Partagez | 
 

 [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 292

Message#Sujet: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Dim 6 Mar - 23:44



Syndrome de Stockolm inévitable

Lily n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle était actuellement en train d'entreprendre. Il y avait trop de questions qui tournaient sans cesse dans son esprit pour qu'elle y voit clair de toute façon. C'était d'ailleurs sans compter la quantité de drogue qu'elle avait ingurgité depuis qu'elle avait été sauvagement mordue au beau milieu des bois, ce qui en soit n'était pas une nouveauté pour elle, bien loin de là, mais elle ne pouvait pas nier avoir amplement augmenter les doses depuis que son métabolisme lui offrait une force nouvelle. Elle avait besoin d'oublier, tout était encore trop frais, trop cru et trop sombre. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait depuis presque toujours cherché à se percher au plus près des étoiles, pour s'échapper de toute cette réalité. Une réalité qui, aujourd'hui, paraissait finalement bien plus rose que ce qu'elle vivait aujourd'hui. Mais voilà, elle était tout de même actuellement en train de se rendre sur les lieux du « crime ». C'était peut-être une façon pour elle de faire le deuil de son ancienne personne, ou peut-être était-ce purement et simplement du masochisme. Elle n'arrivait pas elle même à savoir ce qui lui traversait l'esprit, c'était ses pieds qui la guidaient, elle ne faisait que suivre le mouvement.

Gwenn avait été d'une grande aide quant à la plus grande partie de ses questionnements. Seulement, il en subsistait encore un. Elle savait à quoi s'attendre à présent lorsque la pleine lune pointait le bout de son nez et ce qu'elle devait endurer la journée qui suivait sa transformation. Elle comprenait ce que cette nouvelle nature apportait à son corps et, l'inverse, le lui supprimait. Elle commençait tout juste à expérimenter, à apprendre tout cela. Mais il y avait ce détail qu'elle voulait ardemment connaître avant de pouvoir avancer convenablement – s'il était possible pour cette petite toxico de le faire réellement – dans cette nouvelle vie : qui était celui qui avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui ? Qui avait sauvagement enfoncé ces crocs dans sa gorge et l'avait laissée comme morte contre ce tronc d'arbre recouvert de sang et de sueur ? Qui était celui qu'elle considérait aujourd'hui comme un meurtrier doublé d'un lâche, qui n'assumait apparemment pas ses actes en disparaissant dans la nature après avoir commis l'irréparable ? Mais surtout, qui était cette homme ou cette femme qu'elle voulait ardemment connaître, comme une pulsion qui lui venait indépendamment de sa volonté propre.

Qui était assez stupide pour chercher à croiser la route de son tyran ? Car oui, pour l'heure, Lily n'acceptait pas le moins du monde cette nouvelle condition qui lui donnait la pure impression d'être devenu un monstre et, par conséquent, était bien loin de porter en estime l'étranger qui lui infligeait cela chaque jour, chaque heure, chaque minute de son existence depuis ce qui lui paraissait être une éternité à présent. Pour autant, les semaines qu'elle avait passé dans cette nouvelle peau pouvait se compter sur les doigts d'une seule main. Mais c'était déjà bien trop long aux yeux de la jeune femme. Elle avait, bêtement très certainement, besoin de savoir, et c'était pourquoi elle se trouvait à présent, après une marche zigzagante de substances illicites, face à cette arbre qui l'avait vu mourir puis renaître.  


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Sam 12 Mar - 19:53

Lily ∞ Wellan

“Sans responsabilités, on se sent le corps léger.”
Wellan avait préféré déserter le petit hameau perdu en pleine forêt où vivait la meute à laquelle il appartenait ses derniers temps. Il en avait même plus ou moins déserté sa propre cabane, préférant rester au village. Les événements récents lui restaient au travers de la gorge et la dernière chose dont il avait envie dans l'immédiat était de croiser Arthur  - à qui il avait fortement envie de présenter son poing droit – et Gwen. Wellan avait toujours été un mauvais perdant et toute cette histoire l'avait vraiment agacé au plus haut point même s'il s'appliquait à ne pas trop le montrer. Mais il n'avait pas dit son dernier mot. Gwen était à lui, il l'estimait comme étant son jouet, sa propriété. Arthur pourrait tout tenter pour l'éloigner de lui, Wellan avait bien l'intention de la récupérer dans ses griffes. Il était prêt à relever ce défi et comptait bien le relever avec brio d'ailleurs, peu importe le temps que cela lui prendrait, il y arriverait ! Mais en attendant, allongé sur son lit, les yeux rivés au plafond, Wellan laissa ses pensées dévier sur une autre louve et sur un événement survenu quelques temps plus tôt.

Flashback

Ce jour-là, Wellan avait décidé de passer du temps au village, comme souvent. Pour cela, il traversait tranquillement la forêt. Les villageois craignaient la profondeur des bois, et pour cause, mais lui non. Après tout qu'avait-il à craindre ? Le Grand Méchant Loup de la forêt, c'était justement lui. Il n'avait donc rien à craindre à errer entre les grands arbres silencieux et les coin d'ombres et inquiétants. Ces bois, il les connaissaient par coeur pour les parcourir régulièrement depuis son enfance. Une enfance de loup. Contrairement à beaucoup, il avait eu la chance d'être changé avant même son dixième anniversaire. Et oui, pour lui c'était une véritable chance. Il aimait sa nature, la liberté qu'elle lui provoquait et ne comprenait définitivement pas ceux qui vivait leur condition avec honte et regret.

Et c'était parce qu'il connaissait si bien les bois qu'il n'avait pas réellement de souvenir particuliers rattachés à des endroits précis. Parfois le souvenir d'une victime croisée un soir de pleine lune dans une clairière et près des rochers mais sans plus. Mêmes ses victimes n'étaient que des visages floues dont il ne se remémorait pas les traits. À quoi bon après tout ? Il était un loup, un chasseur. Chasser était donc naturellement dans sa nature et il n'y était pour rien si des gens étaient assez stupides pour s'aventurer dans la forêt la nuit, et encore plus les nuits de pleine lune.

Mais un détour d'un arbre, il croisa un visage familier. Cette jolie blonde aurait dû être une victime anonyme parmi les autres. Il l'avait vraiment cru morte, ou tout du moins sur le point de l'être, quand il l'avait laissé. Autant dire qu'il avait été surprit quand il l'avait revue en vie quelques temps plus tard. Et il avait tout de suite comprit ce qu'il s'était passé. Il l'avait attaqué, mordue et elle avait survécu. Le goût de son sang ayant été celui d'une humaine et non pas d'une créature, cela ne signifiait qu'une seule chose : il l'avait transformée. Il ne s'en était pas autrement soucié pour autant, encore moins quand il avait comprit les addictions dont la jolie blonde souffrait. C'était à croire que c'était son don ça,  chaque foi qu'il transformait quelqu'un, il fallait qu'il opte pour le déchet humain du village. Après Gwen l'alcolo, Lily la toxico, joli palmarès lui avait sortit son père sans cacher son agacement face aux actes irréfléchi de son fils.

Une fois de plus, Wellan n'avait rien dit à sa victime mais alors qu'il en avait profité pour se jouer de Gwen, il avait purement et simplement ignoré Lily. Pourquoi s'en encombrer après tout ? Il avait déjà bien assez à faire avec Gwen.

Mais quand il la croisa soudainement, ne l'ayant pas vraiment revue si ce n'est de loin depuis sa transformation, quelque chose s'activa en lui. Cette sensation il l'a connaissait pour l'avoir déjà ressenti pour Gwen. C'était le lien qui relié un loup à sa progéniture. On ne pouvait pas parler d'attachement, en tout cas pas dans son cas, mais ce lien était bel et bien là. Peut-être était-ce d'ailleurs à cause de cela qu'il s'était lié à Gwen, même si c'était dans le but de la manipuler. Et là encore, impossible de parler d'amour filial. C'était juste... une sensation. Rien de plus.

Dans un premier temps, il voulu faire demi-tour et continuer sa route mais il se rappela alors ce que son père lui avait dit sur son insouciance. Wellan et son père étaient très différents et très souvent en désaccord mais cela n'empêchait pas le jeune homme d'aimer son père et donc de mine de rien mal supporter le fait de le voir déçu par lui. Et puis à bien y réfléchir, peut-être que cela lui ferait gagner quelques points auprès de la meute s'il se décidait pour une fois de prendre la responsabilité de ses actes et d'assumer ce qu'il avait fait.

C'est pourquoi il se dirigea finalement vers la blondinette qu'il détailla longuement de haut en bas. Elle était jolie, vraiment, mais clairement dans un état second. Wellan avait ça en horreur. Comment pouvait-on se mettre dans des états pareil franchement ? S'il la prenait sous son aile, il comptait bien lui faire passer par une bonne cure.

Si tu tiens à ce point à te détruire, suicide toi directement, ce sera plus efficace, lança-t-il en guise de bonjour sur un ton pourtant presque doux. Regarde-toi, tu tiens à peine debout. Ajouta-t-il dans un soupire sans la quitter du regard.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 292

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Dim 10 Avr - 23:39



Syndrome de Stockolm inévitable

Ce qu'elle avait pensé, en son fort fort intérieur, être une bien mauvaise idée, s'avéra en fait presque vide de sens. Elle ignorait comment elle avait pu retrouver l'arbre de son sacrifice au milieu de tous les congénères de ce dernier – surtout dans l'état second dans lequel elle se trouvait –, et peut-être même d'ailleurs n'était-il même pas le bon, mais toujours était-il que là où elle s'était attendu à revivre la scène, à se trouver transpercée par la douleur qu'elle avait ressenti alors, il ne se passait rien. Strictement rien. Sans doute, même certainement, avait-elle trop abusé encore pour que ses sens soient suffisamment en éveil. Mais après tout, ne revivait-elle pas déjà suffisamment la scène dans son sommeil, quand elle parvenait à le trouver. Avait-elle réellement besoin de s'infliger plus qu'elle n'endurait déjà ? Avait-elle réellement besoin de comprendre ce qu'elle était ? Du peu qu'elle pouvait faire fonctionner ses neurones en cet instant, il lui semblait que oui. Sinon, pourquoi se serait-elle donné la peine de se perdre en forêt, alors même que son corps n'était pas bien en mesure de supporter trop d'efforts ces dernières semaines. Maintenant qu'elle était là de toute façon, il lui fallait une pause avant de rejoindre de nouveau le village. Ou peut-être allait-elle simplement se laisser mourir ici, c'était probablement la meilleure solution pour régler son mal-être. Seulement, depuis le temps que l'idée de mettre fin à ses jours lui traversait l'esprit, ce n'était sans doute pas aujourd'hui qu'elle parviendrait à la mettre en œuvre.

Plantée là devant l'arbre supposé de l'accompagnement de sa mutation, elle ne pensait littéralement à rien, laissant son esprit se promener là où il en avait envie. Ses yeux fixaient l'écorce de l'arbre sans qu'ils ne la voient véritablement et elle semblait presque morte tant aucun de ses membres n’esquissait le moindre geste. Elle était encore capable de se tenir debout néanmoins, ce qui était une bonne chose aux vues de la quantité de substances néfastes qu'elle avait ingéré au cours des dernières heures. En vérité, son corps semblait s'être mis en mode automatique, à tel point que les bruits habituels de la forêt se transformaient en un bruissement lointain. Elle était loin, bien loin de là où elle se trouvait réellement, aussi sursauta t-elle vivement lorsqu'une voix s’éleva à ses côtés. Remettant malhabilement son corps en mouvement, elle se tourna vers la source de la voix pour y découvrir un jeune homme. Son visage de lui disait rien. Pour autant, elle avait le sentiment de le connaître. Tout du moins, c'était ce que lui faisait sentir son cœur qui se mit à battre la chamade, ainsi que son estomac qui se serra violemment en son sein.

- Je ne vois pas en quoi ça peut te concerner, répondit-elle simplement au sermon de son interlocuteur surprise, en plongeant elle aussi son regard dans le sien.

Qui était-il pour la juger au juste ? Elle ne fit d'ailleurs même pas l'effort de paraître plus stable qu'elle ne l'était réellement. Elle n'appréciait pas spécialement que l'on débarque comme cela dans son espace vitale et qu'on se permettre de lui faire des remarques de ce style. Si elle souhaitait ne pas tenir debout, c'était son choix propre, et c'était tout à fait la même chose quant au fait de se suicider ou non. Pour autant et curieusement, cet homme semblait avoir sa place dans son champ de vie. Elle ignorait pourquoi et comment, mais son corps le lui faisait sentir par tous ses pores.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Mar 3 Mai - 16:11

Lily ∞ Wellan

“Sans responsabilités, on se sent le corps léger.”
Wellan la regardait tituber et poussa un long soupire agacé. Un jour, peut-être, il trouverait le moyen de transformer une jolie jeune femme qui saurait pleinement apprécier sa nouvelle condition et qui lui en serait même reconnaissante de lui avoir fait cet inestimable cadeau ! Enfin, il l'espérait parce que pour le moment, c'était plutôt mal partit entre Gwenn et elle. Il ne savait pas vraiment de quoi est-ce que cela venait. Peut-être que les odeurs d'alcool, de drogues et désespoir attirait le loup en lui mais il ignorait si Lily était déjà en mode déchet avant sa transformation ou pas. Dans le cas de Gwenn, il ne le lui semblait pas mais comme il ne la connaissait que vaguement de vue à l'époque, difficile à dire.

Quoi qu'il en soit, Wellan ne comprenait vraiment pas ce genre de réaction. Aussi loin qu'il s'en souvenait, lui-même avait toujours aimé être un loup-garou ! Mais peut-être était-ce lié au fait qu'il n'était encore qu'un enfant lorsqu'il avait été mordu. Il c'était déjà posé la question mais à dire vrai, même s'il s'était fait mordre une lune plus tôt, il en serait sans doute tout de même ravit. Il adorait ça, cette sauvagerie qu'il sentait grandir en lui, cette sensation de liberté extrême quand il courait à travers la forêt les nuits de pleine lune.

En quoi est-ce que cela pouvait le concerner ? Oh Seigneur si elle savait. Durant une seconde Wellan eu envie de lui dire qu'elle avait raison et de se tirer en la laissant là. Il avait déjà Gwenn comme jouet pathétique sur les bras. Il n'en voulait pas d’une autre.

Mais s'il était partit du principe que Gwenn était un cas désespéré, il y avait peut-être une chance avec elle. Qui sait ? Une fois reprise en main, elle pourrait peut-être être la « progéniture » qu'il avait toujours espéré avoir ?

Tu le sais très bien en quoi ça me concerne, non ?, demanda-t-il fermement en venant la soutenir avant qu'elle ne finisse par se casser la figure. C'est pas vrai... Plus tu te mettra dans ce genre d'état moins tu sera capable de garder un minimum de contrôle à la pleine lune.

C'était plutôt logique. Les humains avaient déjà de la peine à garder le contrôle d'eux-même quand ils étaient ivres ou drogués alors il fallait imaginer le résultat sur une créature violente, sauvage et d'une force terrifiante.

Je ne comprend vraiment pas pourquoi ça te fout si mal que ça d'être devenue une louve.

Wellan parlait sans détour. Il savait qui elle était et il ne comptait pas lui cacher qui lui-même était. Il en avait déjà une pour cela.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 292

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Mar 7 Juin - 23:20



Syndrome de Stockolm inévitable

Quand bien même Lily se rendait bien compte que son but premier en se rendant en ses lieux était vain – enfin, c'était bien entendu sans savoir qu'elle avait actuellement sous ses yeux ce créateur qu'elle cherchait tant à connaître et à détester – la jeune louve n'aurait pas été contre un peu de calme et de quiétude. Histoire de redescendre un peu sur terre. Oui, elle avait encore une fois abusée sur les doses, ce n'était plus nouveau à présent, mais il n'y avait rien de tel que de la tranquillité pour se remettre convenablement sur pieds – pour mieux s'entraîner dans les airs, ou plutôt dans les bas fond à vrai dire, par la suite, cela s'entend. Seulement, voilà, un total inconnu avait décidé de l'en empêcher et, en plus de cela, de lui offrir un jugement et des conseils dont elle n'avait pas le moins du monde besoin puisqu'elle ne lui avait rien demandé. Pour autant, alors qu'elle aurait tout simplement pu se contenter d'ignorer purement et simplement l'homme, une part d'elle, bien enfouie, certes, mais bel et bien là, lui dictait de lui porter toute l'attention nécessaire. Ce qu'elle fit en partie en lui répondant, témoignant ainsi de son oreille attentive. Son corps lui, en revanche, n'était attentif à rien et se laissait tristement guidé par la drogue qui circulait joyeusement dans ses veines.

L'homme paru surpris par sa question pourtant totalement fondée aux yeux de la jolie blonde. Oui, en quoi est-ce que son état pouvait-il bien le concerner, lui, total inconnu au bataillon. La question avait beau n'avoir été qu'une réplique cinglante et désagréable dans un premier temps, la réaction qu'elle avait fait naître chez son interlocuteur l'intrigua. Son intérêt éveillé lui intima de se tenir plus droite, plus à l'écoute encore de cette rencontre, ce qui ne manqua pas de lui faire perdre encore un peu plus l'équilibre. Ce n'était très clairement pas aujourd'hui que son corps serait en mesure d'écouter son esprit. La phrase que prononça alors son interlocuteur tout en venant la soutenir – pour ça, elle était bien incapable de le repousser – lui fit comme un électrochoc. Pour autant, elle ne parvenait à être sure de rien. Elle voulu lui répondre de se montrer plus clair, de ne pas tourner ainsi autour du pot et de repartir d'où il était venu si son but était de lui emmêler encore un peu plus le cerveau, mais il reprit la parole avant qu'elle n'ait le temps d’entrouvrir les lèvres. Lily ignora complètement ses remontrances, seule l'assurance de son interlocuteur à l'annonce des mots « pleine lune » et « louve » tournèrent dans son esprit, à la recherche d'une réponse satisfaisante à toute cette situation. Peut-être bien qu'elle « le savait  très bien », en effet. Pourtant...

- Comment... sais-tu ? demanda t-elle simplement en s'éloignant de nouveau de lui, un équilibre précaire retrouvé.

Au fond d'elle, oui, elle le savait, elle le sentait, mais elle avait besoin de l'entendre. Pour commencer pleinement à haïr cet homme. Ou bien à l'aimer, elle n'était plus sure de rien.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Ven 1 Juil - 17:41

Lily ∞ Wellan

“Sans responsabilités, on se sent le corps léger.”
Wellan observait tranquillement la blonde. Étrangement, il n'avait jamais cherché à la revoir où à lui parler après l'avoir transformée. Elle n'avait été pour lui qu'un incident de parcours jusqu'à maintenant. Un incident qu'il préférait ignorer à défaut d'être capable de vraiment l'oublier. Mais quelque chose, l'instinct probablement, avait finalement été plus fort que lui.

Il avait déjà connu ça avec Gwenn, cette sensation qui le rendait incapable de rester de marbre et de l'ignorer. Il l'avait détestée à cause de cela. Wellan ne voulait pas d'attache et encore moins de responsabilité mais pourtant quelque chose au plus profond de lui l'avait poussé à se rapprocher de Gwenn et il la haïssait à cause de cela. C'est pourquoi, dans l’impossibilité de la rejeter, il avait entamé ce jeu cruel avec elle.

Les choses étaient-elles différentes avec Lily ? Difficile à dire. Wellan était exaspéré de la voir dans cet état, c'était un fait, mais il n'avait pas envie de jouer. En fait, il n'éprouvait pas vraiment autant de colère envers elle qu'il n'en n'avait ressentit pour Gwenn. Peut-être parce qu'elle était la seconde ? Qu'il avait déjà vécu ça une fois et qu'il savait maintenant ce que cela signifiait réellement. Mais peut-être aussi parce que Gwenn représentait quelque chose de plus à ses yeux, quelque chose, une sorte de lien qu'il n'y avait pas avec la blonde.

Comment est-ce que je sais quoi ?
, demanda-t-il sans la quitter de ses yeux noirs. Que tu es toi aussi un loup-garou ? Comment est-ce que je le sais à ton avis ?

Peu soucieux de savoir si elle allait se casser la figure ou pas, bien qu'elle semblait un peu moins tanguer à présent, Wellan s'éloigna de quelques pas en poussant un soupire.

Je ne comprend vraiment pas. Je suis un loup depuis aussi loin que je m'en souvienne, j'étais qu'un môme quand on m'a mordu et est-ce que j'ai l'air d'une loque humaine désespéré pour autant ? Je ne pense pas.


Et pourtant, tout le monde ou presque autour de lui semblaient vivre cela comme un aperçu de l'enfer. Quand ils ne buvaient pas ils semblaient vivre dans un état de dépression permanent et ils le regardaient toujours comme s'il avait commis le pire des crimes quand il faisait part du fait que lui, il aimait cette condition. A croire que être loup-garou et bien le vivre était deux choses totalement incompatible, voir même presque criminel.

Si tu espère des excuses de ma part, ni compte pas, ajouta-t-il en se rapprochant à nouveau d'elle. Parce que à mes yeux c'est un don que je t'ai fais, pas une malédiction.
code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 292

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Dim 11 Déc - 22:53



Syndrome de Stockolm inévitable

Lily était dans le flou et bien trop d'éléments étaient à prendre en compte en ce moment même pour qu'elle retrouve un temps soit peu ses esprits. Certes, l'habitude de la consommation de drogue faisait qu'elle n'était pas au point de végéter, mais ses réactions restaient lentes et incertaines, tout comme ses neurones assimilaient tout doucement les informations que la discussion avec ce soit disant parfait étranger faisait naître. L'information de base, ça elle l'avait bel et bien compris, était celle-ci : c'était lui. Lui qui l'avait prise pour cible sans crier gare, lui qui avait fait d'elle la bête qu'elle était aujourd'hui et lui qui n'avait eu aucun scrupule à la laisser agoniser seule des heures – si ce n'était des jours – durant au beau milieu des bois. C'était lui et elle se sentait incapable de le détester. Elle aurait voulu lui casser le nez, lui tordre les boyaux et lui enfoncer les yeux dans les orbites, mais le calme et le détachement qu'il montrait la prenait totalement au dépourvu. Il n'y avait rien de sadique dans son attitude, il semblait juste trouver tout cela parfaitement normal. Alors elle restait là, à l'observer, tentant de comprendre ce qu'elle devait ressentir exactement vis à vis de lui. Les paroles qui suivirent cependant l’interpellèrent suffisamment pour qu'elle trouve ses mots.

- Tu ne connais rien de moi, répondit-elle en plantant son regard dans le sien, ne crois pas que ce que tu as fait te donne le droit de me juger.

Elle n'arrivait pas à comprendre. Si tout ça lui était complètement égal, pourquoi se souciait-il du fait qu'elle n'était pas la personne la plus saine de veine et de sang de Notre Terre, ou encore qu'elle n’acceptait pas sa nouvelle condition ? Il venait  de le dire lui même, elle ne devait rien espérer de lui, alors pourquoi se plantait-il dans son sillage aujourd'hui ?

- Ça fait longtemps que je n'espère plus rien de personne, répondit-elle d'un ton qu'elle voulu sec, mais que son corps légèrement tanguant rendait sans doute plus ridicule qu'autre chose.

Elle ne savait pas vraiment elle même si cette affirmation était vraie ou non, mais il lui semblait tout de même en effet ne pas attendre grand chose du monde qui l'entourait. Il existait tout de même des personnes en qui elle avait placé une certaine confiance et qui étaient donc à même de l'atteindre, mais elle avait appris depuis longtemps à accepter la fatalité. Elle n'avait pas été aimée dès la naissance, elle n'attendait pas à ce que cet état de fait change du tout au tout. L'unique fatalité pourtant qu'elle n'arrivait pas à laisser passer au dessus de sa tête était son statut absolument non désiré de louve. Elle avait certes fini par s'habituer à l'idée, mais cela ne voulait en aucun cas dire qu'elle acceptait cette dernière, et le désintérêt total que montrait son interlocuteur face à ce qu'il lui avait fait subir lui faisait dangereusement monter la moutarde au nez.

- Je me fiche pas mal de ce que tu vois en tout ça, ajouta t-elle en se montrant elle-même ainsi que lui, j'espère juste que tu as gardé ton égoïsme pour toi.

Elle bouillonnait de l'intérieur, mais elle ne parvenait toujours pas à le haïr.



Youps :
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   Lun 12 Déc - 13:37

Lily ∞ Wellan

“Sans responsabilités, on se sent le corps léger.”
Wellan voulait faire demi-tour et laisser la blonde se démerder avec sa vie. Qu'est-ce qu'il en avait à faire d'elle dans le fond ? Rien du tout, il ne la connaissait même pas. Mais quelque chose au fond de lui l'en empêchait. Cette même étrange force qui l'avait empêché de s'éloigner de Gwenn et qui avait fini par le pousser à la haïr à cause de cela.

Par conséquent, ses propos différaient de ce que lui dictait ce vieil instinct tapit au fond de lui et ses actes semblaient entrer en conflits avec ses paroles.

Les propos de la jeune femme firent lever les yeux au ciel à Wellan qui poussa un petit soupire irrité.

J'ai un scoop pour toi, tout le monde juge toujours tout le monde ici. Encore plus les personnes qui sortent de la masse d'une manière ou d'une autre.


Il n'y avait aucun doute, il avait l'art de les choisir lui celles qu'il transformait. Il faudrait vraiment qu'il fasse plus attention si cela devait encore se reproduire sinon quoi, il se retrouverait avec une meute de loups et louves toxico-alcoolico-pathétique sur le long terme et c'était de loin la dernière chose qu'il souhaitait. S'il devait un jour avoir sa meute à lui, Wellan avait toujours imaginé que ce serait une meute à son image, fière d'être ce qu'ils étaient. Autant dire qu'avec Gwenn, c'était déjà très mal partit et que cela ne semblait pas aller en s'arrangeant avec la petite nouvelle.

Mais si la manière dont il traitait Gwenn faisait qu'il savait déjà que jamais elle ne serait celle qu'il souhaitait – et le futur tendrait à le lui prouver – il y avait une grande différence avec celle-ci : elle savait qui il était.

Certes, elle était dans un état lamentable mais c'était peut-être encore récupérable ? Peut-être qu'en s'y prenant bien, il parviendrait à lui prouver que leur condition n'était pas une malédiction mais bel et bien une bénédiction. Il suffisait juste qu'elle arrive à dépasser le stade de la peur que lui procurait ses transformations.

Tu n'as pas les idées claires, décréta-t-il finalement en s'adossant à l'arbre le plus proche d'elle. Comment le pourrais-tu dans l'état dans lequel tu te mets ? Et tout ça pourquoi ? Parce que tu as peur de ta nouvelle nature ? Mais tu n'as aucune raison de la craindre, au contraire. Tu es devenue un être à part, plus fort et plus résistant que les humains. Plus libre aussi. Tu ne comprend donc pas que tu es au-dessus d'eux à présent ?

Wellan, sans la quitter des yeux, se décolla du tronc pour se rapprocher d'elle, ne s'arrêtant qu'à quelques courts centimètres de son corps, son regard plongé dans le sien.

Viens avec moi et je te montrerais tout ce que ta nouvelle vie a à t'offrir. Ou reste ici à te détruire dans l'espoir d'une mort rapide, c'est à toi de choisir.
code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: [FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Syndrome de Stockholm inévitable [pv Wellan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le syndrome de Stockholm (Charlie)
» Kidnapping et syndrome de Stockholm 8D -PV Mi Ran
» Le syndrome Célestin
» L'amour est parfois inévitable [PV Pelage Roux]
» Le syndrome de Cassandre... [Rp Darren - Cassandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-