Partagez | 
 

 Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Mar 2 Aoû - 23:21

Jane & Ambre & Gwenn
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
Quand Baker était venu la trouver pour lui parler de l’état de Jane, Gwenn n’avait évidemment pas hésité une seule seconde avant d’accepter de venir l’aider. Même si, pour cela, il y avait une petite condition. Elle devait aussi prendre soin d’Ambre, sa sœur. En soit, cela ne dérangeait pas la lycane de venir s’occuper de la jeune femme, mais elle doutait fort que celle-ci apprécie. Et en même temps, ils n’avaient pas forcément le choix. Il était clair que les deux hommes Baker ne pouvaient pas entrer dans la chambre des jeunes femmes (puisque Jane était malade, son âme sœur devait pouvoir l’être aussi), une créature seulement pouvait s’y rendre. Et Gwenn n’avait pas vraiment envie de laisser qui que ce soit d’autre s’occuper de sa meilleure amie. Evidemment, ça n’avait pas loupé, Ambre n’avait vraiment pas apprécié le fait qu’elle vienne s’occuper d’elles. Mais, elle n’avait pas le choix de toute façon. Alors, tous les jours, la lycane venait rendre visite à sa meilleure amie et sa belle-sœur, avec tout ce qu’il fallait pour les soigner. Plus les jours passaient, plus Gwenn s’inquiétait. Elle avait été très inquiète dès qu’elle avait appris que sa meilleure amie était soumise à ce mal étrange qui se répandait dans le village et qui ne connaissait pas de remède, et cette inquiétude ne disparaissait pas au fil du temps, voyant bien que son état ne s’améliorait pas. En même temps, il y avait peu de chance qu’elle guérisse comme ça… d’un coup. Et puisqu’il n’y avait aucun remède encore, la lycane ne savait pas du tout ce qui allait se passer. Elle préférait vraiment ne pas penser à l’éventualité que cette maladie ait le dessus sur sa meilleure amie.

Comme tous les jours, donc, Gwenn était venu chez les Baker. Elle avait croisé l’âme sœur de sa meilleure amie, avant de se rendre directement dans la chambre qu’occupaient les jeunes femmes, les bras chargés d’affaire. Elle prit la peine de frapper, avant d’ouvrir directement la porte sans la moindre réponse des deux malades. Parce qu’elles pouvaient être en train de dormir, parce qu’elles n’avaient peut-être pas la force de répondre et de toute évidence, Gwenn n’avait pas envie de les forcer à se lever de leurs lits. Elles devaient se reposer le plus possible après tout.

« Bonjour les filles. »
Dit-elle doucement en refermant rapidement la porte derrière elle, afin de ne pas trop laisser l’air sortir pour éviter la contamination à l’extérieur. Elle se retourna vers les deux malades, adressant un léger sourire à Jane. Elle avait une mauvaise mine depuis qu’elle était malade, qui avait toujours le don de serrer le cœur de la lycane. Elle déposa ses affaires, avant de venir s’assoir à côté de sa meilleure amie (ne tournant pas son regard vers Ambre, elle n’avait vraiment pas envie de se faire envoyer bouler de toute façon). « Comment tu te sens ? »

Demanda-t-elle alors, cachant du mieux qu’elle pouvait l’inquiétude qu’elle ressentait, ne voulant pas la transmettre à Jane.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Sam 6 Aoû - 10:03


Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
C'

était insupportable. La patience n'était déjà pas d'ordinaire le for de Jane, mais là, vraiment, définitivement, on la mettait à bien trop rude épreuve pour elle. C'était horrible que d'être constamment comme ça, dans l'attente flasque d'un moment qui n'arriverait peut-être jamais et qui vous conduirait sans doute seulement, va savoir, à une mort certaine. L'attente (sans même savoir de quoi, car si ça se trouve, il n'y avait même pas de remède et ses espoirs seraient réduits à néant) n'était pas le pire, encore, c'était attendre dans la maladie, qui rendait la chose épouvantable. À chaque jour qui passait, la jeune femme avait de plus en plus le sentiment que son corps et son esprit se la jouaient indépendants, elle avait le sentiment de n'avoir presque plus aucun contrôle sur son corps. Elle cherchait, parfois, à lui donner des ordres juste pour se rappeler qu'elle en était capable, mais bien souvent, la fatigue ou une quinte de toux irrépressible la rappelait à l'ordre, et elle n'avait d'autre choix que de rester là, sur le dos, à fixer le plafond... On aurait pu lui arguer que dans son malheur, elle avait au moins eu le mérite de ne pas vivre cette épreuve seule, qu'elle avait de la compagnie, mais ce n'était pas avec Ambre qu'elle allait se sentir mieux. Cette dernière était heureusement (ou malheureusement) plus calme ces derniers temps, assommée qu'elle était de fatigue, mais dès qu'elle daignait ouvrir la bouche, c'était toujours, invariablement, pour lui en foutre plein la gueule. À la longue, autant dire que c'était épuisant. Elle avait le sentiment de passer son temps à guetter : guetter les bruits de pas derrière la porte dans l'espoir qu'Edward s'y trouve, ou n'importe quel bruit dans la maison, d'ailleurs, qui lui rappellerait la présence de son âme sœur... Et bien sûr, elle attendait les venues de Gwenn avec impatience. Elle s'en voulait de lui infliger ça, d'autant qu'elle avait ses propres problèmes à gérer, mais quand même, elle était heureuse qu'elle soit là pour l'aider. Elle était son pilier, et à chacune de ses visites, Jane se sentait un relent d'espoir et de motivation. Pour Edward, pour Gwenn, il faudrait bien qu'elle s'en sorte.

-C'est pas la grande forme
, admit Jane dans un léger sourire en faisant de son mieux pour se redresser sur son lit. Elle n'avait pas envie d'alarmer ou d'angoisser sa meilleure amie (elle se doutait bien que cette dernière se débrouillait très bien toute seule pour cela, elle n'avait aucun doute là-dessus), mais elle ne se voyait pas lui mentir non plus. Elle n'allait pas bien, vraiment pas bien. Comment tu vas, toi ?

S'épancher longuement sur son état n'avait pas d'intérêt à ses yeux. Elle préférait largement se concentrer sur son amie, savoir comment se passait sa cohabitation avec Arthur, son sevrage, savoir comment se passait la vie en-dehors des quatre murs dont elle se sentait prisonnière, bref, tout ce qui pouvait lui permettre de s'évader un peu (et de s'assurer que Gwenn allait bien) était bon à prendre à ses yeux.

-Si quelqu'un en a quelque chose à foutre, je vais mal, merci beaucoup,
retentit alors la voix de Ambre, à laquelle Jane réagit immédiatement par un profond soupir.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Jeu 22 Sep - 20:56

Jane & Ambre & Gwenn
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
Gwenn n’avait pas vraiment besoin que Jane le lui dise pour savoir que ce n’était pas la grande forme pour elle. Cela se voyait sur son visage, sur la manière dont elle peinait à se redresser sur son lit. La jeune femme sentait son cœur se serrer un peu plus à chaque fois, parce qu’elle angoissait clairement de l’issue de cette situation. La lycane aimerait pouvoir prendre un peu du fardeau de sa meilleure amie, mais elle ne pouvait rien faire d’autre que de la soutenir le plus possible. Du mieux qu’elle pouvait, du mieux qu’elle tentait. La jeune femme voulait se montrer le plus positif possible, mais elle avait sérieusement peur de perdre sa meilleure amie. Gwenn ne savait vraiment pas ce qu’elle allait devenir sans elle, c’était son pilier dans sa vie (avec Arthur bien sûr). Elle lui adressa donc un léger sourire quand elle entendit les propos de Jane, tentant de ne pas céder à la panique. Parce qu’elle se doutait que sa meilleure amie n’avait pas spécialement envie de l’angoisser, même si elle n’avait pas besoin de faire quoi que ce soit pour qu’elle angoisse. Elle n’avait besoin de rien d’autre que du fait de savoir que Jane était malade, atteinte d’une maladie incurable pour le moment.

Gwenn s’apprêtait à répondre à la question de sa meilleure amie, se doutant que la jeune femme avait envie de parler un peu d’autre chose que de son état (et il était clair que Gwenn avait énormément de chose à raconter à sa meilleure amie), mais Ambre attendit ce moment pour se faire entendre. La jeune femme leva son regard vers elle, dans un soupir, alors qu’elle affirmait que si ça intéressait quelqu’un, elle allait très mal. Au moins, la sœur de Baker n’avait aucun mal à se plaindre de sa situation. Gwenn ne savait vraiment pas comment Jane parvenait à ne pas devenir folle en présence de sa belle-sœur constamment (d’ailleurs, elle se disait qu’elle devenait forcément folle). Ambre n’était pas mauvaise au fond, la lycane le savait, mais elle avait un caractère vraiment compliqué.

« Bien sûr qu’on en a quelque chose à faire Ambre. » Dit-elle, tentant de se montrer le plus agréable possible. Parce qu’elle se doutait que ce n’était pas simple pour elle non plus et qu’elle avait surement gros sur le cœur. Autant dire que c’était difficile pour elle de se contenter simplement de la présence de Jane et Gwenn. « Je suis là pour toi aussi, je te rappelle. Et si tu as besoin de quelque chose, demande le moi gentiment c’est tout. »

Si elle avait accepté de venir s’occuper des jeunes femmes, c’était évidemment principalement pour Jane. Mais évidemment, la lycane n’avait pas envisagé une seconde de ne pas aider Ambre aussi. Surtout qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’ainsi, elles allaient peut-être pouvoir enterrer la hache de guerre. C’était le cas avec Edward, ça pouvait l’être avec Ambre peut-être. Ou alors, Gwenn rêvait un peu trop.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Ven 23 Sep - 17:38


Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
O

n lui aurait demandé, il y a peu, quel pourrait être son pire cauchemar, Ambre aurait peut-être décrit mot pour mot la situation qu'elle était en train de vivre : malade comme un chien, faible comme jamais, entre Jane, la femme de son frère qu'elle ne supportait absolument pas, et Gwenn, la lycane qui avait bien failli la tuer. Et elle subissait ça tout le temps. Tout ce qu'elle voulait, elle, c'était se sentir mieux, et de s'éloigner le plus possible de ces deux filles qu'elle détestait et qui était sous son toit et dans sa chambre par la faute d'Edward. C'était lui, pas elles, qu'elle avait envie de revoir, lui et Preston. Ses frères lui manquaient terriblement. Quand Gwenn affirmait qu'elle en avait quelque chose à faire, d'elle, Ambre était convaincue qu'elle mentait. Elle était là pour une seule et unique raison : sa meilleure amie (qui se ressemble s'assemble, hein... quoi qu'elle devrait pas dire ça, vu qu'Hardwick était apparemment l'âme sœur de son frère), elle, elle ne comptait pas. Elle avait le sentiment qu'il n'y en avait que pour Jane, dernièrement. Elle, elle pouvait bien crever la gueule ouverte, tout le monde pouvait bien crever. Gwenn était là pour elle aussi, disait-elle, et si Ambre n'y croyait pas, elle se contenta de lui adresser une grimace sceptique, qui ne voulait pas être aimable. Puis elle roula finalement des yeux quand la jeune femme ajouta que si selle avait quelque chose à lui demander, elle devait le faire gentiment. Mais elle n'avait aucune envie d'être gentille et agréable avec elle, vraiment pas. Elle aurait bien pu mourir à cause d'elle, alors très clairement, elle ne comptait pas faire d'efforts.

-Ça va, tu veux que je te lèche les bottes, aussi, pendant qu'on y est ?
Elle poussa un soupir exaspéré. T'en as rien à foutre de moi, tu seras ravie si je crève, au moins, ça te permettra de terminer ce que t'as commencé, comme ça, répliqua-t-elle, parfaitement injuste et plus ingrate encore, incapable de se montrer ne serait-ce que conciliante avec celle qui voulait la soutenir. Elle prit une grande inspiration, elle avait quand même quelque chose à lui demander. T'as un message pour moi ? D'Edward ? De Preston ?

Elle ne parlait que pour elle, évidemment, elle se fichait de savoir si ses frères pouvaient avoir un message pour Jane... et d'ailleurs, elle n'avait franchement pas envie d'entendre quel message Edward pouvait avoir potentiellement voulu transmettre à Jane. Leurs conversations entre deux portes lui avaient largement suffi. Jane s'était redressée sur son lit, soucieuse de savoir, visiblement, elle aussi, si Gwenn avait quelque message que ce soit à transmettre, mais Ambre s'en fichait, elle ne pensait qu'à elle. Et elle pensait en avoir le droit, elle avait le sentiment que non contente de se sentir mal, tout le monde s'en fichait, se souciait plus de sa voisine de chambre que d'elle. Et ça la rendait aussi triste qu'amère.

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Mer 23 Nov - 22:41

Jane & Ambre & Gwenn
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
Gwenn leva les yeux au ciel quand Ambre affirma qu’elle pouvait aussi lui lécher les bottes si elle le voulait. La lycane ne se faisait pas d’illusion, la jeune femme n’allait jamais l’apprécier. En même temps, elle pouvait la comprendre au vu de ce qui s’était passé entre elles. Mais un peu de remerciement, ça ne lui ferait pas de mal quand même. Si Gwenn avait accepté de s’occuper d’Ambre, c’était évidemment parce qu’elle voulait s’occuper de sa meilleure amie. Mais en même temps, elle n’appréciait pas de voir la sœur Baker malade à ce point. Pas parce qu’elle l’appréciait, mais parce que personne ne méritait un tel sort. Et forcément, Ambre ne s’arrêta pas seulement à cette réplique, puisqu’elle lui lança ensuite qu’elle allait au moins pouvoir terminer ce qu’elle avait commencé si elle crevait. Gwenn serra des dents, elle n’aimait vraiment pas que la jeune femme affirme de cette manière le moment de leur rencontre. La jeune Baker n’allait donc jamais comprendre qu’elle n’y était pour rien ? Gwenn comprenait que ce n’était pas évident à accepter, qu’Ambre était encore dérangée par leur rencontre, mais elle n’y était pour rien. Gwenn se contenta donc de lancer un regard noir à la jeune fille, ne cherchant pas à plus répliquer quelque chose à la sœur de l’âme sœur de sa meilleure amie. Elle n’avait rien à dire de toute façon et elle n’avait aucune envie de s’énerver contre elle. Non pas que ça ne la démangeait pas, bien au contraire, mais elle n’avait pas envie d’envenimer plus les choses. Tant qu’elles ne seraient pas guéris – ou pire, mais Gwenn n’avait aucune envie de penser à cela – elle allait venir aider les deux jeunes femmes, donc autant essayer de minimiser un peu les prises de bec. Gwenn n’avait pas envie que chacune de ses venues soient un désastre, même s’il se doutait que ça n’allait quand même pas être évident pour autant.

« Je sais même pas si tu mérites que je te dise quoi que ce soit. »
Répliqua-t-elle cependant à Ambre, quand elle lui demande si elle avait un message de ses frangins pour elle. Evidemment, elle n’en avait que faire de si Baker lui avait dit quelque chose pour Jane. « Je n’ai pas vu Preston. » En même temps, la lycane se demandait si elle allait le voir un jour, puisqu’il était toujours partie quand elle venait dans la demeure des Baker. Mais évidemment, elle avait croisé le mari de sa meilleure amie. « Mais Edward m’a demandé de vous dire qu’il pense à vous. Et qu’il aimerait pouvoir venir vous voir lui-même. »

Gwenn n’osait même pas imaginer ce qu’il ressentait à ne pas pouvoir venir lui-même veiller sur Ambre et Jane. Parce que même si elle avait encore un peu de mal avec la relation entre sa meilleure amie et Baker, elle remarquait bien qu’ils tenaient l’un à l’autre. Gwenn vint s’installer à côté de sa meilleure amie, elle aurait aimé pouvoir ignorer complètement Ambre, mais ce n’était pas possible.

« Ta nouvelle famille est trop cool, tu le sais ça ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Jeu 24 Nov - 18:45


Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
J

ane serra les dents en entendant les remarques parfaitement désobligeantes de sa camarade forcée de chambre. Elle la trouvait vraiment insupportable. De manière générale, elle devait véritablement se faire violence pour ne pas la rembarrer sèchement... Elle savait bien que lui faire la guerre alors qu'elles étaient peut-être coincées là pour des semaines n'était pas la meilleure réaction à avoir... et puis, au fond, elle espérait toujours pouvoir finir par lui plaire, pas tant parce qu'elle avait de l'affection pour elle que parce qu'elle voulait qu'Edward ne se sente plus pris entre deux feux à cause de l'animosité affichée qu'elle lui adressait. D'un autre côté, difficile de rester totalement neutre et patiente quand elle s'en prenait si vivement à sa meilleure amie. Si elle devait prendre parti pour l'une des deux, il est certain que son choix serait rapidement fait. Pour le moment, elle préférait ne rien dire, n'intervenir que quand ce serait nécessaire, d'autant que la jeune femme sut poser une question qui ne manquait pas d'éveiller son intérêt. Avoir des nouvelles de Preston ne l'intéressait qu'à demi, par contre, en avoir d'Edward était vraiment très important à ses yeux. Elle fut donc plus qu'attentive à ce que son interlocutrice sut lui apprendre. Elle n'avait pas vu Preston... sans vraiment de surprise, tant pis. Mais d'Edward oui. Tant mieux, c'était l'essentiel, c'était ce qu'elle espérait réellement.

Un fin sourire sut décorer ses lèvres quand elle l'entendit affirmer qu'il pensait à elles, qu'il aimerait pouvoir les trouver directement. Elle le savait, au fond, mais obtenir un message, n'importe lequel, de la part de son âme sœur, était déjà agréable, n'importe quoi pouvant le rapprocher d'elle représentait un léger soulagement... Trop léger malgré tout. Il lui manquait, c'était terrible, elle ressentait un vide immense en son absence. Le fait qu'ils n'aient pas leur pouvoir n'y changeait rien. Jane sut élargir un peu son sourire en entendant Gwenn commenter sa nouvelle famille. "Sa nouvelle famille"... ça restait étrange à entendre.

-Tu sais ce qu'on dit, on choisit pas sa famille
, plaisanta-t-elle doucement. Et même si cela s'appliquait normalement à la famille biologique, elle pensait que cela se confirmait malgré tout très largement... Même Edward, au final, elle n'avait clairement pas le sentiment de l'avoir choisie. Et si ça se trouve, je ne vais plus en faire partie très longtemps, ajouta-t-elle, qui ne sut s'empêcher de se montrer un peu défaitiste.
-Si seulement ! répliqua alors désagréablement Ambre.

Elle ne pensait pas quand même que Ambre soit vicieuse au point d'espérer sa mort, mais Jane devait bien reconnaître que ses répliques acerbes incessantes étaient vraiment épuisantes. Elle pourrait couvrir la jeune femme de cadeaux et de compliments, ça ne changerait rien, elle avait choisi de la haïr par principe, et c'était vraiment épuisant.

code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Sam 21 Jan - 13:13

Jane & Ambre & Gwenn
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
Gwenn avait envie, par tous les moyens possibles, de rehausser un peu l’ambiance de cette pièce. Malheureusement, ce n’était vraiment pas évident. Elle avait tellement peur pour Jane… elle avait envie de penser à tout sauf au fait qu’elle était malade et qu’elle devait en plus supporter son insupportable belle-sœur. A choisir, la lycane aurait bien aimée que sa meilleure amie ne s’entiche pas du frère de celle qu’elle avait failli tuer et qui par conséquence la détestait purement et simplement, mais bon. Même si elle ne se voyait pas encore devenir super amie avec Baker, elle ne pouvait pas nier qu’elle voyait qu’ils étaient plus que proches. C’était encore plus évident dernièrement. Gwenn n’avait pas toujours tout compris à ce qu’ils avaient vécu, quand ils se détestaient, s’aimaient, étaient ensemble ou non, se trahissaient et elle ne savait quoi encore. Mais ce qu’elle voyait maintenant, c’était un sourire sur le visage de sa meilleure amie alors qu’elle lui apprenait que son petit ami – époux, âme sœur… comme vous voulez – pensait à elle et qu’il aimerait pouvoir venir la voir lui-même. Elle avait vu l’inquiétude dans le regard du jeune homme, elle avait vu à quel point c’était dur pour lui d’être éloigné d’elle. Elle était témoin de ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre et ça comptait énormément pour elle. Parce qu’avec Arthur (il faudrait d’ailleurs qu’elle songe à aborder ce sujet, bientôt avec elle), Jane était la personne la plus importante dans sa vie. Et si elle était heureuse, alors elle pouvait l’être aussi.

Gwenn afficha un sourire à la première remarque de la jeune femme, quand elle affirma qu’on ne choisissait pas sa famille, c’était vrai. Quand on avait une famille quoi… Mais le sourire de la lycane se brisa quand Jane affirma qu’elle n’en ferait peut-être plus partie pendant longtemps. Cette remarque lui serra fortement le cœur, elle n’avait pas envie de penser au fait qu’elle pouvait mourir. Et d’ailleurs, elle avait envie de dire à Jane qu’elle ne devait pas penser comme ça, qu’elle devait se montrer forte et qu’elle devait surtout se battre parce que… parce que ce n’était pas possible, elle ne pouvait pas l’abandonner. Gwenn ne savait pas du tout ce qu’elle ferait sans elle… Mais alors qu’elle pensait prendre la parole, ce fut Ambre qui fit sa propre remarque.

« Oh la ferme toi ! » Lança vivement Gwenn, la voix tremblante. D’accord, elle ne devait pas lui répondre comme ça, mais elle n’avait pas pu s’empêcher. Qu’elle lui crache à la gueule, ça passait et elle prenait sur elle. Mais la lycane ne supportait pas qu’elle dise de telle chose. Qu’elle souhaite verbalement voir la femme de son frère mourir. Elle ne le pensait peut-être pas, elle disait surement ça juste pour agacer Jane, mais peu important. C’était beaucoup trop douloureux. « Ne me fais pas regretter de pas t’avoir bouffé. »

Bon, c’était surement trop, mais tant pis. Elle ne pouvait pas laisser passer de telles paroles. Non, Jane n’allait pas mourir… elle ne pouvait pas lui faire ça, elle ne s’en remettrait pas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Sam 21 Jan - 13:30


Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
E

st-ce que Ambre le pensait vraiment ? Est-ce qu'elle espérait vraiment qu'Hardwick y passe, pour qu'elle n'appartienne plus à la famille Baker (déjà qu'elle admettait à peine qu'elle en faisait vraiment partie, elle n'avait pas envie de considérer comme valide un mariage clandestin où elle n'avait pas été invitée, de toute manière) ? Oui et non. Oui, elle serait vraiment heureuse si Jane disparaissait de sa vie une bonne fois pour toutes. Non, parce qu'elle n'était pas non plus cruelle au point de vouloir la mort de sa "belle-sœur". Oh, elle n'irait pas pleurer sur son sort s'il devait lui arriver quelque chose, mais elle savait les conséquences que ça aurait, et même si elle ne comprenait pas les sentiments de son frère, elle ne supporterait pas de le voir aussi malheureux. Elle avait bien vu dans quel état il s'était trouvé, quand elle avait disparu pendant un temps, et pourtant, alors, elle était encore en vie. Alors non, elle ne souhaitait pas vraiment la mort de Hardwick... mais elle aimerait tellement ne plus l'avoir dans son sillage ! Si elle s'était permis une remarque aussi désagréable et acerbe, c'était seulement parce qu'elle avait envie de lui faire du mal. Parce qu'elle se sentait vraiment au fond du gouffre, et que supporter doublement la compagnie de la jeune femme et de sa satanée meilleure amie lui était tout bonnement intolérable. Ambre n'avait pas la moindre intention de retirer ce qu'elle venait de dire, et elle se sentit particulièrement blessée, agressée et choquée quand elle entendit la réponse de la lycane. Bon, elle ne l'avait pas volée, après ce qu'elle venait de dire, mais elle était bien incapable d'observer les choses sous cet angle, vraiment pas. Un grand frisson, qui n'avait rien à voir avec la fièvre, pour une fois, lui traversa l'échine et elle adressa à son interlocutrice le plus courroucé des regards.

- Fais pas semblant, je sais bien que tu regrettes
, grinça-t-elle. J'en reviens pas que Ed me laisse soigner par une putain de psychopathe.

C'était un mot qu'on lui reprochait souvent d'employer, mais elle s'en foutait. Au diable les bonnes manières. Elle se sentait littéralement agressée, et elle n'avait pas l'intention de se laisser faire. Elle était d'autant plus en colère que Gwenn s'en prenait à elle quand elle savait qu'Edward n'était pas là pour prendre sa défense, et puisqu'il était hors de question qu'il vienne la voir, sous peine d'être contaminé à son tour, elle pouvait en profiter pour dire des horreurs que son aîné n'était pas là pour entendre. Elle trouvait ça répugnant.

-Je crois que je préfère encore crever que de me laisser soigner par toi.


Tiens, c'était peut-être une solution. Faire la grève de la faim jusqu'à ce qu'Edward leur trouve un autre garde-malade. Pas sûr qu'elle obtienne gain de cause.

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Lun 13 Mar - 15:19

Jane & Ambre & Gwenn
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
Gwenn n’avait aucune envie de s’emporter contre Ambre Baker, mais quand même. Elle avait vraiment du mal à la supporter, à supporter les paroles qu’elle adressait à Jane. La jeune femme comprenait bien qu’elle ne supportait pas sa présence, mais ça ne lui plaisait pas plus que cela de devoir la supporter. Gwenn ne savait vraiment pas comment elle pouvait faire pour apaiser un peu les choses, même s’il était évident que la manière dont elle venait de lui parler n’allait pas arranger du tout leur relation. Preuve en était de la manière dont elle lui répondit. Ambre affirma donc qu’elle savait qu’elle regrettait et qu’elle n’avait pas besoin de faire semblant. Gwenn vraiment ne savait pas comment elle pouvait répondre quelque chose à ça. C’était faut, bien sûr, elle ne regrettait pas de ne pas avoir pris la vie de la jeune fille. Et pourtant, elle la mettait vraiment à rude épreuve. Parce qu’elle affirmait quand même qu’elle était une « putain de psychopathe ». D’accord, Gwenn avait bien faillit la tuer, mais ce n’était pas quelque chose qu’elle avait désiré. C’était plus fort qu’elle, elle n’avait pas demandé à faire de telles choses. Mais bon… La lycane se doutait qu’elle n’avait pas vraiment de possibilité de faire changer d’avis à la belle-sœur de sa meilleure amie. Et quand elle affirma qu’elle préférait encore mourir que de se laisser soigner par elle, c’était encore plus probant.

« Fais comme tu veux. » Dit-elle dans un soupire.

Elle n’avait aucune envie de rentrer dans le jeu de la jeune fille, de la plaindre ou quoi que ce soit. Elle ne la détestait pas non plus, mais avec ce qu’elle avait dit à Jane, elle n’avait pas envie de faire le moindre effort pour elle. Bon, elle avait promis à Baker de soigner sa sœur en même temps que Jane, donc elle le ferait avec ou sans l’accord de cette dernière. Elle n’allait pas la laisser crever dans son coin. Mais elle ne voulait pas entrer dans le caprice de cette gamine. Et bon… d’accord, Gwenn était carrément sur les nerfs parce que sa meilleure amie était malade, qu’elle ne savait pas si elle allait s’en sortir, qu’elle avait peur et qu’en plus, elle ne pouvait même pas lui parler tranquillement. Au final, la lycane décida de ne plus s’occuper d’Ambre et de reporter son attention sur sa meilleure amie.

« Et je t’interdis de dire ce genre de chose toi. » Elle revenait sur le fait qu’elle avait dit que bientôt, elle ne ferait peut-être plus partie de cette famille. Il était hors de question que Gwenn la laisse dire des choses pareilles. « Il est hors de question que tu m’abandonnes. »

Bon, d’accord, la jeune femme ne pouvait pas y faire grand-chose si la maladie voulait l’emporter. Mais Gwenn souhaitait vraiment que sa meilleure amie se batte de toute ses forces pour survivre, il était hors de question qu’elle l’abandonne. Hors de question qu’elle la perde, elle ne savait pas ce qu’elle ferait sans elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Lun 13 Mar - 21:38


Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
J

ane faisait vraiment beaucoup d'efforts pour apprécier Ambre et pour se faire apprécier d'elle, mais franchement, elle était loin de faire le moindre effort, elle, de son côté, et la jeune femme était vraiment épuisée de cet effort à sens unique. Alors certes, ce n'était pas sa plus grande crainte pour l'heure, alors qu'elle avait peur de ne jamais réussir à se lever de ce satané lit, mais quand même, ça leur aurait largement facilité la tâche si la soeur d'Edward ne se montrait pas si... revêche et désagréable. Même la maladie ne savait pas l'adoucir, alors il n'y avait sans doute rien à faire. Elle avait décidé qu'elle détesterait Jane, elle avait décidé qu'elle en voudrait éternellement à Gwenn, et elle trouvait mille et une manière de le montrer. Gwenn faisait de son mieux pour se montrer patiente avec la jeune Baker, mais Jane fut loin de le lui reprocher quand elle perdit patience et lui laissa comprendre qu'elle ne se laisserait pas insulter si facilement. Ambre prit la mouche, mais Jane considéra qu'il valait mieux l'ignorer. Elle avait beau prétendre qu'elle ne se laisserait plus soigner par Gwenn, elle le serait tout de même, quoi qu'il en soit, ça Jane en était sûre et certaine, car Gwenn ne la laisserait pas tomber, et Ambre finirait par se laisser faire, parce qu'elle n'aurait de toute façon pas la force de lutter plus longtemps. Jane fit donc le choix d'ignorer sa belle-soeur en même temps que sa meilleure amie décidait de se focaliser sur elle. Qui sait combien de conversations elles pourraient partager encore ? Il était hors de question que cette petite peste vienne gâcher ça.

-Je vais faire ce que je peux,
répondit Jane dans un fin sourire quand Gwenn lui dit de ne pas l'abandonner.

Jane n'en avait pas la moindre envie, Gwenn constituait l'une des raisons les plus fortes pour la jeune femme de tenir bon, mais elle commençait à craindre que ça ne suffise pas. En fait, plus le temps passait, plus il lui semblait que plus rien ne dépendait d'elle. Que sa conscience demeure était presque un miracle, et il lui fallait déployer de constants efforts pour que celle-ci ne lui échappe pas complètement, pour ne pas la perdre, comme elle ne voulait pas perdre Gwenn, ou Edward... ou même ses parents, en fait. Elle avait envie de se battre, mais le combat lui semblait pour le moins inégal, pour ne pas dire qu'il semblait perdu d'avance. Elle n'avait pas les armes suffisantes. Elle n'avait pas d'armes du tout, en fait. Elle se laissait balloter par les événements. Sensation ô combien désagréable.

-Au moins, je sais que je te laisserai pas toute seule,
ajouta-t-elle.

Non, elle ne voulait pas se montrer défaitiste, mais quand même. Au moins, Jane savait qu'Arthur veillerait sur sa meilleure amie, et même si elle avait été assez jalouse du lycan, elle reconnaissait qu'elle préférait ça.

code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Sam 6 Mai - 19:25

Jane & Ambre & Gwenn
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
Gwenn afficha un léger sourire à sa meilleure amie quand elle affirma qu'elle allait faire ce qu'elle pouvait pour ne pas l'abandonner. La jeune femme savait que Jane était sincère, mais elle savait aussi que ce n'était pas une promesse qu'elle pouvait facilement faire non plus. Parce qu'elle ne pouvait malheureusement pas faire grand chose contre la maladie en elle même. Parce que même si Jane voulait vivre, cela ne voulait pas dire qu'elle allait le faire. Mais Gwenn ne parvenait vraiment pas à accepter cette idée, à accepter l'éventualité que sa meilleure amie disparaisse. La jeune femme avait perdu trop de personne qu'elle aimait dans sa vie, elle ne supporterait pas de perdre Jane. Surtout pas Jane. Mais malheureusement, elles ne pouvaient rien y faire. La lycane se contentait d'espérer chaque jour un peu plus que sa meilleure amie finisse par s'en sortir, qu'elle se lève de ce lit pour sortir parce qu'elle serait guéri. Gwenn avait envie de garder espoir, parce qu'elle voulait croire que la roue avait enfin tourné. Qu'on ne pouvait pas définitivement la briser à chaque fois qu'elle avait le sentiment de revivre à nouveau. Que le destin avait enfin décidé d'arrêter de tourner, d'arrêter de la malmener comme il le faisait si bien depuis des années.

Le sourire de la jeune femme disparu légèrement quand Jane affirma qu'au moins, elle savait qu'elle n'allait pas la laisser toute seule. Elle n'aimait pas l'entendre parler de cette manière. Elle n'aimait pas savoir qu'elle se disait qu'au moins, elle ne serait pas seule une fois qu'elle allait partir. Parce qu'elle n'aimait vraiment pas l'hypothèse qu'elle puisse partir. Ce n'était pas possible...

« Tu sais bien que ça n'a rien à voir. » Dit-elle la gorge légèrement serrée. Tant pis si cela ne plaisait pas à Ambre, en cet instant précis la jeune femme n'avait aucune envie de se préoccuper de la belle sœur de sa meilleure amie. Elle voulait se concentrer sur Jane, parce qu'au final elles n'avaient aucune idée du temps qui restait. Gwenn savait qu'à chaque fois qu'elle venait, elle risquait de la retrouver dans un pire état... voir... « Je ne veux pas te perdre parce que je l'ai trouvé... »

Elle ne voulait pas que tout cela recommence encore une fois. Que dès qu'elle commençait à se sentir à nouveau heureuse, il arrive quelque chose pour l'empêcher de l'être. Elle avait aimé, on lui avait pris l'homme qu'elle aimait. Elle s'en était remise, on l'avait mordu... Elle ne pouvait pas supporter de perdre Jane simplement parce qu'elle se sentait enfin heureuse. Même si bien sûr, tout cela ne la concernait pas vraiment au final. Mais quand même... Jane n'était pas seulement sa meilleure amie, elle était sa sœur de cœur, elle était son pilier. Si elle l'a perdait, Gwenn ne savait vraiment pas comment elle pourrait continuer sans elle. Arthur ou pas. Elle avait besoin des deux, elle avait autant besoin de Jane que de son petit ami.

« Tu vas t'en sortir. » Dit-elle alors, prenant sur elle pour se montrer plus confiante qu'elle ne l'était en réalité. « Il faut que tu t'en sorte. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 458

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Sam 6 Mai - 19:41


Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
B

on Dieu, ce qu'elles pouvaient être niaises, toutes les deux, là ! Les entendre déblatérer comme elles le faisaient, c'était juste insupportable, ça rendait sa situation déjà pas très enviable encore plus détestable. Non mais franchement, pourquoi il avait fallu qu'Ed s'entiche de cette fille ? Pourquoi il avait fallu que cette fille soit la meilleure amie du loup-garou qui s'en était pris à elle ? A quel moment Ed était-il passé du stade de "Je la tuerai pour te venger" à celui de "Rien à foutre, elle s'occupera de toi à ton chevet" ? D'accord, les options de Ed avaient été limitées, mais Ambre commençait quand même sérieusement à se dire que ses derniers instants, elle allait les passer en l'insupportable, insurmontable, même, compagnie de ces deux jeunes femmes qui s'entendaient comme larrons en foire, et dont la complicité rendait absolument intolérable sa situation. Elles avaient envie qu'elles se taisent, elle n'avait pas le moindre souhait d'être la complice de leur fichue mélodrame. "Olala je vais essayer de pas mourir", "Olala, au moins tu ne seras pas seule quand je serais partie", "Nyanya ne meurs pas, j'ai besoin de toi". Ambre avait l'impression de lire un roman sentimental. Mais en vérité, ce n'était pas forcément ça, qui l'exaspérait autant, c'était plutôt autre chose, un truc qu'elle n'avouerait pas, même sous la torture (et elle avait le sentiment d'y être, sous la torture). Elle était jalouse. Oui, vous avez bien lu. Ambre était jalouse. Bien sûr qu'elle l'était, parce que Jane allait mourir avec au moins ces témoignages d'affection-là. Pas elle. Elle, les seules personnes qui tenaient à ce point à elle n'étaient pas capables de venir à son chevet. Elle se croyait de plus en plus sur le déclin, et elle ne reverrait ni Edward, ni Preston, elle n'entendrait pas leurs mots d'encouragements, elle serait seule entourée de deux filles qu'elle détestait profondément, mais qui elles s'adoraient tout autant. Forcément, ça la rendait amère. Et par conséquent irritante, aussi.

-Mais vous avez bientôt fini, oui ?
répliqua-t-elle, acerbe. C'est pas que j'ai envie d'interrompre vos déclarations dégoulinantes de niaiseries, mais j'aimerais bien me reposer, moi, alors si vous pouviez la mettre en veilleuse.

Elle aimerait qu'on la laisse seule, en fait. Ce n'était même pas vraiment utile de lui apporter à boire ou à manger de toute façon, elle n'avait plus vraiment le sentiment d'avoir faim ou même soif, elle était conditionnée au sommeil, et elle aimerait bien y sombrer de nouveau, elle commençait même à se dire que ce serait même plus simple de ne pas se réveiller du tout. Mais pour ça, il fallait qu'elle puisse oublier la présence des deux amies à côté d'elle. Et c'était tout sauf gagné. Elles savaient très bien se faire remarquer.

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   Jeu 29 Juin - 17:26

Jane & Ambre & Gwenn
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie.
Gwenn savait qu’elle ne devait pas se laisser morfondre par la crainte de perdre Jane, mais elle n’y pouvait rien. Elle voyait sa meilleure amie décliner un peu plus à chaque fois qu’elle venait dans cette chambre. Elle avait peur d’un jour passer le pas de la porte et la retrouver morte. Même si, au moins, on lui donnait l’occasion de passer du temps avec elle. Parce que si ça devait être la fin – mais ça ne pouvait pas être le cas, la lycane ne voulait pas le croire, parce qu’elle savait qu’elle ne s’en remettrait pas – au moins elle aurait eu l’occasion de la voir, de lui dire à quel point elle n’avait pas envie qu’elle parte. À quel point elle l’aimait, même si ce n’était pas vraiment en ces termes qu’elle le disait. Mais c’était tout comme, c’était comme cela qu’elle ressentait les choses. Jane était la personne la plus importante pour Gwenn, quoi qu’il puisse arriver. Pendant très longtemps, la lycane n’avait eu que sa meilleure amie et ce n’était parce qu’Arthur était là qu’elle supporterait mieux de perdre la jeune femme. Elle savait que son petit ami allait la soutenir, qu’il serait là pour elle, mais ça ne suffirait pas. Oh, bien sûr, elle continuerait sans Jane… mais elle ne voulait vraiment pas y penser. Elle ne voulait pas croire que la vie et cet enfoiré de destin était encore en train de lui prendre quelqu’un. Que parce qu’elle avait eu le sentiment de se sentir heureuse, on lui plantait un nouveau couteau dans le dos.

Enfin, pour l’heure, elle ne pouvait de toute façon rien faire. En dehors de venir voir Jane, de lui témoigner tout son courage. Sauf qu’en même temps, il y avait Ambre. Gwenn poussa un soupire en l’entendant reprendre la parole après elle, leur demandant si elles avaient bientôt fini. La lycane savait qu’elle ne pouvait pas réellement lui en vouloir. Parce qu’elle se trouvait dans une position horrible, qu’elle était malade, qu’elle allait peut-être mourir (parce que c’était le cas pour tout le monde), mais qu’elle n’avait pas la possibilité de voir ses proches venir la voir. Elle n’avait qu’elle et… bah ça suffisait à expliquer la situation. Mais pour autant, ça l’agaça quand même de l’entendre leur parler comme ça. Mais bon… en un sens, Ambre avait besoin de repos et Jane aussi.

« Je vais vous laisser. » Gwenn disait cela un peu à contre cœur, parce que si ça ne tenait qu’à elle, elle ne quitterait pas cette pièce. Mais il fallait bien qu’elle le fasse et les deux jeunes femmes auraient plus l’occasion de se reposer si elle n’était pas là. « Je repasserais tout à l’heure. » Parce qu’elle n’avait pas l’intention de ne pas repasser évidemment. Gwenn tourna un instant son regard vers Jane, prenant sa main dans la sienne. Une manière pour elle de lui dire tout ce qu’elle avait à lui dire sans parole, sans qu’Ambre en profite pour râler d’avantage. Et sur ce geste, elle se leva pour quitter la chambre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si vous en prenez bien soin, votre corps vous durera toute votre vie. (Jane et Ambre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Oréal, parce que vous le valez bien [PV Jack]
» 8 SIGNES QUE VOTRE CHAT VOUS AIME
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de... Ah, non, merde, c'est la version Moldue...
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-