Partagez | 
 

 Des comptes à rendre (Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Des comptes à rendre (Iris)   Lun 25 Avr - 12:07

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Cela faisait bien longtemps qu'Edward ne s'était pas sentit aussi léger. En fait, il était bien incapable de dire s'il avait déjà eu ce sentiment un jour, enfin depuis que Jane et Perséphone étaient entrées toutes les deux dans sa vie. Le jeune homme savait parfaitement qu'il ne devrait sans doute pas se permettre de se sentir si heureux, après ce qu'il avait fait, et pourtant c'était le cas. Il se sentait vraiment bien, soulagé et enfin libre. Il n'y avait plus de mensonge - ou presque, mais est-ce que le fait qu'il n'avait pas parlé du fait qu'il avait couché avec Perséphone à Jane était un mensonge ? Il n'avait simplement pas pris la peine de parler de ce détail, c'était une simple omission - plus de tromperie, il se contentait simplement d'être celui qu'il était. Enfin, celui qu'il était sans ses pouvoirs de myrihande puisqu'il avait quand même bu la potion réussie de Perséphone. Mais il se consolait bien d'avoir perdu sa nature de myrihande - ne se doutant pas qu'elle allait revenir bien sûr - puisqu'il avait tout gagné à côté. Et finalement, sa nature d'humain le protégeait quand même des Hellsing, du moins cela protégé surtout Jane et lui par conséquence. La jeune femme n'avait plus de raison de craindre l'ami chasseur de son ex petite-amie. Et ils pouvaient tout simplement se retrouver tous les deux. Eh oui, ils n'avaient plus aucune raison de se cacher. Edward aurait pu prendre un peu de temps avant de concrètement officialisé sa relation avec Jane (quoi que ses proches étaient presque tous au courant au final, puisqu'Ambre et Preston le savaient), par respect pour Perséphone, mais il en avait vraiment marre de se cacher. Il était enfin libre de vivre ce qu'il avait à vivre, même s'il regrettait sincèrement d'avoir fait autant souffrir la jeune sorcière. Il aurait aimé que les évènements se passent différemment, mais pour cela, il aurait fallu qu'il ne fasse pas autant de connerie sur son parcourt (et il en faisait encore d'ailleurs). Enfin, en attendant, le jeune homme profitait de sa liberté.

Et en cet instant précis, il ne faisait rien. C'était son truc après tout, de ne rien faire. Ambre était en classe, Preston quelque part à travailler, Jane... il ne savait pas trop, il fallait bien l'avouer et lui glandait tranquillement chez lui. Du moins, il le faisait jusqu'à ce que quelqu'un frappe à la porte. Et quand il ouvrit cette dernière, il ne fut pas vraiment surpris par la visite qu'il recevait, même s'il afficha un faux air surpris sur son visage.

« Iris, quel plaisir ! » Il se décala pour laisser la jeune femme entrer dans la demeure des Baker. « Que me vaut la joie de ta visite ? »

Il avait, bizarrement, une petite idée à ce sujet. Cela avait sans doute un rapport avec l'une de leur conversation, qui avait tourné en une sorte de pacte. Un défi, qu'Iris avait gagné puisqu'il semblait évident que Jane et Edward étaient fait l'un pour l'autre, même s'ils avaient mis beaucoup de temps à s'en rendre compte. Qu'au final, ils n'étaient peut-être pas destinés à se détruire, même s'il détruisait un peu tout autour d'eux. Edward risquait de devoir mettre sa fierté légendaire de côté, ce n'était pas vraiment pour l'enchanter quand même.
Code by Gwenn

_________________


Dernière édition par Edward Baker le Lun 6 Juin - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Sam 7 Mai - 0:23

Des comptes à rendre


   S'il y avait une chose qu'Iris adorait particulièrement dans la vie, c'était d'avoir raison. Et là, elle avait d'autant plus de raisons de se sentir satisfaite que la vérité qui s'était confirmée après qu'elle l'ait énoncé avait été l'enjeu d'un pari. Pas de prix réel à ce pari, juste la satisfaction d'avoir gagné, c'était déjà beaucoup. Quand Iris avait aperçu, à distance, Edward Baker et Jane Hardwick s'embrasser publiquement (ils n'avaient vraiment pas froid aux yeux, tous les deux, étant donné le mal qu'ils avaient dû faire autour d'eux pour en arriver là, mais justement, Iris adorait leur cran et leur sang-froid), elle n'avait pu s'empêche d'afficher une expression victorieuse. Au fond, elle n'était pas directement concernée par leurs tribulations sentimentales, mais elle y avait toujours accordé un vif intérêt. Déjà parce que Jane et Edward étaient les seuls à pouvoir exactement comprendre ce qu'elle et Jonathan vivaient au quotidien, ensuite parce que suivre leurs histoires était comme suivre un ravissant roman-feuilleton, plein de rebondissement. Est-ce qu'on avait enfin atteint le glorieux final ? Iris n'en savait rien. Elle espérait que non, en fait. Mais ils en étaient arrivés au stade où elle pouvait aller tranquillement narguer son petit protégé (dans lequel elle se reconnaissait définitivement sacrément, même s'il ne devait y voir que du feu, lui, sans mauvais jeu de mot ou presque) et le féliciter, par la même occasion, parce que quand même, il était vraiment grand temps, et que leur petite mascarade aurait fini par ne plus être amusante, s'ils avaient poursuivi comme ça, encore et encore, indéfiniment. En tous cas, il était temps d'aller présenter comme il se doit ses félicitations au jeune homme. C'était ce qu'elle était décidée à faire, une bouteille de champagne sous le bras, histoire de fêter ça dignement. Quand Edward lui ouvrit la porte, elle devinait bien que sa sympathie était feinte, mais elle fit semblant de ne pas saisir l'ironie.
   

   "J'avais simplement envie de bavarder un peu avec toi."
répondit-elle d'un ton très innocent en faisant un pas à l'intérieur. "Et j'ai un passe-droit." ajouta-t-elle en lui agitant sa bouteille de champagne sous le nez. "J'ai cru comprendre que nous avions quelque chose à célébrer."

   Et il saurait forcément de quoi elle pouvait bien parler. Elle n'aurait pas la moindre raison de se présenter chez lui (après s'être assurée qu'il serait seul, quand même, que le frère serait au travail et la soeur à l'école) si elle n'était au courant de rien, et encore moins d'avoir fait l'acquisition d'une bouteille de mousseux (de la meilleure qualité, s'il vous plaît) pour trinquer aux amours du jeune homme (un terme qui avait l'air un peu trop simple pour qualifier la relation des deux myrihandes du feu, mais ça...).
   


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Lun 6 Juin - 11:50

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward se doutait parfaitement de la raison de la visite d’Iris, il n’en doutait même pas une seule seconde. Moins encore en voyant la bouteille qu’elle avait apportée pour l’occasion. Ils avaient quelque chose à célébrer en effet, quelque chose qu’Edward aurait bien aimé ne pas voir revenir sur le tapis. Mais Iris n’était pas du genre à oublier ce genre de détail, ce qu’Edward n’aurait pas oublié non plus – ce qu’il n’avait pas fait de toute façon – en se trouvant à sa place. Parce qu’elle avait gagné le petit pari qu’ils avaient mis en place tous les deux, la dernière fois qu’ils avaient eu l’occasion de discuter. Edward aurait bien remballé la femme qui se trouvait devant lui, mais il ne pouvait pas vraiment le faire. Et puis, il devait bien avouer qu’au final, il était bien content de ne pas avoir gagné son pari. Parce qu’il se sentait tellement mieux depuis qu’il était avec Jane officiellement et qu’il n’y avait plus cette culpabilité pour le ronger entièrement. Même s’il continuait de regrettait d’avoir fait autant de mal à Perséphone, de l’avoir brisé, il se sentait beaucoup plus léger. Alors en soit, il était plutôt heureux qu’elle vienne pavaner, même si ça mettait clairement sa fierté à mal.

« Les nouvelles vont vites. »

Se contenta-t-il de répondre avant de se rendre dans la cuisine pour récupérer deux verres pour cette bouteille qu’Iris avait apportée. Puisqu’elle était là avec ce champagne, il n’y avait pas de raison qu’ils n’en boivent pas. Même si le jeune homme sentait vraiment venir les longs moments où la femme allait lui rabâcher qu’elle avait eu raison. Le jeune homme avait eu tort et il était heureux au final d’avoir eu tort de croire qu’il était incapable de vivre quelque chose de vrai avec Jane, mais il n’aimait vraiment pas avoir tort. Il posa donc les verres sur la table, laissant le soin à Iris de s’occuper de les remplir. C’était sa bouteille après tout.

« Tu dois être fière de toi je présume ? » Parce que dans le cas contraire, s’il avait été à sa place, il aurait fier. Cependant, il ne l’aurait peut-être pas été si jamais il avait perdu son pari. Parce que ça aurait signifié qu’il ne serait pas du tout avec Jane. Et ces instants où il avait cru l’avoir complètement perdu lui prouvaient que ce n’était pas possible pour lui de vivre loin de son âme sœur. « Tu as eu raison, voilà, tu es contente ? »

Et c’était vraiment une épreuve pour lui d’affirmer ça, mais en même temps il ne pouvait pas vraiment dire le contraire. Parce qu’il fallait bien reconnaître qu’Iris avait raison, elle avait eu raison depuis le début. Parce que contrairement à eux, les myrihandes de l’air n’était pas passé par quatre chemin concernant les sentiments qu’ils avaient l’un pour l’autre. Même si au final, Edward et Jane étaient en couple officiellement et qu’Iris devait encore se cacher concernant son ex beau-frère.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Dim 17 Juil - 23:59

Des comptes à rendre


Les nouvelles allaient vite, oui, et les bonnes, surtout. Et Iris pensait en effet que la décision qu'avaient prise les deux myrihandes du feu de ne plus tourner autour du pot et d'assumer leur relation en était une excellente. Elle alimenterait bien certains commérages (d'autant que le mariage de Jane avec Ridley était encore très récent), mais ça lui était bien égal pour sa part, elle serait de ceux qui les défendraient bec et ongles si besoin était, parce qu'elle les appréciait beaucoup, l'air de rien, et aussi sans doute parce qu'elle les enviait un peu. Iris ne pouvait pas encore se permettre de révéler son histoire avec Jonathan au grand jour, mais il n'empêche qu'elle en mourait d'envie. Elle avait hâte que ce puisse être enfin le cas, de ne plus avoir à se cacher de tout le monde, de s'assumer comme avait choisi de le faire Edward. Le jeune homme s'empara de deux verres, qu'il posa sur la table. La myrihande de l'air prit soin de les servir généreusement, tous les deux. Elle avait la ferme intention de vider complètement cette bouteille, dans tous les cas. Elle ne l'avait pas ramenée pour rien. Il fallait lui faire honneur. Et le plus grand des honneurs, c'était un champagne des plus onéreux dans lequel elle avait investi pour l'occasion. En même temps, elle avait les moyens. Elle l'invita à trinquer avant de répondre à sa question. Le sourire qu'elle affichait sur ses lèvres en disait déjà très long sur ce qu'elle pensait et ce qu'allait être sa réponse.


"Très contente."


Oui, elle l'était. Comme quoi, des fois, ça servait de se mêler des affaires des autres. Même si elle imaginait ne pas avoir eu un rôle si important que ça dans la décision du couple de vivre son amour au grand jour. C'était sûrement inévitable. Ils avaient juste mis leur temps, c'est tout. Mais au moins, cette histoire avait donné tort aux propos d'Edward qui affirmait que leur histoire ne serait pas possible. Et ça, c'était tout de même très plaisant.

"Alors, dis m'en plus."
demanda-t-elle, curieuse et indiscrète. "Comment ça s'est passé, quand est-ce que vous avez pris cette décision ?"

Elle ne voulait manquer aucun détail. Elle savait bien que c'était d'ordre privé, et peut-être que le jeune homme allait juste l'envoyer balader, mais elle espérait bien qu'il accepterait de lui faire une ou deux confidences. Elle ne demandait pas de tout connaître dans le moindre détail, mais tout de même, elle avait hâte d'en savoir plus sur cette idylle enfin assumée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Lun 29 Aoû - 14:10

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward n’était pas vraiment étonné de savoir qu’Iris était contente d’apprendre que Jane et lui avaient officialisé leur relation. En même temps, ils avaient quand même parié là-dessus. Le jeune homme devait bien avouer qu’il était quand même un peu blessé dans sa fierté, mais il n’avait pas spécialement envie de considérer ça comme une mauvaise chose. En soit, il avait perdu contre Iris, mais il avait quand même gagné Jane. Evidemment, le myrihande ne se doutait pas que la situation allait encore se compliquer. Mais dans tous les cas, il était avec Jane et il se sentait bien plus léger maintenant. Il ne pouvait pas nier qu’il regrettait un peu le mal qu’il avait fait à Perséphone (surtout au vu de la manière dont elle avait découvert sa relation avec Jane, parce qu’évident il n’avait pas eu le cran de le lui dire de suite), mais au moins il était heureux avec Jane. Il l’était vraiment, il avait envie que ça dure comme ça maintenant. Et si, pour cette raison, il devait supporter l’attitude d’Iris, ça lui allait bien au final. Même si, elle pouvait quand même ravaler un peu sa fierté quand même. Enfin, au moins, ça finissait bien comme ça et Edward n’était pas contre le fait de « fêter » ça. Surtout qu’Iris ne manquait pas d’être généreuse concernant la bouteille de champagne qu’elle avait emmené avec elle. En même temps, elle pouvait largement se le permettre. Elle avait les moyens après tout, tout comme la famille Baker, mais puisque c’était elle qui avait gagné, autant qu’elle mette les moyens dans la « fête ».

« Tu sais que c’est privé ce que tu demandes ? » Rétorqua-t-il quand Iris demanda des détails. En réalité, le jeune homme ne voyait pas vraiment de raison de ne pas en parler à la femme, mais c’était juste vraiment compliqué. Alors, il se serait bien épargné son petit interrogatoire. A choisir, il aurait préféré qu’elle continue simplement de s’esclaffer sur le fait qu’elle avait raison depuis le début. Parce que s’il fallait résumer tout depuis le début, la manière dont ils avaient finalement décidé de tenter le tout pour le tout, ça allait être très long. Edward se permit de goûter le champagne de la myrihande de l’air avant de reprendre. « Après notre discussion, ça c’est un peu enchaîné avec Jane. Alors, on a décidé de tenter le truc vraiment. » Et c’était ensuite que ça s’était vraiment compliqué. « Bon, franchement, ça n’a pas été évident tout de suite. Et je t’annonce au passage que nous ne sommes plus myrihande. » Parce qu’entre temps, ils avaient bu la potion de Perséphone les rendant humain, ce qui n’allait pas manquer de compliquer cruellement leur avenir d’ailleurs. « Mais nous sommes ensemble et on va se marier officiellement. »

Autant dire qu’ils assumaient pleinement leur relation à présent, il n’y avait pas d’autre mot. C’était loin d’être encore complètement évident parce que tout le monde ne l’acceptait pas, mais ça ne changeait rien. Ils s’aimaient et ils avaient bien l’intention de vivre ensemble.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Jeu 15 Sep - 23:45

Des comptes à rendre


Bien sûr, qu'Iris savait que les questions qu'elle posait à Edward étaient de l'ordre du privé. Elle en avait parfaitement conscience. Et c'était bien pour cette raison que la myrihande de l'air se montrait si intéressée par tout cela. S'il s'était agi de quelque chose de banal et de public, ça lui aurait été complètement égal, mais Iris, comme tout le monde (ceux qui prétendaient le contraire n'osaient juste pas l'avouer) aimait s'intéresser aux affaire privées d'autrui, et celles d'Edward étaient encore plus intéressantes à ses yeux, parce que son histoire avec Jane la concernait indirectement. Solidarité entre myrihandes oblige. En tout cas, elle voyait les choses comme cela. Edward, malheureusement, ne se montrait pas forcément bavard au sujet de sa situation. Il lui expliqua la situation sans entrer dans les détails. Les choses s'étaient enchaînées, hein ? Mais c'était quoi, exactement, ces choses ? Ils avaient tenté de vivre pleinement leur relation, mais le pourquoi restait encore un peu obscur... même s'il était quand même assez évident. Ils s'aimaient, voilà tout. Et ils se compliquaient bêtement la vie au sujet de leurs sentiments. Ce n'était pas nouveau, chez eux. Elle voulut l'interroger afin qu'il lui donne plus de détail sur ce qui s'était passé entre eux, même si Edward devait se braquer pour ça, mais elle fut totalement bloquée par la remarque que lui fit le jeune homme ensuite. Comment ça, Jane et lui n'étaient plus des myrihandes ? Iris l'observa, interloquée. Ils étaient ensemble, ils allaient se marier officiellement, mais ils n'étaient plus des myrihandes... À quoi ça rimait, tout cela ?

"Je ne sais pas si je dois vous féliciter ou..."


Ou quoi, elle ne savait pas trop. Elle était assez circonspecte, en fait. Elle était prise au dépourvu par ce qu'elle découvrait. Était-il vraiment possible de cesser d'être des myrihandes, comme ça, du jour au lendemain ? Est-ce que ça leur était arriver sans qu'ils le désirent... est-ce que ça lui arriverait aussi ? Et même... comment pouvait-il être possible que ce soit ce qu'ils désirent ? Surtout maintenant qu'ils étaient officiellement ensemble. Comment pouvait-on renoncer à un lien aussi sûr et puissant. Pour Iris, tout cela ne faisait aucun sens. Son euphorie d'il y a un instant était en train de se dissiper à une vitesse éclair. Elle n'aimait pas, mais alors vraiment pas ce qu'elle était en train d'entendre.


"Comment est-ce possible, que vous ne soyez plus des myrihandes ? Qu'est-ce qui s'est passé ?"

Iris avait nettement perdu de sa superbe à présent. Elle se sentait seulement concernée, intriguée. Et un peu inquiète.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Sam 12 Nov - 15:57

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward n’avait pas beaucoup de mal à voir qu’Iris était surprise et même choquée par la nouvelle qu’il venait de lui annonce. C’était assez logique au final qu’elle le soit, en apprenant qu’ils n’étaient plus des myrihandes. Il était certain que le jeune homme ne mettait pas vraiment les formes et lui donnait les informations comme ça, de but en blanc, sans trop expliquer. Mais en même temps, il n’avait pas spécialement envie de tout expliquer à la jeune femme sous ses yeux. Non pas qu’elle ne pouvait pas le savoir, mais même lui qui était au cœur de tout ça était complètement perdu par moment. Les évènements s’enchaînaient les uns après les autres, sans leur laisser le moindre répit. Bon en même temps, Edward savait qu’il pouvait – en partie – que se prendre à lui-même de la tournure des évènements, parce que la situation serait bien différente s’il avait agi différemment. Mais ils ne pouvaient pas revenir en arrière (du moins c’était ce qu’il pensait) et ils n’avaient pas trop le choix que de subir cette nouvelle nature. Quand bien même, Edward était quand même assez heureux d’être avec Jane. Myrihande ou pas, elle était la femme de sa vie, même s’il avait longtemps cru le contraire et prétendu le contraire à la femme sous ses yeux.

« Ne t’inquiète pas, il n’y a aucune raison que ça t’arrive. »

Répliqua-t-il dans un sourire en coin quand Iris lui demanda comment c’était possible qu’ils ne soient plus des Myrihandes, ce qui s’était passé. Effectivement, il était normal qu’elle se pose la question et s’il ne se trouvait pas en plein dedans, le jeune homme n’aurait sans doute pas cru cela possible. Mais ça l’était visiblement, puisqu’ils n’étaient plus des créatures et qu’ils avaient perdus leur lien. Mais en tout cas, Iris n’avait aucune raison de s’inquiéter, si elle ne voulait pas perdre ses pouvoirs, il n’y avait aucune raison que ça arrive. Après tout, il y avait une bonne raison à leur nouvelle condition, cela ne venait pas de nulle part.

« Comme je t’ai dit, c’est compliqué… »
Le jeune homme marqua une pause avant de reprendre, dans l’intention d’éclairer un peu la lanterne d’Iris. « Perséphone travaillait sur une potion dans le but de nous séparer avec Jane, pensant que c’était ce que nous voulions. Et nous n’en avions pas envie… au début. » Au début oui, parce que c’était maintenant qu’arrivait le gros des soucis. « J’avais promis à Jane que j’allais quitter Perséphone, mais je… n’y suis pas parvenu. Alors, nous avons bu la potion et c’est pour ça que nous sommes humains maintenant. » Nouvelle pause, heureusement qu’il ne rentrait quand même pas dans tous les détails sinon il en aurait des jours pour tout raconter à Iris. « Depuis, j’ai quitté Perséphone. » Même si ce n’était pas vraiment dans ce sens en réalité, mais personne n’avait besoin de le savoir. « Et c’est pour ça qu’on se retrouve comme ça. »

Ensemble, mais sans leurs pouvoirs.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Mar 6 Déc - 22:12

Des comptes à rendre

Edward avait beau affirmer à Iris qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, elle n'était pas de cet avis. Peu importe pour elle de quelle manière les choses s'étaient passés pour qu'ils en arrivent là, la manière dont ils y étaient parvenus la concernait, bien sûr, mais ce qui la préoccupait surtout, c'était le résultat. Elle tenait son statut de myrihande pour acquis, elle avait été sûre et certaine que ça faisait partie d'elle et que pour ne plus être une myrihande, il fallait qu'elle meure, qu'il n'y avait pas d'autre option. Elle se sentait vexée, blessée même, de se rendre compte qu'elle avait eu tort. Cette révélation ne lui plaisait pas du tout et son bel enthousiasme s'effaçait au fil de ce récit déplaisant, et c'était loin d'être fini pourtant. Elle serra les dents tout en écoutant les explications d'Edward. Elles n'allaient vraiment pas lui plaire. Elle s'agaçait de chaque mot prononcé ! Donc il existait dans notre terre une potion qui pouvait mettre fin à leur état ! Et pir encore, ils avaient volontairement choisi de la boire. Tout ça pour une histoire d'occasions manquées et d'egos mal placées. Iris enrageait. Elle ne se sentait plus du tout satisfaite de ce qu'elle découvrait. D'accord, elle avait gagné, tout bien considéré, son pari était réussi puisque Edward Baker et Jane Hardwick étaient ensemble. Mais ça ne collait pas. Ce n'était pas comme ça qu'elle avait vu les choses. L'amour avait-il triomphé alors qu'ils s'étaient privés de leur essence même ? Comme ce devait être triste, une vie sans plus aucun pouvoir. Iris ne dit rien pendant quelques instants, le temps de rassembler ses pensées, avant de pousser un profond soupir et d'accepter de reprendre la parole.


"Vous êtes deux sombres idiots"
, proclama-t-elle alors, exaspérée. "Ce qui vous est arrivé, ce n'est pas compliqué, c'est juste stupide."

Iris n'y allait pas de main morte, mais ses propos étaient à la hauteur de sa déception. Ça avait été plus fort qu'elle, elle considérait les deux myrihandes du feu comme ses protégés, elle les adorait pour cette raison, parce qu'elle se reconnaissait en eux et parce qu'elle pensait trouver en eux les rares personnes capables de comprendre ce qu'elle vivait... mais là, elle ne les comprenait vraiment pas. Elle s'était toujours agacée de leur incapacité à ne pas être juste ensemble (même si bon, au moins, c'était le cas maintenant, elle pouvait pas dire le contraire), mais elle n'aurait pas imaginé qu'ils iraient aussi loin pour le simple plaisir de se voiler la face. Et pour rien en plus ! Puisqu'ils étaient quand même ensemble maintenant ! Enfin, c'était peut-être le déclic qu'il leur fallait pour arrêter de se mentir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Ven 3 Fév - 22:46

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward savait parfaitement qu’Iris n’allait pas apprécier leur histoire, que même si les myrihandes du feu étaient réunis, ils avaient quand même merdé sur de nombreux points (bon d’accord, c’était surtout le jeune homme qui avait fait n’importe quoi, mais il n’avait pas besoin de revenir là-dessus). Le jeune homme ne fut donc pas spécialement étonné de voir la réaction de la jeune femme sous ses yeux, d’imaginer ce qu’elle pouvait être en train de se dire. En plus, Iris apprenait qu’elle pouvait très bien perdre ses pouvoirs. Non pas qu’elle avait des risques à perdre ses capacités, puisque pour cela il faudrait qu’elle boive une potion spécifique. La potion de Perséphone ne marchait que sur les myrihandes du feu, Iris n’avait rien à craindre. Mais en même temps, ça ne devait pas être très agréable de découvrir que les myrihandes pouvaient perdre leurs pouvoirs, qu’ils pouvaient être de simples humains (et encore, Edward ne se rendait pas encore compte à quel point il était un humain). Mais bon, ça n’empêchait qu’elle n’avait quand même rien à craindre.

Cependant, quand bien même il se doutait que la femme n’allait pas complètement bien prendre son histoire, Edward serra des dents quand la myrihande affirma qu’ils étaient deux sombres idiots. D’accord, ils n’étaient peut-être pas très futés pour le coup, parce qu’ils avaient vraiment tourné autour du pot alors qu’ils auraient pu être ensemble depuis bien longtemps. Mais quand même, Edward n’appréciait pas vraiment qu’elle affirme qu’ils étaient stupides. Bien sûr, Edward ne pouvait pas nier qu’ils n’avaient pas fait les choses de manière, mais au moins la situation était beaucoup plus clair. Maintenant avec Jane, ils avaient une vraie relation.

« D’accord, on a un peu merdé, mais au moins maintenant nous sommes ensemble. » reprit le jeune homme, d’un ton un peu sec. Il ne pouvait pas nier qu’il se sentait blessés par les paroles de la femme qui se trouve devant lui. C’était sans doute idiots mais c’était comme ça. En même temps, quand on connaissait Edward, on savait qu’ils avaient tendance à se vexer rapidement. « Ce n’est pas ce que tu voulais ? »

Après tout, Iris avait eu la fâcheuse habitude de s’occuper des affaires de Jane et Ed. Elle n’avait pas compris pourquoi les deux âmes sœurs n’était pas ensemble, alors qu’il n’avait rien techniquement qui pouvait empêcher cette relation. La femme avait même fait un pari avec Edward, sur le faîte qu’il puisse être avec Jane, et elle était là pour savourer sa victoire. La manière dont les choses s’étaient passées n’était pas vraiment conventionnelle, mais le plus important était qu’il formait un couple maintenant. A choisir, le jeune homme préférait complément être avec son âme sœur sans pouvoir, que d’être toujours une créature mais sans la femme qu’il aimait. Perdre Jane ou ses capacités, il faisait rapidement le choix. Bon, l’idéal aurait été qu’il ait les deux. Mais il n’avait pas agi de la bonne manière, et il avait bien risquer de perdre complément de Jane.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Lun 6 Fév - 23:34

Des comptes à rendre

"Un peu merdé"... Iris trouvait que c'était faible, comme façon d'exprimer les choses étant donné la situation. Quand même, ils avaient perdus leurs pouvoirs parce qu'ils n'avaient pas été fichus d'assumer au bon moment des sentiments qu'ils partageaient pourtant depuis très longtemps et qu'ils affichaient à présent. Pour elle, c'était quand même avoir sacrément merdé. Mais bon, elle avait peut-être été un peu trop virulente tout à l'heure, elle devait bien l'avouer, après tout, c'était leur histoire, pas la sienne, il n'y avait vraiment pas de raison d'en faire tout un plat, s'ils vivaient leur connerie avec philosophie, elle n'avait pas son mot à dire. Mais c'était plus fort qu'elle. Elle avait la fâcheuse tendance de s'identifier à son interlocuteur, et elle ne supporterait pas de vivre une situation pareille, c'était sûr. Mais c'était encore plus la preuve que les sentiments de Jane et Edward étaient forts. Ils survivaient à leur statut d'âme soeur. C'était peut-être rassurant. Jonathan et Iris s'étaient aimés bien avant de devenir des créatures, même si les circonstances ne s'y prêtaient normalement pas, alors elle savait que leurs pouvoirs n'avaient été qu'un bonus. Mais ces pouvoirs renforçaient leur lien, et elle se demandait si elle supporterait de ne plus les avoir. Elle était certaine que sa relation avec son âme soeur en prendrait un coup si c'était comme ça... Quelque part, aussi, ce qui la dérangeait et lui fendait le coeur, même, c'était le fait que du coup, elle n'avait plus personne d'autre que Jonathan pour vraiment échanger au sujet de son statut de myrihande et de toutes ses implications. Ça la chagrinait un peu. Pouvoir être en contact avec d'autres personnes qui vivaient la même expérience, ça avait été important pour elle. Mais tant pis. Elle y survivrait au fond. Et elle gardait une affection sincère pour Edward. Il était un peu comme un petit rère qu'elle cherchait à couver.

"Si, c'est ce que je voulais"
, admit-elle dans un soupir.
"Mais ce n'était vraiment pas le scénario que j'imaginais."
Elle n'apprenait sûrement rien à Edward, il devait s'en douter. Elle toisa un moment son protégé sans rien dire.
"Pour être honnête, je regrette surtout de ne plus vous avoir parmi les myrihandes. Vous étiez vraiment à la hauteur de votre élément."
Le compliment était sincère. Elle ne connaissait pas tempérament plus volcaniques que ceux de Jane et Edward. Mais ils avaient passé le flambeau. Volontairement. Au sens propre comme au figuré.
"Je suppose que deux autres vont bientôt vous remplacer pour la peine."


Ou non. Elle ne savait pas exactement comment ces choses devaient exactement fonctionner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Sam 25 Mar - 23:19

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward afficha un sourire en coin quand Iris avoua que c’était ce qu’elle voulait, oui. Bon, il n’eut pas vraiment besoin qu’elle précise que ce n’était pas comme ça qu’elle aurait aimé qu’ils y arrivent, mais ça n’empêchait qu’ils y étaient arrivés. Ils avaient pris des virages compliqués, ils s’étaient vraiment compliqué la vie au final, mais ils y étaient parvenus. Jane et Edward étaient ensemble, officiellement, ils ne se cachaient plus et ils allaient se remarier. Même s’ils avaient perdu leurs pouvoirs au passage, ils étaient ensemble et c’était donc le principal. Edward ne pouvait pas non plus nier qu’il ne regrettait pas de ne plus être un myrihande, il avait adoré sa condition, le lien avec son âme sœur, ses pouvoirs. Mais il n’avait pas le choix de toute façon, il ne pouvait pas revenir en arrière. Alors il décidait de se concentrer sur ce qu’il y avait de bien, sur le fait qu’il était avec Jane et qu’ils n’avaient vraiment plus besoin de se cacher. Même si les emmerdes n’étaient pas loin quand même, mais ça c’était leur lot quotidien. Iris ne lui apprenait donc rien, en lui disant que ce n’était pas comme ça qu’elle avait imaginé les choses. Lui non plus en même temps…

Le sourire du jeune homme, tout orgueilleux qu’il était (puisqu’il ne changeait pas sa nature profond), s’agrandit quand Iris affirma qu’ils étaient à la hauteur de leur élément. Edward ne pouvait pas nier que cela lui faisait étrange de se dire, qu’au final, il avait quitté le cercle fermé des myrihandes. Même s’il ne pouvait donc plus utiliser ses pouvoirs, il avait quand même encore un peu le sentiment d’en être un. Au fond, c’était surement parce qu’il l’était encore et que leurs corps attendaient simplement un nouvel élément pour redevenir comme avant. Ils n’allaient donc plus partager cela avec Iris et Jonathan, c’était quand même un peu étrange. Même si Edward pouvait toujours comprendre ce que vivait son interlocutrice. Même s’il ne le vivait plus, lui, maintenant, il l’avait vécu et il savait parfaitement tous les bienfaits (et méfaits, quand même) ça pouvait provoquer. Mais finalement, ce fut quand Iris parla d’autres myrihandes du feu qu’Edward eu le sentiment de prendre un coup. C’était idiot, mais il n’y avait pas pensé. D’autres allaient surement prendre leur place alors…

« Ils ne vaudront pas mieux que nous en tout cas, aucun autre couple n’a été plus apte à être myrihande du feu que Jane et moi. »
Bon, d’accord, il se vantait encore, sans rien savoir, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Alors qu’il ne connaissait évidemment aucun autre couple de myrihande du feu, puisqu’ils ne pouvaient jamais en avoir deux en même temps. « Je t’avoue que ça me fait bizarre aussi d’être… redevenu normal. » Si on pouvait qualifier le fait d’être une créature d’une non normalité. « Ça va me manquer tout ça. »

Mais il ne savait pas encore que ça allait être de courte durée, qu’ils allaient rapidement reprendre leur place.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Jeu 30 Mar - 0:24

Des comptes à rendre

Iris crut deviner, en voyant le sourire d'Edward disparaître, qu'il n'avait pas songé à la possibilité que d'autres myrihandes du feu pour prendre sa place et celle de Jane. Elle n'était pas surprise de cela, c'était le genre d'information qu'il avait sûrement voulu occulter. Ce qu'Iris pouvait comprendre, elle se mettait à sa place. Perdre son lien avec Jonathan et le contrôle de son élément, ce serait insupportable, pour elle, elle n'était même pas sûre de vouloir survivre à une vie sans ça. Mais bon, ce n'était pas son histoire, c'était la leur. Iris songeait simplement qu'elle ne saurait pas réserver un aussi bon accueil à leurs successeurs. Jane et Edward étaient compliqués, mais quoi qu'il en soit, ils étaient parfaits dans leur rôle. S'il y avait un minimum de justice dans l'univers, on leur rendrait leurs pouvoirs. Mais les choses ne se passaient pas comme ça. Ou bien si, elles se passaient comme ça, mais il était encore beaucoup trop tôt pour le savoir. Iris sourit, sincèrement amusé, quand Edward fit preuve de toute la fierté qui le caractérisait si bien pour nier la possibilité que les âmes soeurs qui lui succèderaient puissent être à la hauteur de leur élément, à sa hauteur et à celle de Jane, tout simplement. S'il avait répliqué de manière différente, Iris ne l'aurait clairement pas reconnu. Il était fidèle à lui-même, d'une prétention sans borne, au moins, ça n'avait pas disparu en même temps que ses pouvoirs. Iris continuerait d'apprécier la compagnie de Jane et Edward... Mais ils ne pourraient plus partager leurs expériences, et quand même, ça allait beaucoup lui manquer.


"J'imagine."
répondit Iris quand Edward lui affirma que ça allait lui manquer, tout ça. Elle l'imaginait sans difficulté.C'était tellement dommage... Elle poussa un léger soupir. Elle n'avait pas son mot à dire, une fois encore, mais cette information la travaillait un peu. Tout pouvait s'arrêter du jour au lendemain. Elle détestait profondément ce genre de remise en question. "Je suppose que nos chemins vont se séparer ici. Vous n'aurez plus vraiment d'intérêt à vous tourner vers nous, maintenant."

Elle ne voulait pas jouer la carte du sentimentalisme, mais c'était plus fort qu'elle. Elle n'était pas sentimentale dans l'âme mais elle éprouvait un véritable sentiment d'identification vis-à-vis des anciens myrihandes, mais maintenant, ça n'aurait pas forcément de sens d'avoir des conversations qui de toute façon auraient perdu leur intérêt initial. Ce n'était pas gravissime en soi, mais c'était un peu dommage quand même.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Mer 24 Mai - 16:11

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
À choisir, Edward ne pouvait pas nier qu’il aurait bien aimé ne pas en arriver là. Mais en même temps, pour le coup il n’y pouvait rien et il ne pensait pas pouvoir changer la situation. En un sens, même s’ils n’étaient plus myrihande, il était avec Jane et c’était donc le principal. À choisir, le jeune homme aurait bien aimé rester un myrihande et être avec son âme sœur, mais entre sa condition de créature et sa relation avec Jane, le jeune homme faisait rapidement le choix. Il préférait être humain et être avec son épouse que l’inverse. Même si dans l’idéal, le jeune homme aurait bien aimé ne pas perdre sa condition quand même. Les choses avaient vraiment dérapé. Mais en même temps, c’était quelque chose qui leur était habituel au final, ils avaient vraiment tendance à toujours tout faire de travers. Et encore, Edward ne se doutait pas encore à quel point il allait même vraiment faire n’importe quoi dans les prochains temps. Parce que pour l’heure, les deux myrihandes se trouvaient quand même dans une position idéale, même s’ils n’avaient plus leurs pouvoirs et leurs liens. Il n’était pas encore question de maladie, tromperie ou autre encore joyeuseté.

Iris affirma alors qu’elle imaginait que cela le perturbe quand même de ne plus être myrihande, elle était bien placé pour le savoir en effet, avant de préciser qu’elle supposait que leurs chemins allaient se séparer. Edward n’aimait pas vraiment entendre Iris affirmer ça, même s’il savait parfaitement pour quelle raison elle le faisait. Parce qu’ils n’étaient plus des myrihandes et donc, techniquement, il n’y avait aucune raison qu’ils aient encore quelconque rapport. Puisqu’à la base, si Edward avait eu un quelconque rapport avec Iris, c’était simplement parce qu’ils avaient la même nature.

« Peut-être plus de raison par rapport à ça non. » Affirma-t-il alors, ne pouvant évidemment pas contredire Iris. Puisqu’ils n’étaient plus des créatures comme les Caldwell, ils n’avaient peut-être pas de raison d’avoir des contacts encore. Mais Edward devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de juste couper les ponts avec Iris, parce qu’il n’était plus un myrihande. Ne sachant pas, évidemment, qu’il allait rapidement en redevenir un d’ailleurs. « Mais ça ne nous empêcher pas de nous tourner vers vous pour autant. Non ? »

Il n’avait vraiment pas envie d’entendre Iris lui dire simplement qu’ils allaient couper les ponts, qu’il n’y avait vraiment aucune raison qu’ils continuent à se voir. Non pas qu’il tenait tant que ça à la jeune femme non plus, mais ça lui ferait bizarre de se dire qu’il n’y avait vraiment plus aucune raison qu’il discute à nouveau avec elle. Qu’ils n’appartiennent simplement plus à la vie l’un de l’autre. Même si pour le coup, Edward ne lui avait pas montré si bien que cela qu’il appréciait de discuter avec elle, d’avoir son soutien, ses conseils.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Mar 18 Juil - 22:45

Des comptes à rendre

Il faut croire qu'avec le temps, Iris devenait beaucoup trop sentimentale. Elle était d'un naturel plutôt froid et distant d'ordinaire, mais peut-être que son coeur se ramollissait un peu avec l'âge. Il suffisait de voir comment elle pouvait être tendre, indifférente à sa nature, quand elle était avec Jonathan... et là, c'était un peu la même chose, l'idée de ne plus avoir de contacts avec les myrihandes du feu la contrariait, l'attristait presque. Elle devait l'avouer, elle s'y était attachée, à ces deux bougres d'idiots dont elle avait toujours eu des difficultés à cerner l'histoire et les relations, mais dont elle appréciait honnêtement le caractère. Elle ne se leurrait pas, si le jeune homme et son épouse n'avaient plus de raison de venir les voir, pourquoi le feraient-ils. C'était ce qui les avait liés, tous les deux, après tout. C'était leur point commun, ils parlaient de leur nature, ils se soutenaient, et Iris avait parfois l'impression d'avoir atteint le statut de mentor vis-à-vis d'eux, mais ils n'étaient plus ce qu'ils avaient été, alors en toute logique, ça n'avait plus de sens. Elle trouvait ça dommage... Elle n'avait pas envie de rompre le contact avec ses deux protégés... Mais il fallait rester cohérent, puisque la seule chose qui avait été susceptible de les rapprocher n'était plus, quel sens ça avait ? Mais Edward ne semblait pas spécialement d'accord avec elle, et Iris aima lire entre les lignes et se dire que s'il lui disait ça, c'est qu'elle ne voulait pas qu'ils se lassent de se côtoyer et continuent donc.

"Bien sûr",
répondit-elle alors. En effet, s'ils voulaient encore se tourner vers eux, les Caldwell seraient prêts à accueillir les Hardwick à bras ouverts. Même si elle ne pensait pas qu'ils s'y tiendraient. Tous les quatre allaient suivre des chemins différents, elle devait bien l'avouer, donc elle devait le reconnaître. Mais peut-être qu'elle avait tort, il n'était pas impossible qu'elle se trompe et doive finir par être agréablement surprise. Mais seul le temps le dirait, à ce sujet. "Notre porte vous sera toujours ouverte, mais je ne me fais pas d'illusions."

Ce n'est pas qu'elle voulait se montrer particulièrement pessimiste, bien au contraire, même, mais elle était d'un tempérament réaliste, et elle ne voulait pas qu'on lui fasse miroiter inutilement des choses. Et elle ne voulait pas en faire miroiter aux autres non plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Jeu 7 Sep - 14:52

Iris & Edward
L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir.
Edward avait toujours été d’un naturel assez rêveur finalement, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’espérer et d’attendre toujours le « meilleur », se retrouvant le plus souvent déçu par lui-même parce qu’il ne se donnait pas assez les moyens d’avoir ce qu’il espérait. Après tout, combien de fois le jeune homme n’avait pas fait des promesses à Jane en pensant sincèrement les mots qu’il prononçait ? Il lui avait promis qu’il allait quitter Perséphone, mais il ne l’avait pas fait. Il l’avait laissé espérer donc qu’ils auraient une vie saine et sans l’ombre de leurs ex. Bon, c’était le cas maintenant, mais cela ne venait finalement pas tant que cela de lui. Et de toute façon, cela avait tellement traîné que lui et son épouse étaient humains à présent (quand bien même cette situation n’allait pas durer). Alors clairement, Edward avait un peu l’habitude d’être trop utopiste, quand Iris de son côté se montrait bien plus réaliste. Elle affirma que sa porte sera toujours ouverte pour eux s’ils le désiraient, mais qu’elle ne se faisait pas d’illusion. Edward devrait sans doute arrêter de s’en faire de son côté également, alors qu’il pensait sincèrement qu’il n’y avait aucune raison qu’ils ne se revoient pas, malgré le fait qu’ils n’étaient plus des myrihandes. Puisque sans leur condition de créature, les Baker et les Caldwell n’avaient clairement plus rien en commun. Ou presque rien en tout cas.

« Se faire des illusions ce n’est pas désagréable par moment. » Se permit de plaisanter Edward. Il le pensait vraiment, cela ne servait à rien de voir les choses d’une manière négative, autant se concentrer sur ce qui pouvait arriver de bien. Mais en le faisant, le jeune homme n’était pas capable d’agir en conséquence la plupart du temps. Même s’il ne se faisait pas constamment des illusions non plus et qu’il savait être un peu réaliste par moment. « Et avec l’habitude que nous avons avec Jane de nous foutre dans la merde, on aura peut-être besoin de vous. »

Il disait cela sur le ton de la plaisanterie encore une fois, mais cela ne l’empêchait pas d’être parfaitement sérieux. Il savait que lui et Jane avaient quand même une habitude incroyable à se foutre dans la merde (et le futur allait vraiment le leur prouver d’ailleurs), donc autant dire qu’ils allaient avoir besoin d’aide. Peut-être que les Caldwell ne pourraient rien faire pour eux, mais en même temps cela n’était pas rien de savoir qu’ils pouvaient compter sur quelqu’un. On ne pouvait pas réellement dire qu’Edward pouvait compter sur des « adultes » afin de le soutenir, de lui donner des conseils. Ce qui était le cas de Jane en un sens, même si sa relation avec ses parents (puisqu’elle avait retrouvé son père soi-disant mort) soit idyllique et qu’elle soit du genre à aller les trouver pour leur demander des conseils. Donc oui, Edward avait quand même envie de croire qu’ils pouvaient encore se voir même si les Baker n’était plus les myrihandes du feu.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 66

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   Jeu 5 Oct - 22:47

Des comptes à rendre

La remarque d'Edward n'avait rien pour surprendre Iris, et d'ailleurs, elle reconnaissait bien là le jeune homme quand il affirmait que ce n'était pas mal, quelques fois, de se faire des illusions. Elle trouvait que ça lui ressemblait bien d'affirmer ça, ça participait de son caractère insouciant et inconséquent, que Jane partageait très bien avec lui aussi. Edward n'était pas très... terre à terre, et c'était sûrement aussi ce qui expliquait le nombre de fois où le jeune homme avait fait face à des problèmes divers et variés de même que son âme soeur. Parfois, c'est vrai que ça leur tombait dessus, mais souvent, il le cherchaient, quand même, ils ne pouvaient pas dire le contraire. Iris, de son côté, n'avait pas du tout la même philosophie de vie. Elle était pragmatique, elle n'aimait pas l'idée de laisser une trop grande place aux illusions, parce que c'était oublier la réalité, et cette idée ne lui plaisait pas du tout. Enfin, Edward pouvait bien faire ce qu'il voulait, c'était sa vie (et celle de Jane)... c'était juste qu'Iris espérait pouvoir en faire encore un peu partie, et tant qu'à faire, elle préférait largement que ce ne soit pas une attente illusoire.

"Besoin de nous, je n'en suis pas certaine"
, répondit Iris dans un fin sourire.

Ce n'était pas un reproche, c'était un fait. Jusqu'ici, ils avaient pu être utiles et de bon conseil, mais ça avait toujours été pour la même raison, parce qu'ils vivaient la même chose, en ce qui concerne leurs pouvoirs en tout cas... Mais ce n'était plus le cas, maintenant, alors il y avait peu de chances pour que les choses se passent de cette façon précise, ce qui ne voulait pas dire non plus que tout lien devait être rompu, parce qu'elle était au moins d'accord sur une chose : oui, les emmerdes n'étaient pas fini pour Jane et Edward, c'était évident. Elle les connaissait suffisamment bien pour le savoir. Ils se connaissaient suffisamment bien eux-mêmes (même s'il leur avait fallu du temps à ce titre) pour le savoir par eux-mêmes.


"Mais je me ferais un plaisir de suivre vos histoires de très près"
, assura-t-elle d'un ton entendu.

Elle n'avait jamais caché avoir suivi leurs histoires comme les chapitres d'un roman-feuilleton. Et elle avait bien l'intention de continuer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Des comptes à rendre (Iris)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des comptes à rendre (Iris)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reddition des comptes: cle de la lutte anti-corruption
» Passion of Iris / Random Booster
» En cours d'écriture Boule Scintillante | Chaton => Iris
» Bonjour , c'est moi le nouveau ! [pv: iris]
» Iris [Domestique] - Femelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-