Partagez | 
 

 L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 14:04

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Si Edward n’avait eu aucun scrupule, il n’aurait même pas réfléchir deux secondes avant de tout simplement s’emparer de la jeune femme. Sauf qu’ils se trouvaient quand même au milieu de la rue et qu’ils ne pouvaient pas faire n’importe quoi. Même si c’était vraiment difficile de patienter. Les quelques mots qu’ils s’étaient échangés et leurs léger contact physique – d’autre diront qu’ils n’avaient rien de léger, mais pour ce que Ed avait de faire du corps de son épouse, leurs baisers n’étaient pas grand-chose encore – avaient eu raison de sa patience. Il avait constamment envie d’elle, rien que le fait de la regarder lui donnait envie de la posséder, mais son désir avait atteint un sommet incroyable maintenant. Sauf qu’ils étaient donc dans la rue. Edward ne se sentait pas vraiment capable de tenir jusqu’à la cabane, qui n’était certes pas si loin que cela, mais qui demandait quand même un peu de temps à rejoindre. Chez les Baker, c’était une idée en soit, mais le jeune homme était presque sûr que son frère et sa sœur y seraient. En plus, Ambre était logiquement encore punie, donc elle n’avait aucune raison de ne pas y être (à moins qu’elle profite d’une éventuelle absence de son aîné en train de travailler pour faire le mur). Même s’il y avait peut-être une infime chance qu’ils ne soient pas là, Edward n’avait aucune envie de prendre le risque. Parce que s’ils tombaient nez à nez avec les Baker, ils allaient devoir discuter longuement de la situation puisque Jane allait effectivement venir s’installer chez eux. Et là… le jeune homme avait tout sauf envie de parler. Ce fut Jane qui trouva finalement une solution.

Un sourire en coin se dessina sur le visage du jeune homme quand il entendit son âme sœur affirmer que sa mère devait travailler tard, encore. Il n’avait pas vraiment besoin qu’elle s’explique plus pour comprendre où elle voulait en venir. La maison de Natasha Hardwick allait donc être libre et il y avait toujours une chambre pour elle là-bas. Donc, ils pouvaient très bien décider de s’y rendre et de faire, ce qu’ils avaient besoin de faire. Même s’ils pouvaient être surpris, surtout parce qu’ils pouvaient être surpris en fait. Ce n’était pas nouveau que Jane et Edward avaient le goût du risque et qu’ils aimaient jouer avec le feu, même s’ils n’avaient plus la possibilité de le contrôler maintenant. Le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il trouvait l’idée amusante, que le danger rendait l’instant encore plus pimenté. Comme s’ils avaient vraiment eu besoin de cela pour faire grandir la chaleur.

« Ça ne serait pas vraiment un bon moyen pour moi de redorer mon image. »
Affirma-t-il sans perdre son sourire, il n’était évidemment pas contre l’idée. Et puis de toute façon, même s’il avait été contre, il aurait bien été incapable de résister à la tentation de pouvoir – une nouvelle fois – retrouver Jane d’une manière charnelle. Edward s’empara de nouveau des lèvres de son âme sœur, dans un baiser bien plus fougueux encore, la collant contre lui, glissant même déjà ses mains sous le haut de la jeune femme pour qu’elles soient directement en contact avec la peau de son dos. D’accord, il n’y tenait vraiment plus. Quand leurs lèvres se séparèrent, Edward se contenta simplement d’attraper la main de Jane pour qu’ils puissent se diriger vivement vers le maison de Natasha.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 14:35


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
L

e sourire en coin qu'esquissa Edward laissa très clairement comprendre à Jane qu'il avait sans mal suivi le fil de sa pensée (il faut dire que, même si elle n'avait pas articulé les choses directement, elle n'avait pas non plus fait preuve d'une infinie subtilité), et qu'elle n'était pas pour lui déplaire. Quand il affirmait que ce n'était pas ainsi qu'il allait redorer son blason auprès de la dragonne, la jeune femme n'y entendait absolument pas une réserve, loin de là, mais plutôt un argument supplémentaire en faveur de sa suggestion. En même temps, au stade où ils en étaient, ils étaient capables de le faire à peu près n'importe où (de vrais animaux), mais le petit piment qu'ajoutait leur destination n'avait rien pour déplaire. Edward s'empara de nouveau de ses lèvres, et Jane prit cela pour une approbation définitive, qui décupla son envie, alors qu'elle n'aurait pas franchement cru cela possible. Ses doigts avaient glissé sous le tissu de son haut pour venir rencontrer sa peau, et elle avait senti tout son être frissonner. Non, là, ce n'était vraiment pas possible, il fallait qu'ils atteignent leur destination au plus vite. Edward, manifestement du même avis, avait mené la marche à pas on ne peut plus rapide jusqu'à la demeure de Natasha Hardwick. Jane récupéra la clé des lieux dans sa cachette habituelle. La porte était verrouillé, déjà, c'était bon signe. Sans lâcher la main de son âme sœur, Jane fit rapidement le tour du prioritaire afin de s'assurer que sa mère ne se trouvait nulle part. La voie était libre, et Jane le signifia d'une regard intense à l'adresse d'Edward avant de le conduire jusqu'à cette chambre qui avait longtemps été la sienne... Et qui semblait l'être encore, d'ailleurs, car sa mère n'y avait visiblement touché que pour y faire un peu de ménage.

Cette fois, ils étaient vraiment seuls, tranquilles, et pouvaient s'abandonner au moindre de leurs instincts, et Jane ne s'en privait pas, s'emparant des lèvres d'Edward, laissant sa langue se frayer un chemin jusqu'à la sienne tandis qu'elle s'appliquait déjà à le déshabiller. Elle s'arrêta néanmoins en plein processus, le temps de fouiller dans ses tiroirs et d'en tirer de vieux foulards qu'elle n'avait jamais portés, et qui feraient parfaitement l'affaire. Revenant vers son âme sœur, elle glissa les foulards entre ses doigts, l'embrassa une nouvelle fois, puis lui glissa ces quelques mots à l'oreille avant de lui en mordiller le lobe.

-Tu voulais me soumettre... Alors soumets-moi.


Le genre de discours qu'elle ne se serait pendant longtemps jamais imaginé tenir avec Edward, dans quelque contexte que ce soit, mais là, elle en mourait littéralement d'envie, elle était à son entière disposition, elle lui était offerte. Il pouvait faire tout ce qu'il voulait d'elle.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 16:30

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
C’était évident qu’ils ne pouvaient pas perdre trop de temps maintenant, l’envie était bien trop présente. Edward était incapable de tenir plus longtemps, par chance la maison de la mère de Jane ne se trouvait pas très loin. Ils arrivèrent donc rapidement devant la porte de cette dernière, que la jeune femme n’eut aucun mal à ouvrir. Visiblement, Natasha Hardwick n’avait pas vraiment changé ses habitudes depuis qu’elle vivait seule, ça les arrangeait vraiment pour le coup. Parce qu’Edward ne savait pas vraiment ce qu’il aurait fait s’ils s’étaient retrouvés devant une porte impossible à ouvrir. Quand ils furent à l’intérieur, Jane prit soin de vérifier que sa mère n’avait vraiment pas présente. Il valait mieux éviter de trop jouer avec le feu en effet, même s’ils adoraient se brûler. Si c’était amusant et grisant de se retrouver là, que Natasha puisse très bien les surprendre, il valait mieux éviter que cela arrive tout de suite. Il ne fallait pas que ça arrive du tout bien sûr, mais provoquer un peu la chance était vraiment agréable. Puisque la maison était vide donc, les deux âmes sœurs se rendirent dans la chambre de Jane.

C’était la première fois qu’Edward entrait dans cette pièce. Il avait déjà eu l’occasion de se rendre dans cette maison, la dernière fois étant pour discuter avec Natasha Hardwick de Leopold, mais ils n’avaient pas besoin de revenir sur ce détail. Et puis, ils avaient quand même bien mieux à faire. Edward ne prêta pas vraiment attention à la chambre en elle-même, se contentant surtout de profiter du contact de son corps contre celui de son âme sœur, qu’il allait pouvoir savourer pleinement maintenant. Enfin. Leurs lèvres se retrouvèrent et leurs langues ne tardèrent pas à entamer une danse, pendant qu’ils s’évertuaient à se débarrassaient de ce qui recouvraient leurs corps. Jane s’éloigna cependant un instant, afin de récupérer quelque chose dans ses tiroirs, des foulards. Quand elle glissa quelques mots à son oreille, Edward sentit un frisson nouveau parcourir son échine. Elle savait vraiment comment lui parler…

Le jeune homme l’observa quelques secondes, un sourire en coin sur son visage, ses yeux remplit de cette envie qu’il avait de la posséder toute entière. Il attrapa les foulards, avant de s’emparer vivement des lèvres de la jeune femme et la conduire vers le lit. S’il avait su un jour qu’elle lui dirait ce genre de chose un jour, il ne l’aurait peut-être pas cru. Et pourtant, elle lui était complètement soumise et il adorait vraiment cette idée. Après avoir complètement dénudé le haut du corps de son âme sœur, il l’allongea sur le lit et se servit donc des foulards qu’elle lui avait donné juste avant pour attacher ses mains au-dessus de sa tête, un sourire qui en disait long sur le fait qu’il adorait cette situation sur le visage. Une fois qu’elle fut donc attachée, il se recula un peu juste pour pouvoir savourer l’instant présent. Si on lui avait dit… Il savait exactement ce qu’on avait envie de faire maintenant et tout de suite et honnêtement, il savait qu’il n’allait pas pouvoir patienter beaucoup. Mais en même temps, il y avait quelque chose dont il était vraiment tenté de faire. Après tout, ce n’était pas parce qu’ils assumaient complètement leurs relations qu’ils devaient complètement changer. Non ?

« Et donc, c’est maintenant que je m’en vais pour aller laisser trainer mes yeux ailleurs ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 16:51


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
D

ans quelque situation que ce soit, Jane ne se serait pas imaginé être le genre de femme à se laisser soumettre, qu'importe que ce soit moralement ou physiquement. À l'instant, alors qu'elle ne pouvait qu'avoir pleinement conscience de l'envie et de l'impatience qui l'avaient envahie toute entière, force lui était de revoir son discours. Certes, la demoiselle n'aimait pas se laisser marcher sur les pieds, elle avait la fierté de vouloir se croire supérieure à beaucoup d'autres et aimait avoir l'avantage sur autrui, mais elle devait quand même constater que, en certaines circonstances, se laisser dominer n'était pas si terrible que cela, c'était même plutôt excitant que de s'imaginer à la merci d'un homme qui pouvait disposer de vous comme bon vous semble. Certes, dans le cas de Jane et Edward, cela pouvait vraiment paraître de mauvais goût. Après tout, faire ce qu'il voulait d'elle sans qu'elle puisse rien n'y faire, il l'avait déjà fait, mais c'était un épisode que Jane préférait occulter de sa mémoire. Et quand bien même on pourrait qualifier cette réminiscence de malsaine, elle s'en fichait royalement. Edward était son mari, ils pouvaient bien faire ce qu'ils voulaient, et qu'ils se trouve à la verticale ou à l'horizontale, elle lui appartenait de toute façon entièrement... et voulait croire par ailleurs que l'inverse était tout aussi vrai. Jane se laissa conduire jusqu'à son lit sans un seul instant séparer ses lèvres de celles de son amant. Seins nus, les mains dorénavant attachées au-dessus de sa tête, elle ne demandait qu'à se laisser posséder par l'homme qui n'avait pas son pareil pour lui vriller totalement les sens, et dont l'envie qu'il lui inspirait augmentait de seconde en seconde. Mais le jeune homme était joueur, il s'écarta d'un pas, contempla son œuvre, et prononça quelques mots qui provoquèrent en Jane un confus mélange d'amusement et de frustration. D'un autre côté, si la situation avait été inversée, elle ne se serait certainement pas privée d'agir de la même manière.

-C'est là que tes yeux ne peuvent plus se détacher de moi.
répliqua-t-elle d'un ton égal, écartant lentement les jambes, l'invitant à satisfaire son envie au plus vite.

C'est sûr, s'il décidait de se barrer maintenant et que sa mère la retrouvait à moitié à poil et attachée chez elle, elle n'aurait pas franchement l'air maligne, mais au-delà des ces taquineries qui faisaient le sel de leurs relations, elle savait qu'il n'était pas plus à même de se retenir qu'elle-même. Ils avaient bien trop envie l'un de l'autre, et elle voulait croire - modestie, quand tu nous tiens - que le spectacle qu'elle lui offrait en cet instant ne pouvait que l'inviter à s'emparer de son corps tout entier sans plus attendre.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 17:53

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward devait bien avouer que sa fierté légendaire était pleinement satisfaite en voyant ainsi Jane complètement soumise à lui. Elle lui appartenait toute entière, il était celui capable de l’attacher à un lit sans qu’elle ne le regrette (en même temps, qu’est-ce qu’il y avait à regretter de ce genre de moment avec le cadet des Baker ?). Elle s’offrait complètement à lui et le jeune homme adorait ça. Ses yeux ne s’écartaient en effet pas d’elle, tout comme elle le souligna. Il la taquinait, il était joueur, il se contentait surtout d’attiser une frustration qui était présente depuis qu’ils se trouvaient dans le restaurant. Ils en avaient sans doute largement ressentit, mais encore un peu ça ne faisait pas de mal. Bien au contraire, ça ne faisait que rendre l’instant de la libération encore plus savoureux. Même si trop de frustration, ce n’était pas une bonne chose. Et là, elle était quand même assez importante alors que Jane ne manquait pas de jouer de ses charmes. Edward avait bien dû mal en effet à détourner son regard, tellement le spectacle était magnifique. Pas seulement le fait que la jeune femme soit attaché, simplement le fait qu’elle soit là. Elle était parfaite et elle lui appartenait. Le jeune homme avait bien envie de simplement fondre sur la jeune femme et profiter entièrement de ce corps qui lui était offert, de la posséder toute entière et pouvoir enfin laisser exploser le désir qu’il ressentait pour elle. Mais Edward était joueur, bien plus joueur. Maintenant qu’elle n’avait aucune idée de ce qu’il ressentait – quoi que ce ne fût pas bien difficile à deviner – il pouvait en profiter. Elle ne devinerait pas ses intentions et la connaissant, ça risquait d’être vraiment amusant. Le jeune homme fit donc quelques pas vers la porte.

« Je sais pas, on va voir ça. »

Lança-t-il avant de simplement passer le pas de la porte, se doutant que Jane allait devenir complètement dingue. Mais c’était vraiment drôle. La frustration était grande, mais Edward avait une petite idée en tête. Il ne se gêna pas pour se rendre dans la cuisine de la maison. Ce n’était vraiment pas le moment pour Natasha de rentrer chez elle, vraiment pas, sinon elle le retrouverait à moitié nu dans sa cuisine. Cela ne serait vraiment pas un bon point pour lui, afin de se faire accepter officiellement auprès de celle qu’il avait déjà épousé dans le plus grand des secrets. Le goût de danger rendait ça vraiment plus agréable encore. Edward fouilla donc sans honte les placards de la cuisine. Il trouva finalement assez rapidement ce qu’il cherchait, attrapa donc un petit panier remplit de fraise. Non seulement, ils prenaient la décision de squatter la maison de la mère de Jane pour leurs petites affaires bestiales et en plus, il volait dans son garde mangé. Mais bon, elle n’avait pas besoin de le savoir. Edward revint donc vers la chambre de Jane, tranquillement. Plus elle était énervée, mieux ça serait en fait. Cette simple idée lui permettait de palier un peu à la frustration qu’il ressentait depuis un moment maintenant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 18:12


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
C

e n'était pas nouveau, Edward avait toujours rendu Jane ignoblement faible, et même à l'époque où elle prétendait le contraire et affirmait à corps et à cri n'éprouver aucun sentiment pour le jeune homme. Elle était suffisamment faible pour lui accorder sa confiance, suffisamment faible pour dévoiler cette faiblesse sous ses yeux. Ça avait vraiment empiré à mesure que leur relation avait gagné en intensité, et maintenant qu'ils étaient ensemble... Il faut croire qu'elle était non seulement faible mais aussi stupide, c'est en tous cas le constat agaçant qu'elle fit en voyant disparaître Edward de l'autre côté de la porte, la laissant attachée au barreau de son lit, pas tant parce qu'elle pensait qu'il allait disparaître pour de bon que parce que ça l'emmerdait de songer que, si la situation avait été inversée, elle n'aurait même pas fait mine de résister, d'autant qu'elle avait eu envie de lui au point d'en avoir mal. Ce qui n'était manifestement pas le cas de son amant, qui de son côté avait le temps de faire le tour du propriétaire à moitié à poil. C'était pas rien, pour elle, de faire suffisamment confiance à un homme pour en arriver à ce stade là, et au final, Edward n'en avait rien à foutre. Bon, d'accord, non, en fait il jouait avec ses nerfs, et une part d'elle le savait pertinemment, sauf que son petit jeu fonctionnait trop bien. Pour conserver un rien de dignité (pour le peu qu'il était possible d'en avoir dans la situation où elle se trouvait), elle aurait sans doute dû demeurer parfaitement calme et attendre tout simplement qu'il l'ait suffisamment laissée mariner (elle n'entendait pas la porte d'entrée s'ouvrir, donc il devait sûrement être en train de traîner peinard dans la maison - comme quoi elle était aussi plutôt conne d'avoir pensé être irrésistible au point qu'il ne puisse que succomber à ses charmes, il n'y avait vraiment qu'elle pour être débile à ce point... il avait raison, elle était vraiment une putain de midinette de merde - et oui, elle ne trouvait vraiment pas son petit jeu marrant, elle était frustrée et en rogne, et encore plus en rogne parce qu'elle savait qu'elle donnait en plus exactement ce qu'il voulait à Edward)... mais non, elle n'aimait vraiment pas ça, ce sentiment de vulnérabilité à la con qu'elle n'arrivait pas à rationaliser.

-PUTAIN, ED, REVIENS TOUT DE SUITE !
gueula-t-elle comme la sombre idiote qu'elle était, songeant que ça n'allait peut-être que l'inviter à tarder plus encore à la retrouver... à moins qu'il ne trouve plus drôle de vraiment la laisser là pour la peine.

Elle chercha à se défaire des liens qui serraient ses poignets, mais il avait parfaitement su l'attacher. Elle ferma les yeux, chercha à prendre une grande inspiration, le temps de se dire que tout ça n'était qu'un jeu et qu'elle était complètement idiote de réagir comme ça, mais comme elle oubliait la notion de jeu pour seulement retenir qu'elle était idiote, ça ne l'aidait pas du tout, en fait. Bon, au moins, là, sa libido était retombée d'un coup, logiquement, ce serait plus simple d'attendre. Ou pas.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 22:56

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Entendre Jane hurlait amusait effectivement énormément Edward. Le jeune homme ne devrait sans doute pas s’amuser comme ça de la situation, mais il n’y pouvait rien. Il trouvait son petit jeu particulièrement drôle, même si la frustration était aussi bien présente. Oh oui, il aurait pu se contenter de profiter de la situation pour s’emparer simplement du corps de son épouse, ce qui n’aurait vraiment pas été désagréable non plus. Sauf que ça ne serait revenu qu’à ce qu’ils faisaient toujours au final. Alors oui, Edward se frustrait de son côté, mais il s’amusait aussi et puis il avait l’intention de pimenter vraiment tout ça. Même s’il risquait de payer cher le prix de son audace, au vu de l’énervement de la jeune femme. Pour le moment, elle ne pouvait pas lui faire grand-chose, mais il la connaissait assez pour savoir qu’elle n’en resterait pas là. Edward fini donc par rentrer dans la chambre de la jeune femme, un sourire aux lèvres. La vision de nouveau de sa femme attachée comme cela sur son lit – et particulièrement énervée – lui faisait remonter largement le désir qu’il ressentait. Il devait avoir un côté masochiste puisqu’il adorait la voir énervée de cette manière (en grande partie parce qu’il savait que la situation était légère quand même, malgré son énervement).

« Je t’ai déjà dit que tu étais terriblement sexy quand tu étais en colère ? »
Bon, il en rajoutait un peu sans doute, mais c’était quand même très amusant. Il s’approcha un peu plus d’elle, toujours le même sourire sur ses lèvres. « Je suis juste allé chercher de quoi agrémenter mon dessert, faut pas t’énerver comme ça ? »

Sur ces mots, Edward attrapa une fraise qu’il avala, elle était très bonne au passage, sans quitter du regard les yeux de son âme sœur. Oui bon, il se doutait qu’elle n’allait pas forcément apprécier ces explications, mais tant pis, ça continuait de l’amuser encore. Il profitait clairement de la vue qu’il avait, de Jane presque nue qui était allongée et attachée de cette manière sur le lit. Oh oui, il avait faim, son appétit était particulièrement grand. Mais en même temps, il se doutait que la jeune femme ne se trouvait pas vraiment dans cette situation. Il se mettait à sa place aussi, ils se ressemblaient énormément, il n’aurait pas forcément apprécié qu’elle fasse de même. Mais tant pis, il trouvait cette situation vraiment amusante. Le jeune homme vint s’installer à ses côtés, se préparant quand même à se protéger en cas de réplique physique de sa part. Il attrapa une autre fraise qu’il approcha de la bouche de la jeune femme pour qu’elle la mange, si elle le voulait bien, tout en reprenant la parole.

« Tu n’as quand même pas cru que j’allais t’abandonner comme ça ? »
Edward savait bien qu’il était en train de jouer un peu trop avec le feu, mais tant pis. Ça manquait de chaleur entre eux après tout depuis qu’ils n’avaient plus de pouvoir. Edward posa sa main sur le ventre de Jane, la glissant sur sa peau douce et de terminer de la déshabiller pour qu’elle soit complètement nue. Elle lui était soumise non ?
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 29 Mai - 23:23


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
E

dward reparut finalement dans l'encadrement de la porte, et ce fut avec un regard particulièrement assassin qu'elle l'accueillit. Non, elle n'avait pas cru qu'il se barrerait en la laissant là (quoi qu'elle avait peut-être eu un léger doute un millième de seconde durant), mais elle se sentait blessée dans sa fierté, et elle constatait que ce qu'il pouvait y avoir d'excitant dans le fait d'être considéré comme un objet avait aussi quelque chose d'agaçant. Elle n'avait de contrôle sur rien, et ce n'était pas particulièrement plaisant, en réalité. Elle se sentait bête de s'être montrée aussi excessive, mais ce n'était pas vraiment comme ça qu'elle avait imaginé les choses. C'était stupide. Elle lui était soumise, alors elle devait obéir à ses règles et non lui au sienne, elle devait le satisfaire et non l'inverse, mais elle aurait voulu que, instinctivement, il souhaite l'inverse aussi. Elle ignora sublimement sa remarque quand il affirma qu'elle était mignonne quand elle était en colère. Elle aurait bien aimé lui arracher son fichu sourire en coin, là, maintenant. Elle devrait sans doute lui rendre la monnaie de sa pièce, mais au final, à part lui manifester son ressentiment présent, elle n'était pas fichu de se donner une contenance digne de ce nom. Il était littéralement allé aux fraises. Magnifique. Jane ignora la tentative d'Edward quand il agita une fraise sous son nez. Elle aurait accepté, en d'autres circonstances, elle aurait même trouvé ça un rien sensuel, mais là, elle était encore en rogne, si elle pouvait accéder à ses doigts, elle y aurait sans doute mordu.

Elle grimaça quand il lui demanda si elle croyait vraiment qu'il allait l'abandonner. Non, pas vraiment. Elle ne s'expliquait même pas vraiment la vivacité de sa réaction. Beaucoup d'orgueil, avant tout... Peut-être aussi pour ce mot qu'il venait juste de prononcer. Même dans des situations qui ne s'y prêtaient pas, elle craignait d'être abandonnée. Oui oui, c'était d'une absurdité sans nom. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure, pas d'envie, cette fois, mais d'agacement, elle ne savait même pas quoi répondre à ça.

-Je suis ton objet, je dois accepter d'être considérée comme tel.
se contenta-t-elle, un minimum renfrognée.

Elle se sentit frissonner quand elle sentit la main de son âme sœur se déposer sur son ventre, avant qu'il ne la débarrasse, de ce qui lui restait de vêtements. Bon, son envie remontait au grand galop, là... Si au moins elle pouvait savoir lui résister comme lui lui résistait... Mais de toute façon, ce n'était pas son rôle. C'était le jeu, et elle l'avait accepté. Pas simple de se laisser soumettre quand on a un orgueil démesuré... mais après tout, elle pourrait bien finir par oublier sa colère, pour peu qu'il sache la prendre convenablement... Dans tous les sens du terme.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Lun 30 Mai - 0:42

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward se rendait bien compte qu’il allait avoir besoin d’un peu de temps encore avant qu’elle n’arrête d’être en colère contre lui. Soit, il allait être patient et faire en sorte qu’elle ne le soit plus. C’était certain que la situation aurait pu être bien différent, mais le jeune homme savourait quand même d’avoir le « pouvoir » sur Jane, alors que cette dernière était touchée énormément dans sa fierté. Il comprenait, cela aurait été la même chose s’il s’était retrouvé dans la même situation que son épouse. Quand elle ignorait la fraise qu’il agitait sous son nez, Edward abandonna pour la manger. Elle ne savait vraiment pas ce qu’elle perdait, elle était vraiment bonne. Mais bon, elle était en colère, elle n’avait sans doute aucune envie de lui donner la moindre satisfaction. Tant pis, il allait faire autrement. Et mettre son corps tout entier à nu était une bonne étape à ses yeux. Ses yeux qui ne manquèrent pas de parcourir encore et encore son corps, qu’il désirait plus que tout. C’était une épreuve aussi pour lui de se contenir, mais c’était pour une bonne cause. Mais qu’est-ce qu’il pouvait aimer ce corps… qu’est-ce qu’il pouvait l’aimer entièrement. Quoi qu’elle puisse penser en cet instant précis. Edward se mordilla la lèvre inférieur avant de relever son regard vers le visage de Jane.

« Tu n’es pas mon objet Jane, tu es ma femme. »

Même si pour le moment, le jeune homme s’amusait bien avec la situation où elle se trouvait soumise à lui, ce n’était pas son objet non. Du moins, pas de la manière dont la jeune femme le sous-entendait, d’une manière énervée et agacée. Le regard d’Edward se porta une seconde sur ces lèvres qu’il avait vraiment envie d’embrasser. Il l’aurait peut-être fait, s’il ne craignait pas qu’elle décide de le mordre pour se venger de la frustration qu’il lui avait fait connaître, ou encore de l’avoir « abandonné » pendant un temps dans cette chambre. Oui, il valait sans doute mieux qu’il s’abstienne un peu. Même si c’était quand même tentant, il ne prendrait pas ce risque. Il n’était pas assez dingue pour ça. Alors, le jeune homme se contenta simplement de déposer des fraises sur son corps, au-dessus de sa poitrine, entre ses seins, le long de son ventre.

« Quoi qu’en fait, tu fais une parfaite assiette. » Ajouta-t-il dans un nouveau sourire en coin.

Les doigts d’Edward glissèrent sur l’une des cuisses de Jane, il regrettait vraiment de ne plus ressentir la chaleur de leurs contacts comme avant. Mais rien que cela avait quand même le donc de le faire frissonner quand même. Le jeune homme vint alors déposer ses lèvres cette fois-ci sur sa cuisse, avant de remonter sur son ventre – gobant donc la fraise – et de continuer son chemin embrassant sa peau chaude. Il s’attarda un instant sur sa poitrine, pendant que ses mains continuaient de caresser d’autres parties de son corps. Il continua ensuite le chemin vers son cou et finalement venir s’embarrer de ses lèvres. Le petit jeu en valait vraiment la chandelle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Lun 30 Mai - 18:35


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
J

ane daigna tirer un chouias moins la tronche quand Edward répliqua à sa remarque qui n'avait pas manqué d'être acerbe. C'est sûr, il savait comment lui parler. Ça aussi, c'était plutôt agaçant, d'ailleurs, il pouvait désamorcer une crise en une fraction de seconde seulement. En même temps, il aurait vraiment été dommage de passer à côté de cette occasion exceptionnelle de s'abandonner comme ils savaient si bien le faire à leurs instincts et à la luxure, le tout encore pimenté par l'occasion qu'ils avaient d'expérimenter de nouvelles choses. Il fallait juste qu'elle se laisse aller, c'est tout, et déjà, elle se sentait un peu plus conciliante et détendue. Oui, elle était sa femme, ce n'était pas parce qu'elle acceptait de se mettre en position de faiblesse que ça faisait d'elle quelqu'un de faible, ça faisait juste d'elle une épouse complètement dingue de l'homme qu'elle avait épousé, plus qu'elle n'aurait jamais cru l'imaginer. Elle parvint même, finalement, à esquisser un léger sourire quand il la qualifia d'"assiette". Ouais, c'était pas le compliment du siècle, ça non. Mais puisqu'il avait commencé à disposer des fraises en des lieux stratégiques de son anatomie (déclenchant un léger frisson dans son échine à chaque fois), elle ne pouvait que goûter à cette analogie. Jane ferma les yeux quand Edward glissa ses doigts en haut de sa cuisse, décidant de se laisser porter par la moindre des sensations qu'il savait si bien lui provoquer. Plus ses mains et ses lèvres s'appliquaient à honorer la moindre parcelle de son corps, plus elle oubliait son ressentiment et s'abandonnait tout simplement à ce qu'elle éprouvait. Alors que ses lèvres s'attardaient plus longuement sur sa poitrine, celle-ci s'abaissait et se relevait plus que d'ordinaire tandis que son souffle devenait plus lascif. Bientôt elle ne sut plus retenir ses soupirs de plaisir.

Elle ne rouvrit les yeux que lorsqu'elle sentit le visage de son âme sœur se rapprocher du sien. Elle afficha un sourire plus sincère à son adresse quand il s'empara finalement de ses lèvres, ne manquant pas de prolonger ce baiser dans la mesure de ses possibilité. Il était assez étrange de devoir rester ainsi passif dans ce genre de situation, mais c'était loin d'être désagréable, au final, elle était à la merci de son amant, c'était agréable, aussi, de juste se laisser faire et de lâcher prise. C'était juste... délicat pour quelqu'un qui avait plutôt l'habitude de l'inverse. Mais de moins en moins à mesure que les secondes passaient. Parce que, après tout, elle ne s'abandonnait pas à n'importe qui.

-Je crois que mon appétit revient.
dit-elle quand leurs lèvres se détachèrent l'une de l'autre.

Et en ce sens, elle ne parlait pas seulement de goûter à la fraise qu'elle avait refusée de goûter tantôt que de son appétit pour son époux, qui était clairement revenu lui rendre visite au grand galop.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 5 Juin - 16:34

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward avait amorcé une bombe en décidant de s’amuser de cette situation en prenant la décision de sortir un instant de la chambre, mais il s’efforçait maintenant de la désamorcer. Et il semblait être assez doué pour cela en fait. En même temps, le jeune homme savait parfaitement comment s’y prendre avec sa femme, se servant de cette attraction qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Celle contre qui, le jeune homme n’avait aucune envie de luter. Encore moins puisqu’il pouvait clairement assumer leur relation. Il n’y avait plus aucune raison qu’ils se prennent la tête, qu’ils ne profitent pas de la vie. Même s’ils n’allaient pas se séparer de sitôt et donc qu’ils avaient du temps devant eux. Edward s’appliquait donc du mieux qu’il pouvait pour détendre un peu plus son épouse, qui était quand même grandement en colère contre lui. Ce qui était compréhensible, s’il avait été à sa place, il aurait réagi de la même manière. Mais il savait aussi qu’il aurait très vite perdu sa colère si elle s’était arrangée pour le « calmer » de cette manière. En tout cas, Edward avait le sentiment que Jane se détendait et il en eu la confirmation quand il entendit sa respiration se transformer progressivement en soupir.

Ce baiser qu’ils échangèrent fut particulièrement savoureux, tout comme l’était l’instant toute entier. Jane prolongea son baiser, ce qui ne manquait pas de le rassurer – même s’il n’en avait pas douté une seule seconde – sur ses capacités à la détendre complètement. Quand leurs lèvres se séparèrent de nouveau, Edward afficha un sourire amusé en entendant les propos de la jeune femme. Il n’en doutait pas une seule seconde et il savait parfaitement qu’elle ne se contentait pas de parler de la fraise qu’elle avait refusée quelques secondes avant. Edward ne prononça aucun mot et se contenta simplement de s’emparer de nouveau de ses lèvres. Il aimait tellement quand ils s’embrassaient, il aimait tellement quand ils pouvaient se retrouver comme cela. Et la situation légèrement particulière rendait l’instant encore plus agréable. Quand leurs lèvres se séparèrent encore une fois, Edward attrapa une fraise dans un sourire en coin qu’il tendit une nouvelle fois vers la bouche de Jane, espérant que cette fois-ci elle daignerait ne pas la refuser. Quoi qu’en même temps, ça ne changerait pas grand-chose à ce qu’il fit ensuite. Glissant ses lèvres sur son cou, le jeune homme prit le chemin inverse de celui qu’il avait emprunté précédemment.

Même s’il avait l’habitude d’être particulièrement égoïste, il y avait des moments où il pouvait très bien mettre ce défaut – si on pouvait vraiment appeler ça un défaut, par moment c’était bénéfique – de côté. Ce qu’il faisait donc, en se concentrant principalement sur les sensations de son épouse. Autrefois, ils partageaient tout, chaque sensation, chaque émotion. Maintenant, ils n’avaient plus ce lien, mais ce n’était qu’un détail. Parce que dans tous les cas, ils étaient ensemble. Edward se concentra donc pleinement sur cette zone bien sensible de l’intimité de la jeune femme, dans le but de lui offrir tout le plaisir qu’il savait ressentir auprès d’elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 5 Juin - 17:00


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
J

ane était quelqu'un de particulièrement rancunier, c'est rien de le dire, et avait pris l'habitude de l'être envers Edward plus qu'auprès de n'importe qui d'autre pendant bien longtemps, pourtant, son aptitude à se détendre, à passer l'éponge et à mettre de côté son agacement et sa rancœur pour lui avaient atteint un seuil des plus élevés récemment. La jeune femme n'avait pas à se demander pourquoi, elle le savait pertinemment, et au final, elle appréciait généralement "se fâcher" avec son époux, puisque cela faisait partie du jeu, elle avait seulement, en l'occurrence, était frustrée et agacée par son inaptitude totale à rendre la pareille à Edward. Les coups bas oui, mais elle préférait qu'ils ne soient pas à sens unique, question de fierté. Ceci dit, elle ne mit pas longtemps à se détendre et à s'abandonner complètement au contact de ses lèvres contre sa peau. Il savait en quelques gestes lui faire un effet incroyable, et le baiser qu'ils échangèrent achevaient d'effacer pour de bon la colère fugace qu'elle avait exprimé à son attention. Quand il lui tendit une nouvelle fraise à déguster, elle croqua cette fois goulument dans cette dernière. Elles étaient particulièrement savoureuses. Dommage pour sa mère, il ne lui en resterait plus une seule, c'est évident. Jane n'avait fait qu'une bouchée de ce fruit délicieux, fermant à nouveau les yeux pour accueillir la moindre sensation qu'Edward s'appliquait plus que brillamment à lui procurer, et qui lui faisaient, comme toujours une effet incroyable, comme nul autre ne saurait jamais lui en procurer (ni n'en aurait l'occasion, car Jane ne voulait jamais que son amant, son amant et personne d'autre).

Ses lèvres descendirent plus bas, toujours plus bas, avant que de s'attarder sur la zone la plus sensible et érogène de son anatomie. Jane aimait garder un certain contrôle sur les choses, c'était la première fois qu'elle n'était libre d'aucun de ces gestes, mais au-delà du caractère désarmant que cela pouvait avoir, il en découlait des sensation qu'elle n'irait certainement pas désapprouver, bien au contraire. Elle ne pouvait agir, rendre caresse pour caresse, mais elle accueillait en échange les vagues de plaisir qui la saisissait d'une façon expressive au possible. Les soupirs, progressivement, se muaient en gémissements de moins en moins discret (il fallait espérait que la génitrice en avait effectivement pour longtemps avant son retour du marché - mais là, franchement, elle était à des milliards de kilomètres de ses considérations). Elle se sentait envahie de frissons de plaisirs encore exacerbés par tout ce que ce moment avait d'inédit, il y avait l'expérience, le danger, la pleine satisfaction de n'appartenir que l'un à l'autre. Il n'aurait plus manqué que leurs pouvoirs pour que le tableau soit complet, mais elle se contentait parfaitement pour le moment des sensations qu'elle savourait, de cet instant unique et intense.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 5 Juin - 19:37

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
C’était en partie frustrant de ne pas savoir exactement ce qui traversait le corps de Jane, ce qu’elle ressentait précisément en cet instant précis. L’avantage, autrefois, c’était qu’Edward n’avait pas besoin de se poser de question sur ce qu’il faisait, si cela plaisait à Jane. C’était bien plus inné, bien plus évident. Il n’avait aucun besoin de se poser des questions, maintenant il était un peu plus dans le flou. Quoi qu’en même temps, le cadet des Baker était loin de douter de ses capacités. Il avait bien trop de fierté pour cela, il était bien incapable d’envisager une seule seconde qu’il ne soit pas dans la capacité de donner du plaisir à son âme sœur. Mais quand même, la situation était quand même un peu frustrante. Il ne manquait que cela dans leur vie maintenant, le lien si fort qu’ils avaient autrefois. Mais puisqu’ils ne pouvaient pas changer la situation pour le moment, ils n’avaient pas d’autre choix que de faire avec. Ce qu’ils faisaient donc, Edward se contentant simplement d’écouter les réactions de Jane pour savoir ce qu’il en était. Les soupirs de la jeune femme s’étaient finalement transformés en gémissement explicite. Edward parvenait à sentir les frissons parcourir son échine à travers le contact de leurs peaux, de ses mains sur son corps. Edward se doutait que cela aurait été bien plus intense, de son côté, s’ils avaient eu encore leurs liens, mais cela ne l’empêchait pas de ressentir quand même des sensations. Il adorait que la jeune femme soit à ce point à sa merci, qu’elle ressente du plaisir avec les traitements qu’il lui adressait. L’expérience était nouvelle et vraiment, elle était plus qu’agréable. Même s’il était évident que la jeune femme aurait sans doute rendu caresse pour caresse, mais ça lui suffisait. Ce sentiment de contrôle entier était vraiment grisant. Son orgueil était bien mieux traité dans cette situation, ce qui ne manquait pas de faire grimper le désir de son côté aussi.

Et donc, par conséquence, il avait envie d’avoir bien plus encore. Cela allait bien un peu de donner du plaisir à Jane, c’était encore mieux de mélanger les deux. Le jeune homme arrêta donc le traitement qu’il accordait à cette zone particulière du corps de Jane, pour venir de nouveau s’emparer de ses lèvres et de l’embrasser avec une grande passion. Il l’aimait tellement, depuis toujours, mais il avait la sensation que c’était encore plus fort maintenant. Et pas seulement parce qu’ils étaient en train de vivre un instant un peu unique, mais bien plus parce qu’ils pourraient les vivre toujours. Il n’y allait plus rien pour se mettre en travers de leur chemin. Tout en continuant d’embrasser la jeune femme, les mains d’Edward continuèrent de découvrir ce corps qu’il aimait tellement, qu’il adorait même. Et qu’il avait envie de posséder tout entièrement. Ce qu’il fit donc, en venant s’immiscer en elle, dans un lent mouvement de va et vient. Un mouvement qui ne manquait pas de lui faire tourner énormément la tête, parce qu’il ne pouvait que se sentir bien.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 5 Juin - 20:31


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
A

ucun homme n'avait su ni ne saurait jamais lui tourner à ce point la tête, elle était complètement à sa merci, et au fond, elle adorait ça, elle ne l'affirmerait pas en tant que tel, question de fierté, mais ses gémissements exaltés parlaient d'eux-mêmes, et elle était bien incapable de retenir le moindre d'entre eux. Elle savait d'où lui venait ce sentiment de plénitude et d'extase, elle savait pourquoi elle ne pourrait en ressentir de tel avec qui que ce soit d'autre, tout simplement parce qu'elle faisait partie de lui comme il faisait partie d'elle. Et dans des instants comme celui-là, elle savaient qu'ils formaient un tout incroyable, unique et inégalable. Elle éprouvait chaque sensation intensément, mais elle en espérait plus encore, pas seulement pour son propre plaisir, mais pour celui de son âme sœur, elle voulait que leurs corps s'unissent ne fassent qu'un, qu'ils puissent atteindre en même temps les mêmes seuils de plaisirs jusqu'à de perdre l'un dans l'autre... Elle voulait le ressentir au fond d'elle, elle voulait goûter encore à cet incroyable sentiment d'osmose que lui seul savait lui procurer, et lui procurait merveilleusement bien. Quand leurs lèvres se joignirent de nouveau, elle se sentit envahie d'une chaleur incroyable, inégalable. Elle sentait le moment venu, et elle l'accueillit avec un soupir qui tenait à la fois du plaisir et du soulagement. C'était sans doute prétention que de vouloir ajouter de l'extase à l'extase, mais elle s'en moquait. Ce moment n'appartenait qu'à eux, ils en faisaient ce qu'ils voulaient, sans obligations ni contraintes, l'un à l'autre pour toujours. Et à présent, ils pouvaient s'accomplir pleinement l'un avec l'autre, et se témoigner leurs sentiments respectifs sans mot dire.

Les mouvements de leurs bassins s'harmonisaient en un lent mouvement de va et vient, chaque coup de rein lui procurait un nouveau sentiment d'infini bien-être. À ce moment présent, plus rien n'existait d'autre que le bonheur d'être ensemble. Le monde autour d'eux disparaissait, elle ne ressentait plus l'emprise des liens autour de ses poignets, elle n'était plus soumise, ni n'avait le sentiment qu'ils la soumettait, ils étaient tous les deux en phase avec leurs émotions et leur ressenti, soucieux l'un comme l'autre de s'apporter le plus de jouissance possible. Comment douter du fait qu'ils s'appartiennent, et qu'ils se soient appartenus depuis toujours quand de tels moments se produisaient. Tout était si simple et parfait à la fois. Et c'est ce à quoi elle s'employait très largement, tandis que les mouvements de son bassin s'accéléraient, déclenchant en elle des vagues de plaisir de plus en plus soutenues, au point d'en devenir des déferlantes à peine soutenables mais oh combien agréables, qui changeaient ses gémissements en cris. Ses mains cherchaient désespérément à caresser son amant, sans succès, mais en "subissant" son extase, elle ne l'éprouvait que plus profondément.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 5 Juin - 23:59

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Ils ne faisaient plus qu’un et c’était dans ces moment-là que le jeune homme se sentait vraiment vivant. C’était quand il était avec Jane, quand ils pouvaient faire acte de leurs sentiments mutuels, qu’il était tout simplement bien. Les mouvements de leurs corps étaient en parfaite harmonie. Edward se laissait porter par chaque coup de rein. Le jeune homme ressentait la chaleur s’emparer de son corps. Plus encore que l’aspect de soumission qu’avait donné cette situation, du fait qu’Edward avait son orgueil décuplé par le moment, il appréciait énormément que son corps ne fasse plus qu’un avec son âme sœur. Leurs corps qui ne faisaient que s’attirer, encore et encore, sans qu’il n’ait leur lien de myrihande. Ils étaient fait l’un pour l’autre, tout simplement et il n’y avait aucune raison qu’il se retienne maintenant qu’ils n’avaient plus aucunes responsabilités avec d’autre. Même s’ils se retrouvaient présentement dans la chambre que la jeune femme avait eu quand elle vivait encore chez sa mère, sans être certain que cette dernière n’allait pas finir par arriver bientôt. Mais c’était en même temps ce côté dangereux qui rendait l’instant encore plus intéressant. Même s’il valait vraiment mieux qu’elle ne rentre pas du travail maintenant, au vu du peu de discrétion dont il savait faire preuve.

Les mouvements de leurs corps s’accélérèrent, Edward était incapable de retenir ses râles de plaisir. Il enfoui son visage dans le creux du coup de son âme sœur, se laissant tout simplement bercer par tout ce qu’il savait ressentir en cet instant précis. Ils ne partageaient plus leur sensation, mais cela ne changeait rien à l’intensité de l’instant. Même si Edward n’avait plus que les cris de Jane – particulièrement fort, il ne fallait vraiment pas que Natasha rentre chez elle – comme preuve de ce qu’elle ressentait. La même chose que lui, ils étaient simplement sur la voie de l’extase ultime. La vitesse s’accéléra encore, leurs gémissements aussi, le cœur d’Edward était presque sur le point d’exploser. Et puis finalement, ce fut tout simplement son être entier qui explosa quand il arriva à l’extase.

Ce fut complètement à bout de souffle, le cœur battant comme jamais et sa tête tournant énormément qu’il s’allongea à ses côtés. Il inspira plusieurs fois, histoire de retrouver une respiration légèrement plus normale, avant de venir s’emparer de nouveau des lèvres de Jane et de défaire en même temps les nœuds des liens qui tenait encore ses poignets. Ça ne servait plus à rien qu’elle soit attachée maintenant après tout, même si c’était quand même tentant de la laisser là. Mais non, il ne pouvait quand même pas pousser le « jeu » jusqu’à ce point. C’était qu’il tenait quand même à ce que la situation ne se dégrade pas trop avec sa femme, pas alors qu’ils venaient vraiment de se retrouver.

« Faudra qu’on recommence ça. »
Dit-il dans un sourire en coin. « C’était vraiment très… intéressant. »

C’était une manière comme une autre de décrire l’instant, qui était clairement plus qu’intéressant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Lun 6 Juin - 23:01


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
L

es sensations n'étaient pas les mêmes qu'autrefois, c'est vrai, mais cela n'empêchait en rien Jane de les éprouver puissamment, intensément, à chaque coup de rein, elle se sentait approcher de plus près l'extase, l'harmonie parfaite de leurs deux corps, qui n'avaient jamais été faits, c'est certain, que pour s'appartenir, le sentiment d'abandon total qui la saisissaient en cet instant n'étaient qu'autant d'éléments qui ne pouvaient que la mener au seuil le plus élevée du plaisir, qu'elle fut satisfaite d'atteindre en même temps que son amant. Essoufflée, fébrile, encore étourdie par ce flot tactile, elle reprenait comme elle le pouvait son souffle, comme le faisait Edward à ses côtés, avant qu'il ne vienne s'emparer une fois encore de ses lèvres avant de la libérer des liens qui enserraient ses poignets. L'air de rien, ça faisait du bien. Sous l'effet de la crispation tantôt, et des mouvements de son corps ensuite, ces derniers avaient imprimé une marque rouge assez profonde autour de ses poignets un peu endoloris... Mais bon, ça en valait quand même totalement la peine. Elle esquissa un sourire en coin au propos d'Edward. Intéressant ? C'est tout ? Il lui semblait lui avoir sorti à peu près le même adjectif la première fois (consciente du moins) où elle s'était donnée à lui, et déjà alors, ça avait été au-delà d'être intéressant, comme n'importe lequel des moments qu'ils passaient ensemble, tout simplement parce qu'ils avaient, à deux et l'un pour l'autre, une aptitude certaine à rendre tout plus fort... plus puissant... Ça devait être un don, quelque part. Mais de quoi n'étaient-ils donc pas doués, après tout.

-C'est ça ouais,
répliqua-t-elle en se redressant, toujours sans perdre son esquisse de sourire. Elle déposa un baiser au creux du cou de son âme sœur avant d'ajouter au creux de l'oreille de son âme sœur. Mais la prochaine fois, c'est moi qui t'attache.

Non, parce que ce ne serait pas drôle que les choses se déroulent toujours dans le même sens, après tout. Et aussi et surtout, la jeune femme avait très envie d'inverser les rôles pour à son tour goûter à ce sentiment de domination qui, elle en était certaine, ne devait pas manquer d'être plaisant lui aussi. Il lui devait bien ça, après tout, non ?

-Allez...
Elle récupéra ses vêtements qu'elle avait envoyé valdinguer ça et là et se rhabilla. C'est pas tout ça, mais c'est le moment de se tirer.

Non, parce que c'était bien amusant, de jouer avec le feu. Et concrètement, Jane adorait ça, mais elle n'allait pas tenter le diable non plus. Elle n'avait aucune envie d'avoir à supporter le moindre début de conversation embarrassante avec sa mère. Cela viendrait sans doute bien assez tôt, et pour le moment, elle tenait surtout à savourer sa relation nouvelle avec son âme sœur sans avoir à rendre de comptes à qui que ce soit.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 11 Juin - 17:01

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Intéressant n’était évidemment pas un mot idéal pour qualifier ce qu’ils venaient de vivre, mais c’était justement pour cette raison qu’Edward l’utilisait. Il minimisait clairement la situation, sans vraiment de raison valable en réalité. Ce n’était pas la première fois qu’il agissait d cette manière, c’était comme devenu une sorte d’habitude. Sans qu’il n’y ait vraiment d’intérêt au final, parce qu’il était évident que l’instant qu’ils venaient de vivre était bien plus qu’intéressant. En même temps, c’était le cas de tous les instants qu’ils partageaient tous les deux et ça allait être encore plus le cas à présent. Parce qu’il n’y avait plus de raison pur eux de se cacher d’une quelconque manière, ils pouvaient assumer pleinement la relation qu’ils avaient ensemble. Même si ça allait évidemment faire mal à certaine personne, mais Edward parvenait facilement à les occulter quand il se trouvait en présence de son âme sœur. Surtout dans ces instants tels que celui qu’ils venaient de vivre. Le sourire en coin du jeune homme s’agrandit quand Jane vint glisser quelques mots à son oreille, après avoir un agréable baiser dans son cou. Même maintenant, le moindre contact de la jeune femme sur sa peau savait lui procurer beaucoup d’effet. Et cela malgré le fait qu’ils ne possédaient plus du tout le lien qui les unissait autrefois. Mais la perspective qu’ils pourraient remettre cela rapidement – même si la situation serait bien différente, quoi que pas du tout désagréable au final, sans doute, même s’il n’allait pas l’avouer – l’enchantait encore plus. Parce qu’ils n’avaient plus besoin de se préparer au moment où ils allaient se quitter l’un l’autre. Parce qu’ils n’avaient plus de raison de se quitter, même s’il était évident qu’ils allaient quand même devoir se préparer à partir tout court.

Edward se redressa à son tour pour rassembler ses vêtements et recouvrir son corps. Il devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de tomber sur la propriétaire de ces lieux. Surtout avec ce qu’ils venaient de faire. Edward devait redorer un peu son image auprès de la mère de la jeune femme, ce n’était clairement pas le moment pour lui de se faire découvrir dans ce genre de position. S’ils voulaient que les choses marchent bien entre eux, il valait mieux qu’ils s’arrangent pour que tout se déroule convenablement. Et autant dire qu’ils devaient parvenir à convaincre les parents de Jane (puisque son père n’était plus si mort que cela finalement) qu’il était un type bien, autant dire que ça n’allait pas être vraiment facile.

« Vaut mieux qu’on traîne pas plus dans le coin. »
Répondit-il alors, une fois que son corps fut complètement recouvert et qu’il était donc décent. Maintenant qu’ils étaient prêt, ce n’était pas une bonne idée pour eux de rester plus longtemps. Cela serait quand même très dommage que Natasha Hardwick les découvre maintenant, alors qu’ils s’apprêtaient à quitter les lieux. D’ailleurs, Edward ne perdit pas plus de temps avant de s’approcher de Jane et d’attraper sa main pour l’entraîner avec lui. Il ne reprit la parole qu’une fois qu’ils furent dehors, sans prendre la peine de lâcher sa main. « La prochaine fois qu’on décide d’aller dîner quelque part, il faut qu’on s’arrange pour avoir un lieu… tranquille à côté. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 11 Juin - 17:33


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
I

l aurait été plus que dommageable que, pour satisfaire à des pulsions qu'ils étaient bien incapables de contrôler, Jane et Edward se soient définitivement mis à dos la dragonne. Certes, Jane prétendrait sans mal savoir vivre sans elle et son approbation, comme elle avait prétendu le faire ces dernières années, ce n'est pas pour autant qu'elle le désirait. Elle tenait à ce que sa mère, même si ce scénario semblait proche de l'impensable, approuve sa relation avec son âme sœur, et finisse même pas apprécier Edward. Certes, ils n'étaient pas partis du bon pied, mais puisque tout cela appartenait à une histoire que Jane voulait affirmer plus ancienne qu'en réalité, elle n'avait pas la moindre intention de laisser un incident majeur comme celui-ci gâcher un rêve qu'elle oserait à peine exprimer à faible voix, sous peine de passer pour ce qu'elle prétendait ne pas être : celui d'avoir une vie normale et d'apaiser les tensions qui régnait entre elle et sa famille disharmonieuse (même si, étant donné tous les bouleversements qu'elle rencontrait, ça paraissait hautement compromis). Une chance pour eux, ils surent quitter les lieux sans se faire repérer de quiconque, et purent repartir le plus discrètement et naturellement du monde, comme si de rien n'était. Seul indice de ce que la situation avait forcément d'étrange et d'inédite pour un œil ignorant : Jane et Edward se tenaient à présent par la main en pleine rue, et la gêne n'entachait pas leurs traits. Pour cause, Jane trouvait ça si naturel, au final, et comme si Edward l'enveloppait à présent constamment dans cette bulle de confort qu'elle n'avait connu que dans les instants clandestins qu'ils avaient passé ensemble, elle ne se souciait du regard et de l'opinion de personne. Un nouveau sourire en coin s'esquissa sur les lèvres de Jane à la remarque de son interlocuteur. C'est sûr, il n'avait pas tort. Pas du tout, même. Et la jeune femme trouvait cela plus drôle qu'alarmant. Même si leur incapacité totale à ne pas se jeter l'un sur l'autre après cinq minutes de conversation n'avait pas grand-chose d'admirable.

-Au pire tant pis. Peut-être qu'on n'est pas faits pour sortir, tous les deux. Condamnés à passer nos vies l'un sur l'autre.
Bien sûr, elle ne le pensait pas. Mais il y avait peut-être un léger fond de vérité à cela, en plus. Ton frère et ta sœur devront investir dans des bouchons d'oreilles.

Cette dernière vérité était une certitude, pour la seconde, Jane voulait croire qu'ils apprendraient à se tenir, au final, étape par étape. Ils avaient été séparés, n'avaient jamais ainsi eu l'occasion de profiter l'un de l'autre comme bon leur semblait quand bon leur semblait. Quand cet état de fait prendrait la forme de l'habitude (et non de la routine), ils le gèreraient sans doute plus facilement. Ou pas. Après tout, ils avaient tout le temps de le découvrir à présent. Autant de temps qu'ils le voudraient. Donc l'éternité.

-Au fait, tu voudras bien me filer un coup de main ? Pour aller récupérer mes affaires dans mon ancienne maison ?


Parce qu'elle n'était pas sûre d'avoir la force de s'en charger toute seule, d'y retourner, et aussi qu'elle avait peur de croiser Léo. Autant de constats qu'elle prendrait grand soin de garder pour elle.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 11 Juin - 21:06

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
C’était inhabituel, mais ce n’était vraiment pas désagréable. Ils marchaient main dans la main dans la rue et c’était finalement assez naturel. Ils n’avaient plus besoin de se cacher, même s’il était évident qu’ils n’avaient l’un et l’autre aucune envie de croiser certaines personnes. Il était évident que s’ils devaient croiser la route de Perséphone ou Ridley, ils ne seraient vraiment pas aussi à l’aise que maintenant. Mais ce détail, Edward ne s’en souciait pas du tout. Au contraire, il profitait pleinement de cette situation, il appréciait juste le moment présent en compagnie de sa femme. Même s’ils ne faisaient clairement pas les choses dans le bon ordre, ils allaient enfin pouvoir jouir d’une certaine normalité qui était loin d’être désagréable. Bien au contraire, c’était vraiment libérateur de ne plus avoir besoin de se dire qu’ils devaient faire attention de ne pas être découvert, qu’ils ne pouvaient pas s’aimer au grand jour. Ils pouvaient le faire maintenant, complètement. Même si effectivement, ils avaient vraiment beaucoup de mal à se contenir. La preuve en était de ce qui venait de se passer, alors qu’ils se trouvaient dans ce restaurant. Edward afficha un sourire en coin quand Jane affirma qu’ils n’étaient peut-être pas faits du tout pour sortir et qu’ils étaient simplement condamnés à vivre enfermés, l’un sur l’autre. En soit, l’idée ne le dérangeait pas du tout, bien au contraire. Tant qu’il pouvait être en compagnie de Jane, tout lui allait de toute façon.

« Si c’est la seule chose que nous pouvons faire, tant pis, on fera avec. » Ajouta-t-il tout en gardant son sourire en coin, imaginant sans mal son frère et sa sœur passer leur temps à râler parce qu’ils faisaient beaucoup trop de bruit. Déjà que le fait qu’ils allaient devoir subir la présence de Jane chez eux allait les déranger. Mais bon, Edward n’avait pas spécialement envie de se préoccuper de cela pour le moment. Ils auraient largement le temps de le faire ensuite quand il serait temps de prévenir les Baker de leur décision de vivre ensemble dans leur demeure. « Je vais leur conseiller directement de le faire. »

Parce qu’il était évident qu’ils n’allaient pas du tout se retenir. Ils en étaient pas vraiment capable, en soit, mais surtout il était logique qu’ils en profitent un maximum maintenant qu’ils pouvaient officiellement être ensemble. Ils n’avaient plus aucune raison de se cacher, de personne et donc encore moins de la famille Baker (même si ces derniers étaient déjà plus ou moins au courant de la situation). Mais avant tout cela, ils avaient quelques petites choses à régler avant, comme les affaires de Jane qui se trouvaient encore dans son ancienne maison. Dans celle qu’elle avait pendant un temps partagé avec Leopold. Edward n’était pas spécialement enchanté par l’idée qu’elle y aille toute seule de toute façon, parce qu’elle pouvait très bien croiser son ancien petit-ami. Puisqu’il en avait la possibilité officiellement, il n’avait aucune raison de ne pas se montrer possessif.

« Je viendrais oui, bien sûr. » Edward s’arrêta un instant, s’emparant de ses lèvres avant de reprendre. « Mais tu me donnes quoi en échange ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 11 Juin - 21:28


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
À

vrai dire, la perspective de ne plus sortir, de passer tout son temps enfermée avec Edward, à savourer chacune de leurs étreintes charnelles avec un plaisir sans cesse renouvelé était bien loin de lui déplaire, et elle se contenterait clairement de cette vie-là sans rechigner. En fait, elle se contenterait d'absolument n'importe quelle vie du moment qu'Edward en faisait partie, et qu'il leur était donné de la vivre sans se cacher, à cent pour cent, en cédant à leurs envies sans jamais culpabiliser ou se forcer à les réfréner. Oui, c'était un projet qui lui plaisait plutôt. Même si elle se doutait bien que, dans les faits, ce genre de projets seraient difficile à accomplir, ne serait-ce que parce que Jane voulait entrer dans les bonnes grâces de la famille d'Edward, pas devenir persona non grata au bout de quelques jours. Quoi qu'il en soit, elle n'avait pas envie de s'en soucier plus, et elle devinait qu'Edward non plus. Pour la première fois, ils n'avaient pas besoin de penser au lendemain, encore moins au lendemain, ils pouvaient vivre et apprécier l'instant, tout simplement. Il viendrait bien assez tôt, le temps des premiers projets, le temps des premiers troubles, le temps des premières inquiétudes. Mais ils pouvaient bien le retarder encore un peu. Ils avaient eu leur lot de malheur, de problèmes tous les deux, ils avaient bien mérité de prendre toute cette situation avec l'infinie légèreté qu'elle pouvait bien permettre. Chaque chose viendrait en son temps. Pour le moment, Jane se sentait bien, heureuse et légère, c'était finalement tout ce qui savait importer à ses yeux. Et tant qu'elle le pourrait, elle s'abandonnerait à ce bonheur, à cette légèreté. Comme elle était toute abandonnée à Edward, qui au passage accepta de l'accompagner pour déménager ses affaires, ce qui l'arrangeait très clairement, Elle savoura au possible le nouveau contact des lèvres de son âme sœur contre les siennes, et son sourire en coin répondit à celui du jeune homme quand il lui demanda ce qu'il pouvait espérer obtenir en échange.

-Comme si je ne t'avais pas déjà tout donné.
répondit-elle d'un ton amusé. Et c'était ce qu'elle pensait. Elle lui avait tout cédé, et en parfaite connaissance de cause : son cœur, son corps, son esprit, son âme, tout cela lui appartenait des plus officiellement, et lui avait appartenu es plus officieusement bien avant qu'elle n'en prenne la pleine conscience. Même si elle prendrait toujours autant de plaisir à prétendre l'inverse dans les situations qui l'arrangeraient. En l'occurrence, elle avait bien envie d'entendre le jeune homme exiger d'elle l'impossible, pour le seul et unique plaisir soit de le faire marcher, soir de céder à un marché dont elle pensait pouvoir difficilement désapprouver les clauses. Dis-moi. ajouta-t-elle en regardant son mari avec le plus d'intensité possible dans le regard. Dis-moi ce que tu souhaites obtenir, je te dirai si je suis prête à te l'offrir.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 11 Juin - 22:42

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward n’avait aucune raison de refuser à Jane de lui donner un coup de main pour aller récupérer ses affaires dans son ancienne demeure. Outre le fait qu’il était normal qu’il l’aide pour qu’elle puisse convenablement s’installer chez lui sans avoir besoin de faire une tonne d’allée retour avec son ancienne maison, Edward devait bien avouer qu’il appréciait l’idée qu’elle passe le moins de temps possible dans ce lieu qu’elle avait partagé avec son ancien amant. Le jeune homme n’avait aucun doute, évidemment, et ne pensait pas que le fait de se retrouver dans son ancienne maison puisse changer quoi que ce soit à sa décision, mais quand même. Elle pouvait très bien croiser le chemin de Leopold après tout, ce qui n’était pas vraiment pour lui plaire. Encore une fois, il ne doutait pas une seule seconde, mais s’ils pouvaient épargner ça à Jane, c’était tant mieux. Raison pour laquelle Edward allait sans doute éviter un moment le laboratoire de Perséphone, voir tout le temps d’ailleurs. Ils tournaient une page entière sur leurs anciennes vies, ils entamaient une nouvelle. Il n’y avait donc aucune raison qui puisse pousser Edward de ne pas accepter, même s’il ne pouvait pas s’empêcher quand même de taquiner un peu sa femme encore une fois. Et puis, il ne perdait rien du tout à lui demander ce qu’elle pouvait lui donner en échange après tout, bien au contraire.

Le sourire du jeune homme s’agrandit encore plus quand Jane affirma qu’elle lui avait déjà tout donné. C’était vrai oui, elle l’avait fait. Tout comme, de son côté, il l’avait fait aussi. Ils se donnaient tout entièrement et cela depuis bien plus longtemps qu’ils ne le soupçonnaient. Ils s’appartenaient l’un et l’autre depuis toujours après tout. En soit, Edward n’avait donc pas vraiment de raison d‘attendre quelque chose de la part de sa femme, simplement pour lui rendre ce service. Et puis, que pouvait-il avoir envie d’autre ? Il avait tout ce dont il désirait à présent, puisqu’elle était à ses côtés et de manière officielle. Il pouvait se promener main dans la main avec la jeune femme, elle allait vivre en sa compagnie, il n’y avait pas vraiment de raison qu’il attende autre chose. Edward ne répondit pas de suite à la question de la jeune femme, prenant le temps de bien y réfléchir alors que son regard était plongé dans le sien. Il passa alors une main sur le visage de Jane, remettant une mèche de ses cheveux en place.

« J’ai tout ce que je veux, puisque je t’ai toi. » Lui dit-il alors, doucement. Il était sincère, il n’avait besoin de rien d’autre en dehors de son épouse (bon accessoirement sa famille aussi). Bon, en même temps, il n’était pas contre l’idée que Jane fasse quelque chose pour lui, afin de le remercier du service qu’il allait lui rendre. Même si ce n’était en soit pas vraiment un service, c’était normal qu’il le fasse. Il reprit la parole, un sourire amusé sur le visage. « Mais je ne suis pas contre l’idée qu’en échange, tu t’occupes de me servir. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 11 Juin - 23:08


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
J

ane le savait, au fond, bien sûr, mais ne se lasserait jamais de l'entendre dire, d'entendre qu'elle était celle qui comptait le plus aux yeux de son âme sœur, tout ce dont il avait envie, tout ce dont il avait besoin, qu'elle lui suffisait. Il aurait été bien injuste que ce ne soit pas le cas, il faut dite, puisqu'il était absolument tout pour elle, en ce qui la concernait. Il concentrait en lui le moindre de ses désirs, elle voulait croire et espérer que la réciproque était tout aussi vrai. Elle ne voulait pas croire le contraire, mais quand il était question des sentiments d'autrui vis-à-vis d'elle, elle était bien moins confiante que ce qu'elle voulait bien admettre, et elle aimait se sentir rassurée sur la sincérité totale de celui à qui elle avait pris la décision de confier son existence toute entière. Elle ne pouvait que le croire, quand il la regardait ainsi dans les yeux, qu'il incarnait la plus totale des honnêtetés, avec elle, tout du moins, et elle appréciait qu'il accompagne ces propos de gestes tendres, comme quand il replaça une mèche de ses cheveux, le genre de gestes qu'il ne lui aurait jamais adressés autrefois, mais qui avaient le don de la rassurer instantanément. Oui, elle le pensait sincère, même si elle n'avait plus les moyens à présent de le déterminer à cent pour cent, quand il affirmait avoir tout ce qu'il voulait puisqu'il l'avait elle, comme elle-même n'avait plus vraiment de désir à exaucer, puisque vivre officiellement sa relation avec lui avait été le vœu le plus fort et le plus puissant qu'elle ait espéré voir se réaliser, sans croire cela possible pendant très longtemps, pourtant.

-Te servir ?
répéta Jane sans perdre son sourire en coin, du ton de celle qui n'allait pas accepter un tel marché si facilement - en même temps, elle considérait avoir suffisamment donné dans son rôle de soumise pour un bon moment. Si tu parles de te servir un verre d'hydromel, je peux le tolérer, sinon, tu peux toujours te brosser, crevard. Il ne fallait pas complètement perdre les bonnes vieilles habitudes non plus, et elle était convaincue que le deuxième sens du terme était celui dans lequel le jeune homme entendait cette phrase. Et non, elle n'avait certainement pas l'intention de s'écraser devant lui, elle avait quand même un (sacré) fond de dignité, il ne faut pas croire. Elle poussa un grand soupir, bien dramatique et excessif, pour la forme. Tant pis, j'irai seule, en espérant que ça ne raviverait pas certains souvenirs... ou que je ne croiserai pas Léo...

Oui, elle appuyait volontairement sur quelques cordes sensibles, juste pour le plaisir de guetter la réaction de son interlocuteur. Quoi qu'il advienne, ils ne cesseraient jamais de se taquiner, de se charrier, de se chercher, et c'était une perspective bien loin de lui déplaire.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Sam 11 Juin - 23:50

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward n’avait pas vraiment l’habitude d’avoir des gestes doux avec Jane, alors qu’elle était son épouse tout de même. Mais c’était simplement que leur situation était trop compliquée pour qu’ils puissent vraiment s’attarder. Maintenant, ils avaient tout leur temps pour être ensemble. Alors oui, Edward ne manquait pas de se montrer plus doux, mais ce n’était pas une raison pour lui de ne plus taquiner la jeune femme. Bien au contraire, cela faisait partie d’eux. Ils passaient leur temps à se charrier et c’était ce qui faisait le piment de leur relation, c’était ce qui la rendait si unique. Ils étaient uniques à deux après tout. Il trouvait cela donc bien plus amusant de lui demander quelque chose en retour pour le service qu’il devait, naturellement, lui rendre. Il n’y avait aucune raison qu’il n’accepte pas de l’aider à transporter ses affaires, pour qu’elle vienne vivre chez les Baker. Mais si elle pouvait accepter, au passage, de le servir un peu, ça l’arrangeait un peu après tout. Et pas du tout dans le sens de se faire servir à boire par la jeune femme, d’une manière bien différente. Même si le jeune homme « abusait » peut-être un peu en voulant que sa femme soit encore plus soumise maintenant. Mais il avait l’habitude d’abuser et il n’avait pas l’impression de perdre quelque chose à le lui demander. Il gagnait simplement un refus en bon et due forme. L’un de ces refus ponctué d’un joli nom d’oiseau qu’elle ne lui avait pas servi depuis longtemps. On ne changeait pas une équipe qui gagne après tout. Edward afficha une grimace en entendant le mot « crevard » mais ce fut pire encore quand elle affirma qu’elle allait s’y rendre toute seule, en espérant que des souvenirs n’allaient pas lui revenir à l’esprit ou pire encore, qu’elle n’allait pas croiser Leopold. Edward serra des dents, avant de reprendre la parole.

« C’est bon, je t’ai dit que je viendrais avec toi. »
Ce n’était pas comme si Edward pensait avoir intérêt à se méfier de quoi que ce soit. Même si des souvenirs revenaient à l’esprit de Jane, elle avait fait son choix depuis bien longtemps. Et il ne pensait pas qu’elle puisse décider de l’abandonner pour revenir avec son ancien amant, même si elle croisait ce dernier. Mais bon quand même, le jeune homme n’aimait vraiment pas cette idée. « Mais quand même tu pourrais faire un effort. »

Bon, le jeune homme pouvait difficilement cacher le fait qu’il était un peu vexé quand même par la remarque de Jane. Ce qui ne manquerait pas de passer rapidement, puisqu’il pouvait quand même difficilement en vouloir longtemps à son épouse. Mais bon quand même, il n’aimait vraiment pas l’idée qu’elle puisse s’y rendre et croiser Leopold, ou se rappeler des bons moments avec lui. Vraiment pas et il n’allait pas s’empêcher de le montrer encore plus.

« De toute façon, faut aussi que j’aille récupérer quelques affaires au laboratoire. » Voilà, si elle le cherchait, elle le trouvait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 12 Juin - 0:21


L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
B

on, d'accord, Jane avait sacrément cherché son âme sœur, mais elle était d'avis que c'était lui qui avait commencé, il n'avait qu'à pas lui demander d'être à son service. Déjà qu'elle s'avérait d'une dépendance totale vis-à-vis de lui de manière générale, elle ne tenait pas non plus à accéder au moindre de ses fantasmes pour son seul plaisir, elle aimait soumettre autant que lui, et elle aimait bien lui laissait entendre qu'elle devait se laisser constamment séduire. C'était aussi à cela que revenaient leurs taquineries, maintenant et autrefois aussi, sans doute, se prouver l'un à l'autre la force de leurs sentiments par un processus de psychologie inversée testé et approuvé. Elle le voyait bien, elle l'avait un rien vexé, et elle devrait sans doute s'en sentir mal pour lui, mais puisqu'il ne s'était pas fait prier pour la faire tourner en bourrique plus tôt, elle se plaisait à considérer que c'était chacun son tour, et elle aimait à interpréter que son attitude témoignait de sa possessivité à son égard. Il est certain que Jane n'avait rien à craindre de Léo. Même quand elle était encore avec ce dernier, elle n'avait d'yeux que pour son âme sœur. Revoir celui qu'elle avait prétendu épouser ne serait clairement pas une partie de plaisir pour elle, si cela devait arriver, et loin de raviver des vieux souvenirs, la jeune femme était convaincue que ça ne ferait que les blesser mutuellement. Non, il n'avait rien à craindre, mais elle appréciait qu'un fond de jalousie l'invite à ce genre de réaction. Mais bien sûr, lui aussi avait des armes similaires dans sa manche, et ce fut au tour de Jane de grimacer quand Edward évoqua le laboratoire, où lui aussi aurait des choses à rechercher. Preuve qu'il n'y avait rien de rationnel à leurs réactions, Jane non plus ne craignait pas qu'Edward lui préfère Perséphone, même s'il avait mis longtemps à faire son choix, mais la simple idée qu'il puisse la revoir pouvait bien la rendre malade. Se ressaisissant, elle mua sa grimace en sourire. Elle ne l'avait pas volé, il fallait bien qu'elle le reconnaisse.

-Si je ne te connaissais pas aussi bien, je penserais que tu es vexé.
répondit-elle en venant déposer ses mains sur ses hanches. Mais c'est pas ton genre, n'est-ce pas ? Tu ne doutes jamais de toi, pas vrai ? Tu sais bien que tu n'as rien à craindre de personne et que personne ne compte sinon toi à mes yeux. Elle planta son regard dans le sien. C'était une manière comme une autre de lui affirmer que, en effet, il n'avait rien à craindre de personne, et que personne ne comptait sinon lui pour elle. Pure et simple vérité. Quelque part, aussi, elle aimerait bien entendre qu'il avait des doutes, parfois, comme elle avait le sentiment d'en avoir, pour sa part, à longueur de temps, et a mépris de l'évidence. Alors que si tu te rends seul au labo, je vais avoir une boule gigantesque dans le ventre jusqu'à ce que tu en reviennes.

Et ça c'était parce qu'elle ne voulait vraiment pas qu'il mette ses "menaces" à exécution.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1787

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   Dim 12 Juin - 1:02

Jane & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
En réalité, Edward n’avait rien du tout à faire au laboratoire qui avait si longtemps servi à Perséphone. Et honnêtement, le jeune homme ne savait pas vraiment s’il allait avoir envie d’y retourner à un moment donné. Parce qu’il ne voulait effectivement pas prendre le risque de croiser celle qu’il avait si longtemps manipulée et bernée, avant qu’elle n’apprenne si brutalement la vérité. Si Edward n’aimait pas l’idée que Jane tombe sur le même chemin que Leopold, c’était en grande partie parce qu’il était vraiment jaloux. Mais il n’aimait pas plus l’idée lui de recroiser son ancienne amante, puisqu’il regrettait quand même énormément la souffrance qu’il lui avait causé avec toute cette histoire. Même s’il ne regrettait pas du tout d’avoir pris cette décision (qu’il n’avait pas vraiment pris au passage), parce qu’il était plus qu’heureux en compagnie de son épouse et qu’il ne voudrait échanger ses moments contre rien d’autre. Alors, il n’avait pas vraiment l’intention de retourner au laboratoire en effet, mais c’était un bon moyen pour menacer la jeune femme. Puisqu’elle le cherchait, elle ne manquait pas de le trouver. Il était vexé, alors il devait rétorquer quelque chose. Ce qui sembla plus ou moins marcher. Elle grimaça aussi, comme lui l’avait fait précédemment, mais elle ne tarda pas à retrouver le sourire. Edward observa attentivement Jane quand elle affirma que si elle ne le connaissait pas, elle penserait qu’il était vexé. Il ne dit rien, se contenta de la laisser déposer ses mains sur ses hanches avant de reprendre. La grimace que le jeune homme avait pu afficher avant, se mua à son tour en sourire quand il entendit les propos de son épouse. Il n’avait rien à craindre effectivement, mais ça ne l’empêchait pas de le faire. Il avait trop de fierté pour l’avouer de toute façon, même si c’était vraiment agréable de recevoir ce genre de remarque. Ce qui ne manqua pas de le détendre d’ailleurs. Son sourire s’agrandit à la remarque suivante de la jeune femme, dans l’optique qu’il se rende au laboratoire.

« Je m’en voudrais vraiment de t’affliger ça alors. »
Répondit-il dans un sourire amusé, même s’il était parfaitement sérieux en l’affirmant. Non, il n’était plus vraiment temps pour eux de se faire du mal, vraiment pas. Edward n’en avait aucune envie en tout cas. Ils se taquinaient gentiment juste, parce que c’était leur manière à eux d’agir. « Ne me dis pas que tu doutes de toi quand même ? » Le concernant, Edward ne pensait pas que la jeune femme puisse perdre son temps une seconde à avoir des doutes. Parce qu’elle était la seule qui comptait pour lui, la seule autrefois et à jamais. Edward caressa doucement la joue de Jane, continuant de plonger son regard dans le sien. « Tu as beaucoup trop de fierté pour ça. »

Ajouta-t-il de nouveau avec de l’amusement, même s’il continuait bien sûr d’être sérieux. Elle n’avait aucune raison de se soucier de quoi que ce soit. En grande partie parce que de toute façon, il ne se rendrait pas au laboratoire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. (Jane <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. [PV : érèbe]
» L'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche ♦
» L'avenir appartient à ceux qui rêvent trop. (Abeille)
» L'avenir appartient à ceux qui rêvent trop.
» L'avenir n'est interdit à personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-