Partagez | 
 

 La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Mer 3 Aoû - 12:06

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Sa relation avait pris finalement une tournure un peu inattendue et Hélio devait bien avouer qu’il appréciait ça. Il n’avait pas envie de se prendre la tête (ce qui était un peu le but de leur relation) et il voyait donc venir au jour le jour, savourant ce qu’il pouvait vivre avec la belle sirène. Oui, sauf que ces derniers temps, la jeune femme était apparemment beaucoup moins disponible. En soit, elle n’avait pas vraiment de compte à rendre à Hélio, leur relation était quand même un peu particulière. Même si officiellement ils sortaient bien ensemble (puisqu’ils avaient enfin mis un mot sur ce qu’ils vivaient tous les deux), ils n’étaient pas au point de se marcher dessus non plus. Hélio faisait sa petite vie, Déa avait la sienne et ils passaient simplement du bon temps ensemble. Ils avaient eu trop tendance à se prendre la tête dernièrement pour recommencer ensemble… normalement. Sauf que le buveur de sang devait bien avouer qu’il n’arrivait pas à faire autrement alors qu’il sentait une soudaine distance avec Déa. Pas non plus une grande distance, mais elle semblait moins disponible, plus prise par autre chose et il ne savait pas par quoi. Et idiotement sans doute, il ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu jaloux. Ce n’était pas dans son habitude de l’être, mais en même temps ça ne l’avait pas été non plus d’avoir une relation sérieuse. Même si ce qu’il vivait avec Déa était censé être sans prise de tête, qu’ils se contentaient surtout de profiter de la vie, il y avait eu quand même un vrai sérieux dans l’histoire. La preuve en était avec le fait qu’Hélio n’avait pas eu le moindre contact physique avec d’autres femmes depuis, enfin sauf quand la femme était une proie qu’il avait l’intention de vider de son sang, et donc forcément il devait la toucher un peu, mais ça n’avait rien à voir avec un contact comme ceux qu’il avait avec la sirène. Donc en gros, le buveur de sang était devenu fidèle, c’était une grande preuve du fait que sa relation avec Déa avait quand même de l’importance pour lui. Et donc oui… c’était bête, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’être jaloux. Il ne pensait pas ressentir ça autrement qu’avec Lerana, comme quoi tout arrivait donc.

Les deux amants n’avaient pas spécialement prévus de ce voir (en même temps, ces derniers temps ils ne se voyaient pas beaucoup), mais Hélio décida de se rendre chez Déa. Il ne savait pas si elle serait chez elle ou non, alors il tentait juste le coup pour voir. La nuit venait de tomber, il y avait quand même plus de chance qu’elle soit chez elle en cette heure tardive puisque la nuit tombait tard en cette période d’été. Il se retrouvait donc devant la porte de la maison de Déa et y frappa, espérant que ce n’était pas son colocataire qui allait ouvrir. Ce ne fut pas le cas, la porte s’ouvrit sur la belle sirène.

« Eh bah, je commençais à croire qu’il t’était arrivé quelque chose. »

Lança-t-il alors, dans un fin sourire qui pouvait sembler détaché. Mais en réalité, il l’était beaucoup moins que ce qu’il voulait faire paraitre.
Code by Gwenn


_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Sam 6 Aoû - 10:39


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
C'

était bien simple, c'était ainsi que la vie de Déa semblait irrémédiablement s'articuler ces temps derniers, quoi qu'elle fasse et quoi qu'elle veuille. Elle parvenait à retrouver un peu d'harmonie et de bien-être dans son existence qui avait pourtant si longtemps été exempte de la moindre contrariété, puis il se passait un truc qui remettait tout en cause et qui lui faisait du mal à nouveau... Pourtant, ça ne la concernait jamais vraiment directement... Mais puisque ça concernait Léo, forcément, elle se montrait trop impliquée... C'était le cas maintenant. Même si vivre en colocation avec la personne que vous aimez tout en sachant que ce ne sera jamais réciproque n'était pas toujours simple, elle avait su se familiariser avec ce nouveau rythme de vie. Elle aimait pouvoir apprécier au quotidien la présence du jeune homme, elle aimait le voir reprendre progressivement goût à la vie et se montrer capable d'affronter ses démons... Et à côté de cela, elle aimait vraiment ce qu'elle vivait avec Hélio. Oui, c'était peut-être hypocrite de sa part que de se voir construire quelque chose avec un autre homme alors même que Léo était toujours au cœur de ses pensées, mais elle était lucide : elle y serait toujours et lui ne serait jamais dans les siennes, alors pourquoi s'interdirait-elle d'être heureuse ? Avec Hélio, elle l'était, elle l'était vraiment, sa vie était devenue plus simple, plus légère... Sauf qu'il n'avait pas fallu longtemps à la vie pour lui rappeler qu'elle aimait être contrariante. Léo, après toutes les épreuves qu'il avait subies, en vivait une plus terrible encore, à présent : il était malade, et aussitôt, les vieux sentiments étaient revenus, la crainte en tête, au point que, soucieuse de soutenir avant tout son "meilleur ami" dans l'épreuve, soucieuse d'être là pour lui (d'autant plus que Andrew lui-même ne le pouvait pas sous peine de souffrir du même mal), elle avait négligé tout le reste, y compris Hélio...

Elle ne put s'empêcher de se sentir un peu gênée, en le voyant à sa porte. Elle ne savait pas depuis quand elle ne lui avait pas donné de nouvelles, mais elle savait que ça avait été long. Certes, ils étaient tous deux partisans de vivre leur histoire librement et sans contrainte, mais puisqu'il était admis qu'ils étaient ensemble, le laisser sans nouvelle comme elle l'avait fait ne pouvait pas être admissible. Elle lui adressa un grand sourire en le voyant, néanmoins. Elle n'avait pas vraiment fait d'efforts ces derniers temps, elle le reconnaissait, il n'empêche qu'elle était heureuse qu'il soit là. Sa présence était peut-être pile ce dont elle avait besoin en cette période de cafard, en vérité.

-Désolée
, dit-elle en se rapprochant de lui, déposant ses mains sur sa taille avant de déposer un baiser sur ses lèvres pour le rassurer. J'ai été un peu débordée, ces derniers temps. Elle afficha un sourire mutin, soucieuse de se rattraper, maintenant qu'il était là. Je t'ai manqué ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Dim 7 Aoû - 23:19

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Les yeux d’Hélio ne quittaient pas le visage de Déa, alors qu’elle se mit à sourire en le voyant sur le pas de la porte. Son sourire ne put que s’agrandir de son côté, il l’aimait la voir sourire. Peut-être plus que ce qu’il ne voudrait vraiment avouer. D’accord, ils avaient clairement confirmé se fréquenter officiellement, ils avaient une relation « normale ». Ils avaient une histoire ensemble, clairement, mais c’était quand même le genre d’histoire sans prise de tête, sans fioritures. Comme le fait qu’ils vivaient chacun leurs vies de leurs côtés, sans que cela ne pose normalement pas de souci. C’était léger donc, léger au point que cette non prise de tête poussait Hélio un peu à éviter de justement trop se prendre la tête (même si ça ne marchait pas vraiment là). Il n’était pas du genre à déclarer sa flemme constamment, mais il devait bien avouer qu’il ressentait quand même quelque chose de fort pour la sirène. De l’amour ? Peut-être. En tout cas, il était content de la voir et de sentir ses lèvres se déposer sur les siennes, alors qu’elle s’excusait. C’était la moindre des choses oui, même s’il n’avait pas spécialement envie de lui en vouloir non plus. Même si, au fond de lui, le buveur de sang devait bien avouer qu’il avait quand même ressentir de la jalousie. Comme quoi, tout pouvait arriver. Hélio enlaça la jeune femme, alors qu’elle lui précisait avoir été débordé ces derniers temps. Il s’en doutait un peu et il s’apprêtait d’ailleurs à le lui dire quand elle reprit la parole d’un air mutin.

« Peut-être un peu, je ne sais pas trop. »

Répondit-il dans un sourire en coin, ne voulant évidemment pas dire clairement qu’elle lui avait bel et bien manqué. C’était le cas, elle lui avait manqué. Et pas seulement parce qu’ils prenaient leurs pieds tous les deux. Leur relation était loin d’être juste physique depuis qu’ils avaient officiellement décidé de se fréquenter, même si le but premier était bel et bien de juste profiter de la vie tous les deux. Bref, elle lui avait manqué oui, mais il n’avait pas envie de le lui dire. Pas clairement en tout cas, à moins qu’elle ne décide à lui tirer les vers du nez.

« Est-ce que tu as un peu de temps à m’accorder ? »
Après tout, le buveur de sang arrivait à l’improviste, même si elle semblait contente de le voir (ça l’agacerait sans doute d’apprendre le contraire), elle avait peut-être autre chose sur le feu (ou d’autres personnes). « Ou alors, tu es encore trop occupé ? »

Autant dire que le buveur de sang avait quand même bien envie qu’elle ait du temps à lui accorder et qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce qui avait pu prendre autant de son temps. Bon, en même temps, elle avait une vie et elle avait forcément des choses à faire. Hélio n’avait pas autant d’occupation de son côté. Encore qu’il se dît ça, mais il ne connaissait pas encore la vérité.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Dim 7 Aoû - 23:37


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
A

u sourire en coin d'Hélio répondit celui de la jeune femme. Elle aimait supposer que son propos dissimulait le fait que sa présence lui avait bel et bien manqué. Certes, ce n'était peut-être pas une bonne chose, au fond, parce qu'il valait certainement mieux que le buveur de sang ne s'attache pas trop à elle étant donné qu'elle-même, qu'elle le veuille ou non, ne saurait complètement être disponible sentimentalement pour son petit ami, même si elle le désirait, mais c'était plaisant de se dire qu'elle comptait suffisamment pour lui pour qu'il ressente le besoin de la voir. C'était rare qu'elle ressente une attention aussi agréable à son adresse. Elle était bien tentée de lui tirer les vers du nez et de lui faire admettre qu'il avait bel et bien trouvé le temps long sans elle, mais elle choisit finalement de s'abstenir, d'autant plus que le vampire reprenait déjà la parole, lui demandant si elle avait à présent du temps à lui accorder ou si elle avait encore trop à faire. Elle ressentait presque comme une pointe de reproche dans sa voix, et si elle ne devrait pas s'en amuser, elle trouvait quelque chose d'assez agréable aussi. En même temps, il est certain que tous les reproches lui incombaient, elle n'avait vraiment pas fait d'effort ces derniers temps. Il faut dire qu'elle s'était complètement laissée dépasser par les événements, au point que la jeune femme ne parvenait pas à savoir depuis combien de temps elle n'avait pas vu Hélio, elle en avait complètement perdu la notion. Oui, elle lui devait bien de ne pas le mettre à la porte sous prétexte d'avoir plus important à faire.

-Ça doit pouvoir se faire,
répondit-elle d'un ton faussement hésitant. On va chez toi ? lui proposa-t-elle ensuite, qui préférait éviter d'inviter Hélio sous son toit quand Léo s'y trouvait. Même si ce dernier ne lui avait jamais fait savoir que cela pourrait potentiellement le déranger. En fait, c'était plutôt elle que cela dérangeait, et pour de mauvaises raisons bien sûr. Il faut juste que je prévienne Léo. Et qu'elle s'assure au passage qu'il aurait tout ce qu'il lui fallait et qu'il n'aurait besoin de rien.

Oui, bon, normalement, elle n'avait pas de comptes à rendre à son colocataire, mais là, la donne avait quelque peu changé, même si elle n'en avait rien expliqué encore à Hélio. Elle avait de réels scrupules à l'idée de le laisser seul alors qu'il était si mal en point, mais en même temps, elle ne pouvait pas rester cloitrée chez elle vingt-quatre heures sur vingt-quatre non plus, et c'était injuste envers Hélio. Elle allait donc se satisfaire d'un compromis, même si elle n'était pas certaine de savoir complètement profiter de la compagnie d'Hélio sans se demander sans arrêt si tout allait bien pour son "meilleur ami" et si elle avait bien fait de le laisser seul.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 22 Aoû - 12:20

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio continua d’adresser un sourire à Déa quand elle affirma d’un ton faussement hésitant qu’ils devaient pouvoir passer du temps ensemble. Le buveur de sang devait bien avouer qu’il appréciait ça, parce qu’il aurait quand même mal pris qu’elle le rembarre complètement. Hélio n’était pas non plus du genre possessif, sinon ça se saurait, mais il avait vraiment envie de passer un peu de temps avec celle qui était officiellement sa petite-amie. C’était la première fois depuis qu’il était mort – et le moment de sa mort commençait sérieusement à dater – qu’il officialisait de cette manière une relation. Il n’avait pas non plus envie que ça devienne trop, mais il ne pouvait pas nier qu’il avait envie de passer du temps avec Déa. La belle sirène lui avait manqué, vraiment, même s’il n’avait pas pris la peine de lui avouer la vérité. Ce n’était pas son truc après tout. En tout cas, le buveur de sang était vraiment heureux de s’avoir que Déa avait l’intention de se libérer un peu pour lui, même si elle se montrait un peu hésitante, mais il n’y croyait pas trop. Surtout qu’elle lui demanda alors s’ils allaient chez lui. Le vampire se contenta d’un signe de la tête pour lui répondre, ils pouvaient aller chez lui. En soit, Hélio ne voyait pas vraiment de raison qui les poussait à partir de cette maison, puisqu’il se trouvait là, mais il savait que ça devait avoir un rapport avec le colocataire de la jeune femme. La belle sirène vivait avec quelqu’un, ce n’était pas son cas. Hélio pouvait donc comprendre que c’était plus facile pour eux de se rendre chez lui donc. Et en soit, c’était quelque chose qu’il préférait en effet parce qu’ils seraient tranquille. Hélio n’avait pas spécialement envie d’être dérangée quand il passait du temps avec la sirène, surtout que par moment ils n’étaient pas forcément discrets.

Déa affirma alors qu’elle devait simplement prévenir son colocataire. Soit, c’était peut-être juste normal, mais le vampire ne put s’empêcher de tiquer quand même un peu. L’idée que Déa vive avec quelqu’un ne le dérangeait pas plus que ça, mais en même temps il ne put s’empêcher de se sentir un peu jaloux quand même. C’était quelque chose qu’il n’avait pas l’habitude de ressentir et il n’avait pas non plus envie d’abuser. Mais il ne put s’empêcher quand même de faire une réflexion.

« Parce que tu as besoin de l’autorisation de ton colocataire maintenant ? »

Demanda-t-il sur le ton de la plaisanterie, mais plus sérieusement qu’il n’aurait voulu à la base. Oui, ça l’agaçait un peu que Déa ait besoin de parler avec Leopold de sa sortie, afin de passer un peu de temps en sa compagnie, alors que ça faisait quand même un long moment qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de se voir. Elle pouvait bien se contenter de le suivre non ? Ce n’était pas comme s’il lui avait pris énormément de temps ces derniers temps. Bien moins que Léo, même si ça, le buveur de sang n’en avait pas complètement conscience.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 22 Aoû - 19:22


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa avait parlé de prévenir Léo de son départ comme si c'était la chose la plus naturelle du monde (bien évidemment, ce n'était absolument pas le cas)... Le fait est pourtant, en effet, qu'en d'autres circonstances, elle n'aurait pas averti son colocataire de son départ. La jeune femme savait que certains autres colocs étaient peut-être plus dépendants les uns des autres, à passer tout leur temps ensemble comme s'ils étaient un petit couple, mais la sirène n'avait jamais envisagé cela de cette manière, pas plus avec Penny qu'avec Léo. Pour elle, ils vivaient simplement sous le même toit et passaient du temps ensemble quand et s'ils en avaient envie, et ce sans la moindre obligation. Ce lui semblait naturel. Elle n'était pas suffisamment... rangée, on va dire, et certainement trop indépendante pour s'imaginer une autre ligne de conduite. À elle, celle-ci lui convenait très bien, du moins. Sauf que la donne avait changé. Déa n'avait d'autre choix, maintenant, que de consacrer du temps à son colocataire (et on mentirait si on affirmait que ça la dérangeait vraiment, ceci dit, puisque quoi qu'il puisse arriver et même si l'inverse serait mieux sans nul doute, Déa était toujours sincèrement amoureuse de son "meilleur ami"). Sauf que ça, elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de l'expliquer encore à son petit ami, qui avait toutes les raisons du monde de se montrer surpris, par conséquent.

-Normalement non,
reconnut-elle dans un léger sourire, ne pouvant s'empêcher de se demander s'il n'y aurait pas une pointe de jalousie dans son attitude (et ce ne serait pas franchement pour lui déplaire, pour tout dire - même si Hélio avait malheureusement de très très bonnes raisons d'être jaloux de Léo en soi). Mais il est malade. Ça fait plusieurs jours que j'essaye de l'aider comme je peux, c'est pour ça que j'ai pas été trop présente ces derniers temps. Et le fait qu'elle ne lui en parle que maintenant était peut-être en soi déjà la preuve que son attitude vis-à-vis de Léo n'était peut-être pas aussi innocente qu'elle le voudrait - et qu'il le faudrait par ailleurs. donc je préfère l'avertir... Juste au cas où, tu vois.

Et l'avertir n'était déjà pas bien suffisant à ses yeux, pour tout dire. Si elle s'écoutait, la jeune femme se contenterait sans doute de rester là, même si ça devait déplaire à Hélio. En son absence, elle avait peur qu'il arrive quelque chose à son meilleur ami. D'un autre côté, elle ne pouvait pas s'empêcher de vivre, et passer du temps avec son petit ami et ça lui ferait certainement le plus grand bien. Elle passait son temps à s'inquiéter pour Léo et pour son état. Penser un peu à autre chose (même si cette perspective la culpabilisait) ne serait pas un mal.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Sam 3 Sep - 22:11

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio n’avait pas vraiment pour habitude d’être jaloux et en même temps, il n’avait pas plus l’habitude d’avoir une relation sérieuse avec quelqu’un. Et sa relation avec Déa était suffisamment sérieuse pour que cette situation l’agace quelque peu, même s’il s’efforçait de ne rien montrer du tout. Le vampire n’avait pas spécialement envie de commencer à devenir le petit ami possessif et jaloux, parce qu’il n’avait aucune envie que la sirène commence à devenir comme ça aussi. Ils sortaient ensemble, mais ils avaient leurs vies de leurs côtés (enfin, avec des limites quand même, du moins c’était ce qu’Hélio se disait). Il n’avait pas spécialement envie que Déa vienne le surveiller à chaque fois qu’il plantait ses crocs dans le cou d’une belle jeune femme, ce qui pouvait quand même avoir des allures un peu tendancieuses. Et Hélio n’avait pas envie de s’occuper de ce qui ne le regardait pas du côté de la sirène. Il ne voyait pas réellement de souci à l’idée qu’elle vive avec un homme, qui n’était autre que son meilleur ami (du moins c’était ce qu’il pensait). Il n’y voyait pas de souci non… jusqu’à là.

Parce qu’il trouvait quand même un peu étrange que Déa prenne à ce point la peine de prévenir son colocataire de son absence. Elle n’avait normalement aucun compte à lui rendre et puis, elle allait juste s’absenter un peu pour passer du temps avec lui, puisqu’ils ne s’étaient pas vu depuis longtemps. Donc, oui ça l’agaçait même s’il tentait de ne pas trop le montrer. La réponse de Déa devrait peut-être le rassurer, parce que ça expliquait bien pourquoi la jeune femme trouvait important de le prévenir (et Hélio pouvait le comprendre), mais cela souleva un autre détail.

« Il est malade ? » Le vampire n’avait pas besoin spécialement de la confirmation de Déa, il avait bien compris. Mais il se demandait si c’était cette maladie qui courait dans le village et qui touchait les humains. Hélio était naturellement resté en dehors de tout cela, puisque ça ne le concernait pas du tout. Mais il avait entendu les rumeurs et cette maladie était grave apparemment. « C’est pour ça que tu étais occupée ces derniers jours ? »
Et il pouvait le comprendre évidemment. Il avait beau avoir un cœur mort depuis très longtemps, il comprenait parfaitement que Déa puisse être occupée puisque son meilleur ami était malade. Surtout s’il était touché par cette maladie qui semblait ravager les humains. De ce que le vampire avait compris, elle était foudroyante et il n’y avait pas de remède. Il se trouvait peut-être, mais il lui semblait que c’était ça. Enfin, dans tous les cas, ce n’était pas tellement là où il voyait le problème. « Pourquoi tu ne me l’as pas dit de suite ? »

Et cette fois-ci le buveur de sang ne prit pas vraiment la peine de se montrer amusé par la situation. Il se posait vraiment la question. D’accord, ils avaient décidé de ne pas se prendre la tête et de vivre un peu leur relation au jour le jour, mais elle aurait très bien pu lui en parler quand même.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Sam 3 Sep - 22:29


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa se contenta de hocher la tête quand Hélio demanda s'il était malade, non pas parce qu'il aurait mal entendu, mais parce qu'il voulait sans doute la confirmation qu'il ne s'agissait pas d'un petit rhume ou d'une crève passagère mais bel et bien de LA maladie, celle qui rongeait les humains de Notre Terre et avait dors et déjà fait un nombre assez conséquent de victimes. Oui, il s'agissait bien d'elle. Déa ne pensait pas qu'il soit de bon ton, de toute façon d'affirmer qu'on était malade en ce moment si on était pas atteint de ce mal là. Le mot maladie était en train de prendre une consonance terrible, terrifiante, et parmi les non-créatures, cela avait des conséquences désastreuses. Oui, Léo était malade, peut-être qu'il ne s'en remettrait pas, et cette perspective rendait la sirène folle d'inquiétude au point qu'elle ait clairement fait passer son petit ami au second plan. Ce que ce dernier ne manqua pas de lui signifier en affirmant qu'elle aurait au moins pu le prévenir de la situation. C'est vrai, elle aurait pu, elle aurait dû, même. C'était un peu trop facile, à ce stade, d'affirmer qu'elle n'avait aucun compte à rendre à Hélio. Ce n'était pas le cas. Ils avaient fini par l'admettre, ils sortaient ensemble, et en ce nom, un minimum de transparence sur sa situation aurait été de mise. Sauf que ça concernait Léo, et quand il était question de son meilleur ami (qui était au-delà de cela à ses yeux), Déa se voyait incapable de raisonner convenablement. Elle n'avait rien dit, sans doute, parce qu'elle était honteuse de cette situation. Si elle était aux petits soins avec son colocataire, cen 'était pas seulement parce qu'elle tenait à lui, c'était parce qu'elle en était encore folle amoureuse. Elle ne pouvait qu'avoir conscience, en ce moment, que ses sentiments envers lui n'avaient pas changé d'une once. Et elle se sentait de fait coupable, parce que ces sentiments, même si elle adorait Hélio, elle n'arrivait pas à les éprouver pour lui, malgré tout ses efforts. Alors que de son côté - sa réaction semblait le lui prouver - il s'attachait de plus en plus.

-J'en sais rien
, répliqua-t-elle d'un ton plus sec que celui qu'elle avait voulu employer, plutôt que d'observer ses erreurs et son comportement en face, elle préférait se braquer, mon meilleur ami risque de mourir, désolée si mon premier réflexe n'a pas été de me précipiter à ta porte pour te prévenir qu'on aurait moins de temps à passer ensemble.

Son ton un peu abrupt voulait signifier que sa question était déplacée, et que ce n'était pas elle qui était en tort, pourtant, elle n'y croyait pas elle-même. Son premier réflexe aurait peut-être dû justement être de trouver Hélio afin de lui parler de ce qu'elle avait sur le cœur et de ses angoisses, parce qu'il était là pour la soutenir dans les moments difficiles, pas seulement là pour lui vider la tête quand l'envie lui prenait. Oui, elle ne se comportait pas bien, en ce moment. Mais les sentiments qui se chahutaient dans son esprit ne l'aidaient pas vraiment à faire la part des choses.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Sam 3 Sep - 23:07

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
La réaction de Déa fut bien plus sèche qu’il ne l’aurait cru. Il était un peu agacé par la situation, sa remarque était peut-être un peu sèche, mais il ne pensait pas que la jeune femme allait lui répondre de cette manière. Elle n’en savait rien, de la raison qui l’avait poussé à ne pas parler de la situation de son colocataire. D’accord… c’était sympa. Hélio n’avait pas eu spécialement envie de se prendre la tête avec sa petite-amie, ce n’était pas du tout pour ça qu’il était venu, mais il devait bien reconnaître que là, il n’appréciait vraiment pas sa manière de lui parler. Il ne lui en voulait pas de ne pas lui en avoir parlé dès qu’elle l’avait découvert, mais depuis son arrivée, elle aurait pu le prévenir quand même. Hélio se sentait quelque peu vexé, il avait le sentiment d’être clairement mis à l’écart de sa vie. En soit, elle n’avait évidemment aucun compte à rendre bien sûr, mais il ne pensait pas qu’il était si peu… important. D’accord, ils profitaient simplement de ce qu’ils vivaient sans prise de tête, mais ils sortaient bien ensemble ? A moins qu’il s’était fait des idées – encore une fois, il allait prendre l’habitude sérieusement – et qu’il n’avait pas du tout compris la situation.

« Je ne t’ai pas dit ça. » Répliqua-t-il, à son tour plus sèchement qu’il ne l’aurait voulu. Mais le buveur de sang devait bien admette qu’il était vraiment plus vexé que ce qu’il aurait cru. « Mais quand je suis arrivé et que tu m’as dit que tu étais occupé, tu aurais pu me dire à quel point c’était grave. »

Parce que le vampire se rendait bien compte que c’était grave bien sûr. Il n’était pas directement concerné par la maladie, mais il avait bien conscience qu’elle n’était pas anodine. Et il comprenait évidemment que la jeune femme puisse se faire du souci pour son meilleur ami, qui risquait effectivement de mourir. Et justement, si elle craignait tant pour son meilleur ami, elle aurait très bien pu venir lui en parler pour obtenir son soutien. Il était là pour ça aussi non ? Du moins, c’était comme ça qu’il voyait les relations sérieuses. Mais ils n’avaient finalement peut-être pas la même vision.

« Mais si tu juges que je ne suis pas bien placé pour savoir ce qui peut t’arriver, dis-le-moi tout de suite. » Hélio inspira un coup avant de reprendre. « Excuse-moi d’avoir cru qu’on avait un peu évolué. Si je suis utile que pour te faire passer un peu de bon temps quand tu en a envie, faut me le dire. »

En gros, est-ce que finalement il n’était pas là que pour lui permettre de se vider l’esprit de temps en temps, quand elle en avait besoin. Auquel cas, leur relation ressemblait vraiment à ce qu’ils vivaient avant que Lerana ne vienne mettre son bordel dans tout ça. Une relation basée sur le sexe, ça ne le dérangeait pas, il aimerait juste être un peu au courant.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Sam 3 Sep - 23:29


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa avait été heureuse, vraiment, de trouver Hélio sur le pas de sa porte, et à la perspective de passer du temps avec lui, elle s'était sentie réellement sereine, parce qu'elle aimait le temps qu'ils passaient ensemble, elle aimait sa compagnie indépendamment du fait qu'ils savaient vraiment s'entendre sur le plan horizontal. Sans considérer qu'Hélio puisse jamais être son grand amour (parce qu'on en a malheureusement qu'un seul), elle l'affectionnait vraiment et savait que faute d'avoir Léo un jour (et elle ne se faisait pas d'illusions), il était l'homme qu'il lui fallait, peut-être même lui était-il plus compatible que son meilleur ami, d'ailleurs... Aussi ne supportait-elle pas le froid qu'elle venait de jeter sur leur conversation tout en sachant qu'elle ne pouvait jamais blâmer qu'elle-même pour cela. Il avait raison. À sa venue, elle s'était contentée de lui affirmer avoir été occupée sans même l'informer de la situation, elle aurait dû. Elle ne savait même pas pourquoi elle s'était tue, si ce n'est, encore et toujours, parce qu'il lui était difficile de parler de Léo devant Hélio et réciproquement. Et en effet, elle aurait dû rechercher son soutien, elle aurait dû agir comme n'importe quelle petite amie digne de ce nom l'aurait fait dans une situation telle que celle qu'elle traversait, elle aurait dû se tourner immédiatement vers lui sans avoir à y réfléchir, tout bonnement parce que c'était la chose à faire, voilà tout. Elle aurait dû, mais elle avait tout fait de travers, et la réaction d'Hélio la mettait mal à l'aise. Elle se rendait compte de combien il prenait leur histoire au sérieux, et ça lui faisait mal, parce qu'elle-même se sentait paumée, pas suffisamment au clair avec ses sentiments, elle ne savait pas du tout où elle en était.

-Je suis désolée
, soupira-t-elle alors, qui se rendait bien compte que c'était elle qui devait des excuses à l'autre. J'aurais dû te le dire, c'est vrai. Elle marqua une pause. C'est pas une excuse, mais je suis totalement dépassée par tout ça. Elle se gratta l'arrière de la tête en se mordillant légèrement la lèvre inférieure, comme à chaque fois qu'elle se sentait gênée. J'ai pas été en couple depuis une éternité, je suis nulle à ça...

Elle le regarda droit dans les yeux. Peut-être qu'elle devrait lui dire là, maintenant, qu'elle n'était pas prête, qu'elle n'était pas capable de s'investir dans une relation parce qu'elle n'arrivait pas à s'ôter Léo de la tête. Mais en même temps... elle ne se l'ôterait jamais de la tête. Est-ce que, par conséquent, elle devait se résoudre à rester célibataire toute sa vie alors qu'il y avait dans sa vie cet autre homme qui la rendait malgré tout très heureuse et qui lui tenait réellement à elle ? Non, elle n'avait pas envie de mettre un terme à tout ça. Ce serait peut-être plus simple, plus juste aussi. Mais elle ne le voulait pas.

-Tu comptes plus pour moi que ce que t'as l'air de penser. Désolée si je te le montre si mal.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 31 Oct - 17:47

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio ne pouvait vraiment pas s’empêcher de remettre un peu en question la relation qu’il avait avec Déa, se demandant s’il ne l’avait pas prise trop au sérieux finalement. Depuis qu’ils étaient ensemble, le « jeune » homme avait considéré que c’était une histoire sérieuse (preuve en était de la fidélité dont il faisait preuve). Mais ce n’était peut-être pas le cas de la sirène. Du moins, il ne pouvait pas s’empêcher de se poser la question, parce qu’il découvrait qu’elle ne lui parlait même pas de ce qui pouvait arriver, de ce qui pouvait la toucher. Il n’avait aucune envie d’être pris pour un imbécile, encore une fois. Mais quand Déa s’excusa, affirmant qu’elle aurait dû lui en parler, il ne put que la croire sincère. Il se doutait bien que tout cela était difficile pour elle, parce qu’il savait qu’elle tenait à son meilleur ami. Malheureusement, les humains étaient tellement fragiles que ce n’était pas étonnant de s’inquiéter de leur sort. Hélio ne la lâcha pas du regard, la voyant se gratter la tête, se mordre la lèvre, en affirmant que ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas été en couple. Lui de même et il devait bien se rendre compte qu’il prenait peut-être un peu trop les choses à cœur, alors qu’il n’y avait aucune raison. Clairement, le vampire devait bien se rendre compte qu’il était jaloux et ça faisait vraiment longtemps (si on oubliait le léger passage de Lerana) que ça ne lui était pas arrivé. Et ça faisait longtemps qu’il n’avait pas été en couple non plus, bien avant la naissance de Déa d’ailleurs, ce qui rajoutait un peu à la particularité de tout ça. En tout cas, Hélio ne pouvait qu’apprécier les paroles de la sirène, surtout quand elle lui dit qu’il comptait plus pour elle que ce qu’il semblait croire.

« C’est rien. » Dit-il dans un soupir, le pensant vraiment. Le buveur de sang ne pouvait pas nier qu’il était quand même vexé, mais il ne pouvait pas rester sur ça. Et il comprenait bien que Déa se trouvait dans une position délicate, qu’elle n’avait pas eu envie de lui cacher quelque chose. Même s’il ne se rendait pas compte de ce qu’il y avait en dessous quand même, qu’elle serait bien incapable de l’aimer autant qu’il commençait vraiment à l’aimer. Cette discussion un peu houleuse (pour ne pas dire dispute) avait au moins l’utilité de prouver au buveur de sang qu’il l’aimait. Sans doute trop qu’il ne faudrait. « Aller viens. »

Dit-il rapidement avant de s’approcher d’elle pour la prendre dans ses bras. Il n’avait vraiment aucune envie de continuer de se disputer avec elle, surtout pour une broutille de la sorte. A quoi bon ? C’était normal qu’elle soit complètement paumée avec ce qui arrivait à son meilleur ami.

« Tu pourras toujours compter sur moi, ne l’oublie pas. »

Quoi qu’il puisse lui arriver, il était là. Tout simplement parce qu’il tenait énormément à elle et qu’il ne pouvait faire autrement.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Mar 1 Nov - 9:48


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
P

lus leur histoire progressait, plus Déa apprenait à découvrir un nouveau visage de son petit ami. Elle l'avait longtemps seulement pris pour un coureur qui n'avait d'autres préoccupations que de croquer la vie à pleine dents, qui se moquait de la conséquence de ses actes, et qui aimait sa liberté par-dessus tout... mais force lui était d'observer qu'il y avait encore autre chose dans son comportement, dans son caractère. Quelque chose qui se révélait à présent que leur relation gagnait en sérieux (car elle ne devait pas se leurrer, même si c'était assez effrayant, c'était bel et bien ce qui était en train de se passer). Il était attentionné, il était tendre, il était vraiment concerné. Elle n'aurait jamais envisagé qu'une relation sérieuse puisse réellement voir le jour entre eux, et c'était pourtant ce qui se profilait... En fait, c'était déjà sérieux... même pour elle, qui quand elle le regardait dans les yeux, tentait d'imaginer ce que ça ferait que de véritablement construire le reste de sa vie avec lui... C'était cruel de l'affirmer, mais il serait toujours un second choix. Pour autant... elle se sentait véritablement bien en sa compagnie, et il savait trouver les mots pour la rassurer et l'apaiser, comme maintenant, alors qu'elle se sentait au plus mal. Elle apprécia réellement qu'il la serre dans ses bras, même si cela ne pouvait que la culpabiliser un peu aussi, parce qu'elle savait que, même avec la meilleure volonté du monde, elle ne parviendrait pas à lui rendre entièrement cette tendresse, d'autant moins qu'elle s'inquiétait bien trop pour Léo pour être à cent pour cent avec son petit ami. Néanmoins, elle s'abandonna à ses bras avec un certain soulagement. En cet instant, c'était tout ce dont elle avait besoin : être réconfortée, se sentir aimée... Elle maintint cette étreinte le plus longtemps possible, un fin sourire s'esquissant sur ses lèvres quand le buveur de sang affirma qu'elle pourrait toujours compter sur lui. C'était vraiment agréable à entendre... Mais elle doutait fort, malheureusement, de savoir un jour, pour sa part, lui rendre la pareille. Elle serait présente autant que possible... mais elle était convaincue qu'elle ne manquerait pas de le décevoir. Comme cela venait dors et déjà d'être le cas.

-Je ne risque pas de l'oublier,
affirma-t-elle dans un sourire.

Elle ne risquait pas de l'oublier, non, parfois, ces mots l'apaiseraient... à d'autres moments, il était probable qu'ils l'inquiètent, aussi, parce qu'elle éprouverait toujours un mélange de tendresse et de culpabilité en présence d'Hélio. Ce serait plus fort qu'elle, sa punition pour ne pas l'aimer assez. Hélio était si parfait avec elle, pourtant ! Pourquoi ne savait-elle pas se contenter d'une amitié sincère avec Léo, pourquoi, sans cesse, revenir à ce seul et unique jour où il l'avait regardée comme une femme désirable et non comme sa meilleure pote ? Mais elle n'avait pas d'influence sur ses sentiments, malheureusement. Déa déposa ses lèvres sur celle d'Hélio avant de reprendre doucement la parole.

-Je reviens tout de suite.
Parce que même si ça la culpabilisait clairement maintenant, elle tenait tout de même à prévenir Léo. Ce qu'elle fit le plus rapidement possible, afin de ne pas faire attendre Hélio, avant de revenir vers lui, attrapant sa main dans la sienne. Alors, on va où ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Ven 2 Déc - 15:55

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio avait envie d’être un vrai soutien pour Déa, même si pour le coup il ne savait pas vraiment s’il était vraiment bien placé pour ça. Le vampire ne se rendait évidemment pas compte des vrais sentiments de la sirène pour son meilleur ami, sinon il verrait peut-être les choses d’une manière différente. Peut-être qu’il s’investirait moins. Parce que le buveur de sang ne pouvait que se rendre compte qu’il s’attachait énormément à Déa, qu’il ne se contentait pas seulement de prendre du bon temps en sa compagnie. Ce n’était pas trop son genre d’habitude de s’attacher aux autres et pourtant il devait bien réaliser que c’était le cas là. Ne se rendant pas vraiment compte qu’il faisait – encore une fois – une erreur. Et donc forcément, il se montrait attentionné parce qu’il n’aimait pas voir Déa dans un état pareil, sans pouvoir faire quoi que ce soit pour l’aider vraiment. Le jeune homme afficha un léger sourire quand la sirène affirma qu’elle ne risquait pas d’oublier qu’elle pouvait compter sur lui. Il avait vraiment envie qu’elle le sache, parce que c’était le cas. Et que c’était quand même suffisamment exceptionnel pour le souligner. Le buveur de sang n’avait pas l’intention de se montrer si attentionné avec quelqu’un d’autre. Hélio appréciait donc qu’elle ne l’oublie pas, parce qu’il faisait vraiment des efforts pour elle. Et il pensait qu’elle le méritait vraiment (ce qui était le cas, même si la situation était quand même plus compliqué que ce qu’il ne pensait).

Hélio attendit donc qu’elle revienne, quand elle le lui affirma qu’elle revenait de suite. Le vampire se doutait qu’elle allait prévenir son colocataire donc qu’elle allait s’absenter pendant un temps. Il avait trouvé cela étrange au début, mais il comprenait bien qu’elle ait besoin de le prévenir. Maintenant qu’il avait toutes les informations en main, il était plus facile pour lui de comprendre la situation après tout. Il ne pouvait pas en vouloir à sa petite-amie de vouloir prévenir son ami malade qu’elle n’allait pas être là pendant un temps, c’était tout à fait normal. Il n’aurait eu aucun mal à le comprendre dès le début d’ailleurs si Déa lui avait parlé de la maladie de son colocataire tout de suite. Hélio afficha un grand sourire quand Déa revint auprès de lui, assez rapidement.

« Je me disais qu’on pouvait peut-être aller faire un tour, histoire de chercher un endroit un peu plus frais. » Un endroit où elle pourrait prendre un peu l’air. Au vu de ce qu’elle vivait, ça lui ferait peut-être du bien. Au fond, Hélio ne savait pas toujours comment s’y prendre, mais il essayait. De toute façon, pour lui, tant qu’il pouvait passer du temps avec Déa, ça lui allait. Parce que si ces quelques jours sans nouvelle de la jeune femme l’avaient quelque peu agacé, qu’il s’était révélé être plus jaloux qu’il ne l’avait cru, au moins ça lui avait prouvé qu’il tenait vraiment à elle. Et qu’il avait envie de passer du temps en sa compagnie, plus qu’autre chose.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Ven 2 Déc - 18:16


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Ç

a n'avait pas été simple pour Déa que de dire à Léo qu'elle le laissait quelques heures pour passer du temps avec son petit ami. Elle avait beau être impatiente de passer un peu de temps en tête à tête avec le buveur de sang, elle n'aimait pas le laisser seul. Elle voyait son état décliner de jour en jour, et c'était vraiment difficile à supporter pour elle. Mais ça lui ferait justement du bien de sortir un peu, de se changer les idées, de mettre de côté son inquiétude (si cela était possible) pour profiter de la présence de son petit ami, qui se montrait toujours incroyablement agréable et intentionné (autant de qualités dont elle ne l'aurait pas cru capable avant que leur relation prenne la tournure inattendue qu'ils vivaient dorénavant). Quand elle rejoignit Hélio, elle sut tout de même afficher un sourire, qu'il savait lui décrocher plus facilement que n'importe qui (ou presque, mais elle ne pouvait pas dire que Léo, vu son état, la fasse beaucoup sourire, dernièrement). Ils allaient changer d'air, ils allaient s'aérer l'esprit, et ce serait une excellente chose, sans l'ombre d'un doute. Elle se laissait accaparer, dévorer par les sombres pensées qui l'envahissaient, il fallait qu'elle fasse entrer un peu de lumière dans son esprit, ou alors elle n saurait être utile et présente pour personne, ni pour son colocataire, ni pour son petit ami. Le jeune homme (enfin, en vérité il était particulièrement vieux, mais on comprend l'idée) suggéra d'aller faire un tour afin qu'ils puissent rejoindre un endroit un peu plus frais, l'idée était clairement des plus séduisantes.

-Ça existe encore, un endroit frais ?
demanda-t-elle d'un ton amusé, mais non sans une once de sincérité dans la voix.

Car en effet, voilà longtemps que la chaleur accablante rendait l'air extérieur difficilement supportable et même si la température baissait un peu de nuit, ce n'était jamais un franc et complet succès. C'était presque trop espérer que de souhaiter que ne serait-ce qu'un souffle de vent vienne un peu refroidir l'atmosphère. Mais ils pourraient bien trouver. L'essentiel était qu'ils passent du temps ensemble dans tous les cas, après tout. Le reste serait forcément plus accessoire.

-On peut toujours aller faire un tour en forêt ?
suggéra-t-elle. Au moins, on sera tranquilles.

Ce qui serait toujours ça de pris, et Déa n'avait de toute façon pas spécialement envie de traîner dans le village. Accompagnée d'Hélio, par ailleurs, elle ne craignait pas grand-chose, puisque qui mieux qu'un vampire pourrait la protéger d'un autre vampire ? Oui, elle n'était pas contre un peu de tranquillité, et quitte à sortir prendre l'air, elle préférait choisir un endroit où leurs chances de rencontrer qui que ce soit seraient des plus minimes. Elle n'avait pas particulièrement envie d'être dérangée, surtout que justement, Hélio et Déa n'avaient eu que peu d'occasions de se retrouver.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 30 Jan - 12:49

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio affiche un sourire amusé dans sa petite amie pris la parole pour lui demander s’il restait encore un endroit frais au village. La jeune femme n’avait pas tort, en présentant de la sorte, puisqu’il ne reste plus beaucoup de lieu frais sur Notre Terre. L’été apportait vraiment son lot de désagréments, la maladie bien sûr dont il venait de discuter, mais surtout la chaleur. Surtout la chaleur puisque l’on ne pouvait pas vraiment dire le buveur de sang était vraiment concerné par la maladie. Même si le meilleur ami de Déa était malade, il n’était pas touché directement. Bien sûr, il compatissait aux malheurs de la jeune femme et il espérait que son ami allait s’en sortir, mais la maladie ne le touchait pas directement pour autant. Il était donc bien plus embêté par la chaleur. Mais Hélio espérait qu’ils allaient quand même réussir à trouver un endroit frais où ils allaient parvenir à se rafraîchir un peu et surtout se changer les idées. Déa avait besoin de changer d’air, de sortir un peu de chez elle, de penser à autre chose que son meilleur ami malade, et il osait croire qu’elle avait aussi besoin de passer du temps entre sa compagnie. Ces derniers temps, on ne pouvait vraiment pas dire qu’ils avaient passé du temps ensemble. En même temps, c’était normal en vue de la situation et Hélio qui ne lui en voulait pas du tout, il comprenait. Mais maintenant, qu’il pouvait passer du temps ensemble, ils étaient vraiment heureux.

Déa suggéra alors qu’ils fassent un tour dans la forêt ainsi ils allaient pouvoir être un peu tranquille. Le buveur de sang était parfaitement d’accord avec cette idée, il n’avait aucune envie d’être dérangé maintenant qu’il pouvait passer du temps avec sa petite amie. S’ils pouvaient passer un moment ensemble tranquillement, c’était le principal.

« Je suis parfaitement d’accord avec cette idée. » répondit Hélio, un sourire sur le visage. Il ne voyait aucun inconvénient à se rendre dans la forêt.

Sans plus attendre, le jeune homme (qui était plus vraiment si jeune que ça, mais c’était un détail que nous n’avons pas besoin de préciser) attrapa la main de sa petite amie afin de les entraîner avec lui jusqu’à la forêt. Ils ne mirent pas longtemps avant d’y être, profitant donc de la légère fraîcheur qu’ils pouvaient ressentir. Si on pouvait vraiment appeler ça de la fraîcheur, puisque ce n’était pas non plus si frais que ça. C’était simplement, légèrement plus respirable que dans le reste du village. Le vampire ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il avait peut-être un peu forcé la main à sa petite amie, mais il espérait quand même que celui faisait du bien. Ça ne servait à rien qu’elle reste enfermée chez elle, à ruminer le fait que son colocataires (qui était plus qu’un colocataire mais ça il ne le savait pas encore, mais ça n’empêche pas d’être jaloux ce qui devrait lui mettre la puce à l’oreille) était malade. Il avait simplement envie de profiter des minutes qu’il s’offrait à lui.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 30 Jan - 21:13


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa sourit quand Hélio accepta sa proposition de se promener tous les deux dans la forêt. Ça allait leur faire du bien, elle en était sûre et certaine. La sirène avait besoin de changer de décor, se changer les idées le plus possible, de vraiment penser à autre chose durant le temps qu'elle passerait avec son petit ami, et pour cela, rien ne semblait plus indiqué qu'un endroit où ils pourraient réellement tranquilles, sans rien ni personne pour les déranger. Non pas que la forêt soit toujours un endroit très paisible, ceci dit... Mais entre la sirène qu'elle était, et le vampire qu'il était surtout, ils ne risquaient franchement pas grand-chose. L'essentiel, c'est qu'ils passent du temps ensemble, qu'ils apaisent les tensions, et s'autorisent à ne plus penser à rien d'autre. Ça ne semblait pas bien difficile en soi, la jeune femme se sentait déjà un peu mieux à l'idée de passer du temps avec Hélio. Est-ce que ça voulait dire qu'elle oubliait Léo et le mal dont il souffrait ? Non, bien évidemment que non, elle en serait parfaitement incapable. Mais elle pensait avoir le droit de s'autoriser à souffler un peu, de s'octroyer le droit de se sentir bien. De toute manière, ramener sa tristesse et ses angoisse à la maison n'était certainement pas ce qui allait aider son meilleur ami (qui restait malheureusement bien plus que ça à ses yeux) à se sentir mieux. Elle devait se montrer forte, et pour cela, il fallait qu'elle prenne des forces.

Ils se dirigèrent donc, main dans la main, jusqu'à la forêt. Là, l'air était un peu plus respirable. Ce n'était pas spécialement idéal non plus. Il faisait toujours particulièrement chaud. Mais une légère brise leur parvenait malgré tout entre les branches, et c'était bien loin d'être désagréable. Comme était très agréable la présence d'Hélio à ses côtés. Elle se rendait compte seulement maintenant, en fait, qu'il lui avait manqué, que sa présence lui faisait du bien. Oh, bien sûr, elle le savait pertinemment, ses sentiments pour lui étaient bien loin d'être ceux qu'elle devrait normalement ressentir pour être totalement honnête avec lui. Mais c'était tout de même un fait que sa présence la rassurait, la réconfortait. Elle se sentait mieux, à son contact. Là, dans ce nouveau décor, et en sa compagnie, elle avait le sentiment de gagner un nouveau souffle, et c'était agréable. Ils marchèrent un moment, jusqu'à atteindre une clairière protégée par quelques arbres, qui semblait loin d'être désagréable. Déa ferma les yeux, prit une grande inspiration. Tout de même, ça faisait vraiment du bien de changer d'air. Elle aurait dû s'en rendre compte bien avant. Mais la jeune femme avait vraiment tendance à faire tout de travers ces derniers temps.

-Ça te dit de te poser ici un moment ?
Elle n'attendit pas son avis et s'installa alors aussitôt à même le sol. Comme ça, tu pourras m'expliquer en long, en large et en travers comment tu as réussi à t'occuper sans moi. Même si j'imagine que ça n'a pas dû être simple.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 20 Mar - 15:32

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Ils s’en allèrent donc, marchant main dans la main, en direction de la forêt. Hélio ne pouvait pas nier le fait qu’il était bien content que la sirène ait accepté de sortir un peu avec lui, de venir avec lui, qu’ils passent donc un peu de temps l’un avec l’autre. C’était bien la première fois que le vampire était en couple si officiellement que ça, il ne savait pas toujours comment s’y prendre, mais il devait bien se rendre à l’évidence que ça l’avait agacé qu’elle ne prenne pas du temps pour être un peu avec lui. Même si, bien sûr, le jeune homme (si on pouvait le qualifier de jeune) pouvait parfaitement la comprendre, maintenant qu’il se rendait compte de la situation. Mais bon, ils n’avaient pas besoin de revenir sur le débat de toute façon, ils en avaient parlé et c’était réglé maintenant. Du moins, le buveur de sang pensait que c’était réglé, mais il ne se doutait pas que sa petite amie avait des sentiments pour un autre. Ce qu’il allait découvrir à un autre moment, se prenant la vérité en pleine face.

Alors qu’ils marchaient donc dans la forêt, Hélio devait bien reconnaître que c’était quand même mieux que dans le village. La chaleur était toujours aussi grande, mais il y avait une légère brise et l’ombre qu’offrait les feuilles des arbres n’étaient vraiment pas désagréable. Mais bon, il pourrait faire chaud comme jamais, l’air pourrait être parfaitement irrespirable, le vampire serait quand même heureux, parce qu’il était en compagnie de Déa. C’était la première fois que ça lui arrivait, qu’il se sentait à ce point en manque d’une autre personne. Et pourtant, c’était bel et bien le cas, elle lui avait manqué et il y avait de forte chance qu’elle lui manque encore une fois qu’ils seraient obligés de se séparer. Déa lui demanda si cela lui disait de s’installer dans une clairière agréable, mais Hélio n’avait même pas eu le temps de répondre à la question de sa petite amie, qu’elle s’installait déjà à même le sol. Hélio afficha un sourire, amusé par l’attitude de la sirène, avant de s’installer à son tour, alors qu’elle lui demandait comment il avait pu s’occuper sans elle.

« Impossible tu veux dire. »
Répondit le jeune homme en continuant de sourire, en rajoutant quand même un petit peu. Bon, elle lui avait manqué, il était content d’être avec elle, il s’était demandé ce qu’elle faisait, pourquoi ils ne se voyaient plus, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne savait pas s’occuper. Bon… il avait quand même un peu tourné en rond par moment, mais Hélio n’avait pas spécialement envie de le dire comme ça. Juste pour ne pas trop satisfaire la sirène, parce qu’il avait une image à tenir intact quand même. « Je me suis contenté de dépérir dans mon coin. » Ajouta-t-il donc, toujours sur le même ton de la plaisanterie. Il n’avait aucune envie de la culpabiliser après tout, ils avaient déjà parlé et réglé ce qu’il y avait à régler. « Mais plus sérieusement, tu sais, je fais des trucs… de vampire. »
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 20 Mar - 18:16


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa sourit, amusée, en entendant la réponse de son interlocuteur quand il lui affirma qu'il lui avait été impossible de passer le temps sans elle. Elle savait très bien qu'il en rajoutait, et largement. Si elle aimait l'idée qu'elle ait pu lui manquer, elle le savait aussi indépendant qu'elle-même pouvait bien l'être, alors il n'avait pas dû soupirer constamment après son absence, il avait certainement très bien su de quelle manière s'occuper loin d'elle. Elle aimait malgré tout cette petite comédie, qui était un rien valorisante, elle devait bien le reconnaître. Elle sourit plus franchement encore quand il affirma qu'il dépérissait dans son coin. À nouveau, impossible pour elle de le croire sur parole, et encore heureux d'ailleurs, car elle n'aurait pas la moindre envie, en réalité, de le croire bel et bien. Si elle adorait Hélio, et qu'elle aimait tous les moments qu'ils passaient ensemble, tous les deux, elle n'avait pas non plus envie qu'il compte trop après elle... Sans doute parce qu'elle ne ressentait que trop bien, au fond, qu'il s'attachait à elle quand elle-même n'en était pas capable, folle amoureuse qu'elle l'était de son prétendu meilleur ami, qui se trouvait présentement à l'article de la mort et au sujet duquel elle nourrissait la plus sévère des inquiétudes, même si présentement, elle arrivait à mettre ses doutes de côté pour se focaliser seulement sur le plaisir qu'elle éprouvait à se retrouver seul à seule avec le buveur de sang, à rattraper le temps perdu, puisque même s'ils en plaisantaient, ça faisait quand même un bon moment qu'ils ne s'étaient pas vus, ce qui la foutaient sans doute mal pour deux personnes qui étaient supposées être en couple. Hélio compléta finalement plus sérieusement en déclarant qu'il s'était contenté de faire des trucs de vampire.

-Mouais, t'as passé ton temps à bouffer, quoi,
plaisanta-t-elle alors, surtout pour lui dire qu'elle ne voulait pas se contenter de cette réponse. Elle doutait quand même qu'il ait passé tout son temps à planter ses crocs dans de jeunes cous innocents - chose à laquelle elle parvenait à songer avec un certain détachement, malgré les morts à la clé. Tant qu'elle se focalisait sur Hélio et non pas sur ses victimes, il lui était plus simple de faire comme si tout ça n'était pas exactement "réel". Même si ses pauvres victimes ne diraient certainement pas ça, si elles étaient encore capables de parler. Ce qui n'était évidemment pas le cas, bien sûr. Tu vas devoir m'en dire plus. Ça te plairait, à toi, que je me contente de te dire que j'ai fait des "trucs de sirène" ?

Ce qui pouvait donc aussi bien signifier qu'elle avait passé son temps à barboter dans l'eau du lac, tout comme le fait qu'elle se serait amusée à séduire tous ceux qui croisaient son chemin.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Mar 16 Mai - 18:03

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio afficha un sourire amusé quand Déa affirma qu’il s’était contenté de bouffer, puisqu’il avait fait que des trucs de vampire. C’était sûr que vu comme ça… Bon, en réalité, les vampires faisaient autre chose que de planter leurs dents dans des cous plus ou moins innocents, ils… dormaient, parfois, ils se protégeaient du soleil, ils séduisaient d’autre personne. Bref, autant dire que non effectivement, le jeune homme n’allait pas vraiment s’en sortir avec cette réponse. Mais en même temps, le buveur de sang n’avait pas non plus grand-chose à raconter sur ce qu’il avait fait en l’absence de Déa. Au final, sa vie était quand même particulièrement morne. Quoi qu’il parvenait à s’occuper un peu spécifiquement avant qu’il ne devienne fidèle, ce qu’il était présentement avec Déa. Il n’avait aucun intérêt à aller séduire la gente féminine donc, alors bah… il ne faisait pas grand-chose. Mais en soit ce n’était pas un souci, il ne s’ennuyait pas pour autant. Et si le buveur de sang se rendait compte qu’il tenait de plus en plus à Déa – le simple fait qu’il se soit senti jaloux en était la preuve, sentiment qu’il n’avait que peu connu dans sa vie quand même – ce n’était pas pour autant qu’il espérait qu’ils deviennent un couple qui se marchait dessus constamment. Ils avaient leur propre indépendance (un peu trop sans doute au vu de ce qui arriverait ensuite), ils n’avaient pas besoin de passer tout leur temps ensemble. Ils s’avaient très bien s’occuper chacun de leur côté, pour mieux se retrouver ensuite. Comme en cet instant précis. Et en même temps, tant mieux, parce qu’à choisir le jeune homme préférait largement chasser tranquillement et pouvoir planter ses dents dans le cou de toutes celles (parce qu’il ne fallait pas se leurrer, Hélio préférait largement le cou des jeunes et jolies femmes) qu’il avait envie de vider de leur sang, sans se préoccuper du fait que Déa le verrait faire. Il y avait des choses qu’il valait sans doute mieux qu’il ne partage pas avec la sirène, quand bien même elle n’ignorait rien de la situation.

« Ça dépend de quel genre de truc de sirène tu fais. »
Affirma-t-il dans un nouveau sourire quand Déa lui affirma que ça ne lui ferait pas vraiment plaisir qu’elle se contente de lui dire qu’elle faisait ça. Effectivement, vu comme ça, il ne pourrait pas s’empêcher de vouloir en savoir plus, même s’il n’y avait rien à savoir. Dans le cas d’Hélio en tout cas, il n’y avait rien à savoir de plus. « Si ce sont des trucs dans l’eau avec tes amis aquatiques, ou si ce sont des trucs sur tes sublimes jambes. »

Autant dire cela dépendait quel genre de truc de sirène elle utilisait. Non parce qu’à choisir, le buveur de sang devait bien avouer qu’il préférait qu’elle n’aille pas utiliser son pouvoir de séduction sur tout le monde, afin de séduire toutes les personnes qui croisaient son chemin et plus si affinité. Même si ainsi, Hélio détournait aussi un peu la conversation.
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Mer 17 Mai - 16:34


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
V

oilà, c'était bien ce qu'elle disait ! Des "trucs de sirène, ça pouvait vouloir tout et rien dire, et c'était pareil pour les "trucs de vampire", dans les deux cas, ça nécessitait des éclaircissements. Parce que si les sirènes avaient carrément les pouvoirs faits pour, ça n'empêchait pas les vampires d'être globalement de sacrés séducteurs, et quand en plus on avait la belle gueule d'Hélio, c'était d'autant plus valable et évident. Enfin, il en faisait le constat lui-même, soit elle pouvait tout simplement parler de patauger dans les profondeurs du lac avec ses camarades créatures, soit il était question de complètement autre chose... Mais sur ce second point, il n'avait pas à s'inquiéter. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait plus utilisé son pouvoir de séduction. A une période, elle l'utilisait à tort et à travers, c'est vrai, parce qu'elle n'était engagé auprès de personne tout d'abord, puis ensuite pour se consoler que ses sentiments pour l'homme qu'elle aimait ne soient pas réciproques.. Mais tout ça lui était passé. Hélio, oui, n'avait clairement pas d'inquiétudes à se faire. Déa avait une vie bien rangée, dorénavant, et même si elle était sans doute en couple avec une personne qu'elle aimait moins qu'elle ne le devrait, elle y était tout de même sincèrement attachée, au point d'apprécier grandement les instants de complicité totale qu'ils savaient partager tous les deux, des instants comme celui-ci, où ils se chambraient tous les deux gentiment, mais sans qu'il y ait d'ambiguïté pour autant. Ou en tout cas, c'est ce qu'elle s'efforçait de penser, alors que la jalousie qu'Hélio pourrait potentiellement ressentir à son adresse était amplement justifiée.

-C'est vrai que mes jambes sont sublimes,
plaisanta-t-elle dans un sourire. En vérité, elle appréciait le compliment. Le buveur de sang n'avait pas son pareil pour la faire se sentir belle, et elle ne pouvait nier que c'était un sentiment très agréable. Et pour ta gouverne, on peut faire des choses très intéressantes dans l'eau aussi..., ajouta-t-elle en se permettant de laisser planer le doute, amusée qu'elle était. Mais tu vois où je veux en venir, donc, observa-t-elle dans un sourire en coin. Ne crois pas que je vais te laisser détourner le sujet si facilement.

Ce n'était pas le cas, même s'il n'était pas forcément nécessaire d'insister non plus. Il se pouvait bien que si Hélio n'avait rien de particulier à lui dire de ce qu'il avait fait en son absence, c'était simplement qu'il n'avait rien fait de particulier. C'était entièrement possible, après tout. C'était dans tous les cas plus agréable que d'imaginer autre chose. Comme le fait qu'il aurait potentiellement pu séduire une belle jeune femme pour lui passer les crocs au cou.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 289

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Ven 14 Juil - 17:03

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio devait bien avouer qu’il appréciait que Déa relève le compliment qu’il venait de lui faire, en parlant de ses belles jambes. Même si, en un sens, ce n’était absolument pas difficile pour lui d’accorder des compliments à la jeune femme. Il trouvait effectivement que ses jambes étaient sublimes, mais pas seulement. Tout en elle était parfait, tout en elle était désirable. Au point, que ce ne soit pas non plus complètement étonnant qu’il soit incapable de s’empêcher d’être un peu jaloux, même s’il savait parfaitement qu’il n’y avait aucune raison qu’il le soit. Même alors qu’elle s’amusait à le taquiner, en affirmant qu’il y avait des choses intéressantes qu’elle pouvait faire sous l’eau aussi. C’était ce qu’il aimait bien dans leur relation, c’était sérieux, tout en restant peu sérieux quand ils discutaient tous les deux. Cela ne voulait pas dire qu’ils ne prenaient pas les chose sérieusement, bien sûr, mais ils aimaient bien se taquiner, comme ils le faisaient maintenant. Déa cherchant à en savoir plus, Hélio cherchant à ne pas en dire trop. Même si, en fait, il n’y avait vraiment rien à en dire. Si Hélio ne prenait pas la peine de raconter dans les détails ce qu’il avait fait quand Déa était occupée, c’était surtout parce qu’il n’y avait vraiment rien à dire. Le jeune homme avait bien évidemment pris la peine de se nourrir, mais ce n’était pas sur ce genre de chose que le vampire allait s’attarder quand même. Déa était parfaitement au courant de la situation, elle savait qu’il devait prendre des vies pour se nourrir (quoi qu’il n’avait pas toujours besoin de tuer quelqu’un soit dit en passant), mais il n’aimait pas entrer dans les détails. Et en dehors de cela, il avait croisé quelques personnes… voilà tout. Le buveur de sang ne vivait pas une vie routinière comme celles des humains du village, qui devaient se rendre au travail le matin, s’occuper de leurs familles ensuite et ce genre de chose. Mais en un sens, c’était bel et bien de la routine qu’il avait eu ces derniers temps.

« Mais je t’assure qu’il n’y a vraiment rien à raconter. »

Affirma-t-il dans un sourire, avant de s’approcher de Déa pour s’emparer de ses lèvres. Une manière, peut-être, pour lui de détourner encore une fois la conversation, même s’il était vraiment sincère et qu’il ne cherchait pas à cacher quoi que ce soit à sa petite amie. Il n’avait aucune raison de lui cacher quoi que ce soit, c’était ça qui était agréable. Ils se faisaient confiance, Hélio avait confiance en Déa comme elle pouvait avoir confiance en lui. Pour le moment, parce qu’il était évident pour tout le monde maintenant que la situation idyllique n’allait pas se poursuivre.

« Par contre, je suis assez curieux de savoir ce que tu peux faire d’aussi intéressant dans l’eau. » Affirma-t-il alors, quand ses lèvres se séparèrent de celles de la belle sirène, sans pour autant s’éloigner de trop. Encore une fois, une manière de détourner les choses. « Tu me montreras ? »
Code by Gwenn

_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Ven 14 Juil - 17:31


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa se doutait bien que si Hélio ne lui avait rien raconté de sa journée, c'était tout simplement qu'il n'y avait rien à en dire, mais elle se permettait d'en rajouter quand même et d'insister, plus par jeu que par curiosité. Après tout, Hélio avait bien le droit d'avoir son jardin secret, et la sirène n'attendait pas de lui qu'il lui raconte tout de sa vie dans les moindres détails, tout comme elle-même se devait de passer certaines choses sous silence... de préférence. Par ailleurs, elle savait qu'entre autres trucs de vampire qu'Hélio devait faire, il y en avait certains au sujet desquels il valait mieux qu'elle sache le moins de détails possible. Tant qu'il ne jouait pas à tout va les séducteurs auprès d'autres femmes, il pouvait bien se garder d'oublier le reste. Elle fut tout de même tentée d'insister, uniquement pour taquiner un peu le jeune homme (qui était loin d'être jeune, en réalité, leur écart d'âge était même phénoménal), mais elle s'abstint finalement quand ses lèvres vinrent s'emparer des siennes. Dans ce genre de situations, certaines considérations avaient tendance à se dissoudre très rapidement pour céder leur place à d'autres. C'était le cas, présentement, et ça n'allait certainement pas s'arranger alors que son interlocuteur affirma être curieux de savoir toutes ces choses qui pouvaient se faire dans l'eau. Nulle doute qu'une démonstration serait de mise en la circonstance, et la jeune femme serait ravie de se plier à l'exercice, sans se faire prier un seul instant. Elle hocha la tête, un sourire taquin au coin des lèvres.

-Si tu es sage,
affirma-t-elle alors. Et même s'il ne l'était pas d'ailleurs, et il valait mieux, au demeurant, car on ne pouvait pas franchement dire que ce soit la sagesse qui avait tendance à les caractériser, tous les deux, c'était même tout le contraire, en vérité. Quoi qu'il en soit, elle appréciait l'idée de lui faire cette petite démonstration de ses talents en temps voulu. Dans l'eau, elle avait techniquement un handicap, celui de sa queue de sirène qui faisait disparaître ce qu'elle avait entre ses jambes en même temps que ses jambes en elle-même. Mais pour qui avait de l'imagination, ce n'était jamais qu'un frein très relatif à tout ce qui restait malgré tout envisageable pour deux amants aussi gourmands qu'ils pouvaient l'être tous les deux, et quii s'étaient déjà prouvé à plus d'une reprise que, sur le plan horizontal, ils rivalisaient de fantaisie et d'ingéniosité. En attendant, j'ai plein d'idées à l'esprit de choses tout aussi intéressantes que l'on peut faire sur la terre ferme. Encore plus avec des jambes aussi sublimes que les miennes, plaisanta-t-elle ensuite, mutine.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le besoin se fait sentir [Syrius]
» DON&JULIET Il suffit parfois d'une seule personne pour se sentir heureux
» Lorsque la solitude se fait sentir.. [+16]
» Une seule fleur ne fait pas une guirlande (Melody)
» Seule la dose fait le poison [Cléophée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-