Partagez | 
 

 Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 16 Oct - 17:56

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
La vie avait finalement reprit à peu près son court dans la maison des Baker. Du moins, en partie. Maintenant qu’il était redevenu une créature, Edward devait bien avouer qu’il savourait quand même le fait de pouvoir se rendre dans la chambre de sa sœur pour veiller sur elle, surtout que son état n’allait pas en arrangeant. Pour l’heure, il n’y avait toujours aucun remède à cette fichue maladie. Le jeune homme commençait même à se demander s’il allait y en avoir un jour, ce qui ne l’aidait pas vraiment à voir la situation d’un très bon œil. Et le jeune homme ne parvenait vraiment pas à se faire à l’idée qu’il puisse perdre sa sœur. Sauf qu’en même temps, il n’était pas capable de faire quoi que ce soit pour l’aider. Si encore il avait eu des capacités pour trouver un remède, mais ce n’était pas le cas. Alors, il devait se contenter simplement d’attendre, sans savoir si cela allait arriver un jour ou non. Edward aurait bien aimé que tout s’arrange au moment où il avait bu la potion avec Jane. L’instant qu’ils avaient passé ensuite avait été plus qu’agréable, le jeune homme aurait bien aimé ne pas revenir à la réalité. Malheureusement, ils n’avaient pas eu le choix et ce n’était pas aussi simple pour les autres de guérir. Edward était soulagé d’avoir retrouvé son âme sœur, mais ce n’était pas suffisant. Le jeune homme était vraiment heureux d’avoir complètement retrouvé Jane, mais il aimerait pouvoir retrouver sa sœur en forme aussi. Tout comme son âme sœur devait avoir envie de retrouver sa mère en forme. Tout ça, ça n’arrangeait rien du tout donc.

Et s’il n’y avait que ça encore, Edward ne pouvait pas constamment faire l’autruche et ne pas penser au fait que Perséphone était enceinte. A moment donné, il allait bien falloir qu’il l’avoue à son âme sœur à un moment donné. Et avant que la situation ne s’aggrave plus encore. Mais le jeune homme ne parvenait vraiment pas à trouver le courage de parler de cette situation à Jane, ne pouvant pas s’empêcher d’apprécier qu’elle ne puisse pas lire dans ses pensées. Leurs pouvoirs leurs faisaient partager énormément de chose, mais pas leur pensée. Tant mieux, pour l’un comme pour l’autre au final.

Ainsi donc, la légèreté qu’Edward avait ressentie après avoir retrouvé sa condition de myrihande avec Jane avait disparu. Et alors qu’il traînait dans la demeure des Baker – ce qu’il faisait de mieux de sa vie au final – il se sentait un peu de mauvaise humeur, ne sachant pas vraiment si c’était juste pour lui ou pour Jane. La jeune femme qui n’était pas là d’ailleurs, sans qu’Edward ne sache d’ailleurs où elle se trouvait. Preston était de nouveau en train de travailler aussi il ne savait, Ambre dans sa chambre, il trainait donc seul dans le salon. Jusqu’à ce que la porte de la maison s’ouvre et que Jane entre.

« Tu étais où ? »
Lui  demanda-t-il, sans doute un peu trop sec qu’il ne l’aurait voulu.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 16 Oct - 18:23


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
L

es nouvelles étaient tombées, comme deux couperets successifs, aussi tranchantes l'une que l'autre. Si Jane avait toujours eu les médecins en horreur, l'expérience qu'elle venait tout juste de vivre lui confirmait qu'elle détestait définitivement avoir affaire à eux. Après sa guérison miracle, Jane avait décidé d'être prudente (fait très rare chez elle). Si les créatures étaient normalement immunisées contre la maladie, et qu'elle se sentait beaucoup mieux depuis qu'elle était redevenue une myrihande, elle préférait ne prendre aucun risque quand même, être sûre que son corps ne portait plus la moindre saleté, et avait donc accepté de faire quelques analyses, non sans grincer des dents, mais résignée. Les résultats étaient arrivés, et son rendez-vous médical avait été une véritable plaie. D'abord, il avait fallu se justifier du fait qu'elle était guérie alors qu'il lui avait diagnostiquée le même mal qu'aux autres pour commencer. Elle prétextait avoir souffert d'une simple grippe et avoir cédé à la paranoïa ambiante. Mais ça, encore, ce n'était rien, le pire fut lorsque le médecin lui demanda des nouvelles de son mari. Elle ne comprit pas tout d'abord, pensant qu'il parlait d'Edward, avant de découvrir que l'homme n'avait pas mis toutes ses infos à jour, apparemment, et qu'il parlait de Léo. Dans la foulée, elle découvrit donc que Léo était malade... comme sa mère, comme Ambre, dont l'état de plus en plus alarmant ne laissait pas vraiment espérer le meilleur, malheureusement. Premier couperet. Ce n'était pas le pire pourtant.

Apprendre la maladie de Léo l'avait bouleversée. Elle avait envie de le voir, de pouvoir lui parler, même une fois, songeant qu'ils n'en auraient peut-être plus jamais l'occasion. Mais elle savait pertinemment qu'elle était la dernière personne qu'il puisse vouloir voir... Quant à l'autre nouvelle... Sur le chemin du retour, Jane ne put s'empêcher de songer à toutes les disputes qu'ils avaient pu avoir au sujet de cet enfant qui n'était finalement jamais né. Elle n'osait imaginer ce qu'il penserait s'il découvrait que ça avait été leur seule chance d'être parents, qu'il n'y en aurait jamais d'autre... Il la haïrait... Ces pensées tournaient inlassablement, en boucle, dans sa tête, la rendaient totalement dingue. Elle parvint difficilement à faire comme si de rien n'était quand elle rentra chez elle, moins encore quand elle fut accueilli par un Edward peu aimable une fois arrivée dans le salon.

-Je dois te faire un compte-rendu détaillé chaque fois que je sors, maintenant ?
demanda-t-elle d'un ton qui était lui aussi beaucoup trop sec pour que la conversation se déroule de façon agréable et cordiale. Elle déposa son sac contre le canapé sur lequel elle s'affala. J'étais chez le médecin, concéda-t-elle à répondre alors.

Même si elle ne se voyait pas lui en dire plus. Elle ne voulait pas avoir de secrets pour Edward, mais quoi qu'elle puisse lui dire, elle ne pensait pas qu'il l'accueillerait avec joie et bonne humeur, d'autant qu'il n'y semblait pas disposé (peut-être par sa faute).


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 16 Oct - 21:48

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Ils n’avaient évidemment pas besoin de se faire un compte rendu, dès qu’ils sortaient de chez eux. Jane n’avait pas besoin de dire à Edward où elle se rendait, quand elle sortait. Et évidemment, le jeune homme n’avait donc pas vraiment de raison de la questionner à ce sujet. En même temps, il ne savait même pas pourquoi il l’avait fait. Ce qu’il savait, c’était juste que toute cette situation commençait à le peser et il se sentait un peu sur les nerfs, sans savoir vraiment pour quelle raison. En tout cas, Jane ne manqua pas de lui signifier qu’il dépassait les bornes en lui posant une telle question. Edward la regarda poser ses affaires sur le canapé, avant de s’installer dessus. Edward décida de ne rien répliquer, il n’avait pas spécialement envie de se prendre la tête avec elle. Ils avaient suffisamment l’occasion de le faire pour en rajouter une couche. Même si ce n’était pas forcément évident quand il était question des âmes sœurs du feu, ils avaient tendance à rajouter souvent de l’huile sur le feu. Ils pouvaient très bien partir au quart de tour, avec juste un petit souffle sur les poudres. Ils avaient l’habitude, mais ce n’était jamais agréable de se prendre la tête. Même s’ils parvenaient toujours à se réconcilier après, bien sûr, et d’une très bonne manière. Le jeune homme ne répondit donc rien, se contentant simplement d’observer Jane, alors qu’elle lui expliquait où elle s’était rendu.

« Chez le médecin ? »
Demanda-t-il alors, vivement. Le jeune homme ne s’y était évidemment pas attendu et ce n’était pas le genre de chose qu’il aimait entendre. Surtout au vu des derniers évènements et de ce qui s’était passé la dernière fois que son âme sœur s’était rendu chez le médecin. Il n’y avait plus aucune raison qu’elle soit de nouveau malade, mais bon… pourquoi elle s’y était rendue. Forcément, le jeune homme ne put s’empêcher de se sentir inquiet. Quand bien même elle semblait aller bien. Il reprit la parole, d’une façon bien plus posé que précédemment, puisqu’il s’était clairement calmé. Mais il ne faudrait surement pas grand-chose pour mettre un peu plus les nerfs. « Pourquoi tu es allé chez le médecin ? »

Et pour le coup, pourquoi elle ne lui en avait pas parlé ? D’accord, la jeune femme n’avait pas besoin de faire un compte rendu à chaque fois à son époux dès qu’elle sortait de chez eux. Mais quand même, il y avait certaine chose, Edward considérait qu’elle pouvait quand même lui en parler. Bon, en même temps, le cadet des Baker se faisait peut-être des films quand même. Après tout, il ne pouvait pas vraiment le deviner et en même temps, il ne parvenait pas vraiment à déterminer les sentiments de son âme sœur. Tout était un peu troublé. Et évidemment, le jeune homme ne pouvait pas du tout se douter de la raison de se chamboulement, encore heureux qu’il ne savait pas ce genre de chose.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 16 Oct - 22:05


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane songea qu'elle aurait sans doute dû parler de son rendez-vous chez le médecin à Edward avant de s'y rendre, mais elle avait eu une bonne raison de s'y rendre : elle n'avait pas eu envie de l'inquiéter, surtout si ce devait être pour rien. Elle n'avait pas été une habituée des visites de routine, mais là, en l'occurrence, c'en était une. Si rien n'avait été à signaler, ce n'était pas nécessaire de lui en parler et de le laisser psychoter pour rien. La preuve, au final, c'était que le ton du jeune homme était devenu inquiet. Il ne fallait pas, pourtant. Au final elle allait bien... Physiquement, presque tout était aux normes... Mais presque seulement. Jane avait beau essayer de faire abstraction de l'information qu'elle venait d'apprendre, elle n'y arriverait pas. Peut-être que, avec le temps, elle saurait quoi faire de tout ça, mais là, à chaud, elle était juste perturbée. Au fond, était-ce si grave qu'elle soit stérile ? Elle n'avait jamais vraiment eu envie de devenir mère... si ? Si... L'idée ne s'était pas frayée un chemin directement dans son esprit, elle s'était imposée trop tard, bien trop tard. Maintenant, aucun retour en arrière n'était possible. Elle n'était tout bonnement plus capable d'offrir à son âme sœur la vie dont il rêvait, la vie qu'elle lui avait fait miroiter... en vain. Jane se sentait vraiment mal, elle avait du mal à faire bonne figure, et ça, Edward le ressentait sûrement. Difficile alors de convaincre son âme sœur que le verdict du médecin était dans l'ensemble plutôt favorable. Elle fut de son mieux pour le rassurer malgré tout, tout en sachant qu'elle aurait bien du mal à se montrer convaincante.

-Je voulais être sûre que tout allait bien, c'est tout, je voulais pas prendre de risques.
Pour une fois qu'elle agissait de manière un tant soit peu mature et responsable... Sauf que comme pour tout le reste, elle se décidait à agir de la bonne manière quand cela ne pourrait plus réellement être utile. Et ça va, j'ai plus rien, je suis en bonne santé, rassure-toi, ajouta-t-elle directement pour qu'Edward ne s'inquiète pas davantage.

Sauf que, même si elle était effectivement en bonne santé, techniquement, quelque chose s'était malgré tout brisé en elle. Est-ce qu'elle pouvait le lui dire ? Elle le devait, oui, mais elle n'était pas certaine d'avoir la force de lui faire de tels aveux... En fait, elle n'en serait sans doute pas capable. Elle avait peur, vraiment trop peur de le perdre avec de tels aveux. D'un autre côté, pouvait-il en être autrement ? Non... Elle ne pourrait pas lui faire ignorer la vérité trop longtemps, mais avant de lui imposer cette douleur, elle voulait déjà l'apprivoiser elle-même. Elle n'aurait jamais imaginé tenir à ce point à ce à quoi elle avait prétendu se désintéressé. Et à quoi il s'était toujours intéressé.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 13:15

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Jane n’avait pas besoin de faire un compte rendu à Edward à chaque fois qu’elle quittait la maison, mais il y avait des circonstances où elle pouvait quand même prendre la peine de le prévenir un minimum. Comme quand elle se rendait chez le médecin comme maintenant. Forcément, après ce qui s’était passé, le jeune homme ne pouvait que craindre le pire. Jane était guérie de la maladie parce qu’elle était redevenue une créature, mais le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c’était peut-être trop beau. Qu’il allait y avoir un revers à la médaille, comme ça arrivait bien souvent (et comme c’était un peu le cas, sans qu’il ne le sache encore). Peut-être que la potion que Perséphone lui avait donné avait pu la guérir pendant un temps, mais qu’elle était retombée malade après ? Il n’en savait rien et en cet instant, Edward ne pouvait pas s’empêcher d’être vraiment inquiet. Apprendre que Jane s’était rendue chez le médecin ne l’aidait pas du tout à ne pas l’être d’ailleurs, surtout qu’il sentait bien qu’il y avait quelque chose. Il ne savait pas vraiment si ça venait que de lui, si ça venait de Jane aussi, mais il y avait quelque chose.

Jane affirma alors qu’elle s’était rendu chez le médecin simplement pour vérifier que tout allait bien, afin de ne pas prendre le risque, avant d’ajouter rapidement que c’était le cas et qu’il ne devait pas s’inquiéter. Normalement, ces simples mots devraient logiquement le rassurer, mais Edward ne pouvait pas s’empêcher d’en douter. Il se sentait troublé, mal à l’aise et il commençait de plus en plus à croire que cela venait vraiment de Jane.

« T’es sûre ? » Demanda-t-il de nouveau plus sèchement qu’il n’aurait eu envie de le faire à la base. Il se sentait vraiment perturbé dans ses émotions, incapable de vraiment les apprivoiser. « Qu’est-ce que tu me caches ? »

Il y avait forcément quelque chose, Edward ne pouvait pas croire autre chose. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’elle ne lui racontait pas tout, qu’il y avait bien eu quelque chose lors de ce rendez-vous chez le médecin. Parce que s’il lui avait annoncé que tout allait bien, il ne se sentirait pas dans cet état. Du moins, c’était ce qu’il pensait, même si dernièrement on ne pouvait pas dire que ça soit la joie pour eux non plus. Depuis leur petite période de légèreté après que Jane se soit remise de la maladie, ils étaient revenus à la réalité. Et dans cette réalité, ils avaient chacun des proches malades qui risquaient bien de trépasser à cause de cette fichue maladie. Autant dire qu’ils avaient toutes les raisons du monde d’être perturbés tous les deux et c’était peut-être ça qui lui donnait le sentiment de malaise. Il était en tout cas à mille lieues d’imaginer une seconde ce que Jane venait d’apprendre, sur son état et celui qui avait partagé sa vie avant lui. Deux informations qui ne pourraient pas du tout lui plaire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 13:35


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane était vraiment soulagée d'avoir retrouvé son lien avec son âme sœur. Le ressentir, éprouver la chaleur qui accompagnait tous leurs contacts, pouvoir tout éprouver en même temps que lui, c'était devenu véritablement essentiel pour elle, et au-delà du fait que ça l'avait guérie, c'était devenu indispensable à son existence. Mais cette médaille avait son revers. Ressentir tout ce qu'Edward éprouvait, c'était accepter qu'il en soit de même pour lui aussi de son côté. Et présentement, elle se serait bien abstenue de le voir éprouver ce qu'elle ressentait elle-même. Car c'était bien ce qui se passait, elle ne se leurrait pas, et cela expliquait qu'il se montre aussi droit et sec à son adresse. Il sentait qu'elle n'allait pas bien, qu'elle lui cachait quelque chose, et Jane était bien incapable de le rassurer ou de prétendre que tout allait bien. Parce que tout n'allait pas bien, non, et que ce qu'elle venait de découvrir pourrait bien changer leurs vies pour toujours. Si Léo devait mourir, malgré ce qui s'était passé entre eux, malgré les mensonges et les trahisons, elle aurait peine à le supporter (comme pour sa mère, en somme)... et quand Edward apprendrait qu'elle ne pourrait jamais réaliser son rêve de fonder une famille... Non, elle ne parvenait pas à le lui dire. Lui donner un prétexte pour le perdre de nouveau... D'autant qu'elle ne pouvait nier que ce qui se passait était entièrement de sa faute. Si elle avait agi différemment, si elle l'avait gardé. Elle poussa un soupir, daigna regarder Edward droit dans les yeux. Elle ne pouvait pas lui mentir, parce qu'il ne la croirait pas... Et être honnête lui semblait pour autant être une épreuve parfaitement insurmontable. Elle prit une grande inspiration.

-C'est rien...
Non, ce n'était pas rien, c'était tout sauf rien... Mais elle essayait de s'en convaincre pour donner le change. Sauf qu'en dominant ses paroles, elle ne dominait pas pour autant ses émotions, et celles-ci la trahissaient plus que jamais. C'est juste que j'ai appris que... Elle poussa un léger soupir. Léo est malade, voilà. T'as le droit de te réjouir si tu veux.

Elle avait prononcé ces derniers mots d'un ton légèrement agressif, que l'on devait à son besoin de se justifier à tout prix. Elle avait décidé de lui révéler ce qui lui semblait être l'information la plus simple à encaisser. Pour l'autre, elle n'était pas encore prête. Elle n'était pas capable encore d'une telle honnêteté, elle avait déjà besoin d'assimiler l'information pour elle-même avant que de la révéler à son âme sœur. Elle n'était pas capable pour le moment d'observer sa réaction, de lui briser le cœur. Elle préférait essuyer une première tempête et attendre pour la suivante. Déjà là, elle sentait qu'elle allait en prendre pour son grade d'ici quelques instants.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 14:26

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Ils étaient capables de se cacher des choses, preuve en était du fait que Jane ne savait toujours pas que Perséphone était enceinte de lui. Mais quand ils étaient troublés, ils le sentaient mutuellement et Edward ne parvenait pas à passer à côté des émotions de Jane en cet instant. Elle n’avait pas du tout ceux d’une personne qui venait d’apprendre que tout allait bien pour le meilleur des mondes dans son métabolisme, après avoir eu une visite chez le médecin. Alors, Edward ne pouvait vraiment pas s’empêcher de se poser la question et il n’aimait en prime pas qu’elle ait des secrets pour lui (quand bien même il en avait pour elle). Il s’inquiétait parce qu’il se demandait ce qui pouvait à ce point chambouler son épouse (et futur épouse, la situation était quand même quelque peu compliquée entre eux), mais en même temps agaçait qu’elle n’en vienne pas directement au fait. Et qu’il soit obligé de lui tirer les vers du nez. Autant dire que c’était un bon mélange dans son esprit qui ne demandait qu’à exploser et qui n’allait sans doute pas tarder à le faire, au vu des réponses de la jeune femme.

Ce n’était rien, Edward ne pouvait pas le croire. Il croisa les bras, serra des dents, en attendant la suite des propos de son âme sœur. Et le couperet tomba quand elle affirma qu’elle venait d’apprendre que Leopold était malade. Le jeune homme savait qu’il devait se sentir soulagée qu’il n’arrive rien à Jane et que tout allait vraiment bien pour elle (ce qui n’était pas le cas, mais il ne pouvait pas se douter qu’il y avait deux informations qui la perturbée en même temps), mais il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir encore plus agacé d’entendre encore une fois le nom de l’ex de son âme sœur arriver dans leur conversation. Et il apprécia peu aussi la façon dont elle lui affirma qu’il pouvait se réjouir. Il y était pour quelque chose lui ? Non !

« J’aurais dû m’en douter que c’était lui encore. »
Affirma-t-il encore plus sèchement, légèrement agressif à son tour. Il appréciait vraiment peu d’entendre encore une fois parler de Leopold, alors qu’il pensait qu’il était enfin sorti de leur vie. Mais il revenait toujours, toujours sur le tapis. « Ça a toujours un rapport avec lui. »

Edward était presque tenté en effet de se réjouir que l’ex de Jane soit malade, qu’il soit à deux doigts de trépasser. Et ça, simplement parce qu’il se sentait agacé en cet instant précis. Il pouvait comprendre que Jane soit chamboulée d’apprendre qu’il était malade, parce qu’il pouvait reconnaître qu’il avait compté pour elle comme Perséphone avait compté (et comptait encore, malgré tout) pour lui. Mais là, tout de suite, c’était bien trop dur pour lui de se montrer un tant soit peu conciliant avec son rivale. Malgré tout, il ne pouvait vraiment pas s’empêcher de le considérer encore comme un rival, même s’il savait que rien ne pouvait surpasser le lien qui l’unissait avec son âme sœur.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 14:59


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
O

ui, il était encore question de Léo... L'air de rien, elle avait beau ne plus être avec lui depuis un bon moment maintenant, il savait encore être au cœur de bon nombre de leurs disputes. Comme pouvait souvent l'être aussi Perséphone (qui ne saurait que trop fréquemment revenir sur le tapis sous peu d'ailleurs). C'était normal, ils étaient jaloux, ils étaient possessifs, et leurs exs avaient trop souvent été des rivaux pour qu'ils sachent faire abstraction. Ceci dit, Jane ne pouvait s'empêcher de trouver la réaction de son âme sœur déplacée. Oui elle s'inquiétait pour Léo, mais ce n'était clairement pas au nom d'un amour qu'elle n'éprouvait que pour Edward. Après tout, lui aussi aurait été perturbé s'il avait appris que son ex était mourante, non ? (Bon, ceci dit, elle lui aurait sans doute fait une scène aussi, c'était plus que probable). Bref, si elle espérait apaiser un peu son moral, ce ne serait pas sur le jeune homme qu'il faudrait compte. Bon, en même temps, elle l'avait su d'avance. Elle avait accepté de parler (et encore elle n'avait pas tout dit) parce qu'elle savait que le jeune homme n'allait pas lâcher l'affaire, ce n'était pas pour autant qu'elle avait envie qu'ils s'étendent sur le sujet. Ça la concernait elle et elle seule. Elle n'avait pas envie d'obliger Edward à compatir, elle ne le ferait pas pour Perséphone, elle. D'ordinaire, elle passait ce qui concernait Léo sous silence. Elle n'avait par exemple pas parlé au myrihande du feu de sa rencontre au cimetière et de sa découverte quant au fait que Léo avait voulu se suicider après avoir découvert la vérité (en même temps, ils étaient "séparés" à l'époque, et par la suite, elle s'était mal vue aborder un sujet pareil).

-Bah oui, désolée, je vais pas faire comme si j'en avais rien à foutre sous prétexte que ça t'emmerde, le monde tourne pas autour de toi, figure-toi.


Elle savait, en vérité, qu'elle devrait calmer le jeu, se calmer tout court, apaiser les choses entre eux, car leurs esprits échaudés réagissaient vivement à tout et ils parlaient sans réfléchir. Mais la tension était devenue telle qu'elle était oppressante. Tout simplement parce que son mal-être et sa douleur s'étaient répercutés sur Edward et qu'elle les ressentait à son tour à présent. Ça, c'était clairement un des aléas de leurs pouvoirs. Par ricochet, ils vivaient la moindre sensation plus intensément. Parfois, c'était agréable... à d'autres moments, c'était désastreux, catastrophique. Ce moment précis appartenait clairement au second cas de figure.

-On peut changer de sujet, maintenant ?
demanda-t-elle d'un ton qui n'était toujours pas plus agréable. J'ai pas envie de parler de ça, là, de toute façon.

Non elle n'avait aucune envie d'en parler, mais elle aurait bien du mal à occulter le sujet pour autant, elle en avait parfaitement conscience... C'était là, et maintenant c'était dans leurs esprits à tous les deux. Difficile de faire abstraction par conséquent.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 15:20

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Généralement, il valait toujours mieux pour les myrihandes du feu qu’ils n’abordent pas le sujet de leurs exs. Que ça soit Leopold ou Perséphone, ça finissait toujours mal. Parce qu’ils étaient tous les deux bien trop possessif et jaloux pour avoir envie de repenser à ceux qui les avait si longtemps séparé. Les deux exs avaient compté pour les deux myrihandes, à une moindre mesure qu’ils pouvaient compter l’un pour l’autre, mais ils avaient compté quand même. Suffisamment pour brûler un peu plus leurs esprits dès qu’ils en faisaient mention. Edward savait parfaitement qu’il ne parviendrait jamais à accepter les sentiments que son épouse avait eu pour son ex, pour celui qui avait cru l’épouser. Comme il se doutait que Jane n’allait jamais accepter Perséphone non plus, encore moins avec ce qu’elle risquait d’apprendre prochainement. Raison pour laquelle, il fallait éviter de les emmener l’un ou l’autre sur le tapis comme maintenant. Parce que malheureusement, les ricochets ne manquaient pas d’être violents. Jane se sentait mal à cause de ce qu’elle avait appris, Edward se sentait mal par ricochet. Et ce mal-être s’amplifiait en apprenant que ça avait un rapport avec Leopold, sa jalousie ne manquant pas de prendre le pas sur tout le reste. Et forcément, son âme sœur ressentait tout cela. Ils se renvoyaient constamment la balle, qu’elle soit douce ou dur comme de la pierre. Et pour l’heure, elle était particulièrement dure.

D’ailleurs, quand Jane rétorqua que le monde ne tournait pas autour d’Edward, ce dernier ne put s’empêcher de sentir blessé. C’était idiot, parfaitement idiot, parce qu’il savait bien qu’il se ferait du souci s’il devait apprendre que Perséphone était mourante. Sauf qu’il ne supportait pas que Jane se fasse du souci pour Léo, qu’elle puisse encore le considérer comme faisant partie de son monde. Et qu’elle lui lance ce genre de remarque au visage. Leurs vies se tournaient constamment autour, Jane était le noyau central de son existence, mais il y avait évidemment le reste autour. Léo ferait toujours partie du monde de son âme sœur et c’était un constat difficile à avaler. Même si de son côté, Perséphone et l’enfant qu’elle portait (celui là…) feraient toujours partie de son propre monde. Plus encore même que l’humain d’ailleurs. Même si Jane tenta de calmer un peu le jeu, malgré le ton qu’elle continuait d’avoir, en affirmant qu’elle voulait parler d’autre chose, Edward ne parvenait pas à se calmer. Il se sentait bouillir de plus en plus. Surtout qu’il savait qu’elle n’allait pas arrêter de penser à son ex mourant.

« Fais ce que tu veux, je te laisse tranquille dans ton monde. » Rétorqua-t-il alors, plus violement encore que précédemment, parce qu’il avait été particulièrement blessé par la remarque de son âme sœur. Ce qui le poussa à ajouter ce qui ne pourrait évidemment pas calmer la situation. « Vivement qu’il crève celui-là, que j’en sois débarrassé pour de bon ! »

Comme d’habitude, il parlait sans réfléchir, guidé par la tension qui régnait entre eux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 16:52


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
D

e toute évidence, les propos de Jane (qui avaient servi à cela, il est vrai) firent mouche, ils heurtèrent la sensibilité de son interlocuteur (qui n'avait pas manqué de heurter la sienne avant cela, il faut bien le dire). Jane s'en doutait, ça finissait toujours mal quand il était question de Léo, mais elle ne s'était pour autant pas attendue à une telle virulence de la part de son âme sœur. Elle ne demandait réellement qu'une seule chose : changer de sujet de conversation, et au plus vite, mais Edward n'était pas prêt, sans surprise, à lui accorder cette faveur. Elle pouvait comprendre qu'il se soit senti piqué au vif. Elle n'avait pas été des plus aimables, il faut bien le reconnaître. Le pire, dans tout cela, c'était qu'elle n'avait même pas été complètement honnête. Car si Edward Baker n'était objectivement pas le centre du monde en tant que tel, il était bel et bien au centre du sien, de monde. Personne n'importait plus que lui à ses yeux, elle l'aimait plus intensément qu'elle n'aimerait jamais personne, quoi qu'il puisse dire et quoi qu'il puisse faire. Il en résultait qu'elle était encore capable de l'aimer quand il agissait comme le pire des salauds, comme en cet instant, somme toute où, ne machant certainement pas ses mots, il venait de souhaiter ni plus ni moins que la mort de Léo. C'était vraiment horrible, ce qu'il venait de dire, d'autant que Jane était bel et bien sincèrement angoissée à l'idée que le jeune homme puisse être emporté par la maladie, comme il pourrait en être de même pour Natasha ou Ambre. Jane se sentait excédée, en colère, si bien que la gifle partit toute seule, elle s'en rendit à peine compte. Elle le comprit au moment où la douleur de sa main contre la joue d'Edward parcourut sa propre joue. Merci, leurs pouvoirs...

-Putain !
s'exclama-t-elle en grimaçant, accusant le coup. La surprise ne dura qu'un instant, ceci dit. Elle put bien vite reprendre contenance et, pour la peine, planter ses yeux dans ceux d'Edward pour lui adresser le regard le plus assassin de sa panoplie. T'es vraiment qu'un ignoble connard. Pour le coup, elle ne le disait pas comme ces petites piques qu'elle lui adressait parfois pour pimenter leur relation, elle le pensait réellement. Elle l'aimait jusque dans son sale caractère, mais là, il allait vraiment trop loin. C'est quoi ton problème ? Qu'est-ce que ça peut te foutre qu'il vive ou pas ? C'est pas pour autant que je vais lui sauter dans les bras, t'es au courant, de ça ? À moins qu'il ne la prenne vraiment pour ce qu'il n'était pas. C'est toi que j'aime, c'est si dur à comprendre pour toi, sale con ?

Ok, mélanger déclarations et insultes en même temps, ça ne se faisait pas normalement, mais ça résumait bien ce que Jane pensait, elle le trouvait méprisable et elle l'adorait pourtant. Il portait en lui toutes les contradictions du monde.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 17:40

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Quand la main de Jane s’écrasa (encore une fois) sur sa joue, Edward ne fut pas vraiment étonné en réalité. Parce qu’il savait parfaitement que ce qu’il venait de dire ne pouvait pas lui plaire et honnêtement, ça avait dépassé sa pensée. Comme souvent, parce qu’ils étaient tendus et qu’ils avaient tendance dans ces moments-là à parler avant de réfléchir. Le jeune homme comprenait donc la réaction de son épouse, quand bien même il n’appréciait pas vraiment de se faire gifler de la sorte. Et encore moins de se faire traiter de connard. Surtout pas alors qu’encore une fois, Jane était en train de prendre le partie de Leopold. Bon, en réalité, elle ne le faisait pas vraiment, mais c’était comme cela qu’il avait tendance à le comprendre. En soit, il ne devait évidemment en avoir rien à faire qu’il vive ou non, même s’il ne pouvait pas s’empêcher d’être particulièrement jaloux quand il était question de l’homme qui avait été si longtemps son rival. Edward ne lâcha pas le regard assassin de Jane, alors qu’elle lui déblatérait ses reproches, lui rappelant que ce n’était pas parce qu’elle s’inquiétait de l’état de son ex qu’elle allait lui sauter dans les bras. Et elle lui fit même une déclaration qu’elle n’avait pas l’habitude de lui faire. Il fallait arriver à la suivre quand même. Edward réclamait souvent qu’elle s’ouvre plus sur ses sentiments, qu’elle lui dise plus facilement qu’elle l’aimait comme il n’avait aucun mal à le faire de son côté. Et c’était alors qu’il venait de souhaitait la mort de son ex qu’elle lui affirmait que c’était lui qu’elle aimait, en profitant quand même au passage pour le traiter de con. Edward ne devait pas trop en demander non plus.

« J’ai jamais dit ça. »
Se défendit-il alors, sans que le ton de sa voix soit moins haut que celui de son âme sœur. « Je sais bien que tu vas pas retourner comme ça dans ses bras. » Comme il n’avait aucune intention de retourner dans celles de Perséphone quand bien même la situation était encore plus particulière. « Mais tu te rends compte que tu es en train de te rendre malade… de nous rendre malade, à cause d’un type qui n’hésitera surement pas à te foutre une balle dans la tête dès qu’il le pourra. » Bon, il n’en savait rien en réalité, mais il n’avait aucune envie de prendre de risque. « Tu n’as quand même pas oublié qui est son pote ? »

Evidemment qu’elle n’avait pas pu oublier et Edward n’avait aucune envie de la voir s’inquiéter pour un type qui était ami avec l’un des chasseurs qui avait bien failli la tuer la dernière fois. Même s’il ne pouvait pas nier qu’il était juste jaloux, mais quand même. Depuis qu’ils avaient retrouvés leurs conditions, la menace était de nouveau sur leurs têtes et plus précisément celle de Jane.

« Je te rappel que tu n’es plus humaine, ni enceinte, pour te défendre. »

Bien sûr, ce n’était évidemment pas le bon moment pour ramener encore ce sujet sur le tapis.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 18:37


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
B

on, au moins Edward ne remettait pas en doute sa fidélité envers lui, c'était déjà ça, même si elle était convaincue que les excuses qu'il formulait à présent, même si elles étaient totalement légitimes, dissimulaient bel et bien une jalousie mal placée. Il est vrai que, en apprenant la malade de Léo, Jane n'avait pas songé un seul instant aux Hellsing. De toute façon, avec ou sans lui, la famille de chasseurs ne serait pas moins hargneuse, au contraire... Pour elle, perdre Léo, ce ne serait pas perdre une menace potentielle, ce serait tout simplement perdre une personne qui comptait beaucoup pour elle, et qui méritait moins que personne de souffrir autant... comme si la vie ne l'avait pas déjà assez malmené comme cela. Elle allait répliquer, sauf que son âme sœur reprit la parole et coupa court à ses réflexions. Elle ne s'y était pas attendue, à celle-là. Et s'il y avait bien un sujet qu'elle avait espéré ne pas voir abordé aujourd'hui (aujourd'hui et tout le temps), c'était clairement celui de sa grossesse. Elle était à fleur de peau à ce sujet, tout simplement parce que des grossesses, il n'y en aurait plu. Elle en eut presque les larmes aux yeux quand elle répondit à son interlocuteur en s'emportant beaucoup trop, répondant excessivement à une remarque qui ne méritait pas tant d'emportement.

- Oui, ça va, je sais, j'ai "tué" notre enfant, tu vas me torturer longtemps avec ça, ou bien ?
Ce fut après avoir prononcé ces mots qu'elle se rendit compte qu'elle était allée trop loin. Il n'avait absolument pas parlé de ça... seulement, son esprit était totalement préoccupé par l'annonce terrible du médecin. Avec ou sans Léo, les chasseurs en auront après nous, de toute façon. Sauf s'ils parvenaient à garder secret le fait qu'ils avaient retrouvé leurs pouvoirs, mais elle n'y croyait pas totalement. D'autant que la jeune femme ayant fait face à Aaron Hellsing plusieurs fois savait la haine toute personnelle qu'il avait contre elle. Et s'il avait voulu me tuer, il l'aurait déjà fait.

Sous-entendu, il avait déjà eu l'occasion de le faire. Et en effet... Indirectement, elle apprenait à Edward qu'elle et Léo s'étaient déjà revus. Elle attisait les braises du feu déjà bien trop ardent qui brûlait entre eux. Elle n'avait pas voulu faire un secret de cette rencontre, elle ne s'était pas présentée au bon moment et Jane n'avait pas vu l'utilité d'en parler ensuite. Le fait est, néanmoins, qu'en dépit de tout ce que Léo avait pu lui dire, de toute la souffrance qu'elle avait engendré en lui, il n'avait pas un seul instant cherché à lui faire du mal... Peut-être qu'elle lui faisait trop confiance, que l'avenir la détromperait à ce sujet. En attendant, elle voulait que Léo guérisse quoi qu'il en soit, elle le voulait sincèrement.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 29 Oct - 23:58

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward savait parfaitement qu'il ne devait pas, encore, ramener la grossesse de Jane sur le tapis. Mais en même temps, c'était quelque chose qui planait encore et toujours au-dessus d'eux. Le jeune homme aurait aimé que ça ne soit pas le cas, mais Jane avait bien été enceinte et elle avait décidé de ne pas poursuivre cette grossesse. Cependant, ce n'était pas sur ce détail que portait sa remarque, mais sur le fait que s'ils étaient encore en vie maintenant, c'était bien parce qu'elle avait porté cet enfant. Si elle n'avait pas été enceinte quand les Hellsing s'en étaient pris à elle, ils seraient morts maintenant. C'était un fait et c'était que pour ce fait qu'Edward avait encore ramené ce sujet sur le tapis. Comme le fait qu'ils avaient été humain pendant un temps (avec ce qu'il fallait de conséquences d'ailleurs, avec la maladie et la grossesse de Perséphone... que de grossesses). Il n'y avait donc plus rien du tout pour la protéger des Hellsing, qui étaient vraiment proches de Ridley. Ce qui ajoutait en plus au fait qu'Edward était agacé de la voir se mettre dans un état pareil pour son ex, en plus de la jalousie qu'il ressentait constamment envers son ancien rival qu'il allait avoir un peu de mal à voir autrement maintenant.

Cependant, il ne s'attendait pas - même s'il savait que c'était un sujet sensible et qu'ils avaient tendance à se prendre la tête quand il arrivait sur le tapis - à ce que Jane soit si blessée. Le jeune homme n’avait pas eu besoin qu’elle prenne la parole pour qu’il le sache, pour qu’il le ressente. Elle était particulièrement blessée par ses paroles et s’il reconnaissait aller un peu loin, il ne comprenait pas qu’elle soit à ce point blessée et en colère après ces simples mots. Parce que même si elle ne lui renvoya pas une nouvelle gifle, elle ne manqua pas de se montrer agressive dans ses propos en affirmant qu’elle avait tué leur enfant. Ce n’était pas ce qu’il avait voulu dire… même si bien sûr, par moment il ne pouvait pas s’empêcher de le penser. Encore plus depuis qu’il savait que Perséphone était enceinte et qu’elle n’avait pas l’intention de stopper sa grossesse. Edward ne lâchait pas du regard Jane, qui avait repris en affirmant qu’avec ou sans son ex petit-ami, les Hellsing en aurait après elle. Pour le coup, elle n’avait pas tort. Et le jeune homme avait bien envie de mettre un peu d’eau dans son vin – ce qui n’était pas vraiment facile au vue du ricochet de leurs tensions mutuelles – jusqu’à ce qu’elle affirme que si Leopold avait eu envie de la tuer, il l’aurait fait.

« Tu l’as vu ? » C’était ce qu’elle sous-entendait non ? Edward se sentait bouillir de nouveau, même s’il n’avait pas vraiment de raison de le faire, mais comme d’habitude il avait tendance à se laisser emporter par sa jalousie. Cependant, avant d’ajouter quoi que ce soit, le jeune homme inspira longuement et laissa couler quelques seconds, tentant du mieux qu’il pouvait de se calmer un peu. Ils savaient parfaitement tous les deux jusqu’où ils pouvaient aller quand ils commençaient comme ça. « Putain Jane, regarde dans quel état tu te mets pour lui ! »

Evidemment, il ne pouvait pas se douter qu’il n’y avait pas que ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 0:21


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane avait hoché sincèrement la tête quand Edward avait demandé si elle avait revu Léo. Elle n'avait pas l'intention de lui mentir, déjà qu'elle le faisait, quelque part, par omission, en dissimulant à sa connaissance la cause plus profonde encore de son mal-être, qui dépassait d'assez loin (ce qui était très égoïste) le souci qu'elle se faisait pour Léo, en réalité. Elle savait que ce n'était sans doute pas ce qui allait apaiser les tensions entre eux, d'autant que la jeune femme pouvait sentir le sang de son âme sœur bouillir à la simple perspective qu'elle ait pu le revoir. Ceci dit, elle apprécia qu'il ne l'accable par réellement et cherche à reprendre un peu de son calme avant de prendre la parole à nouveau. Il avait raison, elle était totalement à fleur de peau. Le fait que Léo soit à l'article de la mort était un assez bon motif à son emportement, en soi, ceci dit, il ne pouvait sans doute pas duper totalement Edward : pour la simple et bonne raison que la crainte que la maladie emporte l'un de ses proches, elle la vivait déjà avec sa mère, et elle avait su garder contenance autant que possible malgré tout. Elle pouvait arguer que cette nouvelle était juste le coup de grâce, la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, mais c'était un peu facile. Il fallait qu'elle se calme. Il le fallait, ou ça allait vraiment partir en vrille, entre eux, et ils n'avaient pas forcément besoin de ça. Ils savaient tous les deux déterminer ces moments où ils allaient décidément trop loin, et la limite n'était pas bien loin d'être franchie, en l'occurrence. Elle prit une grande inspiration, et ce fut avec moins de froideur qu'elle reprit la parole.

-Il a tenté de se suicider à cause de moi,
lui confessa-t-elle, même s'il n'avait peut-être pas la moindre envie d'entendre ça, mais elle, elle avait besoin de parler de ce qu'elle pouvait, ne se sentant pas encore la force de tout lui avouer. Voilà ce que je suis, le genre de fille qui pousse les autres au suicide. Et maintenant, il va peut-être mourir quand même... Elle poussa un léger soupir. Excuse-moi, je suis fatiguée, j'aurais pas dû te parler comme ça, ajouta-t-elle, qui n'avait plus envie de s'étendre sur le sujet, et qui savait par ailleurs qu'il était temps qu'ils se calment, l'un comme l'autre, s'ils ne voulaient pas échanger des mots sur lesquels ils ne pourraient pas revenir.

Elle ne savait pas si ces simples mots finiraient par les calmer, allait apaiser les tensions et leur permettrait de passer à autre chose. Ce n'était pas comme s'ils pouvaient non plus oublier tout ce qui les préoccupait. Ce que Jane avait découvert ne quitterait pas son esprit. Tout comme ce qu'Edward avait découvert et ne lui avait pas appris. Et les deux informations avaient plus d'incidence l'une sur l'autre qu'ils ne pouvaient l'imaginer.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 1:29

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward n’avait pas vraiment besoin que Jane confirme pour savoir qu’elle avait bel et bien revue Ridley, c’était ce que ces propos avaient sous-entendu. Mais elle le confirma quand même, d’un signe de la tête et le jeune homme appréciait qu’elle soit honnête. Quand bien même il ne parvenait vraiment pas à comprendre comment ils pouvaient être à ce point tendu à cause de tout cela. Il ne fallait généralement pas grand-chose pour mettre le feu aux poudres, mais ça ne venait pas directement d’eux à la base. Quand Jane était arrivée, Edward se sentait déjà sur les nerfs et il savait – du moins, il pensait savoir – la raison de tout cela. Et il ne comprenait vraiment pas que son épouse soit à ce pont à fleur de peau à cause de la maladie de son ex. D’accord, c’était difficile à supporter pour elle et s’il enlevait entièrement sa mauvaise foi (ce qui n’était pas évident), Edward parvenait presque à le comprendre. Il n’aimait pas ça, mais il savait parfaitement que Leopold avait compté pour Jane, autant que Perséphone avait compté pour elle. Autant dire qu’elle avait normalement de bonne raison de se faire du mouron et c’était bien la preuve qu’ils savaient par moment être humain. Mais quand même, ça allait bien trop loin. Jane n’était pas dans cet état concernant sa mère, Edward ne l’était pas pour sa sœur. Mais forcément, il y avait des ombres qui continuaient de planer au-dessus d’eux. Edward n’aimait pas que Leopold arrive sur le tapis, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’être jaloux. Mais l’homme avait surtout toujours plus ou moins fait écho à Perséphone et il était évident que si la sorcière revenait trop sur le tapis, ça allait être très compliqué pour lui. Tout ça, ça commençait sérieusement à leur peser dessus.

Mais au moins, les deux âmes sœurs parvenaient un peu à se rendre compte qu’ils allaient trop loin et qu’ils étaient en train d’atteindre la limite. Celle qu’il ne fallait pas franchir, pour qu’ils n’entrent pas dans une crise insurmontable. Ils avaient déjà passé la limite de gifle, il valait mieux qu’ils ne tendent pas trop le diable non plus. Mais le jeune homme n’en voulait pas à Jane, il savait parfaitement qu’il avait été trop loin. Comme à chaque fois qu’elle lui parlait de Ridley. Comme maintenant, quand elle affirma alors qu’il avait tenté de se suicidé à cause d’elle. L’information ne lui fit pas vraiment plaisir, ça l’agaçait même. Mais il se retint de tout commentaire, sachant parfaitement qu’il allait encore aller trop loin. Même si, vraiment, ça l’ennuyait d’apprendre qu’il avait attenté à sa vie pour son âme sœur. C’était sa propre vie qui était liée à celle de Jane, pas la sienne. Mais bon… Edward se contenta de serrer les dents et de continuer de se calmer. Les propos de Jane l’y aidant, parce qu’il n’aimait pas la voir dans cet état. Il n’avait même pas envie de prendre la peine de la taquiner sur le fait qu’elle s’excusait. Edward poussa un nouveau soupir, avant de s’approcher de la jeune femme pour la prendre dans ses bras. C’était le premier geste tendre qu’il avait envers elle depuis qu’elle était rentrée et ça lui faisait un bien fou, tout comme le fait de ressentir sa chaleur se propager en lui.

« Tu n’y ai pour rien… »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 1:54


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
L

a jeune femme était contente, au fond, d'avoir parlé à son âme sœur des révélations que Léo lui avaient faites. L'air de rien, elles lui avaient pesé sur la conscience, elle était contente de s'être soulagé de cette histoire, même si ça ne résolvait rien. Elle était loin d'être totalement apaisée, elle était loin d'avoir le sentiment que tout allait s'arranger, mais elle avait malgré tout la nette impression d'aller mieux, plus encore quand Edward la serra dans ses bras. L'air de rien, ils n'avaient pas eu le moindre geste tendre l'un à l'adresse de l'autre depuis qu'elle avait passé le pas de la porte. Ils étaient tout de suite montés dans les tours, tous les deux, portés par la tension ambiante, sans se laisser le moindre instant de répit. Au final, c'était peut-être tout ce dont elle avait besoin, pourtant, le contact de ses bras, la chaleur caractéristique de leurs deux corps, pour se sentir bien. Sa respiration ainsi que les battements de son cœur se calmèrent quasi-instantanément au cours de cette étreinte. Voilà son remède à tout : c'était lui, tout simplement. Quand elle allait mal, il n'y avait que lui qui puisse être susceptible de la rassurer, de la calmer, de lui donner le sentiment qu'elle pouvait tout surmonter. Elle était vraiment heureuse qu'Edward se soit épargné toute surenchère supplémentaire (ou toute remarque moqueuse sous le prétexte qu'elle s'était excusée l'instant d'avant - mais il était vraiment nécessaire qu'elle le fasse) pour tout simplement s'adonner à cet acte de tendresse. Ses mots aussi lui faisaient du bien. Elle n'était pas vraiment certaine qu'elle pouvait y croire, elle demeurait convaincue d'y être pour quelque chose, d'être responsable de tout ce dont elle souffrait mais ces paroles avaient le don certain de la radoucir.

-On aurait dû commencer par là
, dit-elle en se permettant d'afficher un sourire légèrement amusé en regardant le jeune homme dans les yeux, tentant de chasser en un regard les derniers nuages sombres qui embrumaient encore son esprit, et qu'elle voulait laisser pour le moment à son inconscient. Au fond, elle se disait que c'était sans doute vrai. S'ils avaient pris le temps seulement de s'étreindre avant même de prononcer le moindre mot, leurs arguments de dispute se seraient volatilisés.

Elle aurait malheureusement tout le loisir d'y repenser plus tard. Mais là, pour l'heure, elle n'y tenait vraiment mais alors vraiment pas. Elle aimait l'idée qu'ils puissent se réconcilier si simplement. Pour elle, c'était la preuve qu'ils n'étaient pas si incompatibles que ça tous les deux, que ça marchait vraiment, qu'ils ne se berçaient pas d'illusions. La jeune femme se hissa sur la pointe de ses pieds et déposa ses lèvres sur celles de son âme sœur, pour de bon convaincue qu'elle pouvait aller bien, malgré tout, et taire ses tourments même un petit instant.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 2:35

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
A peine Edward avait pris Jane dans ses bras qu’il sentit la tension descendre en flèche. Le jeune homme se sentit plus détendu, plus serein. Même si rien n’était arrangé au final, que l’ex de son âme sœur était encore malade (et tout le reste), il n’y avait plus autant de tension entre eux. C’était le premier geste tendre qu’ils avaient l’un pour l’autre depuis que Jane avait passé le pas de la porte et Edward se rendait bien compte que ça leur avait manqué. Il ne fallait pas grand-chose pour amorcer une bombe entre eux, pour qu’ils montent rapidement en tension. Mais en même temps, il ne fallait pas non plus beaucoup pour redescendre, quand il prenait la peine de ne pas dépasser les limites. Et il était grand temps qu’ils se calment. Edward se sentait rapidement bien mieux, beaucoup plus serein, alors qu’il profitait de cette chaleur qui lui plaisait tant. Le jeune homme aurait pu enchérir encore plus, parce qu’il s’était senti particulièrement agacé par les révélations de son âme sœur. Mais il valait mieux qu’ils arrêtent les frais tant qu’ils le pouvaient encore.

Edward afficha un léger sourire à son tour quand Jane affirma qu’ils auraient dû commencer par ça. Elle n’avait pas tort, s’ils avaient commencé par s’éteindre à son arrivée, la tension ne serait peut-être pas si rapidement montée. Malheureusement, leur pouvoir avait la fâcheuse manie de tout leur faire partager, le positif mais aussi le négatif. Par moment, le lien qui les unissait savait leur faire tourner la tête pour qu’ils puissent profiter au mieux l’un de l’autre, mais ce n’était pas toujours le cas. Ils savaient quand même se réconcilier facilement et c’était le principal. Le jeune homme plongea son regard dans celui de son âme sœur, avant de remettre d’un geste doux une mèche de ses cheveux en place. Elle savait vraiment tirer le meilleur et le pire de lui… il devait bien reconnaître qu’il savait par moment être vraiment un connard, comme elle n’avait pas manqué de lui faire remarquer. Et il se doutait que les choses n’allaient pas aller en s’arrangeant.

« Tu peux me promettre quelque chose ? »
Demanda-t-il doucement, marquant une pause avant de reprendre. « Quoi qu’il puisse arriver… on arrivera à tour surmonter n’est-ce pas ? »

C’était sans doute un peu trop pour la dispute qu’ils venaient d’avoir, mais Edward ne pouvait pas s’empêcher de penser à toutes les ombres qui planaient au-dessus d’eux. Ambre et Natasha étaient malades, Ridley l’était aussi. Jane était dans tous ces états à cause de cette révélation, il n’avait pas envie de voir tout se briser si jamais il devait arriver quelque chose de grave. Ou encore, quand elle allait finir par apprendre que Perséphone était enceinte, parce qu’elle allait forcément le savoir un jour ou l’autre. Et bien sûr, le jeune homme ne se doutait pas que Jane allait avoir une révélation tout aussi importante à lui apprendre, le genre de chose qui ne pouvait que considérablement changer leurs existences.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 10:03


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
L

e sourire d'Edward la rassurait plus que n'importe quoi d'autre au monde. Quand il lui souriait, elle se sentait capable de tout assumer et de tout affronter. Elle pouvait laisser sa vie dépendre d'un tel sourire. Ça comptait plus que tout pour elle. Elle sentit un agréable frisson la traverser de toute part quand il remit en place une mèche de ses cheveux. Le contact de sa peau contre son visage était le plus agréable au monde, elle se sentait emparée d'une force nouvelle. Elle savait que mettre les tensions en suspens chaque fois que les choses s'apprêtaient à exploser ne pourrait qu'être une option temporaire, qu'à un moment, il faudrait tout se dire et assumer que leur prise de tête soit intense et violente, que la réconciliation ne soit pas si simple... Mais pour le moment, elle n'était pas prête, elle n'en était pas capable. Apprendre à Edward, en le regardant droit dans les yeux, l'horrible secret qu'elle détenait à présent et dont elle supportait maintenant le poids comme le plus lourd des fardeaux, c'était comme lui tendre la clé d'une éventuelle rupture de laquelle elle ne se remettrait pas, c'était comme réduire à néant des rêves qu'elle aurait dû distribuer dû distribuer avec bien plus de parcimonie, en réalité. Elle se contenta de hocher la tête quand Edward lui demanda de lui promettre quelque chose. À ce stade, elle était capable de dire "oui" à tout. Mais elle ne s'attendait pas à la promesse qu'il lui demandait de lui faire. Comprenait-il à ce point ce qui la troublait pour qu'il lui fasse faire cette promesse ? À ce stade, elle ne se rendait pas compte qu'elle n'était pas la seule à avoir des choses à cacher.

-On a pas le choix
, répondit-elle alors dans un fin sourire qu'elle voulait rassurant, mais qui ne l'était sans doute qu'à moitié. On peut pas vivre l'un sans l'autre, de toute façon. Et à ce sujet, elle était bel et bien sincère. Quoi qu'ils puissent vouloir ou décider, ils étaient trop dépendants l'un de l'autre. Quoi qu'il puisse arriver. Elle marqua une légère pause, planta son regard dans celui de son interlocuteur. Je te le promets. Elle pensait vraiment être capable de tout affronter, elle pensait réellement que quoi qu'il puisse arriver, ce ne serait pas pire que ce qu'ils avaient déjà vécu. Ceci dit, le secret qu'elle gardait pour l'heure pourrait bien porter l'une des pires épreuves qu'ils devaient traverser. Parce que plus insidieux. Tu me le promets aussi ? demanda-t-elle qui avait autant besoin que lui (si ce n'est plus) de l'entendre lui affirmer qu'ils sauraient surmonter la moindre épreuve ensemble.

Elle n'avait jamais eu à ce point envie et besoin de l'entendre lui faire cette promesse. Elle voulait se convaincre que quoi qu'il advienne, leur histoire ne toucherait jamais à sa fin.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 13:23

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward tenait vraiment à ce que Jane lui promette ça, parce qu’il avait une bonne de craindre pour la suite. Il ne se doutait pas que la jeune femme sous ses yeux avait des secrets aussi, qui allaient faire écho avec les siens d’ailleurs. A chaque fois, Edward se disait qu’il devait avouer la vérité à son âme sœur, qu’il devait lui parler de la grossesse de Perséphone avant qu’elle ne le découvre autrement. Parce qu’elle allait forcément le découvrir à un moment donné, le village n’était pas si grand que ça. Le jeune homme pouvait décider de faire l’autruche pendant un temps, il n’empêchait que son âme sœur risquait vraiment d’apprendre la vérité et il savait d’avance que si elle le découvrait autrement que par lui, elle lui en voudrait. Alors, il se disait qu’il devait lui en parler. Et puis dans ces instants comme celui-ci, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que ce n’était pas le moment. Comme ça ne l’était pas quand ils ne se prenaient pas la tête, quand ils étaient juste bien, parce que le myrihande du feu n’avait pas envie de tout gâcher. Au final, ça n’était jamais le bon moment et Edward ne savait vraiment pas comment il allait s’en sortir. Pour l’heure, il continuait de garder ce fardeau, ce secret, tout comme le faisait Jane de son côté sans qu’il ne le devine. Il ne pouvait donc pas s’empêcher de vouloir l’entendre lui promettre qu’ils allaient pouvoir tout surpasser, qu’ils étaient plus fort que tout. Parce qu’il savait qu’il ne serait pas capable de s’en remettre s’il devait encore subir des passes troubles comme avant.

Le sourire du jeune homme se fit un peu plus grand quand Jane affirma qu’ils n’avaient pas le choix, parce qu’ils ne pouvaient pas vivre l’un sans l’autre. Il ne pouvait que la rejoindre à ce sujet, ils en avaient fait l’expérience. Ils avaient tenté pendant un temps de vivre loin l’un de l’autre, d’avoir une vie « normale » ailleurs, mais c’était tout bonnement impossible. Ils finissaient toujours pas se retrouver, même si Edward ne pouvait que craindre les prochaines vagues qui risquaient fort de les faire chavirer. Edward ne répondit pas, se contentant d’observer son épouse dans les yeux, avant qu’elle ne lui dise qu’elle le lui promettait. Ce n’était que de simple mot, mais le jeune homme avait envie de croire en la force de ces derniers. Parce qu’ils ne pouvaient quand même pas faire des promesses en l’air.

« Je te le promets aussi. »

Et dans cette promesse qu’il exprimait, il y avait aussi ses propres espoirs. Edward espérait vraiment que quand Jane allait apprendre la nouvelle de la grossesse de Perséphone, ça n’allait pas tout gâcher. Même si en soit, elle aurait toutes les bonnes raisons du monde de ne pas lui pardonner (et encore plus qu’il ne pouvait le penser, puisqu’il lui manquait quelques détails importants). C’était peut-être maintenant qu’il devait lui dire, Edward hésita une seconde. Avant de se raviser.

« Je suis désolé pour tout à l’heure… »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 13:44


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
L

a promesse d'Edward la soulagea plus qu'elle ne l'aurait imaginé, parce qu'elle ne pouvait un seul instant douter du fait qu'il était parfaitement sincère, vraiment très sincère. Elle le ressentait, il avait envie d'y croire, comme elle en avait envie aussi... Ça ne suffirait peut-être pas, au bout du compte, peut-être qu'ils ne parviendraient pas à essuyer la tempête immense qui se profilaient à l'horizon, parce qu'ils pensaient avoir tout vécu, mais ils étaient encore loin du compte, mais c'était déjà rassurant de se dire qu'ils avaient envie de réussir où ils avaient longtemps cru qu'ils ne pourraient qu'échouer. Ils s'aimaient trop pour se perdre, réellement, ce qu'ils vivaient était réellement plus fort que tout... Mais "tout", c'était quand même énorme, déjà. Jane décidait de garder sérieusement cette promesse à l'esprit, de l'imprimer au creux de son cerveau. Elle voulait porter ces mots comme un talisman qui la protègerait de tous les démons qui pourraient souhaiter les vaincre, elle les garderait sur son cœur et en feraient sa plus grande force. Elle n'avait peut-être pas le droit de lui imposer cette vie contraire à ses attentes, parce qu'elle n'était plus capable de lui offrir tout ce qu'il désirait, mais elle n'était pas du tout prête à le perdre... Plus jamais. Les quelques fois où elle avait cru voir cela se produire avaient été bien trop douloureuses pour elle, elle ne voulait pas vivre cela de nouveau. Elle voulait puiser en lui sa force, son courage, et ses certitudes. Il était son pilier, son point d'ancrage, et elle refusait que cela cesse. Surtout là, alors que le jeune homme prenait la peine de s'excuser pour son comportement, ce que Jane appréciait vraiment beaucoup. Il était allé trop loin, elle était bien d'accord, mais elle ne l'avait pas aidé, aussi.

-T'inquiète pas,
affirma-t-elle dans un léger sourire. C'est pas facile, en ce moment. Et en effet, ils avaient pu faire abstraction de leurs problèmes un moment, mais ils ne pouvaient pas se leurrer non plus, leur situation n'était pas idyllique, et passé le bonheur de se retrouver, il leur avait bien fallu affronter la dure réalité. Elle hésita, peut-être qu'il faudrait reléguer tous les problèmes au second plan pour l'heure, mais ce n'était pas en ignorant tout non plus qu'ils pourraient repartir sur des bases plus apaisées, loin de là. Comment va Ambre ?

Elle savait qu'Edward n'allait pas lui apprendre que sa sœur pétait la forme, mais elle se contenterait bien d'entendre que son état n'avait pas au moins empiré. Même si Jane n'avait pas d'affection particulière pour Ambre, elle était loin de souhaiter le pire à cette dernière, et elle n'ignorait pas que leurs tensions, au-delà des découvertes de Jane, venaient de leur fatigue mentale à tous les deux, qui craignaient au quotidien d'avoir à enterrer un membre de leur famille.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 14:12

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward ne pouvait que reconnaître qu’il avait été beaucoup trop loin dans ses propos. En soit, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il ne portait vraiment pas Ridley dans son cœur et que s’il devait mourir, ça ne lui ferait sans doute ni chaud ni froid. Mais il aimait suffisamment Jane pour compatir quand elle souffrait (outre le fait qu’il ressentait sa souffrance) et au fond, il n’avait aucune envie qu’elle connaisse ça. Il avait été trop loin, il le reconnaissait sans mal. Et la gifle, il l’avait pleinement mérité. Même si, comme souvent, il avait quand même été un peu touché dans son orgueil. Mais Jane était la seule capable de le rabaisser dans sa fierté sans qu’il ne lui en tienne (trop) rigueur, il l’avait mérité. Et il ne voulait pas lui faire plus de mal. Autant dire que ses excuses étaient sincères, même si ça lui arrachait quand même un peu la gueule. Leopold avait quand même un peu trop tendance à s’imposer à eux lors de leurs « disputes ». Mais en même temps, leurs exs étaient sans doute le sujet de discorde encore bien trop présent dans leurs histoires et encore plus prochainement concernant Perséphone. Qui n’était pas arrivée sur le tapis cette fois-ci, ce qui arrangeait assez bien les intérêts du myrihande du feu. Moins ils parlaient d’elle, mieux c’était pour l’heure.

Edward se contenta d’un léger sourire à la remarque de Jane, quand elle affirma que ce n’était pas facile en ce moment. Effectivement, il y avait pas mal de chose qui leur tombait dessus au final, sans qu’ils ne puissent en faire grand-chose. Même si pendant un temps, ils avaient réussi à se couper de la réalité, c’était revenue avec force. Cela faisait des jours et des jours qu’ils n’avaient pas forcément la possibilité de reposer vraiment. Ils passaient leur temps à s’inquiéter pour leur proche, Ambre, Natasha… maintenant Leopold (même si pour lui, Edward n’avait pas l’intention de le faire une seconde). Et d’ailleurs, Jane lui demanda comment aller Ambre. Edward poussa un soupir las avant de répondre.

« Mal… » Elle n’allait pas bien, ça c’était sûr. « Ça pourrait surement être pire, mais j’ai l’impression qu’elle va toujours un peu plus mal à chaque fois que je vais la voir. »

Et forcément, il s’inquiétait. Plus les jours passaient, moins le jeune homme parvenait à garder complètement espoir de guérison. Il devait se montrer fort, il n’avait pas le choix. Il ne pouvait pas baisser les bras, parce qu’il devait être fort pour deux, pour insuffler le plus de courage à Ambre. Mais à chaque fois, c’était de plus en plus dur. Et Edward commençait à sérieusement se demander si elle allait pouvoir s’en sortir. Et forcément, il angoissait, le jeune homme ne savait pas du tout s’il allait pouvoir supporter de perdre sa sœur.

« A croire qu’on est tous destiné à crever à la suite. »

Tous, les Baker, les frangins. Il ne restait plus qu’eux trois et maintenant, Edward commençait à se demander s’ils ne seraient pas bientôt que deux…
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 14:36


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane n'était malheureusement pas surprise d'apprendre que l'état de Ambre allait s'aggravant. Elle n'en avait pas vraiment douté, en réalité. Elle était bien placée pour connaître les effets néfastes de la maladie, et Ambre les subissaient depuis bien longtemps, à présent. Par ailleurs, pour les visites régulières qu'elle faisait à sa mère, elle était bien placée pour savoir que l'état des malade ne faisait qu'empirer, qu'il n'y avait pas vraiment d'améliorations ou de stagnations. Il ne fallait pas espérer que cette maladie se guérisse toute seule. Il était vraiment grand temps que quelqu'un trouve un remède. Mais quelle remède ? Apparemment, personne n'avait l'ombre d'une piste. Elle était une rescapée particulièrement miraculeuse, mais elle ne pouvait pas espérer que la même chance se reproduise chez d'autres. Bon, sa mère pourrait peut-être avoir cette possibilité si son père acceptait de la transformer, mais de toute évidence, ce n'était pas chose faite. Jane ne pouvait que ressentir l'angoisse de son âme sœur, et elle était bien placée pour le comprendre. Il avait peur pour sa cadette... Sa famille était déjà réduite à peau de chagrin, que se passerait-il si elle disparaissait à son tour. Jane, entre son père, ses cousins vampires et sa marraine sorcière, était clairement plus tranquille à ce titre. La malédiction de sa famille semblait bien davantage être l'immortalité, dans leur cas. Jane serra fermement les mains d'Edward dans les siennes. Elle aurait aimé trouver les mots pour le rassurer, malheureusement, elle ne pouvait pas le contredire non plus. Il était assez évident qu'ils étaient impuissants face à l'état de leurs proches, et la malédiction qui entourait la famille Baker semblait se vérifier. Et Jane en rajoutait une couche indirectement. Infichue de leur assurer une descendance (ceci dit, une autre s'en était chargée à sa place).

-Dis pas ça...
, dit-elle doucement sans pour autant réellement la contredire. Le destin, on l'emmerde. Oui, il ne suffisait pas de le dire pour que ce soit le cas, mais elle n'avait pas vraiment de meilleurs arguments pour l'instant. Elle aurait tant aimé être capable de rassurer le jeune homme en quelques mots, sans réellement avoir à y réfléchir ! Mais ce n'était pas si simple, loin s'en faut. Ça va aller. Elle sourit légèrement en espérant faire preuve de suffisamment de douceur. Ta sœur, c'est une sacrée chieuse, mais aussi une des personnes les plus fortes que j'ai jamais connues, elle va s'en sortir.

Peut-être qu'il ne fallait pas se montrer aussi optimiste. Mais c'était potentiellement tout ce qu'il leur restait. Un remède allait bien être trouvé, forcément... De nombreux médecins et scientifiques devaient être en train d'y travailler, en cet instant précis tant la maladie décimait d'innocents. Elle devait tenir encore un peu, et ça irait mieux... Tout allait s'arranger. Il fallait encore y croire, juste un peu.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 15:09

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
C’était sans doute un peu défaitiste, mais Edward ne pouvait pas s’empêcher de penser ainsi. Il n’y avait pas si longtemps que ça, ils étaient cinq à vivre dans cette maison. Maintenant ils étaient trois, s’ils ne comptaient pas Jane. En peu de temps, les enfants Baker avaient perdu leurs parents et le jeune homme n’avait vraiment pas envie de perdre sa sœur (pas plus qu’il n’ait envie de perdre son frère, même s’il ne prenait pas la peine de le dire à voix haute). Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que les Baker étaient simplement en train de succomber les uns après les autres, comme s’ils payaient le prix d’un mauvais Karma. Son mauvais Karma peut-être même, parce que mine de rien Edward n’avait vraiment rien fait pour s’attirer les bonnes grâces du destin. Le jeune homme apprécia le geste de Jane, quand elle serra fermement ses mains. Il savait bien que ce n’était pas facile pour elle de le contredire, de le rassurer. Parce qu’il n’y avait aucun moyen de le faire et ils le savaient parfaitement tous les deux. Tant qu’il n’y avait pas de remède, ils ne pouvaient que s’inquiéter pour leurs proches malades (même si Jane avait une issue de secours pour sa mère, si ses parents l’acceptaient). Le jeune homme afficha un léger sourire quand Jane affirma qu’ils emmerdaient le destin. Ça n’allait évidemment rien résoudre du tout, mais en même temps c’était plutôt bien vu.

Edward avait envie de pouvoir se montrer aussi optimiste que Jane, mais il devait bien reconnaître qu’elle avait raison quand même. Ambre avait un fort caractère (comme tous les Baker, même les pièces rapportées), il n’y avait aucune raison qu’elle ne se batte pas. Et avec un peu de chance, elle allait être suffisamment forte pour s’en sortir, pour tenir le temps qu’ils trouvent un remède. Qui ? Tous ceux qui étaient en train de travailler sur le projet. Ils allaient forcément trouver quelque chose à force de chercher non ? Il fallait sans doute y croire.

« Tu serais capable de lui dire ça en face ? » Demanda-t-il sur un ton plus léger, considérant que ça ne servait à rien de se laisser happer par l’angoisse. Un peu de légèreté après ce qu’ils venaient de vivre, ce n’était pas plus mal en même temps. « Elle est suffisamment chiante pour s’en sortir juste dans le but de continuer à nous casser les pieds. »

C’était une plaisanterie, mais en même temps Edward espérait que l’idée de continuer de les pourrir tous les deux parce qu’elle ne supportait pas leur relation, lui permettrait de trouver suffisamment de force pour s’en sortir. Elle n’avait pas le choix de toute façon, elle n’avait aucun droit de l’abandonner. Même s’il avait clairement envisagé de l’abandonner, lui, s’il avait dû perdre Jane. Mais elle n’avait pas besoin de connaître ce détail.

« Elle ne peut pas rater l’occasion de continuer à nous montrer qu’elle ne supporte pas de nous voir ensemble. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3864

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 15:31


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane se contenta d'esquisser un fin sourire en réponse à la question de son mari, préférant ne pas répondre à cette question, puisque cela exigerait qu'elle mette un peu trop de sa fierté de côté. Le fait est pourtant qu'elle avait bel et bien pensé le moindre mot prononcé. Ambre avait un sale caractère, mais elle n'était pas le genre de fille à se laisser abattre, au sens propre comme au figuré. Elle était une Baker à coup sûr, avec son caractère bien trempé. Mais rien que le fait de dire cela serait lui faire trop de compliments quand la principale concernée se contenterait, elle, de l'envoyer sur les roses. Elle serait capable, ceci dit, de dire tout cela en personne à Ambre si cela pouvait apaiser les tensions entre elles. Elle n'avait pas envie d'être éternellement l'ennemie de sa belle sœur, elle apprécierait qu'elles trouvent un terrain d'entente. Mais il y avait plus urgent pour le moment de toute manière. Dans tous les cas, Jane était avant tout heureuse de constater que sa remarque avait eu le don d'apaiser au moins un peu son âme sœur, qui savait employer un ton plus léger à présent. Dans leur situation, ils ne pouvaient pas se permettre de dramatiser (tout était déjà dramatique de toute manière), il fallait au contraire qu'ils parviennent à puiser en eux de la force à communiquer à leurs proches, qui eux en manquaient terriblement, malheureusement. Le sourire de Jane s'élargit encore un peu quand Edward ajouta qu'Ambre aurait tout intérêt à s'en sortir, ne serait-ce que pour afficher encore et encore sa désapprobation quant au couple qu'ils formaient. Ça, Jane en était convaincue, sitôt remise sur pied, Ambre retrouverait bien vite cette bonne vieille habitude.

-Alors dans ce cas, on est tranquilles,
affirma-t-elle en plongeant son regard dans celui de son âme sœur, cherchant à exprimer la plus entière des certitudes, il va falloir qu'elle vive très, très, trèèèèèèès longtemps.

Si elle devait survivre autant de temps que leur histoire durerait histoire de leur casser les pieds, Jane voulait en effet croire qu'une très longue vie attendait la cadette des Baker, parce que leur histoire, elle avait envie d'y croire malgré toutes les épreuves qu'ils avaient traversées et au nom de toutes celles qu'il leur restait encore à franchir, allait durer encore longtemps. Jusqu'à leur mort, en fait. Ils n'avaient pas le choix de toute manière. Quoique l'avenir puisse leur réserver, leur lien était de toute manière trop fort pour cela. Afin de conclure au mieux son propos, Jane enroula ses bras autour de la taille du jeune homme et déposa à nouveau ses lèvres sur les siennes. Une manière de lui faire comprendre autant que possible que leur histoire dans tous les tourments qu'ils avaient à traverser était leur force. Bien qu'elle puisse être également leur plus grande faiblesse, en réalité.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 30 Oct - 16:34

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Le jeune homme se doutait parfaitement que Jane ne pouvait pas aller trouver Ambre maintenant et lui dire ce qu’elle venait de lui dire, il la connaissait assez pour ça. Et ce n’était pas pour rien qu’Edward en avait parlé justement. Pour l’heure, ce n’était pas le moment de toute façon. On ne pouvait pas vraiment dire que la situation était vraiment agréable entre les deux belles-sœurs, même si le jeune homme aurait bien aimé que la situation soit beaucoup moins tendue entre elles. Il avait parfaitement conscience que c’était à cause d’Ambre qu’elles ne parvenaient pas à s’entendre, parce que Jane avait voulu mettre un peu d’eau dans son vin. Mais bon, de toute façon ce n’était pas vraiment le sujet du jour. Le jeune homme ne savait finalement même pas si sa sœur allait s’en sortir, même s’il avait envie de continuer d’avoir espoir. Ils devaient tous les deux être forts pour leur proches, parce qu’ils avaient besoin qu’ils leur communiquent cette force. Ce n’était pas toujours facile, mais ils n’avaient vraiment pas le droit de baisser les bras. Ce qui n’était pas vraiment le genre des deux myrihandes et le jeune homme savait parfaitement où ils devaient tirer la sienne. Dans celle qu’il avait sous les yeux et qui savait parfaitement l’apaiser, même s’ils étaient tout aussi capable de s’énerver l’un et l’autre.

Le sourire d’Edward se fit encore plus grand quand Jane affirma que du coup, ils étaient tranquilles. Parce qu’Ambre ne pouvait que vivre vraiment très longtemps, si elle voulait continuer de leur prouver qu’ils n’avaient rien à faire ensemble, puisqu’ils allaient justement rester ensemble très longtemps. Edward avait envie d’avoir le même optimisme, se dire qu’ils pouvaient très bien voir tout s’arranger prochainement. Qu’Ambre allait s’en sortir et que de leur côté, ils allaient vivre ce qu’ils avaient à vivre ensemble pendant des années encore. Jusqu’à ce que la mort les emporte tous les deux, parce qu’ils ne pourraient pas être séparé autrement. Edward glissa ses mains dans le dos de son épouse, quand elle enroula sa taille de ses bras, appréciant plus encore le contact de leurs lèvres. Tant qu’Edward avait Jane dans sa vie, il savait qu’il pouvait surpasser toutes les épreuves et avoir suffisamment de force pour affronter celles qui arrivaient. Même si rien n’empêchait le fait qu’il se sentait particulièrement impuissant pour aider Ambre. Le jeune homme prolongea leur baiser, profitant pleinement de la douceur de ce geste, vraiment salutaire après les tensions qu’ils avaient eues.

« Elle ne va pas avoir le choix. »
Ajouta-t-il alors, quand leurs lèvres se séparèrent. Il plongea son regard dans celui de son âme sœur, « Je serais vraiment perdu sans toi… » Dit-il, doucement, sans détourner son regard. Il était sérieux, ce n’était pas des paroles en l’air. Et il espérait vraiment qu’ils allaient parvenir à tout affronter, même ce qu’il savait arriverait bientôt. « Je t’aime tellement. »

Et il avait vraiment hâte que tout ça se termine, qu’ils puissent un peu se reposer. Recommencer à pleinement profiter de la vie, avant que les tuiles prochaines n’arrivent sur eux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-