Partagez | 
 

 À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 22 Nov - 16:20


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane avait le sentiment que plus rien ne saurait jamais créer entre eux d'état de crise comme il y en avait eu si souvent entre eux. Ils arrivaient à se parler franchement, dorénavant, et s'ils devaient parler de choses graves, alors ils le faisaient sans pour autant que cela vire au pugilat. En définitive, ils s'y entendaient très bien pour obtenir ce compromis tant escompté entre relation simple et mouvementée, ils avaient dissipé les vagues sans pour autant les retirer du paysage, et c'était bien la première fois depuis très longtemps, malgré toutes les épreuves qu'elle avait traversées, que la jeune femme se sentait entièrement capable d'envisager la vie avec un sincère optimisme, qu'elle redécouvrait à chaque baiser qu'ils s'adressaient, et qui devenaient des certitudes inégalables quand, la regardant dans le blanc des yeux, le jeune homme lui affirmait qu'il n'y aurait jamais qu'eux, jusqu'à la fin, une fin qu'ils n'avaient pas à appréhender de vivre indépendamment l'un de l'autre, puisqu'ils la connaitraient ensemble tous les deux, pensée qui avait quelque chose de réconfortant, d'ailleurs, car Jane n'avait pas la moindre envie d'imaginer sa vie sans le jeune homme. Comment pouvait-on vivre, après tout, en n'étant jamais que la moitié de soi-même ? C'était une chose qu'elle ne pouvait pas concevoir. Ni ne le voulait. Il n'y avait rien à appréhender, rien à envisager d'autres qu'eux deux, et ils pouvaient occulter tout le reste. Non pas que Jane compte occulter Gwenn, ses cousines, ou même ses parents de sa vie (contrairement à ce qu'elle pouvait laisser croire dans ce dernier cas), ou qu'elle attendait d'Edward qu'il occulte son frère et sa soeur de la sienne, ce n'était pas cela du tout, seulement, s'il le fallait, s'il fallait tourner le dos à tous, elle pouvait y consentir pour peu qu'ils soient ensemble. Elle voulait devenir cet être unique que le destin avait décidé qu'elle soit. Et pour cela, le jeune homme devait être à ses côtés, toujours. Et comment croire que les choses se passeraient autrement, à présent ? Perséphone ne comptait plus, Jane en était sûre, avait-elle seulement déjà compté un jour ? Oui, elle imposait au jeune homme des épreuves par lesquelles, par la force des choses, elle était déjà passée, mais quelle importance ? L'enjeu était trop important.

-Ça m'a l'air parfait.
approuva Jane d'un ton parfaitement sérieux, le regard brillant. Edward n'avait pas besoin de dire grand chose pour la rendre heureuse. De la part de celui qui n'avait pas eu besoin de dire grand chose non plus pour la rendre malheureuse, c'était presque contradictoire. Mais une très belle contradiction. Si tu veux, j'irai chez Gwenn quand tu iras parler à Enjolras. Ça évitera que je lui saute à la gorge. Ou que je lui déballe tout avant que t'aies le temps de dire quoi que ce soit. Ça c'était juste pour la pique de circonstance, étant donnée la façon dont Léo avait appris pour Edward et elle.

Oui, parce que, à ce stade, ils ne parlaient plus au conditionnel, mais au futur. N'est-ce pas ?



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 22 Nov - 17:50

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward ne pouvait en effet rêver mieux, il s’en rendait bien compte en cette seconde. Il regrettait ce temps perdu, où ils avaient cherché à se détruire mutuellement. Ils avaient toujours été destiné à n’être qu’ensemble, mais ils avaient mis bien trop de temps avant de s’en rendre compte. Ils s’étaient fait souffrir, maintenant ils cherchaient tout simplement à être heureux ensemble. Le jeune homme savait en tout cas qu’il pouvait être heureux avec Jane, qu’il ne pouvait qu’être heureux avec elle en fait. Il pouvait bien se dire qu’il était capable de l’être, il savait au fond de lui que c’était impossible. Cela ne serait qu’une mascarade, tout simplement. Alors qu’ensemble, ils allaient être parfaits. Oui, ils ne pouvaient qu’être parfaits tous les deux ensembles, l’un à l’autre, sans plus aucun mensonge. Le sourire d’Edward s’agrandit en entendant les paroles de la jeune femme, son regard planté dans le sien. Il aimait y lire tout ce qu’il y lisait en cet instant, la même chose que ce qu’elle devait voir dans son propre regard. Cependant, avant tout cela, ils devaient quand même régler quelques petites choses. Jane mentionna le moment où Edward allait devoir parler à Perséphone. Il savait que c’était inévitable et qu’il n’allait pas pouvoir y échapper. Quand ils allaient quitter cette cabane, Edward allait retrouver Perséphone pour tout lui dire. En cet instant précis, il pensait pouvoir y parvenir, même si ça n’allait pas être évident. Bien moins évident que pour Ridley bien sûr.

« Je te rappel que je n’étais pas dans mon état normal, ce n’est pas ma faute. » Il avait évidemment compris le sous-entendu de son âme sœur concernant la soirée où ils s’étaient tous retrouvé dans la cave des Hellsing. Edward n’avait pas eu le choix que de dire la vérité, d’exprimer le fond de sa pensée. Il ne savait toujours pas pourquoi, mais c’était ainsi. Au fond, il avait quand même apprécié de pouvoir déballer tout à Leopold, mais à choisir, Edward avait quand même envie que les choses se déroulent autrement pour Perséphone. Même s’il décidait de la laisser, pour assumer entièrement ce qu’il vivait avec Jane, il avait quand même énormément d’affection pour elle. Ce qu’il essayait de ne pas trop laisser paraitre quand même. « Après je te rejoins chez ton ami (qu’il était censé tuer au passage, mais ils arrangeraient ça plus tard avec Ambre) et on va chez moi. »

C’était comme cela qu’il avait envie que leur retour se passe. Il parlerait à Perséphone, lui dirait toute la vérité, et il irait retrouver Jane pour qu’ils puissent tout simplement savourer cette nouvelle situation ensemble. Même si ça n’allait pas être une partie de plaisir, même si la sorcière allait souffrir, le cadet des Baker savait qu’il oublierait tout dans les bras de son âme sœur. Si seulement les évènements pouvaient se dérouler de cette manière, sans aucun accro… mais le destin aimait bien trop jouer avec leurs sorts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 22 Nov - 18:20


À l'épreuve de nous-mêmes
O

ui, Jane savait bien que son âme soeur n'était pas dans son état normal quand il avait tout révélé à Léo, cette nuit là, dans la cave des Hellsing, même si elle n'était pas convaincue du fait qu'il se serait retenu d'en faire autant dans d'autres circonstances, si Perséphone était déjà hors-courses, par exemple... Il fallait admettre que c'était quand même très tentant. La jeune femme, en tous cas, serait très tentée d'aller retrouver Enjolras dans la seconde et de briser tous ses rêves et tous ses espoirs à la con de midinette du dimanche. Mais elle pouvait bien accorder à Edward cet effort (elle le regretterait sûrement par la suite), même si l'idée lui faisait mal, c'était son rôle que de le lui apprendre, et il savait bien qu'il avait de l'affection pour la jeune femme et qu'il tenterait de faire passer la pilule autant que possible (même s'il fallait sans doute épuiser toute l'eau du lac pour cela). Elle devait lui accorder ça, comme il le lui avait accordé au moment où elle lui avait promit de rompre avec Léo, ce qu'elle n'avait jamais pu faire en bonne et due forme, au final (remercier les Hellsing pour cela, une fois de plus). Cette perspective là était la plus désagréable de toutes, mais ce n'était jamais qu'un mauvais moment à passer (pour elle aussi, parce qu'elle serait bien incapable de savourer son triomphe tant qu'elle n'aurait pas la preuve de la rupture du myrihande avec la sorcière), comme un pansement que l'on arrache, avant ce tout nouveau départ.

Et Jane apprécia la façon dont Edward présenta les choses, comme s'il ne s'agissait que d'une formalité à remplir, ensuite, il viendrait la chercher chez Gwenn (ce n'était pas le plus avisé que d'aller chez elle, mais Jane, qui avait promis de ne plus rien cacher à sa meilleure amie, avait grande envie de tout lui apprendre, et les Hellsing avaient dû renoncer à chercher de son côté, puisque jusqu'ici, elle n'avait revu la jeune femme que dans la plus grande prudence) et ils seraient parés pour un nouveau départ. Bien sûr, Jane n'était pas dupe au point non plus de croire qu'Edward n'appréhendait pas de parler avec Perséphone, mais Jane lui donnait suffisamment d'arguments pour qu'il sache que le jeu en valait la chandelle, non ? Elle le pensait, en tous cas. La suite semblait toute écrite. Ambre criserait en la voyant débarquer chez les Baker, Preston... hausserait sans doute les épaules avec l'air blasé, et ils feraient leur vie comme ils l'entendraient. C'était presque trop beau. C'était évidemment trop beau.

-C'est tellement... réel que je vais finir par me demander où ça va capoter.


Ce n'était qu'une simple plaisanterie de plus, même si la vie avait eu tendance à ne pas les ménager au point qu'envisager une issue aussi simple paraissait tenir de l'inconscience totale (en même temps, ils étaient inconscients), il n'empêche qu'elle devrait peut-être y croire davantage. Le retour de bâton serait peut-être un peu moins douloureux.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 22 Nov - 22:49

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward aurait bien aimé attendre un petit peu avant de régler les détails de l’après, mais en même temps ils étaient sur la bonne lancé. Ils s’étaient promis mont et merveille depuis qu’ils se trouvaient dans cette cabane. Et même si les heures commençaient à défiler, ils n’étaient que depuis peu de temps au final. Ils s’étaient accordés quelques jours, ils avaient encore beaucoup de temps devant eux. Mais c’était sans doute ce qu’ils avaient besoin, tout mettre à plat et pouvoir avancer ensemble, main dans la main. C’était évident maintenant qu’ils ne pouvaient pas revenir en arrière et reprendre l’existence qu’ils avaient jusqu’à présent, alors ils allaient devoir agir en conséquence. Edward allait donc devoir aller parler à Perséphone et tout lui apprendre. Honnêtement, ce n’était vraiment pas une perspective qui enchantait plus que cela le jeune homme, il appréhendait un peu l’instant d’ailleurs. Parce qu’il savait d’avance qu’il allait faire souffrir la sorcière et que ça allait être vraiment difficile pour elle (comme cela été difficile pour Ridley, mais il avait bien moins de scrupule le concernant). Ça n’allait pas être facile donc, mais le jeune homme n’avait pas le choix de toute façon. Parce qu’il n’avait aucune envie de continuer de vivre comme il l’avait fait jusqu’à présent, en mentant à tout le monde et même en se mentant à lui-même. Il ne pouvait plus nier ce qu’il ressentait vraiment ce dont il avait vraiment envie. Ce qu’il avait envie, c’était Jane tout simplement. Alors oui, le jeune homme allait discuter avec celle qui pensait être sa petite-amie, mais qui se leurrait vraiment au final, puis il allait retrouver son âme sœur pour qu’ils fassent ce qu’ils avaient de mieux à faire. Les choses auraient peut-être été plus simples si Edward avait été accompagné de son âme sœur pendant la révélation, mais il valait mieux pour tout le monde qu’elle ne soit pas là, surtout pour Perséphone. Elle n’avait pas besoin de cela, il n’avait pas besoin de lui faire ça. Déjà qu’il allait lui faire énormément de mal. Mais c’était pour la bonne cause, vraiment. C’était bien mieux pour tout le monde, la jeune sorcière pourrait se remettre de cela et avoir une vie qu’elle méritait vraiment. La remarque de Jane n’était qu’une plaisanterie, mais en même temps il y avait un fond de vérité. Ils avaient l’habitude de foiré tous ce qu’ils cherchaient à entreprendre, Edward n’avait vraiment pas envie de se louper pour le coup (et il pourtant…).

« Pour une fois, je pense qu’on est capable de faire quelque chose correctement. » Edward avait envie de le croire en tout cas. Il s’empara une nouvelle fois des lèvres de la jeune femme, désireux de surtout profiter de l’instant et de ne pas trop se perdre dans ses angoisses concernant le futur. Mais puisqu’ils étaient en train de parler d’eux, du futur qu’ils avaient envie de partager, il y avait peut-être d’autre chose à aborder. Et si ça pouvait ne pas concerner Perséphone, c’était encore mieux. « En fait, si jamais un jour ta mère te parler de truc bizarre que j’ai pu lui dire sur Ridley, faut pas t’inquiéter. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Lun 23 Nov - 17:46


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane, à force, avait appris à ne pas toujours accorder de crédit aux propos d'Edward. Et pour cause, l'un et l'autre pouvaient bien souvent être d'une infinie mauvaise foi, et ils s'étaient dors et déjà fait beaucoup de promesses sans forcément les tenir, ou en les tenant de la mauvaise façon, prenant grand soin de tout oublier loin des bras l'un de l'autre. Mais cette fois, c'était différent, la jeune femme en était sûre. Si quelque chose devait bel et bien capoter (mais elle refusait de le croire), ce serait complètement indépendant de leurs volontés. Ils en avaient envie autant l'un que l'autre (pour ne pas dire besoin), et cette envie transcenderait forcément tout le reste, c'était impossible autrement. Pour une fois, pour la première fois, oui, ils feraient les choses de la bonne manière... Il n'était jamais trop tard pour ça, après tout. Il était certain qu'ils auraient dû prendre toutes ces décisions depuis très longtemps, tous les deux. Mais mieux vaut tard que jamais, non ? Ils ne feraient plus jamais de mal à personne, ou du moins moins de mal qu'autrefois... même si certains allaient forcément souffrir, sur le moment, à commencer par Enjolras. Dans tous les cas, Jane était confiance, et elle aurait difficilement cru, il n'y a pas si longtemps que cela, qu'elle pourrait envisager l'avenir avec sérénité, et même impatience, et pourtant c'était le cas. Seul Edward savait avoir ce pouvoir sur elle. Et cette fois, elle n'avait plus le moindre doute, il était tout à elle. Comme elle n'avait jamais cessé d'être toute à lui, avant même de réaliser que c'était le cas, d'ailleurs. Même s'il ne manquerait quand même pas de lui donner du fil à retordre, par instants (en même temps, c'était ce qui lui plaisait). Ils se disaient tout, ils mettaient toutes leurs cartes sur la table. Et il y en avait que Jane ne devinait pas un seul instant. Elle n'aurait ainsi jamais imaginé que son âme soeur allait lui parler de sa mère. Elle fronça les sourcils et adressa un regard accusateur. Trop accusateur pour qu'il puisse être complètement honnête.

-Qu'est-ce que t'es allé lui raconter ?
demanda-t-elle, mi défiante, mi amusée.

Connaissant Edward et ce dont il était capable (c'est à dire de beaucoup), elle pouvait bien appréhender le pire. Elle était seulement surprise que cette révélation ne soit pas venue jusqu'aux oreilles de Jane, même si la mère et la fille étaient en froid, que Natasha ait perdu une occasion de la mettre en garde contre celui dont elle avait le moins à craindre avait de quoi la surprendre. Est-ce que l'idée qu'Edward ait pu abuser de la confiance et de la crédulité de sa mère plaisait à Jane ? Pas complètement, non. Mais tout de même un peu quand même. Parce qu'elle avait envers sa mère des restes de son éternelles rancoeur, quelque peu attisée par le retour de son père dans leurs existences... et parce que savoir qu'Edward était allé voir sa mère par pure et simple jalousie envers Léopold n'était pas du tout pour lui déplaire.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 14:00

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Au vue de la situation, c’était sans doute le moment pour Edward de tout dévoiler à Jane. Ce n’était peut-être pas nécessaire, mais en même temps il valait mieux déposer toutes les cartes sur la table. Autant partir avec de bonne base une fois qu’ils allaient quitter cette cabane, pour la nouvelle vie qu’ils étaient en train de mettre en place et que le jeune homme avait bien envie de voir venir rapidement. Il ne se rendait pas encore compte du fait que l’avenir ne leur réservait pas que des bonnes choses (bien au contraire), en cet instant il avait envie de se montrer plus optimiste que jamais. Autant dire que c’était le moment idéal pour parler des petits détails qu’ils n’avaient encore jamais abordé. Est-ce que c’était vraiment indispensable pour Edward de mentionner ce qu’il avait pu raconter à Natasha Hardwick ? Sans doute que non, mais ça allait l’éviter de voir les choses ressortir quand ils allaient retourner dans le monde réel. S’ils devaient officialiser leur relation, ce qu’ils avaient évidemment l’intention de faire, Edward risquait d’avoir à faire avec la mère de la jeune femme (et son père aussi visiblement, puisqu’il était encore en vie contre tout attente). Evidemment, Jane voulait en savoir plus et elle ne manquait pas de lui demander plus de précisions. Edward ne perdait pas son sourire, se rendant bien compte qu’elle n’était pas entièrement en colère (et heureusement).

« Plein de chose. »
Dit-il dans un sourire, laissant ses doigts glisser sur la peau douce de celle qui était officiellement sa femme sans que personne ne soit au courant. « C’était avant que tu te… maris avec Ridley. » Il marqua une nouvelle pause, ménageant le suspense. Il s’amusait en effet à ne pas donner trop rapidement les détails de ce qu’il avait pu raconter à la dragonne qui servait de mère à Jane, qui était officiellement sa belle-mère donc. « J’avais envie qu’elle essaie de te convaincre de ne pas l’épouser. » Son visage s’agrandit encore un peu, alors qu’il marquait une nouvelle pause. « J’ai plus ou moins sous-entendu qu’il était responsable de la mort de son père… »

Bon, Edward n’était pas entièrement fier de ce qu’il avait pu raconter (quoi que si, en fait il n’avait pas besoin de grand-chose pour être fier de lui-même). Cela n’avait pas marché bien sûr, puisque Natasha Hardwick n’avait pas été capable d’empêcher le mariage de Jane avec Leopold, même si de toute façon ce mariage n’avait rien d’officiel. Au final, Edward était arrivé à ses fins par ses propres moyens, se contentant d’aller retrouver la jeune femme avant les noces. Depuis, le jeune homme n’avait pas revu la femme, il ne savait donc pas ce qu’il en était des choses qu’il avait pu lui raconter, mais en même temps, ça n’avait plus vraiment d’importance. Du moins, à ses yeux, cela n’en avait plus du tout, parce qu’il avait bien envie de mettre toute cette histoire loin dans son esprit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 15:45


À l'épreuve de nous-mêmes
L

e problème que rencontrait Jane à l'heure actuelle (si tant est que l'on puisse qualifier cela de problème), c'était qu'elle se sentait capable de pardonner tout et n'importe quoi à Edward. En acceptant d'être pour de bon avec lui, elle acceptait de tirer une croix sur toute la douleur qu'elle avait pu ressentir à cause de lui, sur toutes les souffrances qu'il avait pu lui faire subir, pour accepter seulement le bonheur que sa seule présence savait lui procurer. Aussi se disait-elle qu'il fallait que le jeune homme fasse vraiment fort pour qu'elle sache encore lui en vouloir et lui faire réellement du mal (et en définitive, il en était encore parfaitement capable, même si c'était contre sa volonté, mais elle ne s'en rendait pas compte encore), et même si elle n'était pas sûre d'apprécier les propos que son âme soeur aurait tenu à sa mère, ce serait toujours mieux, après tout, que tout ce qui avait déjà été fait, et tout du moins pardonnable. Elle resta sur sa réserve, tout de même, songeant à la conversation qu'elle devrait avoir avec sa mère (comme si la situation n'était pas déjà suffisamment difficile comme ça, et encore plus depuis le retour du père prodigue) quand sa relation serait officialisée. Il était donc allée la voir avant son "mariage" avec Léo, pour faire en sorte qu'elle l'empêche de se marier. Cette information la fit sourire malgré elle. Parce que oui, elle aimait apprendre que le jeune homme avait été tant jaloux de Leopold, avait tant haï l'idée de la voir se marier, qu'il était allé jusqu'à tenter de convaincre sa mère de la dissuader. Manifestement, sa méthode n'avait pas été très efficace. Au final, il avait réussi son compte, mais à force, il devait bien avoir compris que sa parole directe valait mieux que n'importe quel stratagème, puisqu'elle était tout simplement incapable de lui résister. Ceci dit, qu'il ait ainsi sali la réputation de Leopold et angoissé sa mère dans la foulée, deux personnes auxquelles elle tenait très sincèrement, n'était pas pour lui plaire entièrement, et elle comptait bien rétablir la vérité. Surtout qu'il n'y avait que deux personnes à blâmer pour la mort de M. Ridley, et ils se trouvaient tous les deux dans cette cabane.

-T'es vraiment un beau connard.
répliqua-t-elle très sérieusement, mais sans pour autant s'emporter davantage. Parce que même si elle n'allait certainement pas approuver son attitude, il y avait ce fond de fierté en elle qui se sentait flattée de ce qu'il était capable de faire, pour elle et uniquement pour elle. Il va falloir que je réfléchisse à comment te faire payer ça. ajouta-t-elle, soutenant le regard du jeune homme.

Au fond, elle était sérieuse, et elle serait bien capable de l'obliger à s'excuser à genoux devant sa mère pour ce qu'il avait fait et dit (mais pas devant Léo, par contre, parce qu'elle préférait que les deux restent en un seul morceau, tout de même), mais en l'occurrence, le ton de sa voix n'était pas si sérieux que cela. Elle ne devrait pas accepter autant de lui, mais elle n'y pouvait rien, c'était plus fort qu'elle.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 18:37

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Jane ne mâchait pas ses mots quand elle disait à Edward qu’il était un beau connard (surtout beau hein, fallait quand même le préciser), mais en même temps elle avait parfaitement raison. Le jeune homme se rendait bien compte qu’il avait été idiot à ce moment-là, mais on ne pouvait pas vraiment dire qu’il soit très réfléchit quand il était question de son âme sœur. Le fait qu’elle ait l’intention de se marier avec Ridley l’avait rendu encore plus idiot qu’il ne l’était d’habitude. Au final, Edward n’avait pas eu besoin de ce stratagème pour arriver à ses fins, mais sur le moment il n’en avait aucune idée. Il pensait que c’était un moyen, comme un autre, d’empêcher Jane d’épouser son rivale. Et cela, même si la jeune femme n’avait pas une relation très proche avec sa mère, mais il avait évidemment compté dessus. Edward n’en voulait donc pas à Jane qu’elle le traite de « beau » connard, parce qu’au fond il savait que ce n’était pas tout à fait le fond de sa pensée. Si bien sûr, elle lui en voulait pour ce qu’il avait fait (et cela surtout parce que malgré tout, elle continuait à avoir de l’affection pour le meilleur ami de ce Hellsing de pacotille), mais ce n’était pas aussi violent que ça. Du moins, c’était ce qu’Edward avait envie de croire.

« Je sais. » Dit-il en soufflant, un sourire sur son visage.

Ca ne le dérangeait pas qu’elle lui dise cela de toute façon, parce qu’il n’avait vraiment pas bien agit sur le moment. Sauf que s’il devait recommencer, il le ferait, parce que c’était pour la jeune femme. Ce n’était pas de sa faute s’il avait un peu perdu le contrôle à cause du fait qu’il était bien incapable de l’imaginer épouser un autre. Il était certain qu’elle aurait agis de la même manière s’il avait voulu épouser Perséphone. Le sourire du jeune homme s’intensifia quand elle affirma qu’elle devait trouver un moyen de lui faire payer ce qu’il avait fait. Ca ne lui faisait pas peur non, au contraire il devait bien avouer qu’il adorait ça.

« Prends ton temps. »
Se contenta-t-il de répondre, toujours en souriant sans lâcher du regard les yeux de la jeune femme. Il aurait bien pu continuer de plaisanter, mais il décida de se montrer un peu sérieux quelques seconde. « Je ne vais pas te dire que je regrette ce que j’ai pu faire, mais… » Il marqua une pause, pesant les mots qu’il pouvait dire. « J’étais mort de jalousie et tu sais bien que je suis incapable de réfléchir deux minutes dans ces moments-là. »

C’était seulement parce qu’il se trouvait avec Jane et qu’ils se trouvaient dans un moment tendre comme cela, qu’Edward parlait de la sorte. Il n’aurait pas dit ça autrement, mais il voulait bien faire un effort pour elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 18:59


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane n'attendait aucune excuse de la part de son âme soeur (même si, techniquement, la situation exigeait véritablement des excuses en bonne et due forme de la part de son interlocuteur), elle considérait que le simple fait qu'il lui ait fait l'aveu de sa conversation avec sa mère était une sorte d'excuse présentée en soi, car elle devinait bien tout l'orgueil qu'il avait dû mettre de côté pour en venir à lui en parler de ça. Elle avait presque plus envie de le remercier que de le blâmer (ce qui était complètement absurde, en soi, mais plus fort qu'elle, vraiment), parce qu'elle savait pourquoi il faisait cela. Leur relation était en train de prendre une tournure singulière, comme elle n'aurait jamais osé l'envisager aussi sérieusement, et cela méritait qu'ils mettent carte sur table, pour qu'il n'y ait aucune zone d'ombre qui sache ressurgir de leur passé quand ils seraient pour de bon ensemble (et elle avait véritablement hâte). Maintenant, c'était dit, et elle laisserait à Edward le soin de se justifier auprès de sa mère (si elle leur en voulait à tous les deux, au pire, ce n'était pas comme si leurs relations n'étaient pas déjà au plus bas de toute manière), en espérant que cette histoire ait fait le moins de mal possible à Léo. Car c'était bel et bien ce qui l'inquiétait de plus dans cette affaire, Léo et l'impact que tout cela avait pu avoir celui... Il souffrait déjà bien assez comme ça à cause d'elle.

Oui, Jane n'attendait pas la moindre excuse de la part de son âme soeur, raison pour laquelle elle ne manqua pas d'être surprise, quand, après avoir suggéré à Jane de prendre son temps pour trouver une punition adéquate (ce qui lui donnait envie de prendre le moins de temps possible, au demeurant), le jeune homme mis une nouvelle fois son orgueil de côté pour justifier son acte. Comme si elle pouvait ne pas savoir ce qui l'avait motivé à faire cela. La jalousie était un sentiment qu'elle n'avait jamais aussi bien expérimenté qu'avec Edward. Elle exécrait le moindre moment qu'il passait avec cette fille et sa seule existence la rendait dingue. Si elle avait appris que Perséphone et Edward allaient se marier, elle n'aurait pas répondu d'elle-même, et il n'était vraiment pas dit que sa réaction aurait su être plus raisonnée que celle de son interlocuteur. Elle l'aurait peut-être été moins encore, en vérité.

-Ouais, je sais bien.
répliqua-t-elle, et avec ce qui s'était passé avec Connor, récemment (et dont elle arrivait bien trop facilement à faire abstraction, en fait), elle en avait une preuve plus que certaine. Elle approcha son visage du sien et déposa ses lèvres sur les siennes, ce n'était sans doute pas le moment de faire preuve d'autant de douceur, mais elle n'allait pas non plus prétendre lui en vouloir plus que c'était le cas. J'arrive même pas à t'en vouloir. admit-elle. J'adore te rendre jaloux, comme ça.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 19:24

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
C’était bien parce qu’il se trouvait avec Jane qu’il mettait à ce point son orgueil de côté, expliquant à quel point il était incapable de réfléchir quand il était jaloux. En même temps, il se doutait qu’il n’avait pas vraiment besoin de l’expliquer avec la jeune femme, elle était tout bonnement très bien placée pour le comprendre. Ils partageaient tout, comme leur caractère. Cela avait été explosif, ça allait l’être encore, mais au moins ils étaient vraiment capables de se comprendre. Le jeune homme avait vraiment perdu la tête en découvrant que son âme sœur devait épouser un autre, en voyant à quel point il pouvait la perdre et cela sans vraiment se rendre compte à quel point il avait besoin d’elle. Il avait mis vraiment longtemps avant d’accepter les sentiments qu’il avait pour Jane, alors qu’ils étaient plus forts que tout. Jamais son cœur n’avait battu autant pour une autre et il savait que ça n’arriverait jamais. Parce qu’elle était la seule personne dont son existence avait vraiment besoin. Elle était la seule et unique personne qu’il ne voulait pas voir disparaitre un jour de sa vie (et il était évident que leurs vies étaient liées plus qu’il ne fallait pour cela). Il avait tenté de se convaincre du contraire, mais toutes ces actions avaient finalement eu ce sens. Il avait détesté Connor (il venait même de le tuer au passage hein…), il avait tout fait pour briser leur couple. Puis il y avait eu Ridley qu’il avait tenté de briser également ensuite. Tout comme Jane détestait Perséphone. Ils n’avaient pas voulu accepter ce qu’il y avait vraiment entre eux jusqu’à présent, ce qui avait conduit à plus de souffrance qu’autre chose. Aujourd’hui, ils pouvaient au moins épargner un peu les autres (du moins, c’était ce qu’Edward espérait, mais il ne se rendait pas encore compte que les choses allaient être bien plus complexes une fois qu’ils ne seraient plus que tous les deux).

Elle savait bien, Edward savait qu’elle le savait… et elle vint déposer ses lèvres de nouveau sur les siennes. Le jeune homme savoura ce baiser, qu’il ne pouvait qu’aimer encore plus, parce qu’il sentait toute la douceur dont elle était capable de faire preuve. Cette douceur qu’il ne pensait pas pouvoir partager avec elle et pourtant, ce n’était pas si compliqué que cela au final. Edward ne perdit pas son sourire, plantant son regard dans celui de Jane, alors qu’elle lui avouait qu’elle adorait le rendre jaloux. Il s’en doutait, parce que c’était la même chose pour lui (d’où le fait qu’il avait fini par vraiment s’amuser avec le fait que son âme sœur devait vivre chez Perséphone pendant un temps).

« Tu es tellement cruelle. » Dit-il caressant la joue de la jeune femme du bout des doigts, sans éloigner de trop leur visage. Il ne le pensait pas une seule seconde bien sûr, incapable de vraiment la trouver cruelle (surtout que des deux, c’était quand même lui qui avait agis le plus cruellement depuis toujours, il n’y avait pas besoin de revenir sur tout ce qu’il avait fait à la jeune femme). « Ne me refais pas ça trop souvent quand même hein. » Parce qu’à présent, Edward savait parfaitement que sa réaction pouvait être bien pire encore (et pourtant, il ne se rendait pas compte qu’il allait avoir le mauvais rôle bientôt).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 19:51


À l'épreuve de nous-mêmes
N

on, si Jane pouvait parfois se montrer cruelle dans ses attitudes, ce n'était jamais à des desseins, eux, cruels, et elle ne pensait pas non plus que ce soit dans son tempérament. Elle agissait mal parce qu'elle était impulsive, elle était mauvaise parce qu'elle faisait les mauvais choix. elle faisait souffrir ceux qui l'entouraient parce qu'elle s'y était trop attachée. Elle ne se pensait pas cruelle, non, mais quand elle entendait son interlocuteur la qualifiait comme telle, elle l'entendrait presque comme un compliment. D'un autre côté, il fallait sans doute être un peu cruel pour se réjouir de la jalousie de la personne qu'on aimait, mais ils avaient toujours fonctionné comme cela, c'était leur manière, bien extrême il est vrai, de se prouver tous les deux à quel point ils tenaient l'un à l'autre. C'était sûrement pour cela qu'ils avaient cru qu'ils ne pourraient jamais être ensemble, parce que leur passion détruisait tout autour d'eux, et ce qui se détruisait autour d'eux les détruisait eux-mêmes, mais s'ils prenaient les choses en mains, s'ils considéraient les choses sérieusement, alors plus rien n'était possible, plus rien, vraiment. Elle adressa un sourire en coin à son interlocuteur, non, elle ne comptait plus lui faire cela si souvent. Elle n'y voyait plus d'intérêt. Elle avait voulu être sincère avec Connor, elle avait voulu l'être avec Léo, aussi, mais ce n'était jamais que pour nier envers qui elle exprimait à présent ses sentiments. Elle n'était plus dans le déni, alors elle n'irait plus se perdre dans les bras d'un autre. Ceci dit, attiser sa jalousie de temps à autres ne pourrait jamais que pimenter leur relation, mais sans aller si loin quand même. De toute façon, elle n'avait plus aucune raison de chercher ailleurs ce qu'elle ne pensait pas trouver chez Edward, alors qu'il le lui accordait au centuple.

-C'est tentant, pourtant.
répliqua-t-elle en souriant. Mais je me tiendrais sage, promis. Enfin... juste un peu. Non parce que devenir trop sage, ça ne lui plairait pas. Et elle était convaincue que ça ne plairait pas davantage à Edward, d'ailleurs. Et puis, tu peux parler, toi. Tu sais ce que ça me fait de te savoir avec elle ? Tu sais que j'angoisse à l'idée que tu la retrouves et que tu oublies tout ce qu'on s'est dit ?

Quand on jouait la carte de la sincérité, les vérités se déballaient toute seule, et cet aveu de faiblesse ne lui ressemblait pas en temps normal. Elle n'aimait pas admettre qu'elle craignait sa rivale, elle voulait affirmer qu'elle avait la préférence de son âme soeur dans toutes les situations. Mais au fond, elle doutait forcément un peu. Rien ne pourrait lui faire changer d'avis, quand ils reviendraient à la réalité. Mais lui, il avait Perséphone pour, peut-être, le faire changer d'avis.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 20:46

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward pouvait parfaitement comprendre le caractère tentant de pousser l’autre à être jaloux, il n’avait pas manqué de faire la même chose. Cependant, il y avait quand même une très grande différence entre le Jane et Edward concernant la jalousie. Le jeune homme avait tendance à être plus sanguin et violent (preuve en était de ce qui s’était passé avec Connor), alors il avait tendance à commettre plus de malheur quand il était jaloux. Il ne parvenait vraiment pas à se contrôler quand la jeune femme jouait bien trop avec ses sentiments. Il pouvait donc comprendre qu’elle soit tentée, mais il espérait quand même qu’elle n’allait pas trop souvent en jouer. Quoi qu’un petit peu ça ne faisait pas de mal quand même et il devait bien reconnaitre que c’était en partie amusant. Il n’avait pas manqué de s’amuser de son côté. Edward ne put s’empêcher de lancer un regard un peu noir à son âme sœur quand elle affirma qu’elle allait « juste un peu » se tenir sage. Evidemment, il ne pouvait pas avoir envie qu’elle se tienne entièrement sage non plus. Ça ne lui plairait pas si jamais elle se contentait d’être entièrement sage et il était sûr que l’inverse était vrai aussi. Ils avaient besoin de ce petit piment qu’il y avait entre eux. S’ils pouvaient simplement se contenter de se « taquiner » eux seuls sans incorporer d’autre personne, c’était mieux. Autant qu’ils arrêtent de faire du mal autour d’eux, ce qu’ils avaient largement fait ces derniers mois.

Au début, quand Jane reprit la parole, Edward s’amusait de ses propos, comme un juste retour de bâton dans leurs joutes verbales dont ils avaient le secret. Mais quand Jane mentionna le moment où le jeune homme allait devoir retrouver Perséphone après leur petite escapade de quelques jours, il sentait bien qu’elle mettait de côté sa grande fierté pour lui avouer cela. Il aurait pu rétorquer quelque chose, s’amuser de ça, mais il n’en avait pas envie. Il n’en avait plus envie en tout cas, pas alors qu’ils se montrer plus que sincère l’un envers l’autre en cet instant. Il attrapa la tête de la jeune femme dans ses mains, plongeant son regard dans le sien pour qu’elle y liste toute sa sincérité.

« Je ne vais pas oublier tout ce qu’on s’est dit, je ne vais pas t’oublier. »
C’était à son tour de mettre, encore, son orgueil de côté. « Je te le promet. » Et en cet instant, il pensait vraiment qu’il pouvait faire cette promesse, sans se douter que les choses n’allaient pas être aussi évidentes qu’il l’aurait souhaité. « Je t’aime… et il n’y a que toi qui compte. »

S’il mettait à ce point sa fierté de côté pour dire cela à Jane, c’était tout bonnement pour la rassurer. Parce qu’il avait envie qu’elle croit en lui et qu’elle n’angoisse pas à l’idée de le laisser aller retrouver Perséphone dans le but de mettre fin à ce qu’ils vivaient jusqu’à présent. Mais aussi, c’était une manière pour lui de se rassurer également. Parce qu’il savait quand même que tout était différent quand ils n’étaient pas l’un avec l’autre.

« Et t’as aucune idée de ce que j’ai ressenti moi. » Reprit-il en souriant de nouveau, afin de baisser un peu le caractère trop sérieux de cette conversation. « Quand tu t’es amusé à remplir ton devoir conjugal avec l’autre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 21:58


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane pouvait pavoiser autant qu'elle le voulait et affirmer qu'elle ne craignait rien concernant Perséphone, qu'elle la trouvait insipide et qu'elle la considérait comme une demoiselle sans le moindre intérêt, qui ne pouvait pas avoir la préférence d'Edward, elle n'en menait pas forcément large, en vérité, parce qu'elle savait que Perséphone Enjolras était l'inverse d'elle, et pouvait donc apporter à Edward tout ce qu'elle même n'était par définition pas capable de lui offrir. Se promettre monts et merveille dans l'euphorie du moment puis tout oublier, ils l'avaient tant fait (même si cette fois était évidemment très différente), tous les deux, que ça pourrait rien se reproduire. C'était facile pour elle d'y croire, elle n'avait plus rien à perdre, Edward, lui, avait encore sa rivale, rivale qui devait être convaincu qu'Edward lui reviendrait et ne le quitterait jamais, une angoisse qui la saisissait par instants, et ce bien malgré elle. Heureusement, la jeune femme pouvait compter sur Edward pour dissiper le moindre de ses doutes et la moindre de ses angoisses. Rien qu'en prenant sa tête entre ses mains, elle éprouvait cette douce chaleur qui la rassuraient un peu, mais moins que ses mots, si sincères, si agréables. Il lui promettait de ne pas oublier, et comment ne pas le croire quand il lui parlait ainsi, quand il la regardait de la sorte ? Et quand il lui disait qu'il l'aimait, elle ne jurait définitivement que par lui. Elle adorait l'entendre prononcer ces mots, vraiment, et ils étaient d'autant plus agréables à entendre qu'ils avaient attendu si longtemps pour pouvoir se les adresser ainsi librement. Et c'était si agréable, il n'y avait pas plus belle mélodie à son oreille. Elle hocha doucement la tête pour lui faire comprendre qu'elle le croyait, et qu'elle ne doutait plus. Était-ce le cas ? Elle appréhenderait jusqu'à la dernière minute, c'est sûr, mais pour peu qu'elle se répète cette promesse, elle parviendrait à éloigner ses craintes.

Elle sourit légèrement quand Edward voulut aborder un sujet plus léger. Enfin, léger, tout est relatif, et elle était convaincue qu'il parlait très honnêtement. Non, elle ne savait pas ce qu'Edward avait pu ressentir toutes les fois où elle avait couché avec Léo, à vrai dire, elle avait préféré éviter d'y penser, mais dans le cas adverse, ça l'aurait rendue complètement cinglée, et elle remerciait intérieurement Enjolras d'être une gamine complètement frigide. Elle n'aurait vraiment pas supporté la situation inverse.

-Ça ne m'amusait pas, si tu veux tout savoir.
Elle marqua une pause. Le pire, c'est qu'elle ne lui disait pas cela pour lui faire plaisir, elle se serait sans mal passée de remplir son devoir conjugal avec Léo. Non pas que cela ait été désagréable non plus, mais elle n'en ressentait pas le besoin, et surtout, Léo n'était pas Edward, ça faisait toute la différence. J'ai jamais éprouvé de désir pour Léo. En fait, j'arriverai jamais à désirer quelqu'un d'autre que toi.

Et une fois de plus, c'était vrai.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 23:03

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward avait vraiment envie que Jane lui fasse confiance et qu’elle le croit alors qu’il lui affirmait qu’il n’oublierait pas ce qu’ils s’étaient promis. Ce n’était pas si étonnant qu’elle soit anxieuse (il devait bien avouer qu’il l’était un peu, mais son rôle était évident de ne pas le montrer), parce qu’ils avaient eu tendance à toujours se promettre mont et merveille sans pour autant respecter leurs promesses une fois qu’ils s’étaient quittés et qu’ils ne se trouvaient plus dans les bras l’un de l’autre. Comme quand ils s’étaient promis de se marier, ne se rappelant de ce détail que le jour où Jane était censée épouser Leopold. Si Edward n’était pas venu la trouver avant ses noces, elle aurait épousé l’autre pour de bon. Mais cette fois-ci, Edward avait vraiment envie de respecter sa promesse et il n’avait pas l’intention de tout gâcher (mais bon hein…). Il comprenait donc l’anxiété de la jeune femme, surtout qu’il parvenait à la ressentir en prime, mais il espérait qu’elle puisse la calmer en lui faisant confiance. Il souhaitait vraiment que Jane lui fasse confiance, c’était la seule chose dont il avait vraiment besoin. Malheureusement, il ne se rendait pas compte qu’elle ne devrait pas du tout lui faire confiance…

Le sujet plus léger ne l’était peut-être pas, mais au moins ils ne parlaient pas de l’avenir et de ce qui allait se passer une fois qu’ils allaient quitter leur nid douillet. Edward ne put s’empêcher de sourire quand il entendit son âme sœur lui affirmer que remplir son devoir conjugal avec son faux mari ne l’amusait pas du tout. Le jeune homme devait bien avouer qu’il était assez heureux de ne pas avoir dû affronter ce détail avec Perséphone. Ce n’était pas pour rien qu’il se montrer vraiment patient avec la jeune fille, parce qu’il n’avait aucun désir d’aller plus loin avec elle sur le point physique. Elle prenait cela pour de l’affection, se trompant lourdement. Et il ne pouvait qu’adorer entendre lui dire qu’elle ne ressentait pas de désire pour une autre personne que lui.

« Et je t’interdis d’en ressentir pour qui que ce soit d’autre. » Il disait cela sur un ton plaisantin, mais en même temps il ne pouvait pas être plus sérieux qu’en cet instant. Il se doutait bien que c’était impossible, tout comme il savait parfaitement qu’il ne pouvait jamais ressentir de désir pour une femme que celle qui se trouvait juste là, contre lui. Et il savait que son désir ne s’éteindrait jamais. Il s’empara de nouveau des lèvres de Jane, prolongeant le baiser le plus qu’il le pouvait. « Avoue que tu pensais à moi. »

Lui demanda-t-il un sourire malicieux, une lueur amusé dans le regard, sans éloigner ses lèvres de celle de la jeune femme. Il avait bien envie que ça soit le cas, ça lui donnait un nouvel avantage sur celui qui avait cru épouser Jane. Il n’avait pas besoin de plus d’avantage sur lui, vu qu’il avait déjà tout gagné, mais quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 28 Nov - 23:33


À l'épreuve de nous-mêmes
L

es interdictions d'Edward ne servaient pas à grand chose, mais elles étaient toujours agréables à entendre. On ne peut pas interdire à quelqu'un d'éprouver du désir, le désir est une émotion qui ne se contrôle pas, et que l'on peut d'ailleurs éprouver indissociablement de l'amour, et pour plusieurs personnes en même temps, mais c'était comme ça. Jane sentait qu'elle n'était faite que pour désirer Edward, lui et personne d'autre, et pourrait bien se passer de tout contact physique et charnel avec qui que ce soit d'autre, peut-être aussi parce qu'après avoir goûté à un fruit défendu d'une telle saveur, tous les autres ne pouvaient que sembler fades. Elle n'aurait jamais envie que de lui, et elle voulait croire qu'il n'aurait jamais envie que d'elle, parce qu'au-delà de leurs âmes, c'étaient également leurs corps qui s'appelaient sans cesse et qui se trouvaient être d'une compatibilité extrême et totale. Elle ressentait les choses ainsi, et elle voulait croire et penser qu'il en était de même pour lui. Après tout, toute frigide que soit Enjolras, si Edward avait eu envie d'elle, il aurait pu parvenir à ses fins bien rapidement (comment résister à Edward, franchement ?), mais ça n'avait pas été le cas. Et il n'y aurait plus de raisons pour que ce soit le cas, dorénavant. Le sourire de Jane s'élargit légèrement quand Edward lui demandait d'admettre qu'elle pensait à lui, sous-entendu quand elle était au lit avec Léo. C'était vraiment malsain et mauvais de sa part vis à vis de Léo, mais oui, chaque fois, elle avait pensé à Edward, parce que cela l'aidait à se détendre et à mieux apprécier l'instant, et tout simplement parce que, à chaque fois, son esprit ne savait faire autrement que de comparer. Et rien, rien ne pouvait se rapprocher de ce qu'elle éprouvait en présence de son âme soeur. Et pour cause, le simple contact de ses doigts sur sa peau, le moindre de ses baisers (et celui qu'il lui adressa était au-delà d'agréable), la rendaient complètement dingue. Nul n'égalerait jamais ça, et elle ne voulait pas que qui que ce soit l'égale un jour. Elle aimait trop sentir que ce qu'ils vivaient était unique, exceptionnel, et qu'ils étaient les seuls à pouvoir en comprendre l'entière valeur.

-Ok, je plaide coupable.
répondit-elle, bien qu'elle fut tentée de lui répliquer le contraire, juste pour le plaisir de lui adresser une légère pique. Mais ils n'étaient plus à ça près, à ce stade. J'ai plus jamais envie de faire semblant...

Et bien sûr, cela dépassait le simple fait de ne plus prétendre désirer quelqu'un d'autre, cela passait par un tout. elle n'avait cessé de mentir, autant aux autres qu'à elle-même, elle ne le ferait plus, elle n'avait plus envie de jouer un rôle, et qu'importe si sa véritable nature pouvait déplaire, et elle savait qu'elle allait très bientôt le pouvoir, pour son plus grand plaisir.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 29 Nov - 0:19

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward savait parfaitement qu’il ne pouvait pas interdire à Jane de ressentir du désir pour quelqu’un, ce n’était pas quelque chose qu’on pouvait vraiment contrôler. Et pourtant, en affirmant cela, il était quand même sérieux. S’il y avait bien une chose que le jeune homme appréciait vraiment de partager avec son âme sœur, c’était ça. Il ne ressentait du désir que pour elle, il savait parfaitement qu’il ne pouvait pas en avoir autrement. Ce n’était pas pour rien qu’il n’avait eu aucun souci à résister à Perséphone, qu’il n’avait jamais essayé de la pousser à aller plus loin avec lui. Il aurait aimé que cela soit de même pour Jane, mais il savait bien que cela avait été impossible. Mais apprendre que la jeune femme n’avait jamais vraiment apprécié ces instants partagés avec Leopold, ça ne pouvait que lui faire plaisir. Comme l’entendre avouer qu’elle pensait à lui dans ces instants. Le jeune homme était persuadé qu’il aurait fait de même si la situation avait été inversé, parce qu’il n’y avait qu’avec la jeune femme qu’il appréciait sincèrement ce genre de contact charnel (même si leur début n’avait pas été si… sain). Tout comme il ne pourrait sans doute jamais autant apprécier la présence d’une autre personne qu’elle. Cet instant le lui prouvait, il ne pouvait définitivement pas se passer de son âme sœur. Et s’il devait un jour disparaitre avec elle, abandonner le monde pour elle, il le ferait sans grandes difficultés. Parce qu’au final, il pouvait largement se satisfaire de cette vie à deux, comme cela, seul au monde.

« Tu n’as plus besoin de faire semblant. »

Répéta-t-il, dans un souffle. Lui non plus n’avait plus envie de jouer ce jeu qu’ils jouaient depuis bien trop longtemps. Il en avait assez de faire le dur, de faire croire à tout le monde qu’il était incapable d’aimer Jane. Maintenant, ils allaient enfin pouvoir être eux même, tout les deux ensembles. Ils avaient attendu bien trop longtemps avant de réellement se montrer tel qu’ils étaient l’un envers l’autre. Edward n’avait plus envie de faire le dur (du moins pas comme ça…) avec Jane, il était bien capable de mettre sa fierté et son orgueil de côté afin de lui dire sincèrement ce qu’il ressentait. Il avait mis longtemps avant de simplement pouvoir lui affirmer qu’il l’aimait, maintenant il était capable de le lui dire en toute sincérité et avec son cœur. Il n’avait vraiment aucune envie de revenir en arrière.

« On a plus besoin de faire semblant. »

Ajouta-t-il finalement, parce que c’était bien là la morale de ces quelques heures passées ensemble. Et dire qu’ils s’étaient donnés quelques jours. Comme quoi, il suffisait vraiment qu’il désire mettre enfin une image sur leur relation pour que cette dernière prenne forme. Ils n’avaient pas vraiment eu besoin d’essayer, simplement de se dire de le faire et c’était bon. Maintenant, il n’y avait plus qu’à assumer cette décision auprès de tous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 29 Nov - 9:19


À l'épreuve de nous-mêmes
C'

était une perspective agréable et rassurante, le genre de paroles qu'elle avait besoin et envie d'entendre, car ils étaient allés trop loin, à présent, s'étaient abreuvés de trop de promesses et de trop de perspectives d'avenir pour que Jane puisse tolérer le moindre retour en arrière possible. Elle se sentait comme libérée d'un poids, légère comme elle ne l'avait jamais été, et pourtant, presqu'aucun de ses problèmes n'étaient résolus, elle était toujours en cavale, proie de chasseurs bien déterminés à mettre un terme à ses jours, elle avait toujours fait cruellement souffrir Léo, elle n'avait toujours ni foyer, ni emploi, elle avait toujours à affronter l'idée que son père soit revenu d'outre-tombes, mais tout semblait dorénavant sans importance, comme si ce n'était rien, rien qu'il faille en tous cas porter comme un poids trop lourd sur son coeur, comme elle avait pu faire avant. Oui, malgré tout ce qui l'attendait, malgré toutes les souffrances engendrées, elle se sentait légère. Car elle allait être pour de bon qui elle s'était toujours ressentie être sans l'assumer entièrement avant ce jour. Toutes les épreuves et les douleurs passés, tout ce remue-ménage dans sa vie, cela ne venait que d'une chose : la frustration de ne pas s'assumer telle qu'elle était réellement, au nom de codes et de valeurs qu'elle aurait le plus grand des plaisirs à envoyer balader pour se concentrer dorénavant sur l'essentiel. Et qu'était l'essentiel à ses yeux, dorénavant ? Eh bien, celui sur qui se portait son regard, celui qui lui promettait avec une sincérité aussi agréable que désarmante qu'ils ne feraient plus jamais semblant, ni elle ni lui, ils n'en avaient plus besoin. Et elle ne pouvait être davantage d'accord avec cet état de fait. Elle sourit doucement. C'était tellement évident, au final ! Elle avait vraiment l'impression d'avoir gâché un temps précieux beaucoup trop longtemps. Et dire qu'ils s'étaient donnés quelques jours pour mettre les choses au clair, pour être sûrs. En quelques heures, non, même quelques minutes, elle avait déjà eu toutes les certitudes du monde.

-Je vais dire un truc complètement dingue...
hésita-t-elle, mais vu la situation, il était évident qu'ils n'étaient plus à cela près. Et si on retournait au village maintenant ?

Non pas qu'elle meure d'envie d'affronter ses décisions et ses responsabilités, mais elle vivait à l'heure actuelle un rêve en demi-teinte, car leurs projets et leurs décisions n'étaient pas encore réels, elle avait envie que tout se concrétise pour de bon, pas parce qu'elle avait vraiment envie d'abandonner leur nid douillet - elle s'y sentait si bien - mais parce qu'elle voulait pouvoir savourer en même temps qu'Edward la certitude que tout cela était vrai et l'était pour de bon. Après, rien ne les empêcherait d'échapper aux foudres de tous ceux qui sauraient très légitimement leur en vouloir en se réfugiant ici, coupés du monde. Mais cette fois, tous les obstacles seraient franchis, et elle se sentirait pour de bon sereine et rassurée.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Lun 7 Déc - 0:13

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Ils n’avaient vraiment plus besoin de faire semblant et c’était ce dont Edward avait le plus envie en cet instant précis. Alors qu’il se trouvait en compagnie de Jane, il ne pouvait évidemment pas se leurrer une seconde de plus sur ce qu’il ressentait et sur ce qu’il avait envie. Il avait vraiment envie de vivre une vie bien plus normale, bien moins basé sur le mensonge. En cet instant, il ne pouvait pas désirer plus que cette plénitude qu’il était capable de ressentir alors qu’il avait son âme sœur dans ses bras et qu’il se sentait juste bien. Il savait parfaitement qu’il ne pouvait plus luter, qu’il ne pouvait plus faire semblant. Et c’était justement le fait qu’ils n’avaient plus besoin de le faire que c’était si agréable. Quand Jane reprit la parole, affirmant qu’elle allait dire quelque chose de dingue, Edward s’attendait évidemment à tout. En même temps, depuis qu’ils étaient entrés dans cette cabane avec l’intention de tenter d’être vraiment ensemble, ils s’en étaient dit des choses. Ils s’étaient mutuellement ouvert leurs cœurs, ils s’étaient fait des promesses, le jeune homme était donc prêts à tout entendre de la part de son âme sœur en cet instant présent.

Après un moment d’hésitation, Jane termina donc d’exprimer l’idée qu’elle avait en tête. Le jeune homme s’était attendu à tout, effectivement, mais pas à ça en fait. Non pas que l’idée ne lui plaise pas, au fond il devait même avouer qu’il était bien tenté de se laisser convaincre. Il était simplement pris un peu de court. Parce que depuis le début, ils étaient ensemble et le jeune homme se projetait dans les prochains jours de la même manière. Et puis, il devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de tout de suite affronter l’instant où il allait devoir parler à Perséphone. Il ne savait pas s’il était complètement prêt, mais en même temps il risquait de ne pas l’être vraiment. C’était simplement un mauvais moment à passer, avant de pouvoir juste profiter de la concrétisation de leur relation.

« Laisse-moi juste un peu plus profiter de toi… avant qu’on se sépare. » Lui dit-il doucement reprenant possession de ses lèvres. Ce qu’il voulait, ce n’était pas retarder le moment de devoir aller parler à Perséphone qu’ils devaient tout arrêter, qu’il avait décidé d’assumer ses sentiments. Ce qu’il voulait, c’était juste profiter encore un peu de son âme sœur parce qu’il savait parfaitement que le moment où ils allaient devoir rentrer et donc se séparer, allait être particulièrement difficile. Il s’en rendait bien compte en cet instant, il ne voulait pas s’éloigner de cette chaleur qu’il aimait tant ressentir. « Juste une heure… d’accord ? »

Autant qu’ils se débarrassent le plus rapidement possible des dernières petites ombres au tableau. Une fois qu’ils auraient fait ça – du moins Edward – les myrihandes du feu allaient simplement pouvoir profiter de la vie, tous les deux. Du moins, c’était ce que le jeune homme pensait bien sûr, mais il ne se rendait pas compte en cet instant qu’il se trompait lourdement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Lun 7 Déc - 17:43


À l'épreuve de nous-mêmes
L

a patience n'avait jamais été la plus grande qualité de Jane (si tant est qu'elle en possède vraiment), elle était spontanée, impulsive, agissait bien souvent avant que de réfléchir, et avait tendance à vouloir obtenir immédiatement ce qu'elle désirait sur le moment. C'était pour cette raison qu'elle avait demandé à rejoindre le village immédiatement, pas tant parce qu'elle avait envie d'interrompre ce moment qui, à ses yeux, frôlait la perfection, non, était la perfection, que parce qu'elle avait envie que ce moment perdure, avec l'officialisation de leur relation, et que ce désir immédiat avait voulu être accompli immédiatement. Edward ne semblait pas vouloir mettre tout de suite un terme à cet intermède. Elle ne le lui reprocherait pas. Elle se doutait qu'il ne devait pas être impatient de se confronter à Perséphone, comme elle-même n'avait pas été impatiente de se confronter à Léo (même si elle n'en avait pas exactement eu l'opportunité, du moins pas de cette manière), et puis, elle devait bien reconnaître qu'elle pouvait reporter l'échéance d'une heure, si cela leur épargnait encore un temps ce froid glacial, celui qui accompagnait chacune de leurs séparations, et qu'elle pressentait encore plus insupportable que les autres fois, parce que ces instants dans cette cabane étaient très certainement les meilleurs qu'ils aient jamais passé ensemble... Et pourtant, ils n'étaient pas en reste, tous les deux. Elle savoura pleinement le baiser d'Edward, quand il s'empara de nouveau de ses lèvres, baiser qu'elle lui rendit avec fougue. Oh que oui, elle pouvait bien lui accorder encore une heure, et elle ne serait pas vraiment surprise que cette heure se fasse à rallonge. Parce que se séparer risquait fort d'être un supplice, et qu'elle voulait bien se l'épargner encore un peu. Le baiser que lui avait rendu Jane en disait long sur son approbation, mais elle l'explicita tout de même à voix haute, alors qu'elle éloignait ses lèvres des siennes de quelques millimètres.

-On a tout notre temps.
approuva-t-elle avec douceur. Même si elle se sentait partagée, partagée entre son envie de rester là éternellement et celle de voir leur situation s'officialiser le plus rapidement possible. Elle n'attendrait pas une journée entière, non, mais une heure ou deux, ce n'était rien. Et leurs baisers étaient un avant-goût plus que prometteur de ce à quoi cette heure grappillée pourrait bien être servir. Une heure, c'est très bien.

Et sans ajouter un mot de plus, elle récupéra ses lèvres avant de laisser ses doigts glisser le long de son dos. Se serrant le plus fort possible contre lui. C'était elle qui l'avait décidé, alors il ne faudrait pas qu'elle s'en plaigne, mais tant qu'elle le pouvait, elle se serrait contre lui autant que possible, s'imprégnait de sa présence, s'ennivrait de son odeur, savourait le contact de sa peau contre la sienne, imprimant la moindre sensation, consciente qu'il lui faudrait ensuite y renoncer un temps... Même si ce ne serait que pour mieux retrouver cela, et indéfiniment, ne plus jamais le perdre, plus cette fois. Du moins osait-elle le croire.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Sam 12 Déc - 17:24

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Edward n’avait pas besoin des paroles de Jane pour comprendre qu’elle ne voyait aucun inconvénient à ce qu’ils s’accordent encore une petite heure (ou plus, on ne savait jamais avec eux), avant de se quitter pour mieux se retrouver ensuite. Le jeune homme le sentait dans le baiser fougueux qu’elle lui offrit, en réponse au sien. Ce n’était pas naturel pour eux de se séparer, ils devaient se faire violence à chaque fois. Le jeune homme ressentait toujours un goût amer à chaque fois que son corps devait s’éloigner de celui de son âme sœur, quand ils avaient été si proches. Pendant un temps, ils parvenaient à se retrouver et à se séparer sans problème. Depuis, les séparations devaient de plus en plus difficile. C’était une chose que le jeune homme avait compris ces derniers temps, encore plus après les quelques jours qu’il avait passé sans avoir de nouvelle de la jeune femme. Ce n’était pas pour rien qu’il appréhendait vraiment l’instant où ils allaient quitter tous les deux cette cabane pour se retrouver de nouveau au village. Il n’avait aucune envie de ressentir de nouveau cette fraicheur désagréable qui suivait la séparation de leurs deux corps, alors qu’ils venaient sans nul doute de passer le moment le plus agréable de leur histoire. Il y avait ça et le fait qu’il devait évidemment parler à Perséphone. Par chance, ce n’était qu’un mauvais moment à passer avant qu’ils ne se retrouvent pour de bon tous les deux, officiellement sans avoir besoin de se cacher. Edward avait vraiment hâte que cet instant arrive – il le pensait sincèrement – mais avant ça ils devaient réussir à se quitter. Et le jeune homme savait que ça allait être difficile. Plus encore quand Jane vint récupérer ses lèvres et se coller à lui. Il aimait tellement cette sensation de leurs corps l’un coutre l’autre, de cette chaleur qui l’envahissait à chaque fois qu’il se trouvait avec elle. Edward répondit fougueusement au baiser de la jeune femme, la serrant plus encore contre lui, ses mains collés dans son dos. Le jeune homme sépara un instant ses lèvres de celles de son âme sœur, pour les glisser dans son cou avant de les approcher de son oreille pour lui murmurer quelques mots.

« Vu ce que j’ai en tête… peut-être qu’une heure ça ne sera pas suffisant. »

Et la jeune femme n’avait clairement pas besoin de ressentir les sensations du jeune homme pour comprendre ce qu’il pouvait avoir en tête. C’était tout bonnement ce à quoi il pensait à chaque fois qu’il se trouvait en sa compagnie, contre elle ainsi (et qu’ils n’avaient pas manqué de faire un certain nombre de fois déjà). Edward appréciait vraiment de pouvoir se retrouver ainsi avec Jane, de pouvoir profiter de l’instant présent. Et il avait sincèrement envie que cela continue ensuite. Les mains du jeune homme remontèrent dans le dos de son âme sœur, la plaquant une nouvelle fois plus contre lui alors que ses lèvres continuaient d’embrasser son cou. Oh oui, il allait avoir vraiment beaucoup de mal à se séparer d’elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 13 Déc - 13:17


À l'épreuve de nous-mêmes
A

rriverait-elle seulement à se séparer de lui ? Elle en était de moins en moins certaine, à mesure que les heures passaient. Bien sûr, elle avait envie d'aller de l'avant, elle voulait concrétiser leur relation pour que tous les jours de son existence puissent désormais ressembler à celui-ci, c'est une certitude, mais tout de même, l'idée de s'éloigner physiquement de lui était difficilement supportable. Son corps appelait irrémédiablement le sien, c'est certain, et alors qu'elle se serrait le plus fermement contre lui, et savourait le contact de leurs peaux et de leurs lèvres jointes, il était manifeste que sa passion était aussi bien une nécessité qu'une addiction. Elle afficha un sourire en coin quand son interlocuteur lui affirma qu'une heure ne serait sans doute pas suffisant pour ce qu'il avait à l'esprit. Bah ! Ils pouvaient bien déborder un peu, s'il le fallait. Elle savait bien sûr pertinemment ce qu'il avait en tête, et, bien sûr, ses pensées étaient exactement les mêmes. Il lui inspirait une envie totale et constante, qui aurait pu lui laisser croire que leur relation serait d'une nature éphémère, sauf que leurs corps n'étaient pas les seuls à désirer s'unir sans cesse, leurs âmes également. Jane ferma doucement les yeux, et poussa un soupir agréable en sentant ces caresses dans son dos, ses lèvres au creux de son con. Avec ces simples gestes, il arrivait déjà à la rendre dingue la chaleur qui l'envahissait était un feu ardent, et elle s'y laisser consumer avec grand plaisir. Elle n'avait plus peur des conséquences que cela pourrait avoir. Sa vie pouvait bien être un constant bûcher, si elle ressentait à chaque fois ce qu'elle éprouvait maintenant, elle voulait bien s'y immoler éternellement.

-Et qu'as-tu à l'esprit ?


Bien sûr, elle savait très exactement ce qu'il avait à l'esprit, mais elle n'avait rien contre une démonstration en bonne et due forme, le laisser prendre les rennes et se laisser porter par ses désirs (qui ne devaient pas être différent des siens), c'était un programme qu'elle trouvait particulièrement alléchant. Elle voulait savourer au maximum cette dernière heure passée ensemble, et qu'il la savoure tout autant par ailleurs, elle ne se faisait vraiment aucun soucis là-dessus, tous deux étaient rarement sur une longueur d'onde différente, surtout quand il était question de se faire du bien comme ils ne demandaient qu'à s'en procurer à cet instant précis. Tout en attendant sa démonstration, elle ne manqua pas tout de même de laisser ses mains agir, caressant ses jambes, les effleurant du bout de ses doigts, de haut en bas, de bas en haut, au rythme que lui inspirait la douceur de ces lèvres déposées dans son cou. C'est fou ce qu'un simple contact pouvait ainsi lui procurer, sans autre raison si ce n'est qu'il s'agissait de lui. Ses doigts se promenaient donc sur sa cuisse, à l'aube du lieu le plus sensible de son anatomie sans pour autant y toucher pour l'heure, souhaitant aiguiser un désir qu'elle ne pouvait elle-même que ressentir avec une grande intensité.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 13 Déc - 19:05

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
Toujours en savourant le cou de Jane, Edward l’écouta lui demander ce qu’il avait en tête. Comme si elle pouvait sincèrement se poser la question, il était évident qu’elle savait parfaitement ce qu’il avait à l’esprit. Et ce n’était pas seulement parce qu’ils partageaient leurs sensation. Ils n’avaient pas la possibilité de lire dans l’esprit de l’autre, simplement de ressentir les sensations. Autant dire qu’ils pourraient bien se mentir, mais avec une très grande difficulté. Les deux âmes sœur se connaissaient tout simplement parfaitement. Edward connaissait par cœur Jane, il savait exactement ce qui pouvait lui plaire et la déplaire. Et inversement, ils se connaissaient parfaitement mutuellement. En même temps, ils avaient eu l’occasion d’apprendre à se connaitre au fil des années. Ils voyaient enfin le bout de ce chemin qu’ils avaient entamé ensemble depuis un long moment déjà, il ne manquait plus qu’un tout petit détail. Edward avait bien l’intention de se pencher sur ce détail, mais pour l’instant, il voulait surtout profiter encore un peu de celle qui était sa femme. Il était incapable de résister à l’attraction qu’il ressentait dès qu’ils étaient proches (cela se voyait au vu du nombre de fois où ils s’étaient rapprochés ainsi depuis qu’ils se trouvaient dans cette cabane). Le corps tout entier d’Edward désirait retrouver celui de Jane, il ne fallait vraiment pas grand-chose pour que l’envie lui prenne. Comme en cet instant, où il ne pouvait pas s’empêcher de la désirer plus que tout. Rien que le fait de déposer ses lèvres dans le cou de la jeune femme lui faisait énormément d’effet, augmenté par le soupire de plaisir que Jane pouvait pousser. Mais c’était encore plus probant avec les caresses de la jeune femme sur sa cuisse, elle le rendait complètement dingue. Il n’avait pas pris la peine sur le moment de répondre aux paroles de la jeune femme, se contentant de continuer ses traitements avant de finalement la basculer en arrière pour l’allonger à même le sol. Au point où ils en étaient, le confort n’était peut-être pas ce qu’il y avait de plus important. Edward attrapa les mains de la jeune femme, pour lui faire lever ses bras, avant de s’emparer vigoureusement de ses lèvres. Il était plus qu’évident que le jeune homme ne parviendrait jamais à se lasser du moindre contact qu’il avait avec la jeune femme, comme il ne pourrait tout bonnement pas se passer d’elle tout entière.

« Je vais te montrer. »

Dit-il dans un souffle, quand leurs lèvres se séparèrent un instant, un sourire en coin. Il n’avait de toute façon aucune raison de se montrer plus explicite, elle savait parfaitement ce qu’il pouvait bien imaginer et il était certain qu’elle pensait à la même chose aussi. C’était comme ça, ils étaient physiquement attiré l’un à l’autre, mais pas que. Leurs âmes aussi se cherchaient. Il récupéra les lèvres de la jeune femme, avant de les glisser de nouveau dans son cou pour prendre le chemin de sa poitrine ferme. Ils avaient une heure devant eux, et même un peu plus, autant qu’ils en profitent un maximum. Et tandis qu’il embrassait, titillait, mordillait les seins de la jeune femme, l’une de ses mains n’avaient pas trainé pour prendre la direction de ses cuisses, remontant vers cette partie si délicate.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 13 Déc - 19:41


À l'épreuve de nous-mêmes
J

ane se laissa basculer dos au sol sans opposer la moindre résistance, oubliant totalement l'inconfort de cette position, aux prises avec la chaleur intense qui l'envahissait toute entière. Elle le laissait entièrement prendre les commandes, elle leva les bras, leurs doigts s'entremêlant, tandis que leurs lèvres se joignaient en une multitude de baisers passionnés, que leurs langues dansaient ensemble. Elle ne put s'empêcher de sourire de nouveau quand il affirma qu'il allait lui montrer ce qu'il avait à l'esprit. Oh, elle lui faisait parfaitement confiance. Et elle devait réaliser bien vite qu'elle avait tout à fait raison de le faire. Fermant de nouveau les yeux, elle se livrait à la merci complète de son âme soeur, sans que son orgueil bien trop souvent actif ne l'intime de reprendre le dessus, elle voulait simplement être attentive à la moindre sensation, et savourer chacune d'elle d'autant plus qu'elle devrait ensuite y renoncer certes peu de temps, mais déjà trop longtemps. Elle se laissa envahir de frissons délicieux quand ses lèvres se déposèrent sur sa poitrine, cette dernière se levant et s'abaissant de plus en plus vivement au rythme de ses soupirs chaque fois plus accentués. C'était fou de pouvoir éprouver autant, aussi puissamment le plaisir, et elle se laissait complètement transporter par lui, plus encore quand des caresses accentuées au niveau de son entrejambe vinrent augmenter encore ces sensations. Alors que ses mains caressaient son dos au rythme de ses caresses, ses soupirs se muaient en gémissements de plus en plus accentués. Elle n'inversait pas la situation, comme elle avait souvent l'habitude de le faire. Elle laissait tout simplement le plaisir atteindre son paroxysme, se laissant entièrement porter par tout ce qu'il savait lui faire éprouver, se laissant d'autant plus aller qu'elle savait que, quoi qu'il en soit, son plaisir serait communiqué. Ce fut quand elle éprouva les sursauts de l'orgasme qu'elle décida finalement d'inverser les rôles.

Encore étourdie par cette vague intense de plaisir, qu'elle avait exprimé à grands cris, sans chercher un seul instant à se retenir (une fois encore, à quoi bon, après tout ?), elle récupéra ses lèvres et, sans cesser de l'embrasser, elle le bascula sous elle. À califourchon sur lui, elle poursuivit de l'embrasser tout en parcourant son corps de caresses. Puis elle déposa à son tour ses lèvres au creux de son cou, puis sur son torse. Ses lèvres descendaient encore et encore et encore, puis s'arrêtèrent au lieu propice. Ses mains massèrent, ses lèvres embrassèrent, sa langue titilla. Elle mettait tous les talents que lui seul avait su lui faire acquérir (et qu'elle n'aurait jamais cru posséder) au profit de son plaisir, pour lui en faire éprouver autant qu'il ne lui en avait prodigué lui-même l'instant d'avant. Elle voulait bien une heure de cette extase-ci, elle l'échangerait contre tous les trésors du monde, elle savait qu'elle ne se lasserait jamais de ces plaisirs-là, et elle le sentait décuplé par la perspective que ce moment n'était jamais que la promesse de nombreux autres, d'une intensité sans cesse renouvelée.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1729

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 13 Déc - 21:54

Jane & Edward
À l'épreuve de nous-mêmes.
C’était vraiment si simple et naturel, au point qu’Edward se demandait vraiment pourquoi il avait essayé de se leurrer pendant autant de temps. Quand il se trouvait avec Jane, il ressentait tout ce qu’il était incapable de ressentir autrement. Il était d’un nature égoïste et n’avait jamais manqué une occasion de le montrer, cependant il savait être parfaitement différent avec la jeune femme. En cet instant précis, alors que le myrihande du feu profitait pleinement de la poitrine de la jeune femme, s’en occupant comme il savait le faire, tout en laissant ses doigts se charger de son entrejambe, Edward ne se comportait vraiment pas comme un égoïste. Peut-être parce que tout ce que Jane ressentait, il était capable de le ressentir aussi. Alors qu’elle se laissait porter par ses traitements, le jeune homme ne pouvait pas ignorer ce qu’il lui faisait, ce qu’elle ressentait. Il partageait tout avec elle, mais ce n’était pas que pour cette raison qu’il n’avait aucun souci à se préoccuper simplement du « bien-être » de Jane. Il aimait lui faire autant d’effet, il aimait la conduire jusqu’aux confins de l’extase. C’était une question de fierté après tout, il adorait qu’elle ait à ce point besoin de lui, il adorait avoir les choses en main et avoir le contrôle. Autant qu’il pouvait avoir besoin d’elle en fait. C’était bien cela le but de tout ça, ils avaient besoin l’un de l’autre et étaient tout bonnement incapable de vivre l’un sans l’autre. Edward en tout cas se rendait bien compte qu’il ne pouvait pas (même si la suite des évènements n’allait pas être comme il l’espérait en cet instant précis), il avait envie de vivre tout le reste de sa vie de cette manière. Et il ne pouvait que le vouloir encore plus au moment où Jane arriva au summum de l’extase, ce qu’il ne manqua pas de ressentir également au fond de son âme, en plus de la fierté qu’il pouvait avoir en cette seconde.

Quand Jane s’empara de nouveau de ses lèvres, Edward profita pleinement de ce contact qui ne faisait que prolonger encore ce désir qu’il ressentait encore si ardemment pour elle. Il se laissa basculer, la laissant reprendre complètement les rênes de la situation. Il se laissa parcourir par un frisson agréable quand les lèvres de Jane glissèrent dans son cou, avant de prendre la direction de son torse et de rejoindre la zone la plus sensible de son anatomie. A aucun moment il ne songea à inverser les rôles, se contentant simplement de profiter de l’instant présent et des traitements de son âme sœur (qui étaient plus qu’efficace). Il n’avait aucune envie de retenir ses démonstrations de plaisir, lâchant des râles de plaisir plus puissant et plus rapide au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient et que son plaisir augmentait. Elle le rendait complètement dingue, il n’était capable de ressentir tout ça autrement. Et puis finalement, il atteint à son tour l’extase ultime, n’aillant eu aucune envie de se retenir. Sans plus de cérémonie, le jeune homme s’empara de nouveau des lèvres de son âme sœur – de sa femme – profitant encore une fois de ce contact. Il n’avait vraiment pas envie que cet instant se termine, même si c’était pour qu’ils puissent mieux se retrouver ensuite.

« On a encore du temps non ? »

Dit-il dans un ton de malice, avant de venir récupérer les lèvres de la jeune femme, de l’approcher de lui, de coller son corps contre le sien et de finalement ne faire plus qu’un avec elle. Malgré ce qu’ils venaient de faire, il la désirait encore et il savait parfaitement qu’il allait la désirer toujours. Son corps avait besoin du sien, à jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3676

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   Dim 13 Déc - 22:22


À l'épreuve de nous-mêmes
C

hacune de ses caresses, chacun de ses gestes, étaient motivés par les râles de plaisir de plus en plus insistants que poussait son amant. Elle aimait initier en lui tant de plaisir, plaisir qu'elle éprouvait également elle-même, et qui ne faisait qu'encourager et accélérer ces gestes. Elle pouvait tout à fait dépendre uniquement des sensations de son âme soeur. Dans un instant telles que celui-ci, elles seules semblaient compter de toute manière, et rien d'autre. Elle avait osé croire, à une période lointaine, que cette dépendance lui serait insupportable, en vérité, elle lui était indispensable, et elle ne pourrait tout simplement pas concevoir son existence sans ce lien incroyable et fort, que personne ne pouvait comprendre à part eux-même. Elle apprécia de le sentir, au fil de ses mouvements, accéder à une extase qu'elle-même éprouva au même moment. Elle était fébrile, envahie de sensations extatiques, et d'un autre côté, elle n'en redemandait qu'encore et encore. La luxure n'avait d'attraits que quand elle était avec Edward, mais ces attraits-ci parvenaient à transcender tout, absolument tout, et elle savait qu'il n'y aurait jamais de lassitude, jamais d'ennui, jamais de dégoût, jamais de mépris réel entre eux, ils vivraient ensemble, puisqu'ils choisissaient de rester ensemble, une extase totale et infinie, à aucune autre pareille. Et si sa vie pouvait être comblée de cette extase, elle voulait et ne désirait rien d'autre. Quand leurs lèvres se retrouvèrent, elle n'avait qu'une hâte encore, c'est de poursuivre sur cette même lancée. Elle était affamée de lui, et ce festin auquel ils se livraient mutuellement, elle ne pensait pas qu'il sache lui permettre un jour d'atteindre la satiété, elle en redemandait toujours plus. La chaleur appelait la chaleur, elle primait sur tout.

En guise de réponse quand Edward suggéra qu'ils avaient encore du temps devant eux, Jane s'empara de nouveau des lèvres de son époux. Elle aurait bien été incapable de tout arrêter maintenant, son besoin de lui allait croissant au point que l'instant de la séparation semblait aussi cruel qu'utopique. Ils avaient encore du temps devant eux, parce que l'heure n'était pas écoulée d'une part, et parce qu'ils étaient les maîtres de ce temps d'autre part. Et que pour le moment, il était hors de question qu'il arrive à échéance. Leurs corps à nouveau plaqués l'un contre l'autre, ils ne firent bientôt plus qu'un, et Jane s'abandonna à un lent mouvement de va et vient serrant ses doigts contre ceux d'Edward, ses lèvres toujours soudées aux siennes, son coeur battant la chamade, se sentant, comme à chaque, fois, elle-même, parce qu'ils étaient un être plein et entier, parce qu'ils n'étaient que la moitié d'eux-mêmes quand ils n'étaient pas ensemble. C'était tellement évident, dans ces instants là, ils s'harmonisaient entièrement, et le plaisir qui en résultait était tout bonnement inégalable et semblait se transcender lui-même chaque fois qu'ils cédaient à ces désirs qu'ils ne se dissimulaient plus, et qui semblaient plus forts encore maintenant qu'ils abaissaient les masques et qu'ils se présentaient l'un à l'autre.
Vraiment, pourquoi avaient-ils attendu si longtemps ?


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
À l'épreuve de nous-mêmes [pv Ed <3] (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-