Partagez | 
 

 Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Dim 31 Jan - 11:05


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
L

es bonnes résolutions ne faisaient jamais long feu, avec Eponine. Alors qu'elle s'était promis de se montrer plus prudente (du moins tant qu'elle n'avait pas appris à se défendre du mieux qu'elle pouvait), après l'expérience que lui avait fait vivre un vampire qui aurait très bien pu décider de la mettre à mort, ni plus ni moins, sans autre forme de procès, elle avait décidé de calmer le jeu, de se concentrer sur ses bouquins et sur son temps passé avec Aaron, et de ne plus courir à l'aventure et au danger, poussée par sa curiosité maladive. Comme bien souvent, c'était plus facile à dire qu'à faire. La jeune femme avait peur, elle n'avait pas le courage pour principale qualité, mais sa curiosité naturelle transcendait absolument tout. Il y avait encore tant à savoir, tant à découvrir. Et si le chasseur l'aidait dans cette voix, la curiosité appelait la curiosité, et c'était une soif qu'elle avait de plus en plus de difficultés à étancher. Des tours dans les bois, elle en avait donc fait plus d'un, sans forcément de résultat probant d'ailleurs (ce qui n'était sûrement pas plus mal). À dire vrai, cela lui faisait plutôt du bien, même, car sa vie ne manquait pas d'être bousculée, dernièrement. Elle qui avait l'habitude d'une certaine morosité (qui ne manquait d'ailleurs pas de justifier ses errances nombreuses, ou qui les encourageaient, du moins, car Eponine avait toujours voulu palier à la monotonie de son quotidien), elle devait reconnaître que la vie ne lui en adressait que très peu, dernièrement. Il n'y avait pas que le buveur de sang à blâmer pour cela, mais aussi l'irruption d'Alice dans son existence. Alice qui, à en croire toutes les preuves qui s'étaient accumulées depuis leur rencontre, était bel et bien sa sœur. Marcher l'aidait à réfléchir, à se poser, à se questionner. C'était une bonne chose. En soi.

Elle revenait tout juste d'une escapade en forêt (qui n'avait pas mal tourné, pour une fois), et avait décidé de se laisser guider à travers le village au fil de ses errances. Elle n'avait pas particulièrement envie de rentrer chez elle. Elle avait toujours su apprécier la solitude à sa juste valeur, mais ces derniers temps, elle l'appréciait moins qu'à l'accoutumée. Elle se sentait un peu perdue, sur plusieurs points, et la présence rassurante d'Aaron à ses côtés était une véritable chance pour elle, vraiment. Elle ne savait vraiment comment elle ferait sans lui ces temps derniers (et elle appréciait les efforts qu'il faisait pour être plus présent pour elle), même si elle n'avait pas encore partagé avec lui les dernières révélations qui lui avaient été faites. Elle attendait de les avoir digérées, pour cela. Alors qu'elle traversait la grande place, elle reconnut une silhouette familière, à laquelle elle adressa un signe de la main. Voilà longtemps qu'elle n'avait plus croisé le chemin de celui duquel elle s'était lié d'amitié, leur fascination commune pour les créatures aidant.

-Bonjour, Scott !




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mer 2 Mar - 14:29

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
Scott avait vraiment le sentiment que beaucoup de chose avait changé depuis qu’il avait retrouvé Coraline. En même temps, c’était le cas. Il changeait, même, lui, il se sentait bien mieux. Comme quoi, il n’avait pas fallu grand-chose pour qu’il trouve vraiment un intérêt à son existence. Le jeune homme ne se contentait donc plus d’aller travailler et de rentrer chez lui, pour rester avec ses parents, jours après jours. Dès qu’il le pouvait, Scott retrouvait Coraline dans la forêt pour passer du temps avec elle. Pendant près de seize ans, ils ne s’étaient pas vus, ils avaient donc énormément de temps à rattraper. Scott avait donc l’attention de profiter de chaque instant qu’il pouvait passer avec la buveuse de sang. En plus, maintenant, la « jeune femme » avait accès à cette potion que le Sorcier lui avait donné. Scott ne savait vraiment pas grand-chose sur cet homme, mais il ne cherchait pas non plus à en savoir de trop. Ce n’était pas ce qui l’intéressait, il pouvait être n’importe qui, ça n’allait pas changer la situation. Justement, l’homme en question n’était pas n’importe qui et si Scott savait la vérité, il penserait peut-être autrement, mais pour le moment il ne savait rien du tout.

Pour le moment, le jeune homme se contentait vraiment de profiter de la vie pour la première depuis bien longtemps et ce n’était vraiment pas pour lui déplaire, bien au contraire. Il devait bien avouer qu’il se sentait bien mieux, qu’il se sentait plus en forme. Cela jouait clairement sur son moral, qu’il n’avait pas eu l’habitude d’avoir bien haut. La veille, la mère de Scott l’avait questionné pendant un moment puisqu’elle le trouvait différent. Comme si elle se rendait bien compte que quelque chose avait changé. Mais évidemment, le jeune homme ne pouvait rien dire. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas, mais il était évident que dans sa situation, il ne pouvait pas. Il valait mieux qu’il garde pour lui les détails de cette relation avec Coraline.

Ce jour-là, Scott ne travaillait pas. Mais comme il faisait jour, il ne pouvait pas encore aller trouver Coraline dans la forêt, il ne pourrait la voir qu’à la fin du jour. Autant dire qu’il avait le sentiment que cette journée était vraiment longue, mais il n’avait pas d’autre choix que de prendre son mal en patience. Pour passer le temps, il décida d’arpenter les rues du village. Ce fut quand il passa sur le place du village qu’il fut interpelé. C’était Eponine, une jeune femme avec qui Scott s’entendait bien et autant dire que ce n’était pas une mince affaire puisqu’il n’était pas vraiment sociable. Mais les deux jeunes gens s’étaient découvert de nombreux points communs.

« Salut Eponine. » Lui répondit-il dans un large sourire. Il était rare qu’il sourit à ce point, ça dépendait vraiment des personnes avec qui elle parlait et il appréciait sincèrement Eponine. « Tu vas bien ? »

Cela faisait un moment que les deux jeunes gens ne s’étaient pas croisés et n’avaient pas pu discuter.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mer 2 Mar - 23:45


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
C

ertaines asociabilités étaient faites pour se trouver, et s'avéraient alors bien moins asociales, preuve en étaient d'Éponine et Aaron, qui n'auraient pas pu mieux se trouvait, alors que personne n'aurait jamais parié sur le fait que l'un ou l'autre finirait en couple un jour. Pas avec l'autre, hein, mais en couple tout court. Et preuve en étaient de Scott et d'Éponine, qui avaient réussi, allez savoir par quel miracle, à se lier d'amitié. Leurs points communs y étaient pour beaucoup, c'est certain, mais comment se les étaient-ils découverts ? La jeune femme serait bien incapable de le dire, elle n'en avait tout bonnement plus la moindre idée. Mais était-ce si important, après tout ? Pas vraiment, le fait est qu'ils avaient à présent plaisir à se trouver et à bavarder, et c'était tout ce qui comptait. Surtout à l'heure où la jeune femme réalisait qu'une présence amie ne lui serait pas de refus, non pas pour s'épancher sur ses problèmes, mais pour les occulter un peu. À Aaron, elle avait voulu tout confier pour qu'il l'aide et la rassure, à Scott, elle ne voulait rien dire, pas parce qu'elle ne le trouvait pas digne de confiance, ça non, simplement parce qu'elle espérer passer un moment un peu plus léger, et mettre de côté un moment ses préoccupations, ces histoires de famille auxquelles elle n'entendait pas grand chose, mais qui la rendraient certainement folle si elle n'était pas moins solitaire à ce jour qu'elle n'avait pu l'être autrefois... solitude que ses tourments actuels justifiaient peut-être... peut-être... Elle n'avait pas encore envisagé de faire sa propre psychanalyse pour s'en assurer. Toujours est-il que, quand elle lui demanda comment elle allait, elle prit pour elle de mettre de côté ses soucis et se contenta d'un vague haussement d'épaules (ce n'est pas comme si elle était capable de se montrer beaucoup plus enthousiaste quoi qu'il en soit), avant de répondre sans faire preuve non plus d'une totale malhonnêteté.

-On fait aller. Et toi ? Qu'est-ce qui te mets de si bonne humeur ?


Si Éponine n'était vraiment pas au mieux de sa forme, elle gageait que, à l'inverse, Scott allait bien mieux qu'à l'accoutumée. Non pas qu'il ne lui réserve aucun sourire d'habitude, elle se savait disposer de ce privilège, celui de le voir sourire, mais elle avait le sentiment aujourd'hui que son sourire était plus large. Oui, vraiment, il lui semblait un peu changé. Son intuition la trompait peut-être, mais c'était ce qui lui semblait. Alors, à choisir, elle préférait clairement entendre Scott lui parlait de ce qui savait le rendre heureux que de s'épancher sur ce qui la rendait, elle, malheureuse. Qui sait, sa bonne humeur saurait peut-être être communicative, tout du moins un temps. Un temps qu'elle ne pourrait forcément trouver qu'appréciable, au demeurant.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mar 12 Avr - 23:52

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
Scott n’aima pas vraiment entendre un « on fait aller » de la part d’Eponine, il avait le sentiment que cette réponse cachait quelque chose qui l’attristait vraiment. Est-ce qu’il avait raison ? Le jeune homme ne saurait dire. Parce qu’en même temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle était une boule de bonheur en temps normal. Ils se ressemblaient énormément sur ce point, pendant des années Scott s’était contenté de broyer du noir encore et encore. Pas qu’il n’apprécie pas sa vie, elle n’était pas si horrible que ça, mais il y avait des choses qui ne manquaient pas de lui miner le morale (jusque-là). Scott aurait sans doute pu se contenter de rebondir sur les propos de la jeune femme, mais puisqu’elle enchaina directement avec son état à lui, il se dit que ça ne servait à rien. Il ne savait pas vraiment d’où ça venait, mais il se disait qu’elle n’avait peut-être pas envie d’en parler. Et puis, le fait qu’elle lui parle directement de ce qui pouvait la mettre de bonne humeur ne manqua pas de le distraire un peu. Parce qu’en effet, il était de bonne humeur. Scott ne s’était pas vraiment attendu à ce que cela se voit autant sur son visage et pourtant. Comme quoi, il devait vraiment tirer la tronche d’habitude.

« Je ne pensais pas que ça se voyait autant. »

Affirma-t-il alors, en parfaite honnêteté. E jeune homme n’avait pas vraiment de mal à se montrer honnête avec son amie, parce que c’était bien parce qu’ils se parlaient de ce qu’ils pensaient et ressentaient qu’ils s’étaient rapprochés. Scott ne pourrait pas vraiment dire comment ils s’étaient connus exactement, comment ils avaient fini par devenir amis alors qu’ils étaient quand même deux asociales et qu’ils n’avaient pas l’habitude d’avoir des amis à foison. Scott n’en avait presque pas en fait, Eponine était l’une des seuls donc. Et en même temps, en cet instant, Scott se demandait vraiment s’il devait parler de ce qui le mettait en joie à la jeune femme. Non pas qu’elle ne puisse pas comprendre, Scott connaissait sa passion pour les créatures, mais c’était quand même un peu étrange. Et en même temps, il avait envie de pouvoir enfin se confier à quelqu’un. Il ne pouvait pas le faire depuis qu’il avait retrouvé Coraline, puisque la situation était vraiment étrange.

« Je dois avouer que je suis vraiment heureux en ce moment. » Il ne pouvait pas le cacher, il l’était vraiment. Il ne pensait pas qu’il aurait pu l’être plus. Scott hésita encore une seconde avant de finalement se lancer. « J’ai retrouvé mon amour d’enfance. »

Et c’était dit, même si comme cela il ne disait rien non plus. Sauf que quelque chose lui disait qu’Eponine risquait de se montrer curieuse – c’était dans sa nature – et il ne se retiendrait pas de lui en dire plus si elle demandait. S’il y avait une personne à qui le jeune homme pouvait bien se confier, c’était elle après tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Dim 17 Avr - 10:02


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
E

ponine avait manifestement vu juste, Scott était en effet de bonne humeur. Qu'il se rassure, il n'avait pas non plus un vieux sourire béat et ridicule sur les lèvres, loin de là, mais la jeune femme le connaissait suffisamment (outre le fait qu'elle était observatrice, c'était dans sa nature) pour voir qu'il n'était pas exactement comme d'habitude. Dans le genre rayon de soleil qui éclaire votre journée, le jeune homme repasserait. Le plus souvent, il donnait davantage l'impression de traîner la patte dans la vie faute de savoir quoi en faire... Et la jeune femme ne le lui reprochait pas, bien au contraire, elle était bien placée pour le comprendre. Elle non plus n'était pas une grande habituée de l'enthousiasme débordant et joyeux. Il lui arrivait de sourire, c'est vrai, mais ça restait quand même relativement rare, et même lorsqu'elle était heureuse (et elle l'était plus qu'elle n'avait jamais su l'être avant depuis qu'elle était avec Aaron - ce qui n'empêchait malheureusement pas certains problèmes de poindre à l'horizon), elle ne le montrait pas particulièrement. Pas du genre démonstrative. Dans tous les cas, Ponine était contente d'avoir vu juste, pas seulement parce qu'elle appréciait avoir raison (même si c'était un peu le cas tout de même), mais aussi parce qu'elle aimait savoir que son interlocuteur allait bien, seulement curieuse à présent de savoir à quoi l'on pouvait devoir ce changement d'humeur, ce qui justifiait cette hausse de moral. Une chance pour elle, Scott ne fut pas long à lui en apprendre davantage. Il avait retrouvé son amour d'enfance. Bon. Tout en ayant satisfait sa curiosité, il l'avait également exacerbé. Et Éponine, qui ne savait taire sa nature on ne peut plus curieuse, ne put s'empêcher de demander davantage de détails à son interlocuteur.

-Ton amour d'enfance ? Qui est-ce ? Tu ne m'en a jamais parlé.


En même temps, s'il ne lui en avait jamais parlé, ce n'était peut-être pas pour rien. Sans compter que, l'un comme l'autre, n'étaient pas du genre à s'épancher longuement sur leurs vies sentimentales et leurs vies tout court. Elle comprendrait qu'il élude ses questions, parce que pour le coup, elles étaient clairement personnelles, mais elle tentait le coup tout de même. Elle voulait savoir qui était cette personne, et comment Scott avait pu passer tant de temps sans la voir. Le village n'était, ma foi, pas si grand. Tous ses habitants ne pouvaient que se croiser et se connaître, tout du moins de vue. Alors, ce pourquoi l'amour d'enfance de Scott était demeurée loin de lui demeurait pour l'heure un mystère. Que la jeune femme espérait bien savoir résoudre. Avec l'aide de Scott, cela va de soi. Elle pourrait bien mener sa petite enquête de son côté, mais elle ne voulait pas non plus empiéter sur la vie privée de son interlocuteur, elle espérait que les réponses à ses questions lui seraient données spontanément.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mar 17 Mai - 22:48

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
Scott n’avait pas pu s’empêcher de parler de ce qui le rendait heureux, c’était la première fois qu’il le faisait depuis qu’il avait retrouvé Coraline. En même temps, on ne pouvait pas dire que le jeune homme pouvait se pencher vraiment sur son histoire avec n’importe qui. Même avec Eponine c’était un peu étrange, il ne savait pas vraiment comment elle allait prendre s’il rentrait en détail. Le jeune homme ne savait pas encore s’il allait tout dire à son amie, mais il la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle n’allait pas lâcher facilement le morceau. Elle allait avoir envie de savoir plus et s’il ne répondait pas, elle allait le questionner encore et encore. D’ailleurs, elle ne manqua pas de commencer l’interrogatoire. Son amour d’enfance oui et elle se demandait qui elle était, remarquant qu’il ne lui en avait jamais parlé. En effet, il n’en avait jamais parlé à personne en fait. Dans son entourage, aucune personne n’était au courant de son histoire avec Coraline et il ‘n’avait pas eu l’intention que cela change un jour. Il n’avait pas cru que sa situation allait changer concernant la buveuse de sang, avant qu’elle ne revienne dans sa vie et qu’il se rende compte qu’il ne pouvait vraiment pas vivre sans elle. Même si leur situation était par conséquence vraiment étrange. Scott hésita une seconde avant de reprendre la parole.

« C’est normal, je n’en ai jamais parlé à personne. »
Scott voulait qu’elle ne prenne pas mal le fait qu’elle n’ait pas été au courant, cela malgré le fait qu’ils avaient quand même eu l’habitude de pas mal se confier. En grande partie parce qu’ils avaient la même curiosité vis-à-vis des créatures – ce qui avait un rapport avec Coraline pour Scott – et cette même asociabilité tous les deux. « C’est assez compliqué en fait. »

Scott ne savait pas vraiment ce qu’il devait dire ou non. Il n’avait pas envie de trop vivement entrer dans les détails, parce qu’il n’avait aucune idée de comment Eponine allait réagir. Coraline n’avait pas le mental d’une enfant de douze ans, ils avaient la même âme et la même façon de penser et d’aimer. Il n’y avait que son physique qui lui donnait cette aspect jeune et c’était parce qu’elle n’avait pas le choix.

« Je l’ai rencontré quand j’avais douze ans, j’en suis tout de suite tombé amoureux… On a passé du temps ensemble. »
Scott se disait que c’était mieux de commencer par le début, même s’il ne savait toujours pas comment emmener les choses. « On s’est perdu de vue pendant des années parce que j’ai pris la décision de ne plus la voir, alors que je n’ai jamais cessé de l’aimer. » C’était sa décision en effet, parce qu’il avait craint les conséquences des révélations de la buveuse de sang. « On s’est revu il y a peu et… je savais que je l’aimais toujours, mais je me suis surtout rendu compte que j’avais été idiot. »

Il se contenta de cela, même s’il n’expliquait évidemment pas le plus gros élément.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mer 18 Mai - 18:55


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
E

ponine n'aurait pas été en droit d'en vouloir à Scott si ce dernier s'était contenté de ne pas vouloir lui parler de cet amour d'enfance qu'il évoquait à présent, mais la jeune femme aurait tout de même été déçue, même si c'était complètement injuste. Scott n'avait aucune obligation de le tenir au courant de tout ce qui pouvait avoir lieu dans sa vie, c'est vrai, mais il avait été dans leur habitude de tout se dire, de devenir de réels confidents l'un vis-à-vis de l'autre sans même se rendre compte directement de la confiance qui était née de tous les points communs qu'ils s'étaient découverts au fil du temps. Mais Scott lui assurait n'avoir jamais parlé de cela à personne et, quelque part, oui, ça la rassurait bel et bien, parce qu'elle appréciait d'avoir la primeur de ses confidences, même si elles arrivaient manifestement avec beaucoup de retard si celles-ci dataient de l'enfance de son interlocuteur. En même temps, il ne pouvait pas non plus se montrer transparent sur tous les aspects de sa vie, comme elle-même ne lui avait pas forcément tout dit sans pour autant vouloir lui faire de mystère. Le passé avait refait surface dans la vie de cet homme, et il était possible que Scott ait négligé d'en parler tout simplement parce qu'il pensait que cette histoire qui remontait à un très jeune âge était morte et enterrée (c'était un peu le cas au final, sauf pour l'enterrement) et qu'il n'y avait par conséquent aucun besoin de l'inhumer.

Ce fut avec la plus grande des attentions qu'Éponine écouta le discours de son interlocuteur. Et même avec une certaine émotion qu'elle n'aurait sans doute pas éprouvé si elle n'avait pas connu Aaron. Difficile de comprendre la teneur et la ténacité d'un sentiment amoureux tant qu'on ne l'a pas éprouvé soi-même. Il avait connu cette fille à douze ans, il était très jeune. Et pourtant, malgré l'absence, malgré les années écoulées, malgré un jeune âge qui ne nous rend pas forcément maîtres de nos sentiments, il l'avait revue, et compris que ces sentiments étaient intacts. La jeune femme trouvait ça beau, quelque part. Et encourageant. Cela paraissait lui signifier que le vrai amour résistait à tout. C'était certainement très gnangnan. Mais quand même, c'était particulièrement rassurant. Même s'il n'était pas certain que cette histoire ait un dénouement heureux, au final. Scott ne lui en donnait pas vraiment l'indice... quoique sa mine réjouie semblait le laisser supposer.

-Et pourquoi tu avais décidé de ne plus la voir ?
demanda-t-elle alors, bien incapable de taire sa curiosité, qui allait augmentant au fil de leur conversation.

Elle avait envie d'en savoir plus, oui. Savoir pourquoi il l'avait rejetée s'il l'aimait encore, comment il avait fait pour ne pas la revoir toutes ces années (ce qui semblait bien difficile vu la configuration de notre terre)... et bien sûr, elle aimerait connaître son nom.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Ven 24 Juin - 19:01

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
C’était assez étrange pour Scott de se confier ainsi à Eponine. Non pas qu’il n’avait pas l’habitude de le faire, en fait la jeune femme était devenue au fil du temps une confidente. Ils avaient énormément de points communs dans leur caractère, c’était devenu assez naturel pour lui de lui parler de lui (ce qu’il ne faisait pas facilement avec les autres). Mais même Eponine n’avait jamais entendu parler de Coraline, personne n’en avait jamais entendu parler. Elle était son secret, depuis de nombreuses années. S’ils s’étaient connus quand il avait douze ans – ce qui n’était pas vraiment possible, au vu de la différence de leur âge – il lui en aurait peut-être parlé à l’époque, mais la situation ne l’avait jamais poussé à se confier à ce sujet. Jusqu’à aujourd’hui, où il se trouvait à tout lui raconter. Ça ne rendait pas la situation moins compliquée, bien au contraire, mais au moins il lui en parlait. Scott ne savait pas vraiment s’il faisait bien, parce que ce n’était quand même pas une situation normale, mais il pouvait difficilement ne rien dire à Eponine. De toute façon, elle avait vu dès le début qu’il y avait quelque chose de différent en lui et le jeune homme n’avait eu aucune envie de lui mentir. Il aurait pu se contenter de rester évasif, lui dire qu’il était simplement amoureux, mais il connaissait la nature curieuse de la jeune femme. Elle lui aurait posé des questions de toute façon et il aurait été obligé de lui mentir, ce qu’il ne voulait vraiment pas.

Et d’ailleurs, elle ne manqua pas de se montrer curieuse, un peu trop à son goût. Mais Scott s’y était attendu, il ne savait simplement pas comment tourner ce détail. Il mit d’ailleurs un peu de temps avant de reprendre la parole, parce qu’il réfléchissait vraiment à comment expliquer la situation. Ce n’était quand même pas évident, Coraline avait le physique d’une gamine de douze ans. Autant dire que leur relation n’avait rien de normal, si on parvenait à passer au-dessus du fait que l’un était vivant et l’autre était morte.

« C’est là le nœud du problème en fait. » Affirma-t-il, marquant une nouvelle pause, afin de se laisser le temps de réfléchir encore un peu à la tournure de sa phrase. « Quand j’ai décidé de ne plus la voir, c’est parce que j’ai découvert qu’elle était une vampire. »

Scott savait que la jeune femme était au courant de l’existence des créatures, c’était l’une des choses qui les avaient rapprochées. Et avec ces quelques mots, le jeune homme donner donc le cœur de sa relation avec Coraline à Eponine. A voir comment elle le comprenait, mais il y avait quand même peu de chance qu’un gosse de douze ans tombe amoureux sincèrement d’une adulte. Alors, ça ne pouvait que laisser la révélation que la buveuse de sang avait toujours le même physique qu’à l’époque, qu’elle était coincée dans son corps de jeune fille et que forcément, ça compliquait tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Dim 26 Juin - 10:26


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
E

ponine avait envisagé de nombreux scénarios quant à la raison qui avait pu faire renoncer Scott à son amour d'enfance, elle s'imaginait une querelle de gamins où les fiertés individuelles auraient été mises à mal, et le pardon, la remise en question, seraient intervenus plus tard... Mais non, en définitive, la question était plus épineuse que cela. Elle aurait dû s'en douter, il était plutôt clair que Scott n'était pas de ceux qui renoncent si facilement ou considèrent les problèmes comme des murs insurmontables. La réponse de Scott ne manqua pour autant pas de très sincèrement la surprendre. Il avait découvert qu'elle était une vampire. Une buveuse de sang destinée à vivre éternellement, par essence dangereuse bien que fascinante (Éponine en savait quelque chose, étant donné sa relation très confuse avec Hélio, entre fascination et répulsion)... Logique qu'il ait pris la fuite et que les choses soient compliquées, à présent.

-Oh...
dit-elle d'un ton contrit. Puis, ce qu'elle aurait dû immédiatement déduire de la situation la saisit à la gorge. S'il l'avait connu quand ils avaient douze ans, si cette fille était un vampire, alors... Oh...

Qu'importe ce qu'était l'âge de cette personne aimée, à présent, son physique devait correspondre encore à celui d'une enfant. Là, c'est sûr, l'adjectif "compliqué" semblait encore bien mince pour qualifier la situation de Scott. Eponine ne savait trop quoi en penser, mais elle n'avait pas l'intention de le juger. Elle était de ces personnes qui n'accordaient au physique qu'une importance secondaire. Elle ne se serait pas intéressée à Aaron si elle s'était contentée de le trouver beau... Ceci dit, l'écart d'âge que devait laisser supposer leur apparence, même s'il n'était qu'un leurre, devait forcément poser des problèmes... Pour autant, et même si la situation était manifestement problématique, Scott semblait heureux de ses retrouvailles avec son amour d'enfance, et cela rendait très clairement Eponine curieuse. Que cela signifiait-il ? Avait-il trouvé une solution ? Un compromis ? Ou était-il simplement heureux d'avoir retrouvé quelqu'un qu'il aimait malgré l'impossibilité de leur relation. En tous cas, cette situation attisait plus que jamais la curiosité de la jeune femme.

-Et comment ça se passe, avec elle, du coup ?

Forcément, la question se posait. Eponine voulait croire qu'une vraie relation, forte et certaine, pouvait se passer d'union physique, mais quand même, ce ne devait pas être une situation simple à gérer au quotidien. D'autant que, puisqu'elle était un vampire, il continuerait encore et encore de vieillir indépendamment d'elle. Ce qu'il faudrait conseiller au jeune homme, ce serait peut-être abandonner cette idylle comme il avait eu l'idée judicieuse de le faire quand il était encore enfant... Mais Eponine ne serait pas de ceux qui encourageraient une telle chose. Peut-être l'aurait-elle fait à une époque, portée par son naturel plus que rationnel, mais depuis, elle était tombée amoureuse. Alors forcément, elle se sentait plus à même de comprendre Scott.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Dim 24 Juil - 23:37

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
C’était maintenant, la première fois que Scott exposait à quelqu’un sa relation complète avec Coraline. Il ne s’était pas contenté de dire qu’il était amoureux d’une personne – puisqu’il l’était plus que tout et qu’apparemment, ce n’était pas gagné pour le cacher – il avait parlé du nœud du problème de sa relation avec la jeune femme. Parce qu’il y avait bel et bien une relation après tout. Même s’ils ne pouvaient pas vivre tout cela au grand jour, on pouvait dire qu’ils sortaient plus ou moins ensemble. Et quand la buveuse de sang avait la possibilité d’avoir le cœur qu’elle aurait dû avoir à son âge, ils pouvaient vraiment profiter pleinement de cette relation. Mais évidemment, ça n’enlevait rien au fait que Coraline était une vampire qui se retrouvait dans le corps d’une enfant de douze ans, pendant que lui avait vieillit et était devenu un adulte. Eponine sembla comprendre où il voulait en venir et le jeune homme retint un instant sa respiration, attendant la réaction de cette dernière. Scott devait bien avouer qu’il s’attendait un peu à tout. S’il parlait de tout avec la jeune femme normalement, c’était quand même une situation bien plus compliquée là. Le jeune homme ne mentait pas quand il l’avait affirmé plus tôt. Il ne savait pas du tout si Eponine allait l’accepter ou pas, même s’il n’y avait pas grand-chose à accepter pour autant. Si elle se mettait à lui crier dessus en affirmant qu’il n’était qu’un pervers, le jeune homme aurait bien du mal à lui en vouloir. Ce n’était pas le cas du tout, parce que le physique de Coraline quand elle était sous sa forme d’enfant ne lui faisait rien du tout. C’était leurs âmes qui étaient connectées, tout simplement. Mais ce n’était pas forcément compréhensible. En tout cas, la situation était complexe et Eponine ne manqua pas de se montrer plus curieuse encore, ce qui soulagea un peu Scott. Si elle lui posait la question, c’était bien qu’elle s’y intéressait et qu’elle n’avait pas l’intention de le rejeter de but en blanc.

« Tu imagines bien qu’il n’y a rien de physique entre nous quand elle est… » Jeune, c’était assez compliqué aussi de trouver des mots qui corresponde à la nature de Coraline. Il n’avait peut-être pas besoin de préciser ce détail, mais il le fit quand même. Juste pour éviter qu’Eponine s’imagine, il ne savait quoi, à cause de ce qu’elle venait d’apprendre. Il n’était pas un pervers, même si c’était sans doute ce que n’importe qui apprenant sa situation dirait. « Cependant, elle connaît un sorcier qui lui a donné une potion. » Scott appréciait de pouvoir parler à une personne qui connaissait bien les créatures. « Ca lui permet pendant un temps d’avoir le corps qu’elle devrait avoir normalement. »

Et donc, là, ils pouvaient se permettre de savourer pleinement l’amour qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Ils se permettaient ces gestes qu’ils ne pouvaient évidemment pas faire autrement, quand Coraline avait son corps d’enfant de douze ans.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Jeu 28 Juil - 11:14


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
S

cott n'aurait en rien eu besoin de le préciser pour qu'Eponine le sache, oui, elle n'avait pas cru une seule seconde que son ami puisse fantasmer sur les fillettes de douze ans. Bien sûr, on ne connaît jamais aussi bien qu'on le croit les membres de son entourage, mais tout de même, elle savait bien que le jeune homme n'était pas un pervers, que sa relation avec cette buveuse de sang allait bien au-delà d'une simple considération physique, et cela rendait peut-être, au fond, leur relation plus belle et plus pure que celle de n'importe qui d'autre, quoi que la situation puisse laisser penser, quand bien même beaucoup s'arrêteraient sur ce dont les choses avaient l'air pour taxer Scott de dégénéré : il aimait au-delà des apparences, et ça, c'était sûrement la plus belle leçon de vie que l'on puisse donner au monde. Même si le monde, c'est plus que certain, n'était pas prêt à laisser sa chance à leur histoire. Eponine, elle, avait envie de faire cet effort. Si l'homme avait véritablement trouvé son âme sœur dans cette fille, alors elle y croyait dur comme fer, plus encore si ils conjuguaient tant d'efforts pour transcender leurs différences afin de pouvoir goûter un tant soit peu à leur bonheur. Ils avaient une potion à leur disposition, qui modifiait de temps à autres l'apparence de la vampire. C'était une alternative sans doute un peu frustrante, mais c'était une chance, déjà. Et si une telle potion pouvait exister, c'était peut-être la preuve également que leur histoire était une chose à encourager. Après tout, de quel droit trouverait-on normal qu'un vieillard de 1000 ans passés puisse s'acoquiner avec une donzelle de 980 ans de moins que lui sous prétexte qu'il avait l'air d'avoir vingt ans quand deux individus du même âge ne pouvaient vivre leur amour sous prétexte que leurs physiques n'étaient pas conformes ? C'était injuste.

-Vous avez au moins cette chance,
reconnut Eponine, qui ne laissait une nouvelle fois paraître aucun jugement dans sa voix, et pour cause, elle se rangeait totalement du côté de cette relation qui semblait pourtant devoir être interdite au possible. Tu n'as pas à te reprocher ton histoire avec elle, tu n'as même pas à t'en justifier. Si vous vous êtes retrouvés, c'est qu'il le fallait. Et il n'y a pas de honte à avoir.

Elle ne savait pas si ces mots étaient vraiment nécessaires, mais elle avait malgré tout envie de les prononcer, elle avait envie de le faire parce qu'elle songeait que Scott n'avait jamais dû les entendre, et elle pensait le connaître suffisamment pour savoir qu'il devait sérieusement cogiter sur la question, se poser des questions sur lui-même et le bien-fondé de leur relation. Elle n'était pas certaine que grand monde daignerait le rassurer à ce sujet. Alors elle choisissait d'être celle qui le ferait.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Lun 12 Sep - 23:10

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
Scott se mit à sourire un peu plus quand Eponine affirma qu’ils avaient au moins cette chance. Oui, ils avaient au moins ça. Le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il était important pour lui qu’ils puissent profiter d’instant où ils pouvaient se retrouver pleinement, aussi physiquement que mentalement. Scott avait envie de rassurer Coraline et qu’elle sache bien que ses sentiments ne changeait pas quoi qu’il arrive, mais il était clair que ce qu’ils vivaient n’était pas anodin. Et forcément, quand elle n’avait que son corps de jeune fille de douze ans, c’était différent. Parce qu’il ne pouvait pas vraiment l’aimer comme il le faisait quand elle buvait sa potion, il ne pouvait pas le lui montrer en tout cas. Comme il avait pris la peine de préciser à son amie, Scott n’avait aucun désir, aucune attirance, pour le corps de Coraline dans sa forme de jeune vampire. Il l’aimait bien sûr, mais il ne pouvait rien y avoir de concret entre eux dans ces conditions (et encore heureux, Scott n’allait pas devenir un pervers pédophile non plus). Alors, ils avaient cette chance. Mais en même temps, Scott se doutait bien que ça n’allait pas tour faire non plus. Et par moment, il ne pouvait pas s’empêcher de douter quand même, ne sachant pas vraiment ce que l’avenir allait leur réserver. Pour le moment, ils ne se débrouillaient pas trop mal, mais Scott allait forcément vieillir. Il allait prendre de l’âge et s’approcher irrémédiablement de la mort. Alors que Coraline n’allait jamais changer. Et bien sûr, Scott ne se doutait pas que le futur n’allait pas tarder à leur prouver que rien n’était simple.

« Merci beaucoup… je crois que j’avais vraiment besoin d’entendre ça. » Répondit-il en toute honnêteté après les propos de son amie. Ce n’était peut-être pas grand-chose, mais Scott était vraiment soulagé d’entendre ces mots. Parce qu’il ne pouvait effectivement pas s’empêcher de se demander s’il faisait quelque chose de bien. Si quelqu’un devait découvrir sa relation avec Coraline, il n’osait pas croire sa réaction. Le jeune homme savait que ça n’allait pas toujours être aussi agréable qu’avec Eponine. « Tu es la première à qui j’en parle… la seule à qui je vais en parler d’ailleurs. » Parce qu’il ne voyait personne d’autre en qui il avait suffisamment confiance pour se confier, même si certaine personne pourrait quand même faire l’affaire et le comprendre. Scott n’avait pas envie que l’histoire s’ébruite… malheureusement, il ne pouvait pas se le permettre. Et c’était un peu le cœur du problème. « J’ai pas envie d’avoir honte… » Même si irrémédiablement, c’était un peu le cas quand même. « Mais bon, ce n’est pas comme si nous pourrions… officialiser les choses. »

Scott n’avait pas spécialement envie de s’épancher sur tout cela, mais en même temps c’était la première fois qu’il pouvait parler de tout cela avec quelqu’un d’autre que Coraline. Ce n’était pas rien quand même, c’était une grande nouveauté dans sa vie. Alors, il ne pouvait pas forcément s’empêcher de le faire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mar 13 Sep - 16:23


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
E

ponine sourit avec douceur quand son interlocuteur la remercia, affirmant qu'il avait eu besoin d'entendre les mots qu'elle venait de prononcer. Elle s'en était doutée, mais n'en avait pas été sûre pour autant. Néanmoins, les mots qu'elle avait prononcés avaient été bel et bien là pour le rassurer. Elle avait bien compris que, tout amoureux qu'il était, Scott vivait une situation difficile, qu'il doutait beaucoup, qu'il avait peur que son histoire ne soit pas acceptée... et il avait raison, d'un côté. Car si Eponine parvenait à être tolérante sur ce sujet (et pourtant, elle n'était pas forcément tolérante sur beaucoup de choses), elle se doutait que d'autres ne prendraient pas la peine de comprendre, ne prendraient pas la peine de voir au-delà des apparences... Et elle trouvait ça triste, car aucune histoire ne méritait d'être réduite au silence quand elle était au fond belle et pure là où d'autres ne voulaient voir que honte et perversion. Peut-être qu'ils seraient peu à soutenir Scott, mais Ponine comptait bien être là pour lui, plus encore maintenant qu'elle avait conscience du fait qu'elle était la seule au courant de ce qu'il vivait. S'il ne devait avoir que son soutien, elle comptait le lui donner à cent pour cent. Elle était convaincue que Scott ferait la même chose pour elle si leurs situations devaient être inversées. Elle compatissait au dilemme qu'il traversait. Il comprenait qu'il aimait sincèrement cette fille, et qu'il ne s'en cachait pas de gaieté de cœur. Comment vivre pleinement une relation si celle-ci devait être toujours placée sous le signe de l'anonymat ? Eponine, elle, savait qu'elle ne le pourrait pas. Pour preuve, elle préférait céder au poids des traditions familiales des Hellsing pour être acceptée dans la vie de Aaron, quitte à taire ses convictions.

- Je comprends...
affirma-t-elle sincèrement, même si elle ne pouvait que se mettre à leur place à tous les deux, comment assumer leur relation, la considérer comme réelle, si elle ne restait que clandestine. Peut-être que tu ne pourras jamais la présenter à tes parents, que vous ne pourrez jamais vous afficher en plein jour... Mais si ça te dis de me la présenter, et si elle est d'accord elle aussi, moi je serai contente de la rencontrer.

Et elle s'exprimait sincèrement. Elle songeait que ce serait peut-être une manière pour eux de s'assurer que leur histoire était concrète. Un seul témoin extérieur y suffirait peut-être. Et dans tous les cas, elle était véritablement curieuse de rencontrer cette vampire au corps de jeune fille. Pas seulement parce qu'elle était une buveuse de sang et que ces créatures la fascinaient, mais parce qu'elle avait envie de connaître la personne qui avait tant d'importance dans la vie de Scott. Même s'ils avaient des personnalités sans doute trop solitaires pour s'être jamais déclarés comme tels, elle le considérait comme un véritable ami, et cette conversation venait le lui confirmer. Alors forcément, son bonheur avait de l'importance pour elle.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mar 8 Nov - 19:49

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
Scott se doutait qu'Eponine pouvait comprendre la situation dans laquelle il se trouvait, mais en même temps elle ne pouvait pas entièrement le savoir non plus. Personne ne pouvait complètement les comprendre, parce qu'ils ne pouvaient que se mettre un peu à leur place. Le jeune homme aimait sincèrement Coraline, mais il ne pouvait pas nier que le poids de leur secret lui pesait un peu. Il aimerait pouvoir présenter la jeune femme à tout le monde, pouvoir se montrer avec elle et montrer les sentiments qu'il avait pour elle. Mais ce n'était pas possible, parce qu'ils devaient se cacher. En soit, Scott préférait se cacher et avoir la buveuse de sang dans sa vie, mais ce n'était quand même pas toujours évident à assumer, à vivre. Encore moins prochainement, quand la maladie allait toucher sa mère et que ça allait encore plus compliquer la situation (à un point qu'il serait incapable de comprendre pour l'heure). Scott appréciait vraiment la gentillesse d'Eponine en tout cas, il appréciait de voir qu'elle était capable de le comprendre. Le jeune homme ne pouvait qu'apprécier le soutien qu'elle lui témoignait, le fait de parler de tout cela avec une personne extérieur qui pouvait le comprendre. Au moins, elle ne le jugeait pas, elle ne le considérait pas comme un pervers à cause de la situation. Ce qu'il n'était pas évidemment, même si Coraline avait le corps d'une gamine la plupart du temps. Mais ce n'était pas son physique qui l'attirait, elle était simplement son âme soeur. Ce qui rendait la situation encore plus compliquée. Mais Eponine au moins ne le jugeait pas, au contraire.

Quand elle reprit la parole, affirmant qu'il n'allait peut-être jamais pouvoir présenter Coraline à ses parents, s'afficher en public avec elle (merci de remuer le couteau dans la plaie...), mais qu'il pouvait la lui présenter. Scott était un peu étonné par cette demande, il ne savait pas trop quoi en penser. En soit, il appréciait vraiment la proposition de son ami, il aimait vraiment être soutenu comme c'était le cas. Mais en même temps, il craignait un peu de ce qu'il allait se passer lors de cette rencontre. Ça allait forcément être très étrange.

« Ça serait bien en effet. » Il ne savait pas vraiment comment ça allait se passer, si la situation ne serait pas trop bizarre, mais en soit c'était une bonne idée. Et au moins, ça rendait leur histoire bien plus concrète. Même si Scott ne doutait pas un seul instant des sentiments qu'il avait pour Coraline et il ne doutait pas de ceux de la buveuse de sang non plus, leur histoire n'avait quand même rien de vraiment réelle. Pour la simple et bonne raison qu'ils n'avaient jamais vécue autrement que dans leurs bulles. « Je serais ravie de te la présenter en tout cas. » Il n'y avait aucune raison que Coraline et Eponine ne se plaisent pas d'ailleurs, même si elles ne se ressemblaient pas non plus énormément. Scott était persuadé qu'elles pouvaient très bien s'entendre et dans tous les cas, il était ravi de pouvoir concrétiser un peu plus sa relation. « La prochaine fois que je la vois, je lui en parle si tu veux. »

Malheureusement, Scott ne se doutait pas encore que la situation n'allait plus être très agréable bientôt.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mer 9 Nov - 18:57


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
E

ponine savait que sa proposition pouvait sembler un peu directe, mais elle l'assumait. Elle s'était contenté de lui en parler au moment où elle lui avait traversé l'esprit et n'avait pas trouvé d'intérêt à se retenir d'en parler. Après tout, ses propos étaient bel et bien véridiques. Elle serait sincèrement contente de rencontrer la buveuse de sang dont son ami était si visiblement amoureux, d'une part parce qu'il était son ami et que les choses importantes qui pouvaient avoir lieu dans sa vie l'intéressaient, d'autre part parce qu'elle était curieuse (comme toujours, on ne se refait malheureusement pas), enfin parce qu'elle devinait que le jeune homme avait besoin d'officialiser sa relation pour la rendre plus concrète. Si ce ne pouvait être par l'intermédiaire de sa famille ou d'autres proches qui ne seraient pas capables de comprendre ce qu'il vivait, alors autant que ce soit par le sien. Cela lui ferait peut-être plaisir.. et plairait peut-être tout autant à son amie, qui sait ? Elle esquissa un fin sourire (il était rare qu'elle sourie de toutes ses dents en même temps) quand Scott approuva son idée, ajoutant qu'il serait ravi de lui présenter Coraline. Eponine hocha la tête quand son interlocuteur proposa d'en parler à sa petite amie quand il verrait cette dernière. Ce n'était pas pressé ni urgent, mais la proposition tiendrait toujours, quel que soit le moment où il choisirait de la mettre en application. Elle, elle n'allait nulle part. C'était surtout pour son ami, qu'il faisait cette proposition, même si c'était de gaité de cœur, qui serait heureuse de découvrir ce nouveau pan de la vie de Scott.

-C'est surtout si toi tu veux
, répondit-elle avec douceur. En tout cas, tu n'auras qu'à me dire, je saurais me tenir disponible quand il faudra, ajouta-t-elle sans perdre son sourire. Je suis contente pour toi, t'as vraiment l'air heureux. Elle marqua une légère pause avant de reprendre : Tu le mérites.

Et en effet, elle considérait que personne ne méritait plus d'être heureux que Scott, en tout cas, il faisait partie des personnes de sa connaissance qui le méritaient le plus. Bon, il aurait tout autant mérité de vivre une histoire moins mouvementée, mais ça c'était encore autre chose. Les histoires d'amour simple et sans écueils, ça n'existait pas du tout, ou juste dans les livres (et encore, même dans les livres, c'était compliqué)... Ponine était bien placée pour le savoir elle aussi quand on connaissait sa relation avec Aaron, tout sauf sereine et reposante. Mais au final, c'était sans doute cela qui faisait le sel des histoires les plus fortes, les plus belles et les plus durables. Quand l'affection, constamment mise à l'épreuve, résistait à tous les obstacles. C'était certainement pour ça aussi qu'elle voulait soutenir l'histoire de Scott. Elle s'identifiait, tout simplement.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Lun 2 Jan - 22:38

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
C’était ce qu’il voulait oui, le jeune homme avait vraiment envie de présenter Eponine à Coraline. Il ne savait pas encore si sa petite amie allait accepter, mais il avait bien envie de rendre cette relation encore plus concrète en y faisant entrer une tierce personne. En présentant Coraline à la jeune femme, cela rendait leur relation plus réelle encore, même si ça n’enlevait rien au fait que celle-ci était quand même très particulière. La buveuse de sang ne pourrait jamais avoir vraiment le physique qu’elle aurait dû avoir si elle avait continué de vieillir, ils n’auraient jamais une histoire normale, mais au moins une autre personne serait témoin de ce qu’ils vivaient, du fait qu’il y avait quelque chose entre eux. Et Eponine était suffisamment ouverte d’esprit pour l’accepter. Une présentation n’aurait aucun intérêt, si c’était pour recevoir des critiques. Coraline et Scott n’avaient pas du tout besoin de ça, ils parvenaient eux même à exposer leurs soucis. Scott appréciait donc que son amie accepte de rencontrer Coraline – même s’il devait d’abord en parler à la jeune « femme » avant de provoquer cette rencontre – cela lui faisait très plaisir. Surtout qu’elle ne manquait pas de se montrer vraiment disponible, en affirmant qu’il n’avait qu’à la tenir informé lorsque ça serait le moment et qu’elle s’arrangerait pour être disponible. Le jeune homme avait vraiment de la chance d’avoir une amie comme elle, ce n’était pas rien. Il s’en rendait bien compte qu’il ne pouvait pas compter sur tout le monde, comme il comptait sur elle. En même temps, le jeune homme ne se voyait pas présenter Coraline à tout le monde… même pas à ses parents.

Scott afficha un sourire quand Eponine ajouta qu’elle était vraiment heureuse pour lui, parce qu’il donnait l’impression d’être heureux. Le jeune homme ne souriait pas souvent, il fallait bien l’avouer, mais en cet instant précis il ne pouvait pas s’empêcher de le faire encore et encore. Il était vraiment heureux – pour le moment, parce que ça n’allait pas durer en fait – il ne s’était pas senti aussi heureux que depuis que la jeune femme était de retour dans sa vie. Même si, bien sûr, la situation était loin d’être facile.

« Merci. »
Se contenta-t-il de répondre, sans perdre son sourire. Il ne savait pas vraiment comment il devait réagir aux propos de son amie, au fond il ne pensait pas qu’il méritait tant que ça d’être heureux. Il était juste… normal. « Ça me fait vraiment plaisir de pouvoir partager ça avec toi. Tu n’imagines pas à quel point ça m’enlève d’un poids. »

Même si, encore une fois, la situation en s’arrangeait pas complètement pour eux, que rien n’allait changer la difficulté de cette histoire. Mais au moins, ça avait quand même le don de la rendre un peu plus réelle, de faire que ce n’était pas qu’un rêve qu’ils vivaient à deux, mais qu’il y avait du vrai là-dessous. Scott avait un peu envie de faire sortir ses sentiments de la bulle qu’il avait construit avec Coraline.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Lun 2 Jan - 22:55


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
E

ponine afficha un léger sourire qui devait signifier "de rien" quand Scott la remercia. Et effectivement, il n'avait pas vraiment de raisons de la remercier, elle se contentait de dire ce qu'elle pensait, ni plus ni moins que cela. Elle appréciait vraiment Scott, c'était un jeune homme droit, juste, intègre, le genre de personne qui méritait véritablement d'être heureuse. Alors elle était contente de découvrir qu'on lui accordait une vie où il puisse trouvait un réel contentement. Ponine ne savait pas quelle importance cela avait que de trouver son âme soeur, que d'être amoureux, avant que son chemin ne croise celui de Aaron, mais à présent que c'était chose faite, elle ne pouvait réellement que souhaiter au jeune homme de s'épanouir dans sa relation avec la buveuse de sang qu'il aimait depuis si longtemps, même si leur relation devait être compliquée, même s'ils devaient affronter de nouvelles épreuves, même si la société ne pouvait pas tolérer une histoire de la nature de la leur. Parce que ce qu'ils éprouvaient devait être à l'épreuve des préjugés de tout un chacun. Oui, elle était heureuse de voir Scott heureux, et si une jeune femme était responsable de ce miracle, si il devait son sourire à un vampire, elle ne pouvait que vouloir la rencontrer et la remercier, quelle que puisse être son apparence. Elle voulait vraiment rencontrer Coraline, oui, par curiosité et par amitié, et elle avait le sentiment que sa proposition n'était pas pour déplaire à Scott non plus. Elle le comprenait, ça devait effectivement être important pour lui de trouver dans son entourage une personne qui comprenne et cautionne son histoire... il n'y en aurait sans doute malheureusement que trop peu. Le poids qu'elle lui retirait des épaules, elle l'en déchargeait avec le plus grand et le plus honnête des plaisirs. Ce n'était pas une corvée pour elle, ce n'était même pas un service qu'elle rendait à Scott. C'était tout simplement une chose qu'elle avait envie de faire, et qu'elle était ravie de faire pour la bonne cause.

-Si c'est le cas, j'en suis vraiment contente
, affirma-t-elle très honnêtement. Des amis, elle n'en avait pas beaucoup, mais avec ceux qu'elle possédait, elle était honnête, elle était entière elle ne mentait pas, et elle ne faisait pas les choses à moitié. Ça faisait partie de sa personnalité, après tout. Alors oui, même si le peu d'expression faciale dont elle était capable ne le prouvait pas forcément, elle était vraiment contente. Scott était heureux, cela se voyait. Si elle pouvait contribuer à ce bonheur, elle le ferait avec joie, c'était amplement mérité, et elle ne dirait certainement pas ça pour grand monde autrement. Si tu as besoin de quoi que ce soit, ou si tu veux juste parler, te confier, je suis là.

Peut-être n'était-ce pas nécessaire de sa part de le préciser, mais elle y tenait. Tout simplement parce que c'était vrai.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mar 21 Fév - 14:49

Eponine & Scott
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
Scott n’avait pas énormément d’ami, parce qu’il ne prenait pas forcément la peine d’être très sociable. Et avant que Coraline ne revienne dans sa vie, tout lui avait juste semblé morne pendant des années. Mais Eponine était l’une de ses rares amis, il tenait sincèrement à elle. Cela lui faisait beaucoup de bien de se rendre compte que la jeune femme acceptait son histoire. Ce n’était pas évident tout de même d’entendre quelqu’un affirmer être amoureux d’une vampire à l’allure d’une gamine de douze ans et l’accepter, ce n’était pas pour rien que le jeune homme n’en parlait à personne. Il ne pouvait pas prendre le risque d’en parler à ses propres parents après tout (même si ceux-ci allaient bientôt rencontrer Coraline sous sa forme de jeune femme, sans qu’ils n’aient vraiment le choix). Il craignait bien trop qu’ils ne comprennent pas, qu’ils le prennent pour un fou alors que ce n’était pas le cas. Scott n’était pas fou, il était simplement amoureux de son âme sœur et cette situation était compliquée. Il n’aimait pas Coraline pour son physique, parce qu’elle avait l’apparence d’une pré-adolescente, il n’avait aucun désir pour elle sous cette forme. C’était son âme dont il était amoureux, cette âme coincée dans un corps qui ne lui correspondait pas. Enfin, ils ne pouvaient pas refaire le monde et changer la situation. Scott appréciait donc énormément le soutien d’Eponine, qu’il ne pensait pas trouver auprès de quelqu’un d’autre. Peut-être que d’autres personnes pourraient le comprendre, mais dans le doute il s’abstenait de parler. Elle était la seule à qui il avait osé révéler l’histoire, il ne le regrettait pas une seule seconde. Bien au contraire, il avait l’impression d’être libéré d’un poids en prenant la peine de parler de tout cela à quelqu’un d’extérieur. Il avait d’ailleurs aussi le sentiment de rendre tout ça encore plus réel.

Scott afficha un léger sourire quand Eponine affirma qu’elle était contente si c’était effectivement le cas. Eponine n’était peut-être pas une amie démonstrative (et c’était surement pour cette raison que le jeune homme l’appréciait à ce point, il n’aimait pas plus les démonstrations que ça), mais le jeune homme savait qu’elle était une amie en or. La preuve avec ce qu’elle ajouta ensuite. S’il avait besoin de parler, de se confier ou de quoi que ce soit d’autre, elle était là. Le sourire de Scott se fit un peu plus grand, pour la remercier. Il pourrait lui dire merci constamment au final, dans leur conversation.

« Je n’y manquerais pas. »
Affirma-t-il alors, le pensant vraiment. Bon, il n’avait pas non plus l’intention d’abuser et d’envahir Eponine de confession, mais c’était plaisant de savoir que quelqu’un était là pour soit. « C’est pareil pour toi. »

Il était là pour elle donc, même s’il ne l’avait peut-être pas suffisamment montré dernièrement. Les amitiés étaient rares, il fallait vraiment en prendre soin. Même si, bien sûr, dernièrement Scott n’avait fait que penser à lui. Ou plus précisément, il avait surtout pensé à Coraline.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 667

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   Mar 21 Fév - 22:46


Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.
E

n amitié, Éponine ne pensait pas être douée le moins du monde... ce n'était pas pour rien, de fait, que ses amis se comptaient sur les doigts d'une seule main (et ce n'était pas une expression), elle trouvait rarement les mots qu'il faut, comme elle était maladroite dès qu'il était question de relations humaines et puisqu'elle n'avait rien de démonstrative, on pouvait aisément douter de ses sentiments et de sa sincérité, et pourtant, les quelques amis qu'elle avait (donc Lena, Scott et Norah... encore que concernant cette dernière, l'état actuel de leur relation laissait plutôt entendre qu'elle n'avait donc plus que deux amis dans notre terre... la preuve qu'en amitié, elle n'était pas quelqu'un de bien doué), elle y tenait comme à la prunelle de ses yeux. Elle n'aimait pas faire les choses dans la demi-mesure. Elle aimait pouvoir se considérer comme quelqu'un de sûr, quelqu'un d'entier, à qui l'on pouvait concrètement faire confiance car elle se verrait bien incapable de trahir une amitié si difficilement acquise déjà. Elle voulait que Scott sache pouvoir compter sur son soutien et sa présence, tout simplement parce que, à ses yeux, il le méritait totalement. C'était vraiment quelqu'un de bien, et qui patissait à présent d'une histoire qui dépassait de très loin tout ce qu'il avait dû envisager. Forcément, ça ne devait pas être simple à vivre tous les jours. Ponine avait envie d'encourager son histoire, tout simplement parce que, en toute honnêteté, elle la trouvait belle. Complexe et belle. C'était sans doute ce qu'étaient toutes les histoires les plus belles, d'ailleurs. Des histoires complexes, car elles tiraient leur beauté des obstacles franchis, des épreuves traversés. De ce genre de choses qui se faisaient à deux. Mais ce n'était pas pour autant qu'un soutien ami devait être de trop.

-Je sais,
affirma Eponine.

En vérité, elle n'en avait pas été sûre avant cette conversation, mais maintenant, elle n'avait aucun doute là-dessus, elle était convaincue du fait que, si elle avait besoin de se confier, ou même de quoi que ce soit d'autre, elle pouvait compter sur Scott... même si pour l'heure, elle ne pouvait pas lui confier grand-chose. D'autant moins qu'elle se voyait mal évoquer avec lui son histoire avec Aaron, avec un chasseur, pas alors qu'il fréquentait une vampire... d'ailleurs, il était sûrement préférable que Aaron n'entende pas parler de sa proposition à Scott... Il ne comprendrait pas. Si elle pouvait être parfois bien trop bornée, et pas pour de bonnes raisons, ce n'était rien en comparaison du niveau que savait atteindre son petit ami quand il le choisissait.

-Je vais devoir te laisser, j'ai encore beaucoup de choses à faire
, regretta-t-elle alors. On se tient au courant, d'accord ?

Et elle espérait bien qu'il n'oublierait pas sa proposition.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. [pv Scott :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» Ennui sur le bateau...
» Ennui mortel - TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Grande place-