Partagez | 
 

 L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mar 30 Aoû - 21:22

Ambre & Edward
L'inconnu est porteur d'angoisse.
Un problème était réglé, mais la situation était loin de l'être complètement encore. Si Jane était guérit et que ça rassurait énormément Edward, la maladie continuait encore de le peser. Parce qu'Ambre était loin d'être sortie d'affaire, puisqu'elle était encore malade. Aucun remède ne semblait encore avoir été trouvé et Edward commençait à craindre le pire. Parce qu'il n'avait aucune envie de voir sa soeur mourir à cause de cette fichue maladie. Jane avait réussi à s'en sortir, parce qu'elle était redevenue une créature grâce à la potion de Perséphone pour annuler la précédente. Mais ça ne voulait pas dire que les humains allaient pour autant pouvoir s'en sortir. A moins, peut-être que cela marche comme pour Jane (en devenant une créature), mais le jeune homme n'avait aucune envie d'envisager cette solution. Enfin, la situation s'arrangeait quelque peu pour Ambre parce qu'elle n'avait plus besoin de supporter la présence de Jane dans sa chambre constamment maintenant et que Gwenn n'avait plus besoin de venir prendre soin d'elle. Edward redevenu un myrihande, il ne craignait plus de se faire contaminer par la maladie. Alors, c'était tout naturellement qu'il avait repris sa place auprès de sa jeune soeur. Edward préférait ça, même si ça n'arrangeait en rien la situation. La seule chose qu'il pouvait faire, c'était être présent et essayer de soulager le plus possible son mal. Mais en dehors de ça, il était juste complètement inutile. Edward aimerait pouvoir trouver une solution, pouvoir trouver un remède. Il se renseignait, il tendait l'oreille sur les rumeurs du village, pour pouvoir profiter d'un remède s'il devait entendre parler de quelque chose. Mais en dehors de ça, il ne pouvait rien faire. Edward se sentait vraiment impuissant, il avait des pouvoirs qui ne lui servaient à rien en cet instant précis.

Heureusement, maintenant, il pouvait quand même tenir compagnie à Ambre et c'était ce qu'il faisait le plus possible. Preston ne pouvait toujours pas le faire, il était donc normal qu'il soit le plus présent possible. Et même si la situation était un peu tendue avec Ambre ces derniers temps, il tenait à être le plus disponible pour elle. Edward se trouvait d'ailleurs dans la chambre d'Ambre en cet instant précis, assit sur la chaise à côté de son lit alors qu'elle dormait. La jeune fille passait énormément de temps à dormir, ce qui était en partie bien parce qu'elle se reposait, mais qui ne rassurait pas spécialement son frère concernant son état. Il avait le sentiment de la voir décliner petit-à-petit et ça l'angoissait vraiment. Au bout d'un moment, elle donna des signes de réveil.

« Comment tu te sens ? »

Demanda-t-il dans un souffle, quand elle ouvrit les yeux. Il se doutait bien qu'elle ne devait pas se sentir bien, parce qu'elle était malade et que son état était loin de s'améliorer. Mais le jeune homme avait besoin de lui poser la question, d'en avoir le coeur net. Il avait besoin de l'entendre parler. Plus le temps passait - et il commençait vraiment à passer de plus en plus - plus le jeune homme craignait de découvrir que l'état de la jeune femme était encore pire. Parce qu'à un moment donné, il se doutait bien que la situation allait vraiment devenir très grave... et il n'avait aucune idée de ce qu'ils allaient pouvoir faire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mer 31 Aoû - 19:40


L'inconnu est porteur d'angoisse
Ç

a avait été aussi abrupt qu'inattendu. Elle dormait d'un sommeil agité, comme d'habitude (chaque fois qu'elle s'endormait - ce qui était souvent - les cauchemars et autres délires nocturnes venaient la hanter, si bien qu'elle dormait beaucoup mais ne se sentait à aucun moment reposée) depuis que la maladie s'était emparée d'elle, et à son réveil, Hardwick n'était plus là. Pour tout dire, ça avait inquiété Ambre. Pas tant parce que la jeune fille était capable de s'inquiéter pour sa belle-sœur, mais parce qu'elle savait qu'Edward ne s'en remettrait pas (ça l'agaçait mais elle avait bien fini par le comprendre). Ceci dit, son frère avait fini par la rassurer : il pouvait venir la voir, il ne risquait plus rien : il avait retrouvé ses pouvoirs et Jane était guérie. Des nouvelles réjouissantes, c'est certain, même si Ambre ne pouvait nier être assez jalouse de Jane : elle aurait aimé être enfin libre, elle aussi, ne plus rien risquer, ne plus avoir cet étau pour lui comprimer le crâne, ce mal au cœur, cette fatigue tenace, ces quintes de toux... et la peur que tout s'arrête. Plus les jours passaient, oui, plus elle avait concrètement peur de mourir, une angoisse vive et paralysante qui emprisonnait ses sens et sa raison. Elle n'avait jamais songé à sa mort auparavant. Mais alors qu'elle sentait ce vide, ce gouffre s'ouvrir face à elle, elle réalisait qu'elle ignorait tout de ce qui l'attendait. Sans doute rien. Comme rien n'avait attendu ses parents. C'était une pensée horrible, qui vous donnait le sentiment que tout était vain et vous invitait en même temps à vous agripper désespérément à la vie. Heureusement qu'Edward pouvait enfin lui rendre visite. Ce n'était pas avec Gwenn et Hardwick qu'elle voulait passer ces derniers moments. Si c'était leurs derniers moments.

Elle parvint à esquisser un sourire en le voyant entrer dans sa chambre. Ça lui faisait vraiment beaucoup de bien de pouvoir passer de nouveau du temps avec lui, de ne pas avoir à le partager avec Hardwick au travers d'une porte qu'il ne pouvait pas ouvrir. Elle avait le sentiment de retrouver son frère, eux qui s'étaient tant disputés. Elle gardait sa mauvaise humeur pour elle, elle profitait seulement de sa présence, même si quand il lui demandait comment elle se sentait, elle ne pouvait pas vraiment lui mentir.

-Pas super bien...
admit-elle en tentant de se redresser sur son lit comme elle le pouvait avant de réprimer une nouvelle quinte de toux. J'aimerais bien pouvoir sortir un peu, j'étouffe ici, admit-elle ensuite tout en s'essayant à une esquisse de sourire.

Elle savait qu'à l'extérieur aussi, avec la chaleur, les lieux étaient étouffants également, et qu'elle ne respirerait pas mieux, mais depuis le temps qu'elle était dans cette chambre, elle devait reconnaître qu'elle apprécierait d'avoir un autre décor devant et autour d'elle, mais elle ne devait pas trop en demander. Avoir son frère, c'était déjà beaucoup.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mar 25 Oct - 19:16

Ambre & Edward
L'inconnu est porteur d'angoisse.
Edward n’était pas spécialement surpris de la réponse d’Ambre, quand elle lui annonça qu’elle n’allait pas très bien. Le jeune homme s’en doutait, il n’avait aucune raison de croire qu’elle puisse se sentir bien. Parce qu’elle était malade et qu’elle n’allait pas guérir dans un claquement de doigt. Le cadet des Baker aurait bien aimé que sa sœur puisse guérir toute seule, mais ils savaient tous les deux que ce n’était pas le cas. Qu’elle n’allait pas pouvoir s’en sortir comme cela et forcément qu’elle ne pouvait que décliner. Décliner au point de… malheureusement, ils savaient aussi tous les deux qu’elle pouvait très bien perdre la vie avec cette histoire. Tout comme Jane avait risqué de perdre la sienne aussi, mais maintenant elle était guérie. Edward aurait aimé que les choses soient aussi faciles pour Ambre aussi, malheureusement ce n’était pas le cas. Il ne pouvait pas sauver sa sœur aussi facilement que son épouse et il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter. Le nombres des victimes de la maladie augmentait de plus en plus, chaque jour des nouveaux mots étaient à décompter. Edward avait vraiment peur que ça arrive avec Ambre, qu’elle ne s’en remette pas. Il ne savait pas du tout ce qu’il pouvait faire, il se sentait vraiment impuissant. Alors forcément, il ne fut pas étonné de l’entendre lui dire qu’elle n’allait pas super bien, mais ça lui déchira quand même le cœur. Comme le fait qu’il ne puisse pas la conduire un peu dehors, lui permettre de sortir un peu de cette chambre. Elle étoufferait de toute façon avec la chaleur dehors aussi, mais ça serait quand même différent. Edward n’osait même pas imaginer ce que sa sœur ressentait d’être enfermée constamment dans sa chambre, même si c’était surement mieux depuis que Jane n’était plus à ses côtés et qu’il pouvait venir la voir directement.

« Dès que tu seras guérie, je te promets de t’emmener t’empiffrer dehors. »
Dit-il dans un sourire en coin, essayant de se montrer le plus sûr de lui possible. Il n’avait pas envie qu’elle ressente sa peur, même s’il savait parfaitement qu’elle n’était pas dupe non plus. Ils n’avaient aucune idée de quand elle allait être guérie, si elle guérissait un jour. Edward posa sa main une seconde sur le front de sa sœur, qui était encore énormément brulant. Il fallait vraiment qu’un remède soit rapidement trouvé. « En attendant, je suis à ton service pour t’emmener tout ce dont tu as besoin. »

Parce qu’elle ne pouvait évidemment pas sortir de sa chambre. Ils n’avaient pas vraiment le choix, ils ne pouvaient pas prendre de risque. Preston était humain toujours après tout, il ne faudrait pas qu’il tombe malade. Parce que là, le cadet ne savait pas du tout comment il s’en sortirait s’il devait gérer son frère et sa sœur malade, plus les affaires familiales. Et puis, ce n’était pas raisonnable pour l’état de santé d’Ambre non plus de sortir. Autant dire que tant qu’elle ne serait pas guérie, elle allait devoir rester enfermée…
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mer 26 Oct - 18:27


L'inconnu est porteur d'angoisse
Ç

Ambre parvint à esquisser un fin sourire quand son frère lui promit de la conduire s’empiffrer dehors dès qu’elle serait guérie. Les motifs pour elle de sourire n’étaient plus vraiment nombreux, alors elle les prenait où elle pouvait. Ces derniers temps, elle était trop affaiblie et trop angoissée pour vraiment songer à quoi que ce soit de positif. Ses pensées l’entraînaient bien souvent sur un terrain glissant. À son âge, elle ne prenait plus la mort en elle-même pour quelque chose d’abstrait, puisque ses parents y avaient succombé, mais la sienne à elle de mort, si, parce qu’elle l’avait perçue comme quelque chose de très lointain. Mais plus maintenant. Et c’était terrifiant de penser à l’après… en se disant qu’il n’y en aurait peut-être pas. Peut-être jamais. Alors sourire était difficile… mais pas infaisable. Depuis qu’Edward pouvait de nouveau lui rendre visite et qu’Hardwick ne squattait plus sa chambre, c’était déjà un peu plus simple, en tout cas. Et même si elle ne croyait pas forcément au discours optimiste de son frère (qui n’y croyait sans doute pas vraiment lui-même), c’était plutôt agréable de faire semblant. Elle aimait l’idée de pouvoir ressortir à l’air libre comme avant, et en pleine possession de ses moyens qui plus est. Elle aimait l’idée de passer du temps avec son frère et de se gaver de cochonneries en sa compagnie. Ça ne lui ferait pas de mal, d’ailleurs, parce que pour le peu qu’elle réussissait à se nourrir, elle ne devait plus avoir que la peau sur les os, elle qui était pourtant gourmande de nature ! Mais oui, peut-être que tout se résoudrait, qu’elle était trop prompte à se montrer amère et défaitiste… Il n’y avait malheureusement qu’une seule façon de le savoir : attendre.

-Si j'avais su qu'il fallait que je sois à l'article de la mort pour que tu sois aux petits soins comme ça pour moi, je l'aurais fait il y a un bail !
s'autorisa-t-elle à plaisanter doucement. C'est vrai que ce serait sans doute l'une des seules fois de sa vie où elle pourrait espérer voir son frère à son service. En d'autres circonstances, elle en aurait usé et abusé. Mais c'était ça le pire : elle ne s'en sentait même pas la force ni le courage. Ça se passe comment, dehors ? Dis-moi toutes les dernières nouvelles, même celles dont on se fout complètement !

Elle ne s'était jamais intéressée aux informations ou aux potins qui ne concernaient pas directement le petit cercle fermé de sa salle de classe, mais elle voulait faire exception. Ça lui ferait du bien d'entendre que le monde extérieur existait encore, que la vie continuait malgré tout hors des murs de sa chambre. Parce que parfois, l'air de rien, elle avait des doutes. Elle avait le sentiment parfois que la période avant-maladie datait d'il y a une bonne éternité. Tout ça, ça lui remettait les pieds sur terre.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mar 27 Déc - 22:33

Ambre & Edward
L'inconnu est porteur d'angoisse.
Edward afficha un sourire en coin quand Ambre se permit de plaisanter en affirmant que si elle avait su qu’elle devait être à l’article de la mort pour qu’il soit à ses petits soins, elle l’aurait fait avant. Le jeune homme se doutait que si sa sœur avait été en forme, elle aurait pu profiter énormément de cette situation. Elle aurait abusé de la situation vraiment d’ailleurs, mais en même temps c’était ce qu’il aurait fait aussi dans sa situation. Sauf qu’elle n’était pas aussi en forme que ça et Edward préférait considérer cela le plus légèrement possible, ce qui n’était pas vraiment évident. Edward avait envie de garder espoir le plus possible, mais ce n’était pas évident quand il avait sous les yeux sa jeune sœur dans cet état. Évidemment, Edward ne pouvait qu’avoir envie d’être au service de sa jeune sœur en cet instant précis, parce qu’elle n’allait pas bien et qu’il ne pouvait qu’avoir envie de la soutenir du mieux qu’il pouvait. Comme s’il ne pouvait pas le faire autrement. D’accord, on ne pouvait pas vraiment dire que le jeune homme était vraiment avenant envers les autres, mais quand même quand il était question de sa sœur il savait faire des efforts. Surtout en de telles circonstances.

« N’en profites quand même pas trop. »

Affirma-t-il sur le ton de la plaisanterie. Au vu de la situation, ils ne pouvaient pas vraiment se permettre de plaisanter, mais en même temps ça faisait quand même du bien. Un peu de légèreté ne pouvait pas leur faire de mal de toute façon. Rien ne pouvait rendre ce moment pire qu’il ne l’était. Rien ne pouvait vraiment soulager le jeune homme d’ailleurs, qui craignait tellement de perdre sa jeune sœur à cause de cette horrible maladie. Il n’avait aucune envie de penser comme ça, mais il ne pouvait pas non plus s’empêcher d’avoir peur de la perdre. Ils avaient déjà bien trop perdu tous, les Baker, ils n’avaient pas besoin de ça en plus.

« Il fait chaud. »
Reprit-il quand Ambre lui demanda de lui raconter ce qui se passait dehors. Franchement, le jeune homme ne voyait pas vraiment ce qu’il pouvait raconter à la jeune femme, mais il voulait bien faire l’effort. Même si franchement, il ne sortait pas du tout assez pour avoir des choses à raconter à sa jeune sœur. « C’est un peu mort en fait dehors. » Ça ne servait à rien de mentir après tout. Les rues étaient un peu vides quand même dehors, parce que les gens étaient soit malades, soit près de leurs proches malades, soit ils avaient bien trop peur pour sortir dans la rue. « Il est temps que tu te remettes vite pour qu’on puisse profiter pleinement du vide de dehors. »

Edward n’avait aucune envie de penser au fait qu’Ambre était malade, mais ça revenait forcément toujours sur le tapis. Il ne pouvait malheureusement pas faire grand-chose en dehors d’espérer qu’un remède allait être trouvé et que sa sœur allait être sauvé.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mer 28 Déc - 22:53


L'inconnu est porteur d'angoisse
-J

e vais me gêner, répliqua Ambre dans un léger sourire quand son frère lui laissa entendre que ce n’était pas parce qu’il était aux petits soins pour elle qu’elle devait en profiter.

Elle devait bien avouer que d’évoquer de cette manière sa maladie et ses conséquences lui faisait du bien. Cela permettait de dédramatiser la situation, même s’il était absolument certain qu’elle était bel et bien dramatique, en effet. Ambre envisageait avec de plus en plus de sérieux l’idée qu’elle ne se remette jamais du mal qui la rongeait si profondément, si douloureusement. Quand elle s’endormait, elle fermait les yeux avec l’angoisse qu’il s’agisse de son dernier sommeil, de ne jamais se réveiller. Jusqu’ici, elle avait toujours rouvert les yeux, mais elle ne trouvait plus vraiment cela normal, elle songeait que c’était une chance, quelque part. Une autre chance, pour elle, c’était la présence d’Edward et la complicité qu’ils avaient tous les deux. Là, vraiment, elle ne savait pas comment elle ferait si elle ne pouvait avoir son aîné auprès d’elle. Ils se disputaient tout le temps, dernièrement, mais c’était agréable de voir que quand la situation exigeait vraiment d’eux qu’ils soient forts et unis, ils étaient capables de faire front l’un comme l’autre avec force et détermination, ce n’était pas rien tout de même, surtout en de telles circonstances. En vérité, elle ne comptait pas abuser de la gentillesse et de la générosité de son frère, même s’il était amusant de prétendre le contraire. Qu’aurait-elle de toute façon pu exiger de plus de sa part que ce qu’il faisait déjà pour elle ? Edward faisait preuve d’une considération infinie avec elle, de celles que d’autres ne seraient jamais capables de lui imaginer, tout simplement parce qu’ils la connaissaient moins bien qu’elle (même si une autre se partageait avec elle cette faveur, mais elle n’avait aucune envie d’y penser).

Ce fut avec autant d’attention que ce que lui permettait un esprit nettement embrumé par la maladie qu’elle écouta Edward lui apprendre ce qui se passait à l’extérieur, même si son frère n’avait manifestement pas grand-chose à lui dire. Il faisait toujours une chaleur à crever dehors, et plus personne n’osait sortir, de crainte de fondre sur place, sans doute, et plus encore d’être contaminé par la maladie qui avait déjà fait tant de ravages.

-Avec la poisse qu’on a, je serai capable de sortir après tout le monde et on en profitera même pas, observa-t-elle, pas tant pessimiste qu’avec humour… Non, parce que quitte à être pessimiste, elle aurait affirmé que de toute façon, elle ne quitterait plus jamais cette chambre. Elle le pensait bien souvent d’ailleurs. Mais elle n’avait pas envie d’assommer son frère de ses propres pensées négatives. Tu vas bien, toi ? Et Preston ?

Parce que quand elle parlait de ce qui se passait dehors, elle pensait bien évidemment à tout ce qui pouvait se passer dans le village, mais dehors, c’était tout autant tout ce qui se déroulait en dehors de sa chambre. Elle voulait être certaine que si elle était a plus mal, ses deux frères allaient bien, au moins.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mar 14 Fév - 16:42

Ambre & Edward
L'inconnu est porteur d'angoisse.
Edward afficha un nouveau sourire quand sa sœur lui fit comprendre qu’elle n’avait pas l’intention de se gêner pour profiter de l’avoir à son petit soin. Il savait bien que ce n’était pas vraiment le cas, qu’elle n’avait de toute façon pas besoin de quoi que ce soit pour qu’il soit déjà au petit soin pour elle, mais il aimait qu’ils prennent tout cela avec un peu de légèreté. Ça n’arrangeait pas la situation, ça ne changeait pas le fait qu’Ambre était malade et que le cadet des Baker ne savait pas si sa sœur allait s’en sortir. Cela n’enlevait pas le fait qu’Edward avait peur à chaque fois qu’il passait le pas de la porte de sa chambre, il avait peur qu’elle ne respire plus. Rien n’allait pouvoir changer ça et justement, autant qu’ils parlent un peu plus légèrement. Parce que ce n’était pas en s’apitoyant sur le sort qu’ils allaient arranger plus les choses. Et puis, ainsi, le jeune homme avait envie d’insuffler un peu d’espoir à sa jeune sœur. Pour qu’elle continue de se battre et qu’elle ne baisse pas les bras, même si ça ne devait pas être évident. Mais au moins, elle devait se rendre bien compte qu’elle n’était pas seule, même si Preston ne pouvait pas venir la voir.

Edward apprécia donc tout autant d’entendre sa sœur plaisanter sur le fait qu’avec la poisse qu’elle avait, elle allait pouvoir de nouveau sortir de chez eux qu’une fois que tout le monde pourrait aussi le faire et ils ne pourraient pas profiter du vide des rues du village. Le jeune homme préférait largement l’entendre affirmer qu’elle allait s’en sortir – même s’il se doutait qu’elle n’y croyait peut-être pas autant que ça – plutôt que de laisser sous-entendre qu’elle n’allait jamais pouvoir sortir. Bien sûr, ils ne pouvaient pas ignorer ce détail, ils ne pouvaient pas faire comme s’ils n’y pensaient jamais, mais ça ne servait à rien de le dire. Autant qu’ils se contentent surtout de parler du fait qu’elle allait guérir et donc qu’elle allait se promener de nouveau dans les rues. Le jeune homme se contenta donc de lui adresser un sourire, qu’il forçait un peu. C’était vraiment difficile de la voir dans cet état et de se sentir parfaitement inutile. Edward n’avait aucun moyen de réellement la soulager, il ne pouvait pas non plus la sortir de son lit. Il aimerait pourtant, s’il y avait une solution, il aurait été la chercher tout de suite.

« Je vais bien. » Répondit-il alors, quand Ambre lui demanda s’il allait bien. Ça pouvait être mieux bien sûr, mais ça pouvait être pire aussi. Au moins, il pouvait entrer dans la chambre de sa sœur et lui tenir compagnie, ce qu’il n’avait pas pu faire au début. C’était mieux… mais ça serait parfait une fois qu’elle allait sortir de ce lit. « Et Preston… il travail là, donc je suppose que ça doit aller. »

Il n’avait pas forcément plus parlé à son aîné maintenant qu’il ne le faisait avant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mar 14 Fév - 19:32


L'inconnu est porteur d'angoisse
-A

mbre esquissa un fin sourire quand son frère lui affirma qu'il allait bien. Elle voyait bien qu'il aurait pu être mieux, et elle devinait qu'elle était en grande partie responsable du fait qu'il n'était pas au meilleur de sa forme, mais elle était quand même contente de le voir fort, suffisamment fort pour lui affirmer qu'il allait bien. Si lui s'effondrait, s'il n'était pas fort pour eux deux, elle avait la conviction qu'elle n'allait pas s'en sortir. Elle avait besoin de son optimisme, même s'il était feint, pour parvenir à mieux appréhender sa situation, et pour supporter sa situation. Quand elle l'entendait affirmer qu'il allait bien, eh bien, elle avait envie de se battre un peu plus. Même si, concrètement, elle ne savait pas trop comment s'y prendre. Il ne suffisait pas de vouloir aller mieux pour aller mieux. Sinon cette maladie n'aurait pas déjà fait tant de morts... des morts dont elle pourrait bien faire partie si les choses continuaient ainsi. Mais optimiste, il fallait qu'elle reste optimiste. Elle avait encore des choses à vivre, plein de choses à vivre. Edward ajouta que ça devait aller, pour Preston. Sans grande surprise, le jeune homme était à son travail. Certaines choses ne changeaient pas. La jeune femme était à l'article de la mort, mais Preston, inébranlable, continuait de travailler pour toutes la famille. Son attitude pouvait bien se comprendre... Pour autant, la demoiselle se sentit presque vexée en entendant son interlocuteur lui apprendre cela au sujet de son aîné. Pourtant, c'était normal qu'il bosse, la vie devait continuer. Ambre, en bonne égoïste, avait par moments envie que la vie s'arrête à la frontière de sa chambre, mais ce n'est pas comme ça que les choses fonctionnent... Preston continuait de vivre et de travailler, Edward continuait de vivre et de roucouler avec sa blondasse. Sans qu'elle puisse le contrôler, un soupir s'échappa des lèvres de la jeune femme.

-Ouais... ça devrait pas me surprendre.
Elle marqua une pause. Je suis sûre qu'il s'en fout, en vrai, dit-elle.

Elle faisait mine de plaisanter, mais elle le pensait un peu. Elle avait le sentiment que Preston s'en moquait, tout simplement. Elle savait bien que ça ne devait pas être totalement vrai, mais il ne faisait pas grand-chose pour le lui montrer. Edward était présent pour lui, lui... D'accord, Edward, en tant que créature, pouvait s'occuper de lui, Preston n'y pouvait rien s'il était humain... mais quand même. Elle n'avait aucune nouvelle de lui, ou bien seulement des nouvelles très indirectes. Il bossait tout le temps. Tout le temps. Peut-être en partie pour supporter la situation, d'ailleurs... mais elle n'était pas dans sa tête, elle n'avait aucun moyen d'être sûr, elle n'en avait pas le moindre. Elle avait peur, aussi. Et si elle mourait sans avoir pu reparler à Preston ? Ils se prenaient souvent la tête, mais elle aimait son frère quoi qu'il en soit. Ses deux frères.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Mer 5 Avr - 17:25

Ambre & Edward
L'inconnu est porteur d'angoisse.
Quand Edward vit Ambre soupirer, il savait exactement ce que cela signifiait. Il savait que ça avait un rapport avec le fait que Preston passait son temps à travailler. Le jeune homme aurait très bien pu mentir, dire à sa sœur que son frère passait son temps à lui parler d’elle, qu’il était au plus mal. Mais non, il lui disait la vérité et en même temps, ça n’enlevait pas le fait qu’il puisse être mal. Edward regretta un peu d’avoir dit les choses de cette manière, même si c’était la stricte vérité. Mais il se doutait que ce n’était pas si évident que ça, qu’il ne pouvait pas juger vraiment Preston sur son comportement et sur sa façon de gérer les choses. Ça l’emmerdait un peu, mais en cet instant précis, le jeune homme ne pouvait pas vraiment laisser sa sœur dire ça de son frère, il avait envie de prendre la défense de Preston. Et pourtant, c’était rare qu’il le fasse. Au contraire, Edward avait même tendance à vraiment l’enfoncer dès qu’il le pouvait. Sauf qu’il fallait bien qu’il reconnaisse que son aîné n’était pas si… pire que ce qu’il pensait. Après tout, contrairement à Ambre, il n’avait pas vraiment posé de problème en apprenant qu’il avait épousé Jane en cachette et en apprenant qu’il voulait qu’elle vive avec eux maintenant. Alors qu’Ambre ne manquait pas une occasion de lui rappeler le fait que ça l’emmerdait sérieusement. Alors oui… en cet instant précis, le jeune homme avait juste envie de défendre son aîné et c’était une première.

« Je ne pense pas non. » Dit-il alors, sérieusement. Il aurait pu continuer de plaisanter, aller dans le sens d’Ambre, mais il ne le faisait pas. Parce qu’il n’avait pas envie qu’elle pense sérieusement que Preston n’en avait que faire d’elle. En cet instant précis, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie qu’elle ne pense pas comme ça, au cas où… parce que même s’il n’avait pas envie de se laisser emporter par le pessimisme, il ne pouvait pas non plus complètement oublier le fait qu’elle risquait de mourir. Et s’il devait lui arriver quelque chose, le jeune homme ne voulait pas qu’elle pense que leur aîné ne l’aimait pas… « Tu sais bien comment il est, il a besoin de se sentir utile. » Ça lui arrachait quand même clairement la gueule de devoir « complimenter » son frère aîné. « Et comme il ne peut pas venir te voir… » Edward n’était pas dans la tête de son frère, mais il se doutait quand même que cette situation était loin d’être évident pour lui. Parce qu’il ne pouvait même pas entrer dans la chambre de sa sœur. Et Edward savait à quel point c’était horrible de devoir s’arrêter de l’autre côté de la porte. « Ça doit lui permettre de… ne pas trop penser à tout ça. »

Depuis quand on final Preston était trop plongé dans le travail ? Depuis qu’il avait à charge les biens familiaux oui, mais surtout depuis le décès de leur père.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Jeu 6 Avr - 0:29


L'inconnu est porteur d'angoisse
I

ncroyable mais vrai, Edward était vraiment en train de prendre la défense de son frère aîné. Ambre ne se souvenait même pas de la dernière fois où un cas de figure de la sorte s'était présenté, elle n'était même pas sûre, en réalité, que cela soit arrivé un jour (comme quoi, la maladie pouvait toujours avoir quelques effets positifs, mais rapidement quand même, n'exagérons rien). Et la jeune fille, si elle mettait sa déception et sa mauvaise foi de côté, devait bien reconnaître à Edward qu'il n'avait pas tort, et que son raisonnement était sans doute le bon. Ce n'était pas pour rien si Preston travaillait d'arrache-pied comme il le faisait depuis la mort de leurs parents, il essayait de leur garantir la meilleur vie à tous les trois, les Baker restants, et c'était sûrement aussi une manière de surmonter son deuil, d'affronter la douleur du mieux possible. Le boulot devait être pour lui une échappatoire, d'autant plus utile en l'occurrence que même s'il devait vouloir agir, il en était proprement incapable, en définitive, puisqu'il lui était interdit de franchir la porte de sa chambre. Oui, l'attitude de Preston se justifiait, mais Ambre avait du mal à ne pas lui en vouloir malgré tout. Mais ce n'était pas contre lui, au final, c'était plus contre la situation en général, cette situation merdique dans laquelle ils étaient enfermés, et dont l'issue serait fatale. Et puis, ce n'était pas juste de la colère, qu'elle ressentait, il y avait de la peur, aussi. Elle se sentait un peu mieux (moralement du moins, parce que physiquement, son état empirait) depuis qu'Edward pouvait lui rendre visite régulièrement et qu'elle avait trouvé sa chambre pour elle-même, mais elle était quand même terrifiée à l'idée de ne jamais sortir de cette chambre, de partir sans avoir pu reparler à Preston.

-Si on m'avait dit un jour que tu prendrais la défense de Preston comme ça...
Elle esquissa un fin sourire, mais celui-ci devait davantage ressembler à une grimace, en réalité. Comme quoi, ça aura au moins servi à ça. Ca, sa maladie, donc, qui la consumait petit à petit et au sujet de laquelle elle se voyait de moins en moins capable de se montrer optimiste. Elle avait peur, vraiment très peur. Et elle ne pensait pas que cette crainte soit réellement infondée. A ce stade, il ne fallait pas se leurrer. Si elle réussissait véritablement à s'en sortir, ce serait un putain de miracle, ni plus ni moins, mais il ne fallait pas trop y compter quand même. Tu pourras lui dire, la prochaine fois que tu le verras, qu'il me manque... ? Elle versait dans le sirupeux, mais tant pis. Puisqu'il ne lui restait sans doute plus beaucoup de temps de toute manière, ce n'était pas comme s'il y avait vraiment le moindre regret à avoir.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Ven 26 Mai - 21:33

Ambre & Edward
L'inconnu est porteur d'angoisse.
Edward poussa un soupir quand sa sœur souligna le fait qu’Edward venait de prendre la défense de son aîné. Si on le lui avait dit aussi, il ne l’aurait pas cru. Et pourtant, en cet instant précis, il prenait bel et bien la défense de Preston. Et le pire, au final, c’était qu’il pensait les mots qu’il venait de prononcer. En soit, le jeune homme aurait très bien pu mentir, il aurait pu affirmer cela dans le seul but de soulager un peu sa jeune sœur et qu’elle ne se ronge pas avec ça alors qu’il ne lui restait peut-être pas beaucoup de temps. Mais il ne mentait pas, il le pensait vraiment. Preston n’était pas très doué avec les autres, mais au final c’était un trait des Baker ça. Edward non plus n’était pas vraiment doué avec les autres, surtout avec son frère et sa sœur. Il était peut-être temps qu’il mette un peu d’eau dans son vin, même si ce n’était pas facile. Il ne pensait pas que son aîné n’en avait rien à foutre de sa sœur. Si c’était lui qui s’était retrouvé dans un lit mourait, il l’aurait peut-être cru. Mais pas là, il savait bien que Preston tenait trop à Ambre pour s’en foutre. Et s’il travaillait comme ça… c’était parce qu’il ne pouvait rien faire d’autre. Edward était heureux de pouvoir de nouveau entrer dans la chambre de sa sœur, il se sentait moins inutile maintenant. Il n’avait plus autant l’impression de tourner en rond dans une cage, sans qu’il ne puisse franchir le pas de la porte. Preston, de son côté, ne pouvait donc pas entrer. Oh, il devait en avoir envie, mais il ne le faisait pas. Pour le moment en tout cas. En attendant, Edward voulait donc bien le défendre auprès de sa sœur, même s’il supportait moins de l’entendre que la maladie avait eu au moins ça de bon. À choisir, le jeune homme aurait préféré continuer de cracher sur son aîné et ne pas voir sa sœur malade… mais ça.

« Je lui dirais, promis. »
Edward n’aimait vraiment pas entendre parler sa sœur de cette manière, mais en même temps il savait que la situation était bien trop dramatique pour qu’ils fassent comme si tout allait bien. Le jeune homme avait envie de croire que sa sœur pouvait encore s’en sortir, qu’un remède pouvait être trouvé, mais plus le temps passait, moins les chances étaient de leur côté. Pour le moment, le jeune homme ne pouvait que tenter d’insuffler encore un peu de courage à Ambre et passer les messages qu’elle voulait faire passer. Preston sera sans doute heureux d’entendre qu’il lui manquait, heureux et malheureux en même temps. « Mais tu vas le retrouver bientôt. »

Ajouta-t-il alors, ne pouvant pas s’empêcher de le faire. Parce qu’il ne voulait pas que sa jeune sœur se laisse aller au défaitisme, elle devait continuer de se battre tant qu’elle le pouvait. Parce qu’il ne fallait pas qu’elle meurt avant qu’un remède soit trouvé.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Lun 29 Mai - 21:44


L'inconnu est porteur d'angoisse
A

mbre fit de son mieux pour esquisser un fin sourire en réponse à son frère quand ce dernier lui promit de lui transmettre le message, de dire à Preston de la part de sa cadette qu’il lui manquait. Ce n’était clairement pas une requête habituelle, les Baker n’était jamais très démonstratifs quand il s’agissait de dévoiler leurs sentiments. De manière générale, ils préféraient s’exprimer en gueulant qu’en se disant clairement les choses, mais Ambre le savait, les occasions allaient bientôt lui manquer d’ouvrir son cœur à ses frères. Alors oui, elle était du genre terriblement fier, ça elle ne pouvait pas le nier une seule seconde, tout au contraire, mais il y avait des moments où elle savait qu’il n’était plus temps de laisser parler son orgueil à sa place, elle se devait, pour Preston, pour Edward, de s’exprimer comme elle le ressentait. Elle n’avait pas pu dire à ses parents tout ce qu’elle aurait voulu leur dire avant qu’ils ne partent, elle avait plein de regrets à ce sujet, elle ne voulait pas revivre ça, et elle ne voulait pas non plus infliger cela à ses deux frères. C’était donc sans le moindre regret qu’elle avait dit ce qu’elle pensait de Preston… et à raison. Elle sentait vraiment qu’elle n’avait plus beaucoup de temps devant elle. Edward pouvait bien parler, elle était très bien placée pour savoir comment elle se sentait, elle savait bien qu’elle déclinait et que ce déclin était de plus en plus violent à mesure que les jours passaient. Il allait arriver un moment où elle ne serait plus capable de dire du tout… Et les encouragements d’Edward n’avaient plus le don de l’apaiser, à présent. Son destin était scellé, elle était convaincue de cela.

-Dis pas de connerie
, répondit-elle sans perdre le fin sourire qu’elle avait eu tant de peine à accrocher à ses lèvres, une manière de faire comprendre à son frère qu’elle se faisait à l’idée, progressivement, de sa fin prochaine, même si elle n’avait pas la moindre envie de mourir, et il fallait que le jeune homme, de son côté, fasse de même. Se raccrocher au moindre petit espoir, ça ne servait à rien, ça se contentait de vous faire mal, et elle ne voulait pas infliger encore plus de mal encore à ses frères. On sait tous les deux que c’est pas vrai.

Non, il était quasiment certain qu’elle ne reverrait plus jamais Preston, elle allait mourir sans l’avoir revu, mais avec l’assurance qu’elle ne l’aurait pas condamné à un sort aussi horrible que le sien. Il était vivant, et il était en bonne santé, c’était ce qui comptait, mieux valait se concentrer sur ceux qui avaient toutes les chances de vivre plutôt que sur ceux qui n’en avaient pas la moindre, et elle pensait bien pour sa part partir avant d’avoir réussi quoi que ce soit. C’était comme ça. Tout le monde devait mourir un jour. Mais elle aurait préféré vivre plus longtemps, quand même.

-J’ai juste envie de fermer les yeux…




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   Jeu 27 Juil - 14:34

Ambre & Edward
L'inconnu est porteur d'angoisse.
Edward ne pouvait définitivement pas juste baisser les bras, perdre complètement espoir. Même si c’était peut-être en vain, même s’il se voilait sans doute clairement la face, le jeune homme n’avait pas envie de se résigner au fait que sa sœur allait mourir. Il savait bien qu’elle allait mourir un jour, mais ce n’était pas comme ça que les choses devaient se passer. D’ailleurs, il avait toujours pensé que c’était lui le premier des trois à partir en premier, avec la vie qu’il avait. Donc, non, vraiment, il ne parvenait pas à se faire à l’idée que sa sœur allait peut-être mourir. Ça ne pouvait pas arriver, ça n’avait pas le droit d’arriver. Même s’il se voilait la face, Edward préférait largement se rattacher au peu d’espoir qu’il avait encore. Il n’avait aucune idée de comment elle allait survivre, parce qu’il semblait évident qu’un remède n’allait jamais être trouvé – mais en réalité, si, comme quoi – mais dans tous les cas il n’avait pas l’intention de laisser sa sœur s’en aller. Il était en réalité impuissant, mais ça lui était égale. Après tout, Jane avait bien réussi à s’en sortir, il devait donc croire qu’un miracle pouvait très bien arriver. De toute façon, il n’avait vraiment pas le choix. Quoi que puisse penser Ambre, il n’avait aucune envie de se dire qu’elle allait mourir. Qu’elle n’allait pas pouvoir voir encore Preston. Sur ce point, de toute façon, Edward se doutait que son frère ne tiendrait sans doute pas jusqu’au bout sans venir la voir, surtout s’il savait que ses dernières heures étaient venues. Mais ce n’était pas le point. Edward avait vraiment envie de croire que sa sœur allait s’en sortir, parce qu’il ne pouvait pas se résigner du contraire. Même s’il devait en souffrir plus encore, parce qu’il tomberait de plus haut. Il n’en avait que faire. Dans tous les cas, il ne pouvait pas croire qu’il allait perdre sa sœur.

Le jeune homme ne répondit rien quand Ambre affirma qu’ils savaient tous les deux qu’elle n’allait pas pouvoir voir Preston. Il savait parfaitement que ça ne servait à rien qu’il affirme que c’était le cas, qu’elle allait s’en sortir, parce qu’il voyait bien que ça ne serait pas utile. Ça n’allait pas lui permettre de se sentir mieux, elle n’allait pas avoir plus d’espoir. Parce qu’elle n’en avait plus, le jeune homme le voyait bien. Elle s’était résignée au fait qu’elle allait mourir. Mais ce n’était pas un souci, si elle n’avait pas d’espoir, Edward en aurait pour deux. Il ne laisserait pas partir, il était hors de question.

« Je vais te laisser te reposer. » Dit-il doucement, quand elle affirma qu’elle avait juste envie de fermer les yeux. Malheureusement, Edward ne pouvait qu’y voir un autre sens, qui avait le don de lui tordre les boyaux. Il n’avait aucune envie de s’en aller, mais il sentait bien qu’il valait sans doute mieux qu’il laisse un peu Ambre tranquille. Le temps pour lui de se regonfler dehors pour revenir en force ensuite, remplit d’espoir.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'inconnu est porteur d'angoisse. (Ambre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Please, forgive me ♣ Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Le Porteur de l'anneau favori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-