Partagez | 
 

 Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Ven 19 Fév - 21:38


Quand tout repère s'effondre
É

ponine se sentait complètement perdue. Elle n'était pas forcément sûre d'elle au quotidien, il lui arrivait de douter, de se demander quelle devait être la meilleure voie à suivre, les meilleurs choix à faire... mais jamais cela n'avait été à ce point là. Elle était quelqu'un de pragmatique, un esprit scientifique qui avait besoin de certitude, de connaître les réponses à chacune des questions qu'elle pouvait se poser immédiatement, de savoir vers quoi se tourner, de fonder ses pensées, ses réflexions, sa vie, sur des bases solides. Sauf que ses bases s'étaient effondrées, et elle ne savait plus à quoi se vouer. Elle avait basé toute son existence sur un mensonge. Un mensonge soigneusement entretenu par Mr et Mrs Hayes, qui pas une seule fois ne lui avaient laissé entendre qu'elle n'était pas de leur sang. La honte de ce sang, oui, pourquoi pas. L'aisance avec laquelle leurs vies s'étaient éloignées et le contact s'était rompu n'était sans doute pas sans rapport avec les révélations qui lui avaient été faites, mais en attendant, elle y avait vraiment cru. Elle avait vraiment pensé tout savoir de sa vie, et avoir au moins cette certitude là... Voilà qu'elle devait tout repenser tout reconsidérer, tout reprendre dès le départ... Elle ne savait vraiment plus en quoi croire, à qui se fier... Ou du moins si, elle n'avait plus qu'une seule et unique certitude. Et elle avait grand besoin de le voir en cet instant précis. Maintenant plus que jamais. Ce qui, clairement, voulait tout dire.

Alors oui, elle avait absolument voulu voir Aaron, raison pour laquelle elle lui avait donné rendez-vous, ici, à l'extérieur. Elle avait préféré ne pas aller frapper à sa porte, même si elle en avait eu l'envie, elle n'avait pas franchement envie de tomber sur un membre de sa famille, pas même Andrew. Elle ne lui avait pas non plus donné rendez-vous chez elle. Elle avait besoin de prendre l'air, elle avait vraiment du mal à rester en place, elle se sentait assaillie de pensées complètement désordonnées qui allaient la rendre décidément dingues si elle ne les partageait pas. Elle se sentit donc très largement rassurée quand Aaron se présenta au rendez-vous. Sitôt qu'elle l'aperçut, elle se précipita dans ses bras et resserra autant que possible cette étreinte. Elle se montrait rarement aussi tactile et démonstrative, mais elle avait plus que jamais besoin de ce simple contact humain.

-Tu vas bien ?


Évidemment, elle s'y intéressait bel et bien, et elle espérait qu'il aille bien, mais au fond, elle souhaitait surtout qu'il lui retourne la question, parce qu'elle avait besoin de parler, de vider son sac, de se sentir rassurée, d'une manière ou d'une autre. Se retrouver dans les bras de la seule personne en laquelle elle sache encore avoir entièrement confiance y aidait un peu, mais ce n'était tout de même pas suffisant. Elle se sentait chamboulée. Difficile de garder le c ontrôle d'elle-même en de telles circonstances.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 643

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Dim 21 Fév - 17:19

Eponine & Aaron
Quand tout repère s'effondre.
Quand Aaron avait eu le message d’Eponine lui donnant rendez-vous, dans une ruelle du village, il avait tout abandonné pour s’y rendre. Il avait appris la leçon la dernière fois, il était hors de question qu’il ne soit pas assez présent pour sa petite-amie. Mais en cet instant, ils n’avaient pas vraiment prévu de se voir à la base. Ils passaient le plus de temps possible tous les deux, mais ils n’étaient pas non plus sur le dos l’un de l’autre. Le jeune homme ne put s’empêcher de se dire que la jeune femme avait une raison particulière pour le faire venir. Peut-être simplement envie de le voir, ou autre chose. Dans tous les cas, il n’avait pas attendu pour s’y rendre, il était hors de question qu’il la fasse attendre. Quand il arriva, il afficha un léger sourire en la voyant. Eponine s’approcha alors vivement de lui pour se serrer dans ses bras. En toute honnêteté, ce contact soudain le surpris un peu. Non pas qu’il n’apprécie pas d’avoir sa petite-amie dans ses bras, mais ils n’avaient pas vraiment pour habitude d’être très tactile tous les deux et démonstratif. Sur ce point, ils s’entendaient à merveille (et sur de nombreux autres qui faisaient qu’ils étaient bien ensemble). Il fut donc un peu étonné et il se demanda donc ce qui arrivait à Eponine.

« Je vais bien oui. » Il n’allait pas mal en tout cas, même si Aaron n’était pas la joie de vivre personnifié. « Et toi, ça va ? »

Lui demanda-t-il avec une pointe d’inquiétude dans la voix, sans briser leur étreinte. Il ne savait pas ce qui arrivait à la jeune femme (peut-être qu’il se faisait juste des idées, il n’était pas bien perspicace quand il était question des relations humaines), mais il se disait qu’elle avait besoin de se réconfort. Et pendant qu’il attendait qu’elle lui réponde, il était en train de craindre le pire – comme d’habitude – et le fait qu’elle avait été agressée avant n’aidait pas son esprit à ne pas s’imaginer n’importe quoi. Même s’il savait parfaitement que ce n’était pas la bonne manière de faire. Enfin, dans tous les cas, elle avait foncé dans ses bras et il n’avait pas l’intention de briser cette étreinte en premier. Bien au contraire et il devait bien avouer que ce n’était pas désagréable. Ce n’était pas la première fois qu’il tenait Eponine dans ses bras, quand même, mais ils n’étaient vraiment pas le couple le plus démonstratif de Notre Terre. En même temps, Aaron n’avait jamais trouvé ça utile de s’afficher de la sorte. Mais il appréciait ce geste simple, même s’il ne mesurait pas toute la signification qu’il avait pour sa petite-amie.

Evidemment, Aaron était bien loin de se douter des dernières révélations que la jeune femme avait eues sur sa vie, du chamboulement qu’elle était en train de vivre. Comment pourrait-il imaginer ça de toute façon ? C’était tout bonnement impossible. Rien n’avait donné de signe, il était bien à mille lieues d’imaginer ce qu’elle allait lui dire.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Dim 21 Fév - 18:00


Quand tout repère s'effondre
É

ponine percevait l'inquiétude dans la voix d'Aaron. Et au final, ça la rassurait de l'entendre se faire sincèrement du souci pour elle. D'accord, la jeune femme n'avait pas non plus envie qu'il se fasse trop de mouron, mais elle avait au moins l'impression que l'une des relations humaines auxquelles elle avait attaché la plus grande importance dans son existence n'était pas un simple leurre, un mensonge éhonté. Elle savait qu'à Aaron, elle pouvait faire entièrement confiance, que lui ne lui avait pas menti, que leur histoire était vraie, et cela lui importait plus que tout le reste, que tout ce tissu de mensonge qui s'était finalement déchiré pour laisser place à une réalité qu'elle n'était pas encore certaine de pouvoir assumer... Elle mit quelques secondes avant de répondre. Elle ne voulait pas laisser le jeune homme dans l'attente et dans l'inquiétude, non, mais c'était difficile de trouver les mots pour exprimer ce qu'elle ressentait à l'heure actuelle. En définitive, il n'y avait pas de mots. Tout ça, c'était trop soudain. Beaucoup trop. Elle avait déjà peine à assimiler cette information pour elle... Et en même temps, elle avait vraiment besoin de la partager, si elle ne voulait pas tout simplement devenir complètement folle.

-Je ne sais pas trop,
répondit-elle tout d'abord, profitant encore un peu de leur étreinte, consciente malheureusement qu'elle aurait bien du mal à lui exposer toute la situation dans cette position. Elle s'éloigna donc, juste assez pour le regarder dans les yeux et prit une grande inspiration. Ce fut d'une voix qu'elle se reconnut à peine tant elle était tremblante qu'elle reprit la parole. J'ai découvert que mes parents m'ont menti toute ma vie... Enfin... "mes parents"... Elle poussa un soupir teinté d'amertume. J'ai été adoptée...

C'était tout ce qu'elle trouvait à dire pour le moment, elle n'arrivait pas à rentrer dans le détail, ce seul constat lui serrait déjà le cœur, parce qu'elle avait le sentiment d'être une usurpation de quelqu'un d'autre. D'avoir été le même mensonge que celui sur lequel on avait bâti sa vie, au point de se demander ce qu'elle pouvait apporter encore de réel à Aaron alors que tout autour d'elle était si faux. C'était bien cela, le souci au-delà de toutes ces révélations, Eponine ne savait même plus trop qui elle était, elle avait l'impression de devoir tout reprendre du début... Elle se posait sûrement trop de questions. Malheureusement, c'était plus fort qu'elle, elle se posait toujours bien trop de questions, elle n'arrivait pas à faire différemment, elle aimait savoir d'où provenait toute chose, parce que saisir les origines, c'était parvenir à comprendre... Sauf que là, puisqu'elle devait reconsidérer jusqu'à ses propres origines, elle ne savait plus qui elle était, et encore moins ce qu'elle devait faire. Vis à vis de ceux qui l'avaient élevée, vis à vis des Steele, vis à vis d'elle-même. C'était un vrai bordel, dans son crâne.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 643

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Sam 27 Fév - 14:50

Eponine & Aaron
Quand tout repère s'effondre.
Aaron voulait, évidemment, savoir ce qui rendait Eponine dans cet état. Il voyait bien qu’elle n’allait pas bien, mais il ne savait pas encore pourquoi. Les quelques secondes qu’elle laissa écouler après sa question furent un vrai supplice, même s’il savourait quand même le fait de l’avoir dans ses bras. Finalement, elle reprit la parole, affirmant qu’elle ne savait pas trop comment elle se sentait. Encore une fois, Aaron se mit à s’inquiéter plus encore. Il ne dit rien, elle s’écarta un peu. Le regard du jeune homme plongea dans celui de sa petite amie, il ne dit rien encore une fois et se contenta d’attendre qu’elle reprenne la parole. Ce qu’elle fit finalement, annonçant dans un premier temps que ses parents lui avait mentit toute sa vie. Aaron ne comprenait pas vraiment ce qu’elle voulait dire par là, sur le moment, avant qu’elle ne termine son explication en expliquant qu’elle était adoptée. Ça pour une nouvelle… le jeune homme ne s’y était vraiment pas attendu. La surprise se lisait sur son visage d’ailleurs et sur le fait qu’il mit quelque seconde avant de réagir à son tour.

« Adoptée ? » Cette question ne servait vraiment à rien, mais elle montrait à quel point il était surpris de cette révélation. « Mais tu en es certaine ? Comment tu l’as découvert ? »

Le jeune homme n’avait pas envie d’enfoncer plus encore le couteau dans la plaie d’Eponine, mais il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir savoir. Comment l’avait-elle découvert soudainement ? Est-ce que ses parents avaient fini par lui avouer la vérité, même si pour le coup on ne pouvait pas vraiment les considérer comme ses parents (quoi que c’était quand même eux qui l’avaient élevé toute sa vie). Est-ce qu’il était possible qu’un doute persiste ? Aaron avait besoin de savoir, il se sentait évidemment concerné par cette situation. Il voyait bien que la jeune femme était particulièrement touchée par cette nouvelle, il avait envie de pouvoir la réconforter du mieux qu’il puisse faire. Parce qu’il se doutait bien que ce n’était pas évident d’aborder sa vie de cette manière, de découvrir tout d’un coup qu’on n’était pas vraiment celle qu’on croyait être. Le jeune homme ne savait pas vraiment comment il réagirait s’il devait apprendre être adopté, mais en même temps les Hellsing avait un esprit de famille assez particulier. Il y avait peu de chance qu’un tel évènement arrive, mais en se mettant à la place de sa petite-amie, Aaron pouvait facilement comprendre son trouble.

« Tu sais, ça ne change rien pour moi. »

Lui dit-il alors, en la reprenant dans ses bras pour la serrer contre lui. Il connaissait Eponine, il savait qu’elle avait tendance à se poser des questions. Il ne voulait pas qu’elle pense que sa vie n’avait rien à voir avec ce qu’elle avait actuellement, qu’elle ne méritait pas ce qu’elle avait (même si ce n’était pas forcément un mérite d’avoir un Aaron Hellsing comme copain). Il serait là pour elle, toujours.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Sam 27 Fév - 15:59


Quand tout repère s'effondre
É

ponine hocha vivement la tête à la première question que lui posa Aaron, qui lui aussi encaissait à présent la nouvelle dans ce qu'elle avait de particulièrement surprenante autant que perturbante. Oui, elle était sûre de ce qu'elle lui disait. Si elle avait ne serait-ce que le moindre doute, elle ne serait pas à ce point bouleversée. Elle avait eu du mal à intégrer cette information et à bien vouloir reconnaître qu'elle la concernait, mais les révélations de ses parents étaient tombées sur sa vie tel un couperet tranchant. Après ce qu'ils lui avaient dit, elle ne pouvait douter. Alice n'était pas une simple illuminée croisée au hasard d'une rue qui voulait à tout prix retrouver une sœur imaginaire. Elle était sa sœur, aussi incroyable cela pouvait-il paraître à notre solitaire Éponine, qui avait toujours imaginé qu'elle était fille unique, et s'en était jusqu'alors parfaitement accommodée par ailleurs. Elle répondit sincèrement à ses questions, d'une voix toujours tremblante, ne sachant contenir une émotion qui allait définitivement au-dessus de ses forces.

-J'ai rencontré cette fille, qui cherchait absolument à retrouver sa sœur, qui avait été abandonnée avant sa naissance. J'ai pas tout de suite voulu croire que c'était moi, bien sûr, mais tout coïncidait.
Elle prit une profonde inspiration, elle était complètement bouleversée par toute cette histoire. Elle aurait tant aimé pouvoir être épargnée. Elle savait peut-être la vérité sur elle-même, à présent, mais pour ce qui était de l'assumer, c'était une toute autre paire de manche. Mes parents... Qui ne l'étaient plus vraiment, certes, mais à ce stade, elle ne savait plus qui elle était supposée appeler comment. m'ont avouée m'avoir adoptée.

Elle n'ajouta rien de plus, elle était complètement perdue, et cela, elle était convaincue qu'Aaron l'avait compris, elle ne laissait pas vraiment planer de doute à ce sujet tant le chasseur pouvait découvrir d'elle le spectacle d'une Éponine bouleversée comme elle n'avait jamais su l'être à ce point auparavant. Et Aaron trouva exactement les mots dont elle avait besoin en la circonstance. Pour lui, ça ne changeait rien. Il l'acceptait comme elle était et quoi qu'il arrive. Dans l'absence de certitude, elle pouvait tout de même compter sur lui... C'était tout ce qu'elle avait besoin d'entendre, parce qu'il était le seul auquel elle pouvait et voulait encore se raccrocher. Entièrement et sans retenue.

-Merci... T'imagines même pas à quel point ça compte pour moi.


Tout comme il n'imaginait peut-être pas à quel point il comptait pour elle. Elle avait le sentiment que, de tous les pans de sa vie, celui que représentait Aaron était le seul à être entièrement fiable. En soi, ce n'était peut-être pas si rassurant que cela, mais tout de même, elle pouvait entièrement s'en satisfaire s'il lui garantissait d'être toujours là pour elle. Comme il ne manquait pas de le lui promettre en cet instant.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 643

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Mer 6 Avr - 23:28

Eponine & Aaron
Quand tout repère s'effondre.
Il n’y avait pas de doute à avoir, Eponine avait bien été adopté par ses parents. La jeune femme confirma qu’il n’y avait pas de doute, parce qu’elle avait rencontré une fille cherchant sa sœur abandonné avant qu’elle ne vienne au monde et les détails avaient coïncidés. Et ensuite, les parents de la jeune femme avaient confirmé les dires, ils avaient avoué qu’ils l’avaient adopté. Aaron ne parvenait même pas à comprendre ce que ressentait sa petite-amie en cet instant précis. Il comprenait évidemment qu’elle était complètement perdue et que cette situation la chamboulée, mais il ne pouvait pas savoir entièrement ce qu’elle ressentait. Il se contentait simplement d’imaginer, de se mettre comme il le pouvait à sa place. Et ce fut bien pour cette raison qu’il lui affirma que ça ne changeait rien pour lui, parce que c’était effectivement le cas. Qu’Eponine soit la fille de ses parents ou pas, ça ne changeait absolument rien pour lui. Parce que dans tous les cas, elle restait Eponine et celle qu’il aimait. C’était normal que cette situation la perturbe complètement et qu’elle se demande qui elle était, mais Aaron n’avait pas l’intention de laisser ce détail changer quoi que ce soit entre eux. Même si ce n’était un détail bien sûr, ça n’avait pas d’influence sur leur relation. Il n’y avait aucune raison que ça en ait. Parce que même si Eponine n’était pas la fille de ses parents, comme elle l’avait cru toute sa vie, elle était celle qu’elle était. Et Aaron aimait Eponine pour celle qu’elle était, pas pour la fille de ses parents qu’elle pouvait être.

Aaron afficha un léger sourire quand il entendit Eponine lui dire que ses mots comptaient énormément pour elle. Pour une fois, le jeune homme appréciait de ne pas avoir mis les pieds en dehors du plat. On ne pouvait pas vraiment dire qu’il était particulièrement doué, il avait tendance à ne pas faire les choses bien. Il avait pourtant envie de faire les choses bien, parce qu’il sentait bien que sa petite-amie n’était pas bien et qu’il espérait la soulager un petit peu. Il avait tellement envie de faire quelque chose pour elle.

« Qu’est-ce que tu vas faire ? »

Elle n’était donc plus vraiment la fille de ses parents, même si c’était sans doute impossible de ne plus considérer Mr et Mrs Hayes comme ses parents. Même s’ils avaient adopté la jeune femme, ils l’avaient quand même élevé. Mais Eponine ne pouvait pas non plus ignorer le fait qu’elle avait d’autres parents – des vraies techniquement – ainsi qu’une sœur. Ce n’était pas une chose qu’on pouvait mettre de côté et ne pas s’en soucier, raison pour laquelle la jeune femme se sentait à ce point perdue actuellement d’ailleurs. Aaron ne savait pas trop ce qu’il ferait à sa place et il n’était pas certain que sa petite-amie ait vraiment une réponse à sa question non plus. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de la poser, parce qu’il avait envie de savoir ce qu’elle envisageait de faire.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Sam 9 Avr - 11:32


Quand tout repère s'effondre
C

e qu'elle comptait faire ? Cette question était épineuse, et elle était celle, bien sûr, que la jeune femme ne cessait de se poser depuis ces révélations. Elle aimerait vraiment pouvoir avoir des réponses à cette question, elle se sentirait soulagée d'être fixée par rapport à cete situation, mais pour l'instant, il n'en était rien, les possibilités se présentaient à lui, se précipitaient dans son crâne, et elle avait beaucoup de mal à faire la part des choses. Elle avait toujours été solitaire et indépendante, sa famille d'adoption avait sûrement bien vite regretté leur choix, puisque la rupture n'avait pas tardé à se faire, entre, eux, elle ne pouvait pas que blâmer son statut de fille adoptée, pour cela. Elle ne pouvait pas se rapprocher de la famille qu'elle avait pensé sienne si longtemps, c'était trop tard, mais elle n'avait pas envie de s'incruster non plus dans une famille qui avait pris ses habitudes, qui avait vécu dix-neuf ans sans elle. Et en même temps, elle ne pouvait pas les ignorer non plus. Il fallait qu'elle trouve un compromis, une juste mesure. pour le moment, ce n'était pas des plus évidents. Son esprit structuré, qui aimait que chaque chose à sa place, était perturbé par le fait de ne pas savoir quelle place donner à cette nouvelle information. Mais elle pensait que, grâce à Aaron et à son soutien, elle trouverait sa place, elle trouverait ses repères. Elle planta son regard dans celui de son petit ami, il ne se rendait sans doute pas compte du sentiment d'apaisement qu'il parvenait à lui insuffler par sa seule présence. Les pensées se bousculaient en elle, mais elles se faisaient moins cahotantes, en présence du jeune homme. Elle se sentait plus calme, beaucoup plus apaisée, et ça lui faisait le plus grand bien.

-Je ne sais pas trop encore. Cette famille a été adorable avec moi, mais j'avais le sentiment... de pas être à ma place avec eux, tu vois, comme si je m'incrustais sur un portrait de famille... J'ai envie de mieux les connaître, mais je ne veux pas trop attendre d'eux... Et je ne veux pas qu'ils attendent trop de moi non plus.
Elle marqua un pause, déposa une main sur sa joue. J'ai le sentiment que t'es mon seul repère. Elle baissa les yeux. Ma seule famille.

Elle disait les choses comme elle le sentait. Elle éprouvait en effet les choses de cette manière. Peut-être que ça allait l'angoisser, peut-être que cela lui donnerait trop de responsabilités, peut-être qu'il aurait le sentiment qu'elle donnait trop d'importance à leur relation (même si elle pensait qu'il lui donnait de l'importance également, il lui avait présenté son frère, tout de même)... Peut-être, peut-être, mais c'était un fait qu'elle n'avait plus que lui comme point d'ancrage, et elle n'avait pas envie de garder cette pensée pour elle, elle voulait la partager avec la principale concernée.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 643

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Sam 16 Avr - 17:35

Eponine & Aaron
Quand tout repère s'effondre.
Aaron ne pouvait vraiment pas imaginer ce qu’était en train de vivre Eponine et il devait bien avouer qu’il n’avait aucune envie de se retrouver à sa place. S’il lui demandait ce qu’elle comptait faire, c’était bien parce que la situation était vraiment compliquée. La jeune femme découvrait que sa famille – avec qui les choses n’étaient déjà pas bien facile – n’était pas sa vraie famille et qu’elle en avait une autre, qui avait déjà vécu de nombreuses années sans elle. Elle ne pouvait pas complètement abandonner ses parents adoptifs, qu’elle avait considérés si longtemps comme ses vrais parents, et aller s’incruster chez ceux qui lui avaient donné naissance. C’était vraiment une situation à s’arracher les cheveux, surtout quand on avait le caractère de Ponine. La jeune femme était ordonnée, structurée, c’était un vrai chamboulement. Elle n’avait vraiment pas eu besoin de ça. Mais malheureusement, elle ne pouvait vraiment pas faire comme si de rien n’était, comme si elle ne savait rien du tout. Et elle devait donc faire quelque chose, mais quoi ? Visiblement, Eponine se posait la même question. Aaron observa attentivement sa petite-amie alors qu’elle lui expliquait ce qu’il s’imaginait déjà. Elle avait besoin de temps avant tout. Le jeune homme apprécia le geste tendre de sa petite-amie quand elle vint déposer sa main sur sa joue, alors que leurs regards étaient plongés l’un dans l’autre. Mais il apprécia encore plus les propos qu’elle lui adressa ensuite. Il était évident que la relation entre Aaron et Eponine était un peu particulière. Les deux jeunes gens n’étaient pas des plus doués en amour et encore moins en relation humaine, ils apprenaient petit à petit ce que cela faisait. Mais il était évident qu’ils s’aimaient plus que tout. Et la déclaration qu’Eponine lui fit ne pouvait que toucher Aaron. Par moment, il se demandait vraiment ce qu’elle pouvait lui trouver et considérait qu’il avait énormément de chance de la connaître. Elle méritait sans doute mieux que lui – parce qu’il était évident qu’il n’était vraiment pas doué – mais il aimait qu’ils vivent cela ensemble. Il l’aimait tout simplement.

« Et je peux être ta seule famille si tu veux. » Aaron attrapa doucement le menton de la jeune femme pour qu’elle relève son regard vers lui, il n’avait pas envie qu’elle baisse les yeux. « Tu as juste besoin de temps pour réussir à démêler tout ça. Mais si aucune de ces familles ne te convient, je serais toujours là moi. »

Ils apprenaient tous les deux ce que cela faisait d’être en couple et d’avoir une relation sérieuse, mais il était clair que leur histoire n’était pas anodine. Eponine est la seule fille à avoir réussi à faire oublier un peu Aaron ses devoirs de chasseurs et envers sa famille. La seule à faire battre ainsi son cœur. Leur relation était encore toute neuve, mais elle avait énormément d’importance pour Aaron, sinon il n’aurait jamais présenté la jeune femme à son frère. Il ne s’imaginait pas un jour cesser de l’aimer et oui, en réalité il envisageait d’ores et déjà d’être une famille avec Eponine. Qu’elle entre dans la sienne déjà… même si c’était loin d’être évident. C’était bien trop tôt pour envisager ça concrètement, mais il ne voyait pas les choses autrement.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Sam 16 Avr - 21:02


Quand tout repère s'effondre
E

ponine esquissa un sourire quand Aaron assura qu'il pouvait bien être sa seule famille si elle le décidait. Au fond, la perspective d'affirmer qu'il l'était dors et déjà était on ne peut plus tentante. Ce ne serait pas juste, bien sûr, même si elle n'avait plus beaucoup de contact avec sa famille qui s'avérait adoptive, même si elle ne savait quoi penser de sa famille biologique. Elle devait leur laisser leur chance, ils le méritaient sans doute. Ses parents, les vrais, avaient semblé si heureux de la trouver... mais en attendant, il l'avait tout de même laissée sur le parvis de l'orphelinat après sa naissance. Elle voulait ne compter que sur Aaron parce qu'il était celui en qui elle avait le plus confiance au monde. Parce qu'elle savait qu'il ne la trahirait jamais, parce qu'elle était convaincue qu'elle pouvait entièrement lui faire confiance, parce qu'elle avait la certitude que, si quelque chose de grave devait lui arriver, c'est lui qui parviendrait à la maintenir debout, à l'aider à se sentir mieux. Mais elle devait néanmoins laisser une chance à ses parents qui n'en étaient pas et à cette famille venue de nulle part, faire le tri dans ses pensées et dans ses sentiments. Après, seulement, pourrait-elle décider en son âme et conscience de ce qu'elle devrait faire. Il fallait se laisser le temps, voilà tout. Et c'était exactement ce que lui conseillait Aaron. Laisser le temps au temps, voir en conséquence, et avoir conscience, quoi qu'il en soit, qu'il serait là pour elle, et que si elle ne devait compter que sur une seule personne au monde, il acceptait d'être cette personne sans hésitation. Pendant un instant, elle se contentant seulement du silence, regardant le jeune homme dans les yeux sans mot dire, avant de finalement approcher ses lèvres des siennes et de l'embrasser. Les mots n'auraient pas su exprimer ce qu'elle pensait en cet instant, ce qu'elle ressentait exactement. L'amour qu'elle éprouvait pour lui, bien sûr, mais de la gratitude, aussi, parce que même s'il se disait peu doué pour les relations humaines (ce qui n'était pas faux, c'est vrai - et elle ne l'était pas plus de son côté), il avait su trouver les mots juste, et adopter la meilleure réaction possible.

-Je vais te demander quelque chose... Tu vas peut-être trouver ça idiot.
Elle se mordilla la lèvre inférieure, hésitante. Tu accepterais de passer quelques jours chez moi ? J'ai pas trop envie de rester seule en ce moment.

De sa part, la demande pouvait sembler particulièrement étrange et inadéquate, elle était d'un naturel solitaire. Elle vivait seul parce qu'elle le voulait, parce qu'elle tenait à sa solitude et à son indépendance, comme c'était également le cas pour Aaron, raison pour laquelle ils pouvaient parfois passer un long moment sans se voir (trop longtemps parfois quand même), n'éprouvant pas la nécessité d'être constamment là l'un sur l'autre, mais là, le poids de ces révélations aiguisait de mauvaises pensées et des tourments qu'il était le seul à être capable de chasser. Il refuserait sans doute, et elle comprendrait. Il avait forcément mieux à faire.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 643

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Dim 17 Avr - 12:49

Eponine & Aaron
Quand tout repère s'effondre.
Aaron espérait vraiment avoir trouvé les mots justes pour soutenir sa petite-amie. Il peinait à comprendre entièrement ce qu’elle ressentait, c’était un vrai bouleversement dans son esprit et dans sa vie entière. Aaron était persuadé qu’à sa place, il réagirait sans doute même pire qu’elle, mais ça c’était surtout parce qu’il aimait sa petite vie structurée. Même si elle n’était pas parfaite – et le serait beaucoup moins prochainement – il appréciait ce qu’il avait actuellement dans sa vie. Il n’était pas vraiment pour les grands bouleversements, quoi que l’arrivée d’Eponine dans sa vie ait été particulièrement agréable. Mais sur le moment, il s’était quand même sentit un peu perdu et il avait fallu que les deux tourtereaux reçoivent l’aide d’une tierce personne en plus. Mais bon, certain changement était quand même beaucoup moins agréable que d’autre et Aaron n’osait pas imaginer ce que ressentait Eponine. Par conséquence, il se sentait un peu inutile aussi. Il avait envie de l’aider et il espérait que ses paroles l’aidaient en partie, mais il ne savait pas vraiment quoi faire. C’était la première fois qu’une autre personne le préoccupait plus que lui et il ne savait pas toujours s’y prendre. Mais visiblement, le jeune homme avait trouvé les mots justes. Eponine ne répondit rien à ses propos, mais elle vint déposer ses lèvres sur les siennes. C’était un contact plus qu’agréable. Aaron n’aurait pas cru, mais les contacts humains étaient vraiment appréciables quand cela était avec une personne qu’on aimait. Et puisqu’il était fou amoureux de la jeune femme, il ne pouvait que les savourer.

Quand leurs lèvres se séparèrent, Eponine affirma alors à Aaron qu’elle avait quelque chose à lui demander, quelque chose qu’il pourrait trouver un peu bête. Le jeune homme ne dit rien, se contentant d’attendre ce qu’elle voulait, se demandant quand même ce que c’était. Et puis elle lui demanda alors de passer quelques jours chez elle. Le chasseur devait bien avouer qu’il était quand même un peu surpris. Non pas qu’il trouve l’idée désagréable, juste surprenante, mais c’était un peu inattendu. Les deux jeunes gens avaient un caractère solitaire, qui les poussait à vivre chacun de leur côté et se retrouver de temps en temps. Aaron avait fait l’erreur, par moment, de négliger Eponine à cause de ce caractère justement. Il ne s’était donc pas attendu à ce qu’elle veuille qu’il passe quelque jour chez elle. Mais il appréciait l’idée. Aaron se rendait bien compte que sa petite-amie était vraiment perturbée par toutes ses révélations, elle avait besoin de soutien et de sa présence. Il était évident qu’il ne pouvait pas la lui refuser. Et en même temps, le jeune homme devait bien avouer que ça l’angoissait un peu.

« C’est pas idiot du tout. » Affirma-t-il pour la rassurer, avant de reprendre. « Je veux bien oui. »

Aaron afficha un sourire en coin avant de venir déposer une nouvelle fois ses lèvres sur celle de sa petite-amie, un geste qui était devenu naturel pour lui alors qu’il ne s’y était pas attendu. Mais il avait aussi surtout envie de se donner un peu de courage comme ça. Non pas que le fait d’accepter de passer quelque jours avec Eponine puisse lui en demander énormément, c’était juste… inattendu. Un changement dans ses habitudes et peut-être même, une étape dans sa relation avec Eponine.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Dim 17 Avr - 14:51


Quand tout repère s'effondre
P

our beaucoup, la proposition d'Eponine n'aurait pas semblé idiote, elle aurait même paru naturelle, au fond. Dans un couple, il faut se soutenir, c'est la base, dirons-nous, et puisqu'Eponine se sentait perdue et avait besoin de compagnie, il était sans doute normal que son petit ami lui apporte ce soutien et cette compagnie. Mais tous les deux n'avaient jamais vraiment agi comme le fond tous les couples, ne serait-ce que parce que, en termes de relations humaines, ils n'étaient l'un comme l'autre pas bien doués. Eponine offrait à Aaron de passer quelques jours chez elle, mais elle n'était même pas sûr, au fond, d'apprécier se dispenser de solitude aussi longtemps. Elle ne lui en aurait pas voulu, s'il avait refusé. Elle aurait sans doute été un peu déçue, c'est sûr, mais elle n'aurait pas songé à le lui reprocher, car après tout, ce n'était jamais ainsi qu'ils fonctionnaient. Et ce n'était pas pour autant que les choses ne fonctionnaient pas très bien entre eux. Mais il affirmait qu'il ne trouvait pas sa proposition idiote. Même, il l'accepta. Cette approbation fit naître sur le visage de la jeune femme l'un de ses rares sourires. Elle ne savait pas trop si cette solution serait la bonne, mais ce qu'elle savait pour sûr, c'est que la compagnie d'Aaron était la seule à pouvoir l'apaiser, il était le seul à pouvoir la rassurer et lui faire du bien. Pour l'heure, elle avait besoin de lui, tout simplement. Elle rendit au jeune homme son baiser, soulagée de le voir sourire, lui aussi. Elle avait le sentiment de lire dans son regard un rien d'appréhension, mais elle s'illusionnait peut-être, il s'agissait peut-être seulement du miroir de ses propres émotions, et pour sa part, elle appréhendait forcément, oui. Elle prenait leur relation très au sérieux, et elle avait été mise à l'épreuve à plusieurs reprises, déjà... C'était une nouvelle étape qu'ils pouvaient envisager de franchir, de la sorte... Voir peut-être même plusieurs étapes, en fonction de la manière dont les choses se dérouleraient... En tous cas, ce n'était pas anodin. Mais c'était ce dont elle avait besoin, tout simplement.

-Merci.
Éponine se serra dans les bras de son petit ami et ne dit rien durant quelques secondes, se contentant de profiter de cette étreinte apaisante. Ses soucis et ses craintes n'étaient jamais bien loin d'elle, mais au moins, dans ses bras, ils avaient l'air beaucoup plus légers, simples et supportables. C'est pas obligé d'être tout de suite, hein. Mais quand tu voudras...

Il avait sûrement d'autres choses à faire dans l'immédiat. Elle ne le pressait pas d'accéder à sa requête dans la seconde, même si elle n'avait pas spécialement envie de passer une nouvelle nuit seule, à ressasser encore et encore les mêmes pensées sans pour autant que cela ne la mène nulle part. Mais il devait sans doute s'arranger avec sa famille, à commencer par son père. Certes majeur, Aaron n'en était pas moins un Hellsing. Il ne pouvait sans doute pas s'absenter comme bon lui semblait.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 643

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Dim 1 Mai - 18:10

Eponine & Aaron
Quand tout repère s'effondre.
Aaron ne trouvait vraiment pas la proposition d’Eponine idiote, bien au contraire. Le jeune homme comprenait parfaitement qu’elle avait besoin de soutien après les révélations qu’elle venait d’avoir. Elle était complètement perdue dans sa vie maintenant qu’elle savait qu’elle avait été adoptés par ses parents et que ses vrais parents étaient dans le village et venaient de renouer contact avec elle. C’était normal qu’elle soit complètement chamboulée et puisqu’Aaron était son petit-ami, c’était normal qu’il la soutienne. C’était son rôle après tout. Mais en même temps, le jeune homme devait bien avouer qu’il ressentait soudainement un peu de pression. Non pas qu’il n’apprécie pas l’idée de passer du temps en compagnie d’Eponine chez elle, de passer quelques jours (et nuit) en sa compagnie, mais c’était quand même une nouvelle étape de leur relation. Et il n’était pas difficile de savoir qu’Aaron avait toujours un peu d’angoisse quand il s’agissait d’étape dans sa vie. Il suffisait de voir combien de temps le jeune homme avait mis avant de prendre son courage à deux mains pour avouer ses sentiments à Eponine. C’était même possible qu’ils ne soient pas encore ensemble si Electre n’avait pas mis un peu son grain de sel pour les faire avancer. Aaron n’était pas du genre doué et il espérait qu’il n’allait pas tout faire capoter, comme cela arrivait quand même souvent. Il considérait sa relation avec Eponine plus que sérieux, il considérait même qu’elle était la femme de sa vie – même s’il allait peut-être un peu vite en besogne – il n’avait pas envie de faire quelque chose qui pourrait leur posé souci.

Eponine le remercia avant de venir se serrer dans ses bras. Le jeune homme ne pensait pas que ce genre de contact humain lui serait si agréable autrefois et pourtant, il aimait énormément avoir la jeune femme dans ses bras. Elle garda le silence pendant quelques secondes, avant de finalement lui dire qu’il n’était pas obligé de le faire maintenant, tout de suite. C’était quand il le voulait, quand il le pouvait donc. Le jeune homme comprenait bien que sa petite-amie n’avait pas envie de trop le presser, de le forcer à la rejoindre de suite, se doutant que ce n’était pas forcément évident avec sa famille. Ca ne l’était pas non. Les membres de la famille pouvaient découcher bien sûr, mais ils étaient censés prévenir les autres pour qu’ils ne s’inquiètent pas.

« Si tu veux, je peux aller chez moi chercher des affaires et prévenir mon père et te rejoindre chez toi. »

Ca ne servait pas vraiment qu’ils tardent plus, surtout qu’Aaron voyait bien qu’Eponine était vraiment mal. Aaron pensait pouvoir se débrouiller avec son paternel, il allait simplement récupérer des affaires et peut-être même laisser un mot pour éviter d’avoir à faire avec les membres de sa famille. A choisir, le jeune homme préférait en effet y aller tant qu’ils l’avaient décidé, pour éviter qu’il se défile. Non pas qu’il pensait le faire, mais il se connaissait et il savait que par moment, il avait tendance à se laisser détourner du « droit » chemin.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 633

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Dim 1 Mai - 18:33


Quand tout repère s'effondre
S

i voir ses habitudes bouleversées n'était pas toujours du goût d'Aaron, il en était de même pour Éponine. Si la situation n'avait pas prit le tournant actuel, si elle ne se sentait pas à ce point perdue et troublée, il est certain qu'elle n'aurait pas à ce point insisté pour qu'Aaron passe quelques temps chez elle, l'idée, à vrai dire, ne lui aurait sans doute même pas effleuré l'esprit. C'était certainement une manière étrange de concevoir les choses et qui plus est une relation de couple, mais Éponine n'avait jamais raisonné comme le commun des mortels... et Aaron non plus, d'ailleurs, raison pour laquelle ils s'étaient bien trouvés. Ce moment en soi improvisé et quelque peu précipité allait certainement marquer une nouvelle étape dans leur relation, et la jeune femme s'en voulait de précipiter les choses de la sorte... D'un autre côté, il semblait qu'ils soient incapables de progresser par eux-mêmes. Il leur fallait toujours un coup de pouce extérieur pour faire les efforts nécessaires à l'évolution de leur histoire. Ils avaient eu besoin de l'intervention d'Electre pour s'avouer leurs sentiments respectifs, et maintenant, il fallait cette troublante histoire d'adoption pour qu'ils envisagent de passer plusieurs jours (et plusieurs nuits, c'était aussi ça qui mettait un peu la pression à Éponine, même si les connaissant, ce n'était pas pour autant qu'il se passerait "quelque chose") ensemble. Oui, ce n'était sans doute pas un mal aussi. D'autant que si ce semblant de cohabitation sur quelques jours s'avérait un véritable calvaire, ils seraient au moins fixés sur leur compatibilité que pas grand-chose n'avait su ébranler jusqu'alors.

-Je veux bien, oui.
approuva-t-elle en hochant doucement la tête quand son petit ami lui proposa d'aller directement chez lui pour y récupérer ses affaires et prévenir son père (ce qui, quand on était un Hellsing, était un véritable impératif). Elle devait bien avouer que s'il pouvait très vite la rejoindre, elle n'allait certainement pas dire non. Si elle avait fait de son mieux pour ne pas brusquer le jeune homme, afin qu'il ne se sente pas obligé non plus de la rejoindre dans la minute, elle n'avait pas spécialement envie de rester trop longtemps chez elle. Pour la première fois de sa vie, elle éprouvait un réel besoin de compagnie. Ou plus précisément, un réel besoin de sa compagnie, et plus vite il serait à même de satisfaire ce besoin, mieux elle se porterait. La jeune femme déposa un nouveau baiser sur les lèvres du jeune homme en signe de gratitude. Merci.

Et elle ne pourrait être plus sincère dans ses remerciements. Bien sûr, elle savait qu'elle lui imposait un peu cette situation, mais elle voulait croire qu'il ne décidait pas de la soutenir la mort dans l'âme, il le faisait parce qu'il en avait envie, tout simplement, et pour la soutenir, également. Du moins, c'est comme cela qu'elle voulait voir les choses. Peut-être qu'ils avaient besoin d'éléments extérieurs pour prendre de grandes décisions dans leur vie sentimentale, ce n'était pas pour autant qu'ils n'y étaient pas prêts.


code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 643

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   Dim 8 Mai - 17:14

Eponine & Aaron
Quand tout repère s'effondre.
Aaron afficha un léger sourire quand Eponine confirma qu’elle voulait bien qu’il aille chercher des affaires et qu’il la retrouve rapidement chez elle. Après avoir évidemment pris la peine de prévenir son père qu’il allait découcher pendant plusieurs jours. William Hellsing n’allait peut-être pas le croire, en même temps il était au courant pour son histoire avec Eponine maintenant et il semblait le croire donc. Enfin, Aaron n’avait pas spécialement envie de penser à la réaction de son père, surtout pas. Il allait sans doute se contenter de lui laisser un mot d’ailleurs, afin d’éviter de devoir l’affronter directement. Et puis, après tout, il était pressé. Il devait bien avouer qu’il angoissait quand même un peu à l’idée de passer plusieurs jours en compagnie d’Eponine (et plusieurs nuits…), mais il était peut-être temps qu’ils prennent un peu d’avance dans leur relation. Ils s’entendaient bien, même s’ils avaient eu déjà quelques bas. Aaron et Eponine n’étaient pas vraiment doués en relation humaine, alors ils se cherchaient encore tous les deux et le chasseur savait qu’il devait encore faire des efforts pour ne pas être un petit ami exécrable. Le jeune homme savait parfaitement que par moment il n’était vraiment pas doué et qu’Eponine devait s’en arracher les cheveux, pourtant, il avait quand même à cœur d’être à la hauteur de sa petite-amie. Il voyait bien qu’elle avait besoin de son soutien avec ces histoires d’adoption, il était normal qu’il soit là pour elle. Même s’il angoissait quand même énormément. Comme quoi, ils avaient vraiment besoin d’aide extérieure pour avancer, mais ils y arrivaient quand même petit à petit. Et maintenant, ils allaient pouvoir découvrir comment ils se supportaient en passant vraiment beaucoup du temps ensemble. Pour le moment, ils s’étaient vus le plus possible, mais ils n’avaient jamais passé plusieurs jours ensemble seulement ensemble. Aaron avait envie de croire que la cohabitation allait bien se passer, mais en même temps il savait qu’il n’était pas bien facile à vivre. Enfin, cela ne servait à rien de se préoccuper de tout cela pour le moment.

« C’est normal. » Dit-il dans un souffle après qu’Eponine soit venue déposer un baiser sur ses lèvres, avant de le remercier. Elle n’avait pas besoin de le faire, c’était normal qu’il la soutienne. « Je t’aime. »

A peine avait-il prononcé ces mots qu’il s’empara de nouveau des lèvres de la jeune femme. Il n’avait pas cru autrefois apprécier autant ces contacts humains, qui étaient maintenant devenu si naturel avec Eponine. Il se sentait vraiment bien à ses côtés. Il se sentait par moment bien plus humain avec elle, plus normal. Quand leurs lèvres se séparèrent, Aaron remit doucement une mèche de cheveux de sa petite-amie en place, plongeant son regard dans le sien.

« On se retrouve chez toi du coup ? » Autant ne plus faire traîner le moment. « Je fais le plus vite possible. »

Le jeune homme déposa une dernière fois ses lèvres sur celle de sa petite-amie, avant de faire demi-tour pour se diriger vers la maison familiale. Il fit comme il venait de le dire, le plus rapidement possible, même si c’était bien la première fois qu’il prenait des affaires dans le but de découcher de chez lui. En fait, il se rendait compte qu’il n’avait jamais dormi en dehors de sa chambre. Il laissa un mot à son père et quitta aussi sec la maison pour reprendre la route vers chez Eponine.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand tout repère s'effondre [pv Aaron <333]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand tout semble perdue, une lueur d'espoir apparaît soudainement
» Dean Davis - C'est quand tout semble parfait que tout part en vrille
» (Flashback) - Avril 2015 _ Quand tout s'effondre ¤ Roycaela
» Quand râle le rat. [pv Aaron]
» Break-out : Quand tout vol en éclat... [Ouvert à tous les agents]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Ruelles-