Partagez | 
 

 Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)   Mar 12 Déc - 21:49


Le temps révèle toute chose.
Q

uand Jane traitait quelqu'un de grand crétin prétentieux, c'est qu'elle le pensait. Elle n'avait pas sa langue dans sa poche, et quand elle pensait du mal de quelqu'un, elle n'hésitait pas à le dire, et sans mâcher ses mots, de préférence. Mais avec Edward, c'était autre chose. Oh, elle le pensait, quelque part. Même si ses sentiments pour lui s'étaient métamorphosés en quelque chose qui n'avait plus rien à voir avec de la haine (même si l'amour savait en être si proche, au fond), il n'empêche qu'elle savait encore aujourd'hui pourquoi elle se plaisait à le qualifier de crétin autrefois. Et pour ce qui était d'être prétentieux, il ne pouvait pas prétendre le contraire non plus. Mais le fait est que ce qui seraient des insultes adressées à d'autres ressemblaient bien davantage à des compliments de la part de la jeune femme. Elle était folle amoureuse de lui, quoi qu'il dise et quoi qu'il fasse, alors elle ne pouvait pas réellement penser ce qu'elle disait de lui, et si elle le pensait, il s'avérait malgré tout qu'elle trouvait cela plus attirant qu'agaçant. Il était son âme soeur, sa raison d'être. Il pouvait bien lui lancer tous les regards noirs qu'il voulait, elle ne pouvait douter du fait qu'il en avait forcément conscience. Elle aimerait, oui, qu'il soit moins prétentieux, parfois, qu'il soit plus... simple, mais s'il devenait tout ça, eh bien, elle demanderait à retrouver l'ancien Edward sur-le-champ, en réalité. Et ça, manifestement, Gwenn l'avait très bien compris. Comme quoi, elle la connaissait vraiment très bien.

-L'encourage pas, toi, en plus ! sourit Jane à l'adresse de sa meilleure amie.

Mais la vérité, c'était qu'elle était ravie qu'elle l'encourage. Même, ça la rassurait sincèrement qu'elle le fasse. Elle ressentait vraiment que Gwenn était sincèrement heureuse pour eux, heureuse de la savoir heureuse, surtout, elle sentait qu'elle la comprenait, qu'elle comprenait leur relation et l'importance qu'elle revêtait, elle sentait que, loin de la blâmer pour le fait d'être ainsi tombée dans les bras d'un homme qui l'avait tant fait souffrir, elle ne voulait que les voir s'épanouir côte à côte. Et c'était ce qui arriverait bel et bien, parce qu'aucune épreuve ne saurait plus jamais les diviser, en tout cas savait-elle s'en convaincre.

-Mais bon, ok, c'est vrai.

Si admettre qu'elle était folle amoureuse d'Edward lui était de plus en plus facile, lui restait une certaine pudeur quand il s'agissait de l'avouer, et plus encore en présence d'une tierce personne, qui qu'elle soit, même de Gwenn, qui pourtant était mieux placée que n'importe qui, si ce n'est Edward, pour connaître le fond de sa pensée et la nature de ses sentiments.


code by Mandy

_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2091

Message#Sujet: Re: Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)   Lun 5 Fév - 15:39

Gwenn & Jane & Edward
Le temps révèle toute chose.
Entendre Jane le qualifier de crétin prétentieux n’était pas si choquant en soit, parce que clairement la jeune femme avait dit bien pire que ça à son sujet et en le pensant bien plus. Oh, non pas qu’elle ne soit pas capable de le considérer comme un crétin, ou encore comme un prétentieux – surtout que lui-même n’était pas capable de prétendre le contraire – mais c’était juste moins méchant maintenant qu’à une époque. Ils pouvaient se lancer des piques, ce n’était pas dans le but de se faire du mal. Même si, Edward ne manqua pas de lancer ce regard noir à son épouse (et future épouse donc, au vu de la situation), pour la simple et bonne raison de lui montrer son mécontentement.

Par chance, pour lui, la meilleure amie de Jane alla dans son sens. Edward ne savait pas exactement comment les choses allaient se passer avec la lycane, comment ils allaient s’entendre. Mais pour le moment, le jeune homme devait bien se rendre compte que ça allait. Et il appréciait assez qu’elle se range de son côté, même si au fond elle se contentait surtout d’affirmer à Jane qu’elle l’aimerait moins s’il n’était pas celui qu’il était… ce qui était la stricte vérité après tout. Edward avait envie de croire que Jane aimait ses défauts à présent, que ce qui avait pu l’agacer très grandement autrefois, elle les aimait à présent. Même si bien sûr, il savait que par moment il abusait peut-être un peu trop. Gwenn sembla amusée par la remarque de son amie en tout cas, quand elle lui demanda de ne pas l’encourager. Au contraire, ça lui convenait assez bien à Edward d’être encouragé. Et le jeune homme ne se retint pas de sourire quand Jane affirma qu’elle n’avait pas tort, donc, qu’elle l’aimerait moins s’il n’était pas aussi crétin prétentieux. Aussi lui-même donc. En tout cas, ça lui faisait du bien, mine de rien, d’entendre Jane affirmer de telles choses en présence d’une autre personne. Parce qu’il savait bien que son âme sœur était quand même bien plus réservé quand il était question de ses sentiments, même avec lui – surtout avec lui d’ailleurs – et le fait qu’elle se dévoile un peu devant lui, en compagnie de sa meilleure amie, ça voulait quand même dire beaucoup.

« J’en étais sûr. »
Affirma-t-il en forçant un peu, il ne pouvait pas le nier, sur la prétention dont il était capable de faire. « Tu ne vas plus pouvoir te cacher Jane, on t’a percé à jour. »

C’était quand même sacrément bizarre pour lui d’inclure Gwenn à lui, c’était particulièrement nouveau. Si on lui avait dit il y a peu de temps qu’il se retrouverait dans cette pièce en compagnie de Jane – devenue sa femme et avec qui les choses se passaient pour le moment à la perfection – et la lycane qui s’en était prise à sa sœur… il ne l’aurait pas cru du tout. Mais bon, en même temps, il y avait plein de chose qu’il n’aurait pas soupçonné.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)   Lun 5 Fév - 18:51


Le temps révèle toute chose.
J

ane accueillit les réflexions d'Edward avec un soupir faussement et excessivement exaspéré. Au fond, la vérité voulait qu'elle soit moins dérangée qu'elle ne le prétendait. Certes, ce n'était pas forcément évident pour elle de faire l'aveu de ses sentiments et de leur nature, même en présence de personnes qui en avait pertinemment conscience, paralysée qu'elle était par une réserve face à laquelle elle ne parvenait tout simplement à passer outre. Oui, c'était la pure vérité que Jane aimait Edward autant pour ses qualités que pour ses défauts, mais comme à chaque fois qu'elle se livrait de la sorte, même si c'était non sans un minimum de légèreté, tout de même, ce dernier n'oubliait pas de pavoiser, et ça l'agaçait. Bon, s'il ne pavoisait plus, c'est vrai qu'elle l'aimerait moins aussi, mais c'était un tout... Jane était quelqu'un d'assez contradictoire, y compris dans ses émotions, surtout dans ses émotions, en fait.

Ceci dit, même si cette réplique était presque perçue par Jane comme une invitation à se rembrunir, il lui fallait bien le reconnaître, elle appréciait tout de même sa formulation. Edward prenait Gwenn à parti, la faisait complice de ses taquineries. C'était une chose que la jeune femme n'aurait jamais cru possible il n'y a pas si longtemps que cela encore, et çça lui plaisait infiniment. Jane allait finir par le croire, que sa meilleure amie et son (futur) époux pouvaient s'entendre, et même, qui sait, devenir amis. Bon, elle faisait peut-être des plans sur la comète un peu trop importants en l'occurrence, mais elle n'avait pas vraiment de difficultés à le croire malgré tout.

-En même temps, si tu t'en rends compte que maintenant, c'est vraiment que t'es un sinistre abruti,
répondit-elle d'un ton égal, pas pour vexer Edward, mais plus pour se défendre comme elle le pouvait de ce qui restait la réalité dans tous les cas.

Elle savait qu'elle ne devrait pas être aussi mal à l'aise face à ce genre de situation. A vrai dire, elle ne serait même pas réellement capable d'expliquer d'où ça lui venait, c'était juste comme ça... Et ça n'avait pas grand-chose de plaisant.

-Et le prends pas pour une invitation à te comporter en crétin,
ajouta-t-elle dans un fin sourire. Elle tourna son regard vers sa meilleure amie. C'est déjà une chance que Gwenn parvienne à te supporter, j'aimerais bien que ça continue.

Elle tenait, même, à ce que ça continue. Les choses étaient si bien parties que si elles devaient se dégrader, d'une manière ou d'une autre, Jane le regretterait forcément... Elle avait envie qu'ils poursuivent sur cette même lancée, sans la moindre ombre au tableau. Elle espérait que ce ne soit pas trop demandé... Elle n'étaitt pas si exigeante, pour une fois, non ?


code by Mandy

_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 839

Message#Sujet: Re: Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)   Sam 7 Avr - 17:15

Gwenn & Jane & Edward
Le temps révèle toute chose.
Gwenn connaissait Baker depuis un moment quand même, au final, avec Jane elles en avaient souvent parlé. Mais en réalité, même si elle le connaissait… eh bien, elle ne le connaissait pas réellement. C’était un peu la première fois qu’elle avait une conversation aussi longue avec le jeune homme. Bon, ils discutaient tous les trois surtout – ce qui devait aider en grande partie parce qu’en réalité, la lycane ne savait pas vraiment si elle aurait quelque chose à dire au fiancé/mari (elle ne savait plus à force) de sa meilleure amie – mais c’était quand même l’une des plus grandes conversations qu’ils n’avaient jamais eues. Et en soit, elle avait le sentiment donc d’apprendre à le connaître. D’apprendre à connaître le couple de Jane et Edward. Parce qu’encore une fois, la jeune femme avait eu l’occasion d’en entendre souvent parler, même si c’était aussi en grande partie parce que Jane avait eu besoin de se confier sur les nombreux soucis qu’elle avait rencontré avec son mari (si on pouvait juste qualifier ça de souci). Bref, elle avait l’impression de les découvrir donc. Les voir comme ça, les voir se parler, se taquiner comme ils le faisaient… c’était quand même sacrément nouveau pour Gwenn. Et loin d’être déplaisant d’ailleurs.

Gwenn était impressionnée de la manière dont les myrihandes du feu se parlaient, comme quand Jane traita son âme sœur de sinistre abruti. Franchement, elle n’avait jamais entendu un couple se parler de cette manière et de se côté, elle ne se voyait pas parler comme ça avec Arthur. Ils avaient leur propre manière d’être un couple et en soit, c’était une très bonne chose. En tout cas, Gwenn était heureuse pour sa meilleure amie. En tout cas, Jane ne manqua pas de répliquer aux propos de son mari, dans le but de se défendre sans doute. En tout cas, ce n’était pas la place de la lycane de répliquer quoi que ce soit par rapport à tout cela, elle laissait sans souci les deux âmes sœurs se débrouiller de leur côté. Edward lança un regard mi noir, mi amusé. Gwen ne savait pas vraiment comment l’interpréter.

« Ne t’en fais pas, ça ira. » Dit-elle alors, amusée, pour répondre à la remarque de Jane concernant le fait qu’elle espérait qu’elle allait continuer de supporter Edward. Pour le moment, la jeune femme n’imaginait pas que ça soit le cas, qu’elle puisse ne pas le supporter. Après tout… maintenant, il n’y avait aucune raison qu’elle ne le supporte plus. Du moins, c’était ce qu’elle pensait… parce qu’elle n’avait aucune idée de comment les choses allaient se passer comme elles allaient se passer. « Pour l’instant, je n’ai pas encore envie de vous mettre à la porte. C’est bon signe quand même. »

Dit-elle dans un fin sourire, en lançant un regard entendu à sa meilleure amie. Bien sûr, qu’elle n’aurait aucune envie de le mettre à la porte, bien au contraire. Et franchement, elle trouvait ce moment vraiment sympa, elle n’aurait pas cru que ça arriverait… mais si.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4436

Message#Sujet: Re: Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)   Sam 7 Avr - 17:43


Le temps révèle toute chose.
J

ane ne savait pas vraiment comment Gwenn interprétait et supportait leur petit manège, à Edward et elle. Elle était tellement habituée à cette situation à présent, qui faisait la dynamique et le piment de son couple (ils avaient besoin de ces disputes voire insultes pour s'apprécier réellement), qu'elle ne se rendait pas forcément compte de la manière dont pouvait percevoir un oeil extérieur - surtout qu'ils avaient eu tendance à vivre leur histoire à deux, dans leur bulle (notamment parce que pendant longtemps, ils n'admettaient même pas qu'ils s'aimaient, puis avaient dû cacher leur liaison à tout le monde). Elle espérait que Gwenn ne serait pas aterrée par ce qu'elle voyait et continuerait de soutenir sa meilleure amie. Elle avait vraiment besoin de son approbation, elle ne se sentirait pas totalement à l'aise si Gwenn devait qualifier sa relation de nuisible ou de néfaste (même si Jane savait bien qu'elle l'était par certains aspects). Et cette approbation, Gwenn la lui offrait, affirmant que pour le moment, elle n'avait pas le moindre mal à les supporter et aucune envie de les mettre à la porte. Tant mieux, Jane n'avait pas l'intention de partir non plus, bien loin de là. Elle devait bien le reconnaître, elle passait un excellent moment. La conversation était agréable, fluide et naturelle, et l'éventuel malaise qu'elle avait appréhendé qu'ils ressentent tous ne pointaient pas le bout de son nez. Une preuve de plus s'il en fallait encore du fait que cette situation n'avait pas lieu de l'inquiéter davantage : Edward et Jane avaient lutté contre pendant une éternité, et pourtant, l'évidence faisait loin à l'heure actuelle : ils savaient parfaitement être ensemble. Leur couple fonctionnait à la perfection ça marchait, et le passé pouvait être laissé en arrière, tout simplement.

-Excellent signe, même
, confirma Jane. Je n'aurais pas parié là-dessus.

Et pour cause, en plus du reste, Gwenn et Edward n'avait pas franchement de bonnes raisons de s'entendre, en grande partie parce que Gwenn avait agressé Ambre, même si c'était contre son gré, sous sa forme de loup-garou. Mais cet épisode n'était pas même évoqué. Ils avaient tous à coeur de tirer un trait sur le passé et d'aller de l'avant. Et l'air de rien, eh bien, ça marchait ! On peut même dire que ça marchait parfaitement, pour le plus grand plaisir de Jane. Edward était validé par sa meilleure amie. Ne lui restait plus que le faire accepter par la dragonne, et l'affaire serait dans le sac. Enfin... pour le coup, elle allait sans doute trop vite en besogne, là. L'approbation de Gwenn était la plus importante de toute façon. Elle était la personne qui comptait le plus pour elle. A l'exception d'Edward, bien sûr.

-Qu'est-ce que ça vous dirait d'aller faire un tour ?

Poursuivre cette conversation avec une petite balade, histoire de.


code by Mandy

_________________


Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps révèle toute chose. (Jane et Ed)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Parce qu'en toute chose, il y a un prix à payer (Dawan, Silarae)
» « L'excès nuit en tout. »
» En toute chose il faut considérer la fin [pv Sasha]
» À toute chose malheur est bon [pv Harry :3]
» Salt Lake City - Le temps révèle toutes choses - Gyky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Arthur Lowell-