Partagez | 
 

 Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Sam 12 Mar - 9:14


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
O

n pourrait y voir une stratégie peu honnête, ou une propension manifeste au masochisme. Il y avait peut-être un peu de ça, c'est vrai, mais si c'était le cas, c'était parfaitement inconscient de la part de Déa. Andrew ne pouvait plus héberger Léo, Penny déménageait, Léo ne voulait pas retourner vivre dans une maison où l'attendaient trop de souvenirs douloureux, il y avait une place à combler chez Déa, qui s'était habituée à ne pas vivre seule. Voilà, c'était aussi simple que ça. Oui, elle aimait, Léo, d'une manière qui n'avait pas grand chose à voir avec de l'amitié, et héberger l'objet de ses tourments n'était peut-être pas le meilleur moyen de les éloigner de son esprit, mais qu'est-ce que ça changerait à d'habitude, après tout ? Depuis sa rupture fracassante avec Hardwick et la tentative de suicide de Léo, ils se voyaient déjà tout le temps, de toute manière (oui, c'était les arguments qu'elle se donnait à elle-même pour se convaincre qu'elle agissait d'une manière totalement normale). Bref. Oui. Elle avait proposé à Léo de vivre chez elle, et elle ferait la sourde oreille face à quiconque lui ferait remarquer que c'était tout sauf une bonne idée, aux vus des circonstances. En même temps, ça va, hein, ce n'est pas parce qu'il allait dormir dans la chambre d'à côté qu'elle allait le violer dans son sommeil, hein ! C'est sûr que ça n'allait pas l'aider à tourner la page, mais quoi qu'elle fasse, de toute façon, elle n'arrivait pas à arrêter de penser à lui, alors pour ce que ça changerait...

Et puis, elle avait très sincèrement la sensation d'aller mieux, en ce moment. Bien sûr, elle savait pertinemment que ce qu'elle ressentait pour Léo était un sentiment qui ne se dissiperait jamais, mais elle arrivait quand même à le mettre en sourdine plus facilement, c'était presque devenu un talent. Et puis, maintenant, elle avait Hélio.... Enfin, "elle avait Hélio", c'était vite dit. Ce n'était pas comme s'ils sortaient ensemble ou quoi... Mais techniquement, ça y ressemblait quand même un peu, puisqu'ils passaient de plus en plus de temps ensemble (si Lerena savait... Déa n'était pas vraiment mécontente de ne pas trop la croiser, ces derniers temps). Elle n'avait aucune idée de la manière de déterminer leur relation, elle savait simplement que celle-ci lui faisait si simple. Au moins, avec lui, on s'évitait les drames et les dilemmes à rallonge. Alors oui, elle hébergeait Léo, et non, elle ne le piégeait pas ce faisant. De toute façon, la maison était bien assez grande pour qu'ils puissent y vivre tous les deux sans se marcher sur les pieds.
...Bon, ceci dit, elle eut quand même une sensation étrange en se réveillant ce matin-là, et en songeant que Léo dormait dans la pièce d'à côté... mais sinon, non, elle n'était pas un cas désespéré. Pour leur tout premier petit déjeuner de colocation, Déa avait "fait sa Penny" (expression consacrée par Penny), elle leur préparait un petit déj royal. Elle était en train de leur préparer un jus de fruit quand Léo entre dans la salle à manger.

-Salut coloc'. Bien dormi ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Jeu 28 Avr - 17:49

Déa & Leopold
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
Leopold avait hésité pendant un temps avant de vraiment accepter de venir vivre chez Déa. Non pas que cela ne le dérange, au contraire, mais la situation était quand même un peu étrange. Léo et Déa s’étaient retrouvés depuis sa rupture avec Jane et ça lui faisait vraiment du bien. Il était heureux de pouvoir compter de nouveau sa meilleure amie dans sa vie, même s’il ne pouvait quand même pas oublier complètement le fait que la jeune femme avait des sentiments bien plus grands que de l’amitié envers lui. Il n’avait donc pas envie de lui faire plus de mal que de bien en venant vivre chez elle. Mais en même temps, c’était elle qui le lui avait proposé. Leopold ne pouvait plus vivre chez Andrew depuis qu’il avait emménagé avec Penny et il y avait une place vacante dans la maison de la sirène. Ce qui arrangeait bien Leopold quand même. S’il n’avait pas eu d’autre choix, le jeune homme serait retourné vivre chez ses parents. Sauf que ce n’était pas vraiment ce dont il avait envie, parce que cet endroit était plein de souvenir douloureux. Même si le jeune homme n’avait pas d’autre choix que de faire avec le décès de ses parents, il préférait éviter tout détail lui rappeler constamment ce qu’il avait vécu. Surtout que depuis sa rupture avec Jane, il se sentait encore plus coupable d’avoir aimé cette fille, celle qui avait ôté la vie de son père. Bref, retourner chez ses parents, ce n’était vraiment pas une bonne idée et Leopold ne pourrait jamais assez remercier Déa de lui avoir proposé de s’installer chez elle. Même si ça rendait évidemment la situation étrange.

Ce n’était pas nouveau après tout, depuis qu’il était au courant des sentiments de la sirène pour lui – même s’il ignorait au début que c’était une sirène – les choses étaient étranges entre eux. Léo n’était pas toujours à l’aise en compagnie de sa meilleure amie, il ne pouvait pas s’empêcher par moment s’il n’allait pas trop loin. Alors que c’était idiot, parce qu’il n’avait pas envie que quoi que ce soit change entre eux. Déa était importante dans sa vie, autant qu’Andrew, peut-être même plus en fait même s’il ne s’en rendait pas encore compte. Il venait donc de passer sa première nuit chez Déa et le jeune homme devait bien avouer qu’il trouvait ça vraiment étrange. Mais bon, il allait bien devoir s’y faire. Léo se leva et se rendit dans la salle à manger, il y trouva Déa en train de préparer le petit déjeuner. Vraiment, il n’aurait pas cru voir une telle scène un jour.

« J’ai bien dormi oui. »
Répondit-il dans un sourire. Il avait bien dormi oui, ce qui était assez rare ces derniers temps en fait. Le jeune homme espérait que ça allait durer. Il avait vraiment envie de remonter vraiment la pente et de ne pas se contenter de survivre. « Ça a vraiment l’air appétissant tout ça. » Affirma-t-il en regardant avec gourmandise ce que la jeune femme leur avait préparé.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Ven 29 Avr - 18:04


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
D

éa considéra Léo aussi discrètement qu'elle put du regard, comme si elle tentait de dénicher dans ses yeux l'ombre d'un mensonge. Elle avait envie de croire qu'il avait réussi à passer une nuit sereine, mais elle savait suffisamment combien les choses étaient difficiles pour lui dernièrement pour concevoir qu'il pouvait tout simplement lui mentir afin de lui faire plaisir. Mais s'il mentait, il mentait bien, car elle fut bien incapable de discerner la moindre malhonnêteté dans son propos (en même temps, Léo était l'honnêteté incarnée qui n'avait su s'entourer pour son malheur que de personnes infiniment malhonnête - dont elle faisait malheureusement partie, d'ailleurs -, elle l'imaginait mal ne pas se montrer sincère, et encore moins avec elle, qui s'était promise de toujours l'être avec lui en retour, dorénavant, même si certaines vérités ne manquaient pas de faire grand mal). Elle accepta donc l'hypothèse que cette première nuit dans son nouveau chez-lui se soit bien passée, et elle s'en sentit entièrement soulagée. La sirène ne voulait que le meilleur pour son meilleur ami, et elle ne demandait qu'à le voir remonter la pente. Le moindre signe encourageant de sa part était donc à accueillir avec optimisme et enthousiaste... Ça la rassurait aussi par rapport à la... bizarrerie de la situation. C'était sûr que l'accueillir chez lui alors qu'ils avaient tous les deux conscience des sentiments de la jeune femme pour lui, ça pouvait prêter à confusion. Déa ne voulait certainement pas qu'il s'imagine qu'elle allait profiter de la situation. C'est sûr, ça ne pouvait qu'être une situation temporaire - car si Déa voulait se guérir de son amour pour lui, et elle l'essayait vraiment, ce n'était pas en le voyant tous les jours qu'elle allait y parvenir efficacement - mais en attendant, elle voulait que tout se passe pour le mieux, et sans gêne - ou avec le moins de gêne possible. Ce n'était pas pour rien qu'elle mettait ainsi les petits plats dans les grands. Elle voulait faire le maximum pour que le jeune homme se sente bien ici, et pour qu'il n'ait pas le sentiment d'être un poids pour lui - ce qu'il n'était pas du tout, au passage.

-Au moins, ça en a l'air.
répondit-elle dans un sourire tout en remplissant leurs assiettes et en leur versant à tous les deux une bonne rasade de jus d'orange. C'était pas gagné d'avance. Et pour cause, Déa n'était pas du tout un cordon bleu, et cela se ressentait d'autant plus en ce qui la concernait qu'elle avait vécu un bon moment en colocation avec une véritable fait du logis. Faut espérer que ce soit mangeable, maintenant.

Et elle se lança dans cette vérification périlleuse en plongeant sa cuillère dans son assiette. Eh... mais elle ne s'en était pas sortie si mal, tout compte fait. Elle évita de trop s'autocongratuler quand même et laissa Léo en juger par lui-même.

-Alors, c'est quoi ton programme de la journée ?


Elle faisait mine de ne pas se sentir trop concernée, mais le fait est qu'elle y avait bien du mal. Depuis la tentative de suicide de Léo, la perspective de le laisser seul lui était tout sauf agréable. Et au final, c'était rare que le jeune homme se retrouve seul, Andrew et Déa n'étaient jamais très loin. Mais ils ne pouvaient pas le fliquer éternellement. Il fallait bien qu'il reprenne ses marques indépendamment d'eux.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Mar 24 Mai - 20:10

Déa & Leopold
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
Leopold laissa Déa le regarder avec attention, se doutant qu’elle cherchait à savoir s’il mentait. Il avait l’habitude de ce genre de regard depuis qu’il avait tenté de se suicider, Andrew aussi l’observait de cette manière. Ils cherchaient à savoir s’il était honnête quand il disait quelque chose, quand il affirmait aller bien ou avoir bien dormi. Quand il disait qu’il allait bien, il le pensait mais en même temps il se trouvait quand même dans une situation un peu stagnante. Il ne pétait pas la forme non plus au final, parce qu’il avait quand même passé un moment particulièrement difficile et qu’il était encore complètement dedans. Sa relation avec Jane avait été forte pour lui, il avait été effondré d’apprendre la vérité. La preuve en était avec ce qu’il avait tenté de faire. Il ne pouvait pas s’en remettre rapidement, il avait besoin de temps et ce temps était toujours en cours. Mais il espérait vraiment s’en remettre et il venait bien de dire la vérité, il avait passé une bonne nuit. Ce qui était quand même une bonne chose, une bonne avancée.

Et ce matin-là, il avait vraiment beaucoup d’appétit. Quoi qu’en dise Déa, Leopold était persuadé que c’était vraiment délicieux ce qu’elle avait préparé. La sirène n’avait pas confiance en elle sur ce point, mais c’était dommage parce qu’il était persuadé que ça allait être délicieux. D’ailleurs, il ne tarda pas à goûter quand elle remplit leur assiette et leur verre. Et franchement, c’était délicieux comme il l’avait pensé dès le départ. Ça lui faisait vraiment du bien de manger, il avait l’appétit bien plus en forme. Non pas qu’il n’avait pas bien mangé avec la famille Hellsing, mais c’était quand même un peu plus gênant. D’une manière générale, c’était de toute façon gênant pour lui de vivre avec la famille d’Andrew. Même si la situation n’était pas forcément beaucoup moins gênante avec Déa, au vu des sentiments que la sirène avait pour lui.

« Tu es vraiment trop dure avec toi-même, c’est vraiment délicieux ! »

Et sur ces mots, il reprenait une nouvelle cuillère. Déa lui demanda alors ce qu’il avait prévu dans sa journée. Leopold savait parfaitement que c’était dans le but de pouvoir le surveiller. Il ne se faisait pas d’illusion, le jeune homme savait que ses deux meilleurs amis n’avaient pas envie de le laisser seul. C’était normal et il les laissait faire sans souci, parce qu’il n’avait pas confiance en lui-même non plus. Andrew lui demandait tout le temps son emploi du temps quand ils se voyaient le matin, Déa prenait la suite.

« J’ai pas grand-chose de prévu. »
Ce qui était vrai, ce n’était pas comme s’il devait aller travailler quelque part. Ça serait bien, mais pour le moment ce n’était pas vraiment au centre de ses préoccupations. « Je dois aller voir Andrew chez lui tout à l’heure. » Ce n’était pas parce que son meilleur ami avait déménagé qu’il avait l’intention de ne pas le voir, bien au contraire. « Et je me disais que je pourrais… peut-être aller au champ funéraire. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Jeu 26 Mai - 19:39


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
D

éa afficha un sourire un tantinet fier à l'adresse de son colocataire quand il affirma que le petit-déjeuner qu'elle avait concocté était vraiment délicieux. Bah, elle avait surtout pris de bons produits pour le préparer, elle n'avait pas beaucoup de mérite. Pour sa part, en goûtant à sa petite popote, elle ne trouvait pas ça dégueulasse, mais quand on avait vécu avec Penny, qui était un véritable cordon bleu, il était difficile pour elle, de passer à ses propres petits plats, qui avaient bien moins de saveur. Déa n'était pas trop dure avec elle-même, non, d'ailleurs, il était rare qu'elle prenne la peine de se dénigrer, mais bon, elle voulait vraiment faire tout son possible pour que Léo se sente à l'aise chez elle, et parfois, il arrivait à lui faire manquer de confiance en elle, alors qu'elle cherchait à trouver le parfait dosage entre le fait de le mettre à l'aise, et de lui faire oublier ses sentiments pour lui (qui ne disparaitraient jamais, ce même si sa relation avec Hélio lui permettait de faire un peu plus facilement la part des choses). Léo lui apprit ensuite ce qu'allait être le programme de sa journée. Il allait trouver Andrew. Cette information n'était pas pour la surprendre. Ce n'était pas nouveau, depuis la séparation entre Hardwick et Léo que ses deux meilleurs amis passent autant de temps que possible auprès de lui (et rattrapent en même temps le temps perdu, puisqu'ils s'étaient l'un comme l'autre détournés de lui pour des raisons différentes). Il ajouta ensuite, plus hésitant, qu'il se rendrait sans doute également au champ funéraire dans la journée. Le sourire de la sirène s'effaça un peu à cette annonce. Certes, ce n'était pas étonnant non plus, les parents de Léo étaient enterrés là-bas, il était tout à fait normal qu'il souhaite s'y rendre, mais ce n'était pas pour l'enchanter pour autant. Léo était fragile, et dans des moments comme celui-là, la jeune femme se demandait s'il n'allait pas tout simplement rouvrir des plaies à peine cicatrisées, ce qui serait le pire possible. D'un autre côté, si le jeune homme en avait besoin, elle savait qu'elle ne pouvait ni ne devait lui interdire, c'est juste qu'elle ne se sentait pas totalement sereine à cette idée.

-Oh...
Elle songea tout d'abord à répondre un "C'est bien" qu'elle n'aurait pas totalement pensé, puis opta finalement pour une réponse d'un autre ordre. Tu veux que je t'accompagne ?

Autant le dire, elle préfèrerait pouvoir l'accompagner et veiller à ce que l'épreuve ne soit pas trop éprouvante pour lui que de le laisser s'y rendre seul. Oui, elle le savait bien, il fallait qu'elle cesse de le surprotéger, c'est une certitude. C'est vrai, elle avait eu peur de le perdre, c'est vrai, il était encore fragile, mais à force de vouloir le protéger, elle allait finir par l'étouffer. Malheureusement, c'était plus fort qu'elle.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Mar 5 Juil - 20:49

Déa & Leopold
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
 Que Leopold passe du temps avec Andrew, c’était normal. Depuis sa séparation avec Jane, le jeune homme passait énormément de temps avec son meilleur ami. Et quand il n’était pas avec le chasseur, il était avec Déa. Avant, il vivait avec le jeune homme et devait rejoindre la sirène ailleurs, pour passer du temps en sa compagnie. Maintenant, la situation était inversée parce qu’il vivait avec Déa. Cette partie de son programme était donc normale, c’était s’il prenait la décision de ne pas aller voir son meilleur ami que la situation serait étrange. Mais si le jeune homme commençait par ça, c’était bien parce qu’il y avait autre chose derrière. Le regard de l’humain ne quittait pas le visage de la sirène, alors qu’il lui apprenait qu’il allait se rendre au champ funéraire dans la journée. Son sourire s’effaça un peu, ce qui était un peu la réaction qu’il attendait. Elle était surprise d’ailleurs et peut-être même un peu mal à l’aise. Le jeune homme n’était pas spécialement surpris lui de sa réaction. Cela faisait un moment qu’il ne s’était pas rendu au champ funéraire pour se repentir sur les tombes de ses parents, ce qu’il faisait quand même avant assez souvent. Mais dernièrement, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait eu le temps, ni la tête pour le faire. Jusqu’à présent, il se sentait bien plus apte maintenant. Du moins, c’était ce qu’il pensait. Mais Déa non apparemment, puisqu’elle demanda s’il voulait qu’elle l’accompagne. Léo adressa un sourire à sa meilleure amie, de ceux qu’il lui adressait pour la rassurer. Parce qu’il devait quand même énormément la rassurer dernièrement.

« J’aimerais bien y aller seul. » Dit-il doucement sans perdre de son sourire. Il savait parfaitement pourquoi elle lui posait cette question, elle s’inquiétait pour lui. Léo était encore fragile, il ne pouvait pas le nier. C’était vraiment difficile pour lui ces derniers temps, il devait parvenir à tourner définitivement la page sur son histoire avec Jane, mais ce n’était pas prêt d’arriver. Alors, forcément, le jeune homme risquait de se fragiliser un peu plus encore en se rendant sur la tombe de ses parents, parce qu’il avait toujours de peine à cause de leur disparition. « Je t’assure que ça va aller, ne t’en fais pas. » Reprit-il dans le but de terminer de rassurer la jeune femme. « Si tu veux, je passerais nous prendre de quoi faire un super repas ensuite. »

Une manière pour lui de signifier à sa meilleure amie qu’il allait bel et bien rentrer le soir. Il savait pourquoi elle s’inquiétait autant et au fond, elle avait raison de le faire. Il avait quand même tenté de se suicider à cause de Jane, il ne pouvait pas faire comme si c’était normal. Léo appréciait la surprotection que ses meilleurs amis faisaient preuve, parce qu’au fond cela le rassurait aussi un peu. Il en avait eu besoin, et il allait en avoir besoin encore. Mais juste là, il avait envie de prouver qu’il était capable de le faire, qu’il allait mieux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Mar 5 Juil - 21:52


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
Q

uelque part, Déa s'était attendue à la réponse de Léo. Si ce dernier avait voulu qu'elle l'accompagne, il le lui aurait tout simplement demandé. Il allait se recueillir sur la tombe de ses parents, il était normal qu'il veuille être seul. Elle ne pouvait pas être sur son dos constamment, Andrew non plus... Ceci dit, la jeune femme aurait tout de même préféré qu'il accepte sa proposition tacite. Il allait mieux, du moins de ce que la jeune femme pouvait en juger (parfois, elle aimerait pouvoir lire dans ses pensées, juste pour s'assurer qu'il allait mieux et qu'il ne faisait pas qu'il le prétende), elle ne pouvait pas le chaperonner sans cesse, mais le laisser seul dans une situation qui pouvait le fragiliser, cela allait lui demander un effort mental certain. Déa avait bien envie d'insister et de ne pas laisser le choix à Léo, juste pour pouvoir le garder à l'œil et pour s'assurer qu'il ne ferait pas la moindre bêtise. S'il lui arrivait quoi que ce soit après son départ de la maison, elle ne le supporterait pas... Mais elle allait le laisser faire. Elle devait le laisser respirer de temps à autres, elle ne pouvait pas rester constamment sur son dos, ce n'était pas possible, il allait falloir, progressivement, qu'il apprenne à se reconstruire sans ses meilleurs amis, pour que leurs relations devienne comme avant, oui, mais sans qu'elle ou Andrew considèrent qu'il était en sucre et qu'il allait se briser au moindre choc. Elle retint un profond soupir résigné, consciente que pour vraiment être une amie digne de ce nom, il fallait bel et bien qu'elle respecte son choix d'aller seul (même si elle n'était de toute manière pas une amie digne de ce nom. Pour qu'elle le soit, il aurait fallu qu'elle n'éprouve que de l'amitié pour Léo, et nul doute que ce n'était absolument pas le cas.

-Si tu nous fais un super repas après, c'est autre chose
, répondit-elle dans un sourire, cherchant à calmer ses craintes derrière l'expression de son visage. Il faut dire que l'argument avait de quoi peser dans la balance. Déa était tout sauf un cordon bleu, mais la jeune femme faisait confiance aux talents culinaires de son nouveau colocataire. Mais si tu sens que ça va pas, tu me préviens, d'accord ? Cette fois, elle ne put s'empêcher de réellement pousser un soupir. Excuse-moi, je sais que je suis super étouffante, j'ai pas envie d'être comme ça. Et elle n'était d'ordinaire pas comme ça, mais l'idée que Léo ait bien failli mettre fin à ses jours ne pouvait jamais, forcément, être trop éloignée de son esprit. Ça va finir par me passer, c'est promis.

Il allait falloir y aller par étapes, mais oui, ça finirait par passer. Elle aurait la preuve que Léo était prêt à reprendre sa vie en mains, et ce serait une bonne chose. Ça aurait en tous cas plus de facilité à passer que ses sentiments pour lui. Pour ça, c'était fichu.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Mar 2 Aoû - 15:20

Déa & Leopold
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
Leopold savait parfaitement que sa meilleure amie s’inquiétait pour lui et honnêtement, elle avait toutes les raisons de le faire. Le jeune homme serait bien incapable de reprocher la sur protection de ses deux meilleurs amis, après ce qu’il avait tenté de faire. Sans la sirène, il serait peut-être encore au fond du lac. Alors non, il ne pouvait pas leur en vouloir, mais en même temps le jeune homme espérait quand même pouvoir prouver qu’il n’était plus complètement au fond du gouffre. Il n’était pas encore au meilleur de sa forme, il mentirait s’il osait prétendre le contraire, mais ça allait mieux quand même. Il pensait encore trop souvent à Jane (pour ne pas dire tout le temps…) à ce qu’elle avait fait, mais il n’avait plus des idées morbides comme cela avait été le cas. Il n’avait plus envie de mourir, parce qu’il s’était rendu compte de la chance qu’il avait de vivre et d’avoir ses proches autour de lui. Non, il n’avait vraiment plus envie de mourir, même s’il ne savait pas vraiment comment il allait se remettre de cette histoire avec Jane. Il avait tellement de regret, comme le fait d’avoir aimé celle qui avait pris la vie de son père. Il avait cru qu’elle ne méritait pas d’être condamnée pour ça, maintenant il n’en était plus vraiment certain. Il était loin d’être sortie d’affaire, mais il allait mieux quand même et il avait envie de le prouver qu’il pouvait s’en sortir, que Déa n’avait pas de raison de s’inquiéter. Il allait revenir oui, après le cimetière et il allait leur préparer un bon repas. Ça ne pourrait que leur faire du bien à tous les deux de toute façon. Léo avait besoin de faire quelque chose pour l’occuper, de se donner des objectifs dans la journée.

Le jeune homme adressa un fin sourire à la remarque de Déa, qu’il ne perdit pas quand elle reprit la parole. Il voyait bien qu’elle était inquiète et elle voyait qu’elle en faisait un peu trop. C’était normal, Andrew était pareil (non, il était pire en fait). Il pouvait parfaitement comprendre qu’elle avait besoin de veiller sur lui et honnêtement, Léo était rassuré de savoir qu’ils veillaient sur lui. Il était certain, comme ça, de ne pas faire d’erreur encore.

« Si ça ne va pas, je te préviens, c’est promis. » Dit-il doucement, toujours son léger sourire sur le visage. Il était sérieux, il avait vraiment l’intention de la prévenir si jamais ça n’allait pas. « T’as pas à t’excuser. » Ajouta-t-il, concernant les excuses que la sirène lui demanda pour sa sur protection. « C’est moi qui suis désolé, c’est à cause de moi si t’es comme ça. Je ne t’en veux pas. »

S’il n’avait pas agis comme il l’avait fait, s’il n’avait pas été égoïste, la jeune femme n’aurait pas de raison de s’inquiéter autant pour lui. Elle était étouffante oui, il ne pouvait pas dire le contraire, mais c’était parfaitement normal. En tout cas, Léo ne lui en voulait pas du tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Jeu 4 Aoû - 17:21


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
D

éa hocha doucement la tête quand Léo lui affirma qu'il la préviendrait si quelque chose ne devait pas aller, si l'épreuve devait être trop difficile, ou quoi que ce puisse être d'autre de cet acabit. Elle lui faisait confiance. Elle lui avait toujours fait confiance, la différence résidait dans le fait qu'il était bien plus fragile ces temps derniers... Mais il remontait la pente, elle le voyait, elle ne pouvait pas le garder enfermé chez elle sous l'unique prétexte qu'il y était en sécurité, il ne s'en sentirait certainement que plus mal. Alors oui, elle allait admettre qu'il avait franchi suffisamment de chemin pour pouvoir faire certaines choses seul, et qu'il serait à même de la contacter s'il devait flancher, elle était convaincu de sa sincérité quand il lui parlait... C'était juste elle qui devait calmer ses angoisses. Elle avait trop souvent eu peur de le perdre, et cela avait altéré son comportement vis-à-vis de lui (au-delà du fait qu'elle en était éperdument amoureuse, ce qui n'arrangeait pas le moins du monde ses affaires). Il fallait progressivement que Léo refasse sa vie, et que Déa l'accepte dans le même temps. Elle n'avait peut-être pas à s'excuser, en effet, mais elle ne savait pas s'en empêcher, elle avait envie que tout redevienne comme avant, que leur complicité ne se teinte pas de l'angoisse qu'elle éprouvait bien malgré elle chaque fois que le jeune homme mettait un pied dehors. Ainsi, les choses ne seraient pas parfaites. Elle souffrirait toujours des sentiments qu'il n'éprouvait pas pour elle. Mais elle serait mieux. Parce qu'il irait mieux, ce qui était le principal. Elle et ses états d'âme, ce n'était jamais que secondaire, après tout. Elle ne voulait pas qu'il s'excuse par ailleurs. Elle ne voulait pas qu'il ait le sentiment d'être un poids pour elle. Ils étaient tous les deux embarqués dans cette histoire compliquée, c'est sûr, mais des deux, la sirène n'était absolument pas la plus à plaindre.

-Bah, on va pas passer la journée à s'excuser non plus
, répliqua Déa d'un ton léger, soucieuse peut-être de passer à un sujet de conversation bien moins grave. Ce n'était pas en parlant sans cesse des problèmes de Léo que ce dernier allait savoir passer outre, c'est sûr. Sans transition aucune, ça t'intéresse si je te dis que j'ai peut-être l'opportunité de te décrocher un boulot ?

Ça restait au stade de projet, mais le type qui gérait les annonces d'offre d'emploi au journal était dans ses petits papiers à elle, et en regardant quelques propositions la veilles, elle avait songé que quelques uns de ses emplois pourraient peut-être plaire à Léo. Allez savoir s'il se sentait déjà prêt à reprendre le travail, bien sûr, mais Déa se disait qu'avoir une activité professionnelle lui ferait sans doute du bien. C'était sans doute un bon moyen de reprendre goût à la vie et d'ancrer pour de bon les pieds dans une réalité qui n'avait après tout pas tout de lugubre et de désagréable, quoi que l'on puisse en penser dans les moments les plus difficiles.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Mer 21 Sep - 23:31

Déa & Leopold
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
Ils n’avaient effectivement pas besoin de passer leur journée à s’excuser. Autant qu’ils changent de sujet, c’était sans doute mieux. Même si Léo ne pourrait pas vraiment s’empêcher de regretter tout ce qu’il faisait subir à ses meilleurs amis. Ils étaient déjà protecteurs à la base, mais depuis l’incident c’était pire (si on pouvait vraiment se permettre d’appeler cela un incident). Le jeune homme savait parfaitement qu’il avait fait vraiment peur à ses proches et que maintenant, ils avaient un peu de mal à le laisser vivre. Ce n’était pas un reproche, bien au contraire, le jeune homme avait justement besoin de cela. Mais il avait à cœur de prouver à ses amis qu’il était capable de remonter la pente. Rien n’était simple, il allait encore avoir énormément de bas (et sa rencontre prochaine avec Jane n’allait pas forcément l’aider) mais il savait qu’il pouvait quand même s’en sortir. Parce que plus un seul instant maintenant il n’osait imaginer se donner la mort, parce qu’il regrettait ce qu’il avait fait, parce qu’il avait envie de reprendre goût à la vie. Il allait mal encore, il souffrait toujours de la trahison de Jane, mais cela ne le poussait plus à penser au pire. Au contraire, ça lui donnait peut-être même la force de prouver qu’il n’avait pas besoin de vivre. Léo allait donc prouver à Déa et Andrew qu’il était capable de s’en sortir un peu seul, qu’il allait mieux (avant de tomber grandement malade, mais il ne pouvait pas vraiment s’en douter pour l’heure). Enfin bref, autant qu’ils changent de sujet. Et pour le coup, Déa faisait fort, puisqu’elle lui affirma qu’elle avait peut-être l’opportunité de lui décrocher un travail.

« Ah oui ? Quel travail ? »

Demanda-t-il vivement, ne cachant rien de son intérêt. Cela faisait si longtemps que le jeune homme ne travaillait plus et honnêtement, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait cherché. En même temps, il était évident qu’il n’avait pas forcément été suffisamment en forme pour travailler. Mais ses soucis de boulot remontaient à son enlèvement, depuis il n’avait pas vraiment réussi à retravailler. Il y avait bien eu cette piste chez Caldwell, mais finalement ça n’avait rien donné de bon. Depuis, il n’avait donc pas vraiment pris la peine de chercher, mais il devait bien avouer qu’il était peut-être temps qu’il s’y mette. Cela ne pouvait que lui faire du bien de travailler. Et c’était bien la preuve que Déa lui faisait confiance, parce qu’elle n’allait quand même pas pouvoir le suivre constamment s’il devait travailler. Enfin, cela dépendrait de l’offre qu’elle avait en tête. Mais reprendre un semblant de vie normale était forcément une bonne chose pour qu’il remonte entièrement la pente de sa vie. Qu’il arrête de rester au fond et qu’il fasse quelque chose de sa vie. Tout était bon à prendre en tout cas et Léo espérait vraiment être prêt. Il se doutait que ça n’allait pas non plus être évident tout de suite, mais ça ne pouvait qu’arranger les choses.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Jeu 22 Sep - 18:37


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
D

éa afficha un grand sourire, voyant que son propos n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd et que Léo était sincèrement intéressé par ce qu'elle venait de dire. La jeune femme était certaine que retrouver une activité professionnelle ne pourrait que faire du bien à Léo. Il se remettait, elle le voyait aller mieux chaque jour, c'était un fait, mais ce n'était pas encore tout à fait ça. Il avait besoin de trouver un nouvel équilibre, de repartir sur de nouvelles bases... et en ce sens, c'était une excellente chose qu'il trouve une activité professionnelle. Qui plus est, la sirène était convaincue que cela lui donnerait moins le sentiment d'être un poids mort pour son entourage. Certes, il ne l'était pas du tout, et jamais elle ne le considérerait comme tel, mais elle comprenait sans mal que le jeune homme ait envie de se rendre et de se sentir utile. Un nouveau travail, ce ne serait qu'une étape parmi d'autres, mais elle pensait que ce serait réellement l'occasion de rendre service à son meilleur ami (qui était au-delà de cela à ses yeux). Bon, elle devrait prendre sur elle, si cette opportunité se concrétisait, car cela signifierait qu'elle ne pourrait plus le surveiller dans les moments où il irait travailler, elle ne pourrait plus l'avoir à l'œil, mais d'un autre côté, elle ne pouvait pas le garder sous sa coupe constamment. Veiller sur lui oui, le fliquer non, lui rendre sa liberté faisait certainement partie aussi du processus de "guérison"... Déa ferait tout, quoi qu'il en soit, pour qu'il aille mieux, elle ne ménagerait jamais sa peine, si c'était pour lui. Pour cette raison simple et évidente : elle l'aimait. Elle l'aimerait toujours.

-Ne t'emballe pas trop, hein, c'est pas non plus un travail complètement fou, mais j'ai géré deux-trois offres d'emploi dans le journal, l'autre jour...
Ce n'était pas la part de son travail qu'elle préférait, ce n'était pas sur ce genre d'articles qu'elle pouvait stimuler son imagination, mais après tout, ce n'est pas bien important, ça... Il y en a un qui t'irait bien, je crois, et comme je connais le type qui a passé l'offre, je peux te faire passer un entretien sans souci. Ce serait un poste du surveillant pour l'école du village. Je sais que c'est pas ce qu'il y a de plus stimulant, mais ce serait temporaire, le temps de te retourner.

Elle était à la fois contente et un peu honteuse de lui proposer ce job. Elle était certaine qu'il fallait qu'il prenne un travail pour reprendre du poil de la bête, et il n'y a pas de métier ingrat non plus, mais elle savait que ce n'était sans doute pas le métier dont rêvait Léo. C'était du moins ce qu'elle pouvait lui proposer pour le moment, et elle espérait que ses quelques réticences affichées n'altèreraient pas son enthousiasme.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Sam 19 Nov - 20:02

Déa & Leopold
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
Leopold ne pouvait qu’être emballé par l’idée d’un travail. Depuis le moment où il était devenu – pour quelque jour seulement, au vu de la situation – un genre de domestique pour Caldwell, il n’avait pas eu d’autres postes. En même temps, au vu de la situation encore une fois, c’était normal. Léo n’avait pas été prêt pour se relancer dans le travail, pour devoir supporter encore des responsabilités. Mais la situation était différente maintenant, le jeune homme se rendait bien compte qu’il allait mieux. Il savait parfaitement que ce n’était pas demain la veille qu’il allait pouvoir se remettre complètement de ce que Jane lui avait fait, qu’il n’allait pas juste claquer des doigts pour s’en sortir, mais il avançait doucement. Il se sentait de nouveau prêt à affronter le monde, ce qui n’était pas rien quand même. Et au fond, Léo savait parfaitement qu’il avait besoin de ça aussi pour terminer son processus de guérison. Concrètement, le jeune homme ne se sentait pas bien utile. Il était materné par Déa et Andrew (ce qui était parfaitement normal et ce qu’il avait voulu en réalité) et donc il avait un peu le sentiment de ne pas faire grand-chose de concret, d’utile. Mais il avait envie que ça change, il avait envie de reprendre sa vie en main. Autant dire qu’il était donc sur le bon chemin, puisque c’était une manière pour lui de prouver à tout le monde – et surtout à lui-même – qu’il avait de nouveau goût à la vie et qu’il ne ferait plus jamais de bêtises.

Déa l’informa rapidement qu’il ne devait pas s’emballer trop vite donc, ce qu’il faisait quand même, parce que ce n’était pas un travail complètement fou. En même temps, Léo n’avait pas forcément besoin d’un travail de dingue. Il avait juste besoin de raison de se lever le matin, autre que de glander la plupart du temps. Déa lui apprit que c’était un poste de surveillant pour l’école du village.

« En même temps, la dernière fois que j’ai failli travailler, je me suis retrouvé larbin d’un riche alors… » Autant dire que c’était quand même mieux. Evidemment, ce n’était pas le travail de l’année, mais ce n’était vraiment pas pour lui déplaire. « D’accord, j’irais voir ça alors ! »

Il avait vraiment l’intention de le faire, il avait même envie de décrocher la place. Il espérait que c’était dans ses cordes, mais il ne pensait pas que ça soit trop dur quand même. Il n’y avait pas de raison pour qu’il n’obtienne pas le travail et il était vraiment motivé. Cela ne pouvait que lui faire du bien de travailler de nouveau. Mais bien sûr, le jeune homme était incapable de savoir en cet instant précis que les choses n’allaient pas du tout – encore une fois – se dérouler comme il l’espérait et que la maladie allait le rattraper avant qu’il n’ait l’occasion d’avancer un peu plus. Il n’avait aucune raison de croire que ça puisse lui tomber dessus, que le destin se joue encore de lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Dim 20 Nov - 15:34


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
D

éa aurait préféré pouvoir proposer à son interlocuteur un poste plus prestigieux que celui qu'elle pouvait lui "offrir", mais malheureusement, le marché de l'emploi était ce qu'il était, et Léo, malgré les nombreuses compétences que la journaliste lui reconnaissait (très objectivement, bien sûr, cela va sans dire), devait se contenter de ce qu'il pouvait avoir... au moins en attendant de trouver mieux (ce dont la sirène le pensait parfaitement capable). En même temps, il est vrai qu'un poste de surveillant était peut-être déjà moins dégradant que celui que lui avait proposé Jonathan Caldwell en en faisant plus ou moins son larbin. En effet, il s'en tirerait à meilleur compte, de la sorte. Dans tous les cas, Déa voulait surtout voir dans cette situation ce qu'elle avait de plus positive. Il était grand temps pour Léo d'aller de l'avant, et pour ce faire, entrer de plain pied dans la vie active une nouvelle fois ne pouvait être qu'une bonne chose. Le jeune homme, en tout cas, semblait motivé, et cela faisait vraiment plaisir à Déa. Cela prouvait bien que son état s'améliorait, même si cela se faisait petit à petit, et qu'il restait un long chemin à faire avant que les plaies ne soient pour de bon cicatrisées (et encore là, il en garderait sans doute toujours la marque... c'était ainsi). Il était d'accord avec sa proposition, et elle avait véritablement envie de lui faire confiance. Ce n'était pas comme aux touts débuts de sa dépression, où elle osait à peine le laisser seul de crainte qu'il ne commette une faute grave (même si elle n'était toujours pas très sereine quand elle devait le laisser seule), elle savait qu'il nourrissait à présent une véritable envie de s'en sortir, et qu'il remontait au lieu de se laisser abattre, et c'était sur cette lancée qu'elle voulait poursuivre de le conduire, à son échelle.

-Génial !
affirma Déa sans réfréner un seul instant son enthousiasme (en même temps, pourquoi le ferait-elle ? Elle avait tendance à penser qu'il était communicatif, et c'était ce qu'elle voulait pour son interlocuteur, pour ce jeune homme qu'elle aimait au-delà de ce qui était convenable au vu de leurs relations respectives). Demain à la première heure, je parlerai de toi au type qui a passé l'annonce. Je suis sûre que ça va le faire ! Peut-être qu'elle ne devrait pas se montrer si optimiste, des fois qu'il n'obtienne finalement pas le poste, ce qui ne serait pas forcément bon pour son moral, surtout après avoir cherché à lui communiquer tant d'espoir. Mais elle n'imaginait pas un seul instant la moindre anicroche à son plan... Si ce n'est peut-être une certaine maladie dont elle ne pouvait à l'heure actuelle deviner ni l'existence ni l'ampleur. Je suis contente, ajouta-t-elle dans un sourire. T'imagines pas comme ça me fait du bien de voir que tu vas mieux.

Bon, sa remarque était forcément équivoque, car son bonheur à le voir aller mieux était tout relatif aux sentiments qu'elle avait pour lui... Mais en tant que "meilleure amie", n'était-ce pas une chose qu'elle avait droit de dire aussi ?

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Jeu 19 Jan - 22:19

Déa & Leopold
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
Il voulait vraiment aller voir l’homme qui cherchait un poste de surveillant à l’école. Leopold avait envie d’avancer comme il le pouvait, il avait envie de pouvoir reprendre sa vie en main. Il avait envie de la contrôler, comme il le faisait avant, avant que tout son univers ne semble s’effondrer. Il ne savait pas exactement ce que ça allait donner, mais il avait envie d’essayer en tout cas. Il était évident que le jeune homme ne pouvait pas se contenter de se laisser couler – sans mauvais jeu de mot – se laisser détruire à cause de ce qu’il avait vécu. Ce n’était pas facile, il ne pouvait pas dire le contraire, mais Léo avait vraiment envie d’être de nouveau heureux. Et ce travail, c’était une opportunité de l’être. En soit, le poste n’était pas vraiment glorieux, le jeune homme avait des capacités – en toute modestie – pour faire d’autre chose, mais il ne cherchait pas vraiment à avoir un travail des plus valorisants. Ce qu’il cherchait, pour le moment, c’était surtout un travail. Le fait de sortir de chez lui, d’avoir quelque chose à faire de ses journées (parce que mine de rien, il passait quand même le plus clair de son temps à trainer et à tourner en rond), allait l’aider à reprendre complètement sa vie en main. Léo adorait voir autant d’enthousiasme chez sa meilleure amie – qui l’était encore pour le moment – il aimait la voir heureuse et souriante. Il savait qu’elle prenait sur elle pour lui laisser plus de liberté, parce qu’elle craignait qu’il fasse encore une bêtise. Il le comprenait, il avait justement envie de lui prouver qu’elle n’avait plus de souci à se faire.

« Merci. »

Dit-il simplement quand la jeune femme lui affirma qu’elle allait trouver l’homme qui avait posé cette annonce dès le lendemain. Léo devait bien avouer qu’il avait hâte qu’elle le fasse. Il espérait vraiment qu’il allait pouvoir s’y mettre très rapidement, malheureusement le destin n’allait pas manquer de jouer encore avec lui puisque la maladie allait l’empêcher de travailler comme il le désirait maintenant. Le sourire de Léo se fit plus grand quand la jeune femme affirma qu’elle était vraiment heureuse de voir qu’il allait mieux.

« Je vais bien mieux oui. »
Il n’avait pas peur de l’affirmer maintenant, il pouvait le faire oui. Parce qu’il allait vraiment mieux. Il avait traversé des moments particulièrement difficiles, ce n’était pas pour rien qu’il avait tenté d’en finir. Mais maintenant, ces ombres se trouvaient vraiment loin de lui. « Et c’est grâce à toi. »

Il ne devait peut-être pas lui dire ça, mais il le pensait. Sans elle, déjà, le jeune homme serait au fond de l’eau. Elle avait été là pour lui, comme Andrew, ils avaient été patient avec lui, ils s’étaient montrés compréhensif. Sans eux, le jeune homme n’aurait vraiment pas pu remonter la pente aussi rapidement. Et maintenant, il se disait vraiment qu’il pouvait avoir une vie agréable, en mettant au fond de sa mémoire les horribles choses qu’il avait vécu.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   Jeu 19 Jan - 22:52


Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants.
E

n affirmant qu'il allait mieux, Léo aurait pu mentir, c'est vrai. Après tout, il traversait une passe vraiment difficile et il avait constamment ses meilleurs amis sur le dos. Il pouvait très bien dire qu'il allait mieux dans le seul but de se voir un peu lâcher la bride, dans l'espoir qu'elle les laisse tranquille. Il se pouvait aussi qu'il prononce ces mots dans l'unique but qu'on le laisse tranquille. Mais Déa ne le pensait pas. Elle pouvait se targuer de bien connaître, quand même, Léo, et elle pouvait reconnaître les moments où il feignait allait bien et ceux où ils se sentaient réellement mieux. En l'occurrence, elle était véritablement certaine qu'il avait repris du poil de la bête. Il avait bel et bien l'intention d'aller de l'avant, de s'en sortir. Et en cela, la jeune femme avait la ferme intention de le soutenir, afin qu'il ne s'égare pas en chemin et poursuive sur cette lignée. Il n'empêche, ça faisait vraiment un bien fou de le voir sourire de nouveau, ça faisait un bien fou de l'entendre dire que les choses allaient mieux pour lui. Il avait été au plus bas, mais il regagnait la surface, à présent. Déa, pour sa part, était véritablement confiante, et voulait même croire qu'il pourrait atteindre de plus hauts sommets encore. Elle serait là, dans tous les cas, pour le soutenir quoi qu'il puisse arriver. Elle y mettait un point d'honneur. Pour elle, c'était quelque chose de réellement important. Au-delà d'important, même. Léo méritait le meilleur, et Déa avait la ferme intention de l'aider à l'obtenir. Elle mettait, à vrai dire, plus d'énergie à rendre la vie de son meilleur ami meilleure qu'à améliorer la sienne, de vie. Cette de Léo, quoi qu'il puisse arriver, passerait toujours en priorité, c'était comme ça.

Elle ne put s'empêcher d'afficher un sourire empreint de fierté, d'ailleurs, quand le jeune homme affirma que s'il elle allait mieux, ce n'était pas pour rien. C'était grâce à elle. Elle n'allait pas jouer les fausses modestes. Elle voulait bien croire qu'elle n'était pas totalement étrangère à l'état actuel de Léo, même si elle ne pouvait pas récolter tous les lauriers. Elle devait même en adresser quelques uns à Andrew, même si franchement, elle s'épargnerait bien l'exercice. Surtout que lui-même ne ferait pas tant d'efforts avec elle.

-C'est vrai,
dit-elle, de la fausse flagornerie dans la voix. Qu'est-ce que tu ferais sans moi, hein ? Elle afficha un sourire. Mieux valait prendre cette situation à la légère plutôt que de s'appesantir. Enfin, je suppose qu'il faut bien que je te lâche les basques de temps à autre. À son grand regret. Je vais bosser un peu. Si jamais t'as besoin de quoi que ce soit, tu hésites pas, d'accord ?

Elle devait lui accorder un peu de liberté, alors elle allait le faire. Mais ça n'avait rien de simple.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une maison n'est pas fondée sur le sol, mais sur ses habitants. [pv Léo <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-