Partagez | 
 

 Une étape à franchir [pv Aaron <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 8 Mai - 17:37


Une étape à franchir
É

ponine était un peu anxieuse, elle devait bien l'admettre, tandis qu'elle attendait la venue d'Aaron chez elle, qui lui avait promis de venir la trouver aussi vite que possible, une fois qu'il serait passé chercher quelques affaires chez elle. Elle ne s'était pas vraiment attendue à ce que leur conversation prenne ce tournant. Contrairement à ce dont elle avait l'habitude, elle n'avait cette fois-ci rien planifié du tout. Elle ne se sentait pas vraiment bien, perdue et troublée depuis qu'elle avait découvert la vérité sur ses origines, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle devait faire, de la meilleure manière d'agir... son unique pilier, c'était Aaron, et il s'avérait parfait dans ce rôle. Il avait su trouver les mots pour la rassurer, et elle se sentait déjà un peu mieux, à présent. Il avait su penser son âme, heurtée par les derniers événements, et c'était très spontanément que la jeune femme avait alors compris que si elle voulait aller mieux, c'était sa présence avant tout le reste dont elle avait besoin. C'était encore plus flagrant en cette seconde, alors qu'elle guettait la venue du jeune homme. Toute solitaire dans l'âme qu'elle pouvait être, elle avait besoin de se sentir soutenue, et le silence était insupportable. Passer la nuit seule chez elle n'aurait vraiment pas été possible... même si à l'anxiété d'être seule se substituait maintenant une autre forme de crainte, un peu plus contenue. Par la force des choses, elle avait initié la première nuit qu'elle et son petit ami passeraient ensemble. Est-ce que ça voulait dire qu'il faudrait forcément qu'il se passe quelque chose ? Non, bien sûr, pas forcément, mais cela signifiait que cette éventualité n'était par contre pas à exclure... Le regard sans cesse tourné vers la fenêtre, guettant la venue du jeune homme, Eponine faisait le tour de sa maison, rangeant un livre ou une babiole par-ci par-là, sans véritable raison, puisque son ménage était en fait impeccable, juste pour passer le temps... En attendant qu'il vienne.

Il ne fut pas long à arriver, en réalité, même si les minutes eurent plaisir à défiler très lentement. Elle fit l'effort de ne pas se précipiter vers la porte quand il y frappa et l'accueillit avec le sourire, déposant un rapide baiser sur ses lèvres avant de s'écarter légèrement de l'encadrure de la porte afin de le laisser passer.

-Entre, je t'en prie.
dit-elle, qui avait soudainement l'impression de se retrouver à leur premier rendez-vous alors que, tout de même, de l'eau avait coulé sous les ponts depuis, et que tous deux avaient (fort heureusement) gagné en assurance au sein de leur relation (sans que ce soit encore bien glorieux sur certains aspects). Tu n'as pas eu trop de souci avec ton père ? demanda-t-elle ensuite.

Elle ne le pensait pas, non, sans quoi il aurait sans doute mis bien plus de temps à la rejoindre. Il était même possible, en fait, qu'il ne l'ait pas croisé du tout, ce qui n'était sans doute pas plus mal.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 8 Mai - 23:21

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Alors qu’Aaron marchait vivement pour rejoindre la maison d’Eponine, qu’il connaissait bien quand même, il ne pouvait pas s’empêcher de sentir son angoisse monter de plus en plus. C’était sans doute idiot, mais il appréhendait un peu ces quelques jours à passer en compagnie de sa petite-amie. Non pas qu’il ne pense pas qu’ils en soient capable, bien au contraire, mais ce n’était vraiment pas dans leurs habitudes. Ils étaient solitaires dans l’âme tous les deux. Ils avaient énormément de points communs, ils s’étaient bien trouvés, mais ça ne les aidait pas forcément à avancer. D’ailleurs, rien que pour leur avouer leur sentiment, ça n’avait pas été évident. Heureusement qu’Electre avait été présente et qu’elle les avait un peu poussé. C’était donc la première fois qu’ils allaient vraiment passer autant de temps ensemble, qu’ils allaient même passer une nuit ensemble. Rien ne pouvait dire qu’il allait se passer quelque chose forcément, mais Aaron ne pouvait quand même pas ignorer complètement cette possibilité. Et franchement, ça l’angoissait. Mais en même temps, quand il était question des relations humaines, il angoissait rapidement. L’idée d’aller chasser pour la première fois ne lui avait pas fait aussi peur que cette perspective. Mais le jeune homme ne voulait pas trop y penser, parce qu’il ne voulait pas se mettre la pression inutilement. Après tout, il n’allait peut-être rien se passer. Surement même, on ne pouvait quand même pas dire qu’Eponine soit au meilleur de sa forme et c’était justement pour ça qu’il venait la soutenir.

Aaron arriva donc devant chez Eponine, il frappa vivement sur la porte qui s’ouvrit rapidement ensuite. Le jeune homme avait vraiment l’impression d’être un adolescent à son premier rendez-vous. Alors que c’était parfaitement ridicule. Cela faisait un petit temps maintenant qu’Aaron et Eponine se fréquentaient, le jeune homme connaissait bien la maison de la jeune femme. Ils avaient eu l’occasion d’y passer du temps – c’était quand même moins fréquenté que la maison des Hellsing – mais pas autant que ce qu’ils prévoyaient là. C’était bien ça l’angoisse. Aaron entra dans la maison donc, déposant le sac qu’il avait emmené à l’entrée.

« Non aucun souci. » Et pour cause, il s’était arrangé pour aussi. « Je ne l’ai pas croisé en fait. Je me suis contenté de lui laisser un mot. » Dans tous les cas, il était important qu’Aaron prévienne sa famille. Parce que le jeune homme osait croire que s’il s’absentait pendant quelque temps, si les membres de sa famille ne le voyaient pas arriver ils allaient s’inquiéter. Et autant dire que le jeune homme n’avait pas spécialement envie de voir un groupe de Hellsing à sa recherche. « Je le connais sinon, il m’aurait posé plein de question. »

Et en temps normal, le jeune homme n’aimait pas quand William commençait à lui faire un interrogatoire, alors il l’aurait encore moins apprécié en cet instant précis. Et le jeune homme était persuadé que son père se serait fait une tonne d’idée sur son séjour chez sa petite-amie, ou pas.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 8 Mai - 23:37


Une étape à franchir
A

aron n'avait pas rencontré de problème majeur avec son paternel, et pour cause, il ne l'avait pas croisé (ce qui expliquait qu'il ait été si rapide à la rejoindre, d'ailleurs), il s'était contenté de lui laisser un mot. Éponine devait bien avouer qu'elle préférait ça. Elle n'appréciait pas vraiment l'idée de commencer à faire jaser à son propre sujet au sein de la famille Hellsing, alors qu'elle n'y avait jamais été officiellement introduite, si ce n'est auprès du grand-frère de son petit ami, mais ce n'était tout de même pas la même chose. Dans tous les cas, son absence allait sans doute soulever bien des questions, mais qui sait, il déciderait peut-être de ne pas y répondre, alors qu'il aurait été plus difficile d'y échapper si son père avait mis le grappin sur lui avant son départ. Enfin, quoi qu'il en soit, il était là, il était là pour elle, pour la soutenir, parce qu'il tenait suffisamment à elle, et Éponine était loin d'être indifférente à l'effort qu'il faisait pour elle. Bien sûr, même s'ils passaient plusieurs jours ensemble, ils n'auraient pas besoin de rester constamment l'un sur l'autre, ils pourraient bien s'isoler de temps en temps, pour lire chacun dans leur coin, par exemple. Elle ne demandait pas à Aaron d'être collé à elle, elle voulait simplement sentir sa présence à ses côtés, parce qu'elle la rassurait, et qu'elle se disait que si elle devait rencontrer un véritable moment de trouble émotionnel, il serait là pour y remédier dans l'instant. Elle n'aurait pas à attendre après leur prochain rendez-vous.

-J'espère qu'ils ne t'en poseront pas trop à ton retour.
répondit-elle dans un léger sourire, même si en l'occurrence, ce n'était peut-être pas si grave. Au stade où ils en étaient, prétendre que leur relation n'était pas sérieuse serait certainement se leurrer. En tous cas, Éponine prenait très au sérieux leur histoire, et elle savait bien ce que ça signifiait : à un moment ou à un autre, il faudrait bien qu'elle se soumette au jugement de la "belle famille", et en particulier du "beau père". Qu'est-ce que t'as envie de faire ? demanda-t-elle, tenant véritablement à ce que le jeune homme se sente comme chez lui. Tu veux boire quelque chose ? Grignoter un truc ?

Ce n'était pas forcément les propositions les plus exceptionnelles qu'elle pouvait lui faire, mais en même temps, Éponine ne faisait pas grand-chose de passionnant ou exaltant, quand elle était seule chez elle. Généralement, soit elle révisait, soit elle lisait pour son plaisir. Et de temps en temps, elle subvenait à ses besoins naturels. Pour illustrer son geste, et finalement sans attendre la réponse d'Aaron, elle sortit deux verre d'un placard ainsi qu'une bouteille de jus de pomme (eh non, il n'y avait pas d'alcool chez elle), plus pour s'occuper qu'autre chose, d'ailleurs.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Ven 20 Mai - 11:41

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Aaron n’avait eu aucun souci pour partir et il espérait aussi que son père ne lui poserait pas trop de question quand il rentrerait. Il espérait, mais en même temps il connaissait suffisamment William Hellsing pour savoir que ça risquait vraiment d’être le cas. Déjà quand l’homme était venu le trouver après avoir entendu des rumeurs, il avait eu le droit à ce qu’on pouvait vraiment appeler un interrogatoire. En soit, ce n’était pas bien méchant, mais pour Aaron c’était déjà énorme. Le jeune homme n’aimait pas se retrouver au centre de l’attention – même s’il avait souvent regretté de ne pas l’être assez, il ne fallait pas chercher il était contradictoire – il n’aimait pas devoir répondre à une tonne de question. Donc Aaron savait d’avance qu’il allait regretter son retour chez lui, mais en même temps ce n’était pas comme s’il avait eu quelque chose à cacher. Leur relation n’était pas secrète, ils ne cherchaient pas spécialement à se cacher. Et de toute façon, le paternel Hellsing était au courant. Aaron prenait vraiment au sérieux ce qu’il vivait avec Eponine, il avait simplement envie de ne pas être brusqué de toute part. Parce que les Hellsing attendaient évidemment qu’il fasse les présentations officielles et Aaron n’en avait pas encore envie (esprit de contradiction, quand tu nous tiens).

« Ça ira. »

Répondit-il dans un fin sourire, pour rassurer Eponine sur la suite. De toute façon, Aaron n’avait pas envie d’y penser pour l’instant. Ils allaient passer quelques jours ensemble l’un et l’autre, c’était déjà suffisamment pour son esprit. Il pourrait envisager à son retour et aux interrogatoires familiaux plus tard. Même s’il faudrait sans doute qu’ils songent sérieusement à la suite à un moment donné, au fait que ça serait bien qu’Eponine rencontre les autres membres de la famille d’Aaron. Mais autant qu’ils voient déjà s’ils parviennent à se supporter quelques jours. Aaron se contenta d’un signe de la tête quand Eponine lui demanda s’il voulait boire ou manger quelques choses. De toute façon, la jeune femme n’attendit pas vraiment sa réponse avant de leur servir des verres de jus de pomme.

« Eh ben, qu’est-ce que tu fais d’habitude chez toi ? »

Demanda-t-il alors avant d’attraper l’un des verres de jus pour boire en grande partie afin de se donner surtout une contenance et faire quelques choses de ses doigts. Bon d’accord… il était clairement mal à l’aise et sa question était sans doute débile. Mais en même temps, Aaron ne savait vraiment pas comment Eponine occupait son temps. Il s’en doutait un peu, elle devait lire, travailler, mais sinon ? En même temps, Aaron ne faisait pas grand-chose de son côté quand il était seul chez lui. Il se contentait de s’enfermer dans sa grotte et d’avaler une tonne de livre (à son stade, on pouvait clairement les comparer à de la nourriture). Ils feraient sans doute mieux de faire autre chose que de se contenter de ce qu’ils faisaient « normalement », mais en même temps le jeune homme avait pas vraiment d’idée là.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Ven 20 Mai - 12:27


Une étape à franchir
É

ponine avait l'étrange sentiment qu'un sentiment de gêne les entourait, suffisamment dense, présent dans chaque atome d'air, pour qu'il en devienne presque palpable. Elle avait l'impression d'en revenir aux débuts de leurs relations, où le bonheur d'être ensemble et de s'être avoués leurs sentiments s'accompagnait d'un certain malaise, celui de deux jeunes adultes qui vivaient leur première relation sérieuse et qui était tout sauf doués quand il était question de relations humaines. Depuis, ils avaient appris à gagner en naturel, certains gestes qui leur avaient demandé beaucoup d'efforts avaient su devenir un peu plus quotidiens, et c'était une bonne chose... Mais il faut croire qu'à chaque nouvelle étape à franchir, cette gêner qui semblait avoir disparu reprenait ses droits. Quoi de plus normal, au fond ? C'était dans leurs tempéraments, et s'ils avaient réussi jusque-là à franchir ces différentes étapes, pourquoi pas celle-ci. Ce n'était pas la mer à boire que de passer du temps ensemble, ils le faisaient très souvent, déjà, mais c'était comme si cela devenait plus compliqué sous le prétexte qu'ils étaient chez elle, et qu'ils l'étaient pour quelques jours et quelques nuits. Eponine sirota son jus de pomme, elle aussi pour se donner contenance, réalisant, à la question que lui posa Aaron, que sa réponse ne saurait pas être bien palpitante. Certaines personnes vivent à cent à l'heure, ont des existences mouvementées au possible. Eponine n'était pas forcément à plaindre, c'est vrai, mais ce qui mouvementait le plus sa vie, c'était Aaron. En-dehors de ça, son quotidien était ce que beaucoup qualifieraient de banal et de maussade.

-Eh bien...
dit-elle en faisant mine de réfléchir alors que ça n'avait rien de nécessaire. Quand j'étudie pas, je lis et... je lis.

Voilà pour le quotidien on ne peut plus passionnant d'Eponine Hayes. En même temps, Aaron ne le lui reprocherait sans doute pas si son quotidien à lui était pimenté de chasses aux créatures, la lecture aussi, était son centre d'intérêt principal. Ce n'était pas pour rien qu'ils s'étaient si bien entendus. Alors oui, ils pouvaient lire chacun dans leur coin, ce ne serait pas si mal en soi. Ça ne déplairait pas à Eponine, du moment qu'elle le savait à ses côtés. Mais ce serait un peu dommage quand même.

-Tiens, tu veux voir ma bibliothèque ?


Elle lui désigna du doigt une pièce annexe au salon, qui ne servait qu'à empiler tous ses bouquins. Ce n'était peut-être pas l'activité la plus fandarde du monde que de lui proposer d'aller découvrir sa collection de bouquins (même si elle n'en était pas peu fière), mais ce serait peut-être un début. En fait, maintenant qu'elle y réfléchissait, elle ne lui avait pas fait faire le tour du propriétaire. Certes, il était déjà venu plusieurs fois chez elle, mais généralement, ils restaient dans son salon et n'en bougeaient pas. Là, s'il restait plus longtemps, forcément...

-En fait, je me rends compte que je t'ai jamais fait visiter la maison...


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Ven 20 Mai - 15:39

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Aaron ne fut pas spécialement étonné en entendant Eponine lui répondre que quand elle n’étudiait pas, elle lisait. En fait, le jeune homme aurait été plus étonné si elle avait répondu autre chose. Sur ce point, les deux jeunes gens étaient parfaitement raccord. Ce n’était pas pour rien qu’ils s’aimaient, ils avaient énormément de centre d’intérêt en commun. Alors non, Aaron n’avait aucun mal à imaginer sa petite-amie perdu dans ses lectures pendant des heures et des heures et en fait, il aimait ça. C’était peut-être un peu bizarre, mais le jeune homme n’avait pas trop de mal à les imaginer tous les deux, assit l’un à côté de l’autre, plongés dans leurs livres respectifs. Pas maintenant, ils pouvaient évidemment trouver une activité bien plus passionnante et de couple pour le moment. Mais après, plus tard, dans leurs vies futures, au quotidien. Il se projetait un peu loin, mais de toute façon Aaron savait qu’Eponine était la femme de sa vie. Ce n’était pas juste une histoire comme ça, c’était sérieux entre eux, même si le jeune homme était loin de savoir s’y prendre convenablement. Et même s’ils avaient largement le temps devant eux et qu’Aaron était loin d’être pressé, il le savait… un jour il épouserait cette fille.

Le jeune homme sortit un peu de ses songes quand Eponine lui proposa de voir sa bibliothèque, avant d’affirmer qu’elle ne lui avait en fait jamais fais visité sa maison. Effectivement, maintenant qu’elle le disait, Aaron n’avait eu l’occasion que de voir le salon de la jeune femme. Il était venu ici plusieurs fois, mais c’était souvent de passage avant de repartir. Et quand ils se voyaient, ils passaient beaucoup de temps à l’extérieur (ce qui n’était pas plus mal quand on savait qu’ils pouvaient s’enfermer chez eux pendant un long moment tous les deux). Et donc Aaron n’avait aucune idée d’à quoi pouvait bien ressembler la maison de sa petite-amie.

« On a qu’à commencer par ça alors. » Parce qu’en fait, maintenant, le jeune homme avait bien envie de voir un peu le reste de la maison. Et puis, ça serait quand même plus pratique puisqu’il devait y passer quelques jours. Et à cette idée, le jeune homme sentit une nouvelle pointe d’angoisse le prendre. Il était vraiment irrécupérable. Ce n’était pas grand-chose de passer quelques jours chez sa petite-amie, ce n’était pas comme si ça risquait de se passer mal. Quoi que… « Et après tu auras qu’à me montrer ta bibliothèque. »

Sur ça aussi, Aaron était assez curieux en fait. Il connaissait les goûts de sa petite-amie – à force quand même – mais il avait envie de voir ce qu’elle pouvait avoir dans sa bibliothèque comme lecture. Parce que mine de rien, même s’ils se fréquentaient depuis un petit temps maintenant, ils avaient encore énormément de chose à apprendre l’un de l’autre. Sur leurs goûts, leurs intérêts (même s’ils étaient quand même pas mal calé sur ces sujets), sur leurs physiques…
Les livres, c’était quand même très bien.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Ven 20 Mai - 16:01


Une étape à franchir
C'

était sûrement idiot, mais Éponine se sentait au fond soulagée d'avoir trouvé sur quoi allaient porter les prochaines minutes, même s'il ne devait s'agir que de faire rapidement le tour du propriétaire (car, concrètement, la maison de la jeune femme était bien loin d'être un palace, elle se visitait très rapidement). Ce serait une bonne manière de commencer, de combler le vide, et peut-être de briser la glace. Briser la glace, oui, alors que techniquement, il n'y avait aucune raison d'avoir à faire cela, mais Aaron et Ponine se complétaient parfaitement bien dans leurs qualités comme dans leurs défauts : pour preuve, ils se compliquaient vraiment la vie pour rien, la plupart du temps. La jeune femme hocha donc la tête avec un léger sourire (parce que moins léger que ça, elle ne savait pas faire, déjà elle souriait et c'était pas mal) et finit en une gorgée son jus de pomme avant de se relever et de prendre la main de son petit ami.

-D'accord. Tu verras, c'est pas aussi grand que chez toi, mais bon.
Elle haussa doucement les épaules. Bon, en même temps, elle vivait seule. Et elle n'avait jamais pris le risque de visiter la maison des Hellsing en entier.

Elle passa rapidement dans le salon, c'était l'endroit qu'il connaissait forcément mieux que les autres, puisque c'était sur cette pièce que donnait directement l'entrée, et qu'ils n'avaient jamais vraiment eu de raison d'aller autre part que dans cette pièce, qui au passage faisait office de salle à mange. Elle l'entraîna alors dans la cuisine, la pièce concomitante, assez étroite mais suffisamment spacieuse pour préparer des plats dignes de ce nom (même si Ponine grignotait le plus souvent et ne manger quasiment jamais un vrai repas), elle ouvrit quelques placards pour donner à Aaron un aperçu de ses réserves, mais surtout pour lui signaler qu'il pouvait se servir comme il le voulait, et qu'il ne devait pas hésiter à faire comme chez lui. Elle l'entraîna ensuite dans l'une des pièces adjacentes au couloir, où se trouvait la salle d'eau, qui finirait bien par lui être utile, et puisqu'ils finiraient par la bibliothèque, la dernière pièce qu'elle lui présenta avant celle-ci était la chambre. Cette chambre où ils dormiraient forcément tous les deux, déjà parce qu'elle n'avait évidemment pas de chambre d'amis, mais surtout parce que bon... c'était normal dans tous les cas, non ? Cette chambre n'était décorée que d'étagères, déjà en elles-mêmes recouvertes de livres. Un avant-goût de la dernière pièce à visiter de la maison.

-Voilà... Tu peux déjà mettre des affaires dans la chambre, si tu veux. Et si jamais y'a des bouquins qui t'intéressent, tu hésites surtout pas.


Durant le temps qu'il passerait chez elle, elle voulait surtout qu'il ne se dérange pas et fasse comme chez lui, pour qu'il ne se sente pas dérangé d'occuper l'espace personnel de quelqu'un d'autre. En cela, il pouvait se sentir privilégié. Ce n'était pas à tout le monde qu'elle accorderait une possibilité pareille.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 29 Mai - 13:36

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
C’était incroyable de voir à quel point Eponine et Aaron étaient capables de se compliquer la vie. Le jeune homme se sentait mal à l’aise, simplement parce qu’il devait passer quelques jours (et nuits) en compagnie de sa petite-amie chez elle. Ce n’était pourtant rien et ils auraient très bien pu le faire bien avant. Mais non, comme d’habitude, dès qu’il fallait avancer, le chasseur ressentait un nœud dans l’estomac. C’était bien plus facile pour lui de partir dans la forêt chasser quelques créatures, que de franchir une étape dans sa relation avec la jeune femme. D’ailleurs, ils avaient souvent besoin d’éléments extérieurs pour les aider. Mais avec un peu de chance, ils allaient parvenir un peu à briser la glace avec ce tour de propriétaire. La preuve qu’ils étaient loin d’être comme les autres, Aaron n’avait jamais visité entièrement la demeure de sa petite amie. Ils terminèrent donc leurs verres et Eponine attrapa sa main pour le conduire afin de faire le tour du propriétaire.

« En même temps, chez moi, il y a un tas de boulet qui squatte. »

Se permit-il d’ajouter quand Eponine affirma que sa maison était loin d’être aussi grande que la demeure Hellsing. C’était certain que la maison des chasseurs était grande, mais il fallait bien ça pour que tout le monde puisse y vivre. Et d’ailleurs, il y avait même des chambres de libres. C’était comme ça quand on ne pouvait pas s’empêcher de s’entasser dans la même maison, simplement parce qu’on portait le même nom de famille. Ils étaient destinés à toujours y vivre. Enfin normalement, Andrew n’allait pas manquer prochainement de changer un peu ce code.

Ils firent donc le tour de la maison, commençant par le salon qu’Aaron connaissait quand même déjà. La cuisine ensuite, où Eponine lui indiqua où se trouvait les différents éléments pour qu’il puisse se servir si besoin. Encore une fois, le jeune homme savait parfaitement qu’il allait avoir un peu de mal à prendre complètement ses aises dans la maison de la jeune femme, il aurait peur de simplement trop en faire. Il n’avait jamais eu l’occasion de passer du temps dans une autre maison que la sienne, qu’il connaissait par cœur et où il avait ses habitudes pour croiser le moins de monde possible. Ils firent un passage dans la salle de bain qui allait forcément lui être utile et puis la chambre. D’accord, c’était vraiment maintenant qu’il se sentait mal à l’aise, l’idée de partager ce lit avec Eponine l’angoissait inutilement. C’était normal, ils étaient en couple. Mais Aaron ne se préoccupa pas vraiment du lit et se concentra sur la pièce en général, qui ressemblait en fait fortement avec celle qu’il avait chez lui. Il manquait peut-être juste un bureau comme celui qu’Aaron avait pour travailler, puisqu’il n’était pas question pour lui de le faire en dehors de son antre.

« Tu laisses d’autres personnes toucher à tes livres… je suis déçu. »
Affirma-t-il dans un léger sourire – il n’y avait vraiment qu’elle pour lui tirer une esquisse de sourire – sur le ton de l’humour bien évidemment. Ce qui n’était pas forcément une réussite, c’était qu’il n’était pas vraiment doué. « C’est marrant, ma chambre ressemble beaucoup à la tienne. »

Il n’avait pas forcément besoin de dire ça, mais en fait ça ne faisait que mettre en avant encore une fois le fait qu’ils se ressemblaient beaucoup et donc, qu’ils étaient fait l’un pour l’autre.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 29 Mai - 14:22


Une étape à franchir
C'

est sûr, si la maison d'Aaron était bien plus grande que la sienne, ce n'était pas pour rien, c'était une demeure familiale dans laquelle tous les Hellsing étaient supposés vivre (supposés, car certains codes ne manqueraient pas d'être brisés sous peu). Eponine s'était souvent fait la réflexion qu'elle-même serait bien incapable de vivre dans ces conditions (bien que cela finirait peut-être par arriver - et même, elle espérait que ce soit le cas - si sa relation avec Aaron finissait par s'officialiser et s'ils vivaient ensemble... enfin, vu comme les deux étaient doués, c'était peut-être pas pour tout de suite). Déjà que, pour sa part, elle avait quitté la demeure de ses parents (ceux qu'elle avait cru être ses parents, du moins) dès que l'occasion s'était présentée, clamant très tôt sa soif d'indépendance... Pour cette raison, Eponine songeait que ce petit séjour chez elle pourrait aussi bien faire du bien à Aaron, après tout. Ce ne serait peut-être pas un mal pour lui que de pouvoir profiter d'un espace qu'il n'aurait à partager qu'avec elle, sans promiscuité avec le reste de sa famille. Encore fallait-il pour cela qu'ils parviennent à être à l'aise tous les deux avec la situation. En plusieurs jours et nuits, on pouvait tout de même espérer que ce soit le cas, ce même s'ils étaient de sérieux cas désespérés. Ils se dirigèrent donc dans sa chambre, et faisant mine d'ignorer bêtement le lit en son centre, elle préféra qu'ils concentrent leur attention sur les livres qui décoraient ses murs. Eponine esquissa un sourire en coin à la remarque d'Aaron. Peut-être ce dernier n'était-il pas fait pour plaisanter. Il n'empêche que la jeune femme goûtait sans mal à son humour. Au fond, c'était sans doute le principal.

-Seulement toi.
répondit-elle alors, ce qui, en plus n'était pas loin de la vérité. Personne n'avait de raison de fouiner dans sa bibliothèque, mais il est certain qu'elle ne confierait pas ses précieux ouvrages à tout le monde. Mais Aaron n'était pas tout le monde, loin de là. Chaque jour qui passait lui laissait sans mal comprendre, même, combien il était différent de n'importe qui d'autre, combien elle l'aimait, combien il lui était essentiel. Ça m'étonne pas. ajouta-t-elle quand il évoqua que leurs chambres se ressemblaient beaucoup. Ce n'était pas si surprenant, en effet, au vu de leurs ressemblances de caractères. On est pareil. ajouta-t-elle, plus sur un ton léger qu'autre chose, même si elle le pensait sincèrement.

Sans ajouter un mot de plus elle s'approcha d'Aaron et déposa ses lèvres sur les siennes. Peut-être que le meilleur moyen de briser la glace, c'était de se rappeler combien ils s'aimaient, tout simplement. Et pour tous leurs points communs, mais pas seulement, pour tout ce qu'il acceptait de faire pour elle, pour toute l'attention dont il était capable à son adresse, elle était plus que jamais certaine de ses sentiments pour lui.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 5 Juin - 20:37

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Eponine esquissa un sourire à la remarque d’Aaron, ce qui ne manqua pas de plaire au jeune homme. Cela signifiait qu’elle goûtait à sa plaisanterie, ça le rassurait assez. Parce qu’après tout, il n’était pas vraiment doué pour les plaisanteries. Mais il ne pensait pas une seule seconde les propos qu’il venait de prononcer, il se doutait bien qu’Eponine n’était pas du genre à laisser n’importe qui toucher à ses ouvrages. Elle le confirma d’ailleurs en affirmant que c’était seulement à lui qu’elle faisait cette proposition, ce qui ne manquait pas de lui plaire encore plus. C’était agréable de savoir qu’on était une exception pour quelqu’un, ce qu’il savait déjà puisqu’ils sortaient ensemble. Tout comme Eponine était une exception pour lui, elle était la seule avec qui il se sentait bien. La seule pour qui il avait envie de faire tous ces efforts et pour la simple et bonne raison du fait qu’il l’aimait. Alors oui, il s’en doutait, mais en même temps c’était particulièrement agréable d’entendre ces mots. Il ne doutait pas un seul instant du fait qu’elle l’aimait, mais par moment il doutait de sa capacité à lui d’être un bon petit-ami. Cela faisait quelque temps à présent qu’ils se fréquentaient, mais dès le départ il avait fait des erreurs. Parce que les relations humaines, ce n’était pas dans ses habitudes, encore moins une relation de ce genre. Il était gauche, mais il aimait sincèrement la jeune femme. Alors il craignait toujours de ne pas bien faire les choses et il se rendait compte que de simple mot pouvait avoir un grand effet sur lui.

Comme le fait d’entendre qu’ils étaient pareils aussi. C’était vrai, la preuve en était de cette chambre qui ressemblait énormément à la sienne. Ils avaient le même caractère, ils étaient pareil et avaient de nombreux points communs. Ce qui n’était pas forcément évident, puisqu’ils avaient besoin d’un peu de temps apparemment pour parvenir à franchir des étapes de leurs vies. Et qu’ils avaient quand même l’habitude d’être mal à l’aise dans certaine situation, comme maintenant avec le simple fait de passer quelques jours ensemble. Aaron se contenta d’adresser un léger sourire à sa petite-amie, avant qu’elle ne vienne tout simplement l’embrasser. C’était important qu’ils arrivent à briser un peu la glace là, qu’Aaron arrête de se sentir idiotement mal à l’aise parce qu’il allait passer quelque jours (et nuits) chez elle. Ils étaient bien ensemble, ils s’aimaient, c’était le principal. Ils étaient pareils, autant dire qu’il n’y avait aucune raison qu’ils ne parviennent pas à trouver un équilibre en vivant ensemble. C’était un peu une sorte de première mise en bain, avant d’envisager plus. Parce qu’à un moment donné, faudra bien envisager plus.

« Je t’aime. » Dit-il doucement, venu comme ça, quand leurs lèvres se séparèrent. Elle le savait, il le savait, mais ce n’était pas le genre de chose qu’ils se disaient constamment non plus. « L’avantage c’est que ici, on est sûr d’être tranquille. »

Parce qu’ils avaient beau être pareil et avoir le même genre de chambre, ils n’avaient clairement pas le même entourage.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 5 Juin - 21:10


Une étape à franchir
E

ponine esquissa un sourire sincère quand Aaron lui dit qu'il l'aimait après que leurs lèvres se détachaient l'une de l'autre. Quand bien même elle le savait, en dépit de sa mince confiance en elle, que c'était effectivement le cas (sans quoi il ne serait certainement pas là à ce moment précis ni n'aurait pris le parti de la soutenir comme elle le faisait), mais c'était des mots qu'ils s'adressaient relativement rarement, et qui n'en étaient, de fait, que plus précieux quand ils étaient prononcés. Ils ne perdaient pas de leur valeur parce qu'ils savaient toujours se dire ces mots au moment où ils se devaient d'être prononcés. Et ce moment était le bon, en effet, car tous les deux devaient parvenir à détendre l'atmosphère, à détendre l'atmosphère. Et pour cette raison, se témoigner à l'un comme à l'autre leurs sentiments respectifs était forcément une bonne chose. Elle lui répondit d'ailleurs par un "moi aussi" ce qu'il y a de plus sincère. La jeune femme n'avait jamais éprouvé cela auparavant, mais elle embrassait ces sentiments dans toute leur sincérité. Elle était bien avec lui, même dans leurs moments de crainte ou de doute, elle se sentait capable d'éprouver chaque moment de l'existence, les meilleurs comme les pires, si elle l'avait à ses côtés. Elle était vraiment heureuse auprès de lui, et elle ne saurait être que plus heureuse de l'avoir auprès d'elle. Il était son tout, son pilier. Jamais elle n'aurait cru pouvoir donner autant d'importance à quelqu'un au cours de son existence, et pourtant, c'était arrivé, et elle ne regrettait pas d'avoir abaissé certaines de ses barrières pour le laisser gagner une place à ce point importante dans sa vie. C'était le genre de chose qu'elle ne ferait qu'une fois, mais sans regret, surtout.

-C'est sûr
, confirma-t-elle en replaçant une mèche de ses cheveux derrière ses oreilles. Elle n'était pas certaine qu'elle aurait apprécié d'avoir les Hellsing dans son giron, pour sans cesse se sentir observée du coin de l'œil. De manière générale, Eponine tenait à son intimité. Elle ne savait vraiment pas comment Aaron faisait au quotidien, elle deviendrait dingue en moins de temps qu'il n'en fait pour le dire. Avec douceur, elle lui attrapa la main et l'invita à s'asseoir à côté d'elle sur le lit avant de poursuivre, sans perdre ce léger sourire qu'elle adressait à si peu de personnes au quotidien, elle qui était généralement des plus taciturne. Ça ne te rend pas totalement dingue, d'avoir sans cesse des gens autour de toi ? Moi je deviendrait complètement folle. Elle marqua une pause. Elle savait que le contexte familial des Hellsing était très particulier et justifiait les choix d'Aaron, mais puisque son tempérament était si proche du sien... T'as jamais envisagé d'avoir un endroit où vivre rien qu'à toi ?

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Sam 11 Juin - 22:05

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
C’était sûr oui, ils ne seraient clairement pas aussi dérangé ici que s’ils se trouvaient chez les Hellsing. Eponine vivait seule après tout, contrairement au jeune homme qui se retrouvait avec toute sa famille sur le dos (même s’il ne se doutait pas encore que son frère était sur le point de quitter la demeure et même de faire pire d’ailleurs). Autant dire que leurs chambres avaient beau se ressembler, ils n’avaient pas du tout la même façon de vivre. Même si les Hellsing savaient tous qu’Aaron n’était pas le genre de personne bon à déranger et qu’il fallait vraiment le prendre avec des pincettes. Mais cela n’empêchait que par moment, il était quand même dérangé alors qu’il se trouvait tranquillement dans sa chambre. Eponine avait de la chance de ce côté-là, il devait bien l’avouer. Le jeune homme se laissa entraîner vers le lit, où ils s’installèrent. La jeune femme avait ce sourire qu’il trouvait si craquant et qu’il devait bien avouer apprécier de savoir qu’il n’était pas adressé à tout le monde. Quand elle lui précisa qu’elle deviendrait complètement folle à sa place, Aaron n’avait aucun mal à le croire. Ils se ressemblaient après tout, ils avaient le même caractère et le jeune homme ne doutait pas un seul instant qu’elle serait complètement dingue en peu de temps chez les Hellsing. Même si en un sens, le jeune homme devait bien avouer qu’il ne voulait pas trop penser à une telle éventualité, pas pour le moment.

« Ça me rend dingue par moment… » Ce qui était vrai, même si les membres de la famille avaient quand même chacun leurs activités en dehors de la chasse et donc qu’ils ne passaient pas leur temps à se marcher dessus. « Mais je peux pas partir. »

Aaron ne pouvait pas dire qu’il n’y avait jamais pensé, l’idée lui avait déjà traversé l’esprit. Parce qu’il se disait que de cette manière, il serait bien plus tranquille et il pourrait, un temps, échapper à la vision de son père. Mais en même temps, il ne pouvait pas. C’était quand même bien plus compliqué d’associer la chasse et une vie en dehors de la demeure. Du moins, Aaron ne pensait pas que c’était vraiment évident. En plus, il y avait tous chez eux et quelque part, Aaron n’était pas si mal chez eux. Quand on ne venait pas trop lui casser les pieds.

« Je sais bien que ça doit être difficile à comprendre. » Aaron en avait parfaitement conscience, parce qu’au final il ne le comprenait pas lui-même. C’était comme ça, c’était tout. Même s’il avait un caractère particulièrement asocial, il avait beaucoup de mal à s’imaginer qu’il puisse vivre en dehors de la maison des Hellsing. Alors que ça serait tellement plus agréable pour lui de vivre tout seul dans une maison rien qu’à lui. Ou tout seul en compagnie d’Eponine. « Mais c’est comme ça, on vit tout le temps ensemble. C’est… plus pratique. »

Et forcément, cela revenait toujours au même sujet, la chasse.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Sam 11 Juin - 22:37


Une étape à franchir
E

ponine croyait sans mal son petit ami quand ce dernier affirmait que la situation au sein de sa famille le rendait dingue, par moment. Cette constante promiscuité, cette cohabitation forcée, quand on était aussi asocial et solitaire que lui, ne devait pas être facile à vivre, et la jeune femme en savait clairement quelque chose puisque son caractère n'avait rien à envier à celui du jeune homme. Mais ce n'était pas une chose qu'Aaron pouvait véritablement choisir, comme Éponine avait eu l'opportunité de le faire de son côté. Quand elle avait pris de l'avance sur la norme en abandonnant le foyer familial bien plus tôt que la moyenne (encore que l'adjectif "familial" prenait un sens différent, maintenant dans l'esprit de la jeune femme), Aaron, lui, dérogerait à cette règle établie de l'oisillon quittant le nid pour rester auprès du reste des Hellsing. En même temps, la plupart des règles ne s'appliquaient pas à cette famille, elle s'inventait ses propres règles. La jeune femme savait qu'il en était ainsi, qu'Aaron resterait avec ses cousines, sa tante, son frère et son père, parce que c'était ainsi qu'il fallait faire, parce que c'était plus pratique, et elle n'avait pas l'intention de l'en dissuader en quoi que ce soit. Elle avait accepté cet état de fait, même s'il l'inquiétait un peu à certains moments (car elle espérait bien être, à long terme, acceptée dans cette famille - certes, ils n'en étaient pas là du tout encore, mais puisque Éponine ne se voyait pas se séparer d'Aaron un jour, puisqu'elle était convaincue qu'il était l'amour de sa vie... Comment faire autrement ?). Alors oui, elle l'acceptait, il n'avait pas besoin de s'en excuser auprès d'elle, en dépit de tout ce que cela sous-entendait, ce fardeau familial, celui des chasseurs, que la jeune femme n'était pas franchement sûre de savoir embrasser un jour, même si elle serait bien capable d'en faire l'effort. Par amour pour Aaron, tout simplement.

-Je m'en doute.
dit-elle dans un léger sourire tout en serrant les mains de son petit ami dans les siennes. Tu n'as pas à te justifier, tu sais, je pense que je te comprends. Ou du moins faisait-elle tout son possible pour le comprendre autant que possible. C'était au moins là l'avantage qu'ils avaient à posséder le même caractère, tous les deux, elle pouvait sans mal se mettre à sa place, même s'ils n'avaient pas reçu la même éducation, tous les deux. Du moment que tu fais ce dont tu as envie, c'est l'essentiel. Et elle n'avait pas besoin de prétendre ces mots pour les penser, ils étaient des plus honnêtes. Même si cela scellait d'avance l'avenir du jeune homme. Et peut-être, de fait, le sien aussi, par la même occasion. Je ne jugerai jamais aucun de tes choix.

Et en prononçant ces mots, elle espérait qu'il soit capable, de son côté, de faire de même, mais elle devinait que sur le sujet qui l'intéressait en particulier, ce ne serait pas si simple.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 26 Juin - 14:56

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Aaron et Eponine avaient beau se ressembler sur beaucoup de point, de par leurs caractères déjà, ils n’avaient vraiment pas la même manière de vivre. La jeune femme avait quitté rapidement le nid de ses parents (qui n’étaient au final pas vraiment ses parents, ce qui devait donc jouer avec son choix), Aaron lui n’avait pas l’intention de le quitter. Il lui était arrivé d’y penser par moment – surtout dans les moments où il était particulièrement agacé par les membres de sa famille – mais il ne se voyait vraiment pas le faire un jour. Il ne s’imaginait pas vivre un jour en dehors de ces murs, ne plus vivre dans cette chambre. Le fait de passer quelques jours avec Eponine était déjà bien exceptionnel, c’était la première fois qu’il découchait de chez lui. Aaron n’en aurait pas voulu à Eponine qu’elle ne comprenne pas, qu’elle n’accepte pas le fait qu’Aaron risquait de passer tout le reste de sa vie auprès de sa famille. Ce qui sous-entendait au passage qu’il ne s’installerait jamais ailleurs, avec personne. Et donc si un jour ils voulaient vivre ensemble (ce qui risquait fort d’arriver à un moment donné, même s’ils avaient l’habitude d’être un peu plus lent que la moyenne tous les deux), ça serait chez les Hellsing. Mais Eponine faisait preuve d’une ouverture d’esprit extrême (ce qui contrastait énormément avec la sienne), puisqu’elle affirma qu’elle ne jugerait jamais un choix qu’il ferait. Aaron ne savait pas vraiment si on pouvait dire qu’il faisait le choix, il n’avait peut-être pas vraiment l’occasion de le faire en réalité. Il n’avait rien choisi, c’était comme ça tout simplement. Mais il faisait effectivement le choix de ne pas s’opposer à son père autant qu’il le pourrait, s’il en avait vraiment envie. C’était donc tant mieux si Eponine n’avait rien contre ce choix qu’il avait fait sans vraiment faire. Ce qu’il n’était pas forcément capable de faire. Aaron n’avait aucune envie d’aborder ce sujet, mais il était évident qu’il restait encore en suspens entre eux depuis qu’il l’avait découvert. Eponine avait bien plus de fascination pour les créatures qu’il ne pourrait vraiment le comprendre…

« Même quand ceux-ci t’impactent directement ? »
Aaron ne lâchait pas la main d’Eponine. « Je veux dire… » D’accord, il n’était vraiment pas doué pour ce genre de chose. C’était vraiment une épreuve pour lui quand il devait se dévoiler un peu plus, quand il devait parler de ce qu’il ressentait, quand il devait juste être humain. « Je suis destiné à passer ma vie chez mon père, à faire ce que tout Hellsing doit faire. » Il en était fier d’être un chasseur, c’était ce qu’il avait toujours voulu être. Mais le sujet était bien plus délicat avec Eponine à présent, ce qu’il n’aimait pas vraiment. « Et j’ai envie d’être avec toi. » Il était avec elle déjà, bien sûr, mais par ces mots il signifiait simplement à haute voix qu’il avait envie de passer toute sa vie avec la jeune femme. « Alors forcément, ça te touche directement tout ça… »
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 26 Juin - 15:19


Une étape à franchir
E

ponine était forte de ses choix et de ses opinions. Il lui arrivait parfois de douter, bien sûr, à qui cela n'arrive-t-il pas, mais de manière générale, elle savait où elle allait, ce qu'elle avait envie de faire, et ce qu'elle pensait juste... Pour autant, si quelqu'un avait su modifier son regard sur la vie, c'était bien Aaron. Jusque-là, elle n'avait vécu que pour elle-même, quitte à renier l'opinion de ses proches (jusqu'à celle de ses parents, même s'ils ne l'étaient techniquement pas vraiment), elle avait toujours tracé sa propre route et n'avait pas envisagé de suivre quelqu'un d'autre sur la sienne. Mais le chasseur avait changé quelque chose en elle. Oh, elle restait fidèle à elle-même, bien sûr, mais par moments, elle se rendait compte des nombreuses concessions qu'elle se sentait capable de faire pour lui, pour la simple et bonne raison qu'elle ne supporterait pas de perdre l'homme qu'elle aimait. Elle avait accepté sa fonction de chasseur, était prête à abandonner ce désir tenace de devenir une créature un jour, prête à faire tout son possible pour se faire intégrer au sein de la famille Hellsing... Tout cela parce qu'elle savait que c'était des conditions nécessaires pour espérer rester avec lui, et c'était finalement un mince sacrifice en comparaison de celui que représenterait le fait de le perdre... Même si, bien sûr, par moments, elle se disait qu'elle aurait préféré qu'Aaron puisse choisir d'autres chemins, baisser les armes, vivre avec elle dans une maison qui ne serait rien qu') eux et oublier la haine ancestrale qui le liait au reste de sa famille. Elle le savait, c'était bien trop demander. Alors elle ne le demanderait pas. Les propos qu'il prononça à son adresse ne purent s'empêcher de lui emballer le cœur. À ses yeux, il était certain qu'elle voulait passer le restant de sa vie avec Aaron, mais elle ne l'avait jamais exprimé ainsi, et lui non plus. C'était une première. Ou plutôt, ce qu'elle lisait entre les lignes était une première. Ils l'avaient tous deux plus ou moins su sans se le dire, mais ils l'exprimaient pour la toute première fois.

-Je sais...
Elle esquissa un léger sourire. C'est sûr, c'est pas comme ça que j'imaginais mon avenir, mais... Elle marqua une légère pause. Je préfère largement l'imaginer avec toi. Alors s'il faut qu'un jour, je vienne m'installer avec ta famille, je le ferai.

Il se demandait si cette question l'avait déjà travaillé comme pour elle-même. Elle pensait que oui, et si c'était le cas, elle avait à cœur de le rassurer. Ils trouveraient leur équilibre, quoi qu'il arrive. Dans tous les cas, Eponine ne voulait pas renoncer à Aaron, sûrement pas. Elle préférait envisager tout type de scénario où leur histoire demeurerait vivace plutôt que de se rappeler à ses désirs d'adolescence, desquels il ne faisait pas partie, puisqu'elle ne le connaissait pas alors.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 3 Juil - 22:55

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Aaron n’avait jamais vraiment pris la peine de dire à Eponine qu’il avait envie de passer le reste de ses jours en sa compagnie, qu’il voulait qu’ils vivent ensemble un jour. Le jeune homme vivait avec la jeune femme sa première histoire d’amour – parce qu’il était bien trop difficile à supporter pour ça de toute façon – mais elle était vraiment sérieuse. Le chasseur ne se voyait pas vraiment un jour vivre sans Eponine. Même si ce n’était pas toujours rose, même s’ils arrivaient par moment qu’ils passent par quelques crises (en grande partie parce qu’ils n’étaient pas bien doué pour les relations humains tous les deux, mais surtout Aaron), Aaron aimait Eponine comme jamais et il ne se voyait pas du tout vivre sans elle un jour. Alors oui, son avenir la concernait directement donc, même s’ils n’avaient encore jamais pris le temps d’en parler. Il valait sans doute mieux qu’ils prennent leurs temps de toute façon (même si, si jamais on les laissait faire, ils prendraient beaucoup trop de temps), mais cela ne faisait aucun doute pour le jeune homme. Son avenir avait un rapport direct avec celui de la jeune femme, si jamais c’était son désir aussi. C’était un peu ce qu’il lui disait maintenant, même s’il n’était pas aussi direct qu’il le faudrait sans doute. Mais par chance, Eponine parvenait à lire entre les lignes. Il n’était pas à l’aise en relation humaine, même si c’était de mieux en mieux avec Eponine. Il se sentait bien avec elle, il se sentait naturel en sa compagnie, mais il craignait toujours un peu quand ils franchissaient des étapes. Comme celle de parler de leurs avenirs par exemple, celui qu’ils pouvaient avoir en commun tous les deux.

Eponine affirma d’ailleurs qu’elle n’avait pas envisagé son avenir de cette manière d’ailleurs. Aaron s’en doutait bien, ils avaient quand même leurs différences. Le fait que la jeune femme apprécie un peu trop les créatures par exemple. Il était évident qu’elle n’avait pas dû rêver de vivre chez les chasseurs de créature (puisque c’était un peu le sujet de leur conversation). Et Eponine affirma alors qu’elle était prête à venir vivre avec sa famille, simplement parce qu’elle imaginait son avenir en sa compagnie. Les propos de la jeune femme tirèrent un sourire à Aaron, de ceux qu’ils ne savaient pas vraiment faire autrement qu’avec sa petite-amie. Elle avait bel et bien compris ce qu’il avait voulu dire par ses propos, elle avait compris où il voulait en venir. Et il ne pouvait qu’en être heureux, vraiment. Aaron aurait aimé pouvoir apporter autre chose à sa petite-amie, surtout qu’elle ne se voyait pas à la base vivre de cette manière. Mais il ne pouvait pas… c’était vraiment compliqué.

« Tu ferais ça ? » Demanda-t-il, même s’il n’avait pas vraiment besoin qu’elle confirme. Il avait bien entendu ses paroles. Mais bon, il ne pouvait pas s’empêcher de douter, c’était naturel chez lui. « Je suis désolé de ne pas pouvoir t’offrir plus, ce que tu aurais vraiment aimé. »

Il l’était oui, mais il savait qu’il ne pouvait pas changer.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 3 Juil - 23:20


Une étape à franchir
É

ponine se contenta de hocher la tête quand son petit ami lui demanda si elle se sentait véritablement prête à vivre chez les Hellsing le moment venu, pour rester avec lui, même si cela signifiait qu’il lui faudrait renoncer à un peu de sa liberté, même si cela voudrait dire qu’elle adopterait en même temps que ce nouveau mode de vie la vocation ancestrale des Hellsing, qui reposait avant tout – il ne faut pas se leurrer – sur la chasse aux créatures. Elle le ferait, oui, elle ferait toutes ces choses auxquelles elle n’aurait jamais concédé de son plein gré, pas parce que ses convictions avaient réellement changé mais parce qu’elle savait que telle était la condition sine qua non pour demeurer auprès de l’homme qu’elle aimait. Et elle le voyait, elle le savait pertinemment : elle l’aimait bien assez pour bouleverser pour lui sa vie entière… Ce même si, de toute évidence lui-même n’y serait pas près pour elle. Une chose qu’elle décidait de ne pas trop lui reprocher pour autant. Elle savait bien que ce n’était pas aussi simple pour lui que pour elle, elle n’avait pas reçu l’éducation (pour ne pas dire le conditionnement) stricte et rigoureuse du jeune homme, loin de là, et il était de fait plus simple pour elle d’envisager un mode de vie différent de celui dont elle avait pu rêver jusqu’alors.

-Tu m’offres déjà plus que ce que je pensais vouloir avant de te connaître,
répondit-elle en baissant légèrement les yeux, toujours un peu mal à l’aise quand il fallait passer aux grands aveux d’affection, ce même s’ils s’en étaient déjà fait plus d’un, tous les deux. Elle était sincère, elle n’avait pas du tout les mêmes aspirations avant de le rencontrer, tout simplement parce qu’elle ne le connaissait pas. À présent, quels que puissent être ses plans concernant l’avenir, Aaron en faisait invariablement partie, pour le meilleur comme le pire. C’est vrai, j’aimerais que tu penses que ne pas respecter à la lettre les plans que tu t’étais fixés pour moi n’est pas si grave… ajouta-t-elle, ne pouvait s’empêcher de nuancer tout de même un peu son propos. Tout simplement parce qu’elle songeait parfois qu’à un choix près, il pourrait peut-être un jour décider de pointer une arme sur elle et n’éprouver aucun scrupule à l’éliminer. Mais si ça doit te rendre malheureux, je ne veux pas que tu changes.

Mais elle aimerait bien, parfois, force lui était de le reconnaître, qu’il la surprenne en empruntant des voies qui ne lui étaient pas coutumières, en prenant des décisions contraires à ses aspirations, tout simplement parce qu’il pourrait songer, peut-être, qu’elle en valait la peine. Elle aimerait sentir qu’elle passait avant les Hellsing, avant cette incessante chasse aux créatures. Elle aurait aimer passer avant ce patrimoine bien lourd à porter… Mais elle pouvait bien se contenter de ce qu’elle avait pour ne pas le perdre… En souhaitant un peu, au fond que Aaron lui aussi veille à ce que la vie de la jeune femme ressemble un peu plus à ce qu’elle avait planifié autrefois.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 10 Juil - 15:28

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Aaron ne pouvait que se rendre compte plus fortement maintenant qu’il avait énormément de chance d’avoir Eponine dans sa vie, de tout ce qu’elle était prête à sacrifier pour lui. C’était un constat agréable et désagréable à la fois. Le jeune homme devait bien avouer qu’envisager le fait que l’humaine vienne vivre chez les Hellsing était un soulagement pour lui, parce qu’il ne se voyait pas dans le futur sans elle, mais qu’il craignait qu’elle n’accepte pas l’héritage de sa famille. Et de toute évidence, Aaron ne pouvait pas renoncer à cet héritage. Sa vie toute entière tournait autour de cet héritage, de son rôle de chasseur, jusqu’à ce qu’Eponine y entre. Maintenant, par moment, le jeune homme se sentait un peu partagé. Non pas parce qu’il pensait pouvoir changer sa vision du monde, il n’avait aucune envie d’abandonner son rôle. Mais il savait que sa petite-amie avait cette affection particulière pour les créatures, qui faisait qu’elle pouvait très bien les mener dans une situation compliqué. Il le lui avait dit, si elle devait devenir une créature, il n’hésiterait pas à la tuer. Du moins, c’était ce qu’il pensait en y réfléchissant maintenant, parce que sa petite-amie ne serait plus la même en devenant une créature. Mais en même temps, constater à quel point la jeune femme était prête à faire des sacrifices pour lui, ça ne pouvait que lui donner à réfléchir. Ce qui les propos de la jeune femme ne pouvait qu’intensifier. Il comprenait parfaitement le sous-entendu quand elle affirmait qu’elle aimerait qu’il juge que faire certain écart pour elle n’était pas grave. Comment ça ne pourrait pas être grave ? Aaron baissa son regard, ne sachant pas vraiment quoi répondre à ces propos. Même s’ils avaient déjà eu l’habitude de s’ouvrir mutuellement l’un à l’autre, ce n’était jamais un exercice vraiment facile. Il n’était vraiment pas doué pour ça, bien au contraire. Il avait l’impression d’être un incapable.

Evidemment, Aaron ne pouvait pas affirmer à Eponine qu’il pouvait bien prendre des décisions qui allaient à l’encontre de son héritage, de son avenir, de son devoir, pour elle. Il ne pouvait pas faire une telle chose, parce qu’il ne se sentait pas capable de le faire (même si les choses seraient sans doute bien différentes s’il se retrouvait vraiment confronté au « problème »). Et en même temps, le jeune homme n’aimait pas l’idée qu’il puisse la perdre un jour. Il appréciait sincèrement les sacrifices qu’elle était capable de faire pour lui, mais il craignait un peu de ne pas parvenir à lui rendre la pareil, à être vraiment digne d’elle. Le jeune homme releva doucement son regard vers sa petit-amie.

« C’est de ne plus t’avoir dans ma vie qui me rendrait malheureux. »

Lui dit-il alors doucement, toujours un peu mal à l’aise quand il était question de se dévoiler de la sorte. Est-ce qu’il la méritait vraiment ? Il se posait la question depuis toujours, mais encore plus maintenant. Elle serait peut-être plus heureuse dans une autre vie, sans avoir besoin de renoncer à une part d’elle pour lui. Même si l’idée de la perdre ne manquait pas de lui briser le cœur.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 10 Juil - 16:09


Une étape à franchir
É

ponine s'était toujours un peu considérée comme quelqu'un d'égoïste, le genre de personne qui faisait toujours passer ses intérêts avant celui des autres. Et d'ordinaire, c'était une chose qu'elle assumait parfaitement. Ça lui était égal, que ça fasse d'elle une personne que l'on puisse considérer comme détestable, parce que l'opinion des autres, justement, ne comptait pas jusqu'alors. Mais la situation avait évolué, dorénavant. L'opinion de quelqu'un d'autre comptait, maintenant, et une autre personne importait plus qu'elle-même, Aaron, sans prévenir, avait pris cette importance dans sa vie, et la jeune femme s'en sentait parfois déstabilisée, parfois heureuse, tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle pouvait bien tout lui sacrifier. Et il se pouvait certainement que, à un moment ou à un autre, elle finisse par songer que lui aussi devrait lui sacrifier certaines choses. Mais qu'importe... Pour l'heure, elle était sûre de ses choix et de ses décisions, elle y avait mûrement réfléchi. La jeune femme était amoureuse, c'était un sentiment qui ne se contrôlait pas, un sentiment au nom duquel elle pouvait bien oublier un temps que sur certains points, son petit ami ne changerait jamais. Elle tenait vraiment à lui, elle l'avait aimé tout d'abord pour ce qu'il était après tout, et une part de ce qu'il était, c'était un chasseur chevronné qui ne faisait preuve d'aucun scrupule vis-à-vis des créatures. Elle savait qu'il faisait déjà des efforts pour elle. Le fait qu'il soit présent en cet instant même chez elle, conscient qu'elle avait besoin de sa présence à ses côtés, c'en était bien la preuve. Et quand il lui disait des mots tels que ceux qu'elle venait de prononcer, elle ne pouvait que se sentir bien et rassurée, elle savait qu'il était totalement sincère.

-Ça n'arrivera jamais
, affirma Eponine en regardant le jeune homme dans un sourire qu'elle voulait ce qu'il y a de plus doux et rassurant possible.

Et en effet, ça n'arriverait pas, elle ne voulait pas que ça arrive, elle ne le supporterait pas, elle tenait bien trop à lui, il avait pris bien trop d'importance dans sa vie pour qu'elle puisse supporter de demeurer loin de lui. Leurs destins étaient liés. Elle l'avait décidé, choisi, et assumé. Elle ne laisserait jamais rien l'empêcher, c'était tout bonnement hors de question pour elle. Elle resterait toujours dans sa vie, et jamais elle ne le laisserait être malheureux si elle pouvait l'empêcher... mais rien n'était moins sûr. Comme pour le rassurer définitivement et surtout pour renforcer son propos, elle déposa de nouveau ses lèvres sur les siennes, avec autant de douceur que possible, qui témoignait autant de son amour, de son envie de le rassurer une bonne fois pour toutes, et aussi d'une envie qu'elle n'analysait peut-être pas en tant que telle.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Jeu 14 Juil - 16:09

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Ils avaient peut-être l’art de compliquer trop rapidement une situation qui n’avait pas besoin d’être plus compliquée encore. En soit, ils n’avaient pas forcément besoin de parler de tout cela. Aaron était venu à la base pour soutenir sa petite-amie dans l’épreuve qu’elle traversait, parce qu’elle avait appris que ses parents n’étaient pas ses vrais parents. Mais en même temps, ce n’était pas plus mal qu’ils parlent un peu de leur avenir. Le jeune homme n’avait aucune idée de comment il allait être, de ce qu’ils allaient devenir avec les mois et les années. En même temps, avant de rencontrer Eponine, le jeune homme n’avait jamais eu besoin de se poser ce genre de questions. Il s’était imaginé pendant très longtemps célibataire endurcit, incapable d’apprécier la moindre présence féminine (et masculine aussi, il était certain que des membres de sa famille avaient dû finir par se poser des questions concernant son orientation sexuelle). Cela ne l’aurait pas dérangé sans doute, il aurait chassé sans se poser vraiment de question. Sauf qu’Eponine était entrée dans sa vie et qu’elle avait tout changé. Maintenant, le jeune homme était bien incapable d’imaginer son futur loin de celle qu’il aimait. Il l’aimait plus que tout, ce n’était pas une histoire banale qui pouvait rassembler deux personnes. Aaron savait que c’était vraiment fort, parce qu’il ne se serait pas perdu dans une histoire pas sérieuse.

Le jeune homme ne savait vraiment pas s’il était capable de changer pour elle, il n’avait pas vraiment envie de penser à ce genre de chose – ce qui n’allait pas manquer une situation d’approcher bien trop vite et de le forcer à avoir ce genre de pensée – parce qu’il n’était vraiment pas certain de pouvoir y arriver. Quoi qu’il savait une chose, il en était persuadé, sans elle, il ne pouvait qu’être malheureux. Aaron afficha un léger sourire quand Eponine lui affirma que ça n’arriverait jamais. Elle voulait le rassurer et ça marchait en partie, mais quand même. Il ne pourrait qu’être malheureux si elle disparaissait de son existence, il avait bien trop besoin d’elle. Il le savait depuis un moment, il s’en rendait encore plus compte maintenant qu’elle lui avait clairement dit pouvoir sacrifier certain de ses rêves pour lui. Mais, la méritait-il vraiment au final ? Le jeune homme ne répondit rien aux propos de la jeune femme, se contentant simplement de recevoir ce baiser qu’elle lui offrit et d’y répondre. Il n’avait pas cru qu’un contact humain puisse lui être si agréable que cela avant de rencontrer Eponine, avant qu’elle ne pose pour la première fois ses lèvres sur les siennes. Comme maintenant, il aimait quand elle l’embrassait, il aimait l’embrasser. Il aimait cette sensation qui savait se répandre en lui quand ils s’embrassaient, sensation bien plus forte aujourd’hui. Peut-être parce qu’ils avaient de nouveau ouverts chacun leurs cœurs, qu’ils avaient pris la peine de se parler un peu plus de ce qu’ils ressentaient. Aaron ne pouvait vraiment pas en douter en cet instant, il aimait Eponine plus que tout et il avait envie de l’avoir dans sa vie jusqu’à la fin de ses jours.

Se laissant un peu porté par le moment, par ce qu’il ressentait, par ce baiser, Aaron glissa ses doigts dans les cheveux d’Eponine pour prolonger le contact de leurs lèvres et l’intensifier par la même manière, un peu fébrile.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Jeu 14 Juil - 16:38


Une étape à franchir
É

ponine savait, dans des moments comme celui-ci, où Aaron et elle partageaient ce qu'ils avaient exactement sur le cœur, qu'elle avait raison de vouloir renoncer à certains de ses principes pour lui. D'aucuns diraient que ce n'était pas la bonne attitude à adopter, qu'elle devrait avoir honte de dénigrer qui elle était pour le simple plaisir de rester avec l'homme qu'elle aimait, peut-être qu'elle faisait reculer la condition féminine de quelques siècles. Mais c'était sa vie, ses choix, et l'opinion des autres lui importait peu, en réalité. Quand on avait la chance de faire la connaissance de la personne qui vous correspond mieux qu'une autre, de son âme sœur, ce n'est pas des conflits de pacotille (quoique certains étaient conséquents) qui devaient tout remettre en cause. Elle n'avait pas éprouvé cela avant de le connaître, elle n'éprouverait plus jamais cela après l'avoir connu.. Elle le savait très bien. Elle était amoureuse, voilà tout. Elle aimait Aaron Hellsing, profondément, et c'était tout ce qu'elle cherchait à lui témoigner dans le baiser qu'elle lui adressait, et qu'il lui rendit avec une intensité qu'elle n'avait jamais eu le sentiment qu'il lui ait adressé jusqu'alors, tandis qu'il avait passé une main dans ses cheveux. Son cœur s'était mis à battre la chamade. Elle n'arrivait malheureusement pas à s'empêcher d'analyser ce qui lui arrivait, et même si elle ne l'avait jamais expérimenté jusqu'alors, elle pensait très bien comprendre ce qui lui arrivait. Le cœur battant, les mains moites, le corps traversé de frissons. Elle se sentait presque trop triviale que de le ressentir ainsi, mais elle avait tout simplement envie d'Aaron. Le jeune homme exacerbait le moindre de ses désirs. Aucun autre homme n'avait jamais réussi à lui faire un tel effet, personne n'avait jamais su lui faire de l'effet. Elle découvrait de nombreuses choses sur elle-même au contact d'Aaron. Elle n'avait aucune envie que ça s'arrête.

Timidement, de crainte qu'il ne rejette son geste, elle glissa doucement une main sous son haut, sans séparer un seul instant ses lèvres des siennes. Elle n'avait jamais rien voulu presser, elle ne s'était pas sentie prête, elle n'avait pas été sûre qu'il soit prêt non plus. Mais là, maintenant, tout de suite, elle se disait que si ça pouvait être le moment, alors elle voulait que ce le soit. Même si, quelque part, la perspective était angoissante, qu'elle l'avait été plus encore quand ils avaient décidé de passer plusieurs nuits ensemble, mais excitante, surtout. Elle en avait envie, et elle se sentait prête, mais elle n'avait que son baiser comme indice qu'il pouvait l'être aussi. Elle ne pouvait même pas être certaine, même, qu'il le veuille, l'ait envisagé, ou ait tout simplement ce qu'il leur fallait de protections nécessaires.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Sam 16 Juil - 15:17

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Le baiser qu’il rendit à Eponine était plus intense que ce qu’il n’avait jamais fait. Ils avaient déjà eu l’occasion de s’embrasser de nombreuses fois, longuement, amoureusement, mais pas à ce point-là. Les doigts d’Aaron avaient glissé par instinct dans les cheveux de la jeune femme, l’approchant plus encore de lui et intensifiant encore une fois ce baiser. Il ne pouvait pas ignorer les effets que cela lui provoquait. Il parvenait, évidemment, à comprendre ce que cela voulait dire, ce qu’il ressentait et la raison de ces sensations qu’il n’avait pas vraiment habitude d’avoir. Il n’était pas idiot et même s’il n’avait aucune expérience de ce genre, il savait parfaitement ce que cela signifiait. Le jeune homme avait envie de sa petite-amie. Ce qui était en soit parfaitement normal, mais qui était vraiment particulier pour lui. Il n’avait pas l’habitude de ce genre de chose, il n’avait pas l’habitude de ce genre d’envie. Quand Eponine glissa ses mains sous son haut, le jeune homme sentit un long frisson traverser son échine, il comprenait qu’elle devait penser à la même chose que lui. C’était le signe qu’elle avait envie aussi non ? Leurs lèvres ne se séparèrent pas et Aaron était parfaitement conscient de ce qui était en train d’arriver. Sa main libre était d’ailleurs posée sur la cuisse d’Eponine, une proximité qu’ils n’avaient pas vraiment connue jusqu’à présent.

Et pourtant, Aaron y avait déjà pensé. D’ailleurs, quand elle lui avait demandé de passer quelques jours avec elle dans sa maison, quand il avait songé au fait qu’ils allaient partager un lit ensemble pendant plusieurs nuit, le jeune homme n’avait pas pu s’empêcher d’y penser. C’était assez naturel après tout, c’était normal dans un couple. Mais c’était vraiment angoissant et c’était justement pour cette raison précise qu’il avait angoissé à ce point quand il était arrivé. C’était normal oui, mais quand même. Aaron n’était pas certain d’être vraiment prêt. Du moins, il ne l’avait pas été jusqu’à présent, mais c’était sans doute le cas maintenant quand même. Aaron savait bien qu’il se posait vraiment trop de question, qu’il faudrait vraiment qu’il décide de ne pas se prendre à ce point la tête. Mais c’était plus fort que lui. Et en même temps, il se rendait compte qu’il en avait vraiment envie, c’était peut-être le signe qu’il était prêt. Mais ça ne l’empêchait clairement pas d’angoisser quand même, parce que dans tous les cas il était complètement inexpérimenté. Jusqu’à présent, ça ne lui avait jamais posé de problème, mais maintenant il se rendait compte qu’il était un peu trop perdu.

« Je… » Dit-il le cœur battant comme jamais, quand leurs lèvres se séparèrent une seconde. « Je ne sais pas du tout… »

Bon, ce n’était sans doute pas le moment de le préciser, surtout qu’Eponine le connaissait suffisamment bien pour le savoir. Il n’avait sans doute pas de raison de le préciser justement à ce moment, ce n’était surement pas bien venu, mais tant pis. Il était vraiment perdu là, maintenant.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Sam 16 Juil - 15:42


Une étape à franchir
C

e qui pouvait paraître évident à bien d'autre (et encore plus à leurs âges) ne l'était de toute évidence pas pour Eponine et Aaron. Et pour cause, le couple n'avait jamais été à ce point intime, et individuellement, l'un comme l'autre n'avaient jamais été aussi proches de quelqu'un d'autre. Aaron n'était pas le seul à se sentir anxieux. Il en était de même pour la jeune femme. Son cœur battait la chamade, elle avait à la fois l'envie de continuer, d'écouter le désir qu'elle avait senti naître en elle, et l'envie de tout arrêter, parce que tant qu'ils ne faisaient rien, quand l'acte demeurait une éventualité qui n'avait rien de nécessaire, elle pouvait être sûre d'elle, sûre d'eux, et convaincue de ne pas le décevoir. Sauf qu'il était certainement trop tard, déjà... Ponine avait beau être angoissée à l'idée de vivre sa première fois, elle n'avait pas envie de s'arrêter. Il fallait bien qu'ils franchissent cette étape à un moment ou à un autre, non ? C'était normal, ça faisait partie de l'intimité de la plupart des couples, et il n'y avait pas à en faire tout un plat. Elle se sentait prête, elle voulait croire, en sentant son épiderme frissonner sous ses doigts et sa main se déposer sur sa cuisse, qu'il en était de même pour lui. Ils s'aimaient, il le voulaient, c'était le bon moment, non ? Ou peut-être qu'ils devaient attendre encore un peu. Le jeune homme, quand leurs lèvres se détachèrent un instant l'une de l'autre. Il ne savait pas du tout. Elle esquissa un léger sourire. Elle ne pouvait que comprendre ses doutes. Elle en éprouvait, elle aussi, bien sûr. Et c'était rassurant de savoir que lui aussi, que c'était une chose qu'ils allaient découvrir ensemble, même si ce serait sûrement très maladroitement. Après tout, s'ils savaient si naturellement s'embrasser, sans avoir à y réfléchir sans cesse, ils pouvaient bien atteindre ce nouveau seuil de proximité, non ?

-Moi non plus
, répondit-elle doucement.

Mais ils n'étaient pas plus bêtes que n'importe qui d'autre, non ? Ponine était une scientifique, elle savait parfaitement comment les choses fonctionnaient en théorie. La pratique, ça ne devait pas être si délicat, non ? Elle connaissait tout un tas de crétins au QI bien moins développé que le leur qui y parvenait sans problème, alors ils en étaient bien capables. Il fallait seulement parvenir à mettre de côté leurs appréhensions (plus facile à dire qu'à faire). La jeune femme considéra un instant son petit ami du regard. Ils pouvaient cesser là, bien sûr, ce n'était pas si grave. Mais elle ne le voulait pas. À la place, elle se laissa guider par son instinct et retira son haut, puis dégraffa son soutien-gorge. Puis elle s'approcha de Aaron pour s'emparer de nouveau de ses lèvres, avant de s'appliquer à retirer son haut à lui aussi. C'était un début, non ?

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 683

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 17 Juil - 11:39

Eponine & Aaron
Une étape à franchir
Si Eponine restait encore en âge de connaître sa première fois, ça faisait un moment qu’Aaron l’avait dépassé. En soit, ce n’était pas un souci, chacun faisait comme il le voulait. Mais quand même, confronté à cette situation, le jeune homme se sentait quand même un peu gauche. Il n’avait pas besoin de beaucoup pour manquer d’assurance quand il était question des autres humains. S’il parvenait à se montrer fier comme un pou en compagnie de sa famille (quoi que devant son père, il ne faisait jamais le malin de toute façon), ce n’était pas le cas autrement. Il se sentait à l’aise avec Eponine depuis le temps qu’ils se fréquentaient, il parvenait à déposer ses lèvres sur les siennes sans gêne. Mais c’était la première fois qu’ils étaient si proches, que l’idée d’une intimité plus poussée arrivait entre eux. Et quand on voyait la difficulté qu’ils avaient eu à l’idée de s’embrasser la première fois, de s’avouer leur sentiment, ce n’était pas étonnant qu’ils aient un peu de mal maintenant. Aaron ne savait pas, il ne savait rien. Il savait la théorie de la chose quand même – il n’était pas idiot non plus – mais il n’avait aucune idée de comment il devait s’y prendre, s’il serait à la hauteur. Parce qu’il y avait ça aussi, le jeune homme n’avait pas envie de décevoir sa petite-amie. Si le chasseur osait croire que leur relation se basait bien plus sur leur caractère, leur rapprochement mental que sur leur physique, il savait quand même que c’était une part importante. Du moins, s’ils voulaient être un couple normal. Mais en même temps, s’il angoissait clairement en ce moment, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de continuer quand même.

Quand Eponine prit la parole, affirmant qu’elle non plus ne « savait pas », Aaron afficha un léger sourire. Au fond, c’était sans doute le mieux pour tous les deux. Ils apprenaient ensemble, ils s’apprivoisaient ensemble. Même s’il y avait de forte chance qu’ils soient clairement maladroits, au moins il le vivait ensemble. Et c’était ce qui comptait le plus. Aaron n’avait jamais eu besoin de se contenir, il n’avait jamais eu envie de franchir un tel cap avant. Parce qu’Eponine était la première fille qu’il aimait, la première fille qu’il embrassait, la première à être capable de lui retourner les sens. Aaron devait simplement arriver à mettre un peu ses angoisses de côtés, arrêté d’analyser complètement la situation et se laisser porter par ses sensations. Eponine fit le premier pas alors, après qu’ils aient échangés leurs regards pendant quelques secondes. Elle retira son haut et dégrafa son soutien-gorge. D’accord, c’était la première fois qu’Aaron voyait cette partie du corps d’une femme nue. C’était un peu… perturbant. Elle s’approcha de lui, l’embrassant de nouveau et rapidement il se retrouva également torse nu. Aaron déposa ses mains dans le dos de la jeune femme, l’approchant un peu plus de lui sans que ses lèvres ne quittent les siennes. Il pouvait sentir la poitrine d’Eponine contre la sienne et concrètement, ça n’avait vraiment rien de désagréable. Sa peau frissonnait au contact de la sienne et il n’y avait pas que ça qui frissonnait dans son corps. Doucement, le jeune homme allongea sa petite-amie sur le lit, sans que leurs lèvres ne se séparent, laissant ses mains glisser sur sa peau douce, parcourant ces courbes qu’il découvrait. Sachant parfaitement qu’il devait être un peu entreprenant à son tour (même s’il continuait évidemment d’angoisser, à croire qu’il serait incapable de ne plus le faire), il entreprit de retirer le pantalon de la jeune femme, pour qu’ils puissent se retrouver parfaitement nus.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 672

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   Dim 17 Juil - 12:02


Une étape à franchir
Q

uand bien même ce n'était vraiment pas une obsession pour elle (comme elle avait parfois le sentiment que ce l'était pour certains autres), elle avait bien évidemment songé à sa première fois, déjà. Même si elle était encore assez jeune, au fond, elle arrivait à l'âge où toutes les jeunes femmes autour d'elle avaient déjà goûté au "fruit défendu", et on pouvait dire qu'elle était quelque part une retardataire. Elle se fichait suffisamment de l'opinion de ses pairs pour se moquer, concrètement, qu'ils la pointent du doigt sous le prétexte qu'elle était encore vierge, elle n'avait pas voulu faire comme ses filles qui se livraient trop vite pour faire "comme tout le monde", elle n'avait pas voulu considérer sa première fois comme une formalité sociale qu'on accomplit pour en être débarrassée. Ponine n'était pas la personne la plus romantique que notre terre ait jamais portée, mais sur ce point, elle l'était peut-être plus que la norme. Si elle devait le faire, elle voulait le faire avec un homme qu'elle aimait et estimait, et pas seulement ça, un homme à qui elle accepterait de confier son corps parce qu'elle savait qu'elle pouvait même lui confier sa vie les yeux fermés. Et cet homme, elle l'avait en face d'elle. Oui, sa première fois, elle y songeait bien plus souvent depuis qu'elle était avec Aaron, tout simplement parce qu'elle avait conscience qu'il était l'homme de sa vie. Si ce devait arriver, ce devait être avec lui, et elle avait envie que ça arrive... Tout simplement parce qu'il suscitait en elle des désirs, des émotions, qu'elle n'avait jamais éprouvés jusqu'alors, mais qui ne savaient que lui laisser entendre qu'elle ne voulait que lui, mais aussi, tout simplement qu'elle était prête.

Aussi ne voulut-elle pas reculer, et elle se sentit rassurée quand elle vit Aaron ne pas lui opposer la moindre résistance quand elle retira son haut après avoir enlevé le sien. Leurs lèvres s'étaient de nouveau jointes, sa poitrine pressée contre son torse, elle avait le sentiment de sentir son cœur battre contre le sien au même rythme effréné que le sien. Son épiderme était sensible au moindre contact de sa peau, et c'était incroyablement agréable. Elle se laissa allonger sur le dos quand Aaron, à son tour, décida de se montrer plus entreprenant. La parole avait laissé place aux actes, et c'était certainement ce qu'il fallait. Qu'ils s'abandonnent à leurs envies et à leurs instincts, qu'ils cessent d'intellectualiser l'instant, même si rien n'était moins difficile pour deux personnes comme eux, qui avaient la sérieuse tendance à tout intellectualiser, justement. Elle aida le jeune homme dans ses gestes quand il retira son pantalon, puis ce qui lui restait de sous-vêtement, avant de faire de même avec lui, toute abandonnée à des caresses qui lui donnaient le sentiment, pour la première fois de sa vie, d'être une femme désirable. Elle était désormais entièrement nue face à lui, et elle n'en éprouvait finalement aucune pudeur, elle ne craignait pas de se mettre à nu face à lui, dans tous les sens du terme, et elle ne pouvait qu'apprécier de découvrir le corps également nu, à présent, de son petit ami, dont la vue ne faisait qu'attiser son désir. Ses mains parcouraient de caresses qui manquaient peut-être encore d'audace, tandis qu'elle partait à la découverte de ce corps, de ces terres à conquérir, qu'elle était à vrai dire heureuse d'être la seule à pouvoir parcourir, tandis que ses lèvres étaient à nouveau soudées à celles du jeune homme.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une étape à franchir [pv Aaron <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étape à franchir [pv Aaron <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Eponine Hayes-