Partagez | 
 

 La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Lun 19 Oct - 12:04

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Dès que Penny s’était sentit suffisamment bien pour sortir un peu de chez elle, pour profiter de l’extérieur, elle l’avait fait. Elle était restée enfermé chez elle pendant plusieurs jours, mais elle commençait à aller un peu mieux. Pas suffisamment cependant pour ne pas craindre l’avenir, ce qui évidemment était la raison de ce besoin intense de prendre un peu l’air. Elle en avait eu la confirmation, elle n’avait donc plus aucun doute, le médecin qu’elle avait vu lui avait bel et bien confirmé qu’elle était enceinte. Autant dire que son état n’allait pas s’arranger avant quelques mois (et ça n’allait pas être beaucoup mieux sans doute après). Normalement, la première chose que la jeune femme aurait dû faire était d’aller trouver Andrew (qu’elle n’avait donc pas vu depuis quelques jours), mais elle avait juste besoin de prendre l’air. Et pour cela, malgré le danger de la forêt, elle avait décidé de se diriger vers cette dernière. C’était agréable de sortir du village, de se retrouver vraiment seule et de pouvoir respirer l’air frais et doux de la forêt. Le temps n’était pas encore complètement chaud, mais c’était vraiment agréable. Penny était encore bouleversée par cette nouvelle, elle ne savait vraiment pas ce qu’il était bon de faire (quoi qu’elle savait surtout ce qu’elle ne pouvait pas faire). Elle verrait sans doute plus clair quand elle irait trouver Andrew, quand elle lui en parlerait. Pour le moment, elle profitait simplement de pouvoir respirer de l’air frais et d’écouter simplement les bruits de la forêt.

Alors qu’elle était appuyée contre un arbre, les yeux fermés, elle entendit justement un bruit inhabituel - même si dans la forêt, ça ne l’était sans doute pas en réalité - le cri d’une jeune femme. Penny sentit son cœur s’emballer, avant qu’elle ne se dirige vers cet endroit précis. Elle ne savait évidemment pas ce qu’elle allait trouver, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. C’était risqué, mais elle se sentait de toute façon incapable de ne pas prêter attention à ce qu’elle venait d’entendre. Alors elle se dirigeait donc vers ces cris et elle vit une jeune femme dans une très mauvaise posture. Elle se trouvait en face d’un vampire (Penny n’avait vraiment aucun mal à savoir quelle créature l’homme était, cela se voyait sur son visage assoiffé qu’il était un buveur de sang). Le cœur de la fée battait la chamade, elle devait trouver une solution pour venir en aide à la jeune femme. Cependant, elle n’avait pas beaucoup d’option en réserve. Mais elle était quand même une fée, avec un pouvoir qui pouvait s’avérer utile de temps en temps (qu’elle n’avait pas utilisé depuis la mort de Joshua cependant…). Penny inspira longuement, avant de se dédoubler. Son clone courut vers la scène, alertant le buveur de sang. Afin de l’attirer à elle et qu’il ne s’occupe plus de l’inconnue, elle attrapa un caillou coupant au sol et trancha légèrement son bras. Cela fut plus qu’efficace puisque le vampire tourna son attention vers le clone, qui se mit à courir dans l’autre direction. Pendant ce temps, Penny (qui avait également le bras sectionné) s’approcha à son tour de la jeune femme.

« Viens avec moi ! »

Dit-elle rapidement en attrapant le bras de l’inconnue afin de la conduire loin de cet endroit et donc du vampire qui poursuivait encore son clone. Clone qui allait disparaitre juste avant qu’il ne l’attrape, évidemment, mais elles allaient pouvoir se mettre à l’abris.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Lun 19 Oct - 20:22


La vie ne tient qu'à un fil
E

ponine n'y pouvait rien, c'était plus fort d'elle, même en toute conscience du danger, elle ne savait pas faire autrement que d'aller dans sa direction. Ce n'était pas du courage de sa part, non, de la témérité, plutôt. Elle était guidée par sa curiosité maladive, et cette dernière la menait toujours aux situation les plus extrêmes et mettaient sans cesse en péril sa vie. Elle s'était pourtant promis de se calmer, de mettre un frein à sa fascination, car elle savait que cela déplaisait à Aaron, et qu'il comptait plus à ses yeux que ses aspirations, mais c'était plus fort qu'elle. Elle ne pouvait faire comme de rien et nier ses rêves et ses envies, Aaron faisait partie de chacun d'eux, c'est vrai, mais elle ne pouvait pas oublier ce désir tenace de devenir quelqu'un d'exceptionnel, cette curiosité jamais assouvie, qui confinait presque toujours au besoin le plus impérieux. Alors, comme souvent, elle s'était rendue dans la forêt, non pas innocemment, mais dans l'espoir de côtoyer de près l'une de ces créatures, de l'approcher et de la fuir, comme à chaque fois, en éternelle indécise, qui appréciait de s'approcher de la flamme, mais refusait de se brûler les ailes. Mais cette fois, elle avait bien manqué de finir sur le bûcher. Une créature était apparue en face d'elle. Étant donné la vitesse de son intervention, la pâleur de ses traits et la gourmandise de son regard, l'humaine ne mit pas longtemps à comprendre qu'elle avait affaire à un vampire. Elle se sentit à la fois saisie de terreur et de fascination. Elle savait que c'était le moment de fuir à toutes jambes, mais la créature aurait tôt fait de la rattraper... Alors elle voulut articuler quelques mots, le coeur battant. Mais alors, une femme se précipita dans leur direction. Eponine assista, abasourdie, au geste courageux mais aussi suicidaire de cette femme, qui se blessa intentionnellement le bras pour détourner l'attention du vampire. C'était efficace, oui, mais Eponine, au lieu de fuir, voulu prêter secours à cette femme.

Du moins jusqu'à ce que quelqu'un attrape son bras. Eponine ne comprenait plus rien. Cette femme, dont les doigts étaient serrés autour de son avant-bras, c'était la copie conforme de la femme qui semblait s'être sacrifiée pour elle. Alors quoi ? Était-ce une illusion ? Tout le laissait croire, oui. En tous cas, il y avait de la magie, là-dessous. Mais l'humaine n'avait pas le temps d'y réfléchir davantage. Elle n'avait pas le temps de quoi que ce soit, elle se contenta de courir, entraînée par celle qui venait de la sauver. Elle n'interrompit sa course que quand il lui sembla qu'elles étaient toutes deux à l'abri.

-Merci
, déclara-t-elle d'une voix brisée par l'effort, tout en reprenant son souffle. Elle adressa alors un regard plus attentif à son interlocutrice, dont l'intervention lui avait été véritablement providentielle. Comment avez-vous fait ça ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Sam 7 Nov - 16:20

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Penny savait parfaitement qu’elle ne pouvait pas faire usage de ses pouvoirs devant des humains, pour sa propre sécurité, mais elle n’avait pas hésité bien longtemps avant de le faire pour aider cette inconnue. Elle n’avait que cela en réserve de toute façon. Sa condition de fée la rendait différente des humains, mais pas beaucoup plus puissante. Cela dépendait évidemment du pouvoir qu’on avait à sa naissance, certain était plus profitable que d’autre. Certain était même de vrai malédiction. Celui de Penny ne lui servait pas souvent donc, sauf quand elle avait plusieurs personnes à voir en même temps. Et encore, c’était la première fois qu’elle refaisait usage depuis le décès de Joshua, mais c’était pour la bonne cause. Après un moment de course, il semblait que l’inconnue et elle étaient en sécurité. Elles ne le seraient pas entièrement tant qu’elles n’auraient pas quitté la forêt, mais il y avait peu de chance que le vampire les retrouve. Elle s’était arrangée pour l’éloigner suffisamment avec son clone. Penny adressa un sourire à la jeune femme quand elles terminèrent de courir et qu’elle l’a remercia, tentant de reprendre son souffle. La fée n’était pas une très grande sportive, elle n’avait pas l’habitude de courir autant. Encore moins dans sa condition physique actuelle, qui n’aidait en rien un effort de ce genre. Mais elles étaient sortie d’affaire (du moins, Penny avait envie d’y croire), il ne restait plus qu’à réussir à reprendre son souffle.

Et répondre évidemment aux interrogations de la jeune femme. Penny ne pouvait pas dire si elle était humaine ou non et encore moins si elle connaissait l’existence des créatures. Elle avait peut-être fait une erreur en montrant ses pouvoirs de la sorte, mais elle ne regrettait pas. Elle n’avait pas vraiment eu le choix et surtout pas le temps de réfléchir à une « bonne » solution. La fée n’avait donc plus qu’à assumer ce qu’elle avait fait et les questions de la jeune femme.

« C’est... » Elle cherchait ses mots, ne sachant pas vraiment comment dire ça. Elle espérait vraiment ne pas s’attirer d’ennui, mais la jeune femme ne semblait pas négative. Est-ce qu’elle pouvait lui faire confiance pour autant ? Elle n’en était pas sûre non. Il ne faudrait pas que des Hellsing soit au courant de sa nature, pas encore. « C’est naturel pour moi. » Se contenta-t-elle alors de répondre, espérant que l’inconnue n’allait pas la questionner de trop. Malheureusement, elle ne se doutait pas qu’elle était tombée sur la mauvaise personne pour ça. « Je m’appelle Penny. »

Après tout, après ce qu’elles venaient de vivre, c’était la moindre des choses de la part de la fée de se présenter. Et la jeune femme devait bien avouer qu’elle avait aussi envie que son interlocutrice se présente à son tour. Elles pourraient très bien se contenter de se quitter comme cela, sans dire un mot de plus, mais Penny n’en avait pas vraiment envie. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas parlé à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas en plus.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Dim 8 Nov - 12:33


La vie ne tient qu'à un fil
L

a réponse lacunaire de son interlocutrice ne pouvait évidemment pas satisfaire quelqu'un comme Éponine, dont la curiosité avait dépassé le stade de simple défaut chez elle pour être plutôt une véritable tare, un handicap, même. Mais elle se promettait d'être le moins insistante possible, malgré tout. Elle devait la vie à cette jeune femme, sans elle, c'en aurait été fini de ses éternels dilemmes sur sa nature humaine, ce vampire qu'elle ne connaissait ni d'Ève, ni d'Adam, aurait fait ce choix à sa place, et elle aurait eu soit la mort, soit l'éternité pour déplorer la légèreté de son comportement. Elle rongea donc son frein et ne harcela pas immédiatement son interlocutrice de question, laissant à cette dernière le temps de se présenter à elle. Sa bienfaitrice se nommait donc Penny, un prénom que la jeune humaine ne risquait pas d'oublier, car cette femme aura su la marquer autant par l'acte héroïque qu'elle venait d'accomplir, le tout pour la survie d'une femme qu'elle n'avait encore jamais vu de sa vie, et à laquelle elle ne devait par conséquent rien, que par la nature singulière de ses pouvoirs. Jusqu'ici, et même si elle ne pouvait pas encore se prétendre experte dans ce domaine pour l'heure, elle n'en avait jamais vu de tels.

-Éponine.
daigna-t-elle se présenter, ce qui lui paraissait être la moindre des choses aux vus des circonstances, quoi qu'elle ne pensait pas que ce nom puisse révéler grand chose à son interlocutrice, si ce n'est qu'elle aurait sans doute peu de chance de l'entendre autrement que pour l'évoquer elle, il ne lui semblait pas que quiconque d'autre porte son prénom dans toute notre terre (quoi qu'elle ne puisse une fois encore en avoir la certitude formelle. Vous êtes une fée, c'est ça ?

Chassez le naturel, il revient au galop, Éponine n'avait su bien longtemps contenir sa question. Et pour cause, elle tournait en boucle dans sa tête, attendant le moment de pouvoir être prononcé à voix haute. Que ce soit naturel pour Penny d'ainsi se dédoubler n'était pas pour Éponine une réponse satisfaisante. Pour toute créature, quel que soit son statut, ses pouvoirs étaient naturels... Elle pensait avoir bel et bien affaire à une fée tant le pouvoir de la jeune femme lui apparaissait spécifique. À moins que ce ne soit une sorcière et  qu'il se soit agi tout à l'heure d'un sortilège d'illusion ? C'était possible, mais elle achetait moins cette hypothèse. Et, aussi, autant l'admettre tout net, elle la désirait moins. À force de recherche et d'aller fouiner où elle ne devrait pas, elle avait fini par réussir à faire connaissance avec plusieurs sortes de créatures, mais si elle avait un jour croisé le chemin d'une fée, elle ne l'avait pas su. C'était la première fois qu'il lui semblait se trouver face à l'une de ces créatures en chair et en os, alors forcément, elle n'avait pas l'intention de laisser passer une telle occasion. Même après être passée à deux doigts de la mort, oui, elle demeurait pragmatique.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mar 1 Déc - 14:24

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Penny n’avait vraiment pas envie que la jeune femme qu’elle venait d’aider lui pose plus de question sur ce qu’elle venait de voir. En même temps, la fée se doutait bien que ça risquait d’arriver, parce qu’elle avait quand même utilisé son pouvoir devant elle. Eponine, puisqu’elle se présenta ainsi, se rendait donc bien compte qu’il y avait quelque chose d’étrange et elle n’avait pas manqué de le souligner déjà. La jeune femme espérait que sa réponse allait lui suffire, qu’elle n’allait pas essayer d’en savoir plus encore. Ce n’était pas contre elle, mais Penny était d’une nature prudente en temps normal et encore plus depuis qu’elle fréquentait Andrew (et qu’elle avait l’intention de vivre avec elle, en plus de cet enfant qui commençait déjà à grandir dans son ventre). Elle n’avait pas envie que sa nature court trop les rues (elle ne se doutait pas au passage que la jeune femme qu’elle avait sous les yeux fréquentaient en plus le frère d’Andrew), parce qu’elle ne voulait pas que les Hellsing apportent trop leur attention sur elle. Tant qu’ils ignoraient qu’elle était une créature, il y avait une chance qu’elle puisse s’en sortir. Penny n’avait donc pas envie d’en parler.

Mais Eponine ne semblait vraiment pas l’entendre de cette oreille. En plus de relancer le sujet, elle mentionna même sa nature. La jeune femme semblait plus au courant qu’elle ne le pensait de l’existence des créatures. En même temps, il y avait une grande partie du village au final qui connaissait leur existence, sans pour autant connaitre leur identité. Au vu des premières questions de la blonde, Penny pensait avoir à faire à une humaine, mais peut-être qu’elle se trompait. En tout cas, Eponine venait bel et bien de découvrir qu’elle était une fée et la jeune femme n’avait pas spécialement envie de mentir. Elle n’avait pas envie de parler de sa condition, mais elle ne voulait pas mentir non plus. Elle n’aimait pas ça et Eponine lui semblait vraiment sympathique.

« C’est ça. » Dit-elle dans un sourire, ne pouvait évidemment pas la contredire. « Tu peux garder ça pour toi s’il te plait ? Je ne veux pas que de mauvaises personnes découvrent ce que je suis. »

Elle disait mauvaise personne, mais elle pensait évidemment aux Hellsing (à part Andrew cela va sans dire). Cependant, il n’y avait pas que les chasseurs qui pouvaient causer du tort aux personnes comme elle, des personnes trop gentilles sans doute. En tout cas, Penny espérait vraiment qu’Eponine allait comprendre qu’elle ne devait pas trop répandre sa nature et qu’elle allait garder le secret. Après ce qu’elles venaient de vivre toutes les deux, c’était sans doute la moindre des choses pour la jeune femme de garder le secret de la fée. Penny pourrait se montrer plus bavarde sur sa nature, si cela plaisait à Eponine, mais à condition d’être sûr que son secret allait être bien gardé. Peut-être qu’elle faisait trop confiance, ou pas, elle ne pouvait pas vraiment le savoir en cet instant précis.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mer 2 Déc - 19:29


La vie ne tient qu'à un fil
É

ponine avait bel et bien vu juste (en même temps, le nombre de solutions possibles dans une situation telle que celle-ci était tout de même très réduit), la personne en face d'elle était bel et bien une fée. À présent que la menace était écartée, qu'elle avait pour de bon échappé aux crocs de ce vampire qui n'aurait pu faire qu'une bouchée d'elle, la jeune femme voyait son angoisse se laisser agréablement remplacer par la curiosité qui lui était coutumière. C'était la première fois qu'Éponine rencontrait une fée en chair et en os, ou tout du moins la première fois qu'elle en rencontrait une qui révélait à elle sa vraie nature. Elle avait tant de questions, tant d'hypothèses à vérifier ! Elle songeait à tout ce qu'elle avait appris grâce à Aaron. Pouvait-elle vraiment en apprendre encore davantage ? Sans doute pas, non, mais elle n'y pouvait rien, elle aimait obtenir ses informations de première main, et surtout, voir les pouvoirs d'une fée en action, ce n'était tout de même pas la même chose que simplement les imaginer. Et dans le cas de Penny et de son pouvoir de dédoublement, c'était d'autant plus impressionnant à découvrir. Sans surprise, la jeune femme demanda à ce que son secret ne soit pas révélé. Éponine pouvait le comprendre sans le moindre mal. Déjà avant, mais plus encore à présent qu'elle fréquentait un chasseur, elle avait conscience que l'anonymat était, pour toutes ces créatures, ni plus ni moins qu'une question de survie, et après ce que Penny venait de faire pour elle, il était hors de question qu'elle mette son secret en danger, surtout qu'elle était très bien placée pour le faire...

... D'ailleurs, Éponine ne put s'empêcher de soupçonner un sous-entendu dans le propos de son interlocutrice. Il ne lui semblait pas qu'elle se soit croisées, mais elle n'arrivait pas à s'empêcher de se demander. Peut-être qu'elle savait ? Qu'elle savait qu'elle fréquentait un chasseur, et que c'était pour cela qu'elle insistait temps pour obtenir son silence ? Sa relation avec Aaron, après tout (même s'ils ne s'affichaient pas souvent en public - déjà pour ça il faudrait qu'ils se voient plus souvent que cela), n'était pas un secret d'État. Ceci dit, c'était sans doute de la pure et simple paranoïa. Elle était encore un peu sur les nerfs après ce qui venait juste de se passer. Elle se disait, en tous cas, qu'il faudrait qu'elle se montre d'autant plus convaincante.

-Je vous dois la vie. Je vous promets que je ne ferais rien qui vous mettrait en danger.
Et le ton d'Éponine était plus que sincère. Pour cause, elle l'était, vraiment, sincère. Elle était infiniment reconnaissante envers son interlocutrice, elle n'accepterait pas qu'il lui arrive le moindre mal, et encore moins à cause d'elle. Désormais, elle considérait que leurs destins étaient liés... sans réaliser que, d'une certaine manière, elles l'étaient déjà, toutes les deux entichées de deux hommes d'une même fratrie. Je ne dirai rien, ni aux Hellsing, ni à personne.

Et si elle le précisait, pour les Hellsing, c'était pour bien lui faire comprendre qu'elle ne ferait aucune exception.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Dim 10 Jan - 1:14

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Penny n’aimait vraiment pas que quelqu’un découvre qu’elle était une fée, mais en même temps c’était de sa faute. Elle avait fait usage de ses pouvoirs devant Eponine, ce n’était pas étonnant que l’humaine se pose des questions. Maintenant, Penny espérait que la jeune femme n’allait pas en parler à quelqu’un d’autre. Ce qu’elle ne manqua pas de lui demander d’ailleurs, même si quelque chose lui disait qu’elle pouvait lui faire confiance. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle avait envie de lui faire confiance. D’ailleurs, Eponine ne manqua pas de lui dire qu’elle lui devait la vie et donc qu’elle n’allait rien faire pouvant la mettre en danger. Normalement, la fée ne devrait pas prendre comptant cette remarque, elle ne pouvait pas croire la première personne qu’elle croisait, mais en même temps elle lui avait bel et bien sauvé la vie. Penny hocha donc de la tête, pour lui montrer qu’elle lui faisait confiance. Et ce fut à ce moment-là qu’elle mentionna les Hellsing. Penny resta une seconde sans voix, ne sachant pas vraiment comment elle devait prendre le fait que la jeune femme connaissait l’existence et surtout le danger que représentait les Hellsing. Si elle le savait, c’était qu’elle devait en savoir beaucoup plus sur les créatures. En même temps, elle avait deviné toute seule qu’elle était une fée, c’était bien la preuve qu’elle en savait plus que le commun des humains.

« Merci beaucoup. » Lui répondit-elle. Penny décidait de faire confiance à Eponine, même si ça risquait peut-être de lui attirer des ennuis. La jeune femme était dans une situation qui devait la pousser à se montrer bien plus prudente encore. Sauf que de toute façon, elle n’avait pas eu d’autre choix que de sauver la vie d’Eponine. Elle n’aurait pas pu la laisser aux mains de ce vampire, même si cela devait lui attitrer plus d’ennuis encore (au point où elle était de toute façon…). « Mais malheureusement, il n’y a pas que les Hellsing qui peuvent être dangereux. »

C’était les principaux, bien sûr, mais le monde était remplit de danger. Il y avait les sorciers par exemple, même si pour le coup la fée n’était peut-être pas très objective. Mais elle était bien placée pour savoir que les Hellsing étaient loin d’être le seul danger de Notre Terre, même s’il était le danger le plus proche pour la jeune femme. Parce qu’elle fréquentait l’aîné de la fratrie et qu’elle portait même son enfant d’ailleurs, si l’un des membres de cette famille le découvrait, elle allait devenir la cible numéro un.

« Comment est-ce que vous connaissez tout ça ? »

Lui demanda-t-elle finalement. Puisqu’Eponine se montrait curieuse, elle osait croire qu’elle pouvait se permettre d’être curieuse également. Eponine semblait en savoir énormément sur les créatures et ceux qui pouvaient leur causer du tort. Elle était peut-être une créature alors, ou alors elle en côtoyait. Evidemment, Penny ne se doutait pas qu’elle fréquentait surtout un Hellsing (comme elle), ce qui allait d’ailleurs les unir dans le futur.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mer 13 Jan - 19:16


La vie ne tient qu'à un fil
É

ponine esquissa l'un des rares sourires qu'elle était capable d'afficher à l'adresse de son interlocutrice quand celle-ci la remercia. Elle n'avait nul besoin de le faire. Sa façon d'agir lui paraissait plus que naturelle. Si l'une des deux devait remercier l'autre, c'était sans conteste la jeune femme, qui devait la vie à la fée. Elle lui devait une reconnaissance éternelle, elle ne risquait pas de l'oublier. Elle hocha doucement la tête quand Penny lui faisait remarquer que les Hellsing n'étaient pas la seule menace. Elle en avait bien conscience également. Le mal appelait le mal, et la famille de chasseurs n'en aurait sans doute jamais été une si certaines créatures ne s'en étaient pas pris  si violemment à des humains innocents. Oui, les Hellsing n'étaient pas la pire menace, mais pour des personnes comme Penny, qui semblaient pourtant bien inoffensives et innocentes, ils en étaient l'une des plus terribles. Et si Eponine devait dévoiler l'identité de sa bienfaitrice à quelqu'un, cela aurait très bien pu être à un Hellsing. Néanmoins, elle ne comptait pas trahir sa parole et tout révéler à Aaron. Oh, dire qu'une fée l'avait sauvée, oui, si cela pouvait permettre à son petit ami de se radoucir sur le sujet (mais autant dire que c'était peine perdue), mais elle n'y croyait pas vraiment. Même, elle n'y croyait pas du tout. Mais ce n'était pas parce qu'Aaron serait prêt à clouer au pilori celle qui l'avait sauvée qu'elle se sentait capable de faire de même. C'était tout l'inverse. Elle n'adoptait définitivement pas ce mode de pensée. Penny en vint alors à la question qu'elle devait immanquablement se poser aux vus des circonstances : comment connaissait-elle tout cela ?

-C'est... une longue histoire.
Mais elle pouvait bien la lui raconter, après ce qu'elle avait fait pour elle. Mon voisin était un sorcier. Après avoir découvert sa nature, j'ai commencé à m'interroger sur les légendes auxquelles je ne croyais pas jusque là, pour me rendre compte qu'elles étaient presque toutes fondées.

Presque, oui, car à sa connaissance, les fantômes, les elfes et les trolls n'existaient effectivement pas, mais notre terre étant pleine de surprise, peut-être les Hellsing eux-mêmes n'avaient-ils rien remarqué jusque là ? En dépit de nombreuses années de traque et de recherche. C'était effectivement ainsi qu'avait commencé toute l'histoire. Peu à peu, elle s'était aventurée dans la forêt et au bord du lac dans l'espoir d'y trouver les créatures qui les peuplaient. Cela s'était avéré fructueux parfois, à d'autres moments aucunement. Dans tous les cas, cela avait été dangereux, preuve en était de l'épisode qui venait de se produire.

-Mais ce que je sais de plus concret sur vous...
Elle hésita... mais se jeta finalement à l'eau. C'est un Hellsing qui me l'a appris.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Jeu 11 Fév - 18:11

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Penny ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu curieuse vis-à-vis de celle qu’il avait sous les yeux, puisqu’elle semblait connaitre énormément de chose sur les créatures. La jeune femme lui faisait confiance, même si elle prenait sans doute un risque en le faisant, elle voulait croire qu’elle pouvait vraiment compter sur sa discrétion. Il y avait quelque chose dans sa façon de parler qui lui donnait vraiment envie de lui faire confiance. Et puisqu’Eponine savait qu’elle était une fée, Penny pensait que c’était légitime qu’elle sache un peu plus de la vie de celle qu’il avait sous les yeux. Eponine commença donc à lui expliquer comment elle avait découvert l’existence des créatures. Cela venait de son voisin, qui était un sorcier. Souvent, il ne fallait pas grand-chose pour faire naitre le doute dans l’esprit des gens. Une preuve que quelque chose existe et tout le reste devenait possible. Ce n’était donc pas étonnant qu’Eponine ait découvert l’existence des créatures, du moins des sorciers, mais ça ne disait pas pour autant à Penny comment elle en savait autant. Elle n’avait pas cru qu’elle était une sorcière, elle avait sût directement qu’elle était une fée.

Mais cela ne fut pas bien long avant que Penny ne comprenne d’où venait vraiment le savoir d’Eponine. La jeune femme se lança finalement, lui annonçant que ce qu’elle savait le plus au sujet d’elle, c’était un Hellsing qui le lui avait dit. Encore une fois, la famille des chasseurs revenaient dans cette conversation. Penny s’était vite rendu compte qu’Eponine connaissait bien cette famille, puisqu’elle avait prononcé son nom en affirmant qu’elle ne dirait rien. Si un Hellsing lui avait appris ce qu’elle savait des créatures, cela rendait la situation plus dramatique qu’elle ne le croyait cependant. Elle continuait de lui faire confiance, bien sûr, mais elle ne savait pas si elle n’était pas en train de faire une erreur quand même.

« Quel est ton lien avec les Hellsing ? »

Lui demanda-t-elle tout simplement. Le mieux était évidemment que Penny soit direct, qu’elle pose directement la question à la jeune femme. Elle ne s’attendait évidemment pas à découvrir que celle qu’elle avait sous les yeux n’était autre que la petite-amie du frère de l’homme qu’elle aimait. Les deux jeunes femmes avaient bien plus de lien et de points communs qu’elles ne s’imaginaient. Puisqu’elles avaient toutes les deux des sentiments pour un membre de cette famille, rendant les relations encore plus complexes qu’avant. Cela ne faisait que quelque minute que Penny connaissait Eponine, mais elle l’appréciait déjà. Elle espérait donc que ce qu’elle venait de faire – même si elle ne pouvait pas regretter une seule seconde d’avoir sauvé la vie de l’humaine – n’allait pas aggraver encore plus sa situation. On ne pouvait pas dire que la fée avait besoin de cela, puisqu’elle était déjà une créature amoureuse d’un chasseur (et tueur de créature, il ne fallait pas l’oublier quand même) et elle portait même son enfant. De quoi bien se mettre à dos la famille toute entière.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Sam 13 Fév - 11:49


La vie ne tient qu'à un fil
É

ponine doutait fort d'avoir pris la meilleure décision au monde en jouant ainsi la carte de la sincérité avec son interlocutrice, mais elle ne se voyait quoi qu'il en soit pas faire autrement. Mentir ne lui était pas impossible, non, il lui arrivait de le faire comme tout un chacun (même si elle préférait l'honnêteté à toute forme d'hypocrisie), mais mentir à quelqu'un qui venait tout juste de lui sauver la vie, ce n'était pas juste, ça ne correspondait pas à sa déontologie. Alors oui, elle avait bel et bien avoué à la fée que, tout ce qu'elle savait des créatures (ou presque - on l'avait déjà pas mal aiguillée avant son rapprochement avec Aaron), elle l'avait appris des Hellsing. Bien sûr, c'était des propos sincères, et elle voulait l'être, mais elle ne pouvait tout de même s'empêcher de se maudire intérieurement. C'était la première fois qu'elle avait l'occasion de parler avec une fée, d'en avoir une en face d'elle, et elle risquait fort de gâcher cette opportunité. Comment reprocher à Penny de se méfier (même si l'humaine était bel et bien décidée à ne rien dire du tout de l'identité de sa sauveuse à son petit ami), alors qu'elle lui laissait clairement entendre qu'elle était suffisamment proche des Hellsing, la célèbre famille de chasseurs, pour qu'ils lui aient confié nombre de leurs connaissances. Bon, il fallait réduire ce champ à un seul Hellsing, mais pour son interlocutrice, ça ne ferait sans doute pas grande différence, du moins le supposait-elle. Même si elle allait tout de même faire cette précision... qui sait, ça la rassurerait peut-être. Peut-être... Ou pas. Aaron n'était quand même pas le plus diplomate des Hellsing.

-Eh bien...
elle tritura ses doigts, signe de malaise. Ça lui arrivait de l'être, oui, de temps en temps. Ce n'était pas une chose qu'elle criait sous tous les toits, même si elle était loin d'en avoir honte, ce n'était pas non plus une chose inconnue des villageois, loin de là, mais elle avait bien du mal à parler ainsi de son histoire de cœur, malgré toute l'importance qu'elle lui donnait. Elle se sentait toujours un peu gênée, bien malgré elle. Je sors avec l'un d'entre eux, Aaron.

Éponine ne se doutait pas que, en délivrant cette information à son interlocutrice, elle lui apprenait par la même ce qui s'avérait être leur plus grand point commun. Ça, on ne pouvait pas dire que les frères Hellsing savaient choisir leurs dulcinées. Entre la créature et celle qui était fasciné par elles au point de vouloir en devenir une... Le papa Hellsing n'allait pas être déçu du détour, quand il allait découvrir tout cela. Et Ponine pourrait ne pas être au bout de ses surprises si elle découvrait le lien que sa sauveuse entretenait elle-même avec la famille de chasseurs. Une famille qui, incidemment, avait pris une place d'importance dans leurs vies.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mar 15 Mar - 19:53

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
La famille Hellsing avait pris une grande place dans la vie de Penny depuis qu'elle fréquentait Andrew et pour cause, ses joies et se doutent tournaient toutes autour d'eux. Andrew était celui qui la rendait la plus heureuse du monde, celui qui allait faire d'elle une maman aussi, mais à côté elle doutait et elle avait peur à cause des autres membres de sa famille. La fée savait parfaitement que sa famille à elle n'allait pas accepter leur relation non plus, mais à la différence des chasseurs, ils n'allaient pas tenter de la tuer. Alors que les Hellsing, si/quand ils découvriraient la vérité, il était évident que la fée allait être en haut de leur liste de cible. Plus encore s'ils apprenaient le fait qu'Andrew allait devenir le père d'un bébé fée. Un Hellsing qui donnait naissance à une créature, Penny était persuadé que c'était du jamais vu. La jeune femme ne s'était pas pour autant attendu à se retrouver confronté à cette famille en sauvant Eponine. Sans vraiment savoir pourquoi, Penny n'avait aucun mal à faire confiance à l'humaine. Il y avait quelque chose dans sa façon d'être et surtout dans son regard qui lui permettait de lui faire entièrement confiance. Eponine connaissait donc sa nature, alors qu'elle prenait grand soin de la cacher depuis toujours, mais plus encore depuis qu'elle fréquentait Andrew. Elle savait qu'elle ne dirait rien à personne, mais le fait qu'elle soit si proche des Hellsing ne la rassurait pas vraiment. Penny se demandait donc quel était le lien de la jeune femme avec eux, ce qu'elle ne manqua pas de lui dire. La fée appréciait vraiment son honnêteté, même si elle fut particulièrement surprise de découvrir qu'elle fréquentait Aaron Hellsing, le frère d'Andrew.

« Oh. » Penny ne put s'empêcher de montrer sa surprise. Elle avait eu l'occasion déjà de discuter avec Andrew du fait que son frère avait une fille dans sa vie actuellement, ce qui avait surpris son ainé, mais elle ne s'était pas attendu à ce que cette fille se retrouve ainsi en face d'elle et qu'elle la sauve. « Je vois. » Penny ne savait pas vraiment comment prendre cette révélation. Elle continuait de faire confiance à Eponine, mais il était évident qu'elle ne pouvait pas faire confiance à Aaron. « Je... je fréquente Andrew, son frère. »

Elle lâcha la bombe, sans vraiment savoir si elle faisait bien de le faire. Si Eponine se montrait à ce point honnête, elle trouvait ça important qu'elle le soit aussi de son côté. Comment demander à Eponine de garder son secret et donc d'avoir confiance, si elle n'avait pas confiance de son côté. Penny voyait bien que l'humaine était mal à l'aise en lui révélant sa relation avec Aaron, elle ne pouvait pas la manipuler ce n'était pas possible. Si c'était le cas, c'était qu'elle devait avoir presque "honte" de lui avouer sa relation en sachant son secret. La fée espérait qu'elle n'était pas en train de faire une grave erreur en avouant la vérité à Eponine. Elle avait peur pour elle et l'enfant qu'elle portait, bien sûr, mais elle avait surtout peur pour Andrew. Elle n'osait pas imaginer les conséquences de cette révélation si elle devait arriver aux oreilles des autres membres de la famille Hellsing. Il était évident qu'ils allaient le découvrir un jour, il y avait peu de chance que Penny et Andrew arrivent à se cacher jusqu'à la fin, mais il y avait de meilleure manière d'aborder le sujet.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Jeu 17 Mar - 13:25


La vie ne tient qu'à un fil
É

ponine n'était pas vraiment certaine d'avoir bien fait d'annoncer comme ça, de but en blanc, à la fée qui venait de la sauver, qu'elle sortait avec l'un des chasseurs qui se ferait certainement un plaisir de la réduire au silence s'ils en avaient l'occasion (et elle ne croyait pas si bien dire), mais elle avait préféré faire preuve d'honnêteté immédiatement. Sa relation avec Aaron n'était pas un secret, après tout, Penny pouvait bien finir par l'apprendre, et le cas échéant, elle ne voulait pas que la jeune femme craigne d'être trahie. Eponine n'avait pas la moindre intention de révéler son nom à Aaron et de mettre sa vie en péril, elle venait de sauver la sienne, ce serait proprement injuste, vraiment, et c'était hors de question. La surprise se lisait sur le visage de Penny à cette révélation, la jeune femme fit mine de ne pas trop le remarquer, elle pouvait comprendre, en même temps. Même si il y avait bien une chose qu'elle ne devinait pas, et qui la fit tomber des nues bien plus que cela n'avait dû être le cas pour son interlocutrice. Penny sortait avec Andrew Hellsing. Penny. Une fée. Sortait avec Andrew Hellsing. Le frère d'Aaron. Le chasseur. Ce même frère qu'elle avait rencontré. Ce frère qui semblait dévoué en tous points à la cause familiale. Ce frère que, quelque part, Eponine était convaincue qu'Aaron admirait. Aaron. Mon Dieu, s'il savait... Bien sûr, il était tout à fait possible que son interlocutrice mente, c'était même l'option la plus rassurante. Mais elle n'y croyait pas. Outre le fait que Penny paraissait on ne peut plus sincère, il fallait aussi se rendre à l'évidence : ce serait le pire mensonge à inventer dans une situation pareille, même dans le but de semer la discorde au sein de la famille Hellsing. Éponine toisa son interlocutrice, déconcertée.

- Vous n'auriez pas dû me dire ça...

Non pas parce qu'Éponine comptait trahir son secret mais, justement, parce qu'elle allait le garder. Et garder ce secret, ce serait mentir à Aaron. Aaron... Il serait anéanti, s'il découvrait la trahison de son frère... Et comment l'en blâmer ? Éponine ne voulait pas être responsable de cela. Mais elle n'avait pas non plus envie d'en être complice. Elle se sentait... piégée. Et en même temps, elle ne pouvait pas reprocher à Penny son honnêteté, elle qui prenait forcément des grands risques en lui avouant une chose pareille. Pour la réunion sympathique entre "belles sœurs", on repasserait. Quoi que c'était peut-être, au final, la meilleure situation dans laquelle les choses pouvaient se passer. Parce que, à présent, au-delà de tous les motifs qu'Aaron pourrait trouver pour haïr Penny du plus profond de son être (s'il devait découvrir la vérité un jour), il en aurait au moins un à montrer un semblant de gratitude. Ou pas... Elle n'aurait pas dû lui dire ça...


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Sam 30 Avr - 22:16

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Penny ne savait vraiment pas s’il avait bien fait d’avouer la vérité à Eponine. Mais puisque l’humaine s’était montrée très honnête en lui affirmant qu’elle fréquentait le frère d’Andrew, la fée n’avait pas pu s’empêcher de faire de même. La jeune femme ne savait pas vraiment si ça allait l’aider, mais elle n’avait pu s’empêcher de le faire alors qu’elle découvrait qu’elles avaient un point commun. En d’autres circonstances, les deux jeunes femmes auraient pu simplement se découvrir être des belles-sœurs. Mais pour cela, il faudrait déjà que Penny soit convié à des réunions de famille entre chasseur, ce qui était inimaginable évidemment. Penny aurait vraiment aimé que les choses soient différentes, elle aurait aimé que sa relation avec Andrew ne soit pas aussi mal vu, malheureusement elle n’avait pas le choix. Et comme la fée n’avait pas l’intention de renoncer à son amour pour Andrew, elle devait assumer. Sauf que ce n’était pas évident à le concevoir. La fée se sentit plus mal à l’aise qu’avant quand Eponine lui affirma qu’elle n’aurait pas dû lui dire la vérité. Penny espérait que cela avait un rapport avec le fait qu’elle allait devoir mentir à Aaron et non qu’elle allait lui avouer la vérité. Penny ne voulait pas mettre la jeune femme dans une situation délicate, mais en même temps elle n’avait pas pu s’empêcher de lui avouer la vérité. Au fond, la fée ne put s’empêcher de penser au fait qu’elle venait de sauver l’humaine et peut-être qu’elle pourrait gagner un peu point auprès du frère d’Andrew. Pourrait-il l’accepter malgré sa condition simplement parce qu’elle avait sauvé sa petite-amie ? La fée n’y croyait pas trop, mais elle espérait quand même que ça aurait de bonnes conséquences.

« Je suis désolée de vous mettre dans une telle situation. »
Affirma-t-elle en toute honnêteté, elle ne voulait pas imposer le fardeau de son secret à une autre personne. Mais elle espérait quand même qu’Eponine allait la comprendre un peu. « Je sais qu’Andrew et son frère sont proches. Andrew tient énormément à lui et ça lui fait du mal de lui mentir. » Cela le peinait plus concernant Aaron que les autres membres de sa famille, même si ça le peinait pour eux aussi. Mais les frangins avaient une plus forte relation. « Ils vont souffrir tous les deux si jamais la vérité éclate. » Et elle allait éclater, bien plus rapidement que ce que Penny aurait souhaité d’ailleurs. « Je m’en veux d’être la cause de tout ça. J’espère que vous allez parvenir à le soutenir… »

Penny n’avait vraiment rien contre Aaron, du moins rien de personnel. La jeune femme n’avait pas d’affection pour les Hellsing en général – Andrew était le seul et serait à jamais le seul pour qui elle en avait – mais elle n’avait jamais eu envie de détruire cette famille. Et sa nature et la relation qu’elle avait avec Andrew risquaient de la détruire justement. Avant qu’il ne décide de la détruire elle, ce qu’elle espérait pouvoir éviter quand même.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Sam 30 Avr - 22:40


La vie ne tient qu'à un fil
A

u fond, Éponine comme Penny étaient toutes deux les complices et actrices involontaires du conflit familial proche d'éclater qui allait à tout jamais briser les Hellsing. La jeune humaine entendait sans mal la sincérité qu'il pouvait y avoir dans les propos de son interlocutrice, elle savait bien qu'elle n'avait pas voulu la mettre dans un tel embarras. Penny n'avait pas choisi ses sentiments pour Andrew (si l'amour se commandait, il était évident qu'on n'irait pas le chercher chez l'ennemi), tout comme Éponine n'avait pas décidé de tomber amoureuse d'Aaron. Elles se retrouvaient l'une comme l'autre prisonnières d'un engrenage sur lequel elles n'avaient qu'une très faible prise, avec chacune la certitude que la vérité éclaterait forcément un jour ou l'autre. Et ce jour là, oui, la fée voyait juste, Aaron serait effectivement dévasté, la jeune humaine en était certaine. Si Aaron ne se montrait jamais expansif, même en parlant de sa famille, Ponine savait lire entre les lignes, elle savait quelle affection attachait le jeune homme à son frère aîné, au point qu'il ait concédé à la présenter à lui. Éponine voulait bien croire que la situation d'Andrew soit difficile à vivre. Elle n'était pas aussi radicale qu'Aaron, après tout, elle avait pour les créatures plus de fascination que de haine, Andrew était tombé amoureux et était prêt à tout perdre pour cela. C'était beau... et terrible à la fois. La jeune femme ne pouvait s'empêcher de se demander si Aaron aurait été capable de la même chose pour elle, si elle s'était révélée être bel et bien une sorcière. Elle ne le pensait malheureusement pas. Il lui avait laissé assez clairement entendre que si elle réalisait son rêve de devenir une créature, il serait contraint de la tuer, après tout.

-Je ferai ce que je peux le moment venu...
répondit-elle, afin de faire comprendre à Penny au passage qu'elle ne déclencherait pas ce moment. Et je ferais mon possible pour qu'il l'accepte. En cela, le fait que Penny lui ait sauvé la vie pesait forcément dans la balance, mais ce pourrait bien ne pas être pour autant suffisant. C'est qu'Aaron était particulièrement borné. Éponine aimait cela chez lui, mais dans des circonstances telles que celles-ci, ça ne pouvait pas arranger leurs affaires. Mais il est... buté. admit-elle dans un sourire résigné. Et il serait blessé, également, en découvrant de quoi s'était rendu "coupable" le frère qu'il admirait tant. Comment concevoir qu'il prenne sereinement la situation ? Même si elle lui apprenait ce que la fée avait fait pour elle, l'argument ne convaincrait sans doute pas. Quoi qu'il en soit, je n'oublierai pas ce que vous avez fait pour moi. Et la moindre des récompenses qu'elle pouvait lui adresser en retour, c'était de protéger son idylle incroyable, quitte à se rendre complice d'un mensonge qui lui serait difficilement pardonné. J'aurais aimé qu'on puisse se rencontrer dans d'autres circonstances.

Même ces circonstances-ci leur sauveraient peut-être la mise.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mer 25 Mai - 13:33

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Penny ne savait vraiment pas si elle avait bien fait de se confier à Eponine, mais maintenant c'était fait. Et quelque part, la fée ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'elle allait peut-être l'aider en un sens. Ce que regrettait le plus la jeune femme, c'était que l'homme qu'elle aimait se retrouve obligé d'abandonner une part de lui pour elle. Pas une part entière bien sûr - Penny ne se faisait pas d'illusion, Andrew haïssait les créatures et il les chasserait toujours, elle était sa seule exception - mais il allait dans tous les cas perdre sa famille, son frère. Elle voyait bien que c'était une situation difficile pour lui et c'était une si belle preuve d'amour de sa part. Une belle et terrible preuve d'amour. Penny savait donc que l'instant allait être difficile pour tout le monde, pour Andrew et le reste de sa famille. Si Eponine pouvait être là pour soutenir le cadet du jeune homme, ce n'était pas plus mal. La jeune femme confirma à la fée qu'elle ferait de son mieux au moment venu, sous-entendu elle ne ferait rien pour déclencher ce moment plus rapidement. Penny appréciait que l'humaine accepte de garder son secret – même s'il allait éclater plus rapidement que ce qu'elle pensait – ce n'était pas évident sans doute pour elle. La fée n'aimerait pas l'idée de devoir mentir à Andrew, même si c'était pour le protéger. Ce qu'elle aurait fait quand même, si elle s'était retrouvée dans la position de la jeune femme sous ses yeux. Penny adressa un sourire un peu triste à Eponine quand elle lui affirma qu'elle ferait son possible pour qu'Aaron Hellsing accepte la situation de son frère, même s'il était buté. C'était vraiment adorable de sa part, mais Penny ne parvenait pas vraiment à croire au fait qu'il l'accepte un jour. Et même si le cadet y parvenait, par miracle, le père Hellsing ne le ferait jamais. Dans tous les cas, la fée restait une créature amoureuse d'un chasseur et qui portait son enfant. Andrew restait un chasseur étant tombé amoureux d'une créature et aillant consommé avec elle au point que sa progéniture soit une créature...

« Je vous remercie vraiment pour tout cela. »

Penny appréciait sincèrement tout ce qu’Eponine faisait finalement pour elle. La fée ne considérait pas qu'elle avait une dette envers elle en plus, même si elle lui avait sauvé la vie. Elle l'avait fait mais elle ne demandait rien en retour... enfin pas vraiment. Parce que, quand même, si elle pouvait l'aider elle ne dirait vraiment pas non.

« J'aurais aimé également qu'on se rencontre dans d'autre circonstance. »
L'idéal aurait été qu'elles soient simplement les petites-amies des frères respectifs et qu'elles se rencontrent lors d'une réunion familiale. « Je suis certaine que sans tout cela, tout aurait été bien plus simple. »

Sans sa condition de créature donc. Elle le pensait pour sa rencontre avec Eponine - quoi que sans pouvoir, elle aurait eu bien du mal à sauver la jeune femme du vampire - mais aussi pour sa situation toute entière. Andrew pouvait dire ce qu'il voulait, Penny continuait de croire que ça aurait été bien mieux qu'elle ne soit pas une fée. Qu'elle soit... normale.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Ven 27 Mai - 18:30


La vie ne tient qu'à un fil
E

ponine esquissa un léger sourire aux remerciement de Penny. Généralement, quand on lui disait "merci", elle avait tendance à répondre, très naturellement : "Ce n'est rien". Sauf que là, ce n'était pas rien, elle savait d'avance qu'elle pourrait payer cher le prix de son silence, et qu'elle pourrait bien le regretter... Mais elle savait aussi que c'était là le moins qu'elle puisse faire pour la personne qui lui avait sauvé la vie. Elle aviserait en temps voulu, dans tous les cas, elle se savait dorénavant détenir une vérité qui pourrait bien changer leurs vies à toutes les deux, et aux hommes qu'elles aimaient, de manière radicale. Une vérité qui pourrait briser l'équilibre de toute une famille, et l'amitié entre deux frères. Penny affirma que, elle aussi, aurait aimé qu'elles se rencontrent dans d'autres circonstances. Dans l'idéal, elles seraient devenues des belles sœurs, qui auraient l'occasion de se voir à chaque repas de famille, et de se lier d'amitié, une amitié qui serait durable et tangible. Bien sûr, rien ne les empêchait de devenir amies maintenant, non plus, mais Éponine s'en voudrait déjà d'avoir à mentir à son petit ami, elle n'en ajouterait pas davantage en prenant le risque de s'attacher à celle qu'il valait mieux qu'elle se contente de considérer comme celle qui lui avait sauvé la vie, la fée qui avait réussi de détourner un Hellsing de ses convictions familiales. Tout aurait été plus simple s'il avait été possible de changer ne serait-ce qu'une seule variable : si les chasseurs étaient capables de faire des exceptions et de se montrer plus tolérants, si Penny avait été une simple humaine. Mais les choses étaient ce qu'elles étaient, et il ne servait à rien de regretter ou d'espérer autre chose.

-C'est possible
, reconnut Éponine. Mais vous n'avez pas à regretter d'être qui vous êtes. se permit-elle de dire dans un fin sourire, consciente que Aaron n'apprécierait pas spécialement de l'entendre parler de la sorte de celle qu'il voudrait certainement tuer de ses propres mains si elle devait découvrir la réalité. Je vous admire, vous savez... Vous devez assumer vos pouvoirs, après tout, Andrew vous aime malgré ça. Alors qu'Aaron lui avait fait comprendre, ce jour où ils s'en étaient véritablement trop dit, qu'il n'accepterait pas qu'elle devienne une créature, et n'aurait d'autre choix que de la tuer si une telle situation devait se produire. Elle ajouta, dans un haussement d'épaules, et dans ce qui se voulait être un élan d'optimisme, et qui était en définitive tout l'inverse. La vie n'est jamais simple, de toute façon.

D'un autre côté, c'était on ne peut plus vrai, et l'une comme l'autre devaient avoir déjà eu plus d'une occasion de s'en rendre compte, la vie oubliait bien souvent d'être simple, et pour tout le monde, et au fond, si tout était vraiment facile, pas sûr que cela puisse leur plaire davantage. Même si là, le destin se montrait bien trop farceur avec eux.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Jeu 7 Juil - 9:55

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
C'était possible, c'était même évident. Si jamais quelques petites détails étaient différents, la situation aurait été bien différente et surtout bien plus simple. Penny savait bien qu'elle ne devait pas penser de cette manière, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se dire que si elle avait été humaine, si elle n'avait pas été une créature, la situation aurait été bien plus simple. Parce qu'Andrew n'aurait pas eu à renier ses convictions pour elle (bien qu'elle soit la seule exception - en quelque sorte - et qu'elle savait qu'il continuait de chasser malgré tout, mais elle pouvait bien l'accepter), parce qu'ils n'auraient pas besoin de se cacher et que la jeune femme aurait pu entrer dans cette grande famille unie. Elle aurait pu rencontrer Eponine et se lier d'amitié avec elle (puisqu'il semblait clair que le courant passait bien entre elle). Elles n'auraient été que des belles-sœurs qui auraient eu toutes les chances de s'entendre et elles se seraient vues au détour de repas de famille que les Hellsing organiseraient. Mais si Eponine avait sa place dans ces repas de famille (quoi que ses convictions ne semblent pas bien coller avec la chasse des créatures non plus), il était évident que Penny ne l'avait pas. Mais Eponine se montra assez optimiste, affirmant qu'elle ne devait pas regretter ce qu'elle était. La fée devait bien avouer qu'elle était un peu étonnée. Même si elle avait compris que la jeune femme avait visiblement plus de connaissance que la normale sur les créatures et qu'elle n'avait pas l'intention de lui faire du mal (ou de vendre son secret à son petit-ami), elle semblait avoir aussi un intérêt assez particulier pour sa condition. Eponine affirma même qu'elle l'admirait, ce qui n'était quand même pas banal. Mais en tout cas, elle n'avait vraiment pas tort quand elle affirmait qu'Andrew l'aimait comme elle était, c'était le cas oui. Le jeune homme n'avait pas manqué de lui exprimer ce détail plusieurs fois, qu'il n'avait aucune envie de la voir changer, même pas pour lui. Même pas pour leur situation (bon en même temps, c'était impossible de changer. Non ?)

« Je ne peux que te rejoindre sur ce détail en effet. »
Reconnu-t-elle un léger sourire sur le visage, alors qu'Eponine affirmait que la vie n'était jamais simple. Penny était assez bien placé pour le savoir en effet. Elle avait le malheur de s'en rendre compte. Mais en même temps, la vie accordait son lot de surprises agréables. Comme l'entrée d'Andrew dans la vie de Penny, ou la rencontre entre les deux jeunes femmes qui auraient pu devenir amies dans de différentes circonstances. « Je ne m'attendais pas à ce que celle qui fréquente Aaron me dise cela un jour, je dois bien avouer. » Quand on connaissait la nature des Hellsing, leurs convictions et ce qu'ils faisaient, il était en effet assez étonnant de rencontrer Eponine. Mais en même temps, il était tout aussi étonnant d'apprendre qu'Andrew s'était entiché pour une créature. Comme quoi, les frangins avaient peut-être encore plus de point en commun que ce qu'ils pensaient. « Tu es bien différentes de ce qu'ils... attendent. »

Encore un point commun avec elle donc, mais en même temps Penny était de toute façon hors compétition. Elle pourrait bien changer de caractère (ce qui n'était évidemment pas à l'ordre du jour), elle ne serait jamais accepté de toute façon, de par sa nature.

Code by Gwenn
[/quote]

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Jeu 7 Juil - 17:34


La vie ne tient qu'à un fil
P

lus elles parlaient ensemble, plus Éponine songeait que Penny et elle auraient été parfaitement susceptibles de s'entendre. Ce qui était en soi un petit exploit, car la jeune femme n'accordait pas son amitié et son estime à grand monde. Mais elle avait dors et déjà à l'esprit le fait que ce ne serait pas une bonne idée. Oui, elles s'entendaient bien, et semblaient capables de se comprendre sur plusieurs points, mais le secret de Penny, ce secret que la jeune femme portait à son tour, à présent, n'était pas de ceux qui pouvaient les rapprocher, bien au contraire. L'humaine devinait déjà sans mal la réaction qu'aurait Aaron quand il découvrirait quelle importance avait Penny dans sa vie, ce serait pire si elle devait se ranger de son côté. Et pourtant, c'était sincèrement qu'elle affirmait la comprendre. Penny la connaissait à peine, mais elle se dévoilait déjà à elle dans toutes ses contradictions. Elle n'était pas une créature comme pouvait l'être Penny, mais son opinion à leur sujet ne faisait pas moins d'elle quelqu'un de techniquement incompatible avec la famille Hellsing, normalement. Bien sûr, elle comptait faire des efforts, elle avait l'intention de prendre sur elle afin de pouvoir être digne de l'homme qu'elle aimait, qu'elle ne pensait pas capable du même sacrifice familial que celui que semblait être prêt à faire Andrew pour la fée, mais cela suffirait-il ? Penny avait parfaitement raison, elle était effectivement très différente de ce que la famille Hellsing pouvait bien attendre, de ce qu'elle pouvait espérer intégrer à sa famille.

-Je sais
, reconnut-elle doucement, qui se le répétait bien souvent à elle-même aussi. C'était l'une de ses quelques angoisses tenaces, d'ailleurs. Aaron savait sa fascination pour les créatures, il avait bien voulu fermer les yeux dessus mais cela durerait-il encore longtemps ? Si elle commettait un impair irréparable, elle craignait fort de n'être plus rien à ses yeux, alors que lui demeurerait invariablement tout. Tout ce qui comptait pour elle. Toi et moi, on est des mauvaises pioches, ajouta-t-elle dans un très léger sourire. Elle aurait aimé convenir inconditionnellement à Aaron, pourtant, en convenant à sa famille. Mais je vais faire de mon mieux pour leur plaire quand même. Elle poussa un léger soupir. C'est un peu hypocrite de ma part, pas vrai ? Je vous dis de rester vous-même. Et moi je m'efforce à essayer d'être quelqu'un d'autre.

Bon, elle ne comptait rien changer à son caractère (même s'il y aurait pourtant bien des choses à corriger) mais elle avait bien l'intention, par contre, de taire des aspirations qui l'avaient pourtant portée très longtemps dans la vie, bien trop longtemps sans doute. Elle ne serait peut-être pas toujours fière d'elle, mais elle serait avec Aaron. Alors le choix avait été vite fait. Tant pis si elle devait sacrifier une partie de ce qu'elle était... même si elle le reprocherait peut-être, inévitablement, à Aaron un jour.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mer 3 Aoû - 23:06

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Penny ne put s’empêcher d’afficher un sourire quand Eponine affirma qu’elles étaient des mauvaises pioches pour la famille Hellsing. C’était certain qu’entre une créature et une personne qui admirait les créatures, les frangins Hellsing n’avaient pas forcément fait les choix les plus judicieux. Mais bon, elles étaient bien placées pour savoir que l’amour ne se commandait pas. Bien sûr, si Penny avait vraiment eu le choix, sans doute qu’elle n’aurait pas décidé de tomber amoureuse d’un chasseur. Non pas qu’elle regrettait les sentiments qu’elle avait pour Andrew, mais il y avait tous les à côté. Le fait que son petit-ami se retrouve à devoir abandonner sa famille pour elle, les principes dans lesquelles il avait vécu toute sa vie. Et puis, les Hellsing était quand même une famille qui faisait des choses horribles. Mais la fée aimait Andrew et elle savait parfaitement qu’elle ne pouvait pas vivre sans lui dans tous les cas. Elle se doutait que ça devait être la même chose pour Eponine, qui semblait tout aussi amoureuse d’Aaron, qu’elle d’Andrew. Au moins, on pouvait dire que les deux frangins avaient eu de la chance sur ce coup. Penny ne pouvait que saluer les efforts que la jeune femme sous ses yeux avait l’intention de faire pour plaire à la famille de chasseur. C’était important, au vu de la manière dont ils étaient proches. Même Penny qui avait quand même une famille proche à ses yeux, n’avait pas le sentiment d’un lien familial aussi important que chez les Hellsing. Ce qui était un peu la cause de ses ennuis actuels d’ailleurs. Il était donc important qu’Eponine plaise au reste de la famille d’Aaron et elle ne trouvait pas ça hypocrite comme elle le disait.

« Pas du tout. » Reprit la fée, dans le but de rassurer la jeune femme. Même si elle ne la connaissait pas vraiment, elle l’appréciait déjà énormément. « Au contraire, je trouve ça parfaitement normal. » Elle ne pouvait de toute façon pas devenir quelqu’un de complètement différent, même pour plaire à sa belle-famille. Mais il était normal de faire des efforts pour ne pas être rejeté. « Moi je pars avec un handicap de base, je ne peux rien faire pour plaire à cette famille. Même s’ils m’appréciaient, en découvrant la vérité, tout serait différent. » Ouais et elle préférait quand même éviter de penser au pire, même si elle se doutait que de toute façon, les chasseurs finiraient bien par découvrir la vérité. « Si je me trouvais dans la même situation que toi. » Si elle était humaine donc. « Je ferais en sorte qu’ils m’apprécient aussi. »

Parce que même si l’important était les sentiments que les frangins avaient pour eux, elles ne pouvaient pas exclure le pan familial. Même si, encore une fois, pour la fée s’était de toute façon compromis. Pendant une seconde, Penny hésita à parler de sa grossesse à la jeune femme – celle qu’elle aurait pu pleinement considérer comme une belle sœur en d’autre circonstance – mais elle se dit qu’elle devait déjà supporter beaucoup de secret comme ça.
Code by Gwenn
[/quote]

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Sam 6 Aoû - 16:24


La vie ne tient qu'à un fil
E

ponine se considérait comme quelqu'un d'intègre, forte et fière de ses opinions, elle avait longtemps pensé que rien ne la ferait jamais changer d'avis, que rien ni personne n'ébranlerait jamais ses convictions, et maintenant, elle voyait bien qu'elle avait eu tort. Tout ce à quoi elle ne se pensait certainement pas consentir un jour, et encore moins par amour (en même temps, elle avait longtemps cru qu'elle ne tomberait jamais amoureuse), elle s'en voyait capable, à présent, avec pour seule motivation de ne pas perdre Aaron. Elle n'était pas certaine de savoir un jour réellement approuver les actes que se permettaient de commettre les membres de la famille Hellsing, mais elle se sentait prête à les cautionner. En fait, elle les cautionnait déjà, en sortant avec Aaron (tout en sachant pertinemment qu'il avait du sang sur les mains). En somme, oui, elle trouvait son attitude hypocrite, mais elle était rassurée d'entendre que Penny ne voyait pas les choses comme telles, et la comprenait tout du moins. Elle, pour sa part, et de par sa nature, savait que le moindre de ses efforts serait vain, mais si elle en avait la possibilité, elle chercherait à plaire à cette famille du mieux qu'elle le pourrait... C'était assez rassurant de l'entendre, à vrai dire. Elle se sentait un peu moins coupable, un peu moins corrompu. C'était agréable d'avoir le soutien de quelqu'un comme Penny, c'était la première fois qu'elle se retrouvait en présence de quelqu'un qui soit vraiment capable de comprendre ce qu'elle vivait (même si la fée était quand même dans une situation bien plus délicate que la sienne), de ce que cela pouvait bien impliquer de tomber amoureuse d'un Hellsing, de ce que cela pouvait avoir pour conséquences.

-J'aimerais bien te dire qu'ils arriveraient à t'apprécier quand même
, répondit Éponine dans un léger soupir, parce que Penny le mériterait tout de suite. Il était néanmoins évident que ce ne serait pas le cas. Aaron lui avait bien confié, après tout, à un moment où il n'avait d'autre choix que d'être sincère, il lui avait bien affirmé que si elle devait devenir une créature, il n'hésiterait pas à la tuer... Elle marqua une légère pause. Je sais que c'est pas vraiment comme si je faisais partie de leur famille mais... ça me plairait bien d'imaginer que tu fasses plus ou moins partie de la mienne.

Quitte à se découvrir une belle-sœur, elle appréciait effectivement que ce soit Penny, et cela signifiait beaucoup de sa part, car la jeune asociale n'était pas de nature à se lier d'amitié avec grand monde... Ceci dit, quand elle se choisissait des amis, il était fort à parier qu'ils soient bien rarement du goût de Aaron. Il est certain en tous cas qu'elle serait avisé de s'abstenir de donner le détail de cette rencontre à son petit ami.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 599

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mar 27 Sep - 15:30

Eponine & Penny
La vie ne tient qu'à un fil.
Ce n’était vraiment pas évident d’intégrer la famille Hellsing, qu’on soit humaine ou non. Penny voyait bien que c’était le cas d’Eponine aussi, malgré le fait qu’elle ne soit pas dans une mauvaise situation comme elle. Eponine n’était pas une créature comme Penny, mais ce n’était pas évident d’accepter quand même la situation de la famille des Hellsing. Après tout, les hommes de leurs vies étaient quand même des meurtriers. Penny avait la gorge serrée à chaque fois qu’elle y pensait, raison pour laquelle elle tentait de ne pas trop y penser d’ailleurs. Elle savait bien que son petit-ami avait du sang sur les mains, que peut-être des personnes qu’elle connaissait étaient mortes de ses mains. Même des personnes qu’elle ne connaissait pas, Penny ne se leurrait pas sur le fait que l’homme qu’elle aimait avait tué de nombreuses personnes. Mais bon, c’était comme ça et la jeune femme l’acceptait tout simplement. Elle ne pouvait pas vivre sans Andrew, donc elle l’acceptait. Et elle se doutait que c’était le cas pour Eponine aussi, qui n’avait vraiment pas l’air d’une jeune femme prête à chasser les créatures. La jeune fée afficha un sourire à Eponine quand elle affirma qu’elle aimerait lui dire que la famille Hellsing pourrait finir par l’apprécier. Evidemment, elles savaient toutes les deux que ce n’était pas possible, qu’elles ne devaient pas se faire d’illusion. Parce qu’il était évident que la famille Hellsing ne pourrait jamais l’apprécier. S’il y avait eu une chance pour que Penny passe pour une humaine auprès de la famille des chasseurs – ce qui n’était évidemment pas le cas – peut-être qu’ils auraient pu l’apprécier. Mais une fois le secret révélé, la situation aurait forcément été dramatique.

« Ça me plaît bien aussi. »
Répondit la jeune femme quand Eponine affirma que ça lui plairait bien de la considérer comme faisant partie de sa famille. C’était un peu le cas, en soit, puisqu’elles fréquentaient deux frères. Elles étaient donc, normalement, des belles-sœurs, mais en même temps la situation était compliquée. Eponine n’appartenait pas encore concrètement à la famille Hellsing et Penny n’en ferait jamais partie (quand bien même l’enfant qu’elle portait possédait les gènes de cette famille). « Je suis contente de savoir que quelqu’un sait parfaitement ce que je peux vivre. »

Même si la situation d’Eponine et de Penny n’était pas exactement la même, elles pouvaient se comprendre quand même. Penny n’allait jamais faire partie de la famille Hellsing, au contraire elle ne saurait qu’une cible de choix. Mais elles se trouvaient quand même à aimer toutes les deux un chasseur, alors qu’elles n’avaient évidemment rien à voir avec la chasse des créatures.

« Je suis vraiment heureuse de t’avoir rencontré Eponine. »

Et évidemment, la jeune femme ne se rendait pas compte de l’importance qu’allait prendre cette rencontre (outre le fait que la fée avait quand même sauvé la vie de l’humaine). Penny ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de pouvoir compter sur Eponine, qui pouvait vraiment comprendre sa situation. Parce que même si d’autre faisait des efforts (et certain moins), elle savait quand même ce que cela faisait d’aimer quelqu’un avec du sang sur les mains.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   Mar 27 Sep - 19:44


La vie ne tient qu'à un fil
E

ponine savait bien qu'elles ne devraient normalement pas se considérer comme telles, car à moins d'un miracle, Penny n'appartiendrait jamais à la famille Hellsing (ou ne serait en tout cas jamais acceptée parmi eux), et même Ponine n'était pas certaine qu'elle serait suffisamment bien pour faire définitivement partie de la famille un jour, mais elle aimait à voir Penny comme une belle-sœur. C'était prématuré, elles se connaissaient à peine, mais malgré tout... elle se sentait une réelle connexion, une véritable connivence avec la jeune femme qui venait de lui sauver la vie. Cela tenait exactement à ce que la fée sut exprimer : elles vivaient une situation similaire, toutes les deux. Bien sûr, ce n'était pas exactement les mêmes, Penny était nettement plus à plaindre qu'Eponine, mais elles devaient supporter malgré tout le poids de responsabilités familiales qui ne correspondaient pas le moins du monde à leurs valeurs. Elles étaient confrontées à des choix que nul ne devrait faire, parce qu'elles étaient amoureuses. Elles acceptaient de fermer les yeux sur des massacres et des crimes particulièrement odieux, d'une violence terrible, et parfaitement injustes, parce qu'elles ne savaient faire autrement que d'écouter leurs cœurs. Oui, personne d'autres qu'elles-mêmes ne pouvaient comprendre leur singulière situation, combien elle était émouvante, belle, et éprouvante en même temps. Elles étaient liées l'une à l'autre, de fait, avant même de se connaître. Oui, Eponine, elle aussi, était vraiment heureuse d'avoir rencontré son interlocutrice. Elle ne pensait vraiment pas que ce soit le hasard qui l'ait placée sur son chemin. Et pourtant, elle ne croyait pas au destin, pragmatique comme elle l'était.

-Moi aussi,
répondit-elle très sincèrement, en esquissant un léger sourire, l'un de ses rares sourires. Elle regrettait vraiment qu'elles ne puissent pas songer que cette conversation marque le début d'une amitié sûre et durable. D'autant que, le moment venu, Eponine prendrait sûrement le parti de Aaron... Et Penny, certainement, celui de Andrew. Et ce serait normal, au fond. Je te soutiendrai autant que je le pourrais, c'est promis. Je ne peux pas te promettre de pouvoir t'aider autant que tu l'a fait pour moi, mais je ferai au moins. Et elle pensait le moindre mot prononcé. D'autant qu'elle était convaincue d'avoir une dette envers son interlocutrice. Je pense qu'il vaut mieux que j'y aille, ajouta-t-elle finalement.

Et en effet, il était sans doute grand temps que toutes les deux reprenne le cours de leurs vies respectives. Il fallait sans doute que toutes les deux se rencontrent (et elle en saurait d'autant plus convaincue plus tard, quand Penny prendrait soin de Aaron, malade, même si quelque peu contre son gré), mais elles ne pouvaient se permettre de poursuivre trop longuement cette conversation. Ce n'était sans doute pas la chose la plus prudente à faire, pas plus pour l'une que pour l'autre.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie ne tient qu'à un fil (Eponine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a deux types d'hommes : celui qui tient le blaster et celui qui creuse ... toi ... tu creuses. [ FB Kyrayc / Nyssa / Jilano ]
» quelque chose qui me tient a coeur
» « Une chanson ça tient un peu de la magie » • Seungho&Saera
» Le Grand Jeu des Enigmes
» Répliques cultes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-