Partagez | 
 

 Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Mar 21 Juin - 20:17

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
L’heure de la nuit était déjà bien avancée quand Scott quitta enfin la demeure qu’il partageait avec ses parents. Il aurait dû, normalement, s’en aller avant, mais il avait eu un contre temps. Quand Scott avait quitté la maison le matin même pour se rendre à sa journée de travail, il avait remarqué que sa mère n’était pas vraiment en forme. Et quand ils étaient rentrés, avec son père le soir, ils l’avaient retrouvé étendus sur le sol à bout de force. Il n’avait pas fallu longtemps au guérisseur que le père de Scott avait fait venir pour savoir ce qu’il lui arrivait. En fait, Scott l’avait plus ou moins deviné avant même qu’il ne rende son verdict effectivement. En même temps, il y avait pas mal de rumeur qui tournait en ce moment sur ce male qui prenait place dans le village. Cette mystérieuse maladie qui était transmise à cause des moustiques et qui malheureusement, n’avait pas de remède. Scott n’avait pas pu partir plus tôt donc, parce qu’il avait tenu à rester un peu au chevet de sa mère. Il avait attendu le moment où elle s’endormit, ainsi que son père. Il n’aimait pas vraiment l’idée de partir, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de rester près de sa mère (parce qu’on ne sait jamais quand même), mais le jeune homme devait retrouver Coraline normalement. Ils avaient rendez-vous comme ils le faisaient souvent au moment de la nuit, dans la plaine où ils se retrouvaient d’habitude. Et en cet instant précis, il avait vraiment besoin de la présence de la jeune femme (au corps de jeune fille).

Il marcha donc rapidement afin de quitter le village et rejoindre Coraline, sans trop la faire attendre. Il n’aimait vraiment pas l’idée de la faire attendre comme cela, il s’en voulait un peu, même s’il n’avait pas pu faire autrement. Il ne savait même pas quel heure il était au final, il savait simplement que la nuit était quand même déjà bien avancée. Normalement, il ne tardait jamais vraiment à quitter son chez lui (sans pouvoir dire à ses parents où il se rendait, ni pour qui il s’absentait comme ça), parce qu’il avait toujours particulièrement hâte de pouvoir rejoindre la buveuse de sang. Et il avait vraiment envie de la rejoindre maintenant aussi, son regard n’avait rien à voir avec elle et malheureusement, il n’avait eu aucun moyen de la prévenir. Il craignait même, qu’elle ait fini par s’impatienter et quitter la plaine pour rejoindre l’endroit où elle vivait d’habitude (endroit que Scott ne connaissait pas du tout, au final il ignorait quand même énormément de chose sur sa vie de vampire). Par chance, Coraline n’avait pas désertée leur lieu de rendez-vous avant son arrivé.

« Je suis désolé de t’avoir fait attendre… » S’excusa-t-il rapidement, à peine fut-il à sa hauteur, complètement essoufflé. « Ça fait longtemps que tu m’attends ? »

Demanda-t-il, en passant une main sur sa nuque. Il espérait que ça n’avait pas été trop long quand même.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Sam 25 Juin - 10:38


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
I

l était en retard, il n'était jamais en retard, d'habitude. Les premières minutes, Coraline avait fait de son mieux pour ne pas trop s'inquiéter. Puis plus le temps avait filé, et si elle essayait de ne pas se formaliser et ne pas s'angoisser, ce devenait un exercice de plus en plus délicat. Ce n'était sans doute rien. Il se pouvait qu'il ait eu plus de travail que prévu ou qu'il ait été retenu par sa famille, mais même en se façonnant ainsi une raison, l'inquiétude demeurait présente, elle ne pouvait s'empêcher de se demander s'il lui était arrivé quelque chose. Et pour cause, c'était bien la première fois qu'il la faisait attendre au cours d'un de leurs rendez-vous. L'impatience et le plaisir qu'elle éprouvait à l'idée de le retrouver l'angoissait : et s'il avait décidé de ne pas venir ? Ça semblait improbable, certes, mais Coraline ne pouvait s'empêcher d'avoir cette appréhension à chaque fois, que ne calmait évidemment pas son absence. Certes, ils avaient trouvé une solution toute relative à leur problème, mais cela n'ôtait rien au fait que, physiquement, elle donnait toujours l'impression d'être une simple gamine. Peut-être Scott ne supportait-il plus cette situation ? Elle le comprendrait. Elle faisait des efforts, bien sûr, elle prenait la peine de se maquiller et de s'habiller de sorte de se vieillir de quelques années, mais ça ne restait qu'une illusion, et elle le savait très bien. Tous les jours, son visage lui rappelait ce que leur relation avait normalement d'impossible. Il était normal, logique, même, qu'il décide de prendre la tangente. Peut-être qu'il ne viendrait pas... Ou peut-être qu'elle se perdait en considérations égoïstes et qu'il se passait quelque chose de plus grave ? Elle avait entendu parler de cette maladie qui décimait les humaine de notre terre. Et si Scott avait été touché, lui aussi ? Elle était bien drôle, à seulement s'inquiéter de ce qu'il pensait d'elle, mais il pouvait s'être passé des choses plus importantes et autrement plus graves. Mais finalement, ses angoisses devaient se dissiper ne serait-ce qu'un tout petit peu, car Scott arriva. Coraline, partagée entre le plaisir de le retrouver et cette légère rancœur à l'idée d'avoir dû attendre, adopta une attitude qui oscillait elle aussi entre ces deux émotions, croisant les bras tout en esquissant tout de même un léger sourire quand Scott s'excusa de son retard.

-Ça fait un moment, oui.
répondit-elle d'un ton qui ne dissimulait pas une pointe de reproche. J'avais fini par croire que tu ne viendrais pas... Voilà, ça c'était pour les reproches qu'elle se sentait presque l'obligation morale de faire pour la légère angoisse qu'il lui avait inspirée. Est-ce que tout va bien ?

Et ça, c'était l'autre expression de son angoisse, car si Scott avait mis tant de temps à venir la trouver, c'était peut-être pour une raison bien précise. Elle le regarda attentivement, essayant de décrypter dans l'expression de son visage quelque chose qui puisse l'aider à savoir ce qui lui arrivait. Mais elle allait avoir avant tout besoin de sa parole pour être soit rassurée, soit plus inquiète encore.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Jeu 14 Juil - 21:55

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Scott s’en voulait vraiment d’être arrivé en retard. Malheureusement, il n’avait aucun moyen de prévenir la buveuse de sang quand il était en retard lors d’un rendez-vous, plus encore s’il ne pouvait pas s’y rendre, mais jusqu’à présent il n’avait jamais manqué aucun de leur rendez-vous et c’était la première fois qu’il arrivait en retard. Il avait trop hâte de se rendre près de la fille qu’il aimait, puisqu’il ne pouvait malheureusement pas la voir comme il le voudrait. Ils n’étaient pas du tout comme des gens normaux, leur relation n’avait rien à voir avec celle des autres. Ils ne pouvaient donc pas se voir dans le village, se promener ensemble sous le regard des autres. Scott pouvait difficilement inviter Coraline chez lui (surtout qu’il vivait encore avec ses parents, il faudrait peut-être qu’il songe à prendre son indépendant), ils ne pouvaient donc pas vivre une relation normale. Alors, le jeune homme n’aimait pas quand il arrivait en retard et il regrettait vraiment, même s’il n’avait pas trop eu le choix. Quand la buveuse de sang lui indiqua que cela faisait un moment qu’elle l’attendait, l’humain sentit une pointe de reproche dans ses propos. Elle avait dû s’inquiéter, se demander s’il allait venir. Et c’était le cas oui. Il pouvait le comprendre, l’anormalité de leur relation ne manquait pas de l’angoisser par moment. Mais jamais le jeune homme n’aurait posé un lapin à la buveuse de sang volontairement, jamais il n’arriverait en retard s’il avait le choix.

« Je suis vraiment désolé. »

Il l’était oui et au fond, il aurait aimé que Coraline ne se fasse pas d’idée (elle pouvait lui faire confiance quand même) et qu’elle n’ait pas cette pointe de reproche dans ses propos. Mais bon, en même temps, le jeune homme pouvait quand même comprendre qu’elle avait angoissé, même si elle n’avait aucune raison de le faire. Scott ne pouvait pas dire que la situation est idéale, évidemment il aurait aimé que leur relation soit plus normale, mais ce n’était pas pour autant une raison d’abandonner ce qu’il vivait. Il en serait bien incapable de toute façon. Ils n’étaient que des gosses quand ils s’étaient rencontrés et pendant des années ils ne s’étaient pas vus, pourtant les sentiments qui étaient nés à ce moment-là étaient toujours bien présent. Il n’y avait vraiment aucune raison que quelque chose change là-dedans. Il avait, malheureusement, une bonne raison pour son retard.

« Non pas vraiment… » Répondit-il quand Coraline lui demanda si tout allait bien, ce n’était pas le cas en effet. « Ma mère est tombée malade. »

Il n’avait pas besoin d’être plus long avant de répondre à Coraline, même s’il aurait aimé ne pas trop s’attarder sur ce sujet. Non pas qu’il n’en avait que faire, bien au contraire, mais il avait un peu besoin de penser à autre chose, de se changer les idées. Mais Coraline méritait de le savoir et au fond, il devait bien avouer qu’il était incapable de penser complètement à autre chose. Il aurait aimé ne pas gâcher leur rendez-vous.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Jeu 14 Juil - 22:20


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline le voyait sans mal, elle l'entendait dans le ton de sa voix et l'observait à son attitude, Scott était effectivement sincèrement désolé pour son retard, et elle s'en voulait d'avoir semblé si froide en lui faisant remarquer qu'elle l'avait attendu. Certes, c'était bel et bien le cas, un fait des plus avérés, mais elle n'avait pas à lui transmettre ses angoisses. Elle le connaissait suffisamment, après tout, pour savoir qu'il ne pouvait qu'avoir de bonnes raisons d'être ainsi en retard. Jusqu'alors, il ne lui avait jamais fait faux bond, et même si il lui arrivait de douter parfois, du fait de sa condition, elle savait tout de même combien forts étaient leurs sentiments, suffisamment forts pour pour qu'ils aient su transcender le temps. Au final, seule l'inquiétude devait primer sur l'agacement. D'autant que, en effet, tout n'allait pas bien pour Scott. En l'entendant, elle se sentit d'autant plus idiote que de lui avoir fait ainsi une mini scène parfaitement absurde, il y avait des priorités, dans la vie, et s'il était la sienne, Scott en avait également d'autres, à commencer par sa famille... et justement... La mère de Scott était tombée malade. En d'autres circonstances, il y aurait peut-être eu moins de motifs de s'inquiéter, mais en la circonstance, la buveuse de sang savait parfaitement ce que cela signifiait. Elle avait eu peur pour la santé de Scott sans songer à sa famille, mais voilà, l'épidémie qui s'était répandue sur le village avait également atteint Mme Barnes... Elle avait l'impression qu'un étau lui compressait soudainement les entrailles... D'autant qu'elle devinait que son état devait être alarmant, pour inquiéter autant Scott.

-Oh non, je suis désolée...
Désolée, oui, car pour l'heure, on ne connaissait pas de remède au mal qui rongeait la mère de Scott. Dans un geste qu'elle voulait aussi apaisant que possible, elle serra sa main dans la sienne. Elle ne pouvait malheureusement rien lui adresser de plus. Et toi, tu vas bien ? Sans doute égoïstement, elle ne pouvait s'empêcher de songer à sa santé à lui. S'il avait été exposé au virus, qui sait ce qui se passerait. La maladie avait déjà fait de nombreux morts. Si Scott devait perdre un membre de sa famille, ce serait épouvantable, mais si elle devait perdre Scott une nouvelle fois... Elle était convaincue de ne pas s'en remettre. Est-ce qu'il y a quelqu'un pour s'occuper d'elle ? J'ai entendu dire que la maladie ne touchait que les humains...

Et cette rumeur semblait se confirmer. Si les parents de Scott était atteint, Scott ne pouvait pas rester auprès d'eux sous peine d'être contaminé à son tour. C'était peut-être son intention, bien sûr, mais elle ne comptait pas le laisser faire, si c'était le cas, il fallait qu'une créature prenne soin d'elle, et s'il le fallait, Coraline serait cette créature.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Sam 6 Aoû - 22:19

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Scott savait parfaitement que quand Coraline lui disait être désolée, elle l’était sincèrement. Autant d’apprendre l’état de sa mère – qu’elle ne pouvait que comprendre être critique – que pour la scène qu’elle lui avait faite. Le jeune homme n’en voulait aucunement à Coraline, la comprenant parfaitement. La situation qu’ils vivaient tous les deux était compliquée, mais maintenant au moins la buveuse de sang savait qu’elle n’avait aucune raison de ne pas lui faire confiance. L’humain serait arrivé à l’heure, s’il avait pu. Il s’en voulait sincèrement d’être arrivé en retard. Il ne voulait vraiment pas que Coraline se pose d’inutiles questions, surtout pas en cet instant. Scott adressa un léger sourire – il ne pouvait pas lui offrir plus – quand elle vint prendre sa main dans la sienne. Il le sentait comme un geste de réconfort, pour tenter de l’apaiser. C’était tout ce qu’elle pouvait faire à l’heure actuelle, dans cette apparence. Scott devait bien avouer qu’il aurait aimé plus, pouvoir juste la serrer contre lui, mais dans ce corps ce n’était pas possible. Enfin, au moins, elle était là et Scott savait qu’il pouvait compter sur son soutien. S’il ne l’avait pas elle auprès de lui dans cette situation, il n’aurait personne en réalité.

« Je vais bien, ne t’en fais pas. »

Répondit Scott en comprenant le sous-entendu de la question de la jeune femme. Cette maladie était contagieuse, vraiment contagieuse. Scott pourrait très bien être tombé malade au contact de sa mère. En fait, il l’était peut-être d’ailleurs. Rien ne pouvait lui garantir que demain, il n’allait pas ressentir les effets de la maladie. Et puisqu’il avait l’intention de s’occuper de sa mère, il y avait de forte chance qu’il la contracte. Et d’ailleurs, Coraline ne manqua pas de le questionner à ce sujet. Il savait parfaitement pourquoi elle lui demandait ça, elle savait qu’il ne devrait pas rester en contact de sa mère puisqu’elle était malade. Mais il n’avait pas vraiment le choix. Scott lâcha la main de Coraline pour aller s’assoir dans un coin, il se sentait plus fatigué encore que d’habitude.

« Il n’y a que… moi et mon père. » Répondit-il alors sincèrement à la jeune femme, ne se voyant pas lui mentir de toute façon. Il n’y avait effectivement personne pour s’occuper de sa mère. Scott devait bien avouer qu’il songea en cet instant à demander l’aider de Coraline, parce qu’elle était la seule créature à qui il pourrait confier le sort de sa mère, mais il n’osait pas. Parce qu’il voyait difficilement son père accepter qu’une gamine se charge de la santé de sa femme et que, tout ça c’était compliqué comme d’habitude. Et ça ne servirait peut-être à rien. « Il n’y a pas de remède de toute façon. »

Ajouta-t-il alors, la gorge serrée. C’était ça le souci, il n’y avait pas de remède. Peut-être un jour, peut-être jamais. En attendant, sa mère était au plus mal et Scott craignait sincèrement de la voir partir de ce monde. Comme tout le monde dirait-on… ou presque.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Sam 6 Aoû - 22:39


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline ne se sentit qu'en partie soulagée d'apprendre que, pour l'heure, Scott se sentait bien et ne semblait pas souffrir du mal qui s'était emparé de sa mère. En partie, juste, oui, car ce n'était pas parce qu'il n'en ressentait pas les effets maintenant que cela ne viendrait pas ensuite, d'autant qu'il avait été au contact direct de sa mère, et quand bien même il serait passé entre les gouttes, combien d'humains sauraient directement survivre à cette épidémie. L'hypothétique réponse qu'elle entrevoyait à cette question n'avait rien pour la rassurer. En partie également parce que, s'il allait bien physiquement, elle le voyait bien, il se sentait mal, il était effondré, réellement effondré. Elle savait combien ses parents comptaient pour lui, c'était normal. Et elle, elle était si impuissante à le consoler... Elle aurait voulu le serrer dans ses bras, l'enlacer, l'embrasser... Elle ne pouvait rien faire de tout ça... Même sa main serrant la sienne n'eut pour effet que d'être rejetée en un geste qui lui serra le cœur (quand bien même celui-ci ne battait plus). Elle savait bien qu'elle n'avait pas le droit de lui reprocher ça, surtout pas maintenant, mais tout à coup, elle n'avait plus le sentiment d'être la femme qui l'aimait et qui pouvait le soutenir en toutes circonstances. Elle n'était qu'une gosse qui avait l'oreille attentive. Elle hésita à se rapprocher de lui une nouvelle fois. Elle ne le fit pas. Elle avait bien compris que ce n'était pas ce dont il avait besoin... Sauf qu'elle ne savait pas si elle pouvait lui apporter quoi que ce soit dont il puisse réellement vouloir. Elle n'était pas convaincue que les mots qu'elle saurait prononcer pourraient avoir le don de la consoler... Et aucun geste n'y parviendrait davantage.

-Il n'y a pas de remède pour l'instant,
le corrigea-t-elle, soucieuse de le voir positiver un peu, même si elle doutait fort que cela soit efficace. Au fond, c'est vrai, elle parlait en y croyant au moins un peu. Il n'y avait pas de remède, mais il y avait forcément des hommes et des femmes pour y travailler. Des sorciers, aussi, peut-être. Coraline songea au sorcier. Peut-être parviendrait-elle à le convaincre lui ou l'un de ses sbires de chercher un remède ? Elle voulut faire part de cette hypothèse à Scott mais elle s'en abstint, ce n'était pas le moment de lui donner de faux espoirs si aucune solution n'était possible. Après tout, le sorcier n'avait jamais réussi qu'à les réunir à moitié. Pour l'heure, son apparence n'avait rien d'attirante. Laisse-moi m'occuper d'elle, ce sera plus sûr pour vous deux, suggéra-t-elle alors, qui avait voulu sous-entendre cette proposition l'instant d'avant déjà, même si Scott n'y avait pas réagi.

Peut-être qu'il ne voulait pas la mêler à sa famille ? Elle le comprendrait, au fond... Mais oui, elle le savait, elle ne devait pas sans cesse tout ramener à elle.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Lun 15 Aoû - 14:29

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Il n’y avait pas de remède pour le moment, en effet. Rien ne pouvait garantir qu’un remède n’allait pas être trouvé, que la mère de Scott n’allait pas pouvoir être sauvé. Mais en même temps, rien ne garantissait non plus qu’un remède allait être trouvé justement et qu’elle allait pouvoir être sauvé. Le jeune homme savait bien qu’il devait tenter de se montrer un peu optimiste, qu’il ne pouvait pas se laisser complètement abattre par la situation. Mais en même temps, il n’avait que rarement réussi à avoir de l’espoir. Ce n’était pas dans son habitude d’être optimiste, il avait surtout tendance à broyer du noir. L’état de sa mère était vraiment préoccupant, même si un remède était trouvé rien ne pouvait lui garantir qu’elle tiendrait jusque-là. Alors oui, pour l’instant, mais ça ne changeait pas grand-chose à la situation. Cependant, Scott savait bien que Coraline essayait surtout de le rassurer comme elle le pouvait. Ce n’était pas évident, elle n’était pas forcément dans la position la plus facile. Scott n’était pas simple à rassurer et honnêtement, il aurait bien aimé pouvoir juste serrer la femme qu’il aimait dans ses bras. Mais ce n’était pas possible, parce qu’elle n’avait pas le physique de femme justement. Il l’aimait toujours, bien sûr, cela ne changeait rien à ses sentiments, mais en même temps on ne pouvait pas dire que la situation soit vraiment facile. Rien n’était facile en ce moment de toute façon.

Evidemment, Coraline ne manqua pas de revenir sur le fait que sa mère avait besoin de soin et qu’il valait mieux qu’il ne s’occupe pas d’elle. Le jeune homme n’était pas franchement étonné de l’entendre lui demander de la laisser faire, honnêtement il pouvait très bien lui demander lui-même de le faire. Coraline en tant que créature ne craignait rien (de toute façon, elle était déjà morte alors), mais encore une fois tout était vraiment compliqué. Scott tourna son regard vers la buveuse de sang, ne répondant pas de suite. Il ne savait pas quoi répondre en réalité. Il ne pouvait pas nier qu’il avait bien envie de se contenter d’accepter sa proposition (il n’avait pas beaucoup d’alternative non plus), mais il savait que ce n’était pas forcément le plus raisonnable.

« Il n’y a qu’à toi que je pourrais confier le soin de ma mère. »
Reprit-il alors, en attrapant les mains de Coraline. Il ne pouvait rien faire de plus, mais il voulait vraiment la rassurer. Parce qu’il se doutait qu’elle n’allait pas forcément apprécier énormément ce qu’il allait lui dire. Et le but n’était pas qu’elle n’apprécie pas, c’était juste… compliqué. « Mais, mes parents ne vont pas comprendre que tu viennes t’occuper de ma mère… »

Parce qu’elle avait le physique d’une gosse de douze ans et qu’il n’y avait aucune raison, normalement, qu’elle s’occupe de sa mère. Scott pouvait très bien prendre le partie de leur expliquer la situation, mais il n’était pas sûr qu’ils acceptent plus le fait qu’un vampire se charge des soins de la femme.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Lun 15 Aoû - 14:59


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Q

uand Scott affirma qu'il n'y avait qu'à elle qu'il pouvait envisager de confier sa mère afin de prendre soin d'elle, Coraline ne se sentait pas capable d'être satisfaite de cette réponse, car elle sentait venir le "mais"... Et en effet, celui-ci se fit jour très rapidement. Et le jeune homme avait beau y avoir mis autant de tact que possible, cela n'empêchait pas la buveuse de sang de prendre ombrage de sa remarque. Ils ne comprendraient pas. Ils ne comprendraient pas car, à aucun moment, il ne pourrait leur expliquer leur situation. Parce qu'elle était honteuse, parce que ses sentiments pour elle lui faisaient honte, tout simplement. Bien sûr, objectivement, cela se comprenait. Quel adulte atteint d'une maladie potentiellement mortelle accepterait d'être pris en charge par une gamine de douze ans ? Personne... Coraline faisait de son mieux pour prendre sur elle, mais elle devait bien admettre se sentir blessée par cette situation, qui lui rappelait assez brutalement qu'elle n'aurait jamais sa place dans la "vraie" vie de Scott. Elle appartenait à ces intermèdes au cours desquels il venait la trouver dans la forêt. En-dehors de cela, elle n'avait pas d'existence. Elle ne pouvait pas en avoir. Elle ne répondit pas, du moins pas tout de suite, gardant le silence pendant plusieurs secondes. Elle compatissait à la détresse de Scott, bien sûr, et elle voulait lui venir en aide. Mais en parallèle, elle supportait très mal ce que cette situation révélait de leur relation... de ce qu'elle ne saurait jamais être pour Scott, surtout. Si elle était incapable de l'aider dans un moment aussi critique, quand pourrait-elle vraiment se montrer digne de lui ?

-Ils ne sont pas obligés de me voir sous cette forme, tu sais...
répondit-elle d'un ton plus froid qu'elle ne l'aurait voulu, mais elle avait bien du mal à dissimuler ce qu'elle ressentait à cet instant. Le sentiment d'être inutile, la certitude de ne pas être la femme qu'elle devrait être pour être aimée de l'homme qu'elle aimait. Je peux utiliser la potion. Tu sais, celle qui me permet d'exister à tes yeux. Cette pique n'avait rien de nécessaire, mais elle sentait la colère poindre... Et ce n'était même pas contre Scott, qu'elle était en colère, mais contre elle-même, contre cette situation... On pourra toujours dire que je suis médecin, infirmière, n'importe quoi...

Oui, ils n'avaient pas quantité infinie de potion, et elle n'était pas prévue à cet usage... D'un autre côté, la priorité, c'était la mère de Scott, pas eux. Elle l'avait bien compris et c'était normal. Elle pouvait bien sacrifier les instants d'intimité qu'ils s'autorisaient à partager pour soutenir la mère du jeune homme. Déjà qu'elle ne pouvait pas faire grand chose, elle se rendait utile comme elle le pouvait. Dans tous les cas, elle ne comptait pas lâcher l'affaire. Elle l'aiderait, d'une manière ou d'une autre.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Mer 17 Aoû - 16:53

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Scott savait parfaitement que la remarque qu’il allait faire n’allait pas plaire à Coraline. Cette situation ne lui plaisait pas plus que cela à dire vrai, parce qu’elle ne manquait pas de leur rappeler les limites de leurs relations. Cela ferait longtemps que les parents du jeune homme connaitraient l’identité de Coraline si elle n’avait pas le physique qu’elle avait, s’ils ne devaient pas se cacher. Tant qu’il n’y avait pas de souci, ils pouvaient juste se contenter de profiter des moments qu’ils passaient l’un avec l’autre, mais les problèmes ne tardaient pas à pointer leurs nez. Bien sûr que Scott avait envie d’accepter la proposition de celle qu’il aimait de s’occuper de sa mère, il savait bien que c’était bien plus raisonnable puisqu’elle ne pouvait pas tomber malade. Il n’y avait pas de doute à avoir sur le fait que la mère du jeune homme serait entre de bonnes mains, mais Scott ne pouvait pas juste affirmer qu’ils pouvaient le faire. Parce que si la jeune femme au corps de jeune fille arrivait chez les Barnes, il allait forcément y avoir des questions. Ils ne comprendraient pas que Scott demande à une « gamine » de s’occuper de la femme. Scott ne pouvait évidemment pas expliquer la situation à ses parents, il y avait peu de chance qu’ils comprennent également. Même s’ils acceptaient le fait que Coraline n’était pas une enfant et qu’elle était simplement coincé dans le corps qu’elle avait à ses douze ans, ils allaient quand même découvrir l’existence des vampires et par la même occasion une relation quand même un peu étrange de leur fils… Scott ne savait vraiment pas comment il pourrait expliquer tout ça. Même si Coraline pouvait effectivement se servir de sa potion, comme elle ne manqua pas de dire.

Scott serra des dents en entendant la jeune femme affirmer que cette potion était celle qui lui permettait d’exister à ses yeux. Le jeune homme n’apprécia vraiment pas cette remarque, même s’il pouvait comprendre la situation tout de même. Ils se trouvaient dans une position délicate, ce n’était pas facile, mais Scott n’aimait pas les sous-entendus que la buveuse de sang exprimait. Il pouvait le comprendre, mais ce n’était vraiment pas le moment. Il se sentait déjà suffisamment mal de savoir sa mère malade et donc mourante, puisqu’il n’y avait pour le moment aucun remède à cette maladie. Il n’avait aucune envie de se prendre la tête avec Coraline, même si ça semblait un peu mal partie quand même.

« Dis pas des choses comme ça. »
Répliqua-t-il, plus sèchement qu’il ne l’aurait voulu à la base. Mais le jeune homme n’appréciait vraiment pas sa remarque, qu’elle ramène les choses à elle. Ça la concernait bien sûr, mais ça ne tournait pas complètement autour d’elle. « Je n’ai pas… je n’ai pas envie de perdre des occasions d’être avec toi. » Parce que si elle utilisait la potion pour s’occuper de sa mère (et elle allait avoir besoin de nombreux soin, donc de beaucoup de temps), elle n’allait pas pouvoir pour leur moment.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Mer 17 Aoû - 17:35


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline savait, au fond, que sa remarque précédente avait été aussi égoïste que déplacée, et pour autant, elle n'avait pas l'intention de revenir dessus ou de s'en excuser. Elle se sentait blessée tout en sachant qu'elle ne pouvait pas vraiment en faire le reproche à Scott. Il était en situation de détresse, il n'avait pas le moins du monde besoin en cet instant de supporter ses états d'âme, sauf que cette situation ne les révélait que trop bien, tout comme le ton qu'il avait employé pour lui répondre, une voix sèche qui ajoutait à son sentiment déjà prégnant d'être tout sauf ce dont Scott pouvait avoir besoin en cet instant... et peut-être même au quotidien. Elle serra les dents et préféra ne rien dire, hors de question de revenir sur ses propos. Ils étaient sans doute sévères et c'était certainement la dernière chose qu'il avait besoin d'entendre, d'autant que ce n'était absolument pas le moment.... mais tant pis. Elle n'avait jamais fait dans la langue de bois. Et la suite n'allait pas arranger les choses. Il n'avait pas envie de perdre des occasions d'être avec elle, mais...

-Mais tu es avec moi, là, maintenant, tu le sais, ça ?


Bien sûr qu'il le savait, et à dire vrai, elle comprenait sans mal où il voulait en venir. À choisir, elle aussi préférait pouvoir faire usage de la potion, elle préférait pouvoir avoir l'apparence qu'elle aurait toujours dû avoir, elle préférerait pouvoir le serrer dans ses bras, l'embrasser, être la femme qu'il voudrait qu'elle soit. Bien sûr, qu'elle préfèrerait. Mais elle aimerait pouvoir lui suffire sans artifice, juste parce qu'elle était elle. Mais ce n'était pas si simple, bien sûr. La vie n'était pas si simple. D'ailleurs, elle n'était même plus en vie. Et elle le savait très bien en réalité. À chaque reproche sous-entendu, elle savait qu'elle était injuste de les lui faire mais c'était plus fort qu'elle. Elle prit une profonde inspiration.

-Et si c'est toi qui passe tout ton temps à son chevet, si tu devais tomber malade toi aussi, on n'aura peut-être plus d'occasions du tout.
Elle marqua une pause. Je vais aider ta mère, ce n'est pas négociable.

Si elle ne faisait pas ça pour lui, quoi qu'il en soit, elle s'en voudrait toute sa vie. Et il lui en voudrait peut-être lui aussi... Elle avait beau se montrer sans doute trop désagréable aux vues des circonstances (et elle s'en voudrait sans doute bien vite pour ça), elle voulait que Scott soit heureux, c'est tout ce qui comptait pour elle, et si elle s'y prenait mal, il n'empêche qu'elle ne désirait rien d'autre que le soutenir dans la mesure de ses capacités... et ses capacités étaient bien maigres. Elle aurait aimé être la belle-fille idéale, celle qui pourrait apporter du réconfort à Scott et soutenir sa famille.

-C'est tout ce que je peux faire pour toi...



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Jeu 18 Aoû - 17:14

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Evidemment que Scott se trouvait actuellement avec Coraline, mais ce n’était bien sûr pas ce qu’il avait voulu dire en affirmant qu’il ne voulait pas gâcher leur moment à eux. Le jeune homme s’y prenait mal sans doute quand il parlait, mais ce n’était pas ce qu’il voulait. Le jeune homme avait vraiment le sentiment de ne rien dire comme il le fallait, il n’avait aucune envie de vexer Coraline. Quand bien même celle-ci n’avait pas manqué de le vexer en affirmant que cette potion était ce qui lui permettait d’exister à ses yeux. Ce n’était pas du tout le cas, elle existait dans tous les cas. Cependant, la situation était effectivement compliquée. Dans tous les cas, Scott avait l’impression de dire quelque chose de mal, de faire quelque chose de mal. Le jeune homme avait vraiment envie que Coraline aide sa mère, mais il savait aussi que cette potion était limitée et que ses parents ne comprendraient pas qu’une gamine de douze ans (quand bien même, elle n’avait pas le mental de son physique) s’occupe de sa mère. Scott prit la décision donc de ne pas répondre aux propos de la fille qu’il aimait, parce qu’il n’avait pas envie d’envenimer encore plus la situation. Dans tous les cas, il avait le sentiment que ce qu’il allait dire n’allait pas convenir à Coraline. Il ne voulait pas qu’elle gâche sa potion pour sa mère, mais en même temps c’était horrible pour sa mère. Le problème, c’était que Scott ne savait pas du tout si sa mère allait s’en sortir. Evidemment, avec les soins de la buveuse de sang, elle allait peut-être s’en sortir, elle allait peut-être tenir le temps qu’un remède soit trouvé. Mais s’il n’y avait aucun remède ? Ce qui poserait en effet problème si jamais il tombait malade…

Le jeune homme sentit son cœur se serrer quand la jeune femme au cœur de gamine affirma que si jamais il tombait malade à cause de sa proximité avec sa mère, ils n’allaient plus pouvoir passer d’instant ensemble. Effectivement, malheureusement, il pouvait mourir. Contrairement à Coraline, un jour ou l’autre, il allait mourir. Que ce soit maintenant ou plus tard, même si bien sûr le jeune homme voulait que ça soit le plus tard possible. En tout cas, la jeune femme n’avait pas l’intention de lui laisser le choix apparemment. Il savait bien qu’il n’allait pas pouvoir lui faire changer d’avis de toute façon et concrètement, ça lui plaisait quand même. La situation était loin d’être parfaite, mais bon. Coraline ne manqua, cependant, pas une occasion de rajouter une nouvelle pic, que l’humaine n’apprécia pas vraiment. Il était clairement à fleur de peau en cet instant précis, mais bon.

« Au cas où tu ne t’en rendrais pas compte, tu es tout pour moi… » Ce n’était pas forcément nécessaire pour lui d’ajouter ça, mais tant pis. Encore une fois, il ne réfléchissait pas vraiment. « D’accord, viens aider ma mère. Même si je ne suis pas certain que ça serve à grand-chose. » Scott inspira longuement, il se rendait vraiment compte qu’il exagérait là. « On meurt tous un jour… »

Ajouta-t-il d’une voix tremblante, parce qu’il craignait vraiment de perdre sa mère.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Jeu 18 Aoû - 19:45


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline était sur les nerfs et Scott aussi (pour de bien meilleures raisons qu'elle, cela va sans dire), et forcément, cela ne les aidait pas vraiment à communiquer sans tensions à un moment critique. Cependant, Coraline devait bien admettre être allée trop loin quand Scott lui fit remarquer que, "si elle ne s'en rendait pas compte", elle était tout pour lui. Elle aurait été tentée, vraiment, de lui répliquer que non, là, tout de suite, en cet instant, elle avait bien du mal à s'en rendre compte. Seulement, ses derniers propos avaient désamorcé la bombe. Elle était tout pour lui. Quand il le disait, elle ne parvenait pas à ne pas le croire. Après tout, il consentait à énormément de choses pour elle... Il n'y avait pas que pour elle que la situation était difficile, pour ne pas dire presque insupportable. Elle devait mettre de côté ses états d'âme et se concentrer sur les problèmes que rencontrait Scott. Elle devait cesser d'être égoïste et le soutenir. Sa mère allait peut-être mourir. Coraline avait perdu ses parents, elle savait très bien la douleur que c'était... Elle ne voulait pas que le jeune homme fasse la même chose. Puisqu'il acceptait qu'elle soutienne sa mère et soit présente à ses côtés, elle allait faire tout son possible pour qu'il n'ait pas à subir ça, surtout pas. Elle afficha un petit sourire triste quand il lui fit remarquer que ça ne servirait peut-être pas à grand-chose, tout le monde devait mourir un jour... il n'avait pas tort, c'est vrai... Normalement... Et elle ne savait pas vraiment comment le rassurer à ce sujet. Malheureusement, maintenant ou plus tard, ses parents finiraient par ne pas y couper, c'est vrai.

-Pas tous...
répondit-elle doucement en se rapprochant doucement de lui, non sans une certaine hésitation. Elle craignait d'être repoussée, mais en même temps, elle avait envie de le rassurer, par le geste si la parole n'y suffisait pas. C'était si compliqué... Elle ne savait pas comment l'exprimer. Qu'il évoque la mortalité de sa mère, ça la rappelait aussi à la mortalité de Scott, et elle n'aimait pas penser à ça. Néanmoins, à choisir, elle aurait préféré être du côté des mortels que du côté des immortels... mais une fois encore, il ne s'agissait pas d'elle. Je ferai tout ce que je peux pour l'aider, je te le promets. Et elle y comptait vraiment, pas tous les moyens possibles. Et dans tous les cas, elle sera contente d'être entourée sans vous mettre en danger, tu ne crois pas ?

Elle esquissa le sourire le plus apaisant qu'elle puisse avoir en réserve. Elle aurait aimé pouvoir l'apaiser en quelques mots, et elle se sentait vraiment démunie de ne pas en être capable. C'était sans doute aussi ce qui expliquait son agressivité récente... Elle se sentait totalement impuissante.

-Tu sais... je peux utiliser la potion une dernière fois juste pour nous, si tu veux.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Dim 21 Aoû - 14:43

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Pas tous… effectivement, tout le monde ne mourrait. Parler ainsi de la mortalité de sa mère, ramenait forcément Scott à penser à la sienne. Normalement, il était destiné à mourir un jour. Si ce n’était pas maintenant, ça serait dans quelques années. Le jeune homme ne pouvait pas nier que c’était quelque chose qui lui faisait peur et la maladie de sa mère ne manquait pas de lui ramener tout ça à la réalité, sur le devant de la scène. Si la situation avec Coraline n’avait rien de simple, elle allait l’être encore moins ensuite. Parce que le jeune homme allait forcément vieillir et se rapprocher de sa mort, s’il ne mourrait pas avant. Et s’il avait attrapé la maladie ? Qu’est-ce que Coraline ferait dans cette situation ? Scott espérait qu’elle ferait tout pour l’aider, comme elle lui promettait en cet instant de tout faire pour sa mère. Il avait parfaitement confiance en Coraline, Scott pensait vraiment qu’elle était sincère. En même temps, elle n’avait aucune raison de ne pas l’être et la jeune femme – au corps de jeune fille – savait parfaitement ce que cela faisait de perdre des parents. Et elle avait parfaitement raison quand elle affirmait que la mère de Scott serait heureuse d’être entourée sans mettre en danger la vie de ses proches. Scott se sentait vraiment inutile pour le coup, mais il ne pouvait évidemment pas prendre trop de risque. Scott ne savait vraiment pas comment il ferait sans Coraline et il regrettait vraiment de s’être énervé contre elle. Tout ça, c’était si compliqué et ça ne faisait que leur rappeler la particularité de leur relation. Ils ne pouvaient pas avoir une vie normale tous les deux, quand bien même ils en mourraient d’envie.

« Oui, tu as raison. »
Répondit-il donc, quand Coraline affirma que sa mère se porterait sans doute mieux si elle ne mettait pas en danger ses proches. Il y avait des chances oui, sinon elle risquait de craindre de les rendre malade. Et vu comment la maladie semblait être contagieuse, il y avait peu de chance qu’ils s’en sortent en la côtoyant au quotidien. « Je suis sûr qu’elle va t’adorer en plus. »

Ajouta-t-il dans un léger sourire, pensant vraiment ces propos. Il en était persuadé, sa mère adorerait Coraline. Si la situation était plus simple, Scott aurait déjà présenté la jeune femme à ses parents. Connaissant sa mère, Scott savait qu’elle aurait été ravie de faire sa connaissance. Mais encore une fois, tout était vraiment compliquée dans ce qu’ils vivaient, ils ne pouvaient pas avoir une vie normale.

« Je ne veux pas que… »
Reprit-il quand Coraline lui affirma qu’elle pouvait utiliser la potion une dernière fois pour eux. Une dernière fois… « Je ne veux pas que tu croies que tu n’existes à mes yeux qu’avec la potion. »

Il voulait mettre les choses au clair, il ne voulait pas que la buveuse de sang se fasse des idées. Evidemment, c’était plus facile quand elle avait son corps de jeune femme et Scott mentirait s’il affirmait ne pas la préférait sous cette forme… mais dans tous les cas, il l’aimait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Dim 21 Aoû - 15:03


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline était au final plutôt contente que Scott accepte qu'elle prenne soin de sa mère. Certes, cela signifiait qu'elle ne pourrait plus user de la potion comme à son habitude, et ça n'allait peut-être pas simple à supporter pour eux, mais elle était convaincue que c'était la chose à faire. C'était pour le bien de Scott et de sa famille, et la buveuse de sang était heureuse de pouvoir enfin se rendre utile. De toute façon, tant que Mrs Barnes serait malade, ce ne serait pas comme s'ils pourraient se voir comme si de rien n'était tout en étant conscients que Coraline pourrait apporter un peu de compagnie à cette pauvre femme... Et puis, Coraline devait bien admettre que c'était un moyen comme un autre pour elle de gagner une certaine place dans la famille de l'homme qu'elle aimait. Elle ne serait jamais la belle-fille idéale, et s'ils connaissaient son histoire, ses parents éloigneraient sans doute Scott d'elle, mais elle pourrait se présenter à eux sous son meilleur jour, espérer qu'ils l'apprécient, exister aux yeux de ce qui était important pour le jeune homme et ne plus être seulement une ombre surgie du passé, qui n'appartenait qu'à un pan de sa vie sans pouvoir intégrer tous les autres. Même si elle aurait aimé rencontrer les parents de Scott en d'autres circonstances, c'était déjà ça. Et puis, ce n'était pas déplaisant que d'entendre Scott affirmer que sa mère l'adorerait. Elle l'espérait bien, en tous cas. Elle avait bien l'intention de se présenter sous son meilleur jour possible, quoi qu'il arrive.

Après que Coraline ait proposé d'utiliser la potion une dernière fois, juste pour eux, l'humain émit quelques réserves que la jeune femme comprit tout de suite. Il faut dire qu'elle n'avait pas mâché ses mots, tout à l'heure, et qu'elle s'était montrée assez injuste avec son petit ami. Au fond, si elle ne pouvait exister à ses yeux sans son physique modifié, ils ne se seraient pas retrouvés autant depuis leurs retrouvailles, avant même que la vampire parvienne à obtenir la potion tant désirée. Elle n'avait pas été juste avec lui, mais en même temps, sa propre frustration ne l'aidait pas à y voir clair. Elle aimerait tant être cette autre qu'elle ne pouvait devenir que quelques heures durant...

-Je sais
, soupira-t-elle, excuse-moi, j'étais vexée, c'est tout, je le pensais pas vraiment... Même si ça avait peut-être été un peu le cas sur le moment. Mais j'en peux plus de tout ça, de devoir tricher pour t'attirer ou même pour pouvoir enfin rencontrer tes parents, d'avoir envie de t'embrasser et de savoir que ce n'était pas ton cas. Même si bon, hein, c'était normal, Coraline ne demandait pas à Scott d'être un pervers pédophile non plus. Je sais pas quoi faire pour te rendre heureux. Cette potion, c'est ce qui s'en rapproche le plus, et ça part si vite...


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Lun 29 Aoû - 0:11

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Scott savait bien qu’ils n’avaient peut-être pas besoin de revenir là-dessus et que c’était peut-être mieux qu’ils se contentent juste de profiter une dernière fois de ce que la potion leur apportait, mais le jeune homme avait besoin de mettre les choses au clair. L’humain se doutait un peu que les propos de la jeune femme (dans le corps d’une jeune fille) avaient dépassé sa pensée, mais il tenait vraiment à éclaircir tout cela. Il ne voulait pas que Coraline pense qu’elle n’était rien pour lui quand elle n’avait pas bu la potion. Evidemment, Scott serait le dernier à affirmer qu’il ne préférait pas quand elle avait bu cette fameuse potion. Quand, lors de leur retrouvaille, il pouvait serrer la jeune femme dans ses bras, s’emparer de ses lèvres, la serrer contre lui et l’aimer physiquement autant que mentalement. Mais Coraline était tout pour lui, qu’elle soit dans son grand physique ou l’autre. Il l’aimait quoi qu’il arrive, les situations était cependant très compliquées. Il n’en voulait pas à Coraline ce qu’elle avait dit, mais il tenait vraiment à ce que tout soit clair entre eux. Ils vivaient déjà une situation hors norme, ils n’avaient pas vraiment besoin de se prendre la tête en plus. Et concrètement, l’humain n’était vraiment pas disposé à se prendre la tête. Sa mère était malade, il n’avait pas envie que la situation soit plus compliqué encore entre lui et celle qu’il aimait.

Scott apprécia d’entendre Coraline s’excuser, même s’il se doutait qu’elle avait quand même plus pensé ces propos qu’elle ne le disait. Mais il la comprenait, c’était compliqué pour tout le monde. Coraline n’avait pas tort quand elle affirmait qu’elle devait tricher pour faire partie de la vie de Scott, pour lui donner ne serait-ce que l’envie de l’embrasser. Parce qu’effectivement, même s’il l’aimait, le jeune homme n’était quand même pas au stade de vouloir l’embrasser sous sa forme de jeune fille. La potion était un bon remède, en quelque sorte, mais elle ne durait vraiment pas longtemps. Pas du tout assez à son goût, parce que ça ne leur permettait pas d’avoir une vie « normale ». Et Scott devait bien se rendre compte que ça lui pesait plus qu’il ne l’aurait cru.

« C’est moi qui aimerait pouvoir t’offrir plus. »
Il voyait bien que tout ça était compliqué pour Coraline, mais il n’avait aucun moyen d’arranger la situation. Parce qu’ils ne pouvaient définitivement pas faire comme si de rien n’était. Les parents de Scott ne comprendraient rien si le jeune homme présentait Coraline sous sa forme de jeune fille et il était évident qu’il n’avait pas envie de mentir sur leur relation. « Tu me rends heureux Coraline. » Et il était sincère, il était vraiment heureux depuis qu’elle était revenu dans sa vie. « J’aurais aimé… en faire de même. »

Si seulement Scott n’avait pas pris cette décision idiote de partir quand elle lui avait avoué sa nature, si seulement il n’avait pas coupé les ponts pendant toutes ces années.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Lun 29 Aoû - 19:14


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline esquissa un sourire un peu triste quand Scott lui affirma qu'il aimerait lui offrir plus. Elle aimerait pouvoir lui affirmer qu'il lui offrait déjà tout ce dont elle avait besoin, mais c'était un fait, tout n'était pas parfait... et Scott n'y était pour rien. Seule la situation était à blâmer. Et tout ce qu'elle désirait, personne ne pouvait le lui offrir. Il aurait, pour cela, fallu que Joachin ne la transforme pas à l'époque, que toutes ces années sans se voir ne se soient pas écoulées, qu'elle puisse se promener dans le village à n'importe quel moment, qu'elle ait une apparence digne de ce nom, qu'elle soit le genre de personne que Scott n'ait pas honte de présenter à ses parents. Non, elle n'y était pour rien, mais oui, il y avait des choses qui la frustraient, qui lui faisaient du mal, qui la perturbaient, et tout avait surgi d'un coup. Elle aurait voulu être capable de se contenter de ce qu'ils savaient s'adresser de bonheur. Mais elle était sûrement trop exigeante. Son sourire s'élargit, cette fois bien plus sincèrement, quand il lui affirmait qu'elle le rendait heureux. Elle avait vraiment besoin de l'entendre. Elle aimait l'entendre. Parce qu'elle avait peur de ne pas lui suffire, peur qu'il se lasse, peur que les obstacles qui se dressaient entre eux le dissuade de poursuivre. Elle n'était pas complètement heureuse parce qu'elle ne pensait pas qu'il l'était forcément. Alors de l'entendre dire ça, déjà, ça la rassurait et ça la calmait. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieur quand il affirma qu'il aurait aimé la rendre heureuse aussi. Elle s'en voulait... Elle ne voulait pas qu'il puisse croire qu'elle n'était pas heureuse, avec lui. Certaines choses lui manquaient, elle avait des scrupules et des angoisses, mais il était sa seule source de bonheur en ce monde.

-Mais tu me rends heureuse,
affirma-t-elle, se désolant vraiment de lui faire penser une chose pareille. Y a que toi qui me rend heureuse. Pendant toutes ces années, sans te voir, c'était penser à toi, qui me faisait tenir - et la présence de Joachin, évidemment, mais tout était compliqué, maintenant, vis-à-vis de lui. C'est juste que... j'ai peur que ça s'arrête...

Et ça finirait sans doute par s'arrêter. Le temps finirait par lui voler Scott. Ceci dit, pour Coraline, c'était déjà décidé, elle n'accepterait pas, pas une seule seconde, de continuer sans lui. Elle en finirait, voilà tout. Elle ne devait pas penser à ça, c'est vrai, mais des situations comme celle qu'ils vivaient présentement soulevaient forcément tous les problèmes sur lesquels ils tentaient de fermer les yeux. Ils les rattraperaient toujours, toujours... Et même s'ils savaient se rendre heureux, et que l'absence l'un de l'autre les rendraient malheureux, elle sentait qu'ils pourraient l'être encore plus.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Dim 18 Sep - 23:34

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Scott afficha un sourire quand Coraline affirma qu’il la rendait heureuse. Le jeune homme aimerait pouvoir croire vraiment la jeune femme quand elle affirmait ça, alors qu’il savait parfaitement que ce n’était pas tout à fait juste. Elle n’était peut-être pas entièrement malheureuse quand ils étaient ensemble, mais Scott savait parfaitement qu’elle pouvait quand même être plus heureuse. Tout aurait pu être bien mieux, si elle avait eu le corps d’une jeune femme et qu’elle pouvait juste assouvir ses désirs. Le jeune homme ne ressentait pas l’envie de l’embrasser quand elle avait son physique de jeune fille, mais ce n’était pas contre elle. C’était simplement, parce que ce n’était pas possible physiquement. Il ne pouvait pas nier sentir un manque de son côté et il se doutait que c’était pire du sien. Comme elle pouvait difficilement supporter le fait de ne pas pouvoir être officiellement la petite-amie de Scott. Dans son cœur, la buveuse de sang était la femme de sa vie et il n’y avait pas de question à se poser à ce sujet. Elle était juste celle qu’il aimait depuis toujours mais il ne pouvait pas le montrer aux membres de sa famille. Il ne pouvait pas venir avec Coraline devant ses parents et la présenter comme celle qu’il aimait et avec qui il voulait passer le reste de sa vie. Parce qu’il n’y avait évidemment pas assez de potion pour qu’elle puisse passer toute son existence à ses côtés. Malheureusement. Tout n’était pas noir, mais tout n’était pas blanc non plus et Scott regrettait vraiment de ne pas pouvoir offrir plus à celle qu’il aimait. Quand bien même, elle affirmait qu’il la rendait vraiment heureuse. Parce que, comme elle le disait si bien, elle craignait que tout s’arrêter. Scott comprenait, il savait parfaitement pourquoi elle pensait ça. Parce qu’elle ne pensait pas qu’il puisse constamment avoir envie d’être avec elle, sans qu’il ne se lasse. Alors que Scott le savait, il n’allait pas s’en lasser. Même si rien n’était parfait, il aimait Coraline plus que tout et il n’y avait donc aucune qu’il se lasse de la situation.

« Ca ne s’arrêtera jamais… » Dit-il dans un souffle, posant une main sur la joue de Coraline. Il ne pouvait pas se permettre de lui témoigner trop de geste tendre, mais il se permettait quand même de faire au moins ça. Juste pour qu’elle sache qu’il était vraiment sincère. « Fais-moi confiance. »

Et en même temps, Scott ne pouvait pas faire grand-chose contre le temps. A un moment donné, Scott allait forcément mourir et il n’allait rien pouvoir faire contre ça, mais il n’avait aucune envie de penser à ce genre de chose pour le moment. Il avait juste envie de pouvoir profiter et qui sait… il ne perdait pas espoir d’un jour ne pas mourir (ou que cette mort n’ait pas de conséquence sur son existence sur Notre Terre).

« Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de t’en parler avant. »
Et ce n’était peut-être toujours pas le moment, mais autant le faire maintenant. « J’aimerais te présenter à une amie. Sans qu’il n’y ait besoin d’artifice. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Lun 19 Sep - 17:44


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline ferma les yeux quand Scott déposa sa main sur sa joue, appréciant cette simple caresse qui pourrait ne pas signifier grand chose aux yeux d'autres personnes mais représentait beaucoup de choses à ses yeux. C'était le premier geste concret d'affection qu'il lui adressait depuis le début de leur conversation, et elle l'appréciait d'autant plus qu'il avait rejeté plus tôt le sien (en même temps, la situation et l'état dans lequel il se trouvait le justifiaient forcément). C'était agréable... Ce n'était peut-être pas assez, mais elle parvenait à s'en contentait parce qu'elle y devinait toute l'affection toute la tendresse qu'il avait pour elle, et elle y croyait, elle y croyait réellement. Elle savait qu'il était entièrement sincère quand il affirmait que leur histoire ne s'arrêterait jamais. C'était vraiment rassurant de l'entendre le dire... même si une partie d'elle ne savait pas totalement y croire... parce que le temps était cruel, parce que Scott continuerait de vieillir quand elle-même s'en verrait incapable, parce qu'ils étaient bien placés pour savoir qu'il n'était pas si simple de savoir de quoi demain serait fait, tout pourrait s'arrêter d'un seul coup. Mais elle savait au moins que ni l'un ni l'autre n'avaient envie de tout arrêter, ça continuerait tant qu'il le faudrait, et ils le feraient autant que possible. Si leur histoire avait su leur apprendre quelque chose d'essentiel, c'est qu'il fallait savoir profiter du moment présent, même s'il n'était pas évident de se départir de sa frustration, de ses doutes et de ses peurs. Leurs sentiments importaient plus que tout le reste, vraiment. Elle hocha doucement la tête quand il lui demanda de lui faire confiance. Sans problème, il était la personne en laquelle il avait le plus confiance au monde, même quand elle doutait, ce n'était jamais tant de lui que d'elle-même, mais il suffisait qu'il lui fasse promettre d'avoir confiance pour qu'elle ressente un regain d'assurance. Que ne pouvaient-ils pas affronter ensemble, après tout ? Ils avaient déjà surmonté plus d'un obstacle en acceptant leurs sentiments en dépit des apparences.

Coraline se crispa légèrement quand elle entendit Scott ajouter qu'il devait lui parler de quelque chose dont il n'avait pas eu l'occasion de discuter avec elle auparavant. À présent que la situation s'était apaisée entre eux (même si certaines choses demeuraient insolubles et que malheureusement, rien de ce qu'ils pourraient se dire ne saurait guérir la mère du jeune homme), elle ne voulait pas qu'un nouveau grain de sel n'enraye l'engrenage. Mais elle le laissa parler malgré tout. Il voulait lui présenter une amie, une amie à qui il pourrait la présenter sans artifice, qui la ferait exister dans la vie de Scott pour ce qu'elle était, sans avoir à mentir et à tricher, tout ce qu'elle désirait, somme toute.

-Vraiment ?
demanda-t-elle, un soupçon d'espoir dans la voix. Qui est-ce ?

Elle tentait de faire abstraction du fait qu'il s'agissait d'une amie au féminin, inutile de lui faire de crises de jalousie inutiles. Même si, bien évidemment, elle était intriguée.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Dim 2 Oct - 15:18

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Scott avait envie de croire que le feu était tout bonnement éteint entre eux, qu’il n’y avait plus aucune raison qu’ils se disputent. Même s’ils n’avaient quand même pas été trop loin dans leur dispute, c’était la première fois depuis qu’ils s’étaient retrouvés (en ôtant le moment de leur retrouvaille) qu’ils se prenaient à ce point la tête. Parce que la situation entre eux était forcément difficile et que tout pouvait bien couler quand ils se retrouvaient comme d’habitude, sans penser aux autres et à la vie qui les entourait. Sauf qu’ils ne pouvaient pas nier complètement la vie autour d’eux, comme maintenant où la mère de Scott était malade. Ça avait forcément un impact dans leurs vies, puisque ça touchait directement le jeune homme. En tout cas, Scott appréciait vraiment que la tension soit retombée et ce fut pour cette raison qu’il aborda le sujet d’Eponine. Ce n’était sans doute pas le moment, parce qu’il venait quand même d’apprendre à Coraline que sa mère était atteinte de ce mal qui ne connaissait même pas de remède, qu’elle avait décidé de l’aider en utilisant sa potion. Ils avaient forcément d’autre chose à penser, mais en même temps ce n’était pas quelque chose d’anodin. Le jeune homme avait envie que Coraline se rende bien compte qu’elle n’était pas juste une personne qu’il voyait comme ça, qu’elle ne comptait pas. Bien au contraire et c’était un bon moyen de le lui prouver. Parce qu’Eponine était au courant de la vérité et que la buveuse de sang n’aurait pas besoin de faire semblant. Et c’était important non ? Parce que c’était un peu le nœud de leur problème, ce qui rendait la situation compliquée avec sa mère.

« Une amie que je connais depuis très longtemps. »
L’une des rares amies qu’il avait et avec qui il s’entendait aussi bien. « L’autre jour, nous nous sommes croisés et je lui ai parlé de toi. Je lui ai parlé de tout. »

Scott voulait qu’elle comprenne qu’il avait vraiment parlé de la situation à Eponine, qu’il n’avait pas eu honte de lui dire qu’il aimait une jeune femme coincée dans le corps d’une enfant. Et qu’elle ne l’avait pas jugé. Même si bien sûr, cela ne résolvait pas du tout la situation, qu’ils n’allaient pas pour autant pouvoir s’afficher, il avait quand même parlé de la situation à une personne. Il voulait vraiment que Coraline comprenne que ce n’était pas un souci pour lui, qu’i pouvait très bien le faire. Même s’il était évident qu’il ne pouvait pas le faire avec n’importe qui non plus, dont ses parents. Du moins, pas pour l’heure, peut-être un jour, mais pas de suite.

« Elle s’appelle Eponine et elle aimerait vraiment te rencontrer. » Encore une fois, ce n’était sans doute pas le bon moment parce que Scott ne pouvait pas oublier que sa mère était entre la vie et la mort, mais en même temps le jeune homme avait besoin de penser un peu à autre chose. « Tu en penses quoi ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Dim 2 Oct - 15:43


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
S

cott avait donc discuté d'elle avec une amie de longue date, lui avait parlé d'eux sans rien enjoliver, sans prétendre qu'elle était ce qu'elle ne serait jamais, avait parlé d'eux comme n'importe qui discuterait avec ses amis de sa nouvelle relation. Coraline, à cette pensée, fut bien incapable de ne pas sourire. Ce n'était peut-être pas totalement appropriée, mais alors qu'elle doutait terriblement de la situation, et la place qu'elle pourrait bien tenir dans la vie de l'homme qu'elle aimait, l'entendre affirmer qu'il n'avait pas aussi honte d'elle qu'elle le pensait, qu'il n'avait pas envie de cacher leur relation, qu'il le faisait seulement auprès de ceux qui ne le connaissaient pas, le temps qu'ils soient à même de comprendre ce qu'ils vivaient, la sincérité de leurs sentiments, qui n'avait rien à voir avec ce que les choses pouvaient sembler avoir de perverses quand on n'y regardait pas d'assez près... Elle avait besoin de ça, quelles que puissent être les circonstances, et même si ce pouvait sembler être un caprice. Parce qu'elle voulait croire que ce qui les unissait était réel, et quand ça n'appartenait qu'à eux, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si ce n'était pas une illusion. L'intrusion d'une situation aussi réelle que dramatique pour enrayer tout l'engrenage qu'elle n'avait jamais remis en question à voix haute jusqu'ici l'avait faire craindre tout... et n'importe quoi. Oui, en vérité, Coraline avait hâte de rencontrer cette Éponine. Cette amie suffisamment précieuse pour avoir accepté la situation de Scott, et qui l'accepterait sans doute, les accepterait sûrement, pour ce qu'ils étaient.

-J'en pense que j'ai hâte de pouvoir la rencontrer.
Elle adressa à Scott un nouveau sourire. Merci beaucoup. Je devrais peut-être pas y accorder d'importance, mais ça compte énormément pour moi, vraiment. Elle poussa un léger soupir. Elle aurait très envie de le serrer dans ses bras, là, maintenant, mais même un geste aussi simple, qui en d'autres circonstances aurait pu sembler innocent, ne le paraissait pas tant au vu de leur situation, elle n'osait s'y risquer. Je sais bien que c'est pas le plus important pour l'instant, mais j'avais besoin de ça. Et elle se promit de garder ses petites crises de nerfs, qui tenaient tout autant de la crise existentielle, pour elle, pour le moment. Quand est-ce que tu veux qu'on aille trouver tes parents ? demanda-t-elle alors, songeant que ses pensées ne devaient jamais trop s'éloigner d'eux, il préférait sans doute être à leur chevet, ou au moins s'assurer qu'ils allaient bien, plutôt que de perdre son temps à se prendre la tête avec elle.

Elle se rendait bien compte qu'elle avait été égoïste. Elle avait à cœur de se rattraper. Ce n'était pas grave s'ils abrégeaient leur rendez-vous pour le rassurer. Il y avait plus important, plus urgent pour le moment.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 315

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Lun 5 Déc - 15:06

Coraline & Scott
Vivre est une maladie... La mort est le remède.
Scott afficha un sourire quand Coraline affirma qu’elle avait hâte de rencontrer Eponine. Le jeune homme n’avait pas eu l’occasion de lui parler de cela avant et il semblait évidement que ça tombait à pic. Ce n’était peut-être pas vraiment le moment, mais en même temps s’ils avaient besoin de ça c’était important. Scott avait besoin de ça oui, il avait besoin de prouver à celle qu’il aimait, qu’il l’aimait vraiment et qu’il n’avait pas honte d’elle. Jamais leur situation n’allait être évidente, jamais ils n’allaient pouvoir avoir une relation sereine comme tout le monde. Ils n’allaient jamais vraiment pouvoir se montrer, pas plus vivre ensemble ou encore avoir une relation comme tout le monde. Mais les sentiments qu’ils avaient étaient sincères. Scott aimait sincèrement Coraline en tout cas, même s’il ne pouvait pas vraiment en parler aux autres. Eponine était la première à qui il avait raconté son histoire et il l’avait fait simplement parce qu’il savait qu’elle comprendrait, qu’elle ne le jugerait pas. Elle n’allait pas le prendre pour un pervers, elle comprenait que la situation était compliquée mais qu’ils s’aimaient quand même. Scott comprenait parfaitement que c’était ce dont avait besoin la buveuse de sang, surtout après la petite prise de bec qu’ils venaient d’avoir. L’humain n’avait pas forcément la possibilité de prouver qu’il aimait sincèrement Coraline, qu’il l’aimait malgré la différence de leur physique. C’était une occasion de le faire et il comprenait que c’était vraiment le moment.

« Ça compte pour moi aussi. »
Vraiment, ça comptait vraiment pour lui. Soit, il y avait sa mère malade qui ne parvenait pas vraiment à quitter son esprit, mais en attendant ça comptait pour lui. Quand il avait parlé de Coraline à Eponine, qu’elle avait voulu la rencontré, Scott avait vraiment été impatient d’en parler à la buveuse de sang. La situation n’avait simplement pas tournée exactement comme il le pensait, comme il aurait aimé qu’elle fasse en réalité. Mais l’important était qu’elle prenne bien cette nouvelle et Scott appréciait l’enthousiasme qu’il voyait chez celle qu’il aimait. « Et c’est important pour moi. »

Effectivement, il y avait sans doute plus important pour l’heure… mais cette rencontre était important pour Scott. Cela donnait une nouvelle réalité à sa relation, cela la rendait un peu plus réelle en somme. Même si elle l’était dans tous les cas, mais c’était quand même une rencontre importante. Il avait hâte que Coraline puisse faire la connaissance d’Eponine. Il était persuadé qu’elles pouvaient s’entendre. Même si, effectivement, pour l’heure il y avait plus important. Et d’ailleurs, Coraline ramena le sujet sur la table. Quand est-ce qu’il voulait qu’ils aillent trouver ses parents ? Bonne question… Le jeune homme n’avait pas envie de rester trop éloigné, parce qu’il voulait se rassurer. Mais en même temps, c’était si compliqué.

« On peut, peut-être, se mettre déjà en route. » Sa voix était un peu plus tremblante encore une fois. « Sans trop se presser… je crois que j’ai besoin de prendre un peu l’air. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   Lun 5 Déc - 22:56


Vivre est une maladie... La mort est le remède.
C

oraline devrait peut-être le savoir sans avoir besoin de l'entendre, elle devrait peut-être en avoir la conviction sans avoir besoin que Scott lui dise quoi que ce soit, mais ça la rassurait malgré tout de l'entendre dire que pour lui aussi, cette rencontre avec son amie était importante. Ça pouvait n'avoir l'air de rien, comme cela, mais la buveuse de sang avait réellement besoin de se sentir rassurée. Ce n'était sans doute pas le lieu ou le moment, et elle s'en voulait quelque peu d'avoir fait une telle crise au jeune homme en de telles circonstances, mais elle ressentait le besoin indispensable et impérieux de ressentir leur relation comme réelle, réelle en dehors du cadre de leur simple rencontre, ce dont la situation présente lui avait fait douter bien malgré elle. C'était égoïste, bien sûr, et elle ne pouvait certainement pas prétendre le contraire. Elle se le reprocherait bien assez d'ailleurs. Il y avait d'autres priorités, et maintenant que son pathétique ego avait été rassuré, elle comptait bien se concentrer sur ce qui importait vraiment. Elle comptait bien faire tout son possible pour que Scott se sente au mieux malgré l'épreuve qu'il devait subir, pour le soutenir dans le cauchemar qu'il était en train de vivre. Elle avait la ferme intention de l'accompagner dans l'épreuve, avec l'espoir qu'il en sorte apaisé... et avec un peu de chance, l'état de Mrs Barnes finirait bel et bien par s'améliorer, et ils pourraient rire de cette histoire comme si elle n'avait pas la moindre importance, comme si cela n'avait été qu'un jalon de leur histoire... Malheureusement, ils étaient bien loin d'en être là encore, et Coraline ne pouvait qu'amèrement le constater. Pour le moment, Scott était mal et inquiète, et ça ne s'améliorerait pas tant que Mrs Barnes ne serait pas rétablie. Si elle devait se rétablir. Il suggérait qu'ils se remettent déjà en route, et Coraline comprenait parfaitement. Il n'avait pas envie de perdre plus de temps, et c'était parfaitement normal, après tout. Il devait être mort d'inquiétude, et elle ne pouvait que le comprendre. Sans trop se presser pour autant. Il avait besoin de prendre un peu l'air. Ça aussi, elle le comprenait très bien.

-Bien sûr
, répondit-elle doucement, afin de lui faire entendre qu'elle comprenait. À nouveau, elle avait envie de le serrer dans ses bras, de lui prendre la main... mais elle s'en abstenait. Elle n'avait que des mots pour le rassurer, en cet instant. Et en guise d'acte, elle ne pouvait que se contenter de faire chemin à ses côtés jusque chez lui. Mieux valait qu'elle ne prenne la potion qu'une fois sur le seuil de la porte de cette dernière, afin de l'économiser au maximum. Allons-y, dit-elle alors dans un léger sourire, en espérant ne pas trop le brusquer, avec pour seule et unique intention de le réconforter et de céder à ses souhaits.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre est une maladie... La mort est le remède. (Coraline <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avant de combattre la mort, il faut apprendre à vivre. (Manon)
» Je ne suis pas mort, j'ai arrêté de vivre.
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-