Partagez | 
 

 Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 51

Message#Sujet: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Mer 13 Jan - 0:42

Petit garçon devient-il grand ?


Les rumeurs, William avait appris à s'en méfier comme de la peste. Tous les ragots se devaient d'être entendus, car certains pouvaient dissimuler un fond de vérité que tout Hellsing digne de ce nom se devait d'exploiter alors, mais les tenir pour acquis, les entendre sans chercher à les contester, c'était faire preuve d'une naïveté dangereuse. Il fallait toujours vérifier ses sources, et quelles que soient les circonstances. C'est pour cela que l'une des règles fondamentales pour la famille de chasseur était d'acquérir la certitude pleine et entière que la créature qu'ils s'apprêtaient et abattre en était bel et bien une, et qu'il n'y aurait pas de pertes humaines à déplorer. C'était contrariant par moments, c'est vrai. Surtout quand on avait la certitude d'avoir raison (mais les certitudes ne suffisent pas), mais c'était comme cela que leurs actions garderaient leur bien-fondé. Ils agissaient pour protéger l'humanité de ces créatures inhumaines qui cherchaient à dominer notre terre, il ne pouvait pas y avoir de pertes à déplorer de leur côté, même si les dommages collatéraux étaient inévitables pour leur part. Alors non, les bruits de couloir, ce n'était pas la tasse de thé du patriarche Hellsing, et la dernière rumeur en date devait forcément éveiller plus encore sa suspicion que tout ce qu'il avait l'habitude d'entendre.

Le plus jeune de ses fils, Aaron, donc (oui, c'est utile de le préciser) avait été aperçu en compagnie d'une jolie blonde, une certaine Eponine Hayes, que l'on tiendrait pour être sa petite amie. Pas grand chose d'exceptionnel, donc ? Ben si, parce qu'on parlait d'Aaron, et que d'aussi loin que William s'en souvienne, le plus jeune de ses deux fils n'avait jamais manifesté d'intérêt pour la gente féminine (ou masculine, d'ailleurs), William s'était fait depuis longtemps fait à l'idée que si descendance il devait avoir, elle viendrait d'Andrew, et pas de Aaron. Sauf qu'il semblait qu'il se soit trouvé une petite amie. Enfin, ça restait une hypothèse avant tout, un potin en bonne et due forme, même, le genre qui n'attirait normalement pas l'attention de William. Mais il s'agissait d'une hypothèse qui concernait son cadet. Et comme toutes les hypothèses éveillant son intérêt, il se devait de la vérifier. C'est pour cette raison qu'il avait frappé à la porte de la chambre d'Aaron, avant d'y rentrer sans attendre d'y être invité.


"Est-ce que je peux te parler ?"
demanda-t-il, plus pour la forme qu'autre chose, car à présent qu'il était là, il n'avait évidemment pas l'intention de partir.

Il savait qu'Aaron n'aimait pas qu'on intègre son espace personnel, mais peu importe, si William ne forçait pas l'entrée de temps à autres, il ne pourrait que passer à côté de la vie de son propre fils.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Jeu 11 Fév - 16:12

William & Aaron
Petit garçon devient-il grand ?
Ces derniers temps, Aaron devait bien avouer que sa vie avait été quand même bien chamboulée. Entre son entrée dans la cours des grands avec les Hellsing, il était officiellement devenu un chasseur grâce à son frère, ainsi que sa petite-amie, le jeune homme avait le sentiment d’avoir une vie complètement différente. Et ce n’était pas vraiment pour lui déplaire en réalité. Aaron avait toujours rêvé du jour où il allait officiellement être un chasseur, il était vraiment heureux que les membres de sa famille (au moins en partie) arrivent à lui faire confiance sur ce point. Il ne changeait pas d’attitude pour autant, on ne pouvait pas dire qu’il soit le Hellsing le plus agréable, mais il appréciait quand même de n’être plus le petit qui doit rester à la maison pendant que les grands jouent à la chasse. Et concernant Eponine, Aaron n’avait jamais cru avant qu’il puisse être à ce point heureux avec une fille. Pourtant, elle changeait radicalement son existence, elle lui permettait d’enlever un peu les œillères qu’il avait et de voir un peu autre chose que ses bouquins et sa chasse.

Même si présentement, le jeune homme se trouvait dans son antre – sa chambre donc – à lire l’un des nombreux livres de la famille sur les créatures et plus précisément sur les sorciers. Cette histoire de loup géant continuait de tourner dans l’esprit du cadet Hellsing, il ne savait toujours pas pourquoi ils étaient tombés sur un spécimen de ce genre. Cela avait sans doute un rapport avec ces histoires de sorcier dans les montagnes et il voulait en apprendre plus, il avait toujours envie d’en apprendre plus. Et cela, même s’il avait déjà eu l’occasion d’éplucher nombre d’information depuis qu’il savait lire. Il était concentré dans sa lecture, quand il fut dérangé par quelqu’un qui frappait à la porte. Et puisque celle-ci s’ouvrit avant qu’il n’ait eu l’occasion de prendre la parole, il n’avait aucun doute sur l’identité de son visiteur.

« J’ai le choix ? »
Demanda-t-il en se redressant quand son père lui demanda s’il pouvait lui parler. Quand il était question du patriarche de la famille, il n’avait pas vraiment le choix à ses yeux. Cela aurait été l’une de ses cousines, il n’aurait pas hésité à les envoyer balader. Andrew aurait eu l’immense honneur (oui, oui) d’avoir le droit à son attention avec de la vraie volonté – la relation entre les frères s’étaient grandement améliorée dernièrement, mais pour combien de temps ? – mais concernant William c’était différent. Aaron ne se montrait pas toujours sympathique, mais il avait bien trop de respect (et de crainte) envers son père pour faire n’importe quoi.

Il ne dit rien d’autre, se contentant d’observer son géniteur en attendant de savoir ce qu’il voulait. Parce que s’il venait dans sa chambre pour lui demander de lui parler, c’était qu’il avait une bonne raison. Et Aaron ne pouvait pas s’empêcher de se poser des questions. Est-ce qu’il allait avoir des ennuis ? Il espérait que non, mais il préférait se préparer au pire.
Code by Gwenn


_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 51

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Jeu 24 Mar - 0:11

Petit garçon devient-il grand ?

D'accord, la question du père Hellsing était purement rhétorique, clairement. Car non, le fils Hellsing n'avait pas le choix. Si William demandait à lui parler, c'est qu'il tenait vraiment à lui parler, et qu'il ne tolérait pas vraiment d'excuses de la part de son fils s'il devait prendre à ce dernier l'envie de se soustraire à une conversation qu'il pouvait appréhender dors et déjà (même si le patriarche venait vraiment armé des meilleures intentions, il voulait parler à son fils, c'était vraiment tout. Après, la façon dont dévierait la discussion dépendrait de la bonne volonté de Aaron et de ce qu'il apprendrait de la jeune fille qu'il côtoyait, semble-t-il, étant donné que, oui, le paternel se permettait d'interférer dans les relations de leur fils. Mais pour leur bien, évidemment (et on voyait ce que ça donnait quand l'un de ses deux fils ne prenait pas la peine de le consulter, l'aîné et sa fée en cloque allaient en prendre pour leur grade quand il découvrirait l'intolérable vérité). Il fit donc non de la tête quand son fils lui demandait s'il avait le choix avant de s'asseoir sur une chaise vacante, pour imposer un peu plus sa présence auprès d'Aaron. La conversation n'allait sans doute pas être agréable (enfin, pour lui, quoi) mais il n'y couperait pas, il n'en était pas question. Aaron avait bien compris, de toute manière, qu'il ne passerait pas à côté de cette discussion, puisqu'il le fixait, maintenant, attendant sûrement que son paternel daigne lui en dire plus sans passer par encore toute une foultitude de détours complètement vains et inutiles. Très bien, il aborda donc le sujet qui fâche. Ou qui fâcherait peut-être.


"La rumeur court que tu fréquenterais une jeune fille du village."
En même temps, les jeunes filles hors du village, il semblait logique par principe de les éviter, de les fuir comme la peste, puisqu'elles ne pouvaient apporter que de mauvaises choses. Une fille du village avait déjà plus de chances d'être respectable, restait à savoir si elle avait la trempe d'être une Hellsing (oui, William visait à long terme, et alors ?). "Une certaine Eponine Hayes. C'est vrai ?"

Ça, c'était pour commencer en douceur, c'était après que l'interrogatoire allait vraiment prendre de l'ampleur. Pour l'instant, il voulait déjà s'assurer que la rumeur était vraie. Parce que bon, c'était pas contre le fiston, mais c'était le genre de rumeurs qu'il s'attendait à entendre au sujet de l'aîné de ses fils, pas vraiment au sujet d'Aaron, qu'il avait tendance à considérer comme un célibataire endurci. Et ce n'était pas un mal en soi, pas quelque chose à quoi William compter s'opposer, sachant qu'il y en avait trois autres pour assurer la pérennité de leur famille (ou pas). Mais bon, s'il avait quelqu'un, ça changeait la donne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Ven 6 Mai - 22:37

William & Aaron
Petit garçon devient-il grand ?
Il n'avait pas le choix, non, donc il se contentait d'attendre que son père lui dise un peu plus pour quelle raison il voulait lui parler. De toute façon, si William Hellsing prenait la peine de venir dans la "caverne" de son cadet, c'était pour une bonne raison. Aaron se disait par moment - bon d'accord, souvent - que son père cherchait tous les moyens possible pour l'agacer. Il pensait ça de tous les membres de sa famille, en dehors de son frère (mais il allait bientôt découvrir qu'il faisait trop confiance à son frère). Donc, pour le jeune homme, ça ne serait pas bien étonnant que son paternel ne soit venu dans sa chambre que pour l'agacer encore plus. Mais en même temps, il n'avait sans doute pas de temps à perdre pour ce genre d'acte puérile. De toute façon, Aaron n'avait pas l'intention de dire quoi que ce soit tant que son paternel ne prendrait pas la parole, pour lui dire concrètement la raison de sa venue. Et quelque chose lui disait - parce qu'il le connaissait quand même bien - que William n'allait pas s'embêter à tourner autour du pot. Il attendit donc, observant son père s'installer sur une chaise.

Et l'homme finit par lancer la bombe. Des rumeurs courraient donc sur le fait qu'il fréquentait une fille, Eponine. Bon... Aaron aurait bien aimé que sa relation avec sa petite-amie soit gardé pour lui encore un moment, mais là le jeune homme ne pouvait vraiment plus le cacher. Evidemment, William avait envie de savoir si c'était vrai. Aaron fronça des sourcils, même s'il ne dit rien, se disant que son père avait si peu d'estime pour lui qu'il ne devait pas être capable de l'imaginer avec quelqu'un. Bon... lui même ne s'était pas imaginé avec quelqu'un en fait, mais il était prêt à faire preuve de mauvaise foi. Aaron pouvait difficilement mentir à son père, il n'allait pas commencer à raconter que ce n'était pas vrai. Outre le fait que ça ne servirait sans doute à rien, il ne voulait pas faire cet affront à Eponine. Même s'il aurait aimé que William ne soit pas si vite au courant.

"C'est vrai." Répondit-il donc, en détournant son regard, d'un ton un peu sec. Oui bon, il avouait, il n'avait pas dit qu'il allait être aimable non plus.

Parce qu'Aaron voyait très bien comment l'instant allait tourner. Maintenant que son père était au courant pour son histoire avec Eponine, il allait tout faire pour en savoir plus. Parce qu'il ne laisserait pas un Hellsing fréquenter sérieusement (et ça ne pouvait qu'être sérieux concernant Aaron, il n'accumulait pas les histoires de fille) une personne sans s'assurer qu'elle était digne de la famille (il ferait sans doute mieux de s'occuper de son fils ainé, mais ça).

"Vas-y, je t'écoutes."
Dit-il dans un soupire. "Qu'est-ce que tu veux savoir?"
Code by Gwenn


_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 51

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Jeu 26 Mai - 21:17

Petit garçon devient-il grand ?

Il ne faisait aucun doute qu'Aaron avait tout sauf envie de parler à son père de ses histoires de coeur, et le ton qu'il employait pour lui répondre ne laissait pas le moindre doute à ce sujet. En même temps, les occasions au cours desquelles Aaron se montrait agréable et sympathique, envers lui en tous cas, étaient bien rares. En tous cas, il lui confirma que la rumeur disait effectivement vrai. Aaron fréquentait bien une jeune femme, cette Eponine au sujet de laquelle William se sentait de plus en plus curieux, il faut dire qu'elle y avait très longtemps qu'il n'attendait plus rien des amours du plus jeune de ses fils (et pourtant, c'était celui de ses deux fils qui le décevrait le moins, contrairement à ce qu'il avait pensé), et voilà qu'il apprenait qu'il vivait une relation. C'était une bonne chose. Parce que le bonheur d'Aaron concernait William, même s'il ne devait pas le croire. Et que si cette relation était vraiment sérieuse, alors, le patriarche des Hellsing voulait faire plus ample connaissance avec cette jeune femme qui avait su faire battre un coeur de pierre (et la faute à qui s'il avait fini par être de pierre, ce coeur ? Mieux valait ne pas se hasarder à répondre à cette question). Quoi qu'il en en soit, Aaron semblait au moins enclin à avoir avec son père une conversation qui ne devait pas lui paraître plaisante une seule seconde, lui demandant ce qu'il voulait savoir. William voulait savoir de nombreuses choses, pour tout dire. Cette jeune femme le rendait curieux. Qui était-elle, que faisait-elle dans la vie ? Comment elle avait rencontré Aaron ? Est-ce qu'elle était au courant du patrimoine familial des Hellsing ? Serait-elle prête à assumer ce patrimoine, si leur relation devait s'officialiser ? Mais avant de poser toutes ces questions, il y en avait une qui dépassait toutes les autres.


"C'est sérieux, avec cette fille ?"


Il avait parlé d'un ton qui se voulait un peu plus doux (mais il n'en avait pas l'habitude) pour contrer le ton employé par Aaron, sauf qu'il n'était vraiment pas doué pour ça. Il voulait savoir, oui, comment Aaron envisageait sa relation sentimentale, mais il pensait déjà connaître la réponse. Le plus jeune de ses fils ne s'engagerait pas dans une relation sans y croire dur comme fer, ce n'était pas son genre (de ce qu'il en savait), et il aurait encore moins pris la peine d'offrir à son père de lui poser toutes les questions qu'il désirait.

"Tu comptes nous la présenter ?"


Ça, c'était l'autre grande question, bien sûr, car pour sa part, William avait très envie de voir cette jeune demoiselle en chair et en os. Les questions qui lui brûlaient les lèvres, ce serait alors à elle qu'il les poserait, afin d'assouvir sa curiosité grandissante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Mar 5 Juil - 22:50

William & Aaron
Petit garçon devient-il grand ?
Aaron savait bien qu’il n’avait pas vraiment le choix de subir cette conversation. Même s’il avait envie d’envoyer balader son père et de ne pas subir son interrogatoire (parce qu’il voyait venir un interrogatoire à mille lieues), il savait aussi qu’il ne pouvait pas vraiment le faire. Même si le jeune homme ne prenait pas la peine de parler correctement à son père (du moins avec un ton agréable), il avait un trop grand respect (et peut-être une crainte aussi) envers lui pour lui fermer la porte de sa chambre. Donc, il devait subir cette conversation. Il s’y préparait depuis un moment de toute façon, parce qu’il savait qu’à un moment donné, William Hellsing allait entendre parler d’Eponine. Et donc, forcément, il allait se poser des questions. Alors, il allait poser des questions à son fils. Aaron s’y était préparé oui, mais il aurait aimé que cet instant mette un peu plus de temps avant d’arriver. Enfin, il ne pouvait plus vraiment reculer. Quand William lui demanda si c’était sérieux avec Eponine, Aaron se retint de pousser un soupir et de lever les yeux au ciel. Bien sûr que ça l’était, sinon il ne l’aurait pas avoué à son père. Et franchement, il l’imaginait avoir une histoire avec une fille sans que cela ne soit sérieux ? Bon, Aaron savait qu’il s’emballait un peu, que son paternel se contentait simplement de poser la question parce qu’il devait être surpris d’apprendre qu’il avait une relation (il était le premier à être surpris d’avoir une relation lui-même). Et le ton du patriarche était quand même plus doux que d’habitude, même si c’était vraiment étrange de l’entendre parler de cette manière. Aaron prit quelques secondes pour répondre, afin de le faire d’une manière moins agressive.

« C’est sérieux oui. »
Bon, il n’était pas forcément doué, mais il faisait des efforts. C’était ce qu’il avait promis à Andrew, alors il le faisait. Même si franchement, ce n’était vraiment pas évident quand il était question de William Hellsing. Ce dernier en vint même à parler du sujet le plus délicat d’ailleurs, le moment où il allait prendre la peine de présenter Eponine au reste de la famille. Le passage obligé pour toute relation sérieuse de la famille. Elle devait convenir à leurs valeurs après tout. Sauf qu’étrangement, Aaron n’aimait vraiment pas l’idée que son père puisse avoir une discussion avec sa petite-amie. « Andrew l’a déjà rencontré. » Il n’avait pas besoin de préciser ce détail normalement, mais il aimait bien l’idée d’annoncer à son père que son fils ainé avait eu la chance de rencontrer sa petite-amie. Il était bien plus proche de son frère que de son père, ce n’était pas nouveau ça. Même si la relation entre les frangins étaient beaucoup plus saine qu’à une période. « Je vous la présenterais quand je jugerais que c’est le moment. »

C’était une manière plus douce de lui dire qu’il allait devoir attendre encore un peu avant d’avoir l’honneur de rencontrer Eponine.
Code by Gwenn


_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 51

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Mar 23 Aoû - 23:09

Petit garçon devient-il grand ?

William avait su la réponse de son cadet avant même qu'il ne la formule. S'il y a bien une chose que le jeune homme n'était pas (enfin non, il y en avait sans doute plus d'une, et le patriarche en avait déjà quelques unes à l'esprit, mais on va dire ça), c'était un coureur. Ça non, William n'avait jamais vu Aaron fréquenter la moindre fille, et il se doutait que s'il ne s'agissait pas de "la bonne", de quelque chose de sérieux, il ne se serait juste pas embarrassé de cette relation. Sur ce point, le père et le fils se ressemblaient assez (et comme ils ne se cherchaient pas souvent de points communs, c'était assez important de le signaler). William ne s'intéressait pas spécialement à la gent féminine avant de croiser le chemin de son épouse. Même s'il savait qu'il fallait que la famille perdure pour que l'édifice construit pas les Hellsing ne s'effondrait pas, il avait eu du mal à s'imaginer fonder une famille. Mais c'était arrivé, et maintenant, son fils suivait le même chemin (bon, on ne va pas sauter les étapes et penser aux petits enfants tout de suite mais ce n'était pas à exclure. Donc oui, forcément, c'était effectivement sérieux, il ne pouvait pas en être autrement, c'était juste impossible. C'était sérieux, et suffisamment, même, pour que Andrew ait eu le privilège de la rencontrer. Ça rendait William encore plus curieux de la découvrir en chair et en os, si bien qu'il n'aimait pas vraiment entendre Aaron affirmer qu'il leur présenterait la perle rare quand ce serait le moment. William pouvait être patient quand il le voulait, mais là, il était surtout curieux. Et il voulait aussi savoir si cette fille était vraiment digne de rejoindre la famille (car ce serait le but un jour ou l'autre, pas vrai ?).

"Puisque c'est aussi sérieux que tu le dis."
Quand même suffisamment pur qu'Andrew l'ait rencontré, lui, à vrai dire (ce que le paternel trouverait presque vexant.. même si cela s'expliquait très bien par leurs relations des plus houleurses)... "Je ne vois pas de raison d'attendre avant de me la présenter. À moins que tu imagines qu'elle puisse me déplaire ?" suggéra-t-il alors.

Et son ton était sérieux. Les Hellsing avaient des critères particuliers, s'il ne voulait pas la présenter, c'était peut-être qu'il ne l'estimait pas apte à endosser le fardeau familial ? Et si c'était le cas, il faudrait que cette histoire cesse au plus vite, justement, donc il devait savoir et la voir, quitte à se montrer pressant. Il ne se rendait pas compte que de ce point de vue là, c'était l'aîné, pas le cadet qu'il devrait garder à l'œil.

   
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Jeu 20 Oct - 10:59

William & Aaron
Petit garçon devient-il grand ?
Quand Aaron avait affirmé à son père qu’il présenterait Eponine au moment venu, le jeune homme avait su que l’homme n’allait pas en rester là. Même s’ils avaient une relation vraiment houleuse, quand bien même le jeune homme avait trop de respect (et de peur) envers son père pour éviter le plus possible l’affrontement directe, il connaissait bien son paternel. Il savait que William Hellsing allait avoir envie de rencontrer la petite-amie de son fils, afin de s’assurer qu’elle soit digne. Aaron avait un peu compté sur le fait qu’Andrew ait rencontré Eponine pour que cela suffise à son père, parce qu’il se disait que ce dernier aurait foi au jugement de son fils ainé (même s’il était, sans qu’ils ne le sachent encore tous les deux, le plus indigne de la famille en réalité). Sauf que ça ne suffisait pas à William et il ne manqua pas l’occasion de relancer un peu son fils. Puisque c’était sérieux, il n’y avait effectivement aucune raison qu’Aaron ne souhaite pas présenter sa petite-amie au reste de sa famille. Aucune raison valable sans doute, en dehors du fait que le jeune homme n’en avait juste pas envie. Pour la simple et bonne raison que sa famille avait le don de lui sortir par les trous de nez. Si sa relation avec Andrew s’était améliorée depuis quelque temps, ce n’était pas vraiment le cas concernant son père et les autres (quoi que sa jeune cousine, ça passait quand même). Aaron n’avait donc pas vraiment envie de confronté Eponine à sa famille, il n’avait pas envie qu’ils l’interrogent, qu’ils la scrutent. Sauf que bien sûr, son paternel ne manqua pas de mentionna un détail qui titilla directement la fierté du jeune homme.

Il n’y avait pas beaucoup de vraie raison donc qui puisse pousser le jeune homme à ne pas vouloir présenter Eponine à sa famille, en dehors du fait qu’elle n’y soit pas digne en effet. Par sa nature, par ses convictions. La famille avait des critères quand il était question des conjoints, il fallait que ces derniers adoptent la façon de penser et de vivre des chasseurs. Aaron savait parfaitement ce que son père ferait s’il jugeait qu’elle n’était pas apte du fardeau de la famille, il déciderait que leur relation n’était pas digne et il ferait en sorte que ça s’arrête. Sauf qu’il était hors de question que le patriarche Hellsing empêche son cadet d’être avec sa petite amie.

« Il n’y a aucune raison qu’elle ne te plaise pas. » Lança-t-il alors, d’un ton un peu sec, fixant le regard de son père. Il se montrait sûr de lui, même s’il n’avait pas que raison de l’être. Parce qu’il savait bien qu’Eponine avait une affection bien trop grande pour les créatures pour être vraiment digne du fardeau des chasseurs. Mais en dehors de cela, il n’y avait aucune raison de ne pas l’apprécier. Même si William Hellsing pouvait se montrer dur par moment. « Je ne veux simplement pas la faire fuir en lui présentant toute ma famille. »

Ce qui sous-entendait que vu la famille, c’était possible.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 51

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Ven 28 Oct - 23:47

Petit garçon devient-il grand ?
William avait beau, comme toujours, jouer les patriarches autoritaires, le fait est qu'il se sentait particulièrement déçu à l'idée que la situation soit si tendue entre lui et son cadet qu'il le maintienne à l'écart d'un moment aussi important de sa vie (son premier amour, on ne pouvait pas dire que ce n'était rien, tout de même, d'autant que c'était du sérieux, visiblement), au point que le jeune homme rechigne à présenter l'élue de son cœur à son paternel et le lui signifie au passage avec une très grande froideur. Qu'il y ait un tel fossé entre lui et son fils, ça lui faisait du mal, en vrai, même s'il ne le montrait pas forcément. Mais Aaron n'était pas le seul à blâmer pour son attitude. Si William avait su être un meilleur père, ils n'en seraient pas là. Ceci étant dit, même en cherchant à rationaliser la situation, ça faisait mal. William ne le montrait pas, il savait garder contenance, mais c'était quand même le cas. L'argumentaire de Aaron se tenait, en plus, quelque part. Être introduit au sein de la belle famille, cela ne ressemblait à aucune autre présentation à la belle famille au monde. Mais quand bien même. William en dépit de la situation et de ce qu'on pourrait croire, voulait le meilleur pour ses fils, il voulait qu'ils connaissent le bonheur et l'amour, comme lui-même avait eu cette chance avec sa défunte épouse (en même temps, il changerait peut-être d'opinions quand il découvrirait l'idylle d'Andrew... enfin bon, ils n'en étaient pas là, encore, et Eponine, elle, lui semblait bien sous tous rapports... à moins qu'elle ait des vices cachés qu'il ne lui devinait pas. Mais pour ça, il faudrait qu'il la rencontre).

"Je vois"
, répondit-il d'un ton froid, car pour la conversation père-fils cordial, on repasserait. En même temps, ils n'allaient pas trouver un climat d'harmonie familiale en cinq secondes chrono en main, ça ne marche pas de cette manière. "On te fait honte, donc", répliqua-t-il alors d'un ton un peu acerbe. D'un autre côté, il ne voyait pas vraiment d'autre manière exactement de l'interpréter. Parfois, souvent, même, William aurait aimé pouvoir parlé de tout et de rien en toute légèreté avec son fils sans que cela vire immédiatement au pugilat. Mais il ne fallait pas trop espérer. "En tout cas, si tu devais changer d'avis, je serais vraiment ravi de faire sa connaissance."

Il le disait de façon très sincère et honnête. Même si c'était aussi légèrement une façon de forcer un peu la décision de son interlocuteur. En même temps, est-ce que ce n'était pas normal qu'il veuille rencontrer la dulcinée de son fils.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Jeu 29 Déc - 15:25

William & Aaron
Petit garçon devient-il grand ?
Le ton de William était aussi froid que celui de son fils. On ne pouvait pas vraiment dire que les deux hommes soient particulièrement doués pour avoir une conversation cordiale tous les deux. Ils ne savaient pas le faire, tout simplement. Aaron n’était pas doué avec les autres, cela se voyait avec son aîné, même avec Eponine. S’il avait mis si longtemps avant d’avouer ses sentiments à la jeune femme, c’était bien pour cette raison. Il ne savait pas comment faire et nul doute que son paternel ne savait pas plus comment faire avec lui. La relation du patriarche Hellsing avec son fils ainé était bien plus simple, parce qu’Andrew faisait des efforts qu’Aaron ne prenait pas la peine de faire. C’était comme ça, le jeune homme n’y pouvait rien, il se sentait toujours agressé dès que son père lui disait quelque chose, quoi qu’il puisse lui dire. Il avait le sentiment de ne jamais être assez bien pour lui, de ne jamais être à sa hauteur. Et encore maintenant, alors qu’ils parlaient d’Eponine, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’entendre du jugement dans les paroles de son père. Il se faisait des idées, mais il craignait qu’elle ne soit pas assez bien pour lui, que personne ne soit suffisamment bien pour lui. Alors qu’il n’y avait évidemment aucune raison qu’Eponine ne plaise pas à son père, bien au contraire. Elle était parfaite (enfin, si on oubliait sa fascination pour les créatures, bien sûr).

Quand William affirma que la famille faisait honte à Aaron, ce dernier ne put s’empêcher de serrer des dents. Ce n’était pas complètement faux, ce qui était sans doute le pire dans cette histoire. Aaron avait une relation particulièrement compliquée avec les membres de sa famille, quels qu’ils soient. Il n’y avait finalement que son frère et sa jeune cousine qui trouvaient un peu grâce à ses yeux. Aaron savait d’avance que la rencontre avec sa famille n’allait pas être une partie de plaisir pour la jeune femme. Ne serait-ce que parce que ce n’était jamais évident de rencontrer sa belle-famille, mais que ça l’était encore moins quand il s’agissait des chasseurs. Ils étaient après tout, particulièrement fermé d’esprit. Mais cependant, les mots de son père étaient quand même très forts. Et pour le coup, Aaron s’en voulait presque qu’il en arrive à de telles conclusions. Tout comme il appréciait de l’entendre affirmer que s’il changeait d’avis, il serait ravi de faire sa connaissance. Aaron laissa quelques secondes couler, observant son paternel. Il ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il était sérieux ou s’il cherchait simplement à lui forcer la main (parce qu’il savait quand même manipuler parfaitement les esprits quand il le voulait). Aaron fini par pousser un soupir.

« Je vais te la présenter quand ça sera le moment. »
Dit-il, alors, la voix encore un peu froide pour la simple et bonne raison qu’il ne savait pas parler autrement à son père. Il allait la lui présenter bien sûr, parce qu’il était évident qu’ils allaient forcément devoir passer par là. Sa relation avec Eponine était sérieuse, elle allait forcément faire la connaissance de William Hellsing à un moment donné. « Et tu la trouveras parfaite. »
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 51

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Mar 10 Jan - 23:40

Petit garçon devient-il grand ?

Ce genre de conversation ne pouvait que prouver combien la relation entre le père et le fils Hellsing était difficile et délicate. Ce genre de cas de figure, avec d'autres protagonistes, se passerait bien différemment. Il y aurait peut-être de la réticence de la part du jeune homme, mais tout de même une certaine impatience à l'idée de présenter la femme qu'il aimait à la famille à laquelle il tenait... Là, il y avait juste de la distance et de la rancoeur à peine enfouie. C'était normal en soi, parce qu'ils vivaient une situation familiale complexe, et que leur relation était particulière. Mais William aurait aimé pouvoir vivre cette relation père/fils en soi normale comme n'importe quel père le faisait en temps normal avec sa progéniture. Là, il avait l'impression d'être le pire père du monde... Peut-être parce qu'il l'était vraiment, et il le regrettait. Il faisait de son mieux pour s'améliorer, il essayait vraiment de faire le plus d'efforts possibles (comme maintenant, où il s'intéressait vraiment très sincèrement à la vie de son fils), mais ça ne suffisait pas. Ça ne suffisait pas. Aaron lui restait fermé, et ça faisait mal au coeur du patriarche Hellsing qui savait qu'il avait raté quelque chose dans sa relation avec son cadet. Et il ne serait pas capable de se rattraper. C'était trop tard. Aaron sembla malgré tout bien vouloir se radoucir un peu, et il affirma qu'il présenterait sa petite amie à sa famille le moment venu. Après tout, rien ne l'obligeait à officialiser de suite sa relation. Quand même, William était ravi de savoir que son interlocuteur acceptait de lui céder un peu de terrain. Tant mieux, il tenait vraiment à faire la connaissance de celle qui deviendrait peut-être sa belle-fille.

"Bien sûr"
, répondit-il avec honnêteté. "Je suis convaincu que je la trouverais parfaite."

Et c'était le cas en effet. Il se doutait que cette jeune femme devait dans tous les cas avoir un quelque chose d'exceptionnel, parce que rien d'autre ne justifierait le fait que son fils, très exigeant, s'intéresse à elle. William avait presque l'impression que son interlocuteur le mettait au défi de ne pas aimer sa petite amie. Mais William n'avait aucun a priori au sujet de la jeune Eponine. Il avait même plutôt, a priori, envie de partir du principe qu'il allait vrament l'apprécier.


"Tu ne le penses peut-être pas, mais je respecte tes choix et j'ai confiance dans tes décisions."

Il ne l'entendrait peut-être pas, ou bien il s'en foutrait, mais William saisissait cette occasion de le lui dire. Ça lui paraissait vraiment important.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Ven 3 Mar - 10:33

William & Aaron
Petit garçon devient-il grand ?
Aaron avait quand même l’intention de présenter Eponine à son père, ainsi qu’au reste de sa famille, un jour ou l’autre, mais il attendait simplement le bon moment pour le faire. Après tout, il ne pouvait quand même pas penser une seconde que jamais Eponine ne rencontrerait sa famille, au vu de l’importance que prenait leur relation. Leur histoire était sérieuse, sinon Aaron ne serait pas avec la jeune femme en fait. Il n’était pas du genre à cumuler les histoires sans sérieux après tout, les membres de sa famille le comprenaient ça. Mais c’était quand même trop tôt pour Aaron, il avait déjà présenté sa petite amie à Andrew, mais il ne se voyait pas encore faire plus. Au fond, avec Eponine ils débutaient seulement leur histoire – quand bien même elle était sérieuse – le jeune homme avait envie de prendre son temps quand même. Même s’il n’envisageait pas vraiment son futur sans l’humaine. En tout cas, le jeune homme savait que de toute façon, sa famille allait devoir apprécier Eponine pour l’accepter, mais il pensait qu’il n’y avait aucune raison qu’elle ne l’aime pas. Bon… il y avait bien le fait que la jeune femme appréciait les créatures, mais aux yeux d’Aaron c’était quand même un détail. Un détail que son père n’avait pas vraiment besoin de savoir.

Quand son père reprit la parole en affirmant que bien sûr, il était convaincu qu’il allait la trouver parfaite, Aaron ne put s’empêcher d’être étonné. Non pas qu’il ne croyait pas son paternel, mais la situation était quand même particulière entre eux. Il ne pensait pas que son géniteur avait de vraie raison de lui mentir, mais il trouvait juste étrange qu’il lui dise comme ça qu’il allait la trouver parfaite. Mais ce ne fut rien quand William Hellsing affirma qu’il respectait ses choix et qu’il avait confiance en ses décisions. Aaron avait le sentiment que c’était la première fois qu’il entendait de telles paroles, que c’était la première fois qu’il entendait son père aller dans son sens. Au point que le jeune homme se demandait sincèrement s’il n’y avait pas une entourloupe quelque part. Mais le chasseur avait quand même envie de croire les propos de son géniteur, au fond de lui c’était un peu ce qu’il attendait depuis des années en fait.

« Merci. »

Dit-il, sans savoir vraiment comment il devait réagir. Il n’avait pas non plus envie de se montrer complètement idiot devant son père, mais il était touché par ce qu’il venait de lui dire. C’était incroyable d’entendre le chef de famille affirmer qu’il le respectait, c’était ce qu’il cherchait depuis sa tendre enfance. Avoir le respect de son père, avoir l’affection de son père… même si ce dernier point était beaucoup moins réalisable. Aaron marqua une pause, il n’avait vraiment aucune idée de ce qu’il devait dire de plus. Clairement, son père le laissait vraiment bouche bée.

« Je te préviendrais quand je te la présenterais. »

Il avait plus confiance en cette idée, même si bien sûr la maladie et autres soucis allaient les empêcher de le faire rapidement.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 51

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   Mar 21 Mar - 22:10

Petit garçon devient-il grand ?

William le savait, il devrait se montrer plus démonstratif avec ses enfants, à commencer par Aaron, qu'il négligeait beaucoup trop. Mais il n'y pouvait rien, ça n'avait jamais été dans sa nature, et il avait plus de facilité à se montrer autoritaire qu'affectueux. Avec Andrew, c'était plus simple, même si leurs rapports n'étaient pas non plus cordiaux au possible, ils avaient toujours su communiquer... Avec Aaron, chaque tentative était une épreuve, et William le déplorait. C'est vrai, il ne savait pas toujours comment se comporter avec lui, et il était possible que le fait qu'il l'associe trop souvent à sa défunte épouse n'aidait pas. Il se montrait souvent trop froid, trop injuste, et en retour, Aaron aussi se montrait de moins en moins amène et accessible. C'était un cercle vicieux... L'intervention de la jeune Eponine dans cette mécanique bien huilée, c'était un peu une occasion pour lui d'y changer quelque chose. Si Aaron avait pu atteindre ce degré de proximité avec quelqu'un d'autre, alors non seulement cette personne méritait son attention, mais en plus, ce pouvait être un prétexte, leur prétexte pour se rapprocher. Bon, ce n'était pas gagné, et le naturel pouvait revenir au grand galop, mais William avait réussi à faire un premier pas vers son fils, et c'était déjà beaucoup de sa part... Comme c'était énorme de la part de Aaron de le remercier. William ne se souvenait même pas de la dernière fois où il lui avait dit "merci". En fait, il ne savait pas si c'était déjà arrivé avant. Si c'était le cas, ça datait beaucoup trop pour qu'il s'en souvienne, sans doute. Il appréciait ce simple mot, en tout cas, même s'il fut incapable d'y répondre autrement qu'en hochant juste un peu la tête. Ce n'était pas forcément la manière la plus dépmonstrative de célébrer le caractère exceptionnel de leur discussion, mais pour l'un comme pour l'autre, c'était déjà immense.


"Très bien",
se contenta-t-il de répondre qu'il le préviendrait quand il la présenterait.

Il aurait pu dire que c'était la moindre des choses, mais ces mots ne lui vinrent même pas à l'esprit, il appréciait seulement le fait que donc, son fils semblait prêt à l'éventualité de lui présenter sa petite amie. William devinait que ce ne serait pas dans la seconde, mais ce n'était pas bien grave, ce n'était pas une urgence (même si William était quand même très intrigué au sujet de cette jeune femme). Il allait contenter de ce qui lui était proposé et ne pas dire quoi que ce soit.


"Je ne vais pas te déranger plus longtemps."
ajouta-t-il pour qu'un long silence n'ait pas le temps de s'installer et qu'ils puissent en rester sur une note relativement positive. Ce qui était vraiment beaucoup pour eux.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit garçon devient-il grand ? (pv Aaron)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit découpage... [Libre]
» Le petit garçon qui faisait "cui-cui".....
» Retrouvé ---> Un petit garçon de 5 ans malade a été enlevé !!!!
» (septembre 1991) le grand départ
» Petit garçon en détresse ! [ Feat Fusegu ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Hellsing-