Partagez | 
 

 Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Sam 19 Mar - 11:01



Le passé est le cimetière des souvenirs
J

ane ne sortait presque plus. Crainte de croiser les Hellsing ? Peur du risque ? À vrai dire, elle n'appréhendait pas vraiment ce qui pourrait lui arriver. Même, ça lui était parfaitement égal, ce n'était pas comme si sa vie avait encore ne serait-ce qu'un semblant de sens. Ce n'était pas sa vie à elle qu'elle cherchait à protéger en demeurant cloîtrée dans la garçonnière de son âme sœur, celle qu'accaparait sa stupide petite amie et son cinglé de cousin, non, c'était cette vie qu'elle allait bientôt libérer du poids qu'elle représentait pour elle. Bientôt, oui, car Jane ne se faisait pas d'illusions. Si elle quittait rarement sa chambre et se laissait à peine voir des autres occupants de la maison, ce n'était pas pour autant qu'elle ne tendait pas l'oreille, bien au contraire. Jane entendait, et elle comprenait bien que les sorciers avançaient bien. Trop bien. Ou ce qu'il fallait de bien. Ils ne pouvaient sans cesse retarder l'échéance, de toute façon. C'était sûrement le mieux qui pouvait leur arriver, à bien y réfléchir. Le mieux, oui. Parce que comme ça, elle ne serait peut-être pas libre, parce qu'elle ne le serait plus jamais, mais lui oui, sa souffrance ne varierait pas, elle perdrait seulement le réconfort douloureux de savoir sa présence. Et qui sait, ce serait peut-être un soulagement. Ou pas. Il n'était pas question d'elle, de toute façon.

Oui, Jane sortait le moins possible, par la force des choses, mais il lui arrivait parfois de déroger à ses propres règles, une fois la nuit tombée. Comme cette fois. C'était une visite dont elle avait la coutume, quand bien même elle avait conscience qu'elle était aussi morbide que dangereuse. La tombe de son meilleur ami perdu, la tombe anonyme où Connor ne pouvait pas reposer... la tombe de M. Ridley. Pour chacun d'eux, elle sentait la moiteur du sang sur ses doigts. C'était peut-être les tourmenter que d'aller les visiter. Ou se tourmenter elle-même. Bah. Pour sa part, elle le méritait. La jeune femme ne savait pas depuis combien de temps elle était là, consciente, seulement, qu'elle ne pouvait pas s'attarder. C'était trop dangereux, elle était trop exposée. Elle le savait, oui, mais cette imprudence n'empêcha pas la mauvaise rencontre. L'inévitable rencontre, sans doute. Quand elle entendit ses pas se rapprocher, elle n'eut pas l'occasion de fuir. En fait, elle n'avait pas envie de fuir. Un large frisson la traversa de part en part, et elle resta là, figée, à le voir se rapprocher.

-Léo...

Oui, c'était bien Léo qui se trouvait là, à moins d'un mètre d'elle, et la raison aurait voulu qu'elle prenne ses jambes à son cou et s'en aille le plus loin possible. Si quelqu'un pouvait la mettre en danger, c'était bien lui, et pourtant, elle ne voulait pas voir de danger en lui. Pas plus qu'elle ne voulait lui ôter le "plaisir" et la légitimité de régler ses comptes, même si même en cet instant, c'était Edward qu'elle chercherait à protéger avant Léo. Et avant elle-même.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Sam 16 Avr - 19:34

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Ce n’était pas forcément le moment pour lui de se rendre au champ funéraire, mais Leopold en avait ressenti le soudain besoin. Cela faisait un moment que le jeune homme ne s’y était pas rendu, qu’il n’avait pas été voir la tombe de ses parents. En même temps, cela ne faisait pas forcément du bien de le faire. C’était assez compliqué et ces derniers temps, le jeune homme avait eu d’autre chose à penser. Il ne pouvait pas dire qu’il se sentait toujours aussi mal qu’après avoir découvert la vérité sur sa relation avec Jane, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait la forme. Mais il espérait vraiment remonter la pente. Maintenant qu’Andrew avait l’intention de vivre avec  Penny, il était convenu qu’il s’installe chez Déa. Même s’il avait eu envie de vivre seul (ce qui n’était pas le cas donc), il était persuadé que ses amis ne l’aurait pas laissé faire. Si Déa n’avait pas insisté pour qu’il vive avec elle, ça aurait été Andrew. En même temps, le jeune homme pouvait parfaitement le comprendre, après ce qu’il avait fait. Sans l’intervention de Déa, c’était lui qui se retrouverait dans le champ funéraire et que ses amis viendraient voir pour se recueillir. Il n’avait plus aucune idée de ce genre, il n’avait aucune envie de mourir, mais quand même. Il n’y était pas passé loin alors c’était normal que ses meilleurs amis s’assurent qu’il ne fasse aucune bêtise. Et le jeune homme devait bien avouer qu’il avait un peu besoin de ce soutien moral aussi, afin d’être certain de parvenir à s’en sortir.

Cela faisait donc longtemps qu’il n’était pas venu se recueillir devant la sépulture de ses parents. C’était un acte assez égoïste au final, cela ne servait qu’au vivant voulant par moment se rappeler l’affection qu’ils avaient pour quelqu’un et le manque de cette personne. Il n’y avait pas vraiment besoin d’une tombe pour se rappeler tout cela, mais les vivants avaient besoin d’une trace. Un peu comme s’ils cherchaient un moyen de ne pas les voir complètement disparaitre. Enfin, Leopold se dit que ça ne pouvait pas vraiment lui faire du mal, il avait un peu besoin de se ressourcer depuis les derniers évènements. Andrew était avec Penny, Déa occupait il ne savait où et lui avait eu besoin d’être un peu tout seul. Sauf qu’il ne s’attendait évidemment pas à croiser quelqu’un à cette heure-ci au champ funéraire et encore moins cette personne en particulier. Leopold sentit son cœur manquer un battement en la voyant. Elle était là, devant lui. Il en revenait à peine. Et pourtant, c’était bien elle et elle ne manqua pas de prononcer son prénom en confirmation. Léo était vraiment surpris, mais la surprise laissa vivement place à la colère.

« Qu’est-ce que tu fais là ? »

En soit, la jeune femme avait parfaitement le droit de se trouver ici – même si Léo doutait qu’elle puisse être capable de suffisamment de compassion pour se recueillir sur une tombe, mais il n’était pas vraiment objectif pour le coup – mais il devait bien avouer qu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle croise son chemin.
Code by Gwenn

_________________


Dernière édition par Leopold Ridley le Lun 16 Mai - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Sam 16 Avr - 21:34



Le passé est le cimetière des souvenirs
J

ane avait jusque là était plus prudente qu'elle ne s'en serait crue capable avant de connaître cette situation de crise dans laquelle elle se trouvait présentement. Les personnes dont elle avait croisé la route avaient toujours constitué des rencontres qu'elle avait décidées. Mais là, non. Là, il était absolument certain qu'elle n'avait pas choisi ce qui était en train de lui arriver. Si, parmi toutes les rencontres malencontreuses qu'elle pouvait faire, il y en avait une qu'elle aurait voulu éviter par dessus tout, c'était bien celle-ci. Mais on ne décide pas toujours. Et il est évident qu'elle ne décidait rien du tout, en l'occurrence. Elle était là, figée comme une statue, incapable de bouger ou de prendre ses jambes à son cou, face à l'homme qui, dans toute notre terre, avait le plus de raisons de la haïr viscéralement, le cœur battant, et tout ce qu'elle était parvenue à prononcer, c'était son nom. C'était déjà trop. La colère qu'elle entendit dans le ton de sa voix ne lui était pas coutumière. La dernière fois qu'ils s'étaient vu, il était sous le choc des révélations qui lui avaient été faites, forcément, la colère n'avait pas été le sentiment dominant à son égard, maintenant, elle avait bel et bien le sentiment que c'était le cas. Et c'était parfaitement mérité. Même si c'était étrange de l'entendre s'adresser de cette manière à elle, de le voir la regarder de cette manière... Elle avait pu occulter sa souffrance tant qu'elle ne l'avait pas sous les yeux et qu'elle subissait ses propres déboires (largement mérités, c'est certain), mais là, elle l'avait sous les yeux... et elle méritait bien de découvrir en direct le mal qu'elle avait fait subir à celui qu'elle avait prétendu épouser. C'était la moindre des choses, même, au vu de ce qu'elle lui avait fait.

-À ton avis.
répliqua-t-elle d'une voix blanche quand il lui demanda ce qu'elle faisait là. Il n'y avait pas mille raisons de se rendre dans un champ funéraire, après tout. Mais elle s'abstiendrait tout de même de lui apprendre qu'elle était venue - entre autres - visiter la tombe de son père. Au vu des circonstances, ce serait du plus mauvais effet. Mais je vais y aller, t'en fais pas...

Elle devrait peut-être profiter de cette occasion pour s'expliquer, pour s'excuser, elle le devait à son interlocuteur. Mais elle en était bien incapable. C'était plus simple, au fond, de passer seulement pour l'ignoble salope qu'elle était forcément à ses yeux... et qu'elle était tout court, aussi, car quand bien même elle pourrait s'en justifier, rien n'excusait ce qu'elle avait fait subir au jeune homme, pas même les sentiments qu'elle avait éprouvé à son égard, et don elle éprouvait toujours, en cet instant même, le souvenir. Pas l'amour passionné, brûlant et destructeur qu'elle éprouvait pour Edward, mais une tendresse honnête et une affection sincère qui n'avaient su suffir à son bonheur, et avaient fait le malheur du jeune homme.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Lun 16 Mai - 23:59

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Leopold ne pouvait pas s’empêcher de ressentir de la colère pour Jane. Après les révélations de ses mensonges, le jeune homme avait été anéanti, mais il avait eu le temps de nourrir de la colère pour celle qu’il avait bien trop aimé. Elle lui avait menti, elle lui avait fait croire qu’elle l’aimait – ce qui était peut-être le cas, mais il ne parvenait pas à le croire – qu’elle l’avait épousé et pendant ce temps, elle s’amusait avec son âme sœur. Leopold pensait qu’elle détestait le jeune homme, alors qu’elle l’avait épousé, qu’elle avait couché avec lui et pire encore, elle était enceinte de lui. Leopold ne savait pas si elle l’était toujours. Alors qu’elle se trouvait sous ses yeux en cet instant, il n’avait pas le sentiment qu’elle l’était encore. Mais il n’y connaissait pas grand-chose en même temps. En tout cas, elle l’avait trompé et elle lui avait mentit, elle l’avait manipulé pendant tout ce temps, il ne pouvait donc qu’être en colère contre elle. C’était le cas oui, même si c’était étrange pour lui de l’avoir sous ses yeux. Il aurait préféré qu’elle ne soit pas là, il aurait préféré faire comme si elle avait disparu de son existence tout simplement. Mais ce n’était pas envisageable. Jane répondit d’une voix blanche, ce qui perturba légèrement le jeune homme. C’était vraiment facile de la détester quand il ne l’avait pas sous les yeux, quand il pensait à tout ce qu’il avait vécu par sa faute. Mais maintenant qu’elle était là, c’était vraiment étrange. Et quand elle affirma qu’elle voulait partir, qu’elle allait le faire d’ailleurs, il ne put s’empêcher de la retenir.

« Attends ! » Leopold ne savait pas vraiment pourquoi il lui disait cela, si c’était une bonne idée, mais il ne pouvait pas s’empêcher de la retenir. Pendant quelques secondes, le jeune homme se contenta de la regarder. Elle se trouvait bel et bien devant ses yeux, après tout ce temps où il avait sombré dans la dépression au point d’avoir eu envie d’en finir avec la vie. Les sentiments qu’il ressentait pour la jeune femme étaient encore bien présents, même s’il ne devait pas se laisser avoir par eux. Il était évident qu’il ne pouvait pas oublier tout ce qu’il avait ressenti pour la jeune femme, mais il ce n’était pas suffisant pour lui faire oublier ce qu’elle avait fait. « Pourquoi ? »

Se contenta-t-il de demander après un long moment de silence. Sa question était large, mais il osait croire que Jane allait comprendre. Il voulait savoir pourquoi, il voulait tout savoir. Pourquoi elle lui avait menti ? Pourquoi elle s’était jouée de lui de cette manière ? Pourquoi ils en étaient arrivés à ce stade-là ? Il avait besoin de savoir et de comprendre, même si ça n’allait sans doute pas du tout changer à sa situation. Cela n’allait pas enlever le fait qu’elle lui avait menti et que pendant des mois il avait cru vivre une vie en sa compagnie alors qu’il n’en était rien du tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Mar 17 Mai - 19:59



Le passé est le cimetière des souvenirs
S'

en aller… Oui, il fallait qu’elle s’en aille, et au plus vite, qu’elle ne se donne pas une occasion de plus de faire du mal à Léo, en rouvrant des plaies qui n’avaient sans doute pas encore eu le temps de se fermer ou de cicatriser. Elle ne pouvait pas soutenir le regard de celui qu’elle avait prétendu épouser plus longtemps. Elle en éprouvait, et quoi de plus logique, une culpabilité qui la rongeait complètement de l’intérieur. Le seul avantage qu’elle voyait à cela, c’était que, en prenant la peine de se soucier de Léo (ce qui devrait être la moindre des choses), elle s’oubliait un peu, elle oubliait un peu sa propre douleur, le souvenir de sa dernière conversation avec Edward, et ce sentiment que sa vie n’aurait plus jamais de sens. Oui, elle avait « rompu » avec son âme sœur, et oui, de fait, sa vie n’aurait plus jamais de sens, mais en voyant son interlocuteur, elle savait qu’elle l’avait mérité, qu’elle payait simplement le prix de la souffrance qu’elle avait causée. Qu’elle ait mal, c’était la moindre chose, mais lui ne méritait pas de souffrir, et Jane devinait dans son regard tout le mal qu’elle lui avait fait et qu’il ne pouvait que le lui reprocher au plus vite. Par lâcheté, elle avait voulu fuir ce regard au plus vite, mais au moment de s’éloigner, le jeune homme l’avait retenue en un seul mot, qui la figea net, sur place. « Attends ». Alors elle attendit. Son regard se tourna de nouveau vers le jeune homme, et elle eut le sentiment que ce qu’il lui restait de cœur se brisait tandis qu’il lui posait une seule et simple question, mais qui en contenait tant d’autres, en définitive.

Oui, Jane savait pertinemment quel sens donner à ce « pourquoi ? ». La jeune femme s’était jouée de lui à tant de nouveau, il était normal qu’il veuille comprendre quel sens pouvait avoir la mascarade dont il avait été la victime, et Jane se sentait horrible, parce qu’au final, elle-même ne le savait pas. Pourquoi avait-elle jugé utile de détruire à ce point la vie de Léo, comme si elle devait encore parachever son œuvre, après avoir déjà fait quelque chose d’aussi atroce que de lui voler son père. Il lui restait une parade, celle qu’elle avait employé, ce soir là, dans la cave des Hellsing. Prétendre, affirmait qu’elle n’avait agi que par cruauté… Mais elle n’était pas capable, en cet instant, dans l’état d’esprit où elle se trouvait, dans l’état où elle voyait le jeune homme, de lui servir encore les mêmes salades. Elle tenait à ce qu’il la déteste, pour son propre bien. Mais même la vérité faisait d’elle quelqu’un de proprement haïssable, non ?

-J’ai toujours été égoïste.
répondit-elle, faisant tout son possible pour soutenir son regard, ce qui était une véritable épreuve. J’ai pensé qu’à ce qui était bon pour moi. Elle marqua une pause. Elle aurait voulu que sa voix soit plus froide et détachée, mais elle ne pouvait l’empêcher d’être tremblante. Et j’ai cru que c’était toi…

Et ce n’était pas le cas. Elle s’était fourvoyée… Et elle avait jugé bon de le détruire à tout prix, pour résister à ses propres mensonges.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Jeu 23 Juin - 16:54

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Leopold aurait sans doute dû la laisser partir, il valait mieux qu’ils ne se parlent pas. Le jeune homme n’avait pas vraiment besoin de retourner le couteau dans la plaie béante qui était loin d’être refermée encore. Il n’avait pas besoin de s’infliger ça encore. Il devrait plutôt se contenter de la haïr, de la détester du plus profond de son âme pour ce qu’elle lui avait fait, pour ce qu’elle lui avait poussé à faire. Mais il était incapable de laisser disparaitre sans la retenir. Est-ce que ça allait être une bonne chose ? Sans doute pas. A peine Léo avait posé sa question qu’il regrettait déjà son choix, mais il ne pouvait pas revenir en arrière. Quoi qu’il pouvait peut-être, mais en réalité il n’en avait pas envie. Parce qu’il avait besoin de savoir pourquoi elle lui avait fait cela. Il avait eu une partie de la réponse dans la cave des Hellsing, quand elle avait affirmé qu’elle s’était simplement moquée de lui pendant tout ce temps. Sauf que plus il y pensait – et autant dire qu’il y pensait tout le temps – moins il parvenait à le croire. Il ne savait pas vraiment ce qu’il attendait de la part de Jane maintenant, mais il avait besoin qu’elle lui dise quelque chose. Il était évident que si Andrew et Déa étaient présents avec lui, les choses ne seraient pas pareilles, mais il espérait ne pas être en train de faire une bêtise.

Pendant un temps, Léo crut que Jane n’allait pas lui parler, qu’elle allait se contenter de continuer sa route. C’était peut-être la meilleure solution en un sens, qu’elle se contente de faire ça. Ce n’était pas forcément une bonne idée qu’ils se parlent, mais elle ne s’éloigna pas. Elle lui répondit même, affirmant qu’elle avait toujours été égoïste, qu’elle n’avait pensé qu’à ce qui était bon pour elle. Quand elle ajouta qu’elle avait cru que c’était lui, Leopold eut un instant de réflexion. Il ne pouvait pas savoir si elle était complètement sincère, si elle n’était pas encore en train de lui mentir. Même si, en soit, la jeune femme n’avait plus aucune raison de lui mentir et de lui cacher la vérité. Elle ne pouvait pas vraiment lui faire plus de mal que ce qu’elle lui avait déjà fait, même si rien ne serait facile à encaisser.

« C’est tout ? »
Demanda-t-il d’une voix tremblante. « Tu as juste décidé d’être égoïste ? » Les propos qu’il adressait à Jane ne cachaient rien du tout de ce qu’il pouvait ressentir en cet instant, ce qu’il ressentait tout le temps depuis qu’il avait découvert la vérité, il était complètement détruit. « Tu as joué avec ma vie en pensant que c’était bon pour toi ? »

Leopold avait vraiment du mal à comprendre comment elle avait pu aller si loin. Si elle avait fini par lui avouer qu’elle aimait Baker (même après lui avoir dit tant de fois qu’elle le détestait), il aurait pu le comprendre. Cela aurait été plus facile à comprendre que de découvrir qu’elle avait épousé celui qu’elle affirmait détester juste avant de l’épouser lui, jouant donc parfaitement la comédie.

« Tu l’as toujours aimé n’est-ce pas ? »
C’était ce qu’il avait fini par se dire avec toutes ces heures de réflexion depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Ce n’était pas forcément bon pour lui de l’entendre, mais il avait besoin de poser la question, tout comme une autre question qui ne tarda pas à venir à son tour. « Tu pensais à lui quand nous… » Mais il ne put terminer sa phrase.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Sam 25 Juin - 14:19



Le passé est le cimetière des souvenirs
O

ui, c'était tout. Aussi horrible cela soit-il, aussi éprouvant cela puisse-t-il être pour Jane que de voir Léo dans un tel état, elle venait bien de lui adresser la réponse la plus sincère qu'elle puisse lui accorder. Ce n'était certainement pas la réponse qu'il attendait d'elle, elle s'en doutait, mais elle n'avait rien de mieux ou en tout cas de plus sincère pour lui. Elle l'avait sincèrement aimé. Pas de la bonne manière, il est vrai, mais aimé tout de même. Sauf que oui, tout ce temps, elle s'était contentée de prendre la fuite. Elle avait prétendu pouvoir être heureuse quand elle méritait parfaitement le malheur dans lequel elle se trouvait à présent (pour preuve l'était dans lequel elle avait mis Léo). Elle ne méritait pas le bonheur, et elle avait préféré croire le contraire et entraîner celui qu'elle avait prétendu épouser dans sa chute pour l'exemple. Cela ne faisait pas l'ombre d'un doute, elle était quelqu'un d'infâme, de positivement infâme. Elle n'était vraiment pas fière d'elle, pour une fois, en cet instant. Elle aurait aimé avoir une réponse toute faite à donner à Léo qui sache soulager sa conscience et l'aide à aller de l'avant, mais quoi. Les mots sonnaient creux, ils sonnaient faux. Cette situation était aussi éprouvante pour l'un que pour l'autre. Il aurait sans doute mieux valu qu'ils ne se revoient jamais. Elle avait joué avec sa vie, disait-il. Jane trouvait l'expression un peu excessive, mais elle ignorait jusqu'à quels extrêmes le jeune homme était allé au nom de leur rupture. Elle ne se rendait pas compte que, sans l'intervention de sa rivale de l'époque, elle aurait très ben pu découvrir dans le remords et la douleur la mort par noyade de son ex.

-Ça sert à rien de ressasser tout ça, Léo,
répondit-elle, bien incapable de répondre directement à sa question quand il lui demanda si elle avait toujours été amoureuse d'Edward tout ce temps, si elle avait pensé à lui dans les moments les plus intimes de leur relation. La réponse était malheureusement oui. Le cœur de Jane avait appartenu à Edward à l'époque, il lui appartenait toujours aujourd'hui malgré les circonstances, il lui appartiendrait à tout jamais, c'était ainsi. Mais c'était des mots que Léo n'avait pas besoin d'entendre. À quoi bon retourner le couteau dans la plaie ? Il devait tourner la page, un point c'est tout. Ça n'en vaut pas la peine, j'en vaux pas la peine et tu le sais très bien.

Ou devrait le savoir, du moins. Elle l'avait trop fait souffrir pour qu'il puisse pense mériter quelqu'un comme elle. Une véritable plaie à présent destinée à la solitude. Ça ne lui ferait aucun bien de savoir qu'Edward avait toujours eu sa préférence. Le fait qu'elle l'ait aimé tout de même mais d'une autre manière ne serait pas là pour le consoler.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Ven 22 Juil - 18:15

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Cela ne servait évidemment à rien de ressasser le passer, de parler de cela maintenant et d’ouvrir un peu plus la plaie. Leopold avait cru pendant un temps que sa blessure avait commencé à se refermer, qu’il pouvait s’en remettre. Cependant, le jeune homme se rendait bien compte en cet instant, alors qu’il se trouvait en compagnie de son ex, que ce n’était pas du tout le cas. Il avait remonté la pente, mais elle était bien plus haute qu’il ne l’avait cru en premier abord. Non, il était loin d’être guéri c’était évident et il n’était pas utile de ressasser le passer. Sauf qu’il ne pouvait pas s’en empêcher, alors que Jane se trouvait avec lui en cet instant précis. Il aurait aimé qu’elle trouve quelque chose à lui dire pour le soulager complètement, pour lui faire passer le cap et l’oublier. C’était la seule chose qu’il pouvait faire, Léo en avait bien conscience. Il l’aimait encore, il l’aimerait sans doute jusqu’à la fin de sa vie, mais il était évident qu’il ne pouvait rien faire avec ces sentiments. Ils n’étaient là que pour le détruire à petit feu. Même si elle avait pris la peine de s’excuser, il était clair qu’elle n’était pas digne de lui. C’était ce qu’il avait compris à force, mais ça n’empêchait qu’il avait atrocement mal.

« C’est sûr, tu n’en vaux pas la peine non. » Lui lança-t-il, sans vraiment se demander si ça allait la toucher ou non. Au pire, s’il la blessait, ce n’était pas bien grave. Au contraire, Léo, au fond, se disait qu’elle méritait vraiment de souffrir autant que lui. Sauf qu’elle pouvait difficilement souffrir autant que lui, du moins c’était ce qu’il pensait. Il ne se doutait pas que sa situation était aussi compliquée. Quoi que, il ne pouvait qu’apprécier le fait qu’elle ne soit pas avec Baker, qu’elle ait été trahie par lui. Ca n’était que mérité. Leopold n’aimait pas penser comme ça, il n’aimait pas se montrer si méchant. Sauf qu’il était incapable de se retenir maintenant, pas après tout ce qu’elle lui avait fait. « Ça sert à rien qu’on ressasse ça, parce que ça t’évite d’y penser hein. » Comme ça, elle pouvait se concentrer sur sa petite vie et profiter de celui qu’elle aimait depuis si longtemps, alors qu’elle lui avait fait croire avoir des sentiments pour lui. « C’est bien plus facile pour toi… comme ça tu n’as pas besoin de culpabiliser… »

Il disait ça, mais bien sûr c’était vraiment en parfaite mauvaise foi. Sauf que le jeune homme était incapable de rester raisonnable dans ses propos ou dans ses pensées, concernant son ancienne petite-amie. Celle qu’il avait tant aimée au point d’avoir envie de mourir au moment où elle l’avait abandonné, quand il avait découvert sa trahison. Son horrible trahison, elle ne s’était pas contentée de le tromper une fois, ou de découvrir en aimer un autre. Elle lui avait mentit du début jusqu’à la fin.

« Tu te rends pas compte à quel point tu m’as brisé… »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Mar 26 Juil - 0:15



Le passé est le cimetière des souvenirs
J

ane avait beau le penser et en avoir l'infinie certitude, ce n'était pas pour autant agréable que d'entendre le jeune homme confirmer ses dires et affirmer à son tour qu'elle n'en valait pas la peine. Oui, bien sûr que c'était vrai, elle n'en valait pas la peine et Léo méritait quelqu'un de mille fois mieux qu'elle, quelqu'un qui soit capable de réellement l'aimer pour ce qu'il était sans lui préférer un autre, quelqu'un qui ne se servirait pas de lui sous le prétexte de ne pas être au clair avec ses propres sentiments... C'était la plus totale des certitudes, et pourtant, ça faisait mal, comme si on lui essorait les entrailles au point de les lui broyer. Elle n'avait pas aimé Léo comme il le fallait, c'est une certitude. La moindre des décisions qu'elle avait prises à son sujet était une mauvaise décision, au nom de laquelle elle ne pouvait que se blâmer, et pourtant, elle avait eu une tendresse réelle pour lui, elle avait vraiment espéré oublier dans ses bras une passion dévastatrice qu'elle n'imaginait destinée qu'à lui faire du mal (et pour l'heure, cela semblait se confirmer, malheureusement). Elle avait voulu tenir les promesses qu'elle lui avait faites, croire dans les propos qu'elle lui avait adressé. Mais elle n'était pas quelqu'un de bien, contrairement à lui. Ils ne pouvaient se mériter. Si elle lui demandait de ne pas ressasser tout ça, il avait sans doute raison, c'est parce qu'elle voulait, par tous les moyens possibles, arrêter d'y penser. Ce n'était sans doute pas faux, elle s'était noyée dans ses problèmes, noyée dans la passion qu'elle avait cherché à fuir, pour éviter, entre autres, de songer au mal qu'elle avait fait, pourtant, Léo avait toujours une place à part entière dans son cœur. Sa présence, ici et maintenant, ne faisait que lui en donner la confirmation. Mais si elle ne voulait pas qu'ils ressassent tout ça, c'est qu'elle savait aussi que, pour son bien-être, le jeune homme devait tirer un trait sur elle, passer à autre chose, même si ça faisait vraiment très très mal. Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait plus fermer les yeux sur l'évidence, sur la réalité, elle lui apparaissait de la façon la plus manifeste possible : elle avait fait plus de mal encore qu'elle ne l'avait imaginé, elle n'avait pas seulement blessé Léo... elle l'avait, selon ses propres termes, brisé... Jane poussa un grand soupir, baissa les yeux, et prononça les mots qu'elle aurait sans doute dû (même certainement) adresser au jeune homme bien avant.

-Je suis vraiment désolée, Léo.
Elle marqua une pause. J'ai voulu t'aimer... je l'ai voulu plus que n'importe quoi d'autre dans ma vie. Et je t'ai aimé... Pas comme tu le méritais... Personne ne mérite d'être aimé par moi, c'est un mal que je fais à tous ceux qui comptent pour moi, et tu es celui qui en a le plus souffert. J'ai été odieuse, horrible, et je ne te demande absolument pas de me pardonner, je ne mérite que ta haine. Je veux juste que tu saches que... tout n'était pas faux, entre nous...

Elle avait voulu passer pour une salope sans cœur en pensant qu'il en souffrirait moins, maintenant, elle songeait que ce n'était certainement pas la meilleure solution, et elle décidait de se montrer un peu plus honnête, peut-être plus juste vis-à-vis des sentiments qu'elle avait pu nourrir pour lui qu'elle ne l'avait jamais été... Ce qui ne signifiait pas pour autant qu'elle n'était pas effectivement une grosse salope sans cœur. C'est bel et bien ce qu'elle était.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Mer 7 Sep - 15:35

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Leopold avait cru qu’en entendant Jane s’excuser pour ce qu’elle avait fait, il aurait pu être un peu soulagé. Mais alors qu’elle le faisait – et il la pensait sincère quand même, malgré tout – ça n’arrangeait rien à la situation. Léo avait toujours mal, quoi qu’elle puisse dire ou faire. Il avait envie d’aller de l’avant, il avait définitivement tiré un trait sur sa relation avec la jeune femme, mais il avait quand même extrêmement mal. Il l’aimait toujours, quand bien même il savait que c’était terminé et qu’il n’y avait aucune chance qu’ils puissent revenir en arrière (et il n’en avait pas envie), alors forcément ça lui faisait du mal de la voir sous ses yeux. Et les mots qu’elle prononça dans le but sans doute de le soulager un peu, ne l’aidaient pas vraiment. C’était agréable en un sens de savoir qu’elle l’avait aimé à sa manière, qu’elle avait sincèrement voulu l’aimer, mais ça ne changeait de toute façon rien à la situation. Elle se jetait la pierre, elle avait de bonne raison pour le faire. Mais ça ne le soulageait pas du tout de savoir qu’elle avait conscience d’être odieuse. Ça ne résolvait rien du tout, bien au contraire. Et pas plus de savoir qu’elle ne lui demandait pas de lui pardonner ses actes, qu’elle affirmait elle-même qu’elle ne méritait que sa haine. C’était le cas sans doute, Léo savait parfaitement qu’il allait être incapable de pardonner à celle qu’il avait cru épouser alors qu’elle se jouait de lui. Il ne parviendrait jamais à lui pardonner et le fait de la voir maintenant, de lui parler, de sentir sa plaie s’ouvrir de nouveau alors qu’il posait ses yeux sur elle, lui confirmait qu’il ne pouvait pas lui pardonner. Il la haïssait oui et apprendre que tout n’était pas faux entre eux, ça n’arrangeait pas plus la situation. Au contraire, à choisir, Léo aurait sans doute préféré qu’elle se soit simplement contenté de jouer avec lui, s’amusant de sa situation. Parce qu’il se serait contenté de la haïr de toute son âme, alors qu’il se rendait compte-là qu’il continuait de l’aimer malgré la colère qu’il ressentait pour elle.

« Ça me fait une belle jambe. » Rétorqua-t-il un peu sèchement, pour répondre aux propos de son ancienne épouse (si on pouvait la qualifier comme ça). « Tu es allée beaucoup trop loin. » Sa voix se brisa un peu sous ces mots. C’était le cas oui, elle était allée trop loin dans son jeu, dans ses mensonges. « J’aurais pu comprendre tu sais ? » Le jeune homme marqua une pause, avant de reprendre. « Si tu m’avais dit que tu l’aimais… que tu l’aimais plus que moi. Je l’aurais compris… j’aurais pu l’accepter. » Il savait que ça aurait été compliqué, qu’il aurait souffert aussi, qu’il aurait peut-être voulu essayer de la garder, mais il aurait compris. « J’étais prêt à tout pour toi… » Léo avait cru qu’il remontait un peu la pente, mais il devait se rendre à l’évidence que ce n’était pas si facile que ça. Qu’il ne fallait pas grand-chose pour le faire replonger (mais loin du lac quand même). « J’étais prêt à mourir à cause de toi… »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Jeu 8 Sep - 15:46



Le passé est le cimetière des souvenirs
J

ane serra les dents quand Léo affirma que ses excuses et ses aveux lui faisaient une belle jambe. Non, bien sûr, elle ne s'était pas attendue à ce qu'il lui saute dans les bras (au contraire, mieux valait qu'il continue de ne plus rien vouloir avoir à faire avec elle, il ne s'en porterait que mieux), mais elle avait espéré... elle ne savait pas trop... Elle avait voulu que ces mots l'aident, d'une façon ou d'une autre, à penser ces blessures morales qu'elle lui avait infligées et qui était encore bien visibles. Mais elle ne pouvait pas être à la fois la blessure et son remède, ce n'était pas ainsi que les choses pouvaient fonctionner. Elle ne parvenait qu'à lui faire du mal, et elle n'aimait pas ça... parce que oui, sincèrement, et même aujourd'hui encore, elle tenait en lui, et personne ne méritait moins de souffrir que lui... et pourtant, elle avait fait de sacrés dégâts, qu'elle n'était pas capable de réparer, à présent... juste d'observer en l'occurrence. D'autant que Léo n'en avait pas fini encore avec elle. Tout ce qu'il avait sur le coeur, il comptait bien le lui apprendre, que cela lui plaise ou non. Et il avait bien raison, en vérité. Les choses s'étaient passées de telle sorte, entre eux, qu'ils n'avaient finalement pu jamais régler concrètement les comptes (ou plutôt, Léo n'avait jamais pu régler ses comptes avec elle), Edward avait fui les Hellsing avec Edward, et depuis ils ne s'étaient jamais retrouvés en face à face (et pour cause, Jane l'avait clairement évité en même temps que les Hellsing), il était grand temps que les choses soient dites enfin, même si elles n'étaient pas agréables à entendre.

Elle encaissa donc, un à un, les reproches on ne peut plus justifiés de l'homme qu'elle avait prétendu épouser et qu'elle avait voulu aimer sincèrement sans y parvenir. Oui, elle était allée trop loin, sans l'ombre d'un doute. Tromper son conjoint et déjà une faute difficilement  excusable, mais épouser quelqu'un d'autre ? Cinq minutes avant ce qui aurait dû être leur mariage ? Et se présenter devant le chef du village quand même, l'air de rien ? Ce n'était même plus de la cruauté à ce stade. Et pourtant, elle l'avait fait. Pourtant, une part d'elle ne regrettait pas complètement ce jour. Elle savait, en plus, qu'il était honnête. Il aurait souffert mais aurait pu la comprendre, si elle lui avait dit la vérité. Et elle l'avait voulu, elle avait vraiment voulu tout lui dire. Le destin en avait décidé autrement, et elle se voyait mal, vraiment mal, lui en parler maintenant comme pour se dédouaner de son comportement. Ce dernier n'était pas excusable pour autant. Le cœur Jane se tordit au point de lui donner le sentiment qu'il allait se briser en deux quand il ajouta qu'il était prêt à mourir pour elle. Ces mots étaient si forts. Ce n'était pas juste "Je t'aimais au point que j'aurais pu mourir pour toi", non, mais "j'étais prêt à mourir pour toi"... Elle avait le sentiment qu'ils n'avaient pas été prononcés par hasard. Elle en oublia aussitôt tout ce qu'elle avait voulu répondre à ses propos précédents.

-Comment ça, mourir à cause de moi ?
l'interrogea-t-elle d'une voix blanche.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Lun 7 Nov - 11:28

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Ce n'était pas forcément très utile pour Léo d'avoir cette conversation avec Jane, il avait le sentiment de souffrir un peu plus. Mais en même temps, il devait bien avouer que ça lui faisait du bien de pouvoir vider un peu son sac. Au final, les deux anciens amants n'avaient jamais eu l'occasion de discuter de tout cela, de parler de ce que Jane lui avait fait. Après le choc des révélations, Léo avait eu beaucoup de mal à encaisser la situation. Au fond, il ne savait même pas s'il en était encore capable, s'il pouvait tout entendre. Mais maintenant, il avait vraiment envie de pouvoir faire table rase du passé. Il était évident qu'il n'y aurait plus jamais rien entre eux, pas même un semblant d'amitié. Leopold n'allait voir en Jane qu'une manipulatrice, qu'une menteuse. Comme il le lui avait dit, elle avait été beaucoup trop loin. Les choses auraient pu se passer bien autrement si elle avait pris la peine de lui parler. Mais au lieu de cela, elle avait agit dans son dos. Parce qu'après tout, la jeune femme ne s'était pas contentée de le tromper. Elle l'avait manipulé, elle s'était rendu devant le chef du village alors qu'elle venait à peine d'épouser Baker dans son dos. C'était allé beaucoup trop loin et le jeune homme serait bien incapable de lui pardonner un jour. Il ne se voyait vraiment pas capable de lui pardonner, mais il osait croire qu'il pourrait quand même tourner la page. Il avait juste envie de tirer un trait sur tout ce qu'il avait vécu avec celle qui se trouvait sous ses yeux, de tourner définitivement la page et de passer à autre chose. Ce qui n'était vraiment pas évident, Léo s'en rendait d'autant plus compte que sa présence devant lui, lui serrait le coeur. Il avait cru pouvoir juste arrêter d'y penser, mais il devait bien se rendre compte qu'il était encore loin d'avoir complètement remonté la pente. Ca viendrait... mais plus tard. Et pour l'heure, Léo ne savait même pas pourquoi il avait abordé le sujet de son suicide.

« Tu sais bien ce que ça veut dire. »

Répondit-il alors, la voix légèrement tremblante. Il ne savait pas pourquoi il avait abordé le sujet, il n'avait eu aucune envie à la base d'informer Jane du geste qu'il avait fait en découvrant la vérité sur leur relation. Et en même temps, en entendant la voix de Jane, Leopold devait bien avouer qu'il appréciait qu'elle soit à ce point touché. Il savait bien que ce n'était pas une bonne chose, qu'il ne devrait pas, mais au fond de lui il appréciait qu'elle soit touchée, qu'elle se sente coupable du geste qu'il avait fait. Qu'elle souffre au moins un peu, après tout ce qu'il avait souffert de son côté. Ce n'était pas une bonne chose, mais il ne pouvait pas s'empêcher de le penser.

« Si on ne m'avait pas sauvé, je ne me trouverais pas devant toi maintenant à discuter. »

Ainsi, il y avait peu de chance qu'elle ne comprenne pas où il voulait en venir (ce qu'elle avait déjà plus ou moins compris avant en fait, sinon elle n'aurait pas posé la question). De toute façon, Jane méritait de le savoir. Même si Léo ne voulait plus rien à voir avec elle, elle était quand même concernée par son sort. Parce qu'elle l'avait poussé à faire en réduisant son coeur en miette.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Lun 7 Nov - 20:43



Le passé est le cimetière des souvenirs
E

lle savait ce que ça veut dire... Oui, elle l'avait bel et bien deviné, mais elle avait vraiment espéré se tromper, elle avait vraiment souhaité mal interpréter les propos de l'homme qu'elle avait prétendu épouser, mais la réponse de Léo ne prêta pas à confusion. Il avait voulu se donner la mort. Il avait voulu se donner la mort à cause d'elle. Elle et le sentiment que, plusieurs secondes, son cœur avait tout bonnement cessé de battre alors qu'elle se voyait contrainte d'assimiler l'information. On lui avait sauvé la vie, mais dans le cas inverse... elle aurait appris sa mort, comme ça, elle aurait eu ce poids sur la conscience. Elle pouvait minimiser les sentiments de Léo à son égard tant qu'elle les comparait au sien, qui tenaient plus de la pure et simple tendresse. Mais elle devait bien se faire une raison : elle l'avait plongé dans un désespoir tel qu'il avait pensé que la mort était la seule solution. C'était le constat le plus horrible au monde. Horrible parce que même si rien n'était possible entre eux, pas même un semblant d'amitié, elle tiendrait toujours immensément à lui et ne supporterait pas de le perdre, horrible parce qu'elle découvrait qu'elle était un monstre, un monstre capable de semer la mort autour d'elle. Connor était mort à cause d'elle, Léo avait failli mourir à cause d'elle. Elle avait toujours pensé être nocive pour autrui, mais c'était au-delà de ça, elle était un poison au sens le plus strict du terme, elle menait aux ténèbres les personnes qui ne méritaient pourtant pas une telle solution. Elle détruisait tout ce qu'elle aimait. Et après, de quel droit s'étonnait-elle qu'Edward lui ait préféré Perséphone. C'était peut-être la seule issue possible. Peut-être que leur séparation, même si elle la plongeait au fond du gouffre, avait sauvé la vie de l'homme qu'elle aimait. L'amour était une malédiction. Son amour était une malédiction. Elle ne savait vraiment pas quoi dire. À quoi bon s'excuser ? Demander pardon, c'était comme une insulte. Elle était sans voix. Et pendant plusieurs longues secondes, elle se contenta de garder le silence. Les larmes commençaient à lui monter aux yeux, mais elle les contenait autant qu'elle le pouvait. Elle ne voulait pas l'apitoyer, c'était trop facile. À moins qu'il sache se réjouir de ses larmes, comme ça, ce serait mérité... Même si elle ne l'imaginait pas capable d'une telle cruauté.

-Je sais que tu t'en fous,
dit-elle finalement, parvenant à rompre le silence. Mais je suis heureuse que tu aies survécu. Oui, il s'en fichait certainement, et à juste titre. Son opinion n'avait plus d'importance, elle ne devait plus en avoir. Elle ne savait même pas pourquoi elle parlait, elle se sentait paumée... Elle ne savait pas de quelle manière agir. Tout ce qu'elle voulait, c'était soulager la peine de Léo, mais elle était la moins bien placée que cela. Tu mérites de vivre plus que n'importe qui, et d'avoir une belle vie. Je suis contente de ne pas t'avoir totalement empoisonné.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Lun 2 Jan - 15:36

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Le silence était presque palpable, après les paroles que Léo avait prononçait dans le but de faire comprendre à Jane qu’il avait eu envie de mourir à cause d’elle. À cause d’elle oui, il n’y avait pas d’autres mots pour exprimer la situation. Sans elle, sans ce qu’elle avait fait, sans ses mensonges, ses tromperies, ses trahisons, il n’aurait pas eu envie d’en finir en fonçant dans le lac, en se laissant couler dans l’eau. Et sans Déa, le jeune homme serait mort. Sa meilleure amie avait été présente, elle lui avait permis de reprendre sa vie en main, de vivre tout simplement. Il y avait des personnes qui avaient tendance à illuminer une vie et d’autre qui l’assombrissait, comme Jane qui se trouvait dans la deuxième catégorie. Le jeune homme se montrait peut-être trop dur avec elle, mais il n’y pouvait rien. La voir devant lui, lui rappelait toute la souffrance qu’il avait eu à cause d’elle. Le fait de poser son regard sur elle lui serrait le cœur, lui rappelait à quel point elle avait bousillé sa vie. Les mots étaient forts, mais c’était pourtant la vérité. Avec ce qu’elle avait fait, il avait eu envie de mourir et ça n’était quand même pas rien. Au fond, Léo devrait sans doute n’en avait rien à faire de savoir que Jane était heureuse qu’il ait survécu, mais en même temps le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’être plus touché qu’il ne l’aurait cru par ces propos. Sans doute parce qu’au fond, il avait peut-être aussi essayé de faire du mal à son ex petite amie (puisqu’il ne pouvait pas la considérer comme son ex-femme, mais en fait il ne savait même pas s’il pouvait considérer qu’ils avaient vraiment eu une relation à ce stade, il était complètement perdu) en se donnant la mort, en voulant quitter Notre Terre. Il aurait aimé qu’elle culpabilise, qu’elle se dise que tout cela était de sa faute. Et ça semblait être le cas en cet instant. Il ne savait même pas si au fond ça le réjouissait vraiment.

« Tu es contente parce que tu n’as pas ma mort sur ta conscience plutôt non ? »
Léo savait parfaitement qu’il était bien trop dur dans ses paroles, mais il ne se voyait pas faire autrement. Parce qu’au fond, il continuait de lui en vouloir, il était en colère contre elle. Parce qu’elle s’était moquée de lui, qu’elle l’avait manipulé alors qu’il avait tant fait pour elle… qu’il l’avait tant aimé. Jamais il n’avait eu des sentiments aussi forts pour quelqu’un d’autre et elle avait piétiné son cœur. Elle s’en voulait… il appréciait. Au fond, il se disait qu’il pouvait très bien arriver à tourner la page et juste passer à autre chose, continuer sa vie loin de celle de Jane sans se préoccuper de nouveau de la jeune femme. Mais en même temps, il nourrissait quand même une haine contre elle. « Parce que si j’étais mort, ça aurait été de ta faute. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Lun 2 Jan - 16:02



Le passé est le cimetière des souvenirs
Q

uoiqu'elle dise, quoi qu'elle fasse, Jane avait le sentiment que rien ne saurait altérer la rage et le ressentiment que l'homme qu'elle avait prétendu épouser éprouvait à son égard. Pouvait-elle le lui reprocher ? Non, c'était normal. À sa place, Jane serait folle de colère, elle réagirait sans doute d'ailleurs avec beaucoup moins de retenue que ce dont Léo faisait preuve en cet instant (et pourtant, ce n'était pas vraiment comme s'il mâchait ses mots ou se retenait d'être particulièrement blessant)... mais elle n'était pas à sa place, elle était à la place de la personne qui se prenait toutes ces remarques violentes en pleine tronche, et ce n'était pas une position des plus confortable. Elle se sentait mal, si mal... elle souffrait moins des reproches qui lui étaient faits (et qui étaient mille fois mérités, il faut bien le dire) que de la douleur de Léo, qu'elle lisait en filigrane, au passage. Elle avait tant envie de l'aider et de le rassurer, mais ce n'était pas sa place, ce n'était pas son rôle. En fait, c'était bien simple, elle n'avait plus de place, plus de rôle... à part peut-être celui de l'ordure, de la salope qu'elle était bel et bien, et qu'il avait toutes les raisons du monde de considérer comme tel. Ce rôle lui allait comme un gant, mais ce n'était pourtant pas ce qu'elle voulait être pour Léo, du moins pas en cet instant. Elle aimerait avoir la légitimité de l'aider et de le soutenir, elle aimerait pouvoir voir un sourire sur son visage, découvrir qu'il était heureux, d'une manière ou d'une autre, qu'il remontait la pente, qu'il pouvait mettre sa rancœur de côté, non pas parce qu'elle espérait être pardonnée, mais parce que ce sentiment avait le don de vous gâcher la vie, et qu'il ne pourrait pas trouver sa force et son équilibre de cette manière. En somme, elle se sentait totalement dépassée par une situation qu'elle ne semblait pouvoir qu'empirer. Mais bien sûr, c'était de sa faute, tout était de sa faute.

-Je sais,
affirma-t-elle d'un ton faible quand Léo ne manqua pas de lui faire comprendre que s'il était parvenu à se donner la mort, si on ne l'avait pas sauvé des eaux, elle aurait été responsable de son décès, elle l'aurait eu sur la conscience pour le restant de ses jours. Ça, elle l'aurait mérité. Mais pas lui, ça n'aurait pas été juste un seul instant. Mais je sais aussi que ta vie vaut mille fois la mienne. Et c'était sincère, elle n'aurait pas supporté que Léo disparaisse, et ce n'était pas uniquement parce qu'elle se serait sentie coupable, c'était plus complexe que ça. L'homme face à lui, c'était un homme qu'elle avait aimé. Qu'elle aimait toujours, même, ce même si ce n'était pas le véritable amour, plutôt une sincère affection, une profonde affection. C'est pour ça que tu l'as fait ? Pour me punir ?


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Sam 18 Fév - 20:39

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Évidemment que Jane le savait, Léo ne pouvait pas imaginer une seconde qu'elle ne se rende pas compte de la situation. Qu'elle ne sache pas immédiatement qu'elle serait responsable de sa mort. Le jeune homme ne pouvait pas s'empêcher – idiotement peut-être – de se dire qu'elle était heureuse qu'il ne soit pas mort, c'était simplement pour ne pas avoir cette mort sur sa conscience. Leopold avait envie de penser comme ça, parce qu'il ne voulait pas croire qu'elle puisse l'affectionner encore. Parce que de son côté, Léo savait qu'il ne devait pas le faire. Oh, ce n'était pas si évident que ça, le jeune homme avait encore des sentiments pour celle qu'il avait cru épouser. S'il avait cru que ça pouvait le passer, qu'il n'avait peut-être plus de sentiments pour la jeune femme, Léo ne pouvait que s'en rendre compte maintenant. Il l'aimait encore, parce que son cœur se serrait quand il pensait à ce qu'elle lui avait fait. A ses mensonges, à ses manipulations, tout ce qu'elle avait fait pour cacher son secret. Il en souffrait encore, c'était bien qu'il l'aimait encore. En même temps, ce n'était pas facile de perdre une telle affection, de perdre des sentiments aussi forts. Parce que si Jane ne l'avait pas aimé – ou du moins, elle ne l'avait pas aimé de la bonne manière – le jeune homme avait été complètement fou de celle qui se trouvait devant elle.

Le jeune homme s'abstint de la moindre remarque quand son ex petite amie (pour ne pas dire ex femme) affirma que sa vie valait mille fois que la sienne. Léo avait envie de le confirmer, de lui balancer dans la figure que c'était le cas effectivement. Qu'elle avait raison et qu'elle méritait mille fois plus de mourir que lui... mais au fond, le jeune homme ne le pensait pas vraiment. Oh, il ne pouvait pas nier qu'il le pensait un peu, mais c'était... tout était si compliqué en fait. Finalement Jane lui demanda si c'était pour le punir qu'il avait fait ça, dans ce but. Il ne pouvait pas complètement affirmer que ce n'était pas du tout le cas, ça l'était peut-être.

« Je n'en sais rien... » Affirma-t-il alors, dans un soupir. Léo n'avait pas spécialement envie d'en parler avec son ex, elle ne le méritait pas, mais en même temps ça ne servait à rien qu'il le cache. Ce n'était pas comme s'il pouvait croire qu'elle puisse changer. « Je n'ai pas réfléchit comme ça, j'étais juste... perdu. » En même temps, quand on était au point de foncer dans le lac dans le but de se noyer, c'était forcément qu'on était perdu. « Mais c'était peut-être ce que je voulais oui. »

Il ne se montrait pas si catégorique que ça, parce qu'il ne pouvait pas non plus l'affirmer à cent pour cent, mais il ne pouvait pas non plus enlever cette possibilité. Ça ne changerait rien de toute façon, ça n'allait absolument rien changer autre eux. Rien changer à ce qu'elle avait fait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Sam 18 Fév - 21:19



Le passé est le cimetière des souvenirs
C'

était une hypothèse pour le moins déplaisante, et peut-être Léo la nierait-elle à corps et à cri, mais Jane n'avait pu s'empêcher de la formuler, et elle ne pensait pas qu'elle soit si absurde que cela, en réalité. Parce que quand on a mal, quand on a vraiment mal, on peut être capable du pire et ce au nom des pires motifs envisageables. Ce n'était peut-être pas des mots qu'elle devrait prononcer, ça n'allait peut-être qu'enfoncer le couteau dans la plaie, mais c'était néanmoins plus fort qu'elle quoi qu'il en soit... Elle avait besoin de savoir. Et peut-être que Léo avait besoin de se l'avouer, lui aussi, pour exorciser ce démon, le démon qu'elle était au sens le plus propre du terme, en définitive. Il accepta d'envisager cette hypothèse, en tout cas, il admit qu'il ne savait pas réellement ce qui avait motivé son acte, au final. Il était perdu, un point c'est tout. S'il pouvait y avoir une bonne raison de se suicider (mais Jane voulait croire que ce n'était pas le cas), Léo n'en avait pas eu le moins du monde). Il s'était contenté de vouloir apaiser sa douleur une bonne fois pour toutes. Dans tous les cas, il avait échoué, et il ne semblait pas avoir voulu recommencer. C'était ce qui comptait, tout ce qui comptait. Maintenant, il fallait qu'il remonte la pente. Et la voir n'était sans doute pas la meilleure des solutions, même si cette rencontre était bien loin d'être préméditée. Mais puisqu'ils se croisaient, à présent... Autant faire en sorte que cela l'encourage à ne plus jamais recommencer son coup de folie. Elle n'en valait pas la peine, elle n'en avait jamais valu la peine...

-Ça aurait été efficace...
, répliqua-t-elle doucement. Bon, ce n'était pas la meilleure manière de l'encourager à sortir de la dépression, mais elle ne comptait pas s'arrêter là pour autant. Mais là, déjà, ça fonctionne très bien.

Oui, elle se sentait punie, mille fois punie par ce qu'il venait de lui apprendre. Elle se sentait horriblement mal. À l'idée que le jeune homme aurait pu disparaître à cause d'elle, elle avait le sentiment d'être la pire personne que cette terre ait jamais porté. Mais en même temps, c'était sûrement le cas. Ex aeco avec Edward. PArce que tous les deux étaient deux belles ordures, qui s'en sortaient sans doute beaucoup trop bien (pour l'instant).

-Tu vas mieux, n'est-ce pas ? Tu ne comptes pas recommencer ?


C'était stupide, comme question, mais elle avait peur qu'il recommence, et s'il devait en avoir ne serait-ce qu'un soupçon d'intention, elle voulait l'empêcher à tout prix. Mais il n'avait aucune raison de lui répondre. Ça n'avait pas le moindre sens au monde.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Ven 14 Avr - 22:46

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Leopold ne savait pas s’il devait se sentir soulagé ou pas d’apprendre que son suicide aurait bien fonctionné, s’il était mort dans ce lac, pour faire souffrir Jane. Au fond, peut-être oui, mais en même temps ça aurait changé quoi ? Il ne serait plus là, elle aurait souffert et après ? Après elle serait avec son âme sœur, elle continuerait sa petite vie tranquille, oubliant son ex lâche qui avait plongé dans le lac et qui n’existait donc plus. Déa aurait continué sa vie, Andrew aussi auprès de Penny, Notre Terre aurait continué de tourner sans lui. Est-ce qu’il avait voulu donner une leçon à Jane ? Manquer à ses proches ? Au fond, il ne savait pas, mais maintenant, à froid, il se rendait bien compte que ça avait été la pire décision de sa vie (après celle de vouloir épouser Jane…). Ça ne lui faisait donc pas si plaisir que ça de savoir que Jane aurait souffert de son suicide, ou encore de savoir qu’elle souffrait déjà maintenant en entendant ses paroles. Mais en même temps, Léo se disait qu’elle l’avait de toute façon mérité, quand bien même ça ne changerait rien à la situation et donc à sa vie. Au final, qu’elle culpabilise ou pas, il restait le cocu de service, celui qui s’était fait berner au point de croire avoir épousé une jeune femme, alors que quelques minutes avant la cérémonie elle épousait un autre (et s’envoyait surement en l’air d’ailleurs avec lui). Rien ne pouvait changer cette situation et Léo ne savait pas encore comment il allait pouvoir faire avec. Il pensait avoir remonté la pente, mais en cet instant précis, il se demandait s’il l’avait vraiment fait ou pas.

Quand Jane lui demanda s’il allait mieux, voulant savoir s’il avait l’intention de recommencer ou pas, Léo ne répondit pas tout de suite. En réalité, le jeune homme n’avait aucune raison de répondre à la question de son ex, elle avait perdu le droit de le savoir. Ça ne la regardait pas, plus rien ne la regardait. Il hésita une seconde à l’envoyer bouler, lui dire que ça ne la concernait plus aujourd’hui, que ce qui pouvait se passer dans sa vie (ou dans sa mort) ne la regardait plus. Mais en réalité, c’était un peu faux. Oh, ça ne la concernait plus effectivement, mais s’il devait encore chercher à mourir à cause d’elle, ça la concernerait quand même directement. Il pouvait juste se contenter de ne pas lui répondre, après tout. Mais finalement, il poussa un nouveau soupir en reprenant.

« Non, je n’ai pas l’intention de recommencer. » Dit-il alors, cherchant encore à savoir pourquoi il répondait à sa question. Il n’avait aucune raison de le faire non, mais il le faisait. Et plus encore, il reprit la parole. « J’ai bien compris que tu n’en valais pas la peine. »

Ça c’était juste la petite pique qui allait bien, dans le seul but de lui faire un peu de mal. Il n’avait pas l’intention de lui pardonner, elle méritait sa haine, mais certainement pas sa mort. Elle ne méritait pas que ses proches souffres à cause d’elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3679

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Ven 14 Avr - 23:58



Le passé est le cimetière des souvenirs
L

éo n'avait pas forcément de raisons de répondre à sa question, il pouvait très bien décider de l'ignorer, tout comme il aurait pu ignorer n'importe laquelle de ses remarques (ou l'ignorer tout court d'ailleurs), elle aurait compris. Ça lui aurait fait du mal (comme lui faisait déjà mal la globalité de cette discussion, cela dit), mais elle aurait compris. Quoi qu'il en soit, il accepta de lui répondre, et la réponse de Léo la rassura. Bien sûr, il pouvait très bien lui mentir, mais elle le pensait sincère, il avait renoncé à l'idée de se donner la mort, et elle se sentait vraiment soulagée de l'apprendre. Parce qu'elle n'aurait pas supporté d'avoir la mort de Léo sur la conscience, c'est vrai, mais aussi, tout simplement, parce qu'elle souffrirait de le perdre. Oui, d'accord, elle l'avait dors et déjà perdu (et elle l'avait bien cherché), mais elle se comprenait... Quoi qu'il en soit, il comptait reprendre sa vie en main, et c'était tout ce qu'elle pouvait lui souhaiter. Léo était quelqu'un de bien, il méritait d'avoir une vie longue et heureuse. Il est certain que la jeune femme n'aurait pas pu lui offrir tout ça, mais ce n'était pas pour autant qu'il ne pouvait pas l'obtenir autrement, d'une autre manière. Bien au contraire...

Quoi qu'il en soit, oui, cette réponse la rassurait, mais la suite de cette dernière eut tout de même le don de lui briser une nouvelle fois le coeur, ce qui, à coup sûr, devait être l'effet recherché par son interlocuteur. Très bien, il pouvait se targuer d'avoir parfaitement atteint ses objectifs, car quand bien même elle ne pouvait que donner à cent pour cent raison à son interlocuteur, l'entendre ainsi la traiter avec le plus grand des mépris, comme si elle avait été la pire erreur de son existence (bon d'accord, c'était sans doute le cas en même temps, mais difficile pour elle de l'accepter, quand elle considérait que Léo n'avait pas été sa pire erreur, pour sa part. Elle avait aimé leur histoire... mais elle en avait fait n'importe quoi, et il est certain que, quitte à recommencer, elle avouerait directement ses sentiments à Edward plutôt que de s'échiner à faire fonctionner une relation vouée à l'échec en pensant que c'était celle-là qui pourrait marcher). Il avait raison, coeur brisé ou pas, il avait raison, elle n'en valait vraiment pas la peine.

-C'est bien que tu en ai pris conscience,
concéda-t-elle dans un hochement de tête.

Ce qui était forcément inévitable, au vu de la situation. Pour aller de l'avant, Léo avait besoin de la haïr, c'était comme ça, même si Jane le regrettait beaucoup. Parce que même sans l'avoir vraiment aimé comme il le fallait, il avait compté pour elle, c'était quelqu'un à qui elle tenait, un personne qu'elle respectait, et cette personne, maintenant, la haïssait du plus profond de son être.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   Mar 30 Mai - 22:45

Jane & Leopold
Le passé estle cimetière des souvenirs.
Leopold aurait très bien pu se contenter de mentir et de dire à Jane qu’il n’avait pas l’intention de recommencer dans le seul but de ne pas l’entendre lui dire qu’il ne devait pas le faire. Mais il était sincère en affirmant qu’il ne pensait pas recommencer. Au contraire, le jeune homme aurait pu mentir en affirmant à la myrihande du feu qu’il avait l’intention de recommencer, dans le seul but de la faire culpabiliser, de lui faire prendre vraiment conscience de ce qu’elle avait fait. Mais malgré la colère que le jeune homme ressentait pour son ex (qui se mêlé aux sentiments forts qu’il ressentait encore, même s’il n’avait pas l’intention de les écouter, mais on n’effaçait pas un amour tel que celui-là, d’un claquement de doigt), il n’avait pas envie de lui faire croire qu’il était encore au bord du suicide. Il n’allait pas bien, ça il ne pouvait pas le dire. Il pensait aller mieux, mais cette rencontre et cette discussion avec Jane ne faisait que lui rappeler à quel point il n’allait pas bien. Il n’avait plus envie de mourir non, mais il souffrait encore tellement de ce que Jane lui avait fait. Parce qu’il l’aimait sans doute encore trop. Ce n’était plus comme avant, il était clair et net que Léo ne pourrait pas lui pardonner ce qu’elle avait fait. Mais… c’était dur tout simplement et tout cela le poussait à vouloir faire autant de mal à Jane qu’il n’en avait eu. C’était idiot, il le savait bien, ça n’allait rien changer à la situation mais il n’y pouvait rien.

Le jeune homme ne savait pas trop comment elle le prit, puisqu’elle se contenta de lui dire que c’était une bonne chose qu’il s’en soit rendu compte. Est-ce qu’elle disait cela dans le seul but de continuer de garder contenance ? Est-ce qu’elle le pensait vraiment ? Au fond, le jeune homme ne savait pas lui-même ce qu’il espérait provoquer chez Jane. Ce qu’il aurait aimé qu’elle réponde. Mais en tout cas, il ne mentait pas quand il disait qu’elle ne valait pas la peine qu’il meurt pour elle, alors que d’autre personne l’aimait en ce bas monde (et qu’il était capable d’aimer tout autant de son côté, sans qu’il ne s’en rende compte encore). Léo ne répondit donc rien aux propos de Jane, ne sachant pas vraiment quoi répliquer de toute façon. Il valait sans doute mieux qu’ils s’arrêtent là de toute manière. Ils venaient de retourner beaucoup trop le couteau dans la plaie, Léo s’en rendait bien compte. Malgré le fait qu’elle lui avait fait beaucoup de mal, malgré le fait qu’elle se soit joué de lui, Leopold ne se rendait que trop compte que ses sentiments pour Jane n’étaient pas complètement éteints, même s’ils se mêlaient à présent avec la colère. Et cette manie qu’il avait d’avoir envie de la faire souffrir ne lui plaisait pas plus. Parce qu’il n’était pas comme ça normalement.

« Je pense que nous nous sommes tout dit. »
Répliqua-t-il alors sur un ton sec, marquant une pause avant de reprendre. « Je n’ai plus rien à faire ici. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le passé est le cimetière des souvenirs [pv Léo <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les brumes de mon passé... la brise de tes souvenirs... [Abandonné]
» Souvenirs du passé - anecdotes familiales
» Cimetière de Godric's Hollow
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Champs Funéraire-