Partagez | 
 

 L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 17:14


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
L'

histoire de Jane et Edward durait depuis si longtemps que la jeune femme avait le sentiment qu'ils étaient "ensemble" depuis toujours. Comme un vrai couple ils avaient eu leurs hauts, leurs bas, leurs disputes... Leur phase de rupture, ils étaient passés par la case mariage, ils avaient même failli avoir un gosse, putain ! Et pourtant, au sens strict du terme, ils n'avaient jamais vraiment été en couple avant ce jour. C'était bel et bien la première fois qu'ils pouvaient officiellement agir en temps que tels, et Jane devait bien reconnaître avoir envie d'en profiter au maximum. Pour que tout ça soit réel, pour que tout ça soit concret, et aussi pour simplement profiter de ce dont elle ne profitait plus depuis une éternité. Ne serait-ce que se promener en toute liberté dans le village, elle ne l'avait plus fait depuis ce qui lui semblait être une éternité, depuis que les Hellsing avaient mis la main sur elle et l'avaient enfermée dans leur cave. Elle avait envie de pouvoir retrouver ces habitudes passées, elle avait envie de goûter à cette liberté nouvelle, et tant qu'ils resteraient dans cette cabane, ce lieu de secret et d'intimité, tout ceci n'aurait pas encore les traits officiels qu'elle voulait donner à leur relation.

Oui, elle avait besoin qu'ils prennent l'air, comme elle n'avait plus vraiment eu le loisir de le faire depuis le soir de son enlèvement. Tant de choses s'étaient passées, depuis ! Mais une seule restait certaine et immuable : eux. Tout ce temps, il ne s'était toujours agi que d'eux deux, au point que maintenant, ce qui semblait le plus conventionnel au monde au sein d'un couple avait des traits quelque peu... anticonventionnels. Jane sourit au propos d'Edward. Est-ce qu'ils seraient vraiment capable de se comporter comme un vrai couple, elle n'en savait fichtrement rien, mais elle avait vraiment envie de tenter le coup... ça bouleverserait clairement leurs habitudes, qui étaient généralement de se retrouver, se parler / s'engueuler, puis céder à leurs pulsions. Là, c'est sûr, il faudrait qu'ils sachent se tenir un peu. Et même sans leurs pouvoirs, ce n'était pas forcément une si mince affaire. Même maintenant, Jane avait constamment envie d'Edward.

-Il va bien falloir qu'on s'y habitue, tu sais.
répondit-elle, ses lèvres toujours à une très fine distance de celles de son époux. Et au pire, si jamais... Elle lui adressa un regard plus qu'éloquent tandis que ses mains venaient se déposer sur son torse. On n'a jamais fait ça dans un lieu public. Elle brisa l'espace entre leurs lèvres quelques secondes. Allez viens, on y va. dit-elle en libérant une de ses mains pour la serrer dans la sienne. Ça m'a donné faim, tous ces efforts. Et soif aussi. Et puis, si tu me sors encore ce genre d'excuses, je vais penser que tu es vraiment un sale radin. ajouta-t-elle en guise de légère provocation, juste pour la forme.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 17:45

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
C’était sûr que s’ils ne quittaient pas un peu cette cabane dans la forêt, ils allaient continuer de vivre un peu dans leurs « rêves ». Ils s’étaient déjà trouvé dans cet endroit, ils avaient prévu énormément de chose pour leur vie, mais ça ne leur avait pas permis de vraiment concrétiser ces projets. Ils n’avaient plus besoin de se cacher maintenant, ils pouvaient se montrer et ils méritaient même de le faire. Puisqu’ils n’avaient pas l’intention de vivre toutes leurs vies cachés et qu’ils avaient fait en sorte que cela soit possible – avec un petit coup de pouce du destin, mais ce n’était qu’un détail – autant qu’ils en profitent. Les Hellsing ne pouvaient plus rien contre eux, il n’y avait donc rien qui les retenait d’aller se promener un peu dans les rues du village, l’un avec l’autre. Edward espérait simplement qu’ils n’allaient pas tomber sur Perséphone, mais il aurait cette crainte jusqu’à la fin de leurs vies sans doute. Mais en même temps, le jeune homme devait bien avouer qu’il trouvait la situation un peu étrange quand même. Il n’était pas au point d’angoisser non plus, mais il appréhendait un peu cette sortie de couple. Ils avaient déjà partagé tellement de chose, mais ils n’avaient jamais eu l’occasion de se comporter comme deux jeunes gens normaux l’un envers l’autre aux yeux de tous. Et puis, franchement, le jeune homme ne savait pas s’il était capable de résister à ses pulsions. Surtout quand Jane s’amusait à jouer avec lui comme ça, posant ses mains sur son torse et ne manquant pas de sous-entendre des choses qui faisaient travailler l’imagination du jeune homme. Ils ne l’avaient jamais fait dans un lieu public non… Edward fut incapable de retenir un soupire de frustration quand ses lèvres se séparèrent de celles de Jane et qu’elle l’entraîna pour qu’ils sortent de cette cabane. Il aimait l’idée de sortir hein, mais là… bref.

« Parce que tu penses que je vais t’inviter avec mes moyens ? »
Dit-il en ouvrant la porte de la cabane, laissant l’air frais s’y engouffrer plus encore. « C’est Preston qui régale, pas de raison d’être radin. »

Parce que jusqu’à preuve du contraire, Edward continuait de ne rien foutre du tout. Donc la richesse que les Baker avait – qu’ils continuaient à avoir depuis leur père en fait – venait évidemment des nombreuses heures de travail de Preston. Et de son côté, le jeune homme n’avait vraiment aucun scrupule à s’en servir allègrement. Mais il avait l’intention de faire quelque chose un jour, ne serait-ce que pour ne plus avoir besoin de compter sur son aîné pour ses besoins. Mais il verrait ça plus tard, pour le moment, il avait juste envie de profiter de l’instant. Jane et Edward étaient à présent en dehors de la cabane et ils pouvaient marcher main dans la main sans avoir besoin de se cacher.

« Je te laisse choisir où on va. » Dit-il en tournant son regard taquin vers Jane. « Vu que c’est toi l’ogre. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 18:09


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
O

ui, bon, c'est vrai. Techniquement, ce n'était ni elle, ni lui qui pourraient avoir les moyens de cette sortie, et c'est Preston qui régalait, mais bon, ce n'était qu'un détail, l'essentiel, c'était le moment qu'ils pourraient passer ensemble. Et puis, hein, étant donné que Jane n'avait pas exactement pu toucher son dernier salaire, on pouvait toujours dire que c'était une compensation à ce titre. À ce sujet, d'ailleurs, il faudrait qu'elle ait une conversation avec le frère aîné d'Edward. Pas seulement parce qu'elle allait vivre sous le même toit que lui. Même si, oui, bien sûr, ça jouait carrément. Mais parce qu'elle avait bien envie de retrouver l'emploi auquel on l'avait fait renoncer de force, poste pour lequel elle était d'autant plus légitime, maintenant, après tout, qu'elle pouvait affirmer haut et fort appartenir à la famille Baker (même si elle n'était pas encore complètement sûre de vouloir troquer son nom de famille). Autant de considérations qu'elle ne manqua pas de vouloir partager avec Edward, juste pour le plaisir de le faire rager un peu.

-Vivement que je récupère mon poste, alors, qu'il y en ait au moins un des deux qui ne passe pas son temps à glander.
sourit-elle en se disant, néanmoins, que vivre sous le toit d'Edward et travailler sous le même toit risquait de la distraire assez régulièrement des tâches à effectuer. D'ailleurs, j'y pense, on a jamais fait ça dans le bureau de Preston non plus.

Hum... Bon... Ça c'était surtout pour qu'il l'encourage à récupérer son travail, ceci dit, elle ne doutait pas que cette suggestion aurait de quoi faire travailler son imagination comme elle faisait travailler la sienne. Et elle devrait peut-être s'abstenir de toutes ces suggestions s'ils ne voulaient pas immédiatement céder à leurs plus bas instincts. Quoique. Au pire.
Ils avaient donc enfin quitté la cabane, et abandonnaient peu à peu la forêt pour pénétrer dans le village. Jane sentait un agréable frisson lui traverser l'échine, ça faisait tellement longtemps.

-L'ogresse va te dévorer tout cru, si tu continues.
répliqua-t-elle quand il lui laissa le choix du restaurant. En même temps, elle ne plaisantait pas, elle était effectivement affamée. Bon allez, suis-moi.

Et ils avançaient plus encore dans les rues du village, croisant certains habitants sur leur passage, et cette fois, c'était on ne peut plus réel. Non seulement elle pouvait de nouveau déambuler dans ces rues comme elle l'entendait, et en plus ils étaient ensemble. La perfection. Ah, et en plus ils allaient manger. La surperfection. Elle le fit s'arrêter dans un petit restaurant (en même temps, le village n'en comptait pas des masses) où elle avait eu l'habitude d'aller avec sa mère quand elle était petite. Elle n'y avait pas forcément ses meilleurs souvenirs, mais au moins, elle savait qu'on y mangeait bien.

-À toi l'honneur.
dit-elle en le laissant entrer le premier.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 18:57

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Ce n’était effectivement pas Edward, ou encore Jane, qui allait pouvoir régaler leur petite sortie. Mais bon, en soit, ça ne dérangeait pas spécialement le jeune homme de profiter du fait que son aîné se casser au travaille tous les jours, alors qu’il ne glandait rien. Même s’il avait quand même l’intention de faire un effort, puisqu’il était évident que les deux jeunes gens allaient avoir besoin d’un peu plus de stabilité. Quoi qu’en même temps, le jeune homme n’était pas vraiment pressé. Contrairement à Jane visiblement, qui ne manqua pas de souligner qu’elle avait hâte de retrouver son poste auprès de Preston. Edward ne put s’empêcher de froncer des sourcils, n’aimant toujours pas l’idée que Jane travaille pour son aîné. C’était purement une question de fierté et de jalousie, il n’aimait pas ça. Même s’il avait bien fini par s’y faire au bout d’un moment, parce qu’on ne lui avait pas laissé le choix. Et il n’aimait pas ça maintenant non, même si Jane ne manquait pas de vouloir le prendre par les « sentiments ». Ce n’était pas en lui faisant toutes ces allusions que le jeune homme allait calmer son imagination et l’envie qui montait en même temps.

« Il n’y a pas besoin que tu travails pour Preston pour qu’on le fasse dans son bureau. »
Lui rétorqua-t-il, ne cachant rien du fait qu’il n’aimait vraiment pas cette idée. « On va avoir l’occasion de le faire dans toutes les pièces de la maison, si on veut… »

Et il était clair qu’il le voulait de son côté. Il la voulait tout entière, au point que la moindre remarque ne manquait pas de lui faire imaginer des scènes indécentes. Ce n’était vraiment pas de cette manière qu’il allait parvenir à se tenir et à ne pas céder à ses pulsions, alors qu’ils étaient en train de marcher dans les rues du village. Rien que le fait qu’elle mentionne le fait qu’elle le mangerait tout cru ne manquait pas de pimenter encore plus son imagination. Mais le jeune homme allait faire l’effort de ne pas céder complètement à ses pulsions, enfin pour le moment. Et même si Edward se moquait un peu de son épouse, il devait bien avouer qu’il avait aussi faim. Jane fini par choisir un petit restaurant où ils allaient pouvoir s’installer, aux yeux de tout le monde. C’était des choses simples d’un couple que les deux myrihandes n’avaient pas pu faire, alors qu’ils se fréquentaient quand même depuis un moment maintenant. Edward ne répondit rien quand Jane l’invita à entrer en premier, il se contenta de lui lancer un regard entendu avant d’entrer. Il n’y avait pas grand monde, ce qui n’était pas pour déplaire au jeune homme. Ils furent installés à une table un peu en retrait, ce qui l’arrangeait encore plus d’ailleurs.

« Donc c’est quoi alors la suite de la concrétisation ? » Demanda-t-il, le regard tourné vers ce qui servait de menu au restaurant. « La demande en mariage, le diner en public, ensuite ? » Il leva son regard vers Jane. « Tu me présentes à tes parents ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 19:31


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
C

ertes, Edward marquait un point, elle n'avait effectivement pas besoin de bosser pour Preston pour qu'ils décident de s'envoyer en l'air dans le bureau de ce dernier, et Jane devait admettre que l'idée de visiter en détail chaque pièce de la demeure des Baker de la manière dont le suggérait son âme sœur n'était pas pour lui déplaire (les pauvres frangins Baker qui n'avaient rien demandé à personne...) - elle adressa d'ailleurs suite à cette réplique un regard à son âme sœur qui ne manquait pas d'être très éloquent. Mais elle avait envie de retrouver son emploi. Pas tant parce qu'elle était une accro du boulot (elle aimait autant la procrastination qu'Edward), mais parce qu'elle avait vraiment aimé bossé pour Preston, en réalité, et qu'elle se disait aussi que, faute d'espérer entrer dans les bonnes grâces de la petite sœur un jour, ce serait pas mal de se mettre le grand frère dans la poche, déjà qu'elle allait quelque peu s'imposer chez lui. Et bon, en plus, elle aimait bien sentir la jalousie poindre chez Edward à l'idée qu'elle puisse s'entendre avec son frère, même si sa préférence n'était même plus à prouver. Jane sacrifierait tout et tout le monde au profit d'Edward, et Preston ne signifiait alors pas grand chose pour elle. Dans tous les cas, c'était un sujet dont ils pourraient toujours reparler, même si Jane n'avait pas outre mesure l'intention d'attendre l'avis d'Edward pour prendre ses propres décisions, surtout quand ces dernières concernaient sa "carrière professionnelle". Quoiqu'il en soit, elle n'ajouta pas un mot à ce sujet quand on les fit entrer dans le restaurant. Il n'y avait pas foule (en même temps, Jane n'avait pas la moindre idée de l'heure qu'il pouvait être) et on les plaça à une table à l'écart. Même si la décision de Jane avait été d'affronter le monde, elle ne pouvait pas nier apprécier qu'ils puissent rester à l'abri des oreilles indiscrètes. Elle était en train de zyeuter le menu d'un œil distrait en sirotant un verre d'eau quand Edward évoqua la suite de leur "processus de concrétisation".

-Pardon ?
Jane manqua de s'étouffer avec sa gorgée d'eau tant elle avait été surprise d'entendre Edward évoquer ses parents. Déjà qu'elle n'était pas encore bien habituée à parler de ses parents au pluriel... Elle ne les avait absolument pas envisagés dans l'équation, habituée qu'elle était à mener sa vie et à prendre ses décisions indépendamment d'eux. Mais comme elle avait voulu sa mère à son mariage, elle la voulait de nouveau présente à sa nouvelle union. Sauf que quelque chose lui disait que la pilule n'allait pas être simple à avaler, cette fois-ci. Je crois que tu as déjà fait une très bonne impression sur ma mère. ironisa-t-elle, en référence à sa tentative de jeter le discrédit sur Léo, qui à ce stade s'était forcément retourné contre lui. Mais t'as pas tort, je voudrais qu'elle soit là... Elle marqua une pause... Et mon père aussi, je crois. Même si c'était plus difficile à admettre. Ma mère va hurler. Elle esquissa un léger sourire en coin. Ça peut être drôle.

Elle disait ça, mais en vérité, une part d'elle avait quand même envie qu'Edward leur plaise, même si c'était mal parti.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 20:40

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Puisqu’ils devaient mettre en place leur vie normale de couple normal, il était normal qu’ils parlent de ce qu’ils devaient faire dans le futur. Ce qu’ils faisaient depuis le début de leur retrouvaille (enfin depuis qu’ils avaient repris le dialogue, ce qui n’avait pas été le cas tout de suite). Ils avaient parlé du fait que Jane allait venir vivre chez les Baker dans les premiers temps déjà, puis du fait qu’ils voulaient se marier devant tout le monde et officiellement. Edward trouvait que c’était le moment de mentionner les parents de la jeune femme en effet – en grande partie parce qu’il était curieux quand même concernant Hardwick buveur de sang – puisqu’ils allaient quand même devoir être mis au courant. La famille d’Edward l’était déjà par la force des choses et Jane allait vivre avec eux, mais ce n’était pas encore le cas pour les parents de Jane. Les parents oui, puisqu’elle n’avait plus que sa mère comme elle l’avait cru pendant très longtemps. Et comme il s’en doutait un peu, Jane fut surprise de la question du jeune homme. Ce dernier ne s’empêcha pas de rire en la voyant s’étouffer avec son verre d’eau. Sauf qu’il fallait bien qu’ils en parlent après tout, les parents de Jane restaient ses parents et ils avaient quand même une certaines importances pour la jeune femme et donc pour lui. Ce dernier sourit plus fortement quand Jane revint sur l’épisode de discréditation de Leopold. C’est certain que le jeune homme n’était pas vraiment partie sur de bonne base avec la mère de Jane, mais bon, c’était quand même marrant quand on y repensait un peu. Natasha Hardwick risquait juste de beaucoup moins rire, de hurler même au passage.

« A ton avis, elle va crier plus fort qu’Ambre ou pas ? »
Edward se posait vraiment la question, même s’il plaisantait en la posant. Il était évident qu’Ambre allait le faire – surtout en apprenant que Jane allait s’installer avec eux – Natasha risquait de le faire aussi, il se demandait vraiment qui allait crier le plus fort. Quoi qu’avec un peu de chance, la mère de Jane prendrait la nouvelle un peu mieux. Edward ferait en sorte d’avoir l’air d’un gendre idéal de toute façon. « Elle ne peut que m’adorer de toute façon. »

Il ne prenait même pas la peine de se montrer un petit peu modeste, il n’en voyait pas l’intérêt. Il ne pouvait pas être certain que la mère de Jane prenne bien la nouvelle, mais bon… quand même quoi. Il espérait parvenir à faire tourner les choses à son avantage, même s’il n’avait aucune idée de ce à quoi pouvait bien ressemblé la créature de père de Jane.

« Tu as revu ton père ? »

Parce qu’avec tout ce qui s’était passé dernièrement, on ne pouvait pas vraiment dire que les deux jeunes gens avaient pris le temps de parler de cette situation. Le fait que des années après, Jane avait découvert que son père était loin d’être aussi mort que ce qu’il pensait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 21:06


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Q

ui hurlerait le plus fort, entre Ambre et sa mère ? La question pouvait se poser très sérieusement, en effet, et la réponse n'en était pas si évidente. Toutes les deux auraient de bonnes raisons de s'emporter, il faut dire. La première parce qu'elle n'aimait clairement pas Jane et qu'on lui imposerait de la supporter sous son toit, la deuxième parce qu'à force, elle devait être complètement dépassée par la vie sentimentale de Jane et imaginerait sans doute qu'Edward, en plus d'être bien peu fréquentable, était un garçon de plus dans sa vie, qu'elle finirait par laisser comme tous les autres. Sauf que non, ça n'avait aucun rapport. Dans tous les cas, Jane pariait quand même plus sur les hurlements de Ambre, parce que sa mère serait potentiellement susceptible de se contenir. La sœur d'Edward, en revanche... Il était sûr et certain qu'elle partirait en vrille quand elle découvrirait ce qui était en train de se tramer.

-Je parie sur Ambre, elle, on l'entendra sans doute crier tous les jours pendant un bon bout de temps.

Et ils seraient aux premières loges pour l'entendre... Pour autant, Jane ne l'appréhendait pas spécialement. Elle aurait préféré entretenir des rapports plus amicaux avec la jeune fille, mais elle sentait bien que c'était peine perdue. En attendant, elle voulait bien supporter d'entendre la demoiselle râler si elle pouvait, de son côté, mener la vie qu'elle désirait. Elle ne dit rien quant au fait que la dragonne ne pourrait que l'adorer. Elle l'espérait, bien sûr, mais Natasha ne s'était pas montrée spécialement enthousiaste vis-à-vis de Connor sans rien savoir de lui, et pas beaucoup plus vis-à-vis de Leopold (mais là, l'intervention d'Edward avait dû jouer). Le jeune homme partait avec de sérieux mauvais points, mais Jane voulait croire que c'était très honnêtement qu'il voulait plaire à ses parents, et pour tout dire, ça la touchait beaucoup. Parce que quoi qu'elle puisse affirmer, l'opinion de sa mère avait de l'importance pour elle. Edward était un grand manipulateur, il saurait sans doute jouer à la perfection les gendres idéaux. Restait à savoir s'il n'était pas trop tard pour retourner le cerveau de maman Jane. Pour ce qui était de son père, c'était encore un cas à part.

-Je l'ai revu une fois, oui.
dit-elle en hochant doucement la tête. Mais j'allais pas spécialement bien, alors... Et pour cause, elle pensait, à ce moment-là, s'être définitivement séparée de son âme sœur. Si elle avait su qu'ils en seraient là aujourd'hui ! Je crois qu'il veut vraiment être là pour nous, qu'il regrette ce qui est arrivé mais... je sais pas si je peux lui pardonner, c'est trop facile. Et en même temps, j'ai pas envie de le perdre de nouveau.

Elle avait tant espéré après son père et maintenant elle le fuyait... et jusqu'ici, elle n'avait pas vraiment eu d'occasions d'en parler à cœur ouvert. C'était étrange et agréable de pouvoir se confier simplement et sérieusement au jeune homme sans craindre qu'il se foute d'elle et de ses états d'âme, comme le feraient n'importe quels membre d'un couple.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 22:50

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward voulait bien parier sur Ambre aussi, pour celle qui allait crier plus fort que l’autre. Pour la simple et bonne raison que sa jeune sœur n’allait pas vraiment prendre de gant avec eux et qu’elle allait crier sur tous les toits sa colère contre son frère. Elle n’allait pas être d’accord de voir Jane débarquer chez elle et que son frère lui impose sa présence. Et elle n’allait pas le cacher. Edward osait croire que Natasha, étant une femme bien plus mature que sa petite sœur quand même, allait prendre un peu sur elle. Elle n’allait pas être d’accord, elle risquait de le montrer aussi, mais elle allait forcément crier moins qu’Ambre. Ce n’était pas comme s’ils ne se doutaient pas de toute façon que rien n’allait être évident pour eux et que de nombreuses personnes n’allaient pas apprécier leur couple. En dehors des personnes à qui ils avaient fait du mal – Leopold et Perséphone, par pur exemple au hasard – il y avait ceux qui n’appréciaient pas ce qu’ils faisaient d’une manière générale. Mais avec un peu de chance, les choses allaient se tasser avec le temps. Edward savait parfaitement que ça allait prendre du temps, mais le jeune homme espérait qu’Ambre allait finir par les accepter, par apprécier sa belle-sœur. Ça n’allait vraiment pas être évident, mais juste avec un peu de temps pourquoi pas ? Et avec un peu de chance – oui Edward misait quand même beaucoup sur la chance – les parents de Jane n’allaient pas complètement le rejeter non plus. Même si évidemment, le jeune homme avait déjà une mauvaise image avec sa mère.

« Elle va finir par se lasser. »

Se contenta de dire Edward concernant sa sœur, espérant vraiment avoir raison. Pour la famille de Jane, ils auraient l’occasion de voir ça ensuite quand ça serait bien plus concret. Même si Jane n’avait pas non plus complètement confirmé qu’elle allait provoquer une rencontre, elle s’était simplement dire qu’il faudrait bien y passer. Elle avait beau affirmer qu’elle était indépendante, cela se voyait quand même que l’opinion de ses parents (sa mère à la base, son père depuis peu) avait quand même de l’importance. Tout comme Edward pouvait difficilement être indifférent à ce que pouvait bien penser Preston, même s’il n’allait pas le lui avouer. En attendant, c’était le père de Jane qui revenait dans leur conversation. Ça faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu une telle discussion, c’était quand même agréable. Il y avait un air de normalité, plutôt agréable. Même si la conversation n’était pas forcément agréable. Quand Jane précisa que quand elle avait revu son père elle n’allait pas très bien, Edward savait parfaitement qu’il en était la cause. En tout cas, la situation était quand même bien compliquée. Avant qu’Edward ne puisse répondre quoi que ce soit, on leur apporta ce qu’ils avaient commandé.

« Tu as qu’à attendre un peu voir ce que ça donne et tu prendras une décision ensuite. » Edward ne savait pas bien s’il était de bon conseil, alors qu’il voudrait bien l’être. Il n’avait pas tellement son mot à dire et en même temps, il avait bien envie d’aider Jane à être un peu moins perdue dans tout ça. Comme un vrai couple quoi… ils ne se contentaient pas de se sauter dessus. Quoi qu’en même temps, se sauter dessus c’était bien. Non, pas la peine de penser à ça pour le moment. « En tout cas, j’ai hâte de le rencontrer moi. »

Il était curieux. C’était un vampire après tout, il n’en avait encore jamais rencontré.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 23:14


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
O

ui, Ambre finirait bien par se lasser. Comme tout le monde, en définitive. Elle ne doutait pas qu'ils en auraient, des détracteurs pour regarder d'un mauvais œil leur relation (pas seulement Léo et Perséphone, qui avaient toutes les meilleures raisons du monde de leur souhaiter le pire), mais ils se tairaient les uns après les autres, pour une simple et bonne raison : ils donneraient tort à tous ceux qui prendraient leur couple comme un feu de paille. Parce que cette histoire ne s'arrêterait que quand leurs cœurs auraient cessé de battre, jamais avant. Enfin, si elle pourrait passer outre l'avis de beaucoup, celui de ses parents compterait forcément, quoi qu'elle en dise. Et celui d'Ambre aussi, en vérité. Malgré l'accueil toujours désagréable que lui adressait sa belle-sœur (car c'est ce qu'elle était, après tout), elle n'avait rien contre elle. Même, elle préférait que le courant passe avec le reste des Baker. Edward prenait toujours sa défense à l'encontre d'Ambre, elle devait bien reconnaître apprécier ce privilège, mais ce n'était pas pour autant que cette situation pourrait être tolérable sur le long-terme. Mais Ambre était encore jeune, quand elle comprendrait que cette situation était sérieuse, et surtout, qu'elle devait s'inscrire dans la durée (Jane n'envisageait pas les choses d'une autre manière), elle baisserait sa garde, et qui sait, aussi improbable cela puisse-t-il sembler pour l'heure, elles finiraient par s'entendre tous les deux.

Est-ce qu'il en serait de même avec son père ? Est-ce qu'elle devait laisser le temps au temps, et parviendrait un jour à pardonner à son père toutes ces années d'absence ? Elle n'en savait trop rien... Pour le moment, tout était encore trop neuf dans son esprit, mais Edward avait sûrement raison, il ne servait à rien de prendre quelque décision que ce soit dans la précipitation. Elle n'avait aucune obligation envers son père, et ce dernier pouvait bien se permettre de se montrer patient, il les avait bien fait attendre pendant seize ans, après tout... Elle esquissa un léger sourire en signe d'approbation, elle aimait partager ses problèmes avec le jeune homme et l'entendre la conseiller, sincèrement, tout simplement parce qu'il veillait à son bien-être. Elle n'aurait jamais imaginé cela possible. Quand il affirma avoir hâte de le rencontrer, elle le sentait une fois encore sincère, et ces mots lui communiquaient une force certaine. Tout avait l'air étonnamment plus simple, quand le jeune homme était là pour l'aider à y voir plus clair.

-T'imagines même pas à quel point je t'aime.
répondit-elle, et ça semblerait sans doute venu de nulle part, mais tant pis, elle le pensait sincèrement. Et elle n'avait plus vraiment envie de dissimuler ce qu'elle pensait quand ça lui venait. Puis, se resaisissant un peu comme si elle avait dit quelque chose d'un rien honteux, replaçant une mèche de cheveu derrière ses oreilles, elle reprit. J'irai voir la dragonne demain, plus tôt ce sera fait, mieux ce sera.

Puis elle se concentra sur son assiette.

code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 8 Mai - 23:49

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Ils avaient eu des conversations sérieuses de ce genre déjà, mais elles étaient rares quand même. Et pour cause, ils ne prenaient pas forcément le temps de discuter d’habitude. Ils ne se voyaient que rapidement, prenant le temps pour certaines choses plus que d’autres. Mais Edward avait vraiment envie de conseiller sincèrement Jane quand elle lui parlait de son père. Sa situation n’était pas facile pour elle, elle avait cru pendant des années que l’homme était mort avant de finalement apprendre qu’il était vivant. Edward ne savait pas vraiment comment il réagirait si ça lui arrivait aussi – même s’il savait que c’était impossible pour son cas – s’il se retrouvait devant un père qu’il croyait mort. Ce n’était pas évident à accepter et il était normal que Jane ait besoin de temps pour se retourner. Cela ne servait à rien qu’elle prenne une décision trop rapidement, le mieux c’était qu’elle prenne son temps et qu’elle avise ensuite de ce qu’elle pourrait / voulait faire. Si elle ne s’entendait pas avec son père, elle n’aurait pas vraiment de raison de chercher à faire des efforts en sa compagnie. Du moins, c’était comme cela qu’Edward voyait les choses, Jane pouvait bien faire ce qu’elle voulait de ce qu’il lui disait. Mais apparemment, elle appréciait ses conseils.

Edward fut assez surpris quand elle lui affirma – sans que cela ne semble venir de quelque part – qu’elle l’aimait. Ce n’était pas des mots qu’elle avait l’habitude de préciser, Edward était souvent obligé de les réclamer. Et pourtant, elle venait de les lui dire comme ça, si naturellement. Edward n’eut pas vraiment le temps de répondre, il était un peu soufflé sur place, avant que la jeune femme ne reprenne la parole et se concentre sur son assiette. Il appréciait bien sûr d’entendre ces paroles sortir si facilement de la bouche de son épouse, mais il n’y était pas forcément habitué. Comme il n’était pas habitué à l’image du couple qu’ils formaient tous les deux. Même si, évidemment, les deux jeunes gens gardaient quand même leurs particularités, celles que le jeune homme n’échangeraient contre rien du tout.

« Espère de midinette. »

Rétorqua-t-il dans un sourire avant de se concentrer aussi sur son assiette. Maintenant qu’il mangeait, il se rendait bien compte en effet qu’il avait quand même faim. Ça faisait du bien de manger et en même temps, le jeune homme se disait que la situation entière lui faisait du bien. C’était plus qu’agréable de se retrouver devant la jeune femme à discuter de tout et de rien, comme un couple normale. Comme quoi, quand ils le voulaient, ils pouvaient vraiment avoir l’air normal. Et puisqu’ils semblaient partie dans une conversation confidente, Edward continua sur cette lancée.

« Je suis certain que ma mère t’aurais adoré. » Il ne disait pas ça comme ça, il le pensait vraiment. Bon, elle n’aurait pas forcément cautionné les actes de son fils, mais il était certain qu’elle aurait quand même adoré Jane. Les choses auraient été vraiment différentes si les parents d’Edward étaient encore en vie.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Lun 9 Mai - 17:34


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
E

dward sembla surpris de l'entendre prononcer ces mots si spontanément, et sans véritable contexte, et elle ne pouvait pas franchement le lui reprocher, en effet, car on ne pouvait pas franchement dire qu'elle l'ait habitué à ce genre de déclaration, qu'il devait plutôt lui extirper pour les obtenir. Pour cause, "Je t'aime" signifiait beaucoup, pour elle, trop sans doute, mais qu'importe, elle aimait accorder à ces mots tant de valeur car elle appréciait d'autant plus de les prononcer. Seulement, cette fois, elle n'avait pas eu à y réfléchir ou à se faire prier. Elle aimait Edward, le sentir investi dans ce qui lui arrivait, ressentir qu'il se souciait sincèrement d'elle, elle aimait vivre cette situation qu'elle ne se serait pas il y a peu imaginé pouvoir réellement expérimenter avec lui, elle aimait ressentir à chaque seconde qu'ils ne s'étaient pas leurrés, entre eux, c'était réellement possible. Alors oui, elle l'aimait, et elle n'avait su faire autrement que de l'exprimer. Le ferait-elle à chaque fois de cette manière ? Elle n'en savait rien. Elle ne s'en souciait pas. Elle ne voudrait pas que ces mots finissent par perdre de leur valeur, c'est sûr, mais en même temps, elle pouvait bien prendre une petite revanche sur toutes les fois où elle s'était retenue de le lui dire... Ou même encore de le penser. Évidemment, ces mots ne reçurent pas l'accueil que l'on peut communément attendre, mais Jane, elle, s'y attendait, et même si la réplique d'Edward lui valut un léger coup de pied dans le genou, elle n'allait certainement pas lui reprocher de la traiter de "midinette", puisqu'elle savait qu'il ne le pensait pas (sinon, par contre, elle le prendrait vraiment très très mal). Elle ne répliqua rien, tout commentaire était inutile. Et tout commentaire était superflu, d'autant qu'Edward aborda alors un sujet qui ne pouvait pas être pris à la légère, loin de là... Avec douceur, Jane attrapa la main d'Edward par dessus la table.

-J'aurais aimé mieux la connaître.
répondit-elle simplement.

Oui, vraiment, elle aurait aimé connaître les parents d'Edward, elle aurait aimé que tous les deux puissent faire n'importe quels futurs mariés au sein de familles saines et équilibrées. Mais, au fond, s'ils n'en étaient pas là, si le père de Jane ne les avait pas abandonnés, elle et sa mère, si les parents d'Edward n'avaient pas connu une fin tragique, il était fort probable qu'ils n'auraient pas connu le même parcours, et même, n'en seraient jamais arrivé là. Ils auraient été des âmes sœurs quoi qu'il arrive, mais la violence, la résignation, la douleur, le conflit, c'était ce qui leur avait certainement était nécessaire pour se rapprocher...

-Tu dois me trouver ingrate avec mes parents.
ajouta-t-elle en approchant sa main de ses lèvres pour y déposer un baiser. Au moins, j'ai la chance de les avoir.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 15 Mai - 23:50

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward savait parfaitement que sa réaction n’était pas celle « attendu », que normalement il aurait dû répondre tout autre chose. Mais ça avait été bien plus fort que lui, il n’avait pas pu s’empêcher de la traiter de midinette. Et cette réaction lui valut un joyeux coup de pied dans le genou, il dût se retenir de ne pas faire trop de bruit à la réception du coup. Il se contenta de serrer des dents et d’afficher une grimace. Heureusement que Jane savait parfaitement qu’il ne pensait pas ce qu’il disait, qu’il se contentait simplement de la taquiner et qu’il ne la traitait pas vraiment de midinette. Jane était loin d’être de ce genre de femme de toute façon et en toute honnêteté, Edward avait vraiment apprécié de l’entendre lui dire qu’elle l’aimait de cette manière. C’était qu’il avait le sentiment que ça devenait bien plus naturel pour elle et il adorait ça. Bon en même temps, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il aimait l’idée que ces quelques mots soient si exceptionnels qu’ils ne perdent pas de leur valeur. Ca faisait partie d’eux, après tout. Ils avaient mis si longtemps avant de parvenir à se dire ce genre de mot, Jane avait mis plus de temps encore à cause de ses craintes (fondées). En tout cas, ils n’avaient rien à voir avec les autres couples normaux et ça l’arrangeait bien. En dehors de ce coup dans son genou, Jane ne répliqua rien du tout concernant sa remarque. Et maintenant, elle n’avait plus vraiment l’occasion de le faire puisqu’Edward lança un sujet bien différent.

Puisqu’ils parlaient des parents de Jane, Edward ne put s’empêcher de penser à ses propres parents et à sa mère plus précisément. Le jeune homme pensait vraiment que sa mère aurait adoré Jane, si elle l’avait plus connu. Ce qui n’était pas vraiment le cas au vu de la relation que les anciens voisins avaient avant qu’ils ne découvrent qu’ils pouvaient être bien plus que ça. Madame Baker aurait vraiment adoré Jane et Edward regrettait un peu qu’elle ne soit plus là à présent. Surtout au vu des tournants que prenait sa vie. Après tout, même s’il était déjà marié avec Jane, ils allaient le faire officiellement et devant leurs proches. Autant dire que ses parents auraient eu vraiment leur place avec eux. Edward afficha un petit sourire quand Jane attrapa sa main avec douceur, c’était des gestes qu’ils n’avaient pas forcément eu l’habitude d’avoir jusqu’à présent. Le jeune homme caressa doucement la joue de la jeune femme du bout de ses doigts.

« Tu as vu tes parents aussi ? Je réagirais exactement pareil. »
Bon il disait ça surtout pour détendre un peu la conversation. Ce n’était pas comme s’ils pouvaient faire quelque chose contre le fait que les Baker avaient perdu subitement leurs parents. Et puis, si leurs morts devaient les avoir mené à ce moment maintenant, il n’avait rien envie de changer. « Au moins… on sait quel exemple il ne faut pas suivre. »

Ajouta-t-il alors, ne laissant rien douter du sous-entendait qu’il laissait planer.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Lun 16 Mai - 0:33


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
J

ane aurait parfaitement compris que le jeune homme s'agace de l'entendre se plaindre de ses parents quand elle avait la chance de les avoir encore tous les deux, en chair et en os (certes, l'un des deux était techniquement plus mort que vivant, mais si on partait de ce principe là, elle aussi, après tout). Elle serait certainement la première à s'agacer, si les situations étaient inversés, à entendre quiconque se plaindre sans cesse de ce qu'elle aurait aimé avoir. D'ailleurs, combien de personnes avait-elle haïes dans sa prime enfance tout simplement parce qu'elles avaient l'audace d'avoir un père quand elle-même manquait terriblement du sien. Maintenant, elle l'avait, et ce n'était pas pour autant qu'elle cessait de se plaindre, quand bien même ce n'était plus tant de la haine ou de la rancœur qui l'animaient, vis-à-vis de ses parents, plus la peur du pardon, la crainte d'être abandonné, l'incapacité à revenir sur des mots prononcés bien trop haut, et sans toujours les penser. Parce qu'elle tenait à sa mère, quoi qu'elle en dise, au point que l'une de ses pensées principales (après celles qui étaient tournées vers Edward) était allée vers elle et l'idée que tout puisse finir ainsi, sans qu'elle se soit excusée de son attitude (ce qu'elle aurait fait si leurs retrouvailles n'avaient pas été si... houleuses). Quant à son père, elle lui en voudrait éternellement, c'est sûr, mais au fond, ce serait mentir que d'affirmer qu'elle n'espérait pas, en réalité, avoir avec lui cette complicité qu'elle n'avait pu que s'inventer en esprit jusqu'alors, comme un rêve qu'elle ne réaliserait jamais... S'il fallait encore leur compter un point commun, c'est sûr, leurs histoires de famille alambiquées y trouverait une bonne place, sans doute pas loin derrière leur orgueil démesuré.

Elle esquissa un sourire quand sa main vint doucement caresser sa joue. Pourquoi est-ce qu'ils avaient attendus si longtemps alors que c'était au final si simple, si évident, hein ? Ah oui, parce qu'ils étaient des chieurs de la pire espèce. Sourire qui s'élargit un peu quand il ajouta qu'ils savaient au moins quels exemples ne pas suivre. C'est sûr que, aussi bien en tant que couple qu'en tant que parents (bon, là-dessus, ils allaient sans doute attendre pour prendre exemple sur qui que ce soit, pas vrai ?), ils n'étaient pas des modèles. Si Jane considérait qu'elle était la seule à être en droit de dire du mal de ses géniteurs, elle n'avait rien, quand même, contre le fait d'éviter à tout prix d'imiter leur "vie de couple"... Ils n'étaient certainement pas des exe Pas difficile en apparence... Sauf que Jane se disait qu'ils battaient tant de records que ce devait surtout être eux, les exemples à ne pas suivre.

-Tu parles, on est bien pire qu'eux.
affirma-t-elle, pouvant se permettre de plaisanter sans vraiment réaliser que non seulement ils étaient bien pires, mais surtout capable de pire encore que tout ce qu'il y avait de plus épouvantable pour joncher leur chemin.

code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 10:15

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward aurait pu oui s’offusquer d’entendre Jane continuer de se plaindre encore et encore de ses parents, alors qu’elle avait la chance de les avoir. Pendant des années elle avait cru que son père était mort, qu’il les avait abandonné (même si concrètement, s’il avait été mort, il n’aurait pas vraiment choisi de les abandonner, ce qui était aussi le cas avec sa transformation en vampire, mais Edward ne voulait pas entrer dans le débat avec la jeune femme). Maintenant, elle découvrait qu’il était encore en vie, qu’elle pouvait l’avoir à ses côtés, mais elle continuait de se plaindre. C’était comme ça, le jeune homme n’allait pas lui en vouloir non parce qu’il aurait sans doute réagit de la même manière. Le cadet des Baker savait parfaitement que ses parents ne reviendraient pas, parce que contrairement à son épouse (c’était bien mieux de pouvoir officiellement la qualifier de cette manière), il avait vu les corps morts de ses parents. Mais s’il avait dû découvrir que son père s’était caché pendant tout ce temps, parce qu’il était devenu une créature, il lui en aurait voulu aussi. Après tout, Jane et Edward n’avaient pas décidé de tout abandonner après leur mort eux. Bon, la situation était différente, mais quand même. En tout cas, Edward n’en voulait pas à Jane de se plaindre de ses parents, il la comprenait parfaitement. Et il n’avait pas besoin de ressentir ses sensations pour le savoir, il la connaissait par cœur et en grande partie parce qu’ils se ressemblaient parfaitement. Même en dehors de leurs pouvoirs de myrihandes.

Le sourire d’Edward s’agrandit quand la jeune femme affirma qu’ils étaient bien pires que ses parents. C’était évident. De leur jeune âge – parce que mine de rien, ils étaient encore jeune – ils avaient connu déjà énormément de tempête. Entre eux, avec d’autre, ils avaient causé énormément de souffrance et ils allaient sans doute (même sûr) connaitre d’autre ouragan. Ils faisaient toujours pires, ils avaient toujours un moyen de faire pire.

« C’est sûr. » Edward pouvait difficilement dire le contraire avec tout ce qu’ils avaient vécu, tout ce qu’ils avaient causé comme dommage. « Mais c’est derrière nous tout ça. »

Edward le croyait vraiment. Maintenant, il n’y avait plus aucune raison que quelque chose de négatif leur arrive non ? (hum…) Ils prenaient enfin leurs responsabilités (enfin, surtout Edward pour le coup, qui avait peu traîné de la patte), ils ne cherchaient plus à se détruire mutuellement. Ils étaient passés par des phases compliquées, mais ils allaient pouvoir juste assumer leur sentiment et arrêter de tourner autour du pot. L’idéal serait qu’ils parviennent à récupérer leurs pouvoirs et leur nature de créature, mais au pire ce n’était qu’un détail. Parce que maintenant, ils pouvaient vraiment être ensemble et ne plus avoir besoin de se cacher. La preuve avec le fait qu’ils se trouvaient tous les deux dans un restaurant, sans craindre d’être vu. Même si Edward préférait quand même éviter de croiser Perséphone ou Leopold, mais bon.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 10:35


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
D

ans le genre modèle à ne surtout pas suivre, il est sûr que les parents de Jane en tenaient une bonne couche, mais ils pouvaient vite faire pâle figure en comparaison de toutes les emmerdes que Edward et Jane avait réussi à accumuler et tout le mal qu'ils avaient réussi à faire à autrui en un temps pour le moins record. Elle ne pensait pas que qui que ce soit dans toute notre terre puisse prétendre à un parcours amoureux aussi chaotique, et pourtant, si Jane devait revenir en arrière, elle ne changerait sans doute rien à ce qu'ils avaient vécu. Certes, ils avaient eu mal, souvent, et s'étaient fait du mal aussi. Certes, cela aurait été un soulagement pour tout le monde qu'ils reconnaissent directement leurs sentiments respectifs et ne fassent pas de mal autour d'eux. Dans l'idéal, ils auraient dû prendre leurs responsabilités directement... Mais Jane n'était pas certaine que ses sentiments pour son âme sœur auraient atteint ce degré de fougue et d'intensité si elle n'avait pas traversé tant d'intempéries avec lui. Leur amour, ils l'avaient gagné. Au mépris de sentiments d'autres personnes, c'est vrai, mais au vu de tout ce qu'ils avaient subi, elle songeait au final qu'ils avaient bien mérité qu'on leur foute la paix et que, cette fois, ils savourent la juste récompense de leur vécu étrange, douloureux, mais en même temps passionnant. Elle ne perdit rien de son sourire quand il affirma que tout cela était derrière eux. Oui, c'était derrière eux, elle l'approuvait et pensait très exactement la même chose. Il y aurait sans doute encore quelques moments de crise, mais elle ne pensait pas qu'il puisse en subsister qui sache égaler les précédentes (et pourtant...), maintenant, ils pouvaient tout simplement apprendre de leurs erreurs et aller de l'avant, une étape complètement inédite dans leur relation, mais qui était sûrement la plus savoureuse de tous. Maintenant, les emmerdes leur viendraient sans doute plus facilement de leur entourage que d'eux-mêmes, car elle ne pensait pas que qui que ce soit puisse sauter au plafond à la perspective de les savoir ensemble.

-Il faudra que je te présente Gwenn, aussi... enfin, j'veux dire... dans de bonnes conditions, quoi.
Parce que si elle pouvait se passer de l'aval de ses parents (quoi qu'elle y tenait quand même) elle voulait que Gwenn approuve sa relation, malgré les différends que les deux pouvaient avoir, et malgré le fait qu'elle se montrerait certainement réticente en sachant pour avoir été aux premières loges le yoyo émotionnel qu'il lui avait fait subir. Elle va rien y comprendre, la pauvre. Ah, et mes cousines, aussi. Tant qu'on en était à l'officialisation, autant faire les choses bien. Au moins, avec Ely et Hope, Jane ne se faisait pas trop de soucis. Au pire, elles déploreraient son goût soudain pour la monogamie, mais Edward serait forcément à leur goût. Y'a d'autres personnes à qui tu veux me présenter, toi ?

Parce que bon, le frère et la sœur, ça avait été délicat, mais au moins c'était fait.

code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 12:14

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward avait vraiment envie de croire que toutes les emmerdes étaient derrière eux. Il se trompait évidemment, mais comment pouvait-il croire autre chose en cet instant précis. Perséphone connaissait la vérité, ils n’avaient plus besoin de se cacher. Jane et lui pouvaient se montrer ensemble, ils pouvaient assumer les sentiments qu’ils avaient l’un pour l’autre. Des sentiments qu’il avait vraiment mis beaucoup de temps à comprendre et à accepter. Mais maintenant, Edward savait qu’elle était la femme de sa vie et il n’avait aucune envie que quelque chose vienne tout gâcher. Il n’avait pas l’intention de laisser quoi que ce soit les briser de nouveau. Ils avaient suffisamment payé dans le passé, ils avaient quand même le droit de vivre un peu heureux non ? Même si leurs proches risquaient de ne pas forcément apprécier. Edward savait qu’Ambre allait mettre beaucoup de temps avant d’accepter Jane, si elle y parvenait un jour. Bizarrement, le jeune homme se faisait moins de souci concernant Preston. Mais il y avait d’autre personne. Edward ne put s’empêcher d’afficher une grimace quand Jane aborder le sujet de sa meilleure amie. Edward le connaissait déjà, mais il était évident qu’ils n’avaient pas été présentés dans de bonnes conditions. Maintenant, il n’y avait pas de raison de se retenir, mais le jeune homme craignait quand même un peu le moment des présentations officielles. Après tout, pendant un long moment, il avait quand même eu envie de tuer la lycane. Et Ambre en avait toujours envie, il faudrait qu’il lui en parle d’ailleurs… Mais Gwenn n’était pas la seule personne à qui Jane voulait le présenter, il y avait ses cousines aussi. Edward les connaissait de vue déjà, mais il n’avait jamais eu l’occasion de parler avec elles. Ils allaient pouvoir rattraper tout ça donc, ça allait en faire du monde. Au moins du côté de Jane.

« Eh bah… » Ouais… Edward était en train de réfléchir à qui il pouvait bien présenter Jane. Logiquement à ses proches, ouais… sauf que ce n’était pas si évident que ça. Ou plutôt, ils avaient déjà fait le tour de ses proches. En dehors d’Ambre et Preston, il n’y avait pas grand monde dans l’entourage du jeune homme. « Bah en fait je crois que tu as déjà fait le tour de mes proches. »

Termina-t-il un sourire un peu triste sur le visage. Maintenant qu’il y pensait, il n’avait vraiment pas une vie sociale hors norme. Il y avait son frère et sa sœur, Jane. Autrefois il y avait Perséphone, mais ce n’était pas utile d’y penser pour le moment. Il y avait bien Lerana qu’il avait pendant un temps considéré comme sa meilleure amie, mais ça faisait un moment qu’il n’avait pas eu de nouvelle d’elle. Elle devait avoir autre chose de mieux à faire. Ce n’était pas vraiment une grande perte en fait, ce qui prouvait bien qu’Edward s’attachait pas à grand monde.

« En fait, j’aime pas grand monde. »

Finit-il par ajouter dans un fin sourire, même si c’était quand même un peu triste comme constat.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 12:45


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
S

i Jane avait demandé à Edward si elle devait rencontrer quelqu'un d'autre dans son entourage, ce n'était pas simplement par pure et simple formalité, mais aussi et tout autant par curiosité, il faut bien le dire. Parce qu'elle pensait être la mieux placée pour tout connaître de lui, mais au final, elle ne lui connaissait pas spécialement d'amis, et pas de famille non plus, son frère et sa sœur mis à part. Avait-elle été si peu attentive aux relations d'Edward, elle ne le pensait pas, jalouse comme elle était, le fait est, effectivement, qu'Edward n'avait personne dans sa vie qu'il juge suffisamment important pour lui au point d'officialiser sa relation avec elle auprès d'eux. Au final, c'était un constat un peu triste, même si Jane pouvait parler. Oui, elle avait Gwenn, mais au-delà de ça. Sa famille, c'était à mettre à part, et s'il y avait bien certaines personnes qu'elle appréciait plus que d'autres en notre terre, ce n'est pas pour autant qu'elle déciderait de les présenter à Edward dans la minute. Ils étaient plus solitaires qu'ils ne le laissaient paraître, au fond. Jane songea qu'à une époque, elle aurait vraiment pu se servir de cette information comme d'un argument pour pourrir son âme sœur, mais là, maintenant, en l'occurrence, elle n'y tenait évidemment pas, elle se demandait seulement si cette situation pesait au jeune homme ou si ça lui était égal. Elle songea à lui poser la question de but en blanc, mais au final, elle choisit la voie de la légèreté. Ça ne servait à rien d'en faire un mélodrame, non plus. Surtout que si Edward était si peu entouré, c'était peut-être qu'il l'avait cherché et voulu, aussi, au fond.

-Au moins, vu le nombre d'invités, le mariage nous coûtera pas trop cher.
remarqua-t-elle avec un sourire en coin.

Tant mieux, elle voulait faire ça bien, mais pas en grandes pompes non plus, elle préférait les petits comités. Déjà avec Léo, elle s'était trouvé un conjoint qui n'avait quasiment personne à inviter de son côté. Jane pourrait presque s'en croire extrêmement populaire avec ça... Tiens, peut-être qu'elle devrait présenter Edward à Arseliann, aussi.

-Moins tu aimes de monde, mieux je me porte.
ajouta-t-elle, son sourire s'élargissant un peu. En fait, j'aime mieux l'idée que tu n'aimes personne à part moi.

Non, elle n'y tenait pas absolument non plus, d'autant qu'elle savait bien qu'elle ne lutterait pas contre l'affection qu'Edward avait pour sa petite sœur (et elle ne le voulait pas non plus), mais elle devait bien avouer que la perspective de pouvoir partager son mari avec le moins de personnes possibles n'était pas pour lui déplaire. Il était son univers tout entier. Elle pouvait supporter de tout perdre tant qu'elle l'avait encore. Alors forcément, elle voulait aussi être le sien, d'univers, envers et contre tout.

code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 15:13

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward n’avait pas d’ami, c’était assez clair. Il n’avait pas de famille en dehors de son frère et sa sœur. En même temps, avec des parents enfants uniques, ce n’était pas vraiment étonnant. Les Baker ne risquaient pas d’avoir des cousins. Des frères cachés peut-être, mais ça l’étonnerait beaucoup. Alors non, il n’avait personne à qui il avait envie de présenter Jane. C’était triste, en un sens, mais le jeune homme n’allait pas en faire un fromage. Si à une époque le cadet Baker avait été assez populaire, il n’avait eu aucun vrai ami dans son existence. C’était comme ça, il n’était pas capable d’avoir des amis. En soit, Jane était pareille. Parce qu’il y avait sa lycane d’amie – dont elle aurait pu se passer hein, mais bon – et ses cousines, mais c’était tout. Du moins, c’était là que s’arrêtait la liste des personnes que le jeune homme allait devoir rencontrer comme étant officiellement avec Jane. Ils n’avaient pas une flopé d’ami tous les deux et ce n’était sans doute pas pour rien. Même si c’était un constat assez triste, Edward n’avait pas spécialement envie de faire des efforts pour changer ça. Parce qu’il savait bien que cela venait de lui. Il n’était pas vraiment agréable avec les autres, très égoïste. Ce n’était pas pour rien qu’il était seul et au fond, il n’avait besoin de personne d’autre que celle qui se trouvait justement sous ses yeux.

« Comme si l’argent était un problème pour moi. »
Répliqua-t-il quand Jane remarqua que le mariage n’allait pas coûter très cher au vu du peu de personne invité. « Je ne m’appelle pas Ridley moi. »

Bon, ce n’était pas forcément très fairplay de sa part de mentionner Leopold, mais il n’avait pas pu s’empêcher. Parce que même si c’était qu’une farce, Jane s’était quand même mariée « publiquement » avec Léo. Ça allait donc commencer à être un peu récurent pour elle. Et par souci de fierté, Edward avait vraiment envie que leur mariage a eu soit inoubliable. Ils n’avaient pas besoin d’en faire trop, mais juste mieux que le précédent. Que tout le monde arrive à l’oublier pour se concentrer sur le deuxième – qui était en fait l’officielle, mais avec eux ce n’était pas facile de suivre aussi. Le sourire du jeune homme s’agrandit à la remarque suivante de son âme sœur, ça lui allait assez bien de son côté. Mais ça c’était normal, ils étaient aussi jaloux l’un que l’autre.

« La jalousie te sied chérie. »
Evidemment, Edward ne pouvait pas prendre les mots de Jane au pied de la lettre, mais il savait parfaitement ce qu’elle ressentait. Ils avaient un côté très égoïste l’un envers l’autre. « Pour ça, tu devrais m’attacher dans une chambre et m’empêcher de voir la moindre âme vivante. » Le sourire taquin d’Edward s’agrandit et une lueur de malice traversa son regard. « J’adorerais t’attacher. »

Oui, bon, ce n’était pas forcément le lieu idéal pour ce genre de sous-entendu encore, mais tant pis.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 15:35


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
N

on, c'est sûr, la fortune ne serait pas un souci pour leur mariage à venir. Si, avec Leopold, ils avaient dû s'en sortir avec des économies de bout de chandelle pour avoir un mariage décent (même si complètement faux), ils n'auraient pas spécialement besoin de se faire ce genre de réflexion pour le leur, même si Jane n'avait pas particulièrement envie ou besoin de quelque chose de trop clinquant et onéreux qui, par la force des choses, finirait par ne plus lui ressembler. Elle préféra retenir toute réflexion quand il évoqua Léo et leur mariage. Elle n'avait pas franchement envie de revenir là-dessus, et encore moins de parler de lui. Si Léo et elle, c'était très clairement de l'histoire ancienne, ça ne la rendait pas vraiment plus prompte à se moquer de lui dans son dos (plus qu'elle ne l'avait déjà fait) elle nourrissait autant d'égards que de scrupules à son égard, et le fait qu'il soit riche ou non n'avait eu aucune importance à ses yeux... Tout comme elle se fichait bien des richesses de la famille Baker, dans le fond. Il aurait pu être sans le sou qu'elle ne l'aurait pas moins aimé... Ils auraient seulement eu plus de facilités pour se rapprocher au départ, sans cette absurde barrière sociale à laquelle s'étaient ajoutées de nombreuses autres. Cependant, elle ne pouvait pas le blâmer pour cette remarque, d'une parce qu'elle aimait à y déceler un fond de jalousie, de deux parce qu'elle pensait le comprendre. Jane n'en était pas à son coup d'essai. Même si elle avait été bidon, elle avait déjà eu le droit à sa cérémonie de mariage, et elle comprenait qu'Edward tienne à ce que la leur éclipse celle qui l'avait précédée. Il en était de même pour Jane... qui comptait faire en tous cas en sorte que les deux cérémonies n'aient en commun que l'identité de la mariée.

-C'est toi qui me parle de jalousie ?
répliqua-t-elle en référence à ce qu'il avait pu dire au sujet de Ridley. Ne me tente pas. ajouta-t-elle en référence à l'idée de l'attacher dans une chambre pour l'empêcher d'aller ou que ce soit, la même lueur malicieuse brillant dans son regard, qu'il l'attache ou l'inverse, la perspective avait quelque chose de terriblement séduisant. Et bien que le lieu n'y soit absolument pas approprié, Jane sentait brûler en elle l'envie de mettre ses brillantes idées en application. Je ne te laisserai pas m'attacher pour te laisser le loisir d'aller faire les yeux doux à d'autres filles, je veux te garder tout le temps dans mon champ de vision. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure. On va devoir s'attacher l'un à l'autre, j'en ai bien peur. Son sourire s'élargit un peu. Ou alors il faudra que je trouve un autre moyen de te retenir.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 17:11

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Ce n’était pas nouveau, Edward était jaloux. Jane aussi de son côté. Ils se retrouvaient bien sur ce détail. La jeune femme n’avait pas pris la peine de répondre à la remarque qu’il venait de faire sur son ex, mais en même temps il s’en doutait. Il aurait fait la même chose si elle avait parlé de Perséphone de cette manière, même si c’était bien plus frais le concernant. Sauf que de son côté, Edward n’en démordait pas, il espérait vraiment que leur mariage permette d’oublier l’autre. Parce qu’il n’était pas question de croire que le jeune homme était juste un remplaçant. Il était mieux que ça, bien mieux que ça. Mais ils auraient le temps de voir tout ça après. Pour le moment, le jeune homme pensait à tout autre chose. Ce n’était pas le lieu adéquat pour parler de ce genre de chose, mais ce n’était pas comme si le jeune homme n’y pensait pas constamment. Même sans leur condition de myrihande, il y avait une attraction naturelle entre eux. Edward avait constamment envie de s’emparer de ses lèvres et plus encore même. Il n’avait aucun mal d’ailleurs à imaginer les scènes des propos qu’ils se tenaient. D’ailleurs, le regard qu’il lançait à son âme sœur en disait long sur ce qu’il avait en tête et elle avait le même que lui. Et puis la pointe de possessivité que Jane ajouta était encore plus excitante. Son imagination était vraiment à l’œuvre là et il se mordilla la lèvre au même moment que Jane.

« Crois-moi, si je t’attache ça ne sera pas pour aller poser mes yeux sur une autre personne. »

Il aurait pu s’amuser à titiller sa jalousie rien que pour la taquiner, mais il préférait largement faire autre chose. Sachant que de toute façon, son regard ne se poserait jamais de la manière sur une fille. Elle était le centre de son univers et le fait qu’il ait peu de proche et donc peu de personne qu’il aimait vraiment (en fait il y avait elle et Ambre et Preston un peu, mais il ne l’avouerait pas) en était bien la preuve. Le jeune homme ne baissa pas son regard des yeux de la jeune femme, attrapant sa main dans la sienne et laissant ses doigts glisser entre les siens. C’était juste pour le contact, même s’il manquait cruellement cette chaleur agréable.

« Tu n’imagines même pas tout ce que je peux te faire si tu me laisses t’attacher. » Son sourire s’agrandit encore. « J’ai vraiment une imagination débordante. Alors en plus si tu m’es soumise… »

Ce n’était vraiment pas le lieu pour ça. Edward sentait cette chaleur caractéristique de l’envie qu’il ressentait, constamment, pour son épouse. Cette envie présente depuis si longtemps et qui n’avait jamais tari. Bien au contraire, il allait en augmentant à chaque fois, qu’ils aient ou non leurs liens et leurs pouvoirs. C’était bien la preuve qu’ils étaient fait l’un pour l’autre, physiquement et mentalement. Puisque leurs corps étaient aussi liés que leurs âmes.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 17:32


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Q

uoi que puissent en laisser croire les apparences, la relation qu'entretenaient Jane et Edward était profonde et spirituelle, leurs âmes étaient réellement liées, les empêchant de concevoir de vivre l'un sans l'autre, et leur amour ne saurait se justifier comme une simple compatibilité sexuelle. Mais bon, quand même, ce serait mentir que d'affirmer que les rapports charnels n'avaient pas une grande importance au sein de leur relation, et où était le mal, après tout, ils étaient seulement l'expression de leurs sentiments dans tout ce qu'ils avaient de passionnés et d'intense. Alors oui, il y avait entre eux le besoin constant d'unir son corps )à celui de l'autre, comme s'ils étaient irrémédiablement aimantés l'un à l'autre, et Jane voulait bien l'assumer sans mal... Même si la situation ne s'y prêtait pas vraiment, normalement. Oh, oui, elle voulait bien le croire que, s'il l'attachait, son attention serait portée sur elle et uniquement sur elle (et cette perspective était loin de lui déplaire). Et si elle n'imaginait peut-être pas tout ce qu'il pouvait faire en l'attachant, elle avait comme sa petite idée, et autant dire qu'elle faisait naître en tout son corps une envie qu'elle allait avoir de plus en plus de mal à contenir, elle le sentait, c'était pire encore quand il laissait doucement ses doigts glisser entre les siens, même si, au fond, ce geste était presque salutaire, parce qu'elle avait diablement besoin de ressentir sa peau contre la sienne, ne serait-ce que ça. Son imagination était en train de s'enflammer, et elle commençait sérieusement à regretter d'avoir suggéré à Edward de se rendre dans un lieu public. C'était lui qui avait raison. Ils n'étaient vraiment pas capables de se contenir, en fait.

-Je te suis déjà soumise, tu le sais, c'est mon plus gros problème.
répondit-elle avec toujours la même intensité dans le regard.

Et c'était vrai. Il avait bien fallu qu'elle se fasse une raison à ce sujet, même si pour quelqu'un qui se voulait fort et indépendant, ce n'était pas forcément l'aveu le plus agréable au monde. Elle lui était soumise, corps et âme, puisqu'elle avait laissé sa vie entière dépendre de lui, et qu'elle le laisserait toujours dépendre de lui. Oui, Jane aurait pu s'amuser à prétendre le contraire, mais à vrai dire, elle avait trop envie de le voir mettre ses fantasmes en application pour ne pas chercher à les encourager. Elle laissa doucement glisser son pied sous la table, pour caresser, l'air de rien, la jambe de son âme sœur.

-J'ai envie de toi à un point que t'imagines même pas, là.


Quoique, elle voulait croire qu'il l'imaginait parfaitement aussi, étant donné ce vers quoi avait divagué l'imagination du jeune homme. Elle voulait croire que leur envie était on ne peut plus partagée, et leur désir de l'exprimer de plus en plus difficile à contenir.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 18:21

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward sourit de plus belle quand Jane affirma qu’elle lui était déjà parfaitement soumise. Le jeune homme s’était attendu à ce qu’elle réplique l’inverse, simplement par esprit de contradiction. Ça ne l’aurait pas dérangeait en soit qu’elle le fasse, mais il adorait quand même de l’entendre lui dire qu’elle lui était soumise. Même si le jeune homme se doutait que ce n’était pas forcément agréable pour elle d’affirmer ça. Mais en même temps, ce n’était pas une nouveauté. Elle lui était soumise, autant qu’il lui était soumis. Ils s’appartenaient l’un à l’autre, entièrement. Edward était entièrement à son épouse et il avait à cœur que l’inverse soit le cas aussi. Alors, même s’il y avait eu Perséphone et Leopold dans leur vie, maintenant c’était terminé. Maintenant, il n’y avait plus qu’eux deux dans leur vie. Du moins, sur ce point de vu là. Même s’ils n’avaient plus leur lien d’avant, même s’ils ne ressentaient plus les sentiments de l’autre, ils étaient quand même soumis l’un à l’autre. Et là, maintenant, tout de suite, Edward avait envie de rendre concret les propos qu’ils s’échangeaient. Ils avaient tenu assez longtemps dans ce restaurant, en public. Ce n’était pas évident pour eux de se contenir après tout. Ces derniers temps – depuis qu’ils avaient mis au jour le fait qu’ils étaient plus que compatible physiquement – quand ils se voyaient, il était rare qu’ils ne se sautent pas complètement dessus. Par moment, ils se contentaient même de le faire après quelques piques et taquinerie. Maintenant, ils n’avaient plus besoin de se quitter, mais ce n’était pas pour autant qu’ils ne pouvaient pas laisser leurs désirs s’exprimer. Et rien que le contact de ses doigts entre ceux de la jeune femme étaient une prémisse de tout ce qu’ils pouvaient faire.

Et quand Jane vint, l’air de rien, glisser son pied contre sa jambe, c’était plus qu’évident qu’Edward allait avoir toutes les peines du monde à retenir son imagination de passer au concret. Elle lui était soumise hein ? Il avait envie de le voir de ses propres yeux et il savait exactement tout ce qu’il pourrait lui faire. Oh si, il imaginait parfaitement à quel point elle pouvait avoir envie de lui.

« Vu comment j’ai envie de toi, là, maintenant, tout de suite… si je crois. »

Il fallait espérer qu’aucune oreille indiscrète n’était en train de traîner sur leur conversation. Quoi qu’au fond, ils étaient un couple normal qui avait donc des besoins normaux de couple non ? Ce n’était pas comme s’ils trompaient quelqu’un maintenant ? Ce n’était pas comme s’ils avaient besoin de se retenir pour une quelconque raison, autre du fait qu’ils se retrouvaient pour le moment dans un restaurant. Edward leva un instant son regard vers la salle, dommage qu’ils ne se trouvent pas dans un lieu vide.

« Je pense qu’on a fini de manger non ? J’ai plus très faim moi de toute façon. »

Sa voix tremblait légèrement, signe de ce qui était en train de brûler en lui. Ils n’avaient vraiment pas besoin de leur lien pour ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Ven 20 Mai - 19:54


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
L

e regard que Jane adressait à Edward en cet instant précis était plus qu'éloquent, et en concordance parfaite avec les mots qu'il lui adressait, et pour cause, s'il ne lui fallait pas grand chose pour avoir envie du jeune homme (en fait, elle n'avait besoin de rien pour avoir envie de lui, c'était une constante chez elle, contre laquelle elle ne pouvait pas lutter - et elle n'avait plus spécialement de raisons de lutter contre, quoi qu'il en soit), cette envie avait atteint son paroxysme, en cet instant, encouragée par leur conversation chargée en sous-entendu. Elle et son âme sœur, comme d'habitude au final, étaient sur la même longueur d'onde. Jane pouvait décrypter dans le regard du jeune homme un désir équivalent à celui qu'il savait si bien lui inspirer, et il devenait de plus en plus clair qu'ils devaient se tirer d'ici en quatrième vitesse s'ils ne voulaient pas donner au restaurant le spectacle déplorable de deux amants incapables de réfréner leurs ardeurs (certes, ils avaient décidé d'officialiser, mais c'était une chose que de se montrer en public et une autre que de dévoiler leur relation au grand jour dans la plus parfaite indécence). Elle ne put que hocher vivement la tête quand le jeune homme affirma qu'il n'avait plus faim et qu'ils avaient fini de manger. Son assiette n'était pas complètement vide, mais là, elle s'en fichait complètement. Son estomac était parfaitement rassasié, c'était d'un autre appétit que son corps souffrait, à l'heure actuelle, et la jeune femme aurait le plus grand des plaisirs à le satisfaire dès l'instant où ils se seraient éclipsés et auraient retrouvé un semblant d'intimité. Non seulement elle avait envie de retrouver le jeune homme d'une façon plus charnelle, mais elle devait bien avouer que la tentation d'expérimenter de nouvelles choses, qu'il n'avait encore jamais essayées, exacerbait plus encore son attente.

-Je meurs d'envie de passer au dessert.
répondit-elle avant de lâcher sur la table de quoi payer leur dîner et de se lever de sa chaise.

Et bien sûr, le dessert en question n'était ni plus ni moins que l'homme qu'elle dévorait du regard en cet instant, faute de le dévorer tout court. Comme pour compenser de ne pouvoir en faire plus pour le moment, elle s'approcha de lui et l'embrassa sans retenue, d'une manière dont on ne devrait peut-être pas embrasser son conjoint en public (mais en même temps, mieux valait que les trois clampins qui les observaient peut-être se rincent l'œil de cette manière qu'ensuite, quand plus aucune partie de leurs corps ne serait épargnée. Elle serra ensuite sa main dans la sienne avant de se précipiter vivement hors du restaurant. Bon, ils avaient su se tenir quelques minutes quand même, ça méritait bien une petite récompense, non ? Il ne fallait pas trop leur en demander d'un coup non plus.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1781

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 28 Mai - 16:34

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Le dessert était ce qu’Edward préférait le plus dans un repas, encore plus quand il était question d’un dessert de ce genre. Il était évident que les deux myrihandes – même s’ils n’étaient plus des myrihandes techniquement, mais ce n’était qu’un détail – faisaient mieux de prendre la poudre d’escampette, avant de finalement se sauter complètement dessus devant tout le monde. Le jeune homme n’avait vraiment pas tort en affirmant qu’ils n’étaient pas vraiment capables de se retenir. Il ne fallait vraiment pas grand-chose pour attiser leurs désirs. Edward avait une imagination débordante, il ne lui fallait que de quelque parole pour qu’il s’imagine en parfaite union charnelle avec son âme sœur. Et comme il avait constamment envie de Jane, autant dire qu’il ne fallait pas beaucoup pour qu’il ait envie de passer à l’acte. D’ordinaire, ils n’avaient aucune raison de se contenir puisqu’ils se voyaient en secret, mais dans un lieu public comme cela, il fallait bien qu’ils résistent un peu. Sauf que là, maintenant, ce n’était vraiment plus possible. Sans vraiment le dire, ils se mirent donc d’accord sur le fait qu’ils devaient partir d’ici. Le jeune homme se leva en même temps que son âme sœur, avant qu’elle ne s’approche de lui pour l’embrasser. Le baiser qu’elle lui offrit n’avait aucune retenue et franchement, il adorait ça. Outre le fait que le contact de leurs lèvres avaient tendance à faire monter en flèche son désir pour Jane, plus encore ce genre de baiser et qu’il ressentait déjà les effets sur son corps, c’était quand même amusant d’imaginer les regards outrés que certain devaient leur lancer. Heureusement qu’ils ne se trouvaient pas dans un restaurant bondé. Quoi qu’au pire, il s’en foutait de toute façon. Edward se laissa entraîner à l’extérieur par Jane. Ils avaient quand même tenu un peu, plus que ce qu’il n’aurait imaginé de prime abord. Ils allaient peut-être faire des progrès au fil du temps. Puisque maintenant, le temps ne leur manquait plus du tout. Ils n’avaient plus besoin de se séparer ensuite, ils n’avaient plus besoin de craindre la fin du moment qu’ils partageaient tous les deux. Ce qui n’empêchait pas Edward d’avoir envie de profiter de chaque instant.

D’ailleurs, à peine avaient-ils passaient le pas de la porte du restaurant pour arriver dans la ruelle vide, Edward tira Jane vers lui pour s’emparer de nouveau de ses lèvres dans un baiser qui n’avait rien de chaste (en même temps, c’était rare quand même qu’ils se contentent de contactes chastes). C’était agréable d’avoir une vie normale et de faire des trucs normaux pour un couple – puisqu’ils étaient vraiment en couple maintenant, ça avait un côté dingue – mais en même temps c’était quand même très restrictif.

« J’adore le goût de mon dessert. » Souffla-t-il quand leurs lèvres se séparèrent, non sans quelques difficultés quand même. Il devait encore se retenir un peu quand même avant de pleinement goûter à ce dessert si savoureux, dont il connaissait le goût par cœur mais qu’il savourait toujours plus à chaque fois. « Dois y avoir du monde chez moi, mais c’est beaucoup trop long de retourner dans la cabane. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3779

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 28 Mai - 16:54


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
A

u fond, imaginer le regard courroucé des quelques clients du restaurant que pourrait indigner leur baiser passionné était bien loin de déranger Jane, elle trouvait même ça assez... intéressant. Elle aimait l'idée de pouvoir embrasser le jeune homme à pleine bouche alors que n'importe qui pouvait les voir et n'avoir à s'en excuser auprès de personne, elle aimait le fait de pouvoir ainsi signifier leur appartenance mutuelle au monde entier, sans retenue et sans faux-semblants. Et de toute façon, ils étaient bien trop nombreux, ces clients en question, pour déclencher un esclandre de quelque nature que ce soit, et les deux amants / époux / âmes sœurs / tout ce que vous voudrez avaient bien vite quitté les lieux quoi qu'il en soit. À peine eurent-ils fait quelques pas au dehors, tous les deux, que leurs lèvres se retrouvèrent bien vite, et avec moins encore de pudeur que tout à l'heure. Elle esquissa un sourire quand Edward affirma qu'il adorait le goût de son dessert. Il n'était clairement pas le seul, et elle avait bien l'intention de laisser s'exprimer sa gourmandise jusqu'à l'excès. Bordel, ce qu'elle pouvait avoir envie de lui, là, maintenant, tout de suite. Bon, c'était clairement un état constant, chez elle, mais là maintenant, elle se sentait proche de l'allonger à même le sol et de définitivement envoyer balader la pudeur... Mais il ne fallait pas exagérer non plus, s'ils voulaient faire accepter leur relation au strict minimum de personnes importantes à leurs yeux, il était sans doute préférable qu'ils réfrènent leurs ardeurs, juste le temps nécessaires pour trouver un lieu pour les laisser s'exprimer. Et en effet, le lieu posait problème. Retourner jusqu'à la cabane ? Ça ne mettrait pas un siècle, certes, mais Jane n'aurait pas la patience d'attendre aussi longtemps (et de toute évidence, son âme sœur non plus). Aller chez Edward, puisque c'était après tout chez eux, dorénavant ? C'était tentant, mais quitte à avoir une longue conversation avec Preston et Ambre sur le fait d'emménager avec Edward, elle préférait que ce soit plus tard, sous peine de goûter à une frustration des plus insoutenables. Alors quels autres choix leur restait-il ? Jane, qui n'avait vraiment pas le temps d'être patiente, songea finalement à une solution... un chouias osé, mais justement, elle n'était pas contre l'idée de pimenter encore un peu la situation.

-Ma mère doit sûrement bosser tard aujourd'hui, comme d'hab.
Elle passait son temps à bosser, de toute façon.

Elle n'ajouta rien de plus, sa proposition était claire. Elle avait toujours une chambre chez sa mère, la voie serait normalement libre, elle n'habitait pas bien loin... Et s'il y avait bien un risque pour eux d'être surpris, ce piment supplémentaire à celui que leurs imagination avaient déjà largement distillé sur leurs ébats à venir n'était pas franchement pour la déranger.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. [PV : érèbe]
» L'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche ♦
» L'avenir appartient à ceux qui rêvent trop. (Abeille)
» L'avenir appartient à ceux qui rêvent trop.
» L'avenir n'est interdit à personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-