Partagez | 
 

 Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Mar 26 Jan - 15:19

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn ne savait pas vraiment depuis combien de temps elle se retrouvait assise dans son canapé, à fixer cette bouteille d’alcool qui lui faisait de l’œil, les mains tremblantes. Un bon moment en tout cas, elle avait cette envie de se lever et de l’attraper, pour la vider sur le coup. Elle pourrait le faire, normalement elle ne réfléchirait même pas, mais elle avait envie de résister un peu. Jusqu’à présent, elle avait eu un problème avec l’alcool sans avoir aucune envie de faire quelque chose contre. Elle ne savait pas vraiment si elle avait envie de changer les choses, mais elle essayait. Elle se donnait quelques objectifs, peut-être dans l’espoir que ça aille mieux. La lycane ne savait vraiment plus quoi penser depuis qu’elle avait découvert la vérité sur Wellan, surtout quand elle se rappelait de ce qu’ils avaient fait. Elle avait déjà des soucis avant qu’on lui prenne son humanité, mais c’était de pire en pire. Quand elle avait le sentiment de sortir un peu du gouffre, elle se retrouvait encore à replonger au fond. Elle n’avait jamais accepté sa nouvelle condition, mais c’était quand même un nouveau coup dur de découvrir que l’homme qui l’avait transformé était le lycan qu’elle avait pris pour un grand ami, voir même plus. Il était sans doute temps qu’elle parvienne à reprendre sa vie en main et ça commençait par certaine chose. Sauf que ce n’était vraiment pas simple.

Sur un coup de tête, la jeune femme se leva finalement, mais ce fut pour prendre la direction de l’extérieur. Gwenn n’aimait pas trop sortir de chez elle (elle avait tendance à se refermer sur elle), en dehors des pleines lunes. Elle avait peur que Jane vienne la voir et qu’elle ne soit pas, qu’elles se ratent donc. Mais elle avait besoin de prendre l’air, de sortir de chez elle, sans pour autant se rendre à la taverne. Elle inspira longuement quand elle retrouva l’air frais (un peu trop frais, elle n’avait même pas pensé à prendre un manteau, mais tant pis). Maintenant qu’elle était dehors, la jeune lycane savait parfaitement ce qu’elle voulait faire (ou plutôt ce qu’elle avait besoin de faire), elle se mit alors en route pour rejoindre la bibliothèque où travaillait Arthur. Gwenn ne savait pas du tout si le lycan serait là, mais elle l’espérait vivement. Elle s’y rendait régulièrement afin de profiter des ouvrages qui s’y trouvaient, ce qu’elle pouvait bien faire à présent, mais c’était surtout la présence du jeune homme dont elle avait besoin. Il était là pour elle, tout le temps, jusqu’à présent il ne l’avait jamais déçu contrairement à d’autre. Dans sa vie, il n’y avait eu qu’Arthur et Jane qui ne lui avaient jamais fait de mal. Quand Gwenn passa la porte de la bibliothèque, elle fut assez heureuse de retrouvait la chaleur d’un intérieur. Quand elle vit Arthur, elle afficha un sourire en s’approchant de lui.

« Salut. » Elle marqua une courte pause. « Je ne te dérange pas ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Mer 27 Jan - 20:30


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
L

a bibliothèque était vide au possible. Ouverte depuis le matin, elle n'avait accueilli que deux visiteurs, qui étaient entrés et ressortis presque aussitôt, comme s'ils étaient arrivés là par pur hasard, ou pour se réchauffer un peu, car la matinée était plutôt fraîche. Bref, une matinée des plus tranquilles, comme elle l'était souvent dans cette bibliothèque bien souvent ignorée du plus grand monde. D'un autre côté, ce n'était pas un mal qu'il ait pu limiter ses interactions sociales au plus strict minimum. Car Arthur ne se sentait pas d'humeur à discourir en présence de parfaits inconnus. Il était fatigué. Profondément fatigué. La nuit avait en effet été courte. Courte et vaine, car il avait passé des heures à son poste d'observation près des grottes pour n'aboutir à aucun résultat probant, aucun autre résultat que sa fatigue actuelle, car il n'était rentré chez lui qu'une fois le jour levé. À quoi bon rentrer plus tôt ? Rien ne l'attendait chez lui, et cela faisait de toute manière une éternité qu'il n'avait plus dormi sur ses deux oreilles. La réalité le rattrapait toujours. Cette réalité, c'est que l'ennemi courait toujours dans la nature, que ses horreurs restaient impunis, que ses parents et sa sœur n'étaient toujours pas vengés. Comment tolérer, supporter cela ? Comment trouver du réconfort dans les bras de Morphée en de telles circonstances ? C'est simple. C'était impossible. Alors il s'épuisait à la tâche, oui, et son travail s'en serait sans doute ressenti si on le sollicitait davantage. Mais il pouvait être tranquille, ce n'était pas le cas, et il pouvait donc faire les choses à son rythme, s'affairant au classement d'un rayonnage qui avait grand besoin qu'il s'en occupe. Il était tout affairé à cette tâche quand la porte de la bibliothèque vint à s'ouvrir. Il songea tout d'abord à adressé un "bonjour" de circonstance et à feindre l'enthousiasme, mais il n'eut finalement pas besoin de rendre son sourire sincère alors qu'il reconnaissait dans la nouvelle arrivante un visage connu et qu'il était heureux de retrouver, et qui lui communiquait même un regard entendu.

-Salut. Tu ne me déranges pas, bien au contraire.
Et elle pouvait le constater elle-même, d'ailleurs, étant donné le peu d'activité dont il faisait preuve. Il passait son temps à passer son temps, c'est tout, il serait mis à bien meilleure contribution en compagnie de Gwenn. Je suis content de te voir. Et c'était sincère. Il était toujours heureux de la voir, sa présence lui faisait du bien, et il espérait que ce soit réciproque. Comment tu vas ?

Il y avait du souci dans sa voix. Un souci sincère, car il savait bien ce que traversait Gwenn en ce moment. La condition de loup-garou n'était déjà pas simple à assumer (il en savait quelque chose), mais elle devait supporter d'avoir ôté une âme humaine, supporter de s'être laissée abuser par son créateur, qui s'était joué de sa confiance sans le moindre scrupule alors qu'il était la cause de tout son malheur. Alors oui, il s'inquiétait très sincèrement pour elle.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 31 Jan - 19:40

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn devait bien avouer qu’elle était contente qu’il n’y ait pas d’autres âmes vivantes dans la bibliothèque en dehors d’Arthur. Elle n’avait eu aucune envie de se retrouver en présence d’une autre personne et elle ne pouvait que constater en cet instant que celle du lycan lui plaisait plus qu’elle ne l’aurait cru sur le moment. Non pas qu’elle ait vraiment douté de ça, mais elle se sentait vraiment contente d’être avec lui et de l’entendre lui dire qu’elle ne le dérangeait pas du tout. Elle aurait été particulièrement déçue si elle avait dû rebrousser chemin parce qu’il lui aurait dit qu’il avait à faire. Mais non, elle ne le dérangeait pas et l’homme lui affirma même qu’il était content de la voix. Cela tira un sourire à la jeune femme, elle appréciait qu’il soit heureux de la voir parce qu’elle était toujours heureuse de pouvoir passer du temps en sa compagnie. Elle avait vraiment le sentiment de pouvoir lui faire confiance et elle manquait cruellement de ce sentiment en ce moment pour le commun des mortels (et non mortel en fait). Sans lui, elle penserait encore que Wellan était quelqu’un de bien et peut-être même qu’elle aurait aggravé son cas. Elle avait tellement de chance de l’avoir et par moment, elle avait le sentiment de ne vraiment pas le lui rendre correctement. Elle savait parfaitement qu’il n’avait pas non plus une vie toute rose, mais elle comptait bien trop sur lui pour l’aider qu’elle devait être une amie pitoyable en comparaison. L’homme ne manqua pas de s’enquérir de son état, d’une manière soucieuse. Elle le connaissait, elle voyait bien qu’il s’inquiétait. Il avait sans doute raison, parce qu’on ne pouvait pas vraiment dire que Gwenn allait vraiment bien. Cependant, elle ne s’était pas sentit bien depuis bien longtemps.

« Ça va. » Dit-elle d’abord, la voix un peu plus tremblante qu’elle ne l’aurait cru. « Enfin je crois, je ne sais pas trop. » Ca faisait vraiment bien trop longtemps que la jeune femme ne s’était pas sentit bien, elle ne savait même pas si c’était possible d’arriver un jour. Mais elle ne pouvait pas vraiment dire que c’était le cas-là, et elle savait parfaitement pourquoi. « J’ai pas bu. Je voulais tu vois, mais je ne voulais pas en fait. Alors, je ne l’ai pas fait. » Gwenn ne savait vraiment pas si Arthur allait comprendre un traitre mot de ce qu’elle disait, on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle était cohérente. « J’avais envie de te voir, alors je suis venue et donc… » La jeune femme marqua une courte pause avant de reprendre. « C’est maintenant que tu te rends définitivement compte que je suis complètement dingue. »

Elle se sentait bête, elle ne savait même pas vraiment pourquoi. C’était peut-être la preuve qu’elle ne devait pas essayer de sauver encore le peu de dignité qu’elle avait et qu’elle pouvait juste s’enfoncer dans l’alcool comme elle le faisait depuis un moment maintenant. Au moins, quand elle se ridiculisait, elle ne s’en rendait pas compte.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 31 Jan - 21:39


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
A

ux inflexions de la voix de Gwenn, Arthur comprit directement qu'elle n'allait pas bien. Mais d'un autre côté, à quoi aurait-il dû s'attendre ? La jeune femme vivait une période extrêmement compliquée, sa vie était loin d'être rose, il était tout à fait normal qu'elle se sente perdue, déboussolée, mal. C'est certain, il préfèrerait la voir afficher un grand sourire et la sentir proche de reprendre du poil de la bête (sans mauvais jeu de mot), mais chaque chose en son temps. Elle souffrait de maux qui nécessitaient beaucoup de patience et beaucoup de soutien. Seul le temps et l'amitié sauraient guérir ses blessures. Pourvu qu'ils s'en chargent très vite. En tous cas Arthur comptait bien remplir comme il se doit son rôle. Et il allait s'y employer dès maintenant. Gwenn ne manqua pas de se raviser, d'ailleurs, affirmant finalement ne pas trop savoir ce qu'elle ressentait. Même s'il aurait aimé que la vérité soit autre, il appréciait l'honnêteté de son interlocutrice. Il voulait qu'ils soient parfaitement honnêtes l'un envers l'autre, sans quoi il serait bien incapable de l'aider comme il le désirait. Il fallait qu'elle puisse avoir entièrement confiance en lui. Et réciproquement. Elle lui apprit alors qu'elle avait renoncé à boire. Cette nouvelle lui décocha un sourire. Arthur n'était pas aveugle, il savait pertinemment que la jeune femme avait un problème avec l'alcool. Mais il devait bien reconnaître n'avoir pas fait grand chose pour lui faire renoncer à son addiction. Lui-même était trop accaparé par ses obsessions, mais c'était un tort, il ne pouvait pas la laisser se faire entraîner par cette spirale infernale sans réagir. Ceci dit, ce qu'elle lui apprenait était encourageant, puisqu'elle avait trouvé la force et la motivation nécessaire pour ne pas boire, c'était un bon début.

-Tu es loin d'être dingue.
répondit-il sans perdre son sourire. S'il lui fallait cela pour se sentir mieux, si elle avait ressenti le besoin de sa présence, en quoi était-ce si dingue que cela. À dire vrai, si Arthur devait aller mal au point de ressentir le besoin total de se tourner vers quelqu'un d'autres, le lycan savait dors et déjà, et plus que clairement, que c'est auprès de Gwenn qu'il se serait directement rendu. Bon ce n'était pas tant de cela qu'elle parlait que du fait que son discours allait dans tous les sens. Mais ça ne faisait pas d'elle quelqu'un de fou. Juste quelqu'un de perdu. Tu es déboussolée, c'est tout. Et c'est tout à fait normal. Il planta son regard dans le sien. Si je peux t'aider à retrouver ton chemin, je t'aiderais. Il esquissa un sourire. Ce qu'il devait sembler cérémonieux. Je suis content que tu aies renoncé à boire. Tu penses que tu réussirais à continuer ?

Ce serait une étape non négligeable pour elle à franchir, et cruciale, même, après tout, pour qu'elle puisse se sentir bien dans sa tête, il semblait important qu'elle sache se sentir bien dans son corps.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 14 Fév - 14:48

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn appréciait les paroles d’Arthur, c’était agréable d’entendre quelqu’un lui affirmer qu’elle n’était pas dingue. Même si ça ne changeait pas vraiment à ce qu’elle pensait. Elle avait vraiment le sentiment de l’être de par son discourt et son envie soudaine de venir voir le jeune homme. Non pas que ça soit une mauvaise chose, mais elle n’avait aucune envie de devenir un fardeau pour lui. L’amie chiante qui venait à chaque fois qu’elle n’allait pas bien, ce n’était pas ce qu’elle voulait être pour Arthur. Elle ne voulait l’être pour personne d’ailleurs, pas même Jane qui avait bien d’autres soucis à se faire que de s’occuper de sa copine alcoolique. Elle en avait assez d’être un fardeau tout court, que sa vie se résume à brouiller son esprit avec tout ce liquide. Elle ne se sentait pas à la hauteur pour les autres. Que pouvait-elle apporter à Jane après tout ? En dehors de lui remplir un verre d’alcool pour l’aider à supporter sa « rupture » avec Baker (c’était compliqué leurs histoires, elle s’y perdait à force). Que pouvait-elle apporter à Arthur également ? Elle savait qu’il souffrait aussi de sa condition, mais elle se contentait simplement d’être un boulet pour tout le monde. La preuve, elle ne savait même pas que l’homme avait ce désir profond de venger sa famille, elle n’était pas assez ouverte. Et pourtant, elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir besoin des autres. Mais elle adorait vraiment les paroles qu’Arthur lui adressa, trouvant cela tout à fait normal. Elle était déboussolée oui et on ne pouvait pas dire que la dernière pleine lune l’avait vraiment aidé à aller mieux. Maintenant qu’elle savait ce qu’il en était pour Wellan, elle s’en voulait encore plus. Et puis, cet homme qu’elle avait tué et dont elle sentait encore le goût du sang dans sa bouche. Tout l’alcool qu’elle avait bu depuis n’avait pas effacé se souvenir.

Gwenn adressa un sourire à Arthur quand il lui affirma qu’il l’aiderait, s’il le pouvait, à retrouver son chemin. C’était vraiment agréable, même si la jeune femme s’en voulait de dépendre à ce point des autres. Il fallait qu’elle parvienne à s’en sortir toute seule, sauf qu’elle en était bien incapable. Elle ne pouvait que s’en rendre compte quand l’homme mentionna sa volonté à arrêter de boire. Elle n’avait pas ingéré d’alcool depuis des heures (et les tremblements de ses mains en étaient la preuve), mais ce n’était pas gagné pour autant. La lycane mit quelques secondes avant de répondre à la question de son confrère, le regard un peu perdu dans le vide. Elle pourrait répondre oui, pour la forme, mais elle savait parfaitement que ce n’était pas le cas. Et elle n’avait pas envie de mentir au bibliothécaire.

« Non… » Elle se mordit légèrement la lèvre inférieur. « Non, je vais rentrer chez moi et que je sais très bien que je vais craquer. J’y arrive pas… » Il y avait toujours un moment où elle finissait par craquer et si on lui tendait un verre en cet instant précis, elle le boirait dans la foulée. « A chaque fois que je ferme les yeux, je repense à Wellan à ses… » A ses mains sur son corps, mais elle fut bien incapable de prononcer ces mots. « Ou à ce type dans la forêt, ou la jeune Baker que j’ai failli tuer, ou à tout le reste. »

Ses proches qu’elle avait perdu, ces pleines lunes, tout ce qui rendait son existence si difficile à supporter.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 14 Fév - 15:07


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
A

rthur aurait préféré entendre un "oui" franc et massif s'échapper des lèvres de Gwenn, mais il l'aurait préféré s'il avait été sincère. Il savait pertinemment que la réponse la plus honnête que la jeune femme puisse faire à sa question serait négative. C'était loin de lui plaire, mais c'était un fait. On ne guérit pas d'un alcoolisme que l'on se traîne depuis plusieurs longues années simplement en le souhaitant, du jour au lendemain, surtout quand, comme dans le cas de la jeune lycane, ces litres et litres d'alcool étaient là pour arroser et endormir des souvenirs plus douloureux les uns que les autres. Forcément, elle pensait à Wellan, à ce qu'il lui avait fait. Il ne demanda pas plus de précisions sur "ses", il ne savait pas tout de ce qui s'était passé entre eux, mais dans tous les cas, il n'obligerait pas la jeune femme à dire quoi que ce soit si elle n'en avait pas envie, si elle ne s'y sentait pas prête. Elle n'avait pas la moindre intention de la brusquer non plus. Il fallait qu'elle parvienne, petit à petit, à se remettre de ses chimères. Seulement, ce n'était pas l'alcool qui allait l'aider à y parvenir, bien loin de là. Il ne lui ferait pas oublier Wellan, ou l'homme qu'elle avait tué lors de sa dernière transformation, ou encore la jeune fille qu'elle avait agressé, bien que cette-dernière en soit sorti indemne.

-Il ne faut pas que tu restes seule.
avait finalement répondu Arthur après avoir laissé planer au-dessus d'eux un instant de silence. Il ne fallait pas qu'elle reste seule, et il refusait qu'elle le reste. Comment imaginer qu'elle ne finisse pas par s'abandonner à ses pensées les plus sombres et à ses habitudes les plus dangereuses si elle ne bénéficiait pas au quotidien du soutien dont elle avait le plus grand besoin. Non, rester seule serait une erreur. Tu n'as pas un ami chez qui rester, pour le moment ? Je me sentirais plus rassuré de savoir que, une fois sortie de ma bibliothèque, tu ne vas pas rentrer chez toi pour te ruer sur une bouteille. Il marqua une pause. Ce qui est certain, c'est qu'il ne voulait pas la laisser dans cet état. Il se sentait responsable d'elle, d'autant plus responsable qu'il était resté trop longtemps sans agir. Tu peux rester chez moi, si tu veux. suggéra-t-il alors, espérant qu'elle n'interprèterait pas mal sa proposition.

Il lui faisait cette proposition le plus sincèrement du monde. Certes, Arthur n'était pas non plus le plus grand boute-en-train de notre terre, pas le plus heureux que l'on puisse trouver dans l'espoir de guérir d'une dépression, mais il était pétri de bonnes intentions pour la jeune femme. Certes, il était souvent absent ou occupé, mais il saurait se montrer présent pour Gwenn. D'une manière ou d'une autre, même s'il n'était pas certaine de la façon dont s'y prendre, il voulait l'aider à remonter à la surface.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 21 Fév - 14:15

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Il était évident que Gwenn ne devait pas rester seule, afin de ne pas succomber à la tentation de boire une bouteille. C’était assez désagréable de ce dire cela, mais la jeune femme avait vraiment besoin d’être chaperonné afin de s’en sortir et de ne pas continuer à sombrer dans l’alcool. Elle savait bien que ce n’était pas avec de la volonté qu’elle pourrait s’en sortir, surtout que sa volonté venait et partait au gré de ses humeurs. En cet instant, la lycane avait vraiment envie de s’en sortir et d’arrêter de brouiller son esprit de tout cet alcool. Cependant, elle savait qu’il ne fallait pas grand-chose pour qu’elle se dise que de toute façon, elle était déjà perdue depuis longtemps. A quoi bon lutter contre une envie ? Même là, maintenant, elle savait qu’elle pouvait foncer sur une bouteille sans scrupule, si on la laissait faire. Elle affirmait à Arthur qu’elle voulait s’en sortir, qu’elle voulait arrêter, mais une partie de son esprit attendait le moment où elle pourrait de nouveau sentit l’alcool couler le long de sa gorge. Alors, oui, Gwenn voulait bien concevoir qu’elle ne devait pas rester seule, mais c’était bien plus facile à dire qu’à faire.

Quand Arthur lui demanda si elle n’avait pas un ami chez qui rester un moment, Gwenn était bien incapable de répondre. Des amis, elle n’en avait presque pas. Il y avait Jane bien sûr, mais celle-ci vivait déjà dans le laboratoire de sa rivale (si on pouvait considérer qu’elle l’était encore, puisqu’elle avait abandonné l’affaire avec Baker), elle ne pouvait pas la surveiller donc, elle devait surtout protéger sa vie. Avant, Gwenn considérait Wellan comme un ami (voir plus), mais il était évident que ce n’était plus le cas. Il y avait bien Lily, avec qui la jeune femme s’entendait bien, mais celle-ci avaient d’autres addictions qui ne pourraient pas l’aider à s’en sortir. Et il y avait Arthur, celui qu’elle était venue trouver avec le sentiment d’avoir immanquablement besoin de lui. Si elle devait décider de se tourner vers quelqu’un pour l’aider, c’était évidemment lui qu’elle choisirait, mais elle fut quand même surprise par ses mots.

« Je ne veux pas te déranger. » Répondit-elle doucement. Elle appréciait vraiment la proposition d’Arthur, mais elle ne voulait vraiment pas le déranger et encore moins devenir un poids pour lui. Il en faisait déjà tellement pour elle. « Je viens suffisamment te casser les pieds comme ça. Je ne veux pas devenir plus un poids que je suis déjà… »

C’était un peu le principe de sa vie. Gwenn avait le sentiment de devoir toujours se reposer sur les autres pour vivre, comme si elle était incapable de faire autrement. Ce qui était effectivement le cas, puisque sans les piliers de sa vie, elle serait encore plus profondément enfoncée dans l’ombre que ce qu’elle n’était déjà. Elle appréciait vraiment Arthur, elle ne voulait pas qu’il commence à en avoir marre de devoir la soutenir. Elle avait peur qu’il finisse par se lasser d’elle…
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 21 Fév - 15:02


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
C

e n'était pas une proposition à faire à la légère, c'est sûr, que d'offrir à quelqu'un de rester chez soi pour l'aider à surmonter ses problèmes, mais Arthur était loin de considérer faire la charité à Gwenn, et il n'avait pas davantage le sentiment qu'il allait le regretter. Bien au contraire, il aimait passer du temps avec la jeune femme. Et il se faisait sincèrement du souci pour elle. Elle avait besoin d'être entourée, cela arrivait à tout un chacun à un moment ou à un autre de son existence, et dans ce cas là, il ne fallait surtout pas renier les mains tendues dans votre direction. Gwenn ne serait pas un poids pour lui, non, il avait du mal à voir comment elle pourrait l'être, d'ailleurs, alors qu'elle avait toujours le don de le rendre plus léger quand elle était à proximité. Elle ne se l'expliquait pas vraiment, d'ailleurs. C'était simplement ainsi. Ils partageaient des secrets difficiles, ils vivaient chacun de leurs côtés des épreuves compliquées... mais en définitive, il se sentait toujours plus fort, en sa compagnie, et il parvenait un temps à oublier ses projets de vengeance, ses folles ambitions, sa course effrénée après ce sorcier qui lui échappait toujours, pour ne se concentrer que sur elle. Et c'était l'inverse de déplaisant, à ses yeux. Elle n'avait vraiment pas à avoir de scrupules, ça non, il l'aidait de bon cœur, parce qu'il en avait l'envie, parce qu'elle le méritait, et qu'il était de toute façon hors de question qu'il l'abandonne dans son coin, surtout qu'il détestait l'entendre ainsi défaitiste, à avoir le sentiment d'être un poids pour tout le monde, alors que ce n'était absolument pas le cas.

-Tu n'es pas un poids, Gwenn. Je ne te le proposerais pas, si ça m'ennuyait.
Il lui adressa un sourire sincère. Il n'était pas convaincu que cela suffise à rassurer la jeune femme, mais il tenait bien à lui faire comprendre que cette situation n'était pas pour le déranger. Au contraire, il se sentirait à vrai dire déçu qu'elle refuse sa proposition à présent. Elle avait été prononcée avec cœur et honnêteté, ça ne changeait pas. Pas le moins du monde. Dis-toi que tu le ferais pour moi. Je n'aime pas l'idée de te laisser chez toi toute seule. D'accord, il se montrait manifestement bien trop surprotecteur, mais c'était malheureusement plus fort que lui. Et il n'avait pas du tout à feindre ou exagérer son propos. C'était tout simplement ce qu'il pensait de la situation, ni plus ni moins que cela. Et puis, le véritable poids, c'est de rester seul dans cette maison...

Cette maison qui était celle qu'il avait partagé avec ses parents et sa sœur avant que le Sorcier ne se charge de leur sort. Bien qu'elle soit chargé de leurs souvenirs, rien qui ne puisse l'aider à tourner la page, il n'avait jamais su se résigner à déménager. Cet endroit était tout ce qu'il lui restait de cette famille décimée et toujours pas vengée. Oui, vraiment, de la compagnie, et plus encore celle de Gwenn, serait loin d'être pour le déranger.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 21 Fév - 20:26

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn appréciait vraiment la proposition d’Arthur, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’elle était un poids pour lui. Il finirait forcément pas en avoir marre de devoir la soutenir, de toujours devoir l’aider, puisqu’elle ne savait pas du tout quand ni même comment elle pourrait remonter la pente. C’était bien beau de vouloir arrêter l’alcool, mais ce n’était pas une tâche facile. Et dans les moments les plus durs, elle n’avait pas envie de les faire endurer au lycan. Elle avait beaucoup trop d’affection pour lui, elle ne voulait pas qu’il finisse par en avoir assez d’elle. Parce qu’en réalité, Gwenn avait énormément besoin de lui. Ce n’était pas pour rien qu’elle se retrouvait ici maintenant, il était celui qu’elle avait eu envie de voir parce qu’elle ne se sentait pas bien. La jeune femme adressa un léger sourire au bibliothécaire quand il lui affirma qu’il n’était pas un poids et que s’il lui faisait cette proposition, c’était bien qu’il en avait envie. Elle ne le croyait pas vraiment. Bien sûr, elle savait qu’il était sincère et qu’il avait vraiment envie de l’aider et elle ne pouvait que le remercier mille fois pour tout ce qu’il faisait pour elle. Mais elle était persuadée qu’il finirait par trouver qu’elle était un poids, d’en avoir marre d’elle. Ce n’était pas pour rien que peu de personne en dehors de Jane arrivait à la supporter. Mais il savait manier les mots en tout cas. L’homme affirma même qu’elle pourrait faire ça pour lui, parce qu’il ne supportait pas l’idée qu’elle soit seule chez elle. C’était tellement appréciable de se sentir à ce point protégé par Arthur. D’autres aurait pu affirmer que c’était trop, Gwenn adorait ça au contraire. Ce n’était sans doute pas pour rien qu’elle avait autant d’affection pour lui et autant besoin de lui. Au moins il pouvait le comprendre, ils vivaient à quelque chose près la même situation, même si Gwenn ignorait une grande partie des projets du lycan.

Quand Arthur mentionna sa maison et le fait de rester seul là-bas, Gwenn sentit une pointe dans son cœur. Elle ne connaissait pas les détails, mais elle savait qu’Arthur avait perdu sa famille. Comme elle, même si contrairement à lui, elle n’avait aucun souvenir de ses parents et que son grand-père ne lui avait pas vraiment laissé de bons souvenirs. Mais elle savait ce que cela faisait de perdre quelqu’un.

« La maison de tes parents ? »
Sa voix s’était faible plus faible, plus douce. Elle ne savait pas ce qu’il devait endurer, parce qu’elle ne vivait pas dans une maison chargée de souvenir (dans une maison chargée d’alcool juste), mais elle se doutait bien que ce n’était pas évident. « Je sais que ça ne me regarde pas mais… » Gwenn hésita une seconde, ne sachant pas vraiment si elle pouvait vraiment se permettre de mentionner ce détail. Il n’avait peut-être pas envie d’en parler, elle le comprendrait évidemment s’il décidait de l’envoyer balader. « Qu’est-ce qui est arrivé à ta famille ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 21 Fév - 21:12


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
A

rthur hocha la tête à la question de Gwenn. Techniquement, ce n'était plus la maison de ses parents depuis longtemps. C'était sa maison à lui, mais s'il devait lui aussi la désigner, il est certain qu'il en parlerait en ces termes. Il ne s'était jamais senti exactement chez lui dans cette demeure, de laquelle il n'avait presque rien bougé. Elle était imprégnée du souvenir de sa famille. Ce pouvait sembler malsain (et ça l'était sans doute, au fond), mais le lycan s'en moquait, il avait besoin que rien ne bouge, pour se rappeler. Il ne voulait pas que ses parents ou sa sœur sombrent dans l'oubli, encore moins dans son propre oubli. Tant que leurs âmes ne seraient pas en paix, il refusait de changer quoi que ce soit ou de déménager, et il considérait que leurs âmes ne pourraient jamais être en paix tant qu'il n'aurait pas vengé leur mort. Il n'avait pas vraiment voulu évoquer le sujet pour parler de lui, il s'abstenait tout à fait de le faire de manière générale, même auprès des personnes à qui il tenait beaucoup, il avait simplement voulu faire comprendre à Gwenn qu'il serait tout simplement heureux de l'avoir auprès de lui, et qu'elle serait bien plus d'une compagnie agréable qu'un fardeau à ses yeux. Mais ce faisant, il avait de toute évidence ouvert la boîte de Pandore. Il hésita un moment. Fallait-il qu'il lui en parle ou valait-il mieux qu'il se taise ? Gwenn allait bien finir par le savoir, surtout si elle venait vivre chez lui. Au moins n'aurait-il pas à lui inventer des excuses lors de ses excursions nocturnes, à la traque du sorcier. Il prit donc une grande inspiration et répondit très sincèrement à la question de son interlocutrice.

-À une époque, nous recevions régulièrement la visite de cet homme, Dean Appers.
Rien qu'à prononcer son nom, il se sentait trembler de rage. J'ignore comment il s'y est pris, mais mes parents ne juraient plus que par lui. Ils l'invitaient régulièrement à venir dîner. C'est à partir de ce moment là qu'Isabelle - ma sœur - est tombée malade. Il marqua une pause. Un soir, je l'ai surpris en train de verser une potion dans son verre. Appers m'a surprit. Il nous a pris en chasse. Je l'ai vu tuer mes parents, j'ai fui aussi vite que j'ai pu, dans la forêt... C'est là que... Il poussa un soupir, accompagné d'un sourire résigné. Oui, c'était ce même soir qu'il avait été mordu. Disons que c'était une mauvaise soirée. Quand je suis revenu, le corps de mes parents avait disparu. Mais celui d'Isabelle était toujours là...

Ou comment plomber le moral de Gwenn en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Au fond, ça lui avait fait du bien de se confier, mais il ne voulait pas pour autant mettre la jeune femme mal à l'aise, c'était son histoire, c'est tout, et il avait appris à vivre avec...


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 21 Fév - 22:00

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
A peine Gwenn avait terminé d’exprimer sa question qu’elle s’en voulu. Elle n’avait pas envie de forcer la main d’Arthur, elle regrettait sa grande curiosité. Mais en même temps, il était vrai qu’elle ne pouvait pas vraiment s’empêcher de se poser des questions. Elle savait que l’homme avait perdu sa famille, mais elle ne connaissait pas du tout les circonstances. Et puisqu’il avait mentionné sa maison familiale, celle où il voulait qu’elle vienne passer quelque temps, elle n’avait pas pu s’empêcher. Mais elle le regrettait et elle allait le regretter encore plus ensuite. Pas pour elle, mais pour lui, se rendant compte qu’elle venait d’ouvrir une plaie encore bien béante d’Arthur. Le lycan hésita un peu, avant de finalement prendre la parole et de commencer son récit. La jeune femme l’écouta attentivement, ne pipant mot pendant tout le temps de son histoire. Elle l’entendit donc lui parler du sorcier, de sa sœur tombée malade, puis de la potion qu’il avait vue dans les mains de cet homme avant la chasse et la mort de ses parents. Gwenn sentit son cœur s’emballer au fur et à mesure que l’homme continuait de parler, elle ne s’était vraiment pas attendue à tout cela. La jeune femme appréciait que le lycan se confie ainsi sur son histoire, mais elle s’en voulait un peu de lui avoir posé ces questions. Elle n’avait vraiment pas eu envie de raviver des douleurs, cela devait être difficile pour Arthur de vivre avec tout ça. Surtout que comme il le disait, il vivait dans cette maison encore, tout seul. Et là, en cet instant, elle avait bien plus envie encore d’accepter sa proposition et de venir s’installer un temps chez lui.

« Je suis tellement désolée. »

Désolée pour ce qui était arrivé à sa famille, désolée de l’avoir questionné sur les évènements, désolée d’apprendre qu’un homme pouvait faire autant de mal à une seule famille, mais surtout, désolée de passer son temps à se plaindre. La lycane avait vécu des évènements tragiques aussi dans sa vie – du même style qu’Arthur – et elle passait son temps à se plaindre, à broyer du noir, s’était réfugié dans l’alcool. Arthur, de son côté, semblait si fort. Il ne parlait pas constamment de ses problèmes, alors qu’il devait quand même vivre avec cette histoire. Il n’était pas tombé si bas qu’elle et Gwenn était vraiment impressionnée par sa force de caractère. Elle ne savait pas vraiment quoi dire, elle n’était pas vraiment douée dans ce genre de moment. Elle savait être une confidente, mais elle ne savait pas vraiment comment réagir pour soutenir les autres, elle avait plus l’habitude d’être soutenu que l’inverse. Il n’y avait que Jane qu’elle parvenait plus ou moins à soutenir, mais elle n’était pas bien douée quand même se sentant bien souvent impuissante.

Finalement, prise dans un élan comme ça, Gwenn décida simplement de s’approcher d’Arthur et de le prendre dans ses bras. Elle ne savait pas si ça allait lui servir à quelque chose, mais en tout cas elle ressentait le besoin de son côté de le faire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 21 Fév - 22:38


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Ç

a faisait bien longtemps qu'Arthur n'était pas revenu si directement sur ce moment pénible de son existence. En fait, il ne lui semblait pas en avoir fait le récit à qui que ce soit avant Gwenn. Il y était revenu rapidement lors de sa rencontre avec Owen, mais il n'était pas rentré à ce point dans les détails. Au final, ça lui avait fait du bien. Ce n'était pas simple de revenir là-dessus, mais comme il n'avait pas l'intention d'oublier ses parents et sa sœur, il était aussi important que leur histoire ne le soit pas, oubliée. Et s'il pouvait faire confiance à quelqu'un pour accueillir ce récit comme il se doit, c'était bien Gwenn. Il se sentait un peu troublé par le récit qu'il venait de faire, et quand Gwenn le prit dans ses bras, il accueillit cette étreinte avec apaisement. Il serra plus fermement la jeune femme dans ses bras, appréciant peut-être plus cette étreinte qu'il ne le devrait. Elle lui apportait un réel et sincère réconfort. Et il avait le sentiment de réaliser seulement maintenant combien il en avait besoin. Il ne cessait de se concentrer sur ses plans de vengeance, sans cesse, il était obsédé par eux, et c'était agréable au sens où il s'oubliait lui-même. Mais se rappeler à soi, aussi, par instants, avait quelque cjhose de réellement bénéfique et agréable. Décidément, plus il y pensait, plus il espérait quel a jeune femme accepte de passer du temps chez lui, il voulait la soutenir autant qu'il le pouvait, mais il réalisait dans le même temps qu'il en avait peut-être besoin tout autant qu'elle, de soutien... Et pas seulement pour aller régler son compte au sorcier qui avait ainsi décimé les êtres qui lui étaient les plus chers.

-Ça fait sept ans.
répondit-il pour lui faire comprendre qu'une grande partie du processus du deuil avait tout de même déjà été fait. Ce qui ne l'empêchait pas de ruminer cette sombre histoire. Encore et encore. Je sais qu'ils n'auront pas la paix tant que je n'aurais pas mis la main sur leur assassin. Mais je crois que je suis proche d'y parvenir. Il esquissa un léger sourire. Enfin... Il brisa leur étreinte, sans pour autant trop s'éloigner de la jeune femme. À la base, je voulais surtout te remonter le moral, pas te le saper davantage. ajouta-t-il un peu gêné, tout en se grattant l'arrière du crâne. Tout ça pour te dire que tu es plus que bienvenue chez moi.

Elle l'aurait été de toute façon, grande histoire tragique ou non. Ce qu'il voulait, c'était le soutenir, quoi qu'il advienne, quoi qu'il puisse arriver. Et s'il avait mené une vie plus simple et moins cruelle, cela n'aurait absolument rien changé pour lui. C'est vrai qu'il se sentait seul dans cette maison chargée de souvenir, mais il voulait aider Gwenn, pas pallier à sa propre solitude. Même si les deux semblaient finalement liés.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 21 Fév - 23:47

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn n’avait pas vraiment réfléchit quand elle avait décidé de prendre Arthur dans ses bras. Elle avait agi sur le coup de l’instinct, mais elle devait bien avouer qu’elle appréciait l’étreinte et plus encore quand le lycan la serra un peu plus contre lui. Peut-être que ça pouvait lui faire du bien ? Après tout, ça ne lui faisait pas de mal. En tout cas, Gwenn appréciait cette étreinte, peut-être plus qu’elle ne le devrait. Elle ne savait pas, elle ne réfléchissait pas trop là. La lycane était quand même chamboulée par le récit d’Arthur, elle n’avait pas imaginé qu’il puisse vivre une telle expérience. Elle regrettait tellement de passer son temps à se plaindre, à ne voir que ses malheurs. Même si cela faisait un moment qu’Arthur avait perdu sa famille, quelque années, sept ans comme il le lui précisa. Gwenn était bien incapable de savoir depuis combien de temps celui qu’elle avait cru épouser était mort, elle ne se souvenait plus exactement du jour de sa rencontre avec Wellan (avant qu’elle ne sache qu’il était Wellan). Elle cherchait tellement à oublier dans l’alcool qu’elle en perdait la notion du temps, sans doute parce qu’elle ne voulait pas le voir s’écouler. Mais malgré les années, Arthur semblait encore vraiment tourné vers le sort de sa famille. Ils n’auraient pas la paix tant que leur assassin ne serait pas entre ses mains ? Gwenn pensait comprendre ce que cela signifiait, ce que le lycan avait l’intention de faire pour rendre la paix à ses proches et il semblait sur le point d’y arriver. Elle ne pouvait que le comprendre, elle ferait la même chose si elle croisait le chemin du vampire qui lui avait pris James, même si elle s’était laissé submergé par ses autres problèmes depuis. Quand leur étreinte s’arrêta, Gwenn adressa un léger sourire un peu timide à Arthur, pendant qu’il lui confirmait qu’elle était la bienvenue chez lui.

« J’ai tendance à oublier que je ne suis pas la seule à avoir des problèmes. » Même si Gwenn pensait pouvoir qualifier sa vie d’une succession d’emmerde, Notre Terre était remplit de personne comme elle. « Et qu’il y a d’autre moyen que de… sombrer pour les affronter. » Arthur et elle vivaient plus ou moins la même chose après tout. Il avait perdu sa famille, comme elle. Il avait été transformé en une créature poilue les soirs de pleine lune, comme elle. Il était seul, comme elle. Et pourtant, il tenait sur ses deux jambes lui. Bon, présentement, Gwenn tenait aussi sur ses jambes, mais ce n’était pas toujours le cas quand elle buvait trop. « D’accord, je veux bien venir chez toi. » Même si ça ne lui enlevait pas l’idée qu’elle pouvait le déranger. « Mais promets-moi que dès que tu me supportes plus, tu me jettes dehors. »

Gwenn n’avait vraiment pas envie de s’imposer, qu’il se sente obligé de la supporter. Bon, si elle se faisait jeter de chez Arthur, elle risquait de retourner dans ses travers par contre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Lun 22 Fév - 21:11


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
S

i Arthur avait raconté son histoire à Gwenn, ce n'était pas pour qu'elle le prenne en pitié, s'appesantisse sur son sort, ou prenne conscience qu'elle n'était pas la seule à souffrir, il lui avait parlé parce qu'il avait entièrement confiance en elle, et qu'il avait été certain qu'elle serait capable de l'écouter et de la comprendre, parce qu'il avait entièrement foi en elle, tout simplement, et que parler avec elle lui avait fait un bien fou, ce n'était rien d'autre que cela... Et lui-même n'avait réalisé que par après combien raconter tout cela à Gwenn lui avait été profondément bénéfique, bien plus que de ruminer tout seul dans son coin indéfiniment comme il avait bien trop souvent l'habitude de le faire. Cela étant, si Gwenn trouvait là un écho à sa propre histoire, ce n'était que d'autant mieux. Oui, ils étaient nombreux en notre terre à avoir de nombreux problèmes (et pour cause, le danger était partout). Il ne pensait pas Gwenn égoïste de se concentrer sur les siens, après tout, même si désormais il considérait les problèmes de Gwenn comme les siens propres, il n'était pas bien différent d'elle, il était obsédé par sa vengeance, et cela ne concernait que son histoire personnelle... Il aimait seulement l'idée qu'elle puisse comprendre qu'elle n'était pas seule au monde et que d'autres étaient parfaitement capables de la comprendre. Et il aimait l'idée, aussi, qu'elle choisisse de se battre, de lutter contre ses problèmes plutôt que de se laisser définitivement dévorer par eux quitte à ne plus réussir à vivre. Plus cela allait, plus il se disait qu'ils étaient finalement complémentaires dans leur façon d'aborder leurs souffrances et leurs épreuves. Ils avaient chacun quelque chose à apporter à l'autre, pour se permettre d'aller de l'avant. Le sourire d'Arthur s'élargit quand Gwenn accepta d'aller chez lui.

-C'est promis.
affirma-t-il quand elle voulut lui faire jurer de la mettre à la porte si il ne la supportait plus.

Évidemment, il était en fait hors de question qu'il la mette à la porte pour quelque raison que ce soit, il ne saurait absolument pas l'envisager... Comme il ne pourrait pas envisager que la présence de la jeune femme lui soit insupportable. C'était tout l'inverse, pour tout dire, sa présence lui faisait du bien, au point que sa proposition en soi altruiste semblait avoir plus d'un travers infiniment égoïste.

-Si tu veux, on peut chercher tes affaires tout de suite.
suggéra-t-il. Comme tu vois, je crois que personne ne m'en voudra si je décide de fermer la boutique plus tôt.

Ça c'est certain, il n'y avait toujours pas un chat. Il se rendrait bien plus utile à aider Gwenn à emporter quelques affaires qu'à rester ici, à espérer qu'un client hypothétique prenne cinq minutes pour feuilleter les livres à sa disposition.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Lun 4 Avr - 16:42

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn n’avait aucune envie de s’imposer auprès d’Arthur, mais en même temps la jeune femme devait bien avouer que ça lui faisait vraiment plaisir qu’il lui fasse une telle proposition. Parce qu’en réalité, elle en avait plus que besoin en fait. Il était évident que la jeune femme pouvait difficilement s’en sortir toute seule, elle savait bien qu’elle en était incapable. S’il n’y avait pas quelqu’un pour l’empêcher de sombrer, elle le ferait quand même, malgré le fait qu’elle avait envie de s’en sortir. Cela faisait bien trop longtemps qu’elle se trouvait tout en bas du puit, il était temps d’en ressortir un peu. En même temps, d’expérience, Gwenn savait parfaitement que ce n’était pas évident et c’était sans doute pour cette raison qu’elle ne parvenait pas à s’en sortir seule. Quand elle repensait à tout ce qu’elle avait vécu, elle revoyait les moments où elle avait cru pouvoir enfin goûter au bonheur et tout perdre de nouveau. Si on faisait le compte de tout ça, il était évident que Gwen avait quand même la guigne. Elle avait des personne sur qui compter bien sûr – notamment Jane et Arthur – mais cela n’empêchait qu’elle avait quand même une vie bien merdique et qu’elle ne parvenait pas toute seule à voir les choses positivement. Elle préférait largement se dire qu’elle s’en foutait des conséquences quand elle vidait une ou plusieurs bouteilles dans les moments mélancoliques, alors qu’elle savait parfaitement qu’elle avait des problèmes. Des problèmes qu’il était sans doute plus que temps d’arranger. Avec Arthur, la jeune femme avait envie de croire qu’elle pouvait y arriver. Même si elle espérait vraiment ne pas devenir un boulet, ce qu’elle avait déjà par moment l’impression d’être.

Arthur affirma alors qu’ils pouvaient même aller chercher ses affaires maintenant. En même temps, Gwenn venait d’accepter, ils n’avaient pas forcément besoin d’attendre, puisqu’effectivement il n’y avait pas un chat dans la boutique du lycan. Mais en même temps, la jeune femme devait bien avouer qu’elle sentit soudainement un coup de pression, sans savoir du tout pour quelle raison.

« Oui on peut si tu veux. »

Elle aurait très bien pu le faire seule sans doute, elle n’avait pas l’intention d’aller prendre grand-chose chez elle pour emmener chez Arthur – elle n’avait pas beaucoup d’affaire bien utile en même temps – mais elle ne se voyait pas vraiment refuser à Arthur de l’aider. Même si ça ne l’arrangeait pas spécialement de le faire venir chez elle, au vu de l’état dans laquelle se trouve sa maison. On ne pouvait pas vraiment dire que Gwenn soit une fée du logis d’ordinaire, mais elle l’était encore moins depuis qu’elle avait sombré dans l’alcool.

« Mais je te préviens tout de suite, ne fais pas attention au désordre ambiant. »

Lui dit-elle quand même, avant qu’ils ne prennent la route pour aller chez elle. Ce chez elle qu’elle allait quitter pendant un temps, dans l’espoir de pouvoir sortir un peu la tête du gouffre remplit d’alcool dans lequel elle se trouvait depuis un moment maintenant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Jeu 7 Avr - 17:56


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
P

eut-être Arthur se montrait-il trop pressant, intrusif ou déplacé (surtout impatient), en lui proposant si rapidement d'aller chercher ses affaires pour qu'elle puisse s'installer chez lui au plus vite. C'est sûr que rien ne pressait en soi. L'état de Gwenn était alarmant, c'est vrai, mais autant être honnête, il l'était depuis bien longtemps, ils n'étaient pas à un jour près, ils auraient pu s'organiser d'abord, agir ensuite, d'autant que, si Arthur avait chez lui plus d'une chambre inoccupée (il n'avait pas quitté le domicile familial, la chambre de sa sœur et de ses parents étaient vacantes, il avait refusé d'y changer quoi que ce soit, même si ce n'était pas de cette manière qu'il pourrait espérer tourner la page - en même temps, il ne le voulait pas, preuve en était de son obstination à combattre le Sorcier), il n'avait pas vraiment réfléchi à la manière dont l'espace pourrait être réinvesti sans qu'ils doivent se marcher sur les pieds (même si ça ne le dérangeait pas en soi...). Mais Arthur avait toujours été comme ça, infiniment impulsif. Quand il avait une idée à l'esprit, impossible de l'en déloger, et le plus immédiatement possible pouvait-il résoudre les problèmes qui se présentaient à lui, mieux ils se portaient. Après tout, l'un et l'autre avaient-ils mieux à faire de leur temps pour le moment ? La bibliothèque était ignoblement calme et désertée, et si Gwenn retournait chez elle, ce serait sûrement (il déplorait à le penser, mais ce n'en était pas moins une très grande probabilité) pour vider son bar. Autant employer au mieux leur temps libre ! Sans compter que cela pourrait permettre à Gwenn de se vider l'esprit. Plus tôt ils s'y prenaient, mieux ce serait. Et comme ça, qui plus est, il ne donnait plus à Gwenn la moindre chance de se défouler. La jeune femme approuva finalement, d'ailleurs, avant d'ajouter qu'il ne faudrait pas qu'il fasse attention au désordre ambiant. Arthur répondit à cette remarque par un sourire conciliant. Il voulait bien croire que ce soit chaotique, chez Gwenn, en ce moment. Quand nos pensées le sont, difficile de faire en sorte que notre rangement ne le soit pas, mais ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Il n'allait pas s'offusquer d'un espace en désordre, loin de là, même si lui-même n'avait pas grand chose de bordélique. Peut-être que profiter d'un nouvel environnement, plus ordonné et structuré, lui ferait aussi du bien, d'ailleurs (mais, on est bien d'accord, Arthur se cherchait surtout des excuses, là, pour lui-même, car la perspective de cette colocation temporaire, au-delà de ce qu'il réalisait lui-même, était loin d'être uniquement altruiste).

-Si tu t'inquiètes du bordel, c'est que tu n'as jamais vu l'arrière-boutique de la bibliothèque.
répondit-il dans un sourire. Cette salle sombre où il entreposait un peu au hasard de vieux bouquins dont personne n'avait rien à faire n'était pas spécialement ce que l'on pourrait qualifier de soignée. Il enfila sa veste, tira les volets, s'empara des clés de la bibliothèque, et tourna son regard vers Gwenn. Il était fin prêt à partir, pour sa part. Alors, on y va ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Sam 16 Avr - 16:20

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn avait effectivement un peu honte de faire venir Arthur chez elle, avec le bordel ambiant, mais en même temps ils avaient décidé d’entrer directement dans le vif du sujet. La jeune femme savait parfaitement que s’ils décidaient d’organiser plus dans le temps, elle risquait de faire marche arrière. Non pas qu’elle ne souhaiterait plus passer un peu de temps chez Arthur – cette perspective lui plaisait bien plus qu’elle n’osait vraiment l’exprimer en fait – mais elle risquait plus abandonner son envie de s’en sortir. La jeune femme le savait parfaitement, si elle passait le pas de sa porte seule, elle ne tarderait pas à prendre l’une des nombreuses bouteilles présentes pour la vider. Elle ne tiendrait pas longtemps, parce qu’elle manquait cruellement de volonté. Elle souhaitait s’en sortir, mais sans aide ce n’était vraiment pas évident. Et il n’y avait pas beaucoup de personne sur qui elle pouvait compter pour l’aider. Il y avait Arthur et Jane et Gwenn savait que sa meilleure amie avait bien plus de souci qu’elle. Gwenn voulait être un soutien pour la myrihande, pas un poids. Il valait donc mieux que les deux lycans prennent les taureaux par les cornes et qu’ils agissent maintenant, même si pour cela Arthur devait voir le désordre de sa maison. Mais cela ne semblait pas l’ennuyer plus que ça visiblement, il affirma même qu’elle n’avait pas vu l’arrière-boutique de la bibliothèque.

« Il faudrait que tu me montres ça un jour. »

Lui dit-elle pendant qu’il préparait ses affaires et elle le pensait vraiment. Gwenn, quand elle avait l’esprit suffisamment sobre pour ça, adorait lire. Quand elle venait à la bibliothèque, c’était en grande partie pour voir Arthur, mais elle appréciait aussi de temps en temps à prendre de quoi lire. Malheureusement, ces derniers temps, elle peinait vraiment à rester concentrer sur la lecture d’un bouquin. Peut-être qu’elle parviendrait à plus s’y remettre quand son esprit arrêterait d’être brouillé par ses quantités d’alcool, si elle y parvenait.

« Allons-y ! »

Cela ne servait à rien d’attendre plus longtemps de toute façon. Ils sortirent donc de la bibliothèque pour se rendre dans la rue et marcher en direction de la maison de Gwenn, qui ne se trouvait pas si loin que cela. D’ici quelques minutes, ils allaient y être et Gwenn n’aurait plus qu’à préparer ses affaires pour partir passer un temps chez Arthur. C’était assez étrange, elle devait bien avouer, mais elle ressentait soudainement une certaine impatience. Elle n’aurait simplement pas cru qu’elle se retrouverait à aller vivre chez Arthur, sur une sorte de coup de tête comme ça. Quand ils arrivèrent devant chez elle, la jeune femme glissa la clef de sa maison dans la serrure avant d’ouvrir la porte. Et le premier bruit qu’ils entendirent, ce fut un bruit de verre d’une bouteille vide qui roulait. Elle devait se trouvait derrière la porte. Elle n’avait pas minimisé l’état bordélique de sa demeure.

« Je vais vite chercher mes affaires. » Elle n’avait pas l’intention de prendre trop de truc avec elle de toute façon. Elle se dirigea rapidement dans sa chambre, qui était dans un état aussi déplorable que le reste et rangea – si on pouvait appeler ça ranger – quelques vêtements dans un sac. Elle fourra également quelques affaires de toilettes. Elle ne voyait pas vraiment ce qu’elle pouvait prendre de plus. Et il était évident qu’elle allait éviter les bouteilles qui étaient rangés ici et là. Il y en avait même une sur son lit.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Sam 16 Avr - 17:13


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
A

rthur acquiesça quand Gwenn suggéra qu'il lui montre l'arrière-boutique de sa bibliothèque un de ces jours. Après tout, pourquoi pas ? Même si elle serait sans doute déçue de ce qu'elle y découvrirait, certes, c'était bordélique, mais au-delà de ça, il n'y avait pas grand chose à y voir, si ce n'était un amas de bouquins qui prenaient la poussière, et pas des bouquins parmi les plus intéressants, précisons-le, plutôt des vieilleries dont personne ne voulait et qui n'avait ni valeur pour leur contenu, ni valeur en tant qu'objets. Mais qui sait, Gwenn serait peut-être capable d'y dégotter une perle qui, au bibliothécaire, échappait totalement. Dans tous les cas, ce n'était pas à l'ordre du jour. Pour le moment, ils se rendraient chez la jeune femme afin de récupérer quelques affaires à elle, et c'est tout. Ce serait déjà pas mal. Qu'importe qu'ils précipitent un peu les choses, si c'était le coup de semonce dont la jeune femme avait besoin pour aller de l'avant et se sentir mieux, alors le lycan considérait qu'ils agissaient pour le mieux, et qu'ils avaient toutes les raisons du monde de se précipiter. La boutique précautionneusement fermé pour qu'aucun maraud ne puisse mettre la main sur ses ouvrages (même si aucun n'était incroyablement précieux non plus, il fallait tout de même le préciser), ils firent donc chemin jusqu'à la demeure de Gwenn. À peine la porte fut-elle ouverte qu'il furent accueillis que le bruit d'une bouteille roulant sur le sol se fit entendre. Cela donnait le ton. Car en pénétrant dans la maison de la jeune femme, Arthur ne put que constater qu'elle n'avait absolument pas exagéré quant au bordel ambiant chez elle. Arthur ne put s'empêcher d'y prêter attention, et songea qu'il aurait dû intervenir bien plus tôt. Ce désordre, ce n'était pas celui occasionné par une personne bordélique, mais par quelqu'un qui a sincèrement besoin d'aide pour s'en sortir. Ces cadavres de bouteille en disait long, eux aussi. Arthur resta dans le salon, s'installa sur une chaise, et attendit, par pudeur, quand Gwenn se rendit dans sa chambre pour rassembler quelques-unes de ses lèvres.

-Quand tu te sentiras prête à rentrer chez toi.
dit-il d'une voix qui devait prêter suffisamment fort pour qu'elle l'entende d'où elle se trouver. Je t'aiderai à faire le ménage ici.

Son aide ne lui serait pas de la moindre utilité si elle devait après retourner vivre dans ce fichu capharnaüm, ça ne participait à son équilibre mental, c'est sûr. Même si le problème, initialement, était bien plus profond que cela. Il faut dire que la jeune femme n'avait vraiment pas été ménagée par la vie.

-Et n'entends pas ça comme une invitation à revenir vite chez toi, tu es bienvenue chez moi autant de temps que tu le voudras.


Et au-delà si elle le voulait. Ce serait mentir que d'affirmer qu'il était insensible à sa compagnie, c'était tout l'inverse. Même s'il aurait le sentiment de profiter de sa faiblesse, en l'occurrence.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 17 Avr - 15:27

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn avait vraiment honte, mais bon… elle avait prévenu Arthur avant qu’ils ne viennent chez elle. Ce n’était pas des paroles en l’air quand elle avait affirmé que sa maison était un bordel sans nom. La jeune femme devait bien avouer qu’elle ne prenait pas vraiment soin de son intérieur, mais pour cela il faudrait déjà qu’elle décide de prendre soin d’elle. Ce qu’elle ne faisait pas donc. En même temps, par moment, elle se demandait vraiment à quoi ça pouvait bien lui être utile d’avoir une vie un peu plus équilibré. Ce qui ne manquait pas de la conduire de nouveau dans ses travers. Elle avait vraiment envie de s’en sortir, elle ne savait pas trop comment, mais elle avait envie. Et l’aide d’Arthur était finalement plus qu’essentielle. Elle ne parviendrait jamais à s’en sortir toute seule et vivre dans un autre environnement pouvait lui permettre de rester un peu à l’écart de ses tentations. C’était même évident, surtout quand on voyait qu’il y avait des bouteilles (vides ou pleines) un peu partout dans sa maison. Quand la jeune femme ouvrit l’un de ses tiroirs pour fourrer quelques affaires dans son sac, elle tomba sur l’une d’entre elle d’ailleurs. La lycane ne se souvenait même plus de l’avoir mis là. Elle était entamé, elle avait sans doute décidé de boire un verre ou deux (ou plus) avant d’aller se coucher à un moment donné. Au vu de ce qu’elle était capable de faire quand elle était complètement ivre, ça ne l’étonnait pas au fond de retrouver ces bouteilles un peu partout. Le regard de la jeune femme ne lâchait pas cette dernière d’ailleurs, elle sentait sa gorge si sèche d’un coup. Elle était bien faible…

Ce fut à ce moment-là que la voix d’Arthur s’éleva du salon, il lui affirmait qu’il l’aiderait à faire du ménage quand elle se sentirait prête à rentrer chez elle. Gwenn laissa la bouteille dans son tiroir et termina de trier ses affaires. Le jeune homme devait vraiment trouver l’état de sa maison pitoyable pour lui proposer de l’aide dans son ménage. Elle avait si honte et en même temps, elle se sentait vraiment reconnaissance quand même. Parce qu’il y avait peu de personne qui ferait ça pour elle. Certain avait pris l’habitude de la manipuler et de profiter de sa faiblesse. Une fois son sac remplit, la jeune femme revint près du salon.

« Jusqu’au moment où tu ne pourras plus me supporter. » Lui dit-elle alors, en revenant dans la pièce, dans un léger sourire. Si ça ne tenait qu’à elle, la jeune femme ne savait même pas si elle serait prête à rentrer chez elle un jour. Peut-être que ça viendrait vite, ou pas. Elle verrait bien, comme ils pourraient voir les détails de son retour au moment venu. Gwenn n’avait aucune envie d’imposer à Arthur de la basse besogne, il en faisait déjà tellement pour elle. « Je suis prête. »

Elle leva le sac qu’elle tenait dans sa main comme preuve. Il n’était pas bien grand mais ça suffirait pour le moment. S’il fallait, elle reviendrait en chercher après. Elle verrait bien de toute façon.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Dim 17 Avr - 15:46


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
G

wenn ne répondit pas directement à sa proposition de mettre de l'ordre dans ses affaires avant qu'elle ne se réinstalle chez elle, le moment venu. Il décidait d'entendre cela comme un "oui" en réponse à sa proposition, même s'il pouvait ne rien en être, en vérité. Peut-être était-elle simplement vexée par sa remarque, et elle le comprendrait sans aucun mal, ce n'est pas agréable de s'entendre dire que son ménage laisse à désirer (même si Gwenn avait le mérite d'être parfaitement lucide à ce sujet), et sans doute encore moins de se voir offrir de l'aide pour améliorer les choses. Arthur ne voulait pas lui donner l'impression qu'elle passait pour une assistée à ses yeux. Elle avait besoin d'aide, certes, ce n'était pas pour autant qu'il la prenait en pitié ou voulait la considérer avec condescendance. Il se contentait d'observer la situation ainsi qu'elle lui apparaissait, et puisqu'il tenait sincèrement à Gwenn (et plus le temps passait, plus il réalisait à quel point elle était importante à ses yeux, d'ailleurs), il faisait de son mieux pour l'aider, dans la mesure de ses possibilités. Parce que la voir malheureuse lui était insupportable, tout simplement. Il leva les yeux au ciel quand elle émit une fois encore l'hypothèse qu'il ne serait à un moment plus capable de la supporter. C'était absolument inconcevable à ses yeux. Même dans des moments comme celui-là, où elle se dévalorisait complètement, il ne la trouvait pas agaçante. C'était simple, au final, Arthur appréciait tout, chez Gwenn, ses qualités comme ses défauts, et ce n'était pas pour rien s'il faisait à ce point tout son possible dans l'espoir qu'elle s'en sorte, la tête hors de l'eau. Oh non, il ne se lasserait pas d'elle, c'est une certitude.

-Tu te lasseras de moi en premier, crois-moi, et je te lâcherais pas les basques pour autant.
se permit-il de répliquer dans un fin sourire, espérant tout de même que cette hypothèse ne se confirmerait pas. Il voulait être une aide, pour Gwenn, certainement pas un boulet.

Une fois que la lycane eut rassemblé ses (quelques) affaires, ils quittèrent le logis de Gwenn et se rendirent cette fois chez lui, dans son intérieur certes bien rangé, mais qui manquait par la même cruellement de vie. Il lui fit rapidement faire le tour du propriétaire, avant de la guider dans ce qui allait être sa chambre, cette chambre qui avait auparavant appartenu à ses parents, et restée telle quelle, il n'y avait rien changé, ni l'emplacement du mobilier, ni les tableaux aux murs.

-Et voilà ton palace ! Sens-toi libre de faire comme chez toi.


Et elle ne voulait pas qu'elle s'en prive, en effet. Tant qu'elle vivrait sous son toit (et qui sait combien de temps cela durerait), il voulait qu'elle se sente libre d'aller et venir à sa guise, à quelques restrictions près. Si c'était pour cacher des bouteilles sous son lit et fui à la taverne, il est certain que son initiative serait quelque peu contreproductive.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Lun 16 Mai - 1:34

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn ne pouvait pas nier qu’elle apprécia d’entendre la réplique d’Arthur. En même temps, la jeune femme appréciait la plupart de ses répliques, elle aimait le temps qu’elle passait en sa compagnie d’ailleurs. Au point qu’elle était bien incapable d’imaginer un seul instant se lasser de sa présence. Bon en même temps, le jeune homme ne faisait que répondre au fait qu’elle venait de lui dire qu’il allait en avoir marre d’elle au bout d’un moment. Elle le pensait vraiment au fond, elle se demandait comment les autres parvenaient à la supporter. En dehors de Jane bien sûr, qu’elle pensait être la seule capable de la supporter. En tout cas, Gwenn devait bien avouer qu’elle aimait l’idée qu’il s’accroche de cette manière, qu’il fasse en sorte de la supporter puisqu’il n’avait pas l’intention de lui lâcher les basques. Gwenn ne savait pas vraiment ce que ça allait donner, si ce temps passait chez Arthur allait vraiment l’aider, mais elle avait envie de voir en cette occasion une possibilité de s’en sortir. Elle tenait vraiment à sortir un peu sa tête du gouffre où elle se trouvait depuis si longtemps maintenant, elle avait envie que sa vie ait un autre sens. Et c’était peut-être la seule chance qu’elle avait.

« J’ai hâte de voir ça. »

Se contenta-t-elle de rétorquer donc, avant qu’ils ne prennent la sortie. Maintenant que Gwenn avait préparé ses affaires, ils pouvaient prendre la direction de la demeure d’Arthur. La jeune femme avait encore un peu de mal à se dire qu’elle allait vraiment passer du temps chez lui, qu’elle était en train de s’installer chez lui. Mais quand ils arrivèrent sur place, Arthur lui fit le tour du propriétaire et ça devint bien plus concret. Et puis, ils arrivèrent dans une chambre, qui était semble-t-il celle dans laquelle Gwenn allait vivre maintenant. La jeune femme n’eut pas besoin de passer beaucoup de coup d’œil dans la pièce pour se rendre compte que le lycan n’avait pas dû changer quoi que ce soit depuis le décès de sa famille. Gwenn allait sans doute avoir besoin d’un peu de temps avant de se sentir vraiment à l’aise, même s’il était évident qu’elle ne se sentirait jamais complètement chez elle. Mais en même temps, ce n’était pas vraiment le but, puisqu’elle était censée rentrer chez elle ensuite, quand elle irait mieux. Si elle allait mieux un jour…

« Merci beaucoup. » Dit-elle en se tournant vers le jeune homme, après qu’elle ait posé le sac de ses affaires dans un coin de la pièce. « Je te promets d’être une colocataire digne de ce nom ! »

C’était évident que la jeune femme n’avait pas l’intention de se laisser autant aller que quand elle se trouvait chez elle. En même temps, c’était un peu le but de la manœuvre. Mais il n’était pas question en tout cas qu’elle se contente de squatter cette chambre de la maison d’Arthur, sans rien faire d’autre. Tout comme elle n’avait pas envie de disparaitre de là pour aller rejoindre la taverne en cachette, comme si elle devait échapper à la surveillance d’un tuteur. Même si ça n’allait pas être évident.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Lun 16 Mai - 18:26


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
C'

était assez étrange, au fond, que de voir Gwenn déposer ses affaires dans cette chambre où lui-même prenait soin de mettre le moins souvent les pieds possibles, si ce n'est pour faire la poussière de temps à autres. C'était comme d'un seul coup rallier deux aspects très différents de sa vie, ce passé dont il n'arrivait pas à faire le deuil et qui le poursuivait jusqu'à l'obsession, et ce présent où Gwenn tenait une place qu'Arthur découvrait de plus en plus importante à chaque jour qui passait. Il tenait bien trop à elle pour pouvoir prétendre le contraire. Ce n'était pas pour rien, s'il lui proposait de vivre un temps chez lui, s'il se souciait tant de son sort, s'il cherchait à l'épauler par tous les moyens possibles et imaginables... Ce n'était pas qu'une question de charité, il y avait un fond d'égoïsme dans sa démarche, parce que s'il tenait à ce qu'elle aille mieux, c'était qu'une part de lui avait le sentiment certain et ineffaçable que son bien-être à lui ne pouvait être complet si elle-même allait mal. Une vérité de plus en plus nette dans son esprit, et qu'il s'expliquait des plus facilement, même s'il ne l'explicitait pas avec des mots, de crainte de donner l'air de profiter de la situation... Déjà qu'une part de lui se demandait si ce n'était pas un petit peu le cas. Il esquissa un fin sourire quand elle lui fit la promesse d'être pour lui une colocataire exemplaire. Il n'en doutait pas, et d'ailleurs, il ne le lui demandait pas. Du moment qu'elle parvenait à se sentir mieux, à changer d'air et à se reprendre en main, peu importe qu'elle néglige quelques tours de ménage ou qu'il soit de corvée de cuisine. Le plus important, c'était qu'elle se tire de cette mauvaise passe, et il avait à cœur de lui prouver que ce n'était pas parce qu'elle avait l'impression d'avoir touché le fond de profondeurs abyssales qu'elle n'était pas capable de reparaître à la surface, et plus forte que jamais.

-Je te fais entièrement confiance.
affirma Arthur en guise de réponse, convaincu qu'elle ne manquerait pas de faire plus d'effort que ce qu'il ne lui demandait en réalité. Il n'ajouta rien de plus, laissant planer un léger silence quelques secondes. Quand une colocation se décidait de manière si abrupte, il ne savait pas exactement ce qu'il était convenable de dire. Pas grand-chose, sans doute. Mais si Gwenn voulait être une colocataire digne de ce nom, le lycan, quant à lui, voulait être un hôte qui le soit tout autant. Tu as faim ? On pourrait inaugurer notre première soirée de colocation avec un bon dîner, qu'est-ce que tu en dis ?

Même s'il n'était pas sûr que ses placards regorgent vraiment de beaucoup de merveilles, en définitive.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Ven 20 Mai - 13:11

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn avait vraiment envie d’être une bonne colocataire, parce qu’elle ne voulait pas devenir un poids en plus pour Arthur. Déjà qu’il faisait énormément de chose pour elle. Il la consolait depuis un moment, il était un grand soutien et maintenant, il l’invitait à vivre un peu chez lui pour qu’elle puisse sortir un peu du gouffre dans lequel elle se trouvait. C’était vraiment énorme de sa part, c’était un grand geste et Gwenn était vraiment touchée. Elle n’avait pas envie de causer plus d’ennui à Arthur, même si le jeune homme ne manquerait pas de lui répéter encore et encore que ce n’était pas le cas. Mais quoi qu’il pense, elle voulait vraiment faire des efforts. De toute façon, c’était sans doute le mieux à faire si elle voulait s’en sortir. Cela faisait bien trop longtemps maintenant qu’elle se laissait glisser dans la vie, sans s’accrocher à quoi que ce soit. C’était les petites victoires quotidiennes qui pourraient lui permettre de reprendre du poil de la bête. Alors, autant devenir une parfaite colocataire, c’était déjà un bon point. Et elle appréciait d’entendre Arthur lui affirmer qu’il lui faisait confiance. Gwenn ne savait pas vraiment s’il faisait bien de le faire, parce qu’elle se connaissait, mais c’était quand même plaisant à entendre.

Un silence un peu gênant s’installa donc entre eux. Gwenn n’était pas forcément à l’aise – en même temps, elle se rendait compte qu’elle ne l’était pas toujours en compagnie d’Arthur, même si ce n’était pas un malaise désagréable, bien au contraire – parce qu’elle se trouvait actuellement dans la chambre qu’elle analysait comme être celle de ses parents. Ces parents qu’Arthur avait perdus brutalement et qu’il avait bien du mal à faire le deuil. Et en cet instant précis, la jeune femme n’avait aucune idée de ce qu’il était convenable qu’elle fasse. Qu’est-ce qu’elle devrait faire normalement puisqu’elle venait d’arriver chez le jeune homme, pour vivre avec lui pendant un temps. C’était quand même un peu… particulier.

« Très bonne idée, je meurs de faim. »
Maintenant qu’Arthur en parlait, elle se rendait en effet compte qu’elle avait assez faim. Mais bon, le fait qu’elle soit à jeun d’autre chose jouait quand même énormément sur ce détail. Alors, elle appréciait vraiment l’idée de manger. Surtout qu’en plus, ça allait leur permettre de faire quelque chose ensemble. C’était sans doute ce qu’il y avait de mieux pour éviter qu’ils soient de nouveau dans un moment de malaise. « Je crois que je pourrais manger un animal entier ! » Ce qu’elle faisait par moment, les soirs de pleine lune. Bon, ce n’était pas forcément de bon ton de plaisanter sur leurs natures, mais c’était peut-être mieux que de se contenter de se morfondre sur la situation. « Enfin, je dis ça, comme ça. »

D’accord, Gwenn était encore un peu mal à l’aise. Ca risquait sans doute de durer un moment. C’était peut-être une bonne chose qu’ils dînent, ça l’éviterait de continuer à raconter n’importe quoi. Ce qui serait pas plus mal.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 327

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Ven 20 Mai - 13:29


Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
L'

idée du dîner sembla ne pas être pour déplaire à Gwenn, qui même constatait qu'elle avait faim. Elle n'était pas la seule, d'ailleurs. Ce n'était pas pour rien que cette suggestion était la première qui soit venue à l'esprit du lycan, lui aussi commençait à avoir l'estomac creux. Ça leur permettrait de prendre tranquillement leurs marques, qui plus est, puisque ce repas ne serait pas le dernier qu'ils partageraient à partir de maintenant. Certes, le fait qu'ils vivent ensemble pour une durée indéterminée le temps que Gwenn se remette sur pieds ne signifiait pas qu'ils devaient passer leur temps ensemble et partager tous leurs déjeuners et dîners, mais quelques uns quand même. Arthur tenait à ce que Gwenn garde ses libertés, mais en même temps, s'il avait choisi de la laisser vivre sous son toit, c'était dans un but vraiment précis, pour pouvoir la surveiller du coin de l'œil et s'assurer qu'elle ne sombre pas à nouveau dans ses travers. Il allait donc quand même devoir contrôler un peu ce qu'elle faisait... et surtout ce qu'elle buvait. À ce sujet, d'ailleurs, il allait falloir qu'il songe à quelques détails techniques, comme à planquer les quelques bouteilles qu'il avait chez lui (très peu, ceci dit) afin de ne pas créer des tentations inutiles chez sa toute nouvelle colocataire. Elle mourrait de faim. Au point d'avaler un animal entier. Pas sur que ce trait d'esprit soit du meilleur goût, mais il décocha quand même à Arthur un léger sourire. S'ils ne pouvaient pas prendre le parti de s'amuser de leur situation, si terrible était-elle, alors que leur restait-il, après tout ? Alors il poursuivit dans ce sens.

-Malheureusement, je n'ai pas d'animal sous la main.
répondit-il. Mais j'ai acheté un jambon entier au marché, l'autre jour, si tu veux mettre ton estomac à l'épreuve. Installe toi à la table du salon, j'arrive.

Au final, c'était peut-être la meilleure manière d'assouvir rapidement leurs appétits, de racler les fonds de tiroir, et de ne pas passer une éternité aux fourneaux. Il sortit d'un placard le fameux jambon ainsi que du pain, du fromage, bref, quelques victuailles que chacun serait libre d'accommoder à sa sauce. C'était pas du quatre étoiles, mais bon. Une fois avoir tout déposé sur leurs tables ainsi qu'assiettes, couverts, verres (et carafe d'eau - de l'eau oui, oui), il s'installa face à Gwenn.

-Voilà, t'es prévenu, je ne suis pas du tout un cordon bleu.
dit-il avec un sourire d'excuse aux lèvres. Mais au prochain repas, je ferai plus d'efforts, promis.

Non pas que quoi que ce soit l'y obligeait (et encore moins Gwenn, il en était certain), mais il avait envie de lui faire plaisir, tout simplement, en fait, c'était elle qui pourrait se lasser rapidement de lui tant il voulait être aux petits soins pour elle.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   Ven 20 Mai - 16:41

Arthur & Gwenn
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé !
Gwenn apprécia qu’Arthur sourie et relève sa plaisanterie d’un goût particulièrement douteux. La jeune femme n’était pas forcément à l’aise quand il s’agissait de plaisanter avec leurs conditions. Outre le fait qu’elle n’avait pas souvent l’occasion de le faire avec l’un des siens, ce n’était pas forcément de très bon goût. Mais en même temps, ce n’était pas forcément bon de se contenter de broyer du noir. Il était évident que la condition de lycan n’était pas agréable et Gwenn savait qu’elle ne s’y ferait jamais vraiment, mais elle ne pouvait pas passer son temps à tenter de l’oublier. Elle était un loup-garou et elle le serait jusqu’à la fin de son existence. Tout comme elle était alcoolique, mais ça elle pouvait le changer. Arthur répondit donc à sa remarque, ce qui ne manqua pas de la faire rire un peu. C’était vraiment agréable d’être en sa compagnie, de plus en plus agréable. Arthur n’avait donc pas d’animal entier qu’ils pourraient dévorer tous cru tous les deux, mais il avait quand même de quoi manger et invita Gwenn à aller s’installer à table. Ce qu’elle fit donc, laissant le soin au jeune homme de tout préparer. Elle hésita un instant à lui demander s’il avait besoin d’aide, mais elle ne le fit finalement pas. L’observant simplement apporter tout ce dont ils avaient besoin pour qu’ils puisent manger convenablement et boire aussi évidemment.

Son regard se perdit un instant sur la carafe d’eau. De l’eau, évidemment, quoi d’autre ? La jeune femme ne put s’empêcher de se dire qu’elle aurait bien accompagné son repas d’un bon verre de vin, ou plutôt s’enfiler une bouteille (ou deux) entière sans rien manger. Si elle avait été toute seule, c’était évidemment ce qu’elle aurait fait. Mais heureusement elle n’était pas toute seule et Arthur vint s’installer en face d’elle.

« C’est parfait comme ça ! » Cordon bleu ou pas, Gwenn appréciait sincèrement tout ce qu’il faisait pour elle. Et cette manière qu’il avait de vouloir lui faire plaisir. Elle sentait en plus que c’était sincère, que ce n’était pas qu’une manipulation pour profiter d’elle, contrairement à certain. « Laisses-moi faire le prochain repas. » Gwenn savait parfaitement qu’Arthur ne se forçait en rien, mais elle avait envie de mettre un peu la main à la pâte. « Je te promets rien de grandiose, mais je sais faire quelques trucs. »

La jeune femme n’avait jamais été un cordon bleu, mais elle était bien obligée de cuisiner pour elle. Sauf ces derniers temps où on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle prenait plaisir à cuisiner et se contentait simplement de remplir son estomac, afin de subvenir à un besoin naturel et surtout à éponger un peu tout l’alcool qu’elle buvait. Mais il fallait bien qu’elle fasse un effort et cuisiner pour quelqu’un d’autre, c’était bien plus facile que pour soi seul. Elle s’imaginait assez bien préparer tout ça (elle avait que ça à foutre de toute façon), quand Arthur sera à la bibliothèque. Elle irait au marché pour…

« Si… je te donne de quoi, tu pourras… aller au marché à ma place ? »

Non parce qu’au marché il y avait tout ce qu’il fallait pour se nourrir, mais aussi tout ce qu’il fallait pour boire. Gwenn savait parfaitement que si elle osait ne serait-ce que s’approcher un peu, elle irait aux étales où étaient vendu de l’alcool. Par honte elle irait sans doute siffler des bouteilles dans un coin du village, dans une rue perdue. Ça allait être dur, vraiment dur…
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'est pas parce qu'on crie au loup qu'on ne risque pas d'être mangé ! (Arthur <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Parce que nous le valons bien... ♥
» micah ✄ « ce n’est pas parce que tu parles que tu es intelligent. » 25.06.11-03H00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Place du marché-