Partagez | 
 

 Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 11:18

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Evidemment, Edward voyait parfaitement où voulait en venir Jane, mais il avait décidé de ne pas aller trop dans son sens tout de suite. Ce moment magique sous cette cascade avait suivi un instant vraiment plus particulier. Au final, les deux myrihandes du feu ne savaient toujours pas pourquoi ils étaient retrouvés dans les grottes et comment surtout. Ils avaient réussi à s’en échapper, non sans quelques difficultés, mais ils ne savaient toujours pas ce qui leur était arrivé. En même temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu’ils avaient eu le temps de se poser sur ce problème. Non pas qu’il ne soit pas important, bien au contraire, mais ils avaient eu énormément de chat à fouetter depuis (pauvres chats). Et au final, c’était du passé maintenant. Même si cela restait un bon souvenir, pour l’après les grottes évidemment. A cette époque encore, les deux jeunes gens ne s’imaginaient pas capable de vivre ensemble et pourtant, ils ne manquaient pas une occasion de se sauter dessus. Ils étaient forcément attirés l’un vers l’autre, quand bien même ils avaient tenté de lutter en vain. Et maintenant, repenser à ces instants ne pouvaient que leur prouver qu’ils avaient bien fait de prendre une décision, d’arrêter de tourner autour du pot et de croire que c’était impossible. Même s’il était évident qu’ils ne pouvaient pas envisager d’avoir une vie paisible et sans souci. Edward savait déjà que ça allait péter à un moment ou à autre encore, ne se doutant pas que du côté de Jane c’était la même chose.

Le jeune homme ne perdit pas son sourire quand Jane reprit la parole, ne lâchant pas du regard les yeux de son épouse. Evidemment, il ne croyait pas une seule seconde à ses propos, mais il était normal qu’elle réponde de cette manière puisqu’il ne manquait pas de son côté de la taquiner. Si autrefois, le myrihande du feu aurait pu croire que la jeune femme aimait le voir souffrir (parce qu’il croyait que c’était ce qu’il aimait aussi), maintenant il ne pouvait pas la prendre au sérieux. Autrefois, ils avaient besoin de ces forts sentiments, la haine, la souffrance, pour se rapprocher parce qu’ils n’envisageaient pas d’accepter l’amour qui se trouvait entre eux. Ils avaient eu besoin de cela pour pouvoir se rapprocher, ce qui n’était plus le cas maintenant. Même si c’était quand même en partie amusant.

« Ah oui ? » Demanda Edward sans chercher même à se montrer convainquant. Il savait évidemment que ce n’était pas de ça qu’elle parlait, il savait exactement ce qu’elle pensait. D’ailleurs, Edward la rapprocha un peu plus de lui, avant de s’emparer de ses lèvres une nouvelle fois. Ses lèvres glissèrent doucement le long de son cou, avant de venir se déposer sur son épaule. « Ça se voit que tu ne t’es pas fait mordre toi ! » Affirma-t-il, en écartant une seconde ses lèvres, avant de venir mordre un peu l’épaule de son épouse, sans la moindre intention de lui faire mal évidemment. Ce n’était pas comme s’ils n’avaient pas partagé ce moment la dernière fois.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 11:46


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
S

a remarque aurait peut-être pu être mal prise ou mal interprétée par son interlocuteur, mais Jane ne le pensait pas, savait, même, qu'elle ne l'était pas. Edward savait pertinemment où elle voulait en venir, et l'inverse était tout aussi vrai. Bon, il est vrai qu'ils ne devraient peut-être pas parler si légèrement de cet épisode de leurs vies respectives, qui avait tout de même été violent et alarmant, mais s'ils devaient réellement s'inquiéter de toutes les merdes qui leur tombaient sans cesse dessus, ils n'avaient vraiment pas fini, et Jane n'avait pas envie de se ronger les sangs pour une menace invisible, elle avait bien assez à faire avec les menaces concrètes et visibles qui planaient au-dessus d'eux. Car il y en avaient, bien sûr, et plus d'une par ailleurs. Edward et Jane avait le chic pour attirer des convoitises et s'attirer des emmerdes. Chaque fois qu'un problème trouvait sa résolution, un autre problème lui cédait la place et ainsi de suite. C'était sans fin. Épuisant, bien souvent, mais c'était tout de même ce qui faisait la force et l'intensité de leur relation, c'était ce qui les rendait si forts, c'était tout ce qu'ils avaient affronté qui avait forgé leur relation et avait fini par leur donner le sentiment que rien ne pourrait jamais les séparer, parce qu'ils avaient supporté toutes les épreuves, chaque fois plus éprouvante que la précédente... Mais ils n'étaient pas au bout de leurs peines encore. Comme ils se plaisaient à le dire, il y avait toujours pire. Ils pouvaient toujours faire pire. Ils s'en rendraient bien rapidement compte, d'ailleurs. Elle voulut répliquer quelque chose, tout d'abord, au propos de son âme sœur, lui faisant remarquer que la morsure du jeune homme n'avait pas été particulièrement agréable à supporter pour elle non plus, qui l'avait bien évidemment ressenti également, par ricochet. Mais toute réplique semblait vaine alors que son souffle caressait son cou, la faisant frissonner, alors que ses dents faisaient mine de mordre son épaule. Ce qui ne lui fit pas mal, bien sûr, tout au contraire. À vrai dire, c'était plus excitant que douloureux, sans l'ombre d'un doute.

-Si c'est vraiment comme ça que t'as été mordu, t'as vraiment pas de quoi te plaindre
, répliqua-t-elle, les yeux encore fermés alors qu'elle profitait du contact du corps du jeune homme contre les siennes, la pression de ses lèvres et de ses dents contre son épiderme. Elle était peut-être un peu masochiste. En tout cas, elle adorait cette sensation... Je vais même finir par être jalouse de cette gamine cinglée, ajouta-t-elle sans rien en penser.

Si le moment auquel ils faisaient référence avait eu une conclusion agréable et pour le moins sensuelle, on ne pouvait pas franchement dire que ce qui avait précédé l'avait particulièrement été. Bien au contraire. C'était tout sauf le cas.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 12:08

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
A la remarque de Jane, Edward fut tenté d’intensifier un peu le contact de ses dents contre la peau de son âme sœur. Mais son but n’était évidemment pas de lui faire mal – puisqu’après tout, il aurait mal aussi, c’était parfaitement idiot – mais juste de rendre ça un peu plus… pimentait. En tout cas, le jeune homme appréciait la sensation qu’il ressentait en son être, en écho avec ce que ressentait Jane avec ce qu’il lui faisait. Il aimait quand il lui faisait de l’effet, surtout qu’il savait toujours quand c’était le cas. En même temps, quand on y pensait un peu, ce n’était pas bien difficile pour eux de se faire mutuellement de l’effet. Ils étaient irrémédiablement attirés l’un envers l’autre (et cela depuis toujours), il ne fallait pas grand-chose pour faire brûler le feu ardant de leurs désirs. Tout comme il ne fallait pas grand-chose pour faire exploser la poudre quand ils étaient énervés également. Les deux âmes sœurs vivaient toujours tout avec beaucoup d’intensité, il ne faisait rien à moitié. Les lèvres d’Edward quittèrent la peau de Jane, pour qu’il puisse plonger son regard dans le sien, un sourire en coin habituel sur son visage, alors qu’elle affirmait qu’elle devrait être jalouse de cette gamine cinglé. Ce qui n’était évidemment pas envisageable une seconde, mais le jeune homme aimait bien l’idée. En même temps, encore une fois, il ne fallait pas grand-chose pour faire naître des sentiments chez eux, dont la jalousie. Edward était très rapidement jaloux quand il était question de Jane, il avait été mordu de jalousie pendant très longtemps quand elle était avec Ridley. Même le fait d’y penser encore maintenant, de l’imaginer dans les bras, dans les draps, de ce type, ça le rendait dingue. Mais c’était bien la preuve que ses sentiments pour son épouse était puissants.

« Tu devrais peut-être. » Affirma-t-il encore une fois sur le ton de la plaisanterie, ne perdant évidemment pas son sourire en coin. « Elle m’a fait énormément d’effet après tout. »

Même si ce n’était, évidemment, pas le même effet. Il avait surtout eu très mal, ce que Jane avait évidemment ressentir par ricochet d’ailleurs. Mais le jeune homme aimait bien l’idée de la laisser un peu bouillir dans la jalousie, même si elle n’avait pas lieu d’être du tout. C’était juste amusant, encore une fois, Edward ne pouvait pas s’empêcher de taquiner celle qu’il aimait. Même s’il était évident qu’il n’avait pas l’intention de laisser ça gâcher le moment qu’ils vivaient pour l’heure.

« Mais en même temps… » Dit-il doucement, avant de venir s’emparer des lèvres de son âme sœur, dans un baiser qui en disait long sur l’effet qu’elle lui faisait, ce qu’elle savait et ne risquait pas d’oublier. « Ce n’est pas elle qui m’a aidé à me nettoyer ensuite. » Souffla-t-il quand leurs lèvres se séparèrent un instant.

La situation ne s’était pas vraiment passée de cette manière, mais le résultat était de toute façon le même. Ils avaient fini au milieu de cette cascade, à s’unir comme ils savaient si bien le faire.
Code by Gwenn

_________________


Dernière édition par Edward Baker le Dim 27 Nov - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 12:49


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane leva les yeux au ciel pour la peine quand son âme sœur lui fit remarquer qu'elle devrait peut-être être effectivement jalouse de la gamine qui l'avait agressé. C'est sûr que pour lui avoir fait de l'effet, elle lui en avait fait, et à elle aussi, par voie de ricochet, mais ce n'était pas le genre d'effet le plus excitant que l'on puisse concevoir, elle préférait bien largement celui qu'Edward lui procurait en cet instant, et ce en quelques gestes... Et pourtant, elle savait que ce n'était rien, rien du tout en comparaison de ce qu'ils pouvaient se procurer comme sensations tous les deux. Si la jeune femme était d'un naturel incroyablement jaloux, et ce au-delà du raisonnable (ce dont le jeune homme avait déjà fait les frais d'ailleurs, mais ce n'était en soi que justice au vu de ce qu'Edward avait déjà pu lui faire subir lui-même par pure et stricte jalousie), elle savait bien que la petite cinglée n'était pas le genre d'Edward. Un peu jeune quand même (fallait avoir un grain pour se sentir attiré par ce genre de fille... hum...), alors elle n'avait vraiment pas de souci à se faire. Sa crise de jalousie, pour une fois, ne pouvait qu'être prétendue. En rien éprouvée. Et quand bien même elle aurait dû avoir quelque réaction excessive que ce soit à l'encontre de son âme sœur (parce que réagir excessivement, c'était effectivement son truc, elle y aurait bien vite renoncé dès lors qu'il reprit la parole, lui adressant quelques mots qui ne pouvaient en rien la laisser de marbre. Tout au contraire, ils ne vinrent qu'intensifier le sentiment déjà très présent qu'elle ne pouvait qu'éprouver en sa présence. À son contact. Désir et plénitude, c'était tout ce qu'il lui avait toujours inspiré, c'était ce qu'il lui inspirerait toujours. Elle savoura le baiser que lui adressa Edward, ne manqua pas de l'intensifier, avant de prendre la parole à son tour, un sourire mutin au coin des lèvres.

-Effectivement
, reconnut-elle d'un ton amusé quand il nota que c'était elle qui l'avait aidé à se nettoyer ensuite... Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'avait pas fait les choses à moitié. Jane n'était pas maniaque du tout, mais elle s'était découverte très... consciencieuse... en matière d'hygiène lors de cet épisode. L'avantage que j'ai à connaître ton corps mieux que personne, c'est que je peux m'en occuper dans les moindres recoins et ne pas en oublier un seul. Et si elle disait ça d'un ton amusé, il n'empêche qu'elle considérait que c'était vrai. À ses yeux, personne ne pouvait avoir meilleure connaissance du corps d'Edward qu'elle-même, pas plus que mettre cette connaissance à profit brillamment.

Et elle était bien tenté de mettre cette belle théorie en application rapidement, d'ailleurs.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 13:15

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Si Edward n’avait pas manqué de taquiner Jane en revenant sur un épisode précédent le moment de la cascade, il n’avait aucun souci à s’attarder sur le moment de la cascade en effet. A force, on pourrait croire qu’il était difficile pour eux deux de se rappeler des moments qu’ils avaient partagés ensemble, mais ce n’était pas le cas. Le jeune homme se souvenait parfaitement de chaque fois où ils avaient pu se retrouver, où ils avaient pu oublier un peu ce qui les entourait. Ces fois où – même s’ils pensaient se détester – ils s’étaient unis, les rapprochant un peu plus l’un à l’autre. Dont, celle dans cette fameuse cascade gelée qu’ils avaient d’abord utilisé dans le but de se laver un peu avant de retourner au village après cette péripétie dont ils ne savaient toujours pas l’origine. Et il suffisait qu’il repense à cet instant, pour que son imagination dérive comme elle savait si bien le faire aussi. Et donc, le fait de mentionner le fait qu’elle l’avait aidé à se nettoyer après ces quelques aventures, ne manquait pas de faire naître une envie chez lui toujours présente en réalité. Elle se manifestait simplement plus fortement de temps en temps, comme maintenant. Le sourire d’Edward s’agrandit quand elle confirma ses propos, avant d’en profiter pour se lancer des fleurs. Même si, forcément, elle avait parfaitement raison. Outre le fait qu’ils se connaissaient par cœur, autant physiquement que mentalement, c’était que personne ne les connaissait autant que l’un et l’autre. Il n’y avait personne d’autre pour connaître à ce point son corps, comme Edward ne pouvait que considérer connaître mieux que personne le corps de son épouse. En même temps, ils avaient quand même eu de nombreuses occasions d’apprendre à se connaître tous les deux.

« Vraiment ? »
Demanda-t-il, même s’il ne mettait pas du tout en cause les paroles de son épouse. Elle avait raison, l’inverse était vrai. Mais cela ne l’empêchait pas d’aller dans le sens du scepticisme, simplement pour intensifier encore plus ce qui montait en lui. Le fait qu’ils partagent tous les aidait en plus vraiment dans ce genre d’instant, pour ne rien oublier du tout comme Jane venait de le dire. « Tu es sûre que tu es capables de ne rien oublier du tout ? J’en doute un peu quand même. »

Demanda-t-il d’un ton taquin de nouveau, son fameux sourire en coin sur le visage, en plongeant son regard dans celui de son épouse, d’un air de défi. Il la défiait oui, comme cela arrivait très souvent entre eux. Parce que toutes ces belles paroles, ce cadre agréable, ces gestes tendancieux ne manquaient pas de le titiller grandement et il avait bien envie de voir un peu les compétences de son âme sœur. Compétence qu’il ne doutait pas un seul instant être à la hauteur évidemment, il serait bien fou de croire qu’elle n’en était pas capable. Mais simplement dans le but de lui donner tort, il savait qu’elle ferait en sorte de lui montrer qu’elle le pouvait vraiment.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 14:44


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane hocha la tête en signe de confirmation, sans se démonter un seul instant, quand son âme sœur joua les sceptiques, mettant en doute sa capacité à connaître la moindre parcelle de son anatomie et de savoir en jouer. Elle était absolument convaincue qu'elle ne saurait oublier ou négliger la moindre partie de son corps quand il était question de son plaisir (et par conséquent du sien aussi, il faut le dire), elle ne se faisait aucun souci là-dessus, tout au contraire. La jeune femme pouvait être prétentieuse, et même plus que prétentieuse par moments, mais en l'occurrence, elle ne se pensait pas excessive dans son propos, tout au contraire. Elle savait qu'Edward n'avait pas l'ombre d'un doute, mais quand bien même, il aurait grand plaisir à lui donner tort, juste pour le plaisir de le faire, et tout autant pour le plaisir de lui en procurer, car c'était après tout comme ça que ça se terminerait... C'était de cette manière que les choses se terminaient toujours, après tout. Alors oui, elle était prête à maintenir son propos envers et contre tout sans la moindre crainte de se tromper un seul instant. Ils étaient bien trop complémentaires pour se décevoir de quelque manière que ce soit, après tout. Elle glissa ses doigts dans son dos, ne manquant pas de le fixer toujours avec la même intensité, cette intensité qu'il ne pouvait que lui inspirer quelques puissent être les circonstances, parce que c'était elle, tout simplement. Elle avait la ferme intention de le faire céder et de l'entendre louer ses talents, et pour cela, il n'y avait qu'une seule manière de faire, et elle savait que c'était exactement ce qu'il attendait d'elle. Elle n'allait certainement pas le décevoir, d'autant qu'elle-même aurait tout à y gagner, bien évidemment.

-Tu oses douter de moi, vraiment ?


Elle ne dit rien de plus, c'était sa manière à elle de lui affirmer que le fait de douter d'elle était l'erreur entre toutes et ne devait vraiment pas se reproduire, même si en soi elle savait pertinemment qu'il était bien loin de douter, bien au contraire, et serait plutôt de nature à approuver la moindre de ses initiatives et à ne pas bouder son plaisir le moment venu. Elle approcha ses lèvres de celles de son âme sœur, et l'embrassa langoureusement. Ce faisant, sans séparer un seul instant ses lèvres des siennes, ses mains coururent le long de son corps. Mettant ses propos en application, elles sondaient la moindre parcelle de son corps, et elle prenait bien sûr grand soin de s'attarder sur les zones les plus érogènes de son anatomie. Elle pensait les connaître bien assez pour savoir comment lui vriller les sens en un rien de temps, et elle pouvait pour cela s'aider de ses propres sensations, qui comme toujours (du moins quand ils avaient leurs pouvoirs) étaient parfaitement harmonisées avec les siennes.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 15:07

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Evidemment qu’Edward ne doutait pas un seul instant des capacités de Jane et il savait qu’elle n’y croyait pas une seconde. Mais c’était juste comme ça, pour la pousser à faire ce qu’il attendait d’elle. Parce que des idées ne manquaient pas de trotter dans son esprit. En même temps, elles étaient toujours présentes et il ne fallait juste que quelques petites paroles, que quelques gestes, pour que tout cela devienne encore plus brûlant. Et il savait parfaitement que Jane ne manquerait de toute façon pas de lui donner tort, même s’il n’avait pas vraiment besoin de preuve. Il savait parfaitement que son âme sœur était capable de lui retourner tous les sens en s’occupant de la moindre parcelle de son anatomie. En même temps, il n’y avait personne qui le connaissait mieux qu’elle. Il n’y avait personne qui avait eu autant l’occasion de le connaître d’ailleurs (même si le fait que Perséphone soit enceinte était la preuve qu’elle y avait eu le droit aussi… mais ça c’était le genre de chose qu’il n’avait aucune envie de faire venir sur le devant de la conversation). Il avait donc la ferme attention de laisser Jane lui prouver qu’il avait tort, il consentirait peut-être à louer ses talents à ce moment-là. Mais il était aussi évident qu’il n’allait pas le faire de suite, il n’avait aucune envie de rendre tout cela trop facile. Même si ça l’était déjà, il suffisait qu’elle soit proche de lui pour que tous ses sens soient retournés. Et elle trichait en pouvant ressentir tout ce qu’il ressentait également. Le regard plongé dans le sien, Edward l’écouta donc lui demander s’il osait douter d’elle. Il aurait pu répondre quelque chose, mais elle ne lui laissa de toute façon pas le temps de répondre quoi que ce soit puisqu’elle vint déposer ses lèvres sur les siennes.

Le baiser qu’elle lui offrit était des plus langoureux et suffisait presque à lui retourner les sens. Mais il était évident qu’il attendait bien plus de sa part, puisqu’ils avaient parlé de toutes les zones de son anatomie. Edward profita donc largement du contact de ses mains sur son corps, de plus en plus brûlant, alors qu’elle lui prodiguait ces caresses qui ajoutaient encore plus à tout ce qu’il ressentait déjà. Surtout quand ses mains ne manquaient pas de s’attarder sur les zones bien érogènes de son anatomie. Depuis le temps, Jane savait parfaitement comment s’y prendre pour faire grimper en flèche son envie, qu’elle devait ressentir au même titre que lui. C’était ce qui rendait leur relation physique et mentale aussi forte. Ils partageaient tout et donc, il n’y avait personne de lésé dans l’histoire. Et de toute façon, le jeune homme était bien incapable de ne pas répondre à son baiser et d’empêcher ses mains de parcourir la peau brûlante de son âme sœur. Il aimait tant le corps de la jeune femme, ses courbes, et plus encore maintenant qu’il savait qu’elle lui appartenait toute entière et qu’il n’y avait que ses mains à lui pour le parcourir. Mais pour ajouter un peu plus de piment à tout cela, Edward prit la peine d’écarter une seconde ses lèvres de celles de Jane.

« C’est un peu mou tout ça. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 15:49


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
C'

était une chose avec laquelle Jane avait bien eu de la peine à se familiariser quand ils étaient devenus des myrihandes, mais qui lui avait finalement diablement manqué quand ils avaient été privés de leurs pouvoirs, quand ils avaient été dépossédé de leur nature profonde : elle ressentait tout ce qu'elle ressentait, physiquement et mentalement, c'était déstabilisant quand on n'y était pas habitué... et ce devenait indispensable quand on s'y faisait. En l'occurrence, elle ne savait que trop procurer du plaisir à son âme sœur pour la simple et bonne raison qu'elle le ressentait au même titre que lui, à l'unisson avec lui quand elle parvenait à ses fins, et elle pensait, à force d'entraînement, avoir su réellement se montrer habile de ses mains. Tout comme Edward l'était tout particulièrement des siennes. Jane ne saurait voir les choses différemment alors qu'il parcourait son corps de caresses qui étaient bien loin de la laisser indifférente, de même que leur baiser plus que langoureux, où s'exprimaient tous leurs sentiments et tout leur désir. Tout ceci, en soi, ne pouvait que leur suffire. Ils ne pouvaient espérer vivre une intimité à un tel degré avec qui que ce soit d'autres. Ils étaient bien trop complémentaires, tous les deux. Ils se connaissaient bien trop, ils s'aimaient trop aussi, alors ils pouvaient bien affirmer vouloir plus si cela leur chantait, bien sûr, mais ils ne pouvaient pas le prendre, par contre, au sérieux. Il était impossible que l'un comme l'autre nient l'effet qu'ils se faisaient l'un à l'autre, si bien que Jane ne put que sourire quand son interlocuteur affirma qu'il trouvait la situation mollassonne. Pas assez pimentée à son goût. Soit. De quoi lui demander d'accélérer le jeu, de passer encore à la vitesse supérieure. Ce n'était pas pour déranger Jane, bien au contraire.

-Ah oui ?
répliqua Jane, son souffle se déposant sur les lèvres du jeune homme au moindre mot. Ses mains glissèrent entre les jambes d'Edward, s'y concentrant afin d'y flatter ce qui s'y logeait de bien trop de caresses soutenues pour que le jeune homme y demeure indifférent. C'est pas ce que je sens, remarqua-t-elle alors, maligne, en référence à ce qui durcissait sans nul doute au contact de ses doigts.

Mais bon, s'il voulait pimenter le jeu, elle n'avait absolument rien contre cela, bien au contraire, elle était totalement pour. Et son désir augmentant, elle ne demandait que cela elle aussi, en réalité. Raison pour laquelle elle s'empara sans plus de cérémonie de ses lèvres, dans un baiser plus passionné encore que les précédents, sa langue se mêlant à la sienne dans un ballet des plus intense. Pendant ce temps, elle ne manquait pas d'administrer à son amant des caresses de plus en plus appuyées, le but de la manœuvre étant bien évidemment de le pousser à bout.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 16:50

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Même sans le partage des sensations, Jane aurait quand même eu des difficultés pour croire sur paroles Edward. Il était assez évident qu’il n’avait rien à redire sur la situation qu’ils vivaient tous les deux, bien au contraire. Mais cela n’empêchait pas le jeune homme de l’affirmer, dans le seul but de le faire en réalité. Simplement pour pimenter un peu plus l’instant, pour la taquiner et la pousser un peu plus à bout. Il n’attendait évidemment qu’une chose, qu’elle lui prouve le contraire. Ce qui, en soit, n’était pas vraiment difficile. Parce que de toute façon, ils partageaient leurs sensations. La jeune femme ne pouvait pas passer à côté du feu qui brûlait ses entrailles alors qu’il « subissait » ses traitements. C’était surement ce qui rendait leur complicité si forte, ils savaient anticiper les choses pour l’autre. Edward savait parfaitement par exemple que ses caresses plaisaient à son épouse, tout comme celles qu’elle lui prodiguait lui retournaient lui cerveau. Le sourire d’Edward s’agrandit quand Jane lui demanda si c’était vrai, avant de glisser sa main dans cette zone si particulière et si réactive aux caresses. Le jeune homme ferma les yeux au moment où les doigts de son âme sœur arrivèrent au niveau de son entre-jambe, tentant tant bien que mal de garder une certaine contenance alors qu’elle lui affirmait que ce n’était pas ce qu’elle sentait. Effectivement, de ce point de vu parfaitement physique, on ne pouvait pas du tout dire que la situation était mollassonne. Bien au contraire, elle était particulièrement dure d’ailleurs.

Edward aurait pu rétorquer quelque chose, mais il ne le fit pas. De toute façon, Jane ne tarda pas à venir s’emparer une nouvelle fois de ses lèvres, dans un baiser encore plus passionné que les précédents. Leurs langues ne tardèrent pas à entamer une danse lascive, alors que les mains de son épouse continuaient leurs traitements. Il savait parfaitement ce qu’elle cherchait, elle voulait le faire craquer, le pousser à bout. Et ça risquait grandement de réussir, mais le jeune homme – par pure fierté évidemment et il en avait vraiment à revendre – avait envie de tenir le plus longtemps possible. Mais au bout d’un moment, il devait bien se rendre à l’évidence que ce n’était tout simplement pas possible.

« D’accord… » Dit-il le souffle un peu court, alors que leurs lèvres se séparaient un instant. « Je ne doute plus du tout de toi. » Comme si ça avait été le cas un jour, mais le jeune homme se doutait que c’était un peu ce qu’elle attendait qu’il affirme. Le jeune homme déposa rapidement ses lèvres sur celles de son épouse, l’embrassant vigoureusement. « Tu me rends complètement dingue. »

Ce qui était vrai, elle était la seule à lui faire perdre la tête comme ça. Que ça soit physiquement par ses caresses, ses traitements, ou dans la vie quotidienne d’ailleurs. Sans prononcer le moindre mot, le jeune homme glissa ses mains sous les fesses de son épouse pour la relever et lui faire entourer ses hanches de ses jambes (merci l’eau qui rendait cette position complètement possible). La serrant plus encore contre lui, Edward s’empara encore une fois de ses lèvres, d’une intensité bestiale. Il était incapable de tenir plus longtemps, il avait envie de bien plus, il avait envie d’elle. Que tout ce qu’ils ressentent ne fasse qu’un, au même titre que leurs corps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 17:49


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane afficha un sourire triomphal quand son âme sœur affirma qu'il ne doutait plus du tout d'elle - même si au fond, elle savait qu'il n'avait déjà pas le moindre doute au départ, loin s'en faut -, elle avait déployé des trésors de caresses et de traitements plus appliqués les uns que les autres pour le faire craquer, elle était ravie d'être enfin parvenue à ses fins, même si elle y avait mis plus de temps qu'elle ne l'aurait pensé (ce qui n'était pas déplaisant en soi, ceci dit), elle l'avait senti lutter contre le plaisir qu'elle lui procurait, et elle avait particulièrement apprécié ce temps particulier, il faut bien le dire, puisqu'elle en avait elle-même savouré les effets dans toute leur intensité. La jeune femme était on ne peut plus fière d'elle, mais la fierté - aussi incroyable cela pouvait-il bien paraître, parvenait à atteindre un aspect secondaire quand elle se trouvait avec le jeune homme. C'était ce qu'ils vivaient, la situation dans son ensemble, qui s'avérait digne d'intérêt, au-delà de son propre égo... Bien sûr, elle n'aurait su penser de la sorte en beaucoup de circonstances, mais c'était trop évident en cet instant pour qu'elle le nie. Elle se sentait trop parfaitement bien avec son âme sœur, et sa victoire à elle était autant la victoire d'Edward, au final, puisque le plaisir était toujours partagé. Son sourire s'élargit quand le jeune homme affirma qu'elle le rendait complètement dingue, c'était un sentiment on ne peut plus partagé. Elle était totalement folle de lui, et ce n'était pas seulement une image, il était vraiment capable de la rendre complètement cinglée dans des proportions au-delà de démesurées. Edward était tout pour elle, et quand quelqu'un a autant d'importance pour vous, il arrive forcément un moment, inévitable, où la situation vous échappe totalement et où vous n'arrivez plus à observer les choses de façon mesurée et logique. Tout prenait de gigantesques proportions alors. C'était parfois dans le bon sens. Parfois non. En l'occurrence, c'était plutôt dans un excellent sens, car ils profitaient vraiment au maximum de cette situation.

-Toi aussi,
fut tout ce qu'elle trouva à dire, même si ce n'était absolument pas nécessaire, juste pour l'exprimer à son tour avant de se laisser déborder par les émotions que lui seul était capable de lui procurer.

Car n'attendant pas plus longtemps, ils unirent leurs deux corps, et dès lors, tout manqua d'intérêt et d'importance en dehors d'eux-mêmes, en dehors des sensations qu'ils se procuraient l'un à l'autre. C'était la première fois que Jane s'adonnait à ce genre... d'acrobaties aquatiques, mais elle devait bien reconnaître que le contexte permettait des positions pour le moins, intéressantes, et le plaisir ne manquait pas de grimper en flèches, un plaisir auquel la jeune femme s'abandonnait totalement et sans la moindre retenue. Pourquoi ferait-elle preuve de retenue, en même temps ? Il n'y avait vraiment pas la moindre raison.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 18:27

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Au fond, la victoire de Jane était aussi une victoire pour lui-même. Edward avait quand même grandement profité des traitements de son âme sœur avant de rendre « les armes ». En même temps, quand il était question de ce genre de chose, les deux myrihandes s’en tiraient au même compte. Puisqu’ils partageaient tout, aucun des deux n’étaient lésés. Ils ne pouvaient que tout partager, tout ressentir en même temps. Autant dire que Jane n’avait pas manqué d’en profiter également, tout comme il devait bien avouer qu’il appréciait de son côté affirmer qu’elle avait gagné. Et puis, ce n’était pas comme s’il n’était pas certain de craquer à un moment donné. Si par moment, leur petit jeu pouvait les emmener loin – parfois bien trop loin d’ailleurs, ce qui ne manquait pas de faire exploser la poudre – il n’avait pas envisagé que ça puisse se passer autrement. Puisqu’en affirmant qu’il doutait des capacités de la jeune femme, il ne le pensait pas le moins du monde. Comment pourrait-il douter de toute façon ? Alors qu’elle le rendait dingue, aussi dingue qu’elle sans doute d’ailleurs. Le jeune homme ne put s’empêcher de sourire quand Jane affirma que lui aussi la rendait complètement dingue. En même temps, ils le savaient depuis un moment ça. Même s’ils avaient mis un peu de temps avant d’accepter leur relation, d’accepter le fait qu’ils pouvaient être ensemble, qu’ils s’aimaient vraiment, ils n’avaient pas pu ignorer l’effet qu’ils avaient l’un sur l’autre. Ils étaient capables du meilleur et du pire – du pire du pire d’ailleurs – quand il était question de l’autre. Ce qui ne manquait pas de les brûler de temps en temps d’ailleurs.

Cela étant, ils savaient surtout profiter du meilleur. Et en cet instant précis, ils ne pouvaient qu’avoir envie de profiter l’un de l’autre comme ils savaient si bien le faire. Et la situation leur permettait quand même quelques acrobaties qu’ils n’avaient pas l’habitude de faire d’ordinaire et qui rendait ça encore plus plaisant. Comme quoi, même après tout ce temps, après ces nombreuses parties de jambes en l’air (parce qu’il fallait quand même le préciser, ils étaient de sacrés chauds lapins), ils parvenaient encore à vivre de nouvelles expériences. Et c’était plus qu’agréable, comme à chaque fois évidemment. Le plaisir montait en flèche, grandissant de plus en plus, les réchauffant encore plus (mais c’était une chaleur bien plus agréable que celle de l’air ambiant). Jane ne prit pas la peine de faire preuve de retenu, Edward suivit son exemple. Le jeune homme se perdait totalement dans l’acte purement physique qu’ils partageaient tous les deux, appréciant comme à chaque fois que son corps soit aussi unis à Jane que son âme. Il se laissa complètement emporter par leurs sensations, qui se mêlaient si fortement qu’il n’y avait plus de séparation entre ce qu’ils ressentaient, et le plaisir qui montait de plus en plus. Jusqu’à ce qu’au final tout cela explose comme d’habitude, sans que la fréquence de leur rapport ne diminue cette sensation. Bien au contraire, force était de constater qu’elle était toujours de plus en plus forte.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 19:17


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
I

ls se connaissaient par cœur, ils l'avaient parfaitement affirmé et prouvé il y a seulement quelques instants, ils avaient parfaitement conscience de ce qui savait chez l'autre provoquer le plaisir, un plaisir sans retenue. À ce sujet, ils étaient parfaitement sur la même longueur d'ondes (à tous les sujets, en réalité). Oui, ils se connaissaient par cœur, comme personne, et pourtant, ils savaient malgré tout toujours se surprendre. Quand ils se témoignaient physiquement leur amour, aucune fois ne ressemblait à la précédente, et le plaisir qu'ils éprouvaient se plaisait toujours à gravir un échelon supplémentaire, au point qu'il était difficile de savoir quand cela allait s'arrêter. Rien d'étonnant dès lors à ce qu'ils éprouvent sans cesse cette attirance mutuelle l'un envers l'autre : ils savaient pertinemment où cela allait les ramener, ils savaient pertinemment qu'ils allaient ainsi passer de nouveaux seuils de plaisir, chaque fois plus forts, chaque fois plus intenses, ils le savaient, et ils le cherchaient. Leurs corps s'appelaient sans cesse, et l'autre répondait toujours présent, ce sans l'ombre d'une hésitation. Avec d'autant moins d'hésitation d'ailleurs qu'ils étaient tout bonnement destinés à s'appartenir. Des âmes sœurs qui ne formaient plus qu'une seule âme quand elles se retrouvaient, ni plus ni moins. Comme toujours, ça ne s'expliquait pas, et ils ne se l'expliquaient pas eux-mêmes, c'était simplement comme ça. Et le plus important, au final, c'était d'en profiter, de savourer, de goûter intensément chaque instant, et ils étaient plus que doués pour cela. Ce qu'ils se confirmaient d'ailleurs une fois encore avec bien trop de force et d'intensité pour que puisse être remise en question l'harmonie de leur couple, d'eux-mêmes, en fait. Essoufflée, mais parfaitement heureuse, elle songea que se rapprocher du bord ne serait pas du luxe histoire de pouvoir souffler un peu, raison pour laquelle elle nagea un peu plus loin pour retrouver pied, tout en entraînant Edward avec elle. Il serait toujours temps de retourner au centre du lac un peu plus tard.

-Je confirme ce que j'ai dit tout à l'heure
, affirma-t-elle alors une fois arrêtée, ancrant son regard dans celui irrésistible de son âme sœur. Il faudra qu'on fasse ça plus souvent.

Et elle ne doutait pas qu'ils auraient d'autres occasions. Elle appréciait de penser qu'ils avaient la vie devant eux à présent. Ça n'allait pas toujours être simple, c'est vrai, et elle n'ignorait pas qu'ils ne sauraient jamais avoir une vie sans la moindre épreuve, loin s'en faut, ça ne leur ressemblait pas, et d'ailleurs ça les ennuierait royalement, elle en était sûre. Mais en tout cas, elle les pensait sur la bonne voie. Elle serra le jeune homme contre elle savourant la chaleur de leur contact, elle avait vraiment l'impression d'oublier le monde autour d'eux, ça faisait véritablement du bien.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 19:49

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward se laissa évidemment entraîner un peu vers le bord du lac, complètement essoufflé par l’effort qu’il venait de fournir. Si on pouvait appeler ça un effort. En soit, c’en était un physiquement, mais c’était tellement plaisant qu’il n’y avait pas le côté contrainte de la chose. Edward était prêt à crever physiquement pour pouvoir profiter du corps de son âme sœur. Les deux myrihandes étaient forcément attirés l’un envers l’autre, ils ne pouvaient se retrouver physiquement autant que mentalement. Ils étaient constamment connectés par leurs âmes, ils avaient besoin de ces temps où ils étaient connectés physiquement. Comme maintenant, où ils avaient pu une nouvelle fois explorer les confins du plaisir. C’était toujours plus intense que la précédente fois, à se demander comment ils pouvaient faire. Mais ils le faisaient, Edward avait le sentiment que c’était à chaque fois plus fort. Est-ce que ce n’était pas tout simplement une illusion ? Au fond, il n’en avait rien à faire. Ce qu’il savait c’était que son corps était forcément attiré par celui de son épouse, qu’il ne pouvait qu’avoir envie d’elle constamment et que chaque fois qu’ils s’unissaient c’était bien plus fort qu’avant. Même quand ils ne prenaient pas la peine de pimenter un peu leur petit jeu, ils n’avaient aucune raison d’être déçu. C’était surement de par leur nature et ça allait très bien au cadet des Baker. En tout cas, il avait bien l’intention d’en profiter.

Une fois plus proche du bord, ils avaient la possibilité de pouvoir reposer leurs pieds et ce n’était pas un mal. La chaleur ambiante ne leur permettait pas vraiment d’avoir froid en dehors de l’eau de toute façon et le contact de leurs corps encore moins. Parce qu’il ne fallait pas croire, mais Edward n’avait pas encore envie de briser ce contact, bien au contraire. Il apprécia donc encore plus que Jane le prenne dans ses bras.

« Je dois bien reconnaître que je suis de cette avis. »
Ils devraient recommencer plus souvent oui, ça leur ferait forcément du bien. Avec les soucis qui les entouraient, c’était agréable de pouvoir profiter de l’instant présent, de la présence de l’autre, sans se prendre la tête avec le reste. La réalité allait forcément revenir à la charge, mais au moins ils pouvaient s’accorder une petite pause. Une manière pour eux de reprendre des forces avant de se retrouver de nouveau confronté au monde réel parfois bien trop sombre. « On devrait peut-être un jour retourner près des cascades aussi. »

Dit-il dans un sourire en coin, en référence à la petite conversation qui les avait menés à ce qu’ils venaient de faire. Mine de rien, c’était vraiment agréable de voir d’autre paysage un peu, sans pour autant passer par des instants dramatiques comme leurs enlèvements. Edward attrapa la main de Jane pour l’entraîner avec lui en dehors de l’eau, non pas que le bain ne lui plaise pas, mais le jeune homme devait bien avouer qu’il commençait à avoir un petit creux. Le jeune homme attrapa les serviettes et en tendit une à Jane, avant de s’essuyer rapidement et d’enfiler simplement ses sous-vêtements au cas où qu’un péquenot avait la merveilleuse idée de se ramener.

« Tant d’effort, ça me donne faim ! »
Bon en même temps, il n’avait pas spécialement besoin de grand-chose pour avoir faim. Et il ne se retint donc pas de sortir ce que Jane avait prévu pour grignotter.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 27 Nov - 21:30


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane sourit largement quand son interlocuteur confirma que, en effet, ils devaient réitérer l'expérience plus souvent. Jane aimait bien l'idée qu'ils puissent prendre de nouvelles habitudes, découvrir de nouveaux endroits et décréter que c'était leur endroit. Elle aimait l'idée que chaque lieu en notre Terre porte un souvenir d'eux, un souvenir qui serait parfois fort et intense, parfois douloureux, toujours crucial. Jane aimait vraiment l'idée que la terre qu'elles foulaient soit gorgée de leur personnalité. Elle voulait qu'ils laissent leur empreinte en ce monde. Elle aimait vraiment cette perspective. Elle ne perdit pas son sourire quand il suggéra de revenir à la cascade un de ces quatre. Il est vrai que ça lui plairait beaucoup à elle aussi. Vraiment beaucoup. Certes, la cascade était un lieu chargé de souvenirs qui n'étaient pas que satisfaisants, mais ça faisait justement partie de la beauté de ces lieux. En tout cas, la jeune femme avait très envie d'explorer notre terre de fond en comble en compagnie de son âme sœur. En fait, toutes les perspectives qui les concernaient, d'une manière ou d'une autre, avaient le don de l'attirer, c'était plus fort qu'elle. Elle hocha donc la tête quand son interlocuteur suggéra de revenir près des cascades. Elle n'était même pas certaine de les retrouver si elle les recherchait, mais néanmoins, ça lui plaisait vraiment.

-J'aime cette idée
, approuva-t-elle, toujours le même sourire aux lèvres.

Elle se laissa ensuite attraper par la main et conduire hors de l'eau, il était sans doute temps en effet de s'en aller. Même si elle se sentait vraiment bien, là, dans l'eau. Elle aurait vraiment aimé pouvoir passer encore plus de temps dans l'eau. Ce n'était certes pas son élément, mais là... Jane se sentait vraiment en accord avec cet élément qui aurait peut-être dû être sa parfaite antithèse. Jane serait pour rester encore plus longuement dans l'eau, mais il n'était pas forcément une bonne chose de s'exposer si longtemps au soleil non plus, être immunisés contre les moustiques ne les préservait pas des insolations, et la jeune femme était par ailleurs affamée, elle aussi, même si elle se plut à ne pas l'apprendre directement à son interlocuteur quand ce dernier lui fit remarquer que tous ces efforts lui avait ouvert l'appétit. C'était souvent le cas en effet. En même temps, il faut dire qu'ils ne ménageaient pas leur énergie, quand ils s'y mettaient, tous les deux. Ils s'oubliaient totalement, ils seraient même capable d'aller au bout de leurs forces physiques uniquement pour se mener mutuellement à ce bonheur unique qui n'appartenait qu'à ex.

-En même temps, toi t'es un estomac sur pattes,
affirma-t-elle d'un ton amusé, même si elle était en réalité pire que lui la plupart du temps. Jane s'habilla rapidement avant de récupérer la main du jeune homme. Allez, allons remplir ton ventre sans fond.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Mar 29 Nov - 21:00

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward n’était pas vraiment surpris d’apprendre que Jane aimait bien l’idée, parce que c’était quelque chose qu’il appréciait. Ils se ressemblaient vraiment sur beaucoup de point, alors forcément il n’était pas surpris. Même s’ils n’étaient même pas certain de pouvoir retrouver ces cascades, mais ce n’était pas si grave. L’important était simplement le fait qu’ils avaient envie de partager ces moments tous les deux. Edward appréciait qu’ils puissent prévoir des choses, c’était important quand même avec tout ce qu’ils vivaient. Le jeune homme ne pouvait qu’avoir envie de prévoir encore énormément de moment de ce genre, où ils allaient pouvoir se retrouver tous les deux, où ils allaient pouvoir passer du temps ensemble afin de pouvoir se couper un peu du monde. Avec les cascades ou non, tant qu’ils étaient ensemble c’était le principale. Et pour l’heure, ils pouvaient donc très bien sortir de l’eau et remplir leurs estomacs ensemble. Edward se contenta de lancer un regard entendu à son âme sœur quand elle affirma qu’il était un estomac sur patte en même temps, ce qu’elle était aussi de son côté. Ce n’était certainement pas à lui qu’elle allait faire croire qu’elle n’avait pas faim, surtout pas avec les efforts qu’ils venaient de fournir. C’était comme ça pour eux, ils avaient l’habitude de se dépenser énormément, de se fatiguer énormément. Avec tout cet exercice, ce n’était pas forcément étonnant qu’ils puissent avoir les crocs.

« Tu n’es pas obligé de m’accompagner tu sais ? »

Affirma-t-il dans le seul but de répondre à la « provocation » de Jane, sur son ventre sans fond. Elle était pire que lui… ou pas, ils se valaient assez bien sur ce domaine encore une fois. En tout cas, Jane n’avait pas moins d’appétit que lui, c’était évident. Il n’avait aucune envie qu’elle ne l’accompagne pas bien sûr, mais il ne pouvait pas s’empêcher de lui dire ça simplement pour la taquiner, comme il savait si bien le faire.

« Je n’y suis pour rien moi, si tu me forces à faire autant d’effort. »

Après tout, il n’avait pas l’habitude. D’ordinaire, quand il sortait de chez lui, c’était déjà incroyable. Depuis que sa relation avec Jane avait pris une tournure fracassante (pour ne pas dire brûlante), il faisait quand même beaucoup plus d’exercice physique. Ne serait-ce que venir dans le lac se baigner ça creusait, surtout avec une chaleur comme celle-ci. Ce n’était pas raisonnable de faire trop d’effort sous le soleil comme ça, en plein milieu d’après-midi. Parce que même s’ils ne craignaient – normalement – rien avec les moustiques, ils n’étaient pas immunisés contre les insolations. Quoi qu’avec leurs pouvoirs, ils l’étaient peut-être. En tout cas, Edward avait faim et soif, donc il attrapa la bouteille d’eau que Jane avait préparée et emporté dans le sac, avant d’en boire une longue gorgée.

« Ça t’intéresse ? » Demanda-t-il dans un sourire en coin, en tendant la bouteille à Jane.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Mar 29 Nov - 21:41


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane afficha un sourire qui tenait en fait davantage de la grimace quand Edward affirma qu'elle n'était pas obligée de l'accompagner. Comme s'il pouvait vraiment le penser ! Certes, rien ne l'obligeait effectivement à l'accompagner, c'était une certitude, mais elle n'avait certainement pas envie de rester dans son coin, et elle était convaincue que son âme sœur ne voulait pas davantage qu'elle y reste, bien au contraire. C'était plus fort qu'elle, si elle pouvait avoir l'occasion d'être avec lui, elle la saisissait. Elle pourrait mettre ça sur le dos du fait qu'ils n'avaient pas été ensemble très longtemps et qu'ils se rattrapaient, mais elle savait pertinemment que c'était encore autre chose, autre chose qui l'invitait de la sorte à vouloir passer le maximum de temps possible avec lui... elle était dépendante de lui, tout simplement. C'était peut-être un triste constat, mais ça ne la dérangeait pas vraiment, à dire vrai. Au contraire, elle aimait cela. Elle ne se passait pas de lui, et elle ne se passait pas du fait de ne pas se passer de lui, et elle avait l'infinie certitude que ce sentiment était on ne peut plus réciproque. Elle préféra ne rien répliquer à cela, et se contenta donc de le suivre. De toute façon, elle crevait de faim, elle aussi (bon, elle exagérait un peu mais elle avait faim, en tout cas). Alors elle n'allait pas s'épargner une occasion de se remplir convenablement l'estomac, bien au contraire. Elle sourit plus franchement quand son interlocuteur se défendit face au fait qu'elle était responsable de tous les efforts physiques qu'il se voyait contraint de fournir. C'est sûr, ce n'était pas faux, mais il s'en donnait à cœur joie lui aussi pour lui faire dépenser un nombre pour le moins conséquent de calories.

-Tu devrais me remercier, sans moi tu serais un gros lard englué dans ton canapé,
le railla-t-elle en lui prenant la bouteille d'eau des mains sans attendre son avis.

Elle ne le pensait pas, bien sûr, d'autant qu'il n'avait pas attendu qu'ils soient ensemble (officiellement ou non) pour avoir cette inexplicable plastique qui lui allait au mieux, il est vrai, mais qui ne trouvait pas franchement de justifications physiques. Elle but une large gorgée d'eau. Elle ne s'en était pas rendue compte jusque-là, mais à la vérité, elle mourait de soif, ça faisait vraiment du bien de se désaltérer un peu. Elle étala une serviette par terre et s'installa dessus, avant d'aller piocher un paquet de biscuit qu'elle avait pris la très bonne décision d'emporter.

-On devrait se faire une liste de tous les clichés niais et romantiques qu'on respecte, je pense que le pique-nique au bord du lac aurait un bonne place, au moins dans le top 10
, affirma-t-elle d'un ton amusé.

Même si pour Edward, ce cliché était déjà éculé, en réalité.





code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Mar 29 Nov - 23:57

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Elle n’avait pas vraiment tort en affirmant que sans elle, Edward ne serait qu’une grosse larve sur son canapé. Bon, il n’en était pas qu’une avant qu’elle entre si sauvagement dans sa vie – même si en même temps, la jeune femme avait toujours été dans sa vie – mais quand même il bougeait un peu avant. Même s’il était évident qu’il ne serait surement pas venu à cet endroit, à ce moment précis, si Jane n’était pas dans sa vie. Et effectivement, il faisait énormément d’exercice en compagnie de son épouse, tout comme elle d’ailleurs. Ils ne ménageaient pas du tout leurs efforts tous les deux. Heureusement qu’ils étaient là l’un pour l’autre en réalité. Edward ne répondit rien à sa remarque sur le coup, alors qu’elle attrapait la bouteille d’eau pour en boire une longue gorgée. Il l’observa faire, tout simplement, parce que c’était sans doute particulièrement idiot mais il adorait ça. Il adorait tout ce qui concernait la jeune femme de toute façon, même quand elle buvait de l’eau comme ça. Il la trouvait particulièrement attirante constamment et le pire, c’était qu’il se doutait qu’elle pouvait très bien le deviner.

« C’est vrai, je devrais te remercier. » Dit-il alors, pour enfin répondre à sa remarque. Même si en réalité, il ne pensait pas vraiment les mots qu’il allait dire, puisque dans tous les cas il avait quand même un corps de rêve. « Sans toi, mon corps serait tellement moins attirant. »

Parce qu’évidemment, on ne rappelait pas assez souvent qu’Edward Baker avait un corps de rêve. Bon en même temps, il ne faisait pas grand-chose pour l’avoir ce corps, il ne faisait pas vraiment d’effort (du moins, il n’en faisait pas en dehors de ses partie de jambe en l’air en compagnie de Jane, mais elles étaient vraiment nombreuses), mais ça n’empêchait qu’il avait quand même un corps à tomber. Et il ne se pensait même pas narcissique en l’affirmant (bon, d’accord il l’était mais sa mauvaise foi prenait le dessus quand même). En attendant, ils s’installèrent donc à même le sol pour remplir leurs estomacs. Comme un pique-nique au bord du lac… ouais, le jeune homme allait éviter de penser à ce qu’il avait fait la dernière fois qu’il avait fait un pique-nique au bord du lac. Même si cela ne le dérangeait pas de le faire avec Jane. Edward s’allongea sur le dos, alors que Jane affirmait qu’ils devraient faire le top de tous les clichés niais qu’ils avaient tous les deux.

« On peut même trouver mieux. » Affirma-t-il en tournant son regard vers Jane, tout en commençant à remplir son estomac. « Je pense déjà que ce qu’on vient de faire, ça doit être pris en compte. Le fait qu’on se marie aussi c’est niais. Et puis, en top position, on peut noter le fait que tu passes ton temps à me dire que tu m’aimes et que tu es raide dingue de moi. »

Oui bon, il en rajoutait sans doute un peu, comme d’habitude.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Mer 30 Nov - 0:32


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
À

un moment ou à un autre, on en revenait toujours au fait que le corps (parfait) d'Edward Baker était ce qu'il y a de plus diablement attirant. Ça, Jane en savait quelque chose, même à l'époque où elle avait su se convaincre du mieux qu'elle pouvait qu'elle n'éprouvait absolument pas le moindre sentiment à l'égard d'Edward Baker, elle avait dû admettre que physiquement, il ne la laissait absolument pas insensible. Comme ce devait forcément être le cas avec n'importe quelle personne faisant preuve d'un minimum de goût en réalité. Bref, oui, on pouvait toujours en revenir à cet élément plus que significatif, mais Jane n'avait pas l'intention de donner plus de crédit encore à un propos déjà confirmé à plus d'un titre, alors elle préféra ne pas intervenir à ce sujet. Ce n'était pas nécessaire. Ce n'était pas comme si l'ego du jeune homme se devait à tout prix d'être flatté, loin s'en faut, l'orgueil étant son vice le plus important (parmi tant d'autres qui ne pouvaient pas s'énumérer tant ils étaient nombreux)... Alors elle passait son chemin, pour ça. Elle préféra donc se concentrer sur ce qu'ils dirent alors, sur toutes ces situations niaises dans lesquelles il ne manquaient pas de finir par se trouver tous les deux, car il fallait bien qu'ils l'admettent, ils n'étaient pas un exemple de non mièvrerie, tous les deux... Et c'était sans doute inévitable, quand on aimait vraiment quelqu'un... comme ils ne pouvaient qu'être convaincus que c'était leur cas à tous les deux (ce voiler encore la face à ce stade serait d'une innommable absurdité, vraiment, et Jane avait dépassé ce stade depuis un moment, à présent).

Les faits énumérés par Edward pouvaient en effet être facilement pris en compte. Le bain de minuit en plein jour, on faisait facilement moins sentimental, le mariage, c'était certainement le panthéon de la niaiserie, surtout si, comme dans leur cas, on espérait le faire en grandes pompes. Par contre, elle ne pouvait qu'émettre des réserves sur le dernier point, même s'il y avait forcément une grande part de vérité là derrière, en effet. Elle n'avait jamais dit autant "Je t'aime" que depuis qu'elle était avec lui, ce qui semblait pourtant proprement contraire à tout ce qu'elle prônait, à commencer par un usage modéré de ces mots pour ne pas en subir la malédiction... en même temps, cette malédiction semblait bien avoir été conjurée avec Edward, même s'ils traversaient de toute évidence autant de bas que de haut, tous les deux (si ce n'est même plus de bas).

-Ouais, c'est vrai que toi, en comparaison, t'es vachement modéré, comme mec
, répliqua-t-elle presque vexée par cette remarque. Faudrait peut-être que je me trouve d'autres occupations. Des occupations plus saines. Elle sourit doucement. En fait, énumérer ce qu'on fait de plus niais, je crois que c'est ça, le plus niais.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Mer 30 Nov - 16:32

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward savait que sa remarque n’avait pas vraiment plu à Jane, mais en même temps comme à son habitude, le jeune homme avait voulu la taquiner. Il savait parfaitement qu’elle était susceptible sur ce sujet et ce n’était pas pour qu’il la cherchait un peu à ce propos. En même temps, Edward considérait que maintenant, ils pouvaient quand même en rire de cette « malédiction » à laquelle Jane croyait quand elle disait à quelqu’un qu’elle l’aimait. Après tout, ils étaient bien la preuve que ça pouvait marcher, même si bien sûr ils avaient quand même eu énormément de bas, bien plus que des hauts. Mais bon, c’était aussi la preuve que ce qu’ils vivaient était plus fort que tout, quand bien même ils étaient loin d’avoir passé les épreuves qu’ils vivaient actuellement. Cependant, Edward pensait que tant que Jane serait à ses côtés, il n’y avait aucune raison pour que tout dérape. En tout cas, le jeune homme n’avait pas envie de s’attarder sur les choses qui pouvaient les séparer – parce qu’il y en avait – et il préférait largement profiter de l’instant présent comme ils le faisaient maintenant. Et ce n’était pas bien difficile de trouver des faits niais qu’ils pouvaient énumérer sur leurs comportements, en dehors donc du fait qu’elle passait son temps à lui dire qu’elle l’aimait. Ce qui était évidemment faux puisque le jeune homme devait la plupart du temps lui arracher presque les mots de la bouche.

« Bien sûr, je suis parfaitement modéré ! » Affirma-t-il, en prenant le partie de répondre de cette manière quand bien même il sentait qu’elle était en partie vexée par sa remarque. Pas suffisamment quand même pour poursuivre sur la lancée de leur discussion, affirmant maintenant qu’elle devait s’occuper autrement. « Va falloir t’y faire je pense, on est niais. On est devenu un couple idiot. »

Edward ne plaisantait qu’à moitié finalement en prononçant cette phrase, il le pensait bel et bien. C’était sans doute ce qui arrivait à tous les couples qui s’aimaient réellement, ils finissaient par devenir niais. Et vu que les deux âmes sœurs s’aimaient énormément, il n’y avait aucune raison qu’ils ne deviennent pas comme ça eux aussi. Même si, bien sûr, on ne pouvait pas vraiment dire que ça les ressemblait. De toute façon, ils ne pouvaient pas ressembler à quelqu’un d’autre, ils étaient vraiment un couple à part. Même parmi les myrihandes, ils pouvaient se rendre compte qu’ils n’étaient pas les mêmes. Ce qui arrangeait assez bien Edward en fait, il préférait largement se démarquer de cette manière. Il n’avait aucune envie d’être comme tous les autres, qu’ils soient comme tous les autres.

« Et je trouve que tu as de très bonnes occupations. »
Reprit-il ensuite, pour revenir sur la remarque précédente de la jeune femme. Il se redressa pour s’approcher d’elle et venir une nouvelle fois s’emparer de ses lèvres. Comme il aimait que ce geste soit devenu si simple, si normal, sans pour autant être complètement mécanique non plus. « Si tu veux, tu ne peux que t’occuper avec moi, ça me va très bien. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Mer 30 Nov - 17:00


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
J

ane adressa à Edward un regard plus que sceptique quand ce dernier osa lui affirmer qu'il était quelqu'un de très modéré. Il était plus qu'évident, bien sûr, qu'elle ne pouvait pas en croire le moindre mot. Elle le connaissait mieux que personne, et ce qu'elle savait de lui, c'était qu'il était plus excessif que modéré, surtout quand leur histoire était en question... En même temps, elle n'était pas mieux, ils étaient excessifs tous les deux, incapables de se contenter d'une juste mesure. Il fallait sans cesse qu'ils aillent plus fort, plus loin... en bref - et c'était par conséquent inévitable -, bien trop loin. C'était ce qui faisait le sel et la beauté de leur relation... mais c'était aussi leur pire défaut. Alors non, c'est clair, pour ce qui était de la modération et de la retenue, Edward repasserait. Là où Jane lui donnerait plus facilement raison, par contre, c'était sur le fait que tous les deux formaient un couple idiot. Force était d'admettre que c'était bel et bien le cas. Oui, ils étaient un couple, et oui, comme tous les couples amoureux, ils étaient niais. Ils étaient probablement répugnants vu de l'extérieur, le genre qui lui aurait donné envie de vomir en d'autres circonstances... Mais au pire, qu'est-ce qu'ils s'en foutaient ! Tant qu'ils se complaisaient dans leur relation, c'était tout ce qui importait. Le regard des autres n'avaient pas la moindre importance, vraiment pas la moindre. Ils s'en foutaient totalement, et c'était bien normal. Tant pis, ils étaient amoureux et bêtes, alors... C'était comme ça... Ce n'était pas la meilleure image à donner de soi au monde, c'est certain, mais ça faisait longtemps que Jane ne donnait de toute façon pas d'elle une image que l'on puisse considérer comme réellement respectable.

Quant à ses prétendues occupations, celles qui consistaient à lui déclarer sa flamme à tout bout de champ, selon ses dires (ce qui était bien loin d'être une réalité, au passage), elles pouvaient bien rester les mêmes tant que le jeune homme ne s'en lassait pas, après tout. Et en l'occurrence, elle voulait bien ne s'occuper que d'Edward, surtout s'il le lui demandait si gentiment. Le reste lui paraissait être une considérable perte de temps, même au-delà de ça encore. Après un tel baiser, si tendre et naturel, comment lui refuser quoi que ce soit, après tout.

-Et qu'est-ce qui te dit que je ne vais pas finir par m'en lasser ?
répliqua-t-elle avec amusement. Je n'ai peut-être pas envie de passer mon temps avec toi, ajouta-t-elle sans en penser bien sûr un traître mot. Il y a peut-être d'autres personnes qui apprécieront plus que toi mes déclarations d'amour à répétition. À t'entendre, elles n'ont plus l'air de te plaire tant que ça, à toi.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 4 Déc - 22:08

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Edward et Jane devaient se rendre à l’évidence en effet, ils étaient idiots et niais. Mais ça, le jeune homme n’en avait que faire. On ne pouvait pas vraiment dire que le cadet des Baker en avait quelque chose à faire de ce que les autres pouvaient bien penser de lui. Même s’il tenait un peu à son image quand même, si quelqu’un commençait à critiquer sa manière d’être avec son âme sœur, il n’en aurait que faire. Parce que le plus important au final, c’était qu’il était avec Jane. Ils s’aimaient, s’ils devaient être bêtes parce qu’ils s’aimaient, ils seraient donc bêtes. En attendant, le jeune homme n’avait aucune envie de changer et que leur situation soit différente. Bien sûr, tout pouvait être bien mieux, mais en même temps ils étaient ensemble. C’était le principal. Et s’ils pouvaient se contenter l’un de l’autre, c’était parfaitement agréable. Comme le fait qu’ils puissent s’occuper seulement ensemble, ça pouvait parfaitement suffire. Bon évidemment, ils avaient quand même une vie et ils ne pouvaient pas constamment passer leur temps ensemble. Edward avait Ambre par exemple, Jane avait sa meilleure amie lycane (et puisqu’ils n’avaient plus besoin d’elle pour s’occuper de sa jeune sœur, Edward se passait assez bien de sa présence). Mais en même temps, ils passaient quand même énormément de temps ensemble, des temps comme maintenant, vraiment agréable.

Quand Jane reprit la parole, Edward ne pouvait pas croire une seule seconde ce qu’elle disait. Comme si elle pouvait se lasser, c’était impossible. Edward était persuadé qu’au fond, cela venait de leur nature. Ils ne pouvaient pas se lasser l’un de l’autre, parce qu’ils n’étaient rien l’un sans l’autre. Le fait qu’ils ressentent un tel besoin d’entrer en contact l’un avec l’autre, c’était bien la preuve. Sinon, ils ne souffriraient pas de cette distance à chaque fois. C’était évident, ils avaient besoin l’un de l’autre et il était impossible qu’ils puissent s’en lasser. Le jeune homme était sûr que s’ils se retrouvaient enfermés seuls quelque part, tous les deux, ils arriveraient à le supporter tant qu’ils étaient ensemble. Edward savait qu’il pouvait tout perdre, sa vie serait belle parce qu’elle serait avec lui.

« Parce que tu oserais faire des déclarations à quelqu’un d’autre ? »
Demanda-t-il alors, en plongeant son regard dans celui de son âme sœur. Son ton était calme, mais en même temps Edward savait qu’il n’apprécierait vraiment pas que Jane fasse ce genre de déclaration a d’autre personne que lui. Parce qu’il était jaloux et possessif, mais sur ces points ils se retrouvaient pas mal. « Tu sais bien que je les adores. » Surtout qu’elles n’étaient pas si fréquentes que cela en réalité, contrairement à ce qu’il avait sous-entendu dans sa taquinerie précédemment. « Mais si je ne te suffit plus… »

Le jeune homme prit un ton faussement déçu en prononçant sa dernière phrase. Il ne pensait pas ce qu’il disait, mais ça ne l’empêchait pas de le dire quand même. Il espérait bien qu’il suffisait parfaitement à son épouse quand même, autant qu’elle lui suffisait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Dim 4 Déc - 22:36


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
O

serait-elle faire des déclarations à quelqu'un d'autre ? Non, évidemment que non, Jane en serait positivement incapable. À moins, peut-être, de le faire dans l'unique but de blesser son âme sœur, en vue d'une vengeance quelconque (mais elle ne pensait pas avoir besoin encore de se venger de quoi que ce soit - grossière erreur, cela va sans dire)... Mais quoi qu'il en soit, ces déclarations, adressées à d'autres, ne seraient jamais sincère, car elle ne pensait ces choses-là que lorsqu'elle s'adressait à son âme sœur, personne d'autre ne savait lui inspirer des sentiments aussi profonds et aussi forts. Il méritait tous les compliments, tous les mots les plus niais de l'univers, et c'était pour cette raison qu'elle parvenait de plus en plus facilement à les lui adresser, même si ce n'était pas encore si simple que cela pour elle, bien loin s'en faut. Oui, il était tranquille, elle ne saurait exprimer ces mots à d'autres parce qu'aucun autre ne savait lui inspirait tant de passion, de tourments, de joie, d'amour, de rage... autant de sentiments combinés à leur seuil le plus extrême. Elle était folle de lui, tout simplement. Il était le seul à mériter ses déclarations, et elle adorait entendre que, au passage, il les adorait. Ça ne lui donnait que d'autant plus envie de tout lui céder, de déverser tous ses sentiments à ses pieds dans un flot sans fin de verbiages. Quand son regard était plongé dans le sien comme en cet instant, elle était de toute façon incapable de lui résister. De ne pas tout lui céder. Il n'y avait rien qu'il ne mérite pas dans tous les cas. Bien sûr que oui, il lui suffisait. Il pouvait n'y avoir qu'eux, le monde pouvait bien disparaître autour d'eux, ce n'était pas un problème. Parce qu'ils étaient là l'un pour l'autre, et qu'au final... c'était à peine si elle savait songer au reste, même à ce qui lui tenait pourtant honnêtement à cœur, quand il la toisait comme maintenant.

-Tu me suffis tant que je te suffis,
répliqua-t-elle sans cesser de le regarder dans le blanc des yeux, elle aussi, avec toute l'intensité du monde dans le regard, car comment pourrait-elle seulement le regarder autrement ?

Ça lui était totalement impossible. Et elle osait penser qu'elle lui suffisait à lui aussi, amplement. Ne se l'étaient-ils pas prouvé, après tout, en se séparant de leurs prétendus conjoints respectifs (encore que Jane n'avait pas eu vraiment beaucoup d'efforts à fournir, contrairement à Edward... du moins l'imaginait-elle) ? Ils n'avaient pas forcément besoin de confirmation plus probante que celle-ci. Quoique.

-Je te suffis, hein ?
demanda-t-elle, qui prononçait ces mots non pas pour se rassurer, plutôt pour s'en amuser, sachant qu'il n'y avait qu'une seule réponse possible : oui. Elle s'exprimerait seulement sincèrement ou par le sarcasme.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1769

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 10 Déc - 20:02

Jane & Edward
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
Même si Edward pouvait difficilement penser que Jane soit capable de faire des déclarations à d’autre que lui (du moins, qu’elle ne le faisait plus depuis qu’elle n’était plus avec Ridley, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’espérer que ça n’avait rien à voir avec lui), il avait envie de l’entendre lui confirmer que non, qu’il lui suffisait bien. Comme si les choses pouvaient en être autrement, comme s’ils avaient des raisons d’en douter l’un et l’autre. Après tout ce qu’ils avaient traversé, il était évident qu’ils comptaient énormément l’un pour l’autre, qu’ils n’étaient tout simplement rien l’un sans l’autre. Quand Edward disait « je t’aime », ce n’était sincère que quand il adressait ces mots à son âme sœur. Il était la seule qu’il avait vraiment aimée. Perséphone avait eu son affection, une très grande affection, mais ça n’avait rien à voir avec le véritable Amour. Celui avec un grand A, qui donnait un réel sens à son existence. Edward ne pouvait que croire que c’était la même chose pour elle, mais en même temps il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de l’entendre le lui confirmer. Parce qu’il pouvait difficilement lutter contre sa jalousie, qui lui avait fait parfois faire d’horrible chose (souvent en réalité). Maintenant, il n’avait aucune raison d’être jaloux normalement, mais c’était quand même ancré en lui.

Le sourire d’Edward s’agrandit quand Jane affirma qu’il lui suffisait tant qu’elle lui suffisait, son regard dans le sien. Quand leurs regards étaient ainsi plongés l’un dans l’autre, c’était si intense. Ils n’avaient en réalité pas besoin de mot pour savoir ce que pensait l’autre, parce qu’ils partageaient leur sentiment. Et quand ils se regardaient tous les deux dans le blancs des yeux, c’était un peu comme s’ils voyaient leur âme. Leur âme oui, parce qu’ils n’avaient finalement qu’une seule âme coupée en deux et qui ne demandait qu’à s’unir encore et encore tant qu’elle le pouvait. Le sourire du jeune homme se fit encore plus grand quand Jane lui retourna la question.

« A ton avis ? » Demanda-t-il sans que son regard ne quitte celui de son âme sœur. Tout comme il n’avait aucune raison de douter de son côté, elle n’en avait pas non plus à le faire. Et pour ponctuer ses propos, le regard d’Edward quitta celui de son épouse simplement parce qu’il approcha son visage du sien pour s’emparer de ses lèvres une nouvelle fois – il ne pourrait vraiment jamais se lasser de ce contact, qui lui donnait des frissons à chaque fois – pour lui offrir l’un de ces baisers passionnés et intenses (autant que leurs regards à l’instant). Et quand leurs lèvres se séparèrent, Edward plongea de nouveau ses yeux dans ceux de son épouse, sans s’écarter beaucoup pour pouvoir profiter de son souffle sur sa peau. « Bien sûr que oui. »

Il aurait pu répondre d’une autre manière, la taquiner de nouveau comme il savait si bien le faire, et il devait bien avouer qu’il avait été tenté. Mais il ne l’avait pas fait, parce qu’il aimait lui dire qu’elle était la seule qui comptait à présent, que tous les ennuis (bon… d’accord, pas tous, mais tant pis) étaient derrière eux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3738

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   Sam 10 Déc - 20:38


Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle.
S

i Jane pouvait se montrer sûre d'elle au point d'en être foncièrement désagréable quand elle s'y mettait, elle n'était jamais complètement confiante quand il était question de sa relation aux autres. Il faut dire qu'à force de perdre son entourage en chemin, de façon plus ou moins tragique, elle avait certaines réticences vis-à-vis des relations humaines, raison pour laquelle elle pouvait parfois lutter contre ce qui était l'évidence même, quand il lui arrivait encore de douter de suffire à son âme sœur, quand bien même tout devait lui prouver que cela ne discutait même pas, puisqu'ils étaient tout bonnement faits l'un pour l'autre, envers et contre tout. Dans quels autres yeux pourrait-elle plonger son regard avec tant d'intensité. Il s'éprouvait dans ces moments-là une force, une certitude qui transcendaient de très loin ce que l'on pouvait autrement attendre de relations plus conventionnelles (et donc plus ennuyeuses, cela va sans dire). De même quels autres baisers pouvaient avoir autant de force et de saveur que les leurs. Quand leurs lèvres étaient posées l'une sur l'autre, le doute n'avait plus qu'une place très relative, pour ne pas dire absente, dans son esprit. Ils se suffisaient l'un à l'autre, c'était ce qui faisait leur beauté et leur force, et si Jane douterait encore à plus d'une reprise, dans ces instants-là, elle savait qu'il n'y avait rien de plus naturel que ces sentiments qu'ils avaient pourtant refoulé si longtemps, cherché à enfouir au plus profond d'eux-mêmes, pour les changer en quelque chose de tout aussi intense, mais de tout de même sacrément moins agréable, il faut bien le dire.

-Bon,
dit-elle dans un souffle quand leurs lèvres se séparèrent l'une de l'autre, je crois que tu l'as mérité. Un sourire espiègle décora doucement son visage, tandis qu'elle approchait ses lèvres de l'oreille du jeune homme, pour lui souffler ces mots à voix basse. Je t'aime.

Après tout, quel mal à le lui dire, puisqu'elle le pensait ! Et en cet instant, elle était dans l'impossibilité totale de concevoir les choses d'une manière différente, de ne pas imaginer que leurs sentiments ne soient pas intimement connectés. Elle était toute à lui, et il suffisait à remplir tout son univers. À partir de là, simplement lui dire "Je t'aime, ce n'était en soi pas grand-chose, même si cela restait une épreuve pour Jane, qui à chaque fois avait le sentiment d'appeler sur elle le mauvais œil, alors qu'il aurait de toute évidence été plus avisé de ne pas tenter le diable... En même temps, céder à la tentation finissait par être leur devise. Jane se redressa finalement, non sans avoir auparavant déposé de nouveau ses lèvres sur celles d'Edward.

-Bon, il serait temps de rentrer, non ? Je sais pas toi, mais je meurs de chaud, moi.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mieux vaut un petit feu qui chauffe, que grand feu qui brûle. (Jane <3) (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-