Partagez | 
 

 Rabattons nos fiertés [pv Epo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 222

Message#Sujet: Rabattons nos fiertés [pv Epo]   Dim 22 Mai - 22:57



Rabattons nos fiertés

Cela faisait deux bonnes semaines à présent que Norah se concentrait essentiellement sur son travail, jusqu'à des heures parfois très tardives. Enfouie jusqu'au genou dans diverses paperasses sur les différents sujets qu'elle souhaitait exploiter lors des prochains mois, elle savait au fond d'elle qu'elle travaillait autant pour ne pas trop se laisser le temps de réfléchir. Certes, niveau curiosité elle avait été servie ces derniers temps, mais cette dernière avait nourri des pans très personnels de son être et elle avait très clairement besoin d'un temps de digestion. Oh elle souhaitait encore en apprendre plus, découvrir tout ce qu'il se passait réellement sur notre terre dans les moindres détails, mais les rencontres qu'elle avait fait jusqu'alors avaient, non seulement mis sa vie en grand péril, mais également éveillé en elle des questionnements nouveaux. Suite à son tête à tête avec Julian, ce si sympathique sorcier qui avait été la toute première créature de notre terre qu'elle avait rencontré comme telle, Norah sentait naître en elle un goût parfois un peu trop morbide pour le risque. Quand bien même elle savait pertinemment que ses dernières découvertes lui intimaient assez clairement de faire profil bas pour les prochains mois, histoire de se faire un peu oublié, elle se sentait incapable de contrôler ce puissant appel vers de nouvelles découvertes. Il lui en fallait encore et toujours plus. Elle qui déjà de base ne se contentait jamais d'une demi information lors de ses diverses « enquêtes » n'allait très certainement pas se contenter ici du peu qu'elle en savait à présent sur les créatures. Mais comme pour fuir cette réalité, elle se concentrait donc sur son travail de journaliste, travail qui lui permettait également de faire abstraction du fait qu'elle et sa meilleure amie étaient justement en froid à cause de toute cette histoire de créatures.

Norah aurait particulièrement adoré pouvoir se confier à Eponine sur tout ce qu'il se passait dans son esprit ces dernières semaines, mais cette dernière avait fait le choix de lui tourner le dos plutôt que de prendre conscience de ses actes suicidaires. Mais la jeune femme pouvait-elle réellement lui reprocher son étrange relation avec le vampire qui avait bien failli la tuer compte tenue du développement actuel de son propre goût du risque ? Toujours était-il qu'elles s'étaient quittées fâchées la dernière fois qu'elles s'étaient vues – déjà que les conditions de cette rencontre n'avait pas été des plus exemplaires – et que la fierté de Norah l'avait empêché de revenir vers son amie pour faire la paix. En même temps, ce n'était pas elle qui avait fui la conversation et qui avait disparut de son champ de vision sans aucune autre forme de procès. Certes, la journaliste avait volontairement « provoqué » son amie pour qu'elle se confie à elle plutôt que de faire des conneries toute seule dans son coin, mais la réaction avait très clairement été l'inverse que ce dont elle s'était attendu. Mais qu'importait là, tout de suite, elle avait bien d'autres chats à fouetter avec son travail, et c'était d'ailleurs installée dans un coin du café-librairie de ses parents qu'elle se concentrait sur ce point lorsqu'une personne y entra. Norah leva à peine les yeux mais n'eut pas besoin de plus pour reconnaître l'individue. Quand on parlait du loup...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 632

Message#Sujet: Re: Rabattons nos fiertés [pv Epo]   Mer 25 Mai - 17:52


Rabattons nos fiertés.
L

a dispute d'Eponine avec Norah l'avait ébranlée. Elle savait bien quels reproches son amie pouvait bien lui faire, et elle regrettait vraiment son attitude pour le moins puérile, mais, prise en faux comme cela avait été le cas, elle n'avait su réagir autrement, et elle regrettait profondément. Déjà que la jeune femme ne comptait qu'un nombre très restreint d'amis à son actif (seulement Lena et Norah, en fait), la dernière de ses envies était d'être en froid avec elle. Pourtant, elle n'avait pas esquissé le moindre effort pour se faire pardonner de la jeune femme. Chaque fois que l'envie lui en avait pris, elle avait fini par faire marche arrière, sa fierté n'aidant pas, et n'étant par ailleurs pas certaine de vouloir essuyer une nouvelle fois les reproches de Norah, sachant qu'elle n'avait pas aujourd'hui plus la possibilité de s'en justifier qu'elle ne l'avait eue hier. Puis elle avait rencontré Alice, elle avait découvert la vérité sur ses origine, et perdue comme elle l'était, elle n'avait pas eu le courage de revenir vers Norah, qui était pourtant l'une des premières personnes auxquels elle aurait voulu parler de ce qui la tourmentait. Elle n'allait pas spécialement mieux maintenant, mais elle parvenait quand même à accepter plus facilement ces histoires d'adoption que dans un premier temps, aidée en cela par Aaron, qui se montrait plus compréhensif et attentionné que jamais avec elle, en dépit de l'épreuve qu'il traversait lui aussi, à présent qu'il avait appris la vérité sur son frère (une vérité qu'Éponine avait su avant lui, d'ailleurs, sans pour autant la lui révéler).

Alors qu'elle s'adonnait à son activité préférée, celle qui l'accaparait la plupart du temps quand elle n'étudiait pas ou ne prenait pas la peine de sociabiliser, et fouillait dans sa bibliothèque à la recherche d'un ouvrage dans lequel perdre ses pensées, ses doigts entrèrent en contact avec la tranche d'un livre qui n'avait rien à faire là. Une vague d'appréhension la saisit tout à coup. Elle avait complètement oublié. Ce livre, elle devait le rendre au café-librairie des Goldman, où elle l'avait emprunté. Elle qui cherchait un prétexte pour renouer avec Norah, elle en avait un tout trouvé. Même si elle restait assez angoissée à l'idée de se confronter à son amie. À l'idée d'être rejetée, surtout. Il avait fallu attendre plusieurs heures pour que la jeune femme se décide à prendre son courage à deux mains et daigne faire chemin jusqu'au café-librairie en question. En entrant, elle aperçut immédiatement Norah, elle sentit un nœud se former au creux de son estomac, mais elle garda contenance. Son ton, par contre, fut plus gêné qu'elle ne l'aurait voulu.

-J'avais oublié que je devais rendre ce livre...
dit-elle, mal à l'aise, en guise de (piètre) première approche.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 222

Message#Sujet: Re: Rabattons nos fiertés [pv Epo]   Dim 4 Déc - 23:35



Rabattons nos fiertés

Norah n'avait pas besoin de beaucoup plus pour que son cœur batte la chamade. Si d'ailleurs elle n'avait écouté que ce dernier, elle se serait immédiatement levée pour aller prendre son amie dans ses bras et faire table rase de cette ridicule dispute. Mais la fierté avait l'écorce dure, malheureusement. Pour autant, elle ne se contenta bien évidemment pas d'ignorer Eponine, ç'aurait été impossible à faire quand bien même elle l'aurait ardemment voulu. Sortant de sa paperasse, la jeune journaliste posa son stylo sur le tas de feuilles griffonnées sous son nez. Elle marqua un temps d'hésitation, ne sachant pas trop comment réagir. Ce fut donc finalement Eponine qui entama la « conversation », au grand soulagement de Norah. Bon, certes, ce n'était pas tellement les retrouvailles rêvées pour l'heure, mais c'était tout de même bien mieux que rien. La jeune femme se leva pour la rejoindre près du comptoir, n'osant pas cependant lui faire la bise, comme à l'habituelle. Elle ne savait pas tellement si le moindre geste tactile pouvait être le bienvenu pour l'heure. Elle se contenta donc d'un léger sourire. Contente de la voir, elle l'était, mais il s'agissait maintenant de recoller les morceaux et, ce détail mélangé à sa fierté, il était assez difficile de se montrer complètement jouasse.

- Ça ne fait rien, répondit-elle finalement, aussi mal à l'aise que son interlocutrice. Elle marqua un temps de silence, récupérant le livre dans les mains de son amie afin de le ranger dans l'emplacement qui lui était dédié. Avec le temps, Norah avait fini par connaître toutes les bibliothèques du café par cœur, ce qui avait drôlement du bon lorsqu'elle avait des recherches à faire dans certains livres pour l'écriture de ses articles. Comment vas-tu ? demanda t-elle alors, plongeant un regard à la fois anxieux et désolée dans celui d'Eponine.

En vérité, elle n'était pas tellement désolée de ce qu'elle avait pu lui dire quelques semaines plus tôt, mais plus globalement de la façon dont elle avait réagi. Elle avait eu besoin de savoir, de comprendre, et ce dans l'immédiat, et elle se serait très certainement braquée elle aussi si elle avait été dans la position d'Eponine. Elles partageaient sans aucun doute leurs réactions brutales face à une situation trop assaillante. Trop de questions mêlées à l'impatience du questionneur, ça ne donnait jamais rien de bon, Norah en avait pleinement conscience maintenant que le mal était fait. Mais tout de même, ne recevoir aucune réponse n'avait pas arranger les choses, on ne pouvait clairement pas dire le contraire. Les deux jeunes femmes se ressemblaient sur beaucoup de points en définitive. Elles n'étaient après tout pas amie pour rien, et c'était bien pour ça que maintenant qu'elle l'avait sous le nez, Norah ne souhaitait pas qu'Eponine quitte le café-librairie sans qu'elle n'ait raccommodée le lien qui les unissait toutes les deux. Bien évidemment, cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait plus besoin de savoir et de comprendre, mais ça, elle le gardait pour plus tard.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 632

Message#Sujet: Re: Rabattons nos fiertés [pv Epo]   Lun 5 Déc - 17:23


Rabattons nos fiertés.
U

n fin sourire avait étiré les lèvres de la jeune femme. Ce n'était pas grand chose, mais pour Ponine, cela signifiait dors et déjà beaucoup. La jeune femme savait bien qu'il leur faudrait du temps pour recoller les morceaux, surtout que toutes les deux étaient très fières, pas le genre à tout balayer d'un revers de manche. Ce n'était pas tant qu'elles étaient rancunières qu'elles étaient incapables de reconnaître leurs torts (même si on arguerait sans doute que tous les torts lui revenaient à elle). Un sourire, ce n'était donc pas grand-chose, mais c'était déjà un début. Une première approche un rien encourageante. Norah semblait disposée à passer à autre chose, à se réconcilier. Ça ne faisait rien, disait-elle en récupérant l'ouvrage que Ponine avait conservé sans faire exprès... Si seulement elle pouvait dire la même chose de leur dernière querelle ! Mais quelque chose laissait penser à la jeune femme que ce ne serait pas aussi simple que cela. Norah rangea le volume à l'emplacement qui lui était dédié. Durant ce temps, Ponine resta plantée là sans savoir que dire ni quoi faire. Elle aimerait pouvoir lui dire quelque chose de réellement juste et pertinent, mais les mots ne franchissaient pas le seuil de ses lèvres. Finalement, Norah revint à son nouveau, plongea dans le sien un regard que la jeune femme eut bien du mal à soutenir... parce qu'elle se sentait réellement mal à l'aise. Elle voyait bien que Norah faisait des efforts, et elle lui en était reconnaissante, mais le spectre de leur dernière conversation restait encore bien trop présent. Elle parvenait difficilement à faire abstraction de cela. Elle lui demanda comment elle allait. Eponine avait bien envie de lui répondre qu'elle allait bien, juste pour la forme... Sauf que ce n'était pas le cas, sa situation était telle qu'elle avait bien du mal à se sentir bien. Et elle n'avait jamais menti à Norah sur ce qu'elle éprouvait jusqu'alors. Bien au contraire, la jeune femme était une de ses plus précieuses confidentes.

-Pas vraiment...
répondit-elle finalement sincèrement. Il m'est arrivé passé pas mal de choses ces derniers temps, ça a pas toujours été simple, ajouta-t-elle, qui ne cherchait pas à ce que Norah compatisse à son sort à quoi que ce soit, mais à ce qu'elle comprenne, simplement, son état actuel, puisque c'est ce qu'elle aurait confié en temps normal à son ami sans l'ombre d'une hésitation. Sa dispute avec Norah, ça avait été un plus qui n'avait pas aidé son état, mais Ponine ne disait pas cela non plus pour culpabiliser son amie. Elle voulait seulement lui dire ce qui était, voilà tout. Tout comme elle ne voulait pas que son amie lui cache quoi que ce soit, malgré les tensions qui s'étaient installées entre elles. Et toi, comment tu vas ? demanda-t-elle alors à son tour, d'un ton concerné.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Rabattons nos fiertés [pv Epo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rabattons nos fiertés [pv Epo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forum: La fierté du Lion
» Trop de fierté, tue la fierté !
» Suzy ~ « La fierté a rarement un juste milieu, on en a trop ou pas assez. » [TOXIC]
» Philosophie : vous etes tous convié à participer ...
» JBL© vs Mike Alexander : Million Dollars Championship

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Ruelles-