme s'il n'était pas capable de le savoir lui-même. Mais bon... au moins tu sais t'en servir. ajouta-t-elle, toujours malicieuse.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 8 Nov - 21:30

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward aurait vraiment aimé l’entendre le lui dire, c’était une pure question de fierté. En réalité, le jeune homme n’avait pas besoin de Jane pour savoir qu’il avait effectivement un corps de rêve. Il avait bien trop d’orgueil pour penser le contraire de toute façon. La nature avait été gentille avec lui, mais c’était son esprit qui faisait tout le reste. Le fait d’être avec Jane amplifiait son orgueil en plus, il ne pouvait pas s’empêcher de la pousser de plus en plus avec ses taquineries. Mais elle ne dit rien, du moins elle ne lui dit pas exactement ce qu’il voulait entendre. Leurs lèvres étaient si proches l’une de l’autre et elle se contentait de lui dire que son corps était une horreur. Les yeux d’Edward ne quittaient pas ceux de son âme sœur, son sourire en coin toujours présent sur son visage. Evidemment, il ne croyait pas une seule seconde à ses paroles. Il savait parfaitement ce qu’elle pensait de lui (et pas seulement parce qu’ils avaient ce lien de myrihande). Tout comme Edward était parfaitement incapable de trouver le moindre défaut au corps de celle qui était officieusement sa femme. Tout simplement parce qu’il était incapable de trouver le moindre défaut au corps de Jane. Il pouvait lui reprocher énormément de chose, mais cela ne concernait que son caractère et ils avaient le même. Physiquement, elle était parfaite à ses yeux.

« Tu en sais quelque chose hein. »

Le sourire d’Edward s’agrandit en prononçant ces mots, laissant ses mains glisser sur la peau nue de la jeune femme. Il approcha ses lèvres, frôlant à peine celles de son âme sœur. Ce simple geste était déjà capable de lui faire énormément d’effet, ce genre de chose qu’il savait ne connaitre jamais avec personne. Et pourquoi le voudrait-il au final ? Même si jusqu’à présent le jeune homme s’était mis en tête qu’il ne pouvait pas espérer avoir quelque chose de stable avec Jane, il n’avait jamais pour autant désiré une autre (ce n’était pas pour rien qu’il n’avait aucun mal à se montrer « patient » avec Perséphone, mais elle n’avait pas besoin de venir dans son esprit pour l’instant).

« Je sais que tu le penses, alors dis-le. »
Edward était têtu, c’était bien connu. Il s’empara rapidement des lèvres de la jeune femme, avant de finalement briser le contact et de s’éloigner d’elle, se retrouvant parcourut de ce long frisson froid comme à chaque fois. Il détestait ça, mais il aimait tellement taquiner Jane. « Dis-le, ou je ne te laisse plus jamais en profiter. »

Il continuait évidemment de sourire, son regard plongé dans celui de Jane. Evidemment, le jeune homme était bien loin d’être crédible. Pour cela, il aurait fallu qu’il soit capable de faire preuve de volonté et de ne pas céder à la tentation dès qu’il se trouvait proche de Jane. Mais ça ne l’empêchait pas de jouer un peu, de s’amuser au dépend de la jeune femme. C’était plus fort que lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 8 Nov - 21:50


À l'épreuve de nous-mêmes
L'

orgueil était un défaut largement partagé par Jane et Edward. C'était ce qui, depuis toujours, faisait le sel de leur relation, quelle que soit la façon dont l'un et l'autre aient daigné la qualifier, qu'ils aient simplement parlé de haine ou se soient risqués à parler d'amour. Ils en avaient l'un comme l'autre à revendre, et cela justifiait bien souvent leurs conversations animées, les extrêmes jusqu'auxquels ils étaient capables des se rendre... Et la discussion qu'il étaient en train d'avoir, si tant est qu'on puisse la nommer ainsi. C'était par orgueil que Edward voulait l'entendre dire ce qu'elle pensait effectivement (et logiquement - franchement, il faudrait être difficile pour ne pas flancher devant l'impeccable plastique du jeune homme), et c'était par orgueil que Jane refusait de lui donner cette satisfaction. Au fond, cela ne changeait pas tant de leurs débats habituels, à la différence qu'ils n'y mettaient pas d'enjeux qui, cette fois, puissent mettre l'un ou l'autre en danger. Jane était bien décidé à ne pas céder à Edward quand il lui intima une nouvelle fois de le complimenter, mais c'était plus simple de ne pas céder quand ses lèvres étaient si proches des siennes et cette délectable chaleur là pour les envahir l'un et l'autre. C'était plus compliqué quand le jeune homme s'éloignait d'elle, rompant le contact, faisant naître un froid habituel au creux de son échine. Elle exécrait cette sensation, mais elle ne comptait pas laisser son âme soeur obtenir gain de cause pour autant. Passée la légère grimace qu'elle avait affichée en supportant le froid lié à cette distance, même infime, qu'il y avait à présent entre eux, ce fut à son tour de déposer un sourire en coin sur ses lèvres.

-Comme si tu en étais capable.
répliqua-t-elle, n'achetant pas une seule seconde le fait qu'il puisse leur refuser la moindre étreinte. Ils en avaient trop besoin l'un comme l'autre, et s'il était vrai que Jane aurait toutes les peines du monde à se passer du corps de son amant, l'inverse était tout aussi vrai. Tu craquerais avant moi, j'en suis sûre, ajouta-t-elle d'un ton malicieux, le mettant bien évidemment et concrètement au défi.

Et pour le faire céder plus rapidement, et parce que leur proximité de tout à l'heure avait ravivé en elle une envie qu'elle était frustrée de ne pouvoir satisfaire immédiatement, elle humidifia ses doigts du bout de ses lèvres.

-Et puis, je peux très bien me débrouiller toute seule, tu sais.


Ou pas. Quoi qu'il en soit, elle fit glisser ses doigts le long de son propre cou avant de caresser doucement sa poitrine, accompagnant le tout de légers soupirs de plaisirs à peine simulés, sans jamais cesser de regarder Edward dans le blanc des yeux, cherchant à lui communiquer un plaisir qu'elle voulait le voir lui administrer de ses mains à lui.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 8 Nov - 22:37

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward se laisser complètement porter par son orgueil et son envie d’entendre Jane prononcer les mots qu’il voulait. Sans cela, il n’aurait pas brisé le contact de leurs peaux, provoquant cette vague de froid qu’il détestait. Quand ils devaient se séparer, il n’avait pas d’autre choix que de faire avec attendant le moment de retrouver la chaleur du corps de son âme sœur. Sauf que c’était pire maintenant, alors qu’il savait qu’il n’avait aucune « bonne » raison pour se séparer d’elle. Mais il était prêt à prendre sur lui pour obtenir ce qu’il voulait d’elle. Il était têtu et fier, il ne le cachait pas et n’avait aucune intention de se retenir avec son âme sœur. Il savait parfaitement que c’était la même chose pour Jane et donc, ça allait être celui qui craquerait le premier. Ce n’était pas la première fois qu’ils agissaient de la sorte ensemble, mais il y avait un côté moins malsain qui rendait le jeu bien plus amusant encore. Que risquaient-ils vraiment ? De se frustrer énormément (ce qui était le cas déjà), mais pas plus. Il n’y avait aucun enjeu important, rien qui pouvait détruire une partie de leurs vies. Et pourtant, ils étaient coutumiers de ce genre de chose. Ils ne se quittaient pas des yeux, se taquinant l’un et l’autre chacun leur tour. Quand Jane affirma qu’il craquerait avant elle, Edward ne pouvait prendre cela que pour un défi. C’était le cas d’ailleurs, elle le mettait clairement au défi. Et forcément, le jeune homme avait bien envie de relever ce défi. Il était hors de question qu’il craque avant elle, il ne voulait pas perdre à ce point de la fierté. Il ne dit rien donc, se contentant de l’observer toujours avec le même sourire en coin.

Cependant, Jane ne manqua pas d’utiliser des armes bien trop fortes pour lui. Son sourire disparu quand elle affirma qu’elle était capable de se débrouiller toute seule, après avoir humidifié le bout de ses doigts. Edward était déjà particulièrement frustré, parce qu’il n’avait pas manqué d’avoir largement envie du corps de son âme sœur précédemment et qu’il devait se faire violence pour obtenir ce qu’il voulait. Cette frustration ne fit que monter en flèche alors qu’il suivait du regard ses doigts glisser le long de son cou avant de venir s’attarder sur sa poitrine. S’il n’y avait eu que ce qu’il voyait, le jeune homme aurait très bien pu faire avec. Cependant, il ne pouvait pas empêcher les sensations de la jeune femme de venir jusqu’à lui. Il ne dit rien pendant quelques seconde, se contentant de fixer le regard de Jane afin d’occulter un peu ce qu’elle faisait (ce qui était tout bonnement impossible). Il tentait de se retenir, de ne pas craquer pour ne pas donner raison à la jeune femme et donc mettre son orgueil de côté. Mais il était incapable de calmer son esprit et même son corps d’ailleurs.

« C’est bon, je craque… »
Articula-t-il finalement avant de se rapprocher de la jeune femme et de s’emparer vivement de ses lèvres, retrouvant cette chaleur si agréable qu’il n’avait pas envie de quitter. Ses mains retrouvèrent le corps de la jeune femme, glissant le long de son cou avant de rejoindre sa poitrine ferme qu’il ne se retint pas de caresser. « Je te déteste… tu sais ça ? »

Lui dit-il quand leurs lèvres se séparèrent, avant de venir embrasser avidement son cou et de descendre ses lèvres vers sa poitrine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 8 Nov - 23:09


À l'épreuve de nous-mêmes
D'

accord, Jane employait des méthodes pour le moins déloyales, c'est certain, mais en même temps, ce n'était pas comme si tous les deux avaient l'habitude d'être fair-play tous les deux. Alors aucun scrupule, non, toutes les astuces étaient bonnes à prendre si elles lui permettaient de gagner sa partie, et il lui semblait lire dans le regard du jeune homme qu'elle n'était pas loin de parvenir à ses fins. Même, il était très probable qu'elle y parvienne plus rapidement qu'elle ne l'aurait imaginé. Et tant mieux, d'ailleurs, car elle avait très envie de retrouver la chaleur dont elle avait été privée quelques instants auparavant. Elle ne put, bien évidemment, s'empêcher d'afficher un sourire victorieux et de laisser une lumière triomphante illuminer son regard quand son âme soeur lui affirma craquer. Tant mieux, parce que de toute façon, et comme toujours, s'il avait trop tardé à le faire, elle aurait pris les devants. Ils se poussaient bien souvent à bout mutuellement, mais quand ils n'en pouvaient plus, c'était aussi en même temps. Normal après tout, puisqu'ils faisaient tout ensemble de toute manière. Elle se laissa habiter par cette inégalable chaleur quand leurs lèvres se rejoignirent de nouveau, et quand les mains du jeune homme prirent le relai des siennes, caressant ses seins. Tout de même, les sensations n'étaient pas les mêmes, elle préférait largement quand Edward prenait soin de son corps. Elle ferma les yeux, saisie de frissons quand ses lèvres se déposèrent sur son cou, souriant de plus belle quand il lui affirma la détester. C'était presque aussi agréable que de l'entendre dire qu'il l'aimait en vérité.

-Je sais.
affirma-t-elle, toujours le même sourire aux lèvres. Moi aussi, à en crever. ajouta-t-elle, ce qui était bien sûr un aveu déguisé pour dire absolument autre chose. C'était plus facile à dire, "je te déteste", et elle avait pu adresser cette sentence et son contraire en les pensant l'une et l'autre avec la même force et la même intensité.

Puis elle ne dit plus rien, fermant les yeux, penchant légèrement la tête en arrière, profitant du contact de ses lèvres contre ses seins. C'est fou, vraiment, l'effet qu'il parvenait à lui faire, personne d'autre ne pourrait prétendre lui retourner à ce point les sens. Dès qu'il l'embrassait, dès qu'il la caressait, dès qu'il témoignait, de quelque façon que ce soit, son désir pour elle, elle se sentait incroyablement bien, mieux que jamais. Comment pouvait-elle décider de renoncer à cela quand elle pouvait en profiter si pleinement, sans avoir cette crainte qui vous serre le coeur, celle de s'en aller et de ne pas savoir quand on va se retrouver ? Quand elle rouvrit les yeux, elle se redressa pour venir récupérer les lèvres du jeune homme et de se positionner à califourchon sur lui, avide de le sentir de nouveau en elle, de les sentir à nouveau complets et uniques, tous les deux.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 8 Nov - 23:44

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Oh oui il la détestait, autant qu’il l’aimait bien sûr. Il la détestait pour être sa plus grande faiblesse, alors qu’il était tout bonnement incapable de lui résister. Il aurait aimé qu’elle craque en première, qu’elle soit celle qui perde ses moyens, mais il n’avait pas pu s’empêcher de craquer en premier. Encore une fois, la liste était longue. Mais au final, celle de Jane était assez grande aussi. Ils jouaient à ce jeu tellement souvent, allant par moment bien trop loin, afin de pousser l’autre dans ses retranchements. Jane n’avait clairement pas été fair-play, mais en même temps il ne regrettait pas tellement de retrouver ses lèvres. Tant pis, il n’avait plus aucune envie de briser le contact de leurs corps. Et il l’a détestait pour ça, aussi fortement qu’il l’aimait comme un dingue. Elle le rendait complètement fou, il était à sa merci. Ils étaient à la merci l’un et l’autre, incapable de se résister. Et c’était bien pour cette raison qu’il était temps qu’ils aient cette prise de conscience, afin de faire enfin tourner le monde autour d’eux dans le bon sens. Edward sourit à la remarque de la jeune femme, lui affirmant qu’elle le détestait également. Oui, c’était évident. Il aurait pu répondre quelque chose, mais il n’en fit rien. Il se contenta simplement de continuer ce qu’il avait commencé et de profiter de la poitrine de son âme sœur. Il embrassa ses seins, glissa sa langue sur la peau douce, mordillant aussi. Il ne fallait vraiment pas grand-chose pour que l’envie grimpe en flèche en son être, il était tout bonnement incapable de se passer du corps de son âme sœur (quoi qu’il avait eu envie de faire croire précédemment).

Edward laissa Jane reprendre le dessus en venant s’installer à califourchon sur lui, répondant plus encore au baiser qu’ils échangeaient de nouveau et qu’il avait envie de voir se prolonger encore et encore. Sa langue retrouva celle de Jane, pour entrer dans une danse sensuelle. Le jeune homme reprit ses caresses dans le dos de son âme sœur, se laissant tout bonnement emporter par les frissons qu’il ressentait dans toute son échine. Il n’y tenait plus et comme il se doutait que c’était également le cas de Jane, il n’hésita pas une seconde avant de s’immiscer de nouveau en elle, pour ne faire qu’un. Il n’y avait que quand leurs corps se retrouvaient de la sorte que le jeune homme avait le sentiment d’être enfin complet. Jamais il ne pourrait envisager connaitre un tel sentiment autrement. Et alors que leurs lèvres ne s’étaient toujours pas séparées, le myrihande du feu entama un lent et long mouvement de va et vient, laissant échapper les premiers râles de plaisir qu’il n’avait aucune intention de retenir. A quoi bon ? Cela faisait un moment maintenant qu’ils savaient l’effet qu’ils se faisaient l’un l’autre. Ses soupirs de plaisir s’intensifièrent en même temps que les mouvements de son corps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Lun 9 Nov - 16:40


À l'épreuve de nous-mêmes
E

lle se disait que, au final, sa vie n'avait rien besoin de plus. Elle avait dès l'enfance couru après l'exceptionnel, puis s'était ravisée après en avoir trop vécu, sans jamais trouver ce juste milieu qui lui manquait terriblement. Là, elle avait trouvé ce qu'il lui fallait, mieux encore, elle était en train de le vivre. Oui, ce dont elle avait besoin, ce qui était nécessaire dans sa vie, tenait à ce qu'elle avait d'exceptionnelle quand elle se trouvait avec son âme soeur, et qui s'accomplissait dans la plus grande des simplicités, pourtant. Se chercher, se taquiner, puis se trouver, mentalement, physiquement, s'unir dans le tout qu'ils formaient l'un et l'autre quand leurs deux corps s'unissaient dans une harmonie parfaite, appelés l'un vers l'autre, aimantés l'un à l'autre. Elle éprouvait sans cesse l'envie de lui, pouvoir l'assouvir à chaque instant qui pouvait bien lui plaire tenait pour elle de la perfection la plus totale. Plus besoin de se retenir, plus besoin de se mentir, s'ils n'étaient pas l'un à l'autre, alors à quoi tiendrait cette osmose totale qu'ils ne sauraient jamais retrouver avec qui que ce soit d'autre ? À rien du tout. Ils étaient parfaits ainsi, parfaitement bien ainsi, et, comme à chaque fois, Jane goûtait avec délice à ce plaisir sans cesse renouvelé quand leurs deux corps n'en faisaient plus qu'un et s'unissaient dans un mouvement très harmonieux, le mouvement était d'abord lent, ses soupirs et gémissement étaient poussés à l'unisson avec ceux d'Edward. Elle aimait sentir leurs plaisirs identiques augmentaient également à la même cadence. Ils se transmettaient leurs plaisirs mutuels jusqu'à l'extase, et cette dernière ne tardait pas à envahir la jeune femme de nouveau. Elle conclut ce moment d'un baiser passionné sur les lèvres du jeune homme. Bordel, ce qu'elle pouvait l'aimer, c'en serait presque effrayant si elle pouvait vraiment avoir ce genre de sentiments dans un moment tel que celui-ci. Ce qui n'était pas le cas. Il éradiquait le moindre sentiment d'angoisse par sa simple présence. Elle se sentait apaisée, tout simplement apaisée, et invulnérable, ce qu'elle cessait rapidement d'être, à l'instant où il s'éloignait d'elle. Une preuve de plus s'il en fallait encore qu'il ne fallait décidément plus qu'il s'éloigne d'elle. Comme bien souvent, elle se contenta de profiter de ses restes de sensation, serrée contre son amant, laissant planer un moment de silence. En caressant doucement le bras du jeune homme, elle observa distraitement l'alliance à son doigt.

-Tu sais, je crois que j'aimerais qu'on ait un vrai mariage, tous les deux. Pas un truc à la va-vite dans une robe destinée à quelqu'un d'autre.

Elle était chaque jour un peu plus fière d'être l'épouse d'Edward, plus qu'elle ne le devrait, en vérité. Mais par moments, elle se disait que, même s'il était logiquement factice, son mariage avec Léo devrait avoir techniquement plus de valeur que celui avec Edward. Hors, à ce stade, ce serait proprement se leurrer que d'affirmer qu'elle souhaitait concevoir les choses de la sorte. Même si c'était une perspective sinon absurde au moins suicidaire, car il y avait mille chances qu'une cérémonie de mariage entre eux se solde par un massacre en règles.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 21 Nov - 17:51

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward n’avait pas besoin de se forcer en quoi que ce soit, tous les mouvements qu’il faisait était d’un naturel déconcertant. Et pourtant, il avait le sentiment de découvrir encore et encore ce que pouvait bien être le plaisir, la sensation de bien-être et plus simplement le bonheur. Le jeune homme n’avait clairement aucune envie que cet instant s’arrête, encore moins maintenant qu’ils étaient tous les deux sur la même longueur d’onde. Ils ne voulaient pas que les choses s’arrêtent, ils voulaient assumer ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre et tout bonnement profiter de l’instant présent ensemble. L’instant présent qui n’était autre qu’une vague de plaisir, alors que leurs corps étaient de nouveau unis comme ils savaient si bien le faire. Le cadet des Baker ne retenait pas un seul instant les râles de plaisir qui sortaient de sa bouche, au rythme de leurs mouvements parfaitement synchronisés. Ils partageaient tout, même le plaisir qu’ils ressentaient. Edward était capable de sentir celui de Jane, qui se liait avec grande facilité au sien. Il était plus qu’évident que les deux myrihandes seraient bien incapable de ressentir cela avec une autre personne et Edward n’en avait pas la moindre envie. Même s’il avait pu essayer de se convaincre du contraire à un moment, il savait maintenant que rien ne pourrait lui être plus agréable que les moments qu’il partageait avec Jane. Ou encore cette manière qu’elle avait de le conduire jusqu’à l’extase, ce qu’ils faisaient ensemble comme d’habitude.

C’était à bout de souffle qu’Edward avait accueilli la jeune femme contre lui, appréciant ce contact simple mais si agréable. Surtout quand il repensait au fait qu’il allait pouvoir en profiter à chaque instant de son existence, jusqu’à la fin de ses jours. Oui, c’était ainsi qu’Edward voyait les temps prochains, il n’avait aucune envie de revenir en arrière (mais parfois entre l’envie et ce qu’on faisait vraiment, il y avait un monde…). Le jeune homme ferma les yeux, profitant des caresses de Jane sur son bras. Il ne s’était pas vraiment attendu à ce qu’elle reprenne la parole, mais elle le fit. Et ses mots eurent le don de le surprendre un peu (même si depuis le début de la soirée, il devrait sans doute arrêter d’être surpris des remarques de la jeune femme). Il avait étrangement un peu de mal à imaginer la scène, celle où Jane et lui se mariaient devant tout le monde. Peut-être parce qu’il n’y avait jamais vraiment songé, comme il ne commençait que maintenant à songer vraiment à une vie « normale » avec celle qui était déjà sa femme.

« Tu sais, on n’a pas forcément besoin d’un vrai mariage pour qu’on sache ce qu’il en est. » Après tout le mariage n’était autre qu’un statut qu’ils avaient déjà en vrai. Ce qui importait bien plus Edward c’était de savoir qu’elle lui appartenait toute entière (et il semblait clair que c’était le cas, il s’était plus ou moins arrangé que ça arrive en plus). « Mais je t’avoue… que ça me tente pas mal. Ça risque de casser les pieds à certaines personnes en plus. »

Et la liste était très longue de ces personnes, ancien mari, sœur par exemple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 21 Nov - 18:19


À l'épreuve de nous-mêmes
N

on, bien sûr qu'ils n'avaient pas besoin d'un mariage pour savoir ce qu'il en était. Après tout, ils étaient déjà mariés, tout compte fait, et même si c'était entre deux portyes et pas en grande pompes, ça ne devrait pas avoir d'importance, tout comme tout mariage en soi n'aurait pas été vraiment utile en vérité. Ils savaient pertinemment ce qu'ils étaient l'un pour l'autre, ils l'éprouvaient tous les deux au quotidien, ils s'étaient détruits au nom de ses sentiments, s'harmonisaient maintenant en ce même nom. Tout cela était bien plus fort et bien plus intense que ce que pourrait bien signifier n'importe quel union légale. Non, au fond, ils n'avaient pas besoin de cela, mais le fait est que Jane éprouvait une certaine frustration à l'idée que le mariage qu'on lui ait approprié, celui auquel tous ses proches avaient participé, ait été un faux... Léo ne méritait pas ça... et Edward non plus. Elle avait dupé tout le monde, et, quitte à assumer ses sentiments, elle aurait aimé rétablir les choses telles qu'elles étaient réellement... Et puis, bon, il y avait une part de fierté dans tout cela. Même si elle l'était de moins en moins, Jane en avait assez de la clandestinité de leur relation, si ils ne revenaient pas sur leurs décisions (et elle voulait croire qu'ils n'y reviendraient pas en effet), elle voulait vraiment officialiser les choses, contre toutes complications. Assumer à fond, un point c'est tout. Et puis, qu'il soit reconnu très officiellement et publiquement qu'Edward était à elle et à personne d'autre, ce n'était pas déplaisant non plus. Mais l'idée, comme bien d'autres, était sans doute idiote et précipité, elle parlait comme les pensées lui venaient depuis qu'ils se trouvaient dans cette cabane. Aucun philtre, rien. Mais toute pensée n'était pas à entendre, et elle comprenait bien que là, en l'occurrence, elle aurait mieux fait de se taire. Surtout que si la motivation de son âme soeur était d'emmerder le monde, ça n'en valait pas la peine. Non pas, pourtant, que cette pensée lui déplaise... L'idée de deviner la mine déconfite d'Enjolras et d'Ambre à l'idée qu'ils se marient valait de l'or. D'un autre côté, il était des personnes qu'elle ne voulait pas faire souffrir plus. Elle peinait pour le moins à penser à Léo, ces dernières heures, mais tout de même, il ne méritait pas cette nouvelle humiliation. Et puis, imaginer les réactions de Gwenn ou même de sa mère, même si elles accepteraient sans doute, pour elle, n'était pas plus plaisant à imaginer. Non, elle s'était emballée, c'était stupide.

-C'était pas pour ça.
Elle poussa un léger soupir. À quoi bon de toute façon. C'était con, comme idée. C'est pas comme si j'étais toujours recherchée par des chasseurs cinglés, de toute façon.

Et c'est sûr que cette réflexion pouvait couper court à tout débat. Un mariage officiel, un nid à créatures, une occasion pour les Hellsing qui ne se priveraient certainement pas de l'exploiter, c'était la pire idée du monde. C'était bien de faire des plans sur la comète, mais même si certaines perspectives étaient belle, le reste était pour le moins obscur et désagréable. Elle déposa un léger baiser sur les lèvres de son amant avant de se caler plus confortablement contre lui.

-Oublie ça, je parle sans réfléchir.


On ressentait un brin de vexation dans le ton de sa voix (Jane et sa manie de prendre facilement la mouche), même si au final, tout ceci était vrai, et les observations de son âme soeur en premier lieu.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 21 Nov - 19:20

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Même si Edward ne connaissait pas par cœur Jane Hardwick et qu’il avait la possibilité de ressentir ce qu’elle ressentait, il aurait deviné immédiatement qu’elle était vexée de ses propos. Le jeune homme se rendait bien compte en cette seconde que cette idée de mariage tenait vraiment à cœur à Jane. Le cadet des Baker n’avait eu aucune envie de vexer la jeune femme bien sûr, il s’était contenté de dire ce qu’il pensait. Ils n’avaient pas besoin d’un mariage officiel pour se considérer comme mari et femme et encore moins pour se rendre compte du lien qu’ils avaient ensemble. Edward devait bien avouer qu’il voyait surtout un moyen de casser les pieds de certaines personnes qui ne manquaient pas de trouver tout cela ridicule. Le jeune homme imaginait facilement la tête qu’Ambre allait faire si elle se retrouvait à leur mariage officiel, mais ce n’était pas cela que Jane désirait. Edward aurait aimé qu’elle évite de lui rappeler le fait qu’elle se retrouvait sur la liste noire des Hellsing, qui n’allaient évidemment pas hésiter à utiliser toute occasion pour la tuer. C’était le genre de chose que le jeune homme avait bien envie de mettre de côté alors qu’il se trouvait dans cette cabane, en plénitude totale. Il savait que la réalité allait bien trop rapidement pointer le bout de son nez, lui rappeler ce qu’il avait à régler. Comme parler à Perséphone, régler le problème avec les Hellsing. Comment pouvaient-ils songer une seule seconde pouvoir vivre une vie « normale » avec les chasseurs de créatures sur le dos. Le léger baiser que Jane lui offrir, avant de se caler un peu plus contre lui, ne manqua pas de lui montrer encore plus le fait qu’elle était vexée, sans compter les paroles qu’elle prononça ensuite. Edward poussa un soupire, glissant doucement ses doigts sur la peau nue du dos de la jeune femme.

« Je devrais constamment oublier ce que tu dis, tu parles tout le temps sans réfléchir. » Bon, ce n’était peut-être pas le moment de lui lancer une nouvelle pique, mais c’était dans sa façon de faire. Il préférait l’agacer volontairement, plutôt que de le faire sans le vouloir. « J’aimerais bien que tout le monde soit bien au courant que tu es ma femme. »

Il parlait d’un ton léger, mais il était vraiment sérieux. Ils n’avaient pas besoin de faire un « vrai » mariage devant tout le monde, rendant donc officielle leur relation. Mais en même temps, ce n’était pas déplaisant non plus. Edward n’était pas contre, loin de là, il trouvait juste ça un peu étrange d’imaginer la scène. Comme il avait du mal à s’imaginer vivre avec Jane, ne plus se cacher. Et pourtant, c’était vraiment tentant de ne plus jamais se cacher, il en avait assez de devoir constamment mentir sur ce qu’il ressentait et sur ce qu’il était vraiment. Il était Edward Baker, appartenant corps et âme à Jane Hardwick.

« Je les massacre s’ils tentent de poser encore la main sur toi… » Même s’ils ne tentaient pas en fait. Le ton du jeune homme s’était fait plus sombre, parce qu’il ne pouvait pas imaginer laisser les Hellsing lui faire encore du mal. « On s’occupe tous les deux d’eux, ensemble, et ensuite on se mari pour de vrai. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 21 Nov - 20:14


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane était facile à vexer. Logique, elle était si fière que la moindre remarque à son adresse, qu'elle soit bien ou mal interprétée, prenait avec elle d'improbables proportions, et Edward ne faisait pas exception au nombre de ceux susceptibles de la vexer sans rien dire de mal (et pour le nombre de fois où il disait du mal d'elle volontairement, c'était ballot, quand même), c'était même pire avec lui, parce que son opinion à lui comptait bien plus que celle de beaucoup d'autres. Elle sut tout de même esquisser un léger sourire à sa remarque suivante, parce qu'elle la ressentait intentionnelle. Et en plus, il n'avait pas tort, elle parlait tout le temps sans réfléchir, et encore plus maintenant. Elle agissait aussi, bien souvent, sans réfléchir, comme si le concept de propos ou d'acte raisonné et raisonnable la dépassait. Ceci dit, sa réaction bien trop vive avait au moins eu un mérite : Edward avait compris où elle voulait en venir. Et il affirma vouloir lui aussi que tout le monde sache qu'ils étaient mariés. Au fond, c'était bel et bien de cela qu'il était question, et rien d'autre, ce n'était pas pour symboliser leurs sentiments, qui n'avaient guère besoin d'une cérémonie qui ne serait jamais à leur hauteur, de toute façon, c'était un acte d'appropriation et d'affichage assumé. Pure vanité. Oui, c'était une question d'orgueil, et Jane en avait à revendre, c'est une certitude, elle voulait tout simplement que chacun sache parce qu'Edward faisait partie d'elle, et qu'elle voulait pour de bon abattre le moindre faux semblant. Même si, quoi qu'ils décident, il y avait toujours les Hellsing.

Le sourire de Jane s'élargit en entendant Edward affirmer qu'il massacrerait les Hellsing s'ils osaient reposer la main sur elle, ou même autrement d'ailleurs. Une fois de plus, cela n'avait rien de sain, mais elle aimait déclencher une telle violence en lui. La suggestion qu'il lui fit ensuite, avec le plus grand sérieux, acheva de lui faire oublier tout agacement. Bien sûr, ils ne viendraient pas à bout des Hellsing aussi facilement, si la famille de chasseur était passée à travers les mailles du filet, ce n'était pas pour rien, ils étaient effectivement redoutables dans leur domaines, et les créatures avaient de bonnes raisons de les craindre. Mais il était temps de mettre fin à leur tyrannie absurde, et à la clé, il y aurait leur mariage, un vrai mariage digne de ce nom. Ça c'était un projet qui lui plaisait. Jane leva les yeux pour croiser le regard d'Edward.

-J'adore quand tu parles de massacre comme ça.
répliqua-t-elle, histoire d'alléger un peu une conversation qui prenait un ton peut-être un peu trop sérieux, quoi qu'il lui plaisait, avant de se mordiller, évidemment très volontairement, la lèvre inférieure. Elle rapprocha leurs visages, de sortes qu'ils ne soient qu'à quelques centimètres de ceux de son âme soeur. Ça me plaît, comme plan.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 22 Nov - 14:33

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Agir ou parler sans réfléchir, c’était bien l’habitude des deux myrihandes du feu. Edward ne pouvait pas vraiment reprocher à Jane de le faire, surtout qu’il agissait exactement de la même manière de son côté. Le jeune homme était bien loin de réfléchir aux conséquences de ses actes par exemple, ou encore de s’avancer dans le temps. Quand il avait eu envie d’épouser Jane, il n’avait pas envisagé toutes les conséquences que cela allait avoir. Et encore maintenant, ils planifiaient les choses sans forcément se rendre compte des conséquences que cela allait avoir. Vivre ensemble, assumer ce qu’ils vivaient, se marier pour de vrai, être tout bonnement normal. Mais même en désirait tout cela, ils ne pouvaient quand même pas oublier l’ombre qui planait au-dessus de leurs têtes. Les Hellsing n’allaient évidemment pas lâcher l’affaire, mais le jeune homme n’avait pas l’intention de les laisser faire n’importe quoi de nouveau. Même s’il ne le disait pas, parce qu’il avait une grande fierté, il s’en voulait d’avoir laissé sa femme (à quoi bon trouver une autre façon de la qualifier, elle était bel et bien sa femme) entre leurs griffes. Il avait tout fait pour essayer de la retrouver, profitant même des pouvoirs de Perséphone – ce qui le faisait culpabiliser au passage – mais en vain. C’était Leopold qui avait fini par la retrouver (en même temps, vu que c’était son meilleur ami qui l’avait enlevé hein…). Mais une chose était certaine à présent, ces chasseurs ne reposerait plus jamais leurs mains sur Jane, il s’en faisait la promesse à lui-même, mais également à elle. Et il était plus que sérieux, malgré que cet instant avait été si léger depuis qu’ils étaient arrivés dans cette cabane. Mais le ton fut un peu plus léger quand la jeune femme reprit la parole, après avoir planté son regard dans celui de son âme sœur. Edward afficha un sourire amusé à ses propos, ne lâchant pas son visage des yeux. Observant sa bouche, quand elle mordilla sa lèvre. Elle avait vraiment le don de faire naître en lui un incalculable nombre de sentiment. Le jeune homme se demandait bien comment il avait pu à ce point essayer de se convaincre qu’il ne ressentait rien pour elle, alors qu’au contraire il ressentait tout.

« Il n’y a pas que ça qui me plait. » Répondit-il dans un souffle, avant de briser le peu d’espace qui se trouvait entre leur lèvre pour s’emparer de nouveau de celle de son âme sœur. Chaque petit geste signifiait beaucoup au final, il ne pouvait vraiment pas avoir envie de revenir en arrière. « Comme ça, on aura plusieurs choses à fêter. » Ajouta-t-il quand leurs lèvres se séparèrent, sans pour autant s’éloignées de trop l’une de l’autre. « Je suis sûr qu’on pourrait devenir les maîtres de Notre Terre. »

Son sourire s’agrandit à cette remarque, il plaisantait un peu mais pas entièrement. Quand ils voulaient et quand ils s’alliaient, ils pouvaient vraiment être très puissants. Ils n’avaient besoin que de bonnes motivations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 22 Nov - 14:54


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane savoura au possible le contact des lèvres de son amant contre les siennes, chaque fois qu'il s'en emparait, elle en éprouvait une chaleur et un plaisir qui ne cessait de se renouveler, lui donnant chaque fois l'envie de réitérer ce geste, encore et encore. Étonnant, d'ailleurs, comme ce geste lui paraissait naturel, voire presque nécessaire, alors qu'elle se l'était relativement épargné dans ses autres relations, embrassant de ci de là pour ne pas éveiller les soupçons, pour nier son absence de désir, car elle avait découvert le désir avec Edward, et n'avait jamais su en éprouver pour quiconque d'autre. La proximité de leurs lèvres alors qu'il reprenait la parole ne savait que lui donner l'envie de les faire se joindre et de briser ce fine espace qui lui permettait de percevoir le moindre souffle sur la peau de son visage. Son sourire s'élargit quand le jeune homme fit remarquer qu'ils auraient plus d'une chose à fêter, alors. Et comment, oui ! Débarrasser une fois pour toutes notre terre des Hellsing, ce serait vraiment rendre un infini service à beaucoup de monde. Cela pourrait bien pardonner toutes les horreurs commises auparavant, non ? Non. Nul doute que certains ne l'entendraient pas de cette oreille, à commencer par Léo qui, si en plus il apprenait que sa fausse épouse avait assassiné son meilleur ami, ne s'en remettrait pas. Qu'importe, il y en aurait plus pour se satisfaire de la mort de cette famille que pour les pleurer. Ils ne leur rendraient que la monnaie de leur pièce. Et avec tous les massacres dont ils étaient coupables, forcément, la facture était ce qu'il y a de plus salée.

-Totalement.
approuva Jane, toujours en plaisantant, bien sûr (elle pouvait être une sacrée garce, elle ne planifiait pas de devenir la maîtresse du monde pour autant). Imagine, dit-elle en le fixant intensément, un grand bûcher où on cramerait tous ceux qui nous emmerdent.

Bon, ils ne seraient sans doute pas toujours d'accord sur les personnes qui devaient cramer et celles qui avaient le droit de survivre mais ça, c'était toujours des détails qu'ils pourraient bien régler plus tard. Mais ce n'était pas comme si Jane serait vraiment capable d'à ce point de cruauté. Il y avait juste quelque chose de... d'étonnamment excitant, en fait, à se dire que, si elle le voulait elle le pourrait. Elle maîtrisait un élément dangereux, et son pouvoir mêlé à celui de son âme soeur les rendraient presque invincibles. Ou pas. C'était du moins agréable que de l'imaginer. Jane brisa pour de bon le peu de distances entre leurs lèvres et l'embrassa de nouveau, appréciant l'ivresse de toutes ces possibilités, même si certaines confinaient à s'y méprendre à la pure et simple folie.

-Mais je crois que j'aime encore mieux les ignorer.
ajouta-t-elle, maligne, avec la ferme intention de bel et bien parvenir à cela. Sauf qu'elle pouvait se prétexter sans coeur, il restait là pour battre dans sa poitrine, et qu'est-ce qu'il cognait fort !



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 22 Nov - 15:55

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
C’était agréable cette façon qu’ils avaient de passer d’un sujet sérieux et un peu trop lourd pour la situation, à des plaisanteries agréable. Même si Edward était en partie sérieux quand il affirmait qu’ils pouvaient devenir les maîtres de leur monde (il pensait qu’ils en avaient les capacités en tout cas et c’était en grande partie parce qu’il était fier comme personne), il plaisantait quand même énormément sur le sujet. Ca ne l’intéressait pas de toute façon, ce n’était pas ce dont il avait envie. Cela n’avait jamais été dans ses intentions, même s’il était suffisamment orgueilleux pour s’en croire capable. Il cherchait surtout à retrouver une vie plus paisible, après ces mois qu’ils venaient de vivre. Ils étaient tous les deux passé par des expériences désagréables, par des instants compliqués (Jane plus qu’Edward quand même, fallait bien le dire), ils méritaient bien de se reposer un peu. Le jeune homme avait envie de retrouver un peu de sa vie d’avant, de pouvoir se concentrer sur les choses essentielles. Jane, sa sœur, même Preston, son envie de se venger de l’assassin de son père. C’était ce qu’il devait considérer comme important, rien d’autre. Et donc oui, en cet instant précis, il rangeait Perséphone dans une case qu’elle ne méritait sans doute pas du tout. Parce qu’à ses yeux, il ne pouvait plus continuer comme avant, de mentir comme un arracheur de dent. Il avait envie de pouvoir simplement être lui-même, en entier. Mais évidemment, il ne se doutait pas du tout de ce que la sorcière était justement en train de vivre par sa faute.

« J’imagine très bien, ça à l’air vraiment amusant. »

Répondit-il dans un sourire quand Jane mentionna un grand bûcher où ils pourraient brûler toutes les personnes qu’ils n’appréciaient pas. Autant dire qu’ils allaient avoir beaucoup de mal à se mettre d’accord sur les personnes à brûler, mais de toute façon ce n’était qu’une plaisanterie. Une plaisanterie particulièrement agréable à imaginer, mais ils n’étaient pas sérieux quand même. Ils n’avaient pas besoin de cela de toute façon. Edward n’avait besoin que de Jane et il espérait qu’elle n’avait besoin que de lui en retour. Ils pouvaient simplement s’imaginer capable de tout, parce que c’était bien le cas. En attendant, le jeune homme souhaitait tout simplement profiter du moment présent, alors que les lèvres de Jane venaient de nouveau rencontrer les siennes. Edward glissa ses doigts dans les cheveux de la jeune femme, prolongeant ce baiser. Comme il aimerait que cet instant ne s’arrête jamais, il espérait bien qu’ils allaient parvenir à ça.

« Juste toi et moi… » Souffla-t-il quand leurs lèvres se séparèrent, après la remarque de Jane. Il voulait bien tous les ignorer en effet, pour se concentrer uniquement sur son âme sœur. Ce qu’il faisait en cet instant, plongeant son regard dans celui de Jane, avant de reprendre sur le même ton. « Jusqu’à la fin. »

Jusqu’à leur fin, qui allait arriver au même moment. Parce qu’ils étaient destinés l’un à l’autre, tout simplement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-