Partagez | 
 

 Il était temps de se retrouver (Dean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Il était temps de se retrouver (Dean)   Lun 1 Fév - 23:37

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Cela faisait maintenant un moment que Leopold vivait chez les Hellsing, qu’il avait découvert la vérité sur son histoire avec Jane. Le jeune homme devait bien avouer qu’il avait énormément de chance de pouvoir compter sur son meilleur ami en cette période difficile (et en Déa aussi), afin de remonter la pente. Il était heureux de pouvoir compter sur Andrew et surtout, il se sentait vraiment bien chez les Hellsing. Sauf que le jeune homme devait quand même reprendre vraiment du poil de la bête, ne pas se reposer sur ses lauriers. Léo ne pouvait pas passer le reste de son existence chez son meilleur ami (surtout au vu de sa situation, il allait être père et il allait devoir quitter sa famille), il fallait qu’il parvienne à reprendre une vie normale. Sauf qu’il n’avait aucune idée de la manière dont il allait s’y prendre. Outre le fait qu’il n’avait plus de travail (avec tout cela, on ne pouvait pas dire qu’il avait réussi à maintenant les objectifs de son employeur), il n’avait plus vraiment de lieu de vie. Il y avait bien la maison de ses parents, mais il n’avait pas eu envie d’y retourner depuis que sa mère était décédée. Leopold devait bien avouer qu’il n’aimait pas vraiment l’idée de s’y rendre, mais il n’avait pas forcément le choix. Il ne pouvait pas espérer retourner vivre chez Jane, c’était chez elle de toute façon, et il devait déménager un jour. Il attendait simplement un peu, parce qu’au final, il n’était pas vraiment pressé.

Mais comme d’habitude, Leopold devait se relever et avancer de nouveau. Ce n’était pas la première épreuve qu’il traversait, cela ne serait sans doute pas la dernière. C’était difficile, il ne pouvait pas le nier, mais il ne pouvait pas non plus se laisser trop abattre. Il avait touché le fond, mais par chance on l’avait aidé à se relever. Andrew devait passer sa soirée avec Penny, Leopold lui avait dit avoir quelque chose de prévu de son côté. Mais ce n’était pas le cas. Il n’avait pas prévu de voir Déa, c’était un peu compliqué, mais il ne voulait pas que son meilleur ami s’empêche de voir sa petite-amie à cause de lui. Alors pour donner le change, il avait aussi disparu de la maison Hellsing afin que la famille pense qu’ils étaient en vadrouille tous les deux. Il était en train de marcher dans les ruelles du village, sans vraiment de but. Il allait peut-être faire un tour à la taverne, ou alors il allait passer un peu de temps dans la maison vide de ses parents. Il ne savait pas trop encore, il était en pleine réflexion alors qu’il avançait doucement au milieu d’une ruelle sombre, les mains dans les poches.

Il s’arrêta soudainement de marcher, quand il sentit un long frisson parcourir son échine. Il n’avait aucune idée de la raison de ce frisson, mais il se sentait soudainement très mal à l’aise. Comme s’il y avait quelque chose de pas naturel dans le coin.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Mer 3 Fév - 17:52


Il était temps de se retrouver
D

ean ne s'aventurait jamais que rarement en dehors de sa tannière. Et pour cause, outre le fait que se faire oublier du commun des mortels était encore la meilleure manière pour lui de pouvoir agir en paix, sa condition ne lui permettait pas de courir les rues du village en plein jour. Sa présence dans les grottes était bien plus à propos étant donné la situation. Il faisait parfois, malgré tout, quelques entorses à ses propres règles, car même s'il comptait sur ses sbires pour le tenir informé des derniers bruits du village, et pour lui apporter les vivres nécessaires, on n'était parfois jamais mieux servi que par soi-même. Et c'était pour cela qu'il avait abandonné un temps son statut d'ermite pour se rendre dans les rues du village... à un moment où ces rues étaient supposées désertes, précisons-le. Car la nuit était tombée depuis très longtemps déjà, et la plupart de ses habitants dormaient à poings fermés. Il ne pensait rencontrer personne, et cela aurait été parfait ainsi. Il aurait fait ce qu'il avait à faire, serait reparti aussi sec, et cela aurait été tout. Mais le destin en avait décidé autrement. Pour le meilleur ? Pour le pire ? Sans doute les deux, car tout allait dépendre du point de vue et de la suite des événements. Car alors qu'il n'envisageait pas de croiser qui que ce soit, son chemin rencontra bel et bien celui de quelqu'un d'autre, et ce quelqu'un d'autre était loin d'être un inconnu. Dans la pénombre, il ne pouvait être certain, du moins tout de suite, qu'il s'agisse bel et bien de lui, mais le Sorcier en avait malgré tout en avoir l'intime conviction.

Il attendit donc un peu, suivant à distance le jeune homme qu'il avait repéré dans une ruelle sombre, jusqu'à être complètement sûr qu'il s'agissait de lui. Et oui, c'était effectivement le cas. Il s'agissait de Leopold Ridley. Le jeune humain qui avait réussi à lui échapper. Soit. Dean avait espéré recroiser sa route. Pour réparer son erreur. L'occasion se présentait. Il n'y en aurait peut-être pas d'autres. Alors il allait la saisir, autant que possible. Certes, depuis, un autre humain avait remplacé le jeune Ridley et connu un sort moins qu'enviable. Il n'avait pas spécialement besoin de lui, des humains de son âge et de sa contenance, il y en avait d'autres. Mais c'était une question d'honneur. Son évasion avait prouvé que le système était faillible, avait attiré l'attention de certains vers sa personne. Il ne pouvait l'accepter si simplement sans chercher à intervenir.Le jeune homme s'était interrompu dans sa marche. Il avait dû sentir sa présence. Tant mieux. Dean se signala donc par une voix dans le dos de celui qu'il voulait tenir pour sa future victime.

-Je savais que nous nous retrouvions, Leopold.
fit-il d'un ton très calme, tout à fait posé. Je déteste qu'on me fasse faux bond.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Jeu 3 Mar - 16:02

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Leopold aurait pu croire que ce long frisson n’était qu’un résidu de vent froid, une mauvaise intuition sans fondement, mais quand il entendit la voix s’élever dans son dos, il n’eut aucun doute sur l’identité de la personne qui venait de prendre la parole. Le jeune homme sentit son cœur manquer un battement avant de reprendre à une vitesse folle, un long frisson parcourant de nouveau son échine et une goutte de sueur froide couler le long de son dos. Il connaissait cette voix, il ne pouvait pas se tromper. Pendant quelques secondes, Leopold resta parfaitement immobile, incapable de bouger, avant de finalement parvenir à se retourner. Il n’avait pas eu besoin de ses yeux pour confirmer l’identité du vieil homme en face de lui à présent, il avait deviné que c’était lui. Il connaissait sa voix par cœur, elle avait hanté ses nuits pendant un long moment. Il l’avait entendu dans sa tête pendant si longtemps qu’elle était gravée. Celle de ce vieil homme, de ce sorcier qui l’avait enlevé et qui lui avait fait un tas d’expérience.

Leopold sentit son corps entier se mettre à trembler, il avait peur et il était incapable de se retenir. Il se trouvait bel et bien en face de ce Sorcier qui lui avait fait tant de mal et ce n’était pas un cauchemar. Avec tous les derniers évènements, le jeune homme devait reconnaitre qu’il avait un peu mis de côté cette histoire. Il avait réussi à se relever de cette mésaventure, il avait réussi à tourner la page avant que d’autres ennuis lui tombent dessus. Comment aurait-il pu continuer de penser à ce monstre puisqu’il avait été complètement détruit par Jane ? Et maintenant qu’il espérait pouvoir se remettre des mensonges de celle qu’il avait trop longtemps considérée comme sa femme, cet homme était de retour. Leopold n’avait pas besoin de beaucoup pour comprendre qu’il n’allait pas se contenter de le laisser partir, qu’il réclamait vengeance. Il avait réussi à s’enfuir et il était encore en vie, le sorcier souhaitait surement réparer son erreur.

« Ne vous approchez pas. »

Sa voix était légèrement tremblante, mais il avait quand même de la conviction dans ses paroles. Leopold ne se promenait, malheureusement, pas avec une arme sur lui, mais il avait appris à se défendre depuis sa mésaventure avec le sorcier. Andrew lui avait donné des cours et il espérait parvenir à se défendre – même s’il ne pouvait techniquement pas faire grand-chose contre la magie des sorciers, surtout qu’il était armé – il n’avait aucune envie de se laisser de nouveau faire. Il n’était pas question que celui qu’il avait sous ses yeux parviennent à faire ce dont il avait eu l’intention de faire en l’enlevant. Leopold ne retournerait pas dans ses grottes, il n’allait pas de nouveau devenir le cobaye d’expérience horrible. Sur le moment, Leopold regrettait vraiment énormément qu’Andrew ne soit pas à ses côtés, mais il ne s’était pas montré assez prudent. Avec tout cela, il n’avait pas pensé aux autres dangers potentiels.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Sam 5 Mar - 13:44


Il était temps de se retrouver
D

ean était passé expert dans l'art de reconnaître la peur. Bien d'autres sentiments lui échappaient, pour la simple et bonne raison qu'il ne les éprouvait guère, et qu'il était difficile d'identifier ce que soi-même l'on n'a jamais expérimenté, mais la peur, elle, lui était si coutumière qu'il ne pouvait passé à côté d'aucun tremblement, aucun rictus, aucune inflexion de voix, même les plus minimes. Il était habituée. À la peur des autres, pas de la sienne, bien entendu, et il en connaissait aussi bien les signes, les codes, que les réactions que ce sentiment pouvait induire. Pour certains, c'était la supplications, combien avaient espéré s'en sortir en se mettant à genou devant lui, lui promettant monts et merveilles dont il n'avait que faire ? Pour d'autres, c'était la résignation, ils fermaient les yeux et attendaient que ça passe. Ces individus infiniment dociles étaient d'un ennui profond, mais au moins lui permettaient-ils de travailler en paix. Enfin, il existait une dernière catégorie, et le Sorcier était prêt à parier que c'était à celle-ci que le jeune humain appartenait, celle de ceux qui tentent de se défendre malgré tout, malgré la vanité de cette initiative. Dans tous les cas, l'angoisse restait le fil d'Ariane, et Dean n'était pas mécontent de savoir la lire dans l'attitude de Leopold Ridley en cet instant. Il aurait été pour lui un véritable affront qu'il se contente simplement de le toiser sans crainte, alors même qu'il ne devrait plus fouler cette terre, si les choses s'étaient déroulées de la bonne manière. Enfin, ce n'était que partie remise. Remise à aujourd'hui. Dean avait bien l'intention de rattraper son erreur. Évidemment, Dean ne tint aucun compte de l'ordre que lui donna son interlocuteur, et pour bien lui faire comprendre qu'il n'accèderait pas à sa requête, il avança d'un pas, sans cesser de fixer intensément celui qu'il considérait comme sa proie.

-Pourquoi le ferais-je ?
demanda-t-il en faisant encore un pas de plus, un léger sourire s'esquissant sur ses lèvres. Donne moi une seule bonne raison de te laisser tranquille. Il marqua une pause. Un pas de plus. Tu as une dette envers moi, Leopold, et j'entends que tu l'honores.

Et puisqu'il savait pertinemment que Leopold ne l'honorerait pas sous le seul prétexte que Dean l'exigeait (allez savoir pourquoi, le Sorcier n'avait jamais croisé de cobaye consentant à passer son son aiguisé scalpel). En soi, Dean n'avait pas spécifiquement besoin de Leopold, des humains de sexe mâle de cette tranche d'âge, il en avait eu d'autres à la place, mais qu'importe. Il n'aimait pas qu'on lui fasse faux bond, ainsi qu'il l'avait dit, et il ne pouvait que planifier les expériences les plus sordides pour lui en compensation. Sans compter que certaines parties de son corps pourraient faire d'excellents ingrédients à utiliser dans certaines potions.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Mar 19 Avr - 23:12

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Leopold avait le sentiment de revenir des mois en arrière, que le cauchemar de ses nuits prenait vie. Pendant un temps, le jeune homme avait fini par oublier le traumatisme que lui avait causé son enlèvement. Il avait été heureux après son retour, dans les bras de celle qu’il pensait être sa femme, il avait réussi à passer le traumatisme. Et ensuite, les évènements qui avaient eu lieu lui avaient semblé pire que tout. Autant dire qu’il n’avait que peu pensé au Sorcier qui lui avait fait tant de mal depuis quelque temps. Mais le voilà de retour dans sa vie, devant lui, prêt à en découdre visiblement. Leopold ordonna à l’homme de ne pas approcher, mais il semblait évident qu’il n’était pas du tout crédible et convainquant. Le jeune homme avait peur, parce qu’il n’avait aucune envie de redevenir le cobaye de cet homme. Il ne savait que trop ce qui l’attendait s’il s’y trouvait de nouveau et il était évident qu’il n’allait pas pouvoir s’en sortir comme la dernière fois. Leopold ne voulait pas que l’homme approche, il ne voulait pas qu’il lui fasse du mal. Et il avait peur… bien trop peur pour parvenir à faire quoi que ce soit pour se défendre. Et cela, alors même qu’il avait appris à le faire. Andrew avait passé des heures à l’entraîner, il lui avait aussi enseigné l’art d’utilisation d’arme à feu. Sauf qu’évidemment, il n’en avait aucune sur lui. Leopold ne s’était pas vraiment attendu à rencontrer un tel danger dans les ruelles du village, même s’il savait que des créatures y vivaient. En cet instant, une arme aurait été bien précieuse.

Parce qu’il était évident que le Sorcier n’avait pas l’intention de se laisser faire. Il avança d’un pas en demandant pour quelle raison il ne devrait pas avancer. Il avança encore en demandant au jeune homme une bonne raison pour qu’il le laisse tranquille. Evidemment, on ne pouvait pas vraiment dire que l’humain avait de bonnes raisons pour que l’homme ne lui fasse rien. S’il avait envie de lui faire du mal, il y avait peu de raison qu’il n’y arrive pas. Sauf qu’il n’avait pas envie, vraiment.

« Je n’ai aucune dette envers vous. » Affirma-t-il, la voix toujours tremblante par la peur. Mais il n’était vraiment pas question qu’il se laisse marcher sur les pieds, il était hors de question que ce sorcier arrive à lui faire du mal. Il n’était pas question qu’il se laisse faire en tout cas, même s’il ne voyait pas vraiment comment réussir à se défendre maintenant. « Vous m’avez enlevé sans rien me demander, vous pouvez courir pour que j’honores la moindre dette. »

Leopold essayait vraiment de retenir sa voix de trembler le plus possible, pour se donner un peu de contenance. Ça ne marchait pas vraiment, pour le coup, mais il n’avait pas envie de donner au Sorcier la satisfaction de lui faire peur. Bien sûr, ça ne marchait pas du tout, mais il essayait vraiment d’y arriver.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Jeu 21 Avr - 21:38


Il était temps de se retrouver
T

echniquement, il est certain que le jeune Leopold avait bel et bien raison, pour contracter une dette envers quelqu'un, il faut que cette personne l'ait contractée auprès de vous, et Leopold Ridley ne s'était engagé à rien vis-à-vis du Sorcier... Mais qu'importe, Dean, ravi de retrouver son ancienne victime, celle qui avait eu le culot de lui échapper, n'avait pas l'intention de se laisser détourner de ses objectifs par quelques détails relevant d'un mauvais emploi de vocabulaire. Si Leopold n'avait rien dit ni rien demandé, sa dette était, aux yeux de Dean, implicite. Il lui avait dérobé l'opportunité d'en faire son cobaye, il était normal que, en échange de ce préjudice, Dean dérobe quelque chose au jeune homme. Pourquoi pas ses organes ? Sa personne toute entière ? ...Sa vie ? Il n'avait aucun mal à laisser son imagination vagabonder à sa guise, et il saurait en faire le meilleur de usages. Pour lui... Et pour la Sorcellerie, s'il fallait vraiment donner à ses actes un propos moins égoïste (quoi qu'il ne se donnait pas toujours la peine de cet effort). Oui, il était évident que Leopold n'allait pas se laisser faire si facilement, mais Dean ne pensait pas avoir à craindre grand-chose de la part de son interlocuteur. Après tout, il suffirait au Sorcier d'énoncer un sortilège pour figer le jeune homme sur place, s'il ne se facilitait pas à ce point la tâche, c'était uniquement parce qu'il prenait plaisir à cette discussion et était curieux du tournant que cette-dernière pourrait bien finir par prendre. Le jeune homme savait pertinemment de quoi son interlocuteur était capable, et c'était un atout non négligeable que Dean ne manquait pas de tirer de sa poche.

-Tu as raison, nous n'avons pas contracté de dettes en tant que telles.
accepta-t-il d'admettre d'un ton des plus posés. Mais ton évasion n'a pas manqué de me causer quelques contrariétés. Je pense bien mériter un dédommagement pour la peine.

Certes, c'était une vision des choses difficilement acceptable que celle-ci, car s'il avait été pour Dean une contrariété relative que de voir son interlocuteur lui échapper (pas tant parce qu'il perdait un élément de choix que parce que cela prouvait que sa stratégie était faillible), cela en avait été certainement une bien plus grande pour Leopold, qui avait sans doute eu d'autres projets de vie que celui de finir sur une table d'expérience (projets qu'il avait sans doute finalement accomplis - pour son plus grand malheur).

-Mais tu as de la chance. Je suis quelqu'un de magnanime et de conciliant.
Ça, cela ne restait même pas à prouver, il était certain qu'il ne l'était pas le moins du monde. Je pourrais bien envisager de te laisser tranquille... Si tu me proposes mieux en échange, cela va de soi.

Que ce marché en vaille la peine.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Jeu 19 Mai - 11:12

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Leopold n’appréciait pas d’entendre le ton du Sorcier à ce point calme alors qu’il parlait quand même du fait qu’il l’avait enlevé. Il affirmait que l’humain avait raison en disant qu’ils n’avaient aucune dette, mais que ça l’avait quand même mis dans une situation délicate quand il avait fui. Leopold sentit son cœur se serrer en repensant à tout ce qu’il avait vécu quand il se trouvait sur cette table d’expérience. Depuis le temps, le jeune homme avait fini par se remettre de cette situation, il avait réussi à dépasser ça. Même si par moment, dans ses cauchemars, il y repensait, il avait réussi à passer au-dessus de tout ça. Il fallait bien avouer qu’il avait quand même eu de gros soucis depuis son enlèvement, qu’il avait enchaîné les emmerdes. Il avait mis de côté ce qui s’était passé avec le Sorcier et il pensait ne plus y repenser un jour, il pensait qu’il n’aurait plus jamais à y repenser. Et maintenant il se retrouvait devant lui et il avait le sentiment de replonger directement dans son cauchemar, comme si s’était le moment. Leopold ne répondit rien quand le Sorcier affirma qu’il méritait un dédommagement pour les contrariétés qu’il lui avait causé. C’était plutôt lui qui méritait quelque chose pour réparer ce qu’il avait fait. Léo garda toujours le silence quand l’homme affirma qu’il était quelqu’un de conciliant. Le jeune homme avait quand même un peu de mal à croire que le Sorcier était vraiment quelqu’un comme ça et il s’attendait à un grand piège. Même si l’humain avait appris à se défendre depuis son retour, il n’était pas en mesure de le faire maintenant. Et il était quand même bien placé pour savoir que le Sorcier avait de grand pouvoir. Autant dire qu’il se retrouvait vraiment dans une situation compliquée et qu’il n’avait pas l’intention de faire des vagues.

Et le jeune homme n’aimait vraiment pas le fait que le Sorcier lui affirma qu’ils pourraient s’arranger, s’il proposait mieux en échange. Mieux en échange de lui ? Leopold ne voyait pas vraiment en quoi il pouvait offrir quelque chose pour compenser son départ. Mais en même temps, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il avait envie de s’en sortir. Il n’avait aucune envie de retourner dans les grottes en compagnie de son tortionnaire ou encore de mourir dans cette ruelle sombre.

« Qu’est-ce que vous voulez ? »

Demanda-t-il d’une voix tendue et tremblante. Leopold savait bien qu’il prenait des risques en posant cette question, mais quelque chose lui disait que Dean Appers avait quelque chose en tête. Et si c’était le cas, s’il pouvait trouver une solution pour se débarrasser de lui, le jeune homme ne pouvait pas la mettre de côté. Même si quelque chose lui disait que ça n’allait évidemment pas être aussi facile. Il attendait juste de savoir ce qu’il avait en tête donc, ce qu’il voulait en échange, pour réparer le préjudice qu’il pensait avoir eu. Alors que concrètement, c’était quand même Leopold qui avait connu le plus grand préjudice.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Jeu 19 Mai - 22:10


Il était temps de se retrouver
U

n léger sourire étira les lèvres du sorcier tandis qu'il entendait la réponse de Leopold. C'était exactement ce qu'il avait souhaité, que sa proposition, quand bien même il n'en connaissait pas encore l'exacte nature, ne puisse lui être indifférent, et qu'il lui prête attention. Pour cause, ce que Dean Appers semblait proposer à Leopold, c'était de sauver sa peau et de le laisser tranquille, ni plus ni moins que cela. Tiendrait-il parole ? Tout dépendrait de ce qu'ils parviendraient à négocier. Ce pouvait sembler être difficile à croire, mais le sorcier savait être un homme de parole quand la situation l'y invitait. Et la situation l'y invitait bel et bien. Oui, ça ne faisait pas de lui un homme honnête, il avait du sang sur les mains, sans doute bien plus que quiconque en notre terre, mais il n'avait, après tout, rien promis à ces hommes et ces femmes qu'il avait tués de sang froid pour mener ses sombres expériences. Alors tout dépendrait de l'issue de cette conversation mais Leopold avait peut-être une chance, une toute petite chance de s'en sortir indemne. Dean était rancunier, il n'aimait pas qu'on lui échappe, et réduire le jeune homme au silence, ne serait-ce que pour s'assurer qu'il ne trahirait pas ses secrets, semblait être la meilleure chose à faire. Mais un secret peut être tue si tant est que l'on cherche à protéger un secret équivalent. Tout dépendrait du jeune homme, oui, qui, s'il était aussi intelligent qu'il le laissait paraître, savait que son avenir et sa survie pouvait dépendre des mots qui seraient prononcés dans les minutes à venir. La vie, au final, ne tient qu'à peu de choses. L'humain le savait forcément, puisque, après tout, il avait bien failli mourir (et plus d'une fois, en vérité).

-J'ai un faible pour les échanges équitables.
répondit-il sans rien perdre de son sourire satisfait. Une vie contre une vie, c'est le marché que je te propose. Un marché faustien au possible, et si le sorcier pouvait compromettre l'âme de son interlocuteur au passage en guise de punition, faute de le tuer, il aurait le sentiment de tout y avoir gagné. Il doit bien y avoir dans toute cette terre une vie que tu me confierais volontiers et sans scrupule, n'est-ce pas ?

Tout le monde avait des ennemis, après tout. Pour preuve, sur le principe, les deux hommes qui se trouvaient présentement face à face étaient eux-mêmes des ennemis l'un pour l'autre. Et il y avait bien des âmes qui pouvaient valoir plus pour ses expériences qu'une simple âme humaine comme il pouvait en capturer des centaines s'il lui en prenait le désir. Leopold en lui-même n'avait qu'un intérêt limité, mais ce qu'il pouvait lui apporter en revanche pourrait peut-être se révéler précieux. Tout dépendrait de sa réponse. Il était encore possible qu'il cherche à outrepasser ses règles. En ce cas, Dean oublierait toute clémence.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Lun 27 Juin - 22:30

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Leopold savait qu’il prenait un risque en demandant plus de précision au Sorcier. En fait, le jeune homme savait parfaitement qu’il ne devait rien demander du tout. Il ne devait rien faire, parce qu’il ne devait pas avoir confiance en la parole de l’homme qui se trouvait en face de lui. Cet homme était un monstre, sans la grande chance qu’il avait eu, l’humain savait qu’il serait mort. Il ne pouvait pas lui faire confiance donc et il ne pouvait pas lui permettre d’avoir un moyen de pression sur lui. Sauf qu’en même temps, le jeune homme pouvait difficilement refuser l’optique de sauver sa vie. Parce que Leopold se doutait bien que le Sorcier n’allait pas le laisser tranquille, parce qu’il avait l’intention de se venger de son départ de son expérience. Alors, Leopold ne pouvait pas ignorer le fait que cela pouvait bien lui sauver la vie, même s’il savait que le marché de l’homme n’allait pas du tout être plaisant. Il n’y avait aucune raison qu’il le soit de toute façon. Mais puisque l’homme avait quelque chose en tête, puisque c’était forcément le cas, autant que Leopold entende ce qu’il avait à l’esprit. Le Sorcier commença par dire qu’il aimait les échanges équitables et Leopold n’aimait pas trop entendre ces propos. Parce qu’il devinait malheureusement trop ce qu’il avait en tête en cet instant présent. Une vie contre une vie, c’était après tout logique.

Leopold sentit un frisson parcourir de nouveau son échine à cette idée, se rendant compte que l’homme avait envie qu’il lui offre une vie pour sauver la sienne. C’était logique en effet, mais ce n’était pas vraiment plaisant à entendre. Et moins encore plaisant de se rendre compte que Leopold avait effectivement des noms en tête alors que Dean Appers lui affirmait qu’il pourrait lui confier une vie sans scrupule et volontiers. Léo n’avait pas envie de l’accepter, mais il avait effectivement pensé à certaines personnes (deux bizarrement), quand l’homme lui avait dit cette phrase. Il n’aimait pas ça, il n’aimait pas cette idée qui venait de traverser son esprit, parce qu’il n’avait pas envie de tomber aussi bas. S’il offrait une vie à ce Sorcier, il était évident que Léo ne serait pas mieux que lui, bien au contraire, il serait pire. Cela signifierait qu’il cautionnait ses expériences, ce qu’il faisait, ce qu’il avait failli lui faire. Leopold laissa quelques secondes s’écouler avant de reprendre la parole, d’une voix qu’il espérait être la moins tremblante possibles.

« La vôtre par exemple… » S’il y avait bien quelqu’un que le jeune homme n’aurait aucun scrupule à vendre, c’était l’homme qu’il avait sous les yeux. Mais bon, Leopold se doutait que ça n’allait pas être aussi simple. Et il n’était pas question qu’il tombe aussi bas que lui. « Vous pensez vraiment que je vais vous livrer quelqu’un d’autre pour me sauver ? » Il marqua une pause, il ne baissait pas son regard, mais il ne pouvait pas nier qu’il était impressionné quand même. « Je ne ferais jamais ça. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Mar 28 Juin - 18:34


Il était temps de se retrouver
U

n léger sourire étira les lèvres de Dean à la réponse de Léo. Oui, il n'en doutait pas une seule seconde, s'il y avait bien une vie que le jeune homme échangerait contre la sienne dans toute notre terre, c'était bien celle du Sorcier. Dean gageait d'ailleurs que cette volonté s'épargnerait même toute nécessité de sacrifice ou d'échange dans les règles de l'art, tout simplement parce qu'un esprit lucide et conscient de ce qui lui a été fauché ne saurait la bouche en cœur offrir pardon et clémence à son oppresseur. Mais c'était là un marché qui ne pouvait bien évidemment pas convenir. N'importe quelle vie pouvait être sacrifiée (quoique Dean tenait tout de même à celle de ses sbires, pas parce qu'il avait une réelle affection pour eux, mais parce qu'ils lui étaient tout de même bien utiles) en l'échange de la sienne, mais bien évidemment pas celle du Sorcier, qui perdrait tout et n'y gagnerait rien. Léo ajouta qu'il ne livrerait jamais personne, pas même son pire ennemi, à ses griffes. C'était sans doute prévisible, ce n'en demeurait pas moins assez décevant, quelque part. Pour le peu que Dean savait de Leopold Ridley, il n'était pas surpris d'apprendre que le jeune homme était quelqu'un de droit et d'intègre, pas du genre à pactiser avec le diable, donc, mais le sorcier savait d'expérience que les personnes droites et intègres pouvaient vous surprendre dans les situations d'urgence. Comme quand leur vie était menacée, par exemple. Mais Léo semblait déroger à l'exemple. Quoique Dean n'avait pas encore sorti tous les atouts qu'il avait dans sa manche.

-Si l'expérience m'a appris une chose, Léo, c'est qu'il ne faut jamais être trop prompt à dire "jamais".
Sur ce Dean laissa s'échapper de ses lèvres un sortilège qui eut pour effet de clouer les jambes du jeune homme au sol. Quels que puissent être ses efforts, il ne serait normalement pas apte à mettre un pied devant l'autre. Il était bloqué et - Dean voulait le croire - à sa merci. Bien sûr, je peux t'emmener dans mon laboratoire dès maintenant, si tel est ton désir. Et il le pouvait en effet, rien ne semblait s'y opposer pour l'heure. Mais je suis magnanime. Je suis prêt à te laisser le temps de réfléchir quelques secondes supplémentaires, si tu le désires.

Au fond, il pourrait bien se contenter de Léo, on ne manque jamais d'humains, quand il s'agit de faire ses expériences, et ce serait une juste vengeance de son côté. Néanmoins, il demeurait curieux de savoir ce qu'il pouvait tirer de lui, ainsi mis à l'épreuve. Peut-être resterait-il campé sur ses positions, peut-être lui vendrait-il son âme en l'échange de sa vie, dans l'un comme dans l'autre cas, Dean trouvait toutes les raisons possibles de s'amuser.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Mar 26 Juil - 22:49

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Leopold n'avait pas envie de se laisser prendre par le jeu du Sorcier, quand bien même ce dernier l'angoissait fortement. Il n'avait pas envie d'aider ce monstre à récupérer une vie humaine en échange de la sienne. Qui serait-il en vendant ainsi quelqu'un pour avoir la vie sauve. Il ne vaudrait vraiment pas mieux que le vieil homme ignoble qui se trouvait sous ses yeux. Il ne pouvait pas faire ça non. Cependant, le coeur de Leopold était quand même empli de doute et pour une bonne raison, il n'avait pas envie de retourner dans les grottes. Léo avait passé les pires instants de sa vie là bas (à côté, les souffrances causées par Jane n'étaient pas grand chose, mais à l'époque il pensait avoir la jeune femme pour surmonter tout ça), il n'avait aucune envie de recommencer. Pas alors qu'il reprenait enfin goût à la vie et qu'il envisageait d'avoir un futur pas trop dégueulasse...

Quand Dean reprit la parole, le jeune homme ne put s'empêcher de sentir un frisson parcourir son corps. Il n'aimait pas la manière dont l'homme prononçait son prénom, il n'aimait pas la manière dont il lui parlait. Mais surtout, il n'aimait pas le fait qu'il insiste encore d'avantage. Et d'ailleurs, l'homme ne manqua pas d'utiliser un sort pour l'empêcher de bouger. Léo sentit immédiatement ses jambes se clouer, il tenta de bouger un peu mais en fut incapable. En cet instant, le coeur de Leopold s'emballa plus encore, alors qu'il comprenait qu'il était pris au piège. Il n'avait aucune arme sur lui, il ne pouvait pas du tout se défendre (à quoi servait les leçons d'Andrew là ?) et en prime, il ne pouvait même plus s'enfuir. Quand le Sorcier mentionna le fait de l'emmener directement dans son laboratoire, l'humain sentit de nouveau une vague de panique le prendre. Non... il ne voulait pas y aller, il ne pouvait pas y aller... Il ne pouvait pas se laisser emmener. Alors, forcément, le Sorcier lui laissait du temps pour réfléchir à tout cela et il ne pouvait pas s'empêcher de réfléchir à ce qu'il pouvait dire à Dean pour se sauver de là. Il ne voulait pas le faire, mais en même temps, il ne parvenait pas à s'empêcher de vouloir s'en sortir. Il suffisait que Leopold pense à tout ce que le Sorcier pouvait lui faire encore une fois dans son laboratoire pour qu'il ait envie d'accepter son accord.

"Laissez moi partir..." Supplia le jeune homme, tentant une dernière fois de s'en sortir sans avoir besoin de jouer au petit jeu sordide de ce Sorcier. Il ne voulait pas donner une vie non (quand bien même, il en avait en tête), il ne voulait pas tomber dans cette monstruosité. Même si ça pouvait sauver sa vie, même si ça pouvait l'empêcher d'y retourner. Surtout qu'il n'avait aucun moyen de s'en sortir.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Sam 30 Juil - 21:54


Il était temps de se retrouver
L

e piège était en place, et il semblait que sa proie s'y soit engouffrée sans trouver d'échappatoire. Il faut dire que Dean, en la circonstance, n'avait pas énormément de mérite. Il n'avait pas besoin de dire ou faire grand chose pour parvenir à ses fins quand il se trouvait en présence d'un simple humain (simple peut-être pas néanmoins, il lui avait déjà échappé une première fois, après tout). Il lui suffisait d'utiliser sa magie, tout simplement, et cette magie était généralement suffisamment puissante pour lui permettre de faire comme bon lui plaisait. Non pas qu'il soit capable de tout pour autant (si tel était le cas, il n'aurait aucun besoin de toutes les expériences qu'il faisait au fond des grottes), mais certains sortilèges des plus élémentaires pour lui étaient bien capables de donner du fil à retordre à un être humain normalement constitué (pour peu que les êtres dénués de pouvoirs soient réellement la norme, ce qui n'était pas dit), et c'était ce qu'il venait d'utiliser sur Léo afin de le réduire au calme tout en gardant une prise réelle sur lui. Il aurait pu employer une méthode plus violente encore, mais il n'avait pas voulu s'y résigner. Son but n'était pas de faire souffrir Léo (pas encore), et même s'il le conduisait jusqu'à son laboratoire et qu'il finissait vraiment par lui faire du mal, ce serait certes par vengeance, mais pas à des fins sadiques. Seulement parce qu'il considérait que les choses devaient se passer ainsi. Même si en fait, Dean laissant honnêtement le choix à Leopold, il ne tenait qu'à lui d'échapper une bonne fois pour toutes au sort funeste qu'il avait fui une première fois. Il suffisait pour cela d'accepter les termes de son petit marché, si odieux soit-il. Justement parce qu'il était odieux, en fait.

-C'est bien mon intention
, affirma très posément le Sorcier quand Léo lui demanda de le laisser partir (évidemment, il ne suffisait pas de le lui demander pour qu'il s'exécute, ce serait beaucoup trop simple, et Dean ne supportait pas la simplicité). Je peux te redonner ta liberté, je peux même te promettre que tu n'auras plus jamais affaire à moi et que je disparaîtrai de ta vie pour toujours, je n'ai qu'une parole. Et en l'occurrence, oui, si Léo devait céder, Dean comptait bien s'y tenir. Il pouvait être relativement sport quand il le décidait (ce qui n'était pas toujours le cas). Il te suffit seulement d'accéder à ma demande, pour cela.

Dans le cas contraire, il l'emmènerait avec lui jusqu'aux profondeurs obscures des grottes, et cette fois, il est certain qu'il ne lui ferait pas de cadeau. Il se chargerait de son sort dans l'immédiat afin de s'assurer qu'il n'ait pas d'autres occasions de s'enfuir, et il en serait aussi très satisfait.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Mer 14 Sep - 21:23

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Leopold n’avait aucune envie de céder à la demande de Dean Appers, il n’avait aucune envie de vendre une vie contre la sienne. Mais en même temps, le jeune homme se rendait bien compte qu’il n’avait pas énormément le choix non plus. L’humain se retrouvait complètement bloqué par la magie du Sorcier, il savait qu’il n’allait pas s’en sortir si facilement. Si l’homme décidait de ne pas le laisser partir, il n’allait pas le laisser faire. Et Léo ne savait que trop bien ce qui l’attendait, si jamais il devait se retrouver de nouveau dans les grottes. Le jeune homme ne se faisait pas d’illusion, le sorcier n’allait pas lui laisser une nouvelle chance de s’en sortir. Il allait donc mourir s’il ne parvenait pas à s’en sortir. Autant dire que Léo avait moins de rester en vie maintenant que la dernière fois qu’il s’était fait enlever. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de supplier le sorcier, alors qu’il savait parfaitement que ce n’était pas de cette manière qu’il allait y parvenir. Ce n’était pas possible qu’il parvienne à convaincre l’homme de le laisser partir, juste en lui demandant de le faire. Pas alors qu’il lui avait fait une proposition juste avant, qu’il n’avait pas envie d’accepter. Même si le jeune homme commençait à se demander s’il n’allait pas devoir répondre à la demande de Dean Appers.

Quand l’homme affirma alors qu’il avait l’intention de le laisser partir, Léo sentit son cœur s’emballer. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’avoir de l’espoir, alors qu’il savait parfaitement qu’il était en train de se faire des idées. Il n’allait pas pouvoir s’en aller comme ça, sans qu’il offre quelque chose au sorcier. Et ce dernier ne manqua pas de le préciser d’ailleurs, en précisant qu’il allait même lui promettre de ne plus jamais venir dans sa vie. Leopold savait bien qu’il ne pouvait pas faire confiance à la parole de cet homme, mais en même temps c’était tentant. Parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de le voir disparaitre complètement de sa vie. Si pendant ce temps où le sorcier ne s’était pas trouvé en face de l’humain, Léo avait eu envie de croire qu’il l’avait oublié, il devait se rendre compte que ce n’était pas le cas. Il ne pouvait pas vivre avec une ombre sur sa tête constamment quand même. Ce n’était pas une vie, Léo n’avait pas envie de vivre comme ça.

« Vous allez complètement disparaitre de ma vie ? Vraiment ? »

Et en prononçant ces mots, le jeune homme savait qu’il était complètement perdu. Le jeune homme savait qu’il allait trop loin, qu’il ne devait pas poser cette question. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher, il avait envie de savoir si Dean Appers était vraiment sérieux quand il affirmait qu’il allait disparaitre de son existence. Cette idée était forcément agréable pour lui, elle était tentante. Une vie entière sans avoir besoin de se soucier de l’ombre de son sorcier sur sa vie, ça serait un souci en moins. Même s’il s’en voulait vraiment de poser cette question.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Mer 14 Sep - 22:02


Il était temps de se retrouver
D

ean savait qu'au petit jeu qui était en train de se jouer, c'était lui qui avait les meilleures cartes en main. En même temps, il trichait, manifestement. Ses pouvoirs lui donnaient un avantage manifeste sur son interlocuteur, et il en faisait dors et déjà usage en cet instant, tandis que Leopold était immobilisé au sol, incapable de bouger, puisqu'il l'avait décidé. Les termes de son marché étaient certes justes, mais il forçait néanmoins le destin. S'il le décidait, Dean pouvait tuer son interlocuteur sur place et dans l'instant. En l'absence d'échappatoire, il était forcément plus tentant d'accepter la solution alternative, celle qui vous garantissait de ne pas mourir dans l'instant. Car on ne parlait pas de menaces qui pouvaient se contrer, on parlait d'une mort imminente, à laquelle manifestement le jeune homme n'avait pas envie de se confronter (et c'était tout à son honneur). Dean profitait de la situation pour tester les limites de son interlocuteur. Il se doutait bien du fait que le jeune homme était quelqu'un d'intègre, pas de nature à pactiser avec le diable, mais toute âme est corruptible, a un prix. Il suffit de déterminer lequel, voilà tout, et c'était en cet instant ce à quoi Dean s'employait. Avec le plus grand des calmes et une totale dextérité. Un large sourire s'étira sur ses lèvres quand le jeune homme lui demanda confirmation de ce qu'il avait promis. Allait-il vraiment le laisser tranquille ? Allait-il disparaître de sa vie pour ne plus jamais l'importuner ? Oui. Sa frustration à l'idée de l'avoir laissé s'échapper serait compensée parce qu'il aurait à lui offrir et la certitude qu'il se serait compromis pour cela. Sa simple vie humaine n'avait en soi pas la moindre importance, et pour peu qu'il n'interfère pas dans ses plans, il lui ficherait une paix royale, il pouvait le garantir.

-Vraiment,
confirma-t-il dans un hochement de la tête. Tu n'entendras plus jamais parler de moi, je ne serai plus pour toi qu'un mauvais souvenir. Il parlait avec honnêteté. Bien sûr, il pourrait tout aussi bien mentir, mais en l'occurrence, il était complètement sincère. Il respecterait les termes de leur accord, pour peu qu'il lui propose une monnaie d'échange qui soit à ses yeux réellement digne d'intérêt et susceptible d'attirer son attention. Alors, qu'en dis-tu ? demanda-t-il, presque convaincu d'avoir remporté la partie.

Il avait envie de croire que le simple fait qu'il ait posé la question en disait long sur ce qui allait suivre. Leopold pouvait encore décider de laisser tomber, de ne pas lui offrir ce qu'il souhaitait. Soit, il le pouvait bel et bien. Mais dans ce cas, Dean ne manquerait pas de mettre à exécution ses menaces de tout à l'heure. Il avait à sa disposition toutes les armes nécessaires, et de cette manière, il serait tout de même vengé.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Mer 9 Nov - 23:16

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Le fait que Leopold pose la question, pour avoir la confirmation des promesses du Sorcier, voulait bien dire qu’il pensait trop à sa solution. Le jeune homme n’avait aucune envie de vendre une vie à la place de la sienne, mais en même temps il n’avait pas plus envie de mourir. Il avait approché de trop près la mort en voulant en terminer, il ne se doutait pas encore qu’il allait de nouveau s’approcher trop de cet état bientôt. Il n’avait aucune envie de mourir maintenant, sa dépression n’était pas vraiment terminée, mais il n’avait aucune envie de trépasser. Encore moins des mains du Sorcier, encore moins maintenant. Il ne voulait pas laisser cet homme gagner contre lui, après s’en être si bien sortie la dernière fois. Parce que Léo le savait, il avait eu énormément de chance la dernière fois et il n’avait pas envie de tout gâcher à présent. Sauf… qu’il avait un peu de mal avec le marché de celui qui se trouvait sous ses yeux. Mais en même temps, il ne pouvait pas nier que c’était vraiment tentant, parce qu’il savait qu’il n’allait pas pouvoir s’en sortir autrement. Que s’il le voulait, le Sorcier allait le tuer dans l’immédiat. A moins, qu’il ne lui offre d’autre vie. Léo n’aimait vraiment pas ça…

Mais en même temps, alors qu’il entendait Dean Appers lui confirmer qu’il allait respecter sa parole, qu’il n’entendrait plus jamais parler de lui et qu’il ne serait qu’un mauvais souvenir, il ne pouvait que sentir son cœur s’accélérer. Il avait envie que le Sorcier ne soit plus qu’un mauvais souvenir, rejoignant ceux qu’il avait d’autre dans son placard. Il avait envie de pouvoir tourner la page définitivement sur ce passage dans sa vie. Il y avait bien d’autre chose qui pouvaient lui prendre la tête, à la place de l’homme qui se trouvait sous ses yeux. Le cœur de Léo continua de battre rapidement, alors que Dean lui demandait ce qu’il en disait. Qu’est-ce qu’il en disait ? C’était une bonne question. Pendant plusieurs secondes, le jeune homme ne prononça aucun mot. Il n’avait pas envie de dire quelque chose, il n’avait pas envie de pactiser avec le diable. Mais il ne voulait pas mourir non plus. Ce fut après de longues secondes que Leopold reprit la parole, se maudissant lui-même de ce qu’il affirma à ce moment-là.

« La vie de deux myrihandes du feu, ça vous intéresse ? »

Il se maudissait de ça, il se haïssait de prononcer ces mots. Mais il venait bien de le faire, parce qu’il n’avait pas envie de mourir et qu’il n’y avait aucun autre moyen de sauver sa vie. S’il devait donc échanger une vie contre la sienne, deux vies contre la sienne même, malheureusement ça tombait sur Jane. Il se détestait vraiment, mais en même temps, elle l’avait tant fait souffrir. Et en un sens, s’il devait décider de sacrifier quelqu’un, ça tombait sur elle oui. Parce qu’elle le méritait en un sens… même si c’était odieux de sa part de le penser.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Jeu 10 Nov - 18:09


Il était temps de se retrouver
D

ean le savait, ses méthodes n'étaient pas des plus loyales, mais s'il avait dû façonner son "empire" sur des bons sentiments et des méthodes loyales, il n'en serait pas arrivé là. Il accordait déjà à Léo le privilège de passer un marcher avec lui et d'être honnête dans ce marché, il n'était pas nécessaire de lui en demander davantage. Il n'en donnerait pas plus. Les choses étaient claires, quoi qu'il en soit : soit le jeune humain capitulait, soit le sorcier allait mettre ses menaces à exécution. Et ça, de toute évidence, la jeune femme l'avait parfaitement compris. Il le lui prouva quelques instants plus tard, en cédant à sa demande et en lui faisant une proposition qui avait réellement de quoi l'intéresser et lui plaire. Un sourire amusé se déposa sur ses lèvres en entendant le jeune homme mentionner les deux myrihandes du feu. Autant dire que le marché était plus qu'honorable. Le Sorcier y gagnait au change, sans l'ombre d'un doute. Il ne gagnait pas grand chose à faire à nouveau de Léo le sujet de ses expériences, si ce n'est la satisfaction de satisfaire sa vengeance, il gagnait bien davantage à mettre la main sur les myrihandes du feu (qui avaient la particularité de lui avoir déjà échappé également)... D'autant qu'il aurait tout de même, à sa manière, sa vengeance, car Dean ne doutait pas du fait que son interlocuteur avait une conscience, et que cette dernière aurait tôt fait de le travailler sitôt qu'il serait libérer de l'emprise du sorcier. Emprise qu'il ne relâcha pas tout de suite par ailleurs. Il avait avant cela à peaufiner les détails.

-C'est une proposition des plus louables, en effet,
remarqua-t-il qui ne dissimulait rien de son intérêt. Oh que oui, le marché était déjà accepté. Les myrihandes étaient des espèces rares, en avoir à disposition était une excellente chose. Et puisqu'ils n'avaient plus pu compter sur la cousine de Julian pour les mener à lui, le jeune homme face à lui y parviendrait sans doute très bien. C'était parfait ainsi. Comment comptes-tu t'y prendre pour les mener à moi ? demanda-t-il alors, curieux.

Le fait est qu'il ne savait rien du passé commun du jeune humain avec la myrihande du feu, mais s'il devait apprendre cette information, il lui viendrait à l'esprit plus d'une idée (machiavélique, cela va sans dire) pour mettre la main sur ces sujets d'expérience qu'il ne prendrait pas le risque, cette fois, de perdre de vue. Il avait trop à y gagner, beaucoup trop. Ils ne pourraient pas progresser convenablement sans ces créatures à dispostion. Ce qui est sûr, c'est qu'il allait considérer Baker et Hardwick comme des denrées on ne peut plus précieuses, à ne surtout pas gâcher... mais à surexploiter, bien sûr. Dean avait très envie de tenir Léo au courant de ses progrès sur ses futurs cobayes, d'ailleurs.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Lun 2 Jan - 23:05

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Á peine Léo avait prononcé les mots qui étaient sortie de sa bouche, il s’en voulu. Parce qu’il était en train de vendre l’âme d’autre personne à sa place. Même si les myrihandes du feu lui avaient fait énormément de mal, même si au fond ils méritaient ce qu’il était en train de faire, Leopold s’en voulait. Il n’avait aucune envie d’échanger une vie contre la sienne, une ou deux vies peu importait. Il n’avait pas envie de jouer le jeu du Sorcier, de condamner d’autres personnes à sa place, même si ces personnes ne méritaient sans doute pas mieux que cette fin. Sauf que voilà, le jeune homme le faisait, parce qu’il était pieds liés et qu’il ne savait pas comment il allait pouvoir s’en sortir autrement. Il n’avait aucune envie de se retrouver encore une fois sur la table d’expérience de cet homme, il n’avait aucune envie de subir ce qu’il avait déjà subi. Il ne voulait pas recommencer alors son instinct de survie le poussait à faire ce que l’homme sous ses yeux lui demandait de faire. Le Sorcier ne pouvait qu’accepter l’échange, il n’y avait aucune raison qu’il n’accepte pas la vie des myrihandes du feu contre la sienne. Même s’il ne sembla pas emballé en reprenant la parole, Léo savait que ça l’intéressait. Il n’y avait aucune raison que ça ne soit pas le cas. Lui, il n’était qu’un humain, un simple humain qui avait eu la chance de survivre ou d’autre n’avait pas survécu. Jane et Baker… ils étaient des créatures et il savait de source sûre qu’ils étaient des créatures rares. Il n’y avait donc aucune raison qu’il ne trouve pas son compte dans cet échange et c’était bien pour cette raison qu’il le proposait… même s’il se sentait déjà culpabiliser.

« J’ai un passif avec la fille… »
Dit-il la voix brisée. Pas seulement parce que parler de Jane était toujours difficile pour lui, qu’il sentait son cœur se briser à chaque fois qu’il repenser à elle et qu’il repensait à ce qu’ils avaient vécu. Mais aussi parce qu’il était en train de culpabiliser, parce qu’il vendait l’âme de son ex petite amie à cet homme. Et que même elle, il fallait bien le dire, ne méritait pas de se retrouver sur une table d’expérience pour être charcuté par le Sorcier. « Je n’aurais aucun mal à la faire aller quelque part… »

Il précisa ça, mais il continuait évidemment de s’en vouloir. Le jeune homme ne savait pas du tout comment il allait pouvoir s’en sortir, il espérait pouvoir le faire autrement… une fois que l’homme aurait décidé de le libérer enfin. Mais en même temps, il n’avait aucun autre moyen de sauver sa vie. S’il devait donner une (ou plusieurs) autre vie à la place de la sienne… il ne pouvait pas faire autrement que de « vendre » celle des myrihandes. Parce qu’il n’y avait personne d’autre qu’il pouvait mettre à sa place, personne ne le méritait. Et eux… après ce qu’ils avaient fait, ce n’était pas qu’ils le méritaient, mais c’était un peu compliqué.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 197

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Lun 2 Jan - 23:21


Il était temps de se retrouver
É

tait-ce de la peur, qu'il avait le sentiment de sentir trembler au creux de sa voix, ou bien était-ce de la culpabilité ? Peut-être Dean devrait-il miser sur un subtil mélange des deux pour avoir sa réponse. Dans un cas comme dans l'autre, ça lui était quoi qu'il en soit égal. L'essentiel pour lui était que le jeune homme respecte ses engagements, accomplisse sa part du marché. Pour le reste, il laissait Léo à ses cas de conscience, il n'allait certainement pas compatir. Peut-être davantage s'en réjouir. Car s'il acceptait honnêtement de le laisser filer et disparaître de sa vie, il appréciait qu'il y ait une contrepartie à cela, quelque chose qui devait lui rappelait sans qu'il puisse s'y tromper que faute d'être le sacrifié, il était devenu celui qu'il sacrifie. Si ce choix pouvait le hanter pendant un bon moment, il en éprouverait une satisfaction certaine, sans aucun doute. Il n'aurait que ce qu'il mériterait. Il ne chercha donc pas à avoir davantage de détails au sujet de ce fameux passif que Léo semblait avoir eu avec la myrihande du feu. Amitié brisée ? Romance achevée ? Ça lui était égal, l'essentiel était que Léo était convaincu de pouvoir mener les myrihandes à lui sans trop de difficulté, et c'était tout ce qui importait (les myrihandes, oui, car ce n'était pas bien grave qu'il n'en apporte que un sur deux, le reste de la marchandise suivrait forcément, et en un rien de temps). Le résultat, seul, comptait, et après le petit jeu d'intimidation qu'il était parvenu à mettre en place, il était sûr et certain que son interlocuteur ne commettrait pas la grossière erreur de manquer à ses engagements. Il en paierait un prix terrible. Et il ne voulait manifestement pas cela. Dean afficha un sourire qui pouvait sembler amical pour quiconque ne le connaissait vraiment pas et ignorait tout de la cruauté certaine dont il pouvait être capable (un sourire qui ne pouvait pas tromper Léo, donc).

-Parfait, je te fais confiance, dans ce cas,
affirma-t-il avant de lui asséner une légère tape sur l'épaule, comme s'il s'adressait à un vieil ami. Une promesse est une promesse, tu ne me reverras plus jamais. Je demanderais à un de mes hommes de se charger de la transaction à ma place (Julian, sans doute, car il était après tout le plus fiable et le plus doué de ses sbires), il viendra te trouver le moment venu, et vous règlerez les menus détails de cette affaire ensemble. Affaire, transaction, il parlait de toute cette histoire comme d'un simple troc de marchandise, mais c'est que ce n'était rien de plus que ça, pour lui. Les myrihandes du eu étaient du bétail, comme Léo en avait été à ses yeux, même si Dean avait pris la décision de le laisser tranquille. À ce sujet, d'ailleurs, il fit cesser ses pouvoirs et rendit à Léo sa liberté de mouvement. Allez, tu es libre.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   Lun 20 Fév - 17:39

Dean & Leopold
Il était temps de se retrouver.
Leopold n’avait aucune idée de ce qu’il était en train de faire. Enfin si… il savait une chose, il tentait du mieux qu’il pouvait de sauver sa vie, même si pour cela il devait en sacrifier deux autres. Déjà, il regrettait ce qu’il avait dit au Sorcier, mais en même temps le jeune homme ne pensait pas avoir le choix. S’il ne donnait pas quelque chose à l’homme qui se trouvait sous ses yeux, ce dernier allait s’en prendre à lui. Dean Appers sembla satisfait en tout cas, puisqu’il affirma que Léo avait toute sa confiance. Cette phrase eut le don de donner un frisson au jeune homme, parce qu’il n’aimait pas vraiment l’idée d’avoir la confiance de l’homme qui l’avait enlevé et torturé comme il l’avait fait. Mais ce ne fut rien à côté du moment où il posa sa main sur son épaule, lui donnant une petite tape, comme s’ils étaient deux camarades. La seule chose qui rassura un tant soit peu le jeune homme, ce fut d’entendre le sorcier affirmer qu’une promesse était une promesse et donc qu’il n’allait plus le revoir. Léo avait craint que cet instant doive attendre le moment où Dean Appers serait satisfait des myrihandes. Mais non, le sorcier avait bien l’intention de disparaitre de son existence et concernant leur petite affaire, il allait demander à l’un de ses hommes de s’en charger à sa place. Au fond, ce n’était peut-être pas mieux, mais l’humain ne pouvait pas nier que ça l’arrangeait de ne plus avoir à faire avec le sorcier qui se trouvait sous ses yeux.

Surtout quand il entendait la manière dont il qualifiait l’accord qu’ils venaient de passer tous les deux. C’était un peu comme s’ils organisaient un échange de marchandise. Le pire, c’était que Léo se doutait que son interlocuteur ne devait même pas considérer ses cobayes comme autrement qu’une marchandise, ce qu’il avait été à une époque pour lui. De simple objet qu’il allait ramasser, qu’il échangeait, avec lesquels il faisait des transactions, et qu’il utilisait évidemment. Il les utilisait sans aucune honte. Et il allait donc se servir des vies de Jane et Baker, parce qu’il allait les lui offrir sur un plateau d’argent. Mais ça en valait la chandelle, du moins c’était ce qu’il tentait de se dire alors qu’il sentait les pouvoirs de son interlocuteur ne plus faire effet sur lui, lui permettant donc de nouveau bouger. Léo tourna son regard vers Dean Appers quand il lui affirma qu’il était libre.

Sans dire quoi que ce soit de plus, le jeune homme se contenta donc de faire volte-face et de s’en aller, le plus rapidement possible. Il n’avait aucune idée de ce qui venait réellement de se passer, et il n’avait aucune envie de prendre le risque que la situation change de nouveau, que sa chance tourne encore une fois. Il réfléchirait après, quand le Sorcier allait réclamer son dût, que Léo n’allait pas avoir d’autre choix que de lui donner s’il ne voulait pas payer les conséquences.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Il était temps de se retrouver (Dean)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était temps de se retrouver (Dean)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était temps !
» C'était le temps des fleurs ~ [Pv]
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» ELIJAH ■ Il fut un jour où 69 était un simple chiffre et il fut un temps où tu pouvais manger une banane tranquillement…
» Se retrouver après un long temps - (Kendall)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Coin sombre-