Partagez | 
 

 La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 316

Message#Sujet: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Sam 5 Déc - 18:42

Déa & Lena
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Les rumeurs vont bon train dans le village, on peut difficilement garder une information secrète bien longtemps. Cela n’avait donc pas été bien long avant que la rumeur de la séparation de Jane Hardwick et de Leopold Ridley se propage. Personne ne semblait vraiment savoir ce qui s’était passé. Il y avait eu cette histoire de disparition soudaine, puis une réapparition sans que cela soit vraiment concret. En tout cas, il semblait clair que le mariage des deux tourtereaux tournait au vinaigre. Lena n’avait pas cherché à comprendre ce qui s’était passé, elle n’en avait que faire. Elle appréciait Jane, mais elle n’était pas le genre de femme à aller consoler ses camarades pour des soucis de ménage. Elle ne comprenait déjà pas comment les gens pouvaient se mettre en ménage, il ne fallait pas trop lui en demander. Cependant, cette histoire avait quand même attiré son attention. Parce que si ce Leopold n’était plus avec Jane (pour n’importe quel raison, elle n’en avait vraiment que faire), elle avait le champ libre. Cela ne se faisait évidemment pas, par rapport à Jane, mais elle avait n’allait pas se prendre la tête avec ça. Jane lui en voudrait peut-être, ou pas, elle verrait bien plus tard. Ce qu’elle voulait pour l’instant, c’était profiter de cette ouverture pour obtenir ce dont elle avait besoin de la part de cet humain.

Et elle l’avait obtenu bien sûr. La sirène s’était arrangé pour croiser Leopold quand il était seul (ce n’était pas une mince affaire, croyez-moi) et elle l’avait envouté. Elle l’avait ensuite entrainé chez elle et ils avaient passé une nuit de folie. Quand Lena avait eu ce qu’elle voulait, elle s’était simplement contentée de libérer le jeune homme. Elle n’avait pas besoin de plus de sa part, elle avait eu ce qu’il lui fallait. Cette nuit avait été intéressante, Lena devait bien avouer que ce jeune homme n’était pas désagréable et qu’elle avait vraiment apprécié profiter de son corps. Cependant, il ne l’intéressait pas plus que cela. Ce qu’il y avait entre lui et Déa par contre, c’était là le but de toute cette manœuvre. Maintenant qu’elle avait eu ce qu’elle voulait de la part de l’humain, elle n’avait plus qu’à croiser sa consœur. Le destin décida de lui permettre de la croiser le soir même à la taverne. Ces derniers temps, Lena n’avait pas vu aussi souvent qu’elle le pensait sa camarade, mais elle était bel et bien là ce soir-là. C’était tout bonnement parfait. La sirène alla prendre une bouteille au comptoir de la taverne avant de venir s’installer à la table de la jeune femme. Elle se trouvait seule, c’était tant mieux.

« Salut ma belle. »
Lui dit-elle dans un grand sourire en s’installant, remplissant le verre vide devant Déa. « Ça fait longtemps, comment tu vas ? »

Evidemment, Lena n’en avait que faire de comment son ennemie pouvait bien aller et il était évident que Déa allait voir clair dans son jeu. Mais elle s’amusait, comme une petite folle.
Code by Gwenn


_________________
Les belles actions sont un peu comme les sirènes: il ne faut voir ni les fins des unes ni les queues des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 962

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Dim 6 Déc - 10:08


La séduction a toujours été une histoire de manipulation
L

a taverne était comme une seconde maison, pour Déa, c'est bien simple, ces derniers temps, elle n'était que rarement chez elle (juste ce qu'il fallait, tout de même, pour veiller sur Penny). Elle partageait son temps entre les moments où elle veillait sur Léo et passait du temps avec lui (et même si elle savait qu'elle ne pouvait pas espérer quoi que ce soit de lui - et n'en avait pas la prétention, ce serait injuste - soi ce n'est qu'il aille mieux, elle adorait retrouver tous ces instants de complicité qu'elle leur avait fait perdre. Tant de temps perdu !), les moments qu'elle passait avec sa colocataire, et ceux où elle se retrouvait là, dans cette taverne, à enchaîner les verres et les amants. Elle devait bien reconnaître que le retour de Léo dans sa vie avait ses bons et ses mauvais aspects. Les bons aspects étaient faciles à discerner : sa présence, sa gentillesse et tout ce qu'elle aimait en lui, enfin retrouvé. Et les mauvais... résidaient dans le fait que, maintenant, c'était définitif, elle n'arriverait absolument pas à l'oublier, et puis, elle s'inquiétait qu'il ne refasse une bêtise. Alors les moments où elle n'était pas avec lui étaient des moments un peu compliqués pour elle. Elle avait de nouveau arrêté l'écriture, elle ne travaillait qu'à contrecoeur, et autrement... Autrement, elle buvait. Elle buvait, faisait des rencontres hasardeuses. Cette fois ci ne devait pas échapper à la règle, même si son verre était pour le moment vide et qu'elle n'avait pour le moment ni aucun homme, ni aucune femme, pour lui tenir compagnie.

Pour le moment, oui. Et au final, il aurait mieux valu qu'elle reste seule avec son verre vide, car la pire compagnie qu'il puisse avoir vint la rejoindre et remplir son verre. Ce n'était jamais agréable pour Déa de croiser la route de Lena, mais quand elle approchait en affichant un air complètement réjoui, forcément, Déa savait qu'elle allait passait un pire moment encore. Et, très franchement, elle se l'épargnerait largement. Et elle n'imaginait pas à quel point. Bien sûr, Déa ne se laissait pas berner par ses remarques enjôleuses, elle la connaissait assez pour savoir que cela dissimulait quelque chose. Et ces airs victorieux l'agaçaient profondément.

-Je me portais à merveille, "ma belle", tant que tu ne me gâchais pas le paysage. Alors ôte ce sourire satisfait de ton visage et va voir ailleurs si je m'y trouve, tu veux bien ?


Elle ne le voudrait pas. Le pire, c'est que Déa le savait dors et déjà. Elles se détestaient, mais au fond, elles n'avaient pas des tempéraments si différents (ce qui justifiait certainement le fait qu'elles se détestaient à ce point), alors Déa devinait bien que Lena n'allait pas lâcher la grappe si facilement, pour son plus grand déplaisir. Elle était venu ici pour se vider la tête et de tenter de passer du bon temps, pas pour se prendre la tête et passer un moment exécrable. Mais ça aussi, elle le savait, et elle allait sans doute se faire un plaisir de gâcher sa soirée. Pour la sirène, c'était sûr et certain, les choses allaient mal tourner. Comme à chaque fois, somme toute.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 316

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Sam 16 Jan - 17:20

Déa & Lena
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
En temps normal, Lena n’avait aucune envie de passer du temps en compagnie de Déa. S’il y avait une personne que la sirène ne supportait pas, c’était cette sirène. Elle la détestait même d’ailleurs, on pouvait clairement les qualifiés d’ennemie. Les deux femmes ne se gênaient pas, par moment, de venir en main quand leurs conversations prenaient un tournant trop violent. En temps normal donc, Lena évitait le plus possible sa « camarade ». Sauf que cette fois ci, la jeune femme savait qu’elle avait une avance considérable sur Déa. Normalement, Lena n’avait pas vraiment de raison de se venger, techniquement la jeune femme ne lui avait rien fait. En dehors d’être par moment sur ses plates-bandes, elle ne lui avait rien fait de mal. Mais ce n’était pas une raison pour Lena, elle avait envie de se venger et elle l’avait fait sans aucun scrupule. Ce n’était pas pour rien qu’elle affichait ce sourire satisfait, qu’elle avait cette attitude de conquérante. Evidemment, Déa n’apprécia pas sa présence. Elle ne manqua pas de le lui dire d’ailleurs, ne se prenant pas à son jeu. En même temps, s’il y avait bien une personne qui connaissait Lena pour ne pas être berné par ses « gentils » propos, c’était elle. Quand Déa lui demanda d’enlever ce sourire qui ornait son visage, Lena se mit à sourire encore plus. Elle n’avait aucune raison de suivre les « ordres » de sa consoeur.

« Après ça, tu ne pourras pas dire que je ne fais pas d’effort pour arranger les choses entre nous. »

Lança-t-elle alors, sans perdre son sourire, ne cherchant même pas à être crédible. Bien sûr que ce n’était pas le cas, si elle avait décidé de venir s’installer en face de Déa à la taverne, c’était dans le seul but de la narguer. Parce qu’elle avait une bonne raison de le faire, elle avait obtenue quelque chose qui lui donnait clairement l’avantage. Déa ne se doutait de rien, mais Lena n’avait pas envie d’attendre très longtemps avant de le lui dire.

« J’irais voir ailleurs, ne t’en fais pas. »
Elle marqua une pause, continuant de sourire, en plongeant son regard dans les yeux de Déa. « Mais avant ça, j’aimerais savoir comment va Leopold. Tu as eu des nouvelles de lui ? »

Elle n’en dit pas plus, elle se contenta de cela, simplement pour savourer un peu l’instant. Déa allait forcément se poser des questions (c’était le but en tout cas) et Lena allait vraiment prendre un malin plaisir à lui raconter ce qu’elle avait fait avec celui qui faisait battre son cœur son ennemie. La jeune femme n’avait pas vraiment besoin de beaucoup pour être fière d’elle, mais sur ce coup-là, elle l’était vraiment. Même si pendant un temps, elle n’avait pas cru pouvoir se servir de cette information dignement, les évènements avaient tourné de sorte que ça l’avant grandement avantagé. Elle devait vraiment se montrer patiente pour ne pas tout déballer à son ennemie, pour maintenir un peu le suspense. Mais c’était pour la bonne cause, pour rendre l’effet encore plus impressionnant.
Code by Gwenn


_________________
Les belles actions sont un peu comme les sirènes: il ne faut voir ni les fins des unes ni les queues des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 962

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Ven 22 Jan - 14:18


La séduction a toujours été une histoire de manipulation
L

ena ? Faire des efforts pour arrondir les angles ? Ben voyons ! Déa allait y croire, tiens ! Il pleuvrait des sauterelles avait qu'elle ne fasse quoi que ce soit de véritablement sympathique et désintéressé à son adresse. La hache de guerre, entre elles, n'était pas prête d'être enterrée, et si Déa ne comptait certainement pas devenir la meilleure amie de Lena Jenkins du jour au lendemain, elle était convaincue que son interlocutrice partageait la même opinion. Elles étaient vouées à se détester, tout simplement et en bonne et due forme, raison pour laquelle la sirène n'aurait pas pu trouver l'attitude de sa rivale autrement que suspecte, et elle avait visiblement toutes les meilleures raisons du monde de se méfier. Il était évident que Lena avait quelque chose à lui dire, soit parce qu'elle était d'humeur à chercher la querelle, soit parce qu'il y avait quelques exploits dont elle avait envie de se vanter. Pour preuve, loin de dégager de son paysage comme la jeune femme l'avait expressément conviée à le faire, elle resta, et elle prit même la peine de reprendre la parole, et les mots qu'elle prononça ne furent absolument pas pour plaire à la jeune femme.

S'il y avait bien un nom qu'elle répugnait à entendre s'échapper des lèvres de son ennemie, c'était bien Leopold, tout simplement parce que Léo (même si c'était un fait avéré et connu qu'il était son meilleur ami - malgré la période de silence qu'il y avait eu entre eux), c'était son jardin secret, son plus précieux trésor, et elle avait été plus que satisfaite d'avoir su jusque là gardait le secret de son coeur face à la sirène qui, si elle s'en emparait, pouvait faire bien des dégâts (et en vérité, le mal était déjà fait). Ce fut avec beaucoup de défiance que Déa regarda Lena. Elle ne lui parlait pas de Leo de manière anodine. Peut-être savait-elle ? Ou alors elle savait les déboires de Léo, sa séparation avec Jane (puisque dans leur cas, il était finalement inutile de parler de divorce), sa tentative de suicide, et elle venait tout simplement la narguer. Ce qui était pire encore. Loin de Déa l'envie de prendre part à ce petit jeu vicieux. Et elle n'imaginait pas à quel point il l'était encore, raison pour laquelle elle répondit avec la plus grande froideur.

-Qu'est-ce que ça peut te faire ?


Oui, qu'est-ce que ça pouvait lui faire ? Jamais, jusqu'alors, Léo n'était intervenu dans leur conversation (fait plutôt rare, d'ailleurs, Léo intervenait presque dans toutes les conversations de Déa tant elle était accro - pas forcément anormal que son secret se soit su à partir de là, d'ailleurs), et c'était tant mieux ainsi. Les grands airs infiniment satisfaits de Lena ne disaient absolument rien qui vaille à la jeune femme, et elle se permettait d'appréhender le pire. Le fait est qu'elle avait bien raison de le faire.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 316

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Ven 19 Fév - 15:00

Déa & Lena
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Lena était satisfaite oui, mais elle attendait le moment de l’être encore plus quand Déa allait vraiment savoir ce qu’elle avait en tête. C’était la première fois que Leopold entrait directement dans une des conversations entre les deux sirènes et pourtant, Lena trouvait vraiment dommage que ça ne soit jamais arrivé. Elle comprenait évidemment pourquoi, sans Jane elle n’aurait pas su que son ennemie avait des sentiments pour cet humain. Elle n’avait pas pu s’empêcher d’en profiter, surtout en apprenant que le jeune homme n’était plus lié avec Jane lui permettant de ne plus devoir suivre la promesse qu’elle avait fait à la jeune femme. Evidemment, Déa réagit exactement comme elle l’avait imaginé, lui demandant ce que cela pouvait bien lui faire. La sirène voyait dans sa « consœur » les interrogations qu’elle se posait. Eh oui, Lena était au courant des sentiments de la jeune femme pour l’humain et elle s’en était servi pour l’embêter. Au fond, la sirène n’avait pas vraiment de raison de faire ça à la jeune femme, mais elle appréciait sincèrement de lui faire du mal. Elle voulait profiter de la faiblesse de Déa pour lui faire du mal, cette faiblesse qu’elle ne trouverait pas chez elle. C’était une idée idiote de Déa d’être tombée amoureuse d’une autre personne, elle n’aurait pas dû s’abaisser à ce point.

« Je m’inquiète pour lui, c’est tout. »

Répondit-elle simplement, sans lâcher des yeux la sirène en face d’elle. Elle jouait la fille inquiète, évidemment, mais ce n’était pas le cas. Comment pourrait-elle vraiment songer à se faire du souci pour ce jeune homme. Elle avait passé un bon moment en compagnie de l’humain, mais elle n’allait pas commencer à prendre ses histoires à cœur. Elle n’avait aucune idée de ce qui avait poussé Jane et Leopold à se séparer et ça ne l’intéressait pas du tout. Elle ne s’occupait pas des détails, la seule chose qui l’intéressait c’était de faire le plus de mal possible à Déa. Et elle avait trouvé le bon moment.

« Quand je l’ai vu, il m’avait semblé préoccuper et… particulièrement dépressif. » Lena poussa un soupir, qu’elle exagéré évidemment puisqu’elle ne se faisait pas de souci pour Leopold en réalité. Elle se contentait de dire ça, simplement pour amener doucement ce qu’elle avait à dire à son ennemie. « Il semblait bien plus épanoui quand nous nous sommes quitté, au petit matin, et je me demandais s’il allait mieux ou pas. » Elle marqua une pause, avant de reprendre, un sourire amusé sur le visage. « Nous avons passé un… très bon moment tous les deux. »

Elle se contentait encore et toujours de sous-entendre les choses, mais elle se doutait que Déa allait comprendre ce qu’elle disait. La jeune femme avait passé un bon moment avec Leopold, qu’elle avait quitté au petit matin, on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle n’était pas claire. Elle avait passé la nuit avec l’humain et elle avait couché avec lui. Elle ne mentait pas quand elle disait qu’elle avait passé un bon moment, même si l’instant avait surtout un goût savoureux de victoire.
Code by Gwenn

_________________
Les belles actions sont un peu comme les sirènes: il ne faut voir ni les fins des unes ni les queues des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 962

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Sam 20 Fév - 11:35


La séduction a toujours été une histoire de manipulation
D

éa ne pouvait pas croire que son interlocutrice se fasse vraiment du souci pour Léo, elle ne se laissait pas avoir par ses faux-airs inquiets (bien qu'ils aient effectivement quelque chose de convaincant, mais la jeune femme n'avait pas son pareil pour jouer la comédie, et la sirène le savait pertinemment), elle était convaincue qu'elle avait quelque chose derrière la tête, et quoi que ce puisse être, cela ne rassurait pas la jeune femme, d'autant moins quand son ennemie lui confirma qu'elle avait vu le jeune homme. Déa appréhendait déjà la cruelle vérité... et elle la sentait venir avant même que Lena la lui confirme, malheureusement... Elle avait beau les appréhender, les sous-entendus de son interlocutrice quant au fait qu'elle avait passé la nuit avec le jeune homme ne lui firent pas moins mal pour autant. Ce fut comme un coup en plein cœur, comme si on l'arrachait de part en part. Ça faisait vraiment un mal de chien. Lena voulait la faire souffrir, eh bien elle avait vraiment trouvé la meilleure façon de procéder. Déa souffrait, oui, et elle avait bien du mal à le cacher. Elle aimerait jouer les indifférentes, pour ne pas donner à Lena la satisfaction de constater qu'elle avait réussi à la blesser, mais elle en était incapable. Parce qu'elle pouvait tout supporter, mais pas ça. Pas seulement parce qu'elle était infiniment jalouse de cet instant d'intimité que Lena avait su dérober à l'homme qu'elle aimait, mais parce qu'elle avait profité de sa faiblesse alors qu'il était encore fragile. Elle n'avait pas le droit de se jouer de lui pour l'atteindre elle, c'était injuste.

-Que tu me détestes, c'est une chose, Lena. Mais t'avais pas le droit de le manipuler pour m'atteindre.
répliqua-t-elle d'un ton glacial, lui adressant un regard assassin, se retenant de purement et simplement lui sauter à la gorge.

Parce qu'elle l'avait manipulé... N'est-ce pas ? Si elle devait apprendre par-dessus le marché que Lena n'avait même pas eu besoin d'utiliser ses pouvoirs pour séduire le jeune homme, elle ne le supporterait vraiment pas. Ce n'était pas pour rien que Déa n'avait jamais voulu utiliser ses pouvoirs sur Léo. Elle ne voulait pas de sentiments factices, elle voulait qu'il puisse l'aimer sans artifices... Et donc, ce jour n'arriverait jamais. Avec ou sans Hardwick. Avec ou sans... qui que ce soit. Ce serait n'importe qui d'autre, mais pas elle. Il serait juste intolérable que cette autre soit cette bêcheuse de Lena Jenkins.

-Tu te sens vraiment fière, d'avoir manipulé un esprit fragile et influençable ?
ajouta-t-elle, la voix tremblante de colère.

Elle avait très très envie de lui faire payer sa provocation, mais elle était convaincue que c'était ce que son interlocutrice attendait : mesurer l'étendue pleine et entière de sa détresse... Et elle devait déjà aimer le spectacle qu'elle lui offrait, car même avec toute la bonne volonté du monde, elle serait bien incapable de ne pas montrer qu'elle était sincèrement blessée par cette information.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 316

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Ven 1 Avr - 11:59

Déa & Lena
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Lena était satisfaite oui, parce qu’elle voyait bien que ses propos blessés beaucoup la jeune femme sous ses yeux. Déa ne méritait pas mieux de toute façon, c’était la guerre entre elles. La sirène ne voyait pas pourquoi elle retiendrait ses coups pour lui faire du mal, alors qu’elle aimait justement lui faire mal. C’était de la faute de la jeune femme sous ses yeux si elle s’était entiché d’un homme, un homme simple et manipulable que Lena n’avait eu aucun mal à entraîner dans son lit. Bon en même temps, il y avait quand même peu d’esprit capable de résister aux attractions des sirènes, c’était bien le principe de leur pouvoir. Si Déa n’avait pas eu envie qu’elle le fasse – ce qui était le cas – elle n’avait qu’à pas tomber amoureuse de lui. Lena détestait celle qui se trouvait en face d’elle, elle ne voyait pas pourquoi elle ne pourrait pas utiliser toutes les méthodes possible pour lui faire du mal. Parce que c’était mal et moralement problématique ? La bonne affaire, Lena n’en avait vraiment que faire. Déa souffrait, c’était la seule chose qui comptait. Et puis, en plus, elle n’aimait vraiment pas sa méthode alors c’était encore mieux. Lena était vraiment satisfaite de ce qu’elle venait de faire.

Lena adorait voir et entendre la colère de Déa sur son visage et dans sa voix, elle avait vraiment le sentiment d’avoir gagné la partie. Cela se voyait qu’elle souffrait et c’était justement ce qu’elle avait envie de voir. Ce n’était pas pour rien que Lena ait pris le temps de manipuler l’esprit de ce Leopold, elle avait envie de lui faire du mal. En soit, elle avait passé une bonne soirée aussi, mais ce n’était vraiment pas ce qui l’intéressait le plus. Les conséquences de cette soirée étaient encore plus savoureuses. Déa aimait ce type et elle découvrait que Lena avait couché avec, il n’y avait pas plus belle conclusion. D’ailleurs, le sourire qui ornait le visage de la sirène en disait long sur ce qu’elle ressentait. Elle était fière d’elle oui, mais elle savait qu’elle pouvait faire encore bien plus. Elle avait envie de voir jusqu’où elle pouvait aller avant de voir Déa craquer complètement. Même si cela risquait de faire mal ensuite, elle trouvait la situation particulièrement amusante. Tant pis si elle devait se prendre des coups ensuite.

« Qui t’as dit que je l’avais manipulé ? » Elle l’avait fait, mais Déa n’avait pas vraiment besoin de le savoir. Oh non, c’était beaucoup moins drôle si elle le savait. Lena voulait qu’elle croit qu’il s’était simplement laissé séduire par ses charmes, qu’il l’avait choisi. « Je n’ai pas toujours besoin de mes pouvoirs tu sais ? »

Elle ne perdait en rien de son sourire amusé. Déa n’allait peut-être pas la croire, elle aurait toutes les raisons du monde de mettre sa parole en doute, mais elle voulait voir comment elle allait réagir. Même si la sirène se contentait de douter, c’était tout bénéfique pour Lena.

« Léo... » Elle l’appelait ainsi évidemment à dessein. « Léo a été particulièrement réceptif à mes charmes, que je n’ai même pas eu besoin de me faire prier. Je crois qu’il avait vraiment besoin de se changer les idées. »
Code by Gwenn

_________________
Les belles actions sont un peu comme les sirènes: il ne faut voir ni les fins des unes ni les queues des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 962

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Dim 3 Avr - 10:17


La séduction a toujours été une histoire de manipulation
S

i elle s'écoutait, si elle ne cherchait pas à prendre un minimum sur elle, Déa aurait certainement sauté à la gorge de Lena, ongles en avant, pour lui arracher de ses griffes le sourire fier qu'elle portait au visage. La voir à ce point se réjouir de son malheur accentuait encore une haine pour le moins vivace. La sirène n'avait pas eu besoin de cette histoire pour détester profondément son interlocutrice, c'est certain, la guerre était déclarée entre elles depuis bien longtemps, mais c'était la première fois qu'elle parvenait à taper aussi juste et à lui faire à ce point mal. Et pour cause, elle avait découvert sa faille, ce qui était sans conteste sa plus grande faiblesse. Ses sentiments (non réciproques au demeurant) pour Léo... Léo qui, aux dires de Lena, n'avait pas été manipulé. Déa n'arrivait pas à le croire. Ou, plutôt, elle n'avait aucune envie de le croire, elle ne savait que trop bien ce que cela signifierait. Elle ne pourrait pas blâmer Léo d'être tombé, même consciemment, dans les bras de cette jeune femme, elle était particulièrement belle, elle était bien contrainte de l'admettre, et savait parfaitement séduire les hommes sans ses pouvoirs... Et qu'espérait-elle ? Qu'il ait passé la nuit avec elle, plutôt. Sauf qu'il était logique qu'il jette son dévolu sur une inconnue, il est évident qu'il n'allait pas courir dans le lit de Déa pour "se changer les idées", conscient qu'il était de ses sentiments. Il l'avait fait, une fois, la première et unique fois. Vu ce qui s'était passé depuis, il devait certainement se reprocher cet instant de faiblesse. Oui, au fond, c'était possible, Léo n'avait peut-être pas eu besoin d'être sous l'emprise magique de sa sirène d'ennemie. Et elle ne pouvait rien dire à ce sujet, il était libre, c'était un grand garçon, il faisait ce qui voulait... Mais, bordel, ça faisait un mal de chien.

-Tu l'as utilisé pour m'atteindre.
répliqua-t-elle, la voix tremblante de colère. Dans tous les cas, tu l'as manipulé.

Elle ne pensait pas qu'il y ait à tirer plus d'orgueil du fait qu'elle ait su séduire Léo sans pouvoirs, même si, pour Déa, cela ne faisait qu'enfoncer plus profondément encore le couteau dans la plaie. Il était hors de question que Lena n'obtienne pas la monnaie de sa pièce pour ce qu'elle lui avait fait, et Déa comptait bien ruminer une vengeance digne de ce nom. Le problème, c'est que si la faille de la jeune femme était béante, et bien difficile à ignorer, Déa n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait être celle de son interlocutrice. C'est sûr, tout ça doit être beaucoup plus simple, quand on n'a pas de cœur.

-Crois-moi, tu n'as aucune idée de ce qui t'attend.


Bon, d'accord, en vérité, Déa n'en avait pas l'ombre d'une idée non plus. Mais elle comptait bien lui façonner une vengeance à la hauteur de ce qu'elle lui avait fait subir.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 316

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Jeu 12 Mai - 13:09

Déa & Lena
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
C'était bien plus amusant pour Lena de faire croire à son ennemie qu'elle n'avait pas eu besoin de manipuler celui qu'elle aimait pour le conduire dans son lit. C'était faux, bien sûr. Avec du temps, peut-être que la sirène aurait réussi à dérider un peu ce Leopold, mais il était évident qu'elle ne serait pas parvenu au même résultat. Or, c'était le résultat qui importait le plus à la jeune femme. Lena avait donc utilisé ses pouvoirs et Déa allait peut-être le découvrir à un moment donné, sauf que pour l'instant, elle souffrait. C'était puéril et franchement dégelasse de sa part, mais la jeune femme jouissait du malheur de celle qui se trouvait sous ses yeux. Les deux jeunes femmes ne se contentaient plus de se crêper le chignon, elles ne se contentaient plus de marcher sur les plates-bandes de l'autre. Elles allaient bien plus loin. Du moins, Lena avait été bien plus loin que jusqu'à présent, entamant vraiment les hostilités. La jeune sirène avait conscience que sa vengeance était peut-être un peu disproportionné, mais elle ne regrettait pas ce qu'elle avait fait. Parce qu'elle adorait voir la tristesse dans le regard de son interlocutrice, voir à quel point elle souffrait à l'idée que l'homme qu'elle aimait avait pu passer une nuit d'enfer en sa compagnie. Lena voyait bien que l'idée que Leopold n'ait pas eu besoin de la manipulation des sirènes pour être séduit ne plaisait pas du tout à Déa. La jeune femme se contenta de répliquer que dans tous les cas, Lena l'avait manipulé puisqu'elle venait de se servir de lui pour l'atteindre. Effectivement, vu comme cela, ça restait de la manipulation. Sauf que c'était quand même bien plus drôle. Le sourire de Lena ne quittait pas son visage en tout cas, elle était vraiment fière du coup d'éclat qu'elle venait de parvenir à obtenir. Cela apprendrait à Déa à être faible et être tombé sous le charme d'un homme, les hommes étaient la perte des sirènes.

« Ah oui vraiment ? » Répliqua Lena quand Déa la menaça. Cela n'étonnait pas plus que cela la sirène d'apprendre que son ennemie avait l'intention de lui faire payer ce qu'elle venait de faire, mais elle se demandait bien ce qui l'attendait en effet. « Je ne demande qu'à voir ça. »

A la différence de Déa, Lena ne pensait pas avoir des faiblesses. Elle en avait sans doute en réalité, puisqu'il y avait certaine personne à qui elle tenait et qu'elle ne voudrait pas voir souffrir par les mains de son ennemie bien sûr. Mais au moins, elle n'était amoureuse de personne et c'était déjà un bon point. Parce que son interlocutrice n'allait pas pouvoir utiliser la même méthode pour se venger. Et maintenant que Lena avait obtenu ce qu'elle voulait, elle avait presque envie d'abandonner son petit "combat" contre Déa. Elle allait continuer de la détester bien sur - comment pourrait-on faire autrement avec elle ? - mais elle n'avait plus de raison de répliquer et de lui faire du mal. Lena avait le sentiment d'avoir gagné la guerre qui les opposé. Pour combien de temps ?

« Je n'y suis pour rien, moi si tu n'es pas capable de faire tomber amoureux un homme de toi avec ton simple charme. »

Bon d'accord, c'était trop tentant de continuer. Elle allait s'ennuyer si jamais elle perdait ces affrontements avec la sirène.
Code by Gwenn

_________________
Les belles actions sont un peu comme les sirènes: il ne faut voir ni les fins des unes ni les queues des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 962

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Jeu 12 Mai - 16:46


La séduction a toujours été une histoire de manipulation
E

lle ne demandait qu'à voir ça, hein ? Très bien, alors. Pour une fois, Déa se ferait le plus grand des plaisirs de l'exaucer. Il est certain que Lena devait se sentir triomphante, en cet instant. Et pour cause, leurs querelles étaient parfois allé loin, mais à chaque fois, elles en étaient arrivés à égalité, tout simplement parce qu'elles possédaient les mêmes armes, et des caractères qui ne différaient pas autant qu'elles voudraient l'admettre... Sauf que ce dont elle se vantait tant et si bien à présent marquait ce qui semblait être sa victoire éclatante. Et Déa ne pouvait pas vraiment la contredire tant elle se sentait brisée, tant son cœur souffrait de la situation. D'autant que son ennemie avait effectivement raison. Lena avait peut-être réussi ou elle-même avait échoué. Elle se fichait bien de plaire ou non aux hommes sans ses pouvoirs, mais la vérité était bien contrainte de s'imposer à elle : jamais elle ne plairait à Léo, jamais les sentiments du jeune homme ne changeraient, jamais il ne poserait sur elle le regard qu'elle pouvait poser sur lui, ou même le regard qu'il avait su poser sur sa pire ennemi. Elle avait raison, oui. Et elle avait gagné. Mais là où Lena devait s'imaginer avoir gagné la bataille, Déa ne voulait bien que lui concéder la victoire sur une seule partie. Le jeu, lui, n'était pas fini.

Elle mettrait ses menaces à exécution, ça oui ! D'une manière ou d'une autre, elle se vengerait. Les airs suffisants de la jeune femme ne l'y invitaient que trop. Restait à savoir de quelle manière. L'avantage manifeste de Lena semblait très clairement de n'éprouver aucun sentiment pour qui que ce soit, du moins pas amoureux, elle ne pouvait donc pas espérer lui rendre la monnaie de sa pièce... et n'y tenait pas vraiment, d'ailleurs. Elle aurait le sentiment d'aller à la simplicité en se contentant d'une telle vengeance. D'un autre côté, était-elle capable elle aussi d'une telle cruauté ? Envers Lena, oui, c'est certain, elle ne l'avait jamais autant haïe qu'en cet instant. Mais envers son entourage ?... Sans doute pas, non. Elle ne pensait pas être capable, à l'exemple de son interlocutrice, de se servir d'une tierce personne pour lui faire payer ce qu'elle avait fait. La vérité, c'est qu'elle n'avait pas la moindre idée de la manière dont elle prendrait sa revanche, elle savait seulement qu'elle le ferait, parce qu'elle avait bien trop mal en cet instant pour l'accepter, parce qu'elle méritait de payer. La priver à tout jamais de son pouvoir de séduction serait peut-être l'ultime vengeance ? Malheureusement, ce genre de choses n'était pas possible.

-Je n'y suis pour rien, moi, si tu n'es pas capable de la moindre parcelle d'humanité.
répliqua-t-elle, amère. Maintenant, casse-toi. Savoure ta victoire de pacotille tant que tu le peux.

À vaincre sans vertu, on triomphe sans gloire, et ça, elle comptait bien lui en donner la preuve.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 316

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   Sam 18 Juin - 15:01

Déa & Lena
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Lena savait parfaitement que Déa allait vraiment répliquer quelque chose pour se venger de ce qu’elle venait de lui faire, mais la sirène n’avait pas l’intention de craindre les représailles de son ennemie. La jeune femme considérait qu’elle avait vraiment marqué un grand point d’avance et qu’elle avait même gagné la bataille. Si cela ne tenait qu’à elle, elle décrèterait qu’elle avait gagné cette affrontement qui les opposée depuis un moment maintenant. Comment Déa pouvait-elle bien se venger de ce qu’elle venait de lui faire hein ? En soit, coucher avec Leopold n’était pas grand-chose, mais Lena osait croire que ça brisait le petit cœur fragile de sa « consœur ». C’était quand même un sacré coup venant d’elle, parce qu’elle avait touché directement à la faiblesse de la sirène. Hors, Lena considérait qu’elle n’en avait pas. La jeune femme n’était pas complètement dénuée de sentiment, il ne fallait pas le croire. Si Déa décidait de s’en prendre à Eponine, elle l’aurait particulièrement mauvaise. Mais contrairement à la jeune femme sous ses yeux, elle ne se rabaissait pas à tomber amoureuse d’autrui. Ce qui venait d’arriver à la pauvre sirène toute triste était bien la preuve qu’il ne fallait jamais laisser son cœur battre pour quelqu’un d’autre. Et Lena allait s’amuser grandement à savourer cette victoire qu’elle voulait considérer comme grande et implacable. Déa ne pourrait pas se venger, même si elle allait forcément essayer.

Le sourire de Lena s’agrandit quand Déa affirma qu’elle n’était pour rien dans le fait qu’elle ne soit pas capable de faire preuve d’humanité. Effectivement, elle n’en était sans doute pas capable comme certain, elle manquait cruellement d’altruisme, mais ce n’était pas un souci à ses yeux. Bien au contraire, surtout si ça pouvait lui éviter de tomber dans des histoires comme Déa. Parce que même si la sirène ne savait pas tout et ne se préoccupait pas de tout, Déa était quand même amoureuse d’un type qui ne l’aimait pas. Dans le genre histoire compliquée, elle faisait fort. Donc, cela ne pouvait qu’être utile à Lena qui appréciait d’autant plus de ne pas tomber dans des travers de ce genre. Le sourire de la jeune femme se fit encore plus grand quand elle lui ordonna de se casser. Déa n’avait rien à répliquer à ses propos, à ses actes. Elle avait perdu et elle l’affirmait en cet instant présent en baissant les bras.

« Tu peux compter sur moi pour la savourer ! » Répliqua-t-elle donc sans perdre une seule seconde son sourire. Elle avait l’intention de la savourer pleinement, de profiter de sa vie avec le poids de Déa en moins sur ses épaules. Cette sirène ne valait plus grand-chose à côté d’elle maintenant. La jeune femme finit par se lever, toujours en souriant. « A la prochaine fois ma belle ! Ne te noie pas trop dans ta tristesse, ça serait diablement comique. »

Oui, elle s’amusait franchement de cette situation et elle n’avait aucune envie de s’arrêter. Elle n’allait pas le faire d’ailleurs.
Code by Gwenn

_________________
Les belles actions sont un peu comme les sirènes: il ne faut voir ni les fins des unes ni les queues des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La séduction a toujours été une histoire de manipulation (Déa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Derek]
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation ▬ Charlie
» [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria
» Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Taverne-