Partagez | 
 

 Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Dim 10 Juil - 19:37

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
La situation était bien loin d’être agréable, bien au contraire. Edward devait se contenir pour ne pas devenir complètement cinglé (ce qu’il était déjà pas mal sans doute), en sachant Jane dans une des pièces de la demeure des Baker sans parvenir à la voir. Mais ils devaient se montrer raisonnable, plus qu’ils ne l’avaient jamais été dans toutes leurs existences. Pour l’instant, le jeune homme n’avait montré aucun signe de la maladie, ce qu’il avait envie de prendre comme preuve qu’il n’était pas touché. Il avait été énormément en contact avec la maladie après tout, ne se montrant pas du tout prudent par moment en passant du temps avec Jane (et l’embrassant donc forcément) alors qu’il savait qu’elle était touchée. Il avait eu de la chance donc, mais il savait qu’il ne devait pas trop jouer avec le feu. Parce que s’ils finissaient tous malades, ils n’allaient vraiment pas aller bien loin. Edward devait donc se retenir, prendre sur lui, même si ce n’était vraiment pas évident. Parce qu’il y avait ces deux jeunes femmes dans cette même chambre, prisent d’un même mal qui ne connaissait pas encore de remède. Même si la possibilité pour Jane de retrouver sa nature pouvait la sauver, ça n’allait pas résoudre le problème pour Ambre. Ou encore pour tous les humains qui étaient touchés, comme Natasha Hardwick. Edward n’avait pas spécialement d’affection pour sa belle-mère (puisqu’il pouvait maintenant bel et bien la considérer comme sa belle-mère), mais il n’avait aucune envie de la voir succomber à cette maladie. Ne serait-ce que pour Jane. Bref… c’était vraiment la merde.

Heureusement, quand Edward était partie voir Gwenn, elle n’avait pas hésité une seconde avant d’accepter de s’occuper de Jane et Ambre. Bon, ce n’était toujours pas idéal, mais c’était déjà mieux que rien. La lycane ne risquait rien dans cette chambre, contrairement à lui, ce qui ne manquait pas d’ajouter à sa frustration. Mais il n’avait pas encore trouvé le moyen d’arranger la situation, parce qu’il n’avait pas encore pris le temps d’aller voir Perséphone d’ailleurs. C’était, finalement, un exercice plus difficile qu’il ne l’aurait cru. Surtout qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que ça n’allait peut-être servir à rien. Si seulement ils n’avaient pas bu cette potion, si seulement le cadet des Baker avait été moins idiot. Malheureusement, il ne pouvait pas vraiment revenir en arrière. Ce matin-là, Edward s’approcha de la chambre des filles (enfin celle d’Ambre qui était par la force des choses devenues celle de Jane pour un temps) et resta quelques secondes devant la porte. Ca l’énervait vraiment beaucoup qu’il ne puisse pas entrer, mais il n’avait pas le choix. Edward poussa un soupir avant de frapper à la porte.

« Comment ça va la dedans ? »

Demanda-t-il donc à travers la porte, puisqu’il n’avait pas vraiment d’autre choix et qu’il n’avait pas non plus spécialement envie de ne pas parler à son âme sœur et sa sœur. Il voulait s’assurer qu’elles allaient bien, ou qu’elles n’allaient pas trop mal en tout cas.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Dim 10 Juil - 20:10


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
E

lle se sentait comme un animal en cage, en cage et malade. La situation était insupportable. Déjà, il y avait la maladie en elle-même. Les jours passant, son état s'était aggravé, elle se sentait constamment fatiguée, elle ne cessait de tousser, et certains élans de fièvres nocturnes lui donnaient soit des insomnies, soit de légères hallucinations. À cela s'ajoutait la présence constante d'Ambre à ses côtés, qui bien qu'affaiblie, ne manquait jamais une occasion de se montrer cruelle envers elle, l'accusant de tous les torts de l'univers. Au point même de lui avoir sorti l'avoir contaminée, quand bien même elle était tombée malade en premier. Et bien sûr, il y avait l'absence d'Edward. Le savoir si proche d'elle et ne pas pouvoir le voir, le toucher, l'embrasser... C'était un supplice de tous les instants. Après tout ce qu'ils avaient enduré, elle trouvait mériter tout sauf cette épreuve. Bref, elle devenait dingue, dans cette chambre, et les seuls instants salutaires qu'elle pouvait bien connaître, c'était les visites de Gwenn, toujours là pour lui remonter le moral quand cela était nécessaire. Sauf que ces visites étaient souvent gâchées par la présence d'Ambre, qui ne manquait jamais une occasion de se montrer désagréable et insultante envers la lycane. La plupart du temps, assommée de fatigue et consciente que c'est seulement de cette manière que le temps finirait par passer, elle dormait. Cette fois, cependant, si la plus jeune de la fratrie Baker semblait dormir à poings fermés (pour l'instant), ce n'était pas le cas de Jane, qui ruminait les yeux grand ouvert. Elle l'entendit donc directement, quand on frappa à la porte et que la voix d'Edward s'éleva. La jeune femme sentit son cœur s'emballer. C'était un supplice que de l'entendre parler et de ne pouvoir le voir.

Toute faible qu'elle était, elle fit quand même l'effort de se lever et de se traîner jusqu'à la porte. Elle s'assit devant cette dernière, appuyant sa tête contre la porte en question. Il était si proche d'elle... Elle n'aurait pu que le sentir, avant, c'était encore plus frustrant que de le penser.

-Ambre dort, sinon ça va
, affirma-t-elle à voix suffisamment basse pour que Ambre ne se réveille pas (quoique) et suffisamment haute pour qu'Edward l'entende. Est-ce qu'elle allait bien ? Non, pas vraiment, mais elle était toujours à même de parler, de se déplacer légèrement, dans leur cas, on pouvait dire que ça allait. Jane déposa doucement sa main sur la porte, comme en quête d'un contact qu'elle ne trouverait pas. Tu vas bien, toi ?

La question pourrait sembler anodine en d'autres circonstances, mais il n'en était rien, elle voulait surtout s'assurer qu'il allait bien, qu'il ne ressentait aucun des signes de la maladie dont il pourrait très bien souffrir tant ils avaient manqué de prudence, tous les deux, dernièrement.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Dim 10 Juil - 21:36

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Edward entendit du mouvement de l’autre côté de la porte, ce qui ne manqua pas de le rassurer un peu. Il ne savait pas qui était en train de se lever, mais quelque chose lui disait que c’était Jane. Parce qu’Ambre n’aurait pas forcément réagit de la même manière. Il entendit du bruit juste derrière la porte, avant que la voix de Jane ne s’élève enfin. Edward s’assit au sol à son tour, alors que son âme sœur lui affirmait que sa sœur dormait et qu’elle allait bien. Enfin bien, le jeune homme savait parfaitement que ce n’était pas vraiment le cas. Mais le fait qu’elle se soit levée (et même si elle s’était installée au sol une fois arrivée à la porte) et qu’elle pouvait parler, le rassurait un peu. Gwenn risquait clairement de devenir dingue à force qu’Edward vienne la trouver pour savoir comment elles allaient, si leurs états étaient aggravés. Ce qui était le cas oui, parce qu’il ne pouvait pas vraiment s’améliorer en fait. Mais tant qu’elles pouvaient quand même ne pas être trop mal, il ne pouvait que se sentir rassuré. Entendre la voix de sa femme était un réel soulagement pour le jeune homme, un vraie salue. Même si, en parallèle, c’était une vraie torture aussi. Parce qu’il l’entendait, qu’elle était si proche et qu’il ne pouvait pas ne serait-ce que la prendre dans ses bras. Comme il mourrait d’envie d’ouvrir cette porte, mais il ne pouvait pas. Ils avaient été suffisamment déraisonnables précédemment, ils devaient faire attention un peu. Edward colla sa tête contre la porte.

« Je vais bien. » Dit-il alors, pour répondre à la question de Jane. Il savait bien ce qu’elle voulait savoir, s’il avait des signes de la maladie. Mais ce n’était pas le cas, il se sentait bien. Il avait cru, pendant un temps, qu’il allait être malade, mais ce n’était pas le cas. Ce qui signifiait qu’il avait quand même un peu de chance, dans le malheur. « T’en fais pas pour moi, j’ai aucun signe. »

Edward ne voulait pas qu’elle s’inquiète pour lui, il voulait qu’elle se concentre sur son repos. Puisqu’il semblait évident qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose pour se soigner, il valait mieux qu’elle se repose le plus possible afin que son état ne s’aggrave pas. Elle devait tenir le temps qu’il trouve une solution, s’il y en avait une… Le jeune homme laissa pendant un temps le silence planer entre eux, avant de reprendre d’une voix suffisamment forte pour que Jane l’entende, mais pas trop non plus. Tant qu’à faire, autant qu’ils ne réveillent pas Ambre.

« Tu me manques. »

Elle était là, ils se parlaient, mais ce n’était évidemment pas ce qu’il voulait dire par ses propos. Elle lui manquait, physiquement. Son corps lui manquait, il avait envie de la prendre dans ses bras. Ses lèvres lui manquaient, il mourrait d’envie de l’embrasser. Il avait envie de la voir juste, de la toucher. Mais il ne pouvait pas le faire, c’était vraiment une torture.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Dim 10 Juil - 22:15


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
J

ane crut entendre un mouvement de l'autre côté de la porte. Sans pouvoir en être certaine, elle se plut à penser que le jeune home s'était assis au même titre qu'elle de l'autre côté de la porte. La jeune femme, tout en laissant ses doigts parcourir doucement le bois de la porte, elle songea à l'idée que ses mains à lui fassent de même, qu'elles puissent finir par entrer en contact par porte interposée. Elle aimait imaginer que sans cet espace de rien du tout, ses mains toucheraient les siennes, que son front serait en contact direct avec le sien. Ce n'était qu'hypothétique, mais cette pensée la réconfortait un peu. Il y avait un si petit espace à franchir pour qu'ils puissent se réunir ! Mais il ne le fallait pas. Et la jeune femme en fut d'autant plus convaincue quand Edward lui affirma qu'il allait bien, et qu'il ne développait aucun des symptômes de la maladie. Étant donné qu'Ambre et elle étaient en quarantaine depuis un petit moment, maintenant, s'il avait dû développer quelque signe que ce soit, ça aurait été déjà le cas. Oui, l'absence de contact était horrible, mais mieux valait ça que de le savoir malade, lui aussi. C'était déjà une bonne chose. Leur chance dans leur malheur. Edward allait bien. Elle aurait eu bien du mal à le supporter si elle avait dû découvrir que son âme sœur et époux était atteint du même mal qu'elle. C'était une bonne chose, oui. C'était la seule chose sur laquelle ils avaient encore un minimum de contrôle dans cette conversation on ne peut plus désastreuse. Jane sut esquisser un léger sourire quand Edward affirma qu'elle lui manquait. Lui aussi lui manquait, à un point à peine concevable.

-Toi aussi
, répondit-elle aussi doucement que possible.

Ils avaient dû supporter l'absence l'un de l'autre plus d'une fois, lors de son enlèvement, lors de leur "séparation", mais chaque fois c'était pire. Là, Jane considérait que ça l'était d'autant plus qu'ils étaient à la vois extrêmement proches et en même temps bien trop loin, parce qu'ils auraient dû pouvoir être heureux, et maintenant, elle ne savait pas s'ils en auraient l'occasion. La maladie l'emporterait peut-être avant ça. Elle voulait être optimiste, mais ça lui était bien difficile.

-Tu as pu parler à Enjolras ?
demanda-t-elle ensuite, qui n'était pas particulièrement impatiente qu'il le fasse, mais tout de même de retrouver sa nature si cela était réellement possible.

Derrière elle, Ambre commençait à s'agiter. Pour l'heure, elle ne semblait pas s'être réveillée, mais elle bougeait quand même plus qu'à l'accoutumée dans son lit, et ce n'était pas pour rassurer Jane qui, égoïstement, n'avait pas la moindre envie de partager cette conversation avec sa "belle sœur". Elle n'avait plus droit à aucun instant privilégié avec Edward. Elle voulait profiter de cette mince occasion.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Dim 10 Juil - 22:48

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Edward ferma les yeux un instant, se concentrant sur la présence de Jane si proche de lui, se concentrant sur cette porte. Il l’imaginait juste derrière, il l’imaginait assise sur le sol et la tête contre la porte. Elle était là, si proche et en même temps si loin. Elle était proche de lui puisqu’il n’y avait que cette porte entre eux, mais il ne pouvait pas entrer en contact avec elle. Ne serait-ce que prendre sa main dans la sienne. Alors il imaginait ce simple contre, posant sa main sur la porte et gardant ses yeux fermés, il imaginait sa femme de l’autre côté et sa possibilité de la prendre contre lui. C’était la seule chose qui lui restait, son imagination, qui heureusement était suffisamment fleuri quand il était question de Jane. Si seulement ils avaient encore leurs pouvoirs et leur lien, Edward aurait eu la possibilité de sentir sa chaleur. Mais il n’en était rien maintenant, ils ne pouvaient que se contenter de ces paroles. Au moins, ils pouvaient se parler, c’était mieux que rien. Edward s’en contentait bien, c’était bien mieux que rien du tout. De toute façon, ils n’avaient pas vraiment le choix. Mais cela n’empêchait pas qu’elle lui manquait atrocement. Il y avait eu des moments où Edward n’avait pas su où son âme sœur se trouvait, des moments où ils étaient séparés, mais il avait le sentiment que c’était pire maintenant. Parce qu’elle était là, il le savait, mais qu’il ne pouvait même pas l’approcher. Il ne pouvait pas, alors qu’il en mourrait d’envie et qu’il se doutait que c’était le cas de Jane aussi. Edward afficha un léger sourire quand la jeune femme affirma qu’il lui manquait aussi. Il s’en doutait, bien sûr, mais ça faisait plaisir de l’entendre lui dire.

Cependant, la jeune femme aurait largement pu éviter sa question. Il s’en doutait qu’elle allait le lui demander, parce qu’il devait le faire et que Jane appréhendait ce moment (et à juste titre, même si elle ne s’en rendait pas compte encore). Sauf que d’une, il n’avait aucune envie de ramener son ex petite-amie dans la conversation alors qu’ils se trouvaient dans une telle situation, et de deux il n’avait pas encore été la voir. Il laissa plusieurs secondes s’écouler avant de prendre la parole, après un long soupir.

« Non, j’y suis pas allé encore. »
Il allait le faire, bien sûr, il n’avait pas le choix. Mais il appréhendait évidemment le moment d’aller la voir, sachant parfaitement que ça n’allait pas être une partie de plaisir. Avec ce qu’il avait fait à la jeune sorcière, ça n’allait vraiment pas être facile. Mais ce n’était pas comme s’il pouvait faire autrement de toute façon, il ne connaissait personne d’autre pouvant l’aider à retrouver sa nature. Quoi qu’il arrive, ils devaient de toute façon retrouver leur lien. Mais pour l’heure, il avait bien envie de changer un peu de sujet. « Ambre ne te casse pas trop les pieds ? »

Demanda-t-il d’un ton plus léger, un fin sourire sur le visage.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Dim 10 Juil - 23:35


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Q

uand Edward affirma qu'il n'était pas encore allé trouver Enjolras, Jane ne sut pas trop si elle devait se réjouir de cette nouvelle ou s'en alarmer. Elle n'avait pas la moindre envie que son époux revoit son ex petite amie, vraiment pas. Plus loin elle restait de son interlocuteur, mieux elle se portait. Elle le lui avait dit, ça ne lui plaisait pas, mais en même temps, ils n'avaient pas d'autre choix. Ce n'était peut-être pas seulement le lien qui lui manquait tant (et en l'occurrence, elle ne pouvait qu'observer combien il lui manquait - elle donnerait tout, absolument tout pour l'éprouver elle aussi) qui en dépendait, mais aussi sa survie. Quoi qu'il en soit, elle avait confiance en Edward. Elle devinait que la situation ne devait vraiment pas être simple pour lui, elle n'avait pas l'intention de le brusquer, ce qui importait, c'était l'instant présent, pour le moment. Même si elle n'était pas au mieux, elle était en vie malgré tout, et même si elle ne pouvait pas profiter de la présence de son interlocuteur comme elle l'aurait voulu, elle pouvait au moins lui parler, cet instant leur appartenait... C'était tout ce qui comptait à ses yeux pour le moment. Edward décida d'aborder un sujet bien plus léger et Jane choisit de le laisser faire, au fond, c'était le mieux qu'ils puissent faire. Est-ce que Ambre lui casser les pieds ? Oh, l'expression était encore bien trop gentillette. Ambre était capable de lui faire vivre un véritable enfer, réellement. Même malade, quand elle le voulait et n'était pas trop fatiguée (heureusement, c'était quand même souvent le cas), elle pouvait être une redoutable peste. Le genre que Jane aurait pu admirer, si cela ne s'était pas retourné contre elle.

-Elle est insupportable
, reconnut Jane dans un léger sourire. Y'a pas à se demander cent ans de qui elle tient, ajouta-t-elle, l'air de rien.

En même temps, c'était vrai, Ambre était une Baker à n'en pas douter. Elle ressemblait beaucoup à Edward. La différence, c'est que Jane aimait Edward, pour Ambre, c'était une autre affaire. Quoi qu'il en soit, elle préférait en rire que d'en faire tout un drame. Elle n'avait pas non plus envie d'inquiéter Edward. Au fond, ses querelles avec Ambre n'étaient pas grand chose en comparaison, même si elle s'en serait bien passée.

-À mon avis, c'est pas ça qui va renforcer nos liens familiaux
, ironisa-t-elle doucement.

Et ça n'allait sans doute pas s'arranger de sitôt puisque la jeune femme était en train d'entendre un grognement qui provenait du lit d'Ambre. Elle semblait sur le point de se réveiller, ce qui n'était vraiment pas pour l'arranger, elle n'avait pas envie des commentaires d'Ambre pour ponctuer sa conversation. Elle voulait tout simplement profiter de cette présence à la fois proche et lointaine.

code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 14:42

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Ils auraient sans doute l’occasion de parler de Perséphone, de leur nature, d’un moyen de la guérir une fois qu’Edward aurait rendu visite à la jeune sorcière. Pour l’instant ce n’était pas le cas, alors le jeune homme préférait largement se concentrer sur autre chose. Même s’il était évident qu’il fallait qu’il se décide à aller voir son ex petite-amie, ce qui n’était vraiment pas évident. Surtout pas après ce qu’il avait fait, ce que Jane ignorait d’ailleurs. Mais, il n’avait pas le choix et pour Jane, il n’avait pas l’intention de se défiler (comme il avait pu le faire bien trop de fois avant). Edward afficha un nouveau sourire en entendant Jane affirmer que sa sœur était insupportable. Le jeune homme n’avait même pas besoin de le voir ou de l’entendre pour croire sur parole sa femme, il avait bien vu l’attitude d’Ambre. D’ailleurs, dernièrement, on ne pouvait pas vraiment dire que l’ambiance soit au beau fixe dans la demeure des Baker. Cela ne l’étonnait donc pas d’apprendre qu’Ambre était tout simplement insupportable avec sa belle-sœur, puisqu’elle était juste incapable de la reconnaître comme telle. Et pourtant, Jane était bien la belle-sœur de la benjamine des Baker et elle allait devoir s’y faire à un moment ou à un autre, parce que le jeune homme n’avait pas l’intention que la situation change de sitôt. Bon, elle pouvait très bien déraper bientôt au vu de ce qu’il tombait sur la famille, mais Edward n’avait aucune envie de se pencher sur ces détails. Il sourit de plus belle quand Jane mentionna la personne de qui tenait Ambre, il n’y avait aucun doute à avoir.

« Que veux-tu, elle a pris le meilleur de notre famille. »

Bon, Edward disait ça, mais le jeune homme avait quand même envie qu’elle se calme un peu. Elle avait le tempérament type des Baker et par moment, elle était même pire que le cadet. Edward avait envie que les tensions se calmes un peu, surtout au vu de la situation. Il n’aimait pas forcément l’idée de laisser les deux jeunes femmes dans la même pièce, même s’ils n’avaient guère d’autre choix. Comme il ne pouvait pas ne serait-ce qu’ouvrir cette porte afin de rentrer et pouvoir se rapprocher enfin de son épouse, qui trouvait si loin et si proche à la fois. Le jeune homme ne pouvait donc pas s’empêcher d’être un peu inquiet, mais malheureusement il ne pouvait rien faire non plus. Si seulement la situation globale pouvait s’améliorer.

« Des fois, je peux pas m’empêcher de me demander si on est encore une famille. »

Et en fait, ça faisait bien plus de temps qu’il se posait la question. Ambre était sa sœur et ça ne changerait jamais, mais la situation était toujours tendue dans cette maison depuis la mort de leurs parents (et ça avait peut-être même un peu commencé avant entre les deux ainés de la famille). La situation devenait de plus en plus pesante en fait et c’était pire depuis que Jane s’était installé chez eux, même si Edward n’avait aucune envie de changer quoi que ce soit à cette situation.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 15:04


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
U

ne nouvelle esquisse de sourire se déposa sur les lèvres de Jane quand elle entendit Edward affirma que Ambre avait conservé le meilleur aspect de la famille. En soi, la jeune femme pourrait tout à fait le contredire. La cadette des Baker avait clairement un sale caractère, bien moins pondéré et raisonnable que celui de Preston, par contre très similaire à celui d'Edward. Le jeune homme, quelques années plus tôt, n'était pas bien différent de sa sœur, et même maintenant encore, ils avaient plus d'un point commun, tous les deux... et donc avec elle aussi. C'était ça, le plus fou, dans cette affaire. Ambre et Jane avaient en réalité plus d'une raison de s'entendre, mais tel que c'était parti, ça n'arriverait de toute évidence jamais. En soi, la jeune femme pouvait accepter de faire avec, elle pouvait ignorer les remarques de celle qui partageait à présent sa chambre si cela lui permettait de rester auprès d'Edward, mais elle devinait bien que pour ce dernier, la situation n'était pas si simple. Être tiraillé entre deux personnes que l'on aime avec la crainte qu'elles ne s'entendent jamais... Jane avait plus ou moins connu ça avec Edward et Gwenn... Mais au moins, les deux n'étaient pas contraints de vivre ensemble. Le sourire de Jane s'estompa en entendant son âme sœur affirmer qu'il ne pouvait s'empêcher de craindre que les Baker n'aient plus rien d'une vraie famille. Elle savait qu'il était sincère, et elle comprenait ses craintes. Depuis le décès de leurs parents, les Baker avaient du mal à rester soudés. Preston restait enfermé dans son travail, de vieilles rancœurs persistaient entre les deux frères, et sa seule existence, à elle, avaient encouragé de nombreuses disputes entre Ambre et Edward. Jane mourrait vraiment d'envie d'ouvrir cette satanée porte et de serrer le jeune homme dans ses bras pour le rassurer. Cette barrière physique entre eux était tout bonnement insupportable.

-Vous êtes une vraie famille, vous êtes là les uns pour les autres, c'est ça une vraie famille.
Même si ça ne savait pas exprimer ses sentiments ou s'engueulait beaucoup. Et pour ce qui était d'avoir pour référence une famille qui avait complètement volé en éclats de son côté, elle pensait savoir ce qu'elle disait. Vous êtes... Elle prit une légère inspiration. On est une vraie famille.

Car elle était une Baker elle aussi à présent. Même si elle avait un peu l'impression de n'aider qu'à disloquer un peu plus cette famille en perte de repères. Jane entendit Ambre pousser un léger grognement dans son dos et pria intérieurement pour qu'elle garde les yeux fermés.

-J'aimerais pouvoir te prendre dans mes bras
, ajouta-t-elle doucement, à voix plus basse, de crainte que Ambre l'entende, comme s'il était vraiment honteux pour une épouse de vouloir serrer son époux contre soi quand elle sentait qu'il doutait ou qu'il s'inquiétait.

code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 15:39

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
C’était rare qu’Edward se penche sur ce qu’il ressentait avec les autres. En fait, il ne le faisait jamais qu’avec Jane. Parce qu’elle était la seule à le connaître vraiment, elle connaissait ses faiblesses, comme ses forces. En grande partie parce qu’ils avaient le même caractère, les mêmes forces et faiblesses. Il ne baisser sa fierté qu’en présence de Jane donc et il ne put s’empêcher d’exprimer une pensée qui avait tendance à traverser son esprit un peu trop souvent ces derniers temps. Est-ce que les Baker pouvaient vraiment être considéré comme une vraie famille ? Par moment, le jeune homme se posait vraiment la question et franchement, il ne savait pas ce qu’il allait pouvoir faire s’il perdait sa famille. Non pas qu’il ne pourrait pas être heureux, en soit il n’avait besoin que de Jane. Mais il tenait à Ambre (tout comme il tenait à Preston, même s’il allait rêver pour qu’il prononcer ce genre de mot le concernant), il n’avait pas envie que sa relation se déchire plus encore avec elle. Malheureusement, ce n’était pas vraiment bien partie. Du moins, il n’en avait pas le sentiment. Le fait que Jane et Ambre se retrouvent coincées dans la même chambre ne risquait pas vraiment d’aider. Alors même que la situation devrait sans doute les faire réfléchir plus encore. Ambre était malade, Edward n’avait aucune envie qu’elle le maudisse si elle devait…

Mais par chance, s’il y avait bien une personne justement qui pouvait rassurer Edward dans ce genre de moment, c’était Jane. Elle affirma qu’ils étaient une vraie famille, parce qu’ils étaient présents les uns pour les autres. S’il y avait bien quelqu’un qui était calé sur les soucis de famille, c’était la jeune femme. Elle n’était pas forcément plus lotie avec les Baker. Même si en soit, elle avait retrouvé son père alors qu’elle avait cru à sa mort pendant tant d’année. Jane avait raison, elle ne pouvait qu’avoir raison en fait (même si à une époque, le jeune homme n’aurait pas cru être capable de penser ce genre de chose). Il avait énormément de chance de l’avoir à ses côtés, il ne pouvait que s’en rendre encore plus compte maintenant. Plus encore même quand elle précisa qu’ils étaient une famille, s’incluant dedans. Elle était sa femme, elle faisait partie de la famille.

« Je suis bien obligé de reconnaitre que tu as peut-être raison. »
Dit-il, nuançant un peu son propos, dans un sourire en coin. Non, parce que bon, il n’allait quand même pas lui dire de but en blanc qu’elle avait parfaitement raison. Le sourire d’Edward ne put que s’agrandir quand Jane lui dit qu’elle aimerait pouvoir le prendre dans ses bras, il en rêvait aussi. Là maintenant, tout de suite, il aimerait pouvoir la serrer contre lui. Ce qu’ils auraient fait normalement, sans toute cette histoire. Edward ne répondit pas de suite, il appuya un peu plus sa tête contre la porte en fermant de nouveau les yeux. « T’imagines même pas tout ce que j’aimerais bien te faire. »

Bon, elle le connaissait assez pour savoir exactement de quoi il parlait et pour imaginer parfaitement ce qu’il avait en tête. Mais c’était une facile de dire. Il aimerait la prendre dans ses bras, la serrer contre lui, l’embrasser. Juste l’avoir à ses côtés physiquement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 16:08


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
J

ane avait le sentiment d'avoir réussi à rassurer son âme sœur. Elle ne pouvait en être certaine, bien sûr, mais elle avait envie de le croire, quoi qu'il en soit. Elle se sentait complètement impuissante, éloignée de lui physiquement. Ses gestes ne pourraient lui être d'aucun secours, alors elle essayait de se rattraper avec les mots, mais elle n'avait jamais forcément été la personne la plus douée pour trouver les mots qu'il faut. Elle était nulle pour consoler autrui, et si on voulait trouver une épaule sur laquelle se reposer, ce n'était pas forcément auprès d'elle que l'on trouverait son compte. Mais elle faisait autant d'effort que possible avec Edward, parce qu'il savait bien que quand il mettait sa fierté de côté pour partager ses doutes avec elle, il faisait un réel effort qu'elle était la seule à avoir le privilège de recueillir. Elle devait être à la hauteur, elle devait être capable de s'exprimer de sorte à le consoler. Et en l'occurrence, elle pensait chacun des mots qu'elle venait de prononcer, vraiment, le moindre d'entre eux. Elle savait que les Baker tenaient les uns aux autres même s'il ne se le montraient pas le moins du monde, ou très rarement. Ce qu'Edward faisait pour Ambre, d'autres frères ne le feraient peut-être pas, de même que ce que Preston acceptait de sacrifier au nom de son frère et de sa sœur (même si elle s'était gardée d'avancer cet argument). Passée cette épreuve, ils seraient peut-être à même de s'en rendre compte, encore fallait-il qu'ils la passent. La jeune femme l'espérait de tout cœur, en tous cas. Elle ne voulait pas croire que c'était presque fini, elle serait bien incapable de l'accepter, quoi qu'il puisse être.

Elle retrouva son esquisse de sourire quand, après lui avoir dit qu'elle aimerait le prendre dans ses bras, il suggéra qu'il aimerait lui faire bien des choses. À dire vrai, elle pouvait très bien l'imaginer. Même s'ils n'avaient plus leurs pouvoirs pour le confirmer, elle voulait croire que leurs sentiments restaient malgré tout les mêmes. Et de fait, elle pouvait très bien imaginer ce qui pouvait traverser l'esprit d'Edward. Sa propre imagination était déjà plus qu'exacerbé. Jane se rapprocha plus encore de la porte - si cela était vraiment possible - et jeta un œil attentif à Ambre, qui semblait, malgré son grognement de tout ) l'heure, dormir encore. Ce fut à voix la plus basse possible, en espérant que ce soit suffisamment distinct pour que son âme sœur distingue le moindre des mots qu'elle lui adressait :

-Qu'est-ce que tu aimerais me faire ?

Elle le savait très bien, au fond, elle avait juste envie de l'entendre dire. S'ils ne devaient avoir que leur imagination pour les aider à passer l'épreuve, alors soit, elle s'en contenterait... Mais pas trop longtemps quand même, ceci dit.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 16:37

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Il n’y avait pas de doute quant au fait que Jane savait parfaitement ce qui pouvait bien traverser l’esprit de son époux. En même temps, ce n’était pas comme s’ils étaient en reste tous les deux. Même avant d’oser croire qu’ils avaient le moindre sentiment l’un pour l’autre, ils n’avaient pas manqué de profiter du contact physique l’un de l’autre (et nous n’allons pas revenir sur la première fois, qu’il est aussi bien de laisser loin dans les souvenirs). Sur ce plan, ils ne manquaient vraiment pas d’être raccord tous les deux. Ils avaient autant besoin l’un de l’autre mentalement que physiquement. Ce qui ne manquait pas de rendre cette situation encore plus frustrante encore. Même se contenter d’un simple contact, ils ne pouvaient pas. Et pourtant, Edward donnerait tout en ce moment pour juste prendre Jane dans ses bras, même si son imagination trainait sur des détails bien plus particuliers et profonds. C’était comme ça, il aimait Jane de toute son âme et de tout son cœur et son corps était irrémédiablement attiré par le sien. Il ne pouvait pas vraiment se changer et la situation était donc bien frustrante. Surtout qu’ils avaient eu la preuve qu’ils n’étaient pas vraiment capables de tenir longtemps.

Edward entendit un mouvement de l’autre côté de la porte, ne parvenant pas vraiment à l’analyser avant que la voix de Jane s’élève à nouveau. Elle était bien plus basse que précédemment, sans doute parce qu’elle ne voulait pas qu’on l’entende. Edward fit de même, il se rapprocha un peu plus de la porte, afin d’être certain de pouvoir entendre tout ce que son âme sœur pourrait lui dire. Il hésita une seconde, observant un peu le couloir pour voir s’il n’y avait vraiment aucune présence de Preston. Ce n’était pas vraiment le moment pour que son aîné décide de passer dans le coin. C’était pas forcément le moment, ni l’endroit, mais si Ambre dormait, il ne voyait pas pourquoi il ne répondrait pas à la question de sa femme. Même si elle n’avait pas vraiment besoin sans doute qu’il précise avec des mots son imagination, elle savait parfaitement ce qui traversait son esprit. Mais s’ils ne pouvaient que se contenter de mot.

« J’aimerais te prendre dans mes bras déjà. »
Répondit-il sur le même ton bas que son âme sœur. « T’embrasser intensément. » Leurs lèvres étaient tellement compatibles. « Sur les lèvres et ailleurs bien sûr. Pouvoir parcourir ton corps de mes mains. » Et il ressentait déjà les effets des mots qu’il prononçait et de son imagination bien trop fleuri sans doute. Il n’avait vraiment pas besoin de grand-chose pour ressentir le corps de Jane sous ses mains, celui-là même qu’il connaissait par cœur mais qu’il aimait découvre encore et encore. Celui qu’il ne pourrait jamais arrêter de désirer, bien au contraire. Il avait l’impression de le désirer plus à chaque fois. « Et j’ai surtout envie de te posséder toute entière. »

Finalement, les mots sur son imagination ce n’était pas forcément une bonne idée. Il mourrait vraiment d’envie d’ouvrir cette porte et de la posséder toute entière.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 17:03


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
J

ane savait bien que, en se contentant d'entendre parler Edward de ce qu'il pourrait lui faire sans pour autant avoir l'opportunité de passer des paroles aux actes, elle s'exposait à beaucoup de frustration, mais elle préférait cela au fait de ne rien avoir du tout de lui, ses mots et son imagination, c'était tout de même mieux que du vide. La jeune femme ferma doucement les yeux tandis que son âme sœur se prêtait au jeu, ainsi qu'elle l'avait souhaité, buvant chacun de ses mots, laissant à sa guise son esprit vagabonder derrière ses paupières fermées, le laissant être envahi d'images qui, toutes, ne pouvaient qu'aiguiser une envie qu'elle ne serait pas en mesure d'assouvir. Quand il parlait de la prendre dans ses bras, elle imaginait la chaleur de cette étreinte, combien elle serait à même de la rassurer et de la soulager, combien elle lui rendrait ses forces progressivement perdues. Quand il parla de s'embrasser, elle songea à leur dernier baiser et à toute son intensité. Ils ne devaient déjà plus s'embrasser, à ce moment-là, mais bordel, ce qu'elle avait aimé ça. Elle était dingue de ses lèvres, elle n'avait pas su, avant Edward, qu'embrasser pouvait à ce point vous transporter. Elle imagina aussi les lèvres du jeune homme parcourir doucement les forme de son corps, et elle sentit un frisson l'envahir, à l'idée qu'il puisse ainsi s'attarder sur les zones les plus érogènes de son anatomie, comme il savait si bien le faire. Et ce fut pire encore, bien sûr, quand il parla de la posséder toute entière. La jeune femme se mordilla la lèvre inférieure. Bordel, oui, elle avait ignoblement envie de lui, là, maintenant, tout de suite. S'il n'y avait pas sa belle sœur juste à côté, autant dire qu'elle aurait soulagé son mal comme elle le pouvait et par ses propres moyens, laissant à Edward le soin de savourer les maigres soupirs qu'il n'aurait su qu'intensifier s'il se trouvait du bon côté de la porte.

-Quand je serai guérie, je vais tellement te...
Mais elle n'eut pas l'occasion de poursuivre plus loin ce que son imagination l'invitait à dire, car cette fois, ce ne fut pas un grognement mais bel et bien la voix de Ambre qui s'éleva depuis le lit voisin.
-Bordel mais vous allez arrêter, oui ! C'est suffisamment chiant comme ça, je vais pas en plus supporter vos cochonneries.

Jane préféra ne pas tourner son regard vers Ambre, elle préféra ne pas accuser le regard de son interlocuteur. Si Edward et elle étaient parfaitement dans leurs bons droits, elle n'était quand même pas complètement à l'aise avec l'idée que la demoiselle ait pu les entendre, et elle espérait au moins qu'elle s'était épargnée la partie au cours de laquelle Edward lui avait donné le détail de ce qu'il lui ferait s'il leur était donné de se retrouver enfin, de oûter de nouveau à la proximité de leurs deux corps.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 17:41

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Ce n’était pas nouveau que l’imagination des anciens myrihandes (qui, il fallait l’espérait, allaient peut-être pouvoir retrouver leur nature) était débordante. Ils avaient déjà pu jouer avec, s’amusant à se titiller pour s’amuser avant de succomber – comme toujours – à leur désir. Edward ne put s’empêcher de repenser à cette fois, où ils s’étaient rendus en douce chez Natasha Hardwick afin de jouir d’un endroit où ils pourraient être tranquilles. Ce moment avait été la preuve qu’ils étaient des bêtes sauvages, incapable de se retenir un peu. Et là, c’était encore plus dur, parce qu’ils ne pouvaient vraiment pas succomber à leurs envies. Il était évident qu’Edward ne pouvait pas entrer dans cette pièce (et même si ça avait été le cas, il n’était pas dingue au point de sauter sur Jane alors qu’Ambre se trouvait là) et que la jeune femme ne pouvait pas sortir. Donc, ils devaient se contenter de l’imagination et des mots. Même si c’était Edward qu’il parlait, il ne put s’empêcher de ressentir cette chaleur grandissante en lui (et pas juste la chaleur d’ailleurs), alors qu’il avançait dans son récit. Il imaginait le corps de sa femme sous ses mains, cette peau douce et délicate qu’il aimait tant caresser et embrasser. Ce corps tout entier qu’il désirait ardemment et qu’il aimait pouvoir posséder complètement. Il ne pouvait qu’adorer quand son corps ne faisait qu’un avec celui de son âme sœur, plus encore maintenant qu’ils n’avaient plus leur lien. Parce que même si les sensations étaient bien amoindris depuis qu’ils n’avaient plus ce lien, ils avaient des sensations. Ils pouvaient sentir l’autre, ce qui n’était pas le cas maintenant.

D’ailleurs, Edward ne put s’empêcher de penser à ce qu’ils auraient pu faire s’ils avaient eu encore ce lien. Parce que là, sérieusement, il avait plus qu’envie de son épouse. Et d’habitude, il pouvait savourer cette envie. Du moins, ça faisait quand même un moment qu’il n’avait pas été frustré de la sorte. Sauf qu’ils ne pouvaient pas faire n’importe quoi. C’était une mauvaise idée, ils n’auraient pas dû s’engager dans un tel chemin. Il était temps que cette situation s’arrête, qu’elle guérisse ou au moins qu’ils retrouvent leurs liens. Au pire… s’il prenait un risque de plus, ce n’était pas si grave si ? Si… Jane reprit la parole et les quelques mots qu’elle prononça, Edward eut envie de percevoir un peu le désir qu’elle ressentait pour lui. Bon, il se faisait peut-être des idées et ça faisait simplement échos à ce qu’il ressentait lui-même de son côté de la porte, mais tant pis. Sauf que dans tous les cas, sa phrase fut coupée (frustrant plus encore le jeune homme) par la voix d’Ambre qui s’éleva. Au moins, elle eut le don de calmer un peu ses ardeurs. Edward se sentit d’un coup vraiment mal à l’aise, à l’idée qu’elle ait pu entendre ses propos. Bon, ce qu’il faisait c’était naturel bien sûr et il y avait peu de chance qu’Ambre doute encore qu’ils ne se retenaient pas pour le faire (surtout après les avoir surpris dans sa chambre une fois…), mais ils n’avaient pas forcément besoin de s’exposer.

« Désolé Ambre… je croyais que tu dormais… » Il aurait vraiment préféré qu’elle le fasse. Surtout que maintenant, il était évident qu’il n’allait jamais savoir ce que Jane avait voulu lui dire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 18:08


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
A

u fond, le fait que Ambre soit pour de bon réveillée n'était sans doute pas une mauvaise chose, loin s'en faut, car s'ils avaient poursuivi sur la pente où ils étaient en train de dégringoler, il était fort probable qu'ils n'aient tout simplement pas été capables de se contrôler, tous les deux, et même si l'intervention de la cadette des Baker avait amené autant de frustration que de gêne, elle avait au moins le mérite de les remettre à leur place. Tant pis, Jane devrait attendre pour lui donner le détail de toutes les choses qu'elle comptait faire à son âme sœur quand elle serait guérie, quand elle aurait une bonne fois pour toutes l'opportunité de sortir de sa chambre, quand elle n'aurait plus cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Ed s'adressa alors directement à Ambre pour s'excuser. Jane, pour sa part, poussa un soupir. C'était certainement on ne peut plus égoïste de sa part, mais elle n'avait pas la moindre envie de partager Edward avec la jeune fille là, maintenant, tout de suite. Elle avait tout autant droit qu'elle de parler à son frère, bien sûr, c'est l'évidence même, mais là, maintenant, tout de suite, elle avait envie que cet instant n'appartiennent qu'à eux. Depuis cette mise en quarantaine, ils avaient à peine l'occasion de se parler, tous les deux. Pour Jane, ça devenait juste proprement insoutenable, ce n'était pas ainsi qu'elle voulait poursuivre les choses. Mais cette fois et comme d'habitude, ils n'avaient pas réellement le choix, tous les deux.

-Comment veux-tu que je dorme, avec le boucan que vous faites.

Jane ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel, le regard toujours rivé vers la porte. Putain, mais ça ne lui arrivait jamais d'être ne serait-ce qu'un peu aimable ou quoi.
-Oh, et pour ta gouverne, je vais pas bien du tout, des fois que ça t'intéresse.

Oui, bien sûr que ça devait l'intéresser, il se faisait du souci pour Ambre, ça ne faisait pas l'ombre d'un doute... mais même là, ce n'était pas de ambre qu'elle voulait qu'elle se soucie. c'était d'elle, juste d'elle...
-Bon, tu me laisses encore parler cinq minutes à ton frère ? Après tu pourras dormir autant que tu veux.
Bon, cinq minutes, cinq minutes, tout était relatif... Le temps qu'il lui faudrait pour que ça ne s'arrête pas là, maintenant, elle avait encore besoin de la présence du jeune homme, juste de lui.
-J'ai que ça à foutre...


Jane attendit après les propos d'Edward. Il serait sans doute plus à même qu'elle de convaincre sa sœur. D'un autre côté, il avait sans doute seulement envie d'aller lui parler, à elle aussi. Là, maintenant, tout de suite, elle avait bien envie d'étouffer Ambre sous ses oreillers pour qu'elle la ferme juste le temps qu'elle demandait.

code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 18:46

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Au moins, Ambre avait le don de les ramener à la réalité. Edward aurait bien été capable d’oublier la présence de sa sœur dans cette chambre et au fond, il aurait bien aimé qu’elle continue de se faire oublier. Mais apparemment, elle ne dormait pas et le jeune homme espérait qu’elle avait été réveillée en cours de route, qu’elle n’avait pas entendu toute leur conversation. Non pas qu’ils se soient dit des choses exceptionnels, mais ils avaient parlé d’elle quand même. Et puis, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de ne pas avoir envie de partager ses moments et conversations qu’il avait avec son épouse, avec quelqu’un d’autre. Sauf que depuis qu’elle était en quarantaine avec Ambre, ils n’avaient pas pu se parler tous les deux vraiment. Comme ils n’avaient pas pu se toucher non plus. Autant dire que ce n’était pas pour l’heure qu’ils allaient vraiment avoir un moment rien qu’à eux. Surtout que sa jeune sœur ne manquait pas de lancer encore une fois son venin, c’était comme ça depuis que Jane était chez eux. Même avant de toute façon, il ne savait pas si c’était l’adolescence ou pas, mais elle n’était pas toujours agréable. Comme en cet instant, où elle sous-entendait qu’il n’avait que faire de son état. Comme s’il pouvait ne pas s’y intéresser…

« Bien sûr que ça m’intéresse Ambre, ne dis pas des trucs comme ça. »

Il avait voulu lancer cette réplique durement à sa jeune sœur, mais sa voix avait plus trésaillé qu’il ne l’aurait voulu. Ce n’était pas lui qui était enfermé dans cette chambre, mais il n’empêchait qu’il subissait quand même la situation. Et pas seulement parce qu’il ne pouvait pas avoir un peu d’intimité avec son épouse. Parce qu’il avait peur, vraiment peur, de les perdre. Autant l’une que l’autre, même si l’une aurait peut-être plus de conséquence sur sa propre existence que l’autre (mais ça, on allait éviter de le dire à voix haute hein). Il n’avait pas plus envie de voir Ambre succomber à la maladie que Jane, quoi qu’elle puisse penser. Jane tenta tant bien que mal de réclamer quelques minutes (cinq minutes, c’était extrêmement court aux yeux d’Edward, mais bon) à Ambre, avant qu’ils n’arrêtent de discuter et qu’elle puisse vraiment se reposer. Edward n’avait aucune envie de partir maintenant non, même s’il allait se sentir bien moins à l’aise maintenant qu’il savait que sa jeune sœur ne dormait pas.

« Juste un peu Ambre s’il te plaît. »
Dit-il pour la convaincre, même s’il ne lui laisserait pas le choix de toute façon. « Après de toute façon, j’ai des choses à faire… » Edward avait des choses à faire oui, ça arrivait. Pour le coup, c’était un peu retrouver son ex-petite-amie pour lui parler de la potion qui l’avait rendu humain, lui et son âme sœur. Rien de bien réjouissant. « D’ailleurs, vous avez besoin que je passe vous prendre quelque chose au marché en rentrant, que Gwenn pourrait vous apporter ? »

Bon, il s’adressait plus à Jane en réalité, mais il n’avait pas envie de vexer plus sa jeune sœur en l’excluant. Même si franchement, faire des courses ça l’ennuyait. Mais bon, c’était une manière de se rendre un peu utile quand même et de préciser à Jane qu’il allait bien rentrer. Parce qu’elle se douterait peut-être qu’il allait chercher Perséphone.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 19:08


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
A

mbre grommela d'un ton sceptique quand Edward lui affirma qu'il se souciait bel et bien d'elle et qu'elle n'avait pas le droit de dire le contraire, si ce grommellement pouvait laisser penser l'inverse, Jane voulait croire que, au fond, la demoiselle savait pertinemment que son frère s'inquiétait sincèrement pour lui, elle devait seulement se sentir un peu jalouse de l'intérêt qu'Edward lui portait... Et Jane la comprenait et avait presque envie d'en jouer. Il est certain qu'elle avait envie de compter plus que Ambre aux yeux d'Edward, même si c'était complètement égoïste que de raisonner ainsi. Le jeune homme insista à son tour pour qu'elle les laisse parler encore un peu, et Ambre poussa un profond soupir. Ma foi, Jane trouvait toujours cela mieux qu'un refus catégorique, mais elle ne se sentit pas pour autant soulagée quand elle entendit que le jeune homme devrait y aller, ensuite, de toute façon. Elle supposait que quand il disait cela, il parlait d'aller voir Enjolras. Et en soi, si cela pouvait apporter une solution réelle à leurs problèmes, c'était une bonne chose, mais elle n'avait vraiment aucune envie qu'il s'en aille. Elle pourrait bien passer des heures comme ça, chacun assis d'un côté de la porte, même si ce n'était pas l'idéal, seulement pour le sentir un peu proche d'elle. Quand bien même c'était pour la bonne cause et pourrait justement par la suite leur éviter cette situation, elle n'était pas pressé qu'il s'en aille, et le fait que ce soit en partie dans l'optique de revoir son ex petit amie y jouaient pour beaucoup, force lui était de le reconnaître.

-Ouais, ramène-moi une masse, que je l'assomme avec
, répliqua Ambre avant de pousser un profond soupir. Oh et puis, continuez de faire vos trucs, je m'en fous, répliqua-t-elle en se dissimulant entièrement sous ses couvertures, visiblement vaincue, ce qui restait très relatif.
Jane attendit quelques secondes, puis, constatant que Ambre semblait vouloir faire la sourde oreille, ce qui lui allait très bien...
-On a tout ce qu'il faut, ça va. dit-elle doucement en caressant machinalement le bois de la porte du bout des doigts tout en sachant pertinemment que ça n'avait pas de réel intérêt, pour la simple illusion du contact. Elle marqua une légère pause avant de reprendre. T'as pas besoin de repartir là, maintenant, tout de suite, pas vrai ?

Elle savait bien que Ambre les avait quelque peu coupés dans leur élan, mais même s'ils ne sauraient poursuivre sur la même voix que celle qu'ils avaient entamée tout à l'heure, elle considérait tout simplement qu'il était encore trop tôt pour qu'il parte, pour renoncer à entendre le ton de sa voix, légèrement étouffé par la barrière boisée qui faisait obstacle au moindre contact physique entre eux. Il pouvait bien se contenter d'être seulement présent, et de lui parler de tout et de rien. Déjà elle s'en sentirait soulagée.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 19:33

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Edward ne pouvait pas voir l’intérieur de la chambre, il se contentait de la magnifique vu sur le couloir, et il ne pouvait pas tout entendre. C’était un peu frustrant aussi, il avait sa tête toute proche de la porte pour entendre les sons venus de la pièce. Il ne pouvait pas s’empêcher de se demander comment réagissait Ambre, puisqu’il ne pouvait pas entendre ses soupirs. Ce ne fut que quand Ambre lui demanda de ramener une masse pour qu’elle puisse l’assommer avec (Gwenn ou Jane ? Sans doutes les deux en réalité si elle en avait la possibilité, Edward était assez heureux qu’elle ne soit pas non plus au meilleur de sa forme, sinon il n’osait pas imaginer le carnage dans cette chambre), qu’il l’entendit clairement. Avant qu’elle ne finisse par leur dire de continuer de faire leur truc, qu’elle s’en foutait. Evidemment, le cadet des Baker n’en croyait pas un mot. Mais au moins, il semblait qu’elle capitulait et ce n’était pas plus mal. Même si elle était réveillée, Edward et Jane allaient quand même pouvoir reprendre leur conversation. Et d’ailleurs, ce fut Jane qui le fit en premier, pour préciser au jeune homme qu’elles avaient tout ce dont elles avaient besoin (bien, pas besoin de faire de courses). Edward colla de nouveau son front contre la porte en bois, il aimerait vraiment pouvoir l’ouvrir.

« Non, pas tout de suite. Je ne suis pas pressé. » Ce qui était vrai, il n’avait pas vraiment envie de foncer voir Perséphone. Même s’il allait bel et bien devoir le faire, qu’il allait le faire aujourd’hui, il n’était pas à la minute près. Le jeune homme avait envie de rester un peu, de continuer de discuter avec Jane puisque c’était la seule chose qu’ils pouvaient faire pour le moment. Sa présence lui manquait tellement et cette discussion à travers la porte n’était qu’une petite compensation. « Si on t’avais dit, il y a quelques mois, que tu serais à une porte comme là, à réclamer ma présence qui t’es indispensable, tu aurais hurlé. »

Et cette remarque, Edward ne put s’empêcher de sourire. Ce même sourire qu’il adressait à Jane dès qu’il la taquinait un peu comme maintenant. La situation n’avait rien d’amusante, Edward préfèrerait ouvrir cette porte et pouvoir prendre Jane dans ses bras. Mais puisqu’ils étaient là, puisqu’ils n’avaient pas le choix, le jeune homme préférait tourner un peu ça à la dérision. Juste une manière de détendre un peu la situation, qui ne manquait pas de gravité. Même si, en soit, le jeune homme se contentait simplement d’affirmer une vérité. Il y a quelque mois, aucun des deux myrihandes n’auraient cru vivre une telle situation. Parce que même quand ils avaient accepté l’idée d’être des âmes sœurs et qu’ils avaient, forcément, des sentiments l’un pour l’autre, ils s’étaient cru destructeurs l’un pour l’autre. Finalement, personne n’avait fait autant de bien (et de mal en même temps) à Edward dans son existence. Tout ce temps qu’ils avaient perdu en idiotie…
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 19:59


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
J

ane voyait Ambre remuer légèrement dans son lit, elle était certaine qu'elle n'était pas prête de retrouver le sommeil, mais au moins semblait-elle ne pas vouloir accepter et daigner tout simplement les ignorer. C'était peut-être une situation qu'Edward devrait rattraper par la suite, mais pour l'heure, autant dire que la jeune femme s'en fichait royalement. Si elle avait l'opportunité de passer ne serait-ce qu'un peu plus de temps avec Edward, elle voulait bien mettre Ambre encore un peu en rogne, même si ce n'était pas comme ceci qu'elle deviendrait la belle sœur idéale. Tant pis. Elle préférait de toute façon accorder du temps au jeune homme qu'à sa cadette. Simple question de logique et de bon sens, il faut l'admettre. Le jeune homme affirma qu'il avait effectivement encore du temps devant lui et qu'il n'était pas pressé. En même temps, sa question n'admettait pas vraiment de réponse. Tout impatiente Jane était-elle de retrouver sa vraie nature et de guérir (si cela était vraiment possible au passage, mais rien ne le garantissait réellement), elle ne l'était pas de savoir Edward chez Enjolras, et il ne voulait pas qu'il le soit davantage de la recevoir. La jeune femme appuya son front contre la porte. Elle se sentait encore faible et fiévreuse, c'est un fait, mais bizarrement, elle avait le sentiment que cette discussion la rassérénait un peu. Raison de plus pour ne pas l'interrompre trop vite, pas vrai ? Vrai. Elle décidait en tous cas de considérer les choses comme telles et n'avait nulle intention d'en démordre. Si ça pouvait le garder encore un peu avec elle, même si c'était pour l'entendre la taquiner... Justement pour l'entendre la taquiner... Elle avait bien envie de le contredire sr certains points, mais en fait, sa présence lui était effectivement tant et si bien indispensable qu'elle préférait faire le choix de s'abstenir.

- J'aurais dit à cette personne de se mêler de ses affaires et d'arrêter de dire des conneries,
approuva-t-elle dans un sourire. Et j'aurais sûrement ajouté que je m'abaisserai jamais à ça parce que c'est pathétique et que tu le mérites pas. Peut-être que ça l'était toujours, d'ailleurs, pathétique, mais elle ne pourrait plus dire qu'il ne le méritait pas... Elle ne méritait que lui. Et lui méritait sans doute bien plus qu'elle, en vérité. Au final, je crois que je préfère être là, maintenant, qu'il y a quelques mois.

Et ce même si elle était malade, qu'elle ne pouvait complètement faire abstraction de sa peur de lâcher son dernier souffle, qu'elle ne savait pas de quoi demain serait fait, qu'elle éprouvait une inquiétude folle à l'idée de ne plus jamais serrer Edward dans ses bras. Parce que au moins, maintenant, elle était pleinement à lui. Et elle osait croire qu'il était pleinement à elle.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 20:57

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Edward aimait taquiner Jane, il ne pouvait pas s’en empêcher. Et au fond, le jeune homme devait bien avouer qu’il espérait qu’elle aime ça aussi. Elle n’était pas en reste de son côté, elle le faisait tout autant que lui. Mais il le faisait plus quand même, il aimait tellement se lancer des fleurs en même temps. Si Edward et Jane partageaient une fierté et un orgueil démesurés, le jeune homme avait quand même beaucoup moins de modestie que son âme sœur. Alors, il aimait bien s’auto flatter et il ne manquait pas une occasion de le faire. Comme maintenant, en précisant que sa présence était indispensable à la jeune femme. C’était vrai – du moins il l’espérait, mais il ne pensait pas se tromper sur ce point – mais c’était aussi vrai de son côté. Edward n’avait pas plus envie de partir qu’elle, il avait autant envie qu’elle d’ouvrir cette porte et elle lui manquait autant qu’il devait lui manquer. Mais bon, c’était quand même plus amusant quand c’était dans le sens de la jeune femme. Le sourire du jeune homme s’agrandit quand Jane reprit la parole, expliquant ce qu’elle aurait fait si une personne lui aurait, effectivement, raconté ce qu’ils feraient aujourd’hui. Il n’avait aucun mal à imaginer la scène, en même temps il aurait réagi exactement de la même manière. Pendant un long moment, il n’aurait vraiment pas cru se retrouver dans une situation de ce genre avec Jane. Et pourtant, maintenant, il ne changerait pas sa vie avec celle qu’il avait avant (à un détail près, il aurait préféré que son épouse et de sa sœur ne soient pas malades). Ce que pensait visiblement Jane d’ailleurs et qui étira un peu plus son sourire d’ailleurs.

« En même temps, tu étais idiote avant. » Dit-il, juste comme ça, n’y pensant évidemment rien du tout. Ou alors, ils avaient été complètement idiots tous les deux, pendant tout ce temps où ils n’avaient pas accepté leurs sentiments. Tout ce temps qu’ils avaient perdu tous les deux, alors qu’ils auraient pu passer des moments parfaits ensemble. « Tu verras, ça sera beaucoup mieux après. » Reprit-il un peu plus sérieusement. Lui aussi préférait largement être ici qu’il y a quelque mois, quand il était avec Perséphone. Depuis qu’ils avaient officialisé leur relation, le jeune homme ne s’était jamais sentit aussi bien. Même si bien sûr – encore une fois – ça aurait été mieux si Jane n’avait pas été malade et qu’il avait la possibilité de passer cette porte pour la prendre dans ses bras, pour l’embrasser, la toucher… la posséder. « Surtout quand tu vas devenir officiellement ma femme. » Ils étaient déjà mariés, mais ils allaient pouvoir le faire officiellement, une vraie cérémonie. Edward n’y aurait pas vraiment cru à l’époque, non plus, qu’il puisse avoir envie de se marier comme ça. « J’ai pas envie d’attendre plus… dès que tu es guérie, je veux qu’on le fasse. »

Parce que la vie était bien trop courte pour qu’ils perdent du temps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 21:20


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
J

ane grimaça quand Edward affirma que, en même temps, avant, elle était complètement idiote. Elle n'avait jamais été idiote... Ou alors elle l'était tout le temps, va savoir, quoi qu'il en soit, c'était une remarque qu'elle ne pouvait absolument pas laisser passer, absolument pas. Bien sûr, elle savait (ou osait le croire) qu'il ne le pensait pas une seule seconde, ce n'était pas pour autant qu'elle ne comptait pas lui rendre la pareille. Ils se taquinaient bien moins qu'avant (en même temps, avant, ce n'était pas de la taquinerie, c'était des insultes qu'ils pensaient la plupart du temps), mais c'était une habitude qu'elle ne comptait pas les voir perdre, c'était ce qui donnait du piment à leur couple, et elle n'échangerait cela contre rien au monde. Elle ne put donc s'empêcher de répliquer, dans un sourire en coin :

-Et toi, t'étais un petit con arrogant, et tu l'es resté.

Petit con, peut-être part, même si il pouvait agir comme un sacré bâtard, quand il le décidait (en même temps, elle-même pouvait vraiment se comporter comme une grâce, quand elle le décidait, raison pour laquelle ils s'étaient si bien trouvés), arrogant, ça, par contre, il ne pourrait nier qu'il l'était encore. Mais ce trait de caractère, l'un de ses traits caractéristiques, il faut bien le dire, était bien loin de lui déplaire, c'était même tout l'inverse. Elle n'insista pas plus à ce sujet, néanmoins, tout simplement parce qu'elle préférait se focaliser sur ce qu'elle lui dit ensuite, sans en quoi elle ne pouvait que vouloir croire. Oui, après, tout irait mieux. Quand elle serait guérie, il pourrait reprendre le cours de leur relation, elle qui avait si bien commencé, du moins depuis qu'ils étaient officiellement ensemble. Jane n'avait jamais été à ce point heureuse avec qui que ce soit d'autre, elle ne le serait jamais avec quiconque d'autre, c'était une certitude. Et un jour, bientôt, ils se diraient oui plus officiellement que la dernière fois. Ils pourraient profiter de la vie, elle qui leur donnait bien trop de fil à retordre. Elle qui pouvait être si courte. Oui, plus tôt ils se mariaient, après ça, mieux ce serait.

-Et Ambre... et maman ?


Ne fallait-il pas attendre qu'elles puissent guérir aussi ? Pouvaient-ils vraiment faire ça sans elle ? Et en même temps... Si elles ne survivaient pas. Elle sentit malgré elle un frisson l'envahir. Elle avait envie de se marier de la bonne manière, et avoir sa famille à ses côtés, même celle avec laquelle elle avait des rapports compliqués ou qui n'approuvait pas en soi ce mariage... Et en même temps, elle n'avait pas envie d'attendre une éternité avant de célébrer leurs noces. Elle ne savait pas du tout ce qu'il convenait de faire. Si, simplement, tout le monde pouvait guérir.... et rapidement...




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Jeu 14 Juil - 22:42

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Edward pourrait très bien se sentir vexer d’entendre Jane lui dire qu’il n’était autre qu’un petit con arrogant, même maintenant, mais ce n’était pas le cas. Parce qu’au fond, il savait parfaitement qu’elle ne le pensait pas, mais qu’il savait surtout que ce n’était pas complètement faut. Bon, petit, peut-être pas, même s’il n’était pas non plus si grand que ça. Con, il l’était clairement, mais il n’autorisait personne d’autre le prononcer. Il l’était oui, sur plusieurs aspects et par moment, il dépassait clairement les bornes. Bien souvent il avait fait n’importe quoi et souvent pour les mauvaises raisons, il espérait changer un peu avec le futur. Et concernant son arrogance, c’était un fait avéré, mais il n’avait pas honte du tout. Le jeune homme souriait donc à la remarque de son âme sœur.

« Arrête, tu m’adores chérie. »

Ce n’était pas parce qu’ils étaient officiellement ensemble, qu’ils avaient fini par s’avouer concrètement leurs sentiments et surtout à les accepter, à accepter l’idée qu’ils puissent avoir un avenir ensemble, qu’ils allaient changer de tout au tout. Ils aimaient ces taquineries, c’était un peu le piment de leur relation. Ils n’avaient pas vraiment besoin de ça, en soit, parce qu’ils se retrouvaient quand même dans des situations suffisamment difficiles comme ça (et encore, le pire était peut-être à venir encore), mais ça faisait quand même partie d’eux même. Et cela, même s’ils avaient bel et bien l’intention de se marier officiellement, comme des adultes (devenir des adultes était la grande résolution de leurs existences après tout). Ils n’allaient pas pouvoir changer de tout au tout de toute façon, c’était bien impossible. Et en parlant de mariage, Edward n’avait pas envie d’attendre plus longtemps effectivement. A quoi bon attendre, si c’était pour que quelque chose vienne encore causer des soucis (et Edward ne se doutait pas encore qu’il y avait justement une bombe qui attendait d’explose). Bon, cependant, Jane ne manqua pas de pointer du doigt un détail (même si on ne pouvait pas vraiment appeler ça un détail bien sûr). Ambre, Natasha Hardwick, elles étaient malades aussi. Et si Jane avait plus de chance de s’en sortir, puisqu’ils avaient un essai à faire concernant leur ancienne nature, rien ne pouvait garantir que les deux humaines allaient s’en sortir ou quand un remède allait enfin être trouvé. Leur mariage ne ressemblerait pas à un vrai mariage si elles n’étaient pas là, c’était évident. Jane ne pouvait pas se marier sans sa mère et il était hors de question qu’Edward le fasse sans Ambre… mais qui pouvait dire qu’elles allaient s’en sortir. Et même si Jane allait s’en sortir… Edward n’avait pas vraiment envie de penser à ça.

« Une fois que vous serez toutes guéries. »
Précisa Edward alors. Une fois qu’ils allaient pouvoir mettre toute cette histoire derrière eux, Edward n’avait pas envie de patienter plus. Si seulement c’était aussi facile. « Un remède va forcément être trouvé de toute façon. »

Et en disant cela, le jeune homme tentait de se convaincre lui-même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Ven 15 Juil - 17:53


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
J

ane préféra ne rien répliquer quand Edward lui fit remarquer qu'il l'adorait, sur ce ton qu'il aurait certainement employé à une époque bien lointaine, où leurs sentiments n'étaient pas encore avoués, mais sans doute déjà éprouvés. Combien de fois l'un avait-il affirmé à l'autre qu'il ou elle lui était indispensable sans encore réaliser combien cela devait s'avérer juste ? Un nombre incalculable de fois, c'est une certitude. Dans tous les cas, ça lui faisait du bien que de l'entendre s'exprimer ainsi, "à l'ancienne", si l'on peut dire. De la sorte, elle avait le sentiment de conserver une certaine prise sur ce qui leur arrivait, comme si tout pouvait encore être un tant soit peu normal et sûr. Évidemment, elle ne pouvait pas répliquer, encore moins si cela devait être pour lui dire la vérité, à savoir que la jeune femme adorait effectivement son âme sœur, puisque l'adoration était ce qui transcende l'amour, et qu'elle faisait au-delà de l'aimer, pour son propre bien parfois, et pour son propre mal souvent. Et si elle l'adorait, c'était justement parce qu'il était le petit con prétentieux qu'elle l'accusait d'être peu auparavant. Elle préféra donc ne rien ajouter tandis qu'ils évoquaient plutôt leur futur mariage. Si seulement elle pouvait faire un bond dans le temps pour s'assurer qu'il ait bel et bien lieux. Elle voulait se sentir sereine et en bonne santé, savourer le bonheur de dire "oui" en grandes pompes à l'homme qu'elle aimait, et oser croire que ce serait le départ d'une nouvelle vie, cette fois-ci sans nuages... Pour peu que cela soit possible, entre eux... et il était bien probable que ce ne le soit pas du tout. Mais pour cela, pour que ce soit possible, elle ne devait pas être la seule à s'en remettre... sa mère et Ambre le devaient également (car Jane avait beau être sincèrement agacée par sa belle sœur, elle n'avait aucune envie de la voir mourir pour tout le mal que ça ferait à Edward. Il fallait qu'elles guérissent oui, sans cela, aucun mariage n'était concevable, même si elle s'en sortait... Si elle s'en sortait... Alors... peut-être que tout ça n'arriverait jamais. Elle se sentit trembler malgré elle quand il affirmait qu'ils trouveraient bientôt une solution. Il n'en savait rien, personne n'en savait rien. Et tout à coup, elle se vit incapable de faire preuve du moindre optimisme. Il n'y avait peut-être pas de remède, tout simplement. Pendant plusieurs secondes, elle ne répondit bien, elle ne voulait rien dire de crainte que sa voix tremble et la trahisse. Finalement, elle préféra répondre par une question, comme pour se laisser insuffler un peu de la confiance qu'elle se sentait sur le point de perdre.

-Comment tu l'imagines, notre mariage ?


Elle avait besoin de se concentrer sur ce genre de considérations pour ne pas complètement perdre les pédales, sans quoi elle serait fichue. Elle ne savait pas s'il aurait lieu un jour, mais si ça ne devait pas être le cas, elle voulait se donner le moyen de le croire réel, et pour ça, elle pouvait toujours s'imaginer ses noces idéales avec celui qui, après tout, lui avait déjà passé la bague au doigt, cette bague qu'elle portait actuellement sur elle... Pour l'heure, pour absolument tout, ils n'avaient que leur imagination. Mais celle-ci savait très bien comment ne pas leur faire défaut, après tout.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Sam 16 Juil - 13:20

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Edward avait envie de croire qu’elles allaient s’en sortir, qu’elles allaient toutes guérir. Evidemment, le jeune homme n’avait aucune idée de comment elles allaient y arriver, mais il ne pouvait pas croire qu’il allait les perdre. Ambre et Jane ne devaient pas mourir, c’était évident. Natasha Hardwick non plus, d’ailleurs, mais ça c’était surtout pour son épouse (ou future épouse). Edward ne savait pas du tout ce qu’il ferait s’il devait perdre sa petite-sœur et il n’avait pas vraiment envie d’y penser. Bien sûr, il serait heureux que Jane soit sauve si jamais ça marchait quand ils retrouveraient leurs natures, mais cela ne serait pas parfait si sa sœur n’avait pas l’occasion de guérir aussi de son côté. Et concernant la maladie en elle-même, celle qui touchait les humains complets (puisqu’Edward considérait qu’il n’était pas vraiment un humain avec Jane), il n’y avait aucun moyen de s’en sortir encore. Le jeune homme ne pouvait pas nier que ce futur était incertain et qu’il ne savait pas si sa sœur allait s’en sortir, mais il n’avait pas envie de le penser. Il espérait vraiment qu’elle allait s’en sortir, qu’ils allaient passer cette épreuve tous ensemble. Et qu’ils pourraient ainsi, jouir de la vie ensuite. Et donc, Jane et lui pourraient vraiment se marier comme ils l’avaient désiré depuis un long moment maintenant (même si quelque chose disait à Edward qu’Ambre allait quand même lui faire la tête, puisqu’elle ne supportait pas sa belle-sœur).

Edward afficha un léger sourire en coin quand Jane lui demanda comment il imaginait leur mariage. Le jeune homme appréciait un peu de pouvoir s’imaginer ce mariage, parce que ça signifiait qu’ils se projetaient dans le futur, un futur qui serait agréable et heureux. Edward inspira longuement avant de reprendre la parole.

« Un mariage en grande pompe. » C’était ce qu’il voulait oui, un beau et grand mariage qui allait clairement surpasser celui que Jane avait eu avec Leopold. Afin de pouvoir le faire complètement oublier, parce que oui, Edward ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de faire oublier cette union à tout le monde. Cette fausse union qui n’avait clairement plus lieu d’être, plus lieu d’exister. En même temps, c’était qu’une mascarade depuis le début. « J’imagine une grande fête, je t’imagine magnifique. » Ce qui était le cas, il l’imaginait dans une belle robe. Ils devaient évidemment régler tous les détails de la cérémonie, mais ils avaient bien sûr eu des contre temps. « Mais je vais avoir surtout envie d’une chose moi, après tout ça. » Il marqua une courte pause, avant de reprendre. « Te retirer ta robe, faudra qu’on profite de notre lune de miel. »

Edward afficha un sourire en coin, que Jane ne pouvait pas voir, mais tant pis. Il savait très bien que ce n’était pas de cette manière qu’il allait éviter de rendre son imagination bien trop productive, ce qu’il devait éviter maintenant qu’il savait qu’Ambre ne dormait pas. Mais bon, il ne pouvait pas s’en empêcher.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Sam 16 Juil - 13:42


Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
I

ls ne pouvaient pas vraiment le nier, leur avenir était on ne peut plus incertain, ils n'avaient pas la moindre certitude quand à ce de quoi demain serait fait, il se pouvait bien que tout s'arrête dans les heures, les jours et les mois à venir, dans une plus ou moins lente agonie dont personne ne ressortirait indemne, mais ce n'était pas en se focalisant sur une telle situation qu'ils allaient s'en sortir. Il fallait qu'ils tirent le meilleur parti de la situation quoi qu'il puisse arriver, c'était important, et pour cela, mieux valait se projeter vers ce qui devait les attendre si tout se passait bien. Et quoi de plus beau et de plus concret à visualiser que leur mariage ? Les yeux fermés, Jane sourit doucement tout en entendant son interlocuteur lui donner sa vision de leurs futures noces. Ce serait un mariage en grandes pompes. Autant dire que la jeune femme ne pouvait qu'être favorable à cette idée. Elle n'avait pas vraiment besoin de quelque chose d'expansif, mais elle savait que c'était important pour Edward. Ce mariage devrait surpasser la mascarade qu'elle avait organisée avec Léo. C'était injuste envers ce dernier, mais elle approuvait totalement néanmoins. Elle avait envie de célébrer leur histoire, et celle-ci était si importante, si intense, qu'elle méritait bien une fête en conséquence. Il fallait marquer fort le coup. Ce serait un nouveau départ pour eux, alors il fallait qu'ils fassent les choses bien. Il l'imaginait magnifique. Jane n'était pas convaincue de savoir l'être, mais elle comptait bien l'être autant que possible pour son époux, tout comme elle n'avait aucun mal à l'imaginer dans un beau costume qui mettrait sa parfaite anatomie en valeur... Bon, d'accord, ça recommençait. Et les propos que lui tint ensuite son âme sœur n'arrangèrent rien à l'affaire, il faut bien l'admettre.

-Notre vie sera une gigantesque lune de miel, après ça
, affirma-t-elle en souriant, et elle y tenait, oui, il y avait bien un moment où la tendance s'inverserait, non ? Ou les emmerdes cesseraient de les submerger. Non, peut-être pas. Mais il n'était pas inutile d'y croire. Elle tourna son regard en direction du lit où Ambre était allongée. Elle ne bougeait pas, mais Jane savait que ça ne voulait rien dire, elle tentait peut-être l'oreille. Je compte bien me rattraper dans des proportions que tu n'imagines même pas, quand je sortirais d'ici, je vais être insatiable.

Ça, elle pouvait l'imaginer sans mal étant donnée la frustration extrême à laquelle elle se voyait confrontée. Déjà qu'elle n'avait pas besoin de ça, pour être justement insatiable. Elle s'empêchait d'entrer dans plus de détails de crainte d'affronter la colère et les jérémiades de Ambre (d'un autre côté, on pouvait la comprendre). Mais tout de même, c'était bien tentant. Plus que tentant, même.





code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   Sam 16 Juil - 14:36

Jane & Edward
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde.
Edward n’avait aucun mal à imaginer Jane dans la belle robe de mariée qu’elle allait porter pour leur union officielle, cette belle robe qu’il allait trouver magnifique et qui ne fera que la rendre plus belle encore qu’elle n’était. Parce qu’elle était déjà magnifique en fait et quand elle était complètement nue, elle l’était tout autant. Même peut-être plus au fond, parce qu’elle était tout simplement parfaite. Edward n’était peut-être pas vraiment objectif, mais bon ça c’était rien. L’important, c’était qu’il la trouvait magnifique et que le jour de leur mariage, il n’y aurait qu’elle pour illuminer ses yeux. Ce jour allait être magnifique, bien plus beau que ce qu’il aurait cru à la base. Le jeune homme s’était toujours dis qu’un jour il allait se marier, mais il n’aurait jamais imaginé être à ce point impatient de le faire (et encore moins le faire avec Jane Hardwick). Cette cérémonie allait vraiment être parfaite, il n’y avait aucune raison que ça ne soit pas le cas. Elle devait être bien plus belle que celle qui avait uni Jane à Ridley, parce qu’il était important qu’ils oublient tous le mariage de la jeune femme avec son ex petit-ami. Ce mariage qui n’avait eu aucune valeur, mais ça ils ne pouvaient pas forcément le savoir.

Le sourire d’Edward s’agrandit quand Jane affirma que leurs vies entières allaient être une grande lune de miel. Le jeune homme n’avait aucun doute à ce sujet, il était évident qu’ils allaient clairement pouvoir en profiter. De toute façon, ils ne s’étaient pas vraiment retenu avant non plus. Et avec ce qu’ils étaient en train de vivre, la frustration était énorme. Et d’ailleurs, ce n’était pas avec ce genre de discours qu’ils allaient pouvoir la calmer, ce qu’ils devaient quand même faire au vu de la manière dont Ambre les avait stoppés net tout à l’heure. Ce qui n’empêchait pas spécialement Jane de faire une remarque qui ne manquait pas de titiller l’imagination du jeune homme. Quand elle allait sortir de là, elle allait être insatiable. Edward n’avait vraiment aucun souci à l’imaginer, bien au contraire, parce qu’il se doutait que ça allait être le cas pour lui aussi. Ils risquaient clairement de passer du temps dans leur chambre (puisque la chambre du jeune homme n’était plus seulement la sienne, il était la leur à tous les deux) afin de se retrouver. Edward avait envie de rentrer un peu dans les détails de ce qu’il avait en tête, mais il ne pouvait évidemment pas le faire.

« On va s’enfermer dans notre chambre dès ta sortie… » Et il valait vraiment mieux qu’ils ne continuent pas comme ça, parce que le jeune homme ne savait pas du tout comment il allait pouvoir se contenir plus. Il valait mieux éviter qu’Edward décide de passer le pas de cette porte, ce n’était vraiment pas raisonnable. C’était sans doute mieux qu’ils parlent d’autre chose. « Tu sais quoi. Je crois que je vais être obligé de demander à Preston d’être mon témoin. »

Parce qu’Ambre n’était pas encore une adulte et que, malheureusement, il n’avait pas d’autres proches.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans franchir la porte, on peut connaître le monde. (Jane <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» Derrière une porte, il peut se cacher beaucoup de choses ( Ueno )
» Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen
» Il est bien connu que sans oxygène, le feu ne peut bruler~ PV¦KASS"
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-