Partagez | 
 

 On se rencontre enfin... (Dean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: On se rencontre enfin... (Dean)   Mar 27 Oct - 16:51

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Depuis qu’Owen avait appris la vérité sur ces rumeurs qui couraient sur les montagnes, le fait que ce n’était pas que des rumeurs, par Arthur, le jeune sorcier passait le plus clair de son temps près des montagnes. Il ne pensait pas  pouvoir faire quelque chose contre Dean Appers, celui qui était la cause de tous ses soucis, mais au moins il cherchait des informations sur ses expériences. Avec Arthur, ils avaient  vraiment envie de l’arrêter afin de mettre un terme à son cercle de violence et de mort. Il était temps que les personnes habitant dans le village arrêtent de perdre des proches parce qu’un sorcier avait décidé de faire des expériences. Owen ne savait pas encore comment ils allaient bien pouvoir s’y prendre, mais ils allaient quand même le faire, quand ils auraient plus d’information sur l’endroit où Dean passait son temps. Le jeune homme cherchait donc, alors que la nuit venait de tomber sur le village. Il avait quitté la maison qu’il partageait avec son père en silence, afin de ne pas éveiller ses soupçons. L’homme ne comprenait vraiment pas la ténacité de son fils concernant cette histoire, son envie de trouver l’homme qu’il soupçonnait être le meurtrier de sa mère. En même temps, Monsieur Peters ne pensait même pas que ce sorcier puisse être l’assassin de sa femme, il ne pouvait donc rien comprendre à la motivation de son fils. Tant pis, ça n’empêchait pas Owen d’agir à sa guise et de chercher des réponses à ses questions.

Cela faisait un petit temps qu’il marchait donc près des montagnes, à la bordure de la forêt. Il ne savait vraiment pas s’il allait parvenir à trouver quelque chose ce soir-là, mais il n’était pas question qu’il baisse les bras. Il avait décidé de passer la nuit à surveiller cet endroit, il allait donc le faire. Arthur était sans doute quelque part d’autre, à faire la même chose que lui. Maintenant qu’ils étaient deux et qu’ils s’aidaient, ils allaient peut-être finir par trouver quelque chose. Même si Owen ne put s’empêcher de se dire qu’il était de nouveau partie pour une nuit de solitude et de silence ici, espérant qu’il ne tombe pas sur une autre créature que le sorcier. Owen n’avait pas spécialement envie de croiser de nouveau la route d’un vampire, par exemple. Et puis, soudainement, il entendit du bruit venir d’un peu plus loin. En silence, tentant de garder une respiration calme sans que son cœur ne s’emballe de trop, il s’approcha de l’endroit où venait ce bruit. Il fit quelques pas avant de remarquer la silhouette d’un homme, d’un certain âge. Est-ce que c’était lui ? Il fallait qu’il en ait le cœur net.

« Qui êtes-vous ? »

Demanda-t-il d’une voix forte qu’il tentait de ne pas faire trembler, afin de monstre le plus de confiance en lui possible. Il n’était pas forcément à l’aise avec la situation, mais il n’avait pas le choix et il était hors de question qu’il laisse passer cette chance.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Ven 30 Oct - 14:42


On se rencontre enfin
I

l était plus que rare de voir Dean Appers quitter ses précieuses gosses. Il n'en avait ni l'intérêt, ni le motif, d'autant que, pour sa propre sécurité, pour cette santé qu'il niait être fragile mais l'était pour autant, il ne pouvait se le permettre. Par un temps pareil, où l'obscurité peinait à se frayer un chemin au-delà des montagnes, il ne risquait pas grand chose, il ne risquait rien, même. Alors, par moments, oui, il s'autorisait quelques sorties nocturnes. S'il s'arrangeait de manière générale pour que les sorciers à son service lui rapportent ce dont il avait besoin, qu'il s'agisse de vivre à son usage personnel ou d'ingrédients. Mais il était certaines "emplettes" (si l'on pouvait nommer cela ainsi, car il ne troquait pas ses acquisitions contre quoi que ce soit avec qui que ce soit) qu'il préférait ne pas déléguer, et il décidait donc de s'en charger seul. Il y avait des éléments spécifiques qu'il préférait garder entre ses seules mains, des herbes extrêmement rares qui ne se trouvaient que dans une localisation très précise de  notre terre et nulle part ailleurs. Et c'était des emplacements qu'il ne comptait pas révéler à qui que ce soit. Pas même à Julian ou Cordelia, malgré le respect qu'ils avaient su gagner à ses yeux (ce qui n'était pas rien, quand on connaissait le Sorcier). C'était dans cette optique qu'il avait donc abandonné son antre et marchait à présent à proximité des montagnes. À cette heure-ci, il ne pensait pas y faire la moindre rencontre. Mais il se trompait lourdement, et il le constata en tombant nez à nez avec un jeune homme à l'air défiant, qu'il n'avait jamais croisé (en même temps, par la force des choses, il ne croisait jamais personne) auparavant. Si le jeune homme semblait curieux de découvrir son identité, l'inverse était aussi vrai. Dean, par principe, se défiait naturellement de quiconque se rapprochait d'un peu trop près des grottes, et donc de son repère. Il savait bien que des rumeurs avaient fini par se propager à ce sujet, certes, mais il ne s'en inquiétait pas. C'était plus alarmant, par contre, que l'on s'approche si près de sa cachette. Elle était protégée par plusieurs sortilèges, bien sûr, et le jeune homme était plus que probablement là par hasard, mais l'on est jamais trop prudent.

-Il est de bon ton de saluer son interlocuteur avant de l'interroger.
répondit le Sorcier dans un sourire certes aimable, mais qui ne devait pas être engageant pour autant, avec cette politesse de façade entretenue par les années. Dean Appers. fit-il en tendant sa main à son interlocuteur. Oui, il se présentait sous son vrai nom, tout à fait conscient des risques que cela induisait. Il ne comptait pas porter le moindre masque. S'il devait avoir affaire à l'un de ses détracteurs, il ne comptait pas prétendre, la partie était toujours plus amusante, à visages découverts. Et puis, il apprendrait peut-être quelque chose d'intéressant de la réaction de celui qui l'avait abordé de façon si directe. Et à qui ai-je l'honneur ?

S'il devait véritablement s'agir d'un honneur. Cela restait à déterminer. Les rencontres étaient le fruit du hasard, Dean envisageait les choses ainsi, mais il était du devoir de l'homme vigilant et avisé de transformer chaque rencontre en opportunité, pour en tirer le meilleur parti.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Mer 18 Nov - 10:33

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Les rencontres qu’Owen pouvait faire près des grottes étaient forcément intéressantes, il fallait qu’il s’assure de l’identité des personnes. Il avait donc bien l’intention de le faire également avec le vieil homme qui se trouvait sous ses yeux. Ce dernier, sans grande surprise, affirma qu’il était bon ton de saluer son interlocuteur avant de l’interroger. Effectivement, Owen en avait parfaitement conscience, mais il n’avait aucune intention de le saluer. S’il se trouvait près des grottes, c’était pour une raison bien précise. Arthur avait la chance de savoir à quoi pouvait bien ressembler le visage de Dean Appers, même si de nombreuses années s’étaient passé, mais ce n’était pas son cas à lui. Il ne pouvait donc pas s’empêcher de se questionner, se demander qui il avait sous les yeux. Son cœur battait si fort qu’il ne pensait pas qu’il était capable de s’accélérer et pourtant, il le fit quand l’homme prononça son nom. Owen ne s’y attendait pas vraiment, même s’il ne pouvait pas s’empêcher d’espérer tomber sur lui. C’était le but de ces promenades nocturnes après tout, pour retrouver l’assassin de sa mère. Sauf qu’il avait imaginé que l’homme en question lui donnerait un faux nom. Il pensait mal quelqu’un se faire passer pour Appers, alors ça ne pouvait qu’être lui. Le jeune sorcier resta un peu soufflé par les paroles de l’homme, malgré le fait qu’il lui retournait la question. Il avait vraiment devant lui l’homme qui avait tué sa mère et tué bien d’autre personne.

Pendant quelques secondes, rapidement, le jeune homme réfléchit à ce qu’il devait répondre à celui qu’il avait sous les yeux. Il lui demandait son nom, devait-il le lui donner ? Devait-il faire quelque chose également ? Owen savait parfaitement que le vieil homme n’était pas à prendre à la légère, il ne faisait pas du tout le poids contre lui. Il regrettait d’ailleurs amèrement qu’Arthur ne soit pas avec lui en cet instant, il aurait mieux su ce qu’il fallait faire. Owen ne pouvait vraiment pas prendre le risque d’attaquer Dean, il risquait de ne pas rentrer vivant chez lui…

« Je m’appelle Charles Quin. »

Il tentait de se montrer le plus serein possible, mais ce n’était vraiment pas une tâche facile. Son regard ne quittait pas Dean, sa voix tremblait légèrement. Il n’arrivait pas à réaliser complètement qu’il avait bel et bien l’assassin de sa mère sous les yeux. Pour sa propre sécurité donc, il avait décidé de ne pas donner son vrai nom. Owen ne savait pas vraiment si cela allait servir, mais il préférait éviter le pire. Si jamais le Sorcier se rappelait du nom de sa mère – s’il l’avait su un jour – il risquait de faire le lien.

« Je me suis perdu… »

Il espérait qu’ainsi, son attitude un peu étrange allait vite être prise pour une simple angoisse dû au fait qu’il était perdu. Owen ne savait pas vraiment si c’était la bonne attitude à adopter, mais il n’avait pas vraiment le temps de réfléchir correctement.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Jeu 19 Nov - 16:39


On se rencontre enfin
L

e jeune homme s'était-il présenté sous son véritable nom ou sous un pseudonyme, pour l'heure, Dean ne pouvait avoir de certitudes sur cette question. Néanmoins, ce n'était pas bien important à l'heure actuelle. Cela ne pouvait avoir de sens que dans deux cas : si le jeune sorcier finissait par rejoindre le rang de ses nombreux "assistants" (mais pour l'heure, Dean ne savait même pas avoir affaire à un sorcier) ou s'il finissait par lui poser de sérieux problèmes. Et, même si c'était certainement le sous-estimer, Dean ne pouvait s'imaginer à ce stade que son interlocuteur puisse lui causer quelque trouble que ce soit, cela lui paraissait même inconcevable. À ses yeux, ce garçon n'était jamais qu'un gringalet qui, s'il était mal-intentionné à son égard, ne tarderait pas à en payer durement les conséquences et, s'il était bel et bien perdu, aurait tôt fait de regretter de s'être retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Dans tous les cas, le destin du présumé Charles était, aux yeux du Sorcier, compromis, car quand un cobaye potentiel se présentait ainsi à vous, tel un présent, c'était sacrilège que de ne pas profiter de cette occasion en or. Mais avant que de passer à l'offensive, Dean demandait à en savoir plus. Les cobayes avaient plus ou moins de valeur en fonction de leur nature, et le Sorcier était cruel, certes, mais pour autant minutieux. Il ne saurait se satisfaire d'un rat de laboratoire au sujet duquel il n'aurait pas obtenu le minimum d'informations requises. Il allait donc jouer la carte de la simple conversation pour le moment, comptant bien, au passage, déstabiliser assez son interlocuteur pour obtenir de lui les indications nécessaires à la suite des opérations (opérations au sens propre comme au figuré, cela va sans dire).

-Tu t'es plus qu'égaré, mon petit.
Oui, certes, le jeune homme avait vingt ans passés, mais vu leur manifeste différence d'âge, cela n'allait certainement pas empêcher de l'appeler "mon petit", d'autant que cette familiarité de ton lui autorisait à prendre verbalement l'ascendant sur son interlocuteur. Le droit d'aînesse avait ses avantages, par instants. Le village est à de nombreux kilomètres d'ici. Puisque Dean avait prit grand soin, bien sûr, d'établir sa tanière le plus à l'écart possible de toute habitation humaine. À moins, bien sûr, que tu ne vives pas au village ?

Et cette question était évidemment des plus intéressés, car si l'on croiserait difficilement un humain pure souche dans les bois et aux abords des montagnes (ou alors il ne resterait pas humain très longtemps, s'il parvenait seulement à rester en un seul et unique morceau), il était moins rare que des créatures y habitent, c'était même le lieu de vie indispensable de certaines d'entre elles. Charles en était-il ? C'était peut-être le meilleur moyen d'en avoir le coeur net rapidement.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Lun 14 Déc - 22:13

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Owen avait du mal à se rendre vraiment compte qu’il se trouvait devant le Sorcier. Cet homme sous ses yeux était celui qui avait tué sa mère, celui contre qui il voulait se battre et qu’il voulait voir disparaitre de la surface de Notre Terre. Ce n’était évidemment pas le moment pour le jeune homme d’agir, il ne pouvait rien contre Dean Appers en cette seconde. Même s’il était un sorcier, Owen ne se sentait pas capable de rivaliser avec les pouvoirs de l’homme. La seule chose qu’il pouvait éventuellement envisager, c’était de courir plus rapidement que lui (son âge l’aidait grandement pour le coup). Autant dire qu’il ne pouvait donc rien concernant sa vengeance, il ne pensait pas pouvoir y arriver en tout cas. Owen ne savait pas vraiment ce qu’il devait faire, raison pour laquelle il trouva bien plus prudent de ne pas donner son vrai nom. Au cas où, il se doutait que cela risquait de lui apporter des ennuis sinon. Quand il affirma qu’il s’était perdu, il ne savait pas vraiment s’il était crédible. Les personnes qui se perdaient dans la forêt étaient nombreuses, mais elles ne parvenaient pas aussi loin. Owen n’était pas plus en sécurité qu’un autre près des montagnes, mais il avait de réelle motivation pour se retrouver dans le coin. Visiblement, le Sorcier avait remarqué ce détail. Le jeune homme n’apprécia pas vraiment de l’entendre l’appeler « petit », mais il n’allait pas s’amuser à relever ce détail.

« Je vis au village. »

Owen savait parfaitement pour quel raison le Sorcier voulait savoir s’il vivait dans le village, c’était une manière pour lui de sonder sa nature. Sauf que le jeune homme n’avait aucune envie de révéler sa nature. Il ne savait pas si cela allait le sauver ou le desservir, mais il se disait qu’il valait mieux qu’il garde ces atouts dans sa manche. Tant que Dean Appers ne savait pas qu’il était un sorcier, Owen se disait qu’il avait une petite chance de le surprendre au bon moment. Dans tous les cas, il avançait complètement à l’aveugle, incapable de savoir ce qu’il devait faire ou non.

« J’ai beaucoup marché, et je n’ai pas réussi à retrouver mon chemin. » Le jeune homme marqua une pause. « Et je crois qu’en cherchant à rentrer, je me suis écarté encore plus du village. »

C’était l’histoire la plus crédible qu’il puisse sortir pour expliquer qu’il se soit perdu aussi loin du village. Il ne savait toujours pas si ça allait être crédible ou pas, mais tant pis. Le sorcier ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de poursuivre cette conversation, même s’il se rendait bien compte que cela pouvait grandement le mettre en danger. Il se trouvait devant le Sorcier, il ne pouvait pas passer à côté de cette occasion d’en apprendre plus. Il ne savait pas ce qu’il allait apprendre, il ne savait pas si ça allait servir à quelque chose, mais il se doutait que ce n’était pas une occasion qui allait se reproduire avant un long moment. En espérant arriver quand Owen allait venger la mort de sa mère.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Mer 16 Déc - 19:34


On se rencontre enfin
S

on interlocuteur lui apprenait donc vivre au village. À ce stade, toute information pouvait être potentiellement réfutée, mais aucune ne devait être pour autant négligée ou mise de côté, raison pour laquelle Dean prenait soin de mémoriser au fur et à mesure les informations qui lui étaient communiquées sans pour autant leur accorder une foi totale et aveugle. Il roulait sa bosse depuis beaucoup trop longtemps pour ne pas savoir, après tout, que la confiance devait se distribuer avec la plus grande des parcimonies. Il n'y avait peut-être pas de quoi douter de son interlocuteur, Dean ne lui reprocherait en tous cas pas ce dont il pourrait pourtant l'accuser à juste titre, mais il se montrer naturellement prudent. Et donc, il voulait impérativement en savoir le maximum. Il aurait été plus simple, bien sûr, qu'il ait une potion de vérité à sa disposition, mais les choses n'étaient jamais aussi simples, encore moins en situation. Le jeune homme lui apprit avoir beaucoup marché. Pour quoi faire ? Allez savoir. Faisait-on vraiment une aussi longue route sans raisons valables ? Normalement non. On savait à quoi cela pouvait nous exposer, on savait que ceux qui traversent la forêt en reviennent rarement vivants et en un seul morceau, mais parler du postulat que le jeune homme était téméraire fonctionnait. Après tout, il fallait être téméraire pour parler à Dean Appers, même sans savoir qui il était en réalité. Ceci dit, ses explications restaient plausibles. Il se pouvait bien qu'il se soit perdu jusqu'ici. Enfin...

-C'est malheureux.
dit-il d'un ton neutre et sans rien en penser, bien évidemment. Enfin, tu ne pourras pas aller plus loin, à présent. répondit-il toujours de ce ton qui ne laissait trop savoir ce qu'il voulait dire par là. Que c'était l'aboutissement de son chemin, au sens propre comme au figuré ? Ou bien, tout simplement, que la frontière infranchissable des montagnes l'empêchait de poursuivre plus loin sa route de toute façon ? Il prenait grand soin de laisser planer l'ambiguïté. Je te conseille de rentrer chez toi au plus vite, quoi qu'il en soit, ces lieux ne sont pas sûrs, on ne sait jamais qui l'on peut rencontrer. À nouveau, entre la simple information et la menace, la frontière était ténue, et il prenait plaisir, grand plaisir, à brouiller les pistes. Veux-tu que je te reconduise chez toi ?

Évidemment, cette proposition n'était rien d'autre qu'une pomme vénéneuse. Ferait-il le chemin avec lui jusqu'au village ? Ce serait un prétexte pour en apprendre plus sur ce visiteur impromptu. Il était tard, il n'avait pas à craindre les rayons du soleil qui pouvaient lui être nocifs, pour ne pas dire mortels, à lui, le faux vampire qui s'était enfermé dans les grottes pour réchapper à ces rayons néfastes. Ce serait l'occasion de le découvrir, et également de savoir où il vivait. Autant d'indices qui lui permettraient de savoir s'il y avait quelque chose à tirer de cette situation et de cette rencontre, ou si chacun devait tout simplement reprendre sa route.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Lun 11 Jan - 13:57

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Owen espérait être le plus crédible possible, pour ne pas attirer trop les soupçons de Dean Appers. Le jeune homme ne savait pas vraiment ce qu’il était en train de faire, mais il ne pouvait de toute façon pas expliquer à l’homme qu’il le cherchait justement. Le jeune sorcier ne s’était vraiment pas attendu à tomber directement sur lui, même si c’était bel et bien lui qu’il recherchait. Comment aurait-il pu croire qu’il tomberait si facilement sur le Sorcier, celui qui faisait d’horrible expérience dans les grottes des montagnes ? Enfin, dans tous les cas, ils étaient là, l’un en face de l’autre. Owen savait qui était Dean, ce dernier ignorait encore qui il était. C’était une chance aux yeux du jeune sorcier, il osait croire qu’il avait un petit peu d’avance sur lui. Cela allait être utile, s’il ne perdait pas la vie d’ici quelques minutes. Le jeune homme savait parfaitement qu’il aurait bien du mal à s’en sortir si jamais il devait affronter le vieil homme devant lui. Même s’il était justement un vieil homme, Owen n’avait pas l’intention de le sous-estimer. Il ne savait pas vraiment s’il avait été convainquant, mais l’homme sembla se faire preuve dans son mensonge. Owen ne sut cependant pas vraiment comment interpréter les propos de l’homme, surtout quand il affirma qu’il n’allait pas pouvoir aller plus loin. Pourquoi lui disait-il cela ? Owen n’avait pas vraiment envie de devenir paranoïaque, mais en même temps il ne pouvait pas s’empêcher de se poser des questions. Est-ce qu’il se doutait de quelque chose ? Est-ce qu’il le menaçait ?

Le jeune homme se contenta surtout de ne pas réagir, attendant la suite des propos de Dean Appers. L’homme lui affirma ensuite qu’il était préférable pour lui de rentrer chez lui, puisque les lieux n’étaient pas sûrs. Ce n’était pas nouveau en effet que la forêt (et encore plus les abords de la montagne) n’était pas sûre et la présence de ce vieil homme rendait les lieux encore plus dangereux. Owen sentit un frisson parcourir son corps quand Dean lui demanda s’il voulait qu’il le reconduise.

« Je vais rentrer chez moi oui. Dès que j’aurais trouvé la route vers le village. » Dit-il dans un premier temps, sans baisser son regard. Il ne savait pas vraiment ce qu’il devait faire à présent, s’il devait prendre le risque de rester plus longtemps en compagnie du Sorcier. Il ne pouvait pas vraiment perdre l’occasion d’en savoir plus sur Dean, il ignorait encore énormément sur sa personne. Peut-être qu’il pourrait découvrir un élément crucial qui allait permettre à Arthur et lui d’avancer dans leurs actions. « Si jamais vous pouvez m’aider, je veux bien. »

Owen prenait des risques, il n’avait pas spécialement envie de devenir une proie pour celui qui s’amusait à faire des expériences sur des personnes, comme le monstre qu’il était. Mais en même temps, puisqu’il se trouvait devant l’homme, ce dernier avait déjà peut-être en tête de faire quelque chose contre lui. Sinon il ne lui proposerait pas de faire un bout de chemin avec lui.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Lun 11 Jan - 20:24


On se rencontre enfin
Q

ui que soit le jeune homme fasse auquel Dean se trouvait, il était du devoir du Sorcier d'en apprendre davantage à son sujet, afin d'éviter de se retrouver face un un ennui potentiel. Non pas qu'il pense que son interlocuteur puisse véritablement en représenter un (et à ce sujet, il avait très certainement tort de sous-estimer Owen, mais pour lui, il n'était jamais qu'un gamin, un simple sorcier de seconde zone), mais s'il était là, il n'était peut-être pas le seul, et c'était manifestement à prendre en considération. La théorie selon laquelle il s'était perdu semblait tout du moins acceptable, au sens où il ne paraissait pas savoir retrouver le chemin jusque chez lui... Mais bien sûr, ce pouvait tout aussi bien être une simple feinte. Dans tous les cas, le jeune homme lui donnait une occasion en or de passer plus de temps avec lui, et donc d'en apprendre plus à son sujet, et c'était une opportunité à côté de laquelle il n'avait pas un seul instant l'intention de passer. Même si cela comprenait quelques risques qui étaient à prendre en considération. Certes, il était tard, Dean n'avait pas à craindre les effets néfastes que pouvaient avoir sur lui les rayons du soleil, mais en raccompagnant le jeune homme au village, il lui donnait une trajectoire directe jusqu'en son repaire (qu'il connaissait peut-être déjà, selon son degré de franchise, qui restait définitivement à déterminer). Il ferait de son mieux pour le faire passer par les chemins les plus escarpés possible, et détournerait au possible son attention pour lui faire perdre son chemin. Dans tous les cas, il comptait rester sur son idée de départ.

-Ce sera un plaisir.
répondit-il d'un ton étrangement aimable (suffisamment pour s'en méfier quand on le connaissait bien), avant de l'inviter, d'un geste de la tête, à le suivre. Suis-moi.

Et il se mit donc en marche, restant tout de même à côté d'Owen, pour s'assurer, notamment, qu'il serait davantage focalisé sur lui que sur sa trajectoire. En ce cas, l'affaire serait réglée, d'autant que les grottes avaient tendance à toutes se ressembler pour quiconque n'y regardait pas d'assez près. Et cela lui permettrait même, peut-être, qui sait, d'avoir un oeil sur le logement d'Owen (même s'il ne lui connaissait pas pour l'heure cette identité précise) pour s'assurer que sa présence était bel et bien et définitivement fortuite.

-Alors, dis-moi, Charles, quand tu ne te perds pas dans la forêt au point de t'égarer, que fais-tu dans la vie ?

La question pouvait potentiellement paraître innocente, il n'en était bien évidemment rien, pas le moins du monde. Ce n'était pas seulement pour capter son attention qu'il se montrait à ce point curieux, il voulait pour de bon savoir à qui il avait affaire, et la réponse à cette question était pour l'heure ce qu'il y a de plus incertaine.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Mer 10 Fév - 22:11

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Evidemment, Owen n’avait pas besoin de l’aide du vieil homme pour retrouver son chemin vers le village, mais le jeune homme devait tenir sa couverture. Il était officiellement perdu dans cette forêt, Dean Appers allait trouver étrange qu’il finisse par vouloir rentrer tout seul. Et au fond, Owen devait bien avouer, qu’il avait envie de passer plus de temps en compagnie du Sorcier. Il ne le connaissait que de réputation, c’était la première fois qu’il le rencontrait, il avait besoin d’en savoir plus. Il jouait clairement avec le feu, mais il avait besoin de prendre ces risques, afin de peut-être avancer dans la cause. Le jeune homme ne savait pas ce qu’il allait pouvoir tirer de cette conversation – puisqu’ils allaient évidemment avoir une conversation – mais il espérait qu’il allait quand même avoir des indices sur la manière d’arrêter l’homme qu’il avait sous les yeux. Pour le moment, il devait se contentait de suivre Dean Appers sur le chemin du village et cela, même s’il se doutait qu’il n’allait pas vraiment prendre le chemin le plus court. Ce n’était pas bien difficile pour le jeune homme de constater qu’ils n’étaient pas sur le chemin le plus droit pour rentrer, en même temps il n’était pas perdu. Mais il n’allait rien dire, parce qu’au fond, il voulait que cette conversation dure le plus longtemps possible aussi.

Evidemment, le Sorcier lui posa une question sur sa personne. Le jeune homme s’en doutait, il était évident que Dean allait chercher à en savoir plus. Comme il avait envie d’en savoir plus sur lui aussi, une manière pour lui d’avancer dans ses recherches.

« Je suis musicien. »

Répondit-il simplement à la question du Sorcier, ne mentant pas du tout. Owen ne jugeait pas utile de devoir mentir sur ce sujet, même si on ne pouvait pas dire qu’il se contentait de jouer de la musique actuellement. Son activité favorite, principale, c’était de combattre l’homme qui se trouvait à ses côtés et qui ne connaissait pas sa véritable identité.

« Et vous ? »
Il marqua une pause avant de reprendre. « Que faites-vous en dehors de… vous promener dans la forêt ? »

Après tout, puisque Dean avait pris la décision de lui poser la question, le jeune homme ne voyait pas pourquoi il n’allait pas la lui retourner. Après tout, il jouait le pauvre jeune homme perdu dans la forêt, ne se doutant pas du danger qu’il risquait en se promenant ainsi avec cette personne. Il avait parfaitement conscience du danger pourtant, mais jouer avec le feu était par moment nécessaire. S’il n’avait pas l’intention de prendre des risques, il ne se serait pas lancé dans la traque du Sorcier qui a tué sa mère. Il savait parfaitement que l’homme pouvait décider de le tuer sur le champ (ou pire), il n’était évidemment pas de taille à le combattre. Mais il voulait croire qu’avec un peu de chance, il allait simplement être « intéressé » par lui sans avoir envie de le mettre de suite sur sa table d’expérience.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Sam 13 Fév - 10:20


On se rencontre enfin
T

oute question personnelle qui permettait de mieux cerner son interlocuteur entraînait forcément et irrémédiablement des questions personnelles en retour, qui pouvaient permettre de le percer à jour. Forcément, cela était à double tranchant, et puisque Dean avait choisi la stratégie de la quasi-transparence, il lui fallait prendre bien garde à ne pas trop perdre le contrôle. Mais à vrai dire, il ne s'inquiétait pas vraiment. Quoi qu'il sache ou ne sache pas, le jeune homme payerait certainement les conséquences de sa trop grande curiosité. Qu'il soit blanc comme neige ou non, d'ailleurs, car pour peu qu'il soit bavard, cette conversation pourrait déjà lui nuire. Le plus simple aurait peut-être été de l'assassiner sur le champ, mais c'était une stratégie à laquelle Dean se refusait. Pas sans tout apprendre et tout savoir de son interlocuteur. Pas avant d'être parvenu à le cerner complètement. Ce qui était loin d'être le cas pour le moment. Il était, pour l'heure, dans une phase d'observation, qui pourrait bien s'éterniser tout le temps que durerait leur cheminement jusqu'au village. Un temps globalement long, donc, puisqu'il n'avait pas fait emprunter au jeune homme les voies les plus simples, rapides ou régulières.

-Je suis un scientifique.
répondit-il, considérant ne pas mentir tout à fait en disant cela.

Si de nombreux morts étaient à déplorer grâce / à cause de lui, ils n'étaient pas sa fin ultime. Il ne tuait ni ne torturait pour le simple plaisir de le faire, même s'il n'éprouvait concernant cela ni remords, ni culpabilité (mais selon lui pas davantage de sadisme), il le faisait pour le bien-fondé de ses expériences, pour repousser la magie dans ses retranchements puis, dans la foulée, abattre une bonne fois pour toutes ces satanés retranchements. Il ne donna pas plus de précisions sur les sciences auxquelles il s'adonnait, néanmoins. Chaque chose en son temps.

-Ainsi donc vous êtes musicien, hein ? Il n'est pas trop difficile de vivre de son art ?


En posant cette question, il tentait de prêcher le faux pour savoir le vrai. Il se pouvait en effet que le jeune homme soit musicien. Le genre artiste maudit qui s'égare dans la forêt au gré de ses fantaisies et fait une mauvaise rencontre, cela collerait assez à son profil. Dans tous les cas, s'il était bel et bien musicien, il serait plus simple de vérifier ses dires et d'en apprendre encore davantage sur lui. Pour bien gagner sa vie, encore fallait-il avoir un semblant de réputation au village. Et c'était sur cela que le Sorcier comptait. Il serait plus simple, si ce qu'il disait était vrai, de tracer et pister le jeune homme en-dehors de son propre terrain, il suffirait d'en donner la responsabilité à l'un de ses sbires. Et si tout cela était un mensonge éhonté ? Eh bien, il n'aurait qu'à accélérer le processus, dans tous les cas. Qu'importe que tout ceci soit le fruit du hasard, on court toujours bien des risques, à se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Mer 16 Mar - 14:35

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Owen savait bien qu'il prenait de grand risque en se "promenant" de la sorte avec Dean Appers, mais il ne parvenait pas à perdre l'occasion. Est-ce que le jeune homme faisait une erreur ? Sans doute, mais tant pis, l'occasion était bien trop belle. Le jeune sorcier ne pensait pas tomber directement sur l'homme à abattre, celui qui avait assassiné sa mère et tant d'autres personnes. Il ne le pensait pas et donc, clairement, il n'était pas prêt à l'affronter. Owen n'avait pas d'autre solution que de tenter d'en apprendre plus sur lui, afin de tenter de prendre un peu d'avance. Est-ce que Dean allait lui révéler quelque chose ? Sans doute pas, si l'homme s'en sortait depuis des années c'était bien qu'il était prudent. Il y avait peu de chance qu'il se trahisse avec le premier venu, ou alors le jeune sorcier devrait se méfier de ce qu'il avait l'intention de lui faire. Owen n'avait pas spécialement envie de se retrouver sur une table d'expérience, il n'avait aucune envie de se retrouver dans les griffes du Sorcier. Mais en même temps, il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir prendre le risque.

Puisque l'homme se permettait de lui poser des questions, Owen en faisait de même donc. Il se doutait bien qu'il ne pouvait pas faire confiance aux réponses du Sorcier, mais quand même, il attendait avec impatience la réponse de son interlocuteur. Après qu'il l'ait informé donc qu'il était musicien, Dean Appers affirma être un scientifique. En soit, Owen se disait qu'il disait la vérité. Après tout, même si l'homme avait des méthodes honteuses et que Owen avait l'intention de l'arrêter, il ne pouvait pas affirmer qu'il n'était pas un brin scientifique. Le jeune sorcier aurait aimé rétorquer une nouvelle question, mais Dean prit la parole bien avant lui. Il le questionna un peu plus sur son métier. Encore une fois, Owen ne savait pas s'il faisait bien de continuer cette conversation, mais il ne pouvait pas l'arrêter maintenant. En même temps, ce n'était pas très important comme information. Et il fallait bien qu'ils "meublent" la conversation pendant le chemin, qui était bien plus long que ce qu'il pourrait être s'ils prenaient le chemin direct.

"Si c'est compliqué." Répondit-il en toute honnêteté. Il ne ressentait pas le besoin de mentir plus que ce qu'il avait déjà fait, il n'en voyait pas vraiment d'intérêt. Même s'il devait quand même se montrer prudent. "Je vis encore chez mon père, c'est bien la preuve que je ne gagne pas vraiment ma vie."

Il y avait ça et le fait, aussi, qu'il n'avait pas réussi à quitter la maison où vivait sa mère autrefois. Avec maintenant sa nouvelle activité - qui consistait à tuer l'homme avec qui il discutait actuellement - il risquait d'avoir encore moins de temps pour sa musique et donc encore moins gagner sa vie. Mais à ses yeux, ça en valait grandement la peine.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Jeu 17 Mar - 15:02


On se rencontre enfin
L

e jeune homme demeurait globalement en surface des choses, ne prenait pas vraiment la peine d'en dire plus que ce qui aurait pu mettre à Dean la puce à l'oreille, mais cela allait peut-être finir par arriver. Il retenait quoi qu'il en soit précieusement la moindre information. Il comptait bien se renseigner par la suite. Plus il en apprendrait, mieux ce serait. Manifestement, il ne gagnait pas suffisamment bien sa vie en tant que musicien pour s'émanciper, ce qui signifiait que sa popularité devait être toute relative. Mais s'il se produisait au sein du village (il le fallait bien pour se déclarer musicien), il devrait bien parvenir, d'une manière ou d'une autre, à obtenir plus d'informations à ce sujet, si ce sujet était vrai. Il comptait en apprendre plus quoi qu'il en soit, il n'en avait pas fini encore avec ses interrogations, d'autant moins qu'il comptait bien poursuivre jusqu'à avoir laissé le jeune homme à l'orée du village, pour le déconcentrer d'une part, pour le cuisiner d'une autre, et pour peut-être le mettre en confiance, aussi, qui sait (quoi qu'il ne se doutait pas que ce dernier cas de figure, il ne fallait pas se faire beaucoup d'idées). Alors il embraya bien vite sur une nouvelle question. Plusieurs nouvelles questions, en vérité, car c'était bel et bien un interrogatoire à peine déguisé qu'il faisait passer à son interlocuteur, de ce ton quasi protecteur et paternel, qui témoignait d'une curiosité qu'il n'avait pas la nécessité de feindre, puisqu'il l'éprouvait bel et bien. Mais pas forcément pour les motifs que l'on pourrait imaginer.

- Cela viendra. Quel genre de musique jouez-vous ? Vous avez un nom de scène. Peut-être pourrais-je venir vous entendre jouer, à l'occasion ?


Non pas qu'il soit un fin mélomane, quoi qu'il appréciait la musique quand elle était brillamment interprétée... Et il n'accordait pas vraiment de crédit aux talents potentiels de son interlocuteur, il devait bien le reconnaître. Oui, il retenait bien l'information, quant au fait qu'il était musicien, et qu'il s'agissait peut-être là de la meilleure manière de le pister, mais il en était une autre également qui n'avait pas manqué de, très rapidement, retenir son attention.

-... Vous allez sans doute me trouver indiscret...
Et il l'était, sans l'ombre d'un doute, mais le fait est qu'il n'en avait absolument que faire. Rien à faire du tout, même. La seule chose qui importait aux yeux de Dean était de parvenir à ses fins, voilà tout. Mais vous avez dit vivre chez votre père. Qu'en est-il de votre mère ?

Simple curiosité. Les familles monoparentales étaient néanmoins légion dans notre terre, et pas parce que le divorce l'était également, surtout parce que ceux qui n'avaient à déplorer la perte d'aucun membre de leur famille semblaient se compter sur les doigts d'une seule main.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Sam 30 Avr - 23:57

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Owen faisait vraiment attention à tout ce qu’il disait à Dean Appers, parce qu’il n’avait pas envie d’en dire trop sur lui. Mais en même temps, le jeune homme ne pouvait pas se retenir de parler et se refermer sur lui-même, parce qu’il espérait avoir des informations sur l’homme de son côté. Le jeune homme espérait avoir des informations sur le Sorcier afin de pouvoir avancer dans sa quête contre lui. Il ne savait pas vraiment s’il allait arriver à en savoir plus, puisque l’homme l’assaillait de question. Maintenant que Dean savait qu’il était musicien et qu’il ne gagnait pas sa vie avec sa profession, il ne manqua pas de continuer avec ses interrogations. Le jeune homme avait un peu l’impression d’être au cœur d’un interrogatoire, ce qui était sans doute le cas en fait. Mais Owen n’allait pas se faire avoir par le ton agréable du Sorcier, il ne devait pas lui en dire trop parce qu’il ne voulait pas devenir l’une de ses cibles. Même si c’était peut-être déjà le cas. Ils avaient en plus du chemin avant de rentrer au village, puisqu’ils ne prenaient vraiment pas le chemin le plus court.

« Je joue du piano. »
Owen ne voulait pas en dire trop, mais il devait bien répondre aux questions de l’homme. Il pouvait mentir bien sûr, il avait l’intention de le faire un peu, parce qu’il n’était pas question que l’homme le retrouve une fois dans le village. L’idée que Dean puisse venir le voir jouer lui glaçait le sang. Owen devait se montrer bien plus courageux que cela, mais il ne pouvait pas prendre le risque de se faire découvrir. C’était le fait qu’ils n’étaient pas connus du Sorcier qui leur donnait la possibilité d’avancer. « Je n’ai pas encore de nom de scène, il faudrait que j’y songe un jour. Vous pourrez peut-être me trouver sur la place du marché. »

Ce qui n’était pas l’endroit où il jouait évidement, puisqu’il avait l’habitude de se produire à la taverne. A choisir, Owen préférait largement parler d’autre chose, mais il aurait préféré que l’homme n’aborde pas le sujet de sa mère. Le jeune sorcier ne put s’empêcher de serrer le poing quand son interlocuteur lui demanda ce qu’était devenue sa mère. Elle était morte à cause de lui et il allait payer pour ce qu’il venait de faire. Mais évidemment, Owen ne pouvait rien dire.

« Ma mère est morte en couche, j’ai toujours vécu avec mon père. »

Il n’aimait pas l’idée de mentir sur la mort de sa mère, mais il n’avait pas le choix. Il ne pouvait pas dire au Sorcier que c’était lui qui l’avait tué. Et en même temps, sa voix fut plus sèche qu’il ne l’aurait voulu. C’était toujours compliqué quand il parlait de sa mère, c’était un sujet bien sensible pour lui. Il devait changer de sujet, maintenant.

« Vous m’avez dit être scientifique. Vous travaillez sur quoi ? »

Puisque Dean lui posait énormément de question, il ne voyait pas pourquoi il n’allait pas le faire.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Dim 1 Mai - 9:29


On se rencontre enfin
L

e jeune homme ne se démontait pas. Il répondait une à une à chacune de ses questions, d'un ton relativement convaincant. Pour l'heure, il était impossible pour Dean de démêler le vrai du faux, si faux il y avait bel et bien, il se contentait de conserver précieusement chaque information, il leur apposerait une lumière nouvelle quand il aurait abandonné Owen dans ce village où lui-même ne mettait plus que très rarement les pieds, et tenterait alors de distinguer au mieux ces diverses informations. Plus il en obtenait, quoi qu'il en soit, mieux c'était, car il pourrait alors mener une enquête plus poussée à son sujet et espérer peut-être, qui sait, détecter quelques propos contradictoires... Quoi qu'il se pouvait parfaitement que le jeune sorcier soit quelqu'un de particulièrement honnête, un garçon de bonne foi qui s'était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, et devait à présent supporter la curiosité excessive de ce vieil homme bien trop curieux qui avait décidé de lui tenir compagnie et de le ramener chez lui. Dean retint donc que son interlocuteur affirmait se produire sur la place du marché. Peut-être y jetterait-il un coup d'œil, donc. Ou, bien plus sûrement, il irait demander à l'un de ses sbires de vérifier les différentes informations qui lui étaient communiqués. Qu'en ferait-il si mensonge il y avait ? Allez savoir, tout dépendrait de la raison à donner à ce mensonge et des efforts que le Sorcier voudrait bien fournir pour faire taire définitivement le jeune homme. Aux yeux de Dean, il était en sursis. Mais Owen n'avait vraiment pas à s'en formaliser. Car à ses yeux, n'importe qui, à vrai dire, l'était.

-Toutes mes condoléances.
affirma-t-il avec une douceur qui n'était absolument pas dans sa nature quand le jeune homme lui apprit que sa mère était morte en couche.

Cette information-ci était prononcée de façon parfaitement convaincante, force lui était de l'admettre. Dean voulait bien croire que la mère d'Owen était effectivement décédée. Qui inventerait, d'ailleurs, un mensonge à ce point sordide (lui-même, certes, mais il n'avait ni âme, ni cœur, ce n'était de toute évidence pas le cas de son interlocuteur). Ce fut ensuite au tour d'Owen de lui poser des questions, juste retour des choses, au final, s'interrogeant et l'interrogeant sur la nature de ses expériences.

-Je m'intéresse surtout à la biologie... et à l'anatomie humaine.


Ce n'était pas complètement faux en soi, en définitive, et ce fond de vérité était prononcé, bien sûr, afin d'analyser la réaction de son interlocuteur. Bien sûr, il y avait bien plus à dire de ses expériences que ce qu'il en révélait, mais dans les faits, il pouvait bel et bien se présenter comme un scientifique adepte de biologie. Sa science se portait quasi-uniquement sur toute créature vivante, et il prenait grand soin d'analyser chacun de ses membres pour y apporter à sa guise des modifications que l'on pourrait qualifier de contre-nature. Mais si la nature les tolérait, était-ce si blâmable que cela ?
Oui, bien sûr que oui.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Jeu 26 Mai - 13:05

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Owen aurait préféré ne pas avoir besoin de mentir sur la mort de sa mère, mais il n'avait pas vraiment le choix. Parce qu'il était évident qu'il n'allait pas pouvoir affirmer à l'homme qui se trouvait à ses côtés que sa mère était morte lors d'une de ses expériences. Il devait donc prendre sur lui et dire ce mensonge énorme qui entachait un peu le souvenir de sa défunte mère. Mais ce n'était pas le pire à supporter en fait. Le pire, c'était d'entendre le Sorcier lui donner ses condoléances. Cette formule était classique, toute personne apprenant la mort de quelqu'un le disait. Il n'y avait pas besoin de le penser pour le faire et même, la plupart ne le pensait pas vraiment. C'était comme ça, on devait présenter ses condoléances à quelqu'un qui avait perdu un proche. Mais quand même, même s'il savait que Dean Appers ne pouvait pas le penser, c'était atroce de l'entendre lui dire ça alors qu'il était son meurtrier. Mais bon, Owen devait prendre sur lui et se contenter simplement de continuer cette discussion, en marchant vers le village, comme si de rien n'était. C'était pour la bonne cause après tout. Le jeune sorcier avait l'occasion de pouvoir parler avec le Sorcier, celui qu'il avait l'intention de voir mort dans un futur plus ou moins proche (et il espérait plus que moins). Il devait tenter de glaner le plus d'informations possible à son sujet. D'où l'interrogation sur son domaine de travail.

L'homme répondit naturellement qu'il travaillait sur la biologie et l'anatomie humaine. A ces mots, le jeune homme sentit son coeur manquer un battement et il serra son poing dans un réflexe. Mais il se reprit rapidement, espérant que Dean n'avait rien vu, et se contenta d'afficher de la surprise. Il ne savait pas vraiment si son jeu d'acteur était bon, c'était la première fois qu'il se retrouvait dans une situation de ce genre. Il était capable de mentir en répondant aux questions de l'homme sans trop de difficulté, mais c'était autre chose d'entendre le Sorcier lui parler de ses expériences. Il se laissait un peu porter par ses émotions, qui était vraiment grandes quand il était question de sa mère, de son décès et plus encore de l'homme qui en était responsable.

« L'anatomie humaine ? » Demanda-t-il alors, même s'il n'avait vraiment pas besoin de confirmation. Owen savait qu'il devait se montrer prudent et qu'il ne devait donc pas se montrer trop curieux. Il avait quand même envie de rentrer au village - même si le chemin était long - sans que l'homme ne s'en prenne à lui. Parce que leur différente de force lui causerait sa perte. Même s'il était un sorcier également, ses pouvoirs n'avaient rien à voir avec ceux de l'homme qui se trouvait à ses côtés. Et le jeune homme ne pouvait pas faire la grande erreur de le sous-estimer. « C'est un peu... particulier non ? »

De son point de vue, ça l'était en effet, parce qu'Owen savait parfaitement ce que l'homme sous entendait par ces propos. Il espérait que Dean Appers n'allait pas voir qu'il en savait bien plus que ce qu'il voulait bien lui montrer. Quelque chose lui disait que le Sorcier n'était pas vraiment tendre avec ceux qui cherchaient à l'arrêter et à se mettre sur son chemin. Il espérait donc qu'il allait voir simplement une personne un peu curieuse qui continuait la conversation.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Ven 27 Mai - 22:56


On se rencontre enfin
B

ien que l'attention de Dean demeurait focalisée sur son interlocuteur, qui ne cessait de l'intriguer et au sujet duquel il poursuivait de s'interroger, il ne remarqua pas son léger changement d'attitude quand il évoqua le fait que son champ d'expertise en tant que scientifique était celui de la biologie mais surtout de l'anatomie humaine. Un début de soupçon aurait pu naître dans son regard s'il avait vu le jeune homme serrer les poings, mais s'il le vit faire, il ne le prit pas comme un signe de tension ou un geste d'agressivité. C'était sans doute l'un des défauts du Sorcier (si l'on omettait le fait qu'il était cinglé et complètement cinglé, un savant fou et un psychopathe de la pire espèce), il demeurait bien trop souvent à l'écart du genre humain, depuis les grottes qu'il avait investies il y a de nombreuses années de cela, pour savoir convenablement analyser les émotions humaines, d'autant que lui-même en éprouvait fort peu. Il y avait certes ses sbires, mais beaucoup d'entre eux, puisqu'ils étaient ses sbires, justement, ne formaient pas forcément un panel très représentatif du genre humain. Aussi, non, il ne constata rien d'inhabituel chez son interlocuteur, bien qu'il nota tout de même le fait que si sa curiosité pouvait très bien être ce qu'il y a de plus naturelle et innocente, il ne fallait pas oublier non plus de l'envisager comme suspecte, sous peine de gravement manquer à la plus stricte prudence... Même si Dean n'était pas réellement prudent, en l'occurrence, mais c'était entièrement volontaire de sa part, au final, et il savait que, parfois, pour obtenir quelque chose de quelqu'un, il fallait donner un semblant de soi-même. Une part inoffensive, de préférence, qui ne portait pas vraiment à préjudice si autrui décidait de l'exploiter.

-Pourquoi serait-ce si particulier ?
demanda-t-il, l'air de rien. Il faut bien que certains d'entre nous s'y intéresse, si nous voulons savoir comment notre corps fonctionne. Quels progrès pourrait espérer la médecine, sinon ?

Mais bien sûr, ses intentions à lui étaient bien loin d'être aussi altruistes. Il n'y avait qu'une seule maladie qu'il pourrait chercher désespérément à guérir (et pour l'heure, ses tentatives s'étaient toutes avérées vaines), et c'était bien évidemment la sienne. Pour le reste, s'il cherchait tant à déterminer le fonctionnement de certains corps, c'était seulement pour leur trouver d'autres usages ou parvenir à un moyen de les modifier, ce qui à ses yeux pouvait être une initiative tout aussi exaltante. Autant de sujets sur lesquels il pourrait s'exprimer longuement s'il avait la certitude d'avoir à sa disposition l'audimat adéquat, mais il ne pouvait accorder si simplement sa confiance à son interlocuteur, ce serait faire une erreur de débutant, et il n'était tout de même pas à ce point déconnecté de certaines réalités.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Jeu 7 Juil - 13:08

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Owen n’était vraiment pas à l’aise depuis qu’il avait croisé la route de Dean Appers, mais il l’était encore moins maintenant qu’ils se retrouvaient à parler des recherches de ce dernier. Oh, ils ne rentraient pas dans les détails. Une personne normale n’aurait pas de raison de trouver cela étrange, de trouver le sorcier étrange et de se sentir mal à l’aise. Sauf qu’Owen avait connaissance de certaines informations, donc il savait que les recherches sur l’anatomie humaine n’étaient pas anodines. Le jeune homme ne savait pas vraiment s’il devait prendre le risque de continuer de parler de ce sujet, alors qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer sa mère entre les mains de cet homme. Il se sentait vraiment perturbé, mais il ne devait pas sembler suspect non plus. Ce qu’il ne réussit pas vraiment au moment où il affirma que les recherches sur l’anatomie étaient particulières. Ça l’était quand on savait comment il faisait ses recherches, mais évidemment Owen ne devait pas le savoir normalement. Dean avait en tout cas une bonne répartie, si le jeune homme ne connaissait pas la vérité, il pourrait très bien se laisser prendre par son jeu. Mais ce n’était pas le cas, quoi qu’il soit obligé de montrer.

« C’est vrai, vous avez raison. » Owen ne pouvait pas vraiment donner tort à l’homme en même temps. Si personne ne se penchait sur l’anatomie humaine, on ne risquait pas de faire d progrès en médecine. C’était donc important, mais pour cela il ne fallait pas enlever des personnes et leur faire subir des expériences bizarres. Le Sorcier prenait des vies pour ses recherches, ce n’était évidemment pas une bonne manière de le faire. Mais encore une fois, il devait se contenir, puisqu’il n’était pas censé le savoir. Il y avait d’autre personne dans Notre Terre qui faisait des recherches sur l’anatomie humaine sans qu’ils n’agissent de la même manière que l’homme qui se trouvait à ses côtés, mais ils avaient des méthodes bien plus humaines que lui. « Je n’avais pas vu cela de ce point de vue en effet. La science et moi, ça fait deux. »

Bon, il disait cela, mais il avait ses propres recherches évidemment. Owen ne pouvait pas affirmer qu’il était un scientifique comme l’homme à ses côtés et ses sbires, mais en tant que sorcier il touchait quand même à certaine chose. Même si bien sûr, il devait encore améliorer grandement son art. Il était, de toute façon, évident qu’Owen n’avait pas le même rapport avec la science que le sorcier se trouvant en sa compagnie et heureusement d’ailleurs. Même s’il ne devait surtout rien montrer encore, ce qui devenait vraiment difficile.

« Et comment… se passe vos recherches ? »

Le jeune homme ne savait vraiment pas pourquoi il continuait sur cette lancée, il savait parfaitement que les réponses de l’homme ne pourraient pas lui plaire. Et en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher d’être curieux quand même. En espérant qu’il n’était pas en train de se causer des ennuis.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Jeu 7 Juil - 18:45


On se rencontre enfin
U

ne légère esquisse de sourire s'afficha sur le visage de Dean, toute mécanique, évidemment, comme l'étaient toujours ses sourires. Ceci dit, s'il pouvait bien y avoir un prétexte au cours duquel sourire était légitime, c'était quand on vous faisait un compliment, non ? Bon, ce n'était pas exactement un compliment, c'était simplement admettre qu'il avait raison, mais ça revenait au même, pour lui, même si ce n'était pas des mots qu'il pouvait apprécier à leur "juste" valeur, en définitive, puisqu'ils  étaient une réaction à un mensonge, ou un semblant de mensonge, en tous cas, ce même si Dean se considérait bel et bien comme un scientifique émérite. En tous cas, que ce soit par politesse ou véritablement sincère, son argumentaire paraissait avoir bel et bien fait mouche chez le jeune homme. Dean avait du répondant, malgré son caractère relativement asocial. Disons que c'était là l'une des forces de l'âge et de l'expérience, et il ne pouvait bien sûr qu'en user et abuser autant que faire se peut. Le jeune homme, en tous cas, prétendit ne pas avoir embrassé son point de vue de prime abord, tout simplement parce qu'il n'était pas très au fait des choses de la sciences. C'était une chose que Dean pourrait apprécier de lui enseigner avec grand plaisir, pour peu qu'il ait sa confiance, mais ce n'était pas le cas encore, loin s'en faut. Pour l'heure, le jeune homme l'intriguait, surtout, plus qu'autre chose. Le jeune homme embraya en lui demandant comment se passaient ses recherches, le sourire de Dean, tout à coup moins engageant ceci dit, ne disparut pour autant pas de son visage.

-Pour quelqu'un qui ne s'intéresse pas à la science, mes expériences semblent te rendre bien curieux
, remarqua-t-il, en casant ses mains au creux de ses poches. Mais mes recherches se passent au mieux. Comme dans tout autre domaine, certaines me donnent plus de fil à retordre que d'autre, mais dans l'ensemble, je m'en tire à bon compte. Il faut dire que j'y consacre tout mon temps.

Qu'aurait-il bien pu en faire d'autre, de ce précieux temps, d'ailleurs ? Va savoir. Voilà si longtemps qu'il demeurait terré dans ses grottes, à expérimenter, encore et encore, à rechercher à toujours repousser plus loin les limites de la magie, qu'il ne se souvenait plus vraiment de ce qui avait pu ponctuer sa vie autrement, à l'époque lointaine où sa maladie ne l'avait pas isolé du reste des habitants de Notre Terre. En soi, oui, Dean ne mentait pas à Owen, mais il est certain qu'il lui cachait encore blen des choses, des choses que le jeune homme, pourtant, savait dors et déjà pertinemment.

-Nous approchons du village
, remarqua-t-il alors en désignant d'un signe de la tête les premières façades que l'on commençait à voir apparaître.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Ven 5 Aoû - 15:47

Dean & Owen
On se rencontre enfin...
Owen se mordit l’intérieur de la joue en entendant les propos du Sorcier quand il fit remarqué que pour une personne pas vraiment intéressée par la science, il se montrait bien curieux. Effectivement, le jeune homme s’en rendait compte qu’il allait peut-être un peu trop loin dans ses questions. C’était qu’il perdait un peu de son sang-froid en cet instant précis, alors qu’il se retrouvait en compagnie de l’homme qui avait si sauvagement tué sa mère. Il ne se rendait pas compte de la contradiction de ses propos. En réalité, il était bien plus aux faits de la science que ce qu’il prétendait, mais Dean ne devait rien savoir de tout ça. Par chance, l’homme se contenta de cette remarque avant de répondre à sa question. Owen espérait qu’il n’allait pas comprendre maintenant qu’il n’était pas vraiment qui il prétendait et qu’il allait se contenter de croire que le jeune homme voulait simplement faire la conversation. Après tout, ils marchaient ensemble depuis tout à l’heure en discutant, c’était un peu logique qu’il pose des questions. Même s’il en avait quand même posé beaucoup. Enfin, Owen n’avait pas d’autre choix que de se contenter d’espérer à ce stade. Dean répondit à sa question donc, en restant quand même assez vague. C’était surement une bonne chose, il n’avait aucune envie que le Sorcier commence à entrer dans les détails. Parce qu’en toute logique, il n’allait pas le faire avec un parfait inconnu, à moins d’avoir l’intention de s’en débarrasser. Le jeune sorcier avait quand même envie de rentrer vivant au village. Owen se contenta donc d’adresser un sourire qui se voulait sincère à l’homme quand ce dernier affirma que ses recherches se passaient bien. Il avait tellement envie d’agir maintenant, mais il savait bien que ce n’était pas possible. Cependant, c’était vraiment frustrant de se retrouver devant l’homme qu’on savait être à l’origine de sa peine sans pouvoir faire quoi que ce soit. Et pire encore de l’entendre dire que ses expériences, ces affreuses expériences, se portaient bien.

« C’est comme pour tout, quand on y consacre le temps nécessaire, on obtient toujours les fruits du succès. »

Ajouta-t-il alors, même si c’était vraiment une épreuve pour lui de dire ce genre de chose à vieil homme. En soit, ce n’était pas faut. C’était vrai dans tous les domaines, quand on y consacrait vraiment le temps qu’il fallait, on y arrivait. Mais c’était quand même perturbant d’affirmer ça en sachant parfaitement de quoi était fait les expériences du Sorcier. Mais en même temps, Owen affirmait ça pour lui-même. Le temps était ce qu’ils avaient besoin avec Arthur pour arrêter l’homme qu’il avait sous les yeux. Avec le temps et l’énergie nécessaire, ils allaient y arriver et le sourire qui s’était affiché sur le visage du Sorcier n’aurait plus lieu d’être. Mais ce n’était pas encore le moment. Pour l’heure, ils arrivaient effectivement au village. Owen tourna un instant son regard sur les façades, finalement le moment avait été plus cours qu’il ne l’aurait cru.

« Effectivement, nous sommes arrivés. »
Il se tourna vers Dean, à qui il tendit une main. « Merci pour votre aide. »

Owen n’avait pas spécialement envie de s’attarder, il avait l’espoir de pouvoir rentrer entier. Il attendait simplement que ce dernier lui serre la main et qu’ils se quittent, pour mieux se retrouver le moment venu.
Code by Gwenn

_________________
Lorsque vous lui ouvrez la porte, la magie est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   Sam 6 Aoû - 20:11


On se rencontre enfin
D

ean ne savait trop s'il pouvait avoir confiance en ce jeune homme ou pas, s'il était fiable ou non, s'il s'adressait sincèrement à lui ou s'il y avait des faux semblants. À force de ne jamais être transparent lui-même et de côtoyer régulièrement des personnes faites du même bois (il fallait cela pour garder son secret intact), il nourrissait une défiance naturelle envers quiconque empiétait sur son espace personnel, et même si la curiosité du jeune homme pouvait être parfaitement légitime et ne venir que d'une personne appréciant très sincèrement d'apprendre de nouvelles choses et de faire connaissance avec les personnes qu'il ne connaissait pas, Dean ne lui accorderait pas sur l'instant une pleine et entière confiance. Il reconnaissait néanmoins que, s'il était sincère, ils savaient partager un point de vue des plus similaire sur le labeur et les fruits que l'on pouvait espérer en récolter. Le Sorcier était un travailleur né. Il ne rechignait jamais à la tâche si cela était pour aboutir aux résultats qu'il escomptait, et de fait, il était capable d'autant de patience que d'acharnement. Le jeune homme auprès duquel il cheminait était peut-être fait du même bois. À dire vrai, ils ne l'étaient sans doute que sur ce seul point spécifique, et ce n'était pas forcément en la faveur du sorcier. Si le jeune homme, en effet, était prêt à ne reculer devant rien pour assouvir ses ambitions, il s'avérait que ces ambitions concernaient Dean directement et visaient à sa destruction. Un état de fait dont le Sorcier, tout défiant qu'il pouvait bien être, n'avait pas la moindre idée. Grand mal lui fasse. Grand bien fasse à Owen.

Quoi qu'il en soit, et quoi qu'il y ait à découvrir sur son jeune interlocuteur, ce n'était pas en cet instant qu'il en saurait davantage, puisque le village pointait le bout de son nez, et qu'il était donc temps pour leurs chemins de se séparer... Temporairement, sans doute, car le garçon avait su le rendre curieux, et Dean voulait en apprendre plus sur lui. Assouvir sa curiosité était aussi un trait de caractère très développé chez lui.

-Mais c'était un plaisir
, affirma Dean dans un léger sourire quand son interlocuteur le remercia pour l'avoir aidé le chemin qu'il n'avait en vérité jamais perdu. "Plaisir" était peut-être un terme un peu trop appuyé en la circonstance, le Sorcier devrait peut-être le reconnaître, mais cette conversation n'avait été ni vaine, ni une perte de temps, Dean ressentait qu'il y avait peut-être quelque chose à y exploiter. J'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir très vite, ajouta-t-il en guise d'au revoir avant de lui adresser un simple geste de la main et de faire volte-face.

Il était temps pour lui de revenir à son train-train quotidien de sorcier psychotique. Et autant dire qu'il avait fort à faire.
.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: On se rencontre enfin... (Dean)   

Revenir en haut Aller en bas
 
On se rencontre enfin... (Dean)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dean Moriarty
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Dean Thomas ( Parti )
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Loterie Dean Youngblood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Montagnes-