Partagez | 
 

 D'amants à ennemis [pv Julian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: D'amants à ennemis [pv Julian]   Dim 28 Aoû - 21:37


D'amants à ennemis
D

éa n'avait pas mis les pieds à la taverne depuis bien longtemps, elle n'en avait tout simplement pas trouvé le temps, et elle devait reconnaître que, quelque part, ça lui avait manqué. Entre son travail, l'état de Léo qui la préoccupait de plus en plus, Hélio, à qui elle n'arrivait pas à accorder autant de temps qu'elle le voudrait, et sa décision de cesser les activités du sorcier des grottes, elle n'avait tout simplement pas trouvé le temps de juste se poser à une table et de savourer une bonne bière. Et pourtant, par cette chaleur, ce n'était vraiment pas de refus. Finalement, elle avait su se trouver un peu de temps pour elle, juste pour elle, rien et personne d'autre, et elle avait la ferme intention d'en profiter. Rester seule à une table de taverne à siroter sa boisson, ce pouvait sembler un peu triste, mais en fait, pour Déa, c'était une vraie libération. Un moment qu'elle ne consacrait qu'à elle-même. Non, il n'était pas question pour elle de draguer au hasard la première personne venue comme elle le faisait à une époque (elle s'était clairement calmée avec Léo, et même si elle ne l'était peut-être pas en esprit, elle était fidèle à Hélio), elle voulait seulement se poser, et oublier tout ce qui la préoccupait et lui traversait l'esprit... Mais ce serait sans doute pour plus tard, au final. Car quand elle vit entrer dans la taverne une figure connue, elle comprit qu'elle ne devait pas passer à côté de l'occasion qui se présentait à elle. Même si elle savait que, par la même, elle mettrait fin à une ancienne relation qui lui avait été à une époque des plus plaisantes.

-Hey, Julian !


Elle fit signe au jeune homme de venir la rejoindre à sa table. Peut-être refuserait-il, mais elle ne le pensait pas. Julian et elle s'étaient toujours bien entendus... même si cela reposait en partie sur le fait qu'ils ne se répandaient pas en parlotte inutile quand ils étaient l'un avec l'autre. Aujourd'hui, ce n'était pas dans l'espoir d'entraîner le jeune homme dans son lit qu'elle l'interpelait. C'était parce qu'elle devait apprendre de lui des informations qu'elle ne pensait pas devoir un jour lui décrocher. Elle avait l'avantage d'avoir la confiance du jeune homme, du moins le pensait-elle, il ne s'imaginerait sans doute pas qu'elle puisse profiter du temps passé en sa compagnie pour aider sa lutte contre le sorcier. Elle l'observait d'un œil nouveau maintenant qu'elle savait ce qu'elle avait ignoré sur lui jusqu'ici. Elle n'avait jamais douté du fait que Julian n'était pas un enfant de chœur, c'est sûr, mais elle n'aurait pas pensé qu'il puisse être mêlé à ces affaires sordides d'enlèvement et de torture. Elle aurait préféré que non, au fond.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 24 Oct - 14:31

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Ces derniers temps, Julian devait bien avouer qu’il ressentait un amer goût. Il se penchait énormément sur son travail pour le Sorcier, parce qu’il n’avait pas envie de trop penser au reste. Au reste qui portait tout de même un nom, celui d’Electre. Le jeune sorcier devait bien avouer qu’il y avait quelque chose de particulier avec elle, qu’il n’avait peut-être pas suffisamment compris avant qu’elle ne sache la vérité. Julian savait bien qu’il n’était pas bon pour lui de rester coller à cette affaire, mais il ne pouvait quand même pas s’empêcher d’y penser. Quand bien même il avait l’intention d’aller de l’avant. De toute façon, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait de quoi s’ennuyer. Entre ses travaux pour le Sorcier, le fait qu’il devait trouver une autre solution pour lui apporter une créature en cloque rapidement, sa cousine enceinte justement qui se trouvait chez lui. Il avait évidemment fait le rapprochement entre ces deux derniers points, mais même s’il était un enfoiré sans nom, il n’avait pas encore décidé de mettre Perséphone sur la table d’expérience de Dean. Elle était sa cousine quand même, ça avait de la valeur, suffisamment pour qu’il accepte de l’accueillir chez lui parce qu’elle avait été rejeté par ses parents. Tout le monde n’aurait pas eu le même privilège, mais ça c’était surtout parce qu’il avait envie qu’elle devienne bien plus forte que tout cela. Tout ce qu’elle vivait dernièrement, ça ne pouvait que l’aider à l’entrainer encore plus dans ce chemin si obscur de la magie noire. Il ne pouvait pas la sacrifier comme ça alors. Ce qu’il avait eu envie de faire avec Electre à la base… avant de changer un peu son opinion sur elle. Enfin, il y avait tant de chose donc.

Et par conséquence, le jeune homme devait bien avouer qu’il avait envie de souffler un peu. Ce n’était pas dans ses habitudes, il n’aimait d’ordinaire pas l’ennui. Mais en rentrant des grottes, le jeune homme décida de se rendre à la taverne avant de rentrer chez lui et d’y retrouver sans doute Perséphone. Avec cette chaleur, il n’y avait pas beaucoup d’autre endroit agréable dans le village de toute façon. Et il se disait qu’un verre ne lui ferait vraiment pas de mal. Quand il entra dans la taverne, le sorcier se dirigea de suite vers le comptoir pour commander à boire, avant de tourner son regard vers la salle. Ce fut à ce moment-là qu’il fut interpellé par un visage familier, un visage que le jeune homme devait bien avouer apprécier de voir (ne se doutant évidemment pas que la situation avant changé). Julian attrapa donc son verre et s’approcha de la table de la belle Déa.

« Salut Déa. » Dit-il, dans un sourire, en arrivant au niveau de la jeune femme. Les deux jeunes gens s’entendaient très bien et plus précisément sur un plan horizontal. Evidemment, le sorcier ne se doutait pas que la situation serait différente et il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que leur conversation allait se terminer comme toutes les autres. Ce qui ne pourrait que lui faire du bien assurément. « Ça fait longtemps que j’ai pas eu l’occasion de te croiser ici. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 24 Oct - 23:40


D'amants à ennemis
J

ulian s’adressa à elle comme il l’avait toujours fait. C’était stupide et proprement incohérent, bien sûr, mais l’espace d’un instant, elle avait craint qu’il ne devine d’emblée les pensées qui lui traversaient l’esprit. L’espace d’un instant, elle craignit que la supercherie lui saute aux yeux, qu’il devine que, par la force des choses, elle était devenue son ennemie. Mais il n’y avait, en apparence en tout cas, rien à signaler. Il était comme toujours avenant avec elle, et elle était convaincu que son propos ne mettrait pas longtemps à se charger de sous-entendus comme il savait si bien en formuler en sa présence (même si, cette fois, ils ne mèneraient nulle part). Ce fut un peu plus sereinement qu’elle put lui répondre et mettre la machine en marche. Le but, maintenant, était d’obtenir le maximum d’informations possible de la part de Julian. Si elle devait le charmer un peu pour ce faire, alors elle le ferait. Au moins savait-elle d’expérience qu’elle ne lui était pas indifférent, c’était déjà ça. Elle ne savait pas trop encore quel angle d’attaque utiliser. Mais elle envisageait de faire comme à son habitude, quand elle cherchait à tirer les vers du nez de quelqu’un qu’elle interrogeait : donner l’air de rien.

-Oui, j’ai été pas mal occupée ces derniers temps
, avoua-t-elle dans un sourire, sans entrer dans les détails (qu’elle ne voulait de toute façon pas partager et qu’il ne voulait certainement pas connaître), occultant bien vite le sujet, bien consciente du fait que les mouches ne s’attiraient pas avec du vinaigre. Je suis surmenée, j’ai bien envie de me détendre, ce soir…

Oui, elle jouait avec le feu, d’autant que tout ce qu’elle laissait planer de sous-entendus au-dessus de leurs têtes étaient autant de promesses non verbales qu’elle ne tiendrait jamais plus, du moins tant qu’elle serait avec Hélio (et il n’y avait pas de raisons que cela ne dure pas… si ?). Elle laissa passer un ange dans un moment de silence, tandis qu’elle buvait doucement une rafraîchissante gorgée de sa bière.

-Alors, quoi de beau depuis tout ce temps ?


Il allait sans doute lui parler en surface de ce qui se passait dans sa vie dernièrement (s’il lâchait seulement le moindre mo dessus), elle en avait bien conscience mais prenait malgré tout le parti de tenter cette entrée en matière là. Elle porterait peut-être ses fruits, qui sait ? Elle avait bien envie de tenter en tout cas. Et si jamais cela ne suffisait pas à le convaincre de passer à la casserole (de ce côté là, elle pensait bien que ce serait trop simple s’il suffisait réellement de cela, elle ne se leurrait pas le moins du monde, même si l’espoir fait vivre), alors elle mettrait d’autres stratégies en œuvre, jusqu’à parvenir à ses fins. Jamais elle n’avait utilisé ses pouvoirs avec Julian, jamais elle n’en avait eu besoin, mais qui veut la fin, veut les moyens. Alors elle se servirait des meilleures armes qu’elle avait à sa disposition. Après, ça passerait ou ça casserait.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Dim 25 Déc - 21:09

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Julian ne fut pas spécialement étonné d’apprendre que Déa avait été pas mal occupée ces derniers temps. Il s’en était douté oui, parce que comme il venait de le faire remarquer, cela faisait un moment qu’il n’avait pas eu l’occasion de croiser sa route à la taverne. En même temps, il avait été quelque peu occupé de son côté aussi. Le jeune homme n’avait pas vraiment eu le temps dernièrement de venir se perdre l’esprit à la taverne, jusqu’à maintenant où il l’avait clairement. Du moins, maintenant il prenait ce temps, quand bien même il ne pouvait pas s’empêcher de se donner encore plus à fond dans son travail pour le Sorcier ces derniers temps. En tout cas, le sorcier devait bien avouer qu’il appréciait de croiser la jeune femme, qui savait parfaitement se montrer de charmante compagnie (ce qu’il avait clairement besoin en ce moment). Le sourire du jeune homme se fit encore plus grand quand elle précisa qu’elle était surmenée ces derniers temps et qu’elle avait envie de se détendre un peu. Forcément, le jeune homme ne pouvait qu’entendre le sous-entendu de la jeune femme. Du moins, c’était comme cela qu’il le comprenait, sans se douter qu’elle était en train de se jouer de lui. Comment pourrait-il le deviner en même temps ? Déa et lui avaient l’habitude de passer de bons moments ensemble, il n’y avait aucune raison qu’ils ne passent pas encore un instant très agréable ensemble. Pour que Julian se doute de quelque chose, il aurait fallu qu’il découvre qu’elle cherchait à obtenir des informations de sa part sur le Sorcier, qu’elle était de ceux qui voulait arrêter son mentor. Julian ne voyait rien, ne devinait rien et se contentait simplement de penser que les prochaines minutes (ou heures même) allaient vraiment être agréables et qu’il ne regrettait pas du tout d’être venu à la taverne.

Le jeune homme ne prit pas la peine de répondre à la remarque de Déa cependant, se contentant simplement de lui adresser un sourire qu’elle comprendrait forcément. En attendant, la jeune femme avait repris la parole pour lui demander ce qu’il y avait de beau dans sa vie depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. À choisir, le sorcier devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de s’étendre en conversation avec la jeune femme. Ce n’était pas tant les conversations de Déa qu’il appréciait, plus que sa présence. Même s’ils pouvaient quand même prendre la peine de discuter un peu ensemble, avant de passer à autre chose. Mais Julian n’avait aucune envie de s’attarder sur les évènements de sa vie. Ce n’était pas contre Déa, mais le jeune sorcier n’aimait pas parler de lui-même, il y avait bien trop de chose qu’il préférait garder pour lui.

« Pas grand-chose qui puisse t’intéresser je pense. » Se contenta-t-il donc de répondre. Il n’avait vraiment aucune envie de s’attarder sur ce qu’il faisait, il ne pensait pas que ça puisse intéresser Déa au fond. Mais il se trompait sur ce point évidemment. « Je travaille beaucoup. » Il marqua une pause, avant de reprendre rapidement. « Et toi ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 26 Déc - 0:40


D'amants à ennemis
D

éa devait bien reconnaître ne pas vraiment savoir comment amener les choses sans paraître trop suspecte. En soi, elle avait bien une idée de la manière de s'y prendre, mais c'était toujours plus facile à dire qu'à faire, et elle savait bien qu'elle ne laisserait pas les choses dériver pour les simples besoins de la "cause", comme l'appelaient ses camarades. À un moment ou à un autre, elle allait bien devoir lui faire comprendre que la soirée n'allait pas se terminer de la manière donc Julian l'envisageait, et à ce moment-là, il faudrait qu'elle y parvienne de façon suffisamment subtile pour que le sorcier ne trouve pas son attitude trop étrange. Autant dire qu'elle n'était pas tirée de la panade. D'autant qu'il s'agissait vraiment là d'une méthode dont la sirène n'était en rien coutumière. En temps normal, elle qui était d'un naturel plus que franc se contentait de dire ce qu'elle pensait réellement, quitte à ne pas faire preuve de beaucoup de tact, et n'usait pas de stratagèmes de la sorte. Là, elle voyait bien que si Julian ne se doutait de rien pour le moment, il attendait tout de même de sa part une chose qu'elle ne saurait lui accorder. Il était hors de question pour elle de dépasser le stade des sous-entendus, mais en rester à ce dernier n'allait certainement pas être une tâche aisée. La jeune femme n'avait qu'à constater la manière dont son interlocuteur l'observait pour se rendre compte qu'il se lasserait rapidement d'une conversation ce qu'il y a de plus banale et qu'il avait bien d'autres choses à l'esprit. Des choses à ses yeux sans doute bien plus agréables, et qui ne nécessitaient pas d'articuler le moindre mot. Il n'y a pas si longtemps, elle n'aurait pas été contre, elle aurait peut-être même - non sans certains scrupules - choisi de lui soutirer quelques confidences sur l'oreiller, mais c'était hors de question à présent. Jamais elle ne ferait une chose pareille à Hélio. Elle se sentait déjà suffisamment mal de savoir ses sentiments pour Léo toujours présents quand elle sortait avec un autre.

Peu prompt à la discussion (et ce n'étaient clairement pas les grandes conversations existentielles qui avaient caractérisé leur relation jusqu'ici), Julian se contenta donc de réponses laconiques, dont Déa ne pouvait pas faire grand-chose... Tant pis si le sorcier devait s'en agacer, Déa allait tenter d'en savoir un peu plus et insister davantage... Une idée commençait à germer chez elle : si jamais il commençait à se lasser de ce petit jeu, elle pourrait peut-être utiliser juste le bon dosage de son pouvoir de séduction pour l'inviter à se livrer à elle et à choisir de lui-même de ne pas aller plus loin, par respect pour elle ou que savait-elle encore. Mais pas tout de suite. Tant qu'elle pouvait éviter d'en arriver là avec lui, elle préférait.

-Tu as tort de penser que je ne m'intéresse pas à toi, au contraire, tu m'intéresses beaucoup
, répondit-elle dans un léger sourire. Moi aussi, je travaille beaucoup trop. On a besoin de relâcher la pression, tous les deux. La pente était glissante, plus que glissante. Sur quoi est-ce que tu travailles aussi dur ? Je suis sûr qu'on peut trouver un moyen d'alléger un peu ce fardeau.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 13 Fév - 15:03

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Déa affirmait qu’il l’intéressait, mais Julian ne voyait évidemment pas les choses de la même manière. Oh, elle pouvait très bien être intéressé par lui, autant qu’elle l’intéressait. Mais évidemment, le jeune homme ne voyait pas cela comme le fait qu’ils puissent se faire la cosette et parler de ce qu’ils faisaient pour leur travail en ce moment. Ce n’était pas du tout de cette manière que le jeune homme voyait les choses, il se trompait bien sûr parce qu’il ne se doutait pas une seconde des réelles intentions de la sirène. En même temps, il n’y avait aucune raison qu’il s’en doute au vu de la situation, puisque la plupart du temps ils se contentaient de parler un minimum avant de se changer les idées ensemble, d’une manière qu’ils maîtrisaient à la perfection. Julian n’avait en tout cas aucune envie de s’épancher sur son travail, que cela intéresse ou non son interlocutrice de toute façon. Outre le fait que le sorcier n’était pas vraiment censé parler de son travail à quelqu’un, qu’il devait se montrer vraiment discret sur ce qu’il faisait et les expériences qu’il menait (sauf concernant celle qu’il faisait seul, mais même celles là le jeune homme n’aimait pas sen parler), il n’aimait tout simplement pas ça. Il avait envie de penser à autre chose que son travail après tout, il avait envie de se changer les idées. Et apparemment, c’était un peu le cas de Déa aussi, puisqu’elle affirma qu’elle travaillait beaucoup et qu’ils avaient donc besoin de relâcher la pression.

Comment Julian aurait pu imaginer qu’elle avait autre chose en tête que lui en cet instant précis ? C’était impossible, elle ne faisait pas grand-chose pour l’en empêcher en tout cas. Julian imaginait donc parfaitement la manière dont ils allaient pouvoir passer du temps ensemble, comment ils allaient pouvoir se changer les idées et se décompresser, de relâcher la pression. Mais alors qu’elle l’affirmait, la jeune femme lui posa plus de question encore sur son travail. Le jeune sorcier devait bien avouer qu’il ne comprenait pas bien où elle était en train d’en venir. Même si elle ajoutait tout de même qu’ils pouvaient trouver un moyen d’alléger le fardeau. Julian savait exactement comment il avait envie de le faire, plus encore maintenant que n’importe quand d’ailleurs.

« Je travaille sur plein de chose en même temps. »
Répondit-il alors, sans se montrer de nouveau très explicite. Parce qu’il n’avait pas envie d’entrer dans les détails, parce que ça ne regardait pas Déa et qu’il avait de toute façon autre chose en tête. Ne se doutant pas, bien sûr, que ce qu’elle avait envie d’obtenir de lui n’avait rien à voir avec ce à quoi il pensait. « Mais tu as parfaitement raison, on a besoin de relâcher la pression. » Reprit-il un sourire en coin sur le visage, il n’avait vraiment pas l’intention d’éterniser la discussion en fait. Ils pouvaient parler un peu, mais trop de parole ce n’était pas idéal. « Je suis sûr que je connais un moyen parfait pour ça. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 13 Fév - 18:58


D'amants à ennemis
L

a réponse de Julian fut particulièrement évasive, et la jeune femme ne fut par conséquent ni surprise, ni satisfaite de cette dernière. Elle se doutait bien que ça n'allait pas être aussi simple. Le jeune homme n'allait sans doute pas lui expliquer par A plus B la nature de ses projets, mais il fallait qu'elle parvienne à les lui extirper, d'une manière ou d'une autre... mais pas de toutes les manières non plus. Déa attendait quelque chose de Julian, mais elle le savait bien, elle le sentait bien, le sorcier attendait, lui, d'autres choses de sa part. D'un autre côté, en d'autres circonstances, il est certain qu'ils auraient tous deux été sur la même longueur d'ondes, sans l'ombre d'un doute... Peut-être même qu'elle aurait poussé le vice jusqu'à joindre l'utile à l'agréable en d'autres circonstances, enquêter tout en gardant avec le jeune homme ses bonnes vieilles habitudes. Ça lui aurait peut-être facilité la tâche, c'est sûr, sans compter qu'elle n'aurait pas spécialement de scrupules vis-à-vis de Julian, sachant que ce dernier n'en avait lui-même avec personne, et étant donné que leur proximité avait toujours été plus physique qu'intellectuelle... ce qui rendait cette situation si délicate, d'ailleurs. Car elle n'avait aucune raison de faire durer plus longtemps la conversation alors que les intentions de Julian étaient pour le moins claires et que les siennes étaient supposées l'être aussi. Si elle continuait sur ce terrain, il allait se méfier... et elle n'y tenait pas. Elle pourrait jouer franc jeu, bien sûr, lui dire qu'elle était avec quelqu'un, et qu'ils ne pouvaient pas aller plus loin, mais dès lors qu'il saurait que la soirée ne se déroulerait pas comme il l'escomptait, et surtout qu'il n'y aurait jamais plus de soirées de la sorte entre eux, il y avait de fortes chances pour qu'il trouve n'importe quel prétexte afin de prendre congé d'elle. Et là, continuer d'essayer de lui extorquer des informations serait de plus en plus suspect. Elle se sentait un peu coincée. Plus le temps passait, plus il allait être difficile de décliner ses avances sans être suspectes. À moins de... tricher un peu... Ce n'était pas comme si elle se trouvait face à quelqu'un qui aimait jouer à la loyale, après tout.

-Ah oui ?
répondit-elle d'un ton entendu, qui ne pouvait que laisser comprendre à son interlocuteur qu'elle avait parfaitement compris ses sous-entendus. J'ai très envie de découvrir ça, mais... Mais il y avait un mais, et c'était là qu'elle allait devoir la jouer fine. J'ai bien envie de prendre encore un verre. Je n'ai pas encore assez d'alcool dans le sang, je préfère le contraire. Je perds tous mes moyens quand j'ai bu, je n'ai plus aucune inhibition, affirma-t-elle, qui ne pouvait pas se montrer plus clair. Ceci dit, pour rester sûre de son coup, elle se permit malgré tout, en regardant le jeune homme droit dans les yeux, de faire appel à son pouvoir de sirène. Juste ce qu'il fallait pour qu'elle capte toute son attention. À moins que tu ne veuilles pas partager un autre verre avec moi...



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Mar 4 Avr - 15:20

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Julian ne se faisait vraiment pas d’illusion sur la manière dont il avait envie que cette soirée se déroule. En même temps, il n’y avait aucune raison que le jeune homme imagine la situation d’une manière différente. Les choses se passaient toujours de la même manière entre eux après tout, c’était comme ça, ils étaient comme ça. Du moins, c’était ce que le sorcier pensait. Il n’avait aucune idée du fait que la sirène était en ménage et qu’elle n’avait aucune envie que cette soirée se déroule comme ils avaient l’habitude de faire les choses. Julian pensait donc qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, mais ce n’était pas le cas. Il ne le remarqua pas tout de suite (en fait, il ne le remarqua même pas du tout), puisqu’elle jouait le jeu et qu’elle allait en son sens. Un sourire en coin se dessina sur son visage quand Déa affirma qu’elle avait très envie de découvrir tout ça. Mais, elle ajouta un « mais ». Le sorcier l’observa attentivement quand elle affirma qu’elle avait envie de prendre un nouveau verre. Qu’elle n’avait pas encore assez d’alcool. Le sorcier ne pouvait pas nier le fait qu’il était un peu étonné par sa réponse, parce qu’il s’était attendu à ce qu’ils se contentent de se lever ici et maintenant et qu’ils se rapprochent donc. Parce qu’ils savaient très bien le faire, parce qu’il n’y avait aucune raison qu’ils ne le fassent pas.

Mais en même temps, si plus d’alcool encore pouvait faire perdre tous ses moyens à Déa, Julian n’avait pas forcément de raison de ne pas abonder dans son sens. Quand bien même, Julian trouvait un peu que c’était une perte de temps quand même. Il ne manquait pas d’ailleurs d’avoir envie de lui faire cette remarque, de lui dire qu’ils n’avaient pas besoin de ça, qu’il pouvait très bien lui faire perdre tous ses moyens sans qu’elle n’ait besoin d’alcool. Parce qu’il était capable de lui retourner tous ses sens (il n’était pas très modeste pour le coup, mais le jeune homme se permettait, parce qu’il connaissait ses compétences) autrement. Mais alors qu’il pensait reprendre la parole, son regard se perdit dans celui de la sirène et il ne put s’empêcher de penser autrement.

« Bien sûr que ça me dit de partager un verre avec toi. »
Dit-il alors, son sourire s’agrandissant un peu plus. Bizarrement, il avait envie de partager un verre de plus avec la jeune femme, surtout si cela pouvait en plus lui permettre de perdre complètement ses moyens. La perspective que la soirée se déroule encore mieux que ce qu’il n’avait cru au début. « Si ça te fait plaisir, ça me fait forcément plaisir de toute façon. »

Ou pas, mais c’était exactement ce qu’il était en train de penser en cet instant précis de la situation. Parce qu’il avait envie de faire plaisir à Déa et qu’il avait vraiment envie de partager ce nouveau vers avec elle maintenant. En oubliant complètement que ce n’était pas ce qu’il avait voulu précédemment.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Mar 4 Avr - 22:12


D'amants à ennemis
D

éa savait qu'elle jouait à un jeu risqué, mais qu'importe, elle devait tenter le tout pour le tout, quoi qu'il en soit. La jeune femme ne savait comment faire autrement pour garder l'attention de son interlocuteur et obtenir quoi que ce soit de lui sans jouer de ses charmes en triant un peu. En d'autres circonstances, elle aurait cherché à lui soutirer quelques confidences sur l'oreiller, mais comme elle ne pouvait ni ne voulait plus se le permettre une seule seconde, elle s'arrangeait comme elle le pouvait. Tout était une question de dosage. Julian savait qu'elle était une sirène, même si elle n'avait jamais eu besoin d'utiliser ses pouvoirs pour le séduire. Aussi, si elle abusait trop de son "talent", elle éveillerait certainement les soupçons de son interlocuteur. Il fallait qu'elle sache garder son attention sans l'interpeller pour autant. Ce n'était pas ce qu'il y a de plus évident, ni ce qu'il y a de plus sûr, elle pourrait se trahir, avec ses combines, mais elle devait tenter le tout pour le tout quoi qu'il en soit, pour empêcher le sorcier des grottes de faire plus de victimes encore, pour que d'autres, comme Léo, qui s'en était sorti de justesse mais qui aurait très bien pu y passer... alors tant pis. Penser à lui et au fait de lui rendre justice l'encourageait, la motivait à aller jusqu'au bout de son idée un peu folle. Bon, de toute façon, elle était lancée, alors elle ne pouvait pas vraiment faire marche arrière. Le regard plongé dans le sien, il lui assura qu'il acceptait de prendre un nouveau verre avec elle. Tant mieux, tant mieux. Il ajouta que si ça lui faisait plaisir, c'était le cas pour lui également. Eh bien tant mieux. Il allait falloir continuer de cette façon.

-Tu me fais trop d'honneur,
plaisanta-t-elle comme si cette réponse la surprenait alors que c'était simplement la preuve que ses pouvoir fonctionnaient très bien sur lui. Elle allait donc pouvoir les employer à bon escient. Elle savait qu'en l'interrogeant frontalement, si elle utilisait ses pouvoirs à fond, elle serait parfaitement capable d'obtenir tout ce qu'elle voulait, y compris les informations confidentielles qu'elle recherchait, mais c'était trop risqué. Aussi valait-il mieux qu'elle fasse mine de mener une conversation normale. Elle ferait mine d'obtenir les confessions qu'elle attendait sans les avoir à un seul moment demandées. Enfin ça, c'était si elle se débrouillait suffisamment bien. Ce n'était pas forcément gagné, il faut bien le dire, mais elle tentait, elle tentait. Alors... Qu'est-ce que tu racontes de beau ?

Une simple question, parfaitement anodine, mais elle espérait qu'il aurait envie de se confier à elle, plus que de raison, parce que c'était elle, tout simplement, ni plus ni moins. Encore fallait-il qu'elle maîtrise bien son coup.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Ven 26 Mai - 18:22

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Julian se contenta d’adresser un sourire à la jeune femme quand elle affirma qu’il lui faisait trop d’honneur. En même temps, Déa méritait bien des honneurs. C’était le genre de femme qui plaisait à Julian en tout cas, avec qui il avait eu l’occasion de passer de nombreux bons moments et qu’il espérait allaient être tout aussi nombreux. Et puis si ça lui faisait plaisir. Oui, pour une fois, le sorcier devait bien avouer qu’il avait bien envie de faire plaisir à la sirène. Sans raison particulière, juste comme ça. Pour changer. Ce n’était pas aussi puissant qu’il aurait fallu pour lui faire remarquer que quelque chose ne collait pas, il se contentait de croire que ça venait de lui, qu’il avait vraiment envie de décompresser et faire un peu plaisir à la sirène en partageant un nouveau verre en sa compagnie. Avant bien sûr, il l’espérait, pouvoir passer aux choses sérieuses ensuite. Il ne se doutait pas une seconde que la jeune femme n’avait plus du tout l’intention de lui faire profiter de son corps. Qu’elle se contentait simplement de le manipuler et que ça marchait très bien pour le moment. Parce qu’il ne se rendait pas compte de son petit jeu et qu’il ne voyait pas le danger derrière la question qu’elle venait de lui poser. Une question vraiment vaste, à laquelle cela ne lui posa pas du tout de souci de répondre. Contrairement à ce qu’il devrait en être normalement.

« Oh, comme je te l’ai dit, je travaille beaucoup. » Ils en avaient parlé déjà en effet, il travaillait énormément. Mais alors qu’il aurait pu s’arrêter là, le jeune homme se lança dans de nouvelles confidences, sans vraiment se rendre compte de ce qu’il était en train de faire. « Je suis assez débordé en ce moment, on me demande de faire beaucoup de chose. »

Ce qui en soit ne l’avait jamais dérangé en réalité. Mais au final, la situation était quand même un peu plus compliquée maintenant. Surtout parce qu’il n’avait plus Electre pour servir de cobaye… même si au fond, il préférait ça. Dean Appers attendait de lui qu’il lui apporte une femme enceinte, il n’accepterait pas qu’il échoue. Et jusqu’à présent, Julian n’avait jamais échoué. Ce dernier n’apprécierait pas plus que ça non plus de ne pas être à la hauteur des attentes de son mentor d’ailleurs. S’il y avait bien une chose qu’il n’aimait pas – mais en réalité, il y avait un tas de chose qu’il n’aimait pas – c’était le fait de ne pas être à la hauteur de l’homme qui lui avait tout appris. À la hauteur des exigences qu’il s’était lui-même fixé d’ailleurs, mais ce n’était pas pour rien. Il y avait une raison pour laquelle Julian ne supportait pas l’imperfection. Il n’était donc pas dans la meilleure des positions et le sorcier devait bien avouer qu’il avait hâte d’en terminer avec tout cela. Au moins, une fois une jeune femme enceinte trouvée pour leurs expériences, les sorciers allaient pouvoir travailler comme il le fallait, comme il aimait faire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 29 Mai - 21:35


D'amants à ennemis
E

lle le voyait bien, quelque chose avait changé dans le regard et l’attitude de Julian. Oh, c’était infime, mais une sirène ne pouvait pas s’y tromper. Il était sous son emprise. Et chez lui, c’était d’autant plus simple à déceler qu’il n’était pas homme à se laisser dicter sa conduite par qui que ce soit (qui n’était pas Appers), en tout cas pas par une femme (c’est ce qu’elle pensait), elle ne pensait pas davantage qu’il soit le genre à tomber amoureux, alors qu’il en ait l’illusion laissait forcément des traces. Elle décelait en lui des comportements qu’elle ne lui avait jamais trouvés avant cela, mais c’était tant mieux, elle savait ainsi que son pouvoir faisait effet et elle ne s’inquiétait plus de le voir lui apprendre ne pas être dupe. C’est qu’elle risquait gros, là, et elle ne voulait pas éveiller les soupçons du jeune sorcier. Il pourrait le lui faire payer au centuple s’il le décidait, et si cette situation devait se produire, elle ne donnerait pas cher de sa peau, ou plutôt, disons, de ses écailles… Enfin tout allait comme sur des roulettes pour le moment, même si elle savait qu’elle devait se montrer prudente autant que possible. Quand elle lui demanda de nouveau ce qu’il y avait de neuf dans sa vie, Julian ne se fit pas prier pour lui répondre. Et d’ailleurs, il ne se contentait pas de lui dire qu’il avait beaucoup de boulot, il consentait à se montrer plus précis encore… Finalement, tout marchait mieux qu’elle ne l’aurait supposé… Il allait seulement falloir qu’elle parvienne à gérer l’ après ensuite. Julian n’était pas un idiot, loin de là, et il savait qu’elle était une sirène, il ne faudrait pas qu’il devine qu’elle l’ait enchanté dans l’espoir d’obtenir des informations de sa part… et aussi dans l’espoir qu’il renonce à l’idée de vouloir coucher avec elle, certes… Les deux en même temps, c’était pas mal, et c’est ce qu’elle obtenait pour le moment. Maintenant il fallait juste que ça dure, c’est tout. C’est tout et ce n’était pas rien en même temps, loin s’en faut. Julian précisa qu’il était débordé dernièrement, qu’on lui en demandait beaucoup. Pauvre chou, si elle n’avait pas pertinemment conscience de ce à quoi il « travaillait », il pourrait presque compatir. Mais elle savait, alors elle ne se laissait clairement pas attendrir par un tel discours, même si elle fit évidemment mine du contraire.

-Mon pauvre
, dit-elle en caressant son dos… Elle savait bien qu’elle ne pouvait pas non plus renoncer à tout contact physique avec lui, sans quoi, ce serait définitivement trop suspect, et elle voulait tout de même qu’il se laisse pour de bon avoir par son petit jeu de dupe qui pourrait lui coûter bien cher. Il faut que tu demandes à ton patron de lâcher la bride, un peu, c’est pas bon d’être aussi surmené… Elle disait cela comme une invitation à se détendre, mais la vérité, c’était surtout qu’elle voulait qu’il parle plus longuement de son « patron ». Tiens, d’ailleurs, tu fais quoi dans la vie ? Je ne sais même pas.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Jeu 27 Juil - 12:27

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Julian ne se rendait compte de rien – et tant mieux pour Déa d’ailleurs – il ne remarquait pas, encore, qu’il était complètement sous le charme de la jeune femme, appréciant la manière dont elle le regardait et la manière dont elle se comportait avec lui. Comme cette façon qu’elle avait de caresser son dos, en compatissant au fait qu’il avait énormément de travail. En soit, le sorcier ne cherchait absolument pas à être plaint, parce qu’en un sens il aimait sa situation. Julian était un bourreau de travail, il ne pouvait pas simplement se tourner les pouces et attendre que le temps passe. Si Dean Appers lui demandait beaucoup, c’était aussi parce qu’il acceptait de recevoir beaucoup. Même si bientôt, quelques petites choses allaient lui poser soucis (ça commençait déjà d’ailleurs). Mais pour l’heure, le sorcier ne pensait absolument pas à tout cela. Même le fait de dire qu’il travaillait énormément ne lui posait pas de soucis, parce qu’il n’avait d’yeux que pour Déa. Et pour le coup, il aimait simplement qu’elle le plaigne, même si en temps normal il ne l’aurait pas laissé faire. Dans le seul but d’avoir ce qu’il cherchait à avoir, ce qu’elle lui promettait. Parce que le sorcier ne pouvait que penser qu’elle pouvait justement l’aider à se détendre, à penser à autre chose qu’au travail. C’était le but de tout cela non ? Ils étaient en train de se tourner autour, de jouer un peu, ils prenaient simplement la peine de parler un peu, mais juste pour faire monter la tension entre eux. Afin de bien terminer évidemment, Julian ne pouvait qu’imaginer la fin de la soirée. Et il espérait bien y arriver quand même rapidement. Il ne se rendait simplement pas compte que Déa n’avait pas l’intention d’aller aussi loin et tant mieux par elle, parce que sinon il ne répondrait évidemment pas du tout à ses questions. Et il ne resterait surtout pas en compagnie de la jeune femme.

« Je suis un scientifique. »
Répondit-il alors à la question de la sirène (il savait pourtant qu’elle était une sirène, mais il ne parvenait vraiment pas à se rendre compte qu’elle se jouait d’elle, parce que malgré qu’il soit un sorcier et qu’il se considère puissant, il ne pouvait rien contre le pouvoir de la jeune femme). Il était donc un scientifique, si on pouvait dire les choses comme ça. Il aurait pu se contenter de cela, mais évidemment il ne put s’empêcher d’entrer un peu plus dans les détails. « J’utilise mes pouvoirs pour faire avancer les connaissances de la magie. »

Parce qu’après tout, c’était ce qu’il y avait de plus beau dans la magie, il y avait constamment quelque chose à apprendre, quelque chose à évoluer. Ce n’était pas comme les capacités des autres créatures, elles étaient fixes et ne pouvaient pas évoluer. Raison pour laquelle le jeune sorcier ne pouvait que considérer que personne n’arrivait à leur hauteur, qu’ils étaient les créatures les plus valables dans ce monde.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Jeu 27 Juil - 20:58


D'amants à ennemis
D

éa n'était pas sûre d'être très douée à ce petit jeu-là. Elle n'était même pas sûre de vouloir l'être tout court, en fait, parce que si la sirène avait souvent joué au jeu de la séduction, ça avait toujours été dans un seul et unique but. C'est sûr, ça restait de la manipulation, malgré tout, mais Déa parvenait à trouver ça moins grave. Là, même si elle prenait ses précautions et faisait de son mieux pour ne rien laisser paraître. Elle avait réellement le sentiment de trahir Léo, en cet instant. C'était vis-à-vis de lui qu'elle se sentait coupable, pas vis-à-vis de Julian. Au vu de ce qu'elle avait découvert à son sujet, elle ne se sentait pas spécialement capable de compassion. Dans tous les cas, elle était allée trop loin pour faire marche arrière. Elle devait obtenir des informations, c'était ce qui comptait. Elle n'approuvait pas spécialement ses propres méthodes, mais elle ne pensait pas pouvoir extorquer des informations au sorcier autrement que de cette façon là. Et visiblement, son plan marchait. Certes, la réponse de Julian était encore lacunaire, mais au moins, il prenait soin de ne rien lui cacher, et il était évident qu'il tenait à lui apportait des précisions quant à sa réponse. Très bien, très bien. De cette manière, sa tentative ne serait peut-être pas vaine. Elle serait peut-être capable de grapiller une ou deux infos utiles. Elle l'espérait, en tous les cas, parce que dans le cas contraire, elle aurait vraiment l'impression de s'être pervertie et humiliée pour rien. Elle écouta le jeune homme lui apprendre qu'il se considérait comme étant un scientifique, un scientifique qui se servait de ses pouvoirs magiques pour faire évoluer la magie. Dis comme ça, son projet paraissait particulièrement honorable, mais Déa savait ce qui se cachait derrière ces intentions présumément dignes, et forcément, elle était plus dégoûtée qu'impressionnée, même si elle fit bien évidemment semblant d'être captivée par ce que son interlocuteur était en train de lui raconter.

-Je trouve ça passionnant...,
assura-t-elle alors, se détestant elle-même pour tant d'hypocrisie. Mais ça ne m'étonne pas de toi, j'ai toujours su que tu étais quelqu'un de très intelligent. Ce qui n'était pas faut en soi, d'ailleurs. Julian Enjolras était un homme intelligent, ça personne ne pouvait le nier. C'était seulement qu'il utilisait cette intelligence à très, très mauvais escient. Et tu fais quoi, en ce moment, comme expérience ?

Elle savait que la question pouvait soulever des soupçons, raison pour laquelle elle prenait grand soin de laisser son pouvoir fonctionner au maximum, pour que l'attirance et l'amour factice que le jeune homme devait croire éprouver pour elle ne s'estompe pas. Ce faisant, elle laissait sa main glisser sur la jambe du jeune homme. Une fois de plus, ce seul geste la révulsait. Mais il fallait y mettre les moyens, voilà tout.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 11 Sep - 12:07

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Julian se laissait complètement emporter par les pouvoirs de Déa, sans se rendre compte qu’elle était en train de les utiliser. Pourtant, le jeune homme savait qu’elle était une sirène, qu’elle avait donc ce pouvoir, mais il se laissait complètement prendre à son jeu. En même temps, il n’y avait aucune raison qu’il ne le fasse pas. Il n’était pas capable d’être immunisé, même si c’était un jeu vraiment dangereux. Même s’il était en train de se brûler les ailes, sans qu’il ne soit capable de s’en rendre compte évidemment. Déa affirma qu’elle trouvait ça vraiment impressionnant, ce qui eut le don de faire tirer un sourire au sorcier. Et plus encore quand elle affirma qu’elle avait toujours su qu’il était une personne intelligente. Le jeune homme n’avait pas besoin d’entendre ce genre de chose pour le savoir. Il n’avait besoin de personne pour savoir qu’il était effectivement intelligent. Sauf qu’en même temps, il appréciait entendre quelqu’un le dire. Surtout une femme comme Déa en plus, puisqu’elle était quand même particulièrement séduisante et que Julian connaissait ses nombreuses qualités sur le plan horizontal. Et au vu de sa situation, puisqu’il était libre comme l’air, il ne pouvait pas envisager de se retenir. D’ailleurs, il ne se serait pas retenu autant si la jeune femme ne le poussait pas à discuter avec ses pouvoirs.

Quand elle le questionna sur ce qu’il faisait actuellement comme expérience, le jeune homme tiqua une seconde. Ce n’était pas du tout le genre de sujet qu’il abordait avec n’importe qui. Bien au contraire, personne ne savait ce qu’il faisait exactement dans les grottes pour le Sorcier, en dehors des personnes qui travaillaient avec lui. Encore que, certaines personnes ne savaient pas tout. Electre n’avait pas su tout de suite qu’il devait faire des expériences sur elle… normalement. Avant qu’elle ne le découvre et qu’ils en arrivent là évidemment. Mais cela dura qu’une seule fraction de seconde, puisque la jeune femme utilisait de toute façon toujours ses pouvoirs et le geste qu’elle fit, en glissant sa main sur sa jambe, ne pouvait que le pousser à se laisser encore emporter.

« Je travaille sur beaucoup de chose en même temps. » Dit-il alors pour commencer. Il hésita une seconde, un peu comme si une part de lui, lui faisait comprendre qu’il ne devait pas poursuivre. Parce qu’en temps normal, il ne parlait jamais de ce genre de chose. Sauf qu’en même temps, il avait envie de répondre. Parce que tout ce qui pouvait faire plaisir à Déa – et il espérait que ça lui faisait plaisir d’entendre ce genre de chose, sinon elle ne lui poserait pas de question – ça lui faisait plaisir. « En ce moment, je travaille pas mal sur une vampire. » Il ne rentra pas pour autant dans les détails, parce qu’il n’avait pas envie de le faire. Le fait qu’il parle de travailler sur une créature, c’était déjà beaucoup. « Je cherche une femme enceinte aussi pour une expérience. »

Et là encore, il s’enfonçait un peu plus.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 11 Sep - 17:37


D'amants à ennemis
D

éa n’était pas à son aise. Jouer les séductrices, elle connaissait, elle l’avait fait souvent, et Julian n’avait pas été le dernier à profiter de ses talents, même si elle n’avait jamais usé de ses pouvoirs avec lui avant ce jour… mais là, ce n’était pas la même chose. On parlait de stricte manipulation. D’accord, au fond, chaque fois qu’elle utilisait ses pouvoirs, elle manipulait quelqu’un, mais là, il était qui plus est évident qu’elle jouait avec le feu, et elle craignait fort de se brûler au bout du compte. Elle se doutait que Julian ne tarderait pas à comprendre ce qui s’était passé aussitôt qu’il aurait recouvré ses esprits, et c’était loin de la rassurer. Ceci dit, il était trop tard pour faire marche arrière, à présent, et elle savait qu’elle agissait pour une bonne cause. Même si elle craignait fort de perdre le contrôle à un moment ou à un autre, il s’avérait qu’elle ne se débrouillait pas si mal que cela pour le moment, Julian acceptait de répondre à ses questions, et autant dire que ces réponses avaient de quoi lui donner froid dans le dos. Elle se doutait bien que le jeune homme n’était pas quelqu’un bien, et ça c’était confirmé quand Owen lui avait parlé de lui, mais il y avait une différence entre supposé un mauvais fond à quelqu’un et l’entendre parler sans scrupule et en toute décontraction des expériences qu’il faisait sur des personnes humaines… Il affirma en effet travailler sur un vampire, elle n’avait pas besoin de plus de détails pour comprendre de quoi il était question, et ça la mettait mal à l’aise. Elle n’était pas fan des vampires en règle générale (Hélio faisant exception – et encore, ça n’allait plus durer très longtemps, pour des raisons évidentes), mais elle ne pensait pas que qui que ce soit en notre terre puisse mériter un sort aussi cruel. Même à Lena, elle ne souhaiterait pas ça, même à Hardwick/Baker (même si ça allait effectivement se produire)… et encore, ce n’était pas le pire, quand il lui parla de femme enceinte, elle eut du mal à dissimuler l’horreur que cette pensée, bien réelle, bien concrète, lui inspirait.

-Une femme enceinte ?
demanda-t-elle, qui n’avait pas à feindre la surprise, mais l’absence de dégoût, par contre. Elle tentait de le faire passer pour de l’admiration, mais elle ne savait pas si elle était convaincante ou pas. J’espère que tu ne séduis pas les filles comme moi à la taverne dans l’espoir de les mettre enceinte, je serais vexée, prétendit-elle, se révulsant elle-même, poursuivant ses caresses sur la jambe du sorcier. Elle se trouvait ignoble, en cet instant, elle se sentait sale. Mais elle se disait que c’était pour la bonne cause, après tout. Pourquoi avoir besoin d’une femme enceinte ? l’interrogea-t-elle ensuite, sincèrement curieuse.

Elle prenait sur elle afin de faire mine de ne pas être d’office horrifiée par cette information, il n’empêche qu’elle ne voyait que peu de cas de figure où elle pourrait véritablement la trouver à son goût.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Sam 28 Oct - 0:02

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
S’il y avait bien une chose que Julian respectait à la lettre, c’était le secret qu’il devait garder sur ses expériences. Non, il ne devait pas parler de cela, non il ne devait pas se faire découvrir. Et pourtant, en cet instant précis, le jeune homme ne se retenait pas et il ne réalisait même pas qu’il était en train de faire une erreur. Parce qu’il se laissait tout simplement envouter par le charme de la sirène, sans même réaliser qu’il était justement en train de se faire avoir. Il avait beau être puissant et avoir un orgueil démesuré, il ne pouvait pas faire grand-chose contre cela. Il ne remarqua même pas le dégout que Déa ressentit quand elle découvrit qu’il cherchait une femme enceinte pour ses expériences. Cependant, quand elle reprit en lui affirmant qu’elle espérait qu’il ne séduisait pas les personnes comme elle dans l’espoir de les mettre enceinte, il ne put s’empêcher de penser à Electre. Pendant une fraction de seconde, Julian se demanda ce qu’il était en train de faire, ce qu’il était en train de dire. Se disant, évidemment, que ça n’avait absolument rien de bon.

Sauf que les traitements de Déa avaient le don d’apaiser toute conscience qui pouvait revenir à la charge, preuve en était de cet instant où Julian arrêta tout bonnement de penser à Electre et où il replongea tête baissée dans le charme de la jeune femme.

« J’ai tenté de le faire, mais je ne le referais pas. » Dit-il alors, restant tout de même quelque peu énigmatique concernant la situation. Il n’avait pas spécialement envie de parler de Electre, mais en même temps il ne pouvait pas mentir à Déa. Donc, il se contentait juste de dire ça, c’était pas mal. « Parce qu’on a besoin de voir l’effet de pouvoir magique sur le fœtus. » Encore une fois, ce n’était pas du tout le genre de chose que le jeune homme devrait dire, ce n’était clairement pas ce qu’il aimerait dire. Mais il ne contrôlait juste rien. « J’ai besoin d’une sorcière. Donc… tu ne risques rien. »

Ajouta-t-il alors dans un sourire, puisqu’évidemment il n’envisageait pas une seule seconde une issue différente pour cette soirée. Ils allaient coucher ensemble, comme ils le faisaient à chaque fois qu’ils se voyaient ((du moins avant), mais cela n’allait en aucun cas servir pour une expérience ou autre. Ça allait simplement permettre à deux âmes de passer du bon temps ensemble, de profiter d’un instant ensemble, sans plus de prise de tête (du moins, c’était ce qu’il croyait). Ce qui ne manquerait pas d’être intéressant pour Julian, qui avait grandement besoin de se changer les idées en ce moment. Et le fait d’avoir pensé, pendant une fraction de seconde, à Electre ne manquait pas de raviver ce besoin de se changer les idées et de penser à autre chose. De ne plus se préoccuper de ce qui le préoccupait en ce moment, de se vider l’esprit… ce qui était déjà le cas en soit, mais d’une très mauvaise manière.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Sam 28 Oct - 12:02


D'amants à ennemis
J

ulian lui affirma qu'il avait tenté de le faire, à savoir, donc, séduire une créature pour la mettre enceinte, la perspective était horrible, inhumaine, c'était jouer avec des vies humaines sans l'ombre d'un scrupule, sans l'ombre d'une remise en question quel qu'elle puisse être. Ce ne devrait pas la surprendre, car elle avait bien compris qu'il n'était pas quelqu'un de bien et qu'il était capable de choses horribles. Mais elle aurait aimé prendre plus tôt conscience de toute l'horreur dont il était capable. Elle avait couché avec lui, régulièrement, en prenant soin de ne pas s'interroger sur son passé, ses pensées, ses opinions, ses habitudes... C'était un tort.. Un tort qu'elle comptait bien réparer. Elle ne pouvait tolérer ce genre de comportement, totalement nihiliste et inhumain, et elle comptait bien le faire payer au jeune homme. Ceci dit, elle dut bien reconnaître être un rien surprise quand l'homme lui affirma qu'il ne recommencerait plus. Pourquoi ? Comment ? Peut-être que Dean Appers n'avait pas été satisfait de ses services, trouvait qu'il n'allait pas assez vite en besogne ou autre chose de cet acabit. Va savoir... Cette remarque avait rendu Déa curieuse (qui n'avait pour autant pas besoin de cela pour l'être à l'heure actuelle), et elle avait bien l'intention d'interroger Julian à ce sujet, mais il n'avait pas fini. Il lui expliqua le projet, faire des expériences à même le foetus pour comprendre les effets du pouvoir sur ce dernier. Il ajouta qu'il avait besoin d'une sorcière. La sirène avait l'impression d'entendre Julian en parler comme du bétail. Dans tous les cas, il voyait où il voulait en venir. Engrosser une autre créature qu'une sorcière donnerait naissance à un bébé humain. En fin de compte, ce serait pour le moins contreproductif... C'était logique, oui, mais une logique que Déa haïssait comprendre. Dans des moments comme celui-là elle regrettait d'être moins innocente qu'elle ne le voudrait.

-Me voilà rassurée,
affirma-t-elle alors avec son plus charmant sourire.

Mais en vérité non, rassurée, elle ne l'était pas. Elle était loin de l'être, même, car il était en train de se tramer une chose qui lui déplaisait fortement, et si elle avait vent du projet, si elle comprenait où il pourrait bien aboutir, elle était loin pour autant d'être à même de savoir de quelle façon elle pourrait bien l'empêcher exactement.

-Pourquoi tu ne le referas pas ?
demanda-t-elle ensuite, posant la question qu'elle avait tue auparavant. Un homme comme toi, tu dois pouvoir mettre toutes les sorcières que tu veux dans ton lit, ajouta-t-elle, n'oubliant pas que la flatterie était propice au jeu de séduction auquel elle se forçait, même s'il lui déplaisait de plus en plus. Elle se compromettait, et ça la révulsait.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Lun 18 Déc - 22:35

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Elle était rassurée, c’était ce que Déa était en train de lui dire, et c’était quelque chose que Julian appréciait. Ça c’était surtout parce qu’elle le manipulait avec ses pouvoirs et donc, le jeune homme ne pouvait qu’aller dans le sens de la sirène. Le fait qu’elle soit rassurée, le rassurait donc. Il appréciait ça, il aimait le fait qu’elle soit bien, qu’elle soit rassurée donc. Quand bien même, Julian ne se rendait pas compte que ce n’était pas du tout le cas, qu’elle était loin de l’être. Mais en cet instant, le jeune homme ne serait pas capable de se rendre compte qu’elle était en train de mentir, parce qu’il ne pouvait pas oser une seule seconde que la sirène puisse mentir. Ses propos étaient forcément réels, elle disait ce qu’elle pensait, parce qu’il n’y avait aucune raison qu’elle ne le fasse pas. Mais encore une fois, le jeune homme se laissait pleinement envouter, sans se rendre compte à quel point il était manipulé.

Cependant, Déa se lançait tout de même dans un sujet délicat puisqu’elle lui demanda pourquoi il ne voulait pas le refaire. Refaire le fait de séduire une jeune femme, une sorcière donc, afin de la faire tomber enceinte pour qu’elle puisse être utile dans ses expériences. C’était ce qu’il avait eu l’intention de faire à la base, mais en même temps maintenant le jeune homme ne se voyait pas du tout le faire de nouveau. Sans avoir réellement de raison, juste parce qu’il ne voulait pas (quoi qu’il pouvait toujours affirmer qu’il manquait de temps, que c’était plus simple de se contenter d’enlever une sorcière déjà enceinte). Mais au fond, c’était en grande partie parce que Electre avait eu trop d’importance dans sa vie, plus que ce qu’il n’osait croire, plus que ce qu’il osait avouer lui-même. Electre, encore une fois, Julian eut un moment d’hésitation quand il se remit à penser à la sorcière. Même s’il ne pouvait clairement pas combattre le pouvoir de Déa, qui ne manquait pas de continuer de le manipuler. Surtout alors qu’elle allait de ses compliments, en affirmant qu’il était un homme séduisant. Ce que Julian ne pouvait que penser, évidemment. Il n’était pas le dernier quand il était question de s’auto complimenter. Il avait quand même une fierté très haute placé, il n’avait aucune raison de ne pas penser donc qu’il était séduisant. Et donc, au final, Déa n’avait pas tort en affirmant qu’il pouvait mettre toutes les sorcières qu’il voulait dans son lit, quand bien même présentement c’était une sirène qu’il avait envie d’avoir dans on lit.

« Ça serait une perte de temps. » Dit-il alors, tout simplement, parvenant presque à mentir pour le moment. En grande partie parce que le jeune homme se mentait à lui-même, qu’il n’osait pas croire que ça puisse être pour une autre raison. Quand bien même, il ne pouvait pas juste se contenter de « mentir. » « Mais je n’ai pas envie de le faire tout simplement… je ne peux pas le faire. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Jeu 21 Déc - 15:04


D'amants à ennemis
L

es explications de Julian n'avaient rien de limpide, ou du moins, elles n'aidaient pas du tout Déa à y voir plus clair dans ses choix et décisions. Elle avait du mal à voir en quoi il serait une perte de temps d'insister encore un peu alors que c'était ce qu'il avait fait jusque-là. Elle n'allait pas s'en plaindre, parce que s'il avait freiné sur ses idées tordues, elle considérait clairement que c'était une bonne chose. Ca n'annulait pas toutes les autres, mais c'était déjà ça de pris... quand bien même ce n'était pas forcément rassurant pour autant, car est-ce que ça ne voulait pas dire que le Sorcier avait trouvé une autre manière de procéder ? C'était malheureusement très probable. Il allait falloir qu'elle creuse la question. Elle fronça cependant les sourcils quand elle entendit son interlocuteur affirmer qu'il ne voulait pas le faire, qu'il ne pouvait pas le faire. Tiens, c'était nouveau, ça ! Est-ce qu'il était en train d'admettre qu'il rentrait en contradiction avec Dean Appers, son mentor ? Si c'était le cas, c'était une information de taille. Qui ne pardonnait absolument pas toutes les erreurs qu'il avait pu commettre bien sûr, mais qui pouvait jouer en leur faveur. S'il y avait la moindre brèche visible, ils ne devaient surtout pas hésiter à s'y engouffrer, surtout pas... La jeune femme, de son côté, n'afficherait en tout cas aucune hésitation. Toute cette histoire allait trop loin... Comme cette situation, d'ailleurs, qui la mettait de plus en plus mal à l'aise. Elle échangerait avec grand plaisir sa place avec n'importe qui en cet instant... même si c'était bien sûr impossible. Elle devait se servir des pouvoirs à sa disposition, même si ce n'était pas toujours agréable. Loin de là, même. Déa afficha un fin sourire, tentant de dissimuler du mieux possible le fond de sa pensée.

-Tu es décidément bien mystérieux, dit-elle d'un ton qui se voulait fasciné mais ne l'était bien sûr pas du tout.

Elle le trouvait effectivement mystérieux, mais ça l'agaçait plus qu'autre chose. Elle aurait aimé obtenir en un clin d'oeil les réponses à ses questions pour pouvoir mettre fin le plus vite possible à ce petit jeu malsain... mais elle savait que si elle voulait se croire aux commandes de la situation, ce n'était qu'en infime partie vrai. Pour le reste, Julian gardait un sérieux avantage sur elle : celui de posséder ce qu'elle désirait : des réponses. Et il ne les cédait pas si facilement. Déa glissa ses doigts dans les cheveux de Julian, plus pour se donner une contenance qu'autre chose. Elle ne voulait pas que son malaise devienne évident.

-J'aimerais tout savoir de toi, et je me dis que je ne te comprendrai jamais.

Une nouvelle tentative comme une autre, en somme.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Mer 7 Fév - 22:57

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Julian afficha un léger sourire quand Déa le qualifia de mystérieux. Il le prenait comme un compliment, parce qu’il n’avait aucune raison de prendre les choses autrement. Il n’avait aucune raison d’imaginer que la sirène ne lui dise pas de compliment, alors qu’en cet instant précis il avait le sentiment d’être tout simplement à une place unique dans la vie de la jeune femme. Sans se rendre compte qu’il était en train de se faire manipuler. Il le prenait bien donc, parce qu’il n’avait aucune raison de faire autrement. Et quand elle glissa ses mains dans ses cheveux, Julian se sentit tout simplement troublé. Déa avait un charme fou, elle lui donnait tellement envie de beaucoup de chose. Si cela ne tenait qu’à lui, le jeune homme se contenterait surtout de l’embrasser, parce qu’il avait de plus en plus envie d’elle. Mais elle voulait discuter et les propos qu’elle rajouta ne faisait que confirmer qu’elle voulait parler. Alors… si Déa voulait parler, ils pouvaient très bien parler.

Cependant, ce n’était pas parce que le jeune homme comprenait bien qu’elle voulait discuter, en apprendre plus sur lui, qu’il pouvait entièrement se retenir. Il laissa sa main glisser sur la jambe de la jeune femme, sur sa cuisse. Il ne fit rien de plus, même s’il mourrait d’envie de venir l’embrasser. Son visage se rapprocha du sien d’ailleurs, mais il ne brisa pas l’espace qu’il restait entre eux. Pour la simple et bonne raison que le jeune homme avait envie de laisser Déa mener la danse. Ce qui n’était pas réellement dans ses habitudes, mais en même temps le sorcier n’était pas dans son état normal.

« Je suis difficile à comprendre. » Avoua-t-il, sans honte, disant encore une fois la vérité. « Mais pour toi, je peux faire un effort. » Et il le pensait encore une fois. Il avait bien envie de faire un effort pour la jeune femme, parce que si elle avait envie de le comprendre, si elle avait envie de tout savoir de lui… il avait envie de l’aider. Parce qu’il n’y avait aucune raison qu’il ne l’aide pas après tout. Pourquoi se retiendrait-il. « Je veux t’aider. » Dit-il son regard dans celui de la jeune femme, ne la quittant pas des yeux. « Je veux que tu saches tout de moi. »

Et il était sérieux de nouveau. Bon, en même temps, le jeune homme pouvait peut-être commencer à tout lui dire sur lui, mais en même temps il ne pouvait pas réellement diriger la conversation. Si Julian avait envie que Déa sache tout de lui, il ne savait pas du tout par où commencer, il ne savait pas exactement comment Déa voulait aborder les choses. Alors oui, il attendait qu’elle lui pose des questions, parce qu’il n’avait pas d’autres choix, il avait besoin qu’elle le conduise. Et concrètement, le jeune homme avait juste envie de se laisser diriger par la jeune femme, ce qui n’était pas dans ses habitudes, mais il n’était pas dans son état normal.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Jeu 8 Fév - 18:02


D'amants à ennemis
D

éa avait un mal fou à soutenir le regard de Julian, un regard dans lequel ses pouvoirs faisaient briller une passion et un désir qu'il n'éprouvait bien évidemment pas pour elle. La jeune femme se sentait mal, parce qu'il n'y avait qu'un seul homme qu'elle voulait voir la regarder comme ça, et ce n'était certainement pas lui, surtout après ce qu'elle avait découvert à son sujet, et autant dire que ça n'avait absolument rien de glorieux. Mais justement, c'était pour cela aussi qu'elle se devait de tenir bon et de prétendre être aussi sensible, attentive et intéressée que lui - quand bien même plus le temps passait et plus il serait difficile de le laisser sans accuser son courroux. Il affirma qu'il était difficile à comprendre, et à ce sujet, la sirène le croyait sur parole, c'était manifestement évident. Même si elle connaissait plusieurs facettes de sa personnalité, celles qu'il avait bien voulu lui montrer par le passé et celles qu'elle avait découvertes par d'autres intermédiaires, elle se rendait bien compte qu'il lui en restait encore beaucoup à découvrir... Et c''était dans cet espace encore inconnu qu'elle pensait pouvoir réellement puiser des informations neuves qui lui permettrait de progresser dans son combat contre le sorcier des grottes. Le tout était de réussir à abaisser ses barrières... et alors que Julian reprenait la parole, elle avait le sentiment de peut-être aboutir à ses fins, encore que rien n'était certain encore. Elle afficha un sourire ravi (qu'elle n'avait à feindre qu'à moitié en l'occurrence) quand son interlocuteur affirma qu'il voulait lui offrir de mieux le découvrir, la laisser apprendre ce qu'il ne savait pas d'elle encore.

-Tant mieux, je veux tout savoir de toi,
assura-t-elle d'un ton mutin. Elle regarda son interlocuteur aussi intensément qu'elle le pouvait au regard d'une situation qui la mettait terriblement mal à l'aise... Pour autant, il fallait qu'elle aille jusqu'au bout. C'était dans un intérêt qui dépassait largement ses considérations personnelles, et quand bien même elle avait un peu le sentiment de trahir Léo en cet instant précis, elle le faisait en grande partie pour lui, pour que le sorcier ne s'en prenne plus jamais à l'homme qu'elle aimait. Qu'elle aimait plu que tout au monde. Je t'écoute, ajouta-t-elle avant de siroter une nouvelle gorgée de son verre, avant tout pour se donner une certaine contenance, il faut bien le dire. Raconte-moi quelque chose sur toi, une chose que tu n'as jamais dite à personne.

Peut-être qu'elle s'éloignait du sujet mais si elle parvenait à lui soutirer des confidences à ce point intimes, il était très possible (l'espérait-elle en tout cas) qu'elle parvienne bel et bien à ses fins, au bout du compte.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 605

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Mar 10 Avr - 22:03

Déa & Julian
D'amants à ennemis.
Julian avait envie que Déa sache tout à son sujet. Du moins, c’était ce qu’il pensait, il pensait que c’était ce qu’il avait envie. Donc, ça signifiait que pour l’heure, Julian avait vraiment envie de tout dévoiler à son interlocutrice. Sans qu’il ne se rende compte donc de ce qu’il était en train de faire, de la manière dont il était en train de s’enfoncer. Il ne put s’empêcher d’afficher un sourire quand Déa affirma qu’elle voulait tout savoir sur lui, alors que ce n’était pas quelque chose qu’il devrait apprécier normalement. Mais il aimait la manière dont la jeune femme le regardait, il aimait sentir tout l’intérêt de la jeune femme envers elle. Elle l’écoutait donc, et le jeune homme avait vraiment envie de tout lui dire. Et forcément, quand elle lui demanda de lui raconter quelque chose qu’il n’avait jamais raconté à personne, ça ne pouvait que lui donner envie de le faire.

En soit, le jeune homme n’avait pas besoin de réfléchir beaucoup pour trouver quelque chose à raconter à Déa, quelque chose qu’il n’avait jamais raconté à personne d’autre. Il avait quand même de nombreuses zones d’ombres après tout, ce n’était pas bien difficile. Il pourrait très bien parler du Sorcier, de ses expériences pour ce dernier, mais en même temps ce n’était pas quelque chose que personne ne savait. Il y avait une autre chose, un détail de son existence que peu de personne savait. Dean Appers le savait, mais c’était bien la seule personne à le savoir. Autant dire qu’il pouvait très bien parler de ça.

« J’ai toujours détesté mon père. » Dit-il alors, pour commencer. « C’est un humain, il ne comprenait pas ce que j’étais en tant que sorcier. Il n’a jamais su notre valeur. » À lui et à sa mère, même si le jeune homme ne passait clairement pas assez de temps auprès de celle-ci. Mais c’était en grande partie parce qu’elle était loin d’être réellement digne de sa valeur. Il aimait sa mère, d’une certaine manière et elle avait de la chance… mais forcément, la situation était quand même particulière. « Alors je l’ai tué. Pour me débarrasser de lui, parce qu’il ne valait pas la peine de vivre. »

Et il ne manquait pas d’en être fier. Le jeune homme n’avait jamais eu le moindre scrupule au fait d’avoir tué son père, il n’en valait pas la peine de toute façon. Son père n’était qu’un humain, des scrupules seraient vraiment de trop dans la situation. Cependant, parce qu’il n’était pas idiot au point de crier sur tous les toits qu’il avait commis un crime (et il n’en avait pas commis qu’un d’ailleurs, il avait beaucoup de sang sur les mains, mais encore une fois ça ne le poussait pas à avoir de scrupule), et donc de crier sur tous les toits qu’il avait tué son père. C’était donc quelque chose qu’il gardait pour lui, mais qu’il partageait sans aucun souci avec Déa en cet instant précis.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1176

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   Mer 11 Avr - 17:46


D'amants à ennemis
L

a question de la sirène n'était pas anodine, bien sûr, Déa l'avait posée pour une question bien particulière... elle espérait que Julian, dans l'espoir de la surprendre, animé par l'envie de répondre à ses interrogations, de satisfaire à ses désirs, parlerait de ce qu'il faisait de plus horrible, à savoir ses expériences dans les grottes. Elle s'attendait à ce que son interlocuteur lui dise des choses éprouvantes à attendre, et puisqu'elle n'ignorait rien de la personnalité machiavélique de son interlocuteur, elle se pensait prête à tout entendre, mais elle s'était manifestement trompée, car il y avait en réalité des informations qu'elle aurait préféré ne jamais connaître. Entendre le sorcier parler avec tant de détachement de l'assassinat de son père par ses propres mains comme un événement tout naturel, concernant lequel elle n'éprouvait pas l'ombre d'un regret... ça la révulsait. Un gigantesque frisson avait parcouru tout son corps et elle avait dû se faire violence pour ne pas se montrer trop révulsée, indignée par ce qu'elle apprenait. Son interlocuteur était quelqu'un de détestable (bien que physiquement très attirant, ça, elle ne pouvait toujours pas le nier, ce n'est pas pour rien qu'ils avaient été amants à une époque). Plus ça allait, plus il lui devenait difficile de jouer les séductrices avec lui. Elle n'avait plus qu'une envie : prendre ses jambes à son cou, d'autant plus qu'elle doutait de plus en plus du fait que son interlocuteur soit véritablement capable de lui délivrer les informations qu'elle souhaitée. Elle s'était engagée dans une entreprise périlleuse, et de toute évidence, elle n'allait pas porter ses fruits. C'était aussi éprouvant que frustrant. Désarçonnée par l'information, elle ne savait tout bonnement pas comment prendre les choses, enfin si, elle savait comment les prendre, mais elle ne savait pas comment les accueillir.

-Wow..., finit-elle par dire, soufflée. Tu es vraiment... quelqu'un d'exceptionnel, affirma-t-elle alors.

Quelque part, oui, il l'était, un homme exceptionnel, parce qu'il sortait de la norme, mais c'était loin de faire de lui quelqu'un de bien et de fréquentable. Non, cela faisait de lui un homme qu'il fallait fuir à tout prix. Elle avait pensé qu'elle saurait se montrer à la hauteur, mais elle s'était fourvoyée, elle n'était pas capable d'une telle initiative. Elle n'aurait jamais dû s'engager là-dedans, c'était horrible... Elle se sentait coincée. Il fallait qu'elle trouve une échappatoire, n'importe laquelle. Finalement, elle choisit une méthode dont elle usait quelquefois pour échapper un certain lourdaud.

-Je vais aller me rafraîchir un peu,
dit-elle alors dans un sourire qui se voulait confiant en caressant sa jambe. Je reviens vite, ajouta-t-elle à son oreille. Et on passera aux choses sérieuses.

Sauf que non, elle comptait de saisir cette occasion pour fuir, fuir le plus possible.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: D'amants à ennemis [pv Julian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'amants à ennemis [pv Julian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» La Geste des Trois Amants
» Les amants de papier
» Le jardin des amants...
» Les amants éloignés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Taverne-