Partagez | 
 

 La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Lun 18 Jan - 18:36


La persévérance ne paye pas toujours
I

l l'avait suivie. C'était l'une des méthodes les plus longues et fastidieuses mais également les plus efficaces qui aient pu lui être enseignées au cours de sa vie de chasseur. Si un simple interrogatoire et bonne et due forme (ou non d'ailleurs) ne suffit pas à duper la créature pour qu'elle se livre à toi et te fasse découvrir le sombre secret qui scellera son sort, alors une autre méthode permet de vérifier ses soupçons, et cette solution, c'est la filature, bien sûr. Avec Aurore Bromwell, la méthode frontale n'avait jamais fonctionné, et pour cause, elle parvenait à lui retourner le cerveau à chacune de leur conversation... Bien sûr, cela ne faisait qu'augmenter les soupçons du chasseur, mais qu'Andrew ne puisse s'empêcher de la trouver charmante en s'adressant à elle ne signifiait en rien qu'elle soit ce qu'il la soupçonnait d'être, d'autant qu'elle n'était jamais aussi loin avec lui qu'il l'imaginait avoir été avec d'autres. Et ça l'arrangeait, d'ailleurs, car l'idée de pouvoir être manipulé à ce point sans rien pouvoir y faire lui déplaisait des plus fortement. Pourtant, il était plus que certain de ce qu'il avançait, certes, il n'avait pas de preuves tangibles et il en fallait pour passer à l'action, mais tous les indices étaient là, malgré tout. Ils étaient nombreux, ceux qui pourraient affirmer que le médecin Kyle Folley avait complètement changé depuis qu'il fréquentait la jeune femme, comme obnubilé par elle au point de tout lui céder et oublier tout le reste. C'est ce qui peut arriver aux gens amoureux, me direz-vous. C'est vrai, sauf que là, l'amour ressemblait bien plus à de l'obsession, et qui était capable d'en engranger une telle si ce n'est une sirène. Oui, pour Andrew, c'était certain, Aurore était une sirène.

Et il allait bien finir par réussir à la confondre. Le sac chargé d'armes blanches et légères, cela faisait donc plus d'une heure qu'il la suivait, attendant le moment où elle se trahirait. Jusqu'ici, ses efforts s'étaient avérés vains, mais la donne avait peut-être changé, puisqu'elle se dirigeait à présent en direction du lac. Peut-être allait-elle lui fournir enfin cette preuve plus qu'irréfutable qu'il attendait depuis un long moment déjà. En tous cas, les conditions étaient idéales. Et quelles autres raisons pourrait-elle avoir de se rendre ainsi jusqu'au lac si ce n'est pour y plonger tête la première. Si ses jambes devaient se muer en queue de sirène, il aurait enfin et une bonne fois toutes la confirmation de ce qu'il avançait depuis beaucoup trop longtemps. Il était grand temps d'en finir. Il la suivit donc aussi discrètement que possible, mais l'un de ses pas le trahit. Un mouvement brusque, trop de bruit. Le jeune homme s'arrêta net. L'avait-elle entendu ? C'était malheureusement plus que probable.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 113

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Mar 9 Fév - 15:11






Andrew & Aurore

“ La persévérance ne paye pas toujours ”
C
omme beaucoup d'autres de mes camarades sirènes, ma vie appartient au village. J'y suis née, j'y ai grandi, c'est là que j'ai fait mes plus belles rencontres, armée de mes deux jambes et de mon culot à tout épreuve. Aujourd'hui, cela n'a pas changé, bien au contraire, encore moins depuis que Kyle est entré dans ma vie. Avec tout ce que le simple fait de tolérer sa présence à mes côtés me permet de m'offrir, je ne risque pas de courir me replonger tête la première dans les eaux glacées du lac. Mais pourtant, comme toutes les sirènes aussi, je pense, il m'arrive de ressentir comme un appel, une sorte de désir impérieux, dirais-je, s'il faut vraiment que je le décrive. Par instants, j'ai besoin de me rappeler qui je suis, et à quel élément j'appartiens. Un petit retour aux sources devient alors nécessaire, primordial. C'est à ce titre que j'ai délaissé mon cher et tendre pigeon (trop accaparé par ses consultations pour se soucier d'où je pouvais bien me rendre) pour me rendre aux abords du lac. J'ai tout prévu. Mon sac en bandoulière renferme une tenue de rechange et tout ce qu'il me faut pour me sécher rapidement une fois que je serais sortie des eaux. Je me laisse guider par mon instinct, à travers les cheminements les moins empruntés aux abords du lac, pour pouvoir m'y plonger en toute discrétion, et sans éveiller les soupçons. C'était mon intention première, en tous cas. Mais un bruit suspect me fait me retourner brusquement. Je pensais pourtant avoir été prudente, mais il semblerait que j'aie été suivie. Mes soupçons se confirment en effet. À quelques mètres de moi se trouve Andrew Hellsing, le chasseur. Toujours pas décidé à me lâcher la grappe, si j'en crois son attitude.

Ça fait un bail, que je sais qu'il a des soupçons sur moi, mais heureusement, il n'a jamais eu la moindre preuve contre moi. Mes pouvoirs me sont bien utiles, en même temps. Dès que nos chemins se croisent, je les utilise pour l'embobiner. Je ne mène jamais la séduction à son summum pour autant. L'envie m'en taraude souvent, surtout qu'Andrew n'a pas oublié d'être bel homme, mais si je jouais avec le feu comme cela, je serais sûre de me faire prendre, je tiens trop à la vie pour l'accepter. Je dois donc à chaque fois agir en finesse et avec subtilité, même si l'envie de caresser du bout des doigts les flammes me titille à chaque fois. Je lui adressai un grand sourire. Pour être honnête, je n'en menais pas large et mon coeur battait à tout rompre, un peu plus, et je lui donnais la preuve formelle que j'étais une sirène. Il faut que je me montre plus prudente. Je pense que j'arrivais quand même à être crédible, c'était le principal.

-Andrew. Ça faisait longtemps.
le saluai-je comme si je m'adressais à un ami, tout en m'approchant de lui. Je dosai mes pouvoirs, décidai de ne pas les utiliser encore. Que viens-tu faire ici ? Tu ne me suis pas, quand même ?



(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr


_________________
Aurore Bromwell

« Il vous faudra d'abord passer près des Sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs chants ! Jamais en son logis sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs fraîches voix, les Sirènes le charment, et le pré, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Sam 13 Fév - 9:46


La persévérance ne paye pas toujours
I

l en fallait peu pour qu'Aurore Bromwell sache provoquer chez Andrew le plus profond des agacements. En l'occurrence, il lui avait suffi de se retourner vers lui, de lui adresser un regard des plus innocents, et de le saluer comme si de rien n'était. Ce petit jeu durait depuis longtemps, beaucoup trop longtemps, et plus ces jours et ces semaines passaient, plus cela était insupportable pour le chaleur, dont la patience atteignait clairement ses limites. Elle était quasiment prise sur le fait, un peu plus, et il aurait eu la preuve formelle de ce qu'il savait déjà... mais il s'était trahi. Avoir fait preuve d'autant d'imprudence, ça aussi ça l'agaçait. Le sourire que lui adressait la présumée sirène était bien top enjôleur pour être innocent. Il songea qu'il faudrait, cette fois, qu'il sache ignorer ses tentatives pour lui faire perdre la raison. Mais comment lutter, quand des forces obscures étaient en action ? Décidément, Andrew détestait les sirènes, toutes autant qu'elles étaient. Entre celle qui s'amusait à le piéger à la moindre occasion et celle qui lui volait son meilleur ami, il en était vite venu à la conclusion que tous ces êtres étaient viles et malsains, à prendre le plus malin des plaisirs à flatter votre ego pour mieux vous déstabiliser et vous nuire. Mais cette fois, d'une façon ou d'une autre, il saurait. La proximité de l'eau y aiderait peut-être, d'ailleurs. Bousculer la jeune femme par mégarde serait sans doute une méthode un peu barbare, mais au moins aurait-elle sans doute le mérite d'être efficace. Il fallait espérer qu'elle serait efficace. Andrew garda autant de calme et de sang-froid que nécessaire, quoi que le ton de provocation de son interlocutrice lui déplaise très fortement. Oui, bien sûr, qu'il était en train de la suivre, et bien sûr qu'elle en avait parfaitement conscience.

-Je te suivais.
répondit-il, ne cherchant même pas à mentir. Quelles autres raisons aurais-je de me trouver ici ? Quelles raisons, toi, tu pourrais avoir d'être ici, si ce n'était pour plonger dans le lac tête la première ?

Ses soupçons étaient clairs depuis suffisamment longtemps pour que ses insinuations ressemblent bien plus à des accusations en règle qu'à... des insinuations, justement. Il n'allait pas prétendre se promener là par hasard. Tout comme Aurore ne pouvait pas prétendre se trouver là par hasard. Elle n'aurait eu aucun intérêt à s'aventurer ici si ce n'était pas pour rejoindre les fonds du lac armée de sa queue de poisson. Et d'une manière ou d'une, autre, cette fois-ci serait la bonne. Il refusait de se laisser duper une fois encore. Cela avait bien assez duré, déjà.

-Qu'est-ce que tu as dans ton sac ?
demanda-t-il, baissant les yeux sur sa besace, convaincu qu'il constituait déjà à lui seul un nid de preuve, qu'il escomptait bien avoir l'occasion de fouiller.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 113

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Mar 8 Mar - 14:19





 

Andrew & Aurore

“ La persévérance ne paye pas toujours ”
C
étais convaincue de l'énerver profondément, et cette pensée ne manquait pas de me faire jubiler intérieurement. Je mentirais en disant que j'étais complètement à l'aise et sûre de moi quand même. Je suis quelqu'un qui ne manque pas d'assurance au quotidien, mais j'ai tout de même conscience des dangers dont je peux devenir la cible. Et les Hellsing ne sont pas des ennemis anodins. Les sous-estimer, c'est revenir à se condamner soi-même. Ce n'est pas parce que j'ai toujours réussi à échapper à Andrew et à endormir sa vigilance (en jouant à l'encontre des règles, je le reconnais - mais est-ce que des règles existent vraiment ? Et dans ce cas, à qui profitent-elle exactement ? Je doute d'avoir la réponse à cette question, pour tout dire) que je devais me reposer sur mes lauriers. Je pouvais toujours me faire avoir, je le savais bien. Mais paniquer ne servait à rien non plus. Cela m'aurait seulement rendue très suspecte, non ? Alors je faisais de mon mieux pour conserver mon attitude parfaitement détaché et innocent, comme si je ne faisais rien de mal, un sourire nonchalant emprunt de défi trônant sur mes lèvres. Je savais bien qu'il n'était plus dupe depuis longtemps. Il ne cherchait pas à connaître ma nature, il voulait simplement que je lui en donne la preuve. J'étais heureuse, pour le coup, que la famille de chasseurs se montre si consciencieuse, sinon j'aurais fini en sushi en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, j'en étais sûre et certaine.

-Et si j'ai envie de me baigner dans le lac ?
demandais-je en tentant de conserver la même désinvolture de ton. Ce n'est pas interdit, que je sache ?

Bien sûr, il risquait fort de me demander une démonstration, et là, je me la ramènerais moins. Il allait falloir que j'active mes pouvoirs, histoire de ne surtout pas lui laisser l'opportunité de me balancer tête la première dans les profondeurs. Tant que j'avais le contact visuel, il fallait à tout prix que je profite de cette chance évidente. S'il fouillait mon sac, il ne trouverait rien de vraiment compromettante. Un serviette de bain et des affaires de rechange. Rien qui ne me discrimine en soi, mais cela donnerait quand même des arguments en sa faveur. Et il n'a pas besoin de ça, le connaissant. Alors je décidai de mettre la machine en marche et, plantant mon regard dans le sien, j'activais mes pouvoirs, à petite dose, pour qu'il ne puisse pas lutter.

-Voyons, tu n'oserais pas fouiller mes affaires, tout de même !




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       

_________________
Aurore Bromwell

« Il vous faudra d'abord passer près des Sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs chants ! Jamais en son logis sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs fraîches voix, les Sirènes le charment, et le pré, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Mar 8 Mar - 22:00


La persévérance ne paye pas toujours
L

a nonchalance et la désinvolture avec lesquelles Aurore s'adressait à lui agaçait profondément le jeune homme, d'autant qu'il savait qu'elle le narguait, parce que l'un comme l'autre avaient parfaitement conscience de ce qu'était la situation à l'heure actuelle, et elle se jouait, parce que de leur confrontation, pour le moment, il était le grand perdant. Mais il ne comptait pas laisser cette situation s'éterniser. Dans l'idéal, même, il voulait qu'elle se termine aujourd'hui. Il était grand temps que cette petite mascarade se termine, d'autant que les masques n'étaient pas vraiment bien placés sur leurs visages. Aurore savait pertinemment qu'il était un chasseur de créatures et Andrew, pour sa part, était sûr et certain que la jeune femme était une sirène. Mais elle avait toutes les preuves et tous les témoignages du monde, et au pire, elle n'en avait pas besoin. La jeune femme savait seulement qu'elle devait se défendre de lui. Lui, il devait trouver une preuve pour l'attaquer. Que de temps perdu. En vérité, il devrait frapper sans preuve, tant pis, ne serait-ce que pour faire disparaître le sourire satisfait qui siégeait sur son visage. Mais il avait une éthique. Même s'il avait grande envie de l'envoyer balader. Il se réconfortait en se disant qu'il emploierait tout simplement une méthode plus brutale, voilà tout. Il la précipiterait dans le lac. Sa victime lui échapperait temporairement, de fait, mais il saurait la retrouver sans mal. À moins qu'elle n'abandonne son médecin pour errer hors le village, mais le chasseur était prêt à parier qu'elle n'avait pas la moindre intention de renoncer à ce luxe, à ce confort de vie. Tout devait se jouer maintenant, quoi qu'il en soit, il n'en pouvait plus, de ces confrontations en continu.

-Je sais parfaitement ce que tu es venue faire ici, et je ne vais pas me gêner.


Tout en prononçant ces mots, il se saisit vivement du sac de la présumé sirène, tout en commettant l'impardonnable erreur de la regarder dans les yeux. L'instant d'après, il était sous son emprise. Une emprise relative. Il savait toujours pourquoi il était là, il devinait pourquoi il venait d'accomplir ce geste, mais tout à coup, Aurore lui semblait moins désagréable, moins agaçante. Il parviendrait presque, même, à lui trouver un certain intérêt. Tout à coup, il voulait en faire une exception alors même que, à part Penny, il n'en admettait - à juste titre, selon lui - aucune. Il avait le sentiment qu'elle méritait plus que jamais le bénéfice du doute, et son ton se fit tout à coup plus agréable, plus coulant, quand il réitéra sa question d'une autre manière.

-S'il te plaît, est-ce que je peux l'ouvrir ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 113

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Ven 29 Avr - 15:40






Andrew & Aurore

“ La persévérance ne paye pas toujours ”
J'
étais plus tendue que je ne le laissais paraître, il faut bien que je le reconnaisse. L'attitude décontractée dont je fais preuve en temps normal, je n'ai pas besoin de la forcer, pas du tout, c'est comme ça, c'est ma véritable nature, mais là, maintenant, j'ai quand même très peur. Andrew Hellsing est un chasseur redoutable, je n'allais pas prétendre le contraire, je ne vais pas prétendre être au-dessus de lui. Ma chance, c'est mes pouvoirs. Mais je sais que je dois en user avec parcimonie. Chaque fois que je les emploie avec lui, j'évite le pire, et c'est une bonne chose, mais j'ai l'impression de retarder l'échéance. Car à chaque fois, je lui donne la preuve de ce que je suis. Ses doutes sont un feu de paille. Un jour, peut-être, il se lassera bel et bien, il m'attaquera par derrière, sans m'avertir, mes pouvoirs ne me serviront à rien, et je mourrais bêtement, sans doute parce que j'ai été beaucoup trop orgueuilleuse. Mais en attendant, je faisais du mieux que je pouvais, avec ma seule arme à disposition, et j'étais contente de remarquer que cela payait, ça fonctionnait. Il s'était radouci. Il ne lâchait pas prise, parce que je limitais mes pouvoirs. Ce serait idiot, de le séduire pour de bon, une erreur qui me serait véritablement fatale. J'adoucissais et apaisais ses esprits. Je tentais de réduire autant que possible les tensions. Je tenais mon destin au bout de mon regard. Je savais que je dois me montrer très vigilante si je voulais m'en sortir indemne. Pour le moment, je ne lâcherais pas prise. J'hésitai quant à la réponse à lui donner, j'optais finalement pour un minimum d'assentiment, c'était peut-être ma seule porte de sortie.

-Tu vois, c'est tout de même mieux quand c'est demandé gentiment.
fis-je mine de plaisanter alors que j'étais plutôt inquiète, même s'il n'y avait rien dans les affaires que je transportais avec moi qui puissent me porter préjudice. Les humains normaux aussi avaient le droit de se baigner dans le lac, non ? Alors je tendis, résignée, mon sac dans sa direction. Fais-toi plaisir. ajoutai-je en gardant activé de façon tempéré mon pouvoir de séduction afin de m'éviter de perdre le contrôle. Même si tu risques d'être déçu...

Je me mordillai légèrement la lèvre inférieure. C'était ce dont je faisais souvent preuve dans l'optique de séduire, mais là, le réflexe avait été plus fort que moi. Pas pour le séduire, non, mais parce que j'étais anxieuse, et je ne savais pas nuire à ce réflexe.


(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr


_________________
Aurore Bromwell

« Il vous faudra d'abord passer près des Sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs chants ! Jamais en son logis sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs fraîches voix, les Sirènes le charment, et le pré, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Ven 29 Avr - 18:20


La persévérance ne paye pas toujours
L

a gentillesse avec laquelle Andrew s'était exprimé pour répondre à son interlocutrice n'était clairement pas l'attitude qu'il aurait employé s'il s'était trouvé dans son état normal. Les formules de politesse, très peu pour lui. Les créatures telles qu'Aurore Bromwell ne méritaient pas la moindre déférence ni le moindre traitement de faveur non plus, c'était une absolue certitude à ses yeux. Mais il ne contrôlait plus vraiment ses faits, ses paroles ou ses pensées en la circonstance. Certes, c'était léger, si léger qu'Andrew avait tout de même le sentiment d'être en pleine possession de ses moyens, mais son attitude avait néanmoins changé, c'est une certitude, et la demoiselle pouvait le faire jouer en sa défaveur. Il ne se sentait en tous cas plus d'humeur à se montrer aussi vindicatif qu'auparavant. Pis encore, il se sentait d'humeur à accorder le bénéfice du doute à Aurore, comme s'il prenait conscience que son attitude vis-à-vis d'elle tenait ni plus ni moins du pur acharnement et le regrettait profondément. Qui sait, en d'autres circonstances, peut-être auraient-ils pu devenir de grands amis, tous les deux. Mais cela, maintenant, lui apparaissait véritablement compromis... Il s'en sentirait presque déçu, d'autant qu'Aurore se montrait effectivement plus conciliante que ce dont il l'aurait crue capable de prime abord.

Il lui adressa un sourire reconnaissant quand elle lui tendit finalement son sac, là où une attitude parfaitement neutre, impassible, voire hautaine, l'aurait accompagné s'il était encore complètement lui-même. Il fouilla scrupuleusement le contenu de son sac, même s'il y mettait plus de retenue qu'il ne l'aurait fait en d'autres circonstances, où il aurait passé la moindre de ses affaires au peine fin pour y déceler un semblant d'indice. Il n'y avait rien de compromettant en soi dans ces affaires, juste quelques affaires de bain et de rechange. La preuve qu'elle était venue là pour se baigner dans le lac, en somme. Ce qu'une humaine pouvait décider de faire aussi.

-Je n'ai pas de raisons d'être déçu.
dit-il simplement. Andrew dans son état normal l'aurait pourtant été, en effet, par un si maigre butin. Je n'ai pas forcément envie de te tuer, tu sais. expliqua-t-elle avec toujours autant d'amabilité, comme si toute leur conversation tournait autour de la pluie et du beau temps. Mais si tu es une sirène, je ne vais pas avoir le choix, tu comprends.

Et bizarrement, cette perspective qui l'enthousiasmait l'instant d'avant paraissait, à présent, lui serrer le cœur. Non pas qu'il éprouve de l'attachement pour Aurore, elle n'avait pas forcé si loin son pouvoir, mais plutôt comme une sorte de... sympathie naissante, qui risquait de mourir avant même que d'avoir vu le jour.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 113

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Ven 15 Juil - 13:17






Andrew & Aurore

“ La persévérance ne paye pas toujours ”
M
ême sous influence, il ne pouvait ignorer quelles étaient mes pouvoirs. J'avais laissé trop d'indices derrière moi, je lui avais donné trop de preuves. C'est vrai, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. Il avait de bonnes, non, d'excellentes raisons, même, de savoir quelle était ma nature. Moi, je ne pouvais rien faire d'autre que de prendre sur moi et que d'admettre la réalité. J'avais utilisé mes pouvoirs sur lui, et malgré tout, il laissait entendre qu'il savait toujours qui j'étais. Je sais qu'il ne peut pas s'en rendre compte, quand je l'enchante, il le réalise forcément par après, quand il est trop tard, mais dans les premiers temps, il ne faisait pas d'histoires, il ne pouvait pas encore comprendre. Maintenant, il pouvait. La moindre de nos conversations était plus dangereuse les unes que les autres. Il fallait que je l'évite autant que possible. Malheureusement, le village est très petit, on a beau y faire, c'est difficile d'éviter définitivement quelqu'un. Et les Hellsing n'étaient pas forcément du genre à vous laisser tranquille tant que vous n'êtes pas dans leur champ de vision. Et il n'est pas difficile de savoir où je me trouve depuis que je me suis installée chez Kyle. Je suis traçable... et ce n'est pas pour autant que je vais trouver mon beau et richissime médecin (plus richissime que beau, je dois l'avouer). Même s'il ne pourra pas faire grand chose pour me protéger... J'ai l'impression d'être suspendue au-dessus d'un fil, au-dessus d'un précipice. Je suis une équilibriste de talent, mais je devrais faire bien attention, parce que ça pourrait bien finir par me retomber dessus. Andrew me parlait comme quelqu'un à qui ça allait faire mal, de me tuer, mais au-delà de ça, ça faisait toujours partie de ses projets, visiblement. J'essayais de rester impassible, mais l'angoisse pulsait à mon coeur comme un train fou, je devrais peut-être accentuer un peu plus mon influence sur lui, mais si je le fais, je sais que ce sera pire au réveil. Peut-être que cette fois, il ne cherchera plus à me sonder, il me tuera, point barre. Je tiens beaucoup trop à la vie pour ça.

-Je comprends
, répondis-je d'un ton que je voulus contrit, je sais que le fardeau que tu dois porter est très lourd. Et je m'en moque, c'est un assassin, il ne manquerait plus que je compatisse pour un psychopathe qui me tuerait de sang froid s'il était en pleine possession de ses moyens. Mais... je le regardai dans les yeux, je sentais que je jouais ma vie, cette fois, pour de bon... je ne te mens pas, jamais je ne te mentirai. J'écartai les bras, jouant ma petite mise en scène, avec le sentiment d'être un peu en train de me sacrifier. S'il faut que tu me jettes à l'eau dans ce lac pour en avoir enfin la certitude, fais-le, ça mettra fin à ce malheureux malentendu entre nous.

Je n'étais pas certaine que mes pouvoirs sachent retenir son geste, malheureusement, je jouais quitte ou double, et la peur ne m'aidait peut-être pas à avoir le plein contrôle de mes actes. Mais il était temps d'essayer. D'essayer tout de même.




(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr


_________________
Aurore Bromwell

« Il vous faudra d'abord passer près des Sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs chants ! Jamais en son logis sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs fraîches voix, les Sirènes le charment, et le pré, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 873

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Ven 15 Juil - 19:22


La persévérance ne paye pas toujours
L

a fausse compassion dont faisait preuve Aurore, Andrew n'avait pas d'autre choix que d'y croire, car quand bien même il était sûr et certain de sa nature, il ne pouvait s'empêcher d'observer la situation sous un angle différent de ses habitudes, pour la simple et bonne raison qu'il n'était plus du tout lui-même, pas même une seule seconde. Il n'avait pas totalement perdu ses esprits, il n'était pas complètement sous son emprise, mais il l'était suffisamment pour comprendre encore les raisons pour lesquelles il l'avait abordée. Tout à coup, il ne la voyait plus comme une sale manipulatrice qui se jouait du monde autour d'elle dans toute la suffisance dont elle se pensait capable à cause de ses pouvoirs, il la voyait comme une fille bien, qui avait eu la malchance de naître avec des écailles, et qui allait devoir en payer le prix fort quoi qu'il puisse arriver.

Quand elle lui disait comprendre quel était le fardeau qu'il portait, il était certain que c'était le cas, et qu'elle regrettait véritablement de lui infliger une chose pareille, qu'elle aurait aimé que les choses se passent différemment, qu'elle comptait lui faire comprendre qu'il n'avait pas de raisons de se défier d'elle. D'un seul coup, il rêvait d'avoir tort, il rêvait d'entendre que ce puisse être le cas, qu'elle puisse être humaine. Ainsi, il pourrait cesser ce qu'il faisait et passer à autre chose, une bonne fois pour toutes. Sauf qu'il avait besoin de certitudes pour soulager son âme et sa conscience, enfin, pour pouvoir prendre un nouveau départ une bonne fois pour toutes. Alors quand elle tendit les bras, comme pour se sacrifier, il sut quelle était la seule solution pour lui, quitte à se sentir ensuite coupable pour le restant de ses tristes jours.

-Je suis désolé,
dit-il, le pensant sincèrement, ce qu'il ne penserait évidemment plus une fois sorti de sa léthargie.

Désolé, il l'était très honnêtement, plus que désolé, même, chose qu'il oublierait bien vite une fois de retour dans son état normal. Il était désolé, oui, de ce qui devait animer son geste. Cédant à son invitation, faisant en sorte de la bousculer le moins possible, il la poussa sur le côté son interlocutrice dans l'espoir de la faire tomber dans l'eau du lac, tout à proximité. Ce serait l'instant de vérité, le moment de savoir, de savoir vraiment s'il avait eu tort ou non, si cette vie à laquelle il avait l'impression de tenir devait être éliminée ou pas.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 113

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   Mar 30 Aoû - 9:11






Andrew & Aurore

“ La persévérance ne paye pas toujours ”
G
arder le contrôle visuel sur mon interlocuteur, ne pas le lâcher des yeux, préserver mon influence... voilà, c'est tout ce que j'avais à l'esprit, et je savais que la partie était serrée. C'était de ma faute, j'en étais consciente. En quelques battements de cils, j'aurais pu le laisser croire qu'il était éperdument amoureux de moi, mais à mes yeux, c'était encore plus risqué que le contrôle actuel que j'exerçais pour le moment sur lui. Il se rendrait forcément compte de la situation une fois désensorcelé. Non, ce n'était pas pensable. Mais c'était peut-être mon tort. J'avais espéré que ma seule parole pouvait ébranler ses convictions... Je crois bien que c'était le cas, en effet. Il me regardait étrangement, il paraissait vraiment navré de ses doutes et de ses chefs d'accusations... Mais là où était mon tort, c'était d'avoir cru qu'en lui suggérant de me jeter à l'eau, il allait refuser et faire le contraire. Ce ne fut pas le cas. Je le compris au moment où il lui dit qu'il était désolé d'une voix tremblante. Ce n'était pas des excuses calmes et posées que l'on fait quand on décide de ne pas poursuivre la moindre investigation. Je me sentis trembler malgré moi en voyant le regard qu'il posait sur moi. Dans mon cerveau, les pensées défilaient à cent à l'heure. Est-ce qu'il allait le faire ? Est-ce qu'il allait vraiment le faire ? Non... Non, je ne pouvais pas le laisser faire, il aurait sa preuve, je ne serais plus jamais en sécurité, c'était impensable... Il fallait que je fuis. J'avais beaucoup trop joué avec le feu, et maintenant, j'allais me brûler. Ou me mouiller, en l'occurrence, car ce fut une sensation froide qui me cueillit brusquement.

Avant même que j'ai eu le temps de réaliser qui que ce soit, je me retrouvais dans le lac. Et ce qui devait arriver arriva... Je grimaçai tandis que je sentais mes jambes se transformer rapidement pour prendre rapidement l'apparence d'une queue de sirène. Ça y est, la sirène était démasquée. Et en plus, j'avais perdu le contact visuel avec le chasseur. Je tremblai. Le froid qui m'avait envahie n'était pas seulement dû à l'eau fraîche... j'étais tétanisée à l'idée de ce que ma vie allait devenir maintenant que j'allais être dans le collimateur plus direct d'un chasseur de créatures. Ce n'était plus un jeu. C'était bien réel, je risquai ma peau. J'observai un instant Andrew, interdite, avant de comprendre n'avoir plus le choix : je devais prendre mes jambes à mon cou... ou plutôt ma queue de sirène à mon cou, en fait. Je disparus sous la surface et nageais, nageais, le plus rapidement possible, m'enfonçant toujours un peu plus dans les profondeurs.

J'avais joué... et j'avais perdu.



(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr


_________________
Aurore Bromwell

« Il vous faudra d'abord passer près des Sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs chants ! Jamais en son logis sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs fraîches voix, les Sirènes le charment, et le pré, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La persévérance ne paye pas toujours [pv Aurore]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Qu'il y ait toujours du soleil - Kaliska.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Lac-