Partagez | 
 

 La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Ven 14 Oct - 18:38


La vérité sort de la bouche des mourants.
C

es derniers temps, quand Déa était auprès d'Hélio, elle ne parvenait pas à se sentir complètement avec lui. Elle le regrettait sincèrement, il n'avait pas à essuyer les plâtres, mais elle n'y pouvait rien. Si elle se sentait toujours un peu mieux en compagnie de celui qui était désormais son petit ami officiel, elle ne pouvait pas totalement se vider l'esprit et lui accorder toute l'attention qu'il méritait. Parce que, invariablement, ses pensées allaient vers Léo. C'était normal, après tout, son meilleur ami était entre la vie et la mort, et son état empirait de jour en jour, logique qu'elle ne sache pas faire totalement abstraction de cette information. Mais ceci dit, elle savait quand même que si tout cela lui tenait tant à cœur, c'était parce que Léo était au-delà d'un meilleur ami pour elle, et c'était ce qui la mettait mal à l'aise vis-à-vis d'Hélio. Elle n'était pas honnête avec lui, et elle avait d'autant plus l'impression de profiter de lui maintenant qu'elle se servait de sa présence pour se consoler du mal qu'elle éprouvait autrement. À ses côtés, elle n'allait certes pas bien, mais elle se sentait quand même mieux... Ce qui ne l'empêcha pas d'écourter son rendez-vous avec le buveur de sang dans l'optique de passer la soirée en compagnie de Léo. C'était affreux à dire, mais elle avait de plus en plus peur, en ce moment, que Léo meure et qu'elle ne soit pas là, qu'il passe ses derniers instants seuls. Pour le moment, ses recherches n'avaient rien donné, pas l'ombre d'un remède à l'horizon. Alors forcément, même si elle détestait s'abandonner au pessimisme, elle envisageait le pire. Dès qu'elle l'avait pu, elle était retournée chez elle.

-Je suis rentrée !
dit-elle d'une voix forte, à peine eut-elle mis un pied à l'intérieur afin de signaler sa présence.

Elle n'attendait pas la moindre réponse de la part de Léo, n'attendant pas non plus davantage pour se précipiter dans la chambre du jeune homme. Elle avait juste besoin de la voir, s'assurer qu'il était toujours là. Elle ne put s'empêcher de se sentir un peu soulagée en voyant qu'il était toujours en vie... Mais le soulagement laissa vite place à l'inquiétude en constatant l'état où il se trouvait. Elle l'avait déjà vu au pire de sa forme... mais là, c'était pire que pire.

-Comment tu vas ?
demanda-t-elle avec douceur, sachant d'avance que la réponse n'allait absolument pas lui plaire, déposant une main sur son front brûlant.

Vraiment, son état était alarmant. Elle faisait de son mieux pour ne pas trop laisser voir son inquiétude, elle ne voulait pas l'inquiéter à son tour, mais il était de plus en plus difficile de faire bonne figure... Elle s'en voulait vraiment.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 16 Oct - 16:45

Déa & Leopold
La vérité sort de la bouche des mourants
Leopold ne savait pas du tout depuis combien de temps il était malade, il avait complètement perdu le décompte des jours. Au début, il parvenait à se dire qu’on était le matin et qu’un nouveau jour arrivait, maintenant il ne savait plus. Quand il ne dormait pas, il fixait le plafond ou le mur (cela dépendant un peu de la position dans laquelle il se trouvait), à attendre que le temps passe et que le sommeil l’emporte de nouveau. De temps à autre, il avait de la visite. Déa, bien sûr, qui passait énormément de temps avec lui, Perséphone de temps en temps aussi. Pas Andrew parce qu’il ne pouvait pas, mais Léo pensait savoir que son meilleur ami se faisait du souci pour lui. Du moins, il l’espérait. Peut-être qu’il était juste trop occupé à s’occuper de sa petite-amie et de leur enfant à naître. Comme Perséphone avait d’autres préoccupations (surtout au vu de sa condition), au même titre que Déa. Ils avaient tous bien mieux à faire que de se soucier d’eux et finalement, le jeune homme se demandait par moment s’il n’était pas un trop grand fardeau. Il ne pouvait pas s’empêcher, par moment à cause de la fièvre, de délirer et de se dire qu’ils seraient bien tous mieux sans lui. Il était un poids pour tout le monde en ce moment, incapable de sortir du lit. Heureusement qu’ils n’avaient pas souvent faim et qu’il ne parvenait pas à avaler souvent quelque chose, parce qu’il était bien incapable de prendre suffisamment de force pour manger. Il passait tout son temps dans son lit et il devait compter sur Déa pour l’aider. Sauf quand elle n’était pas là bien sûr, comme maintenant.

C’était complètement idiot bien sûr, mais quand Leopold avait ouvert les yeux ce jour-là (ou cette nuit-là), même ça il ne savait plus, il ne parvenait pas à savoir s’il y avait du soleil ou pas dehors, il s’était sentit particulièrement seul. Il ne sut pas combien de temps il resta réveillé avant d’entendre la porte d’entrée et la voix de Déa venant de l’entrée, annonçant qu’elle était de retour. Comme d’habitude, Léo ne bougea pas et ne dit rien. Il était bien incapable de bouger et de parler suffisamment fort pour qu’elle l’entende de toute façon. Mais il n’avait pas besoin de faire quoi que ce soit pour qu’elle vienne finalement dans sa chambre. Elle entra dans sa chambre – du moins, ce fut ce qu’il se dit, même s’il ne parvenait pas trop à le voir concrètement – et s’approcha de lui, lui demandant comment il allait en posant sa main froide sur son front. Le jeune homme ferma les yeux, profitant de la fraicheur de cette main qui devait sans doute être d’une température normale mais qui contrastait énormément avec son front brulant. Léo fut pris d’un frisson avant de prendre la parole, mais pas pour répondre à la question de Déa.

« Tu étais où ? »

Demanda-t-il difficilement d’une voix roque, presque inaudible.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 16 Oct - 17:19


La vérité sort de la bouche des mourants.
L

e front de Léo était brûlant, vraiment brûlant... sans surprise, bien sûr, mais elle ne pensait pas que sa fièvre ait déjà atteint un tel seuil auparavant, ce qui ne pouvait que l'inquiéter, bien sûr. Elle sentit un frisson le parcourir au contact de sa main contre sa peau, elle n'aimait vraiment pas ça. Il était évident que sa situation était alarmante, et elle ne s'était jamais sentie à ce point impuissante. Il ne répondit pas à cette question. Elle ne pouvait pas l'en blâmer. À ce stade, aucune réponse n'était nécessaire. Il était évident qu'il allait mal, très mal. Peut-être plus mal encore qu'il ne l'avait jamais été de toute sa vie. Et celle-ci pourrait bien prendre un tournant dramatique si rien ne s'améliorait. Déa sentit l'angoisse monter d'un cran en elle, lui donner des sueurs froides et lui compresser odieusement la poitrine. Quand Léo prit la parole, non pour lui répondre mais pour l'interroger, plutôt, elle sentit son angoisse monter d'un cran, mêlée de cette culpabilité qu'elle ne cessait jamais de ressentir quand elle s'éloignait un peu trop du jeune homme. S'il lui demandait où elle était, c'est qu'il avait cherché sa présence et n'avait obtenu que du silence en retour. Ça y est, elle s'en voulait... Elle l'avait pressenti, pourtant. Elle ne devait pas le laisser seul... Elle se jurait en tout cas maintenant qu'elle ne le ferait plus, pas tant en tout cas que son état n'aurait pas évolué. En bien, en mal... elle ne savait plus trop sur quoi fonder ses espoirs à présent, tout ce qu'elle savait, c'était que s'il s'était senti seul, elle comptait bien faire tout son possible pour que cela n'arrive plus.

-J'étais sortie
, répondit-elle, hésitante, un peu honteuse... Réponse qui au passage ne voulait rien dire car la maladie n'avait pas rendue Léo idiot, évidemment qu'il savait qu'elle était sortie, puisqu'elle n'était pas là... j'étais avec Hélio.

Elle culpabilisait d'avoir à répondre ça, pas parce qu'elle imaginait devoir affronter la jalousie (qu'elle pensait inexistante au demeurant, contrairement à la sienne) de son meilleur ami, mais parce qu'elle se reprochait à elle-même de roucouler et de passer du bon temps (même si cette notion restait relative vu les difficultés de Déa pour témoigner à son petit ami l'attention qu'il méritait - au final, elle foirait tout sur les deux tableaux) avec son petit ami, alors que son meilleur ami était à l'article de la mort et avait besoin d'elle. Elle faisait vraiment n'importe quoi. Elle en prenait plus conscience que jamais maintenant qu'elle avait Léo sous les yeux. Elle devrait prévenir Hélio : ces prochains temps, elle n'aurait plus de temps pour lui, un point c'est tout. Léo passait en priorité. Il était toujours passé en priorité.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Sam 29 Oct - 14:48

Déa & Leopold
La vérité sort de la bouche des mourants
Leopold savait bien que sa meilleure amie était de sortie, puisqu’elle n’avait pas été là quand il avait ouvert les yeux. S’il n’avait pas entendu la porte d’entrée, il aurait pu croire qu’elle se trouvait simplement dans une autre pièce, qu’elle dormait par exemple. Parce qu’il était évident qu’elle ne pouvait pas non plus passer son temps au chevet du malade qu’il était, qu’elle devait se reposer, qu’elle devait simplement vivre. Mais elle était sortie, il le savait. Et donc, il n’avait pas besoin qu’elle se contente de lui dire ça. Il se sentait vraiment mal, il ne pensait pas s’être sentit aussi mal un jour dans sa vie (même quand il avait attenté à sa vie), mais il n’était pas non plus idiot. Cependant, Déa reprit la parole pour préciser qu’elle était avec Hélio. A ces propos, le jeune homme ne put s’empêcher de sentir son cœur manquer un battement. Il aurait dû s’en douter, c’était après tout normal qu’elle passe du temps avec son petit-ami. Et puis, c’était sans doute bien mieux pour elle, ça lui évitait de devoir le supporter. Parce que mine de rien, il se doutait que ça ne devait pas être agréable pour elle de devoir jouer les gardes malades, alors qu’elle avait bien mieux à faire en compagnie de son petit-ami.

« Je le savais. »

Répliqua-t-il d’une voix un peu sèche, autant que lui permettait sa condition, avant de détourner son regard (alors qu'il ne le savait évidemment pas). Il ne pouvait pas aller ailleurs, il pouvait juste détourner les yeux pour fixer son regard sur le plafond au lieu de regarder sa meilleure amie. Ce plafond qui par moment lui donnait la sensation de tourner. Il avait envie de tenter un mouvement pour se retourner complètement et se mettre de dos à Déa, mais il savait d’avance qu’il n’avait pas assez de force pour ce simple mouvement. A part rester sur le dos, il n’arrivait vraiment à rien.

« Tu as bien fait. » Ajouta-t-il alors, amèrement, ne le pensant pas une seule seconde. Enfin, il aurait aimé ne pas le penser, mais au fond de lui le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il n’était qu’un boulet pour la sirène. Après avoir tenté de mourir, après qu’elle ait dû le surveiller avec Andrew, maintenant il n’était plus qu’un amas de fièvre dans un lit. Alors que ce Hélio était en forme sans doute et qu’il pouvait offrir tellement plus à Déa… tellement plus que lui, qui n’avait jamais été à la hauteur. « Tu devrais y retourner. »

Il était arrivé à un stade où il ne savait même plus s’il le pensait vraiment ou pas. Il n’avait pas envie qu’elle parte, mais il n’avait pas non plus envie d’être un boulet pour elle. Il n’avait pas envie qu’elle le voit dans cet état, mais il ne supportait pas quand elle n’était pas là. Tout cela, en sachant pertinemment qu’il avait de moins en moins de chance de s’en remettre. A quoi bon espérer puisque l’issue était inévitable.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Sam 29 Oct - 15:22


La vérité sort de la bouche des mourants.
D

éa sentit son cœur se serrer en voyant Léo détourner le regard en apprenant qu'elle était sortie avec Hélio, en bref qu'elle avait préféré "passer du bon temps" avec son petit ami, plutôt que de lui consacrer ce temps précieux, alors qu'il ne lui en restait peut-être pas beaucoup. C'était ainsi que la sirène interprétait les choses, en tout cas, et ça lui faisait du mal. Elle voulait pouvoir obtenir de lui, faute d'un geste ou d'un regard au moins un sourire. Elle en avait terriblement besoin mais elle ne l'exigea pas de sa part. Elle ne pouvait pas lui reprocher son attitude, elle ne le pouvait vraiment pas, elle l'avait mérité, elle avait été négligente. Seul Léo méritait son attention, lui et personne d'autre. Elle avait bien fait, finit-il par dire d'un ton un peu amer. Elle ne le croyait pas. Peut-être extrapolait-elle tout, mais elle pensait discerner un réel reproche dans le propos du jeune homme. Elle avait été absente, elle n'aurait pas dû. Elle ne devait plus le laisser seul, surtout pas. Elle ne le referait plus jamais. Et non, elle ne partirait pas, même si elle ne savait trop si cette dernière exigence était sincère ou non. Peut-être qu'il ne voulait pas qu'elle le voie dans cet état, peut-être parce qu'il avait besoin d'être seul... peut-être parce qu'elle l'avait déçu et qu'il lui en voulait, à présent... Peut-être. Peu importe, elle n'avait pas l'intention d'aller où que ce soit de toute manière. Elle voyait bien que Léo était au pire de son état. Peut-être même (elle détestait le penser mais il fallait bien) qu'il vivait ses derniers instants. Alors elle voulait être là, vraiment. Ne plus partir nulle part.

-Je ne vais nulle part,
répliqua-t-elle d'un ton ferme, tentant d'ignorer la froideur avec laquelle Léo s'exprimait. Après un moment d'hésitation, elle s'empara de ses mains pour les serrer dans les siennes. Puisqu'il lui refusait le moindre contact visuel, elle se raccrochait à ce qu'elle pouvait pour lui communiquer son soutien... et son amour, aussi, quelque part, cet amour qu'elle ne savait accorder qu'à lui, quelles que puissent être ses résolutions. Je reste avec toi. Elle marqua une légère pause. Je suis désolée, j'aurais pas dû te laisser seul, mais ça n'arrivera plus.

Et elle prononçait ces mots en toute sincérité. Peut-être Léo douterait-il de sa sincérité, il n'empêche qu'elle le pensait réellement. Elle s'en voulait à mort pour sa négligence, et l'atitude de Léo le lui faisait payer plus durement encore. Sa place était ici maintenant, avec lui, elle refusait qu'il supporte l'épreuve qu'il traversait présentement par lui-même. Il ne méritait pas ça. Et elle était l'une des rares personnes à pouvoir l'aider et le soutenir. Elle se devait d'être présente.

-Je serai toujours là pour toi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 30 Oct - 16:00

Déa & Leopold
La vérité sort de la bouche des mourants
Leopold ne savait plus vraiment où il en était, il se sentait tellement mal. Il avait un peu l’impression d’être quelque part sans y être complètement. Il avait regretté la présence de Déa quand il s’était réveillé et il avait accusé le coup quand elle lui avait dit être avec Hélio. Il ne parvenait même pas vraiment à savoir ce qu’il ressentait. Il lui en voulait et en même temps, il ne voulait pas qu’elle parte. Il ne voulait pas être un boulet pour elle, il ne voulait pas l’empêcher de vivre, mais il ne supportait pas l’idée qu’elle puisse vivre loin de lui juste. Quand Déa attrapa sa main, Léo ne put que tourner de nouveau son regard vers elle. Il se sentait si fatigué, si mal, il ne savait même pas s’il allait pouvoir encore tenir longtemps. Et pour quoi ? Pour finir par mourir comme tout le monde… Au final, il aurait peut-être mieux fait de réussir sa noyade, il aurait épargné des espoirs inutiles aux personnes qu’il aimait. Le jeune homme écouta attentivement les propos de son amie, appréciant de voir qu’elle n’avait pas l’intention de l’abandonner, qu’elle rester avec lui. Même s’il considérait qu’elle n’avait pas besoin de s’excuser, même s’il n’aimait quand même pas l’idée qu’elle soit avec Hélio. Quand il allait mourir – parce qu’il ne parvenait plus à croire autre chose – elle allait souffrir un peu, comme les autres, mais elle allait s’en remettre. Et elle allait vivre, avec celui qui la rendait sans doute heureuse. Elle vivrait, sans lui, ils vivraient tous sans lui. Andrew avec Penny et leur enfant, Jane avec Baker… Déa avec Hélio. Bizarrement ce fut cette dernière pensée qui lui serra plus le cœur. Le jeune homme savait que son amie était sincère quand elle affirmait qu’elle allait toujours être là pour lui, qu’elle ne le laisserait plus seule. Mais ça n’allait pas durer, à un moment donné elle n’aurait plus besoin de s’occuper de lui. Il ne serait plus rien. C’était sans doute la fièvre qui le faisait délirer de la sorte, mais il le pensait vraiment…

« Je sais… » Dit-il doucement, sa voie de plus en plus faible. Il tenta de serrer un peu la main de Déa, mais il n’y arrivait pas. « J’ai tout gâché. » Dit-il alors, presque pour lui-même. Il ferma un instant les yeux, il se sentait tellement faible et fatigué. Et il ne pouvait vraiment pas s’empêcher de penser à tout ce qu’il allait perdre à cause de cette maladie, de tout ce qu’il allait laisser derrière lui. Des regrets qui étaient en train d’étreindre son cœur. « Tu mérites tellement mieux que tout ça… » Reprit-il les yeux toujours fermé, il se sentait de plus en plus lointain. « Je n’ai rien vu… je me suis fait avoir, j’ai cru… » Il marqua une pause. « Et pourtant tout était là… si proche, juste devant moi. T’as toujours été là et j’ai tout gâché. »

Quand il ouvrit ses yeux de nouveau, ce fut pour les reporter sur le visage de Déa.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 30 Oct - 16:20


La vérité sort de la bouche des mourants.
L

eo daigna finalement tourner son regard vers elle. Déa en éprouva un mélange de soulagement et de tristesse. De soulagement, parce qu'elle ne supportait pas de le voir l'ignorer et lui en vouloir, parce qu'elle appréciait qu'il la sache sincère quand elle affirmait qu'elle serait toujours là pour lui, ce qui serait bel et bien le cas, quoi qu'il arrive. Et de tristesse, car le regarder droit dans les yeux ne laissait plus aucun doute quant à son état. Elle le sentait si mal qu'elle se demandait même si, à son chevet, elle n'était pas prête d'assister à son dernier souffle. Et sa voix était si faible... Elle eut le sentiment qu'on arrachait son cœur en deux. Et si elle perdait Léo, là, maintenant ? Elle ne s'en remettrait pas, comment pourrait-elle s'en remettre. Elle ne pouvait pas le perdre... elle ne voulait pas... Mais il fallait qu'elle reste forte, c'était important, il ne fallait pas qu'elle flanche sous ses yeux, elle devait lui communiquer de la force, autant que possible... Mais est-ce que ce serait vraiment utile. Léo divaguait. Ou lui donnait le sentiment de divaguer, en tout cas. Son propos était confus, Déa ne savait pas ce qu'elle devait en penser. De quoi est-ce qu'il parlait, exactement ? D'elle... ? D'eux... ? Était-ce seulement la fièvre qui le faisait divaguer, ou ce qu'il cherchait à dire était-il plus sincère et profond que cela ? Il devait avoir peur, peur de mourir, peur d'être abandonné parce qu'elle n'avait pas été là, c'était ça, ce que ça voulait dire. En tout cas, ces propos n'aidaient pas Déa à être moins inquiète, bien au contraire, elle avait le sentiment que Léo était en train d'abandonner, et dans ce cas, elle n'était pas sûre de suffire à elle seule à le ramener sur le rivage... comme elle y était parvenue l'autre fois.

-Qu'est-ce que tu racontes,
dit-elle doucement en libérant l'une de ses mains pour la déposer sur le front du jeune homme. Il était brûlant. Le contact de ses doigts contre sa peau en était presque douloureux. Et elle, elle faisait des efforts surhumains pour paraître calme et rassurante quand elle se sentait à deux doigts d'éclater en sanglots, de fondre en larmes. Tu n'as rien gâché du tout. Les doigts de sa main restés posés sur la sienne caressaient distraitement cette dernière en un geste d'apaisement qu'elle ne constatait pas vraiment, tout simplement naturel. Je suis toujours là, je ne t'abandonne pas, ajouta-t-elle qui préférait ne pas profiter des circonstances pour trop clairement interpréter ce qu'il lui disait. Elle savait bien ce qu'elle avait envie d'entre à travers ces mots, bien sûr, mais elle préférait se concentrer sur l'idée qu'il ait simplement peur d'être laissé seul, et voulait lui prouver que ça n'arriverait pas. Alors ne m'abandonne pas non plus, d'accord ? demanda-t-elle alors d'une voix plus tremblante qu'elle l'aurait voulue.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 30 Oct - 17:01

Déa & Leopold
La vérité sort de la bouche des mourants
Au final, Léo ne savait pas lui-même ce qu’il disait, ce qu’il pensait de tout cela. Il était incapable de se concentrer sur une seule pensée, il pensait à tout un tas de truc. Qui avait tous un rapport avec le fait qu’il se sentait de plus en plus décliner. Cela faisait un moment que le jeune homme n’avait plus vraiment d’espoir, même s’il savait qu’on cherchait un remède. Il sentait ses forces décliner de plus en plus, sans voir le moindre remède arriver. Autant dire qu’il n’avait guère d’espoir maintenant de s’en sortir. Et plus les heures passées, plus il se sentait mal. Il ne savait vraiment pas s’il avait encore la force de se battre, si ça valait vraiment le coup. Parce que dans tous les cas, il n’avait jamais rien fait comme il le fallait. Il le savait, il s’en rendait compte, sa vie n’était qu’une suite d’erreur encore et encore. Il n’avait pas agi comme il le fallait, il n’avait pas ouvert les yeux. Et ce n’était, finalement, que maintenant alors que son regard était brouillé par la fièvre qu’il avait le sentiment de voir clair pour la première fois de sa vie. Il avait eu tout à porter de main pour être heureux, il l’avait eu sous ses yeux tout ce temps sans la regarder.

Le contact de la main de Déa sur son front était presque douloureux tant elle lui semblait froide. Mais il n’avait aucune envie qu’elle l’enlève, il avait envie de pouvoir la sentir encore tant qu’il le pouvait. Parce qu’il se doutait qu’il n’allait surement plus pouvoir bientôt. Quand elle lui affirma qu’il n’avait rien gâché du tout, Léo ne pouvait pas la croire. Bien au contraire, il le savait, il avait tout gâché et il ne pourrait sans doute plus jamais revenir en arrière. Quand elle rappela encore qu’elle ne l’abandonnait pas, qu’elle serait toujours là, Léo sentit son cœur se réchauffer un peu. Il savait qu’elle était sincère, mais il ne savait pas combien de temps ça allait durer. Même s’il devait s’en sortir… il avait tout gâché. Et puis, elle lui demanda d’une voix tremblante de ne pas l’abandonner non plus. Le jeune homme sentit ses yeux s’humidifier, il ne savait vraiment pas s’il pouvait ne pas l’abandonner. Il n’avait pas envie, mais il se sentait tellement faible. Elle l’avait sauvé, pour qu’il meurt ensuite… c’était sans doute ce qu’il méritait après tout ça. Après ces erreurs.

« Je n’ai pas envie de t’abandonner… » Dit-il toujours faiblement, le pensant vraiment. Il n’avait pas envie, mais malheureusement il ne savait plus s’il était capable de l’empêcher. « J’aurais aimé te rendre heureuse… » Il reprit un peu son souffle, chaque fois qu’il parlait ça lui demandait un peu plus d’effort. « J’aurais aimé être celui qui te rende heureuse… » Mais ce n’était pas lui, parce que c’était trop tard, parce qu’elle était mieux sans lui. « Mais tu mérites beaucoup… beaucoup mieux que ça. » Que lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 30 Oct - 17:27


La vérité sort de la bouche des mourants.
A

u fond, cela rassurait Déa d'entendre Léo affirmer qu'il n'avait pas envie de l'abandonner. Ça voulait dire qu'il n'était pas encore décidé à baisser les bras, pas tout de suite... mais est-ce que ça suffirait ? Non, bien sûr que non. Dans l'état où il se trouvait, il n'y avait sans doute que la médecine, au-delà de l'espoir, qui pourrait le sauver... Et il était peut-être déjà trop tard. En tout cas, son état était vraiment alarmant. Rien que ses confidences, prononcées d'une voix faible, ne lui disaient vraiment rien qui vaille. Elle sentait son cœur se serrer un peu plus à chaque fois à mesure que Léo parlait. Tous les mots qu'il prononçait, c'était des mots qu'elle avait espéré entendre de sa bouche, mais pas comme ça, pas dans ces circonstances... Là, elle ne savait si elle devait tenir ces propos pour acquis, ou s'il les prononçait dans un élan de désespoir, parce qu'il sentait la fin approcher. Elle se sentait terriblement mal de l'entendre dire des choses pareilles, elle éprouvait un horrible serrement au cœur, oui, ces mots pouvaient être les plus beaux du monde s'ils lui venaient de Léo, mais pas comme ça. Là, elle avait le sentiment qu'il s'agissait de mots d'adieux, qu'il était ni plus ni moins en train de lui confesser sur son lit de mort ses dernières pensées, pour éviter des regrets qui en seraient forcément dans ce cas, puisqu'il allait partir... Non, elle ne voulait pas qu'il parte, elle ne le supporterait pas, elle avait besoin de lui, terriblement besoin de lui. En cet instant, aucune de ses pensées n'allaient à Hélio, elle ne pensait qu'à lui et à sa crainte de le perdre à tout jamais.

-Arrête de dire des bêtises
, répliqua-t-elle avec toujours autant de douceur. Les larmes avaient commencé à poindre au coin de ses yeux, une première perle lacrymale venait de rouler le long de sa joue. Elle ne parvenait plus à les contenir. Personne ne compte plus que toi pour moi, personne ne m'a jamais rendue plus heureuse que toi. Et plus malheureuse, aussi, c'est vrai, parce que pour Léo, elle avait beaucoup souffert, et souvent. Il n'empêche qu'elle lui devait quand même tout ce qu'elle avait vécu de plus fort et de plus heureux. Tout simplement parce qu'il était le seul à lui avoir jamais inspiré ces sentiments qu'elle avait recherché ailleurs chez d'autres, et chez Hélio en particulier, sans jamais les trouver. Elle déposa doucement ses lèvres sur le front de Léo et l'embrassa. Elle ne devrait pas faire ça, mais si cet instant était tout ce qu'il leur restait, elle avait besoin de le lui dire encore, tant qu'il était capable de l'entendre. Tout à coup, elle avait peur qu'il ne le sache plus alors qu'elle s'était jusque là tue parce qu'il le savait justement trop. Je t'aime, Léo.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 27 Nov - 15:33

Déa & Leopold
La vérité sort de la bouche des mourants
Les mots qu’il prononçait – et qui peinaient quelque peu à sortir de sa bouche – Léo les pensait tous. Il pensait exactement ce qu’il disait, même si la fièvre pouvait le faire délirer un peu. Le jeune homme se voyait aux portes de la mort, il se sentait de plus en plus faible. Ce n’était pas seulement la peur de mourir qui poussait le jeune homme à dire ce qu’il avait sur le cœur, à dire ce qu’il pensait vraiment. Il ne pouvait pas s’empêcher de vivre avec ses regrets depuis qu’il était malade, depuis qu’il pensait qu’il allait mourir sans en avoir le désir. Tout était différent maintenant, il n’avait aucune envie de mourir et pourtant il avait le sentiment qu’on ne lui laissait pas le choix. Le destin se montrait particulièrement cruel, le jeune homme ne comprenait pas pourquoi il s’acharnait ainsi sur lui. Après qu’il ait échappé à la mort qu’il avait désiré, il avait repris goût à la vie et maintenant on était en train de la reprendre. Alors oui, c’était sans doute la peur de mourir qui le poussait à dire ce qu’il avait sur le cœur, mais il le pensait de toute façon depuis bien longtemps. C’était trop tard, comme d’habitude, ça avait toujours été trop tard. A partir du moment où Déa s’était confiée à lui, qu’elle lui avait avoué ses sentiments, ça avait été trop tard. Il aurait dû, mais il ne l’avait pas fait. Quand bien même il s’en sortait, c’était de toute façon trop tard. Parce que ce n’était plus lui qui rendait la jeune femme heureuse, bien au contraire. Il la rendait malheureuse et elle avait trouvé sa place auprès d’un autre. Un autre qui la méritait bien plus que lui. Quelqu’un la rendait plus heureuse que lui.

C’était ce qu’il pensait et les propos de Déa n’allaient pas lui faire changer d’avis. Il le pensait vraiment, quoi qu’elle puisse affirmer, même si elle lui disait que c’était des bêtises. Léo ne pensait pas qu’elle disait la vérité, mais c’était plaisant quand même de l’entendre lui dire que personne ne comptait plus que lui, personne ne la rendait plus heureuse. Elle ne pouvait pas le penser réellement, parce que ce n’était pas le cas. Au fond, Léo se demandait si elle ne lui disait pas cela simplement parce qu’il était dans un tel état. La fièvre ne lui permettait pas vraiment d’avoir des idées claires. Quand elle déposa ses lèvres sur son front, le jeune homme ressentit un long frisson parcourir son échine, c’était si agréable. Les larmes qu’il avait réussies à contenir se mirent à couler le long de son visage et son cœur manqua un battement quand elle lui dit l’aimer. Il le savait, il avait su qu’elle l’aimait. Il croyait qu’elle ne l’aimait plus – plus comme ça – parce qu’elle en aimait un autre. Le pensait-elle vraiment ? Là était toute la question. Le jeune homme leva doucement une main pour venir essuyer les jours de la sirène, observant son regard.

« Personne ne m’a jamais rendu aussi heureux que toi. »
Dit-il dans un souffle, un léger sourire sur son visage. Le moindre effort lui était vraiment de plus en plus difficile. « J’aurais aimé être à ta hauteur… » Quoi qu’elle dise, il considérait vraiment avoir tout gâchait. « Je t’aime tellement… »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Dim 27 Nov - 16:29


La vérité sort de la bouche des mourants.
D

éa se sentit frissonner quand elle sentit la main de Léo se déposer sur sa joue pour essuyer les larmes qui y coulaient à présent abondamment. Ses tentatives pour les contenir étaient définitivement vaines, elle ne contrôlait plus rien, elle était perdue entre différents sentiments, tous plus difficiles à gérer les uns que les autres : son amour pour lui,vivace, encouragé par les mots qu'il lui adressait, la peur terrible de le perdre, qui était vraiment en train de la hanter et une profonde tristesse à la perspective du vide qui ne saurait que suivre son départ s'il devait partir. Mais non, il ne partirait pas... elle refusait que cela arrive, elle ne le supporterait vraiment pas, elle ne voulait pas imaginer la vie sans lui. Il fallait qu'il se batte, il fallait qu'il s'en sorte... mais ça, c'était simple à penser, difficile à mettre en application... En l'absence de remède, et au vu de l'état critique de Léo, c'était se voiler la face que de ne pas reconnaître la pire des perspectives... même si elle n'aimait vraiment pas ne serait-ce qu'y penser. Déa ne détachait pas ses yeux embués de larmes de celui du jeune homme tandis qu'il lui affirmait que personne ne l'avait jamais rendu aussi heureux qu'elle. Si l'inverse était vrai, elle peinait à croire en ce que le jeune homme lui disait. Elle en avait envie, bien sûr, mais elle avait tout de même le sentiment que rien de ce qu'il avait éprouvé un jour pour Jane Hardwick n'avait été éprouvé pour elle de sa part. Certes, elle lui avait fait immensément de mal, mais à l'époque où il se sentait heureux en sa compagnie, ne l'était-il pas plus que jamais ? Comment pourrait-elle rivaliser, elle ? Elle ne pensait pas avoir rendu un jour Léo vraiment heureux. Elle savait lui remonter le moral, elle veillait sur lui, elle faisait tout son possible pour lui donner le sourire, mais ce n'était pas ça, être vraiment heureux auprès de quelqu'un d'autre. Et voilà à présent qu'il ajoutait qu'il aurait aimé être à sa hauteur ! Qu'il le répétait, même, car il lui avait déjà affirmé qu'elle ne le méritait pas. Il avait plus que jamais tort. C'était elle, qui aurait voulu être à sa hauteur, suffisamment pour qu'il ne s'intéresse qu'à elle et ne sache poser les yeux sur aucune autre, pour qu'il sache en même temps qu'elle avait su. Mais ça n'avait pas été le cas. Et maintenant...

Le cœur de Déa manqua un battement quand le jeune homme affirma qu'il l'aimait, qu'il l'aimait tellement. Ce n'était pas des mots qu'elle l'avait déjà entendus prononcer, en tout cas certainement pas sur ce ton. C'était... comme elle l'avait toujours voulu, et en même temps l'inverse de ce qu'elle avait toujours voulu. Pendant quelques secondes, Déa ne sut que répondre, elle s'était contentée d'attraper la main qui caressait sa joue et de la serrer dans la sienne.

-Tu n'imagines pas combien de fois j'ai espéré t'entendre me dire ça
, répondit-elle finalement dans un léger sourire qui ne pouvait en rien être totalement heureux. Mais pas comme ça... Pas comme les aveux d'un mourant qui se préparait à la perdre. Est-ce qu'il pensait seulement ce qu'il disait ou avait-il seulement peur de la solitude, de mourir sans personne pour lui tenir la main.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Mer 25 Jan - 15:25

Déa & Leopold
La vérité sort de la bouche des mourants
Léopold ne pouvait pas s’empêcher de dire qu’il n’était pas à la hauteur de Déa, parce que même si elle disait le contraire, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de le penser. Il pensait avoir gâché tout ce qui aurait pu le rendre heureux. Il avait mis trop de temps à se rendre compte qu’elle était si importante pour lui. Il ne savait pas si c’était la fièvre qui le faisait parler comme ça, qu’il faisait regretter, mais en tout cas maintenant et ne pouvait pas s’empêcher de regretter tout ce qu’il avait fait est tout ce qu’il n’avait pas fait. Elle est si important pour lui, mais il ne l’avait prévu avant. Léo ne détourna pas son regard d’elle, pendant qu’il lui avouait qu’il l’aimait. Les mots étaient un peu venus de nulle part, mais il n’avait pas pu s’empêcher de les prononcer. Il ne savait pas s’il faisait bien, il ne pensait pas d’ailleurs faire bien, mais il n’avait pas pu s’empêcher. Parce qu’elle lui avait redit qu’elle l’aimait – ce qui n’avait pas manqué de le toucher énormément – et que c’était ce qu’il pensait en cet instant précis. Cela faisant moment qu’il pensait à ça, qu’il s’était rendu compte que ce qu’il ressentait pour sa meilleure amie, mais il n’avait pas pu le lui dire, parce qu’il ne fallait pas qu’il le lui dise tout simplement. Du moins, c’était ce qu’il s’était forcé à penser jusqu’à maintenant, maintenant où il ne parvenait tout simplement pas à penser correctement. Le jeune homme ne savait donc pas si c’était une bonne idée, mais de toute façon c’était dit et il ne pouvait évidemment pas revenir en arrière. Il n’en avait pas envie d’ailleurs. Mais il ne savait pas plus ce que cela allait donner. De toute façon, il ne savait même pas s’il allait pouvoir tenir très longtemps, même s’il ne voulait pas abandonner. Il ne voulait pas abandonner mais il ne pouvait pas faire grand-chose contre la maladie.

Léo apprécia de sentir Déa prendre sa main et de l’entendre dire qu’elle avait imaginé de nombreuse fois l’entendre dire une chose pareille, mais pas de cette manière. Même si Léo était complètement envahi par la fièvre, il s’en rendait bien compte. Il se rendait compte qu’il n’aurait pas dû dire ça maintenant, mais il n’avait pas pu s’empêcher de le faire. Ce n’était pas pour mettre Déa dans une position délicate, il avait juste eu besoin de lui dire ce qu’il avait sur le cœur. Au cas où… au cas où il ne puisse plus le faire ensuite.

« Je voulais juste… que tu le sache. »

Parvint-il à prononcer, de nouveau très difficilement. Chaque mot qui sortait de sa bouche était une nouvelle épreuve, pour lui, pour son corps. A force, Léo ne pouvait pas s’empêcher de se demander combien de temps il lui restait, s’il allait pouvoir tenir suffisamment longtemps pour… être sauvé. Ça allait être le cas, mais pour l’heure, il n’en savait rien encore.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Mer 25 Jan - 23:02


La vérité sort de la bouche des mourants.
D

éa n'avait jamais expérimenté auparavant un tel méli-mélo de sentiments confus, divers, et surtout contradictoires. Ça se bousculait tant et si bien dans son cerveau qu'elle avait le sentiment qu'il allait tout simplement exploser, en même temps que son cœur, d'ailleurs, qui cognait si fort contre sa poitrine que c'en devenait proprement insupportable. La jeune femme était, au fond, heureuse d'entendre Léo se livrer à elle, d'entendre de sa part des mots qu'elle lui avait tant espérés. Mais elle culpabilisait en même temps de s'autoriser ce bonheur...pas parce qu'elle était supposée partager ces sentiments avec un autre, non, juste parce qu'à côté de cela, elle voyait le jeune homme s'affaiblir. Il n'avait jamais été aussi mal, et elle allait peut-être le perdre. Elle ne pouvait pas éprouver même un centième de bonheur si Léo était mourant. Ça ne se devait pas. Il ne fallait surtout pas. Mais quelque part, c'était plus fort qu'elle, en réalité. Quoique l'inquiétude était malgré tout bel et bien présente, et Déa ne l'oubliait, c'était le sentiment qui s'imposait le plus à elle. Elle éprouvait l'impression diffuse que cette conversation était peut-être la plus importante qu'ils partageraient jamais. À cause des mots qu'ils s'échangeaient ? Il serait tentant de se convaincre, mais Déa misait malheureusement sur quelque chose de bien plus insidieux. Ce qui rendait cette conversation si spéciale, si mémorable, c'était le fait qu'il s'agissait peut-être de la dernière. Elle n'avait pas le moins du monde envie d'envisager les choses sous cet angle, mais en même temps, comment faire autrement, dans l'état où il se trouvait ? Et puis, aussi, si c'était leur dernière conversation, comment ne pas vouloir l'entendre et l'apprécier à sa juste valeur ? C'était peut-être tout ce qu'il lui resterait... Sans qu'elle s'en rende compte, les larmes s'étaient remises à couler. Elle ne chercha pas à les cacher ou à les essuyer. Tant pis. Elle ne pouvait pas trahir plus ses émotions qu'elle le faisait déjà dans tous les cas, et elle ne le voulait pas.

-Je l'oublierai pas,
affirma-t-elle dans un léger sourire, de plus en plus difficile à afficher tant elle allait tout sauf bien en réalité.

Elle retiendrait ces mots s'il le fallait, quoi qu'ils puissent bien signifier, et si Léo voulait s'en assurer, alors elle le lui affirmait en cet instant... Et c'était la pure vérité. Même si tout cela n'était que le contrecoup de la maladie, il était tout bonnement impossible pour elle de ne pas garder en sa mémoire les mots qu'il avait prononcés, tout simplement parce qu'elle avait trop espéré les entendre, et qu'elle ne pouvait pas les ignorer.

-Peut-être que je devrais te laisser te reposer...


Elle voyait qu'il allait de moins en moins bien, mais elle n'avait aucune envie de le laisser pour autant en vérité, maintenant moins que jamais.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Ven 17 Mar - 14:02

Déa & Leopold
La vérité sort de la bouche des mourants
Il n’avait vraiment aucune envie d’abandonner, mais Léo ne pouvait vraiment pas nier le fait qu’il se sentait de plus en plus mal. À chaque minute qui passait, le jeune homme se sentait de moins en moins bien. Il se sentait de plus en plus fatigué et surtout de plus en plus vide. Il ne savait vraiment pas combien de temps il allait tenir, même s’il n’avait vraiment pas envie de baisser les bras. Mais c’était si difficile… Au fond, Léo se sentait en partie soulagé d’avoir pu dire ce qu’il avait sur le cœur à Déa, quand bien même il ne se rendait pas entièrement compte des conséquences. En même temps, le jeune homme ne se rendait compte de rien pour l’heure. Il ne voyait pas les larmes qui coulaient des yeux de la sirène par exemple, son regard était bien trop assombri pour ça, il se sentait tellement fatigué. Il avait envie de dormir et en même temps, il avait peur de dormir. Le peu d’effort qu’il venait de faire l’avait clairement fatigué, il était à bout de force. Et comme à chaque fois, il avait besoin de dormir pour reprendre un tout petit peu de force. Il ne faisait presque que ça ces derniers temps. Mais une part de lui avait peur de sombre, une part de lui continuait de luter encore et encore, parce qu’il avait peur de ne pas ouvrir les yeux encore (même si avec les yeux ouverts, il ne voyait pas grand-chose). Il avait peur qu’au moment où il allait s’endormir, ça serait la fin, ça serait la dernière chose qu’il ferait avant de s’enfoncer profondément dans un sommeil, bien trop profondément. Trop profondément pour réussir à se réveiller encore.

Léo ne répondit rien donc quand Déa lui affirma qu’elle n’allait pas oublier ce qu’il venait de dire. Il ne répondit pas, mais il fut quand même heureux d’entendre ces mots. Il regrettait tellement de chose, il regrettait de partir maintenant. Il avait envie de continuer de se battre bien sûr, il avait besoin de continuer à le faire, mais il ne savait vraiment pas s’il allait être suffisamment fort pour ça. Et il craignait juste de ne plus jamais pouvoir voir Déa, de ne plus jamais la sentir à ses côtés. Raison pour laquelle, Léo trouva la force de venir serrer fortement la main de la sirène quand elle affirma qu’elle devrait peut-être le laisser se reposer. Il avait besoin de repos, c’était évident, mais il ne voulait pas être seul…

« Restes avec moi. »
Dit-il dans un souffle, usant de ses dernières forces sans doute pour cela. Mais il n’avait vraiment aucune envie qu’elle s’en aille, pas maintenant. Il avait envie de sentir sa présence, tant qu’il pouvait encore le faire. Il avait envie de puiser de la force en elle, d’être suffisamment fort pour elle.

Mais en même temps, il était de toute façon à bout de force et cela se voyait. Heureusement qu’il allait réussir à tenir suffisamment longtemps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   Ven 17 Mar - 16:35


La vérité sort de la bouche des mourants.
D

éa n'avait pas la moindre envie de s'en aller. Elle avait ce pressentiment terrible, insupportable, elle se disait que si elle mettait les pieds hors de cette chambre, ce serait peut-être la dernière fois qu'elle verrait Léo en vie. Elle n'avait pas la moindre envie d'envisager les choses de cette manière, mais elle se voyait rattrapée par les circonstances, et bien contrainte, en définitive, d'y faire face. Elle voyait bien combien l'état de Léo s'était détérioré, elle voyait bien combien le moindre mot, le moindre geste, lui demandait un effort qui semblait quasiment surhumain. La jeune femme était terrifiée à l'idée de le perdre et en même temps savait qu'il ne saurait sans doute en être autrement. C'était inévitable. Ce moment devait malheureusement arriver. Parce que les solutions manquaient. Elle ne l'imaginait plus guérir, elle ne le sentait plus capable de se battre, et elle avait peur, peur comme cela n'était jamais arrivé auparavant. Que ferait-elle si elle devait le perdre ? La réponse était simple et angoissante en même temps. Elle ne se voyait pas continuer, sans lui. Oui, elle avait Hélio, elle avait Penny. Mais ça ne suffisait pas, elle avait besoin de lui, indéniablement besoin de lui, viscéralement besoin de lui. Non, elle n'avait pas envie de s'en aller, mais elle ne voulait pas non plus l'incommoder par sa présence s'il fallait qu'il se repose, s'il avait besoin de solitude pour se détendre un peu. Pour elle, ce fut un soulagement à peine descriptible quand il referma vivement sa main sur la sienne, la retint par ce geste en en quelques mots, le tout semblant mobiliser tout ce qu'il était encore capable de concentrer d'énergie. La jeune femme serra à son tour la main de Léo, suffisamment fort pour qu'il ressente sa présence, même si ses forces devaient définitivement lui manquer, lui laissant soin, lui, de ne pas gaspiller davantage de son énergie.

-D'accord,
répondit-elle avec douceur. Je reste.

Elle resterait à son chevet autant de temps qu'il le faudrait, tout le temps qu'il lui restait, si c'était nécessaire. Même si elle faisait de son mieux pour rester forte (ce dont ne témoignaient plus vraiment les larmes qui inondaient son visage, et qu'elle ne cherchait plus à retenir depuis un moment, maintenant), elle commençait à songer qu'elle ne veillait pas tant sur lui jusqu'à son prompt rétablissement qu'elle ne l'accompagnait jusqu'à son dernier souffle. Et c'était si peu... Mais elle ne savait que faire d'autre. Elle n'avait rien d'autre à lui offrir, rien sinon sa présence, et l'assurance qu'elle serait toujours là pour lui. Et de cela, il pouvait garder la certitude, parce que quoi qu'il en soit, elle ne saurait jamais se défaire de sa présence. Il était ce qu'elle avait de plus précieux. Elle ne pouvait pas le perdre...

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vérité sort de la bouche des mourants [pv Léo <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vérité sort des ténèbres. (Vol : 1, 2, 3, 4, 5)
» La vérité ne sort jamais de la bouche d'une adolescente cqfd
» 1.25 sorties le 23/09 modification et sort revus definitif
» Perte des points en dextérité après Up
» Magie orc-question sur un sort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-